Derniers sujets
» La métamatière et le peuple
Ven 17 Nov - 9:46 par Claude De Bortoli

» Nostalgie
Mar 31 Oct - 21:13 par Seiki Naru

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 20 Mai - 10:51 par Claude De Bortoli

» Métamatière. Le rapport du Terrien à la biodiversité
Jeu 2 Juin - 12:08 par Claude De Bortoli

» Quelle heure?
Mar 16 Fév - 23:33 par Kuroko Hokufû

» Le Nouvel Ordre Mondial et la nature de métamatière
Mer 16 Déc - 11:54 par Claude De Bortoli

» Topic des Absences
Lun 7 Sep - 19:46 par Kuroko Hokufû

» Gin
Dim 23 Aoû - 20:58 par Gin

» Demande Graphique
Mar 18 Aoû - 16:43 par Areku Aisu

» Areku
Mar 18 Aoû - 13:36 par Maître du jeu

Sondage
Qu'est-ce que vous préférez ?
Livres
28%
 28% [ 26 ]
Films
17%
 17% [ 16 ]
Jeux Vidéos
23%
 23% [ 22 ]
Manga
32%
 32% [ 30 ]
Total des votes : 94
Ryoma TChat !

Forum
Mots-clés
Sceau Mirilia Seiki Isatsu Kamiiyu Kallo Kousko Marilyn
Cimetière de Konoha
Jeu 28 Juil - 17:51 par Anonymous
Le ciel bleu percute les marbres. Blancs, bleus, rouges, les couleurs s’harmonisent dans une bouillante ambiance, pesante. Elle prend les passants au cœur, une âpre sensation de douleur se diffusant, de part en part de leur tête. Les âmes sont gardées ici, dans le plus grand des secrets, dans la plus pure des prisons, celle charnelle et pétrifiée des corps enterré, quelques mètres sous terre. L’éther est une dimension dont les vivants n’ont connaissances, mais ici les âmes s’effusent d’un monde nouveau, et pour seul habitacle les pierres tombales qui s’élèvent, créant dans les allées, un concert d’effigies, quelques noms taillés à même la roche.

Les grands arbres couvrent d’une trop intense lumière et d’une trop lourde chaleur les vivants qui s’arrêtent devant les tombes. Dessinant de larges allées cachées du soleil, le cimetière de Konoha est, paradoxalement, un lieu où il ferait bon vivre. De nombreuses fleurs bordent les allées, et entourent les tombes. Les murs sont polis et blanchis, sans que jamais la moisissure ne prenne, comme si chaque nuit, une équipe de veilleurs venait récurer les traces d’un quelconque vieillissement. Non, ici tout est conservé comme lors de son premier temps, et si les morts avaient subis le même processus, peut-être seraient-ils encore vivants.

Dans les Quartiers Nord de Konoha, là où la vieillesse frappe plus que nulle part ailleurs dans le village, on y retrouve le calme demandé, les fleuristes, les ruelles ombrées d’une lenteur sereine. Le cimetière n’élève pas de hauts murs, et laisse aux passants le plaisir de contempler un musée de sépultures. Une odeur rosée se dégage du lieu, entouré par quelques commerces, macabres, rarement, accueillant, la plupart du temps. Mais l’agitation est rare, et souvent on aperçoit la même grand-mère prier pour son mari, décédé dans des circonstances que même l’histoire à oublié. D’autres fois, ce sont des familles entières qui viennent honorer ce qu’ils ont comme souvenirs, déposant des gerbes entières de fleurs, rouges, oranges, roses, les couleurs fusent pour cacher celle de l’âme, souvent noire lorsque devant ses yeux, défilent les meilleurs moments passés avec le défunt. Tout ici est coloré. Les fleurs bordent les tombes, les arbres cachent la fureur du soleil. Parfois on oublierait qu'ici gît la mort. C’est le macabre paradoxe du site. Poser une chape de mensonges sur les visages déliés de ceux qui ont perdus. Et qui dans de noires pensées, se perdent dans le passé. Il ne reste souvent dans la vie, que des images. Alors on embellit le tout, et se ment, à soi-même. Parfois peut-être vaut-il mieux ainsi.

Le gardien ne sourit que rarement. Il voit la tristesse tous les jours, comprenez-le. Alors si vous passez, de temps à autre revoir vos défunts, faites lui un sourire, il appréciera. Peut-même le bonhomme, bon-vivant et trop sensible pour être hypocrite, vous tiendra-t-il la conversation. Il est généreux, il sourit pour vous aider, et vous offrira une tulipe, normalement orange, que vous pourrez poser doucement sur le marbre grisé de la tombe de votre père. Mais lui n’oubliera jamais que tous ces morts, sont les seuls témoins de nos erreurs passés. Et que s’il vit encore, il ne porte pas moins la responsabilité de leur chute dans son cœur. La casquette d'un gardien sur la tête, mais la bouille d’un tavernier sur le visage, il veille, avec amour et passion, sur ceux qu’il n’a pas pu aider de son vivant.

Si vous vous sentez mal, et que vous voyez les problèmes, aller le voir. On ne pense jamais qu’il est tellement plus agréable d’aider un vivant qu’un mort. Lui il sait.

Commentaires: 63
Partenaires
~¤~ Aide au RPG ~¤~
Aide Au RP

Tchat Blablaland
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Ryoma, Jeu de Role Naruto sur Forum !
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 79 le Lun 9 Juin - 23:43