Partagez | 
 

 « Boulevard of Broken Dreams »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Kizaro
Invité
avatar


MessageSujet: « Boulevard of Broken Dreams »   Mer 3 Aoû - 23:02

Rappel du premier message :

Quelque part dans une sombre ruelle de Kumo…

Une tête humaine se mouvant toute seule apparut à même le sol pour peu à peu s’en extraire lentement.
Puis ce fut au tour de deux larges épaules, d’un buste massif tranchant la terre comme l’aurait fait la proue d’un immense paquebot à travers la mer, de progresser nonchalamment dans la terre Kuméenne.

Une fois la totalité du corps de Kizaro apparue, l’homme s’encapuchonna sous un épais kimono rouge avant de s’enfoncer dans le boulevard scindant la cité en deux parties d’égale superficie.
L’ambiance qui s’en dégageait respirait la sérénité.
Kizaro put apercevoir des visages rayonnant et épanouis, ne se souciant certainement guère de quoi sera fait le lendemain…

Au détour de la grand’ place, il s’arrêta devant une gigantesque arche symbolisant l’union entre kumo et le clan Kaguya.
D’innombrables briques de pierre noire de différentes formes s’assemblaient pour composer une architecture plus générale, représentant une fleur de lys s’entrelaçant entre un éclair et un os…
Le tout s’élançait dans le ciel sombre et zébrés intempestivement d’éclairs furtifs, à une hauteur vertigineuse.


* Kumo, tu n’as en rien perdu de ton rayonnement ancestral *
* Tu es toujours aussi intacte qu’au temps où je t’ai quitté, afin de m’éloigner des troubles nauséabonds de mon plus ou moins regretté clan Kaguya *


L’air était empreinte d’une forte humidité se faisant d’autant plus ressentir de par la lourdeur de la température ambiante.

* Ca sent l’orage… Uhuh *

Le vieux Kaguya prit la direction de qui semblait être le cimetière de la cité…

AuteurMessage

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Sam 28 Oct - 23:38

[ Kazuma. Tu dois suivre ce message ci! ]

Les lumières qui s’échappaient du ‘Rotenburo’ venaient de s’éteindre. Les sources chaudes avaient fermé les portes pour la nuit. Le ciel n’était pas complètement noir, mais plutôt d’un bleu situé entre le clair et le foncé… Les nombreux nuages qui couvraient Kumo ne laissaient filtrer que quelques jets de lumière par lesquels on pouvait observer la voute céleste, un spectacle rare et magnifique.

Une premier personne sortit du ‘Rotenburo’ deux minutes après la fermeture. Il portait un gilet blanc à haut col typique des Uchiha. Il portait en bas un pantalon basique bleu foncé et des sandales ninja. Il s’agissait donc de Shiryu, toujours habillé des mêmes couleurs, noir, bleu ou blanc… Une seconde personne sortit, elle par contre habillé en noir de la tête au pied. Les deux shinobis étaient assez voyant. L’un marchant les paupières fermé, l’autre avec des vêtements et des yeux bien particulier…

Shiryu avança dans le Brocken Dream à grands pas et Kazuma le suivait de près. L’Uchiha n’avait pas entamée de nouvelle conversation avec Kazuma depuis la sortie des sources thermales. C’est alors que l’aveugle demanda au jeune Hyugaa la direction qu’il voulait prendre en premier.


« Alors, on commence par L’armurerie ou bien tu préfère la banque ? Moi je n’ai pas de préférences… J’ai déjà fais ma liste de commission en fait. »

Shiryu afficha un sourire en montrant un petit billet qui se logeait dans sa poche quelques instants au par avant. Il le rangea à nouveau dans sa poche pour continuer d’avancer la tête droite. Il s’arrêta net à l’un des carrefours nombreux du Brocken Dream. Il était temps de faire un choix. A droite la banque, à gauche l’armurerie.

« Alors, t’a choisis ? »

Lança l’aveugle à son nouvel ami. Il n’avait pas énormément d’amis dans Kumo. A vrai dire, il ne connaissait pas grand monde avec qui il pourrait tenir un lien d’amitié. Il y avait son équipe, Kazuma bien sur et puis Nakato. Il ne connaissait pas plus profondément le reste de Kumo. Le Raikage, Alucard et Kempaichi n’avaient jamais été se que l’on pourrait nommer des amis. A vrai dire, il se demandait même ou en étaient celui qui était la dernière fois qu’il l’avait vu chuunin et l’autre genin.


Dernière édition par le Lun 30 Oct - 15:43, édité 1 fois

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Lun 30 Oct - 15:18

[Shosuki]
"Alors la jeunesse, quelque chose vous tente en particulier ?"

Riku commencait à sérieusement rouiller, il avait besoin d’exercice et c’est ainsi qu’il sourit à la phrase de Shosuki. Il indiqua alors de la tête le musée de Kumo au bout de la rue :

« Le dernier arrivé au musée paye le resto aux autres !! »

Avant même qu’il n’ait pu terminer sa phrase, il détalait déjà comme un lapin. Déjà pour son âge, il était rapide, très rapide.
Le premier à suivre fut Sieg, qui apparemment attendait lui aussi de l’exercice.


[Shosuki]
« Hey !! Mais… Raaah bon… »

Riku voyait le musée de plus en plus près, il allait arriver premier, il en était persuadé.
Seul Sieg était à hauteur, de celui-ci. La course en tête était très disputée et il faut dire que Sieg était avantagé de par ses quatre pattes, c’est pourquoi Riku emprunta alors le chemin des airs, sautant de lampadaire en lampadaire.

Finalement lorsqu’il arriva, Sieg était sur ses talons mais n’avait pas pu le dépasser.


« Hahaha, c’est senseï qui est arrivé dernier !!! C’est… »

[Shosuki]
« Pardon ? Je t’attends depuis une minute, moi… »

Riku se retourna et s’aperçut que Shosuki était bel et bien là :

« Rooo c’est pô juste, vous avez utilisé votre Ninjutsu. »

Ce dernier souria avant de pointer son doigt en l’air et de préciser :

[Shosuki]
« Mais tu n’avais pas précisé qu’il ne fallait pas l’utilisé… »

Le jeune garçon eut l’air idiot… Puis il sourit et pointa Sieg du doigt :

« Mais c’est Sieg qui est arrivé le dernier !! Plus de croquettes de luxe pour toi et c’est Shosuki qui va devoir raquer ce soir. Hihihi !! »

Shosuki prit alors un visage plus sérieux.

« Qu’est-ce qu’il vous arrive, senseï ? »

[Shosuki]
« Il y a de la lumière dans le musée, alors qu’il devrait être fermé depuis longtemps… »

Une sorte de lumière se baladait en effet dans le hall d’entrée, comme une sorte de lampe torche…

« Allons voir… »

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Lun 30 Oct - 15:42

C’était le premier séjour de Shiryu dans le Brocken Dream, alors qu’il faisait nuit. Il y avait tellement à voir, mais c’était compromis pour l’aveugle. Pourtant il paraitrait que le spectacle était beau à voir. Tous les néons et les enseignes illuminant les immeubles sombres du boulevard. La seule chose que le balafrait avait à dire à propos de cette partie du village, c’était que la nuit, les commerçant voulaient avoir un maximum de client. Autant faire ça en journée et laisser les gens dormir la nuit, c’était plus rationnel…

Alors qu’il se trouvait au beau milieu de la foule, les marchant commençait à harceler les gens pour leur restaurant. Prix d’amis, petite ristourne ou autre réduction, c’était les seuls mots qu’arrivaient à dire les patrons pour faire entrer les villageois dans leur restaurant. Un spectacle plutôt pitoyable… Le petit groupe qui formait l’équipe de Shosuki réussit à se libérer des griffes de ces loups affamé par l’argent qu’étaient les restaurateurs.


*Vu comment les s’entre-tuent pour avoir un client, ce sont de vrai chiens... Je n’ose même pas imaginer ce cher Sieg pour avoir un os dans ce cas !*

Comme s’il avait deviné la mauvaise blague de l’étudiant, Sieg le regarda avec un regard à mi-chemin entre l’idiotie et la haine. Personne ne savait quoi penser du chien en cet instant.
Alors que le petit groupe arrivait dans un quartier plus calme du boulevard, le sensei Shosuki demanda à ses élève s’ils avaient une idée sur où aller pour manger. Shiryu n’avait pas de préférence sur un lieu précis. Râmen, poisson, viande, légume. Tout lui convenait. Il émit tout de même un commentaire douteux sur le cher chien qui accompagnait partout son sensei.


« Bas du moment que c’est potable. Un moyen d’être sur que ce n’est pas avarier, c’est d’aller manger le genre de chose que Sieg déteste. »

Le chien ne se laissa pas prier et mordit Shiryu à la jambe. L’aveugle secoua le membre pour essaye de faire partir le chien, mais il restait accrocher. Riku proposa donc une course entre les différents membres pour voir qui arriveraient en dernier… Le musée. La première pensée qui vint à Shiryu n’était pas de courir ni autre chose pour ne pas arriver dernier…

*Merde… C’est où le musée… D’ailleurs je suis paumé la !*

C’est alors qu’il entendit Riku et Shosuki parler du musée. Ils semblaient sur place à ce moment. L’aveugle ne laissa pas passer cette chance et sauta sur l’un des câbles qui soutenaient la structure de lampadaires puis sauta à nouveau en direction d’un toit. Il connaissait mieux les toits de Kumo que ses rues. Ces dernières se ressemblaient tout. Les toits eux étaient de styles différents, en matériaux différent. Facile de les distinguer…

Après une petite course poursuite, il arriva enfin au niveau des deux shinobis et du chien. Taki semblait elle aussi avoir dépassé Shiryu, mais le balafré s’en foutait quelque peu. Ce qui l’intéressait s’était de savoir se qui captivait donc tant les ninjas.


« Alors, de quoi vous parlez donc ? »

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Ven 3 Nov - 12:57

[Suite de la salle d’académie]

Azane était joyeuse comme tout d’entrer à Kumo après tant d’angoisse. Elle tenait sont bandeau dans le creux de la main et l’astiquer avec un coté de sa manche. Elle sauta a nouveau au cou du Jounin avant de la laisser vaquer à ses occupations.

[Azane] " Merci beaucoup Shosuki-sensei ! "

Elle lui sourit grandement, comme elle n’en avait pas coutumes de faire, et lui fit un signe de main en le voyant partir. Elle était contente, elle sautillait de se savoir ninja, enfin ninja ! Shosuki était loin, quand elle sursauta et écarquilla les yeux.

[Azane] *J’ai oublié de lui demandé comment rejoindre le centre ville T_T *

Azane avait encore loupé l’occasion de ne pas se louper justement. Elle s’inclina face a la femme qui se tenait derrière elle, et qui l’avait regardé sans comprendre les réactions de la novice ninja. Puis, Azane se carapata sans trop se faire remarqué par celle-la vers la sortie. Elle poussa la lourde porte et vit tout ce monde dans les ruelles. Son angoisse la reprit aussitôt… Elle se sentait bien avec Shosuki, sans savoir pourquoi. Peut-être son caractère décontracté l’avait mis en confiance qui sait. Toutes ces personnes… Tout ce bruit, elle en trembler sur place, ne voulant plus avancer.

[Azane] *Ce n’est pas possible… Pourquoi j’ai si peur de ça…*

Le monde l’effrayait, mais elle n’en trouvait pas la raison. Mais elle se résigna à avancer et a ne pas faire attention. Elle s’enfonça dans toute cette foule et avança, sans savoir où elle allait, ayant oublié de le demander à Shosuki auparavant.
Elle arpenta les routes et tourna dès qu’elle en vit une déserte. Personne, juste une lignée de banc sur les trottoirs, et des arbres qui perdaient peu à peu leurs feuillages et qui laissaient voler les feuilles orangées dans tout le chemin. Le vent était frais, mais elle ne s’en souciée pas. Elle avait assez froid et ne savait où allait, elle décida de s’asseoir ici et d’attendre un moment, bref, long, elle n’en savait rien, juste attendre et ne rien faire. Elle se dirigea vers un banc, et s’y assit, attendant peut-être que le vent cesse. Ce qui ne se fit pas évidement. Mais elle resta là.


[Ceci est sûrement une invitation RP, a moins que vous préfériez me laisser mourir de froid sweatdrop ]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Ven 3 Nov - 16:16

[ J'suis en cour là alors j'essaye d'en faire un vite fait! ]

Shiryu entendit une jeune fille grelotter à quelques pas. Shosuki s’était retourné pour la regarder. Avec son aisance naturel et son caractère décontracté, il lança un ‘Yo’ qui désignait sa manière de saluer. La jeune fille leva la tête comme si elle connaissait cette voix. Aucun des deux ne s’exprima, mais Sieg rejoignit la jeune shinobi. L’aveugle exprima une nouvelle moquerie à propos du chien, une rivalité maintenant célèbre entre le chien et l’Uchiha…

« Et ben. Si Sieg t’aime bien ce n’est pas un compliment… Il n’aime que les poubelles et les croquettes qui puent ! »

La fille ne semblait pas comprendre, mais le chien se retourna poru montrer les crocs et foncer vers Shiryu. Il essaye de le mordre au bras, mais ce dernier interposa son bâton entre la gueule de l’animal et son corps. Une technique élaborée après tant de morsures plus ou moins violent de la part du chien. Le canidé lâcha le bâton et repartit vers le banc près de la shinobi. Elle ne semblait pas comprendre, mais il n’y avait guerre à comprendre.

Shiryu s’avança en faisant attention de ne pas trébucher sur l’une des grosses roches qu’il avait posé la pour empêcher les charrettes de marchandises de se poser près du musée de la ville. L’aveugle tendit une main vers Azane et sourit. Il lui adressa un petit bonjour suivit des éternelles présentations…


« Moi c’est Shiryu. Les deux autres gugusses la bas, ce sont mes coéquipier ! »

Taki ne semblait pas écouter Shiryu, mais Riku lui semblait vexer par ce compliment qui n’était pas des plus sympathiques. Le chien quand à lui, il ne laissa même pas l’occasion à l’Uchiha se serrer la main de la jeune recrut, il la mordit. L’aveugle mit un certain temps de réaction durant lequel ses joues devinrent rouges. Il laissa une larme s’échapper de sa paupière fermé avant de pousser un cri de douleur.

Il secoua sa main dans tout les sens pour l’arracher des crocs du chien. L’animal ne lâcha pas. Il semblait même si heureux qu’un sourire moqueur se lisait sur son visage. Il lâcha enfin prise après avoir eut le droit à quelques coups de pieds dans le museau. Le sang coulait à deux endroits sur la main de Shiryu, mais le reste n’était que des égratignures.

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Ven 3 Nov - 20:25

Elle avait de plus en plus froid, mais obstinée, elle resta sur place. Le vent qui faisait voler ses cheveux lui glaçait le sang. Elle trembler sur place, mais ne bouger pas. Tête de mule, ça elle l’est, et personne ne le niera. Dans le silence de ce quartier, on entendit résonner des bruits de pas. Une jeune homme, qui ne sembler voir s’avança.

[Shiryu] « Et ben. Si Sieg t’aime bien ce n’est pas un compliment… Il n’aime que les poubelles et les croquettes qui puent ! »

La jeune femme hérissa le poil et se releva, se dirigeant vers celui-ci.

[Azane] *Pour qui se prend-il pour me dire une chose pareille ?!*

Sieg fut plus rapide qu’elle, il se précipita vers le jeune impoli crocs vers l’avant prêt a lui déchiqueter le mollet. Celui-ci interposa son bâton entre lui et cette bête furieuse. Le pauvre Sieg revint face à la kunoichi. Azane se baissa au-dessus de ce vaillant petit animal, et le caressa gentiment, en souriant vers lui. Puis après, elle regarda l’homme face à elle avec un air surpris, choquée par l’intolérance de celui-ci.

[Azane] « Vous ! De quel droit usez-vous pour m’insulter ainsi ?! Je n’accepte pas ! De plus, Sieg est un brave chien, je vous interdis de le toucher ! Et qui êtes-vous pour vous trouvez plus haut que tout le monde ! »

Ca l’avait irrité. Elle le fixait d’un regard noir, et n’eut autre mot à dire, elle était choquée par une telle arrogance. Pendant ce temps, Shiryu lui répondit sans même se soucier de e qu’elle pensait de lui, comme ci ça lui était égal. Il l’ignorait presque à en croire… Azane savait qu’il ne fallait pas se soucier au première impression, mais sur ce coup la, elle hésita…

[Shiryu] « Moi c’est Shiryu. Les deux autres gugusses la bas, ce sont mes coéquipiers ! »

Gugusses… Elle se demandait vraiment pour qui Shiryu se prenait, mais elle opta pour la conversation calme et pacifiste. Respirant un grand coup, fermant les yeux et se concentrant, pire qu’un entraînement des plus quelconque. Elle ferma les poings et ça, avec force, histoire de se calmer, ou de lui coller une droite, qui sait… On verra par la suite.

[Azane] « Moi… Je m’appelle Azane, Irumi Azane, mais je vous trouve un peu… Sa… Méchant de traiter vos coéquipiers des sortes, c’est ridicule et impensable ! Une équipe se doit d’être souder non ? D’un coté… Ca ne me regarde pas… »

Elle s’inclina face aux autres membres et repartit s’asseoir sur le banc, avec Sieg qui la suivait. Elle le caressait et il semblait apprécié, comme si un sourire se dessinait sur son visage. Il tirait sa petite langue rose, et parvint à faire sourire Azane.

[Azane] *Il est trop chou ce chien ! Nyaa !*

Elle trouva une brindille par terre, et la montra au chien, l’agitant devant lui. Sieg courrait derrière, quand Azane soudainement lui envoyait n’importe ou. Le brave chien le ramenait, et on recommençait. Azane s’amusait bien avec se toutou, elle en avait oublier les regards écarquillés des gens qui lui avaient té présenté peu avant. Shiryu, qui ne voyait pas, devait sans doute deviner la scène en écoutant les bruits que faisait Sieg.

[Shiryu] « Hum… »

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Lun 6 Nov - 13:41

Azane resta ainsi à jouer avec Sieg, perdue dans son monde, jusqu'à ce qu'un poids sur ses épaules la ramène à la réalité. Elle regarda ce qui lui était tombé dessus et reconnut aussitôt la veste du Jounin. Il n'y avait que lui parmi les shinobi pour porter un vêtement passé de mode depuis presque dix ans et de couleur kaki. La jeune fille pencha la tête en arrière et se retrouva nez à nez avec Shosuki, ce qui la rendit rouge comme une pivoine. Ce dernier arborait un large sourire, et pour une fois portait ses lunettes sur la tête.

"Bah alors ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Je t'ai fait remplier les papiers pour ton logement ce matin..."

[Azane]
"Je n'ai pas trouvé l'endroit alors..."

"Et tu es restée ici toute la journée ? Pas étonnant que tu trembles de froid ! Bon, bon, bon... Reste pas plantée là ! Tu viens avec nous manger ce soir et tu dormiras avec la bande après. Shiryu, je compte sur toi pour être sage pendant son sommeil !"

[Shiryu]
"Je ne suis pas comme vous ! Et je vous rappelle que ce n'est pas moi qui ai des pratiques bizarres et qui vit avec un chien !"

"Ce n'est pas ce que vous croyez ! Il n'y a rien entre Sieg et moi ! Dis leur toi !"

L'animal regarda son maître et souffla, comme s'il riait, puis retourna se poster aux pieds d'Azane, posant le museau sur ses genoux. Shiryu eut un sourire triomphant, et Shosuki croisa les bras sur son torse, levant le menton en signe de dédain.

"Qui ne dit mot consent, hein... Moi j'en connais un qui va faire ballon ce soir..."

[Taki]
"Seule la vérité fâche..."

Le Jounin décroisa les bras et le posa sur ses hanches, regardant la jeune fille d'un air qui se voulait menaçant, puis éclata de rire, imité par tous les protagonistes.

"C'est bon, je m'incline, bande de démons. Allez on va bouffer, il fait faim."

[Azane]
"Shosuki-sensei... votre veste... je ne voudrais pas abuser..."

"Garde-la pour le moment, le froid ne me fait pas peur ; suis un homme, un vrai !"

[Riku]
"D'ailleurs, comment se fait-il que vous ne portiez pas la veste réglementaire des Jounin, sensei ?"

"Ha ha, enfin un qui a le sens de l'observation ! C'est simple !"

Shosuki releva son pull à manche longue, révélant le gilet renforcé qu'il portait en dessous.

"Ce truc est tellement moche que je le porte sous mes fringues. Ainsi, j'ai toujours la classe !"

Un silence gêné s'instaura au sein du groupe. Fallait-il rire de dépit à cette dernière réplique ou se moquer ouvertement du Jounin ? Prtéférant une autre alternative, la petite troupe continua son chemin sur l'artère principale de Kumo.

[Riku]
"Qu’est-ce qu’il vous arrive, sensei ?"

"Il y a de la lumière dans le musée, alors qu’il devrait être fermé depuis longtemps…"

[Riku]
"Allons voir…"

"Riku et moi allons faire un tour de reconnaissance. Les autres attendez-nous ici."

[Shiryu : +6 EXP RP]

[Azane : +4 EXP RP]

[Riku : +2 EXP RP]

[Riku, dis moi ce que tu comptes faire par MP sur ma boite de Zabuza Wink]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Mer 15 Nov - 16:40

[Vous poursuivez quand vous voulez hein Razz]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Mer 15 Nov - 17:28

[ A moi la j'ai trop d'exam cette semaine, j'ai à peine le temps d'en poster un... Et pis marre que je poste toujours :-p. J'espère avoir une rep rapide car l'équipe à l'air réveillé en ce moment ]

Alors que l’ambiance était plutôt tendue et les discutions ne faisant pas rage alors qui se déplaçaient dans Kumo, à peine ils eurent rencontré la jeune fille que les discutions faisaient rage. La jeune fille se nommait Azané. Elle semblait très sérieuse et ne semblait laisser passer aucune blague d’aussi mauvais goût soit-elle.

*Faudra que j’améliore mon humour, ça ressemble à rien ça…*

Alors que la jeune fille semblait s’amuser avec le chien, Shosuki fit son entré comme toujours au moment où on s’y attendait le moins, stoppant sur-le-champ le court moment où la jeune fille s’amusait avec le chien. Il posa sa veste sur les épaules de la jeune fille et parla avec elle. Il lui expliqua qu’elle allait dormir avec l’équipe du sensei, puis émit une blague douteuse sur l’aveugle.

[Shosuki]
« … Shiryu, je compte sur toi pour être sage pendant ton sommeil ! »

Sans même réfléchir, l’Uchiha dit la première chose qui lui vint à l’esprit pour répliquer. Une réplique d’un goût très moyen, mais c’était tout de même suffisant pour mettre en gêne le Juunin.

« Je ne suis pas comme vous ! Et je vous rappelle que ce n'est pas moi qui ai des pratiques bizarres et qui vit avec un chien ! »

Alors qu’il essayer de convaincre l’assemblé de shinobi présent qu’il ne se passait rien entre lui et son chien, il demanda de l’aide à Sieg. Ce dernier se contenta de souffler comme pour se moquer de son maître. Ca changeait, habituellement, c’était Shiryu qui se prenait les réaction de Sieg, et elles n’étaient pas des plus joyeuses. Morsures, griffure et autre choses des plus agaçante rendaient Shiryu à la limite de la crise.

Shiryu aborda alors un sourire triomphant, première vanne qui lançait et qui marchait bien. Une victoire totale. Mais le juunin répliqua à nouveau à l’intention de Sieg, mais cette fois, ce fut Taki qui se moqua du juunin. Il s’avouait vaincu. Alors qu’il s’étaient remit à marcher Shosuki ayant remit sa veste sur lui, Riku, le plus jeune de l’équipe, demanda au sensei pourquoi ne portait-il pas d’armure réglementaire au juunin. Le sensei répondit simplement :


[Shosuki]
« Ha ha, enfin un qui a le sens de l'observation ! C'est simple ! »

Il souleva sa son pull. En dessous se trouvait en armure composée de quelques plaques de métal.

« Ce truc est tellement moche que je le porte sous mes fringues. Ainsi, j'ai toujours la classe ! »


Personne ne riait de la plaisanterie, si s’en était en effet une. Mais quoi qu’il en était, ce silence ne fut pas long, en effet, Riku demanda pourquoi le Juunin était distrait et il répondit qu’il y avait de la lumière dans le musée. Une personne faisant des heures sup, ou un cambrioleur. Une chance sur deux. Pour ne pas prendre de risque, le sensei partit avec Riku en inspection laissant les trois autres derrière.

*Et merde. Enfin de l’action et je participe pas… Manque de chance…*

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Lun 20 Nov - 22:01

Shikano n'avait vu ni Shiryu , ni Kempachi depuis quelques temps . Pour Kempachi , il se retrouvait toujours en face cette anbu kunoichi qui doit mépriser le barbare en ce moment .
Quant à Shiryu , il ne l'a jamais croisé , que ce soit par suprise ou volontaire , il ne voulait pas le voir , un point c'est tout , malgrès qu'il soit son premier adversaire dans sa vie de ninja .
Mais le taijutseur ne pensait à plus rien , assis sur un banc du Boulevard of Broken Dreams . Il ne faisait que viser les oiseaux passagers , et le coucher du soleil , accompagné de courant d'air , balayant les cheveux sales de Shikano . Il ne souriait pas , il ne pouvait pas car son esprit barbare et froid l'en empêchait .
En plus de ça , le manque de combat le démangeait à tel point de se défouler sur le premier arbre qu'il trouverait . Il sentait que ses performances baissaient au fur et à mesure des jours qui passent .


* Ca ne va pas du tout ... Je ne trouve personne de mon niveau à Kumo ! Si ca continue , même les nouveaux étudiants me dépasseront !! *


Se dit-il , frappant de son poing lourd le banc en bois glissant à cause de la pluie . Un sursaut se ressentissait au niveau des cuisses de Shikano à chaque fois que son poing explosait contre le banc .
Mais , un des coups se fît plus ressenti , avant que le barbare écarta ses yeux à la vue de quelque chose qu'il détestait par dessus tout : l'Uchiwa de nom , Shiryu .
Pour le barbare , le genjutseur n'avait pas changé d'aspect du tout . La coupe de cheveux était toujours là , les trous présents dans la face du Uchiwa aussi . Malheuresement , cela ne suffisait pas du tout au taijutseur , car un point plus important traversait sans cesse son esprit : le niveau actuel de Shiryu . Etait-il plus fort ? ou plus faible ? le barbare n'en savait rien , et il ne pouvait resister plus longtemps de défier l'aveugle en cet instant .


* Allons ! Montres moi cette fois de quoi tu es capable ... *

Se dit-il d'un air heureux . L'esprit barbare habitant en lui s'était complètement réveillé , et cela n'était plus arrivé depuis quelques mois . Une grîmace titanesque se montra sur le visage arrondi du taijutseur .
Il marmonnait en lui-même , car il sentait enfin qu'il allait se défouler sur un vrai corps , de chair et d'os .
Après quelques secondes de regard , le barbare se calma , et Shikano prit le relais en se levant , et en marchant lentement vers Shiryu , accompagné de deux kunoichis que le barbare ne connaissait même pas de vue . Mais , ca tombait bien , c'était justement la volonté du barbare .


* On va s'amuser un peu avant le combat ?!? *

Se dit-il avant de s'élancer vers ses futurs actes .
Il fit pas avant de disparaître , et de réapparaître en un quart de seconde derrière le groupe de trois shinobis . Un vent balaya leurs chevelures et la poussière présente sur les larges routes kuméenes .
Shiryu ne sentait pas à prioris le danger qui l'attendait . Quant au barbare , il envoya un coup dans la nuque d'une des deux kunoichis , qui tomba directement sans aucunes paroles ou grognements .
La kunoichi qui venait de voir l'évanouissement de la shinobie hurla de toute ses forces , mais Shikano l'attrapa du cou , et serra la gorge assez fort de façon qu'elle ne sorte plus aucuns bruits susceptibles de réveiller une contre-attaque chez l'aveugle . Néanmoins , l'Uchiwa prît l'initiative de demander la cause de tous ces bruits .


" Que se passe t-il ? Quel était ce bruit ? "

Demande t-il , tout en essayant de toucher le corps des deux kunoichis . Il tendît la main brusquement , mais le seul toucher qu'il avait était celui du vent .

" Hé ? Que se passe t-il ?!? "

Hurla-il , choqué par ce qui se passe .
Quant au barbare , il lâcha la kunoichi qui s'était évanouie à son tour du manque d'oxygène dans ses membres .
Elle tomba par terre la tête la première , provoquant un saignement lèger au niveau du crâne .
Puis , le taijutseur attrapa la main de l'aveugle , et la serra de toute sa force . Un lèger craquement se sentit dans les mains des deux shinobis .


" Salut l'aveugle , le barbare est de retour .... "

Lanca le barbare , d'une voix froide et titanesque . Puis , il jetta le corps de Shiryu en l'air , en isolant ses deux mains pour empêcher le malaxage de chakra . Il l'envoyait des charges de chakra au niveau de son estomac pour arrêter son gigotement , le temps d'arriver dans l'arène . Puis , pendant sa course , il s'arrêta auprès d'un vieil homme , lui demandant de prévenir immédiatement le jounin Kempachi .
En effet , il venait d'inviter Kempachi à assiter à son combat contre Shiryu .
Le taijutseur continua sa course en faisant un bond en avant , laissant derrière lui le vieil homme prit de panique , courant vers la maisonette du jounin .
Après quelques secondes de course , il arriva enfin dans l'arène , et jetta le corps de l'Uchiwa par terre . Mais le genjutseur se rattrapa à l'aide de sa main , et se tenît debout , en face du corps du taijutseur .
Puis , Shiryu ouvrît la bouche pour lancer quelques paroles , tout en avalant une bouffée d'oxygène .


" Ainsi donc tu es revenu , Shikano ... Mais , tu as fait une grossière erreur en me provoquant dans un duel ! En plus de ça , tu as blessé mes compagnons ... Prépares-toi ! "

Le barbare ne changea en rien ses sentiments : il ne riait pas après une provocation lancée par une personne qu'il déteste , il était décidé à faire subir son adversaire . Il voulait bondir sur l'aveugle pour le terminer en quelques coups de pieds et poings , mais , une chose importante l'arrêtait , la présence d'un arbitre .
Il voulait se battre dans la légalité , craignant la loi et l'emprisonnement .
Une ombre se montra quelques secondes , et disparût pour enfin réapparaître dans les gradins . Kempachi était arriver à la vitesse de l'éclair , et il se tenait là , les bras croisés , le sourire aux lèvres .
Shikano ne regardait même pas le jounin , et concentrait tout son regard sur le corps du genjutseur . Il attendait le signal de l'aveugle pour commencer .
Quelques éclairs éclatèrent autour de l'arène , augmentant de plus en plus la haine de Shikano .


[ Bon , la suite est dans l'arène , Shiryu , postes dans l'arène en créant un nouveau sujet . ]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Jeu 23 Nov - 20:34

[Shikano: + 4EXP RP]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Mar 6 Fév - 22:28

Shiryu et Shikano avaient mit leur temps pour rentrer de mission. En effet, il avait du rester toute une journée au restaurant de l’hôtel pour payer leur rembourser les dégâts de Shikano. Bien sur ce dernier ne voulant pas aidé, l’aveugle dut faire tout seul, comme un grand. Mais tandis qu’il fallut une bonne journée à l’Uchiha pour rembourser la dette de son ami, le nouveau Raikage avait été élu sans qu’ils en aient la nouvelle. C’est ainsi après une grosse journée de marche forcée, presque de la course pour arriver au plus rapidement possible, les deux ninjas arrivèrent à Kumo.

Les genin était passé par la porte principale et était arrivé dans le Brocken dream’s rapidement. Cela faisait une semaine d’absence du village, pourtant rien ne semblait avoir changé. Les affiches promotionnelles n’étaient pas toute enlevées et les commerçants essayaient toujours autant d’amener les clients dans leur boutique…


« J’en peux plus ! Maintenant qu’on est enfin à Kumo, j’espère qu’ils ne se trouvent pas à l’opposé du Brocken dream’s comme à l’arène par exemple… »

Shikano ne l’avait même pas écouté et regardait le tableau d’annonce pour regarder où allait être donné la décision. Chercha les mots Raikage ou élection du regard jusqu'à tombé sur l’affiche qui occupait en fait la majeure partie du tableau. Il dit à Shiryu que le match se passait dans l’arène. Minute, quel match et quel participant…

« Minute… L’ARENE !!!!! »

Après s’être forcé à lavé la vaisselle d’un grand hôtel et avoir été obligé de suite le rythme très rapide de Shikano pour arriver à Kumo avant que le Raikage soit désigné, il devait traverser le village caché de la foudre. Quel destin, quelles forces mystiques s’acharnaient sur lui ? Peu lui importait vraiment, il n’avait envi plus que d’une chose, abattre cette force pour enfin pouvoir se reposer.
Ainsi, le barbare s’élança sans le genin pour atteindre l’arène. Il avait une force sans limite et une excellente constitution. Quelle chance, il pouvait tenir les longs combats… Quoi que sans l’Uchiha il serait surement mort à l’heure qu’il est.


L’Uchiha ne préféra pas entreprendre un pas de course et commença en premier lieu à monter sur les toits grâce à son chakra pour adhérer à la surface des murs, puis de la il put prendre un chemin plus rapide pour accéder à l’arène. En avançant, il arriva devant chez Motsuara le forgeron de Kumo. Il lui adressa un signe de la main pour le saluer. Il lança alors.

[Motsuara]
« Tu as déjà détruit le bâton ? Tu as intérêt à ne pas complètement détruire tes autres armes comme ça ça va commencer à te couter cher ! »

« J’essayerai d’y penser la prochaine fois. En attendant, je vais voir l’élection du Raikage pas toi ? »

[Motsuara]
« Mer...Mince ! J’avais complètement oublié ! On se voit sur place ! »

A croire que les genin ne se seraient surement pas les plus en retard parmi les habitants de Kumo. Il continua ainsi son rythme de marche rapide pendant quelques minutes après quoi il put reprendre un rythme plus rapide, une course pour arriver rapidement à l’arène. Il passa par le parc où il vit une personne âgée de Kumo donner à manger à l’oiseau. Elle ne semblait pas être au courant que le Raikage allait être élu. Ou elle s’en foutait complètement aussi !

La route semblait longue. Il fallait une demi-heure en marche pour traverser Kumo de long en large et au moins sept longues minutes à Shiryu en courant. Il fallait dire que la course n‘était pas son fort, tout comme le Taijutsu de bas que l’on apprend à l’académie.
Il continua ainsi pendant quelques deux minutes le village caché du pays de la foudre. La foudre d’ailleurs semblait commençait à apparaître en compagnie de quelques nuages gris qui flottaient sur le ciel sombre de Kumo. La volonté de Kimimaro semblait l’animer…


*J’espère pouvoir accéder au rapport de la mission qui fut la perte de Kimimaro-sama. Pour qu’il décide de laisser sa vie au combat, il lui fallait bien une raison, et il faut la trouver… Si toutefois le proprio me laisse encore entrer dans le bâtiment !*

Il arriva sur le toit encore perforé par l’entrée fracassante de Shikano dans leur dernier combat. Il passa donc naturellement par se trou qui le fit atterrir dans les tribunes pleine. Il malaxa donc rapidement du chakra pour se maintenir accroché à la paroi supérieur puis se laissa suspendu pour voir la situation. Alucard semblait vouloir se tuer quand il arriva. Que s’était-il donc passé ?

*Alucard-sensei veut se tuer ? Aurait-il perdu face à Kempaichi-sensei ou Shosuki-sensei ? *

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Dim 18 Mar - 21:34

Depuis son retour de sa mission, Shikano avait hiberné comme les animaux. Certes il avait bien continué son entraînement dans l'enceinte de sa demeure, mais il ne donnait aucun signe de vie, laissant en inquiétude tous les kuméens, y compris le nouveau Raikage Kempachi.
Tout en étant jaloux, le barbare était fou de joie pour son ancien coéquipier. Normalement un ninja normal aurait dit " A mon tour ", mais ce n'était pas le caractère de Shikano. Il était persuadé que le rang ne changeait en rien la puissance d'un shinobi. Pour lui rester genin ne le gênait nullement, mais il voulait user à tout prix de son pouvoir à torturer, et pour cela, pendant son absence, il rédigea une lettre adressée à l'assemblée de Kumo pour s'occuper de l'interrogatoire des nouvelles recrues et des ninjas étrangers. Une fois la lettre rédigée, il enfila sa veste ninja et prit la sortie de la maison. A sa grande surprise, le beau temps accueilla le barbare kuméen. Dans la norme, dans ces périodes, Kumo est recouvert d'une couche blanche dans tous ses coins.

* Vraiment bizarre, qu'est-ce qui se passe ? *

Sans rentrer dans les détails, il continua sa route en direction de la tour où l'assemblée et le Raikage se réunissaient pour discuter de la situation du village. Pendant le trajet, Shikano en profitait pour voir la situation de chaque shinobi du village. Première impression: aucun changement.
Il traça sa route en accélèrant ses pas car l'ennui reprennait le dessus dans son esprit brouillé par la chaleur.
Après une course contre la montre, il arriva enfin à proximité du bâtiment. Puisque le soleil se couchait, l'ombre portée du bâtiment était très large, assez large pour recouvrir toute la ruelle d'un ton sombre.
Shikano ne perdît pas plus de temps, et se dirigea vers la grande porte d'entrée défendue par deux chuunins.
A la vue du barbare, l'un d'entre eux barra la route du genin, pendant que l'entre en profita pour bloquer l'accès au bâtiment.


" Bonjour, que puis-je faire pour toi ? "

" J'ai un message pour le haut conseil de Kumo. "

" Je vois. Désolé mais, dans ce cas tu dois adresser une lettre, car je ne peux pas te laisser passer, c'est une mesure de sécurité. "


A ces mots, Shikano jetta sa main dans sa sacoche, et en sortît une feuille pliée en quatres fois. Puis il la tendît vers le Chuunin qui craignait les gestes du barbare.


" Si cela ne te gêne pas, je dois le lire pour en vérifier le contenu. C'est aussi une mesure de sécurité. "


" Non, mais, si je voulais faire quoi que ce soit à vos supérieurs, je vous aurais attaqué de front. Mais bon, puisque vous insistez... "

Le Chuunin protecteur déplia la feuille, et se lanca dans la lecture avec toute sa concentration.
Après quelques secondes de lecture, il ordonna à son coéquipier de déposer le message aux supérieurs, et se retourna doucement vers le barbare avant de lui adresser quelques paroles.


" Les supérieurs sont absents en ce moment, ils ne travaillent pas le dimanche. Mon coéquipier va déposer la lettre aux secrétaires. Nous t'informerons des faits bientôt. "

" Et toutes ces mesures de sécurité pour des secrétaires ?!? "

Dit-il froidement, tout en essayant de calmer sa fureur.

" Pas exactement, nous simulons la présence des conseillers kuméens, pour ne pas risquer leurs vies s'il existe un risque potentiel d'attentat. "

Shikano le regarda ainsi comme s'il voulait l'égorger, et s'éloigna, ne résistant plus à voir la tête de ce pauvre Chuunin.
Pour son retour, il empreinta une autre route, et fût fou de joie quand il aperçut un panneau d'une dimension énorme.

" Tournoi Chuunin en préparation !
Pour les genins, les formulaires vont être envoyé à leurs domiciles. "


N'ayant pas vérifier sa boîte au lettre, le barbare courût vers sa demeure pour voir s'il avait reçu ce fameux formulaire.

* Si des incapables comme ce garde du corps peuvent être Chuunin, pour moi ca va être un jeu d'enfant. Surtout que je pourrais enfin me mesurer aux autres genins, et ainsi montrer la force militaire de Kumo ! *


Pensa t-il en lui-même, se réjouissant dors et déjà ce mystérieux tournoi Chuunin.

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Lun 9 Avr - 18:46

[Shikano, Shiryu: + 3 EXP RP]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Mer 4 Juil - 0:21

[Kuméens ! (ça fait un peu vieux jeu ça... bref) Kuméens ! L'heure est venue, faisons du RP en commun ! Ce post est totalement libre et tout ceux souhaitant le rejoindre le peuvent, étudiants comme autres, il est temps de montrer notre incomparable qualité RP, alors, venez nombreux ^^]

Un temps... moyen, pour changer, couvrait Kumo. le boulevard of Broken Dream, ou la grande rue, au choix du titre, était étonnement vide de monde pour un jour de la semaine. Certes, les gens travaillaient mais quand l'on savait que la moitié des habitants travailler avec d'autres sociétés et qu'il fallait transmettre des infos, on voyait donc souvent des personnes traversées la rue. Il y avait ensuite les enfants ayant finis les cours, mais là, vu l'heure, c'était peu probable d'en croiser. D'ailleurs, jamais Rakurai n'aurait du se trouver dans cette rue à cette heure ci, il devrait assister a un cour sur le taijutsu et ses variantes. Mais avec l'approche du tournoi il était, non pas dispensé de cour, mais plus "libre" de ce qu'il choisissait de faire durant ses journées. Mais cette liberté avait un prix, il fallait absolument que les gens voient les genins s'entraîner, ou tout du moins qu'ils sachent qu'ils le faisaient. Mais voilà, revenant tout juste de mission Rakurai n'avait guère eut le temps de s'entraîner et le peu d'informations qu'il avait ramené de Kiri ne l'aidait pas d'avantages, bien au contraire.

Alors, que faisait il dans cette rue ? Il avait prévus de passer son après-midi au Chien Fou avant de se rappeler qu'il n'ouvrait que le soir. Il pouvait aller dans un restaurant, mais il aurait sentit les regards d'une bonne majorité de personnes se braqués sur son bandeau de Kumo marqué "genin" et cela le mettait mal à l'aise. Mal à l'aise car il haïssait qu'on le regarde de la sorte, bien qu'on regardait plus son bandeau que lui, faut dire, avec ses multiples cicatrices, les quelques déformations sur son corps, cela pouvait être difficilement pour sa "beauté" qu'on le regarde, bien au contraire. C'était devenu, avec tous les autres genins, un symbole de Kumo. Le tournoi allait se dérouler à la maison, donc les participants devaient gagner, l'échec n'était pas acceptable, et cet engouement se propageait comme une traînée de poudre, et cette traînée allait bientôt atteindre son point culminant : le début du tournoi.
Durant son séjour à Kiri Rakurai avait croisé bon nombre de ninjas qui semblaient réellement puissant, bien plus que lui d'après son propre avis, mais vu la rapidité de son analyse et sa nature même d'assassin, cela ne voulais pas dire grand chose. Cependant il était assuré d'une chose, ce tournoi risquait de s'annoncer très délicat, bien plus que prévus, surtout si les ninjas venant de Konoha et Suna étaient aussi fort, Iwa n'étant pas convié, dieu seul savait pourquoi.

Enfin, tout ceci ne nous disait toujours pas pourquoi Rakurai, tel un pauvre hère, continuait d'arpenter la grande rue de Kumo. Il pouvait rester chez lui, mais comme sa famille restait introuvable, sûrement partis exécuter un contrat, il n'avait pas envie de rester à ne rien faire. Enfin, remarquez, il ne faisait pas grand chose de plus dans les rues de Kumo, mais au moins se promenait il. Il se changeait les idées et le fait qu'il y ait peu de monde l'arrangeait plutôt, comme ça il n'avait pas à subir les encouragements de personnes regardant son bandeau et le félicitant tout en lui demandant de promettre d'en mettre plein la vue aux autres villages lors du tournoi. Ce à quoi Rakurai répondais par un simple sourire, il n'avait pas d'autres choix, il ne pouvait promettre ce qu'il n'était lui même pas sur.

Enfin, pour l'heure il continuait d'avancer.

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Jeu 5 Juil - 15:16

Enfin les portes étaient à portée de bras, le Juunin s'appuya dessus et prit une courte pause. Il avait marché depuis son aire d'entraînement haut dans la montagne jusqu'ici, et il lui restait du chemin à parcourir jusqu'à l'hôpital. Après avoir repris son souffle, il se détacha du mûr et pénétra dans le village sous le clair de lune. La rue principale s'offrait à lui, sombre et vide. Un début d'agitation prenait vie dans certaines maisons mais l'activité de la rue elle même était nulle. Traînant le pied, il avança plus profondément au sein du boulevard.

A peine avait-il parcouru cinq cent mètres qu'il s'arrêta de nouveau, s'asseyant sur un tonneau couché au sol. Il se trouvait devant la porte du personnel d'un bar ouvert uniquement la nuit. L'agitation battait son plein à l'intérieur, des cris de joie et des chants résonnaient jusqu'au dehors. Alucard en profita pour jeter un coup d'oeil à l'intérieur, via la fenêtre derrière lui. Des femmes et des hommes riaient à s'en couper la respiration, les serveurs semblaient courir d'un bout à l'autre du bar et le gérant remplissait les verres commandés à une vitesse folle. Un petit groupe, surement amateur, jouait sur l'estrade du bar, démontrant leur nouveau talent musical. Leur répertoire n'amusant guère le médecin, ce dernier décida d'écourter sa pause et de reprendre son ascension.

Les étoiles étaient nombreuses ce soir, les nuages étant parti pour une courte période, il fallait en profiter pour observer la clareté du ciel nocturne. De la fumée se dégageait des cheminées actives du village et apportait un peu de chaleur à l'environnement froid de la nuit. Le sanin croisa un chien erran qui lui aboya brievement dessus, un seul regard suffit à le faire taire, tandis qu'un couple de chat traversait la rue en miaulant l'affection qu'ils avaient l'un pour l'autre. Un bruit de pas, une présence humaine. Un silhouette lointaine, approchant, une silhouette floue, mais connue.

Tout se mit à tourner dans la tête du médecin, et celui ci perdit l'équilibre, finissant couché au sol, les yeux dans le vide, le coeur battant à tout allure, la respiration haletante... Le sol rocailleux et la poussière lui arrachèrent un léger cri de douleur au contact de ses nombreuses blessures, et le sang se remit à couler.

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Mar 24 Juil - 16:17

Shiryu marchait depuis quelques temps maintenant dans le village. Le chemin depuis l'aire d'entrainement extérieur au village était longue jusqu'à chez lui à pieds. Il n'était pas très en forme après avoir vidé toute ses forces à tenter tant bien que mal à apprendre une technique de genjutsu qui ne semblait toujours pas aquise. Le quartier central n'était pas très remplis ce soir et les rares sons qui pouvait percevoir Shiryu, c'était les gens sur la place du village à boire des verres entre amis ou qui partaient dans le quartier résidentiel pour s'endormir. S'arrêtant pour reprendre son souffle quelque seconde, il tourna la tête vers le ciel en espérant qu'un petit cumulus allait faire tomber de la pluie sur ses épaules endolories.

Il n'avait pas le loisir de voir les étoiles alors qu'il pouvait sentir la pluie. Mais pas le temps d'attendre qu'un quelconque dieu se mette à répondre à ses caprisses. Il tapa dans ses mains pour se donner du courage, puis se diriga vers son chez-lui. En chemin il se demandait s'il fallait mieu aller dans sa maison ou celle qu'il était sensé partager avec les compaires de son équipe -acutellement disparut on se sait où-. L'Uchiha ne prit même pas la peine de choisir. Entre une maison avec une furie qui l'attendait pour le frapper et une avec un chien qui l'empêcherait de dormir, autant qu'il finisse en un morceau.


*Remarque ce chien risque aussi de vouloir me blesser comme chaque fois... *

Il bifurqua alors vers l'hopital à sa droite pour rejoindre la maison de l'équipe. Il trouva cette nouvelle ruelle encore plus froide et morte que celle d'avant il n'y avait que quelques chat que l'on pouvait entendre et les poubelles que l'on pouvait sentir. Devant la monté de l'hopital, il respira une dernière bouché d'air pur avant de sentir les courbatures de ses membres dépourvus de chakra. Puis il commença à monter.

Il ne fallut pas longtemps à Shiryu pour qu'il puisse à nouveau entendre des gens festoyaient le début de leur vacances. Un groupe semblait-il de Jazz ou autre musique -très mal jouée d'ailleurs- jouait chez lui, mais un autre bruit se mella à cette cacophonie de notes. Le bruit d'un corps s'écroulant sur le sol, et l'odeur connue mais pas très familière d'un membre de Kumo, celle d'un des rares jounins encore en activité ces jours, Alucard.


« Alucard-sensei! Alucard!»

Jettant son sac sur le sol, il s'approcha rapidement du ninja. Il semblait en mauvais état et devait être emmener à l'hopital d'urgence. Des plaies diverses et surement des os de cassés étant donné de l'état critique dans lequel il se trouvait. Ça aurait été plus simple de pouvoir compter sur une personne encore en bonne santé pour le porter ou un clone pour avertir l'hopital, mais dépourvu de chakra, il ne pouvait rien faire d'autre qu'essayer de le réveiller.

Se mordant la lèvre, pensant aux supplices qu'il recevrait d'avoir réveillé le jouinin de cette façon, il envoya sa main valser dans la joue de façon à le réveiller. Puis un retour pour être sûr qu'il allait ouvrir les yeux.


« La belle au bois dormant! T'attends un baiser ou quoi?! »

[Je poste avant que le peu d'inspiration qui me restait s'en aille... Et puis appel aux Kuméens, on se réveille, vous êtes là pour Rp par pour roupiller!]

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Dim 29 Juil - 20:48

Encore une journée banale qui se déroulait à Kumo, comme à mon habitude, je sortais de mon foyer pour me rendre à mon aire d’entrainement. Le temps était lourd et orageux ce qui ne changeait rien à l’habitude. Le chemin le plus rapide pour arriver au rocher de Kumo était de passer devant l’académie et de sortir par la porte Sud mais aujourd’hui je décidais de changer mes habitudes, à partir de maintenant je passerai par le centre ville où je ferai un jogging. Il est vrai que je n’ai pas un corps d’athlète. C’était donc parti, il y avait environ une heure de course avant d’arriver à ma destination, je voyais les différents paysages de Kumo défiler à mes yeux, l’Hôpital où je devais bientôt passer pour bilan médical, la banque où mon salaire m’ attendait puis enfin le parc, le lieu de plaisir de tous les Kuméens, c’était là aussi où j’avais rencontré Rakuraï, sa sœur Yuna et Shikano.

*Ca fait déjà plusieurs semaines, je me demande ce qu’ils sont devenus. Je ne m’inquiète pas trop pour Shikano, cet homme n’est pas très amical. Je devrais essayer de rediscuter avec Rakuraï, cette histoire de démon dont m’a parlé Kojima m’inquiète un peu. Peut être que ce démon était Kaisen, ci cela est le cas, Rakuraï ferait parti de mon clan, ca ne peut pas être ça mais quoi alors ? Il faut que je le retrouve.*
Je pris un autre chemin qui menait droit au foyer des Genin. J’arpentais les rues de Kumo puis la voie principale qui était surnommé Boulevard of Broken Dreams. C’était la première fois que je prenais cette route, différents commerces étaient sur les routes mais aussi des bars et cafés, pas très loin il y avait le restaurant préféré de Kempachi sensei, Le chien fou. C’est lorsque mon regard se concentra sur la route que j’aperçus des hommes, l’un était à terre il semblait mal en point.

[Shiro] « Vous avez besoin d’aide ? »
*Mais cet homme c’est Alucard le jounin de Kumo. Que fait-il par terre ?*
[Shiro] « Nous devons l’emmener à l’hôpital. »

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Ven 3 Aoû - 1:23

Les étoiles, le firmament infini, l'imposante masse de lumière et de ténèbres se trouvant au dessus de Rakurai. Il ne cessait d'observer ces étoiles depuis déjà un long moment. Il avait passer sa journée à arpenter les rues de Kumo, sans savoir où il allait, en fait, il ne se souvenait même pas de ce qu'il avait fait de sa journée, mais ils avait qu'il s'était retrouver ici, sur l'une des collines du village, observant, debout, les main dans les poches et le bandeau cachant son oeil mort retiré, les étoiles, réfléchissant à ces dernières. Ses réflexions lui semblaient aussi désuètes que ridicule mais cela lui permettait de reposer son esprit, éviter de penser aux Onis, à Kiri, ou même à l'examen Chuunin qui approchait, voilà qui lui faisait le plus grand bien.

Les astres, un assemblage hétéroclite de lumière et de ténèbres, uni jusqu'à la fin des temps à travers l'adversité. La lumière... Les ténèbres... Deux notions présents dans chaque coeur de chaque être vivant présent sur Terre. Ces deux notions s'affrontaient toujours, inlassablement, immanquablement, dans une guerre intérieure et où le vainqueur prendrait alors possession du corps et définirait ainsi la personnalité de cette personne. Tout du moins, c'était ce qu'il croyait à ce jour. Mais bons nombres d'événements, récents, avaient fait douter Rakurai de cette réponse, cette vérité même. Prenons par exemple lui même, malgré son "métier" d'assassin, il s'était toujours considérer comme quelqu'un venant de la lumière mais vivant dans les ténèbres par choix.

Enfin, ces élucubrations n'avaient, à ce jour, aucun sens, aucune réponses, aucun bu hormis celui d'amusé l'esprit de Rakurai. Était ce seulement tout ? Pour le moment nous dirons que oui, il serait malavisé, voir même stupide d'en révéler plus. Les Ténèbres, la Lumière, le Néant, et l'élément centralisant tout ça : le Cœur humain. Voilà un sujet hautement intéressant pour qui cherchait à en découvrir son sens. Les Onis serait ils alors des créatures des Ténèbres, du néant, ou de la Lumière ? Et si ces trois "lois" existaient en chaque cœur, pourquoi ces dernières prendraient elles autant le contrôle sur les actions de ces personnes ? Le "choix" demeurait il ou bien cela n'était il qu'une vaste mascarade et que tout un chacun n'était que la poupée d'un marionnettiste omniscient et omnipotent ? Si tel était le cas, alors Pinocchio couperais ses fils. Il décidait seul de son sort, et si les Onis n'étaient qu'une simple réaction à quelque chose de beaucoup plus grand, alors il prendrait des mesures, drastique.

Mais pour l'heure, il lui fallait redescendre de cette colline, le temps se rafraîchissait et la nuit était déjà tombée. Durant sa descente il chassa, temporairement, ces pensées de son esprit, inutile de s'embrouiller d'avantages avec ce supposé problème. Il fallait déjà qu'il règle les siens tout en survivant à sa sœur se montrant de plus en plus agressive avec le temps, capable de lui mettre une raclée si jamais sil ne s'entraînais pas assez, mais ça, c'étai encore une autre histoire.
Il traversait rue sur rue, sur le simili silence du village de Kumo, des oiseaux qui roucoulaient, des chants dans les tavernes des chiens qui aboyaient. Tout était réunis pour prouver que le village était en vie, toutefois, malgré l'air ambiant qui s’annonçait calme et détendu, Rakurai ne put s'empêcher de fixer continuellement le sol, il ne cherchait rien, ni son chemin, ni la compagnie des gens, et il sentait que si il levait les yeux il verrait ce qu'il ne veux pas voir : un village animé.

Toutefois, un bruit sourd le fit lever les yeux, devant lui une silhouette à moitié masquer dans les ombres, s'effondra, sans un autre bruit que celui de son corps touchant le sol. Pendant un moment, il resta amorphe, regardant ce corps avachi sur le sol, encore embrumé par ses pensées. Ce ne fut que quand une voix, et un corps, s'approcha rapidement du corps qu'il se réveilla quelque peu. Alucard-senseï. Hum. Alucard en fait, le Sanin se faisant passer pour un jounin. Il était étrange de le voir déambuler les rues de Kumo tard le soir, tout comme il fut étrange de voir deux personnes s'affairaient autour de lui. Peut être n'était il pas si tard après tout mais que la nuit était vite tombé, C'était la meilleur explication, enfin, il supposait.

S'approchant sans vraiment se presser sur les lieux de l"accident" il entendis une voix familière, celle d'un certain Shira Shori, quelque chose comme ça, dire qu'il fallait le conduire à l'hôpital. Ce qui n'était pas une mauvaise idée, toutefois étant donné que l'organisme du Sanin était différent de celui du propriétaire d'origine du corps, cela risquait de se compliquer. Il se pencha alors sur la scène pour parler et n'ouvrir la bouche qu'une fois, n'accordant aucun regard aux deux autres.


¤Rakurai¤
"Non, laissons le ici, nous savons pas les risques que nous lui feront encourir en le déplaçant."

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Ven 3 Aoû - 14:31

La silouhette au loin s'approchait bien que très lentement, les yeux du Juunin avaient beau s'être fermés, ceux du sanin restaient parfaitement ouverts. Avant que la personne n'ait le temps d'arriver, deux autres entités s'étaient introduites dans l'espace personnel du blessé. L'un d'eux ne sembla pas avoir repéré que l'homme au sol était blessé étant donné son geste répété. Il manquait qu'un tout petit peu de force au Juunin pour se relever et lui en coller une à son tour... Au lieu de ça il dut écouter de drôles de paroles...

¤Shiryu¤
"La belle au bois dormant! T'attends un baiser ou quoi?!"

*Vas-y viens elle t'attend la belle... embrasse moi et je t'arrache la langue avec les dents... N'hésite pas ça risque de m'aider insolent !*

Une telle hargne, Alucard ne pouvait l'exprimer que pour lui même et dans son psyché. Il n'aurait pas dû aller aussi loin dans son entraînement médical, même si en regardant le bon côté des choses il avait endurci le corps de son enfant. Une autre personne s'approcha... Un conseil, une idée, quelque peu plus concrète que celle de Shiryu. Au moins ce nouveau personnage ne fit pas l'erreur de frapper le sanin au sol.

¤Shiro¤
"Nous devons l'emmener à l'hôpital."

Une progression intéressante, les étudiants de Kumo étaient visiblement plus malin à plusieurs... restait encore la dernière personne à approcher et elle ne tarda pas. Une seule phrase, intelligente mais froide. L'homme connaissait donc bien le blessé, à dire une chose pareille...

¤Rakurai¤
"Non, laissons le ici, nous savons pas les risques que nous lui feront encourir en le déplaçant."

*Rakurai-san... t'es pas idiot mais t'es sacrément culotté... T'as de la chance que je sois blessé et surtout faible contre tes offensives. Attends que je t'attrapes un de ces jours...*

S'il ne pouvait bouger, comment pouvait-il communiquer les bons ordres ? C'est pourquoi le sanin força une nouvelle fois sur son corps, se concentrant quelques instants et crachant un surplus de sang de ses poumons sur sa gauche. Dans cet acte violent pour son état, ses blessures se rouvrirent et le spectacle n'était pas très beau à voir. Le sol commença à rougir pendant que le Juunin tentait de prendre la parole... ce qu'il parvint à faire entre deux toussotements.

¤Alucard¤
"...pouvez pas m'donner... un peu d'sang ...?"

Il espérait que cela suffise à ce que l'un d'entre comprenne l'opération à effectuer...

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Mar 14 Aoû - 18:55

Le jounin était dans un piteux état, il fallait l’emmener d’ urgence à l’hôpital. Mais lorsque la décision fut prise une voix singulière répliqua.

[Rakuraï] "Non, laissons le ici, nous ne savons pas les risques que nous lui feront encourir en le déplaçant."

L’homme qui se dressait derrière nous tel un assassin prêt à achever sa cible était Rakuraï, l’un des genin de Kumo que j’avais déjà rencontré auparavant.

[Shiro] « Tiens, salut Rakuraï. Je suis d’accord avec toi, il ne faudrait pas le toucher mais si on le laisse la son état va empirer. »

Alors que je saluais Rakuraï, Alucard crachais du sang ce qui montrait que son état empirait nous devions agir vite.

[Shiro] « Ne vous forcez pas monsieur on va vous aider alors ne bougez plus. »

Je m’efforçais de ne pas avoir de la pitié pour lui. J’avais entendu dire qu’Alucard était le meilleur ninja médecin du village de Kumo et là, il était couché à mes pieds, vulnérable comme un pauvre chien.

[Alucard] « ...pouvez pas m'donner... un peu d'sang ...? »
*Lui donner du sang ? Mais nous ne sommes pas médecin, nous ne savons pas comment faire cette manipulations. Ou bien… Nan ca ne se peut pas, je ferais mieux de demander à Rakuraï ce que nous devons faire.*
[Kojima] « Si j’aurais été à ta place je me serais couper une veine pour lui donner son sang. »
*Je suis d’accord avec toi et je le ferais volontier pour sauver un ninja de Kumo mais cet homme n’est pas un monstre et encore moins un démon. Je ne pense pas que lui donner mon sang comme ça lui servirait à grand-chose.*
[Kojima]Je ne faisais que proposer. Hi Hi Hi »
*Tu ne dois pas être connu pour ton intelligence chez les démons ?*
[Kojima] « Non en effet, je suis connu pour avoir fait un véritable massacre et avoir détruit un royaume. »

Je ne répondis pas, je savais de quel royaume il parlait et aussi de quel massacre, c’est à cause de ces anciennes actions que je serai obligé probablement de me battre contre l’un des rescapés de mon clan.
[Shiro] « Rakuraï que faisons nous ? Il serrait préférable que l’un d’entre nous aille chercher les secours à moins que tu connaisses la manipulation à faire pour lui donner du sang ? »

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Sam 25 Aoû - 17:06

Décidément. Une soirée banale allait probablement se finir par une action peu commune. La classe. Enfin, tout ce que le jounin désirais, c'était du sang n'est il pas ? Shiro avait bien entendu comme Rakurai et l'aveugle semblait lui aussi l'avoir entendu, à moins qu'il ne soit sourd par dessus le marché mais ceci est un autre problème. Que faire, Aller chercher des médecins, Très bonne idée ! Dans une situation normale... Malheureusement, Alucard était tout sauf normal, et si jamais les médecins venaient à le découvrir, les chances qu'ils retrouvent Alucard-san seraient réduit de "peu de chance" à "néant total". Mais une chose à la fois. Donc les trois jeunes apprentis avaient un léger problème de conscience, soit ils donnaient 'alerte et une nuée de médecins de tous bords seraient venu examiner le jounin, afin de tenter de comprendre "pourquoi" ce dernier avait un telle demande; la suite, et bien, dans le meilleur des cas le vampire-jounin se serait retrouver enfermé dans une cellule où il aurait subis moult torture par diverses personnes maîtrisant l'art subtil de la torture physique et psychologique. En clair, il se retrouverait dans une merde noire.

La question que posa Shiro amusa et surprit Rakurai. La manipulation du sang était un art dangereux réserver à quelques élus, ceux ayant la chance de posséder un don unique, ceux possédant un donc transmis uniquement par héritage. Même si il savait le "comment" il ne pourrait pas l'exécuter, car cela dépassait complètement ses propres capacités, que ce soit physique, spirituel ou bien chakratique. Mais il existait une autre solution, moins subtil certes, mais tout aussi efficace.

Avec des gestes d'une infinie lenteur, Rakurai sortit de son étui deux sembons, cadeau offert par le vampire pour avoir survécu à son entraînement. La suite peut sembler logique, il approcherait son bras au dessus du vampire et il se le percerait en double grâce à ses sembons afin d'empêcher une coagulation trop rapide, toutefois percer en double permettrait, quand l'on retirerait une des aiguille de "boucher" la seconde artère touché, enfin, en théorie.

Mais voilà, si tout cela semblait logique, rien ne se passa comme prévus. De sa main libre Rakurai attrapa rapidement le bras gauche de Shiro qu'il porta légèrement à coté du vampire, paume vers le sol. Dans cette position il regarda d'un oeil amusé et nonchalant le jeune aspirant avant de répondre à sa question.


¤Rakurai¤
"Tout dépens de ce que tu appel "manipulation". Mais oui, j'ai bien une méthode."


Ceci dis, sans perdre plus de temps que cela il plant les deux aiguilles dans le poignet de Shiro afin de faire couler son sang vers le sol histoire que le jounin puisse se rassasier, si c'était bien cela dont il avait besoin. Il maintenait avec force le poignet de Shiro, insensible à ses éventuel cris. Pour devenir ninja il fallait apprendre la souffrance.

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Ven 31 Aoû - 19:55

*Cette journée est un vrai cauchemar.*

Voila ce que je me disais à ce moment alors que l’ivrogne hurlait de douleur en se tenant la jambe avec son bras potable. Mais pourquoi ai-je blessé un civil ? Pourquoi avoir attaqué cette pauvre loque sans avenir ? Que s’est t-il passé ?

Un peu plus tôt dans la journée:

[Shiro] « Rakuraï que faisons nous ? Il serait préférable que l’un d’entre nous aille chercher les secours à moins que tu connaisses la manipulation à faire pour lui donner du sang ? »

Le Genin ne cligna pas d’un sourcil, celui-ci semblait réfléchir, puis il finit par mettre la main à son étui pour y sortir deux sembons. Il regardait ses sembons, nostalgique certainement, puis il tendit son bras au dessus d’Alucard.

*Il ne va quand même pas…*
[Shiro] « Rakuraï, euh je ne pense pas que cela soit une très bonne idée et puis… »

Ma phrase n’était même pas terminée que Rakuraï se planta les deux sembons dans ses artères. Sans même pousser un gémissement, il se précipita sur mon bras gauche et le perça à son tour.

[Shiro] « Non arrête ! »

Trop tard, le mal était fait. Il tenait mon bras sèchement sans aucune émotion. Le sang coulait à flot sur le trottoir et au pied d’Alucard. Celui ci voulait du sang, et bien il est servi. Mais Alucard n’était pas la seule créature assoiffée de sang dans cette ruelle. Un éclair rugît au dessus du village, les battements de mon cœur se faisaient entendre de plus en plus puis le silence hormis le vampire entrain de déguster son repas.

Mon corps se crispait, ma mâchoire s’allongeait, des cornes sortaient de mon crâne et mes cheveux poussaient à vu d’œil. A cette vue, Rakuraï desserra un peu son étreinte et fut obligé de reculer lorsque le chakra pourpre explosa sur le corps de l’abomination que se tenait dans la ruelle.

[Kojima] « AHHhhhh… »
La transformation se termina par les yeux rouges sang qui fixaient Alucard puis Rakuraï.
[Kojima] « JE VAIS VOUS TUER !!! »

Le démon s’élança sur Rakuraï qui, surpris par l’événement qui venait se passer devant ses yeux , réussit à esquiver l’attaque. Mais quelques mètres plus loin se trouvait une silhouette. Celle-ci fut frappée par la fureur du démon et s’écroula par terre, la jambe et le bras droit cassés. Un moment passai puis le démon hurla de douleur en se tenant la tête, la métamorphose était en train de s’annuler.

[Shiro] « Oh non. Qu’est-ce que j’ai fait. »

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Sam 1 Sep - 19:47

Shikano n'entreprenait plus de promenade depuis bien longtemps, n'ayant plus le temps, et surtout la motivation. Néanmoins, il savait très bien qu'une ballade dans les parcs ou même dans les ruelles lui ferait le grand bien, son corps ayant besoin de s'approvisionner en oxygène pur. Il décida donc un matin de sortir de sa demeure afin de s'aérer loin de toutes ses pensées. Il enfila sa veste, prît une petite gourde qui contenait de l'eau et quitta sa demeure avant de se diriger vers le boulevard qui était le centre de Kumo.
Le soleil se levait à peine, les oiseaux sifflotaient en symphonie, et la chaleur n'atteignait même pas les vingts degrès, mais pourtant, les kuméens se jetaient à vue d'oeil dans les rues pour des ballades en famille ou entre copains.


* Nos civils ont vraiment rien à faire de leurs temps libres... Bon, restons calme ! *

Le barbare s'arrêta au premier bar qu'il avait rencontré sur son chemin, et demanda un jus d'orange bien pressé tout en observant d'un regard froid et discret les alentours. Puis, une fois sa boisson prête, il en buva une gorgée avant de s'arrêter soudainement tout en posant son verre sur la table.

* Cette sensation !! Mais, c'est quoi ce chakra ?!? *

Il posa quelques billets sur la table, et s'élanca en dehors du bar. Puis, une fois à l'extérieur, il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui pour trouver la source de ce chakra. Il apercût dans un coin du boulevard un homme à terre et deux ninjas, les bras en sang.
La curiosité prit le dessus encore une fois chez Shikano, et il se dirigea vers ce groupe d'une marche rapide avant de disparaître et réapparaître derrière Rakuraï qu'il venait de reconnaître.


[Shikano]
" Je me demande ce qui se passe ici, peut-être que tu peux me guider, Rakuraï ? "

Le barbare usa d'une voix froide et grave pour installer une pression dans cette zone, et ainsi effrayer le groupe de ninjas qui occupait cette place. Shikano aperçut aux côtés de Rakuraï l'aveugle Shiryuu et un étudiant nommé Shiro.
Le sol était recouvert de sang qui semblait couler des bras de Rakuraï et Shiro. Mais, ce qui choquait encore plus le taijutseur était qu'une personne bizarre se préparait à lécher ce sang.

* Mais, c'est quoi ce bordel ?!? *

[Shikano]
" Mais, qu'est-ce qu'il fait ?!? Arrêtez-le bon sang !! "

Mais, le barbare s'arrêta à son tour à la vue du visage de ce ninja, une figure très connu aux yeux de Shikano. Et il ne pût s'empêcher d'hurler :

[Shikano]
" Alucard-sensei ?!??? "

MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   Dim 2 Sep - 19:02

[Faites attention, vous avez mal lu le post de Rakurai, il ne pique que le bras de Shiro, le paragraphe relatant du fait qu'il se piquerait le bras est écrit sous forme d'une hypothèse, il ne se produit pas. "Pour bien RP, il faut commencer par respecter celui des autres"...]

Plic.

*Mais qu'est-ce que... ?*

Ploc.

*Cette odeur, cette substance...*

Le sang des deux ninja coulait lentement de leur bras respectif, tombant par petites gouttes rythmées sur le visage du Juunin étendu sur le sol, ainsi que, par maladresse, un peu partout sur le trottoir. Le médecin sombrement vêtu s'était évanouie à la suite de ses dernières paroles, ne pouvant résister plus longtemps à l'appel du sommeil. Un tel entraînement n'aurait pas dû être pratiqué, mais pour maîtriser une technique comme celle-là, il fallait bien en prendre un coup sur le corps. Lorsqu'il s'était étalé, sans le vouloir, sur le sol du boulevard, Alucard n'était pas sûr de son avenir proche, mais apercevoir la silouhette lointaine de son disciple lui garantît aussitôt qu'il survivrait...

Plic. Le sang atteignit enfin la bouche du ninja.


*Ce goût, cette sensation ! Une essence de vie entre en moi...*

Sous cet apport de sang, le coeur du Juunin eut un violent spasme, bien qu'il ne se soit pas arrêté auparavant. Son corps entier fut secoué et les yeux si étranges et différents l'un de l'autre du médecin s'ouvrirent derechef. Soudain immobile après une telle décharge, le corps semblait endormit... Mais le sang se mit à couler plus vite des veines des deux garçons, comme étant aspiré par le médecin lui même. Tout en sortant, les deux liquides rouges s'unirent et formèrent une demi sphère au dessus du blessé et tout devînt opaque, empéchant quiconque d'observer l'intérieur de la bulle de régénération. La sphère étant terminée, le sang s'arrêta de couler, et les trous se rebouchèrent, cicatrisant aussitôt. Un cri se fit entendre. Un raffut bref mais conséquent, puis plus rien... Des voix résonnèrent, des inquiétudes, des questions, des reproches. Le parfum doux et subtil d'un assassin discret et furtif, l'odeur acide d'un corps en sueur. Le contact dur et brutal d'une route aplanie, une main fine et délicate sous la sienne. Du rouge, du sang, du bleu, du blanc...
Une prise de conscience.

Le corps du Juunin fut secoué de nouveau, il aspira une grande quantité d'air, comme si c'était la première fois qu'il respirait en ce monde, naissant à peine. La main qu'il avait sentie se dégagea. La sphère avait disparut, comme aspirée durant l'inspiration par le corps lui même, infiltrant le réseau sanguin du personnage, régénérant ses tissus affaiblis. Le Juunin put entendre avec plus de précision les voix, une nouvelle était arrivée, et celle d'un veillard résonnait à travers la douleur et l'incompréhension.

Lentement Alucard se releva, chacun de ses mouvements se faisait dans un silence et un ralentit attractif. Autour de lui figurait plusieurs personnes... Shiryu, Rakurai, Shikano, et Shiro un peu plus loin, accroupi, dans un état proche de la crispation emotionnelle. Un vieillard était étendu sur le sol, la jambe et le bras droits brisés, des hurlements s'échappaient de sa gueule béante de souffrance.
Ces cris étaient loin d'être supportables, le Juunin perdit patience et brisa le peu de silence qu'il avait tenté d'instaurer:


"Emmenez le à l'hôpital ou je l'achève sur le champ."
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Boulevard of Broken Dreams »   

Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Boulevard of Broken Dreams »
» narcisse sauvage || boulevard of broken dreams. [21/10]
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-