Partagez | 
 

 Entraînement de Darok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

MessageSujet: Entraînement de Darok   Mer 14 Sep - 18:46

Rappel du premier message :

Darok s'approche de la rivière et tente de malaxer le peu de chackra qu'il possède.

*Il faut que je comble ma faiblesse au niveau des techniques par un entrainement du r et acharné*

"Que c'est dur, comment font les autres pour réussir aussi simplement? je ne peut bouger l'eau qu'avec ma main alors qu'eux le font grâce au chackra..."

Dépense pas mal de chackra a cause du gaspillage, et finalement s'endort proche de la rivière a cause de l'heure tardive

-10 chackra pour gaspillage
[je sais pas si je peut m'enlever du chackra moi même donc si je fais des erreurs est ce que vous pouvez me le dire?]

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Lun 17 Juil - 23:15

Iba était fier de la réussite de sa technique, et Darok jugeait qu’il pouvait la compter comme étant dans son palmarès de jutsu. Finalement, peut-être que le Chuunin s’était trompé sur son élève : il avait appris la technique en peu de temps. Mais il ne le montrerait jamais, il ne reconnaîtrait pas s’il avait fait une erreur. Ou du moins, pas sur une si simple victoire. Pas question de chômer.

Il avait peut-être le temps d’apprendre une autre technique… Bien, il était temps de rompre le silencieux triomphe d’Iba. Il tenta de rester sec et impérieux, mais il n’y était pas encore habitué, et c’était difficile.


« Bien, il est grand temps de passer la vitesse supérieure…
Cette fois, je vais t’apprendre la permutation. J’ai put remarquer au cours de notre pseudo affrontement dans la salle de cours que tu n’avais pas put esquiver mon attaque. Nous savons tout les deux que ce n’est pas du à une défaillance physique de ta part… Ainsi la technique que je vais t’enseigner va te permettre d’esquiver les attaques corporelles, et j’insiste bien sur ce point. Tu ne pourras pas esquiver une illusion. Compris ? »


La réponse fut longue, et hésitante, mais l’Hiyori fut obligé d’émettre un petit « oui », unique réponse à la question.

« La permutation est une technique qui te permet de te substituer par un élément du décor. En gros d’échanger ta place avec ce dernier, et cela en un très court laps de temps. Pour se faire tu dois donc être très rapide, tes réflexes doivent être fulgurants.
Autre chose…si tu venais à manquer ta permutation, je doute que tu finisses en bon état. Il faut que le timing soit bon, sinon l’effet de surprise ne sera plus, ou bien le coup atteindra quand même sa cible.»


Iba comprit alors le ressort de la technique. Ou du moins, il fit une expression qui le laissait penser.

« Tout d’abord, il te faut anticiper l’attaque que tu vas recevoir. C’est à dire que tu dois être extrêmement vigilant tout au long de ton combat et avoir une vue globale sur tout le champs de bataille. Tu ne dois jamais être surpris ou ce seras ta dernière erreur.

Seconde étape, tu trouves un objet, qui peut prendre ta place. S’il a la même corpulence que toi, c’est le top, sinon tu fais avec ce que tu as sous la main. Cependant, ne prends jamais quelque chose de plus gros que toi. Tu serais déconcentrer par la masse ou la taille de l’objet en question et immanquablement la technique serait ratée.

Dernière étape, tu malaxes ton chakra, et tu effectues le signe suivant.
Tu as tout saisis ou bien faut-il que je te réexpliques quelque chose ? Si c’est bon, on commence. »
dit-il en montrant le signe.

Darok se recula, laissa un peu de temps à son étudiant pour refaire le sceau correctement, puis ramassa un caillou qu’il lança à son élève. Il lui indiqua de lui lancer. Ce en quoi il s’exécuta. Le projectile fila à toute allure, venant décrocher le nez de son sensei dans un crac puissant. Il tomba sur le sol, immobile, inconscient, impuissant. Alors que l’Hiyori s’approchait, une voix surgit de dans son dos. C’était son maître, sans dommages apparents.

«Je suis ici… C’est cela la permutation… »

Iba était stupéfait. Il ne l’avait pas vu se déplacer ni exécuter le sceau. Il regarda à l’endroit où, quelques instants, il avait vu le corps de Darok, salement amoché… il n’y avait plus que des graviers. Impressionnant. Mais c’était maintenant son tour, et il ne devait pas faillir. Il devait se montrer digne. Darok prit un caillou de petite taille et le lança prestement sur son élève. Il attendait une réaction. Le genin effectua les signes, et se prit le caillou dans le ventre. Il tomba à genoux, de la bave coulant de sa bouche. Pitoyable.

« Bon, tu n’as aucun réflexe, aucun sens logique, et il y a justement une salle spéciale pour améliorer ça, je t’y emmène… »

*Et j’espère pouvoir réussir cette technique qui me tient tant à cœur.*

Il prit l’étudiant, déboussolé par le choc de la pierre contre son abdomen, sur ses épaules et l’emmena hors de son aire…vers la ville, vers l’académie. Le chemin ne fut pas trop long, bien que coupé par une rencontre avec un médecin. En effet, Darok lui demandai s’il pouvait être présent pendant environ une heure à la salle de tir, ce qu’il accepta.
Ils arrivèrent finalement dans une vaste salle ronde. Il y avait plein de créneaux autour de cette pièce, d’où on pouvait facilement tiraillé sans être vu. Darok refila une combinaison caoutchouteuse à son élève.


« C’est un peu lourd, mais si tu ne la portes pas, tu risquerai bien de mourir. A toi de voir. »

Il laissa tomber et l’élève et la veste sur le sol et sortit de la salle, fermant de ce même fait, la porte à clé. Il allait chercher dans la réserve des armes. Pleins d’armes. Il me faut des armes, un maximum d’armes. Chose faite, il ramena son armada dans les couloirs proche de la salle. Il ouvrit une autre porte qui donnait sur une sorte de chemin de ronde, où il y avait les créneaux, et d’où ils pouvaient voir l’Hiyori.
Ce dernier avait déjà enfilé sa tenue protectrice et se sentait lourd. Elle n’était pas très confortable de surcroît. La voie de son sensei surgit de nulle part.


« Je vais te lancer pleins de projectiles, esquive les. Pas le droit aux jutsus. Tu n’as aucune cachette, je les lancerai de partout. Je veux juste que tu les esquives, d’accord. Ne t’inquiète pas, il y en a largement assez^^. »

Pas rassuré du tout, l’Hiyori se mit sur ses gardes. Darok, pendant ce temps, se clona plusieurs fois jusqu’à ce que les quelques créneaux furent comblés. Il allait tenter de lancer plusieurs armes par jet. Le jet multiple, était un art très utile et indispensable à tout prétendant au titre de « maître ninjutsu ». Il lui fallait donc le posséder.

Une arme fila dans le dos de l’étudiant, qui l’esquiva alors en se pliant en deux, tête vers l’avant. Il eut tout juste le temps de voir deux aiguilles, dites senbons filer droit sur lui depuis sa gauche. Il effectua une rotation de la gauche vers la droite, afin de tomber sur le dos. Les aiguilles filèrent au ras de son nez. Pas le temps de se reposer : il effectua un roulade piquée, juste à temps pour éviter les quelques shurikens qui se plantèrent dans le sol à l’endroit précis où son cœur se tenait quelques instants auparavant. Darok ne plaisantait pas. Une multitude de shurikens, kunais et fumaa shurikens filèrent sur lui, ne lui laissant aucune solution, ou presque. Encore à moitié en l’air, il poussa sur ses bras, et s’éjecta vers le plafond, où il s’adhéra grâce à son chakra et à la technique de Darok. Il s’autorisa un souffle.


« Non, non, tu n’auras aucune sortie de secours, c’est pas parce que tu restes en haut que je vais pas t’avoir. Alors on est prié de pas souffler, fainéant ! »

Des lancers de partout surprirent le genin, et il reçu le choc d’un kunai dans sa poitrine après avoir éviter trois shuriken dont deux visaient ses points vitaux. La protection avait rempli son office, sans quoi, avec la vitesse du lancer, il serait en état grave. Juste un filet de sang s’échappait de sa bouche.

Il esquivait sans cesse et sans relâche, se prenant de plus en plus de coups durs. Un bras mutilé, une jambe estropié, l’abdoment en mauvais état, des éraflures sur tout son visage, Iba s’effondra sur le sol. Il se réveilla un peu plus tard, bien qu’il fut incapable de dire combien de temps il était resté inconscient. Au dessus de lui, le médecin s’enhardissait à le maintenir en état convenable. Sa jambe et son bras ne le faisait plus souffrir, et le médecin s’occupé de son abdomen. Lorsque la guérison fut terminée, il enleva les quelques écorchures sur le visage du genin et se releva.


[Docteur] « C’est bon Darok.
Il est en pleine forme, mais je suis à sec niveau énergie. Va falloir que j’y aille… »


« Ok, fait donc. Merci encore… » avait répondu une voix encore dissimulée. Le médecin disparut. « Allez l’Hiyori, on se motive, c’est pas la fin de l’entraînement. Il nous reste une bonne heure avant que la journée de travail soit terminée. »

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mar 18 Juil - 14:39

Darok avait donc esquivé l’attaque grâce à la technique « permutation »…
Malgré que son élève soit encore sous le coup de la surprise, Darok lui lança un caillou de taille respectable dans le ventre.
Bien sûr ce qui devait arriver, arriva et Iba, sans grand réflexe, reçu l’objet gris, de plein fouet, dans le bas ventre. Il tomba à genoux, suite à l’impact douloureux.


*Il l’a fait exprès…j’en suis sûr…*

[Darok] «- Bon, tu n’as aucun réflexe, aucun sens logique, et il y a justement une salle spéciale pour améliorer ça, je t’y emmène… »

Une fois de plus, Iba eut envie de se rebeller…Le commentaire de Darok était déplacé et injuste, mais le garçon se contint, ce même personnage ne venait-il pas de lui enseigner le henge ?
Voilà maintenant qu’il parlait d’une salle spéciale, pour y faire quoi ? S’entraîner à esquiver ? Quelle était donc la particularité de cette salle ?
Les réponses finiraient par arriver…
Ils quittèrent donc l’aire d’entraînement du chuunin par un autre endroit, inconnu du genin. Le temps de trajet fut assez court, malgré la rencontre de Darok et d’un médecin au service de Kiri. Ce dernier reçu la consigne de venir à la salle « spéciale » dans une heure. Iba avait un mauvais pressentiment, c’était pour lui qu’on le mandatait…que se passerait-il durant la pratique ?
Une chose était sûr, il allait sûrement prendre des coups, et un paquet…sans nul doute.

Finalement, ils arrivèrent devant un bâtiment sombre et sobre, que le genin n’avait jamais vu. Face à la porte, Darok sortit une clé, déverrouillant l’accès au bâtiment.
Quelques mètres plus loin il débouchèrent sur une pièce circulaire, entouré de murs gigantesques. Dans un coin se trouvait rangées des combinaisons épaisses, des sortes de cuirasses renforcées, extrêmement gênante pour les déplacements.
Iba dû se vêtir d’une de ses dernières. Elle était vraiment très encombrante, rembourrée de toute part. Le genin se demanda s’il n’allait pas étouffer, suffoquer à l’intérieur d’une telle « armure ».
Toutes les parties de son corps étaient protégées…à croire que Darok voulait le mettre sous le feux d’une armée…
Le garçon n’était pas si loin de la vérité, et il allait vite déchanter.


[Darok] «- C’est un peu lourd, mais si tu ne la portes pas, tu risquerai bien de mourir. A toi de voir. »

*Pardon ?!…*

«- Vous plaisantez, Darok-senseï »

L’inquiétude était là, et le « senseï » fut donc prononcé pour mettre dans les meilleures conditions possibles, l’humeur changeante du professeur d’Iba, qui espérait vraiment une réponse.
Seul le claquement d’une porte métallique et le bruit d’un loquet de verrou que l’on ferme lui répondirent.


*Pourquoi m’enferme-t-il ?*

Les minutes défilaient et Iba cherchait à faire quelques mouvements, plutôt grotesques, tant il était alourdi par la protection. Il remarqua alors le deuxième étage de la salle, une sorte de chemin de ronde, entouré de créneaux.
La voix de son instructeur retentit, faisant cesser le silence, un instant.


[Darok] «- Je vais te lancer pleins de projectiles, esquive les. Pas le droit aux jutsus. Tu n’as aucune cachette, je les lancerai de partout. Je veux juste que tu les esquives, d’accord. Ne t’inquiète pas, il y en a largement assez^^. »

Gloups ! Il allait quand même pas faire du tir au lapin cet olibrius…
Mais si, mais si (j’ai bien vu un gros minet ^^), les projectiles commencèrent à pleuvoir et se fut le début du calvaire pour le garçon. Cet entraînement lui semblait interminable, le sol était jonché de projectiles.
Comment pouvait-il en lancer autant en si peu de temps, même avec des clones c’était impensable. Il devait y avoir une technique là-dessous.
Aiguilles de sarbacane, senbons, shurikens de toutes tailles, petits ou grands, kunai, carreaux d’arbalète…
Des lames courbes, droites, bizarres…il vit de tout…
Ses esquives étaient lentes, et de nombreux projectiles l’atteignirent. Il ne comptait plus les fois où la protection l’avait sauvé d’une mort certaine.

Il essaya un court instant de se fixer sur les murs grâce à l’adhésion de chakra…sans grand succès et surtout sans avoir put s’octroyer du répit. Son souffle était court, il fatiguait, Darok l’attaquait inlassablement, de tout côté. Il tentait d’anticiper les futurs attaques grâce aux sons des projectiles filant dans les airs, mais aussi grâce à ses précédentes esquives…
Il essayait de se mettre à la place de Darok, comment l’attaquer pour lui infliger les plus graves blessures…
Toutefois sa technique était loin d’être parfaite, comme en témoignait l’état de sa combinaison, il n’arrivait que rarement à esquiver complètement un projectile, cependant il pouvait dorénavant clairement prévoir leur course…
Son esprit anticipait, mais son corps était dans l’incapacité de réagir…tout du moins réagir assez vite…

Il avait une profonde blessure au niveau de l’abdomen et perdait pas mal de sang, il s’était tordu la cheville à plusieurs reprises à cause de ses esquives ratées, mais aussi des contre-pieds que le chuunin le forçaient à faire.
Le loquet se déverrouilla et la pluie de métaux meurtrier cessa.
Le ninja médecin s’avança vers Iba. Ce dernier, épuisé se laissa tomber sur le sol.

Une pâle lueur luisait dans la main du docteur, et les blessures du genin se refermaient, doucement, comme par magie. Il se sentait mieux, soulagé. Il put se remettre debout et ôté sa tenue de protection, vraiment trop encombrante.


[Toubib] «- C’est bon Darok.
Il est en pleine forme, mais je suis à sec niveau énergie. Va falloir que j’y aille… »


*J’étais en si piteux état que cela ?*

Darok le remercia rapidement, puis se retourna vers son élève, un sourire un peu sadique sur les lèvres. Il lui annonça que l’entraînement était loin d’être achevé…ils avaient encore pas mal de pain sur la planche.
Il commença à lui expliquer la suite des exercices.


[Darok] «- Bien, on passe à la deuxième phase. Sans pression extérieure, tu vas essayer de changer ta place avec un objet qui traîne sur le sol. Allez, exécution ! »

En gros, Darok lui demandait d’essayer sa technique à froid, sans avoir besoin d’utiliser ses réflexes. Il avait ainsi tout son temps pour réaliser l’échange.
Iba se mit donc en position, se remémorant le sceau montré par le chuunin, peu avant. Il le réitéra plusieurs fois pour bien le mémoriser, comme pour l’apprentissage du henge.
Une fois prêt, il malaxa son chakra et choisit un objet, plus précisément un kunai qui était un peu plus loin. Il fixa toute son attention sur l’arme blanche, puis lorsqu’il se senti enfin prêt, il réalisa les signes incantatoires.
Il y eut un grand « pof » sonore, et le kunai se retrouva à la place du garçon…et le garçon…à la place du kunai.

Darok se retourna lentement, sur son visage se peignait la colère et la déception. Il semblait à bout de patience et s’écria…


[Darok] «- Mais qu’est-ce que j’ai fait pour avoir un élève aussi mauvais !

- Je ne comprends pas je viens pourtant bien de réaliser ce que vous m’aviez demandé, non ? »

Le garçon était perdu, il se retrouvait bien à la place du kunai et vice-versa, il était en un seul morceau, alors pourquoi, pourquoi Darok râlait-il ?
Le chuunin se saisit promptement de deux kunais qu’il envoya immédiatement sur le genin déstabilisé par sa précédente critique. Une des armes vint se ficher dans son front, l’autre dans son larynx.
Le garçon s’effondra dans un gargouillis immonde, s’étouffant avec son propre sang.


[Darok] «- Pas mal comme permutation, Iba. Tu as su t’en sortir malgré mes paroles, c’est bien. »

Le genin se trouvait dans son dos, indemne, ce qui n’était pas le cas d’un fuma shuriken, dans lequel se retouvait planté deux kunais. Un sourire de satisfaction se lisait sur les lèvres du genin.

«- Vous faites preuve d’une grande dextérité Darok-san pour lancer deux kunais en même temps…

[Darok]- D’abord c’est Darok-senseï et ensuite, il n’y a pas que toi qui ait le droit d’apprendre des techniques… », dit-il au garçon en lui rendant son sourire, les yeux remplis d’espièglerie.

[@Zab :
Darok : Apprentissage « Jet multiple »
Iba : Apprentissage « Permutation »]

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mar 18 Juil - 14:55

[Darok : +3 EXP Jet Multiple appris

Iba : +3 EXP Permutation Apprise

Darok : +1 EXP Enseignement


Darok, Iba : +6 EXP RP]
Shinzo
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mar 18 Juil - 16:51

Le lendemain matin, Shinzo était arrivé de façon très matinale sur l'aire d'entraînement de Darok, où il avait donné rendez-vous à ce dernier et à Iba. Les deux élèves étaient ponctuels et arrivèrent ensemble à l'heure dite.

*Ces deux là ont l'air de mieux s'entendre à présent... Tant mieux, ce sont de bonnes recrues, espérons qu'ils ne meurent pas trop tôt...*

"Bonjour la jeunesse ! Vous m'avez l'air en forme aujourd'hui ! J'espère que ma petite mise en jambe d'hier ne vous a pas trop secouée, parce qu'aujourd'hui on attaque les choses sérieuses.

Je vais vous enseigner une technique que l'on nomme Daibaku no jutsu (la Grande Cataracte). Darok tu vas devoir la maîtriser. Iba tu t'assieds et tu assimiles sans intervenir, tu n'as pas encore le niveau pour ça, mais ça viendra. Assis tous les deux !"


Darok et Iba s'assirent sur des rochers, face à Shinzo, alors que ce dernier continuait ses explications.

"Le principe ressemble un peu à celui du Suiton, mais il y a plusieurs différences. Tout d'abord la quantité d'eau à utiliser. Alors que le Dragon est une altération de la masse aqueuse, la Grande Cataracte, elle, en est l'incarnation brute.

Fi de faire un joli dragon, ici vous devez insuffler le Chakra dans l'eau afin de créer un courant violent dans toute la surface d'eau nécessaire.

La deuxième difficulté est de donner assez d'impulsion à l'eau pour qu'elle projette votre adversaire au sol et le sonne. Ce n'est pas bien compliqué pour des gens de votre niveau avancé, mais il faut réussir à trouver le dosage parfait. Des questions ?"

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mar 18 Juil - 19:12

[@Zabuza : j’espère bien qu’on va pas crever…xD…
sinon tu vas voir ce que je vais faire, moi, avec la Bizoupelle^^]

Darok et Iba venaient de finirent leur entraînement dans la salle spéciale. Juste à temps…
Ils avaient rendez-vous avec Shinzo, pour apprendre tout deux un nouveau jutsu : la grande cataracte…
Enfin iba l’espérait. Hier, le vieil ermite lui avait fait comprendre que pour le moment, il n’avait pas le niveau ou la puissance pour pouvoir prétendre apprendre la technique, mais il s’agissait d’un jutsu d’eau…là résidait l’espoir du genin.
Il l’avait bien compris, il disposait de disposition peu commune avec l’élément nommé « eau ».
Il était un de ceux qu’on appelait « Maîtres des Eaux »…cela sonnait plutôt bien comme nom…

Ils sortirent de la salle d’entraînement, Darok vérifia que tout était bien éteint, et que la porte d’entrée était bien verrouillée, il était vraiment très méticuleux…
Iba se demanda un instant s’il ne pourrait pas lui trouver un surnom amusant (comme un certain « Bizoukage »…xD)…
Pour le moment, il n’en voyait aucun, peut-être qu’avec le temps cela viendrait.
Il prenait le chemin inverse de celui emprunté à l’allée…évidemment, cela n’avait rien d’étonnant.
Marchant sur des petits sentiers de terres battues et coupant plusieurs fois à travers les champs, ils finirent par arrivée sur l’aire du chuunin. Shinzo semblait déjà les attendre.
Il lisait un journal, très certainement peu recommandable, mais le rangea bien vite en voyant venir le duo, plus de doute possible, le vieux avait vraiment un penchant pour la luxure.

Ils descendirent le talus de terre qui les séparaient encore du puissant vieillard^^…et se retrouvèrent enfin face à ce dernier.


[Shinzo] «- Bonjour la jeunesse ! Vous m'avez l'air en forme aujourd'hui ! J'espère que ma petite mise en jambe d'hier ne vous a pas trop secouée, parce qu'aujourd'hui on attaque les choses sérieuses. »

*Décidément, il pète la forme le vieux…
A croire que temps que l’on reste jeune dans sa tête…on reste jeune tout court…*


Iba était certainement trop jeune pour appréhender correctement l’idée de vieillir, il savait que cela arriverait à jour, mais ne le redoutait pas encore…
Il ne savait rien de la première ride ou du premier cheveu blanc.
Shinzo, en tout cas, leur confirmait qu’ils n’étaient pas venu pour rien…Aujourd’hui ça allait déménager…


*Rock’n roll !*

[Shinzo] «- Je vais vous enseigner une technique que l'on nomme Daibaku no jutsu (la Grande Cataracte). Darok tu vas devoir la maîtriser. Iba tu t'assieds et tu assimiles sans intervenir, tu n'as pas encore le niveau pour ça, mais ça viendra. Assis tous les deux ! »

Iba s’exécuta, mais il comptait bien ne pas en rester là. Il allait assimiler toute la partie théorique du cours, ensuite il verrait s’il n’avait vraiment pas le niveau pour la pratique…mais ne mélangeons pas tout, et revenons à nos moutons (ou Vache…Kiri-->merci Kimi^^).
Il s’assit tranquillement sur le sol, chauffé par le brûlant soleil. Il se mit à son aise…
Cette fois, Darok et lui ne travaillerait pas en équipe et il leur faudra apprendre chacun leur tour…
Ce n’était pas plus mal ainsi…le chuunin montrerait la voie à suivre à Iba.


[Shinzo] «-Le principe ressemble un peu à celui du Suiton, mais il y a plusieurs différences. Tout d'abord la quantité d'eau à utiliser. Alors que le Dragon est une altération de la masse aqueuse, la Grande Cataracte, elle, en est l'incarnation brute.
Fi de faire un joli dragon, ici vous devez insuffler le Chakra dans l'eau afin de créer un courant violent dans toute la surface d'eau nécessaire.
La deuxième difficulté est de donner assez d'impulsion à l'eau pour qu'elle projette votre adversaire au sol et le sonne. Ce n'est pas bien compliqué pour des gens de votre niveau avancé, mais il faut réussir à trouver le dosage parfait. Des questions ?


- Au vu des masses d’eau que nous allons projeter, il ne me sembla pas difficile d’assommer, ou bien de mettre à bas notre adversaire. Y a-t-il donc autre chose qu’il nous faut savoir pour réaliser cette deuxième partie ? »

Iba se mit à réfléchir encore un peu sur les paroles du vieux, il devait comprendre de fond en comble les paroles de ce dernier s’il voulait avoir une chance de réaliser correctement cette technique.

«- En ce qui concerne la première étape du jutsu, je suppose que nous devons emmagasiner, ou utiliser beaucoup plus d’eau que pour un simple dragon aqueux ?
De même pour créer un tourbillon au sien même de cette masse d’eau, je suppose que l’on peut opérer de la même façon qu’hier lors de notre apprentissage. Comme pour faire tourner les cercles de chakra, il nous faut arriver à faire tourner la masse d’eau ? »


C’est là que se posait toute la difficulté, déjà hier, ils avaient eut du mal à faire tourner un simple cercle de chakra, qu’en serait-il pour une immense mare d’eau ?
Iba devait trouver une autre solution, passer outre les problème.
Shinzo voyant l’enfant peiné, lui donna une indication.


[Shinzo] «- Gamin…pense à la force cinétique…ainsi qu’à la propagation des ondes… »

Iba n’avait pas compris, mais Shinzo se refusa à lui donner plus d’indications, c’était inutile s’il n’arrivait déjà pas à comprendre les bases du jutsu, comment pourrait-il le lancer ?
Iba, boudeur, resta alors dans son coin à observer Darok, qui s’évertua à maîtriser, lui aussi la technique…
Comme le garçon , le chuunin peinait…
Iba ferma les yeux, il lui fallait retrouver cet état de symbiose, ainsi il lui serait plus aisé de trouver une feinte pour réaliser la technique.
Il rouvrit ses paupières, dévoilant des yeux bleus argentés. Il ressentait la présence de l’eau dans tout les environs, dans la terre, dans les arbres, dans Shinzo (quoique peu, il y avait surtout de l’alcool et du sang, mais peu d’eau^^), dans Darok, dans les animaux, insecte, peuplant la forêt.
Cependant, il ne devait pas trop éloigné sa conscience, sinon l’effort à fournir serait trop grand…

Le garçon se concentra donc juste sur son environnement proche, tourna sa main vers le ciel, il appela à lui l’eau peuplant les environs. Doucement, une boule se forma au-dessus de sa paume, flottant, comme si elle était en suspension.

Il se concentra pour faire tourner la masse aqueuse dans un sens, en insufflant du chakra dans le liquide incolore.
Mais c’était sans effet, la sphère restait uniforme, on ne notait aucune déformation…
Iba était encore loin d’avoir saisi le concept…


[En fonction de mon niveau, je posterais la suite à ce RP qui corresponds bien]

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mer 19 Juil - 11:48

[Désolé du retard...]

Darok et Iba sortaient de la salle de tir. Le genin n’était pas si endommagé que ça et Darok en était presque soulagé, car ils avaient rendez-vous avec le vieux pervers. La salle en elle même était un peu abîmé avec des entailles sur tous les murs. Ça lui donnait un certains style… Il rangea les armes dans la réserves. Aidé de ses quelques clones et d’un Iba forcé, ils ne mirent pas trop de temps à ranger le bataillon de projectiles. Puis vérifiant que toutes les portes étaient fermées, et que les sceaux interdisant les moins gradés que Chuunin à entrer étaient en place, ils s’en furent vers l’aire d’entraînement de Darok.. Pendant le trajet, Darok regardait le ciel bleu. Il n’avait plus besoin de regarder la route, le chemin pour aller à son aire d’entraînement, il le connaissait par cœur. Il toucha sa veste. Il n’en revenait toujours pas, il était Chuunin. Comme son père adoptif avant lui…
Ils arrivèrent au bout de quelques minutes de trajet à ladite surface.

Shinzo était déjà là, sifflotant devant un livre où un cercle rouge rayé servait de couverture. A en voir la bave du papy, Darok ne douta pas longtemps du contenu. Quand Shinzo les vit arriver, il rangea discrètement son bouquin, un peu trop tard, et reprit un air plus sérieux. Un petit sourire se dessina néanmoins derrières ses poils blancs qui formaient sa barbiche. À quoi pouvait-il penser ? Non, finalement, Darok ne voulait pas le savoir.


[Shinzo] « Bonjour la jeunesse ! Vous m'avez l'air en forme aujourd'hui ! J'espère que ma petite mise en jambe d'hier ne vous a pas trop secouée, parce qu'aujourd'hui on attaque les choses sérieuses.

Je vais vous enseigner une technique que l'on nomme Daibaku no jutsu (la Grande Cataracte). Darok tu vas devoir la maîtriser. Iba tu t'assieds et tu assimiles sans intervenir, tu n'as pas encore le niveau pour ça, mais ça viendra. Assis tous les deux ! »


Il leur avait parlé comme à des chiens. « Assis » ? Le vieux lança un regard furibond à Darok, et il ne douta pas qu’un petit genjutsu déformait sa vision, car il voyait le vieux papy bodybuildé lui donnant une fessée. Bizarre les idées du vieux. .. mais il s’assit promptement. Il commença ensuite ses explications, son sourire encore présent.

[Shinzo] « Le principe ressemble un peu à celui du Suiton, mais il y a plusieurs différences. Tout d'abord la quantité d'eau à utiliser. Alors que le Dragon est une altération de la masse aqueuse, la Grande Cataracte, elle, en est l'incarnation brute.

Fi de faire un joli dragon, ici vous devez insuffler le Chakra dans l'eau afin de créer un courant violent dans toute la surface d'eau nécessaire.

La deuxième difficulté est de donner assez d'impulsion à l'eau pour qu'elle projette votre adversaire au sol et le sonne. Ce n'est pas bien compliqué pour des gens de votre niveau avancé, mais il faut réussir à trouver le dosage parfait. Des questions ? »


*Très bien donc je dois juste faire tourbillonner une masse aqueuse gigantesque et la propulser quelque part. Ça ne me paraît pas impossible…*

Darok regarda le vieux sensei exécuter des signes incantatoires qu’il se dépêcha de mémoriser. Ensuite, il les répéta lentement jusqu’à les connaître par cœur. Une fois la tâche accomplie, il recracha une énorme quantité d’eau, bien plus qu’il ne l’avait jamais fait grâce à un jutsu anciennement acquis. Il en profita pour employer la technique apprise la veille, et sentit très nettement la différence d’énergie dépensée. Maintenant qu’il avait la masse aqueuse, il lui fallait créer un courant violent dans toute la surface d'eau nécessaire.
Facile à dire, moins à faire. En bref, il devait faire circuler l’eau en cercle de manière à lui donner une énorme vitesse. Alors qu’il alla s’exercer, l’Hiyori l’interrompit par des questions à son sensei. Il ne faisait que ça, bien que sa folie se soit stoppée un court laps de temps.


[Iba] « Au vu des masses d’eau que nous allons projeter, il ne me semble pas difficile d’assommer, ou bien de mettre à bas notre adversaire. Y a-t-il donc autre chose qu’il nous faut savoir pour réaliser cette deuxième partie ? »

La question en elle même n’était pas stupide, bien qu’une masse d’eau, même immense, n’assommerait pas un bébé si elle allait au ralenti. Il renchérit sur une autre question d’ordre pratique.

[Iba] « En ce qui concerne la première étape du jutsu, je suppose que nous devons emmagasiner, ou utiliser beaucoup plus d’eau que pour un simple dragon aqueux ?
De même pour créer un tourbillon au sien même de cette masse d’eau, je suppose que l’on peut opérer de la même façon qu’hier lors de notre apprentissage. Comme pour faire tourner les cercles de chakra, il nous faut arriver à faire tourner la masse d’eau ? »


« C’est ce que j’en ai compris. Le but est de faire tourner la masse liquide assez rapidement pour lui donner un élan capable de sonner l’ennemi pendant longtemps.
C’est un peu comme l’entraînement d’hier si tu veux, mais l’échelle de la technique est bien plus importante. »


Iba semblait perplexe et Darok le comprenait. Rien qu’hier, pour un petit cercle de chakra, la difficulté avait été grande. Mais maintenant, ils avaient chopé le coup de main, et bien que la masse fut plus importante, le principe restait le même, avec peut-être une ou deux modif’. Le Chuunin en était convaincu. Shinzo prit la parole pour éclairer le genin. La force cinétique. Darok ignorait ce qu’était la force cinétique. Il savait bien sûr ce qu’était une force, mais dans son cas, il ne pouvait donner d’explications précises à ce sujet... Cependant il connaissait la propagation des ondes. Peut-être le vieux leur donner l’indice de la réussite. De ce qu’il en avait deviné, il suffisait de donner un courant circulaire à la base de la cataracte afin que le tout prenne de l’ampleur.
Il allait essayer.

Il se concentra, et l’eau alentour se leva, portée par son chakra. Il essaya de la mettre à assez bonne hauteur, puis commença ses signes incantatoires. Il se remémora son cours de la fois passée, ce qu’il en avait appris. L’eau se mit à tourbillonner puis d’un coup, s’affaissa.


*Quoi ?!*

Darok affichait un air incrédule. L’eau était retombée d’un coup, alors qu’il avait commencé le tourbillon. Il devait y avoir un dernier piège. Shinzo souriait, la bouteille de saké toujours près de lui. Qu’avait oublié Darok ? Il avait soulevé l’eau puis lui avait donné l’impulsion nécessaire. Il avait procédé à la même rotation que celle du cercle. Pourquoi l’eau ne s’était elle pas maintenue? Serait-il possible que Darok doive, aidé de son chakra, faire en sorte que l’eau ne tombe pas… ça paraissait stupide dit de la sorte, mais la maintenir et la faire tourbillonner en même temps n’était pas accessible à n’importe qui. Voilà donc pourquoi l’Hiyori n’avait pas le niveau pour lancer la technique, même avec son affinité avec l’eau.

Darok se repositionna, les mains en avant, les yeux fermés. Il s’agissait avant tout de se calmer, écouter le vent et les oiseaux siffler. C’était agréable, comme le calme avant la tempête. Cette fois-ci, l’expression prendra tout son sens, une tempête allait réellement avoir lieu.. Il souleva l’eau de la même manière, mais la garda en l’air cette fois. C’était épuisant de garder soulevé une telle masse. Son dos se plia sous le poids et ses jambes s’enfoncèrent dans la sol. De la terre lui rentrait par ses sandales.. Il devait commencer la rotation tout en restant concentrer sur la forme aqueuse. La concentration était la clé de la réussite comme à chaque fois. Il exécuta les sceaux requis, puis rouvrit les yeux.


* L’incarnation brute de la masse aqueuse.*

L’eau commençait à se mouvoir. Elle tournoyait lentement, de la droite vers la gauche, ondulant selon le souflle du vent. Le ciel bleu commençait à laisser entr’apercevoir des nuages gris. Tous les pores de la peau de Darok était en application. Chacun à sa manière déversait le chakra en quantité, si bien qu’une aura entourait le corps de Darok, tel un halo autour d’un ange.

* Créer un courant violent dans toute la surface aqueuse.*

Cette dernière se mettait à s’agiter rapidement, tournant sur elle même. Le spectacle était prenant, et Darok ne devait pas relâcher son attention. Elle formait un petit tourbillon, dont le centre émettait un rugissement rauque. Darok faisait tourner la masse grâce à une impulsion à sa base, qui se propageait dans toute la surface du liquide.

*Donner l’impulsion à l’eau afin qu’elle soit capable de projeter un ennemi et de l’assommer en plein combat…*

"DAIBAKU NO JUTSU"

Darok donna la dernière impulsion, puis relâcha la technique qui alla s’écraser contre un arbre, le détruisant du même fait. Cependant, Darok avait ressenti une étrange sensation lors de la technique, comme s’il n’avait pas réellement lancé l’eau, mais plutôt l’avait laissé tombée. Peut-être qu’il n’avait pas exploité toute la puissance de la technique. Seul l’ermite pouvait juger dorénavant. Il lui faisait entièrement confiance sur ce point : même s’il était un vieux pervers rabougri, sa connaissance était très étendue, voire illimitée…
Shinzo
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mer 19 Juil - 13:24

"Bon, bon, bon c'est pas trop mal, gamin. Cependant c'est loin d'être parfait. Tu as bien compris la base de la technique, mais il te manque quelque chose.

Tu dois conserver la force de ton Chakra après avoir lancé la masse d'eau, sinon tout ce que tu fais c'est une grosse bombe à eau, et à part tremper le Kazekage, ça risque pas de lui faire grand mal. Tu as réussi à détruire l'arbre, mais tu as remarqué que ton jutsu a stoppé sa course à ce moment là.

Tu ne dois pas toucher ta cible, tu dois la traverser, l'emporter avec le flot. Imagine la fureur d'un torrent en crue, essaye de visualiser à quoi cela ressemble, et là, force l'eau à faire de même. C'est pas évident de garder son Chakra dans la masse aqueuse après avoir envoyé la purée, mais c'est pas une technique de débutant ça Monsieur !"


Shinzo avala une bonne gorgée de sake après cette longue explication.

"Tu attends quoi pour recommencer ? Que je te fasse une bise ? Allez au boulot ! Si t'es pas foutu de me maîtriser ça ce soir, j'écrirai sur tous les murs de Kiri : "Darok est un looser". Au boulot !"

*Huhuhuhuhu j'aimerais bien voir s'il va y arriver. Dire que ce crétin de Zabuza a mis une semaine à la maîtriser et qu'il était déjà un des meilleurs de sa promotion à l'époque...*

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mer 19 Juil - 15:51

La bombe aqueuse se dirigea vers l’arbre, l’arrachant à ses racines et découpant son écorce, mais la frappe s'était arrêtée à cet obstacle. Darok avait été gêné par le lancement de l’opération, il s’était attendu à un choc ou à un soulagement de grande envergure, mais rien, il était resté dans le même état.
Shinzo commença par le complimenter pour ensuite lui expliquer ses erreurs.


[Shinzo] « Bon, bon, bon c'est pas trop mal, gamin. Cependant c'est loin d'être parfait. Tu as bien compris la base de la technique, mais il te manque quelque chose. »

Darok s’en était douté. Il ne l’avait pas encore maîtrisée…

[Shinzo] « Tu dois conserver la force de ton Chakra après avoir lancé la masse d'eau, sinon tout ce que tu fais c'est une grosse bombe à eau, et à part tremper le Kazekage, ça risque pas de lui faire grand mal. Tu as réussi à détruire l'arbre, mais tu as remarqué que ton jutsu a stoppé sa course à ce moment là.

Tu ne dois pas toucher ta cible, tu dois la traverser, l'emporter avec le flot. Imagine la fureur d'un torrent en crue, essaye de visualiser à quoi cela ressemble, et là, force l'eau à faire de même. C'est pas évident de garder son Chakra dans la masse aqueuse après avoir envoyé la purée, mais c'est pas une technique de débutant ça Monsieur ! »


Ses erreurs rélevaient d’un niveau assez haut. Cette technique serait certainement son plus grand atout contre les envahisseurs. Pour en revenir à ses fautes, il doutait que quiconque ait jamais réussi à lancer ce jutsu du premier coup. Elles n’étaient pas faciles à deviner, à corriger et encore moins à appliquer. En bref, il devait donner tous ce qu’il avait dans le bide pour réussir cette technique. Il la voulait, il la voulait… Le vieux se resservit une rasade d’alcool avant d’ajouter.

[Shinzo] « Tu attends quoi pour recommencer ? Que je te fasse une bise ? Allez au boulot ! Si t'es pas foutu de me maîtriser ça ce soir, j'écrirai sur tous les murs de Kiri : "Darok est un looser". Au boulot ! »

*J’en veux pas de sa bise, et qui en voudrait d’ailleurs ? Mais je veux pas non plus qu’il tag Kiri, et puis quoi encore, il va voir ce qu’il va voir…*

Darok se concentra, comme la fois précédente. Il avait accompli la première étape avec succès, mais la deuxième allait se révéler être au moins aussi difficile. Et pour cause, il y avait beaucoup de contraintes. Darok se calma, et leva l’eau alentour, ramenant aussi celle qui s’était échouée contre feu l’arbre de la forêt. Ainsi, l’eau emmagasinée était suffisante et même en trop grande quantité, comme va s’en rendre compte le jeune Chuunin. Il la mit en apesanteur, et recommença son tourbillon. Ses veines palpitaient sous la pression. Sa tempe se gonflait, dégonflait, gonflait, et son cou se durcissait, se ramollissait et ainsi de suite. Il crut un moment que ses os allaient se craquer ou changer de place. Pendant un moment, il lui sembla aussi qu’un peu de l’eau tombait sur son visage…non, c’était de la sueur, de grosses gouttes de sueur. D’un geste des mains, il commença à donner du rythme, et à créer un mini-tourbillon. Au fur et à mesure, la tornade aqueuse prenait de l’ampleur. Il exécuta les signes incantatoires… son dos se fléchit comme un arc, et, alors qu’il allait envoyer le reste d’énergie qui lui restait, il fut pris d’un intense douleur et fut jeté au sol, le dos le premier. On aurait pu prétendre que Darok avait sauté exprès, mais non. Il avait vraiment était mit à terre par la pression. La cataracte parti vers le ciel, rapidement.
Darok souffrait douloureusement, son dos le brûlant…quand retomba l’eau déversée auparavant. Avec la vitesse de la chute, c’est comme si on lui avait lâché un bloc de glace de très haut. Il fut enfoncé dans le sol et cracha une gerbe de sang. Il avait pris une douche dont le jet lui avait fait très mal. Il ne pouvait hurler, sa bouche remplie d’eau, il ne pouvait plus bouger, ses membres meurtris, il ne pouvait plus penser, la douleur empêchant son cerveau de réagir correctement. Il entendait quelqu’un crier proche de lui…il se demandait qui ça pouvait bien être.

L’eau s’était étalé sur le sol suite à sa chute prodigieuse. Darok était trempé, mais au moins, l’eau n’était plus sur lui. Il sentit un poing s’enfoncer dans son ventre, et instinctivement il recracha l’eau contenu dans son réservoir buccal tout en relevant son torse. Une bouteille vint combler sa bouche, et il aspira le délicieux mélange qu’elle contenait. C’était chaud. Agréable. Glou glou, Darok aimait ce liquide…


[Shinzo] « Non mais quelle tache…Et me vides pas le réservoir en plus ! »

Shinzo l’avait réveillé de sa torpeur et l’avait requinqué à sa manière. Une petite larme coula de sa joue lorsqu’il s’aperçut que sa bouteille avait perdu la moitié de son contenu. Darok lui, avait les idées troubles, mais il était vivant et respirait calmement. Il ressentait encore une douleur dans le ventre, mais l’alcool avait réveillé son système sanguin, et ses membres bougeaient à nouveaux. Il eut juste une petite séquelle, celle de voir double un court instant…
Après une petite pause durant laquelle il récupérait de sa mésaventure, il se releva laborieusement. Il remarqua alors que le genin s’efforçait de maîtriser la base du jutsu à sa manière, en faisant tournoyer une boule aqueuse au dessus de sa paume. Il essayait aussi tant bien que mal de paraître peu soucieux de l’événement qui venait de se produire.
Darok se frotta le ventre, l’ermite se rassit sur sa bûche.


[Shinzo] « Ok coco. Faut qu’t’apprennes premièrement à voir quand t’as trop d’eau pour toi ou pas assez. Tu vas pas balancer plus que tu peux pour faire beau.

Deuxièmement, le respect, tu connais ça ? Alors tu me feras le plaisir, la prochaine fois, de pas me prendre autant de saké. Recommences. Tu as jusqu’à ce soir avant de t’prendre la honte… »


Le soir, c'était pas forcément tout de suite, mais c'était pas dans des lustres non plus. Pas besoin de le dire deux fois. Darok fit fi de la douleur et recommença le système. Le saké circulait dans son corps, il était délectable, et Darok soupçonna le vieux de l’avoir mélangé à autre chose… Il se mit bien sur ses deux appuis, pied droit en avant, pied gauche fléchit. Il insuffla son chakra dans l’eau, qui s’éleva à hauteur de tête. Darok en avait pris moitié moins que la dernière fois et fut peu étonné de constater que la difficulté était proportionnelle à la masse d’eau déployée.

*Je peux y arriver cette fois…c’est à ma portée…le vieux l’a lui même dit.*

Il commença la série incantatoire, et l’eau prit forme. Elle s’aggloméra devant lui et commença à tourbillonner. Il trouvait inconsciemment cela plus facile qu’au début. Il commençait à avoir l’habitude. Il n’avait plus besoin de se concentrer pour laisser l’eau en suspension. Cette dernière était tanslucide, claire comme de l’eau de roche ou comme de la Cristaline. Elle semblait inarrêtable… elle semblait destructrice… elle semblait douce. Elle était dangereuse, pourtant, personne n’y prêterait attention si elle ne tournait pas sur elle même à une vitesse vertigineuse. Darok sentit son pied s’enfoncer dans la terre devenue éponge. C’était le moment : il accéléra la suite de sceaux, et l’eau tourna de plus en plus vite. Darok fut surpris que son dos ne lui fasse pas autant souffrir qu’avant, mais il en remercia le Seigneur. Le dernier sceau rempli, il hurla à pleins poumons le nom de la technique, dernière formalité avant le lancement.

« DAIBAKU NO JUTSU! »

Darok ne devait rien lâché, pas maintenant. Selon le conseil du vieux, il devait mettre la purée, la patate, bref, tout ce qui lui restait. Il le fit, vidant partiellement son corps de chakra. L’eau partit vitesse grand V sur le paysage, rasant la terre, emportant les rochers et les arbres par la même occasion, le tout sur une bonne soixantaine de mètre. Le vent lui même semblait être happé par la technique. Quand le mal s’estompa, Darok avait les genoux posés au sol, une main sur son cœur qui battait à tout rompre. Il avait des difficultés respiratoires. Ses yeux souhaitaient se fermer, mais Darok voulait voir une dernière chose… Il regarda devant lui : un véritable carnage. Il s’allongea sur le sol, haletant, les yeux fermés, souvent pris d’une quinte de toux…
Shinzo
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mer 19 Juil - 17:33

"Eh ben, gamin, on tombe dans les vappes chaque fois qu'on lance un jutsu ? Non, j'ai compris, tu veux encore du sake ptit malin ! Allez lève-toi !"

Tant bien que mal, Darok se remit sur ses pieds devant un Iba impressionné. Shinzo, lui, se curait nonchalement le nez.

[Darok]
*Je ne suis pas un perdant ! Je suis Darok Kempachi, Chuunin de Kiri ! Je ne perdrai pas, face à personne !*

"Oh, petit mais costaud avec ça..."

*Est-ce la peur de la honte ou la détermination qui le pousse à aller aussi loin ? Ou bien est-il bien plus fort que ce qu'il n'en a l'air ?*

Iba voulut aider Darok à se relever, mais ce dernier le repoussa gentillement.

[Darok]
"Ca ira, merci... Je ne peux pas accepter qu'on me relève alors que c'est moi qui doit m'occuper de toi et des autres..."

"Oh oh oh... On dirait bien que tu n'as pas compris qu'un jutsu aujourd'hui. Quel effet ça fait de devoir montrer l'exemple et de savoir que ceux qui sont avec toi sont moins forts que toi ?"

[Darok]
"Ca me donne envie de devenir plus fort et de protéger mes camarades, pour qu'ils deviennent forts à leur tour et protègent Kiri..."

"Bien, je vois que Zabuza a bien choisi ses Chuunin... Tu es au moins aussi fou que lui quand il avait ton âge, bien que moins fragile psychologiquement. Tu iras loin. Vous pouvez disposer, shinobi Darok et Iba."


[Darok : +3 EXP Grande Cataracte apprise

Zabuza (as Shinzo) : +1 EXP Enseignement]

[Darok : +10 EXP RP]

[Iba, Zabuza (as Shinzo) : +6 EXP RP]

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mer 19 Juil - 19:26

[Il me manque 1 XP…j’ai la rage…]

Etait-ce l’alcool, ou bien une surdité qui empêchait le vieux jounin de répondre à Iba, faute d’avoir entendu ses propos ? Enfin peu importe la cause, ce dernier venait encore une fois d’éluder ses questions…
Déjà que dans le cabanon, il avait assez mal pris le sale tour que lui avait joué le vieil homme…
Il se tenait droit, face à Shinzo, bras tendu, attendant que ce dernier s’en saisisse…mais rien, l’ermite l’avait complètement ignoré, dans la plus grande des indifférences.
Encore une fois, il n’avait pas répondu, faisait-il exprès pour faire enrager le garçon, ou bien ne lui répondait-il pas parce qu’il estimait qu’il n’avait pas à lui répondre ? A cause de son passé ?
Comme il était facile de céder à la paranoïa, à l’angoisse…et à contrario, laborieux d’oublier, de mettre de côté son ego…

Aussi étonnant que cela puisse paraître, se fut Darok qui répondit à la place du vieux fou…
Peut-être pour l’aider, ne pas le laisser ainsi flouer, ou alors il parlait tout simplement à voix haute, donnant la fausse impression à Iba, que le chuunin conversait avec lui.


[Darok] «- C’est ce que j’en ai compris. Le but est de faire tourner la masse liquide assez rapidement pour lui donner un élan capable de sonner l’ennemi pendant longtemps.
C’est un peu comme l’entraînement d’hier si tu veux, mais l’échelle de la technique est bien plus importante. »


Peu importe ce que faisait réellement Darok, dans tout les cas, il lui donnait des indications.
Iba avait conservé sa sphère d’eau dans la main, et observait maintenant le chuunin s’essayer à la technique, sans grande réussite. Il essayait de donner une sorte d’élan à la base de la masse d’eau, pour que par propagation des ondes, toute la masse aqueuse soit prise dans un tourbillon.
Darok avait apparemment réussit à décrypter les informations du vieux…et Iba en observant le chuunin, avait réussit à comprendre ce qu’il devait arriver à faire.

L’eau s’élevait derrière l’adolescent, tourbillonnant dans tout les sens…puis l’énorme masse aqueuse retomba, dans un grand « Splash », sur le sol, trempant les trois personnages. Iba bougonna mais ce ne fut rien comparé à la fureur que Shinzo abattit sur le chuunin…la douche forcée semblait lui avoir éclaircit les idées.

Une flopée d’injures plus tard, le chuunin recommençait l’exercice…
Iba déduisait, suite à cet échec, qu’il fallait déployer une grande force mentale, et aussi pas mal d’énergie pour arriver à maintenir l’eau à bonne hauteur et lancer ainsi une attaque dévastatrice.
Le sol commença à céder sous les pieds du chuunin et de la pression psychique qu’il exerçait…
Un aura mystique se déployait autour de sa personne…Shinzo avait vraiment décidé de leur apprendre un jutsu meurtrier…
L’eau recommençait à tourner, dans tout les sens, c’était assez impressionnant comme spectacle…
Puis il prononça les mots magiques Razz


[Darok] «- DAIBAKU NO JUTSU ! »

La masse d’eau fondit sur un arbre, le lacérant, puis le déracinant complètement…
Darok ne semblait pas totalement satisfait de sa réussite et se tourna donc, le regard interrogateur vers celui qui possédait les réponses…


[Shinzo] «- Tu dois conserver la force de ton Chakra après avoir lancé la masse d'eau, sinon tout ce que tu fais c'est une grosse bombe à eau, et à part tremper le Kazekage, ça risque pas de lui faire grand mal. Tu as réussi à détruire l'arbre, mais tu as remarqué que ton jutsu a stoppé sa course à ce moment là.
Tu ne dois pas toucher ta cible, tu dois la traverser, l'emporter avec le flot. Imagine la fureur d'un torrent en crue, essaye de visualiser à quoi cela ressemble, et là, force l'eau à faire de même. C'est pas évident de garder son Chakra dans la masse aqueuse après avoir envoyé la purée, mais c'est pas une technique de débutant ça Monsieur ! »


Comme toujours Shinzo parlait avec son cœur, et sa bouteille, plus qu’avec son esprit…enfin la conclusion était là, c’était inachevée pour le moment.
L’échec de Darok venait du fait qu’il n’avait pas sut conserver une emprise assez grande sur son sort, et que ce dernier s’en était alors retrouver amoindri…
Il fallait continuer de créer une rotation malgré que le jutsu soit lancé…
Certains auraient put s’accommoder d’une telle réussite, mais pas le nouvellement promu chuunin : Darok Kempachi…soit l’œil attentif d’Iba et les encouragements douteux de Shinzo, il réitéra encore ses efforts…

Et bientôt une immense boule aqueuse le surmonta. Elle était gigantesque…Darok semblait peiné, et Shinzo, fixait la scène avec la plus grande attention, inquiet.
Ce qui devait arriver, arriva, Darok ploya totalement sous la masse d’eau qu’il tentait de déployer.


*Il ne va pas y arriver…*

Darok glissa, comme déséquilibré par une force qui le dépassait, tomba sur le dos et perdant par la même occasion le contrôle de son sort. Mais bon, il y a une loi qui dit : « tout ce qui monte, finit par redescendre un jour… »
Darok la décrit à ses dépends, d’une manière les plus spectaculaire qui soit.
L’immense masse aqueuse accumulée s’effondra sur lui, manquant de le noyer. Shinzo le sortit prestement du bain, et lui donna une ou deux loupées de saké au chuunin pour le décalquer un peu…
Ce dernier ne semblait pas vouloir s’arrêter en si bon chemin et était partie pour finir la bouteille, ce qui déclencha bien sûr une averse d’injures de la part de Shinzo…
Le même effet aurait eut lieu si l’on avait ôté une sucette de la bouche d’un enfant.
Darok se releva péniblement et recommença l’exercice. De son côté, Iba avait depuis longtemps cesser de faire mumuse avec la bulle d’eau et observait attentivement son supérieur pour apprendre le plus possible.
L’erreur était que Darok avait eut les yeux plus gros que le ventre…en voulant maîtriser une trop grosse quantité d’eau, il n’avait pas réussi à la contrôler et tout cela c’était retourné contre lui.

Dans une dernière tentative, il se concentra, amassant les eaux alentours dans une bulle, cette fois plus petite, maintenue au-dessus de sa tête.
Lorsqu’il se sentit prêt, il commença à faire tournoyer l’eau, à un endroit précis, dans un sens puis dans l’autre…l’onde se propageait dans l’eau claire, et bientôt se fut toute la bulle qui fut pris de profonds tourbillons.
Darok effectua les signes et cria le nom du jutsu…
Déclenchant un sort de mort, rasant le paysage…
Certainement las, il s’allongea sur le dos, pour se reposer, Shinzo vint alors le féliciter


[Shinzo] «-Eh ben, gamin, on tombe dans les vappes chaque fois qu'on lance un jutsu ? Non, j'ai compris, tu veux encore du sake ptit malin ! Allez lève-toi ! »

*Quel piège subtil…*

Un échange des plus patriotique s’en suivit…pour se conclure par un dénouement qui laissa Iba abasourdi…

[Shinzo] «- Bien, je vois que Zabuza a bien choisi ses Chuunin... Tu es au moins aussi fou que lui quand il avait ton âge, bien que moins fragile psychologiquement. Tu iras loin. Vous pouvez disposer, shinobi Darok et Iba. »

*Et moi ?…*

«- Attendez, Shinzo-senseï ? Et moi ?…

Shinzo le regarda comme si la réponse ne faisait aucun doute, il prit une gorgée de saké, tortilla sa blanche barbichette et dit…

[Shinzo] «- Et toi ?…
T’as pas compris ? Je te l’ai dis, non ? Laisses tomber gamin, ce n’est pas un jutsu pour toi, tu es pas encore assez fort…
*hic*…trop faible, quoi… »


*Trop faible…Trop faible ? !*

Iba était vexé, il voulait être comme les autres, pas derrière…
Non, il voulait que l’on reconnaisse sa valeur, il voulait effacer l’ardoise, et pour cela il ne pouvait pas se contenter d’être médiocre…
Il allait leur montrer qui n’avait pas le niveau requis ici ! Le garçon était vraiment dépité, il agissait dans le feu de l’action, sans penser aux conséquences…
Il prit la place que Darok tenait quelques instants auparavant…


*Ouvres bien tes mirettes, le vieux…
Et toi aussi le fanatique de Kiri…
Il n’est pas dit qu’un Hiyori pliera l’échine devant la difficulté !*


Shinzo se retourna…et poussa un soupir, il allait laisser le gamin faire sa bêtise, après tout, c’est de ses erreurs qu’on apprends le mieux. Son instinct de professeur, de garant de la sécurité, ou peut-être tout simplement une remontée de gaz, le poussa à prévenir Iba.

[Shinzo] «- C’est inutile gamin, tu vas te blesser… »

Mais le garçon dans sa colère ne l’écoutait plus, seulement les ordres que lui dictait son cœur. Darok se mit à courir pour empêcher son étudiant de tenter l’impossible, mais Shinzo tendit le bras, pour lui faire comprendre de ne pas y aller…
Si Zabuza lui avait laissé sa chance en allant en mission, pourquoi n’en ferait-il pas autant ?


[Shinzo] «- Laisse le faire sa connerie…
Il s’en mordra les doigts ensuite…crois-moi je sais de quoi je parle… »
, la voix de l’instructeur venait de perdre sa jovialité habituelle, aussi Darok resta cantonnée sur ses positions.

*Symbiose avec l’Eau*

Ses yeux virèrent aux gris bleu…Il comptait faire appel à toutes ses ressources pour réaliser ce jutsu…
Il appela l’Eau à lui, en envoyant une onde psychique aux alentours. Le liquide incolore commençait à se masser autour de lui. Pas trop sinon il perdrait le contrôle tout comme son chuunin instructeur un peu plus tôt. Il devait s’arrêter avant que la douleur ne lui fasse perdre le contrôle de son jutsu et même se laisser une marge de sécurité. Le garçon sentait des picotements dans les jambes et dans les bras, il stoppa donc l’accumulation du liquide vital.


«- Aides-moi…Tournes ! », Iba communiquait carrément avec l’Eau, comme s’il s’agissait d’un entité vivante.

*Créer une rotation à la base du jutsu pour que grâce à la propagation. Sa souffrance commençait, les efforts mêlés à la concentration était très importants. Ainsi c’est cela que Darok avait dû enduré…
Tout comme pour le chuunin, les pieds du garçon commencèrent à s’enfoncer dans le sol trempé et boueux.


«- Allez ! Encore un effort… »

Il n’arrivait pas à lancer une complète rotation de toute la bulle d’eau…
Darok lui avait réussit beaucoup plus rapidement. Le garçon serrait les dents, il ne pouvait pas relâcher l’attaque avant qu’elle ne soit complètement prête, ce qui voulait dire qu’il devait encore attendre, il devait patienter et subir…
L’eau tourbillonnait de plus en plus vite…
Iba, bras en croix, supportait…tel Atlas portant le Monde…à moindre échelle, bien sûr.


*J’en peux plus…*

Le garçon ne savait pas si la bulle avait atteint correctement son dernier stade, l’eau semblait-elle bien à un torrent ?
De toute façon il ne pourrait pas tenir plus longtemps, réalisant les mêmes sceaux que Darok.


«- DAIBAKU NO JUTSU ! »

*Conserver la rotation, je dois conserver la ROTATION !*

«- Tournes ! », les mains jointes, il hurlait à s’en casser la voix, un autre pour une entité qui n’existait que dans sa conscience.

Tout comme Darok, la sueur perlait sur son front. Il tomba sur son dernière, fixant le sol, le regard morose et battu. Shinzo se rapprocha du garçon…

[Shinzo] «- Saches Iba, que la maîtrise de l’Eau ne fait pas tout…
mais je suis content de compter un nouveau Maître des Eaux dans nos rangs…
[…] »


[Zabuza je te laisse clôturer ce RP comme bon te semble]
Shinzo
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mer 19 Juil - 21:29

[De façon absolument exceptionnelle et parce que ton RP est un des meilleurs de ce forum, je te permets d'apprendre cette tech alors qu'il te manque 1 ridicule EXP pour avoir le niveau requis Smile ]

Iba avait été piqué au vif par la remarque de Shinzo. Trop faible ... Un raté... Un dechêt... Pas le droit de vivre... Combien de fois dans sa vie lui avait-on envoyé ces termes au visage ? C'en était trop ! Lui aussi était un shinobi de la Brume ! Lui aussi avait été reconnu par le Mizukage ! Lui aussi voulait se battre pour défendre son pays...

N'écoutant que son coeur, Iba se mit à réaliser les sceaux de la Grande Cataracte et à concentrer son Chakra, faisant tourbilloner l'eau autour de lui.


"C’est inutile gamin, tu vas te blesser…"

Mais le petit garçon n'écoutait déjà plus. Faisant appel à son don héréditaire, il entrait en symbiose avec l'eau. Les shinobi de Kiri commandaient à cet élément depuis la création même du village, mais la maîtrise des gens dont le même sang que celui d'Iba coulait dans les veines était suprême.

Darok tenta de s'approcher de son élève, mais Shinzo tendit le bras, l'en empêchant, tout en buvant une gorgée de sake.


"Laisse le faire sa connerie… Il s’en mordra les doigts ensuite… crois-moi, je sais de quoi je parle…"

Contre toute attente, Iba parvenait à commander à l'eau, et bien qu'il ne put qu'affecter une masse inférieure à celle que Darok avait bougée, il parvint néanmoins à projeter un tourbillon d'eau devant lui. Repoussé par la force qu'il avait lui même déchaîné, le petit garçon fut projeté au sol.

*Incroyable... Si jeune et déjà capable de maîtriser une telle puissance... Mais comment est-ce possible ? Ces deux là ne sont pas des génies naturels, mais qu'est-ce qui les pousse à aller toujours plus loin ? Quel est ce feu dans leurs yeux ? Zabuza... qu'as-tu donc bien pu faire ?*

Shinzo ramassa une branchette de bois et poussa légèrement Iba avec, regardant Darok.

"Tu crois qu'il est mort ?"

Mais il en fallait plus que ça pour abbattre le tout dernier Genin de Kiri. Secouant la tête, Iba reprit conscience et s'assit. Shinzo jetta son bout de bois et déboucha sa gourde de sake, s'arrosant le gosier une énième fois.

"Sache, Iba, que la maîtrise de l’Eau ne fait pas tout… mais je suis content de compter un nouveau Maître des Eaux dans nos rangs…

Je pensais que vous ne seriez jamais prêts à temps pour affronter Suna, mais vous venez de me prouver le contraire. Kiri a bien changé ces dernières années... quand je suis parti c'était une nation de faibles et de lâches, une nation de privilégiés... Peut être effectivement que la nouvelle génération sera celle qui nous sauvera...

Bon assez parlé ! Fichez-moi le camp et allez vous reposer ! Sinon demain vous serez en train de pleurnicher comme des filettes !"


Regardant les deux jeunes garçons partir, Shinzo déboucha sa gourde d'un main tremblante à cause de l'état de manque.

*Il faudrait que j'arrête un jour ...*


[Iba : +3 EXP Grande Cataracte apprise]


[Iba : +6 EXP RP

Zabuza (as Shinzo) : +4 EXP RP]

MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   Mar 27 Nov - 19:22

[Chronologiquement après le retour de mission et l'accueil aux portes de Rak et Alu et avant mon départ pour Kumo.
Vu que le Rp en cours avec Tenrou n'est pas fini sur mon aire d'entraînement, je poste sur celle de Darok parce qu'elle est sensée ne pas être trop éloignée de la mienne.]

Il semblait au garçon qu'il y avait une éternité qu'il n'avait pas remis les pieds sur le coin de terrain où il allait usuellement s'entraîner. Le ciel, comme à l'accoutumée, était d'un gris pâle. Le jeune garçon marchait le long des sentiers tranquilles, traversant d'un pas précis les hautes herbes verdoyantes qui trônaient ci et là sur les dunes de sables et roches, cette zone n'avait plus de secret pour lui, il en connaissait le moindre recoin et pour cause, il y avait passer nombres de journées.

Il venait juste de rentrer de mission. Avant hier, il était revenu dans sa ville natale, dans un état lamentable, mais vivant. Ensuite, le genin avait enchaîné soins sur rapports, Darok et lui n'avaient pas vraiment eut le temps de souffler. Le garçon n'aurait jamais crut devoir remplir une telle quantité de paperasses, voire tant de supérieurs et raconter autant de fois la même histoire.

Mais qui aurait crut qu'un membre d'Asahi, une kunoichi aux pouvoirs disproportionnés et un "traître" se donneraient le mot et viendraient se joindre aux festivités ?

Non, sérieusement, il n'avait volé ces quelques jours de repos. Son retour à l'orphelinat avait aussi des vagues, peut-être parce qu'il n'aurait jamais crut que l'intendante s'inquiéterait réellement pour lui, et pourtant elle avait parue effondrée en le voyant arriver couvert de bandages, les yeux cernés et les vêtements en lambeaux. On aurait presque put croîre qu'elle allait se jeter sur lui, toutefois grâce à l'intervention opportune de Nimuro, Iba n'eut pas trop de difficultés pour aller se coucher immédiatement, et ne pas raconter son récit rocambolesque à une petite troupe trop curieuse, pour une nième fois. Bien entendu, il s'était endormi comme une souche, après plusieurs jours de privation. Pas loin de dix huit heures à en croire les témoins. Il avait rarement été aussi content de trouver un matelas et des draps frais. Une fois levé et douché, un petit déjeuner lui fut servit, fait jusqu'alors impensable pour l'enfant qui mesurait pleinement l'effort qu'on avait fait pour son confort. Il remercia au bas mot une dizaine de fois toutes personnes suceptibles d'avoir participer de près ou de loin à cet "évènement". On aurait voulu le retenir, lui demander, et savoir ce qui s'était passé, apprendre les terribles périls auxquels il avait survécut, mais pas un mot ne sortit de sa bouche. Le devoir le rapellait déjà et Azechi-sama l'avait fait mander, il devait s'en aller aux Portes de la ville rejoindre Nimuro et des arrivants du village de la Foudre.

Il les haïssait.

Maintenant, les arrivants étaient logés, la lumière avait été faite sur les évènements de la mission, les rapports étaient consignés, et Iba pouvait enfin jouir d'un vrai repos. Enfin pas tant que cela. Il était tourmenté par ce qu'il avait appris au cours de la mission, il se devait de faire un point et de reconstruire le puzzle à l'aide des pièces qu'on avait bien voulut lui donner, ou tout du moins lui montrer. Le sentier de terre battue débouchait sur une petite plaine, donnant sur l'un des lacs intérieurs de de Kiri no Kuni. L'herbe était verte et fraîche, le garçon s'y allongea, ferma les yeux et soupira pronfondément. Au loin le soleil ne tarderait plus à se coucher.

Il était fatigué, las...

Il s'endormit, seul, une ride sur le visage, celle de l'inquiétude. Ses songes furent mouvementés, imprécis. Des masses compactes bougeaient et s'entrechoquaient, sans aucune harmonie, il s'agissait d'une cacophonie des formes, les couleurs virevoltaient, défilant et explosant telles des feux d'artifices. Il s'agit d'un chaos absolu. Il était perdu, privé de repères, comment avancer ?

On avait tenter de lui apprendre à réfléchir par lui-même...

Pouvait-on dire que cela avait réussit? Que savait-il au final, pas grand chose...il lui semblait. Que faire ? Vers qui se tourner ? Plus personne ne pouvait répondre à ses questions. Il était temps de faire des choix, quitte à se tromper, mais il fallait quoi qu'il arrive, agir. Il n'en pouvait plus de rester passible, à subir. Il voulait aller de l'avant, comprendre pourquoi ? Mais on l'en empêchait en lui bloquant un pan de sa mémoire. Qui ou quoi ? Un seul mot résonnait Hikke.

Il se reveilla en sueurs. La nuit était tombée et le ciel était dégagé, laissant poindre l'astre au corps laiteux. Ce dernier se reflétait complètement dans l'eau du lac, presque lisse. L'enfant se demanda si comme lui son frère appréciait ce décor? Il se souvint aussi que son père aimait pêcher, et à la belle étoile aussi, qui sait ? Pas lui...
Kumo lui avait volé une partie des réponses, l'avait privé de son dû, et par suite humilié de la pire des manières qui soit, en les faisant passer sa famille et lui pour des parias, des rebelles, des traîtres. D'un geste rageux, il jeta le premier cailloux qui lui tomba sous la main dans la grande étendue d'eau. il ne ricocha même pas, et coula, non sans émettre une dernière plainte sous la forme de plusieurs cerlces concentriques. Iba se sentait mal, il n'en voulait plus qu'à Kumo mais aussi aux autres, tous étaient coupables de son malheur. Il était triste, désemparé...et terriblement seul.

Il ne pourrait jamais tuer tout les habitants de Kumo, il n'en posséderait jamais la force, et cambien même, l'envie ne suivrait pas. Il ne pourrait pas massacrer des milliers d'individus. Il se souvenait combien il lui avait été dur et pénible de mettre fin à la vie d'un seul de ses ennemis, alors comment pouvait-il espérer faire un génocide? Maos alors vers qui? Ou plutôt contre qui, quoi tourner son ressentiment, sa colère, son aigreur ?
Seul le silence semblait répondre à sa question intérieure. Il s'assit de nouveau et contempla la surface du lac, impuissant. L'enfant rapprocha ses jambes de son buste et posa le menton contre ses genoux. Dans que rien ne viennent les trouber, les larmes roulèrent sur son visage.

Plus que tout il haïssait sa destinée...

Les minutes et les heures passèrent. Il se décida à se lever, il ne pouvait pas non plus rester assis à se lamenter, ce n'était certainement pas ainsi que sa famille aurait souhaité le voir. Sa famille...tout lui rappellait sa solitude...
Il était temps de rentrer à l'orphelinat, demain il reprendrait l'entraînement, avant son départ pour Kumo no kuni.


[Iba: +6 XP RP]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Darok   

Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Terrains d'Entraînement-