Partagez | 
 

 Musée de Kumo "L'éclair de génie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kuroro
Invité
avatar


MessageSujet: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Mar 20 Sep - 22:20

Voici l'endroit où est racontée l'histoire du village, à travers des objets, des textes ou bien encore des peintures et bien plus encore. Le musée de Kumo n'est certes pas l'endroit le plus amusant qui soit mais il n'en reste pas moins un des bâtiments les plus importants pour les habitants.

Ici, sont disposés d'anciens rouleaux racontant les guerres qu'a mené le village contre les autres pays, parfois même contre d'autres villages ninjas. Les origines des plus importantes familles de Kumo sont retracées ici même, avec leurs membres fondateurs, souvent des héros que les plus jeunes se plaisaient à reprendre le nom afin de jouer entre eux.

Les gérants de cet établissement ont décidé d'organiser leurs trésors de manière chronologique: ainsi, de l'entrée au musée jusqu'à sa sortie, on pouvait voir les évolutions qu'a subi Kumo au fil des guerres ou des saisons. Les portraits des différents Raikage sont également suspendus aux murs du bâtiment, afin que personne ne puisse oublier le visage de ceux qui ont durant une partie de leur vie, mis la leur de côté afin de faire perdurer celle du village et de tous ceux qui y vivaient.

Il y avait bien évidemment des armes jadis puissantes, aujourd'hui inutilisables. Celles dont s'étaient servis les plus illustres ninjas et kunoichis de Kumo, faisant ainsi briller le nom du village jusqu'aux plus hautes sphères célestes. La plupart d'entre eux, quasiment tous, sont morts durant une de leur mission. On a retrouvé le cadavre de certains, parfois seulement un membre ou il y avait des cas où le combat avait si violent qu'on n'avait retrouvé aucune trace des combattants, mis à part leurs armes.
Sous chaque arme, on pouvait lire la description de celle-ci ainsi que le nom de son dernier propriétaire. Etaient également visibles, les différentes batailles et victoires que l'arme et le ninja avait partagé. C'était un moyen comme un autre de faire perdurer la mémoire de ceux qui étaient morts pour le village.

Outre l'aspect historique du premier étage, le musée disposait également d'un second étage où étaient exposées différentes oeuvres... moins historiques et plus artistiques. A cet endroit, se mélangeaient peintures, sculptures, poteries et autres choses dans le genre. Le directeur du musée était apprécié de tous les artistes en herbe désireux de se faire un nom, car il exposait souvent les ouvrages de ces derniers. C'était sa façon de stimuler la fibre artistique de toute le monde. Le résultat est... spécial, car on pouvait trouver de tout à cet étage, du plus simple au plus inimaginable.


Dernière édition par le Sam 8 Oct - 19:01, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Jeu 22 Sep - 18:28

Alucard arriva sur ces lieux apres être allé a la banque. Il voulait voir ce qu'il devait reconstruire en quelques sortes. Un immense bâtiment lui faisait face, un sentiment d'infériorité prit place dans le corps du ninja, tout ce qu'il y a de plus normal pour quelqu'un qui se trouve devant cet édifice.
Mais un enthousiasme envahit Alucard, le fait de devoir "s'occuper" de ce qu'il avait sous les yeux le rendait fou d'impatience.

Il voyait déjà des ouvriers en train de s'activer fortement, portant tout un tas d'outils ou de matériaux, ou encore de meubles... C'est alors qu'il se souvînt qu'il devait aider a vider tout le mobilier.
Il se pressa de se mettre a l'oeuvre.

N'oubliant pas d'adresser un
"bonjour" a tout ouvrier qu'il croisait, il s'occupa tout d'abord de chercher ce qu'il pouvait retirer au rez-de-chaussée.
Il aperçu donc une petite table, ou encore des objets de faible poids comme des lampes, des pots ou encore des chaises par exemples.

Premièrement il s'occupa des chaises et tables légères. Faisant des allers et retours continus. Aidé quelques fois par les ouvriers, il travailla durant toute l'après-midi.

Alucard décida de prendre une petite pause, il s'allongea alors dans l'herbe.

*c'est étrange... quand j'y réfléchie, je n'ai toujours pas croisé d'étudiant dans ce bâtiment, pourtant il y avait des noms inscrits...*
Un petit quart d'heure passa.
*Je ne peux toujours pas transporter ni même soulever des objets lourds et encombrants... il faut que j'aille m'entrainer!!*

Cette pensée plein d'espoir le fit se lever, puis partir en direction de l'entrainement.
"Aurevoir Messieurs! Je reviendrais dès que possible!"
Kyôko Sa
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Jeu 22 Sep - 20:09

Kyôko arriva dans les ruines restantes de cette demeure. Elle traversa avec difficulté le sol, qui, était remplis d'un tas de chose, un bric a brac, et quelques décombre de la batisse.
Mais Kyôko n'avait pour l'instant qu'une chose en tête, elle imaginait la demeure avant les causes de sa presque destruction! Elle resta bouche bée imaginant celle ci, si bien qu'elle fini par oublier cette idée, car, cela la désolée de penser qu'elle a bien pu finir comme ça!
Des meubles étaient déjà sortit du rez de chaussé.


*tiens quelqu'un a déjà du venir!*

Le chantier était a présent desert, alors Kyôko, seule pour l'instant commença malgrès tout le travail!
Elle monta a l'étage supérieur et démonta en premier un étagère monstrueusement, grande et horriblement lourde!
Après a longue manoeuvre, Kyôko sortit avec peine une des porte de celle ci, car elle était vraiment lourde, le bois qui les constituait était tout de même très solide! Elle s'arrêta après avoir réussi a descendre la seconde, et remonta pour prendre le reste de l'armoire.
Après un sacrée nombre de montées et de descentes, Kyôko avait enfin fini par descendre cette armoire qui devait être très vieille et donc avait une certaine valeur...
Alors elle inspecta les morceaux de celle ci espérant ne pas l'avoir abimé ou rayé. Par chance, rien, tout été normal.
Elle remonta et aperçut a son grand malheur, une armoire identique de l'autre coté de la salle. Elle soupira bruyament, mais cela fait partit de cette petite mission très musclante! Alors elle recommança son cirque, démontant l'imposante armoire en bois. Après avoir réussi a la descendre en un temps reccord, elle s'assit sur les marches de l'escalier, reprenant son souffle, avant de repartir a la charge, tant qu'elle en pouvait, elle travaillerait!
Alors elle démonta soigneusement une comode cette fois-ci


*eh bien! les meubles sont sacrément résistants!*


Après l'avoir démontée, elle descendit chaque morceau et passa un temps fou a cela! La comode pesait le double de l'armoire, qui pourtant n'était pas légères, mais malgrs tout elle continua.
Puis, essoufflé, elle assit sur un tas de gravats et reprit son souffle

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Ven 23 Sep - 15:17

Chihiro arriva sur le lieu de la mission.

"Eh bien! C'est pas gagné!"

Malgré l'ampleur de la tâche, elle souriait. Travailler lui occuperait l'esprit, et renforcerait ses liens avec son nouveau village. La demeure devait être immense d'être détruite! Elle aperçut Kyôko qui se reposait.

"Kyô-chan! Ca va? C'est toi qui a descendu ça?" demanda-t-elle en désignant l'armoire et la commode.

"Tu es très forte! Félicitations!"

Chihiro chercha un point d'eau à proximité. Elle fit le tour des ruines, saluant les ouvriers, jusqu'à tomber sur un seau rempli du précieux liquide, qui devait certainement servir pour le ciment.

"Kyô-chan a besoin de repos, et moi d'aide!"

La jeune fille ferma les yeux pour éliminer les éléments extérieurs qui la perturbaient. Elle entendait le bruit des travaux, mais cela ne la gênait pas excessivement. Elle avait l'attention fixée sur sa respiration, pour faire le vide dans ses pensées. Puis, lentement, avec un plaisir certain, elle malaxa son énergie corporelle, composée par les cellules de son corps, et son énergie spirituelle, acquise avec son entraînement. Puis elle enchaîna rapidement la combinaison de signes qui permettait d'effectuer la technique du clonage aqueux. Une première forme émergea du seau, suivie par une seconde. Chihiro caressa la joue d'une de ses jumelle nées de l'eau. Ensuite, elle effleura le pansement qui couvrait la sienne. L'étudiante adressa un sourire joyeux à ses compagnes.

"Bien, vous allez m'aidez, encore une fois!"

Les deux clones s'inclinèrent.

"A ton service."

"Il s'agit de vider cette maison de son mobilier. Si nous travaillons de concert, nous pourrons porter des meubles lourds, et nous irons plus vite! Vous acceptez?"

"Bien entendu!"

Les clones s'inclinèrent et suivirent leur créatrice à travers ce qui restait de la maison. Chihiro s'arrêta dans ce qui devait être une salle à manger. Il y avait deux grands placards en chêne, dont les portes étaient finement sculptées en courbes sinueuses, et une imposante table du même bois. Un étudiant avait déjà dû s'occuper des chaises, car il n'y en avait pas.

"C'est parti!"

Chihiro ouvrit l'un des placards. Il était rempli de vaisselle.

"Ca commence bien..."

Elle demanda à l'un des ouvriers où elle pouvait trouver des cartons afin de pouvoir transporter la vaisselle. Celui-ci lui indiqua qu'il y en avait vers les sacs de ciments. Un des clones partit en chercher. L'étudiante s'adressa à son autre clone.

"Fais attention à ne rien casser, d'accord? Ce n'est plus en très bon état, mais ce n'est pas une raison."

"Je ferai attention."

Le clone revint avec les cartons vides. Chihiro en plaça un à côté du placard où elle se trouvait pendant que ses jumelles s'occuperait de débarrasser l'autre meuble. Elle empila des bols blancs ébrechés, puis des tasses décorées de fleurs minuscules peintes à la main, un service à thé auquel il ne manquait presque rien, une collection de bouteilles de saké vide... Le carton fut bientôt plein. La jeune fille jeta un regard aux clones, qui avaient fini avant elle et qui patientaient.

"Occupons-nous de descendre ça."

Chihiro s'empara de son carton, qu'elle eut du mal à soulever, alors que les clones soulevèrent le leur sans problème.

"C'est plus facile à deux..."

Chihiro ouvrit la marche, regardant où elle mettait les pieds pour ne pas déraper. La sortie n'était pas loin, mais ses doigts glissaient et le carton menaçait de tomber, quand un ouvrier s'avança.

"Vous avez besoin d'aide?"

"Oh! Je ne voudrais pas vous déranger! J'y suis presque!"

"Je vais vous aider."

Sans attendre de réponse, l'homme s'empara de l'autre extrémité du carton. Chihiro n'avait presque plus rien à porter. En quelques secondes, ils étaient arrivés à l'extérieur et l'ouvrier déposa son fardeau.

"Voilà!"

"Je vous remercie."

L'étudiante s'inclina avec reconnaissance, pendant que ses clones posaient à leur tour leur carton. Puis elles retournèrent dans la salle à manger, où elles se chargèrent de la table. Elle n'était pas si lourde que ça, mais sa taille imposait une négociation sévère des virages, sans parler du passage des portes. Mais finalement, elles arrivèrent sans trop d'encombres, et déposèrent la table à côté des cartons. Les placards s'annoncèrent plus difficiles. Ils étaient très lourds, et elles faisaient des pauses fréquentes. Lorsque tous les meubles de la pièce furent dehors, Chihiro soupira de fatigue.

"Merci beaucoup de m'avoir aidé!"

Ses clones s'inclinèrent. Chihiro saisit un shuriken et les frappa avec, afin qu'elles disparaissent.

"Pour l'instant ça ira."

Elle se laissa tomber par terre, puis porta la main à sa gorge. Les sutures adhésives tenaient bon. Elle regardait les nuages qui filaient à toute vitesse dans le ciel. Au bout d'un moment, elle se releva lentement et partit du chantier.

"Je reviendrai plus tard."


Je suis une vilaine

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Ven 23 Sep - 18:43

Alucard arriva devant ces lieux de construction et démolition. Les ouvriers travaillaient sans s’arrêter, transportant 2 à 4 sacs de ciments a la fois pour favoriser la vitesse d’exécution de la rénovation.
Alucard s’activa a entrer. Il poussa la porte, et se retourna. Des meubles étaient dehors, ce n’était pas lui qui les avait sorti la veille… quelqu’un d’autre que les ouvriers devait être la.
Une pointe de joie se démarqua sur son visage. Il entra donc dans la demeure.

Il se dirigea vers ce qui ressemblait a une chambre. Pour cela il dû monter les escaliers et emprunter un long couloir plein de portes. Une fois dans la pièce, il se posa sur le lit poussiéreux et mou, pour penser a ce qu’il allait sortir en premier.
Son entraînement, qu’il venait de finir, l’avait épuisé. Il se dit alors qu’il allait porter des choses pas trop lourdes et encombrantes.


*Je devrais m’aider des clones… Ha oui, mais non… je ne me suis pas assez entraîner pour en réussir avec mon nouveau bras. Je vais donc garder mon énergie pour aider.*

Il se leva, et pris dans ses petits bras une petite table, pourvue d’un petit tiroir qui faisait que de bouger. Le jeune ninja entreposa donc la table de chevet sur le palier de l’escalier, et repartit chercher un nouveau meuble. Il trouva une grande armoire. La transporter n’aurait pas été possible, il fallait d’abord la vider.
Il ouvrit les portes en bois lourd de l’armoire, et constata avec surprise qu’elle était remplie de vêtements… sales, voir presque moisis. La matière se décomposait presque au contact des mains du ninja.
Il pris alors un vieux carton qui traînait, et le remplie de vêtements. La tache ne fut pas si simple.
Au bout de 10 minutes, l’armoire était vide. Il décida de la laisser, préférant ne pas risquer de la détériorer en la transportant.
Arriver sur le palier de l’escalier, il passa a côté de la petite table et continua son chemin. Il déposa le carton plein de vêtement a l’extérieur, et remonta a l’étage pour prendre la table.
Une fois dehors, il regarda la maison.


*Va-t-il falloir repeindre tout ça ? … ça pourrait être amusant…*
*Bon, retournons-y*


Le jeune médecin rentra de nouveaux dans la demeure pleine de poussière et de gravas. Une fumée dominait les pièces où travaillaient les ouvriers.
Après avoir transporter un tapis horrible, une autre petite table, et démonter la grande armoire, Alucard se stoppa.


*Je crois que j’ai atteint mes limite. Faire des travaux intensif reste quelque chose qui n’est pas vraiment dans mes capacités.*
*J’espère être plus utile demain…*


Alucard s’en alla… vraiment épuisé, en adressant un « au revoir » de la main aux ouvriers qui le suivaient des yeux.
Kyôko Sa
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Ven 23 Sep - 19:30

Kyôko arrêta de se reposer pour reprendre son travail.

*je me reposerais plus tard, pour l'instant, au travail!!*

Elle se releva et s'étira buyament, et se dirigea vers la porte de cette demeure en ruine. Elle ne pouvais pas s'empêcher de penser *quel gachi tout ça!* mais ce n'est pas pour ça qu'elle se découragea.
Elle monta les marches quatre a quatre, et arriva dans le long couloir qu'elle s'empressa de traverser, allant a la porte au bout du couloir.
Cette porte conduisait au salon privé de l'ancien raikage, une salle gigantesque pleine de meuble ayant l'air très lourd!
Kyôko se dirigea vers un grand canapé en cuir particulièrement joli a regarder, mais plus très confortable! On sentait les ressorts qui appuyaient sur le dos, ce qui rappella a la kunoichi ses devoirs.
Alors elle tenta de déplacer le canapé, mais n'y parviens pas!
Puis elle repensa a la technique de Chihi-chan ; elle s'était munie d'un clone pour l'aider.
Alors Kyôko composa une série de signes astrologiques et un clone conscistant apparut dans les ruines créant un nuage de poussière qui fit tousser bien fortement Kyôko.
Puis le clone se plaça d'un coté du canapé, tandis que Kyôko tenait l'autre extrémité.


"1...2...3!"

Kyôko et son clone soulevèrent le canapé, il est sure que celui ci avait l'air mon lourd une fois à deux!
Elles descendirent le canapé et le posèrent au sol, dehors, devant les ruines avec le reste du mobilier quelques peu usagé.
Le clone, tranquillement s'assit sur le canapé, sous le regard plus qu'effaré de Kyôko. Mais malgrès tout, Kyôko monta a nouveau dans l'ancienne demeure seule, pendant que son clone était installé sur le canapé.

*je ne vais pas perdre mon temps avec ça! faisons tout notre possible pour avancer les suivants qui arriveront après!*

Elle traversa a nouveau le long couloir, mais n'arriva pas dans la même salle.


"oO! j'ai du me tromper!"

elle ressortit de la salle, et retraversa le couloir en sens inverse, arrivant de nouveu aux escaliers.
Elle fit un demi tour, retraversa le couloir, ouvrit la porte du fond et entra...
Cette fois c'était bien le salon privé.


*mince je ne m'en étais même pas rendu compte.*

Elle tourna la tête, et, a son grand malheur, aperçut une immense armoire, ressemblant aux deux autres, mais bien, vraiment bien plus grande!
Kyôko fit une moue dégoutée, et décrocha une pote de cette armoire.
Les portes étaient glissantes, et une d'entre elles échappa des main de Kyôko et lui atterrie sur le pied!
Kyôko écarquilla les yeux.. se retenant... que très peu de temps...


"AAIIIIEEE!!!!!!!!!!!!!!!"

Les fenêtres tremblèrent, ainsi que les murs, elle mit sa main devant sa bouche afin de s'arrêter au plus vite et ramassa la prte de dessus son pied!
Le clone, alerté par le bruit arriva en courant et heurta Kyôko qui tomba en arrière, la porte sur elle.


*argh!!*

Le clone confue releva la kunoichi, attrappa la porte et pour se faire pardonner, rattrappa la porte et la descendit.
Alors, Kyôko attrappa la seconde, regardant a l'avance si son clone n'arrivait pas, et partit avec la porte dans les bras!
Elle sortit et déposa la porte au sol, puis, elle inspecta la première voyant si elle n'avait pas été abimé par la chute, mais rien, seul Kyôko avait sentit quelques chose!
Soulagée, elle reprit son chemin vers l'escalier a l'intérieure de la demeur, mais avant de monter, elle aperçut une petite porte dérobée sur le coté caché de l'escalier.
Kyôko entra et vit un long couloir sombre qu'elle traversa, arrivant dans une grande salle dans l'obscurité, sous terre.
Kyôko surpit alluma la lumière et se rendit copte qu'il s'agissait d'une pièce spacieux et a son grand étonnement, en parfait état.
Elle eut donc une idée, et sortit de cette endroit.
Elle attrappa une feuille et un stylo et écrivit :


"pour toutes personnes faisant partit de la mission, lors d'une fatigue passagère ou a cause de pluie, allez..."

Elle leur donna le lieux par ou il fallait se rendre, ne débarrassant pas cette salle pour le moment.
Elle remonta au premier étage, et commença a démonter un bureau, situé dans la chambre du défunt raikage

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 25 Sep - 23:45

Alucard était vraiment motivé pour cette mission chantier !
Mais ces connaissances en la matière le laissèrent, perdu au milieu d’innombrables taches qu’il ne savait accomplir. Il s’avança donc vers les ouvriers…

« Excusez-moi messieurs… »

Les ouvriers, trois exactement, se retournèrent et écoutèrent le jeune ninja :
« Je voudrais vous aider mais je ne sais pas m’y prendre… »

« Oh ! ba dis ! r’gad’ le ! …. »


« Oui, bon arrête Mokori !… petit, tu va pouvoir nous aider en nous apportant les paquet de ciment pour l’instant ok ? »


Alucard acquiesça d’un mouvement de tête plein de joie. Les trois ouvriers lancèrent la marche et alu ramassa un paquet de ciment qu’il plaça sur son épaule droite.

Il suivi les ouvriers, et arrivé a l’endroit où il devait déposer le sac… il se rendit compte qu’il n’avait pas mal a l’épaule… normal, il ne sentait pas la douleur au bras gauche.


*C’est bien pratique ! je vais pouvoir en porter plein !*


Alucard redescendit et pris un sac sur chaque épaule, il fit comme cela trois allers-retours.
« C’est bon petit… tu peux te reposer 5 minutes ^^ »

Alucard ne refusa pas cette proposition !

Quelques minutes plus tard, un ouvrier s’approcha du jeune ninja.


« Tu veux venir jouer aux cartes avec nous ? »

Alucard resta silencieux quelques secondes….
« c’est une blague ? »

« Ba… non ! alors ? »

« bon, ok ! »

C’est alors qu’alucard et trois ouvriers se mirent a jouer aux cartes, a la belotte très exactement.
Pendant environ 45 minutes…


« Vous êtes ouvriers depuis longtemps ? »
« Moui… ca fais un bail n’est-ce pas Kurokawa ? »
« oui ! haha… mais pour être ouvrier il faut une bonne force physique ! »

« Argh ! c’est pas ce que je ferais alors ! » XD
« oui ! tu m’as l’air bien frêle ! »
« chuut ! j’y peux rien, la génétique, ça pardonne pas ! »
« Mais c’est pas pour autant que je vais perdre un combat contre vous si j’en fais un ! »


« Ha bon… et comment ? »
« Je vous rappel que je suis ninja ! étudiant certes mais je suis un ninja ! »


Un joli silence s’installa, alucard gagna la partie, remportant de l’argent qu’il rendit aussitôt.
« Bon, remettons nous au travail ! »

Les ouvriers repartirent bosser, tandis que Alucard descendit au rez-de-chaussée.
C’est alors qu’il entendit un gros bruit sourd, suivi d’un cri de douleur.
Il remonta les escaliers quatre à quatre, et arriva dans la salle où le « drame » c’était déroulé.
Un ouvrier qui jouait au cartes avec lui était au sol une poutre sur le dos. Ses amis étaient en train de l’enlever.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? » cria alu.
« On était en train de ranger les sac de ciment quand soudain il y eu un craquement ! »
« Puis quand on s’est retourné une poutre était tombé sur Okinara ! »


Les deux ouvriers laissèrent tomber la poutre au sol, à côté de leur ami effondré
« Je peux l’aider… je suis normalement medecin… mais ca fais longtemps que je n’ai pas utiliser cette technique »
« Si ! essai ! je t’en supplie ! »

Alucard hésita un instant, se concentrant sur son bras, et essayant de voir s’il pouvait le faire…


« Je veux bien tenter… mais je ne garantie rien ! »
Alucard s’approcha du blessé, il se concentra quelques secondes…
Il appliqua ses main sur le dos de l’homme. La transpiration coulait le long de l’énorme musculature du blessé. Un petit instant plus tard un lueur blanche sortit des mains du blessé…

*c’est bon !*
Mais quelques secondes plus tard, la lueur vira au rouge, et des cris de douleurs se firent entendre. Le blessé l’était a présent encore plus…
« NAN ! Qu’est-ce qu’il se passe !!!!!! ?????????? »
L’homme cria un dernier coup apres le garcon, lui demandant vulgairement de ne pas l’approcher.
« NANN ! Je.. JE suis désolé !!! »
Alucard partit en courant, renversant des sacs de ciment, ou encore des outils sur son passage… sortant de la maison, s’éloignant.. vers le parc…

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Jeu 29 Sep - 18:13

C'était la fin de la journée. Le chantier n'était pas très actif, et Chihiro n'y vit pas d'étudiants. Elle salua les ouvriers qui la reconnurent, et partit visiter les ruines. Elle se demandait s'il restait des choses à débarrasser. Depuis sa dernière visite, l'amoncellement de meubles avait triplé de volume.

"Eh bien! Ils n'ont pas perdu leur temps!"

L'étudiante suivit un couloir. Plus elle avançait, plus l'obscurité grandissait. Elle atteignit un volée de marches, qu'elle grimpa quatre par quatre, dévorée de curiosité. Cette partie du bâtiment n'avait pas été trop atteinte à priori. Une petite porte en bois stoppa son avancée.

"Ce n'est pas un bout de bois qui m'empêchera de voir ce qui se cache ici!"

Elle tourna dans tous les sens la poignée, mais c'était fermé à clé. L'étudiante sortit une aiguille d'acuponcture et elle tenta de forcer la serrure. Les résultats ne se montrèrent pas convainquants.La jeune fille inspira, jeta un coup d'oeil en arrière, et mit un coup de pied dans la porte. Celle-ci se fendit, mais ne céda pas.

"Résistante, hein?"

Ce coup-ci, Chihiro n'y alla pas par quatre chemins. Elle se jeta de tout son poids sur la porte. La fissure s'agrandit. A la troisième reprise, un gros craquement lui annonça qu'elle avait réussi. Elle se retrouva dans un flot de poussière, étendue de tout son long au milieu de débris de bois. Elle éternua à plusieurs reprises tandis qu'elle se relevait, époussetant ses habits. Elle fut alors surprise par son reflet dans un grand miroir encastré dans le mur en face de l'entrée. La pièce était lumineuse, éclairée par la lumière du soleil couchant qui pénétrait par des lucarnes placées en hauteur. C'était une pièce circulaire sans aucun meuble. Mais les murs étaient tapissés de livres et de grandes cartes du monde. Certaines parraissaient très anciennes, et le temps les avaient effacés. Chihiro était émerveillée. Les livres, d'épais ouvrages, étaient reliés de cuir rouge. La jeune fille en prit un avec précaution. Peine perdue, le peu qui restait du livre s'effrita dans ses mains, rogné par des rongeurs. Elle baissa la tête, dépitée, puis choisit un ouvrage qui paraissait plus récent. Elle l'ouvrit au hasard, et se dirigea vers un des cercles que la lumière traçait sur le sol afin de voir plus clair. Le texte était rédigé dans un style d'écriture ancien et stylisé. Chihiro mit quelques secondes pour déchiffrer les lettres torturées qui composaient le titre : Correspondances .

Elle s'asseya alors et lu ce qui suivait.

<< La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies
-Et d'autres, corrompus, riches et triomphants.

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.>>


Chihiro referma l'ouvrage. Le poème l'avait touchée, mais elle ne savait pas de quelle manière. Elle se sentait remuée dans son âme. Comme quelques vers pouvaient produire cela? C'était si vivant, si plein de... sentiments! Qui avait pu écrire cela? Elle feuilleta le livre, Mais la moitié des pages avaient été maltraitées par le temps. La jeune fille soupira doucement. Elle saisit un autre livre, intitulé : Les Liaisons Dangereuses .
Là aussi, elle laissa le hasard guider ses doigts et tourna fébrilement les pages, jusqu'à un passage qui retint son attention.


<<On s'ennuie de tout mon Ange, c'est une Loi de la nature; ce n'est pas ma faute.
Si donc je m'ennuie aujourd'hui d'une aventure qui m'a occupé entièrement depuis quatre mortels mois, ce n'est pas ma faute.
Si, par exemple, j'ai eu juste autant d'amour que toi de vertu, et c'est sûrement beaucoup dire, il n'est pas étonnant que l'un ait fini en même temps que l'autre. Ce n'est pas ma faute.
Il suit de là que depuis quelques temps je t'ai trompée: mais aussi, ton impitoyable tendresse m'y forçait en quelque sorte! Ce n'est pas ma faute.
Aujourd'hui, une femme que j'aime éperdument exige que je te sacrifie. Ce n'est pas ma faute.
Je sens bien que voilà une belle occasion de crier au parjure: mais si la Nature n'a accordé aux hommes que la constance, tandis qu'elle donnait aux femmes l'obstination, ce n'est pas ma faute.
Crois-moi, choisis un autre Amant, comme j'ai fait une autre Maîtresse. Ce conseil est bon, très bon; si tu le trouves mauvais, ce n'est pas ma faute.
Adieu, mon Ange, je t'ai prise avec plaisir, je te quitte sans regret: je te reviendrai peut-être. Ainsi va le monde. Ce n'est pas ma faute.>>


Chihiro reprit son souffle. Quel homme pouvait être aussi faible pour envoyer une telle lettre à une femme qu'il avait aimée? Aussi lâche! La jeune fille était écoeurée du machiavélisme, du sadisme, et du plaisir certain qu'avait pris l'auteur de la missive. Quel effet dévastateur allait avoir cette dernière sur la destinataire? Chihiro soupira. Ce n'était qu'un livre après tout, mais elle était révoltée par un tel comportement. Elle rangea alors les deux ouvrages, et partit chercher des cartons vides. Elle revint avec une lampe, car la lumière déclinait, et se mit au travail. Elle passa de longues heures à ranger tous les livres, les ouvrant parfois afin de leur arracher quelques lignes, quelques mots. Elle ferma les cartons avec du ruban adhésif, et roula avec précaution les cartes. Elle amènerait tou cela à la bibliothèque. Elle s'approcha du grand miroir et regarda son cou. Elle arracha ses sutures adhésives. La blessure était refermée et il n'y avait même pas de cicatrice, à peine une légère marque pâle. Le pansement de sa main s'était décollé depuis longtemps, et elle avait enlevé celui de sa joue un peu plus tôt car il la démangeait. Le jeune fille avait appelé un ouvrier à l'aide pour porter les cartons à l'extérieur, où elle les empila correctement un peu à l'écart, pour que personne ne les jette. Elle reviendrait les emmener à la bibliothèque plus tard, car elle était couverte de poussière et épuisée. Le soleil était au couchant et le ciel brillait de couleurs chaudes et harmonieuses. Chihiro profita un instant de cette quiétude et s'éloigna d'un pas tranquille.

[Petit hommage à deux livres que j'aime énormément, et à la littérature en général malheureusement dénigrée de nos jours. Excusez-moi pour cette petite liberté que j'ai prise! ^^]


Je suis une vilaine
Kuroro
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Ven 30 Sep - 1:11

[+2exp Chihiro]

Le jounin se teleporta sur le chantier pour voir l'avancé des travaux.
Le résultat était bien au-dela de ses espérances. En une semaine, de solides murs furent placés, les fondations furent achevées.
D'ailleurs l'endroit que ses pieds foulaients n'était plus un chantier, mais un véritable édifice moderne.

Il décida ensuite d'aller ecouter le rapport du chef de chantier.


"Dites. Vous et vos hommes n'etes pas humain ce n'est pas possible de faire aussi vite. En y repensant ma maison aurait besoin de quelques modifications architecturales."

Dit-il l'ai gené en engageant la conversation

"Ce serait avec grand plaisir. Toit a reparer? Canalisation? Agrandissement de la maison? Piscine olympique? Si vous en avez les moyens nous pouvons tout faire dans les plus brefs délais."

"Heu ca ira ca ira je plaisantais! ^^' "

*Et puis je n'ai guere assez d'argent pour me permettre ce genre de fantaisie >_>*

"Bon plus sérieusement, mes étudians ninja ont'il fait du beau boulot?
Vous ont-ils été utiles lors de la rénovation?"


Demanda-t-il une pointe du curiosité dans la voix.
Faisant durer le suspens le chef de chantier porta une main a son menton et prit un air songeur


"Et bien, on ne devient pas aussi bon ouvirier que mes hommes du jour au lendemain et ceci constitu tout un métier.
Mais, j'admet que leur aide nous a été une nouvelle fois plus que bénéfique. Nous n'aurions sans doute pas tout fait aussi rapidement seul.
Je tiens tout particulièrement a remercier deux etudiants des ninjutsu médicinaux qui ont soignés un de mes hommes suite a un accident."


Repondit-il en désignant de l'index gauche Alucard et Tchii

*Alucard et Tchii? Je vois qu'il font honneur a la voie qu'ils ont choisi, ne pas laisser un blessé sans soin, mentalité indispensable d'un bon medecin....*

"En revanche, nous sommes moins que ce que vous nous aviez annoncé.
J'entend par la qu'un de vos élèves n'est pas venu."


"Comment? Qui diantre est-ce?!"

Demanda Kuroro outré et montrant a l'autre homme la fiche sur laquelle tout les noms étaient inscrits.

"Heu voyons voir. Kyôko, Chihiro non. Les filles se sont particulièrement bien illustrées. Alucard, non lui c'est le p'tit gars que mes hommes ont ruinés a la sacré pause belotte. Ah Arikinomi? Qui est-ce? Et Miyuki?"

"Ok je vois......."

Déclara Le jounin d'un ton sévère.

"Sinon, les constructions sont terminés, il ne reste plus qu'a peindre les les murs, installer portes et fenêtres ainsi que deux-trois bricoles de décoration. Ensuite vous n'aurez plus qu'a remplir ce nouveau musée vierge, cela ne nous concerne pas."

"Enfin bref comprenez que tout sera fini d'ici dans deux-trois jours, vos étudiants peuvent nous aider s'ils ont en envie, mais le plus gros a été fait."


"Vous m'en voyez ravi, ils seront félicités comme il se doit. Quant a vous, comptez sur Raikage-sama pour obtenir votre du."

Puis, après un dernier regard plein de bienveillance aupres des étudiants impliqués dans leurs missions, le jounin s'eclipsa a nouveau aussi rapidement qu'il était apparu.

[+5exp et 50£ Kyôko,Chihiro,Alucard Kak'shi et tchii pour mission réussi]

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Sam 1 Oct - 12:22

Etant donné que Shosuki lui avait fait remarqué que le chantier concernant la rénovation de l’ancienne demeure de Djinox touchait à sa fin, Kimimaro était curieux de constater le travail des ouvriers, ainsi que celui des jeunes pousses du village.
Lorsqu’il arriva sur les lieux, il s’immobilisa devant l’imposant bâtiment qui se dressait devant lui. Tout était différent de ce qu’il avait pu entrevoir avant le début des travaux.
Les matériaux utilisés, à base de granith, était resplendissant de nouveauté, à tel point que la construction éblouissait ses yeux non initiés à la lumières de par les rayons du soleil blanc qui se reflétaient sur les briques.


* C’est du très bon travail… On peut maintenant dire que Kumo tient en cet endroit son deuxième lieu culturel après l’Académie. Ne reste plus qu’à le combler de choses intéressantes et c’en sera fini de ce projet. *
* Certains étudiants ont prouvé par cette mission basique qu’ils avaient des capacités supérieures, pouvant leur donner accès à d’autres tâches… plus adaptées à leurs compétences. Je dois parler à… *


Le Raikage n’eut même pas le temps de finir de penser qu’il aperçut au loin la silhouette de Kuroro qui semblait occupé à s’entretenir avec le chef de chantier.

* Justement… Il doit se renseigner lui aussi, et penser la même chose que Shosuki et moi. *
* Plus vite nous mettrons les choses en place, plus le village sera apte à gérer certains des points sensibles le rongeant. *


En faisant allusion à ces « points sensibles », Kimimaro avait une pensée pour les sombres histoires qui se tramaient dans les catacombes du temple, dont il mourrait d’envie de percer les secrets. Tous ces mystères non élucidés lui paraissaient comme des variables trop dangereuses pour ne pas être maîtrisées. Il lui fallait absolument régler cette affaire rapidement.

* J’ai besoin de Gennin, et vite… *

Il continua son chemin, progressant sur les tout nouveaux gravillons dessinant la voie d’entrée du musée. Il posa un regard satisfait sur les quelques étudiants qui tentaient de récupérer tant bien que mal des efforts accomplis durant les dernières heures. Il aborda finalement le chef de chantier, qui le conduit dans un baraquement construit pour l’occasion.
L’homme bourru invita Kimimaro à s’asseoir et lui proposa un petit verre de sakhé qu’il ne refusa point.


* Ca fait bien longtemps que ça ne m’était plus arrivé… *

Kimimaro ne se fit pas prier pour siroter l’alcool doux et chaud qui tapissait lentement sa gorge comme l’aurait fait un miel sucré des plus agréables. A consommer avec modération bien sûr… drunken

« AAAAAaaaaah… »
« Nous avons donc quelques points à régler au niveau de ce chantier. Si mes souvenirs sont exacts. »


L’homme, semblable à un véritable bûcheron, dévisagea le Raikage, un sourire mesquin aux lèvres. Ce petit point de détail fit remarquer à Kimimaro que ce brave homme bénéficiait encore des quelques miettes du sandwich dont il avait du se délecter durant le temps du midi. Il sortit une enveloppe de sa poche intérieure et la glissa sur la table, en direction du chef de chantier.

« Vous et les aspirants de Kumo ont fait du bon boulot, et méritez amplement votre du. »
L’homme empoigna l’enveloppe et la glissa à son tour dans sa veste avant d’en avoir vérifier le contenu.
« Comme convenu, elle contient le restant de l’acompte sur lequel nous nous étions accordé juste avant la tenue des travaux. »
« C’est un plaisir que de faire affaire avec vous, Raikage Sama. N’hésitez pas à faire à nouveau appel à moi si vous en ressentez le besoin Héhé. Justement votre Jounin semble intéressé par quelques travaux d’aménagement au sein même de sa propriété, donc… »
« Kuroro ? Intéressé par des travaux ? Ca pour une nouvelle… »

* Ca me fait penser que… *

Le Raikage s’empressa de vider son verre de sakhé… puis un autre avant de se lever et de saluer son hôte.
« Bien, je vous tiens au courant au sujet de nos activités immobilières, et vous souhaite une agréable journée. »
« Vous de même Héhé. »

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Sam 29 Oct - 22:39

La jeune fille suivait le groupe, quand le bibliothécaire s'approcha d'elle.

"Savez-vous s'il y a quelqu'un dans le musée?"

Chihiro fronça légèrement les sourcils.

"Comme il n'y a encore aucune oeuvre exposée, je suppose que non."

L'homme souria légèrement.

"Bien... Je connais quelques jeunes gens qui seraient ravis de s'en occuper. Passionnés d'art, vous comprenez. Je pourrai les laisser ici. Je suis certain qu'ils se débrouilleraient à merveille."

L'étudiante acquieça d'un hochement de tête.

"C'est une bonne idée."

L'homme alla ouvrir la porte du musée, et tout le monde entra, posant doucement les oeuvres, avec soulagement parfois.

"Merci à tous." commença le bibliothécaire. "A présent, il va falloir les disposer dans ce bâtiment. Certains d'entre vous continueront à vider la salle de restauration, et à amener les tableaux ici. C'est compris? Au travail!"

Les pièces étaient entièrement blanches, et de grandes baies vitrées ajoutaient à la clarté du musée. Dans un coin s'empilaient des bancs et des chaises confortables, et qui permettraient aux visiteurs de regarder longuement les tableaux, une fois qu'on les aurait installé.
Et ils se mirent au travail avec entrain.
Chihiro ne savait pas trop quoi faire, elle ne connaissait pas grand chose à l'art, et elle se contentait d'amener les tableaux qu'on lui désignait.
Certaines toiles étaient absolument magnifiques. Sur l'une d'elle figurait la cascade de Kumo. Elle en était si représentative, et semblait si vivante que la jeune fille croyait entendre son chant. Il y avait aussi des citations d'auteurs que des artistes avaient réécrites et enluminées. Elle accrocha à un mur le portrait d'une jeune femme accoudée à une fenêtre, le regard lointain, l'air mélancolique. Elle semblait tellement tourmentée que l'étudiante fut envahie par la compassion. C'était un simple dessin au fusain, mais on ressentait le déchirement interne que semblait subir la belle femme.
Il y avait de nombreuses statues poussièreuses aussi, et Chihiro s'empressa de les astiquer. Elle trouvait incroyable le talent que possédait les artistes, et elle les enviait. La seule chose dans laquelle elle pouvait avoir un tant soit peu de talent, c'était l'art du meurtre. Rien de très épanouissant, rien de très élévateur pour son âme, mais c'était un art qui paraissait couler dans ses veines, elle ne pouvait le nier. Elle éprouvait du plaisir à chaque fois qu'elle avançait sur cette voie.


Bientôt, toutes les oeuvres trouvèrent leurs places. On installa les bancs et les chaises à des endroits stratégiques, et tous ne se lassèrent pas de passer et de repasser dans les différentes pièces, profitant de la beauté des lieux. Certains endroits étaient encore vides, mais ça ne durerait certainement pas.

L'étudiante avait l'impression d'avoir été utile, et elle prit congé lorsque tout fut terminé. Elle remercia chacun des employés, et s'inclina devant le bibliothécaire avec gratitude.

"Merci à toi, Chihiro. Tu as trouvé une bonne partie de cette collection. Tu peux y aller. Nous allons nous occuper de l'organisation de ce musée. Tu dois vouloir t'entraîner, non?"

La jeune fille réfléchit à la proposition.

"C'est vrai! J'ai tendance à délaisser mon entraînement. Vous avez raison, j'y vais immédiatement."

Et elle s'éloigna vers la sortie en songeant qu'elle reviendrait ici bientôt.


Je suis une vilaine
Kuroro
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 30 Oct - 1:14

[+2exp Chihi pour pseudo/étude le musée étant un nouveau lieu de documentation]

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Mar 24 Jan - 1:06

Alucard posa le pied en ces lieux qu'il connaissait à peine.
Il y était venu autrefois mais c'était pour la restauration. En effet il avait fait parti de l'équipe qui avait rénauvé le bâtiment, ancienne demeure d'un Raikage.


"Ha... ça fais bizarre de revenir ici... J'y ai vécu mon premier échec médical..."

Alu repensa au desastre de ce jour... il avait voulu soigner un ouvrier blessé mais avait empiré la blessure. Il s'était alors enfuit en réagissant comme un gamin... Il avait quelque peu grandi depuis...

"Bon voyons ce qui se cache derrière ces murs..."

C'est sur ces mots qu'Alucard entra dans le Musée de Kumo, poussant les grande portes doubles, apportant un peu d'air en ces lieux.
On distinguait un guichet d'entrée pour les visiteurs, mais seuls les villageois devaient payer. En effet les étudiants, aspirants et autres ninja avaient un pass gratuit pour pouvoir étudier sans limite.

Alucard continua donc son chemin. Il croisait régulièrement de belles statues, représentant divers personnages de Kumo voir du monde.
C'est alors qu'il "tomba" nez à nez (c'est une expression...) avec un tableau gigantesque. Alu recula donc, pour prendre un certain recul et pouvoir regarder l'oeuvre dans tout son contenu.
Le tableau représentait une bataille. On distinguait deux camps, le pays de Kumo, et un autre, mais Alu ne reconnaissait pas ce symbol gravé sur leurs bandeaux.
Dans tous les cas ces personnes s'entruaient. Lachant leur panoplie de jutsu plus divers les uns que les autres. Des éclairs pourfendaient le ciel, surement des Raiton... voir des Chidori. Alu avait lu un jour le nom de cette technique... Du chakra pur dans la main, dont la forme approchait celle de pleins de petits éclairs bleus...
De toute manière ce tableau restait un mystère complet pour Alucard. Sa culture des pays, et des différentes facetes de l'Histoire lui faisaient alors défaut. Mais il ne s'en souciait point, car il avait appris qu'il devait encore apprendre... Quelle morale!

C'est dans cette pensée qu'il sortit du bâtiment, un signe de main dirigé ves le garde, le sourire aux lèvres...

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Mer 25 Jan - 2:08

[Alucard: +2XP car ce topic est l'equivalent de la bibliothèque, offrant un RP plus varié. Ce sont donc des études!]


NIV:12 EXP:107/120 pts de stat:0
HP: 142/142 MP: 238/238
FOR:14 AGI:27 VIT:11 DEX:12 INT:11 SAG:2
TAÏ:21 MED:13 NIN:12 GEN:7
Techniques,Armes&Armure:voir fiche
Argent:900£
¤[ Bad Bone team]¤

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Ven 17 Fév - 19:02

"C'est… C'est toi qui as fais ça?"

"Euh… Non je te rassure, je n'ai participé qu'à l'évacuation des affaires du Raikage. Tous les changements architecturaux ont été réalisés par des architectes et autres maçons. Tu me vois sérieusement retaper un bâtiment?"

"Enfin bon… Tu es impressionné? J'en suis ravi!"
"Tout ceci est certes magnifique mais tout le contenue le plus incroyable se trouve plus profond dans les couloirs… Suis-moi…"


Alucard avait une envie soudaine de montrer de belles choses à Kempachi, lui dévoiler les secrets de l'art kuméen…
Il l'emmena par delà les escaliers en colimaçon, parcourant d'anciens couloirs, passants de nombreux pans de portes finement décorés. Ils prirent un nouvel escalier cette fois descendant, mais aussi bien plus long… Des trous abritant de simples sculptures parsemaient les murs de l'escalier… Oui car l'escalier était fermé, de chaque côté, sauf le plafond qui lui possédait une large ouverture dévoilant un ciel radieux en ce jour. Cette ouverture éclairait les lieux d'une lumière qui guidait toute personne désirant s'aventurer dans cet escalier.
Alucard descendait donc en compagnie de Kempachi… Ils marchaient, découvrant une face caché du musée…


"Tu dois te demander comment je connais tout ça… je te comprend. En fait je me suis déjà baladé ici, et j'ai remarqué certains couloirs sans oser m'y aventurer… Je t'ai dis que j'allais te montrer quelque chose de magnifique mais en fait j'en sais rien…"
"Désolé… faut croire que je me suis servit de toi pour m'aventurer ici… Excuse moi."
"Mais bon, comme on y est presque, autant qu'on continue l'aventure, non?"


Alucard regrettait un peu ses actes, mais il ne voulait surtout pas énerver son ami…

"Bon allons-y…"

Ils étaient à présent devant une porte à double battant, munie de poignées aux ornements précis et somptueux. Alucard la poussa de son bras gauche, le droit hésitant…
Ils découvrirent une grande salle remplie que d'une statue et de deux tableaux. La statue, de marbre blanc, semblait représenter un homme, couvert partiellement d'un drap, et arborant des symboles visiblement royaux…
Les tableaux sur chaque côté, montraient deux scènes distinctes. L'un présentait la victoire d'une bataille, l'autre une sorte de cérémonie…


"Je ne connais pas du tout cet homme… ni ces évenements… Argh… je ne pourrais répondre à tes questions…"

Sur ces mots Alucard s'avança dans la salle…

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Sam 18 Fév - 1:54

[Kempachi: +3XP pour RP Qui commence chez toi et ici.]
[Alucard: +4XP pour RP qui commence dans le "boulevard of broken dreams", qui continue chez Kempachi et fini ici.]


NIV:12 EXP:107/120 pts de stat:0
HP: 142/142 MP: 238/238
FOR:14 AGI:27 VIT:11 DEX:12 INT:11 SAG:2
TAÏ:21 MED:13 NIN:12 GEN:7
Techniques,Armes&Armure:voir fiche
Argent:900£
¤[ Bad Bone team]¤

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Sam 18 Fév - 15:43

Alucard fut heureux de constater que Kempachi semblait respecter avec sérieux ces lieux et les oeuvres qui le composent.
Le jeune aspirant s'agenouilla devant la statue et montra un signe de respect, puis il se releva adressa quelques mots de remerciement à Alucard et continua sa visite des lieux.


"Oui, il n'y a pas de quoi!"
"Je suis content que cela te plaise, je ne connaissais pas non plus cet endroit, et je suis heureux, tout comme toi, de le visiter aujoud'hui et encore plus en ta compagnie."


Alucard suivit Kempachi dans son parcours, ils arrivèrent devant le tableau qui représentait une bataille. On y distinguait vaguement deux armées différentes. D'un côté, il y avait des samuraïs aux couleurs de Kumo, brandissant des etandars au symbole du village, et de l'autre encore des samuraïs mais cette fois-ci le signe était inconnu d'Alucard. On aurait dit un ancien peuple qui avait disparu à ce jour, à moins qu'il ne soit parfaitement caché... En tout cas, les deux armées se battaient avec rage et courage, tranchant chacun leur adversaire de leur katana excellement éguisé. Devant, au milieu du combat, on pouvait voir un homme qui n'était visiblement pas un samuraï, mais ressemblait plus à un ninja portant une armure de niveau proche des Kages actuels. Il faisait tomber un éclair de puissance inouïe sur ses adversaire, semant la panique dans les rangs ennemis.
Lorsqu'Alu regarda plus attentivement il remarqua que le ninja était le même que celui de la Statue... Il se dit alors que sur l'autre tableau, le ninja devait aussi être au centre de la scène... C'est pour ça qu'Alu se détacha de Kempachi pour se rendre au second Tableau.

Celui-ci présentait une scène particulière. Elle devait se dérouler après la bataille, on distinguait encore le ninja mais cette fois-ci il était encore plus en position d'honneur. En effet il était a genoux devant un autre homme qui semblait être le souverrain du pays. Ce dernier présentait un bandeau métallique au ninja, on distinguait d'ailleurs le symbole de Kumo sur le bandeau. Alu pensait que la scène représentait le premier ninja officiel de Kumo, protecteur furtif du village...


"Je trouve ça vraiment intéressant... Cependant il n'y a aucun écriteau décrivant réellement la scène et surtout qui est cet homme... A part le premier ninja, enfin je pense... Qu'en dsi-tu Kempachi?"

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Sam 18 Fév - 15:55

Le tableau était magnifique…

« Tu penses que l’on aura un jour à se battre comme ça ! »

Une rage incroyable se dégageait de l’œuvre.

*Est-ce de la rage ou du courage… difficile à dire… *

« Moi, je trouve ça majestueux ! »
« L’homme en question doit être quelqu’un de très puissant… »


Que pouvait-on dire fasse à ces exploits d’un seul homme. Kempachi alla voir le deuxième tableau. Une scène de consécration était peinte.

*L’honneur que cette homme a reçu est digne de ses exploits…Aurais-je un jour cette honneur ? Peut-être pas au même niveau mais être reconnu pour ses actes…*

Kempachi resta un moment subjugué devant tant de puissance puis, suivit Alucard qui le conduisait dans une autre salle.

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 19 Fév - 1:32

En effet Alucard avait commencé à sortir de la salle par la même porte que celle par où ils étaient entrés.Kempachi le suivait, désirant découvrir encore de nouvelles oeuvres, ou accompagnant simplement son ami à travers la visite du bâtiment.
En tout cas, Alucard jetait des regards furtifs vers Kempachi toutes les 10 secondes. Comme si il y avait un problème...
Pourquoi Alu agissait ainsi...
En tout cas, les regards lancés étaient remplis de mystères, Kempachi se demandait pourquoi ... mais il continuait de suivre le Chuunin qui lui aussi continuait malgrès tout d'avancer dans les lieux inconnus.
Les deux ninjas marchaient, suivant les couloirs longs, mais décorés avec justesse et raffinement. Entre les couloirs, quelques salles jolimment remplies d'oeuvres toutes plus intriguantes que les autres, puis des escaliers, encore, certaines droits, d'autres en colimaçon mais tous aussi décorés que le reste du musée. Les lieux ne manquaient pas de plaire aux deux jeunes garçons qui les visitaient en ces instants étranges... Car, oui, Alu continuait de lancer ses petits regards en coins à Kempachi. Ce dernier ne comprenait toujours pas les raisons de ce comportement des plus étranges... Mais soudain, Alu s'arrêta, non loin d'une porte...


"Mais... pourquoi me suis-tu ainsi?"

Kempachi sembla réellement surpris par ces paroles...

"Ba... tu me fais visiter non?" dit-il avec hésitation...

"..."
"Je veux bien te faire visiter les toilettes mais je doute que ça t'intéresse vraiment..."
répondit-il Alucard géné...

"Je te l'ai dit tout à l'heure... que j'allais aux toilettes... Mais tu devais être trop concentré sur le tableau."

Sur ces mots Alucard poussa la porte à proximité, et en effet on pouvait y lire le symbole toujours indiqué pour les W.C.
En même temps, elles sont bien éloignées les toilettes pensa Kempachi... Traverser tout le musée pour se soulager, c'est pas top...
En tout cas, Alucard s'y rendait
.

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 19 Fév - 15:06

Kempachi fut étonné de la réaction d’Alucard et pendant un temps ne sut quoi dire. Puis après un petit instant, il finit par dire :

« Très bien…Je t’attends près du… »

A vrai dire l’étudiant fut blessé par la réaction d’Alucard. Il ne finit même pas sa phrase et prit une direction inconnue dans un couloir dont il ne connaissait absolument pas le chemin. Il finit par arriver dans une petite pièce ou un ouvrage était présenté.

L’honneur du guerrier :

Le livre était dans une vitrine entouré par des objets très luxueux. Des Shurikens de forme tout à fait originale, gravés par de fins éclairs. Des Kunais de couleurs verts, aiguisés comme une lame de Katana. Puis, Kempachi continua son excursion à travers le musée. Il trouva un tas de chose des plus étonnantes. Des armures finement ouvragées, des tableaux sur des scènes de bataille de cérémonie et bien d’autre encore. Il remarqua un petit passage menant sur une tour du bâtiment. Il grimpa les marches et arriva dans une chambre de garde. On pouvait voir à travers la fenêtre les rues du village ainsi qu’un soleil d’arrière saison.

* C’est bientôt l’Automne …*

Ne voulant plus suivre Alucard comme un petit chien, il ne revint même pas au lieu qu’il les avait séparés.

* Il a sûrement plus intéressant à faire que visiter avec un étudiant ce musée…*

Il essaya de trouver cette sortie mais se perdit dans une salle remplie de livre. Ceux-ci étaient d’histoires et racontaient toutes les batailles de Kumo. Ses victoires comme ses défaites…

* L’honneur se gagne en s’entraînant, pas en se promenant dans un musée…Pfff… Finalement Shikano avait raison…*

Il essaya de trouver quelqu’un afin de sortir de ce lieu. Il vit une silhouette féminine au loin.

« Excusez-moi mais pourriez vous m’aider ? »

La femme se retourna dans un mouvement de cheveux laissant sentir un parfum enivrant de Rose. Il s’agissait de la femme qui donnait le salaire de Kempachi. Totalement sous le charme, il admirait ses yeux verts ainsi que sa chevelure d’ange.

« Oui, bien sûr ! »

Dit-elle avec un joli sourire…

« Vous êtes…Vous travaillez à la banque !!!…Vous me reconnaissez, je suis Kempachi… ! »

« Oui, votre visage me dit quelque chose… »

« Vous venez visiter ? »

« Oui, j’adore venir me souvenir du passé de notre village »

« Ok, vous êtes seul ? Je peux vous accompagner ? »

« Oui, bien sûr… »

Comblé par cette situation imprévue, Kempachi continua son chemin avec cette charmante demoiselle…

« Je ne vous ai pas demandé, comment vous appellez-vous ? »

« Je m’appelle Kimiko… »

Ils partirent ensemble et sortir du musée pour aller se promener un peu…

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 19 Fév - 15:51

[Kempachi, Alucard: +3XP pour RP]
[YeeaaahXD]


NIV:12 EXP:107/120 pts de stat:0
HP: 142/142 MP: 238/238
FOR:14 AGI:27 VIT:11 DEX:12 INT:11 SAG:2
TAÏ:21 MED:13 NIN:12 GEN:7
Techniques,Armes&Armure:voir fiche
Argent:900£
¤[ Bad Bone team]¤

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 19 Fév - 17:54

Alucard entra donc dans les toilettes, poussant la porte de bois, pénétrant dans un lieu magique qui permet de se soulager après une longue visite dans le musée de Kumo. Des lavabos étaient alignés sur les côtés avec un robinet d'eau chaude et un d'eau froide à chacun. Un grand rouleau était placé non loin, permettant aux visiteur des lieux de se sécher les mains après se les être lavées. Puis devant, enfin de l'autre côté des lavabos, des portes et quelques urinoires. Les portes donnaient sur des toilettes propres et visiblement récentes.
Alucard se placa devant l'un des urinoires, ouvrit sa braguette et urina chaudement. Un jet puissant arrosa le fond du "récipient" dévoilant un bruit plutot désagréable pour quiconque serait entré dans les toilettes... Justement, la porte s'ouvrit, et un homme style conducteur de grosse charettes
[les camions de l'époque quoi XD] entra dans les lieux. Alu le regardait du coin de l'oeil, inquiet. L'homme, barbu genre ours brun, s'approcha des urinoires à son tour, d'étachant sa ceinture, la posant sur son épaule gauche et... Alucard détourna le regard, ne voulant pas voir ce qui allait sortir. L'homme nouvellement arrivé dans les toilettes se vidait aussi, tranquilement, mais le chuunin était mal à l'aise... et à juste titre, en effet lorsqu'Alu regarda l'ours d'un oeil furtif, il vit que ce dernier le regardait du haut de ses 1m85... il ne regardait cependant pas les yeux de Alu... mais plus bas... Le jeune ninja se dépécha donc de terminer, préférant de pas tenir compte de la dernière goutte au profit d'une fuite rapide et imminente.
Alucard recula donc, essayant de cacher le plus possible son dégoût prononcé pour les ours pervers et pédophile... Alu se demanda aussi qu'est-ce qu'un specimen comme lui faisait dans le musée...
Enfin bon, le chuunin se retourna et se dirigea vers les lavabo. Il en alluma un, deversant un jet d'eau fraîche pour lui laver les mains. Cependant, devant lui se trouvaient des miroirs qu'il n'avait pas vu en arrivant... il y jeta un coup d'oeil curieux et aperçu l'homme en trainde le regarder de dos... par des petits regards en coin... Alu prit d'une légère panique se hâta de finir et ne passa pas par le rouleau pour se sécher les mains, la fuite des lieux devait se faire maintenant...

Sortit de cet enfer, Alucard était encore sous le choc... Il décida de s'éloigner le plus possible... Cependant il remarqua que Kempachi n'était plus là... Pourquoi? Alu avait-il été trop brusque? En tout cas il ne le voulût pas, et il regrettait à présent d'avoir parler ainsi à son ami... En tout cas il se dit que ça ne servirait à rien de le chercher dans ce labyrinthe qu'est le musée et décida alors de sortir du centre culturel.


"Haaa.... j'ai eu peur!!"
"Je pensais pas que ce genre de personnes existaient..."


Alucard continua son chemin dehors, se promenant sous les arbres de Kumo. Ecoutant les chants joyeux des oiseaux, le bruit des feuilles s'agitant dans les géants de bois.

[au fait Lee... ne me remercie pas pour ce clin d'oeil!! XD]

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Dim 19 Fév - 18:03

[Alucard: +2XP pour ce RP hillarant! Mdr, je vous conseille de le lire.]


NIV:12 EXP:107/120 pts de stat:0
HP: 142/142 MP: 238/238
FOR:14 AGI:27 VIT:11 DEX:12 INT:11 SAG:2
TAÏ:21 MED:13 NIN:12 GEN:7
Techniques,Armes&Armure:voir fiche
Argent:900£
¤[ Bad Bone team]¤

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Lun 13 Mar - 17:26

Itori, en ayant finit avec le Temple du Tsuikage décida de visiter d'autres reliques. Il se rendit donc directement au musé le plus proche. Il vit que la porte était ouverte et qu'apparament, personne ne souhaitait y rentré. Il parcourut donc le labyrinthe des fil d'attente vide pour une fois. Il arriva finalement devant un guichet ou se trouvait un guichetier endormit. Itori, ne voulant pas le réveiller, passa tranquilement sans payer Very Happy. Il sauta par dessus la barrière qui lui bloquait l'accès, et des pointes partir d'une trappe devant lui. Il les esquiva de justesse en piquant un bond sur le côté.

Il rentra, surpris qu'il y ait un pareil système de sécurité dans un musé. Il avanca donc, mais cette fois ci sur ses gardes. Il sentait une présence près de lui, mais n'arrivait pas à distinguer quoi que ce soit. Il avanca donc à travers le musé, puis commenca à vraiment s'interresser aux oeuvres qui y était exposé. Il se fascina rapidement pour l'évolution des armes et armures au fur et à mesure des siècle. Les première était généralement extrèmement lourde, constitué essentiellement de plaque de métal lier par des renforcement en cuir, puis il arriva vers le siècle d'apparition des ninja. Immédiatement les armures parurent plus légère, plus confortable, mais moin protectrice. Il continua à avancer et arriva devant une armure très étrange. Sur celle ci était écrit : "Prototype d'armure... Abandonné pour le moment."
L'armure était faite d'une matière qu'il ne connaissait pas, et en son centre semblait palpiter un noyau fait de... Chakra pur. Celui ci semblait infiniment prfond, créant régulièrment de nouveaux espace, en détruisant d'autres.

Cette armure lui donnait froid dans le dos, et un vent frais parcourut son échine. Il s'en détourna donc et continua son "expédition". L'évolution des armes, elle, était bien moins surprenante. On voyait toujour le célèbre katana, toujours mieux équilibré, plus tranchant. Il y avait même un modèle développer rescemment qui apparament pouvait entrer en fusion avec le chakra de son possesseur. Mais la encore, c'était un projet non achevé. Itori se prit d'ailleurd de passion pour un katana énorme d'environs 2m10 de long pour une épaisseur de pas moins de 30cm !!!! Il semblait particulièrement déséquilibré, mais construit précisemment pour que la difficulté de maniment de cette arme soit compensé par sa puissance phénoménal.

Itori regarda amoureusement cette arme, puis ses sens furent brusquement mis en alerte. Il se retourna et vit un ninja debout devant lui. Il était gigantesque et on voyait des muscles noueux courir le long de ses bras. Itori n'en revenait pas qu'une personne pareil puissent exister. Il semblait mêlé le calme et le contrôle des spécialiste du ninjutsu, mais aussi la fureur et la puissance des maitre du taijutsu. Il remarqua également, fait interressant que sur son torse nue se trouvait la même même marque qu'il y avait a côté des cadavres de ses deux parents. Itori piqua un bond en arrière, et perdit immédiatement de vu son ennemis. Il se prit un coup énorme dans le dos et fut projeté au sol, et roula sur une longue distance. Il se redressa avec peine sur ses genoux et ses coudes, mais son adversaire n'hésita pas à lui donner un coup dans les côtes qui l'envoya se heurter contre une des vitres protégeant une des oeuvre. L'alarme retentit alors violement, et Itori entendit, alors qu'il se redressait avec peine et que son sang battait contre ses tempes :


Hahaha, tu est donc aussi faible que tes parents, petite larve. Tu sais que j'ai failli être pris de regrès en salisant mon katana juste pour eux, mais je me disait que tu aurais les capacités de devenir plus puissant, et qui sais, de faire un jour un adversaire honorable. Haaa, que j'ais eu tord. Je devrais t'achever, mais je te laisse encore une chance. La prochaine fois, fait moi sentir vivant, et je te laisserais murir paisiblement, p'ti gars. Bon, désolé mais je te laisse, j'ai la flemme de buter les gardes, puis, tu t'en chargeras, pas vrais ?

Itori tomba dans un coma profond... Dont il se réveilla quelques heures plus tard. Il entendait des gens parler autour de lui. Il se redressa et vit autour de lui un nombre impressionnant de personnes qui le pointait de leurs lance. Il se leva, les bras en l'air, et fut surpris de constater qu'aucun d'entre eux ne portait de bandeau de ninja. Il regarda en l'air rapidement et remarqua des balcon menant apparament sur un deuxième étage. Les gardes lui ordonnaire de le suivre, et, encadré de 6 d'entre eux, il commenca à avancé. Puis dès qu'il sentit leurs vigilance se relacher, il piqua un sprint jusqu'aumur le plus proche, le gravit et s'aggripa au balcon pour monter. Puis il courut à travers les couloirs. Il réussit à se repérer et arriva devant les caisses, mais au deuxième étage. Cependant, celles-ci était gardé par une dizaine de personnes.

Il rebroussa donc chemin, et se trouva au dessus d'une salle ou se trouvait 2 gardes. Celle-ci n'était pas très haute de plafond, et il avanca à l'envers les pieds au plafond jusqu'a se retrouver au dessus d'un garde. Il lui bloqua le coup sous un bras et le souleva au dessus du sol. Le garde n'eut pas le temps de pousser un cris et finit par sombrer dans l'inconscience. Itori n'était pas un meurtrier, mais pas non plus un pigeon, il ne comptait pas selaisser prendre. Il relacha ensuite le garde et le tira jusqu'à un balcon sans que son acolyte n'ai rien remarqué. Il déshabilla le garde et revétit ses vêtement, se racommoda un peu le visage, comme il avait appris durant son entrainement basique de ninja et alla a nouveau vers la sortit. Il put passer sans danger, personne ne prétant attention a lui, sauf un garde qui redressa la tête en le voyant passer et lui dit :


Bonne chance.

Le garde se fendit d'un grand sourir, et Itori reconnut à nouveau la marque des assassin de ses parents, mais sur son cou. Il se sentit envahit d'une grande fureur, mais se contint, car il ne pouvait actuellement rien faire. Il sortit donc, et une fois dehors, après avoir marché quelque pas, se dévétit et courut à toute jambe à travers la ville en hurlant sa rage. Les gens le prirent pour un fou, et d'ailleur n'y avait il pas un peu de folie dans son esprit à ce moment la ? La haine, le remord et la peur dévorait son âme.


HP:138/138-Mp:72/72 Niveau 7
For:14-Agi:15-Vit:18-Dex:1-Int:1-Sag:1
Tai:15-Gen:1-Nin:1-Med:16
EXP:43/70-Pts de Stats:0
Armes:rien
Argent:100£

MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   Lun 13 Mar - 21:42

[ Itori : + 4EXP pour Role Play bien ficelé ]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Musée de Kumo "L'éclair de génie"   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)
» "La vidéo qui réveille^^"
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» "Il ne faut jurer de rien"...
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Les Autres Lieux-