Partagez | 
 

 Cours pour Akogare Hyûga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Cours pour Akogare Hyûga   Lun 19 Déc - 19:01

Rappel du premier message :

Akogare entra dans la salle, accompagné du Chuunin, ce dernier était un peu inquiet par la relative timidité du jeune garçon. Pour apaiser l'ambiance, il le fit asseoir, et lui donna un livre sur les techniques de base.

[Jujuko]"Prend ce livre, nous allons le regarder ensemble pour savoir quelles techniques tu souhaites apprendre."

Le livre décrivait les techniques, leur utilité, leur réalisation et leur application en combat. Des illustrations étaient représentées sur toutes les pages, afin de faciliter la compréhension des jutsus décris. Jujuko s'adressa à Akogare en pointant du doigt le chapitre sur le clonage non consistant:

[Jujuko]"Je vais commencer par ce jutsu, le clonage non-consistant, qu'en dis tu ?"

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mar 27 Déc - 20:05

En effet, le Taijutsu montré n'était vraiment pas semblable au style Hyuuga. Néanmoins, Akogare prenait son travail à coeur. Le Taijutsu l'avait toujours intéréssé, même si en vérité, il voulait développer son Juken. Le Taijutsu lui permettrait d'accroître sa vitesse d'exécution, et ainsi de l'aider dans son art héréditaire.
Mais pour le moment, le jeune garçon se contentait de regarder du coin de l'oeil son Sensei, et de faire les exactes répliques de ses mouvements.

Il mima plusieurs fois de suite la façon de donner un coup de poing. Akogare était à l'aise, il savait que c'était cela qu'il voulait faire.
Le fait de fermer son poing réveillait quelques menues douleurs, mais rien d'inquiétant.
Il savait déjà frapper de façon efficace. Cela faisait partie de l'entraînement des Hyuuga, même si le plus souvent, ces derniers ne se contentaient pas de juste frapper leur adversaire.
La façon de serrer le poing, d'allonger son bras, puis de remettre immédiatement son bras en position était un réel exercice. L'erreur souvent faite était de donner trop de puissance dès le départ au bras, ce qui créait un mouvement en avant. Mouvement dangereux, si l'on faisait face à un adversaire attentif.
Mais aujourd'hui, il n'était pas encore question de frapper avec toute la force qu'il avait. Il s'agissait juste d'apprendre les bases pour pouvoir poursuivre plus avant l'étude du Taijutsu.

Jujuko s'arrêta alors, bientôt suivi de son élève.


[Jujuko]"Bien. Ce sont des coups simples. Mais, le plus intéressant, ce sont les enchaînements. Regarde, et répète."

Le Sensei exécuta une série de coups, alternant entre pieds et poings. D'après ce que l'on voyait, il visait différent endroit d'un corps imaginaire. Ces jambes frappaient tour à tour le bas, au niveau des genoux adverses, ou très haut, au niveau de la tête et du torse. Ses poings, eux, se contentaient du visage et du torse.
Lorsqu'il eut fini le court enchaînement, il hocha la tête vers son élève afin que celui-ci essaye.
La clef du Taijutsu était la vitesse et la puissance de frappe.
Il n'y avait rien de complexe, du moins, pour l'exercice présent.

Le jeune étudiant se mit donc en garde, comme le lui avait montré précédemment Jujuko : les genoux légèrement fléchis, la tête droite, et les mains face à lui.
Son poing droit s'élança dans le vide. Il profita du mouvement de rotation que lui conférait le coup pour balançer également sa jambe gauche, en exécutant un coup de pied renversé.
À la réception, il était déjà en garde, comme s'il n'avait pas esquissé le moindre mouvement.
Son souffle était resté calme, et son esprit était parfaitement clair. Il ne voyait que son Sensei en train d'exécuter la série de coups.

Akogare balança ses deux points en avant, penchant largement le haut de son corps vers la gauche. Ils s'arrêterent ensembles, au même niveau, à la verticale. Les jambes du jeune garçon n'avait cependant pas bougé.
Sa main gauche, la plus proche du sol, s'ouvrit et s'y plaqua.
Prenant appui, le jeune Hyuuga fit rapidement pivoter ses deux jambes, avant de placer également sa main droite au sol.
Il finit ainsi le mouvement, en repliant ses bras, effectuant un léger saut, tel un ressort puis tenta de retomber sur ses pieds.
Akogare commit cependant une légère erreur, et rata sa récéption.
En effet, il tomba lourdement sur le genou droit, ce qui le fit basculer en avant.
Il se releva, l'exercice était bientôt terminé.

L'étudiant ferma les yeux, pour permettre à son cerveau de faire défiler à nouveau la série de son Sensei. Son poing droit frappa puis revint immédiatement en arrière, alors que le gauche s'élançait à son tour. Le genou du jeune garçon se leva, environ au niveau d'un torse imaginaire, et son bras droit frappa à nouveau. La jambe qui s'était levé se posa au sol, les deux poing se remirent en garde, et la jambe gauche effectua le mouvement initial, c'est-à-dire un coup renversé.

Le jeune garçon se retrouvait exactement dans la même position qu'au départ. Il reprit sa respiration, calma les battements de son coeur, puis rouvrit les yeux, et tourna une tête interrogative vers son Sensei.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 6 Jan - 15:50

[Jujuko]"C'est très bien, maintenant il faut que tu apprennes à bien maîtriser tes mouvements, et à attaquer avec ton shakra. La style de combat des Hyûga est le juken, tu as déjà dû en entendre parler. Le principe théorique est le suivant : Concentrer du shakra dans les doigts, ou dans la paume de la main pour frapper son adversaire sur les tenketsu. Nous pouvons procéder d'or et déjà à cet exercice sans que tu n'ais révélé ton buyakugan."

Jujuko quitta son étudiant pendant quelques instants pour se diriger dans l'Académie. Après quelques minutes, il revint avec un mannequin sur lequel les tenketsu majeurs étaient représentés. Le pauvre bonhomme rembourré de sable avait fait son temps, et certaines coutures ne demandaient qu'à céder. Le Chuunin installa son mannequin à bonne hauteur pour son étudiant, et lui expliqua.

[Jujuko]"Premièrement il te faudra mémoriser où sont les tenketsu de ce sac de sable et faire mouche avec une grande rapidité. BIM ! Tu tapes, tu te remets en garde ! Ton coup doit être vif et efficace. Imagine une piqûre de guêpe..."

En même temps que Jujuko expliquait l'exercice au jeune Hyûga, il lui faisait une démonstration sur le mannequin. L'action du bras du Chuunin était stupéfiante : il piquait sa cible de son index et son majeur pendant un instant très bref, et revenait en position. Il réalisa l'exercice sur plusieurs rafales de coups qui semblaient peu puissantes, mais extrêmement rapides.

[Jujuko]"Je ne suis pas d'une famille noble, mais je connais leur style de combat. N'utilise pas ton shakra pour frapper, tu auras déjà pas mal de travail avec cet exercice qui malgré sa grande simplicité peut prendre du temps. Vitesse et précision... Avec cet exercice, tu vas apprendre le geste rapide et sûr. Regarde bien ma position de combat, c'est la position d'équilibre... celle que tu devras adopter après chaque coup."

*La deuxième étape sera plus difficile, tâche de ne pas trop en faire cette fois ci...*

L'homme montra une dernière fois la position à Akogare avant de se retirer pour observer l'entraînement de sa nouvelle recrut.

[ Pense bête pour moi : Etape 2, frapper en utilisant le shakra sur les points vitaux... avec les yeux bandés. Etape 3, taper tjrs avec les yeux bandés, sur une cible mouvante. Tu vas pas apprendre le TAI aussi rapidement que ca tout de même... ^_^ ]


Dernière édition par le Lun 9 Jan - 23:41, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 6 Jan - 22:11

[Dur, dur, de ce souvenir où j'en étais ^^]

Le jeune Hyuuga avait vécu en voyant de nombreux exercices semblables, dans la cours de sa Demeure, ou dans les salles d'entraînement. Ses proches s'entraînaient souvent, entre eux, avec évidemment le Byakugan pour allié.
La pose familiale n'était plus un secret pour Akogare, qui savait parfaitement la mettre en pratique.
Il n'allait pas avoir à forcer sur ses limites, qu'il avait auparavant entrepris d'explorer plus avant.
Il savait où s'arrêter.

Le mannequin faisait peine à voir. Il avait vu son Sensei taper dedans son retenu, mais néanmoins, il avait un doute qu'en à sa fiabilité, et le sable qui s'en écoulait ne le rassurait pas vraiment.
Mais, il n'était pas à sa charge de faire attention à ne pas taper trop fort. Il se mit en position, sans poser de questions.
Ses genoux se fléchirent légèrement, et ses bras se mirent en place le lonog de son corps, les paumes ouvertes, la gauche plus avançée que la droite.

Il garda les yeux grand ouvert.

Son bras droit plongea en avant, frappant près du coeur. Il ne le recula qu'à peine, pour frapper à quelques centimètres à peine.
Sa jambe prit appuie sur le sol, de façon à permettre à son bras gauche de s'activer.
Son poignet était souple, et ses doigts ne commettaient que peu d'erreurs, même si parfois il manquait de précision.

Son cousin avait déjà pratiqué avec lui, en n'utilisant pas son Byakugan. C'était comme un jeu, pour les jeunes Hyuuga, même si le terme est décalé de la vérité.
Akogare ne restait pas statique, il faisait l'effort de reculer, pour contre attaquer. L'un de ses doigt s'enfonça dans la tempe du mannequin.
Il grimaça intérieurement en souhaitant ne jamais avoir cette sensation sur un corps humain.
Il sentait le regard curieux de son Sensei sur lui. Mais cela ne le gênait aucunement, alors qu'il frappait à nouveau le mannequin à l'estomac.

Contrairement à ce que l'on pouvait penser, même si les coups n'étaient pas puissants, ils n'étaient pas indolores, loin de là. Il l'avait déjà subit. Akogare frappait sous un maximum d'angles, se remettant dans sa position intiale avant de recommencer.

Ses poings s'activaient sans relâche. Alors que ses doigts entraient à nouveau en contact avec le sac à sable, au niveau d'un plexus imaginaire, il sentit son bras s'agiter de tremblement, encore. Il le reposa en position de garde, mais il continuait à être secoué et malgré les efforts du jeune garçon, il n'arrivait pas à l'arrêter.
Il utilisa principalement sa main gauche, mais cela n'avait pas dû échapper au Sensei.

Il sentit sa jambe flèchir, mais se rééquilibra avant de glisser. Le Hyuuga jeta un regard rapide à son Sensei. Cependant, il fit en sorte de ne pas arrêter l'exercice maintenant. Il attendait que son bras se calme. Cependant, cette stratégie de récupération n'était pas sans faille puisqu'il fatiguait ses jambes, qui ne valaient pas beaucoup mieux.
Il glissait. Cette fois son genoux faillit se tordre sous une trop brusque impulsion, et le garçon ne put réprimer une grimace.

Mais son bras commenait à se calmer. Il utilisa son chakra, afin de bien adhérer au sol. La sueur apparue sur le front du jeune garçon, car en mouvement de combat, le chakra est différement répartie.
Cependant, ilo ne voulait pas prendre le risque de se faire mal à la jambe.

Bien tout à coup, il arrêta, se reculant largement. Il posa immédiatement sa main contre son genoux, encore douloureux. Il le massa rapidement, et se redressa, s'épongeant le front.

Jujuko fronçait les sourcils. Mais Akogare garda le silence, qu'en à la raison de sa faiblesse au bras et à la jambe. Il expira bruyamment l'air et se tourna vers son Sensei, les bras sur la taille.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mar 10 Jan - 0:09

Le Chuunin prenait un air sceptique, et chercha quelque chose derrière son dos. Puis il le jeta lentement en direction d'Akogare qui reprenait son souffle.

[Jujuko]"Prend ca, si tu te déshydrate tes muscles souffriront davantage."

De la main gauche, le jeune garçon attrapa alors le bidon d'eau que lui avait envoyé son sensei. Intrigué, il l'ouvrit et bu quelques gorgées en gardant les yeux rivés vers son instructeur.

*Il se sert de sa main opposée pour attraper le bidon... Etrange... serait t'il à bout de force ?*
[Jujuko]"Tu veux continuer ? On dirait que tu es déjà épuisé après ce simple exercice..."

Piqué dans son amour propre, Akogare acquissa en renvoyant le bidon à son propriétaire. Il se remit au travail sans dire un mot, et intériorisa la douleur qui se manifestait de plus en plus. Tout en regardant les mouvements de son étudiant, Jujuko était en pleine réflexion.

*Sa vitesse a baissé, un signe de fatigue prématuré... espérons qu'il trouve le second souffle assez vite... attendons un peu.*

Akogare s'acharnait à bien faire mais plus il tapait, plus il avait mal et moins ses mouvements étaient précis. De plus il ne se servait quasiement plus que d'un seul bras, si bien que le Chuunin l'intérrompit séchement.

[Jujuko]"Arretons là pour aujoud'hui Akogare..."

Le petit étudiant planta ses doigts dans le mannequin, et baissa la tête quelques instants pour reprendre quelques bouffées d'air. Il se redressa, s'essuya le front, et se gratta le bras droit.

[Jujuko]"Que t'arrive t'il aujoud'hui, tu ne dis rien, ta préstation est vraiment en deçà de tes capacités ?! Si tu te bats avec un point faible, fait en une force ou apprend à mieux le cacher. Aimerais tu me parler de quelques chose de particulier ?"

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mar 10 Jan - 23:29

Akogare grinça des dents. En effet, son bras droit était encore agité de tremblements. Cependant, il sentait que cela se dissipait, malgré les efforts fournis. Il avait juste besoin de reprendre son souffle, quelques instants. Les dents serrés, sa voix s'éleva.

[Akogare]"Je n'ai pas dit que j'avais atteint mes limites. Et je pense mieux savoir où elles se situent que vous, Jujuko-sensei."

Son ton n'était pas cassant, juste rauque et sec. Il avait depuis un certain temps compris que seuls ceux qui avaient le pouvoir étaient capables de décider. Il soupira, et ajouta :

[Akogare]"Concernant ma prestation... Et bien, voyons voir ce que ça donne pour un exercice moins facile.
Cependant...


Ses yeux se plantèrent une nouvelle fois dans ceux de son Sensei. Décolorés, il étaient illisibles. Pourtant, une froide colère contenue y était déchiffrable.

[Akogare]"J'aurais en effet pu cacher mon mal de bras. Mais, au final, je m'en serais retrouvé épuisé pour rien, juste pour un mensonge. Et cela, je le refuse. Si c'est considéré comme une faute, alors vous ne me verrez plus en situation de fatigue, jusqu'à ce que je m'écroule définitivement.

Comme à son habitude, Akogare était calme. Il avait repris le contrôle total de sa respiration, et son bras droit était serré contre son corps. Son discours été peut-être froid, mais il n'avait pas d'effort à faire pour rester respectueux. C'était toute une éducation.
Le jeune garçon sourit légèrement.


[Akogare]"J'espère que vous êtes rassuré sur ma capacité à parler. Je vous le répète, Sensei. Je ne tiens pas à m'interrompre, et je sais parfaitement bien que j'ai encore les ressources nécéssaires pour terminer la séance.

Il n'était pas dans les habitudes du Hyuuga de parler tant. Mais pendant qu'il le faisait, il fit travailler doucement son bras, en en massant discrètement les principaux points, comme sa mère le lui avait montré. Lorsqu'il termina sa dernière phrase, ses bras retombèrent à ses côtés.
Plus aucun des deux ne tremblaient, même si, quand on regardait de près, on pouvait discerner des spasmes le long de ses doigts. Mais le gros était passé, pour le moment. Il soupira encore une fois, et sembla se décontracter. Un nouveau sourire, plus franc cette fois ci, apparut sur son visage, conscient que ce que son Sensei lui disait était plus par soucis que par volonté de le gêner..


[Akogare]"Vous parler de quelque chose...

Le regard d'Akogare se perdit au dessus de l'épaule de son Sensei. Ce dernier attendait patiemment. Le jeune Hyuuga réfléchisait. Il aurait pu lui dire pourquoi il était dans cet état. Ses yeux trouvèrent ceux de son Sensei, qui n'avait pas esquissé un mouvement.

[Akogare]"Non, je ne vois rien."Une pause. Jujuko sentait qu'il n'aavit pas fini, il le laissa faire. "Sensei, veuillez m'excuser si certaines de mes paroles vous ont parues déplacées." Nouvelle pause, plus longue cette fois ci. On aurait pas pu savoir ce qu'il voulait. S'excuser n'était pas un problème. Expliquer pourquoi, oui. "Cependant. ce n'est pas la première fois que j'entend cette phrase. On m'a déjà suffisament expliqué mes points faibles depuis que je suis né. J'aimerais, autant que possible, que vous ne me les mettiez pas sous le nez."

C'était une formulation maladroite, mais c'était ce que ressentait réellement le jeune Hyuuga. Depuis sa naissance, on lui rappelait qu'il était plus faible que la moyenne Hyuuga. D'une façon plus ou moins cruelle. Et même si apprendre, signifie souvent être en position de faiblesse, entendre à nouveau la dernière phrase de Jujuko été une douleur trop dure pour qu'il ne dise rien.
En faire une force. Et apprendre à la cacher. Deux notions, mais la même douleur.
Au fil de son discours, l'arrogance initiale avait laissé place à l'état habituel d'Akogare. Il était près à assumer la portée de ses paroles.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mer 11 Jan - 14:09

Jujuko arriva instantanément à côté d'Akogare et lui décocha un coup de pied circulaire au niveau du genou qui le faisait souffrir. Surpris, le jeune garçon n'eu le temps d'éviter l'impact et poussa un cri de douleur. Il recula et se mit en position de garde.

[Jujuko]"L'échec fait partie de l'apprentissage, accepte le !"

Jujuko s'efforçait de mettre le jeune Hyûga face à ses propres contradictions. Il voulait que son étudiant comprenne qu'en refusant l'échec, il se mettrait en danger. Le Chuunin réapparu très rapidement dans le dos du petit garçon, et lui asséna deux coups de poing... sur l'épaule droite d'abord, et sur le coude droit ensuite.

[Jujuko]"La douleur fait partie de l'apprentissage, accepte la !"

Pour la première fois, Jujuko avait changé d'expression faciale. Il était maintenant en colère, et n'avait pas envi que son étudiant réagisse de la sorte.

[Jujuko]"Tu ne seras jamais Genin sans motivation, mais tu ne seras jamais ninja sans discernement. Konoha ne forme pas des robots... nous avons nombre de ninja talentueux qui connaissent leur limite et gère leur combat en fonction de celle-ci."

Le jeune Hyûga avait du mal à accepter ce que lui expliquait Jujuko. Il avait été humilié nombre de fois auparavant, il avait le sentiment que son instructeur ne faisait que ré ouvrir cette plaie qui n'arrivait pas à se cicatriser.

[Jujuko]"Mets ton amour propre de côté, je ne suis pas là pour te sermonner ou te juger ! Mon rôle est de t'enseigner le nindo.... libre à toi de l'apprendre."

Une brise de vent souffla alors faisant voler quelques feuilles. Elles dansaient entre les deux shinobi, comme pour animer le long moment de silence qui venait d'envahir les lieux. Jujuko tourna la tête et le regard vers le ciel, et rentra ses mains dans les poches. Il semblait y chercher quelque chose... il finit par sortir un bandeau noir. Il le donna à Akogare et lui expliqua:

[Jujuko]"Tu as déjà atteint ta limite par deux fois lors de mes enseignements. Je veux que tu tires leçon de ces deux erreurs ! Met ça sur tes yeux !"

Le Chuunin donna le bandeau noir à un Akogare qui s'était tue, et qui pris le bandeau d'un air dubitatif. Pendant qu'il faisait le noeud derrière sa tête, Jujuko détaillait l'exercice d'un ton sec:

[Jujuko]"Exercice 1, les sens qui te serviront ici seront la mémoire, et le toucher. Je vais te placer devant le mannequin et tu vas taper ses points vitaux avec les yeux bandés. Je t'indiquerai si tu touches ta cible ou pas. Fais en sorte de garder une vitesse constante en ajoutant des contretemps à tes cadences de frappe. Exercice 2, quand tu auras maîtrisé le premier exercice, tu feras la même chose en utilisant le shakra au bout de tes doigts pour percer le sac sur les points vitaux."

L'homme savait que ces exercices étaient difficiles compte tenu de l'état de son étudiant. Il avait volontairement aggravé la douleur sur les endroits qui faisaient souffrir Akogare.

[Jujuko]"Le byakugan te donne une vision de ton environnement à 360°, pendant qu'il est activé, tu ne vois plus le monde de la même façon. Ta vision habituelle est transformée. Cet exercice va t'habituer à combattre avec une vision différente de celle que tu as au quotidien, tu devras faire appel à tes autres sens pour te renseigner."

*Je comprends que tu te sentes humilié, mais il ne sagit pas de ça. Il faut que tu trouves les réponses par toi même Akogare... apprends à jauger tes limites et à gérer tes efforts en fonction de celles-ci.*

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Jeu 12 Jan - 17:26

Akogare s'était mis le bandeau, sans aucun autre mouvement. Le Hyuuga ne bougea pas, même lorsque son Sensei s'écarta, lui ordonnant de frapper le mannequin. A l'aide de sa manche, il essuya la salive sanglante qui était sortie de sa bouche après les impacts.
Akogare aurait sans doute dû être haineux, voir au moins en colère.
Mais non. Aucun de ses traits n'était plissés, rien n'aurait pût faire croire qu'il était énervé.
Et pour cause, il ne l'était pas.
Il poussa un profond soupir, et se tourna vers son Sensei, un sourire flottant sur ses lèvres closes.


[Akogare]"Dans ce cas là, ne me demandez plus si j'ai quelque chose à vous dire."

Puis il se retourna vers le mannequin. Il n'avait rien à ajouter.

Ne pas atteindre sa limite.

Bien. Il se tourna vers l'endroit où le mannequin devait se situer. Son Sensei amorça un mouvement pour guider son élève. Ce dernier s'arrêta. Jujuko toucha le poignet du Hyuuga. Ce dernier se laissa faire puis plaça ses mains en position.

Se servir de ses autres sens.

Pas d'odeur, et pas de son. Mais il n'en avait pas besoin. Il savait qu'il était devant le mannequin.
Un jour, il était certain qu'Akogare devrait s'entretenir avec son Sensei. Mais, ce n'était pas le moment. Il avait un exercice à accomplir.
Il vida son esprit, comme il avait appris à le faire, bien des années plus tôt.


Il envoya son bras contre la cible de sable, et enchaîna immédiatement avec d'autres mouvements similaires. Il entendait son Sensei approuver ses coups. Il laissait faire son corps, se préoccupant plus de bouger correctement ses jambes.
Des muscles étranges que les jambes, surtout dans un état de fatigue avancé.

Son corps fut déstabilisé par un coup manqué.
Il fut obligé de se réceptionner sur la jambe droite, causant un craquement sinistre. Pas un cri, pas une larme, il continua comme si de rien n'était, utilisant juste moins souvent sa jambe droite. Il se concentrait sur le torse, ses doigts adoptant une cadence presque musicale.
Son bras était lourd à garder levé.

Le Hyuuga savait comment fonctionnait le Byakugan. On n’était pas aveugle avec, bien au contraire. L'exercice était donc bien plus difficile qu'un combat avec le Byakugan. Néanmoins, le corps humain est fait pareil pour tout le monde. Les points vitaux sont toujours aux mêmes emplacements.
Dans son esprit, il voyait son corps. Il se contentait de frapper aux endroits qu'il mettait en parallèle.
Il n'avait jamais essayé cet exercice. Mais, en vérité, il n'était pas beaucoup plus dur, du moment qu'il ne s'écartait pas trop de la cible. Akogare avait une bonne mémoire visuelle, et ses oreilles étaient occupées à détecter tout bruits que le mannequin pouvait provoquer.

L'exercice ne le fatiguait pas de trop. Malgré les récents coups reçus, son bras droit lui obéissait parfaitement. Il avait bien récupéré. Seule sa jambe l'inquiétait de loin. Il était certain que le Hyuuga ne pourrait pas soutenir l'effort toute une journée. Mais, même son bras ne pouvait endurer durant une période trop étendue une concentration parfaite.
Ses doigts perdaient en précision, à cause des tremblements, et le fait de ne pas avoir de ligne de vue sur eux rendait leur stabilité plus difficile.

Il sentit que sa jambe allait glisser. Cela faisait déjà plusieurs minutes qu'elle était sous pression. Si il poussait trop longtemps, il serait tout bonnement dans l'impossibilité physique de faire le deuxième exercice. Afin de ne pas donner raison à son Sensei une nouvelle fois, Akogare se recula d'un bond ample, genou à terre. Ses cheveux collaient à son visage en sueur, alors qu'il tournait la tête vers son Sensei, qui apparemment n'avait pas bougé.


[Akogare]"Pardonnez moi, Jujuko-Sensei. Mais si je continue plus avant, je ne pourrais pas exécuter le second exercice."
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Jeu 12 Jan - 20:59

Le Chuunin semblait satisfait par la grande décontraction de son élève. Ceci permettait au jeune étudiant de frapper sans trop se fatiguer. L'exercice semblait concluant, Akogare avait su frapper instinctivement les points vitaux du mannequin. Le hyuga arrêta l'exercice et fit part de son doute quant à ses capacités à réussir l'exercice suivant.

[Jujuko]"Je vais te dire si tu es prêt pour le prochain exercice, concentre toi."

Toujours aveuglé à cause du bandeau qui cachait sa vision, Akogare tourna son corps face à son sensei. Jujuko attrapa alors son bidon d'eau, et l'envoya en cloche afin qu'Akogare le réceptionne. Lorsqu'il entendit bref mouvement du bras de son professeur, Akogare se mis en garde pensant qu'une attaque lui était destinée. Après une seconde, le jeune garçon avait déduit qu'il ne s’agissait pas de ça... le bidon avait alors atteint le zénith de sa trajectoire. Lorsque celui-ci redescendit, l'eau qu'il contenait resta suspendu dans le haut du bidon, frappant le bouchon. Akogare ne savait pas trop ce qu'il y avait au dessus de sa tête, et fit rapidement un pas de côté, et le bidon tomba par terre.

[Jujuko]"Je ne peux pas te demander l'impossible, c'est bien... tu ne l'as pas attrapé, mais tu as eu assez de discernement pour t'écarter. Enlève ton bandeau."

Le jeune hyuga s'exécuta rapidement pour découvrir ce que lui avait envoyé son sensei.

[Akogare]"De l'eau ? J'aurai dû y penser..."

Le petit garçon était déçu de ne pas avoir eu la présence d'esprit de deviner qu'il s'agissait du bidon. Il se rappela alors les bruits qu'il avait entendu lorsque le récipient suivant sa trajectoire. Le Chuunin souriait et expliqua pourquoi il avait fait ça.

[Jujuko]"Ne crois pas que j'ai voulu t'humilier, cet exercice est très important pour évaluer la personnalité des combattants. Mais plus que tout, tu as réussit à deviner la trajectoire du bidon, et à juger opportun de l'esquiver. Face a un danger que tu as du mal à évaluer, tu ne recules pas, tu fais un pas de côté... signe que tu ne te laisses pas intimider. Je suis content de toi."

Jujuko sortit quelques biscuits énergétiques de ses poches, il retira l'emballage et s'avança vers son étudiant pour lui en donner quelques uns.

[Jujuko]"Il progresse vite malgré sa fatigue, c'est vraiment un plaisir d'enseigner à des étudiants motivés. J'espère que cette journée t'aura appris beaucoup de choses.*
[Jujuko]"Restaure toi un peu, fait une petite pause, tu l'as mérité, je reviens tout de suite."

Le chuunin laissa quelques biscuits et le bidon d'eau à Akogare. Il se retira brièvement sans en indiquer les raisons à son étudiant.

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 13 Jan - 16:05

Les yeux du Hyuuga étaient braqués sur le dos de Jujuko. Il soupira, en s'étirant. Il était heureux que la tension entre eux se soit apaisée. Il se passa la main dans les cheveux, se nettoyant vaguement le visage.
Akogare se baissa douloureusement, afin de saisir le bidon d'une main. Il retourna s'asseoir sur un banc.

L'étudiant engloutit rapidement un biscuit. Il prit attention à ne pas boire trop d'eau d'un coup, afin de ne pas s'alourdir inutilement.
La séance n'était pas finie.
Jujuko n'était plus en vue. Une partie de son esprit se demanda qu'est-ce qu'il allait amener, et en quoi consisterait le prochain exercice.

Alors qu'il entamait son second biscuit, Akogare laissa ses yeux se poser sur la mannequin. Il était en triste état. D'ailleurs, il semblerait que le Hyuuga allait mettre un terme à ses souffrances dans peu de temps.
Il sourit.

Il se décontracta la jambe droite. Le Hyuuga releva son pantalon, jusqu'au niveau du genou. Il ne saignait pas, mais était douloureux. C'est souvent le cas, avec cet os. Il le massa distraitement, buvant une seconde rassade. Son bras droit se portait admirablement bien. Plus aucun tremblements ne l'agitait. Cependant, Akogare connaît bien son corps, et il savait que ce calme apparaît était simplemetn dû à sa trop grande fatigue.
Il fit quelques assouplisements.

Jujuko n'était pas encore revenu. Le jeune garçon se remit debout, et testa la solidité de ses jambes, en sautillant sur place. Elles ne s'affaisèrent pas, mais il pouvait sentir qu'elles étaient faibles.
Il ne faudrait pas trop les solliciter.
Mais il avait bien récupéré grâce à l'exercice précédent. Il avait économisé le gros de ses forces.

Il mangea le dernier des biscuits, avant de boire encore un peu d'eau. Il en versa un peu sur ses mains, et se les passa sur son visage. Akogare se secoua la tête, et se releva.
Il n'avait plus qu'à attendre.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 13 Jan - 19:33

Résolu à pousser son étudiant pour qu'il apprenne rapidement à maîtriser l'art du combat Hyuga, Jujuko entra dans une salle de l'académie pour y prendre un sac. Il ouvrit l'armoire et regarda si autre chose ne pouvait pas enrichir l'exercice suivant.

*Il va me falloir ça, et ensuite... oui, tiens, ça aussi c'est bien.*

L'homme attrapa quelques objets, et les rangea dans le sac avant de repartir voir son étudiant. Il marchait d'un pas lent portant son sac remplit de bonnes surprises qui assurément feraient plaisir au jeune Hyuga. Arpentant les couloirs de l'académie, il croisa quelques jeunes qui voulaient devenir ninja, manifestement Armo était en train de vérifier leur motivation. Jujuko ressortit enfin de l'établissement et arriva dans la grande cour et s'arrêta prêt de l'étudiant qui se redressa en baissant son pantalon. Le Chuunin ne pu s'empêcher de sourire et voyant la scène, il s'adressa alors à Akogare.

[Jujuko]"Bien, pour finir cette journée, je veux que tu donnes toutes tes forces dans ce dernier exercice. Le premier t'as permit de travailler ton geste, ta vitesse, et par conséquent ta puissance d'attaque. Le Gouken est une chose que tu maîtriseras assez vite avec un peu d'entraînement. Le second exercice t'as permit de te servit des acquis du premier pour que mobilise tous tes sens pour obtenir des informations. Voici venu le temps de te servir de tout ceci pour le dernier exercice."

Jujuko ouvrit alors son sac pour en sortir des balles de caoutchouc mou. Il releva la tête vers son étudiant, et lui demanda de se reculer à quelques mètres.

[Jujuko]"Je vais te lancer ces balles, tu ne pourras pas les faire éclater si tu ne réunit l'ensemble de ce que tu as vu juste avant. Vu ton manque de pratique du Gouken, ta force ne suffira pas à elle seul. Le Juuken est la seule solution pour réussir aisément cet exercice."

En faisant référence au style de combat Hyuga, les yeux d'Akogare se mirent à briller. Ce style de combat est très peu répandu, il est la spécialité du clan du jeune étudiant.

[Jujuko]"Le Juuken a une grande particularité : Inutile de toucher lourdement ta cible pour lui infliger des dégâts ravageurs. Avant que tu n'ais révélé ton Byakugan, il va falloir que tu apprennes à faire des attaques rapides, précises en injectant ton shakra en direction de ta cible. Ici, tu devras trouver le bon endroit où frapper, être vif et coordonné. Mais en plus, les balles de caoutchouc n'éclateront qu'à une condition..."

Laissant flotter un moment de silence, le chuunin enleva un de ses gants. Il se concentra quelques instants et c'est alors qu'Akogare pu distinguer, à l'oeil nu, le shakra sortant de la main de son instructeur. Celui-ci lança une balle en l'air, et l'explosa littéralement d'un coup de poing.

[Jujuko]"... Que tu utilises ton shakra comme une aiguille qui vient percer un ballon. Pour ma part, j'utilise mon poing car je n'ai pas les aptitudes de la famille noble Hyuga... toi tu devras utiliser ton index et ton majeur pour frapper. Tâche de restreindre l'afflux de shakra sur les tenketsu de tes doigts... Si tu arrives à exploser ces balles, tu auras fait un pas majeur vers la maîtrise du Juuken."

Il ne restait que des lambeaux de caoutchouc par terre, l'explication était terminée, Agokare adopta la garde Hyuga.

[Jujuko]"Si tu y arrives, j'accélèrerai la cadence de tire, pour que tu augmentes la rapidité avec laquelle tu frappes. Je t'enverrai les balles à des vitesses différentes sous des angles différents, avec des trajectoires différentes... Tu as beaucoup de choses à maîtriser pour réussir cet exercice. Es tu prêt ?"

Il y avait une ambiance de défi qui flottait dans l'air, il n'était pas certains qu'Akogare parvienne à assimiler aussi rapidement l'enseignement de sa journée. Jujuko provoquait par la même la motivation de son étudiant, en espérant qu'elle lui soit bénéfique pour le succès de cet exercice.

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 13 Jan - 23:23

Finalement, Akogare n'aura pas besoin de ses jambes. Après un simple hochement de tête, le jeune garçon se recula à nouveau encore un peu. Il mit ses bras en position, et ferma ses yeux, comme à son habitude, afin de se concentrer.
Il vida son esprit, et malaxa naturellement son chakra. Il mobilisa une masse importante, le long de ses bras. Une aura bleutée apparut au bout de ses index, et de ses majeurs.
Il avait la tête légèrement baissé, puis afficha un sombre sourire.
Un sourire de défi.


[Akogare]"Je suis prêt."

Il rouvrit les yeux brusquement, entendant la première balle fendre l'air. Le Hyuuga resta parfaitement immobile, jusqu'au dernier moment. Son bras gauche se projeta avec célérité sur la balle. Celle-ci fût bel et bien détournée, mais pas pulvérisée.
Le chakra investit était insuffisant, et n'avait que propulsé la balle beaucoup plus loin. La seconde était sur lui, il ne la rata pas non plus, pas plus que la troisième qui arrivait à sa suite.
Mais aucune n'explosaient.

Il ferma les yeux, à nouveau. Son Sensei n'arrêta pas pour autant, et envoya une nouvelle balle. Akogare l'entendait clairement filer vers lui. Il pivota légèrement sur sa jambe droite, tout en ouvrant les yeux, et dévia la balle. Cette fois ci, elle fût percée, mais n'explosa pas.

Les balles arrivaient d'endroits parfaitement différents. Certaines même par derrière. Avec un sourire intérieur, Akogare comprit que ses jambes devraient également travailler.
Il pivotait, se baissait, frappait, sautait de tout côtés. Une seule balle parvint à le toucher de plein fouet, dans l'omoplate. Les résultats étaient de plus en plus concluants. Désormais, toutes les balles était percées.

Il plia son dos pour en éviter une, et sauta dans les airs pour en éviter une autre. Même là, il continuait à parer les balles. Un instants, il se demanda combien de balles pouvait contenir ce satané sac. Mais la pensée prenait trop de place dans l'esprit du garçon. Virevoltant dans les airs, il se réceptionna au sol, deux balles parallèles arrivant vers lui.
Sans réfléchir ses deux bras s'élancèrent en avant.


[Akogare]"Juken !"

Ses deux mains touchèrent au même instant les balles de caoutchouc. Il expulsa instinctivement une dose faible de chakra. Faible, mais continue. Des fragments de caoutchouc tombèrent autour de lui. Un mince sourire apparut au coin de ses lèvres, alors que ses cheveux retombaient devant ses yeux. Mais il avait déjà remarqué la balle à sa droite. Il arma son poing et l'envoya sans regarder, une nouvelle explosion attestant de sa réussite.
Ses yeux cherchèrent d'autres projectiles. Ils ne tardèrent pas à arriver, à une cadence plus élevé.

Akogare était parfaitement à l'aise. Il dansait presque au milieu d'une pluie caoutchouteuse, tourbillonant pour ne rater aucune balles. Les jambes du garçon travaillaient presque autant que les bras, s'escrimant à trouver le meilleur point de vue, et à lui faire gagner un maximum de temps. Le Hyuuga parait certaine des balles avec le plat de ses pieds, n'ayant plus assez de deux mains pour s'occuper de toute.

Il en reçut une juste en dessous de l'oeil. La balle avait rebondit sur le sol, et Akogare avait mal calculé son coup. Il recula sous la puissance du coup, la lèvre ensanglanté. Son Sensei ralentit la cadence, mais déjà le jeune garçon avait repris sa danse.
Jujuko ne se concentrait plus sur le nombre, mais plutôt sur la précision. Le stock de balles s'amenuisait, et plus d'une cinquantaine avaient trouvée la mort, leur restes reposant sur le sol.

Le jeune Hyuuga devait sans cesse se contorsionner, afin de contrer les angles traîtres que son Sensei choisissait. L'esprit d'Akogare été entièrement concentré sur sa tâche. Il analysait à toute vitesse, et commandait le corps avec la même célérité. Le chakra coulait en continue dans les quatres doigts du jeune garçon. Il l'expulsait, sans même y penser, ce concentrant sur les nouvelles balles, et sur la meilleure façon d'éviter les effets que son Sensei leur donnait.

Deux autres balles l'avaient touchées, trois autres effleurées. La sensation de son sang qui s'écoulait le long de son menton était désagréable, mais il l'oublia rapidement.
Akogare était plié en deux, les bras écartés, alors que ses cheveux était devant ses yeux. Il entendit un son, au dessus de sa tête. Il était trop tard pour relever les yeux, une balle arrivait à sa gauche. Il sauta sur la gauche, ses doigts s'enfonçant dans le projectile. Immédiatement, le Hyuuga pivota à l'aide de son talon, et envoya sa main contre le projectile.

Il écarquilla les yeux et haussa les sourcils, avant d'utiliser sa jambe libre pour se réceptionner en avant. Il se baissa et tendit son bras gauche pour saisir l'objet, juste avant qu'il ne touche le sol.
Le Hyuuga se tenait sur une seule jambe, l'autre étant en l'air. Il serrait fermement la lanière de l'objet, et tout autour de lui les débris des balles terminait leur lourde chute.
La sueur inondait le visage du garçon, et son gilet était trempé. Son sang continuait à couler inlassablement, Akogare leva sa manche et l'épongea d'un revers.
Il reprenait sa respiration, la gourde en main.

Lentement, il laissa sa jambe retomber, et se remit droit.
Il sentait le flux de son chakra baisser, et se répartir à nouveau à l'intérieur de son corps. D'une main, il se dégagea les yeux, en remettant ses cheveux en arrière.
Ses yeux se posèrent sur le sac. Vide, apparemment.

Il poussa un soupir et entreprit de boire un peu d'eau, avant de déposer la gourde au sol, un peu plus loin. Akogare était toujours surpris de l'aisance qu'il avait eu, quelques instants plus tôt. Comme si il avait fait ça toute ça vie.
Demain, il aurait du mal à se lever.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Sam 14 Jan - 0:41

Satisfait, voir même surpris, par la fluidité des mouvements de son élève, Jujuko salua le résultat du travail de celui-ci.

[Jujuko]"J'avoue que ca fait plaisir de voir ca. Tu t'en ais parfaitement tiré, en gérant bien tes ressources. L'entraînement est terminé pour aujoud'hui, tu as fait un excellent travail."

Prenant lui aussi un bidon d'eau, Jujuko bu lui aussi pour se ré-hydrater. Il leva les yeux au ciel, l'air pensif.

*Finallement, l'entraînement des balles aura suffit...*

[Jujuko]"Dis moi, tu ne sembles pas mauvais pour esquiver, toutefois, j'ai pu voir quelques failles. Je pense qu'un petit entrainement à l'esquive ne te fera pas de mal... enfin nous verrons ca demain."

Sur cette conclusion positive, Akogare se mit à sourrir à son professeur qui le salua avant de repartir avec le sac. La journée de demain serait surement riche d'enseignements pour le jeune Hyuga. Jujuko s'arreta soudainement, et tourna la tête...

[Jujuko]"Au fait, je ne pourrai pas aller plus loin dans ton enseignement du Juuken, mais je te perfectionnerai au Gouken. Ces techniques te seront aussi utiles pour faire de toi un spécialiste complet au corps à corps. A demain."

L'homme se retira à l'intérieur de l'académie laissant Akogare tout seul.

[ Akogare: +21 XP Entrainement/RP & Apprentissage TAIJUTSU appris ]
[ Jiraiya: +17 XP Enseignement/RP ]

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Lun 16 Jan - 19:30

[Alors, étant un peu perdu au niveau de la cohérence, je ne m'avancerai pas trop. En gros : après le cours précédent, Akogare a eu le repas de famille, puis il avait une journée de repos où il est allé s'entraîner au Taijutsu contre un arbre, et il a finalement rencontré San.]

Akogare était rentré chez lui. Même si il aurait aimé aller dormir immédiatement, il dû en premier affronter l'épreuve journalière du repas familial.
Il avait passé une nuit tourmenté par les démons du passés, qui dormaient dans la Demeure.
Finalement, le lendemain fût une journée bien meilleure que la précédente. Après un entraînement pour le moins harassant, il avait eu la chance de rencontrer une jeune fille, San.
Même épuisé, il savait que cette fille n'allait pas rester juste celle qui lui avait tendu la main un jour.
Il s'était donc endormi presque rassuré.

Car le Hyuuga savait également que le lendemain il devrait reprendre les cours de Jujuko.

Il se réveilla donc totalement frais. Akogare se refit les bandages qu'il portait désormais aux deux bras. Il prit soin de vérifier que cela n'entravait pas son poing, puis il sortit calmement de la Demeure.
Il devait prendre soin à ne pas trop s'épuiser ce matin.

Le jeune garçon ne vit pas ses parents, ce matin. Il avait l'habitude de partir tôt, c'était fréquent. Surtout lorsqu'il devait s'entraîner. Néanmoins, pour le moment, il n'avait pas seulement ça en tête.
Rêveur, il marcha droit devant lui, avant de s'arrêter aux portes de l'Académie. La porte était déjà ouverte, il pénétra dans l'enceinte de l'établissement, et dirigea ses pas vers la salle qui lui était allouée.

Personne n'était à l'intérieur. Le Hyuuga poussa un soupir, et s'assit sur une table. Il en profita pour rajuster le bandage de son bras droit. Il était assez content de lui sur ce point là, les tissus blancs lui remontaient jusqu'au coude, même si son vêtement empêchait de voir si haut.

Akogare laissa pensivement ses yeux explorer la salle. Il y avait encore un peu de sable par terre, restes du cours précédent. Seulement une journée s'était écoulé depuis, mais il lui semblait que cela faisait bien plus de temps.
Il y avait quelque chose de radical qui avait changé. Le jeune garçon n'arrivait pas encore à mettre le doigt sur le mot en question.
Akogare tourna ses yeux blancs vers la fenêtre, toujours assis sur la table.

Aujourd'hui allait être une bonne journée.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Lun 16 Jan - 22:51

Une ombre couvrit le visage du jeune Hyuga qui observait dehors... soudain, le chuunin apparu juste de l'autre côté des carreaux. Il fit signe à Akogare de le rejoindre à l'extérieur. Sautant à pieds joins par terre, le jeune garçon remis un peu d'ordre dans ses vétements, et marcha en direction de la grande cour. Il se présenta face à son sensei, et le salua respectueusement. Jujuko fit un hochement de tête en fermant les yeux et entama son cours.

[Jujuko]"Bonjour Akogare, j'espère que tu as bien dormit, car aujoud'hui, tu vas transpirer plus qu'hier."

Avec un grand sourire, le Chuunin annonca la couleur d'entrée de jeu. Il tapota sur l'epaule de son élève, et commenca à courrir autour de l'académie, suivit de prêt par Akogare. Au fil de cet échauffement Jujuko décrivit le but du cours de cette journée...

[Jujuko]"Hier, je t'avais parlé d'un entraînement à l'esquive... celui-ci te permettra d'accroitre ta réactivité lors des combats. Comme tu te bats essentiellement au corps à corps, il faut que tu gagnes en agilité pour prendre un minimum de coups. Après notre échauffement nous commencerons par le premier exercice...."

Le Chuunin se retourna pour voir si Akogare avait bien entendu, et s'aperçu que celui-ci avait le regard fermé... preuve de sa motivation ou d'une grande réfléxion.

[Jujuko]"Au fait Akogare, comment te sens tu aujoud'hui ?"

[ Tu peux finir l'échauffement si tu es motivé ^^ ]

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mar 17 Jan - 0:27

Le Hyuuga baissa subrepticement la tête, lorsqu'il entendit qu'il allait transpirer plus qu'hier. Il allait devoir aller se laver à nouveau. Il secoua la tête, et se reconcentra sur le cours. Ils couraient tout autour de l'Académie, en écoutant distraitement les paroles de son Sensei. Il hocha la tête, accompagné d'un petit grognement. Sans doute que cette réaction alerta Jujuko.

[Jujuko]"Au fait Akogare, comment te sens tu aujoud'hui ?"

Il ne s'était pas posé la question en vérité. Il garda le silence quelques secondes, cherchant la réponse. Il passa en revu tout ses sentiments présents, avant de lâcher :

[Akogare]"Heureux." Cela le fit sourire. Il n'avait pas l'habitude d'être aussi fermé quand il était heureux. Mais c'était une joie si nouvelle, si étrange, qu'il ne savait pas comment l'aborder pour le moment. "Et Rêveur."

Son Sensei se tourna à nouveau, dévisageant le Hyuuga. Ce dernier lui adressa un sourire.

[Akogare]"Mieux en somme."

Jujuko hocha la tête, perplexe. Quelques mètres plus loin, il fit s'arrêter le jeune garçon, lui demandant de se chauffer les muscles.
Akogare faisait les gestes machinalement. Une partie de son esprit était entièrement occupée par sa rencontre de la veille, l'autre coordonnait ses mouvements.
Il se chauffa surtout les jambes. Elles en avaient bien besoin, et pour l'esquive à distance, ce sont elles qui travaillent.
Jujuko le regardait toujours. Son élève avait les yeux perdus dans le vague, mais il savait que le moment venu, il arriverait à faire abstraction de tout le reste.
Même de la douce joie qui l'habitait.

Akogare s'occupait à faire des pas de côtés rapides, avançant sur une courte distance, puis parant d'imaginaires lames avides de rencontrer sa chair.
Il avait pleinement récupéré cette fois ci. Aucune fatigue ne dormait dans ses yeux blancs, ses mouvements étaient à nouveau en vitesse réelle.

Même si l'exercice allait être plus physique, cette fois, il avait les possibilités de le réussir aisément, sans devoir lutter contre son corps.

Les minutes s'écoulèrent dans un silence relatif, interrompu par les multiples mouvements du Hyuuga. Il s'investissait dans l'ennuyant travail de préparation, mais il n'avait pas besoin de toute ses capacités pour cela.

Brusquement, Akogare stoppa, et tourna son regard vers le ciel. Un nuage passait devant le soleil. Il continuait sa route lentement, sans se soucier de rien. L'étudiant poussa un soupir avant de se tourner en souriant vers son Sensei.
La rêverie et le trouble avaient désertés ses yeux.


[Akogare]"L'esquive. C'est bien."

Jujuko se gratta la tête. Il avait un sourcil levé, alors qu'il tentait de percer le mystère de cette phrase sans intérêt.
Finalement, en l'absence d'explications il haussa les épaules et s'éclaircit la voix.


[Jujuko]"Certes..."

Akogare sourit, en s'étirant. Puis il se secoua la tête, laissant ses cheveux bleutés tomber devant ses yeux. Il les rajusta, tout en fixant Jujuko.

[Akogare]"On commence ?"
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mer 18 Jan - 3:03

Après un petit moment de réflexion avec les yeux rivés vers le ciel, Jujuko se gratta la joue droite en grimaçant. Il fit craquer ses cervicales, puis s'étira de tout son mètre quatrevingt cinq. Enfin, avec un grand sourrire, il porta les yeux sur l'Hyuga.

[Jujuko]"Et bien les choses vont être très simple..."

L'homme se dirigea un peu plus loin et dessina un cercle d'un mètre de diamètre. Puis il fit signe à son étudiant d'approcher pour lui expliquer l'exercice.

[Jujuko]"Ton objectif est de rester dans ce cercle. Je vais t'envoyer des balles en caoutchouc et tu devras les esquiver comme tu veux de sorte qu'elles ne touchent ni la tête, ni tronc, ni les jambes."

Volontaire, le jeune hyuga pris place au milieu du cercle avant que Jujuko ne recule quelques mètres plus loin. Adoptant la position de combat avec laquelle il se sentait le plus à son aise, Akogare fit un signe de la tête pour indiquer qu'il était prêt à commencer.

[Jujuko]"Les balles vont arriver sous différents angles, je me déplacerai autour de ce cercle pour te forcer à changer d'appui. J'accélèrerai ma cadence de tire, et ma vitesse de déplacement progressivement afin que tu augmentes ta vivacité. Allons y !"

Les sacs de balles étaient parfaitement bien disposés au sol, de sorte qu'ils soient facilement accessibles, même en pleine action. Jujuko pris 2 sacs avec lui et laissa les autres au sol. Il se redressa et jongla avec 3 balles pendant quelques secondes. Soudainement, il saissit l'une d'entre elle en plein vol et l'adressa avec une précision redoutable en direction du visage jeune étudiant. Avant même qu'elle ne soit arrivée au niveau du petit garçon, la seconde fusait à grande vitesse vers son genoux droit, suivit de prêt par une troisième qui prit le chemin de ses hanches....

[ J'ai relu un vieux post et dedans tu demandais si on pouvait utiliser la permutation en toutes circonstances. Il me semble que j'ai zappé involontairement cette question. La réponse est non, tu ne peux pas l'utiliser les actions de corps à corps (Ex:coup de katana). En revanche, tu peux l'utiliser pour permuter tous les jutsu (GEN ou NIN) même si ceux-ci sont effectués au corps à corps. ]


Dernière édition par le Mer 18 Jan - 20:59, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Mer 18 Jan - 15:38

[Je m'étais renseigné ^^]

Un exercice semblable à celui du cours précédent. Cependant, là, la difficulté était plus grande. Le Hyuuga suivit des yeux les limites du cercle qui l'entourait. Il avait la place pour faire deux pas, voir moins.
Il entendit de loin l'injonction de son Sensei, il entendit plus clairement la balle qui s'élançait vers lui.
Par pur réflexe, sa main droite dévia la balle qui risquait de l'assommer. Il leva la jambe droite, s'appuyant uniquement sur la gauche pour parer à la main la troisième.
Instantanément, Akogare se replaça au centre du cercle.
Sans se tourner, il fit un pas de côté sur la gauche, laissant deux autres balles se perdre dans l'air.
Ses oreilles travaillaient autant que ses yeux.

La cadence de tir s'accélérait, Akogare pouvait clairement le sentir. A présent, ses jambes étaient sans cesse en mouvement. Dans un premier temps, il tentait d'esquiver les balles, et si le temps lui manquait, il parait.
Le Hyuuga était totalement concentré sur sa tâche, il n'avait pas la place pour réfléchir à quoique ce soit d'autre.
La sueur coulait le long de son visage, et imprégnait ses vêtements. Cela ne le gênait aucunement cependant.

Deux balles s'envolaient vers lui, et d'après les indications auditives qu'il possédait, une troisième arrivait par derrière. Le garçon envoya son pied droit à la rencontre de celle qui lui faisait face, ce qui lui permit de se replacer devant le dernier projectile, qu'il dévia d'un coup direct.
Au moment de redescendre sa jambe, il avisa trop tard une nouvelle balle. Sa tête sembla se mouvoir d'elle même, et le projectile passa au dessus de lui. Néanmoins, il avait le pied sur la ligne de sortie et déjà de nouveaux dangers s'élançaient vers lui.
Akogare dû exécuter un ample bond, sans élan, afin d'avoir une chance d'éviter les coup.
Ce que le Hyuuga n'avait pas prévu, c'est que dans les airs, on ne peux pas bouger. Et deux projectiles profitèrent de cette faiblesse.
D'une main, et en se contorsionnant le dos, il parvint à parer l'une d'entre elle. La seconde cependant, s'enfonça douloureusement dans sa cuisse.
Sa chute menaçait de le faire sortir du cercle. Il se mit perpendiculaire au sol, et ses mains touchèrent ce dernier, sur l'extrême limite. Il rebondit, esquivant une nouvelle balle.

De nouveau sur ses pieds, il avait la tête qui commençait à lui tourner. Sans prévenir, toute une série de balles apparurent devant lui, irrégulièrement disposés.
D'un bond, il s'approcha de la limite la plus proche des projectiles, conscient que l'assaut le ferait reculer.
Le Hyuuga para les premières parfaitement, avant de sauter légèrement sur la gauche. Il plia son corps en deux sur le côté, esquivant un insidieux projectile.

Il commençait à sentir des picotements dans ses jambes et dans ses doigts, signe de fatigue.
L'exercice se prolongea. Une balle l'avait effleuré au niveau de la tempe.
Malgré l'engourdissement qui guettait ses muscles, le Hyuuga avait l'étrange surprise de voir qu'il était de plus en plus rapide à éviter les attaques. Il parait moins souvent également, et restait parfaitement dans la petite zone qui lui était alloué, même si désormais les limites étaient recouvertes du sable et de la poussière qui bougeaient au fil de ses mouvements rapides.

Les tirs avaient cessé. Akogare en profita pour reprendre sa respiration, et pour s'épongé le front avec sa manche. Néanmoins, l'air était encore chargé, il savait que l'exercice n'était pas fini. Il faisait donc mine d'être totalement déconcentré, même si en vérité ses jambes étaient prêtes à répondre au moindre de ses souhaits.
L'assaut ne tarda pas à reprendre, deux projectiles arrivant vers lui. Les deux étaient à la même distance, cependant l'un d'entre eux rebondit sur le sol, s'élançant vers le visage du jeune garçon.

Un simple bond en arrière suffit à éviter celui ci, et le second fut écrasé par le pied gauche d'Akogare. Il se réceptionna dans la pose des Hyuuga.
Cette position était polyvalente. C'était une position d'attente, prête à parer un coup, pour contre-attaquer avec puissance. Cependant, avec des balles en caoutchouc, Akogare aurait eu du mal à contre-attaquer.

Il utilisait donc juste sa première fonction, à savoir parer, ou esquiver. Il arrivait à respirer normalement, malgré l'effort physique fourni. Son Sensei n'avait pas l'air d'avoir fini, puisqu'il continuait à arroser copieusement Akogare.
Mais plus le temps passait, et plus les mouvements du jeune garçon étaient fluides.
Depuis le début de l'exercice, seules quatre balles l'avaient touché de leur pleine force. Une demi-douzaine d'autres l’avait dangereusement effleurés.

Son pied dessina la limite du cercle, alors qu'il se remettait en garde. Le Hyuuga utilisait du chakra pour ses mouvements, notamment au niveau des jambes, afin de ne pas dépasser cette fameuse ligne.
Il soulevait des nuages épais de poussière, mais cela ne le dérangeait pas pour trouver les prochaines balles.
Le caoutchouc faisait un bruit sourd lorsqu'il s'approchait.

Néanmoins, plus rien ne venait. Ce n'est pas pour autant qu'Akogare baissa sa garde, ses yeux décolorés tournant autour de lui.
Ses flancs le faisaient souffrir, ils avaient été grandement sollicités durant l'exercice, le Hyuuga se tortillant afin d'esquiver le maximum de balles.
Sa respiration reprenait un rythme normal.

Le garçon n'aurait sû dire depuis combien de temps il s'escrimait à éviter les projectiles.
Pas mal de temps apparement, même si la position du soleil n'avait pas vraiment changé, et que la fraîcheur matinale ne s'était pas dissipée.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 20 Jan - 15:25

Comme à son habitude, Jujuko envoya un bidon d'eau à son étudiant, et attrapa le sien pour se désaltérer. Akogare transpirait, et des goûtes de sueurs coulaient sur son front. Il prit le bidon, et abaissa sa tête en arrière pour prendre un peu d'eau. Les goûtes de transpiration prirent le chemin des yeux, si bien qu'Akogare dû les fermer quelques instants... C'est à ce moment précis que son professeur pris une balle et l'envoya en cloche. Celle-ci arriva sans grande vitesse sur la tête du jeune garçon en pleine récupération. Il s'arrêta de boire, et s'essuya le front en fixant Jujuko qui était esclaffé de rire.

[Jujuko]"Tu ne l'avais pas vu venir celle-là... AHAHAHAH !"

Initialement vexé par ce coup bas, Akogare se tue puis se mit à sourire d'un air gêné. Le Chuunin arrêta enfin de rire, et bu une dernière gorgée d'eau avant de reposer son bidon. Il fouilla ensuite dans son grand sac pour en sortir des poids... Puis, il s'avança en direction du Hyuga avant de s'accroupir devant lui.

[Jujuko]"Le prochain exercice sera plus compliqué mais a une double utilité. Tiens porte ce poids pour te faire une idée..."

Jujuko prit alors le poids avec une grande aisance, et le tendit à Akogare pour que celui-ci le soupèse. Lorsqu'il l'eu entre ses mains, Jujuko le relâcha... Akogare, surprit pas la masse de l'objet l'échappa instantanément.

[Akogare]"C'est lourd... à quoi cela va t'il me servir ?"
[Jujuko]"Augmenter ta vitesse, et apprendre à encaisser les coups que tu ne peux esquiver."

Finalement Akogare était enthousiaste, rien ne pouvait entamer sa bonne humeur et sa motivation. Jujuko attacha alors un poids à chacune des chevilles, et à chacun des poignés du jeune garçon. Il demanda à son étudiant de bouger les bras et les jambes, ce que celui réussit à faire avec une certaine difficulté.

[Jujuko]"Je n'ai pas mis trop de poids pour éviter d'altérer les tissus tendineux, qui ne sont pas habitués à de telles tensions. N'en fait pas trop, si tu ne peux esquiver, encaisse à des endroits où le coup te fera moins mal. Toutes les solutions que tu as mit en oeuvre sur l'exercice précédent sont veines dans celui-ci. Si tu forces trop sur des jambes et tes bras, tu risques enflammer tes tendons, ou te déchirer un muscle."

Akogare acquiesça et se remit difficilement en position. Ses mouvements étaient complètement perturbés par la présence de ces poids. L'exercice s'annonçait difficile, et pourtant l'Hyuga était très confiant, à l'image de son sensei.

[Jujuko]*J'espère qu'il n'en fera pas trop sinon je ne le reverrai pas pendant deux jours...*
[Jujuko]"Allez, cet exercice te fera le plus grand bien ! Prêt ?"

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Ven 20 Jan - 22:58

Intérieurement, le Hyuuga tentait de trouver une solution. De toute évidence, il n'avait pas le droit de se blesser, sinon, il aurait dû remettre sa visite chez San à plus tard.
Et cela était hors de question.
Mais revenir avec des bleus partout sur le visage, et des béquilles n’étaient guère mieux.

Qu'importe. Pour le moment, il devait être entièrement concentré. L'exercice précédent, bien que difficile, n'était en vérité que le prolongement de l'entraînement.
Akogare prit son inspiration, et expulsa l'air de ses poumons.


[Akogare]"On peux dire ça, oui."

Il sourit brièvement.
Le plus dur, et de loin, ce situait au niveau des jambes. Les lever était un véritable défi, et pour un exercice de vitesse, c'était mauvais signe. Il força sur ses mains pour les mettre en position.
Il ne les sentait plus tellement en vérité, son corps s'habituant rapidement à cette charge.
Mais Akogare était à l'arrêt.

Jujuko envoya une première balle. Une sorte d'entrée en matière. Akogare dévia la balle en économisant le maximum de ses forces. Le Sensei hocha imperceptiblement la tête, prenant des notes mentales.
Mauvais signe.

En effet, les deux prochaines attaques furent portées au niveau des jambes. Jujuko n'avait pas manqué de remarquer que le Hyuuga tentait de les préserver.
Akogare se jeta sur la droite, mais son pied gauche traîna plus que prévu, la balle heurta le genou.
Il grimaça. Mais Akogare ne s'inquiétait pas.
Comme pour les danses, il suffisait de se faire au rythme. Petit à petit, au fil des coups qu'il prendrait, son cerveau analyserait le laps de temps qu'il lui fallait pour s'écarter en toute quiétude.

Juste une question de temps.

Néanmoins, c'était une danse bien complexe qu'exerçait là le Hyuuga. Et douloureuse.
Il préservait avant tout sa tête. Celle ci n'avait aucun problème, étant à vitesse réelle.
Ensuite, venait tout les autres points vitaux. Son coeur, ses poumons, son sternum, tout ce qui l'aurait jeté à terre, le souffle coupé.

La cadence de tir s'était accélérée.
Un certain nombre de balles avaient trouvés le chemin vers la peau d'Akogare.
Il s'arrangeait à chaque fois pour prendre les coups sur le dos, ou dans les côtés. La douleur était minime, et surtout elle n'entravait en rien ses mouvements.

Akogare avait les bras lourds. Il avait fermé ses poings, et se servait des poids pour parer les coups.
Trois nouvelles balles.
Il ne pourrait pas toutes les éviter, elles n'avaient pas la même trajectoire.
L'une d'elles arrivait sur son coeur. L'autre au niveau de l'estomac, et la dernière visait la jambe.
Son cerveau lui donna une représentation visuelle des meilleurs mouvements à entreprendre, ayant bien pris en compte la plupart des facteurs, y compris les poids.
Le Hyuuga ne pouvait faire grand chose. Il plaça ses mains de façon à arrêter les projectiles visant ses points vitaux.
Déjà, il entendait deux nouvelles balles derrière lui.
Il n'avait pas le temps de s'occuper celle qui visait sa jambe. Akogare se tourna donc, avant de baisser précipitamment la tête, une balle lui passant au dessus. Il n'était pas idéalement placé, et la balle dans son dos le lui rappela s'enfonçant dans le creux de son genou, le faisant tomber à terre, sur les mains.

Il passa rapidement sa langue sur ses lèvres, avant de se souvenir de la dernière balle. Il n'eut pas le temps d'y penser plus avant, celle ci se manifestant douloureusement dans l'os de son épaule, provocant un craquement sinistre.
Akogare se leva immédiatement, malgré les poids. Son épaule n'était absolument pas cassée, juste secouée.

Néanmoins, il fallait à tout pris éviter une deuxième situation comme celle ci. Un mauvais choix à ce niveau là pouvait lui coûter plus que quelques hématomes.
Un projectile arrivait dans ses côtes, et d'une main, il l'arrêta. La balle retomba mollement sur le sol. Les yeux grisâtres du Hyuuga regardèrent autour de lui. Visiblement, Jujuko avait décidé qu'un bref moment de repos n'était pas du luxe.
Akogare fit jouer les poids de ses poings, et tapa plusieurs fois le sol de ses pieds.
Enfin, il se remit en position.

Il sentait les muscles de ses cuisses grincer, et ses bras criant pour retrouver un moment de paix.


*Pas encore.*

En effet, une nouvelle salve le força à se reconcentrer. L'une des balles percuta sa poitrine, les autres furent simplement arrêtés.
Akogare inspira profondément, avant de poursuivre l'entraînement.
Le Hyuuga avait la chance de ne pas sentir la douleur trop fortement pour le moment, même si certains bleus étaient à vif.
Surtout qu'ils se reprenaient de nouveaux coups au bout de quelques secondes.

Akogare pris le temps de lever une manche à ses yeux, qu'il essuya rapidement. La sueur l'empêchait de voir clairement.
Son coeur avait pris deux coups dernièrement, et le Hyuuga avait de plus en plus de mal à reprendre son souffle. Il était toujours de quelques centièmes trop lent, et la fatigue ne faisait que creuser cet écart.

Jujuko ne se privait pas de donner à ses balles quelques effets sournois. En temps normal, Akogare n'aurait pas eu trop de mal à les éviter. Mais ses bras étaient trop lents, trop lourds. L'une des balles percuta violemment la lèvre du Hyuuga. Il avait réussi à éviter de se faire briser le nez, mais n'avait pu dévier l'objet caoutchouteux.
Le sang jaillit vivement, et les yeux d'Akogare s'emplirent de larmes. Le sang coula sur son vêtement.
Deuxième fois qu'il s'ouvrait la lèvre.

Il essuya le tout d'un ample mouvement, parant également un projectile.
Akogare faiblissait. Il avait réussi à éviter beaucoup de balles, mais les récentes blessures amoindrissaient sa puissance et sa vitesse petit à petit.
Son épaule gémissait à nouveau, protestant à chacun de ses gestes.
Le flot de balles ne se tarissait pas.
Jujuko savait son élève à moindre force.

Akogare préservait une partie de son énergie. Il l'avait segmenté, dans un coin de son corps. Le garçon ne l’utiliserait pas, car cette énergie lui serait nécessaire pour se mouvoir, une fois l'exercice fini.
Il était néanmoins loin d'avoir tout épuisé.
Cependant... Il préférait être prudent.

De longues minutes passèrent ainsi. De nouveaux hématomes étaient apparurent. Mais avec toujours la même ferveur, Akogare se démener pour vaincre ses adversaires de caoutchouc.
Même lorsque trois balles le jetèrent à genoux, la tête basse. Un filet de salive s'écoulait de sa bouche ouverte. De la salive sanglante. Il avait les cheveux qui étaient tombés devant ses yeux, et ses bras étaient placés contre son corps.
Il entendit un nouveau projectile. Unique. Il leva la tête, mais son bras fut plus rapide.
La balle s'arrêta dans sa paume avec un bruit mat.
Un nouveau sifflement. Sa main libre fit de même, avec un résultat similaire.
Le coeur du Hyuuga essayait de se calmer. Vaine tentative.

Troisième sifflement. Plus de mains libres. Son coude se positionna dans la trajectoire de la balle, qui rebondit plus loin.
Encore une. Cette fois, elle avait un angle traître. Las, Akogare leva son poing.
Le Hyuuga perçut à peine le choc, tant sa main était engourdie.

Il la posa sur le sol, et se releva doucement. Ses jambes tremblèrent sous l'effort un bref instant, avant de se stabiliser.
A présent, Akogare était de nouveau debout, les bras le long du corps.
Il reprenait sa respiration, cherchant l'air qui lui manquait.

Puis il leva à nouveau ses poings, dans le pur style Hyuuga. Aucunes balles ne venait tester son maintien.
Etait-ce terminé ?
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Sam 21 Jan - 2:45

Une fois de plus, le jeune étudiant faisait honneur au nom de sa famille, et Jujuko n'en était que plus fier d'enseigner à celui-ci. Il fit un signe des yeux à Akogare afin de lui faire signifier qu'il avait une trêve pour reprendre des forces. Cet intense exercice avait grandement sollicité les muscles et articulations du jeune garçon. La douleur ajoutée à la fatigue altère la réactivité des membres, et c'était précisément le but de cette petite épreuve physique. Le chuunin s'avança calmement de son étudiant qui s'était finalement plié en deux dans une position plus confortable, les mains sur les genoux. Jujuko ouvrit le bidon d'eau, et fit couler celle ci dans le coup de l'Hyuga, qui retrouvait son souffle et reprenais possession de ses moyens.

Agokare releva la tête, il portait sur le visage des traces de fatigue évidente, et cela était bien naturel aux vues du traitement de choc administré par son professeur. Puis le jeune garçon cracha par terre pour évacuer l'excédent de salive et de sang qui obstruait sa respiration. Jujuko laissa encore quelques temps à Agokare pour récupérer. La situation était sûrement pas très évidente à gérer pour le jeune garçon, mais celui-ci prenait fièrement sur lui, pour ne montrer aucune faille.

Après cinq courtes minutes de répit, Jujuko effaça le trait qui était inscrit au sol. Puis il recula pour aller se chercher à boire... Pendant ce temps l'Hyuga attrapa difficilement la gourde laissée au sol par Jujuko, et se désaltéra. Les poids sur ses poignés n'aidaient en rien à la tâche, et manifestement, Akogare avait quelques difficultés pour ne pas trembler.

Le chuunin qui tournait encore le dos, déposa sa gourde à ses pieds et pris une grande respiration avant de se retourner.


[Jujuko]"Prochain exercice : plus de cercle, tu vas devoir de déplacer dans les directions qui te semblent les plus judicieuses. Nous allons jouer au chat et à la souris. Je vais te courir après et tu devras esquiver mes coups de poings et coups de pieds. Je ne frapperai pas fort, le but pour moi est de te toucher aux endroits sensibles. L'objectif pour toi, est de tout faire pour que je ne réussisse pas à remplir le mien."

Bien que largement supérieur au jeune étudiant, Jujuko n'était pas pour autant quelqu'un qui abuserai de son avantage naturel. Cependant, un petit rictus pu se lire sur le visage d'Akogare, ce qui fit sourire le Chunnin avant qu'il ne dise:

[Jujuko]"Très bien, maintenant tu peux enlever ces poids, nous allons commencer."

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Sam 21 Jan - 17:36

Lentement, Akogare enleva les lanières qui retenaient les poids à ses mains. Il fit jouer les jointures de ses poignets. Quelle étrange sensation, de pouvoir les bouger sans peine. Ses gestes étaient à présent trop rapides, trop brusques, maintenant qu'ils étaient libres.
Un mince sourire apparut sur le visage concentré du Hyuuga. Il défit les liens à ses chevilles, et balança au loin les poids.
Akogare posa ses deux paumes au sol, et se hissa.
Une fois debout, il passa sa manche contre ses lèvres, et tampona un peu le flot de sang.
Il avait le goût de son sang dans la bouche, et ce n'était pas spécialement agréable.

A nouveau, il frappe la sol de ses pieds, afin de refaire circuler le sang dans ses jambes.
Son Sensei s'était approché, à portée de charge.

Sans un mot, Akogare se mit en position. Jujuko n'en attendit pas plus, et lança son pied sur le Hyuuga, visant son épaule. Un simple pas de côté suffit.
Akogare en profita pour fermer les yeux. Quelques centièmes de secondes seulement, car déjà il sentait que le second coup arrivait. Il para d'une main, et se recula.
Il se concentrait afin de garder le maximum de ses forces.
Dans un premier temps, Akogare essayait de se donner la même consistance que de l'eau. Vu l’état flasque de son corps, ce n'était pas trop difficile. Le risque était d'être trop mou, et de finalement ne pas pouvoir être efficace.
Cependant, c'était une solution d'économie. Il se doutait ne pas pouvoir tenir longtemps comme cela.

Il se déplaçait de droite à gauche, évitant les coups, semblant glisser sur le sol. Jujuko était à faible vitesse.
L'ombre recouvrit Akogare, son esprit ne tarda pas à examiner la situation. Le mur de l'Académie était derrière lui, ce qui veut dire qu'il était simplement en train de se faire enfermer.

Le Hyuuga se demanda si il avait la force de résister. Finalement, il serait peut-être plus agréable de se laisser faire. Son corps ne ressentait plus vraiment la douleur à ce niveau là, tant les muscles étaient endolorie.

La fraîcheur se fit plus nette. Le mur était juste derrière.

San. Il n'avait pas envie de rater sa visite après tout.

Son talon heurta faiblement le mur. Jujuko avait envoyé son poing horizontalement, sur la gauche d'Akogare.
Ce dernier releva la tête, et entre ces cheveux, il fit le petit sourire de son Sensei.
Visiblement, c'était fait exprès.

Akogare leva simplement son bras gauche, et le coup de son sensei le percuta de plein fouet. Néanmoins, le corps même du jeune garçon ne bougea que très peu.
Rapide, il sauta vers la droite, et d'une main se recoiffa.

C'était lui qui souriait à présent. Un sourire las, mais heureux.
L'exercice pouvait enfin commencer.

Jujuko ne lui laissa pas le temps de se relever tout à fait, frappant le coeur. Surpris, Akogare ne pouvait plus l'esquiver, et à peine le parer. Il abaissa son poing, et frappa le poignet de son Sensei.
Le coup fut dévié sur le ventre du jeune garçon, qui avait déjà contracté ses abdominaux. Il se recula à nouveau, et balança sa propre jambe afin de parer le coup de pied de son adversaire.
Jujuko ne perdit pas son équilibre, néanmoins, il ressentit le choc.

Le Hyuuga parait toujours au dernier moment. Ce n'était pas une volonté, mais ses membres étaient incapables de faire mieux. Ce qui bien sûr accentuait les risques de prendre un coup. Plusieurs avaient déjà réussit à trouver la faiblesse de l'esquive de l'étudiant.
Mais ce dernier continuait inlassablement.

Ses jambes étaient de moins en moins réactives. Elles glissaient sur le sable et le gravier, manquant de le faire tomber à chaque fois. Il usait d'un peu de chakra pour se stabiliser, le malaxant tout en se défendant.
Néanmoins, un coup de Jujuko l'atteint en plein estomac, s'enfonçant douloureusement.
Akogare cracha de la salive sous l'impact, accompagné de quelques gouttes de sang.
Instinctivement, il rompit le combat d'un saut, portant l'une de ses mains à son ventre.
Le Sensei ne s'arrêta pas, et chargea de plus belle, dans une série de coups de poings.
Akogare les parait un par un, tout en reculant. Son Sensei le surprit en envoyant son pied dans un coup retourné, visant la tempe.
Stopper un coup de cette vitesse était impensable, Akogare se baissa, sentant l'air tourbillonner au dessus de son crâne.
Son coeur manqua un battement, lorsqu'il sentit que le mouvement avait été interrompu. Ne prenant pas le temps de relever les yeux, il sauta sur le côté.

Akogare sentit à nouveau l'air fouetter son visage, encore plus près qu'avant. Le coup ne le toucha pas, le réflexe du jeune garçon se révélant suffisant.
Il tomba sur la main, et d'une habile rotation, il retomba sur ses jambes, le souffle court.

Le Hyuuga sentait sa tête tourner. Mais ses oreilles l'avertirent que son Sensei était toujours en mouvement.
Coup de poing. De face.
Akogare projeta sa main à la rencontre de l'avant-bras de Jujuko, et le lui sait fermement, annulant le coup.
Il analysa rapidement toutes les options qui se présentaient à lui, mais au final, Jujuko trancha pour lui, tentant un coup de pied dans les côtes du garçon.

Ce dernier lâcha sa prise, et sauta pour se mettre hors d'atteinte.
Il était de plus en plus lent, et son cerveau lui aussi peinait à tout analyser à temps. Et lorsqu'il y arrivait, c'était son corps qui n'était pas dans la mesure de réaliser le bon mouvement.

Nouvel assaut. Les minutes s'étaient écoulées laborieusement. Akogare avait affaire à plusieurs attaques rapides, visant principalement son visage, même si parfois Jujuko visait un autre point.
Machinalement, le Hyuuga parait. Machinalement parce qu'il ne pouvait plus lui demander grand chose. Il sentit le choc d'un coup sur sa joue, il tituba en arrière, crachant un peu de sang encore.
Il menaçait de tomber en arrière, mais son pied droit le maintint debout.
Pour le meilleur, ou pour le pire, car un deuxième coup toucha au but, projetant sans autre forme de procès Akogare à terre, sur le dos.

Le garçon sentait son sang s'écoulait. Il battait faiblement des mains. Ses yeux s'ouvrirent, et il regarda le ciel. C'était un beau ciel matinal, avec peu de nuages.
Il laissa l'air sortir de ses poumons comprimés, avant d'inspirer profondément.
Il entendait Jujuko s'approchait lentement.

D'un mouvement d'épaule, il se tourna sur le ventre. A cet instant, il se jugea chanceux de ne pas s'être balancé sur l'autre épaule, elle qui était déjà mal au point.
Le sable s'engouffrait dans sa bouche à chacune de ses inspirations.
Jujuko s'était arrêté.
La paume de ses mains contre le sol, il s'éleva. Cette fois, ses bras tremblaient plus visiblement. Akogare déplaça son genou et utilisa se dernier pour se relever à moitié.
Il secoua la tête doucement. Se lever était plus difficile que la fois précédente.
Le Hyuuga mobilisa une partie de ses forces, et se remit totalement debout bien que penché, les mains sur les genoux. Il avait du mal à respirer, et cracha le sable dans sa bouche.

Il voyait des images tourbillonner dans son esprit nébuleux, accompagnées de flashes blancs. Dans des cas comme ça, il valait mieux rester sans bouger, ça passerait vite.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Sam 21 Jan - 22:25

Le supplice était finalement terminé pour le jeune Hyuga. Jujuko disparu brièvement pour revenir avec de l'eau et une petite boite ronde. Il laissa Akogare boire, et respirer avant d'ajouter quelques mots.

[Jujuko]"Tu t'es vraiment bien donné sur cet entraînement. Tout n'est pas parfait, mais tu n'as pas pris aucun des coups qui auraient pu mettre un terme à ton travail. Je ne peux que te féliciter. Bon fais voir ces hématomes et plaies."

Agokare releva lentement la tête, pendant quelques secondes ses cheveux cachèrent les cernes qui s'étaient creusées sous ses yeux. S'essuyant à nouveau la bouche l'étudiant pris une dernière gorgée d'eau. Jujuko ouvrit la petite boite et sortit des bandes de sa sacoche.

[Jujuko]"Dur dur... enfin, demain une grande partie de toutes ces marques seront de l'histoire ancienne. Tiens prends donc cette crème et passes en un peu sur les parties de ton corps où la peau a cédé. Tu auras une petite cicatrice pendant quelques jours, mais pas de boursouflures."

Esquissant un petit sourire Akogare se redressa en prenant la crème de la main de son sensei. Celui-ci avait un peu de peine d'avoir endommager son étudiant, mais la voie de ninja n'est pas faite de plaisir. L'effort, la détermination et la persévérance sont les qualités qui font d'un homme un bon ninja.

[Jujuko]"Pour les bleus, je n'ai pas ce qu'il faut, mais si tu vas à l'hôpital, ils te passeront une crème médicinale et te feront quelques bandages. Demain tu seras remis d'aplomb, même si tu as des courbatures, le jutsu que nous apprendrons demande plus de technique que de physique. Je vais te laisser rentrer chez toi maintenant... au fait, ne voulais tu pas me parler de quelque chose ?"

[ Akogare: +20XP RP/Entrainement & INSAISISSABLE TEL LE VENT Appris ]
[ Jiraiya: +8XP RP/Enseignement ]

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Dim 22 Jan - 0:52

Enfin fini. Il laissa couler l'eau sur ses yeux clos, afin de faire disparaître les flashes. Il s'ébroua, continuant d'écouter son Sensei.
Apparemment, l'exercice était une réussite.
Akogare grimaça lorsqu'il entendit parler de l'hôpital. Il n'aurait pas le temps d'y aller tout de suite, il irait cette après-midi, avec San. Après tout, elle rendra les soins moins ennuyants.

Il buvait encore au goulot de la flasque. Il ne faisait plus vraiment attention à la quantité d'eau, seule comptait sa gorge complètement sèche. Cependant, il manqua s'étouffer en entendant la dernière phrase de son sensei.

Le Hyuuga le masqua plus ou moins, faisant croire que s'était dû à son empressement à boire. Il avait rouvert ses yeux gris translucides, et dévisageait Jujuko.
Il laissa tomber la gourde à ses pieds.

Akogare brisa ce contact visuel, et fixa le ciel. Toujours aussi bleu, toujours aussi peu de nuages. Il entendait à nouveau le chant des oiseaux, bruitage qu'il avait occulté afin de se concentrer sur le combat. Un sourire naquit sur son visage sans qu'il ne s'en rende vraiment compte.
Il baissa les yeux faire son sensei.


[Akogare]"Oui."

Sa voix était rauque. Il souriait toujours, ce remémorant les événements qu'y s'étaient passés ici même, il n'y a pas si longtemps.
Un affrontement plus dur encore que celui qu'il venait de mener là.
Les affrontements verbaux sont toujours les plus violents, surtout lorsque l'on doit se taire.
Une ombre passa sur son visage, mais elle disparue bien vite, aidée par l'éclat du soleil.
Akogare ne cherchait pas ses mots. Les phrases qu'il allait prononcer, il ne les connaissait pas, mais il savait qu'il pouvait leur faire confiance.


[Akogare]"C'est à mon sujet," il laissa plusieurs secondes s'écouler, avant d'ajouter. "Et de vous."

Le Hyuuga revoyait toutes les scènes dans son esprit. Les coups, les blessures, le sentiment d'impuissance. Mais au delà de cela, il voyait une seule image qui imposait sa puissance à toute les autres, les faisant tomber comme des châteaux de cartes.

[Akogare]"J'ai.. changé, depuis le dernier cours."

Il regardait fixement le sol, à côté des pieds de son sensei. Pas par gêne, ni par honte.
En effet, Akogare avait changé.
En deux jours à peine, comme une renaissance. C'était étrange quand il y repensait. Etrange, mais terriblement bon.
Son regard se braqua sur celui de Jujuko. Il souriait à nouveau, sa joie était clairement visible.


[Akogare]"Avant, j'aurais pû mourir en entraînement."

Le garçon parlait simplement, sans craintes d'aucune sorte. Il était droit, malgré l'état de son dos, et fier. Il s'exprimait doucement, sa voix ayant repris un son plus agréable. Puis il prit une grande mais discrète inspiration, avant de poursuivre.

[Akogare]"Avant, j'aurais pû mourir, et cela ne m'aurait pas gêné. Parce que je voulais simplement devenir fort," Il secoua la tête délicatement. "Un rêve banal, pour un être spécial en somme."

Ses rêves. Il les avait portés hauts, les jours passant. Malgré les coups et les chocs, il n'avait pas baissés les bras. Mais les rêves sont des valeurs imparfaites et changeantes. Aujourd'hui, il n'avait plus les mêmes aspirations.
Plus exactement.


[Akogare]"J'ai rencontré une personne, hier. Jusqu'à présent, je n'en avais jamais rencontré de pareil." Il rit brièvement avant d'ajouter. "Ca doit n'arriver qu'aux Hyuuga ça. Ne ressentir d'amitié pour personne."

Son rire mourut rapidement, et le Hyuuga avala difficilement sa salive. Il hésitait à parler à Jujuko. A parler de choses qui lui étaient si chère. Si nouvelles.
Akogare réprima un frisson.


[Akogare]"Et pourtant, en quelques minutes, j'ai sû que je la tenait, cette amitié. Une sensation bizarre, non ?"

Le garçon était en train d'étaler des vérités qu'il se refusait il y a à peine quelques heures. Mais il savait qu'il ne pouvait plus reculer. le timbre de sa voix faiblissait à mesure de l'importance de ses aveux.

[Akogare]"Rien que pour ce sentiment, rien que pour cette personne, je sais que je suis prêt à subir des échecs, des revers.
Parce que la mort me priverait de cette sentation, et qu'après tout... ce serait la chose la plus cruelle qui pourrait m'arriver.
"

Les yeux blancs du Hyuuga observaient à présent la réaction de Jujuko. Il n'aimait pas enlever la carapace de ses émotions. Non pas qu'il en avait honte, bien au contraire. Cette émotion là était son plus grand trésor, sa plus grande trouvaille. Des années de recherche pour finalement aboutir à ce grandiose spectacle.

Akogare avait véritablement grandit.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Dim 22 Jan - 2:21

D'un air complice, le chuunin laissa Akogare exprimer ses sentiments, et esquissa un sourire. Il posa doucement sa main sur la frêle épaule de son étudiant, et le regarda dans les yeux. Après un bref moment de silence, il empoigna l'épaule du jeune garçon avant de tapoter celle-ci.

[Jujuko]"Tu viens de trouver une raison valable pour devenir fort... Akogare. Fait de ton mieux pour préserver ce trésor que tu viens de découvrir."

Le jeune homme semblait assez gêné que son étudiant se confie à lui de la sorte. Il s'interrogea quelques secondes, et aboutit à la conclusion qu'Akogare ne pouvait confier ceci à personne d'autre. L'inconvénient dans cette affaire était que, même si le jeune Hyuga avait grandit, il était du devoir de Jujuko de lui rappeler quelques détails qui ont leur importance. Alors d'un ton grave, il ajouta:

[Jujuko]"Ce que tu viens de me dire restera entre nous, soit en sûr. Tu es un shinobi du village de Konoha avant tout. Certaines missions mettront ta vie en danger, et à ce moment précis, tu devras accorder ta confiance, et ta protection à d'autres personnes: tes coéquipiers."

La situation était assez difficile à gérer pour le Chuunin qui cherchait à rassurer Akogare, mais aussi à lui montrer certaines réalités de la voie de ninja. L'homme passa sa main dans ses cheveux, ses yeux noirs se levèrent lentement au ciel. Un petit battement de paupière... et une brise caressa son visage faisant onduler des cheveux coiffés en épis. Sa main s'abaissa sur sa nuque, et il fit craquer ses cervicales.

[Jujuko]"Pour un garçon de douze an, il est normal d'être troublé par ces émotions... surtout si elles sont nouvelles. Tu as raison de ne pas les enterrer, et même si j'avais remarqué que tu avais changé, je n'avais pas saisit que tu avais aussi mûrit."

Ces quelques mots furent d'accompagnées par un grand rayon de soleil qui frappa les yeux de l'Hyuga, les faisant briller comme des étoiles. Souriant à nouveau, le Chuunin poursuivit sur sa lancée:

[Jujuko]"Tu devrais peut être aller retrouver cette personne afin qu'elle t'aide à récupérer des forces."

Bien que curieux de savoir qui était cette personne, Jujuko ne demanda pas son identité à Akogare. Mais il s'intérrogeait encore sur cette confidence pour le moins troublante de la part d'un enfant de 12 ans. Ne voullant pas s'immisser dans l'intimité de son étudiant, le Chuunin recula en direction du sac qu'il avait laissé plus loin.

MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   Dim 22 Jan - 14:46

Akogare hocha la tête. Il ne partit pas immédiatement, restant debout, et observant son sensei en train de ranger les sacs. Il ressentait toujours aussi vivement les picotements de ses jambes, et il avait un peu de mal à se tourner vers la gauche.
Une équipe. Il se demandait toujours quelle impression cela faisait d'être un groupe. Bien sûr, on aurait pu penser qu'un Hyuuga était bien plaçé pour le savoir. Car, malgré leur défauts, il serait idiot de croire que ces derniers n'ont pas le sens familial.
Au contraire, ils sont très protecteurs avec les jeunes, surtout lorsqu'ils ont un grand potentiel.


[Akogare]"Ne vous inquiétez pas pour mes futurs coéquipiers, je les protègerai le moment venu."

D'ailleurs, plus le jeune garçon y pensait, et plus il se disait que c'était finalement San qui le protégeait, et non l'inverse. Il sourit, les yeux dans le vague.

[Akogare]"Je la retrouverais cette après-midi. On ira à l'Hôpital je pense," presque pour lui, il ajouta. "Ce sera une bonne journée."

Il s'essuya les doigts sur sa veste. Le discours qu'il venait de prononcer aurait était différent, il y a deux jours. Il aurait probablement dit que jamais il n'aurait pu supporter de perdre, physiquement ou moralement.
Sa rencontre était bien tombée.
Un sauvetage de dernière minute en somme, comme un rondin de bois au sein d'une tempête de mer.

Oui. C'était San qui protégeait Akogare.

Et cela ne dérangeait pas le Hyuuga. Cela le rassurait, de savoir qu'il aurait toujours quelqu'un vers qui aller.

Toujours souriant, Akogare tourna son visage vers Jujuko, qui s'était retourné suite aux dernières paroles de son élève.


[Akogare]"À demain, Sensei !"

D'un même mouvement, Akogare s'avança vers les portes de l'Académie. Il avait besoin de se débarbouiller un peu.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours pour Akogare Hyûga   

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cours pour Akogare Hyûga
» 1er cours (pour les deuxièmes années)
» Cours pour Kento et Tenson
» Résumé du 3ème cours (pour les premières années)
» Mes Red Scorpions : Travail en cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-