Partagez | 
 

 Cours à l'académie d'Iba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Cours à l'académie d'Iba   Mar 10 Jan - 14:07

Sur le tableau à l'entrée de l'académie un nom et une salle cote à cote. Notre jeune recrue était attendu à la salle numéro 43, le cours allait bientot pouvoir commencer.

Une grand pièce mais bien vide de mobilier. Seul une table et deux chaise au centre de la pièce venait dévier les regards du mur gris pale et des fenetres condamner par une série de barreau.

Là assis sur le rebord de cette meme fenetre et regardant à l'extérieur, un homme dont le visage était deja bien connu songeait à tout et rien. Il avait un but il ne lui fallait rien de plus qu'un peu de patience pour voir sa nouvelle mission commencer.

Il en avait profiter pour jeter un oeil sur les équipes actuellements actives sur le village car songer à encadrer la nouvelle recrue parmis avec des élèves plus agés devenait une obligation en temps de guerre.

Il lui faudrait encore lui expliquer la situation actuel du village avant de commencer l'entrainement, la matinée s'anonçait vraiment très longue et il espérait qu'elle ne serait pas compliqué en plus du reste. Le jeune homme devrait répondre à ces attentes sinon il y aurait un problème. Il détestait avoir à répeter sans cesse les bases au jeune ninja car étant une organisation militaire Kiri ou plutot Shinobu considérait ce genre de chose comme élémentaire et instinctif.

MessageSujet: ...   Ven 13 Jan - 19:12

[Précédent: Banque de Kiri]

Iba sortit de la banque passablement énervé; encore une fois on venait de bafouer l'honneur de sa famille. Il s'efforça d'oublier ce désagrément et recouvrir une expression de neutralité et d'indifférence.
Comme hier, il s'enfonça dans les dédale de rues de Kiri, pour se rendre à l'Académie.


En marchant deans les rues, Iba se rendit compte de l'agitation dont Kiri était en proie. La montée des tensions dans les rapports diplomatique de Kiri et de Suna devait sûrement en être la cause. Les rapports entre les deux nations devenaient catastrophiques. La paix, si durement acquise, ne tenait qu'à un fil, que la kazekage s'apprêtait à trancher. On disait de lui que c'était un ninja hors du commun, qu'il n'avait pas son pareil. La rumeur allait même jusqu'à dire qu'il avait vaincu une armée de shinobis à lui tout seul.

*Il ne s'agit que de rumeurs, des faits amplifiés...enfin j'espère...*

Iba continuait d'avancer, les pieds dans la neige. Il apercevait au loin le toit de l'Académie. Inquiet, il vérifiait qu'il avait bien son matériel, fraîchement acheté, et tâta sa sacoche de rangement.

*Ils sont bien dedans...*

Iba finit par arrivé au seuil de l'Académie; encore une fois il n'y avait personne, mais Iba, fort de son expérience d'hier, marcha jusqu'au bâtiment où Shinobu l'avait accueillit et ouvrit la porte de ce dernier. Il retrouva le même couloir perpendiculaire à l'entrée, ainsi que les multiples portes qui le longeaient. Il aperçu quelqu'un au bout du couloir.

"-Veuillez m'excuser monsieur. Je m'appelle Iba Hiyori et j'ai rendez-vous avec Shinobu-sama aujourd'hui. Pourriez-vous m'indiquer dans quelle salle je dois le rencontrer?"

Le visage accueillant de l'homme se changea en regard noir, comme à chaque fois que Iba déclinait son identité. Iba fit mine de ne rien voir. L'homme semblait en proie à une contradiction, mais finit par dire du ton froid:

[???]"-Suis-moi."

Iba ne répondit pas et emboîta le pas à l'homme. Peu de temps après l'homme s'arrêta devant une salle. Toqua deux fois, puis ouvrit la porte.

[???]"Entres."

Iba s'exécuta. Il vit alors, de dos, Shinobu, qui regardait fixement par l'une des fênetres de la salle, assis sur le rebord de cette dernière. Iba remarqua tout de suite le paradoxe entre la taille immense de la salle et son peu de mobilier.

*Une table, deux chaises...simple, mais suffisant.*

Shinubo se retourna, son visage était clair: il ne tolèrerai pas l'échec. Soit, Iba devrait apprendre vite et bien.

"-Bonjour, Shinubo-senseï..."

Iba n'avait aucune idée de ce qu'il devait dire ensuite. Une formule de politesse supplémentaire, une question sur sa nuit, peut-être la pluie et le beau temps...
Rien semblait quand même, de loin, la meilleure solution. Dans le doute, Iba s'abstient donc, restant bien droit et aux aguets. Un soupçon d'adrénaline parcourait son sang. L'excitation et l'appréhension mêlées, Iba attendait.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Ven 13 Jan - 21:25

Shinobu salua Iba d’un geste de la main. Plutot amical comme geste mais bien dans la moyenne de sa conduite habituel du moins en ce qui concernait les étudiants.

Une logique simple et implacable dans son esprit, une seule façon de pensée qui s’était toujours révéler étrange mais parfaitement compréhensive.

Il ne supportait pas l’échec cependant ses degrés d’exigences montaient avec le rang de celui qui se trouvait en face de lui. D’une parfaite sympathie sans arrière pensée avec un étudiant, il devenait rapidement un monstre de dureté en ce qui concernait les missions des ninjas de rangs supérieur.

Du rebord inconfortable il passa à un chaise en bois qui l’était tout autant, il fit signe à Iba de faire de meme pour que tout deux se retrouve l’un face à l’autre.

Il était grand temps de poser les bases de l’enseignement, dans le doute il préférait toujours demander mais il était rare que les étudiants qui venaient ici eurent reçu une formation à la maitrise du Chakra.


-Iba connaît tu deja le nom et la façon d’employer l’énergie qui nous permet de créer des jutsus ?


Cette question il l’avait posé à tout ceux dont il s’était occuper à leur début, pas un n’avait répondu « oui » mais comme l’eau coule à Kiri il y a des choses qui ne change jamais chez quelqu’un. Pour Shinobu concideront que c’est cette petite question pour le moment.
Il mourrait d’envie de sentir à nouveau le pouvoir de l’eau couler dans ses veines. Il avait deja longtemps dormi et le réveil forcer de Zabuza lui donnait de plus en plus envi de pour montrer au autre et à lui meme ce qu’il était encore capable de faire.

Bien que tout ses jutsus se limitait strictement à l’utilisation de l’eau cela ne le gênait pas outre mesure car la prison miroir et la lame d’eau lui avait jusqu’à présent permit de venir à bout de quiconque se trouvait sur son chemin.


-De toute façon lorsque l’on commence son apprentissage de ninja, il faut se choisir une voie. Un chemin qui te fera traverser le monde. Il en existe plusieurs, de la médecine à l’art du corps à corps en passant par la maitrise du ninjustu accompagner de la peur et l’angoisse du genjutsu.

-Si tu n’as aucune idée de quoi il choisit sache qu’il me sera très facile de vérifier laquelle sera la meilleure pour toi mais en général l’étudiant lui meme le ressent à travers son chakra.



Deux questions mais deux choix très important se révélaient sous les yeux de Iba. Les bases permettent la fondation qui menent à l’élévation si l’on ne recontre aucun obstacle lors de la construction. Ce passage de sa vie serait certainement l’un des plus importants le premier pas vers l’apprentissage du ninja.

MessageSujet: ...   Sam 14 Jan - 16:00

Shinobu salua d'un geste Iba, ce dernier sourit. Puis son senseï quitta le rebord de la fenêtre et s'assit sur une chaise et l'invita à faire de même, ce qu'Iba fit prestement. La chaise en bois semblait usagée et inconfortable, mais Iba s'en accommoda fort bien. Une table, du même acabit que les chaises, séparait les deux interlocuteurs. Iba dévisagea, encore une fois, Shinobu. Il y avait quelque chose qui émanait de lui que le jeune garçon n'arrivait pas à comprendre, à saisir...
Il avait au premier abord prit cela pour un aura de puissance, mais Iba n'en était plus sûr. il s'agissait peut-être de quelque chose d'autre. Enfin il y avait une chose dont il ne doutait pas.


*Shinobu-sama n'est pas qu'un simple instructeur...*

Shinobu, lui aussi, semblait quelque peu pensif, mais l'expression de son visage était difficile à dicerner. Il exerçait sur elle un contrôle quasi-parfait, ne laissant traduire nulle émotion. Iba se demanda même s'il était réellement occupé à une quelconque réflexion ou s'il s'agissait d'une expression naturelle.
Le court des ses pensées fut interrompu par la prise de parole de Shinobu.


"Iba connaît tu deja le nom et la façon d’employer l’énergie qui nous permet de créer des jutsus ?"

Iba ne répondit pas, non pas qu'il ne connaisse pas la réponse, mais Shinobu ne semblait pas avoir finit de parler et le jeune garçon ne s'en hardit pas au point de couper la parole à son précepteur.

"-De toute façon lorsque l’on commence son apprentissage de ninja, il faut se choisir une voie. Un chemin qui te fera traverser le monde. Il en existe plusieurs, de la médecine à l’art du corps à corps en passant par la maitrise du ninjustu accompagner de la peur et l’angoisse du genjutsu."

Shinobu marqua une courte pause, puis repris.

"-Si tu n’as aucune idée de quoi il choisit sache qu’il me sera très facile de vérifier laquelle sera la meilleure pour toi mais en général l’étudiant lui meme le ressent à travers son chakra."

La diminution d'intonation dans la voix de son senseï à la fin de sa phrase, fit comprendre à Iba qu'il attendait sa réponse. Les mots de Shinobu résonnaient dans la tête du garçon.

*L'énergie qui nous permet de déployer des justsus...
Le chakra...*


Iba hésitait à donner la réponse. S'il le faisait, il devrait inéductablement parler de sa famille, sujet toujours douloureux pour le petit garçon. De plus, il savait fort bien les réactions que pouvait avoir les gens à son encontre, une fois qu'ils savaient qui il était. Cependant, Iba se souvenait qu'hier, Shinobu n'avait rien dit suite à la révélation de son nom, il avait même été plus qu'aimable avec lui. Iba choisit.

"-Ma famille...
était en grande majorité composée de ninja, j'ai donc reçu quelques notions théoriques, bien que je déplore le fait de n'avoir aucune expérience pratique. L'énergie qui nous permet de créer des justsus est nommé "chakra". Il s'agit d'une combinaison de l'énergie corporelle et spirituelle. Et si mes souvenirs sont justes, "malaxer son chakra" est le terme employé pour qualifier ce procédé."


Iba venait de débiter en quelques secondes presque l'ensemble des minces connaissances qu'il possédait. il repris son souffle et continua.

"Quand à ma voie, je pense me pas être fait, enfin "tailler" pour le taijustsu. Les attaques à distance me semblent donc une meillleure solution. J'aimerai bien apprendre les justsus aquatiques de Kiri. Néanmoins je pense que cela devra attendre un peu. Mon père disait toujours qu'avoir de bonnes bases est un élément fondamental pour progresser.
Bien que mes connaissances soient très limitées sur ce sujet, je pensais qu'apprendre le clonage
[ici clonage non-consistant, mais Iba ne connaît pas le terme, ni les différents clonages qui existent] pourrait être une bonne idée."

Iba avait finit de parler. Il essaya encore de lire sur le visage de Shinobu, mais cela lui était bien impossible. Il se résolut donc à attendre.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Sam 14 Jan - 17:22

Il regardait le garçon d’un air souciant, laissant paraître une deception meme s’il n’en était rien.

-Le Ninjutsu de Kiri nous aurons encore du temps pour y penser avant je voudrais que tu me montre que tu es capable de maitriser ou dans un premier temps de faire couler le chakra dans tout ton corps.


Il tendit son bras en direction du jeune homme, tout deux encore assis sur leur chaise. La paume ouverte il fixait sa main sans dire un mot pour inciter le jeune homme à faire de meme.
Une intense coloration bleu commença à prendre forme autour de sa main formant une aura bleu.


-Malaxer son chakra revient à faire apparaître à l’œil nu une aura de ce type bien que dans le cas présent elle fut volontairement amplifier pour que tu puisse mieux la discerner.

-Essaie de ressentir en toi ce flux d’énergie, il est là. Il suffit simplement que tu le dirige selon ta volonté. Transmet toute ton énergie dans tes deux mains et joint les de cette façon.


Les mains de Shinobu formait un ensemble apparemment sans propriétés particulière, du moins celui qui pensait cela se trompait totalement.

-Cette position particulière de tes deux mains aident l’écoulement de cette énergie entre les deux parties de ton corps pour ne pas la perdre et mieux la ressentir. Une fois que tu l’as ressentira efforce toi de l’amplifier pour que je puisse la voir à l’œil nu.

-J’insiste sur le principe de sensation, pour quelqu’un qui veut se prétendre un jour expert en Ninjutsu cette première étape doit etre naturel et sans faute.

-Lève toi et montre moi de quoi tu es capable maintenant.


Tout était dit, la salle laissait tout l’espace nécessaire pour se sentir à l’aise, rien ne pouvait entraver l’harmonie du bruit émit par les néons de salle. Comme un silence plein de bruit l’atmosphère se prettait parfaitement à la concentration de l’etre, ce genre d’endroit pour les premières formations n’étaient jamais choisi au hasard. Mettre les étudiants dans les meilleurs conditions possibles leur permettait la réussite et à plus long terme un confiance en soi nécessaire pour leur élévation. Shinobu avait fais tout ce qu’il pouvait, restait à Iba de montrer qu’il ne s’était pas tromper de porte en poussant celle de l’académie.

MessageSujet: ...   Sam 14 Jan - 18:18

Iba écoutait attentivement les paroles de son senseï. Il observa avec attention la position des mains de ce dernier lorsqu'il fit apparaître un aura bleu autour de sa main.

*...*

Son père lui avait bien révélé quelques aspects théoriques, mais jamais il ne lui avait montré en pratique. A l'époque, il le trouvait encore trop jeune.

Shinobu]["-Lève toi et montre moi de quoi tu es capable maintenant."

Iba se leva alors. Sa respiration se fit un peu plus forte, sans pour autant en être bruyante, ni moins posée. Ses épaules se relachèrent légèrement en arrière.

*Sentir en moi le chakra...*

Instinctivement Iba ferma les yeux. Le silence régnait en maître absolu dans la salle. Iba sentait son sang circulé dans son corps, le rythme de sa respiration et le regard de Shinobu posé sur lui. Il réouvrit les yeux et positiona ses mains comme son instructeur l'avait fait peu de temps avant.
Une fois qu'il fut sûr que la positions de ses mains étaient correctes, il referma les yeux et chercha à sentir cette énergie qui résidait au fond de lui, cette énergie qui était source de sa puissance.


*Je ne sens rien...*

Iba persévera. Il pouvait maintenant parfaitement sentir son sang pulser dans son corps, du coeur jusqu'aux extrémités. Sa respiration était un murmure.

*Toujours rien...*

Iba commença à appréhender, et s'il n'y arrivait pas, ça, un exercice aussi simple, comment pourrait-il prétendre être un ninja?
Comment Shinobu le prendrait-il?
L'anxiété allait lui faire perdre sa concentration.


*Du calme...
tu ne rateras rien du tout...restes concentrer...*


Mais rien à faire Iba ne sentait toujours rien. Cela faisait déjà deux bonnes minutes que lui et Shinobu étaient inactifs. Ils pouvaient sentir grandir l'impatience de Shinobu. Inconsciament, ses pensées se tournèrent vers sa famille...

*Père, mère, Aku, Nara, Négami...
vous étiez tous ninja...
Je ne dois pas échouer.*


Iba redoubla d'efforts, mais sans succès.

*Rien, rien...toujours rien...*

A cause de sa concentration, la sueur commençait à perler sur le front de notre aspirant. Iba était sur le point d'abondonner lorsqu'il sentit une petite chose chaude au fond de lui.

*C'est ça!*

Malheureusement, Iba relacha sa concentration sur le coup de la suprise et de la joie, et réouvrit les yeux.

"-Je l'ai senti, Shinobu-senseï. Je vais y arriver..."

Et sans même attendre la réponse de son professeur, Iba ferma ses yeux, se replongeant dans l'obscurité. Il lui fallut baucoup moins de temps pour retrouver la sensation douce et chaude qu'il avait senti peu de temps auparavant. Il s'efforça de la faire grandir, croitre, amplifier; pour que cette sensation devienne énorme. Là encore, la concentration était de mise. Iba, transpirant à grosses gouttes, ses bras, par moments, se crispaient. La sensation grandissait en lui, cependant il ne pourrait plus longtemps maintenir un tel niveau de concentration. Il n'était pas assez habituer à cet exercice.

*Cela grandit, mais pas assez vite...
Je ne pourrais pas tenir...*


Soudain Iba émit un ultime effort, et quelque chose en lui se brisa. L'énergie se mit à parcourir tout le long de son corps, puis se concentra en un instant dans son bras, dans sa main, dans sa paume...
Une petite boule bleue, luisante, avec des reflets argentés apparue, puis disparue presque aussitôt.


*J'ai réussi...*

Iba, interieurement était fier, mais il s'efforça de ne rien laisser paraître. Il inspirait à pleins poumons comme s'il venait de faire un sprint. D'une revers de bras, il essuya son front.

[Shinobu] "-Ce n'est pas encore cela...mais avec un peu d'entraînement, cela devrait s'améliorer."
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Sam 14 Jan - 18:43

-Cette énergie que tu as réussie à accumuler dans tes mains c’est elle qui te permettra de former ce que l’on appelle un clone.

-Malaxer son chakra est un exercice qui se doit de devenir enfantin pour toi. Cet entrainement te permettra de faire grandir cette lueur dans tes veines et t’apprendra à la ressentir pour ensuite l’utiliser et la rediriger dans les sceaux des différents jutsus.


Shinobu sentait que cela faisait beaucoup pour le jeune garçon, une avalanche de principe et de théorie venaient de le recouvrir. Mieux fallait lui laisser un peu de temps pour lui permettre de réfléchir et surtout de maitriser le malaxage de son chakra. Disons pour l’instant qu’il avait réussit à venir à bout de la leçon numéro 1 ou du moins de pousser la porte du chemin du ninjutsu.

-Bon considère ce point comme à travailler pour la prochaine fois…

Il leva les yeux en l’air ayant l’air de réfléchir à une réponse deja toute trouver. Le nombre de clone déployer à travers tout le village pour son retour commençait à le fatiguer. Chacun de leur pas se traduisait par un petit coup qui lui tirait son énergie de plus en plus rapidement. Ils avaient presque tous fini leur mission et leur présence n’étaient plus vraiment indispensable cependant il devait prendre le temps de récolter à tous leur rapport.
Pour en revenir à notre salle de cours, il posa la main sur l’épaule de Iba.


-Reviens ici demain et surtout tache de réviser au mieux le point du malaxage de Chakra.

-La leçon est terminer tu as quartier libre… demain j’espère attaquer avec toi le principe du clonage.


Encore faudrait il qu’il fasse un tour à la bibliothèque, contrairement au apparence le ninjutsu non élémentaire n’était pas le point fort du Anbu qui avait à l’époque arreter de l’étudier à partir de son rang de Chunin. Le Ninjutsu élémentaire lui paraissait tellement facile et intéressant qu’il avait volontairement délaisser le reste mais cela le rattrapait aujourd’hui. Ainsi il se devait lui aussi de revoir comment faire un clone non consistant et par la meme occasion un clone de combat.

Une autre mission l’attendait, il devait s’occuper de Chihiro et de Darok et lancer au plus vite leur formation pratique de la vie de ninja.

Concernant Iba il tacherait de ne pas lui faire faux bond demain mais il sentait qu’une fois de plus les clones aqueux allaient se montrer très utile tant il devait etre partout à la fois.

Kiri ne le ménageait pas vraiment mais comme il en fut toujours ainsi il se contenta de regarder Iba en souriant et pensant au lendemain. Il se demandait qui des deux avaient le meilleur role puis sans contexte il s'imposa une réponse qui n'en était pas vraiment une "aucun".

MessageSujet: ...   Sam 14 Jan - 20:35

Iba retrouvait peu à peu son calme, une respiration normale, un visage neutre et non rougit par l'effort. Shinobu semblait moyennement satisfait de son élève. Cela suffirait pour l'instant à Iba, bien qu'il comptait donné pleinement satisfaction à son senseï.
Comme au début de la leçon, Iba écoutait avec attention, avide de savoir.
Shinobu relativisait sa réussite.


*Il a raison, je ne dois pas me satisfaire de ce que j'ai accompli. Il n'y avait rien de difficile à cela.*

[Shinobu]"-Reviens ici demain et surtout tache de réviser au mieux le point du malaxage de Chakra.
La leçon est terminer tu as quartier libre… demain j’espère attaquer avec toi le principe du clonage."


"-Bien, Shinobu-senseï. Comptez sur moi, demain j'arriverai à malaxer mon chakra correctement."

Pour la première fois depuis qu'il s'entretenait avec Shinobu, il remarqua clairement une expression de fatigue se lire sur son visage. Iba ne lui fit pas l'affront de lui demander s'il allait bien. Son professeur quitta la salle et Iba se retrouva seul. On était au milieu de la matinée.
Iba devoir allait s'entraîner pour ne pas décevoir son instructeur demain mais qu'importe il y arriverai. La question résidait dans: "Comment s'entraîner?". Iba avait son idée, il sortit de la pièce et se dirigea vers la sortie, espérant rapidement acquérirent l'expérience qui lui manquait pour commencer à apprendre des justsus. Mais dans l'immédiat, un lac l'attendait...


[suivant: Entraînement d'Iba Hiyori]
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Sam 14 Jan - 21:17

[Iba,Shinobu +9XP RP]

MessageSujet: ...   Lun 16 Jan - 17:41

[précédent: Appartement d'Iba Hiyori]

Iba se retrouva donc dehors, marchant en direction de l'Académie. Le temps était radieux, le soleil luisait d'un jaune pâle matinal et pas un seul nuage à l'horizon.

*Dommage qu'il ne chauffe pas plus.*

Iba n'avait pas froid comme le jour de son inscription, mais on ne pouvait pas non plus dire qu'il souffrait de la chaleur. Iba s'extasiait toujours de voir la vapeur qui se formait à chacun de ses souffles. Réaction infantile, mais qui ne se résolvait pas à abandonner. Il traversait la ville à grands pas. Il avait encore les jambes engourdies et les pieds meurtris, mais il avançait sans trop de difficultés. On était bien loin de l'état misérable et pitoyable dans lequel il se trouvait hier.
Il commençait à bien connaître le chemin et il arriva quelques temps plus tard, sans encombres, à L'Académie, ce grand bâtiment blanc, aux tuiles bleus qui représentait tant pour le jeune garçon. Il rentra dans l'enceinte du bâtiment, traversa la cours et se dirigea vers une porte. il avait prit le soin de noter le numéro de la salle dans laquelle il s'était entretenu avec son senpaï, hier. Il chercha durant cinq bonnes minutes, et finit par trouver sa salle. Il toqua deux fois.


*Pas de réponse.*

Iba ouvrit la porte.

*Personne.*

Son senseï n'était pas encore arrivé. Bien, il l'attendrait. Il s'assit sur la même chaise usagée, dont le bois émit un grincement de protestation.

*J'ai un peu de temps devant moi. Essayons de voir si j'ai bien retenue la leçon.*

Il fit le vide dans sa tête, relâcha les muscles de son corps, inspira, expira. Presque immédiatement, il sentit son chakra, en lui. Il le fit jaillir par sa main. La boule obtenue était toujours d'une taille un peu ridicule, surtout par rapport à celle de Shinobu. De plus, le flux de chakra était mal maîtrisé, mais l'important, pour l'instant, pour Iba, c'était d'avoir réussit à malaxer son chakra, pour le matérialiser dans sa paume. Un sourire, et la boule disparue.

*Aujourd'hui, j'apprends le clonage.*
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Lun 16 Jan - 19:48

Shinobu poussa la porte de la salle de cours et sans surprise il vit que Iba l’attendait deja avec impatience.

-Alors Iba as-tu réussi à malaxer correctement ton chakra ?

L’étudiant acquiesce d’un signe de tete visiblement pleinement concentrer et prêt à tout les efforts du monde pour maitriser sa première technique.

-Soit commençons !

Shinobu posa une pile de livre sur la table et tourna quelques pages de l’un d’entre eux.


-Le clonage se découpe en plusieurs catégorie, le clonage non consistant qui voit le ninja créer une copie sans consistance physique de lui meme. Elle sert en général à créer l’effet de surprise ou tout simplement à servir de leurre face à l’ennemi. Bien que très simple c’est une technique redoutable qui est encore employer par les plus grands ninjas.

-Hum ? Cette phrase m’étonne un peu tout de meme.

-L’autre type de clonage se nomme le clonage consistant, à l’opposé de l’autre les clones sont capables d’infliger des blessures physiques à l’ennemi. Il demande plus de maitrise mais reste tout aussi simple d’accès que les clones non consistant. Cependant un point important doit etre noter, les clones consistants se détruisent au moindre choc.

-Leur faible cout en énergie rend leur structure instable et ne supporte pas le moindre accroc physique il est donc nécessaire de faire attention à la façon de les engager au combat.


Il referma le livre pour en prendre un autre tout en laissant ouvert devant Iba le premier à la page clonage. Laquelle était accompagner de jolie illustration et d’un dessin détaillé du parcours du chakra dans le corps.

-D’un autre coté il existe des clonages de niveau supérieur tel que le clone de combat et le clone invocateur mais leur usage est réservé au meilleur étudiant qui ont atteint le rang de Genin.

Il fit de meme avec le deuxième livre en le posant devant Iba toujours à la page ouverte.


-Donc tu as encore le temps avant de penser à ce type de clonage.

-Un certain nombre de signe est nécessaire pour invoquer un clone.

-Imite mes gestes.


-Chien, cheval et coq.

-Fais comme si tu malaxais ton chakra mais compose ces gestes en meme temps.

-C’est plutot simple, le plus dur c’est de sentir son énergie couler à flots dans son corps et plus particulièrement ces mains.

MessageSujet: ...   Mar 17 Jan - 11:58

Iba fut contentent de voir apparaître son professeur. Il portait avec lui une pile imposante de livres, les posa sur la table, puis commença à lui expliquer le clonage. Il existait deux types de clonages de base.

*Si j’ai bien compris l’un est uniquement pour la défense. Il s’agit du clonage non-consistant. Les autres, appelés clones consistants, peuvent attaquer et défendre. Mais alors, pourquoi utiliser les clones non-consistants ?*

Iba ne posa pas la question à son senpaï. Il se pencha sur le premier livre. Il ne lui fallut que peu de temps pour comprendre la différence. Les clones non-consistants requerraient beaucoup moins de chakra, de même on pouvait se permettre quelles approximations dans la quantité de chakra malaxée, ce qui n’était pas le cas des autres clones.

*Un livre très instructif. Il faudrait que j’aille à la bibliothèque plus souvent.*

Iba décida de commencer à apprendre le clonage non-consistant.

*Inutile de viser trop haut dès le début, et tachons de faire bonne impression.*

Iba répéta plusieurs fois les signes incantatoires. Il n’avait pas trop de problèmes pour les effectuer car même sis son père ne lui avait pas enseigné de techniques, il lui avait quand même enseigné les signes.

*Chien, coq, cheval.
Bien essayons !*


Il malaxa son chakra et s’étonna de la rapidité avec laquelle il réussi l’exercice.

*L’entraînement d’hier a été utile. Cependant ne prends pas la grosse tête, il s’agit de l’exercice le plus simple.
Les choses sérieuse commencent maintenant.*


Il fit les gestes incantatoires et relâcha son chakra.

«- Bushin no jutsu »

*Rien…*

Shinobu restait impassible. Iba était mécontentent de lui, mais il n’allait sûrement pas s’arrêter là. Il enleva sa veste et rattacha son bandeau sur son bras gauche.

*Pourquoi est-ce que cela à rater…*

[Shinubo] « - Tu n’as pas assez fournit de chakra. Ne me dis pas que c’est tout ce dont tu es capable ? ! »

Iba esquissa un sourire. Il n’y avait rien d’agressif dans les paroles de son instructeur, au contraire, Iba le prenait comme un encouragement. Il avait encore tout à prouver, et cela le motivait particulièrement.
Il recommença le même exercice, mais cette fois mit une quantité de chakra beaucoup plus importante. Inconsciemment, avec l’entraînement d’hier, une partie se concentra dans les pieds, trop…
Le parquet se craquela sous ses pieds, Iba malaxait trop de chakra. Ce dernier ne remarqua rien et lança la technique.


«- Bushin no jutsu »

Un clone apparut, pour imploser immédiatement. Sous le coup, Iba tomba à la reverse. La scène arracha un sourire furtif à Shinobu.

[Shinubo] « - Au moins je suis sûr que tu as du chakra en toi. Cependant si tu n’es pas capable de t’en servir correctement, il ne t’est d’aucune utilité. Chaque technique requiert doigté et précision. Compris ?
- Oui, Shinobu-sama.

Iba se releva. Il avait donc concentrer trop de chakra et avait donc fait exploser son clone avant qu’il n’ai put attendre un état stable. Iba devait donc abaisser le niveau de chakra malaxé. Il recomença, fit les signes et prononça distinctement.

«- Bushin no jutsu »

Un clone apparut, mais il ne tenait pas debout. Il s’agissait d’un corps avachit par terre.

*Encore raté…J’ai mit plus de chakra que la première fois, moins que la dernière…mais ce n’est pas encore bien jauger.*

Iba ne se découragea pas et recommença immédiatement. Etonnamment, il n’éprouva pas trop de fatigue. Il jaugea son niveau de chakra à produire.

«- Bushin no jutsu »

Un clone apparut, devant lui, guère ressemblant, mais il était debout, et son état assez stable.

*Bien, j’ai encore des progrès à faire…mais c’est déjà ça…*

« - Qu’en pensez-vous, senseï ? Comment puis-je m’améliorer ? »
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Mer 18 Jan - 18:06

Shinobu se pencha vers le clone qui semblait etre une réplique plus ou moins approximative de Iba.

-C’est manifestement un clone non consistant.

Comme pour s’en assurer il le frappa de la pointe des pieds dans la tibia droit et celui ci disparut immédiatement après le choc.

-Le clonage ne s’apprends pas en un jour, si on peut reproduire aisement les gestes pour l’obtenir sa maitrise s’améliore avec le temps. C’est d’ailleurs un superbe résultat pour la première fois je suis plutot surpris. En général les premiers clones des nouveaux étudiants sont tellement raté qu’ils disparaissent juste après avoir respirer un bouffer d’air.

Il se gratta la tete d’un air satisfait. Puis parti s’appuyer sur le mur en face de Iba.


-Bien je crois que cette leçon suffira pour aujourd’hui j’ai été agréablement surpris par ton talent à former ce clone meme si il n’est pas parfait. Tu devras travailler dans le sens du détail car c’est ce qui pourrais permettre à ton adversaire de te distinguer de tes boucliers.

-Travail bien ta maitrise de ce jutsu pour demain car le clonage consistant découle de celui ci il te faudra arriver à produire un clone sans aucun défaut criticable.


Il s’apprêtait déjà à partir, il était visiblement très presser. Il faut dire qu’il lui restait beaucoup à faire et le talent de Iba couplé à son travail personnel lui avait permis de suggérer que pour cette fois il ne tarderait pas dans les couloirs de l’académie.

Il devait se rendre sur le pont extérieur et préparer les papiers officiels du départ de Chihiro et de Darok.

Heureusement les morts ne dorment pas sinon il n’aurait jamais pu s’en sortir, plus que tout au monde il détestait toutes ces pertes de temps, remplir des papiers plein de cases et de questions stupides le dérangeait au plus haut point et laisserait volontiers cette tache à Zabuza une fois revenu.


[Iba clonage non consistant valider]
[Iba +8XP, Shinobu +5XP]

MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Jeu 19 Jan - 19:28

Iba attendait le verdict de son senpaï avec impatience. Il finit par lui donner. Shinubo semblait satisfait de son élève.

Shinobu"-Le clonage ne s’apprends pas en un jour, si on peut reproduire aisement les gestes pour l’obtenir sa maitrise s’améliore avec le temps. C’est d’ailleurs un superbe résultat pour la première fois je suis plutot surpris. En général les premiers clones des nouveaux étudiants sont tellement raté qu’ils disparaissent juste après avoir respirer un bouffer d’air."

Il prit une pose, en reprenant sa respiration, un petit sourire en coin de bouche.

Shinobu"- Bien je crois que cette leçon suffira pour aujourd’hui j’ai été agréablement surpris par ton talent à former ce clone meme si il n’est pas parfait. Tu devras travailler dans le sens du détail car c’est ce qui pourrais permettre à ton adversaire de te distinguer de tes boucliers.

-Travail bien ta maitrise de ce jutsu pour demain car le clonage consistant découle de celui ci il te faudra arriver à produire un clone sans aucun défaut criticable."


Ces mots provoquèrent une explosion d'émotions au sein du petit corps d'Iba. Il lui était impossible de définir ce qu'il ressentait; était-ce de la joie? peut-être de l'alégresse? Ou était-il simplement heureux? Nul n'aurait put le dire tant les expressions qui se lisaient sur son visage étaient contradictoire. Les derniers compliments qu'avaient reçu Iba, était ceux de son père, morts il ya de cela trois ans maintenant. Shinobu était content de lui, un sentiment de fierté grandit en lui. Il venait de trouver un nouvel objectif à sa vie: il ferait tout pour ne jamais décevoir son senseï.

*Oui, voilà une autre voie de mon nindo.*

Iba s'efforça de garder un ton neutre, malgré les multiples émotions qu'il portait en lui.

*En quelque situation que ce soit, un ninja ne doit jamais laisser transparaître ses émotions...
Je dois conserver mon calme, mon sérieux et montrer que je suis digne des éloges de Shinobu.*


Iba enfouit en lui ses sentiments et dit d'un ton mal assuré.

"- Merci, Shinobu-sama, vos compliments me vont droit au coeur. Comptez sur moi pour être prêt demain. Je maîtriserai alors le clonage non-consistant.

Le ton d'Iba se voulait assuré d'Iba, mais il était évident qu'il n'y était pas arrivé. Son professeur ne répondit que par un hochement de tête. Il semblait pressé. Iba ne dit rien et regarda son instructeur sortir de la salle. Iba se retrouva seul dans la grande pièce de cours.

*...
sûrement des affaires importantes...
bien passons à la Banque pour prendre la pension, puis ensuite entraînement. Je faut que je sois parfait demain.*


Sur cette pensée, Iba sortit de l'Académie et prit la directon de la Banque de Kiri no Kuni.

[suivant: Banque de Kiri]
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Jeu 19 Jan - 19:42

[Iba, Shinobu +6XP]

MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Sam 28 Jan - 19:31

[précédent: Banque de Kiri]

Iba respira à pleins poumons l'air frais en traversant les rues de Kiri. A chaque fois, il ressentait cette même crampe d'estomac en sortant de la Banque. Il chassa rapidement cette pensée de son esprit et se projeta rapidement dans le futur. Dans peu de temps il serait à l'Académie, Shinobu l'entendrait sûrement; ou ne tarderait pas à arriver dans la salle de cours d'Iba. Que lui dirait-il? Pouvait-il estimer que son entraînement d'hier suffisait pour prétendre maîtriser le clonage non-consistant? La réponse était simple et claire: non; il ne pouvait prétendre connaître tout les tenants et aboutissants d'une technique, même aussi basique que le clonage en un jour...même pas, une après-midi.
La vie de ninja était un entraînement quotidien, faites d'aléas, d'apprentissage et de constantes révisions. Il aurait été très prétentieux de prétendre contrôler parfaitement le clonage non-consistant.
Que ferait-il si son senseï lui demandait s'il avait réussit? Que lui répondrait-il? Le mieux restait quand même de lui dire qu'il était en bonne voie mais que "Rome ne s'était pas construite en un jour".
Iba continuait de marcher dans les dédales de Kiri, toujours pensif, la neige avait complètement fondue. Un vent venue du Nord, puissant et violent, balafrait le visage meurtri des passants. Iba pressa le pas, non seulement il avait hâte d'apprendre de nouvelles techniques avec Shinobu, mais il était pressé de ne plus être en proie au vent et ses bourrasques assassines.
Il arriva au seuil de l'Académie, traversa d'un trait la cour et rentra dans la place. Il se souvenait bien de l'emplacement de sa salle de cours. Il n'aurait pas à la chercher comme la dernière fois. Sur la porte d'entrée était placardé une feuille sur laquelle on pouvait lire.


"Félicitations aux aspirants Zen Azechi et Tomohiko Ushiba pour leurs promotion au rang de genin de Kiri"

Il ne connaissait pas ces personnes, à vrai dire Iba ne connaissait personne. Non pas qu'il n'ait pas envie d'avoir des amis, ou même des connaissances, mais à chaque fois qu'il allait vers quelqu'un, qu'il se présentait, le regard doux se changeait en un froid, dur, et quand les gens ne lui disaient pas ce qu'ils pensaient de lui tout haut, ils faisaient tout pour le fuir, l'éviter. Il portait une marque invisible, qui se rattachait et entachait son nom.

*Fils de Réprouvés.*

Iba avait donc cessé d'aller au devant, tenter d'établir un contact. C'était inutile. Il ne se plaignait pas de son sort, celui de sa famille avait été bien plus tragique. Quoique, la solitude n'est-elle pas plus dure que la mort?
Iba n'avait pas la réponse à cette question.
Cependant, aussi improbable que cela puisse paraître, quelqu'un était passé outre ces considérations, quelqu'un l'avait traité comme un être normal, comme un jeune garçon ordinaire: Shinobu. Voilà pourquoi il avait tant hâte de le revoir et si peur de le décevoir.


*Cela n'arrivera pas.*

Iba longeait furtivement les couloirs et arriva à sa salle d'enseignement. Il ouvrit la porte. Comme hier il était en avance, Shinobu n'était pas encore arrivé; Iba espérait qu'il n'avait pas trop de travail. Il s'assit tranquillement sur une des vieille chaise qui meublait la salle et attendit.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Sam 28 Jan - 19:45

Shinobu toujours adosser à la machine à café ninja de l'académie repéra facilement que Iba était au rendez vous. Comme d'habitude celui ce était tout simplement à l'heure du moins pour le prouver shinobu aurait du avoir une montre. Considéront que pour lui c'était juste le bon moment. Iba paraissait un peu stresser vu la vitesse à laquelle il s'était jeter dans sa salle d'étude. Shinobu n'était pas stupide mais ne forcerait jamais le jeune graçon à lui parler de ses problèmes, il était certain que le moment venu il parlerait de lui meme.
En attendant il voulait attaquer avec lui aujourd'hui une autre part de son enseignement. Ils allaient en fin pouvoir attaquer un sujet que Shinobu connaissait plus que quiconque, le ninjustu élémentaire de Kiri.

Shinobu entra lentement dans la salle et salua Iba de sa voie forte.


-Salut Iba aujourd’hui nous allons attaquer un nouveau sujet sans aucun rapport avec les précédents. Cette fois je vais t’enseigner le ninjutsu élémentaire de Kiri.

Pas de livre et d’explication douteuse cette fois, Shinobu nageait dans son élément et personne n’aurait pu le faire vivre auprès d’un élève mieux que lui.


-Si je me souviens bien c’est cette voie que tu comptais suivre.. pas de regrets ? il existe la médicine ou encore le taijutsu il est encore temps de changer mais la décision final n’appartiens qu’à toi.

MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Dim 29 Jan - 12:53

Iba attendait patiemment que Shinobu arrive. Pour passer le temps, il se mit à regarder parla fenêtre, dehors, il faisait beau, bien que le vent balaye le paysage de son souffle puissant. Il n'eut pas le temps de penser bien longtemps au vent, car la porte de la salle s'ouvrit, laissant apparaître une silhouette familière.
Iba sourit lorsqu'il vit rentrer son senpaï dans la salle d'étude. D'une voix forte et maîtrisée, il salua le jeune garçon.


[Shinobu]" - Salut Iba aujourd’hui nous allons attaquer un nouveau sujet sans aucun rapport avec les précédents. Cette fois je vais t’enseigner le ninjutsu élémentaire de Kiri."

* Le ninjutsu élémentaire de Kiri, mais je pensais que j'allais continuer à apprendre le clonage?!*

Iba garda ses pensées pour lui, Shinobu n'avait pas finit de s'exprimer, les réponses viendraient peut-être avec la suite du discours.

" - Boujour, senseï."

Iba inclina légèrement la tête en signe de respect, puis entendait Shinobu reprendre la parole, la releva.

[Shinobu]" - Si je me souviens bien c’est cette voie que tu comptais suivre...pas de regrets ? il existe la médicine ou encore le taijutsu il est encore temps de changer mais la décision final n’appartiens qu’à toi."

Le taïjutsu, la médecine...et puis le ninjutsu. Aussi loin qu'Iba se souvenait, le ninjutsu avait toujours été une prédominance dans sa famille, pourquoi? Il n'en savait rien. Mais quelque chose, de profondément ancré en lui, lui dictait de prendre comme voie le ninjutsu. En effet, inconsciemment, c'était le voie qui l’attirait le plus. Encore une fois, il lui était impossible de savoir pourquoi.
Il suivrait les traces de sa famille, laissé dans une neige en deuil. Il se dépêcherait de remonter ces traces, avant qu'elles ne s'effacent à jamais.
Oui, il avait décidé, le ninjutsu serait sa voie.
Iba sentait pesé sur lui le regard inquisiteur de son maître, il sentait qu'il brûlait d'envie de lui apprendre les jutsu de Kiri. Un autre sourire se dessina sur les lèvres d'Iba lorsqu'il prononça ces paroles, une certaine fierté ans la voix et une légère tension parcourant son corps.


" - J'ai fait mon choix, Shinobu-sama. J'apprendrai le ninjutsu de Kiri, et terrasserait les ennemis du village avec."

La phrase théâtrale fit légèrement sourire Shinobu. Iba lui rendit le sourire. il savait qu'il n'avait pas besoin d'être aussi droit que cela dans ses propos, l'attitude de Shinobu le lui faisait comprendre. Il se détendit un peu et continua.

" - Bien que je brûle d'impatience d'apprendre les jutsus de Kiri, il me semble que nous devions apprendre le clonage consistant aujourd'hui. Mais qui sait peut-être aurons-nous le temps de poser les bases de ses deux techniques aujourd'hui. Qu'en pensez-vous, Shinobu-sama?"
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Dim 29 Jan - 13:32

Le Anbu se sentait géner, le bon vieux clonage consistant n'avait jamais été son fort et il ne l'avait pas travailler ni réviser, il espérait qu'un piètre démonstration ferait l'affaire. En tout cas il allait se laisser le temps d'y réfléchir pendant que Iba allait apprendre à manier ou plutot à créer de l'eau dans un premier temps.

-La première étape est de créer de l'eau pour employer le ninjutsu de kiri.

-Sans une source aqueuse tu ne peux pas lancer les jutsus de Kiri car ils nécessite tous une grande quantité d'eau.

-Concentre ton chakra dans l'air et laisse le s'échapper, l'oxygène formera grace au liaison que formera ton chakra avec le dihydrogène.

-Ton chakra doit couler dans l'air comme l'eau coule sur le sol.

-Prends ton temps c'est quelque chose que tu dois sentir et pas forcer à se faire.


Le anbu cherchait dans sa tete le meilleur moyen de montrer comment faire un clone consistant. Si il était capable de les réaliser mécaniquement il ne souvenait pas vraiment de comment il y arrivait. En attendant iba lui laissait un peu de temps avec l'entrainement à la création d'eau.

-Il n'y a pas de signe incantatoire particulier malaxe ton chakra et laisser couler.

MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Lun 30 Jan - 18:48

Iba perçut une légère expression qui courait sur le visage de son senpaï, mais comme à son habitude, il cachait bien ses émotions et Iba ne put deviner ce qui préoccupait son senseï.

[Shinobu]"- La première étape est de créer de l'eau pour employer le ninjutsu de Kiri.
Sans une source aqueuse tu ne peux pas lancer les jutsus de Kiri car ils nécessite tous une grande quantité d'eau. Concentre ton chakra dans l'air et laisse le s'échapper, l'oxygène formera grâce au liaison que formera ton chakra avec le dihydrogène.
Ton chakra doit couler dans l'air comme l'eau coule sur le sol.
Prends ton temps c'est quelque chose que tu dois sentir et pas forcer à se faire."


Créer de l'eau, Iba devait créer de l'eau. Iba accusait encore le choc.

*Il est possible de créer de l'eau. C'est incroyable.*

Il y avait donc des techniques aussi extravagantes que cela. Iba se doutait qu'il y en avait d'autres bien plus cocasses[qui a dit sexy-méta Razz ].Iba se concentra, l’exercice demandé par Shinobu était loin d'être facile, d'autant plus qu'il ne ressemblait en rien au clonage non-consistant. Iba avait bien compris en quoi consistait la technique: il devait changer son chakra en eau, mais comment? Là, résidait tout le mystère. Un poids soudain vint s’abattre sur ses épaules, il n'avait vraiment aucune idée de ce qu'il devait faire; et s'il échouait, que dirait Shinobu. Iba se souvint d'une des paroles de son père: "seuls ceux qui ont essayé ont réussi".
D’un regard circulaire, il dévisagea l’ensemble de la salle d’étude, comme pour y trouver une réponse quelconque à son problème. Il connaissait bien la pièce, qui était sobre et silencieuse ; parfaite pour enseigner. Les murs blancs, la porte en bois, le vieux mobilier…et les fenêtres condamnées, qui laissaient entrevoir de fins raies de lumières. Rien dans la salle n’était susceptibles d’aider Iba, il devrait utiliser son instinct.
Il devait déjà, en premier lieu, malaxer son chakra. Il se concentra, et comme à l’accoutumer, lorsqu’il apprenait avec Shinobu, il ferma et les yeux, sentant le silence envahir la pièce, que seul le bruit de la respiration des deux individus présents troublait. Il trouva rapidement la petite chaleur en lui. Il ne savait pas s’il fallait beaucoup de chakra pour utiliser cette technique, par prévention, il préféra en malaxer une grande quantité. Hier, il s’était retrouvé à genoux, suite au lancement de la technique « clonage consistant », mieux valait ne pas recommencer. L’effort se lisait sur le visage du jeune garçon, une goutte de sueur perla. Il sentait son chakra, qu’il venait de mobiliser, circuler pleinement dans son corps.
Que faire maintenant de tout ce chakra ? Il fallait provoquer une réaction avec l’air. Iba diffusa donc son chakra dans l’air, une fumée bleutée le caractérisant. Iba faisait des efforts monstrueux pour tenter de contrôler son flux de chakra, ne pas en relâcher trop ou inversement pas assez. Il ne réussissait guère cet exercice, son contrôle d’énergie était encore bien mauvais. Il commençait à y avoir de plus en plus de fumée bleutée dans l’air, mais toujours rien.


*Que faire ?

Penses à l’eau, comme lors du clonage non-consistant, où tu pensais à ton propre reflet.*


Iba se concentra fort sur une image d’eau, d’abord celle qui coulait du robinet, toujours rien ; celle de sa douche, encore un raté ; puis celle du lac…et enfin celle de la mer…mais rien ne se produisit. Iba ne pouvait conserver sa concentration plus longtemps, il s’arrêta donc. Pourquoi cela n’avait-il pas fonctionner ? Il n’en savait rien.
La fumée commençait à se dissiper, Iba haletait, cet exercice était épuisant. De plus, il lui manquait quelque chose pour réussir cette technique, il n’arrivait paas à mettre le doigt dessus et cela l’exaspérait profondément.


*Concentre ton chakra dans l'air et laisse le s'échapper, l'oxygène formera grâce au liaison que formera ton chakra avec le dihydrogène.
Ton chakra doit couler dans l'air comme l'eau coule sur le sol.
Prends ton temps c'est quelque chose que tu dois sentir et pas forcer à se faire.

Quelque chose qui doit se sentir ; ce n’est pas ce que j’ai fait, j’ai juste essayer…de le faire.*


Il devait donc sentir l’eau, en lui, mais aussi autour de lui. Iba referma les yeux, et replongea dans son état de transe, conscient du regard que portait son professeur sur lui. Il se devait de réussir vite, la quantité de chakra qu’il utilisait était trop importante pour pouvoir se permettre plusieurs échecs. Sentir l’eau, l’humidité dans l’air, la moindre particule aqueuse en suspension autour de lui. Il recherchait l’osmose avec l’eau, il ne devait plus faire qu’un. Iba repensa à la mer, qu’il avait vu quelles années auparavant. Une vaste étendue d’eau, immense, incommensurable ; parfois si puissante et furie, tantôt si douce et calme. Il repensa aussi à la plage, du sable blanc, chaud lorsqu’il y avait beaucoup de soleil, mais aussi grisâtre, les jours de pluie. Il en vint aux vagues, qui venaient s’effondrer sur le bord du rivages, inéluctablement, inlassablement, encore et toujours, dans un mouvement de flux et de reflux. Son esprit se perdait dans ses souvenirs, dérivant sans but précis, seul la pensée de l’eau restait présent. Iba ne sentait plus le poids de sa concentration et de l’effort qu’elle engendrait. Il n’était plus dans la salle d’entraînement avec Shinobu. Non ; il était loin, très loin de tout cela. Il marchait dans le sable, et longeait la mer, regardant le soleil se coucher au loin et décrire un arc de cercle aux couleurs dégradées, dans le ciel. Iba pouvait entendre le bruit de la mer, au plus exactement le bruit des vagues se brisant sur le rivage. Devant lui se tenait son vieil homme, grand, fort, les cheveux gris, et le regard d’un bleu perçant. Il se retourna vers Iba.

[???] « - Que fais-tu ici, petit ?
- …
[???] - Shinobu-sama va s’impatienter, tu devrais rentrer. »

La vision disparue. La mer, le sable, les vagues firent place à une salle de cours. Iba était en sueur ; il ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver. Etait-ce réellement quelqu’un qui venait de lui parler, par télépathie ou autre quelque chose de similaire, ou simplement son inconscient. Iba n’en revenait pas, il lui semblait n’avoir fournit aucun effort et pourtant il se sentait épuiser, vider.
Ce qui le choqua le plus, se fut la découverte d’un cercle d’eau autour de sa personne, fin, mince. Il était quasiment sûr que l’on ne pouvait pas lancer un jutsu aqueux avec aussi peu d’eau ; mais le fait était là : il y avait bien de l’eau autour de lui. L’idée de penser à l’eau pour ne faire qu’un avec elle devait être une des bonnes solutions pour utiliser ce jutsu. Shinobu semblait dubitatif, mais la patience devait être une de ses nombreuses vertus, il laissa continuer l’étudiant, tout en observant précisément la scène. Iba fit le point sur ce qui c’était passé. Apparemment, le fait de replonger dans ses souvenirs en liaison avec la mer avait réussit à débloquer le jutsu, seulement il n’avait pas été efficace, la preuve : la quantité d’eau créer, vraiment médiocre.
Tout en pensant à ses réflexions, Iba calmait son rythme respiratoire, s’essuya le front, puis le visage. Deux minutes plus tard, il se sentait beaucoup mieux.
Iba fit appel à ses maigres connaissance pour trouver l’origine du problème. Ces dernières se résumaient presque entièrement à son entraînement au clonage non-consistant. Quel avait été ses sources d’erreurs, d’échec hier.
Il avait exercé un mauvais contrôle sur son chakra…en utilisant parfois trop ou pas assez.
Il n’avait pas eut un bon contrôle sur ses pensées, pour faire mouvoir son clone.


*Contrôle, il semblerait que se soit un des maîtres mots de l’apprentissage.*

Iba comprit alors qu’il n’avait pas eut de contrôle sur ces pensées, il s’était laissé voguer, comme un bateau à la dérive. Il ferma les yeux et s’efforça de retourner à l’endroit qu’il venait de quitter. Il revit la mer et ses vagues. Le vent caressait doucement son visage. Iba inspirait l’air marin. Un bruit, Iba fit volte-face : le même vieil homme.

[???] « - Alors mon petit, tu as réussit ?
- …
[???] - Si tu es revenu ici, j'en déduit que non.
- …
[???] - Tu n’est pas très bavard.

Tu me sembles perdu, si tu veux réussir, il faut réussir à te trouver. Cela me semble évident, n’est-ce pas jeune homme. »


Iba acquiesça mollement par un signe de tête. Le vieil homme lui sourit. Un puissant bruit venu des flots, Iba dirigea son regard vers la mer. Ce n’était rien qu’une vague. Il retourna sa tête, le vieil homme avait disparut. Iba n’y comprenait rien.

*Se trouver, que peux bien signifier un tel charabia.*

Perplexe, Iba longea la côte, le regard porté vers l’horizon. La mer était là, la solution aussi, comment faire pour l’attendre. Il devait contrôler ses pensées, le maîtriser pour en tirer le meilleur. Mais là encore il se heurta au mur de la connaissance, il lui était impossible de le franchir sans. Comment maîtriser ce songe ?
Au loin, une forme se dessinait, peut-être le vieil homme. Iba courut le rejoindre, il pourrait sûrement lui expliquer sa phrase. Cependant plus il se rapprochait de la silhouette, plus il devenait évident que ce n’est pas l’homme qu’il a vu tout à l’heure. Il s’agissait d’un jeune enfant, il construisait un château de sabla au bord de l’eau. Il avait six, sept ans au plus, et semblait bien s’amuser. Il souriait, riait, en modelant les formes de son château ; il était insouciant, heureux de vivre le moment présent. Soudain il repéra le présence d’Iba.


[???] « - Bonjour, comment vas-tu ?
Je m’appelle Iba…
Iba Hiyori, et toi ?


Iba ne répondit pas, la surprise était trop grande. En effet, c’est bien lui, mais plus jeune, avant…avant d’être un des Répouvrés. L’enfant lui sourit, Iba ne réagit pas, il n’y arrivait pas.

[???] « - Dis, tu veux jouer avec moi ?

Puis il se leva et s’en alla mettre les pieds dans l’eau salée.

[???]« Allez ! viens ! Elle est bonne. »

Brusquement les pieds du garçon semblèrent disparaître, fondre dans l’étendue aqueuse. Iba courut le rejoindre et le sortir de l’eau, avant qu’il ne s’évapore complètement. Iba était à deux doigts de l’attraper mais le petit garçon se dissipa dans un nuage de fumée. Les pieds dans l’eau, Iba tourna la tête à droite, à gauche pour trouver l’enfant, pour se trouver, en fait. Mais il n’y a personne. Il était seul ; oui, seul, et cela depuis longtemps. Il tomba à genoux, les forces lui manquaient. Le cœur d’iba se chargea de tristesse, à cette pensée. Il avait envie de pleurer, après tout personne ici ne le verrait, pourtant les larmes ne vinrent pas. Tête baissée, il contempla son reflet dans le miroitement de l’eau.
Une vague, son visage s’altèra, il semblait étrangement plus jeune, c’était juste un effet d’optique. Intrigué, Iba regarda de plus près. Un mirage, c’était bien lui dans le reflet, personne d’autre…personne pour être avec lui. Un éclat attira son regard, c’était son bandeau qui l’avait provoqué. Son bandeau, celui de Kiri no Kuni. Il approcha sa main pour toucher l’image.


*Je ne suis pas seul, Kiri est ma nouvelle famille. A moi de m'y faire accepter.*

Le jeune garçon réapparut, les pieds dans l’eau à cinq mètres de lui, toujours le sourire aux lèvres.

[???] « - Tu as enfin compris. Tu… »

Une forme surgit de la mer…un homme, un énorme katana à la main. Il allait tuer le jeune garçon sous les yeux d’Iba. Il portait une veste de ninja et un bandeau du pays de la foudre. Un chuunin de Kumo ! Sa haine ressurgit en un instant, ses muscles se bandèrent, ses mains se levèrent, l'eau les suivirent.

« NON ! »

L’eau, aux pieds d’Iba s’envola, pour former des nombreux pics de glaces, qui transpercèrent de part en part l’assassin. Le corps de l’homme disparut, aussi mystérieusement qu’il était venu.
Comment Iba avait-il put faire cela ? Le petit garçon souriait toujours.


[???] « - C’est en toi . »

Puis tout disparut. Le noir complet, une vive douleur, qui heureusement s’estompa aussi vite qu’elle était apparut. Iba ouvrit les yeux. Il était dans la salle de cours ; son chakra jaillissait de lui comme d’une fontaine. Autour de lui, des cercles aqueux en suspension dans l’air, il y a au moins un dizaine de litres d’eau.
Iba ressentit une immense fatigue, il dû relâcher son effort et sa concentration, les cercles s’écrasèrent sur le sol, dans un « splash » sonore. Iba alla s’asseoir sur une chaise. Il avait besoin de souffler un peu, ses muscles lui faisaient mal et il avait l’impression d’avoir un tambour dans la tête. Il ne savait pas comment, pourquoi, il avait réussit, c’était un mystère qu’il lui faudrait élucider.
Le plus impressionnant, dans cette péripétie, fut dévoilé par l’horloge de la salle, cela faisait seulement une minute qu’Iba était parti dans ses songes.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Lun 30 Jan - 21:58

-Le clonage consistant hum.

Il se remémorait rapidement les signes nécessaire et réfléchit à ce qu’il avait put ressentir la première fois qu’il avait manié cette technique. Il avait beau fouillé rien de précis ne lui revenait. Cette technique était devenu très mécanique chez lui et ne l’avait personnellement jamais apprécié.
Les signes étaient identiques à ceux du clonage consistant mais le dernier sceaux différait et demandait un apport supplémentaire en chakra.

Shinobu regardait avec attention l’eau en suspension dans l’air puis tendit doucement la main jusqu’à ce que ces doigts trempent légèrement dans l’eau. Un courant parcourut les nombreuses flaques d’eaux et elles se dirigèrent vers les doigts du anbu. Il condensa les litres d’eaux en une petite bille qu’il garda dans le creux de sa main toujours en suspension au dessus de sa pomme. Le jeune garçon avait rapidement compris comment faire et il ne put que s’en réjouir. Il avait pris le temps qu’il lui fallait mais y était arriver. Il n’était pas fatigué et semblait pouvoir continuer. Il ne faisait aucun doute que le jeune garçon avait deja été formé pour cet technique car une telle réussite était rare chez les étudiants et meme exceptionnelle.

Il croisa les bras et prit un air sérieux.


-Bien la création d’eau semble quelque chose de deja acquis pour toi, sans plus attendre passons au clonage consistant.

Il serra les dents au moment de prononcer les derniers mots de sa phrase et s’empressa d’en terminer le plus vite possible.

-Si tu connaissais deja cette technique il fallait me le dire.

-Les sceaux du clonages consistant sont les memes que pour le non consistant à l’exception du dernier. Il te faudra remplacer le coq par le cheval.


Il joigna ses doigts et montra le signe en question au cas ou Iba aurait eu un doute.

-Le dernier signe et comme tu as deja du le deviner la clé de cette technique. Il te faudra y mettre le double d’énergie que pour le clonage sans consistance. Cette technique te paraitra peut etre un peu épuisante au début mais elle devient assez indispensable dans un combat.

-Certains combats ne se gagnent d’ailleurs que parce que l’adversaire à une bonne maitrise de cette technique. Avec les spécialistes Taijutsu c’est très souvent le cas.


Il continuait à songer que pour un maitre ninjutsu le meilleur des clones restait le clone non consistant comme bouclier. Bien que dans certains cas ils pouvaient s’avérer utiles mais cela restait en général plutot rare.

MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Mar 31 Jan - 11:36

Iba, toujours assis sur sa chaise, dévisagea son senseï. Il semblait un peu perdu dans ses pensées, et en même temps, il observait ses faits et gestes avec attention. Ces deux états étaient bien sûr totalement antagonistes, pourtant Shinobu semblait y parvenir. Son maître s'approcha doucement des flaques d'eau qui se parsemaient dans la classe et d'un geste fluide, les réunit et compacta en une seule minuscule bille d'eau. Iba était sidéré, il lui fallut une bonne minute avait de revenir à la réalité. Le sol était sec, plus une trace d'humidité. Toute l'eau se trouvait alors dans la main de Shinobu. Iba était littéralement estomaqué.
Le court repos qu'il avait peut prendre sur la chaise ne lui suffisait guère, mais il devrait faire avec. Plus vite il assimilerait les techniques, mieux cela voudrait pour lui et Kiri. Mais serait-il capable d'apprendre deux techniques en un si court laps de temps? Ce défi tentait Iba, il allait le relever, haut la main.
Shinobu expliqua rapidement le clonage consistant; il semblait pressé dans finir avec ce sujet...peut-être qu'apprendre le clonage consistant le dérangeait? Iba ne serait le dire.
Hier, il avait rapidement vu le clonage consistant, les prérequis, les bases en quelque sorte pour apprendre la technique. Il s'agissait d'une variante du clonage non-consistant.

Iba se leva et s'avança devant Shinobu. Il se força à garder un rythme respiratoire stable et à calmer les tremblements successifs de son bras gauche. Une fois un peu plus d’aplomb, Iba se mit en position. Comme lors de son entraînement, il devait faire apparaître un clone. Il fallait juste changer un signe incantatoire et malaxer plus de chakra ; en théorie, rien de très compliqué.
Il refit plusieurs fois les signes incantatoires, pour les mémoriser et les visualiser. Il sentit son pou s’accélérer, la tension et l’adrénaline montées en lui ; le regard de Shinobu était posé sur lui. Il esquissa un sourire et entama le malaxage de son énergie. Le rodage commençait à se sentir, il parvenait de mieux en mieux, et surtout de plus en plus vite à trouver son chakra en lui. Rapidement il se remémora les paroles de son senseï et les écrits qu’il avaient lu la veille.


*Bien, allons-y !*

Il effectua les signes incantatoires, libéra son chakra en deux temps, un pour l’énergie interne, un pour l’enveloppe du clone.

« Kage bunshin »

Rien, même pas un clone non-consistant. Iba n’en revenait pas, il s’était entraîné dur, hier, et il arrivait seulement à ce résultat. Iba se déconcentra, l’échec lui faisait perdre tout ces moyens. Il devait se ressaisir.

*Pourquoi ai-je échoué ?*

Au fond de lui, Iba le savait parfaitement, il ne s’était pas encore remis de son « voyage ». Il n’arrivait pas à se concentrer sur ce qu’il faisait. Il cherchait une réponse à ses questions et non à réussir l’exercice de Shinobu. Il fallait qu’il mette de côté ses interrogations. Il y réfléchirai plus tard ; pour l’instant, il devait uniquement être à ce qu’il faisait et oublier la mer et les vagues. Il fit le vide dans son esprit. Ne pensant à rien, si ce n’est son apparence physique. Il recommença les signes incantatoires, libérant encore du chakra.
Dans un nuage de fumée, un clone apparut. Iba sentit la fatigue monter en lui, tandis que son chakra s’échappait de son corps. Il se força à la chasser de son esprit. Cependant même s’il y arrivait mentalement, son corps lui, montrait clairement des signes de faiblesse.
Iba observa attentivement sa copie. Est-ce un clone non-consistant ou un consistant ? Iba ne savait pas. Le mieux pour lever l’indétermination était de lui faire prendre un objet, la réponse apparaîtrait alors. Iba se concentra sur ses pensées et dirigea le clone vers une des deux chaises de la salle.


*Assieds-toi.*

Mais le clone n’eut même pas le temps d’amorcer son geste. Il disparut dans une explosion peu bruyante. Iba n’avait pas réussit à maintenir une concentration suffisante. Iba se tourna vers son tuteur.

« - Pensez-vous qu’il s’agissait d’un clone consistant, senseï ?
Pourriez-vous me donner des indications supplémentaires sur la technique ? »


Iba aperçut cette fois un air quelque peu gêné sur le visage de son professeur. Il se dépêcha de se rattraper, en changeant de sujet ; il ne souhaitait pas s’attirer les foudres de son maître.

« - J’ai lu que le clonage consistant était quasiment similaire à une technique appelée clonage aqueux, peut-être serait-il plus simple d’apprendre d’abord cette technique avant le clonage consistant ?

Le visage de son professeur reprit un masque de neutralité.

[Shinobu] « - Aurais-tu l’esprit ailleurs, Iba, pour ne pas avoir réussit à différencier un clone non-consistant, d’un consistant?
En ce qui concerne la technique, je ne peux guère plus te donner d’indications. Il s’agit juste d’une variante. Aurais-tu des difficultés à appréhender ce concept ?
, dit-il d’un air légèrement provocateur.
- …,
Non. Je vous prie de m’excuser pour mon manque de concentration et de discernement, Shinobu-senseï. Je vais y arriver. »


Sur ces mots, Iba se remit en position. Il devait se concentrer sur une et une seule pensée, le clonage, rien d’autre. Il se remémora sa physionomie, son visage, ses vêtements, et tout autres signes caractéristiques de sa personne. Il puisa au fond de ses réserves d’énergie. Bientôt, il serait à « sec ».

*J’y arriverai coûte que coûte et je n’aurai pas à rougir d’une défaite devant Shinobu.*

Il envoya deux vagues successives de chakra pour former son clone et effectua les signes.

« Kage bunshin »

Il sentit l’énergie le quitter et la douleur le prendre. Il serra les dents. C’était encore supportable ; et il s’efforça de garder bonne figure face à son senpaï.
Un clone apparut. Une copie, une mimique de lui-même. Iba n’avait plus de doute, c’était un clone consistant. Néanmoins il n’osa pas le faire se déplacer, de peur de le faire exploser. Il attendait le jugement de son senseï.


[note : Shinobu, je t’ai fait parlé. Si cela ne te conviens pas, j’éditerai en conséquence. Merci]
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Mar 31 Jan - 23:51

[ça ne me gene pas ^^ d'autant que je vais faire de meme.]

Le nuage de fumée dégager par l'explosion de l'invocation recouvra un instant la salle de classe avant d'etre rapidement chasser vers l'extérieur. La réalisation des gestes, la concentration autant de facteurs qui avaient jouer en la faveur de Iba pour ce coup ci. Nul doute qu'il était le résultat d'un long travail avant la séance et shinobu ne pouvait à présent que se réjouir du résultat. Restait à prouver que ce clone en avait un peu dans le ventre.

Shinobu lui tourna autour et penchait sa tete de droite à gauche pour capter tout les angles possibles dans la création de son disciple. A première vue le clone était assez ressemblant c'était de bonne augure pas suffisant pour prononcer le verdict final.
Shinobu leva la voix pour guider Iba dans la suite des opérations.


-Si c'est bien un clone consistant il devrait etre capable de frapper le mur de la salle sans disparaitre.


Iba releva la tete visiblement peu confiant mais le regard de shinobu portait à lui dire de tenter sa chance sans tarder.


-N'hésite pas ordonne lui de frapper !

-Clone attaque le mur de l'académie.

Attaque n'était peu etre pas le meilleur terme à employer mais dans les moments de stress seul les mots les plus simples nous revenait en tete.
Le clone élança son bras et frappa le mur de l'académie. Un bruit sourd s'en suivit, le choc avait bien eu lieu. Le clone lui restait devant les deux protagonistes et se retourna vers Iba comme pour attendre la suite des instructions.


-Plus aucun doute possible il s'agit d'un clone consistant...
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Mar 31 Jan - 23:52

[Iba +6XP clonage consistant et création d'eau validés]
[Iba, shinobu +8XP RP]
[Demain c'est mercredi et comme d'habitude je travaille l'après midi alors ne rester par coller à votre PC en attendant une réponse en live. Qui a dit féniace de lycéen ?]

MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   Mer 1 Fév - 17:06

Iba était fatigué, mais le simple fait de recevoir l'approbation de Shinobu, le requinqua. Son clone venait de taper à même le mur de la salle, sans crainte, ni appréhension. Un sinistre craquement s’était fait entendre, mais pas un cri ne fut émit, ni une larme versée. Iba se rendit compte que les clones étaient des armes, rien de plus. Pendant un instant, la ressemblance, les mouvements lui avait fait croire à un être réel, pensant, vivant. Il avait été berner par sa propre illusion. Il se trouvait quelque peu honteux d’avoir été prit à son propre subterfuge..
Néanmoins, il semblait avoir réussit son défi, apprendre deux techniques en une seule séance. C’était assez éreintant, mais la réussite avait un coût, comme toute autre chose. Shinobu, après avoir authentifier le clone comme consistant, s’en était approcher et d’un petit coup sec l’avait fait disparaître. Iba se redressa pour faire face à son professeur. Ce dernier se tourna vers lui, toujours aussi serein et maître de sa personne. Il marqua facilement l’état un peu déplorable d’Iba et émit un bref sourire.


[Shinobu] « - Bien, le cours est fini pour aujourd’hui. Travailles bien tes techniques nouvellement apprises. Nous nous retrouverons, ici, demain, pour reprendre les cours. »

Shinobu marqua une courte pause, passa sa langue sur ces lèvres et reprit la parole.

[Shinobu] « - Reposes-toi aussi… »

Iba était un peu étonné, mais apprécia grandement les paroles et l’attention de son senseï.

« - Oui, je ferais attention. Merci Shinobu-sama »

Shinobu sortit, comme à son habitude, en premier de la salle et s’en retourna à ses autres activités. Iba se retrouva seul, dans la grande pièce. Il avait beaucoup de choses à faire et encore plus à élucider. Il décida que la salle de classe n’était pas le lieu le plus propice pour réfléchir à tête reposée. Il allait rentrer chez lui et se reposer comme Shinobu lui avait demandé. De plus, prendre l’air, ne pourrait que lui éclaircir les idées.

[un petit post juste pour clôturer la fin du cours
suivant : Appartement d’Iba Hiyori]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours à l'académie d'Iba   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cours à l'académie des Voleurs Patentés de Travia
» Cours de l'Académie Sith
» Cours à l'académie d'Iba
» Premier cours à l'Académie Tsuki [Cours d'éducation civique] [PV n'importe quel élève]
» Cours de combat à main nue à l'Académie des Voleurs Patentés (seulement pour les VP de 13 à 15 ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-