Partagez | 
 

 Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 8 Mai - 22:10

Présentation : Iba Hiyori – Fils de Réprouvés


La lumière commençait à percer à travers les rideaux et une douce tiédeur envahit doucement la pièce. Au loin, le soleil débutait sa course quotidienne. Iba était déjà réveillé depuis longtemps, le sommeil n’avait pas daigné le prendre longtemps ; la nuit avait été courte.
Allongé dans son lit, les yeux ouverts, rivés sur le plafond. Il ne bougeait pas, il se reposait calmement, sentant son sang reflué aux extrémités de son corps et sa respiration, sereine et maîtrisée. Il laissait sa pensée errée, sans but précis…mais même comme cela l’appréhension était toujours là.
Finalement, lorsque la lumière se fit plus intense, transperçant les rideaux telles des lames lumineuses, Iba se leva. Il rabattit les rideaux de chaque côté de la fenêtre. Eblouit un court instant, il retrouva rapidement une vision claire. Son regard vogua alors sur la parcelle de ville qui s’élevait sous sa fenêtre…


*Il a neigé cette nuit. Comme tout les hivers à Kiri.*

Les toits des habitations et les rues étaient recouvertes d’une épaisse couche de neige. On en voyait certaines qui dégageaient une fumée opaque par une quelconque cheminée. Iba imaginait déjà les cris de joies des autres enfants de son âge, jouant avec cette matière blanche.

*Futile, puéril…ce n’est rien de plus qu’un jeu grotesque.*

Il se retourna et d’un regard circulaire, dos à la fenêtre, balaya sa chambre. Le mobilier était simple, peu important et de manufacture moyenne. Devant à lui, son lit, dont la tête était collée au mur à sa gauche, bordée par une table de nuit neutre. Sur sa droite, une porte qui menait à la deuxième et dernière pièce qui constituait son « chez-soi » : la cuisine [En excluant la salle d’eau]. Son regard fila sur les murs, dont la nudité aurait pu en surprendre plus d’un, puis se fixa sur le reflet que la porte-miroir de son armoire lui renvoya. Face à lui se dessinait un jeune garçon, d’une dizaine d’années, les cheveux court, d’un brun ombragé, les yeux de la même couleur, la peau pâle. Il était de taille et de constitutions moyennes. Vêtu d’un simple caleçon gris clair, et le torse nu, on pouvait remarquer une entaille cicatrisée d’une taille non négligeable un peu en dessous de ses côtes gauches. Machinalement, Iba ne put s’empêcher de toucher l’ancienne blessure. Son regard, à l’instant si posé et sûr, se perdit dans les limbes des souvenirs.

*Inutile de ressasser le passé. Concentres-toi sur le présent.*

Il contourna son lit, fit coulisser la porte-glace de son armoire, sortit rapidement un pantalon, T-shirt et pull, tous de couleur sombres, et s’habilla. Il fit son lit, et la pièce retrouva son allure de non-vie habituelle, renforcée par sa sobriété. Iba sortit de sa chambre pour entrer dans la cuisine, composée d’un plan de travail, avec au-dessus deux petits placards pour ranger divers aliments et ustensiles, une table en bois usagée et trois chaises. Comme pour sa chambre, la cuisine était parfaitement rangée, à tel point que cela pouvait en devenir dérangeant. Le seul élément qui donnait un signe d’activité, était l’enveloppe ouverte sur la table. Iba déjeunât légèrement : une pomme, une tranche de pain et un verre de lait. Non pas qu’il ait pour habitude de manger peu mais aujourd’hui la faim n’était pas au rendez-vous. Iba était tendu et avait un nœud à l’estomac. Il prit l’enveloppe et en sortit la lettre qui lui était adressée. C’était son oncle qui lui écrivait…

Iba,

Je t’écris pour te faire part d’une nouvelle importante.
Comme tout le pays, et toi peut-être mieux que quiconque, tu sais qu’un armistice entre Kiri, notre mère-patrie, et ces chiens de Kumo a été signé, mettant ainsi fin à cette guerre qui ravageait nos contrées.
Si je daigne prendre ma plume pour t’écrire c’est pour te dire qu’avec la fin de la guerre, l’Académie de Kiri va rouvrir.
J’ai donc décidé de t’y inscrire. Libre à toi de t’y présenter.
Si tu t’y rends, j’attends de toi la plus grande discipline et rigueur. Je ne te pardonnerai pas si tu venais à entacher le nom de notre famille, comme l’on fait les Réprouvés.

Yanari Hiyori


Une fois la lecture finie, Iba rangea la lettre dans son enveloppe et reposa cette dernière sur la table. Il avait déjà relut de nombreuses fois cette lettre depuis qu’il l’avait reçu et, à chaque fois, elle lui laissait un goût contrasté entre l’amertume et la joie.

L’amertume vis-à-vis de son oncle…
Cet oncle, qu’il ne connaissait pas et qu’il ne voulait pas connaître. Il ne l’avait jamais vu, il ne vivait pas à Kiri et pour ainsi dire n’avait jamais prêté le moindre intérêt à Iba ; le ton neutre et suffisant employé dans les rares lettres qu’il recevait de sa part en était une preuve évidente. De plus, lorsqu’Iba avait été dans le besoin, il va sans dire que son oncle ne s’est pas fait prié pour rester dans l’ombre. Ce n’est qu’après l’accident que son oncle s’est manifesté…
Iba se doutait que ce n’était sûrement pas de gaieté de cœur que son oncle avait accepté de devenir son tuteur légal, quelqu’un d’important avait dû faire pression. Mais qui ?
D’après ce qu’Iba savait, son oncle était plus un commerçant qu’un ninja et c’est pour des raisons d’ordre financière qu’il ne vivait pas à Kiri, comme une majorité de la famille Hiyori. Iba avait d’ailleurs du mal à comprendre l’intérêt économique de s’éloigner de la capitale, ville où transite un flux considérables de marchandises.


*Réprouvés…*

Son cœur se serra, ses mains se crispèrent…
Son oncle lui faisait clairement comprendre qu’il ne devait pas faillir…comme les Réprouvés…comme ses parents.


*Je suis un fils de Réprouvés.*

Ces mots, tranchant comme le fil d’un katana, le blessaient âprement. S’il était seul, si sa famille l’avait fui, c’était de toute évidence pour cela. Mais il ne voulait pas de cette famille qui le rejetait comme un paria. Non, Iba n’avait jamais eut qu’une seule famille…et elle avait disparue pour n’être plus qu’un souvenir douloureux.
Iba chassa ses sombres pensées de son esprit, pour faire place à des plus joyeuses ; son oncle, pour des raisons qui lui était inconnues, l’avait inscrit à l’Académie. En effet, peu de temps après avoir reçu la lettre, un chuunin était venu lui dire le jour et l’heure de son rendez-vous. Aujourd’hui, il allait tenter d’atteindre un rêve, celui de devenir ninja. Motivé par cette seule pensée, Iba se leva de table, fini de se préparer et sortit de son appartement.
Il ferma la porte à clé et descendit, par les escalier, les trois étages qui le séparait du hall de l’immeuble. Une fois en bas, il sortit de l’immeuble et s’engouffra des les rues enneigés de Kiri. Le froid était mordant et une légère brise lui léchait les joues.


*J’aurais dû me couvrir plus.*

Mais par peur d’être en retard, Iba préféra continuer sa route plutôt que de faire marche arrière.
Les rues commençaient à se remplir et à s’animer au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient. Iba passait devant des nombreuses échoppes mais ne leva guère la tête pour les regarder. Kiri ressemblait une gigantesque fourmilière que rien n’arrête…pas même l’hiver.
Iba marchait depuis une dizaine de minutes, lorsqu’une boule de neige le percutât en plein visage. Laissant échapper un juron, il enleva le neige de son visage et chercha du regard son agresseur. Il s’agissait d’un jeune garçon aux cheveux roux, quelque peu ventripotent, qui ne devait pas avoir plus de sept ans.


[Gamin]« - Désolé, je l’ai pas fait exprès, je visais quelqu’un d’autre… »

*Je vais lui passé un savon…*, se dit Iba sous le coup de la colère, mais au lieu de cela, il se calma et répondit froidement:

«- Fais plus attention la prochaine fois.

[Gamin]- D’accord… », lui répondit l’enfant, qui s’en allait déjà rejoindre ses camarades de jeux, qui riaient aux éclats.

*Tsss…Faire des batailles de boules de neige…c’est débile…*

Enfin, Iba arriva ,sans autres problèmes, à l’Académie. Il s’agissait d’un ensemble de bâtisses aux murs blancs et aux toits recouverts de neige, laissant par endroit apparaître les tuiles bleu marines qui les composaient. Les battements de son cœur se mirent à s’accélérer.

*J’y suis…*, malgré l’air ambiant, Iba fut pris d’une bouffée de chaleur.
*Il faut que je me calme, sinon de quoi aurais-je l’air ?*

Une fois son calme et sa maîtrise de soi revenus, il s’avança dans le cours de l’Académie. Il faisait encore plus froid que lorsqu’il était parti. Le ciel était nuageux.

*Personne…peut-être à l’intérieur.*

Effectivement, un des bâtiments avait sa porte ouverte. Il y rentra, mais se garda bien de franchir plus que le seuil de la porte. L’entrée débouchait sur un couloir qui lui était perpendiculaire. Un coup d’œil à droite, un coup d’œil à gauche.

*Toujours personne…mais où dois-je donc aller ?*

Tout le long du couloir se trouvait une série de portes qui devaient certainement déboucher chacune sur une salle de cours. Elles étaient toutes identiques, seul différait le numéro qui était placardé sur chacune d’elle.

*Mais laquelle prendre ?*

Iba essayait de tendre l’oreille pour voir s’il arrivait à déceler un son qui aurait pu lui indiquer quelle porte ouvrir. Soudain, Iba sentit un touché humide sur le dessus de son arcade sourcilière droite. D’un geste rageur, il passa sa main dessus.

*Sûrement de la neige du gosse…quelle plaie !*

Mais peu de temps après, il sentit le même touché humide dans son cou, puis sur sa joue, et son nez. Iba se retourna…il neigeait.

*Il neige, comme tout les hivers à Kiri…*

Le regard du garçon se perdait dans le vide immense de l'horizon blanc.

*Oui, il neige…comme tout les hivers à Kiri.*

Et tout à coup la nostalgie l’envahit.
Un souvenir, d’un autre temps, révolu, que le passé avait accaparé pour toujours.
Un souvenir, des visages familiers, sa gorge se serra.
Un souvenir…d’une bataille de boules de neige en famille.


[Suite à la demande de Zabuza, je reposte ma présentation…Il y a une alternance entre les post de Shinobu et les miens. Pardon à Jiraiya et à Shisui dont j'ai éludé les posts.]

MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 8 Mai - 22:15

Réponse de Shinobu:

Encore en train de se balader à droite et à gauche dans Kiri, Shinobu en avait oublié ou il était il faut dire que tout avait beaucoup changer en son absence. Apparemment il avait atterrit au rez-de-chaussée de l'académie ninja. Etrangement il se rappela de vieux souvenirs quelque chose comme une remontrance de son premier sensei et sa sale tête éclaté contre un mur. Il en avait vécu des choses ici c'était un peu le commencement de tout à Kiri.

Soudain au bout du couloir.


[Roulement de tambour et Suspense.....]

Il aperçu............. une porte ouverte. Etrange mais très impoli il se risqua à se rapprocher un peu plus de cette porte, un instant il crut voir un regard curieux se poser sur le couloir central de l'académie.

Peu importe il neigeait et n'allait pas rester dehors car les hivers à Kiri sont aussi froids que magnifiques et il ne voulait pour rien au monde rater celui là.

Au pas de la porte un jeune homme, il touchait étrangement sa veste visiblement mouiller par la neige ce qui avait l'air de l'intriguer au plus haut point ou peut etre était ce son air absent et nostalgique qui donnait cette impression.


- La neige jeune homme, le temps sous nos latitudes est déterminé par l’affrontement quasi permanent de masses d’air chaud et de masses d’air froid. Lorsque deux masses d’air d’origine et de température différentes se rencontrent, elles ne peuvent se mélanger. Elles se repoussent, se chassent. De là naissent les perturbations… et le mauvais temps. C’est aussi que plus légère que celle qui la précède, ou simplement parce qu’elle est contrainte de franchir une chaîne de montagnes, une masse d’air s’élève dans l’atmosphère. Au cours de son ascension forcée, elle se refroidit.

Mais plus la masse d'air est froide et moins elle peut contenir de vapeur d'eau à l'état gazeux. Quand on refroidit une masse d'air humide, la vapeur d'eau en excédent se condense sous forme de gouttelettes d'eau. Ainsi naissent les nuages. Ces gouttelettes peuvent rester à l'état liquide même par des températures inférieurs à 0° C. C'est le phénomène de surfusion. Si le refroidissement se poursuit, vers -12 °C, elles se congèlent spontanément autour de minuscules particules solides, qui jouent le rôle de noyaux de congélation.
Ainsi naissent les cristaux de glaces de neige. Grossissant par apport de vapeur d'eau, captant au passage d'autre gouttelettes, ils tombent vers le sol, agglomères en flocons. Si toutes les températures sont négatives jusqu'au sol, il neige. Si elles deviennent positives, les flocons fondent et deviennent gouttes de pluie.


Shinobu marqua une courte pause pour laisser le temps à son interlocuteur de saisir toutes ses paroles.

-Il est important de connaitre la nature c'est elle qui nous dirige. Que fait tu donc à la porte de l'académie, tes cours sont finis? Tu es ninja mon jeune ami?

Il se demandait si son petit discours n'allait pas faire fuir le jeune homme mais l'eau était son élément et il connaissait tout les secrets de ses différents états à tel point qu'à Kiri il avait fini par ressentir une grande fierté de posséder de telles connaissances.

[Jolie RP d'introduction la marche à suivre pour ton acceptation première étape:
1-Lit le reglement de fond en comble
2-Ecrit ton profil de niveau 1]

MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 8 Mai - 22:20

La neige...des visages familiers, des rires, des sourires...La neige faisaient revivre ces souvenirs. Soudain Iba sursauta, et les souvenirs s'enfuirent. Un homme s'approchait.

*Qui est-il? C'est un ninja?
Serait-ce lui mon précepteur?*


Il se dégageait de l'homme, un charisme qu'Iba n'arrivait pas à définir. L'homme engageât la discussion, en arborant comme sujet la neige. Il avait tout de suite saisit le motif de son désarroi...la neige.
Le ninja semblait parfaitement maîtriser son sujet, ce qui dérouta notre pauvre Iba, mais il se ressaisit pour suivre le court de la discussion.


"-...plus la masse d'air est froide et moins elle peut contenir de vapeur d'eau à l'état gazeux. Quand on refroidit une masse d'air humide, la vapeur d'eau en excédent se condense sous forme de gouttelettes d'eau. Ainsi naissent les nuages. Ces gouttelettes peuvent rester à l'état liquide même par des températures inférieurs à 0° C. C'est le phénomène de surfusion. Si le refroidissement se poursuit, vers -12 °C, elles se congèlent spontanément autour de minuscules particules solides, qui jouent le rôle de noyaux de congélation..."

*C'est cela la neige? Qui aurait crut que la neige fusse si technique? Le résultat d'un procédé aussi complexe...*

Iba s'aperçut que suite à son sursaut, il s'était recrevillé. Il se détendit et fit face à son interlocuteur.

[Shinobu]"-...Que fait tu donc à la porte de l'académie, tes cours sont finis? Tu es ninja mon jeune ami?"

Iba sourit intérieurement, cela faisait si longtemps que l'on ne lui avait pas adressé la parole sur ce ton, sans agressivité, sans mépris...il s'efforça cependant de garder une attitude placide.

"Je m'appelle Iba Hiyori, monsieur. On m'a convié à venir m'inscrire à l'Académie de Kiri aujourd'hui.", fini par dire Iba.

Il était devenu raide. Ses mains s'étaient crispées.

*Calmes-toi! Inutile de t'agiter ainsi. La maîtrise de soi est une aptitude primordiale pour devenir ninja.*

Iba déglutit, puis son calme revint et son visage ne fut plus marqué que par une expression de sérénité. Puis il dit:

"- Mon inscription, ou tout du moins, le jour de mon inscription avait lieu aujourd'hui, ici, monsieur. N'ayant vu personne à l’extérieur, je me suis dit que peut-être des gens se trouvaient à l’intérieur de l'Académie, au vu le temps. Je me suis donc permis d'entrer sur le pas de la porte. Je vous prie de bien vouloir excuser ma prise d'initiative, si cette dernière n'était pas souhaitable."

*C'est un peu carré comme discours, mais au moins ça à le mérite d'être courtois. De toute façon, il est trop tard pour faire marche arrière, espérons que je fasse bonne impression.*

Le garçon regrettait amèrement d'avoir dû donner son nom, mais il y était contraint. Il espérait que cela n'irriterait pas son interlocuteur.

MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 8 Mai - 22:25

Réponse de Shinobu:

Tout ça avait un air de très solennel, Shinobu se gratta le visage et prit un regard confus. Ce jeune homme n’avait certainement pas accueillit comme il le fallait et visiblement c’était de sa faute, sa convocation avait fait bouger tout Kiri.

"-Bon bon si personne n’était là pour t’accueillir c’est qu’ils sont en ce moment meme en réunion avec moi."

Son humeur avait toujours était très changeante, passant de la pluie au beau temps celle ci l’avait toujours fait passer pour un être incontrôlable, et en fin de compte c’était ce qu’il était.
La voie très prudente du garçon le fit sourire intérieurement continuant la discussion, il ne voyait pas pourquoi commencer tout de suite son accueil.


"- Viens avec moi nous avons deux ou trois formulaires à remplir si mes souvenirs sont bons."

Il se baladait maladroitement dans les couloirs de l’académie, apparemment il ne semblait pas trop savoir ce qu’il faisait mais après quelques minutes de recherche et pas moins de deux tours complet du rez de chaussée de l’académie, il poussa une porte en s’exclamant.

"- Voilà c’est ici. Prends une chaise, tes formulaires d’inscriptions doivent etre sur le bureau."

Il se saisit des formulaires et prit une chaise lui aussi il se trouvait maintenant en face du jeune homme et il le regarda droit dans les yeux.

"- Sache en toutes connaissances de causes que l’on ne peut jamais revenir en arrière après avoir remplie ces formulaires, plus que des formulaires c’est ta vie que tu vas nous donner en signant ici et là."

L’atmosphère était vraiment indescriptible, des paroles si grave prise sur le ton de la légèreté cela avait tout pour faire froid dans le dos. Restait à voir si le calme apparent de Iba allait subsister.

"- Pour terminer sache que pour avancer dans la voie du ninja il faut un bon nindo et surtout savoir si tenir. Je te prierais de me donner le tien, beaucoup de gens veulent pousser notre porte mais ils ont toujours des raisons largement au delà de la force ou du pouvoir. C’est la vie qui fait de toit ou moi un ninja comme sa famille c’est quelque chose qu’on ne choisit pas."

Il tendait à présent les papiers à Iba, doucement il les fit glisser vers lui, son regard ne l’ayant pas quitter une seule seconde.
Comme pour conclure il prononça d’un ton désinvolte.


"-Ah oui je me nomme Shinobu, le nom des gens et des choses sont très importants, tâche de ne jamais les oublier."

[Le petit questionnaire, très important alors n’hésite pas à lire encore le reglement et surtout j’insiste bien sur ce point car une fois acquis il te permettra d’avancer très vite sur le Forum.

1-je lance un suiton niveau Anbu combien d’expérience cette technique m’apportera-t-elle ?

2-Combien de Kunais pourra tu te payer sans autre apport d’argent que celui de la création de ton perso ?

3- Tour 1 je crée un clone consistant.
Je dispose de 3 pts d’action.
Quelle est mon rang ?
De combien d’action le clone dispose il à sa création ( je veux le nombre d’action utilisable dans le tour d’invocation.) ?

4-J’ai une Int de 10 je monte d’un niveau et je la fais passer à 12. De combien mon capital MP augmente t il ce niveau ?

5-Quelle est le rang nécessaire pour apprendre SILENT OF DEATH ?

Question Bonus : Jiraya (le joueur du forum) est il un pervers ?]

[Note d'Iba: La question, elle aussi était perverse^^]

MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 8 Mai - 22:35

Les secondes s’écoulèrent. L’homme semblait prit dans sa pensée. Iba, s’étonna d’arriver à conserver son calme; l'homme n'avait rien dit à propos de son nom. Il essayait de rester détendu; en fait, pour le moment, il n’y avait rien de difficile à cela, il y arrivait en prenant du recul par rapport à la situation et faisant le vide dans son esprit. Iba ne pensait à rien. Il était juste suspendu aux lèvres de son interlocuteur, attendant son verdict.

[Shinobu]« Bon, bon. Si personne n’était là pour t’accueillir c’est qu’ils sont en ce moment même en réunion avec moi. »

*Quoi ? Impossible, comment pourrait-il être à deux endroits à la fois ? A moins qu’il n’utilise la technique « clonage » dont j’ai entendu parler…*

Les derniers doutes d’Iba quant à l’identité de son interlocuteur disparurent. Il s’agissait d’un ninja, et pas des moindres s’il arrivait à maintenir son contrôle sur un clone sur une si grande distance. Iba, encore sous le coup de cette simple phrase faillit reperdre sa sérénité.

*Fais le vide dans ton esprit.*

Iba parvint rapidement à se remettre de son étonnement, qui ne s’était traduit que par des gestes physiques presque insignifiants mais qui, pour un œil exercé, n’en restait pas moins un signe flagrant d’affolement.

*Finalement, rester calme et posé, en toutes circonstances, relève d’un contrôle de soi hors du commun. J’en suis encore bien loin.*

[Shinobu]«- Viens avec moi nous avons deux ou trois formulaires à remplir si mes souvenirs sont bons. »

Iba ne se le referait pas redire deux fois. Il lui emboîta tout de suite le pas. Néanmoins son attention lui fit relever un mot.

*Ces souvenirs…ce n’est donc pas le préposé aux inscriptions. Mais qui peut-il bien être ?*

Quelques minutes plus tard, Iba eut la confirmation que son intuition ne l’avait pas trompé. Cela faisait déjà deux fois qu’Iba et l’homme faisait le tour complet du rez-de-chaussée. L’homme semblait perdu. Soudain Iba fut assaillit par un doute.

*Le test aurait-il déjà commencé ? Serait-ce une mise à l’épreuve ?*

Cependant Iba se retint de poser une question. Il allait se fier à son intuition. Qui plus est, l’homme dégageait déjà une aura de puissance qu’un simple préposé à l’inscription ne pouvait même pas imaginer.
Iba fut soulagé de l’entendre s’exclamer peu de temps après, lorsque ce dernier eut trouvé la salle. Il entra dans la salle juste après notre homme.


[Shinobu]«- Voilà c’est ici prends une chaise, tes formulaires d’inscriptions doivent être sur le bureau. »

Iba s’exécuta aussitôt dit.

[Shinobu]«- Sache en toutes connaissances de causes que l’on ne peut jamais revenir en arrière après avoir remplie ces formulaires, plus que des formulaires c’est ta vie que tu vas nous donner en signant ici et là. »

Malgré les paroles de l’homme, qui furent pour Iba, tel un éclair déchirant la noirceur d’une nuit sans étoiles, il garda une expression calme, bien que ses crampes au ventre lui indique clairement que la tension était belle et bien là.

*Ce n’est pas le moment de flancher, Iba.*

[Shinobu]«- Pour terminer sache que pour avancer dans la voie du ninja il faut un bon nindô et surtout savoir si tenir. Je te prierais de me donner le tien, beaucoup de gens veulent pousser notre porte mais ils ont toujours des raisons largement au delà de la force ou du pouvoir. C’est la vie qui fait de toi ou moi un ninja comme sa famille c’est quelque chose qu’on ne choisit pas. »

L’homme marqua une courte pose et reprit :

[Shinobu]«- Ah oui je me nomme Shinobu, le nom des gens et des choses sont très importants. Tâches de ne jamais les oublier. »

Shinobu…ce nom ne disait rien à Iba, il était resté à l’écart des autres longtemps…trop longtemps. Une chose est sûre, il n’oublierai pas ce nom.

*Mon nindo…
Père, Mère…Mya, Aku, Nyami, Naru; je leur montrerai le courage et l’honneur des Hiyori!*


«- Je veux devenir ninja pour défendre Kiri, laver et rendre honneur à ma famille. Shinobu-sama, je veux mettre mon bras et ma vie en jeu pour Kiri. C’est cela mon nindô. »

Shinobu ne réagit pas, mais Iba se doutait qu’il n’en pensait pas moins. Il s’assit et prit le questionnaire. A sa gauche se trouvait un petit pot d’encre et une plume. Il s’en saisit et commença à répondre.

[Question 1 :
Un suiton au niveau Anbu coûte 5 fois plus de MP qu’au niveau étudiant.
Donc 8*5=40 MP
10% du coût du jutsu= point d’exp gagnés
donc la technique rapportera 4 pts d’exp à son lanceur.

Question 2 :
Lors de la création d’un personnage, celui-ci se voit remettre 50£.
Au magasin d’arme de Kiri, un kunai coûte 50£.
Donc normalement 1. Mais comme le vendeur de l’échoppe fait preuve d’une gentillesse sans borne avec les nouveaux-venus, je pourrai m’en acheté un deuxième grâce à mon bon donné suite à mon premier achat.
Et oui : « bon à valoir dans le magasin, d’une valeur égale à son premier à achat »
Soit 50£.
Donc la réponse est 2 kunai.

Question 3 :
« je dispose de 3 actions », mon rang est : genin.
« Tour 1, je crée un clone consistant »
il reste donc au personnage 2 actions pour ce tour. Or les clones consistants possèdent les mêmes statistiques que leur invocateur. Il restera au clone consistant 2 actions suites à son invocation.

Question 4 :
Lors du passage de niveau, on augmente d’abord les MP avant d’augmenter les caractéristiques. Donc lors de ce passage de niveau je gagnerai 10 MP et seulement au prochain, 20MP.

Question 5 :
Silent of death n’est accessible qu’au rang anbu.

Question bonus :
Joker !
Euh…ça marche pas…dans le doute (et ayant surtout vu que Jiraya est administrateur) je m’abstiendrai de répondre.]

[Note d'Iba: Pour la question 2, c'était avant la réforme de l'armement et de son achat]

MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 8 Mai - 22:41

Réponse de Shinobu:

Une fois le questionnaire remplie, Shinobu le reprit d’un geste vif à Iba et lâcha des petits « Hum » accompagner de sa lecture pour faire paniquer et douter le jeune homme. Plus que ces réponses s’étaient son écriture qui l’intéressait elle était le reflet de l’âme des gens et lui permettrait bien vite de savoir si il disait la vérité concernant un nindo plus qu’honorable et même parfaitement adapter à la situation militaire de Kiri.

Après quelques minutes d’une intense concentration les résultats tombèrent comme la foudre sur la tête d’un Raikage.


[ 1- /Exact
2- /Exact
3- /Exact
4- /Exact
5- /Exact

Question bonus :faux / en l’absence de réponse c’est une faute. Cette question est sans doute la plus difficile jamais donner dans un questionnaire ( et oui les ermites sont durs à localiser et il est encore plus difficile de les trouver lorsque se sont des ermites pervers. Rassembler des preuves n’étaient donc pas facile). Jiraya est bel et bien un pervers si toi ou tout les membres du forum avaient encore des doutes c’est ici que ça se passe: [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[ Tu vas voir ce que c'est qu'être pervers ]

Cette question était vache mais typique de l’esprit Ryoma c’est un peu comme l’esprit canal XD j’irais pas plus loin si tu as connu leur grande époque tu sais que c’est un humour indescriptible.
Tout ça pour dire que dans un post il faut savoir se faire plaisir n’oublie jamais ça.

Final 5/6 au questionnaire : +5 XP
Etape 1,2,3,4 validé ( l’étape 4 se passait en simultané avec les autres)
Présentation : +5XP
RP d’étape 4 : +3XP

Bienvenu sur Ryoma.]

Le ninja ne commenta la feuille que par ces quelques mots.

"- Bienvenu à Kiri no Kuni, tes cours commencent dès demain alors rentre chez toi, repose toi, la première journée te semblera la plus difficile de ta vie. Rendez vous dans l’académie je pense assurer moi même tes débuts de formation."

L’écriture ne trahissait pas le jeune homme, il se montrait la recrue idéal pour le village. Maintenant le plus dur restait à venir en effet le village se trouvait en situation de guerre et le jeune homme venait de se mettre sur la liste des première lignes. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il tiendrait le rythme d’entraînement aussi inhumain que la condition du shinobi.

[note d'Iba: La suite - Appartement d'Iba Hiyori]

MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   Lun 15 Mai - 16:51

[Très belle présentation, Iba. J'encourage d'ailleurs les autres à poster les leurs pour donner l'exemple à ceux qui vont tenter leur chance.]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Iba Hiyori, fils de Réprouvés - Accepté   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.
» Alix Fils Aimé di sektè prive a remèt zam ilegal fannfwa yo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-