Partagez | 
 

 Porte Principale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

MessageSujet: Re: Porte Principale   Jeu 20 Juil - 21:20

La veille, Darok et Iba avaient arrêté la journée très tôt. En effet, ils n’en avaient plus le courage, et le Chuunin jugeait que forcer par ces temps était imprudent et que ça ne les ferait pas avancer. Aussi, il partirent en direction de leur logis respectif pour avoir une nuit plus longue que les autres…c’était ce qu’il croyait.

Darok était chez lui, en train de dormir confortablement dans son lit, insouciant. Il fut tiré de son sommeil par une sirène qui sonnait sans cesse et sans cesse. Puis, il y eut de brusque coups sur sa porte. Il ouvrit les yeux, depuis quelques nuits, il était tellement anxieux à l’approche de Suna que le moindre bruit le réveillait. Il dégagea la couverture de sur son lit et il fut en proie à un souffle froid qui lui hérissa les poils. Derrière ses rideaux, le soleil n’était pas encore levé. Pas encore, donc il faisait nuit. Il alla ouvrir dans l’entrée, toujours en pyjama. Un de ses collègues Chuunin, habillé d’une tenue renforcée, toutes ses armes et parchemins en place, prêt pour le combat, se tenait derrière le pas de sa porte. Darok se doutait de se qui se passait, mais il ne pouvait le croire.


« Takeo…qu’est-ce qui se passe ? »

Essoufflé, son camarade lui répondit d’un ton qui trahissait sa peur et son angoisse.

[Takeo] « Nos espions nous signalent que l’attaque sunéenne est prévue pour dans moins de quelques heures. Habilles-toi le plus vite possible et va prévenir les genins et étudiants que tu connais. On a rendez-vous à deux heures sur la grand place. »

Darok faillit chavirer. Il s’était préparé pendant des mois à cette nuit, mais le choc n’aurait pas pu être plus grand s’il revivait la nuit où il avait perdu ses parents. Une larme voulut couler sur sa joue, il l’empêcha de sortir de son œil, il s’interdit toutes faiblesses apparentes. Cette nuit allait bientôt rentrer dans l’histoire. Il ne pouvait conserver son attitude neutre, il ne pouvait plus rien faire. Il était effrayé. Il n’en croyait pas ses oreilles. Il se croyait dans le cauchemar qu’il avait fait et refait plusieurs fois, où il voyait Kiri à feu et à sang. Ce cauchemar, où la fin était maudite tant de fois, où il voyait ses amis mourir.

Ses membres tremblaient. De rage ? Non, de peur…
Puis soudain, il revit une image de Zabuza. Son seigneur qui l’avait élevé au grade de Chuunin, qui lui avait fait confiance. Il le voyait s’approcher de lui… Il n’était pas furieux, il n’était pas heureux. Il était impassible, comme toujours…


[Conscience sous l’apparence de Zabuza] * De quoi as-tu peur, Darok ? Aurais-tu peur de mourir ? Mourir pour Kiri, pour ta patrie… pour moi ? *

*Non, bien sûr, mais je…* pensa-t-il en serrant ses poings.

[Conscience] * Regardes toi, tu trembles de tous tes membres. Est-ce bien toi Darok ? Où est ta détermination… ?*

*…*

[Conscience] *Non, tu n’es apparemment pas Darok. Le Darok que je connais n’est pas le genre de poltron qui tremble pour si peu…*

L’image du Mizukage s’éloigna. Le poing de Darok tremblait toujours, il avait honte. Il s’attrapa son poignet, lui vociférant de s’arrêter. Son collègue était toujours là, lui aussi apeuré. Pourquoi tremblait-il ? Pourquoi avait-il peur ? Il venait de prendre conscience qu’il pouvait mourir cette nuit. Que son rêve de devenir un grand shinobi pouvait s’écrouler…ce soir….dans quelques heures, dès le début de la bataille. Zabuza tourna la tête au loin, avant de disparaître dans le néant.

*Mais de quoi j’ai l’air ? Allez, Darok relèves-toi. Regardes face à toi. Tes ennemis, tu t’es entraîné pour les vaincre. De quoi as-tu peur ? De quoi as-tu peur ? Tu es un shinobi de Kiri, oui ou non ? Alors, pourquoi tu trembles ?*

« Arrêtes-toi de trembler ! Putain de merde ! »

Avec toute la force qu’il pouvait déployer, il frappa le mur de sa cuisine. Dans un bruit sourd, ses phalanges s’écrasèrent contre la paroi. Une coulée de sang coula de ses doigts endommagés. Il souffla, le calme dans son bras revenait, il n’était plus pris de spasmes…

*La clé, c’est le calme et la concentration…*

Il regarda l’heure, il était une heure passée d’une demi-heure, il n’avait que peu de temps. Une demi-heure pour être précis. Il devait s’habiller, se préparer, vérifier son matériel et aller à la grand place. La cloche continuait de sonner, et au dehors, il entendait déjà des cris, des hurlements. C’était la panique, et c’était aussi son rôle de régler la panique.

« Takeo, je vais mieux, va prévenir les autres, on se retrouve dans tous les cas à la grand place… »

L’autre Chuunin acquiesça d’un signe de tête et disparut. C’est bizarre, Darok aurait pu juré avoir vu un sourire sur sa tête, avant qu’il ne parte. Etait-il content de se battre… ? Alors que quelques moments auparavant il était lui aussi tétanisé. A moins que la démonstration de Darok ne l’ait mis en confiance…
Le Chuunin retourna dans sa chambre, il essaya de se détendre, le stress n’est pas bon à gérer. Il se passa de l’eau sur la tête. Puis il alla prendre ses vêtements les plus résistants et confortables. Aujourd’hui, pas question d’être juste beau, il faut vivre, ou plutôt survivre. Bien sûr, il ne faut pas être fou non plus. Aussi, il prit des habits foncés pour se morfondre avec la nuit. S’ils attendaient assez longtemps, ils profiteraient même de la brume matinale, cette purée de pois épaisse, comme couvert.
Il vérifia son armement, le tout était à sa place, comme il l’espérait. Ses armes étaient alignées et en parfait état.


*Bien, le compte y est…c’est parti. La grand place m’attends.*

Il enfila sa tenue Chuunin, s’arma convenablement. Il resserra son bandeau de Kiri sur sa tête. Il brillait de tout son éclat comme le jour où il l’avait reçu. Darok le toucha une dernière fois. Il contempla une dernière fois son lit. Il aimerait tellement s’y recoucher ce soir…
Il sortit aussi vite qu’il le pût. Il courrait vers la grand place, vers le centre-ville. Il était dans les temps, il était même très à l’heure. Lorsqu’il vit la place, elle était bondée par les ninjas. Il ne fit que se mêler à la foule. Au milieu, Shinzo se tenait droit, sobre. Il était exactement le contraire de lorsqu’ils l’avaient récupéré dans les bois. Il avait un tact, un franc-parler étonnant. Un charisme impressionnant se dégageait du personnage, semblable à celui du Mizukage.


[Shinzo] « Shinobi de Kiri, il est évident que Suna va lancer son offensive dans les heures qui arrivent ! Nous n'avons pas de temps à perdre et devons organiser notre défense au plus tôt. »

*Ce n’était donc pas un entraînement ou quelque chose comme ça, misère…*

[Shinzo] « Ils ne peuvent entrer dans le village que par deux endroits : le nord ou le sud. L'est et l'ouest sont bloqués par la mer, et à moins que le Kazekage ne veuille faire calin avec les requins et les orochi il devra passer par les portes du village. »

*Bien, à quelle porte vais-je être désigné, à moins que l’on ait du boulot pour moi…ailleurs…*

[Shinzo] « - Chuunin Darok ! Tu défendras la porte principale du village ! »

« C’est comme si c’était fait… »

[Shinzo] « Chuunin Zen Azechi ! Tu défendras l'entrée portuaire, c'est à dire la porte Sud ! »

*Ainsi, Zen, tu es à l’opposée de ma destination…quel dommage. J’aimerai bien refaire équipe avec toi…mais tout ça ne dépends plus que de nous maintenant.*

[Shinzo] « Nous autres, nous nous répartissons dans le village pour faire obstacle à l'avancée de Suna. Si vous croisez des shinobi de votre rang, affrontez-les, sinon fuyez et tentez de les ramener vers nous. »

« Compris, Shinzo-sama… »

[Shinzo] « Si vous croisez le Kazekage, courrez comme si vous aviez la mort aux trousses... »

*C’est à ce point ? Il est si fort que ça…enfin, je suppose que lorsqu’on verra le Kazekage, il sera trop tard pour partir…*

[Shinzo] « Essayez de ne pas tuer les shinobi de Suna, ils sont comme vous, des outils manipulés, même si nous sommes plus libres qu'eux...

Cette guerre n'est pas une guerre de rétribution ! Le but n'est pas de foncer dans le tas, mais de tenir jusqu'à l'arrivée de Zabuza, compris ! »


Tous les ordres étaient précis, concis, et simples. Ils devaient retenir la progression des troupes de Suna jusqu’à la délivrance du Mizukage. C’était leur plan, leur unique défense…Il y eu une dispersion, à laquelle Darok se mêla. Sa cible ? La porte principale. Il devait la garder au péril de sa vie, au péril de sa vie. Les guerriers sunéens ne franchiront pas les portes, ils ne fouleront pas Kiri…

Il était prêt, à son poste, face à l’adversité. Il était à Kiri, il était un soldat de cette dernière.


*Tâchez de vivre, vous tous…tâcher de vivre, c’est tout ce que je vous demande…*

Un grand shinobi. Devenir un grand shinobi, c’est mon rêve. Si je meurs ce soir, pour Kiri, pour ma patrie, pour Zabuza, je serai ce grand shinobi. Peut-être pas le plus grand, mais je serai un héros. Pourquoi est-ce que j’ai eu peur ? Pourquoi est-ce que j’ai eu peur…pour rien.

Ses membres tremblaient. De peur ? Non, de rage…

MessageSujet: Re: Porte Principale   Jeu 20 Juil - 21:59

[Darok : +6 EXP RP]

MessageSujet: Re: Porte Principale   Ven 21 Juil - 17:15

Le signal était donné, Darok et Hyrungo s'élancèrent en direction de la porte principale de Kiri, courant sous la pluie. La tension dans l'air était palpable, presque étouffante.

Ainsi, cela avait commencé : la guerre. Les deux shinobi avaient l'estomac noués, cette fois plus question de jouer aux ninja comme lorsqu'ils étaient enfants, fini les missions faciles et sans danger. Aujourd'hui, ils jouaient leurs vies pour leur patrie, leur honneur, et pour un seul homme qui avait su tous les réunir et leur donner espoir.

Arrivé à la porte principale, il cessèrent de courir, lorsque la Jounin Asuka Azechi les interpella. C'était la mère de Zen, Darok l'avait déjà vue. Sans nul doute craignait-elle pour la vie de son fils, mais en tout cas elle ne le montrait pas.


"Shinobi ! Notre mission est de tenir face à l'assaut ennemi et de retarder leur entrée dans Kiri ! Le Kazekage se trouve derrière cette porte, avec ses hommes... Vous savez ce que cela signifie s'il entre, Shinzo vous l'a dit...

Votre mission va être de faire en sorte que personne ne franchisse ces remparts ! Battez-vous avez courage et honneur pour Kiri et pour le Mizukage !"


"Oui, mais s'il n'arrive pas à temps ?"

Un des Chuunin qui l'accompagnait avait posé cette question, les membres tremblants. Il avait peur et cela se sentait. Asuka se tourna vers lui, les yeux furibonds et lui offrit comme réponse un magnifique crochet du droit, l'envoyant valser sur un bon mètre.

"Il y'en a d'autres qui ont des questions aussi stupides ? Non ? Allez, toute le monde en position de combat ! Pour Kiri !!!"

Après un nouveau "Pour Kiri" lancé en choeur, tout le monde prit sa place. Darok et Hyrungo montèrent sur la muraille, apercevant dans le lointain la silhouette du Kazekage, terrifiant même à un bon kilomètre de distance...

[Hyrungo]
"Il est impressionnant, hein... ?"

[Darok]
"Oui, il est même... terrifiant... Sa puissance est palpable d'ici..."

L'homme le plus fort de ce monde allait bientôt marcher sur Kiri...

MessageSujet: Re: Porte Principale   Ven 21 Juil - 18:37

Darok se voyait confier Hyrungo. Il ferait en sorte de ne pas le laisser mourir, même s’il doutait que tout son possible ne suffise. Il courrait sous la tension et le bruit des cloches. Une fine pluie leur tombait dessus. Enfin ! Plus il y avait d’eau, plus ils seraient à leur avantage. Par chance, un terrible orage éclata…Darok et l’étudiant était déjà tout trempé. Le Chuunin avait le ventre et la gorge noués par la pression, qui ne voulait pas redescendre.

« Le moment fatidique approche, on compte sur toi Hyrungo. Fais de ton mieux pour survivre tout d’abord… »

L’étudiant hocha de la tête. Il semblai effrayé, Darok s’en rendait bien compte. Il se remémora la mission qu’ils avaient faits ensemble. Déjà, il était tellement excité qu’il n’avait pas parlé à un seul moment. Aujourd’hui, se sera très différent : il luttait non seulement pour leurs idéaux, pour leur ville, mais aussi contre la mort elle-même.

En effet, d’après ce qu’on lui en avait dit, il paraît que tous les ennemis du Kazekage qui se sont dressés sur sa route ne sont plus là pour en parler. Il espérait, il priait de tout son cœur pour le Mizukage. Non seulement pour qu’il revienne à temps, mais aussi pour qu’il soit devenu assez fort pour changer la légende…pour changer la légende sur les ennemis du Seigneur Kazekage.

Il arriva devant les portes principales, toujours aussi grandes et résistantes que d’habitude. Mais Darok se demandait s’il n’avait pas voulu les voir plus grandes…rien qu’aujourd’hui. Il savait que la taille n’était rien quand on pouvait marcher sur les murs pour l’escalader, mais inconsciemment, ça le rassurait.
Il reconnu la mère de Zen, pour l’avoir aperçu une fois chez lui. Elle était grande, les cheveux auburn qui lui descendait jusqu’à la nuque, comme une coiffure de garçon. Si Darok faisait parti des troupes de Suna, et qu’il avait le choix de son adversaire, il n’irait pas face à cette dame. Elle avait quelque chose de bizarre, de différent dans ses yeux. D’un ton autoritaire, elle déclara.


[Asuka] « Shinobi ! Notre mission est de tenir face à l'assaut ennemi et de retarder leur entrée dans Kiri ! Le Kazekage se trouve derrière cette porte, avec ses hommes... Vous savez ce que cela signifie s'il entre, Shinzo vous l'a dit... »

*Alors, il faudra fuir. Il doit être vraiment terrifiant. *

Il osa un regard par dessus la muraille. Il aperçut une ombre se mouvant au loin. Il fut transpercé de toutes parts par il ne sut quoi. C’était comme si on lui avait lancé des dizaines projectiles qui firent tous mouches. Il n’avait fait que regarder au loin, et la peur l’avait instantanément prise sous son courroux. Darok douta un instant qu’ils aient les moyens de retenir ce monstre. Ce n’était pas un shinobi qu’il avait vu, si loin, mais bel et bien un monstre. Comment, en un regard d’aussi loin, avait-il pu autant effrayé Darok qui avait regagné confiance en lui ? Puis, brisant son moment d’effroi, la même voix autoritaire le sortit de ses songes.

[Asuka] « Votre mission va être de faire en sorte que personne ne franchisse ces remparts ! Battez-vous avez courage et honneur pour Kiri et pour le Mizukage ! »

Cette voix l’avait remis de ses émotions. Quelle mère ! Etonnant néanmoins que Zen ne soit pas du tout comme elle. Elle est terrifiante mais tellement rassurante…Sa phrase dissipa tous les doutes du Chuunin.

« Oui ! » dit fermement Darok.

[Un shinobi] « Oui, mais s'il n'arrive pas à temps ? »

Darok fut sur le moment étonné. Comment pouvait-on douter de Zabuza ? On ne pouvait pas…on ne pouvait pas ! On avait pas le droit ! Après ce qu’il avait fait pour Kiri, comment ce shinobi pouvait-il douter ?!

« Il arrivera à temps. Il arrivera pour nous faire gagner, c’est tout. C’est notre rôle de le faire arriver à temps. Il n’y a plus rien à dire à ce sujet. »

[Asuka] « C’est bien petit. C’est comme ça, exactement comme ça que ça va se passer. Il y en a d’autres qui ont des questions stupides ? »

Le shinobi se recula, rouge de honte. Il ne dit plus mot, juste attendant, son cœur battant à la chamade.

[Asuka] « Allez, tous en position de combat ! Pour Kiri ! »

« POUR KIRI !! »

C’était un grand cri unanime, comme s’il n’y avait qu’une seule personne qui venait d’émettre le son. Chaque guerrier, chaque soldat venait de lever son poing vers le ciel, sous la pluie déchirante. Quelle vision de bonheur. Quelle solidarité. Tous ces gens étaient prêt à mourir pour cette ville qu’ils chérissaient tant. Darok, Hyrungo et Asuka en faisaient partie intégrante.

[Hyrungo] « Il est impressionnant, hein... ? »

Le regard des deux shinobis s’étaient instinctivement posé sur celui qui les effrayaient le plus…le Seigneur du village du sable…le plus puissant ninja du monde. La légende vivante…

Satsushiki.

Darok regarda la masse difforme s’approcher de leur territoire sans freiner. La pluie battait fort.


« Oui, il est même... terrifiant... Sa puissance est palpable d'ici... »

*Mais il ne foulera pas le sol de notre cité…Ou en tous cas, pas avant que je ne sois éliminé…

Zabuza-sama…revenez vite. On a besoin de vous, maintenant plus que jamais.*

MessageSujet: Re: Porte Principale   Ven 21 Juil - 19:10

Enfin entré chez moi, je pris les armes qui étaient rangées dans un tiroir d’une commode blanche près du canapé. Je fis vite pour ne pas perdre de temps, beaucoup de monde devait sûrement m’attendre.
Une fois près, je regardais ce qu’il me restait dans mon frigo. Une boite de lait périmé depuis quelques jours et surtout de l’eau fraîche, je pris la bouteille et je me désaltérais.

Je pris un peu de temps pour reprendre mon souffle de la course que je venais de faire, puis quand j’étais enfin prêt, je partis dehors, je comptais mes armes, je regardais si j’avais tout et dès que le compte fut bon, je concentrais mon chakra et je montais sur un arbre tout près, puis je voyais déjà au loin certaines personnes qui avançaient.


*Depuis le temps que j’attends ça*
*Je me rappelle quand je regardais d’ici s’il allait venir, mais maintenant c’est pour de bon*
*Je les vois vraiment, ils sont nombreux mais je sais que Kiri est beaucoup plus fort et mieux organisé*
*Ils viennent comme même dans notre village*


Une fois que je mettais rassuré, je partis, sautant d’arbre en arbre, de maison en maison. Mon cœur battait de plus en plus, j’avais une certaine peur malgré cette impatience depuis des mois.
Comment étaient-ils ? Comment cette histoire va se finir ?
Des milliers de questions défilaient dans ma tête, je ne savais pas quoi répondre, j’avais une terrible peur, plus je m’approchais des autres ninja attendant les ordres plus je sentais en moi une peur envahissante, jusqu’à me stopper en plein chemin sur le toit d’une maison. Cette peur grandissante venait de me paralyser.


*Et si c’était le dernier jour de mon existence ?*


C’était cette question qui me faisait le plus peur, c’était cette évidence, mourir dans un combat contre un adversaire.
Je ne voulais pas mourir mais encore une fois je ne pensais qu’à moi dans cette histoire, je devais surpasser ma peur pour les autres, pour protéger les gens, les enfants du village.
Je repartis à toute vitesse pour rejoindre un vieux qui donnait des ordres à plusieurs personnes dont Darok, Iba et Zen.


[Shinzo]"Shinobi de Kiri, il est évident que Suna va lancer son offensive dans les heures qui arrivent ! Nous n'avons pas de temps à perdre et devons organiser notre défense au plus tôt.

*Mais qui peut être ce vieux ?*
*J’ai loupé beaucoup de chose pendant que je restais sur le coté*
*Mais on dirait qu’il s’y connaît, il vaut mieux que je l’écoute*


Le vieillard regarda dans ma direction, je ne savais pas pourquoi il me regardait, il avait un regard tranquille et rassurant.
Il avait l’air de me connaître, il avait du poser son regard sur mon bandeau accroché autour de mon bras.


[Shinzo]Ils ne peuvent entrer dans le village que par deux endroits : le nord ou le sud. L'est et l'ouest sont bloqués par la mer, et à moins que le Kazekage ne veuille faire calin avec les requins et les orochi il devra passer par les portes du village.

Voici vos ordres de mission :

- Chuunin Darok ! Tu défendras la porte principale du village ! Tu emmènes l'Etudiant Hyrungo avec toi !


*Je me retrouve avec Darok*
*Tant mieux, quand je suis passé par les rues j’ai pu voir qu’il avait été Chunin, ainsi que Zen et Iba était devenu Genin*
*Ils sont devenus des personnes importantes à la tête de ce village et en plus, être avec Darok va me rassurer et me calmer face à tout ce stress*


[Shinzo]- Chuunin Zen Azechi ! Tu défendras l'entrée portuaire, c'est à dire la porte Sud !

- Etudiante Sana-khan ! Etant donné que ta formation n'est pas terminée tu aideras à évacuer l'orphelinat ! Le risque est minimal vu que les Sunéens doivent traverser la ville pour y parvenir !

- Genin Iba Hiyori ! Tu iras t'assurer que plus aucun villageois ne traîne sur le bord de la mer ! Si tu en trouves, évacue-les !


*Tout le monde se retrouve avec quelques choses d’importants dans les mains, tout le monde est maintenant face à son destin, je vais suivre Darok*
*Bon je vais me dépêcher*


[Shinzo] Nous autres, nous nous répartissons dans le village pour faire obstacle à l'avancée de Suna. Si vous croisez des shinobi de votre rang, affrontez-le, sinon fuyez et tentez de les ramener vers nous.

Si vous croisez le Kazekage, courrez comme si vous aviez la mort aux trousses... Essayez de ne pas tuer les shinobi de Suna, ils sont comme vous, des outils manipulés, même si nous sommes plus libres qu'eux...

Cette guerre n'est pas une guerre de rétribution ! Le but n'est pas de foncer dans le tas, mais de tenir jusqu'à l'arrivée de Zabuza, compris !"


*Mais ou est Zabuza ? Je ne comprends plus rien !*
*Et ce vieux ne veut pas qu’on se batte, il veut qu’on fuit au moindre obstacle !*
*De toute façon je suis obligé de l’écouter, je pense que pendant que Zabuza n’est pas là c’est lui le chef du village*


Je suivais Darok, il était perplexe tout comme tous les autres ninja, je ne comprenais pas comment ils pouvaient aussi serein, j’avais une terrible peur et eux restaient concentrés à toutes épreuves.

*Il faut que je garde mon calme, il faut que je garde mon calme, je suis assez fort pour faire cette guerre*
*Merde il faut que j’arrête de me rassurer comme ça, j’ai du louper une phase importante de ma formation, je suis un putain de peureux*


Quand je fus arriver devant l’immense porte et que Darok s’arrêta, je fis un pas en avant pour m’équilibrer et pour stopper ma course.
Des Jounin et d’autre ninja étaient là à nos coté.
Malgré tous ces gens j’avais des terribles crampes à l’estomac, des crampes à me par terre mais je restais fort à cette douleur.
Une femme s’adressa à tout le monde, je ne la connaissais pas mais le regard assuré de Darok me fit comprendre qui la connaissait ou l’avait déjà vue autre part.


[Femme Jounin]"Shinobi ! Notre mission est de tenir face à l'assaut ennemi et de retarder leur entrée dans Kiri ! Le Kazekage se trouve derrière cette porte, avec ses hommes... Vous savez ce que cela signifie s'il entre, Shinzo vous l'a dit...

Votre mission va être de faire en sorte que personne ne franchisse ces remparts ! Battez-vous avez courage et honneur pour Kiri et pour le Mizukage !"


[ ?] "Oui, mais s'il n'arrive pas à temps ?"

Le jeune garçon qui venait de poser cet question avait ses membres qui tremblaient comme ses dents, toute son angoisse venait de sortir dans cette question, il n’y avait pas que lui qui se posait cette question, il y avait d’autre personne mais assez prudente pour ne pas la poser, les personnes qui n’avaient pas posées cette question savaient que le Mizukage serait là mais pourtant une certaine angoisse tracassait leur cœur, le jeune garçon venait de se prendre un magnifique coup qui lui voler à un mètre de tous les autres.

[Femme Jounin] "Il y'en a d'autres qui ont des questions aussi stupides ? Non ? Allez, tout le monde en position de combat ! Pour Kiri !!!"

« POUR KIRI »

Je voyais Darok qui montait sur la muraille, je fis comme lui pour voir ce qu’il voyait. De loin on pouvait remarquer la silhouette du Kazekage, cet homme grand qui avait détruit tant de personne par la pensée, rien que le voir faisait froid dans le dos.

« Il est impressionnant, hein … ? »

[Darok] « Oui, il est même … terrifiant … sa puissance est palpable d’ici… »

Les mots manquaient dans cette situation maintenant beaucoup de monde espéraient qu’une chose, voir leur chef détruire ce monstre qui avançait à grand pas.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Sam 22 Juil - 4:00

L'équipe Umbra, celle du Kazekage et Ténèbres, celle d'Hazama s'était enfin regroupée en une seule et même équipe.
Les éléments sous la charge d'Hazama furent transférés sous la responsabilité du Kazekage, le plan l'exigeait.

Hazama partit seul, a silhouette s'enfonçant dans les ténèbres qui s'étaient installées autour du village, pour ensuite disparaître totalement.

Tenant fermement son oreillette, il répondit:


[Satsushiki]
"Parfait Hazama! Nous te donnerons le signal pour qu'ensuite, tu t'infiltres dans les rangs de Kiri... La suite de la mission, tu la connais, je n'ai pas à te le rappeler."
"Bien!"


[Equipe Rédemption]
"Nous sommes en position Kazekage sama mais le port semble plutot calme... C'est étrange."
"Peut être souhaitent ils nous tendre une embusace car j'ai entendu des cris annonçant notre arrivée."


[Satsushiki]
"Continuons la suite des opérations..."
"Ils souhaitent surement instaurer le doute parmis nous avec ce genre de manoeuvre posant une atmosphere pressante et douteuse."
"Ne restez pas groupés, vous y attirerez l'attention."
"Divisez les forces de défenses et contenez les. Le but de la manoeuvre n'est pas d'anéantir leur dispositif."


[Equipe Rédemption]
"Bien Kazekage sama."

Il se tourna immédiatement face aux deux récemment nommés Genin, ses deux élèves Jumimaru et Takeo ainsi qu'aux deux Chunin Toshio et Gon.

[Satsushiki]
"L'heure va bientôt sonner."
"Vous êtes l'avenir de Suna et aujourd'hui, vous construirez une petit de celui ci."


[???]
"Kazekage sama, équipé Chaos au rapport!"

La dernière équipe se fit entendre dans l'oreillette du Kazekage et tourna immédiatement son attention sur le rapport à venir.

[Satsushiki]
"Oui. Etes vous en position?"
"Prêt à donner l'assaut?"
"Parfait. Attendez mon signal."


[Equipe Chaos]
"Bien Kazekage sama."

Son fourreau vibra anormelement, du moins aux yeux des recrues qui lui faisaient face... Quant à Satsushiki, il se contenta de tenir fermement la garde de son épée qui émanait d'une légère fumée grisâtre, estompée par la pluie battante.
L'atmosphère s'habillait parfaitement au combat à venir... Dans le tumulte de la tempête, une conflit se profilait, attendant cette étincelle qui lancera les feux de la guerre.


[Satsushiki]
"Shinobi de Suna!"
"Donnez le meilleur de vous mêmes. Nous allons bientôt y aller."


Cachés derrière les rocher parsemant les bords du village de la Brume, Satsushiki se redressa lentement et s'avança, le dos courbé.
Leur faisant des signes de positionnement, il leur indiqua celle à prendre et il continua d'avancer.


[Satsushiki]
*Je sens de l'excitation chez Void.*
*Surement signe de mauvais augure...*


[Void]
*Si tu savais...*
Takeo
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Porte Principale   Sam 22 Juil - 4:21

Takeo était plus concentré que jamais...
Enfin! Les Portes de Kiri!
L'équipe du Kage était arrivée la première, suivie de peu par celle du Jounin Hazama.
Immédiatement les ordres avaient été lancés, et Takeo suivait à la lettre les signes de son Senseï.


[Satsushiki]
"Shinobi de Suna!"
"Donnez le meilleur de vous mêmes. Nous allons bientôt y aller."


*En face mon destin en arrière la mort!*

Takeo, tapit dans les buissons, se dit que cette mission pouvait être la première d'une longue carrière, comme la seule et unique d'un Apprenti inconnu.

Mais Takeo se jura qu'on se souviendrait de lui quelqu'en soit le prix...

MessageSujet: Re: Porte Principale   Sam 22 Juil - 12:14

[Equipe Rédemption]
"Kazekage sama, nous sommes prêt."
"Nous attendons votre signal."


[Equipe Chaos]
"Tout est prêt de notre côté Kazekage sama, il ne manque plus qu'à attendre le signal d'attaque."

[Satsushiki]
"Bien, en ce qui nous concerne, nous sommes prêt aussi."

Dit il, tenant son oreillette et parlant sur le petit micro accroché au col de son manteau.
Il regarda ensuite dans chacune des directions qu'avaient prise ses recrues sur son ordre et hochant la tête à chacun d'eux, il leva la main lentement.
Les muscles tendus, le regard déterminés, prêt à bondir, il baissa subitement la main en signal d'attaque pour ses membres ici présent, tout en chuchottant à son oreillette.


[Satsushiki]
"On y va!"

Le Kazekage sortit de sa cachette et regarda avec fermeté les murs qui se dressaient devant lui et qu'il devait franchir à tout prix.

[Satsushiki]
*Ce ne sera pas un véritable problème pour traverser ces défenses pour moi et ce le sera pour les autres...*
*Attendons le signal de Kazuo, nous accélèrerons ensuite.*


Désormais à quelques bons mètres des murs du village, il redressa la tête pour y regarder les Ninja qui s'étaient postés au sommet des remparts de la cité.

[Satsushiki]
*S'ils se contentent de rester en haut et nous attendre, ca va être difficile. Il va falloir les forcer à venir nous chercher en bas.*

L'attaque avait commencé et des sorts ainsi que des projectiles commençaient à s'abattre plus bas mais seul Satsushiki pour le moment était visible, les autres recrues tenant leur position et attendant le signal de leur Kazekage pour entrer en action.

Tendant les mains à l'horizontale, les ténèbres prirent vie et commencèrent à ramper jusqu'aux pieds du Kazekage qui regardait au dessus de lui... Puis affichant un léger sourire, d'un geste à reculons de chaque mains, l'une après l'autre, pour ensuite les tendre vers les lourdes portes de Kiri, des tentacules plongèrent vers leur objectif, s'écrasant lourdement sous celles ci, faisant trembler cette dernière.


[Satsushiki]
*S'ils ne veulent pas me voir faire céder leur porte, ils seront obligés de descendre pour m'en empecher... Leurs attaques sont inutiles.*
Takeo
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Porte Principale   Sam 22 Juil - 21:02

Takeo était toujours tapis dans son buisson. Les sentinelles de Kiri étaient nerveuses, se doutant de l'attaque.
Le Senseï était à ses côtés interagissant avec les différentes équipes sunéennes.
Soudain, il se leva, et souffla:


[Satsushiki]
"On y va!"

Se jetant sur en direction de la Porte principale, il se plaça au centre de la petite plaine qui séparait la cachette de la Porte.
Les sentinelles s'empressèrent de l'attaquer et une véritable pluie de kunaïs s'abattirent sur le Kage qui les esquiva aisément.
Et dans un grand fracas, il leva les mains, appela des ombres qui s'abattirent sur les Portes de Kiri.


[Takeo]
"Quelle puissance!"

Totalement impressioné, Takeo reprit ses esprits et observa les sentinelles affolées et incapables de s'attaquer à cette force de la nature.
Visant l'une d'elle, Takeo se promit de l'éliminer rapidement et avec une précision sans failles.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Sam 22 Juil - 22:26

L'ombre avançait, sans cesse ni relâche, s'en prenant maintenant aux lourdes barricades protégeant Kiri. Cette masse d'ombre était leur pire ennemi du moment. Le Kazekage.
Ils avaient ordre de ne surtout pas s'approcher de lui, pourtant, Darok voyait bien que le seul moyen de l'arrêter, serait de descendre de la muraille. En effet, les projectiles étaient insuffisants: ils les esquivaient sans grand mal.

Quelques têtes brûlées, celles de la grand place descendirent du mur en hurlant, ignorant du même fait les ordres. Leur saut était rustique et sauvage. Ils comptaient prendre le plus grand des shinobis par surprise. Quel dommage, ils n'avaient pas compris qu'il les attendait pour leur tendre un piège.

Les ombres sortirent de nulle part, se mêlant à l'obscurité de l'orage et de la nuit. Elles engloutirent deux des trois ninjas qui venaient à peine de se poser au sol. Le troisième n'eut guère plus de temps de réaction. D'un coup d'épée bien placée, le Kazekage l'entailla violemment du bas de la clavicule droite jusqu'au milieu de la cuisse gauche, tout en continuant d'enfoncer les portes et en esquivant un shuriken adroitement lancé vers sa tête.

Il était terrifiant. Comment pouvait-il maîtriser ces tentacules ténébreuses?...Darok serait-il victime d'un genjutsu, ou bien Satsushiki possédait un pouvoir spécial? Quoi qu'il en fut, son voisin ne pouvait déjà plus y penser. Un shurikent avait filé droit vers sa tête. Le pauvre voisin en question était trop occupé à se concentrer sur la terrible menace juste devant les portes qu'il en avait oublié que le Kage n'était sûrement pas venu seul.
Enfin, ce n'était sûrement pas le Kage, mais sûrement une de se copies. Qui seraient assez fou pour se jeter seul devant les portes d'un village comme Kiri. Mais voilà, leur tactique reposait peut-être sur ça.

Les shinobis de Kiri, trop occupés par la terrible énergie du Kazekage, se font tirés de loin par les plus adroits tireurs de Suna. Ainsi minimisaient-ils les pertes, mais le risque pour leur Seigneur était grand, même si c'était le plus puissant du monde. On est jamais à l'abris d'une erreur. Un grand bruit lui ramena les pieds au sol: une tentacule venait de frapper un gond métallique, et la résonnance avait dépassé celle d'un éclair.

Malgré le vent et la pluie, Darok entendit flotter deux projectiles. Il les aperçu au dernier moment, baissant Hyrungo derrière les remparts pour lui éviter une mort certaine. Il rattrappa au vol les deux shurikens de taille moyenne. Ça y est, il avait repéré les fouineurs. Il relança les armes dans la direction de leur venue. Le vent se déchaîna déviant les armes tranchantes de leur trajectoire. Darok pesta, mais comme dans tous malheurs, il y a de la chance, les armes dévièrent sur un buisson. De derrière ce buisson surgit un ninja esquivant avec quelques difficultés les deux projectiles.


*C'est fini la partie de cache-cache mon p'tit bonhomme, approche-toi donc des murailles et je te règle ton compte.*

Un nouveau bruit extraodinaire. Les portes étaient résistantes, mais fallait pas pousser. Darok doutait quelles ne tiennent encore longtemps. Et ce Satsushiki qui continuait d'éviter, et de tuer...
Hyrungo sortit la tête de derrière les protections. Il avait eu chaud, il devait rester sur ses gardes s'il ne voulait pas finir dans le ventre d'un corbeau.
Darok avait les cheveux mouillés qui lui collaient au visage, lui aussi trempé. Darok avait rarement vu un temps aussi déchaîner que cette nuit, et pourtant il y en avait eu des orages à Kiri. Serait-ce la venue de Suna qui forcerait les éléments, qui dominerait la nature elle-même...
Pour l'instant, la nuit était un atout pour le Kazekage, mais bientôt, très bientôt, le brouillard matinal prendra place, et alors les Kiréens pourront réagir de manière efficace.

Pourvu que le Kazekage ne finisse pas sa besogne avant le matin...

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 1:48

[Darok, Satsushiki : +6 EXP RP]

[Hyrungo : +4 EXP RP]

[Takeo : +2 EXP RP]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 3:09

Caché derrère un buisson, Jumimaru regarda l'enceinte de Kiri cherchant une faille qui aurait pu être dissimulée. Mais rien n'avait été lésé par leurs ennemis. Ils avaient été rejoinds par d'autres ninjas de Suna et attendaient le signal de Satsushiki. Dans l'obscurité de la nuit, on voyait des torches brûler tout le long des rempart. Signe que leur arrivée était attendue et que la première attaque allait être très violente.

Après avoir vérifié que tout était en place, le Kazekage se leva et se dirigea vers la porte principal de Kiri. Puis il se posta devant regarda furtivement en haut et leva sa main à l'horizantal. Comme pour catapulter les ombres qui s'étaient rassemblées autour de lui, il recula ses mains près de son torse et donna un violent coup vers l'avant pour frapper la porte.
Depuis sa cachette, Jumimaru entendit vibrer chaque planche de bois qui composait la porte de Kiri. Il ne faudrait au Kazekage que quelques attaques pour faire la tomber et ouvrit le chemin à l'armée de Suna
.

[Takeo]
"Quelle puissance !"

[Jumimaru]
"T'as raison et je crois que cette guerre va nous faire voir d'autre chose bien plus impressionante."

Il entendit alors Takeo se lever rapidement et lancer un shuriken en direction des remparts. Il visait apparement un ninja posté en haut de la muraille. Puis il se remit aussitôt accroupit.

*Je ferais bien de même mais je n'ai pas assez de shurikens pour en lancer comme ça à l'aveuglette... Dépêchez vous Satsushiki-senseï !*

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 3:34

Malgré les coups de butoirs sur les battants de l'énorme porte de Kiri, celle ci ne céda pas, tenant encore le choc.
Pendant ces invocations de tentacules d'ombre, il subissait les attaques incessantes des sentinelles postées sur les remparts de la cité.
Cela commençait terriblement à l'agacer et cette porte qui ne voulait pas lacher, ne faisant que renforcer cette colère qui grandissait en lui.


[Satsushiki]
"LAISSEZ MOI TRANQUILLE!"

Il hurla à pleins poumons et les ombres réagirent immédiatement à l'appel, rempant telles des serpents sur les murs de la cité, s'approchant lentement des sentinelles qui ne cessaient de l'arroser de projectiles divers.

Elles arrivèrent peu à peu à distance avant de plonger telles des prédateurs sur tout ce qui était vivant et à portée d'attaque.


[Satsushiki]
"Si vous voulez mourir, il fallait le demander!"
"A moi! Ténèbres! Reprenez ce qui est vôtre en ce jour sombre."


Il leva les yeux au ciel, regardant l'office perpetré par ses ténèbres auxquelles il avait donné tout les droits.
Agissant de manière chaotique et désordonnée, elles fouettèrent tout ce qui arrivait à portée d'attaques mais les Ninja de Kiri reculèrent devant de telles monstruosités, ne sachant pas trop quoi faire, surpris.


[Satsushiki]
*Je ne vais pas attendre indéfiniment ici... Que fout Kazuo? Et son signal?*
*Mes troupes attendent plus loin, elles vont s'impatienter.*


A mesure que la colère grandissait en lui, les ténèbres affluaient de plus en plus, jusqu'à créer un amas visqueux noir autour du Kazekage, duquel sortait toute une série de tentacules et autres formes bizarroïdes.
Les ombres continuaient leur avancée en rampant, tentant de submerger les sentinelles qui tenaient bon, parvenant à repousser peu à peu, les attaques ténèbreuses.

Satsushiki profita de cet instant de liberté pour envoyer lourdement d'énormes tentacules sur les portes du village qui vibrait à chacun impact... Des craquements se firent entendre mais rien de bien lourd pour permettre de défoncer les battants.


[Satsushiki]
*Parfait! Une partie des sentinelles sont occupées. C'est le moment de faire agir les troupes amassées à l'extérieur.*

Signalant les positons de chacun un à un, il leur ordonna de faire pleuvoir la mort sur les remparts du village, profitant de la confusion perpétrée par les ténèbres qui ne cessaient d'affluer sur les hauteurs de Kiri.

Il continuait ses coups de butoirs incessant quand tout à coup, sentant comme un léger sifflement s'approcher de lui, il pivota rapidement et d'une roulade sur le côté esquiva le projectile qui lui était adressé.

Les sentinelles parvenaient à contenir les ténèbres, assez pour permettre à certains de maintenir leur pluie de projectiles, de sorte à laisser le gros des troupes de Suna à couvert.

Il fixa le responsable d'un oeil envahi d'une folie sanguinaire...


[Satsushiki]
*Toi! TOI!*

... Et lui lança à une vitesse rarement vue, un Kunai qu'il avait empoigné de toutes ses forces qui se figea dans le crane de celui ci. La puissance du lancer était tel, qu'il virevolté de l'autre côté des murs du village.

Il reprit immédiatement le travail alors que les troupes de Suna à leur tour, firent pleuvoir les armes sur les murs de Kiri.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 4:14

Jumimaru aperçu de loin ce que pouvait être la colère du Kazekage. Il avait l'air impressionant, il eu même un moment un sentiment de compassion pour les ninjas qui devaient faire face à son maître. Mais ce sentiment disparut aussi vite qu'il était venu.

[Jumimaru]
*Qu'ils crèvent tous en enfer !*

Un instant plus tard, Satsushiki fit signe à ses troupes de bombarder les assiégés de projectiles en tous genres. Jumimaru ne pouvait pas désobbéir aux ordres et malheuresement pour il n'avait pas beaucoup de projectiles. De plus, il ne voulait pas lancer ses projectiles vers une cibles presue intouchable à cet distance. Il vit que nonloin de lui deux ninja marchait en équipe. L'un invoquait des projectiles et l'autres les lançait. Il se raprocha alors d'eux et leur demanda s'il pouvait les aider. Ils acceptèrent pour donner plus de rendement à leurs attaques. Cette option était beaucoup mieux car une fois leur cibles touchées ou non, les armes de jet invoquées disparaissaient. Ne laissant aucun avantage à l'ennemi.
Jumimaru prit alors un tas de shurikens et les lança un à un vers les remparts de Kiri et plus précisément vers les ninjas qui tiraient sur Satsushiki. On pouvait entendre les sifflemnts des armes qui fonçaient droit sur leur cible. La cadence de tir était impressionante, aucun repos pour les Kiréens.


[Jumimaru]
*Tiens ! celui-là j'espère qu'il t'as fait mal !*

Planqué derrière les buissons avec en plus l'obscurité avec eux, les ninjas de Suna n'avaient pas grand chose à craindre de leurs adversaires. Jumimaru se retourna et prit deux shurikens puis se prépara à les lancer quand soudain il aperçut un shuriken se diriger droit sur lui. Le jeune shinobi eut à peine le temps de sauter sur le côté pour éviter le projectil qui lui entailla légèrement le dos. Les deux jounin le regarda en rigolant.

[???]
"Eh bien gamin, fait gaffe sinon tu va t'en prendre une dans le cul ! Hahahaha."

[Jumimaru]
"Oui, j'ai bien vu."

[???]
"Prend dont ce shuriken et venges toi. Tu vas voir ils vont en bouffer des shurikens ces connards !"

[Jumimaru]
*On dirait qu'ils prennent plaisir au combat. En remarque, c'est un peu normal car sans combat un ninja n'a plus de raison d'être.*

Il prit le shuriken que lui tendait son compatriote et le lança de toutes ses forces vers un ennemi de Suna. Tant que Satsushiki n'aurait pas réussi à ouvrit cette foutu porte, ils devront couvrir ses arrières.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 9:06

Hiryuu avait enfin pu voir la véritable puissance du seigneur de Suna... Ca n'avait rien à voir avec ce qu'il avait pu voir dans la bibliothèque, le jour où il avait été la cible des fameuses tentacules d'ombres.
Envoyant ce spectacle, un véritable ballet entre le kazekage, les sentinelles kiréennes et la mort, Hiryuu n'eut plus de doute. Le Kazekage, s'il n'était peut-être pas invincible, n'en était pour le moins pas très loin. Du moins c'est l'impression qu'il dégageait à ce moment précis, et c'est ce que pensait le genin médecin... Il n'y avait plus de doute, Suna écraserai Kiri.

Les sentinelles tombaient les unes après les autres, que ce soit sous les coups des tentacules d'ombre meurtrières ou de la pluie de projectiles qui s'abattait sur les remparts.

Les shinobis de Suna étaient tous, hormis le Kazekage, à couvert.... Aussi, cela n'arrangeai pas l'affaire des kiréens lorsqu'il s'agissait de faire mouche avec un shurikens. Inversement, les kiréens se trouvaient bien en évidence sur les remparts et étaient ainsi bien plus faciles à viser.

Bien qu'Hiryuu ne voulais pas utliser ses trois shurikens, il eut vite la possiblité de se procurer des shurikens de taille standard. Un nombre incalculable de ces projetiles étaient plantés dans le sol et c'était un travail de tous les instants que d'éviter ceux qui arrivaient encore.

Le jeune shinobi en ramassa donc quelques uns pour les renvoyer à leurs expéditeurs... Ces satanés kiréens n'avaient qu'à bien se tenir.... La pluie de projectile en provenance des fourées n'était aps prête de s'arrêter.


*Encore un petit peu.... Juste un petit peu. Les portes ne devraient plus tenir très longtemps. il faut dire que le déploiement de force du Kazekage est impressionant. ces tentacules sont gigantesques!*


pts de stats: 52

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 10:55

Je restais sur les remparts à regarder ce qui se passait de loin. Les projectiles fusèrent au vent jusqu’aux ennemis.
J’avais beau regarder, je ne comprenais rien, les projectiles, les techniques d’eau, tout sur un seul homme, le kazekage, cette créature esquivait, repoussait aisément les projectiles et en plus diminuait les forces d’élites sur nos remparts.

Je fis un tour sur moi même, je regardais le nombre de personnes restantes dans nos murs, beaucoup étaient affaiblis, gravement blessé ou juste une coupure d’un Shuriken. En quelques secondes, l’homme le plus puissant des deux camps qui se combattèrent, venait de faire apparaître des énormes tentacules noires, ténébreuses, ça représentait le mal en personne, la force démoniaque, pourtant j’étais époustoufler par son immense puissance.

Ces tentacules enfonçaient la porte principale avec une force incroyable, plus le temps passait, plus il y avait de forces ténébreuses s’emparant du terrain pour aller détruire la porte qui donnerait l’accès à tous les sunnéens de nous attaquer.
Des hommes courageux, qui étaient sûrement à présent sans munitions, se jetèrent vers le Kazekage.


*Ils sont malades ! Ils veulent mourir ou quoi ?*
*Ils jouent avec pire que de feu, je me demande ce qui est passé par la tête de ces cons*
*Je me demande aussi si ce que fait en ce moment le Kage n’est pas du Genjustu*


Les hommes qui étaient pourtant fort et très habile au corps à corps, ne firent pas long feu, on pouvait voir quelle vitesse que le Kazekage les avaient envoyés dans l’autre monde. Les hommes qui venaient d’essayer d’attaquer ce monstre avaient l’air d’escargot face à lui.
A coté de ce meurtrier, tout paraissait très lent, d’un simple geste adroit il esquivait les nombreux projectiles envoyés.

Pour ceux qui était adepte au Ninjustu de Kiri, ils n’avaient pas besoin de faire appel à de l’eau sachant qu’il pleuvait abondamment depuis maintenant quelques heures. Les orages avaient repris sur le beau temps de la journée d’hier, les éclairs redoublèrent à chaque fois que les tentacules d’ombres essayait d’abattre l’immense porte principale du village.

J’étais tellement impressionner par tout ce qui se passait que je ne faisais même pas attention aux projectiles qui fonçaient droit vers moi, Darok me fit en arrière pour me protéger des projectiles fusant vers ma tête, il venait de rattraper les Shuriken puis les renvoya avec une précision dont je n’avais pas vu cette qualité chez lui depuis longtemps.

Je voulais lui dire à quel point j’étais reconnaissant de ce qui venait de faire mais je n’étais pas là pour remercier chaque personne qui me sauverait. J’analysais les cachettes possibles des autres attaquants, je voyais les nombreux buissons et autres arbres. Mais je n’avais pas assez de projectiles et encore moins assez de force pour les attendre, mais je savais que Darok avait ces caractéristiques pour les toucher.


« Darok, je vais prendre les armes qui sont passé et dès que j’en aurais pas mal je te les donnerais pour que tu les envois aux nombreux assaillants qui sont cachés. Il doit en avoir pas mal vers le bas avec tous ceux que les ninja ont esquivés. »


Je n’attendais pas une réponse de Darok qui était pourtant mon supérieur, je partis aller chercher les armes dont il avait besoin pour blessé les ennemis. Je voyais, en descendant, les médecins s’occupant des nombreuses victimes de projectiles, de la lueur bleue, parfois blanche, était autour de leurs mains et ils les passaient sur les blessures des inconscients.
Je réussis à trouver des armes, puis après en avoir eux quelques-unes unes, je repartis vers Darok pour lui donner, il n’y avait pas grand chose mais cela pouvait suffire.

Le Kazekage s’énerva, il poussa un cri énorme que nous pouvions entendre jusqu’à nos remparts. Les tentacules venaient de doubler en taille, elles pouvaient maintenant monter jusqu’au mur et prendre les principales personnes qui lançaient des projectiles, les écrasant comme de vulgaires poupées.

Le Kazekage prenait maintenant à lui tout seul l’ascendant de la situation, il jouait avec les ombres, il était envelopper d’une masse ténébreuse d’où sortait toutes ses attaques contre nos murs.
Je préférais rester un peu à l’écart protégé par toute l’agitation.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 11:14

[Satsushiki : +6 EXP RP]

[Hyrungo, Jumimaru : +4 EXP RP]

[Hiryuu : +2 EXP RP]

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 13:13

La pluie battante, le bruit du tonnerre, le grondement de l'éclair, l'atmosphère pesante. Tout indiquait la période de guerre, comme si la nature avait une conscience propre et savait s'adapter selon l'humeur du monde. Quel phénomène...

Le Kazekage semblait indestructible, immortel. Comment un humain pouvait-il possédait une capacité si meurtrière. A moins que le chef du sable...ne soit pas humain? Cette idée traversa l'esprit du Chuunin, alors que son camarade lui disait quelque chose. Il ne comprit qu'après coup que l'étudiant voulait risquer sa vie pour récupérer quelques armes. Il voulut l'en empêcher, mais Hyrungo était déjà au bas de la muraille, à quelques dizaines de mètres du Kazekage.


"Remonte immédiatement!"

En bas, Darok ne pouvait pas le protéger. Quelle plaisanterie! Des armes, il y en avait pleins sur les murailles, pourquoi aller en bas? Quel casse-cou. Darok se concentra sur son étudiant plutôt que sur le monstre. A travers la pluie et les ténèbres, malgré sa concentration, Darok eu du mal à voir le shuriken qui volait, évitant les courants pour s'abattre sur le jeune ninja. D'un geste vif, il empoigna une de ses aiguilles et la lança. Elle vint percuter l'autre arme à un petit mètre de l'étudiant. Il les ramassa elles aussi puis remonta rapidement sur le heut des remparts, fier. Darok voulut le décapiter pour sa folie, mais fut arrêté par un cri sauvage, puissant et terrifiant, mais aussi grotesque.

Le Kazekage énervé, c'est quelque chose qu'il faut mieux voir de loin. Darok empoigna Hyrungo et le jeta quelques mètres derrière. Il se rattrapa sans difficulté. Pendant ce temps, des tentacules de ténèbres prenaient sans le moindre regret la vie des camarades du Chuunin. Se saisissant de son kunai "Taoshi", il se remémora les paroles du vieux jounin. Si vous voyez le Kazekage, courrez comme si vous aviez la mort aux fesses.


*T'es drôle papy...courir et abandonnez mes camarades? Dans tes rêves!*

Il se tourna brièvement vers Hyrungo, lui criant de rester à couvert pendant un petit moment. Un ombre lui donna un coup agile et rapide. Effectuant un salto arrière, la tentacule lui passa sous sson corps erraflant son dos. Puis, courant comme s'il avait la mort aux trousses, il sauta vers une autre tentacule. Opposant son kunai entre un blessé et l'ombre, il sauva une jeune genine en coupant la masse d'ombre par surprise. La jeune fille, dont le bras était ensanglanté, se remis debout, et alla se mettre derrière une barricade pour se faire soigner par les médecins.

"ON RESISTE! ET ON REPOUSSE!!"

Montrant l'exemple, Asuka Azechi prit la tentacule et la brisa à mains nues dans un hurlement de bête sauvage. Donnant du courage aux soldats, cette dernière lança un "Pour Kiri!" qui effaça toutes les peurs et les blessures, et ranima l'espoir. Darok lui-même se sentait plus fort, plus courageux. Il découpa une autre tentacule après avoir esquivé son attaque. Pendant ce temps, les portes subissaient de plus en plus d'assauts répétés et les tirs fusaient depuis les bois.

*Mais pourquoi le Kazekage s'obstine-t-il à détruire les portes? Il pourrait très bien monter les murailles et nous tuer tous...
On dirait qu'il attends quelque chose. Mais quoi?*


Les portes émirent des grincements de plus en plus inquiétants. Leur résistance étaient poussées à bout. Pourvu qu'elles tiennent. Pourvu qu'elles tiennent...au moins jusqu'à l'arrivée de Zabuza...
Les shinobis de grade supérieurs avaient fini de repousser l'attaque des ombres, mais cela avait donné un grand temps de repos au Kazekage. Et il en avait bien profité: le métal des portes était presque entièrement détruits.
Darok se rua sur les armes qu'Hyrungo avait ramassé au préalable. Il les jeta vers les buissons. Il entendit un cri, sans doute en avait-il touché un...voir plus. Un petit homme s'éjecta hors d'un buisson visé. Il se frotta le dos, sans doute avait-il été touché et ses réflexes l'avait sauvé...mais de peu. Se saisissant à son tour d'une arme, il la lança en direction du Chuunin. Darok se baissa au moment de recevoir l'arme, l'esquivant par la même occasion.

Hyrungo revint de sa cachette en rampant, de façon à ne pas se prendre inutilement des blessures.


"Toi! Je te retiens! Depuis quand risque-t-on sa vie pour aller chercher quelques misérables armes? Ne refais jamais ça, c'est trop risqué. Si tu te fais tuer en bas, ça n'aura servi à rien." Voyant qu'il voulait répliquer, Darok renchérit. "Et ne discutes pas, c'est un ordre direct d'un de tes supérieurs! Tu ne vas plus en bas pour ce genre de choses, c'est tout. Tu as trop de risques de te faire tuer pour rien et..."

Il ne put pas finir sa phrase, le Kazekage venait de donner un coup d'une rare violence sur les portes, enfonçant le coin supérieur gauche. Prenant un kunai, il le lança en direction de son foie. Aucun doute là-dessus, le cours de Shinzo avait été utile. Avec une adresse incroyable, il roula et renvoya le même kunai à son expéditeur.

L'arme pointue se figea dans la tête du Chuunin. Il n'avait pas eu le temps de comprendre, tout s'était passé si vite. Il n'avait même pas eu le temps d'avoir peur. Ses pieds se décollèrent du sol. Tout se passait maintenant si lentement, tout était au ralenti. Il revoyait sa vie défiler devant ses yeux. C'était saccadé, image par image. Il revoyait ses parents, l'académie, ses amis, ses sensei...et puis Zabuza. Darok sourit, la dernière fois de sa courte vie. Il retomba lourdement sur le sol alors qu'Hyrungo criait son nom de toute la puissance de sa voix. Puis le Chuunin ne respira plus, ses fonctions cérébrales anéanties.

Il disparut dans un nuage de fumée...

Hyrungo ne comprit pas de suite...Darok n'était...qu'un clone? Le vrai Darok sortit de derrière une barricade, un kunai en main, un sourire arborant sa tête.

"Hyrungo, tu n'as pas cru que j'allais m'attaquer au Kazekage moi-même. Shinzo-sama l'a dit: nous n'avons aucune chances face à lui. Je n'ai pas la prétention de pouvoir le vaincre, je laisse ça à Zabuza..."
Takeo
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 14:18

Takeo observait la scène de son buisson, ébahi mais à la fois concentré.
Les sentinelles de Suna était incapables de faire face devant la puissance du Kage, et certaines se mettaient à viser les buissons où les troupes de Suna étaient cachées, faute de mieux...
Se levant, il pris un de ses shurikens et l'expedia droit sur une des sentinelles de Kiri.
Il vit celle-ci l'éviter au dernier moment et la renvoyer droit sur le buisson.
Elle se planta à ses pieds. Mais une autre sentinelle avait failli tuer Jumimaru qui s'était jeté hors du buisson, légèrement réprimandé par un Jounin.


Autour de lui, cris de colères et soif de sang se déchainaient.
Suna était connue pour ses ninjas impitoyables et impatients.
Un Chunin se leva et hurla:

[???]
"GLOIRE A SUNA"

Tout en lançant un kunaï qui atteignit le bras d'une des sentinelles.
Se retournant, Takeo vit que Sakray bouillait d'impatience, quand Jumimaru semblait sur ses réserves.
On demanda bientôt des munitions et les sentinelles de Kiri durent faire face à une pluie de shuriken, égale à celle qui s'abattait sur le Kage.
Lui même avec ses clones renvoyait projectile par projectile.


Takeo n'était absolument pas convaincu du bienfondé de la présence de Sakray.
Au moindre incident, il suivrait les traces du Kage et laisserait ce Ninja bien trop imprévisible.
Plusieurs fois il l'avait rabroué s'étant arrogé une quelconque autorité.

Seulement, un conflit serait fatal à l'équipe, il se devait donc de la fermer... Pour le moment.
Plusieurs Kiréens se jetèrent au bas des murailles et se ruèrent vers le Kage, et, sans avoir le temps de respirer, celle-ci furent tuées avec précision.
L'un d'elle remonta cependant apportant des armes à ses congénères.


*Manquent-ils d'armes?*

Un Chunin s'arma soudain d'un Kunaï et l'envoya vers un garde qui s'evertuait à s'attaquer aux tentacules qui s'abattaient sur la porte.
Celui-ci, éventré, chuta dans un sourd craquement.
Ce fut à ce moment là qu'une tentacule défonça un des gonds des lourdes portes en un horrible grincement...


[Takeo]
"Jumimaru, Sakray, il va bientôt falloir suivre le Kage!"

Sakray lui lança un regard dédaigneux quand Jumimaru fit un signe de la tête désignant les sentinelles.

C'est alors qu'un hurlement inhumain déchira la plaine:


[Satsushiki]
"LAISSEZ MOI TRANQUILLE!"

Le Kage venait d'éviter une attaque et renvoya un kunaï qui défonça le crâne d'un Chunin de de Kiri.

Les Sunéens, pour acclamer le Kage, hurlèrent. C'était un cri qui provenait du plus profond des entrailles, un cri qui appelle le sang : un cri de guerrier.
Dans les tréfonds de la nuit, le ninja est silencieux et rapide et précis.
Mais dans la plaine, face à une armée, le ninja se sent l'âme d'un guerrier, exactement le sentiment de Takeo au moment même.
C'est à ce moment là qu'un shuriken abattit un des Sunéens juste à côté de Takeo.
Se penchant sur ce corps dont la vie s'échappait, Takeo vit la mort en face pour la deuxième fois de sa vie.
Et cette fois ci, il se releva, et se promit de faire payer à chaque Kiréens, incapables de comprendre le but plus que noble que poursuivait son Kage.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 15:55

Je restais dans un endroit à peu près sur. Les portes n’allaient pas tenir bien longtemps à cette cadence. Si cet homme arrivait à détruire tout seul une porte comme celle là et en plus de tuer la moitié des sentinelles de tout le village, ce ne serait plus un être vivant mais quelqu’un qui a été envoyé pour détruire tout le monde.

Je voyais Darok qui venait d’esquiver un projectile d’un mouvement de justesse. Je le rejoignis en rampant, je n’avais pas envie d’être blessé alors que la guerre venait à peine d’être commencé. Il me regarda du coin de l’œil, son regard était si agressif qui ferait fuir un chien enragé.


[Darok]"Toi! Je te retiens! Depuis quand risque-t-on sa vie pour aller chercher quelques misérables armes? Ne refais jamais ça, c'est trop risqué. Si tu te fais tuer en bas, ça n'aura servi à rien."

« Mais … »

[Darok]"Et ne discutes pas, c'est un ordre direct d'un de tes supérieurs! Tu ne vas plus en bas pour ce genre de choses, c'est tout. Tu as trop de risques de te faire tuer pour rien et..."

Il ne put finir sa phrase, un énorme coup de tonnerre s’ajoutant à un coup de fureur des tentacules sur la porte, venaient de le surprendre et moi par la même occasion.
Il sortit habillement un Kunai pour le lancer vers le Kazekage.
Ce dernier venait, sans presque regarder, d’esquiver d’une roulade le Kunai du Chunin.


*Et il dit que je suis un malade après ?*
*En tout cas ce n'est pas moi qui provoquerais un ninja de cette classe*
*Je sens mal ce genre de situation*


Le Kazekage venait de tourner son regard vers l’expéditeur de ce projectile, il en lança un avec beaucoup plus de rapidité et de précision.
Darok n’eut pas le temps de réagir, l’arme venait de se planter en plein sur le front de ce dernier, il y avait à présent un long fil de sang coulant tout le long du visage. Il tomba sur le dos, on pouvait apercevoir un léger sourire sur ses lèvres, je regardais s’il respirait encore en criant de toutes mes forces son nom.


« DAROK, DAROK »
« Médecin, venez vite, il y a quelqu’un de blessé ! »
« DAROK ! »


J’avais beau le secouer, lui faire mal pour qu’il se réveille, pour qu’il ait un petit signe de vie, rien ne se passait.
Alors que je tapais sur son thorax, un nuage de fumée venait d’apparaître me faisait tousser et fermer les yeux.


*Salaud*

[Darok]"Hyrungo, tu n'as pas cru que j'allais m'attaquer au Kazekage moi-même. Shinzo-sama l'a dit: nous n'avons aucune chances face à lui. Je n'ai pas la prétention de pouvoir le vaincre, je laisse ça à Zabuza..."

« Si j’y ai cru, on peut s’attendre à tout avec toi ! »
« Bon moi je ne me sens pas très en sécurité en ce moment, regarde la porte, elle sur le point de tomber »
« Qu’est-ce qu’on fait dès que la porte serait détruite ?? »


Je vis un petit Shuriken qui fonçait droit vers moi, cette fois je faisais beaucoup plus attention que la dernière fois, je baissais ma tête pour l’esquiver, il tomba à quelques centimètres de moi, je le pris et je le donnais à Darok une nouvelle fois, je ne me sentais pas encore capable de viser alors que je venais de voir un ami en train de mourir.

La pluie redoubla encore une fois, cette fois la visibilité commençait à baisser, mes cheveux me cachait la plupart du temps mes yeux, je me fis la promesse que si après j’étais encore là, je me couperais les cheveux.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 16:37

Alors que le combat faisait rage à la porte principale de Kiri et que Satsushiki se battait avec fureur, massacrant et terrifiant ses adversaires, Kauzo vint lui parler à travers les ombres.

"Satsushiki... J'ai localisé la relique... Elle se trouve à l'orphelinat... Il va nous falloir prendre une autre route que la rue principale du village... Les Kiréens y renforcent leur défense, sentant la porte céder... De plus, un puissant Chakra y rôde...

Nous devrions passer par le bord de mer... Le coin est relativement désert, si ce n'est pour un pêcheur et un Genin de Kiri, rien qui ne devrait nous poser problème donc..."


"Excellent... Des signes de Zabuza... ?"

"Aucun... Mais mieux vaut se méfier... Je ne pense pas qu'il soit parti sans laisser de consignes à ses hommes..."

"Certainement pas, le connaissant... Très bien, j'arrive... Rejoignons nous à l'orphelinat..."
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 16:38

Jumimaru commençait à sentirson bras s'engourdir. Il devait être à son Quarante-cinquième lancé. Et la fatigue gagnait peu à peu son bras. Ils regarda les deux jounin bien entraîné puis les informa de sa situation.

[Jumimaru]
"Je commence à fatiguer, je vais me reposer un peu avant l'attaque."

[???]
"Pas de soucis ! garde tes forces pour le combat, tu en auras besoin je te l'assure."

Le jounin fit un petit clin d'oeil d'encouragement à l'étudiant puis reprit son activité. Ce ne devait pas être sa première guerre à celui-là.

[Jumimaru]
"Ok merci pour votre aide. ET GLOIRE A SUNA !"

Puis il repartit de là où il venait reprenant ainsi ça position. Il s'était déplaça presque à quatre pattes pour éviter les projectiles ennemis. Maintenant près de Takeo et Sakray, il se mit accroupit, tapit derrière les buissons.

[Takeo]
"Jumimaru, Sakray, il va bientôt falloir suivre le Kage!"

[Jumimaru]
"T'inquiète, je suis prêt."

Il regarda au niveau du Kazekage, et en effet, il avait presque démolit la porte principale. Jumimaru ne l'avait pas encore remarqué car il avait été trop absorbé par ses lancés. Il fallait se préparer à la l'assault.
Plus pour se rassurer qu'autre chose, il vérifia que toutes ses armes étaient là et qu'il pouvait se lancer dans la bataille sans le moindre soucis technique.


[Jumimaru]
*Quoi qu'il arrive, il faut rester ensemble. C'est notre seul chance de survie avec Takeo et Sakray car nous avons aucune expérience des batailles.*

Il entendit tout à coup Satsushiki s'énerver contre les Kiréens. Puis suite à ça il tua un ninja de Kiri qui fit une chute hors de la muraille. Comme une même voix, tous les Sunéens crièrent pour saluer le coup de leur maître.

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 19:19

Alors qu'il frappait sur la porte, le Kazekage s'arrêta brusquement. S'enveloppant d'un voile de ténèbres, les ombres se dilatèrent pour ne former qu'une boule opaque autour du Seigneur du village du sable. La sphère tremblait, c'était comme si Satsushiki dialoguait avec les ténèbres. Le Kazekage était vraiment bizarre et donnait des frissons à Darok. La peur n'était qu'un effet tertiaire au contact de sa personne. La première impression était la terreur: plus encore que la peur, cette terreur immobilise. L'aura qu'il dégage est sans égal. La seconde était l'envie, l'envie d'un si grand pouvoir, d'une si grande force, d'un si grand mystère. Les ombres se retirèrent d'un coup, se déployant en longues et destructrices tentacules. Elles fondirent sur la porte, qui commençait à se craqueler.

Quelle puissance destructrice...

Derrière les buissons de la forêt, Darok sentait que l'agitation et l'ennui se développait. L'assaut allait bientôt être donné. Il les compterait, les morts qu'il infligerai au pays attaquants. Il ne tenterait pas de faire de superbes figures. Non, il préférerait faire des actions utiles et meurtrières plutôt qu'un joli saut qui n'aurait pas d'effets particuliers.

La pluie augmenta son débit. Les épis naturels de Darok retombèrent, comme sous la douche, abattus par l'eau dégoulinante. Les éclairs étaient plus nombreux, plus fréquents. Le tumulte et les grondements étaient encore plus assourdissants. Si la nature se déchaînait ainsi, c'est que le monde était, en ce moment, très instable. L'attaque allait faire mal dans les deux camps, bien que les Kiréens avaient un avantage en étant derrière des fortifications. La brume allait être au rendez-vous lors de l'avancée des troupes, et les morts allaient jalonner la plaine, qui elle, sera ensanglantée.

Il y eut soudain un blanc: les éclairs ne tombèrent plus, le tonnerre ne déchirait plus le ciel noirâtre, bien que la pluie continuait sa descente, rendait les bois et l'étendue entre les murailles et la forêt, boueux. Un cri rauque leur parvint, un cri profond qui venait du centre de la ville. Le cri d'une personne que Darok connaissait bien pour l'avoir ramené à Kiri après une mission difficile et de longues heures de courses et de transpiration. Le cri de l'ex maître du Mizukage. Le cri de son sensei actuel...

Le cri de Shinzo.

Suite à la longue plainte, les éléments se déversèrent sur le monde. Une multitude d'éclair éclatèrent, le vent soufflait en bourrasque, la pluie tombait aussi violemment et brutalement que des grelons. Darok n'aurait pas été étonné, que quelque part, un volcan faisait une éruption suite à un tremblement de terre...

Les cinq élément ninjas. Les cinq éléments les pluis puissants au monde. Les cinq principaux éléments de la nature...

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 19:24

Hiryuu continuait à lancer tous les shurikens et kunais qui lui tombaient sous la main.

Satsushiki faisait encore un travail admirable en se battant seul à découvert contre toutes les sentinelels et, en plus, s'occupant de faire céder les portes de Suna.

Hiryuu eut l'impression d'être vraiment petit en voyant cette puissance déployée. On pouvait croire que la quasi totalité des ninjas présents ne servait que de soutien dont le kazekage aurait presque pu se passer.... Du moins, c'est ce que le genin pouvait penser.

Il regardait autour de lui, plusieurs ninjas du sable étaient déjà tombés... Eux, ne rentrerais jamais dans Kiri, et encore moins chez eux.
Il vit alors Jumimaru se masser l'épaule et reculer pour se mettre hors de portée de l'ennemi.


*Tssss... Comme si on pouvait se le permettre. Il devrait au moins essayer de se rendre utile, même s'il ne lance pas de shurikens. Il y a plein de trucs à faire.*

Lui même commençait à souffrir au niveau de l'épaule droite également. Il se força encore quelques minutes mais une crampe lui fit bien comprendre qu'il ne servait plus à rien de continuer... Il n'était plus capable de viser correctement ni de lancer ses projectiles avec force.

Qu'importe, s'il ne pouvait plus causer de blessures chez l'ennmi, il pouvait encore en soigner chez ses compagnons d'armes.
Avec précaution, esquivant quelques shurikens par ci par là, il zigzaguait entre les corps inertes, cherchant lesquels étaient morts et lesquels étaient blessés, afin de soigner ceux qui pouvaient l'être par ses maigres techniques, laissant les blessures les plus graves aux médecins plus expérimentés que lui.


pts de stats: 52

MessageSujet: Re: Porte Principale   Dim 23 Juil - 19:44

L'attaque continuait à son rythme, le Kazekage parvenant à contenir les contre attaques incessantes de la part des Ninja de Kiri perchés sur les remparts de leur village à l'encontre des troupes de Suna, situées plus bas et tentant d'arroser au possible tout ce qui était à portée.

Il défendait à l'aide de ses ténèbres chacuns des éléments étant la cible de projectiles en plus de devoir attaquer sans relache les lourdes portes de Kiri, tout en maintenant sa concentration sur ses ténèbres pour occuper les sentinelles du pays de la Brume.
Mais cela devenait de plus en plus difficile pour lui de devoir garder un oeil sur tout ce qui se passait.


[Satsushiki]
*Bon sang! Je vais pas tenir ce rythme plus longtemps...*
*Que fait Kazuo? Il ne nous aurait jamais abandonné, c'est pas possible... Et puis Hazama, où en est il?*


Beaucoup de questions traversaient son esprit confus par le tumulte des combats... Les projectiles fusaient en grand nombre autour de lui, frappant parfois des Ninja de Suna, les blessant parfois les abattant d'un seul coup mais il en était de même dans les rangs de Kiri.
Le siège se transformait en bataille rangée. Les projectiles commençaient à manquer et les esprits à s'impatientaient.
Le chaos s'installait peu à peu et Satsushiki s'emportait peu à peu, ce qui eut pour conséquence une suractivité abyssale anormale... Du moins, ceux qui avaient eu pour habitude de voir le Kazekage utiliser ses ténèbres, virent quelquechose de bien pire.
Les tentacules jaillissaient du sol même, rampant mais plus vite... Telle une source inépuisable, les ténèbres affluaient sans cesse.


[Hazama]
"Ici Hazama. Le sergeant instructeur Kiréen est mort, je viens de m'en occuper."

[Satsushiki]
"Ah Hazama te voilà!"
"Bonne nouvelle. Tout se passe comme prévu. Continuons les opérations."


[Hazama]
"Je vais continuer ma mission dans Kiri. S'il y a d'autres Jounin, je me charge d'eux."

[Satsushiki]
"Je compte sur toi Hazama, va!"

Une bonne nouvelle, enfin! Voilà qui allait calmer un court moment l'esprit du Kazekage qui commençait à s'enflammer à mesure que l'assaut s'éternisait.
Bien entendu, avant leur départ, il avait analysé, jaugé chacun des membres du village, du moment, partant des informations récupérées lors de mission d'espionnage.
Et avec cette base de données, il avait pu dresser un plan d'attaque assez fiable. Peut être demeurait il des inconnues mais cela était le quotidien des Ninja... Leurs missions si elles devaient être tant anticipé que cela, serait d'une facilité déconcertante, hors ce n'était pas le cas.

Les projectiles pleuvaient telle la pluie qui s'était abattue depuis quelques heures et qui n'avait pas faible un brin.

Soudain, une voix se fit entendre dans son esprit et non pas via son oreillette... Quelqu'un tentait de communiquer avec son esprit.
Peu de personnes pouvaient le faire... Une seule le pouvait, Kazuo...


[Kazuo]
"Satsushiki... J'ai localisé la relique... Elle se trouve à l'orphelinat... Il va nous falloir prendre une autre route que la rue principale du village... Les Kiréens y renforcent leur défense, sentant la porte céder... De plus, un puissant Chakra y rôde..."
Nous devrions passer par le bord de mer... Le coin est relativement désert, si ce n'est pour un pêcheur et un Genin de Kiri, rien qui ne devrait nous poser problème donc..."

[Satsushiki]
"Excellent! Des signes de Zabuza à l'horizon?"
"La confrontation se saurait attendre... Il viendra..."


[Kazuo]
"Aucun... Mais mieux vaut se méfier... Je ne pense pas qu'il soit parti sans laisser de consignes à ses hommes..."

[Satsushiki]
"Certainement pas, le connaissant... Très bien, j'arrive... Rejoignons nous à l'orphelinat..."

Satsushiki regarda au dessus de lui, à droite et à gauche. Les combats faisaient rage, les ténèbres parvenaient à maintenir leur consistance dans ce monde là, il ne savait par quelle magie.
Généralement ses tentacules ne pouvaient tenir très longtemps dans cette réalité, s'effondrant peu à peu pour retourner à l'Abysse mais aujourd'hui semblait être un jour différent... Sous quel augure cet affrontement se dessinait...?


[Satsushiki]
*Bien, il est temps de passer à l'attaque...*

Satsushiki leva la tête et tendit les bras vers le ciel... Une réaction surnaturelle eut lieu. Les ténèbre jaillirent tel un geyser autour du Kazekage, poussant un hurlement d'outre tombe.
La lune n'éclairait plus, l'espace d'un instant, la zone de combat, complètement recouverte par les ombres puis peu à peu, la lumière revint, laissant plus à un horrible spectacle.

Les ténèbres s'étaient amassées en une masse difforme et d'un simple geste, l'énorme amas noir et visqueux s'abattit sur les portes de Kiri qui ne purent résister à cette nouvelle attaque.

Les yeux devenus rouge sang, la folie s'emparait peu à peu du Kazekage qui maintint néanmoins un total controle sur sa personne.
Il se contenta de laisser filtrer cette énergie qui ne demandait qu'à se libérer... Ses runes étincellèrent à nouveau, plus vue depuis très longtemps, leurs lumières passèrent au travers de son manteau, déchirant l'obscurité ambiante de l'entrée du village.

Désormais la porte était littéralement déchiquetée et Satsushiki ignora les projectiles qui lui étaient lancés. Les ténèbres se chargeaient de le défendre, animées d'une volonté propre.
Il ouvrit la marche et à chacun de ses pas, l'eau devint noire et visqueux pour enfin prendre place dans cet amas qui suivait inexorablement le Kazekage.


[Satsushiki]
"Les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer...*
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Porte Principale   

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Portes du Village-