Partagez | 
 

 Hopital de Konoha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

MessageSujet: Hopital de Konoha   Ven 18 Mar - 21:20

Rappel du premier message :

Hopital de Konoha


Un bâtiment long et plat se situait dans les quartiers Nord du Village de la Feuille tout près de la Tour des Hokage. Il n’inspirait pas vraiment le respect mais plutôt une certaine tranquillité. En pénétrant dans la grande cours par une petite arche, sur laquelle un écriteau rouge serti de noir annonçait le lieu, on se sentait serein et protégé. Ici tous les maux des shinobis s’apaisaient. C’était un peu comme un lieu de renaissance où l’on retrouvait la vie comme une mère perdue.

L’air, qui était pourtant le même dans tout le village, semblait empli d'une vie renouvelée dans ce jardin. Un petit chemin, délimité par de jolies fleurs de toutes les couleurs durant le printemps et de petits cailloux l’hiver, menait dans ce lieu envoûtant. Les ninjas y rentraient la plupart du temps sans vraiment se rendre compte de la beauté architecturale, de la minutie apportée aux détails de chaque pan de mur. Mais ce n’était qu’une chose normale car on n’aimait rarement se rendre en cet endroit malgré son charme atypique. On y allait par obligation et on n’en sortait par envie.
Une porte à double entrée grise permettait aux hommes d’y pénétrer. L’air prenait alors une tout autre odeur, légèrement mixée entre l’effet d’une drogue douce et d'une pilule revigorante. On faisait alors face au comptoir où une charmante infirmière, portant une blouse blanche seyante, nous attendait avec un sourire qui se voulait rassurant.
Elle vous invitait du regard à la rejoindre pour connaître votre destination et vous guider dans le labyrinthe qu’était l’hôpital…

A l’Est du bâtiment, les couloirs se perdaient vers des salles plus complexes. Chaque porte était ornée d’une icône rouge indiquant l’importance des lieux. On pouvait sentir la tension des médecins confirmés s’y diriger ainsi que la relaxation de ceux qui en sortaient. Une pancarte simple nous annonçait que c’était la salle des opérations et des maladies complexes.

Mais de manière générale l’infirmière vous guidez du côté Ouest où une petite salle d’attente avait été mise en place. Des bancs bleu clair assez basiques permettaient de soulager nos maux dans un certain confort, même rudimentaire.

Une fois l’attente terminée les salles de repos nous étaient ouvertes. Spacieuses, elles accueillaient souvent plusieurs shinobis à la fois. L’intimité était moindre mais la plupart dormaient. Des rideaux blancs séparaient les petits lits en fer. Les matelas étaient plus petits que la moyenne mais répondait au nécessaire pour un bon rétablissement de la part des ninjas.

Un petit chariot voguait dans les couloirs d’un blanc toujours aussi éclatant et inspirant une propreté certaine des lieux. On pouvait y voir tout type de potions et autres remèdes dessus. Un mariage de couleur et d’odeur qui aurait pu exciter malencontreusement les narines les plus sensibles. Il se dirigeait calmement vers un bloc opératoire.

Une petite porte verte s’ouvrit doucement. La stérilité de l’air rendait le lieu assez solennel. Des lavabos propres étaient disposé le long du mur. La table d’opération prenait une grande place au centre de la pièce. Plate et froide elle inspirait une maîtrise respectueuse de l’art de la médecine.
Depuis des temps anciens les Eisei étaient respectés pour leur talent. Ils possédaient un droit de vie et de mort sur les patients qui avaient entièrement confiance en eux. Même si la plupart du temps il n’avait pas le choix. La profession de médecin était très importante.

L’hôpital était leur lieu de travail mais à travers cela on pouvait voir un endroit où les miracles naissaient.

AuteurMessage
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Ven 25 Juil - 22:35

Youso avait changé de ton, du tout au tout même. Il s’excusait et Yosuke était persuadé que c’était sincère. Comment aurait-il pu mentir à un moment pareil ? Il n’avait que douze ans et il se retrouvait à l’hôpital, c’était déjà très courageux de ne pas pleurer, de ne pas avoir peur. Yosuke s’assit sur le lit.


[Youso] Pourquoi t'excuse tu ? Tu n'as pas besoin de t'excuser. C'est... c'est à cause de moi si l'équipe est devenue comme cela et je m'excuse. Je ne croyais pas que c'était pour finir comme cela et j'ai un peu été méchant.

Il soupira de plus belle. C’est vrai qu’il avait été dur, sans doute sous la pression. Il voulait des résultats, du changement et surtout un nouvel espoir pour l’équipe. Il l’avait menacé, il s’énervait même contre lui. La conversation d’aujourd’hui prouvait bien qu’il avait un bon fond.

[Youso] Je ne trouve pas que tu es un... un mauvais sensei, j'étais seulement en colère et je ne voulais pas te blesser...

Un mauvais sensei ? En réalité Yosuke aurait préféré car pour l’instant il ne se sentait pas sensei du tout. Mais il essaierait de faire au mieux, en espérant qu’il n’ait plus besoin d’envoyer un de ses étudiants à l’hôpital pour avoir un résultat.

Le comportement de Youso le perturbait un peu. Certaines de ses paroles ne révélaient pas tout leur sens et plutôt que de faire subir un interrogatoire, il préférait le laisser parler, le faire aller là où il en avait envie. C’est pourquoi il préféra répondre de manière concise et ne pas trop lui demander. Youso s’était tourné vers la fenêtre.

[Yosuke] « Pourquoi es-tu en colère ? Explique-moi. »

Il ne savait pas si Youso avait u problème, que ce soit dans son enfance ou dans sa famille, mais il y avait forcément une raison à tout ça. Son comportement venait bien de quelque part. S’il arrivait à faire en sorte que Youso soit un peu plus socialbe et à calmer un peu Kenji, tout irait bien.



MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 1:25

Séjour à l'hôpital 1 (Part 4)


[Yosuke] Pourquoi es-tu en colère ? Explique-moi.

Il se retourna furieusement et arrêta tout de suite de mordre son pouce. Il regardait Yosuke dans le fond des yeux. Il sentait en lui monter une colère et ne savait pas pourquoi. Cela arrivait toujours avant d'insulter quelqu'un et il savait que cette conversation allait mal se finir. Plusieur mot se formait sur les lèvres de Youso qui faisait tout pour s'empêcher de les dire, car ceux-ci ne devait pas être gentil. Kenji, c'était de sa faute de toute façon. Si seulement il n'avait pas eu Kenji dans son équipe tout ça ne se serait pas passé. Youso essaya de se calmer. Il regardait que Yosuke et le monde autour disparaissait. Il avait les poings serrer et les orteilles qui déchiraient presque ses bas. Il dit avec un sourire sarcastique.

[Youso] Mais je ne suis pas en colère.

Comment osait t-il lui poser une tel question. C'était comme demander quelle est la combinaisons gagnante à la loterie. C'est-à-dire, quelque chose impossible à savoir. Il regardait dans les yeux de Yosuke et pût voir une lueur de gentillesse. Il savait très bien que Yosuke ne voulait pas poser cette question pour être méchant, mais une voix lui disait le contraire. Il essayait d'en savoir un peu plus sur son étudiant et cela était peut-être normal. Une bataille commença dans le coeur de Youso. Le bien ou le mal ? Rigolerons nous un peu avec ce Yosuke ? Youso ne pouvait rien contrôler et ferma les yeux.

Youso recommença à mordre son pouce.

[Youso] Je ne sais pas. Je déteste tout le monde c'est tout.

Il se retourna vers la fenêtre. Il lâcha l'oreiller et mis sa main sur son coeur en essayant de contenir sa colère qui voulait sortir. Il pensait au garçon couché à coter. Cela le calmait un petit peu et il ne voulait pas recommencer à se faire détester pas Yosuke.

Il le regardait toujours et Youso savait très bien qu'il ne partirait pas sans avoir entendu ce qu'il voulait, c'est-à-dire la vérité.

[Youso] Je.. Je déteste tout le monde c'est pour cela. Personne ne m'aime alors je n'aime personne... c'est tout. Ceux que j'aime ne m'aime pas et ceux qui m'aiment je ne les aime pas.

Youso regardait Yosuke du coin de l'oeil. Il savait très bien que ce qu'il arrivait à Youso ne faisait rien à Yosuke. Lui, il avait sa petite vie et tout ce qu'il voulait faire c'était son travail. Yosuke avait seulement peur d'avoir des problèmes parce que Youso était à l'hôpital. Cette réponse était tellement stupide. Youso n'avait toujours pas assez confiance pour tout dire à Yosuke. Il attendit la réponse de celui-ci en se mordant le pouce.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:09, édité 1 fois
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 12:59

L’atmosphère était tendue. Youso se contredisait. Il avait l’air paumé, il ne savait pas où il en était. Yosuke ne savait toujours pas pourquoi son étudiant réagissait comme ça. Il n’aimait personne ? Difficile à croire. Quelque chose avait du chambouler sa vie au point d’abandonner toute relation sociale. Le chuunin n’était pas là pour essayer de percer les mystères du passé de l’étudiant même si ça aurait pu aider. Comment l’aider sans savoir quel est le problème ?

Il ne savait pas si c’était le moment approprié mais il espérait que sa question fasse réfléchir Youso. C’était un comble, lui qui essayait à tout prix de ne plus se poser de questions, il essayait d’en poser pour le bien de Youso. Comme quoi on est tous différent. Il aurait pu le persuader en disant qu’il y avait forcément quelqu’un qui l’aimait, qu’il y avait forcément quelqu’un pour lui. Seulement il voulait éviter les boulettes et ne dit rien.

[Yosuke] « Youso, si tu n’aimes personne, pourquoi es-tu devenu ninja ? »

A vrai dire il y avait plein de raisons possibles. Il pouvait très bien lutter pour sa survie ou alors essayer de gagner de l’argent avant d’être majeur. Mais difficile de penser qu’il veuille devenir ninja pour passer le temps.

[Yosuke] « On doit tous avoir une bonne raison de le faire. Cette voie est dangereuse et plus d’une fois je me suis demandé moi-même qu’est-ce que je faisais là. »

Il s’arrêta deux secondes. Ils n’étaient pas là pour parler de lui. Mais à défaut de vouloir dissuader Youso de devenir shinobi, il voulait lui faire prendre conscience de tout ce que cela impliquait. Et aujourd’hui il était très bien placé pour le savoir.

[Yosuke] « Tu es à l’hôpital aujourd’hui, mais si Oni avait été plus fort, j’ai peur qu’il ne se serait pas retenu… »

Le genin aurait-il vraiment tué un étudiant rien que pour le plaisir ? Il espérait que non, avoir un shinobi de cette trempe dans nos rangs nous serait forcément défavorable à un moment ou à un autre.
En tout cas, il essayait d’évaluer la motivation de Youso comme à la première rencontre, en espérant qu’il soit plus enclin à le faire cette fois.

[Yosuke] « Alors donne-moi ta raison qui te pousse à risquer ta vie ? »



MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 18:20

Séjour à l'hôpital 1 (Part 5)


Bon ça suffit, Youso n'avait pas besoin de répondre à des questions que tout le monde lui pose. Yosuke était un vrai canon, il envoyait une question après une autre sans prendre de pause. De toute façon c'était une question stupide.

* NINJA, NINJUTSU, SHINOBI, GENIN, POURQUOI VEUX TU LE DEVENIR ETC.*

Tous ces mots étaient trop compliqués et il les entendait trop souvent pour en entendre aujourd'hui. Yosuke n'avait vraiment aucune pitier de lui poser toutes ces questions dans ce genre de moment. Aimerait t-il que l'on lui fasse cela ? Toutes ces questions qui se posaient à chaque jour le détruisait toujours un peu plus à l'intérieur. Il sentait que ça allait exploser. Il avait mal.

Youso repensait à tout ce qu'il avait pensé aujourd'hui, comment avait t-il pût penser que Yosuke était un bon sensei. En plus Youso avait tellement hâte de le voir et quand il arrive il le bombarde avec ces questions idiote qui n'amènera à rien. Youso écouta la voix de Yosuke plein de fausse gentille. Youso voyait très bien que ce n'était pas de la gentillesse, il le savait qu'il ne voulait que faire son travail. Au fond, il avait raison. Tout ce que Youso lui avait fait endurer en deux jours étaient peut-être beaucoup pour un Chunin.

[Yosuke] Alors, donne-moi ta raison qui te pousse à risquer ta vie ?

Youso était obligé. IL avait dit DONNE-MOI au lieu de PEU TU ME DONNER. Ceci était donc un ordre. Ce qui prouvait que Yosuke n'avait aucune pitier.

*Sans coeur*

Il se tourna encore une fois vers la fenêtre. Une larme coulait sur sa joue.

[Youso] Lâche moi Yosuke tu m'énerves ! Pourquoi me pose tu des questions que je me pose chaque jours ? Vas donc entraîner Kenji et fiche moi la paix. J'en ai plus qu'assez de cette merde et je ne veux plus te parler.

Il reprit son oreiller et se coucha en essayant de tasser Yosuke qui s'était assis sur son lit avec ses pieds pour qu'il puise les placer correctement.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:10, édité 1 fois
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 19:35

Décidément il ne comprenait vraiment pas ce gosse. Qu’est-ce q’il avait dit de travers ? Pourquoi il ne voulait pas répondre ?

[Yosuke] « Si tu crois que je vais partir seulement parce que monsieur me le demande, tu rêves. Assez d’être gentil, je vais te parler franchement. »

Il reprit sa respiration. La tension montait, la colère aussi, mais il ne devait surtout pas bafouillé, surtout pas paraître insultant ou ridicule. Etre ferme, être ferme…

[Yosuke] « Tu vas répondre à ma question. Je ne te demande pas d’être précis et de me raconter ta vie à partir de la première seconde où tu es né parce que j’en ai rien à faire. Tu n’aimes personne ? Tu ne m’aimes pas ? très ben, je survivrai. »

Il se sentait mal. Il n’avait jamais parlé comme ça à quelqu’un. Décidément son rôle était plus dur que prévu. Il n’aurait jamais imaginé faire ça un jour. Mais il le fallait à tout prix.

[Yosuke] « Je te demande juste une raison. Pour survivre, pour être plus fort, pour m’amuser, je sais pas moi mais quelque chose ! Si tu crois que je vais te laisser devenir comme Oni avec un caractère associal et une force de frappe qu’on test à tout bout de champ, non ! »

Il toussa. Il se laissait emporté, il en oublierait même qu’il est dans un hôpital. Il regarda Youso dans les yeux, très près. Il avait pleuré un peu, très bien ça faisait effet au moins. Il continua en chuchotant mais dans un ton sec.

[Yosuke] « Tu veux que je parte ? Très bien, alors réponds moi. J’ai tout pouvoir si la suite de ton enseignement et tu sais, je suis plutôt libre de faire ce que je veux. Je pourrai très bien t’enseigner toutes les attaques du village en ne connaissant rien de toi. On ne me blâmerait pas. Mais non, je ne suis pas comme ça, je ne veux pas que les ninjas de Konoha soient connu pour leur froideur, leur cruauté ou je ne serai quel autre défaut. »

Il se leva enfin, regardant de haut l’étudiant.

[Yosuke] « Je te laisse le droit à tes secrets, je veux juste que tu sois franc. Reponds-moi, tu réintégreras l’équipe 4. »



MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 20:27

Séjour à l'hôpital 1 (Part 6)


Ce garçon n'arrêtait jamais de parler ! Il répétait toujours la même chose. Youso n'aurait donc jamais la paix.

[Yosuke] Je te demande juste une raison. Pour survivre, pour être plus fort, pour m'amuser, je sais pas moi mais quelque chose ! Si tu crois que je vais te laisser devenir comme Oni avec un caractère associal et une force de frappe qu'on test à tout bout de champ, non !

Comme il était étrange. Ça ne lui dérangeait pas que Youso sorte un excuse qui n'a pas de bon sang comme pour s'amuser, mais il voulait une réponse. Youso compris qu'il fallait répondre aux questions que celui-ci posait, sinon, il ne te lâche pas.

Mais il avait vraiment dépassé la limite de Youso. Le comparer à Oni n'était surement pas un compliment. Ce petit con qui voulait tuer tout le monde et qui se prenait pour un dieux ne mérite même pas d'être comparé. Ensuite Yosuke viens le comparer à celui-ci. Il n'a donc pas pensé à la réaction de Youso. Il ne prévoyait pas les choses à l'avance. Il eut un très bon exemple dans la forêt. Youso lui avait dit que le combat était pour mal finir et ça c'est mal fini. Youso avait toujours raison sur ce point.

Mais il avait bien dit qu'il ne le laisserait pas devenir comme Oni. Cela voulait t-il dire qu'il avait peur pour le village ou parce qu'il avait peur pour Youso. Haha... Surement pas.

Youso fût quand même surpris du caractère de Yosuke et cela lui méritait bien une réponse. Youso ouvrit la bouche pour parler, mais il recommença.

[Yosuke] Tu veux que je parte ? Très bien, alors réponds moi. J'ai tout pouvoir si la suite de ton enseignement et tu sais, je suis plutôt libre de faire ce que je veux. Je pourrai très bien t'enseigner toutes les attaques du village en ne connaissant rien de toi. On ne me blâmerait pas. Mais non, je ne suis pas comme ça, je ne veux pas que les ninjas de Konoha soient connu pour leur froideur, leur cruauté ou je ne serai quel autre

défaut.

Yosuke venait de l'insulter ! Il le regarda de travers et allait répliquer, mais il recoupa la parole à Youso.

[Yosuke] Je te laisse le droit à tes secrets, je veux juste que tu sois franc. Reponds-moi, tu réintégreras l'équipe 4.

Youso le regarda. Lorsqu'il fût sûr qu'il n'avait rien d'autre à dire il déclara.

[Youso] Bon ça va... T'énerve pas comme ça tu me fais peur.

Dit Youso un sourire dans le coin. Il se mit le doigt sur le menton en réfléchissant.

[Youso] Humm... Pourquoi suis-je devenu ninja....

Il finit par monter son doigt jusqu'à sa bouche pour le mordre.

Plusieurs pensées lui traversa la tête. S'il les disait, Yosuke ne voudra jamais lui faire faire son entrainement. Mais il finit par dire la vérité.

[Youso] Je veux retrouver ma soeur. Je veux connaître ce qu'il s'est passé ce jour-là.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:10, édité 1 fois
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 20:50

Enfin ! Une réponse, il lui avait donné une réponse, qui paraissait plutôt franche. En tout cas Youso était libre de lui mentir mais il sentait que ce n’était pas le cas. Qui vivra verra après tout.

Il lança un soupir de soulagement, enfin les choses avançaient. Il s’essuya le fonrt. Quelle jeunesse !

[Yosuke] « Très bien. Si tes intentions ne sont pas de la tuer, ça me va parfaitement. C’est une raison personnelle mais plutôt louable. Il y a vraiment pas de quoi en avoir honte… »

Il ne savait plus trop quoi dire. C’est vrai que la tension était montée d’un coup et sa réponse venait tout trancher. Ouf, au moins il n’aurait pas à continuer ce petit jeu plus longtemps.

[Yosuke] « Bon retour dans l’équipe 4. Mes ordres sont un repos total jusqu’à un rétablissement complet. »

Il lui lança un clin d’œil, ce n’étaient pas vraiment des ordres.

C’est pas tout ça mais ça l’avait totalement épuisé.

[Yosuke] « Je vais y aller, sauf si tu n’as pas de questions. Essaie d’être un peu plus cool avec Kenji la prochaine fois. Rassure toi, je lui dirai de faire la même chose. Ah au fait, je te laisse démarrer ton entraînement comme tu le souhaites. Je voulais parler techniques avant mais… enfin voilà, ça s’est pas fait. Tu peux me contacter à l’Académie avec toutes les questions de ton choix. »

Il était déjà sur le chemin du retour. Il attendait tout de même la réaction de l’étudiant sur sa réintégration. Joie, tristesse, indifférence ? En tout cas tous les faits étaient là. Il voulait retrouver sa sœur, difficile de savoir ce que l’Académie peut lui apporter pour ça, mais c’est toujours mieux que de vouloir juste devenir fort.



MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Sam 26 Juil - 21:21

Séjour à l'hôpital 1 (Part 7)


Il le regardait. Comment avait t-il parler aussi vite. Youso n'avait presque pas compris. Il se rassit sur son lit. Prêt à être seul avec ce garçon, mais Yosuke avait l'air d'attendre sa réaction. Youso roula les yeux et dit :

[Youso] Oué, oué c'est bon.

Il était un peu fâcher et avait honte d'avoir pleuré. Il lui avait fait des menaces et tout ce qu'il trouvait à dire c'était : Très bien. Il n'y a pas de quoi à avoir honte.

Yosuke sortit par la porte et Youso soupira profondément de soulagement ou d'épuisement, il ne savait pas trop. Il ne savait pas si le garçon d'à coter avait entendu, mais il avait l'air réveiller, il ne ronflait plus.

[Youso] Si tu as quelque chose à dire dit le...

Un garçon aux cheveux roses entra dans la chambre. Mais c'était qui ?

[Hiyori] Ca y est Kosumi, je l'ai, je vais enfin pouvoir réaliser mon rêve

Youso regarda la scène avec amusement. Comme si c'était difficile d'entrer à l'académie. C'était une des choses les plus faciles qu'il avait fait avant ce jour. Même aller au toilette était plus difficile. Mais il arrêta tout de suite de se moquer d'eux et se tourna rapidement vers le garçon aux cheveux roses.

[Youso] Dit, ta pas quelque chose à manger ? Je veux dire, quelque chose de bon.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:11, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 5:58

Hiyori venait juste d'arriver lorsque le ninja qui s'entretenait avec le blessé d'à côté s'en alla. Kosumi et lui avaient juste entendus (bien malgré eux) la fin de la conversation d'à côté. Enfin Hiyori n'en avait perçus que quelques secondes, mais Kosumi qui avait l'air d'avoir assisté à toute la scène jetât un regard, ou se mêlait agacement et compassion, au shinobi qui était allongé juste à côté de lui.
Le ninja en question regardât bizarrement les deux jeunes garçons. Lorsqu'il tournat la tête vers eux,Hiyori n'eût plus de doutes quant à la nature de ses blessures. Le jeune homme avait été brûlé au visage, et peut être sur d'autres parties du corps que camouflait sa position allongée.
Un air ironique passat dans les yeux du ninja aux cheveux chatains. Une lueur de moquerie que hiyori ne connaissait que trop bien, c'était ce regard que lui jetaient souvents les autres Hyugas, lorsqu'ils passaient à côté de lui.
Cela agaçat quelque peu Hiyori, mais il ne pouvait en tenir rigueur au shinobi, après tout, il ne savait rien de lui ni de son passé, Hiyori ne pouvait donc pas le juger.
C'est alors que le regard du ninja changeât du tout au tout, pour passer à une expression de besoin, qui implorait presque le deux jeunes garçons, et cela touchat le petit Hyuga. Le shinobi prît alors la parole en le fixant.

"Dit, ta pas quelque chose à manger ? Je veux dire, quelque chose de bon. "

Cette question prît Hiyori au dépourvue, il ne s'y attendait pas du tout. Il jetat un regard à son ami kosumi qui observait le ninja d'un air incrédule, ce qui prouvait qu'il était aussi étonné que lui. Sans un mot Hiyori s'approchat de son sac à dos, qu'il avait déposé pret de la table de chevet de son ami. Il l'ouvrit et en sortit une délicieuse tablette de chocolat qu'il avait prit le matin même en partant de chez lui, en se disant qu'un petit encas ne pouvait pas faire de mal. Puis il s'approchat du lit du brûlé, et lui tendit le chocolat. Il écarte une mêche de ses cheveux roses, et plongea ses yeux blancs dans ceux de son adversaire, avec une expression bienveillante, puis il lui sourit en lui disant:

"tenez senpai, c'est tout ce que j'ai à manger sur moi. C'est un très bon chocolat, mais ne vous en gavez pas, vous en tomberiez malade."

Hiyori rougit légerement car il remarquat que sa dernière remarque n'était pas très adroite. En éffet dire à quelqu'un qui était dans un lit d'hospital de ne pas se gaver de chocolat pour ne pas tomber malade manquait un peu de tact. Lorsque le shinobi eût prit le chocolat, Hiyori jetat un coup d'oeil à son ami Kosumi, qui lui sourit, puis il se tourna de nouveau vers le ninja blessé, attendant une réaction de sa part.

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 6:52

Séjour à l'hôpital 1 (Part 8)


Les deux garçons le regarda. Il recommença à mordre son pouce.

*Arrêter de me fixer... là*

Le garçon aux cheveux rose se leva après avoir pris une bonne tablette de chocolat. Youso la regarda, il avait l'eau à la bouche qu'a y pensser.

[Hiyori] tenez senpai, c'est tout ce que j'ai à manger sur moi. C'est un très bon chocolat, mais ne vous en gavez pas, vous en tomberiez malade.

Youso fut tellement surpris par cette réponse. Il avait l'air très gentil, mais Youso aimait mieux éviter que de se faire de nouveaux amis. Sinon, comme à l'habitude, ça tournerait mal. Youso se sentait de plus en plus mal d'avoir dérangé le petit à lunette dans son profond sommeille. Mais Youso ne pouvait s'empêcher de le bombarder d'oreiller, car il n'était pas supportable.

Il rougit jusqu'aux oreilles. Tout comme le garçon aux cheveux rose. Youso croyait voir une parfaite image de lui. C'était peut-être à cause de ses yeux de miroir, d'un blanc tellement blanc qu'on pouvait y voir notre visage. Youso avait toujours pensé que les Hyuga ( je ne sais pas si ça s'écrit comme cela ) n'avait pas d'expression à cause de leurs yeux. Mais celui-ci en avait. Peut-être à cause de ses cheveux. D'ailleurs, Youso voulait lui faire une remarque sur ceux-ci, mais le chocolat qu'il tenait entre les mains le dissuada. En lui demandant s'il avait de la nourriture, il s'attendait à une réponse comme : Euh non, je n'y ai pas pensé, une autre fois si tu veux.

Les mots exact de Yosuke.

Youso pris délicatement la palette de chocolat et s'assit sur le lit, fasse au garçon. Il l'ouvrit et miraculeusement, il y avait du chocolat à l'intérieur. Cela fît briller les yeux de Youso qui dit en mordant son pouce.

[Youso] Euh... Merci. Tu n'es pas obligé de me vouvoyer.

Il finit son chocolat qu'il mangea à toute vitesse. Quelqu'un toqua à la porte. Youso dit :

[Youso] Je n'en veux pas ! Il y a quelqu'un de gentil qui m'a donné quelque chose de bon à manger ! En plus ! Il a de superbe cheveux, il sne sont pas gras comme vous et comme vos cheveux !

Youso se surpris de faire un compliment à un garçon. Il ne disait que cela aux filles et il disait des insultes aux garçons. C'était comme ça que la vie fonctionnait. Mais en même temps il se sentait mal d'avoir dit quelque chose à propos des cheveux de Hiyori. Peut-être que celui-ci n'aimait pas cela.

Youso attendait la réponse de l'infirmière, mais elle ne répondait pas. Youso se leva et s'approcha de la porte pour voir si elle avait compris qu'il n'avait pas besoin de manger et il colla son oreille à la porte.

Celle-ci s'ouvra comme par magie et Youso vît Cathi, de dos, qui portait un panier remplit de fruit. Mais celle-ci ne le vit pas et perdit l'équilibre pour ensuite tournoyer dans les airs et pour finir dans les bras de Youso qui la retenait pour ne pas qu'elle tombe. Le temps s'arrêta pour Cathi. Elle avait devant elle, de beaux yeux brun qui la regardait avec délice. Elle ne pouvait plus les supporter et le poussa.

[Cathi] Désoler, je suis venu te rendre visite...

Elle ramassa les fruits qu'elle avait laissé tomber et rit nerveusement.

[Cathi] J'ai eu... J'ai eu le temps de venir, quelqu'un m'a dit que ça avait mal tourné avec ton équipe ! D'ailleurs, depuis quand tu as une équipe, tu ne me l'a jamais dit. Et... Et... Justement tu sais, ma mère...

Youso la poussa sur le lit rapidement.

[Youso] Tu m'as apporté de quoi manger ! Super !

Il continua à ramasser les fruits à la place de Cathi et en mit un tout de suite dans sa bouche. Cathi s'était assis dans le fond et le regardait. C'est pour cela qu'il avait fait les yeux doux. À cause des fruits, bien sûr. Comme si Youso Shi pouvait aimer une fille comme elle.

Elle se tourna rapidement vers les deux garçons et leur tendit la main. Ils avaient l'air de la regarder de travers, mais elle ne s'en occupa pas. Elle était tellement nerveuse.

[Cathi] Salut ! Moi c'est Cathimaru Hiroki. Appelez moi Cathi. Vous êtes des amis de Youso ? Depuis quand vous vous connaissez. Enfin expliquer moi.

Comme d'habitude, Cathi dit ces phrases à toutes vitesse. Youso alla s'asseoir à coter d'elle, les fruits dans la bouche, en attendant la réponse des deux garçons.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:11, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 15:21

Le shinobi commençat à manger la tablette que Hiyori venait de lui offrir, cela arrachat un sourire au petit hyuga.

"Euh... Merci. Tu n'es pas obligé de me vouvoyer."

Hiyori fut surpris de cette réponse, car le peu qu'il avait entendus de la conversation du shinobi avec l'autre ninja lui avait laissé l'impression que le shinobi n'était pas commode.
Le petit Hyuga se sentit soulagé, car il avait appréhender la réaction du blessé, mais celui-ci se montrait contre toute attente: gentil.
Hiyori l'observa engloutir la tablette de chocolat en quelques secondes.

* Je lui avait pourtant conseillé de ne pas la manger d'un coup, j'espère qu'il ne va pas être malade.*

C'est alors que quelqu'un frappat gentillement à la porte, une infirmière certainement. Le garçon a côté de Hiyori réagit alors au quart de tour, prenant Hiyori au dépourvue.

Je n'en veux pas ! Il y a quelqu'un de gentil qui m'a donné quelque chose de bon à manger ! En plus ! Il a de superbe cheveux, il ne sont pas gras comme vous et comme vos cheveux !

Hiyori fut touché par ces quelques mots. Car, bien que le shinobi ait agressé la personne derrière la porte sans raison, alors qu'elle ne faisait que son travail, le blessé avait maladroitement remercié Hiyori. Même si la mrearque sur ces cheveux avait au début rebuté un peu Hiyori, il comprit que c'était un compliment (et puis, bien que ces cheveux étaient roses, ils étaient magnifiques).
hiyori sourit au shinobi, et s'apprétait à lui répondre lorsqu'il se levat et s'approchat rapidement de la porte l'air décidé. Hiyori craint pour la personne dérrière la porte, car le ninja, bien que gentil, avait l'air assez impulsif.
La porte s'ouvrit alors brusquement, avant que le ninja l'ait atteinte.
Une jeune fille lui tomba alors dans les bras. Des fruits jaillir de ses bras et allèrent s'éparpiller dans la pièce. La jeune fille était blonde et avait des yeux bleux charmeurs. Elle devait avoir à peu près l'âge de Kosumi et Hiyori.
Elle se retrouva nez à nez avec le shinobi et le repoussa. Un comportement étrange venant d'une amie qui lui rendait visite. Car d'après ces vêtements cette jeune fille n'était pas de l'hospital, et comme Hiyori ne la connaissait pas, il en déduisit qu'elle venait pour le shinobi blessé.
Elle se releva et entreprit de ramasser les fruits qui avaient volés à travers toute la pièce.

"Désoler, je suis venu te rendre visite... "

Hiyori eût un petit sourire en coin, il était heureux pour le ninja, une visite ne pouvait pas lui faire de mal, et comme il avait l'air d'avoir eu une conversation animée avec l'autre ninja, son amie l'apaiserait peut être.
Hiyori ramassa une pêche qui était tombée à ses pieds.
La jeune fille rit nerveusement, puis dit:

"J'ai eu... J'ai eu le temps de venir, quelqu'un m'a dit que ça avait mal tourné avec ton équipe ! D'ailleurs, depuis quand tu as une équipe, tu ne me l'a jamais dit. Et... Et... Justement tu sais, ma mère... "

* Voilà qui explique le comportement étrange de ce shinobi. Son équipe bat de l'aile, j'espère que ce n'est pas un de ses équipiers qui l'a blessé ainsi.*

De plus le ninja n'avait pas révélé a son amie qu'il était dans une équipe. Un comportement étrange envers une amie, ce shinobi devait vraiment être très maladroit et un peu perdut pensat Hiyori. Il jetat un coup d'oeil à Kosumi qui suivait la scène avait un air perplexe, il devait penser la même chose que le Hyuga.
Hiyori se tournat de nouveau vers la scène qui se déroulait devant ses yeux. Le ninja s'était mit à ramasser les fruits, puis quant il eu finit il poussat la jeune fille sur le lit, et dit:

"Tu m'as apporté de quoi manger ! Super ! "

Cette phrase choquat Hiyori, car le shinobi avait l'air uniquement intéressé par les fruits, et délaissait son amie, qui était pourtant venue pour le voir et prendre de ses nouvelles.

* Soit il est vraiment affamé, soit il se désintéresse complêtement de cette fille*

Et après la tablette de chocolat que le shinobi venait d'ingurgiter, Hiyori avait peur qu'il s'agisse de la deuxième solution.
La jeune fille se tournat alors vers eux, et Hiyori s'aperçut qu'il la regardait bizarrement depuis quelques secondes. Il prit alors une expression confuse et gênée. La jeune fille tendit une main vers eux en leur disant nerveusement (et très rapidement):

"Salut ! Moi c'est Cathimaru Hiroki. Appelez moi Cathi. Vous êtes des amis de Youso ? Depuis quand vous vous connaissez. Enfin expliquez moi."

Kosumi tendit alors maladroitement la main, et serrat celle de la jeune fille.

"Enchanté je m'appel Kosumi, je suis le voisin de chambre de votre ami, mais je ne l'ai rencontré il y a seulement quelques instants, en même temps quez son oreiller."

Cette remarque lui arrachat un sourire, et il se tournat vers le shinobi qui mangeait les fruits à toute vitesse, toujours en souriant pour lui montrer qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. puis il reportat son attention sur la jeune demoiselle.
La jeune demoiselle parît déçue qu'il ne lui dise pas qu'ils étaient des amis de Youso, car c'était ainsi que semblait s'appeler le ninja.
La jeune fille se tournat alors vers Hiyori qui était debout à côté du lit de Youso, et qui lui sourit d'un air bienveillant. Cathi s'aperçut alors de la beauté du garçon qui se trouvait à côté d'elle, il avait les trait fins, des yeux blancs, et des cheveux roses qui lui donnaient un air exotique, mais il restait très beau. Elle rosit légerement puis lui demandat:

"Et vous qui êtes vous?"

"Je m'appel Hiyori Hyuga, je suis un ami de Kosumi, et je vient juste d'arriver il ya quelques instants pour lui rendre visite."

La jeune fille parût également déçue qu'elle ne lui dise pas qu'il était un ami de Youso.
Hiyori tournat alors les yeux vers Youso, et lui tendit la pêche qu'il venait de ramasser.

"Tenez je penses que c'est à vous."

Il lui sourit, car bien que ce shinobi paraissait étrange, impulsif, maladroit. Hiyori était persuadé qu'il n'avait pas un mauvais fond, sinon cette jeune fille ne lui aurait pas rendue visite. Hiyori lui sourit et lui dit:

"Je suis enchanté de rencontrer un autre ninja. Si vous voulez encore du chocolat demandez en un peu à Kosumi je lui ait donné quelques tablettes. Il ne vous diras pas non, il est très gentil vous savez, vous avez de la chance d'être tombé sur lui comme voisin de chambre."

Le jeune Hyuga sourit, puis se tournat vers Kosumi et l'aidat à a se remettre correctement dans son lit, car il avait bougé pour parle avec Cathi, et n'arrivait plus à se remettre correctement dans son lit, malgré ses éfforts et ses grimaces ridicules.

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 17:51

Séjour à l'hôpital 1 (Part 8)


Le petit à lunette pris la parole en tendant la main à Cathi.

[Kosumi]Enchanté je m'appel Kosumi, je suis le voisin de chambre de votre ami, mais je l'ai rencontré il y a seulement quelques instants, en même temps que son oreiller.

Youso avala de travers et le regarda en souriant. De toute façon c'était à lui de se taire ! N'empêche que cette journée était rempli de sourires et Youso n'aimait pas ça. On ne pouvait pas avoir la paix existait ? Dans cet hôpital la paix n'existait pas.

[Cathi]Et vous qui êtes vous ?

Youso était surpris par la réponse de son amie. Depuis quand Cathi vouvoyait les personnes. Ce n'était vraiment pas son genre. Elle aimait mieux le tutoyer dès le début et elle avait aussi un mauvais caractère. Youso se souvenait comment elle avait retournée Miyako lorsqu'il avait dit de parler moins. Ça c'était Cathi. Mais en ce moment, Youso ne la reconnaissait pas. Ce qui s'est passé à l'amphi ninjutsu était peut-être la cause ?

Le petit Hyuga pris la parole.

[Hiyori] Je m'appel Hiyori Hyuga, je suis un ami de Kosumi et je viens juste d'arriver il y a quelques instants pour lui rendre visite.

Il était beaucoup trop gentil, Youso devrait donc l'éliminer de sa liste d'ennemie qui était assez longue. Il avait toujours un sourire collé dans la face et cela énervait au plus au point Youso.

*Tête à claque*

Youso se mordit les lèvres pour ne pas rire. Il pris une grande respiration pour se calmer et pour ne pas insulter le petit Hiyori. Il n'avait rien fait, il devait se calmer. Cela était une pratique qu'il pratiquait souvent dans une journée, mais parfois, sa explosait et il ne pouvait pas se retenir. Même les plus petites choses le mettait dans cet états. La première rencontre avec Kenji en était un parfait exemple. Il l'avait insulter parce qu'il était arrivé en retard d'une minute, ce qui n'a aucun sens. Alors, le sourire de Hiyori pouvait très bien le mettre dans tous ses états.

[Hiyori]Tenez je penses que c'est à vous.

Le petit Hyuga c'était tourné vers lui, une pêche à la main. Youso la prenas et se morda le pouce. Dans les premières rencontres, il aimait mieux laisser parler Cathi. Elle avait une meilleure méthode et si elle n'était pas arrivée, Youso aurait terminé la conversation assez vite.

Mais le petit Hiyori avait surement vue que Youso ne parlait pas et il lui adressa la parole. Comme pour lui dire : Parle.

[Hiyori] Je suis enchanté de rencontrer un autre ninja. Si vous voulez encore du chocolat demandez en un peu à Kosumi je lui ai donné quelques tablettes. Il ne vous diras pas non, il est très gentil vous savez, vous avez de la chance d'être tombé sur lui comme voisin de chambre.

*Enfant modèle*

Il avait l'air d'aimer beaucoup son ami. Peut-être était t-il comme lui ? Avait t-il peut d'ami lui aussi ? N'empêche qu'il parlait pour son ami et Youso n'aimait pas cela.

[Youso] Bon d'accord, mais arrête de me vouvoyer tu m'é...

[Cathi] Venez vous de Konoha ?

[Youso] Je n'aime pas les gens qui me vou...

[Cathi] J'aimerais que vous me racontiez, un peu ce que vous avez vécu cela passera le temps à Kosumi et à Youso.

Cathi faisait tout pour l'empêcher de dire quelque chose qu'il était pour regretter. Qui allait gagner à ce petit jeu ?

[Youso] Je ne sui...

[Cathi] Ho... C'est impossible !

Elle regarda sa montre.

[Youso] Moi je vous dis à tout les de...

[Cathi] Il est deux heure c'est fou comme sa passe vite.

[Youso] Cathi... ?

[Cathi] Quoi ?

Ils se regardèrent. Youso avait un regard qui voulait dire : Tait toi et celui de Cathi voulait surement dire tait toi aussi.

Youso abandonna en sachant qu'il ne gagnerait jamais avec Carthi et mangea la dernière pêche.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:12, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 18:50

Hiyori obsevat, perplexe, la scène qui se déroulait sous ses yeux. Cathi n'arrêtait pas de lui poser des questions, sur un ton de plus en plus fort, pour couvrir la voix de Youso qui tentait de dire quelque chose.
Hiyori se doutait que cela ne devait pas être agréable à la façon dont son amie lui jetat un coup d'oeil meurtrier. Ils se fixèrent pendant quelques secondes, chacun ne voulant pas céder un pouce de terrain à l'autre. Youso finit par jeter l'éponge et retourna à sa dégusttion de pêche.
Mais Hiyori n'aimait pas ça, si ce ninja avait quelque chose à lui dre, aussi déplaisant que ce soit, il ne voulait pas qu'il se taise. Après tout Hiyori était lui aussi un ninja depuis peu, et il aurait peut ^tre à travailler avec cette persnne, donc autant tout se dire maintenant et ne pas laisser la situation s'envenimer.

"Depuis quand êtes vous à Konoha?"

La voix de Cathi sortit Hiyori de ses pensées, et il se rendit compte que cela faisait plusieurs secondes qu'il fixait Youso, sans le vouloir.
Hiyori jetat un bref coup d'oeil à Kosumi qui n'osait pas parler de peur de dire quelque chose de déplacé.
C'était à Hiyori de prendre cette initiative, et même si il n'aimait pas ça, ilse lança. Mais tout d'abord il allait répondre à Cathi, pas question de paraitre impolie.

"Je suis né dans ce village et n'en suis jamais sortit, c'est ma seule maison et le seul lieu ou je me sens chez moi,même si certaines personnes aimeraient qu'il en soit autrement. J'espère que le fait d'être un shinobi m'ouvrirat de nouvelles frontières, me permettrat de découvrir un autre environnement que celui-ci, même si Konoha restera à jamais mon foyer."

Il sourit à la demoiselle, ce qui la fit légerement rosir, puis tourna son regard vers Youso. Son sourire disparut, laissant place à une expression d'incompréhension sur son visage (car bien qu'il sache encaisser presque tout,il n'avait jamais été très doué pour cacher ses émotions). Il déclarat alors à Cathi, touours tournant son regard de nouveau vers elle:

"Mais j'ai l'impression que Youso voulait dire quelque chose et que vous lui avez coupée la parole."

Il lui sourit alors à nouveau, amusé par son air désolé. Mais en même temps, Hiyori remarquat qu'elle jetait des regards étranges à Youso comme pour l'implorer de ne pas faire de bêtise.
Hiyori portat à nouveau son attention vers Youso, un air légerement inquiet passant sur son visage, car il appréhendait ce qui allait suivre.

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 21:34

Séjour à l'hôpital 1 (Part 9)


Hiyori le regardait. Il n'arrêtait pas. Youso mangeait sa pêche en observa celui-ci d'un air étrange. Il leva le sourcils et dégusta le jus qui était resté sur ses doigts en faisant de petit bruit de suction. Il regardait toujours Hiyori et lui le regardait toujours. Il allait dire : Veux tu ma photo, mais le Hyuga déclara :

[Hiyori] Je suis né dans ce village et n'en suis jamais sorti, c'est ma seule maison et le seul lieu où je me sens chez moi, même si certaines personnes aimeraient qu'il en soit autrement. J'espère que le fait d'être un shinobi m'ouvrira de nouvelles frontières, me permettra de découvrir un autre environnement que celui-ci, même si Konoha restera à jamais mon foyer.

Il avait regardé Youso tout le long de son discours, même si c'était Cathi qui avait posé la question. Il ressemblait étrangement à Kenji, mais en plus timide. Il faisait des discours glorieux qui faisait rire Youso (Interrieurement).

Il leva légèrement les fesses.

*Ce lit et beaucoup trop dure*

On dirait bien que cet hôpital ne fait pas attention à la satisfaction du client.

[Hiyori] Mais j'ai l'impression que Youso voulait dire quelque chose et que vous lui avez coupée la parole.

Il se rassit immédiatement. IL N'ARRÊTAIT PAS DE VOUVOYER ! Cela avait l'air d'énerver ausii à Cathi. Celle-ci le regardait et Youso savait très bien ce que son regard voulait dire. Avait t-il une journée ou Youso passait une bonne journée ? Quelles coneries allait t-il inventer pour ne pas paraître méchant.

[Youso] Je voulais dire d'arrêter de me vouvoyer. Tu m'étonnes vraiment, car se n'est pas vraiment notre genre, nous les jeunes, de vouvoyer un autre jeune.

Bien sûr, la phrase qu'il voulait dire c'était : Bon d'accord, mais arrête de me vouvoyer tu m'énerves. M'étonne et m'énerve sonnait très bien ensemble. Youso a donc utiliser le m'étonne. Youso était fier de la vitesse avec laquelle il avait répondu à la question de Hiyori. Celui-ci avait l'air de vouloir le piéger. Sous son air de timide était t-il rebelle comme Youso ? Cela devait être le même cas que Youso, mais sa colère n'avait pas explosé encore. Youso avait hâte de savoir où sa allait finir cette histoire.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:12, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 22:47

"Je voulais dire d'arrêter de me vouvoyer. Tu m'étonnes vraiment, car se n'est pas vraiment notre genre, nous les jeunes, de vouvoyer un autre jeune. "

Hiyori sourit, car cette réponse était beaucoup plus calme que ce qu'il redoutait.

"Ah ok, pas de problème, je suis désolé c'est une vieille habitude, dans notre clan on vouvoie les gens qui ne nous sont pas immédiatement proches, ou que l'on vient de rencontrer. Mais ça ne me pose pas de problème de te tutoyer."

Le regard de Hiyori se voilat légerement, parler de son clan avait fait remonter de mauvais souvenir. Mais il ne les laissat pas le ronger, et repris le dessus, une demie seconde plus tard il souriait de nouveau à Cathi et Youso.
Il s'approchat de son sac et en sortit plusieurs petites briques de jus de fruit. Il en donnat une a chacun des occupants de la chambre, puis s'assit sur le lit de Kosumi, et fit face à ses deux interlocuteurs.

"Je suis désolé de te déranger comme ça, surtout que tu dois avoir besoin de repos, mais si ça ne te dérange pas trop, est ce que tu pourrais me parler un peu de la vie de ninja. Parce que je viens juste d'intégrer l'académie, et je ne connais le monde shinobi qu'à travers les livres et les histoire, et j'aimerais profiter de ton expérience pour me faire une idée plus réaliste de ce monde."

Hiyori souriait et ses yeux pétillaient d'une malice et d'une curiosité qui réflétait son état d'esprit. Kosumi lui jetat un coup d'oeil comme si il était fou de vouloir engager la conversation avec ce ninja, qui avait l'air un peu perdu; mais Hiyori lui sourit pour le rassurer, puis se tounat de nouveau vers ses interlocuteurs.

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Dim 27 Juil - 23:54

Séjour à l'hôpital 1 (Part 10)


[Hiyori] Ah ok, pas de problème, je suis désolé c'est une vieille habitude, dans notre clan on vouvoie les gens qui ne nous sont pas immédiatement proches, ou que l'on vient de rencontrer. Mais ça ne me pose pas de problème de te tutoyer.

Youso fît un mouvement de la tête et regarda plus loin. Il était beaucoup trop sympathique, ça lui faisait peur. D'où sortait t-il ? Cathi avait l'air de le regarder. Ha et puis l'odeur de la chambre ! IN.SU.PO.TA.BLE. Ça sentait la plastine à plein nez ( Pâte à modeler). Beurk.

[Hiyori] Je suis désolé de te déranger comme ça, surtout que tu dois avoir besoin de repos, mais si ça ne te dérange pas trop, est-ce-que tu pourrais me parler un peu de la vie de ninja. Parce que je viens juste d'intégrer l'académie et je ne connais le monde shinobi qu'à travers les livres et les histoire, et j'aimerais profiter de ton expérience pour me faire une idée plus réaliste de ce monde.
Youso se pointa lui-même et Hiyori fit signe de la tête pour approuver. Il voulait que Youso lui parle de son expérience de ninja, alors qu'il venait d'être accepté à l'académie. Cela se voyait qu'il voulait seulement engager la conversation. Mais Youso avait besoin de précision. Il commença les explications.

[Youso] Ennuyant, enfin cela dépend de toi. Depuis que je suis devenu ninja rien n'est arrivé de bon.

[Cathi] Pourquoi dis tu cela Youso. Moi je suis parfaitement capable de supporter mon équipe, si toi tu n'y ai pas capable...

[Youso] Et depuis quand, toi, tu as une équipe ?

Cathi était pris au piège elle aussi. Mais elle n'était pas obligée de lui donner des explications puisque lui aussi ne lui avait pas dit.

[Cathi] Oh.. oh.. mais, je te repose la question !

Youso la regarda. Cathi le regarda. C'étaient de vrais enfants. Les deux autres ne faisaient pas les bébés comme eux. Tout le monde pensait que Youso et Cathi n'était pas de bons ninjas à cause de leur immaturité. De toute façon, être trop mature est ennuyant.

[Youso] Ho et puis je ne sais pas moi ! Si je n'avais pas ces membres d'équipe qui sont toujours sur mon dos, tout irait bien.

Cathi le regarda.

[Cathi] Peut-être, mais si tu voyais comment tu agis, je pense que tu ferais la même chose qu'eux.

Youso était de dos à Cathi et n'osait pas se retourner.

[Youso] Je suis d'accord avec toi. C'est moi qui a commencé. Mais si tu les avait vu je ne pense pas que tu serais de cet avis. Kenji veut tuer tout le monde, Yosuke ne comprend rien et celui que j'ai rencontré hier était pire. Alors, si j'étais toi, je ne jugerais pas !

[Cathi] Ha bon. Et toi la dedans tu dois rire d'eux !

[Youso] Pfouaimm... Ils le méritent.

[Cathi] Tu es un vrai Miyako !

Ils oubliaient que les deux autres les regardait et quand ils s'en aperçurent, ils partirent à rire. Youso et Cathi faisaient toujours cela et ils oubliaient tout de suite après. Elle se tourna vers Hiyori

[Cathi] Et toi, tu as intégré une équipe ? Tiens si tu es libre demain soir, tu pourrais venir avec nous. Moi et Youso allons s'entrainer avec un ami à nous. Kosumi pourrait venir s'il sort de l'hôpital.


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:13, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Lun 28 Juil - 0:18

Hiyori qui pensait détendre l'atmosphère en engageant la conversation avec youso et Cathi fut quelque peut étonné de voir la tournure des évênements. Il dut se rendre à l'évidence, sa question avait empirée la situation, et Cathi et Youso se livraient une belle bataille au milieu de la chambre. Kosumi et Hiyori les regardait avec des yeux ronds, et lorsque Cathi et Youso s'en aperçurent ils se mirent à rire; toute la tension qui embrumait la pièce retomba alors, et leurs rire résonnat agréablement à l'oreille de Hiyori. Puis Cathi se tournat vers eux et lui demandat:

"Et toi, tu as intégré une équipe ? Tiens si tu es libre demain soir, tu pourrais venir avec nous. Moi et Youso allons s'entrainer avec un ami à nous. Kosumi pourrait venir s'il sort de l'hôpital. "

Hiyori lui sourit de nouveau et lorsqu'il remarquat que cela troublait la jeune fille, il dit simplement:

"Ce serait avec joie, j'ai été assigné à une équipe mais n'ai pas encore reçut d'ordre, ou de convocation, je suis donc libre demain."

Il se tournat alors vers son ami. Il savait que celui-ci ne voulait pas devenir ninja, mais simplement pharmacien, et il respectait ce choix. Mais sortir un peu de chez lui pour voir un entrainement de shinobi ne pouvait pas lui faire mal. Kosumi regardat la jeune fille puis lui dit:

"Ca me ferait très plaisir de venir vous voir, de toute façon je sors demain matin, avec des béquilles biensur. Mais juste une question, ça se déroulerait où?"

Hiyori était heureux que son ami ait accepté l'invitation. Puis il tournat son regard vers Youso qui n'avait rien dit depuis son altercation avec Cathi. Hiyori aurait aimé lui poser beaucoup de questions, comme: qui était son coéquipier qui semblait si vaniteux, ou son maître que le shinobi ne semblait pas apprécier, ou encore, pourquoi pensait-il qu'ils méritaient le fait qu'il se moque d'eux. Mais il préférat remettre ces questions à plus tard, maintenant que l'atmosphère était plus détendue, il allait tout faire pour la préserver.
Mais Kosumiposat alors une question que le jeune Hiyori évitait pour ne pas envenimer la situation.

"Au fait Youso, qui était le shinobi de tout à l'heure?"

Hiyori se retourna vivement vers son ami lui jetant un regard de tueur. Il doutait que le shinobi qui était venut voir Youso était son ami, si l'on s'en fiait à la manière dont Youso lui avait répondut. Hiyori aurait préféré éviter ce sujet car cela risquait de facher Youso.
Hiyori jetat un coup d'oeil à Cathi, son regard l'implorant de changer de sujet ou de lui indiquer si Youso haissait vraiment ce shinobi, mais elle ne lui répondit pas, aussi perplexe que lui.
Hiyori portat donc de nouveau son attention vers Youso, il avait peur de la réaction de ce dernier.

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Lun 28 Juil - 4:58

Séjour à l'hôpital 1 (Part 11)


[Hiyori] Ce serait avec joie, j'ai été assigné à une équipe mais n'ai pas encore reçut d'ordre, ou de convocation, je suis donc libre demain.

Mais c'est quoi ce bordel ! Comment Cathi pouvait-elle l'inviter comme ça, sans demander son avis. Youso devrait répondre, demain, à toutes les questions que c'est deux imbéciles allait lui poser. Est-ce que Cathi voulait lui faire de nouveaux ami ? Elle voulait surement améliorer leur groupe de trois. Il y aurait donc : Cathi, Youso, Miyako, Hiyori et Kosumi.

Hiyori regardait Kosumi. On aurait dit qu'il le manipulait avec ses yeux. Hiyori était tellement flippant. Cela donnait des frissons dans le dos de Youso. Comment un Gamin de ce genre pouvait être aussi mature pour son âge. Connaissait t-il le mot ''S'amuser'' par hasard ? Comment Cathi voulait devenir l'ami de Hiyori.

[Kosumi] Ca me ferait très plaisir de venir vous voir, de toute façon je sors demain matin, avec des béquilles bien sûr. Mais juste une question, ça se déroulerait où?

Youso s'apprêtait à prendre son oreiller et de taper dessus, mais il reprit la parole.

[Kosumi] Au fait Youso, qui était le shinobi de tout à l'heure ?

Youso se tourna furieusement. Il n'avait plus envie d'entendre parler de celui-ci et cela lui rappela qu'il avait du repos à prendre. Allait t-il les abandonner pour rester coucher.

[Youso] Tu dois le savoir, toi qui écoute tout.

Dit Youso avec un demi sourire qui voulait tout dire.

[Cathi] Peut importe ! Cela ne doit pas te regarder. Youso tu as un crayon ?

[Youso] Non, tu crois que je traine ça sur moi après m'avoir fait envoyer à l'hôpital.

[Cathi] Non, mais on ne sait jamais !

Cria Cathi. Elle tendit la main vers Hiyori, lui qui avait tout dans son sac. Il lui remit un crayon. Elle pris la main de Hiyori. Cela lui donna quelque frisson, mais elle continua à parler.

[Cathi] Je vais te donner l'adresse à Youso.

Elle commença à écrire des chiffre et des lettres dans la paume de sa main.

[Cathi] Alors, voilà, tu as compris ? Vas là-bas vers une heure de l'après midi, il te montrera le chemin. De toute façon, il risque de ne pas être prêt alors arrive avant. S'il ne veut pas te suivre, Miyako vas arriver pour voir si tu es parti, je vais le prévenir. Lui, il saura le convaincre.

Elle repoussa légèrement la main de Hiyori et continua.

[Cathi] Bon j'y vais ! Il est l'heure pour moi ! À demain Youso, Hiyori et Kosumi.

Elle reprit le panier et s'enfuit par la porte.

[Vas chez ''les maisons de Youso'' ]


Dernière édition par Youso Shi le Dim 12 Avr - 5:13, édité 3 fois

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Lun 28 Juil - 13:29

hiyori suivit avec intéret les paroles de Youso puis de Cathi. Youso avait brutalement remit Kosumi à sa place, mais il fallait s'y attendre, et Kosumi le savait, c'est pourquoi il ne fît rien pour montrer son mécontentement. Cathi lui tendit alors la mains, Hiyori hésitat quelques instants, car étant perdut dans les nuages, il n'avait pas écouté les dernière paroles de Cathi. Puis dans le doute il allat chercher un crayon dans son sac et le lui tendit. La jeune fille parût embarassée de devoir lui toucher légerement la main, elle prit le crayon, puis repoussat rapidement la main de Hiyori.

"Alors, voilà, tu as compris ? Vas là-bas vers une heure de l'après midi, il te montrera le chemin. De toute façon, il risque de ne pas être prêt alors arrive avant. S'il ne veut pas te suivre, Miyako vas arriver pour voir si tu es parti, je vais le prévenir. Lui, il saura le convaincre. "

hiyori sousit pour lui faire comprendre qu'il avait compris et mémorisé l'adresse. il soutir également car il imaginait un Youso gentil chez lui avec sa tante en train de faire la cuisine, cette image était si différente de ce qu'il savait de youso.
Avant qu'il ait puis lui répondre cathi enchaînat rapidement en sotant presque du lit sur lequel elle était assise et en se dirigeant rapidement vers la porte.

"Bon j'y vais ! Il est l'heure pour moi ! À demain Youso, Hiyori et Kosumi."

Puis elle fermat la porte et Hiyori ne put que saluer bêtement la porte qui venait de se refermer.

"A plus tard......."

Il se tournat alors vers Youso.

"je pense qu'il est aussi pour moi, temps de m'en aller, vous avez besoin de repos tout les deux, pour être en forme demain. Au revoir Youso, à demain."

Il sourit au jeune ninja puis se dirigeat vers son ami.

"A demain Kosumi, repose toi bien et soit en forme demain, je passerais te prendre chez toi pour y aller."

Hiyori ramasa alors son sac, ouvrit la porte de la chambre, saluat d'un bref signe du bras ses deux occupants, puis sortit de l'hospital.

MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Ven 1 Aoû - 12:56

Youso : +32 XP
Hiyori : +24 XP
Yosuke : +26 XP
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Ven 5 Sep - 11:03

La pièce d'un blanc immaculé lui donnait toujours aussi malà la tête quand il se réveillait. Et les infirmières se donnaient un malin plaisir à l'empêcher de faire la grasse matinée.

[Infirmière] " C'est l'heure de changer vos bandages ! "

Pourquoi crie-t-elle aussi fort dès le matin ? Ne sait-elle pas qu'il y a des malades dans un hôpital ? Et des malades ça a besoin de dormir.

Yosuke se redressa doucement, les yeux innondés de beaucoup trop de lumière en une fois. Il se frotte les yeux. Il ne s'énervera pas le moins du monde, l'idée que cette infirmière fait le double d'heures de travail réglementaires en enchaînant les gardes de nuits et les petits vieux à laver le rend de bonne humeur. Il y a au moins une justice dans ce monde.

Les médecins s'attardaient à soigner la blessure de son abdomen. Et le chidori de Naoki avait fait des ravages apparemment. L'hôptal n'avait pas l'habitude de soigner des blessures par életrocution mais il ne craignait rien. Ses jours n'étaient pas en danger.

Déjà l'après-midi pointe le bout de son nez sans qu'il n'ait eu le temps de profiter de la sieste du matin. Réveillé par le chariot à nourriture, on le forçait à manger des petits legumes à la vapeur digne du thé de sa mère.

[Infirmière] "C'est bon pour la santé !"

[Yosuke] * Tu es de garde cette nuit j'espère...*

Voilà deux jours qu'il était à l'hôpital et il ne se souvient plus exactement de son admission. Les médecins lui on dit qu'il avait traversé la ville avec un adolescent sur le dos pour ensuite s'effondrer à l'entrée. Il ne s'en souvenait pas mais l'adolescent ne pouvait être que Naoki.

[Medecin] " Le jeune Hyuga va bien. Son état était pire que le vôtre mais c'est un dur à cuire, un membre digne de son clan..."

On ne lui avait dit que du bien, tant mieux. Le combat avait été exténuant, Naoki n'était que genin donc il méritait bien tous ces éloges. S'il continune à s'entraîner, un jour il réussira à se faire battre.

L'hôpital avait averti les parents de Yosuke. Du coup il ne pouvait plus profiter de la sieste de l'après-midi non plus.Les journées défilaient à une allure folle. On lui parlait, on lui faisait faire des choses courantes mais il ne s'en souvenait pas. Il voulait juste dormir... attérir dans ce monde sans douleur et où les infirmières n'existent pas...

Il n'avait toujours pas revu Naoki depuis ce soir. Yosuke n'arrivait pas à se poser toutes les questions qu'il aurait voulu. Son état était stable mais était-il en sécurité à l'hôpital ? Les lentilles bleues sont restées dans la forêt et le médecin l'a appelé Hyuga...

Dormons sur les toits de Kumo, la vie réelle est bien trop compliquée...



MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Jeu 11 Sep - 18:22

Yosuke : +6 XP
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Mar 4 Nov - 14:29

[ Yosuke Vs Naoki Arrow]

Les paupières s’ouvrirent pour dévoiler des yeux blancs, mais le garçon en convalescence ne pouvait pas le savoir. A vrai dire il ne comprenait même pas pourquoi il était là, dans un lit avec des barreaux de chaque côté pour l’empêcher de tomber au cas où il bouge, des murs blancs, aucune décoration mis à part une minuscule plante verte à l’autre bout de la pièce, prés de la fenêtre fermé, apparemment il fallait une clé pour l’ouvrir, ce qui expliquait l’odeur de renfermé. Le seul autre élément particulier était un large rideau couleur chair qui traversait la pièce dans toute sa longueur. Naoki souleva avec son bras gauche qui le faisait souffrir, il découvrit un autre lit identique au sien de l’autre côté. Tout ceci ne pouvait avoir qu’une seule explication, la brume dans son esprit s’était suffisamment dissipée pour qu’il comprenne qu’il était dans une chambre d’hôpital.

Il regarda plus attentivement son bras complètement emballé sous plusieurs rouleaux de bandages, il se rappelait maintenant s’être battu avec Yosuke. Ses souvenirs commençaient à se rassembler, la mission, l’entraînement, la mort de son père, mais le combat restait encore floue. Naoki essaya de se mettre assit dans son lit mais une vive douleur au ventre l’en dissuada, le Rasengan et le Chidori de Yosuke étaient vraiment très puissant. Au fur et à mesure que Naoki découvrait les blessures sur son corps, le déroulement du combat lui revenait en mémoire jusqu’à ce qu’il se souvienne de tout ce qui précédait son évanouissement.

Une infirmière rentra, jeune et jolie, elle afficha un sourire sympathique dés qu’elle le remarqua éveillé.

Infirmière – Enfin réveillé ? C’est qu’on se demandait si on ne devait pas noter la belle au bois dormant sur votre fiche !

Naoki – Ca fait combien de temps ?...

Infirmière – C’est le troisième jour que tu es ici. Ton ami qui t’a ramené l’autre soir est encore là aussi mais il n’a pas tant dormi.

Naoki – Est-ce que quelqu’un est venu me voir ?

Infirmière – Non, justement. Je vais te donner un formulaire à remplir pour qu’on puisse enfin prévenir tes parents. Nous avons eu de gros soucis d’administration, c’est pour cela que nous n’avons pas encore put prévenir ton clan mais maintenant que tu es réveillé, on appellera directement chez toi. Tes parents doivent se faire un sang d’encre…

L’infirmière sortit de la pièce quelques instants. Naoki fut rassuré de savoir que personne n’était venu le voir, son secret en était toujours un. Il devait maintenant trouvé un moyen de garder son identité secrète et partir de l’hôpital. L’infirmière revint au bout de quelques minutes, lui tendant une feuille à remplir. Le garçon la prit et se saisit d’un stylo mais il ne savait absolument pas quoi répondre.

Naoki – Je ferai ça plus tard, je ne me sens pas très bien. S’il vous plaît, pourriez-vous dire à la personne qui m’a amener ici de venir me voir si c’est possible ?

L’infirmière parut surprise mais acquiesça et sortit une bonne fois pour toute de la chambre. Naoki laissa s’échapper un soupir de soulagement. Il ne pouvait pas mettre ses vrais informations personnelles mais il ne pouvait pas non plus donner de fausses informations. Il se sentait coincé et il espérait que Yosuke serait capable de lui donner un coup de main.


Dernière édition par Heionkemono Naoki le Lun 22 Déc - 14:42, édité 2 fois
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Mar 4 Nov - 15:15

[Infirmière] « Euh… excusez moi ? »

Yosuke se retourna brusquement et lança le regard le plus noir, le plus sombre et le plus violent qu’il pouvait lancer dans cette atmosphère blanche nacré et lumineux. C’est elle, elle qui l’empêche de dormir tous les matins, elle qui a appelé ses parents, elle qui a dit que sa mère pouvait lui apporter du thé !

[Mme Hiromida] « Je suis sûr que les orties ont des vertues cicatrisantes, ça le remettra très vite sur pied. »

Un message de détresse arriva de plein fouet vers le père de Yosuke. Son fils ne pouvait plus parler tant il était dégoûté. Les orties finiraient d’achever sa journée qui avait si mal commencé. Et tout ça par sa faute ! Il la repointa du doigt mentalement.

[M.Hiromida] « Laisse le se reposer un peu. Je suis sûr que la nourriture de l’hôpital est suffisamment… riche en fibres. »

Peut-être pourrait-il y réchapper en fin de compte ?

[Infirmière] « Le garçon que vous avez amené ici s’est réveillé. Il voudrait vous voir… »

[Yosuke] « D’accord ! »

[Mme Hiromida] « Non, tu ne dois pas bouger, tu es encore trop faible ! »

[Yosuke] *Je tiens à ma vie, ça me donne des forces… *

L’infirmière le renseigna rapidement et il s’y rendit en courant, de peur que sa mère et son thé empoisonné le rattrappe.

Il toqua deux fois à la porte et n’attendit pas qu’on lui réponde. Il ferma la porte derrière lui rapidement puis, enfin, il se calma. La pièce était aussi lumineuse que la sienne, sauf peut-être ces rideaux qui gâchaient un peu l’harmonie.

Naoki avait l’air d’être une véritable momie avec ses bandages, mais une momie aux yeux blancs.

[Yosuke] « Salut. »

Il ne trouva rien d’autre à dire sur le moment. C’est lui qui l’avait mis dans cet état. Mais il ne culpabilisa pas longtemps, le bandage de son abdomen commençait de nouveau à se rougir lentement. Ils avaient chacun payé le prix de cet entraînement.

[Yosuke] « J’espère que ça va mieux… » Il s’assit sur une chaise à côté. « Heureux qu’il n’y a qu’un seul chidori, héhé… »

Son humour était toujours aussi mauvais mais aucun entraînement miracle ne pourrait l’aider pour ça. Il était tendu, il n’avait pas l’habitude de voir Naoki avec ce regard là. Qu’avait-il de si urgent à lui dire ? Que lui était-il arrivé ? Il n’allait tout de même pas mourir ?

Cette idée lui donna la chair de poule mais il se reprît très vite. Naoki avait l’air calme, ça ne devait pas être ça. Quoi alors ? Avait-il un secret à lui révéler ? Un autre ? Il venait de piquer lui-même sa curiosité à vif. Et si c’était vrai ? Il est le fils d’un hyuga et d’un uchiwa ? D’un aburame ? Mon dieu d’un Jigoku ?!

Il devenait hystérique.


Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   Mar 4 Nov - 15:59

[Yosuke] « Salut. »

Il entendit sa voie avant de le voir vraiment dans la chambre. Chose heureuse qu’il n’ait aucun colocataire, il pourrait parler à son ami sans craindre d’être écouté.

Naoki – Salut…

Il avait beau se dire qu’il allait bien, son corps lui répondait le contraire. Ses poumons n’osaient pas se remplir à fond et sa voie s’en retrouvait atténué. Pourtant il lui faudrait rassembler toute son énergie pour s’échapper de l’hôpital avant qu’on ne cherche vraiment à savoir qui il était.

[Yosuke] « Heureux qu’il n’y a qu’un seul chidori, héhé… »

Naoki regarda Yosuke d’un air étrange, laissant le silence s’installer. Il se demandait s’il n’avait pas frapper trop fort son ami pour qu’il se mette à dire ce genre de chose et en rigole doucement. Ca devait être une plaisanterie du n-ième degré mais Naoki avait beau aller le plus loin possible, dépasser le second et le troisième degré, essayant même de tenter le sixième degré mais rien n’y fit. La seule chose qu’il fut capable de répondre, c’est :

Naoki - … Hein ?! Tu es sûr que ça va ?

Mais Naoki n’était pas certain d’avoir assez de temps pour s’attarder sûr ce genre de chose. C’était le matin et le soleil rentrait par la fenêtre à travers un fin rideau blanc et le feuillage d’un petit arbre. Son regard s’attarda sur la serrure de la fenêtre, il était impossible de sortir par là sans casser la vitre ou voler une clé. L’autre solution était pourtant moins discrète mais semblait être inévitable. Le garçon prit un air dramatique.

Naoki – Yosuke, l’heure est grave. Il faut à tout prit que tu m’aides à m’évader de l’hôpital. Sinon une personne du clan Hyuga finira par venir me chercher et se sera la fin pour moi. En plus, maintenant que je suis conscient je peux très bien me soigner moi-même, ça prendre peut-être plus de temps que si je reste ici mais je veux bien le sacrifier pour préserver mon secret.

Naoki regardait le Chunin dans le blanc des yeux mais son jamais son regard ne se fit culpabilisateur. Ce secret était le sien, pas celui d’Hiromida, il ne pouvait pas lui en vouloir de l’avoir amené à l’hôpital. Au contraire, c’est sûrement grâce à lui qu’il était toujours en vie. Il était peut-être tant de le lui faire savoir.

Naoki – Merci de m’avoir amené ici après notre combat mais maintenant il faut vraiment que je parte. Est-ce qu’il y a beaucoup d’infirmière dans les couloirs ? Sinon je pourrai peut-être me faufiler à l’extérieur. J’ai déjà beaucoup de chance d’être resté si longtemps à l’Hopital sans que personne ne soit venu me chercher pour me ramener au clan. Je ne veux pas compter sur la chance plus longtemps.

Alors qu’il disait ceci, une impression étrange lui vint, comme s’il était persuadé du contraire. C’était moins net qu’un rêve et pourtant il lui semblait avoir vu quelqu’un à son chevet, il l’avait vu une fraction de seconde, c’était son père, d’où la sensation d’un amour paternel. Mais son père était mort donc ça devait être bel et bien un rêve, Naoki chercha à s’en convaincre.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hopital de Konoha   

Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Hopital de Konoha
» Cimetière de Konoha
» Chartre de l hopital militaire de l'ost Artésien
» Les ruelles de Konoha
» Operations de protection du Morne l'Hopital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Hôpital-