Partagez | 
 

 Magasin d'armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Magasin d'armes   Sam 19 Mar - 10:59

Les Armes de Corps à Corps

Toutes les armes sont vendues à la qualité FQ.

Poing Kunai :
Prix : 50 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : Transpercer
Votre Critique est augmenté de 5% lorsque vous frappez avec.

Yari (Épieu) :
Prix : 70 £
Attaque : 11
Capacité spéciale : Empalement
Lorsque vous attaquez avec, vous pouvez prendre en compte la FOR de votre adversaire (jusqu’à un maximum de votre FOR +10) et non la vôtre pour le calcul des dégâts.

Bo (Bâton) :
Prix : 70 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : Enchaînement
Lorsque vous déclarez une attaque avec, vous avez 15% de chance de frapper une deuxième fois votre adversaire, durant la même action. Si vous réussissez, vous avez alors 10% de chance de frapper une troisième fois votre adversaire, durant la même action.

Tegaki (Griffes de Métal) :
Prix : 80 £
Attaque : 18
Capacité spéciale : Entaille
Si vous parvenez à blesser avec l'arme, l'Évasion adverse est réduite de 5% pour 2 actions.

Wakizashi :
Prix : 120 £
Attaque : 17
Capacité spéciale : Contre-attaque
Si lors d'une action au corps à corps avec votre adversaire où vous avez déclaré une attaque avec le wakizashi et que ce dernier vous attaque (attaque physique ou arcane), vous avez 15% de chance de contre-attaquer, c'est-à-dire d’effectuer une nouvelle attaque au wakizashi durant cette même action après la résolution de l'attaque adverse. Ce coup ne peut être un coup Critique.

Nunchaku :
Prix : 220 £
Attaque : 19
Capacité spéciale : Coups Rapides
Vous frappez rapidement tout autour de vous, avec vitesse et précision. Si plusieurs adversaires vous entouraient, ils sont tous touchés par vos coups. Pour chaque coup ainsi porté, les adversaires voient leur possibilité d'esquiver l'attaque augmentée : +10% en Évasion pour le deuxième, +20% en Évasion pour le troisième. Maximum : 3 adversaires.

Katana :
Prix : 300 £
Attaque : 22
Capacité spéciale : Contre-attaque
Si lors d'une action au corps à corps avec votre adversaire où vous avez déclaré une attaque avec le katana et que ce dernier vous attaque (attaque physique ou arcane), vous avez 10% de chance de contre-attaquer, c'est-à-dire d’effectuer une nouvelle attaque au katana durant cette même action après la résolution de l'attaque adverse. Ce coup ne peut être un coup Critique.

Les Armes de Jet

Petit Shuriken :
Prix : 30 £ (Prix d’un paquet de 3 unités, ne peut être acheté à l’unité)
Attaque : 12
Capacité spéciale : Multiples
Il est possible de lancer jusqu’à 12 Petit Shuriken en une action, au lieu de 8, selon votre Dextérité.

Kaginawa (Grappin) :
Prix : 30 £
Attaque : 14
Capacité spéciale : Harpon
Vous pouvez décider de ramener votre adversaire au corps à corps.
Spécial
- Lorsque vous utilisez le Kaginawa, il reste dans vos mains, toutefois, il vous faut dépenser une action pour rembobiner le grappin et pouvoir l'utiliser de nouveau, même si vous avez ramené votre adversaire au corps à corps.
- Vous devez spécifier dans votre déclaration si vous souhaitez amener votre adversaire au corps à corps ou non. Le déclenchement de cette capacité ne coûte aucun point d'action.

Shuriken :
Prix : 40 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : aucune

Fuuma Shuriken :
Prix : 100 £
Attaque : 20
Capacité spéciale : aucune

Les Armes Mixtes

Senbon (Aiguilles) :
Prix : 50 £ (Prix d’un paquet de 5 unités, ne peut être achetée à l’unité)
Attaque : 9
Capacité spéciale : Coup fatal
Si une aiguille est lancée en Critique, elle inflige 10 dégâts supplémentaires.

Kunai :
Prix : 50 £
Attaque : 15
Capacité spéciale : Aucune

Bolas :
Prix : 90 £
Attaque : 18
Capacité spéciale : Entrave (uniquement à distance)
Si votre DEX est supérieure à l’AGI de votre cible, le bolas s’enroule autour de ses jambes et le fait tomber. L’adversaire ne peut plus effectuer d’esquive et son Evasion est réduite à 0. S’il avait déclaré une esquive après la résolution du bolas, cette action est perdue.

Bakuretsufuu (Note Explosive) :
Prix : 150 £
Attaque : 50 (bonus de 10 dégâts non prévenables)
Spécial : doit être collée sur l'adversaire, ou sur une surface du terrain. S'active après 2 points d’action, ou après avoir dépensé 20 MP auquel cas elle explosera immédiatement.
Capacité spéciale : Coup Double (uniquement à distance)
Vous pouvez attacher votre Note à un Kunai et l'envoyer à l'adversaire pour un seul point d’action. Les dégâts du Kunai seront pris en compte, il n'est pas détruit par l'explosion. Nécessite un Kunai. Usage unique par combat.

Kusarigama (Chaîne) :
Prix : 230 £
Attaque : 18 (24)
Capacité spéciale : Lacération (uniquement à distance)
L’attaque de votre chaîne augmente de 6. Il vous faudra toutefois passer une action à rembobiner votre chaîne pour pouvoir la réutiliser à distance.

Kyoketsu Shoge :
Prix : 400 £
Attaque : 21 (27)
Capacités spéciales : Frappe circulaire ou Frappe précise - Vous ne pouvez pas utiliser les deux en même temps. Les deux capacités ne peuvent être utilisées qu’à distance.
Frappe circulaire : Vous pouvez toucher jusqu’à deux cibles à distance. L’attaque de votre Kyoketsu Shoge augmente de 6.
Frappe précise : Votre critique est augmenté de 10%. L’attaque de votre Kyoketsu Shoge augmente de 6.


Armes Spéciales de Kiri


Shakujo : Le Shakujo est essentiellement un bâton de prière. Massif, sculpté dans un bois rare mais simple, il se trouve que le Shakujo est également une arme tout à fait redoutable. Orné de clochettes, le manche du Shakujo se voit agrémenté d'anneaux, pour représenter l'avancement de son porteur sur le chemin qu'il a choisi. Il existe six anneaux, six statuts, six états d'existence.
Prix : 2300£
Attaque : 22
Capacités spéciales :
- Premier Anneau : État des Hommes. Vous êtes Homme, et vous possédez les valeurs qui ont assuré sa survie jusqu'à présent ; un corps fort, un esprit vif, une adaptation véritable.
Niveau 10. Attaque : +3. Votre INT augmente de 5.
- Deuxième Anneau : État des Animaux. Les anneaux sur le Shakujo préviennent bêtes et insectes de votre venue. Ils s'écartent de votre chemin car ils reconnaissent en vous l'équilibre essentiel à la vie.
Niveau 15. Attaque : +3. Vous ajoutez 30% d'Osmose combinée.
- Troisième Anneau : État de l'Enfer. Vous êtes Enfer, qui n'est qu'une étape parmi les autres, jamais la dernière, jamais la première. Vous progressez sur un chemin ardu, et personne ne peut vous suivre. Personne hormis…
Niveau 20. Attaque : +3. Si vous touchez un animal, vous pouvez changer sa personnalité à votre gré.
- Quatrième Anneau : État des Fantômes Affamés. …Hormis les Fantômes Affamés. Ils ont leur propre royaume. Qui sont-ils ? Ce sont les esprits des personnes jalouses, égoïstes ou avides qui ont été maudites par les Dieux, à jamais affamés d'un objet en particulier. Ils cherchent la nuit, ils cherchent et dévorent.
Niveau 25. Attaque : +3. Vos MP se régénèrent à valeur de +40 par coup dispensé avec succès.
- Cinquième Anneau : État des Dieux. Les Dieux ont un œil posé sur vous, ils vous suivent avec intérêt ; ils vous aiment et vous détestent. Sur cette route pavée d'or, vous voyez la rouille et le merveilleux.
Niveau 30. Attaque : +3. Votre SAG augmente de 15.
- Sixième Anneau : État des Dieux Jaloux. Les Dieux Jaloux sont-ils plus forts que les Dieux ? Il n'est plus question de puissance ici. Les Dieux Jaloux sont le dernier jalonnement sans pour autant être la finalité de quoi que ce soit. Un éternel recommencement, un nouveau cycle. Un Dieu jaloux de l'humanité, un Dieu parmi les homme.
Niveau 35. Attaque : +3. Touchez un Kuchiyose ; il disparaîtra aussitôt. Son utilisateur ne pourra plus invoquer quiconque pour ce combat. Si le Kuchiyose est de classe IV, il ne disparaitra que si son Osmose est inférieure à 80%. S'il ne disparait pas, l'Osmose est néanmoins baissée de 30%.
Note : Les gains ne sont pris en compte que lorsque vous portez le Shakujo. Ainsi, le bonus en INT ne pourra pas vous faire gagner de MP supplémentaires.

Zanbato : Le Zanbato est un sabre très long, mais également plus épais que la normale. Il peut essayer briser un os de par son seul poids et bien que son maniement soit à la fois délicat et peu discret, une telle lame ne peut qu'effrayer un adversaire lucide. Il paraîtrait que quelque part dans le Pays de l'Eau – ou ailleurs, on est jamais très sûr – se trouve un artisan particulièrement compétent qui, selon la qualité de la lame et l'épaisseur de votre bourse, se dit capable d'enchanter cette lame avec du chakra pour lui conférer des capacités particulières. Un conte pour enfants, sans aucun doute !
Prix : 800£ (l'unité)
Attaque : 30
Prérequis : FOR 23
Capacités spéciales :
- Aucune.

Citation :
Améliorations :
- MQ : Prix : 100£ - Attaque +3
- HQ : Prix : 300£ - Attaque +2
- CQ : Prix : 900£ - Attaque +3
- LQ : Prix : 2700£ - Attaque +4
- SQ : Prix : 8100£ - Attaque +4

Les Parchemins d'invocation


Les parchemins d'invocation servent à stocker des armes pour pouvoir lancer des techniques et des assauts dévastateurs. (voir Ninjutsu de Combat)

Citation :
Parchemin de Petite Taille
Prix : 100£
Stockage de 10 armes.

Parchemin de Moyenne Taille
Prix : 200£
Stockage de 20 armes.

Parchemin de Grande Taille
Prix : 300£
Stockage de 40 armes.


Équipements Divers


Le Fil ninja
Prix : 50 £
Utilisations :
- Vous pouvez l’attacher à une arme de jet ou un kunai. Il vous suffira alors d’une action pour ramener votre projectile à vous (à la place de deux, une pour le déplacement et une pour ramasser). Attention, vous devez déclarer lancer le projectile avec le fil ninja.
Spécial :
- Requis pour utiliser certaines techniques du Ninjutsu de Combat, ainsi que pour la Kekkai Genkai Iga.
- Seuls les projectiles suivants peuvent être utilisés avec du fil ninja : Petit Shuriken ; Shuriken ; Fuuma Shuriken ; Kunai ; Shaken

Les Poisons
Les poisons fonctionnent par dose, un flacon pouvant disposer de plusieurs doses. L’utilisation d'une dose de poison nécessite de dépenser un point d’action pour répandre ce dernier sur une arme blanche. Dès lors, si vous blessez avec cette arme (c’est-à-dire si l’adversaire perd au moins 1 HP), le poison l’affecte.

A l’air libre, le poison n’a plus qu’une durée de vie limitée, ainsi tant que ce dernier est actif sur votre lame (ligne Activité), il peut empoisonner une cible. Dès qu’il cesse d’être actif, les dégâts que vous infligerez avec l’arme n’empoisonneront plus la cible. Certaines techniques particulières peuvent permettre de déposer du poison avant un combat.

Citation :
Aishuu – Douleur

Catégorie : I
Effets : Perte de 5 HP non prévenables à chaque action.
Durée : 8 actions
Activité : 2 actions
Coût : 60£
Soins : Antidotes (I à V), Antibiotiques (I à III), Techniques Eisei, Hôpital.

Aishuu est un poison basique et efficace. Rapidement après son injection, les victimes sont prises de douleur, un peu partout dans le corps pouvant aller jusqu’à de faibles saignements par tous les orifices du corps et des crampes virulentes. Elles peuvent aussi être sujette à des spasmes violents, cassant leurs efforts.

Citation :
Magotsuku - Trouble

Catégorie : I
Effets : Le Critique et l’évasion adverse sont diminués de 10 %. Ce malus n’est pas cumulable avec d’autres.
Durée : 4 actions
Activité : 6 actions
Coût : 100£
Soins : Antidotes (I à V), Antibiotiques (I à III), Techniques Eisei, Hôpital.

Magotsuku est un poison conventionnel qui s’attaque aux régions nerveuses du corps. Il les stimule ou inhibe les stimuli de façon erratique provoquant chez le victime une perte sensible de ses réflexes et de son habilité gestuelle.

Citation :
Nekki - Fièvre

Catégorie : II
Effets : Perte de 10 MP non prévenables par action.
Durée : 4 actions
Activité : 2 actions
Coût : 140£
Soins : Antidotes (II à V), Antibiotiques (I à III), Techniques Eisei, Hôpital.

La victime est affligée, elle frisonne et est en proie à des bouffées subites de chaleur, la déstabilisant subitement, dans une tentative mécanique de son corps pour se défendre, celui-ci brûle du chakra pour tenter de stabiliser la température corporelle.

Les Antidotes
Certains adversaires n'hésitent pas à empoisonner leurs ennemis, que ce soit au court d'un dîner, dans un verre de vin, ou d'un combat, sur une lame effilée. Les seules parades à de telles attaques sont les antidotes ainsi que les soins de spécialistes.

Citation :
Saisho Jouheki - Premier Rempart

Catégorie : II
Période d’Incubation : 2 actions
Effets : Annule les effets d’un poison de classe I ou II
Coût : 40£

Saisho Jouheki fut l’une des premières découvertes dans l’art de contrer les poisons. Car les spécialistes dans la matière ne s’y trompaient pas, s’ils créaient une arme, il leur faudrait son pendant, ne serait-ce que pour se protéger eux-mêmes de leurs créations. Le premier rempart est donc le socle de départ de cette recherche.

Citation :
Kakujitsu Jouheki – Le Rempart Sûr

Catégorie : II
Période d’Incubation : Immédiat
Effets : Réduit de deux actions la durée d’un poison de classe I, II ou III
Coût : 80£

Le Rempart Sûr est un antidote évolutif. Basé sur le travail de recherche du Premier Rempart, il est une variante à ce dernier, avec un potentiel beaucoup plus grand. Les premiers tests furent décevant car la composition s’avérait moins utile que celle du Premier Rempart, mais avec quelques bonnes idées et beaucoup de travail, certains chercheurs réussirent à en faire un produit performant pour un coup réellement modique.

Citation :
Kinmitsu Jouheki – Le Rempart Précis

Catégorie : II
Période d’Incubation : 2 actions
Effets : Annule les effets d’un poison de classe III
Coût : 30£

Le Rempart Précis a longtemps été dénigré des combattants, comme son nom l’indique, sa nature exclusive le rendait inadaptée sur le champ de bataille où règne l’emballement, la nervosité cumulés à une méconnaissance des poisons. Toutefois, son faible prix a attisé l’attention de quelques spécialistes de l’empoisonnement.

Premiers Soins


Attèle :
L’attèle est particulièrement utile pour maintenir un os blessé. Elle l’immobilisera et évitera que la fracture ne s’aggrave davantage.
Prix : 30 £.

Bandages :
Très largement utilisés, les bandages sont polyvalents. Ils permettent notamment d’éviter l’écoulement du sang sur de larges blessures.
Prix : 10 £.

Béquilles :
Les béquilles permettent de se tenir debout, mais empêchent d'utiliser des armes.
Prix : 40 £.

Compresse :
La compresse permet de dégonfler en douceur des endroits enflés.
Prix : 10 £.

Désinfectant :
Populaire, le désinfectant évite que les blessures ne favorisent la propagation de germes et ne fournissent un nouveau foyer de problèmes.
Prix : 5 £.

Onguent :
L’onguent s’utilise sur les brûlures. S’il ne peut rien faire contre les défigurations qu’elles occasionnent, il peut au moins apaiser la douleur, éviter qu’elle ne s’infecte et permettre à la peau de se reconstruire.
Prix : 5 £.
Spécial : soigner une Brûlure grâce à un Onguent permet d’annuler le malus à l’Emplacement des sceaux, comme indiqué ici. La Défiguration, elle, demeure.

Pansement :
Beaucoup plus petit que les bandages, le pansement est moins efficace mais très bon marché.
Prix : 3 £.

Plâtre :
Volumineux, le plâtre favorise grandement le repos.
Prix : 40 £.

Point de Suture :
Un fil, une aiguille... ce sera bien suffisant pour refermer une plaie béante.
Prix : 30 £.

Tissu :
Permet de nettoyer. N’importe quel vêtement fait aussi bien l’affaire.
Prix : 1 £.

Les Armures

Dès que vous rentrez à l'Académie, vous obtenez un Vêtement Léger FQ (Armure : 3)

Citation :
  • Armure Initiale - Vêtement Léger :
    Prix : Gratuite - La valeur de l’Armure est augmentée de +3

  • Amélioration N°1 - Vêtement Renforcé :
    Prix : 100£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (6)

  • Amélioration N°2 - Tenue de Combat :
    Prix: 250£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (9)

  • Amélioration N°3 - Combinaison Ninja :
    Prix : 375£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (12)

  • Amélioration N°4 - Cuirasse Ninja :
    Prix : 500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (15)

  • Amélioration N°5 - Armure Ninja :
    Prix : 750£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3 (18)

Les améliorations doivent se faire les unes après les autres, en suivant l'ordre indiqué dans la grille.

Les Améliorations

Les améliorations de qualité seront conservées lors des nouveaux achats d’armure d'un modèle différent.

Pour les Armes :

Citation :
- MQ (Moyenne Qualité) :
Prix : 100£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +3

- HQ (Haute Qualité) :
Prix : 300£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +2

- CQ (Champion Qualité) :
Prix : 900£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +3

- LQ (Légendaire Qualité) :
Prix : 2700£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +4

- SQ (Sacrée Qualité) :
Prix : 8100£ - Les dégâts de l’arme sont augmentés de +4

Exemple : Un Fuuma Shuriken FQ (Faible Qualité) fait 20 de dégâts. Un Fuuma Shuriken HQ (Haute Qualité) fait 25 de dégâts.

Pour les Armures :

Citation :
- MQ (Moyenne Qualité) :
Prix : 250£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3

- HQ (Haute Qualité) :
Prix : 500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +2

- CQ (Champion Qualité) :
Prix : 1500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +3

- LQ (Légendaire Qualité) :
Prix : 3500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +4

- SQ (Sacrée Qualité) :
Prix : 10500£ - La valeur de l’Armure est augmentée de +4

Exemple : Un Vêtement Léger HQ aura une résistance de 8
Hyo
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Dim 16 Oct - 10:33

N/A.

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Sam 4 Mar - 23:50

Iba était sortit de bonne heure ce matin, dehors, un vent venu du Nord balayait les rues. Il ne s’était pas encore totalement remis de son sommeil prolongé ; c’était d’ailleurs pour cette raison qu’il n’était pas encore retourné suivre son apprentissage à l’Académie. Le garçon déambulait dans les allées de Kiri no Kuni. Il se rendait dans un quartier qu’il connaissait bien, maintenant. Effectivement, il était obligé de le traverser pour se rendre à l’Académie.
Son coma avait quand même un bon côté, il n’avait rien eut à payer pour subvenir à ses besoins durant deux semaines. De ce fait, il allait pouvoir acheter le fuma shuriken qui lui faisait tant envie, sans avoir à trop se restreindre.
Il finit par atteindre le magasin dont l’enseigne était ballottée par le vent. Il s’approcha de la vitrine. Il y avait un peu de buée, néanmoins cela n’empêchait pas d’observer les articles exposés. Une fois de plus, il s’exalta devant le nombre d’armes différentes et leur manufactures. Une arme aux allures plutôt exotique attira son attention, il s’agissait d’un katana, au pommeau ivoire et or. La lame était fine et équilibrée, travaillée de main de maître. On pouvait distinguer des fins reliefs dessus. Peut-être était-ce juste un ornement, ou une technique pour rendre l’arme encore plus meutrière ? En tout cas, l’artisan était vraiment très habile. L’étudiant se demandait comment il pouvait parvenir à un tel niveau de maîtrise, lui qui n’arrivait qu’avec difficultés à faire des boules de neiges convenables. Cette pensée lui arracha un mince sourire. Depuis combien de temps n’avait-il pas façonner de la neige pour la lancer ? Il ne savait pas…plus. Depuis trop longtemps certainement.
Il finit par trouver dans la vitrine d’exposition, l’objet convoité. Le fuma shuriken…
C’était en fait un shuriken géant. Iba rentra d’un pas décidé dans la boutique, ce qui fit tinter la clochette de l’entrée. Aussitôt le gérant de l’échoppe apparut. Il était comme dans les souvenirs d’Iba, qui ne dataient que d’un petit mois, peu de temps après son inscription.


«- Que puis-je pour toi mon garçon ?

- Je souhaiterais vous achetez un fuma shuriken, s’il vous plaît, monsieur.

- Bien, tout de suite.

L’homme s’en fut alors dans son arrière boutique et revint prestement un grand shuriken à la main.

- Et voilà, jeune homme…
veux-tu que je te dise deux mots sur l’arme ?


- Avec plaisir.

- Le fuma shuriken, est un shuriken aux dimensions agrandies. On peut aisément le transporter sur le dos et comme toute arme de jet, ils sont parfaits pour le combat à distance. La symétrie des lames te permet d’avoir un précision et un équilibre lors du lancé rarement égalés…
Tu vois…
, dit-il en montrant du doigt les lames de l’arme.
ce shuriken est composé de quatre lames recourbés, acérées et tranchantes à l’extérieur, polies à l’intérieur, reliées par un anneau. Le fait qu’elles soient courbées leur permet d’avoir une meilleure aérodynamie…
Devant l’air perplexe du garçon, l’homme essaya de clarifier son explication.
En gros, l’arme peut parcourir plus de distance grâce à cela…

-…

- Merci de m’avoir écouter…

- De rien…au revoir, et merci pour les explications."

Iba sortit du magasin et refit sonner la clochette de l’entrée. Il prit le chemin en sens inverse. Il rentrait chez lui, satisfait de son achat et de l'amabalité du vendeur. Une pensée lui étreignit le coeur. aurait-il fait tout cela, s'il avait su qui il était?

[Iba argent : 80-50=30£/+ 1 fuma shuriken FQ]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Dim 5 Mar - 16:46

Je rentrai dans le magasin, il sentait une odeur de neuf, il avait dû faire des réparations, les armes étaient mieux rangées, par ordre de prix et par classe. On voyait beaucoup mieux ce qui était disponible et pas disponible.
Je marchais dans la boutique, je cherchais quelque chose de bien précis.
L’armure était devant lui, elle était beaucoup plus renforcée, elle était verte, des poches sur le côté pour mettre des choses comme des médicaments à l’intérieur. De la mousse avait été rajoutée autour du cou, il avait aussi dit qu’elles étaient aussi en noir.
Je m’en fichais un peu de la couleur, je voulais une armure pour me protéger.

Je m’approchai de l’armurier, il était un peu plus gros, il avait dû sûrement faire un excès avec la nourriture, il avait laissé pousser sa barbe, ça rendait un armurier un peu plus sale. Il attendait que je dise quelque chose.


« Bonjour, je voudrais savoir comment on peut avoir cette armure »
« J’ai reçu un prospectus chez moi et ça m’a bien intéressé »
« Je pense avoir assez d’argent pour ça »


[Armurier]« Bien sûr, il faut juste que vous me passiez votre veste pour que je fasse des rajouts et qu’elle atteigne la qualité de celle qui est accrochée »
« Ou sinon si vous voulez, je vais en chercher une à votre taille »
« Elle sera de moins bonne qualité, je me suis un peu moins appliqué et elle sera sûrement plus grande donc pas à votre taille »


« Donc il faudrait que je vous laisse ma veste mais le problème c’est que j’en ai besoin maintenant, je ne sais pas comment faire »
« Combien de temps faudrait-il pour faire ça ? »


[Armurier]« Environ 2 jours pour bien faire »
« Je dois prendre mon temps, je ne fais que du bon travail »
« Tu dois en avoir besoin pour quand ? »


« Aujourd’hui, dans environ 30 minutes »
« Je sais, c’est pas assez »
« Ce n’est pas grave, je vais prendre des armes, je pense que je vais acheter deux Fuma Shuriken »
« Oui, je vais prendre ça »


Je pris dans ma poche la somme totale de mon argent. L’armurier en voyant le petit paquet partit vite chercher les deux armes et en m’arrachant l’argent me donna les armes. Je les pris, elles n’étaient pas abîmées et elles étaient un peu plus légères que mon autre Fuma.
Je partis de la boutique et je me dirigeai en plein centre de Kiri, devant une grande bâtisse.


[Suite : Arène]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Jeu 6 Avr - 11:25

Darok arriva dans l'armurerie après son passage à la banque. Il savait exactement ce qu'il voulait.
Il entra dans le magasin et une sonnette tinta. Un petit être, sûrement un nain, débarqua.


[Nain] "Bonjour, bonjour, que puis-je pour toi?"

Darok enleva sa tenue de genin et mis les billets dans sa poche.

"Bonjour, j'aimerais savoir si vous pouviez améliorer du miex que vous pouvez cette protection? Si oui, je vous payerai la somme en conséquence.

[Nain] Je doute que tes moyens financiers te permettent une telle dépense, petit homme."

*Le petit, c'est toi ici...*

Darok répondit posément:

"Moi par contre, je n'ai aucun doute à ce sujet. Tout dépendra de vos talents, monsieur.

[Nain] Tu n'en seras certainement pas déçu, alors.

Je l'espère de tout coeur. A quand pourrais-je voir l'oeuvre terminée?

[Nain]...
Bientôt. Je ne sais pas exactement. Reviens dans quelques heures, je vais me donner. Améliorer, c'est mon travail favori."


_____________________________________________________________

Darok avait fait un petit tour en ville, mais finalement lassé vint voir où en étais son travail. Voilà deux petite heures que Darok se réhabitue aux ruelles. Il rerentre dans la boutique. Le nain discute avec un autre client. Il vient de lui vendre un superbe fumaa shuriken. Le client, heureux, s'en va, et le nain interpelle quelqu'un.

[Nain] "ESIKOOO! C'EST BIENTÔT FINI?

[Esiko] OUI, SA Y EST, C'EST BON!

[Nain] PARFAIT! JUSTE DANS LE TIMING!"

*Esiko...j'ai l'impression d'avoir déjà entendu ce nom, mais j'ai comme un trou de mémoire...ce doit être la fatigue...*

Le nain mit des gant, et alla dans l'arrière boutique. Il revint avec l'armure de Darok, et la pose dans une bassine. L'eau s'évapore au toucher de la protection. Darok comprend que l'objet est extrêmement chaud.

[Nain] "Voilà pour toi, attend quelques minutes que l'objet refroidisse. En attendant, tu peux l'observer, et nous dicuterons d'un prix convenable."

Darok ne se fit pas prier et examina l'objet. Du métal recouvrait les parties vitales facilement accessibles. De plus, il y avait des matières protectrices mais gênantes enlevées, et à la place un matériau un peu plus solide et bien plus souple. Il y avait tout un tas de protection supplémentaires, sans compter une esthétique bien supérieure.

"Hum, combien je vous doit pour ce superbe travail?" dit-il en continuant d'admirer son armure.

[Nain] "Disons 300.000£."

Darok explosa de rire à la demande du nain.

"AHAHAHAHA!! Ce que les nains sont drôles...j'en peux plus tellement j'ai mal au ventre...

[Nain] M'enfin!

[Esiko] Pas évident que tu ne vend rien, Ulrik. Ce prix est incroyablement trop élevé."

Un homme de taille moyenne sortit de l'arrière salle. Il avait un marteau dans la main droite, et des traces de brûlures sur le bras. Darok le reconnut rapidement.

"Mais oui, Esiko!

[Esiko] Alors, content de me revoir?"

Darok hocha de la tête.

[Esiko] "Cette armure vaut à peu près...disons 750£, ça te va.

Parfaitement, marché conclu!"

Darok sortit la somme de sa poche, et commença à toucher l'oeuvre. Elle était à present ni trop chaude, ni froide, et Darok l'enfila. Ce qu'il était bien à l'intérieur!

[Tenue genin MQ=>250£; HQ=>500£=750£. Darok: + 1Tenue genin HQ, -750£]
[Shinobu, si tu es contre que se soit Esiko, pas de problème, mais je pourrais pas éditer, car là je pars, et je rentre pas tout de suite. A toi de voir Wink]
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Jeu 6 Avr - 18:56

Incroyable mais vrai le petit Darok avait rassemblé une somme forminable en un temps des plus court. Esiko était plutot étonné au début de voir qu'ils avaient refusé son offre du kunai pour ensuite venir se payer une armure de si grande valeur.
Il toucha l'argent et ne sentit rien d'étrange pourtant quelque chose le tracassait et il ne put s'empecher de demander d'ou il venait à Darok.


-Il vient d'un cirque kiréen qui m'a donné cette fortune en échange d'une nouvelle attraction.


Darok semblait fier de son affaire dans ses propos mais Esiko devint de suite plus inquiet. Par sécurité il prit un petit billet de 10£ et je jeta dans le feu de sa cheminé.
Une forte couleur mauve se dégagea et commença à enfumer tout le monde. Ils furent obligés de sortir rapidement avant que la fumée de teinte claire ne commencent à leur piquer les yeux.
Esiko sentait Darok perpexple.

-Dis moi jeune homme, Roole et Boole ça ne te dit pas quelque chose ? On dit qu'ils travaillent maintenant dans un cirque mais autrefois c'était des traficants hors paire et leur plus belle réussite resta des copies parfaites de billets kiréens. Excepter bien sur la fumée mauve ou orange qui se dégage lorsque l'on les brulent. Je ne peux pas les accepter et je ferais mieux de bruler le reste car il est illégal de détenir des faux billets.

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Sam 8 Avr - 12:39

Darok n'en croyait pas ses yeux. Sa vente avait complètement échouée. Le voilà devenue bien moins riche. Boole et Roole s'étaient bien moqués de lui.

"Je...je ne savais pas. Alors je suppose que...enfin."

Darok repensait aux deux marchands qui l'avaient escroqué si facilement. Il devint rouge de honte et de colère. Puis il se tourna vers Esiko tentant de se calmer.

"Je n'ai plus assez d'argent pour acheter cette armure si tous ces billets sont faux. Comment peut-on les vérifier sans les brûler? Parce qu'en fait, je viens d'aller chercher mon argent à la banque, et j'ai mélangé les billets entre eux. Et puis, il y a peut être une partie de l'argent qu'ils m'ont donnée qui n'est pas fausse..."

Darok n'avait plus réellement les idées claires. Si jamais un jour il retrouvait Roole et Boole, il leur ferait payer cet affront.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Sam 22 Avr - 15:26

Le vendeur hésita puis jeta à nouveau un billet dans le feu après que la fumée mauve se soit dissiper. Cette fois le même phénomène se produisit mais la couleur de la fumée avait changé. Elle était orange et força une fois encore les deux hommes à sortir de la boutique.

-Je suis désolé Darok mais on dirait que ses deux gredins t’ont donné les deux sortes de faux billets qu’ils existent. La seule différence entre les deux procédés c’est la couleur qui se dégagent quand ils sont brulés. On pense que c’est en rapport avec les ingrédients utilisés mais tu dois te faire une raison dans le doute on ne peut pas prendre de risque. Ses billets sont tous faux ils nous faut les détruire.


Darok eut un rictus mais le regard du marchand semblait plus fort que tout. Détenant toujours l’argent dans ses mains il jeta en un seul coup l’argent laissant Darok l’ultime témoin de cette belle arnaque.

[Darok perd son argent de la vente.]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Mar 25 Avr - 23:10

[Darok: -800£. 1060-800= 260£. Ça sent la vengeance Twisted Evil .]

Esiko put lire aisément la rage et la décontenance de son client. En effet, il comprenait facilement la colère que pouvait ressentir quelqu'un qui s'était fait plumé, sans pour autant s'en être aperçu. D'autant plus que Darok avait pris toutes les dispositions nécessaires afin de s'assurer de sa "fortune". Les arnaqueurs s'étaient même moquer de lui en lui donnant deux espèces de faux billets.

*Si jamais je les retrouve ces deux là, il va y avoir des explications riches en émotions...! Mais ne laissons pas la colère nous voiler la face, ce que j'avais fait était quand même illégal. Je ne m'en vais qu'avec mon dû, même si j'aurai pu m'en sortir mieux.*

Darok se rendit compte par chance qu'il avait maladroitement séparé son argent pris à la banque et son argent falsifié. En effet, l'argent falsifié était dans la poche gauche de sa veste, et le véritable argent était dans la poche droite. Comme quoi, "dant tous malheurs il y a de la chance."

"Esiko, je viens de me rendre compte que mon argent n'était finalement pas mélangé...et il me reste maintenant...plus que..."

Darok lécha son index et compta les quelques liasses de billets dans sa main.

"Alors ça nous fait...260£ en vrai argent."

[Esiko] "En fait...euh...Darok. Il faut que tu saches. Je viens moi aussi de me rendre compte que cette armure a...comment dire...? Quelques petits défauts. En effet, elle est en partie améliorée, mais si on regarde au niveau des hanches, on voit que le tissu, derrière lequel il y a une cotte de maille, n'est pas de la meilleure qualité. A cause de la chaleur de la forge, il a dû se détendre...
Et puis je suis sûr que si on regarde..."


Il prend le bras gauche de Darok et lui lève.

[Esiko] " J'en étais sûr! La cotte de maille au niveau des aisselles est trop petite. Si le tissu prend plus de place, la cotte de maille incrustée dans le tissu laissera des espaces vides...
Non, finalement, pour ce travail, je ne peux te demander que 250£..."


Darok le regarda pensivement. Avait-il changé d'avis pour lui faire plaisir, ou ces défauts soient disant importants gênaient ils réellement? A moins qu'Esiko soit un perfectionniste et qu'il ne puisse demander une somme trop élevée pour un travail qu'il ne juge pas à la hauteur de ses compétences?

[Le nain] "Pfff...comment tu veux qu'on gagne notre vie si tu vend ce genre d'armure si peu chère?..."

"Moi ça me botte. C'est parti pour 250£..."

Darok ne se laissa qu'un maigre billet de 10£, et donna le reste au forgeron. Darok étudia minutieusement les défauts décrits au préalable...il existaient réellement...

[S'il y a un problème dans le compte de l'argent, dites le moi, j'en suis pas sûr. Shinobu, j'ai employé un de tes pnj, s'il y a problèmes, mp et j'édite sur le champs Wink]
[Darok - 250£]
[Darok + un vêtement ninja MQ]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Jeu 27 Avr - 18:45

Iba courait sous la pluie froide, sa veste d’aspirant ruisselante. Le temps n’était guère clément ces temps-ci, comme si les dieux souhaitaient leur faire comprendre qu’un élément important était sur le point de se produire. Les nuages qui couvraient le ciel était d’un gris foncé horrible. Ils recouvraient tout, et empêchaient le moindre rayon de soleil de filtrer, comme une chape de plomb. Le jeune garçon avait le visage trempé. Pourquoi était-il sortit aujourd’hui ? Il aurait put le faire à un autre moment…
Toutefois, lorsqu’il avait quitté son appartement, il ne pleuvait pas encore, bien que le ciel ne laissait rien présager de bon.


*Saleté de pluie !*

Il la sentait s’insinuer par son cou, pour couler sur son torse. Il serra son col pour tenter d’enrayer la désagréable sensation. La tentative n’eut que peu de succès, ce qui eut pour effet de faire accélérer le jeune aspirant. Il courait sur les trottoirs, évitant tant bien que mal les flaques d’eau, pour éviter d’être encore plus mouillé qu’il ne l’était déjà. Il maudissait le temps instable. Dans sa course, il pouvait entendre le clapotis de l’eau sur les toits. Au fur et à mesure les impacts stressants de l’eau devinrent une douce mélodie, comme le son d’un flûte enchantée. Même le bruit de ses pas, éclaboussant sur son passage, trempant son pantalon et les murs alentours, lui semblait une envolée lyrique. Bizarre comme sensation, lui qui pestait à l’instant contre le temps, et aurait volontiers donné son bras gauche pour un rayon de soleil, il en venait maintenant à apprécier les multiples heurts des gouttelettes sur son visage. Il s’arrêta de courir, et laissa la pluie le tremper complètement. Il allait attraper froid, mais qu’importe, la sensation était si agréable…presque euphorique.
Cette sensation s’arrêta brusquement, comme stoppée par une barrière, encore infranchissable. Iba, un peu dépité, reprit sa route, plus lentement.
Il finit par arriver devant la boutique du marchand d’armes. Il entra prestement, fit tinter la clochette, et referma la porte. Les vitres de du magasin était embuées. Il régnait une atmosphère lourde, et chargée en humidité dans le magasin, à cause du temps qu’il fallait dehors. La pluie s’intensifia encore. Iba était dégoulinant, et de ce fait, restait sur le paillasson d’entrer, de peur de salir, et de se voir réprimander.
Le gérant était en train de discuter avec une femme au comptoir, l’aspirant ne fit pas attention, car toute son concentration était retenue par les objets exposés dans la salle. Comme à chaque fois qu’il rentrait dans le magasin, son regard était attiré par tout les choses hétéroclites que recelaient la boutique.
La dame devant lui semblait avoir fini et repartit avec un sac à la main, et un parapluie à moitié ouvert dans l’autre. Le gérant s’adressa alors au jeune garçon.


[Gérent] «- Tu sais tu n’es pas oublier de rester prêt de la porte. Je ne vais pas te manger.

- Mais je suis complètement trempé…je risque de salir. »

Et comme pour rendre plus concrètes ses paroles, il montra ses vêtement, imbibés d’eau. Le gérant, étouffa un juron en s’en apercevant, puis il marmonna une phrase tel que : « Le pauvre garçon, il va mourir de froid ». Se faisant, il parti, sans un mot, promptement dans l’arrière boutique. Iba entendit des bruits de pas dans un escalier, ainsi qu’une porte qui grince, suivi une fois de plus de bruits de grincement de bois, si caractéristique d’un escalier. Le forgeron réapparut une serviette a la main, contourna son comptoir et la donna à l’aspirant, avec un sourire chaleureux. Iba fut d’abord étonné de l’attention particulière que venait de lui porter le marchand, il n’y était pas habitué.

*Heureusement qu’il ne connaît pas mon nom de famille…*

[Gérant] «- Sèche toi vite ou tu risques d’attraper froid.

- Merci. », bégaya l’étudiant qui ne savait pas très bien comment réagir.

Il se sécha rapidement, aussi bien qu’il le put, en remerciant entre temps, plusieurs fois encore le vendeur pour sa gentillesse et son amabilité, puis il rendit la serviette. Le forgeron la mit sous le comptoir.

[Gérant] «- Alors, mon bonhomme que puis-je pour toi ?

- Et bien…je souhaiterais…ajouter une doublure à ma veste d’aspirant. La rendre plus résistante, mais aussi plus chaude, et pourquoi pas refaire aussi l’imperméabilité. Est-ce que c’est possible ? »

L’homme fit, un instant, les gros yeux à Iba, car il doutait de ses capacités, puis voyant que ce n’avait rien d’intentionnelle, son visage se radoucit.

[Gérant] «- Bien sûr que c’est possible. Toutefois, il me faudra au moins une petite heure pour faire ce que tu me demandes. Il sera inhumain de te demander de revenir avec le temps qu’il fait dehors. Si tu veux, tu pourra rester dans la réserve avec Ikkasu, mon apprenti, si bien sûr tu ne touches à rien et que tu restes tranquille ; mais je pense qu’il n’y a rien à craindre de ce côté là, n’est-ce pas ?
Bien, c’est lui que renforcera ta veste, car j’ai beaucoup d’autres choses à faire. »


Iba remercia l’aimable vendeur, puis ce dernier le dirigea dans l’arrière boutique. Cette dernière était composée de plusieurs salles, toutes encombrées de paquets, de colis, d’objets posés en vrac. Il arrivèrent dans un petite salle, où reposait un établit, une enclume, et de multiples outils. Un homme, grand et maigre, aux cheveux très noirs, frappait à l’aide d’un maillet, le fer rouge d’une lame posée sur l’enclume. Puis il retourna la lame, et continua à frapper. Il inspecta à plusieurs reprises son travail, puis, il hocha la tête, satisfait, et plongea la lame rougeoyante dans une bassin d’eau froide. Un puissant « pschit » retentit, en même temps que s’élevait un nuage de vapeur. L’homme se retourna, il était vêtu du tablier de cuir, une chemise blanche, quoique bien noircie par endroit. Les manches étaient retroussées, révélant des avant-bras très musclés.

[Gérant] «- ça va comme tu le souhaites Ikkasu ?

Iba remarqua alors, lorsque le dénommé Ikkasu hocha la tête en guise de seule réponse, qu’il était pris de mutisme, et qu’il ne pouvait pas parler.

[Gérant] «- Bien…Tu vas doubler la veste du garçon avec une fine côte de maille et une peau de cuir. Il faut aussi la réimperméabiliser…vérifie aussi que le tissu est en bon état. Merci Ikkasu, je ne sais vraiment pas ce que je ferais sans toi. Je vais m’occuper du chef-d’œuvre.

Iba se dévêtit de sa veste, la donna à Ikkasu, et alla s’asseoir sur un tabouret dans un coin. Il observa alors, durant une heure, le travail de l’apprenti forgeron. Il le regarda découper le cuir, chauffer la maille, puis faire la doublure. Ensuite il s’attaqua aux vérifications, soupesant, tirant, cousant. Le jeune garçon n’aurait jamais crut qu’il faille tant de qualification pour exercer un métier. Il l’observa, toujours sans bruit, passer une sorte de teinture sur le manteau pour l’imperméabiliser.
Au bout d’une heure le travail était quasiment fini. Le forgeron vint chercher Iba à ce moment. Il aida rapidement Ikkasu à finaliser le produit, puis le prit, le jaugea.


[Gérant] «- Comme toujours, c’est parfait Ikkasu. »

L’homme sembla rougir du compliment, Iba alla le remercier, ce qui ne fit qu’amplifier son état de gêne. Le gérant conduisit Iba au comptoir de la boutique, car il fallait bien à un moment ou à un autre payer.

[Gérant] «- La veste sera certes un peu plus lourde, mais guère plus, vu que la côte de mailles utilisée était très fine. Sinon tout a été fait comme tu le désirais. J’espère que tu seras content…
Je t’en demande 100£…


Iba ne chercha même pas à négocier et paya son dut. Le gérant lui donna sa veste, effectivement, elle était à peine plus lourde. Elle semblait beaucoup plus chaude, voilà qui serait appréciable pour les rudes hivers de Kiri. Il salua le forgeron et sortit de la boutique sous la pluie. Finalement, la journée n’était pas si désagréable.

[Iba : -100£/ Veste d’aspirant devient Tenue ninja]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Sam 15 Juil - 0:06

Darok arriva à l'armurerie, toujours d'humeur joviale. Rien ni personne n'aurait pu lui faire perdre cette gaieté. Il se sentait léger et des ailes lui poussèrent dans le dos (à prendre au sens figuré -_-).
Il poussa allègrement les portes de l'armurerie, dont la clochette tinta.


"Esiko! Esiko!"

Le jeune forgeron talentueux sortit sa tête de nulle part et salua le nouveaux Chuunin d'un bref geste de la main. Il avait de la buie un peu partout sur ses vêtements et sur son visage. Il toussa légèrement, sûrement à cause du temps passé dans la forge à renifler toutes les poussières des armes.

"Je suis passé Chuunin, et j'aimerai savoir si tu peux pas me passer une veste ninja ?"

La surprise fut lisible sur le visage du forgeron. Il était content pour Darok et pour sa nomination. Si les affaires avaient été meilleures, il lui aurait sans doute donné la veste auquel il aspirait. Mais dans ces temps de préparation à la guerre où tout le monde fait attention à ses affaires, la boutique ne tournait pas au mieux.
Darok retira sa tenue et la présenta au marchand, toujours le même nain, mais plus sérieux. La boutique comptait un autre forgeron: Ikkasu. Aussi talentueux qu'Esiko, selon les rumeurs...
Esiko étudiait la veste, marmonnant quelque chose.


[Esiko] "...C'est mon oeuvre ça...je te ramène ce que tu demandes." dit-il en emportant la tunique du ninja. Quelques instants plus tard, l'homme revenait avec un autre veston. "J'espère qu'il t'ira confortablement."

Darok le regarda attentivement, puis l'enfila, une manche après l'autre. Il sentait la douce chaleur d'une veste épaisse et résistante sur ses épaules. Il fit quelques mouvements basiques. Il n'était nullement gêné, juste pas encore habitué aux épaulettes. En bref, il était comme d'habitude: parfait.

[Esiko] "Darok, tu n'es pas sans savoir que nos affaires ne se portent pas au mieux. C'est pourquoi je te demande 250£ pour cette veste."

Darok fut d'abord etonné qu'un si bon forgeron ne prospère pas. Il fut ensuite désolé pour son ami, qui apparemment travaillait dur. Il posa l'argent sur la table. Au moment où Esiko avança sa main pour prendre l'argent, il chuchota aux oreilles de Darok...

[Esiko] "Entre nous, je ne t'ai pas refilé n'importe quelle combi'. Celle-ci a des épaulettes plus solides. Le cuir de la veste est le plus beau trouvé sur nos terre. Du cuir de vache kiréenne. J'espère juste que tu apprécieras ces modifications à leur juste valeur."

Darok hocha de la tête. " En effet, j'aimerai bien prendre un deuxième de tes fumaa shuriken aussi... prends moi le plus basique s'il te plaît."

Esiko décrocha ledit projectile du mur et le posa sur l'établit. Il était sans aucune rayure, et les pointes étaient tranchantes comme des rasoirs. Darok déposa 50£ supplémentaires.

[Esiko] "Et avec ça, je vous sers...?"

"Non merci, se sera tout, au revoir...et à bientôt."

Darok prit son arme qu'il accrocha à son dos. Elle n'était pas trop lourde, juste assez pour voler loin et faire mal.

[Darok 390 - 250 - 50 = 90£
Darok + 1 veste ninja MQ (+12) + un fumaa FQ]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Mar 18 Juil - 23:27

Sana-khan était déjà souvent passée devant le magasin d’armes, sans s’y arrêter. Elle n’avait pas l’habitude de trimballer un arsenal avec elle et ne comptait pas commencer, mais comme en cette fin d’après-midi elle avait du temps libre et que le Mizukage lui avait conseillé lors d’un entraînement de se tenir à jour dans les moyens de défense à sa disposition, elle en franchit le seuil pour aller jeter un œil sur ce qu’ils proposaient.

La boutique était remplie d’objets hétéroclites qui couvraient les murs et remplissaient des caisses ; les vendeurs devaient avoir une mémoire phénoménale pour se souvenir de l’emplacement des articles au milieu de ce capharnaum.

Des voix lui parvenaient depuis l’arrière-boutique, mais personne n'était derrière le comptoir et elle en profita pour fureter un peu à droite à gauche.


*de la corde… mmmmh, j’en trouverai par mètres dehors, inutile d’investir là-dedans.*

*… « griffes de métal » ? Quel accessoire psychotique… *


Un vendeur apparut, détournant son attention des étalages.

"Que puis-je pour vous… euh, mademoiselle ?"

Elle expliqua ce qu’elle était venue chercher, et l’homme lui conseilla sur un ton cordial de passer à une tenue d’une protection supérieure en lui en détaillant les avantages. Elle s'en laissa assez facilement convaincre, il était affable semblait connaître son affaire ; de plus, vu le prix qu'il en demandait elle pouvait se le permettre sans avoir à marchander.

Ce point réglé, elle pouvait encore s’acheter un petit shuriken, mais la somme qui lui resterait alors suffirait tout juste pour son sake, son tabac et les bains jusqu’à la prochaine rentrée d’argent. Elle fronça les sourcils en faisant un rapide calcul, puis décida que l’imminence d’un conflit à Kiri devait lui faire privilégier son équipement par rapport à ses petits plaisir quotidiens. Elle aurait tout aussi bien pu tenter de remédier au problème autrement, mais la prudence lui conseillait de remiser ses petits talents à Kiri pour ne pas attirer l’attention sur elle.


"Pouvez-vous également rajouter un petit shuriken à l’addition ?"

"Certainement", fit le vendeur avec un sourire.
"Voici."

Sana-khan prit son bien, règla la somme exacte et s’inclina légèrement avant de quitter les lieux, le paquet contenant sa nouvelle tenue dans les bras.


[ - 110£ tenue ninja + petit shuriken]
[vêtement d'aspirant remplacé par tenue ninja def : 6]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Mer 19 Juil - 20:50

[Précédent Banque de Kiri]

Les deux jeunes hommes se dirigeait vers la boutique d’armes, où Darok avait obligé le genin à le suivre, et ce, pour une raison bien précise. En effet, il avait vu, lors de leur « bagarre » sous la tutelle de Shinzo, qu’au moindre coup, il souffrait admirablement. Avec la guerre contre Suna et leurs techniques de Taijutsu d’un niveau avancé, Darok ne redoutait que trop le sort que l’on réservait à son premier élève. Non pas qu’il éprouvait un grand amour envers son disciple, mais il considérait plutôt la mission que Zabuza lui avait donnée comme inachevée…celle de protéger le petit Réprouvé.

« Dis-moi…Iba. T’as combien d’argent sur toi avec celui que tu viens de ramasser ? » le questionna Darok.

La question prit l‘étudiant au dépourvu mais il répondit néanmoins « 190£ ». Il ne savait pas exactement où sa réponse le mènerait, mais ça coûtait jamais rien de dire la vérité.

« Ecoutes, Hiyori. Tu sais que tu es mon premier élève. Et bien sûr, tu es parfaitement…hum…au courant de la bataille qui approche. Aussi…j’aimerai éviter, au vu de…hum…au vu que t’es pas mal empoté, que tu n’attrapes froid pendant un combat. Ça me la foutrait mal si mon premier étudiant crevait à cause d’un rhume. Donc je vais te prêter un peu d’argent, et comme ça tu pourras t’acheter une blouse un peu plus chaude. »

[Iba] « Mais je… »

L’étudiant haussa un sourcil, sans réellement comprendre les intentions de son maître. Il essaya de riposter, de vouloir placer son mot, mais rien à faire : il fut emporté dans la boutique par son sensei. Ce dernier demanda d’améliorer la tenue du genin ci-présent. Il lui prit tout son argent et sortit quelques billets de sa propre poche.

« Qu’on soit bien clair, je te l’avance. Donc si par miracle tu survis à ce qui va se passer, tu devras me rembourser. » puis s’adressant ensuite au marchand qu’il commençait à bien connaître. « C’est encore moi, Esiko! Tu pourrais me renforcer cette médiocre tenue. Ne t’inquiètes pas, je connais les salaires, on a assez d’argent. Tu pourrais même me rajouter cinq de tes fameuses aiguilles s’il te plaît ? »

Le forgeron hocha la tête et vint alléger le genin du poids de son armure. Il l’accrocha à un comptoir, et en prit une autre d’à peu près la même taille mais plus légère. Il l’étira, elle était plus élastique.

[Esiko] « Elle aussi plus résistante car le cuir utilisé est de meilleur qualité. Darok tu connais mes salaires… »

Le Chuunin déposa les 250£ sur le comptoir et les autres 50£, prenant ses armes et en soufflant à Iba.

« Tu me devra juste 60£… »

*Bien, avec ses aiguilles et ma nouvelle technique, les clones ne me résisteront pas longtemps...eheh.*

[Iba armure genin MQ (+9). Iba – 190£]
[Darok – 110£ + 5 senbons]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Ven 21 Juil - 16:39

Je partis vers le magasin le plus proche pour m’acheter de nouvelles armes, le court instant ou je déambulais les rues pour aller chez l’armurier, j’entendis au loin quelqu’un crier que les sunéens étaient à Kiri.
Le bruit de tonnerre me fit sursauter, la pluie venait de redoubler.
Je partis vite me réfugier dans la boutique.

Le marchand était sur le point de partir quand j’entrais dans le bâtiment, il me regardait d’un air interrogateur, je savais exactement ce que je voulais, mais est-ce qu’il avait tout ce qu’il me fallait, sachant que la boutique était presque vide de munition à cause des personnes voulant avoir des armes pour se protéger des assaillants.


« Donner moi vite 1 Fuma, 1 Kunai et une tenue de ninja complète »
« Je n’ai pas de temps à perdre alors faîtes »


Le marchand partit dans son arrière boutique et alla chercher tout ce que j’avais demandé, il me donna la tenue et m’adressa la parole en prévenant qu’elle pouvait être un peu car il n’avait pas à ma taille.
Je pris les armes et la tenue je partis de la boutique en courant chez moi.


*Je me fous qu’elle soit plus grande ou pas, maintenant il faut sûrement que j’aille à une des grandes portes du village, je pense que je vais aller à la principale*
*Mais avant il faut que je prenne mes armes chez moi, je pense que je prendrais la voie des arbres tout à l’heure, j’irais plus vite et je pourrais voir nos attaquants*


Je courus de plus en vite, mes cheveux étaient complètement mouillés et recouvraient mes yeux, j’étais obligé d’un mouvement de main frénétique de les remettre en place.
Les éclairs étaient de plus en plus fréquents.


Juubei T
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Lun 24 Juil - 2:28

La pluie commença à tomber sur le village de Kiri, quant à Juubei, lui, il prit le pas en direction du magasin qui n’était pas très loin de la banque… Il souhaitait être armé avant l’arrivée des sunéens, il vaudrait mieux qu’il sache se défendre au cas où… Il savait qu’il n’allait pas participer à cette guerre car il n’avait pas eu le temps d’apprendre suffisamment de techniques pour combattre les envahisseurs.

Voulant se rendre utile, au moins essayer de défendre les villageois de Kiri, il se mit en tête d’acheter de nouvelles armes avec son premier salaire. Il arriva à l’entrée du magasin et sonne à la porte.


"Entrée !"

Juubei pénétra dans le magasin, et vit derrière un comptoir une personne âgée vêtue avec une salopette bleue :

"Bonjour !"

Le vieux monsieur nettoyait un katana, puis le posa aussitôt pour souhaiter la bienvenue au nouveau client.

"Bonjour mon garçon. Ne me dites rien, j'ai tout deviné... Vous vous apprêtez à suivre la voie du shinobi... J'ai tout ce qu'il vous faut ici. Vous n'avez que l'embarra du choix"

Juubei s'approcha du magasinier en lui passant une feuille sur laquelle il avait inscrit les armes dont il désirait acheter, il lui répondit :

"Je souhaite acquérir un kunai, ainsi deux shurikens… Ah ! Aussi, je viens juste de penser maintenant, pourrais-je avoir des gants de ninja ?"

Le magasinier regarda en un éclaire la feuille, ses yeux se dirigèrent vers Juubei et avec un air malicieux il lui dit :

"Ne tant fait pas petit, j'ai tout ce qu'il te faut ici. Tu n'es pas le premier à venir..."

Après avoir essuyer ses mains sur son tablier bleu, il emmena Juubei vers différents étalages où l’on apercevait diverses armes de corps à corps ou de jet. Il ouvrit plusieurs portes de placard ou des tiroirs, et donna au jeune étudiant les fameuses armes. Juubei le remercia et retourna avec le magasinier vers le comptoir. Le vieux monsieur rehaussa ses lunettes et tapa le montant que devait l’étudiant. Ce dernier lui donna l'argent qu’il venait juste d’acquérir à la banque, soit une somme de 130£. Il remercia de nouveau le magasinier en enfilant ses gants et rangeant ses armes dans sa sacoche.

*Dorénavant, je suis prêt à me défendre, à défendre le village de Kiri. Ma vie est dévouée à ce village, je me battrai jusqu’au bout…*

Ensuite il se dépêcha de rentre chez lui, pour se reposer car demain une journée chargée alla commencer. Il pensa déjà à sa journée avec son nouvel instructeur nommé Darok où il apprendra une nouvelle technique.

[Juubei -130£ + 1 kunai + 2 shiruken + gants ninja]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Sam 14 Oct - 11:30

Avant de se rendre au quartier général des nouveaux dirigeants de Kiri, Sana-khan avait fait une halte à l’armurerie du village. Les voyages avaient repris, et la désagréable impression que quelqu’un la suivait dans ses déplacements l’incitait à revoir son équipement pour pouvoir parer à toute éventualité. Elle savait de quoi elle avait besoin, et espérait que le magasin du centre ville pourrait lui fournir ce qu’elle cherchait.

La petite boutique ne semblait pas avoir vécu la guerre ; les articles étaient toujours disséminés à travers la pièce dans un ordre très relatif et le vendeur trônait à son poste comme s’il ne l’avait pas quitté depuis des semaines. Tout au plus haussa-t-il un sourcil soupçonneux lorsque Sana-khan entra en refermant soigneusement la porte derrière elle.

Sans perdre de temps, elle parcourut des yeux les étals et eut un imperceptible sourire en trouvant ce pour quoi elle était venue. Puis, se tournant vers le vendeur, elle lui désigna l’objet du doigt.


"J’aimerais ceci, s’il vous plaît…"

Le jeune homme quitta le comptoir et s’avança dans la salle pour prendre le petit paquet en question, mais en se redressant il sembla avoir un instant d'hésitation et la regarda avec un air un peu gêné qui ne manqua pas de la surprendre.

"Il y a un problème… ?"

[vendeur]
"Eh bien… Je suis un peu ennuyé, voyez-vous, ce n’est pas une arme très offensive mais en théorie je ne suis pas censé la vendre aux gens extérieurs à Kiri…"

*Extérieurs à Kiri...?*

Soudain, Sana-khan réalisa où était le malentendu. Elle portait sous sa cape ses vêtements civils qui tenaient d’un amas de chiffons, avait fait disparaître le bandeau qui prouvait son appartenance au village pour ne pas se compromettre sur les routes, et après une journée passée dans la poussière, tout comme le jour de son arrivée au pays de la brume, elle ressemblait plus à une mendiante qu’à une kunoichi.

Fouillant dans son sac, elle en tira son bandeau qu’elle noua prestement autour de sa manche, puis elle gratifia le vendeur d’un sourire.


"Voilà ! Cela devrait être mieux ainsi."

Le jeune homme, un peu étonné, ne répondit rien mais hocha la tête et ne fit plus de difficultés pour lui vendre son bien. Sana-khan fit alors disparaître le paquet dans son vieux sac, le remit sur l’épaule, et après avoir salué le tenancier de la boutique, repartit d’un bon pas à travers le village pour se rendre chez les politiciens et s’acquitter de sa première mission.


Sana-khan : - 50 £ ; + aiguilles d’acuponcture

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Dim 15 Oct - 13:01

[Note pour tout le monde :

quand vous achetez des armes, même si vous ne faîtes par un RP pour ça, laissez moi ici le détail de vos achats. Non pas que je ne vous fasse pas confiance, mais de façon à ce que voies ce que vous achetez et quelles stratégies vous élaborez Smile

Merci ^^]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Mar 31 Oct - 19:02

[Viens de l’académie]

Shigeru trouva sans peine l’armurerie, elle était effectivement bien à la cinquième à gauche en sortant de l’académie. Il vérifia tout de même avant d’entrer. Sur l’enseigne de la boutique, on pouvait lire : ARMURERIE : Armes en tout genre.
Après avoir lu l’enseigne, il ce décidât rentrer. Lorsqu’il poussa la porte, Shigeru entendit le carillon sonner et c’est à ce moment qu’un homme apparu et dit :


[Homme]
« Bonjour, bonjour. Qu’est-ce que je peux faire pour toi mon garçon ? »

[Shigeru]
« Bonjour monsieur, je vais vous prendre un paquet d’Aguille d’acuponcture s’il vous plait. »

[Homme]
« Avant que je te donne tout ça, tu vas me montrer ton bandeau frontal et me donner ton nom, car si tu n’appartient pas au village de Kiri no kuni, je ne peux pas te vendre d’armes. »

[Shigeru]
« Je comprends c’est par sécurité, je me nomme Otori Shigeru, pour le bandeau frontal, je l’ai attaché à mon bras droit. »

L’ado se tourne sur le coté pour montrer son bandeau.

[Homme]
« C’est bon j’ai vérifié sur mon pc et tu y es. Tu me dois dans ce cas 50£. »

Shigeru sort l’argent de ses poches, le pose sur le comptoir et s’en va, laissant le carillon sonner une nouvelle fois.

[Retourne à l’académie]

Shigeru : -50£; 1 paquet d’aguilles


Dernière édition par le Jeu 2 Nov - 12:33, édité 3 fois

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Lun 25 Déc - 1:04

[Darok: - 875£]
[+ 1 Tenue Jounin HQ]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Lun 25 Déc - 13:20

[Iba: -430 £
Darok: -70 £
Je les rendrais à Darok...mais s'eut été rageant de ne pas povoir upgrader mon armure avant de partir en mission...
Merci.

Iba: +1 Tenue Ninja HQ (+11 Arm)]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Dim 4 Fév - 15:11

[court RP antérieur d'une petite semaine à tout ce qui ce fait en ce moment.^^]

"- C'est tout ? Vous n'avez besoin d'aucun autre renseignement ?

La nuit commençait doucement à tomber, et l'armurerie était proche de la fermeture. Pourtant, son gérant ne semblait pas le moins du monde enclin à mettre son client tardif à la porte, bien au contraire.

*le client est roi, après tout*

Mais ce n'était pas la seule raison. Il était évident que ce type était un fanatique des armes. Zen se souvint avec nostalgie de la fois où le marchand lui avait fait une démonstration de la solidité de ses grappins, quelques mois plus tôt.

"- Nop, t'inquiète, j'ai tout ce qui me faut. Elle sera prête d'ici quatre à cinq jours. Et puis ça va me changer des standards. Par contre, je me disais, vu que tu as décidé de sacrifier la mobilité au prix d'une plus grande protection, pourquoi ne pas rajouter une cape ? Tu es maître genjutsu pas vrai ? La cape cache ton équipement, et un adversaire hésiterait à attaquer de front, et puis ça en jette !

Maître genjutsu ? pas si vite voyons.

"- Bonne idée, mais arrangez vous quand même pour qu'elle soit détachable. Et sinon, pour mon autre commande ?

L'homme ricana.

"- Deux secondes gamin, elles arrivent. Mais dis moi, tu sais que tu as acquis une petite réputation parmis les shinobi de Kiri hein ? La nomination inopinée de ton père n'y est évidemment pas pour rien, mais ya pas que ça.
"- Ne parlons pas de politique…
"- Ouais, mais on dit aussi que ta blessure est sacrément sévère. Et vu la commande que tu viens de me passer, je commence à me dire que les rumeurs sont fondées.
"- mmmh, on fait ce qu'on peut.

Le marchand n'ajouta rien et se contenta de sourire de toutes ses dents. Zen entendit un bruit dans l'arrière boutique, puis un jeune garçon en sortit, une boite de bois entre les mains, plate et d'environ trente centimètres par vingt.

"- Ah, les voilà ! Ces petits bijoux.

L'homme s'empara du boîtier et l'ouvrit devant son client. A l'intérieur, dix aiguilles finement ciselées brillaient d'un vif éclat métallique sous les derniers rayons du soleil couchant.

"- Les pochettes de rangement sont fournies avec, mais je les intégrerai moi même à ta nouvelle armure.
"- Je vous fais confiance.
"- héhé, tout de même, je n'ai pas l'habitude de vendre ce genre de matos à quelqu'un ne pratiquant pas la médecine. C'est pas évident de tuer avec ces machins là, sans les techniques appropriées je veux dire.
"- mmmh, en effet. Je n'ai pas l'intention de tuer qui que ce soit avec ça.

Un sourire énigmatique se dessina sur les lèvres du chunin.

[Zen -300£ : achat de 10 aiguilles MQ]
[-975£ : Combinaison Ninja MQ +15]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Ven 2 Mar - 23:51

Ine avait été matinale ce matin-là. Elle était d’humeur joyeuse, malgré un passage à la banque qui avait failli lui faire perdre son sang-froid. Décidément, elle détestait l’administration, les regards suspicieux des secrétaires quand vous entrez dans le bâtiment, ceux méprisants des caissiers quand ils vous donnent votre paye. Si elle ne s’était pas contenue, ils auraient fait les cibles malheureuses d’une pupille de peur encore expérimentale.

Maintenant, Ine avait 250 koku en poche, et elle se demandait en poussant la porte de l’armurerie si le vendeur serait aussi agréable que les banquiers. La petite boutique sentait le vieux, le métal et la boiserie fraîche. Une odeur agréable qui chatouillait les narines, et qui présageait du bon. Ine se surprit à sourire en regardant les râteliers couverts d’armes en tout genre, du petit shuriken au katana dont rêvait tous les gosses. Elle tritura le kunai qu’elle avait dans son autre poche. Celui-ci lui avait été délivré quand elle avait été officiellement acceptée à Kiri. C’était la seule arme qu’elle possédait, car elle ne comptait pas le shuriken qui pendait à son cou, offert par Ren’ai des années auparavant. Il lui faudrait bien apprendre à s’en servir correctement, en tout cas plus habilement que ce qu’elle était déjà capable de faire. Sans doute lui en faudrait-il d’autres, mais son petit salaire ne le lui permettrait sans doute pas. Pas tout de suite.

De l’arrière-boutique surgit un vieil homme qui plût d’emblée à la jeune femme. Son sourire était doux, ses yeux brillaient la passion. Il fit :


« Tu es nouvelle à Kiri pas vrai ? Que puis-je pour toi Damoiselle ? »

Amusée par le surnom suranné qu’il venait de lui donner, Ine sourit et tendit son kunai et son vêtement d’aspirant, qu’elle déposa sur le comptoir.

« Pourriez-vous m’améliorer ceci ?

Comme offusqué qu’elle puisse en douter, l’armurier prit les objets à tour de bras en lui adressant un clin d’œil :

« Je peux bien, la miss. Pour quand est-ce qu’il te faut ça ? »

« Eh bien, j’ai entraînement avec Zen cet après-midi. Ce serait possible de les récupérer d’ici là ? »

« Rien n’est impossible dans ma maison, fillette. Reviens avant ton entraînement, tes affaires seront comme neuves ! »

Ine sourit. Le vieil homme était amusant, et extraordinairement avenant. Elle déposa 200£ sur le comptoir, adressa un petit signe de main à l’artisan qui s’enfuyait déjà dans son arrière-boutique et quitta l’armurerie pour se diriger vers la bibliothèque.

[Ine – 200£ vêtement d’aspirant et tenue ninja (6) et kunai FQ à MQ (13)]
[suite rp aire d’entrainement]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Sam 3 Mar - 2:12

Ine poussa de nouveau la porte de l'armurerie, après s'être goinfrée de ramen dans une échoppe du coin. Le vieil homme était derrière son comptoir, et visiblement il l'attendait. Il l'accueillit d'un sourire :

"Ah, ma jeune Damoiselle ! Voici ton kunai, petite, plus aérodynamique, plus léger, plus lustré, comme je te l'avais promis quoi ! Quand à la tenue, essaie là pour voir..."

Amusée, Ine obtempéra. La tenue de ninja lui allait comme un gant. Elle se tourna devant un miroir qu'il avait mis à sa disposition, et fit un franche sourire :

"C'est très gentil à vous, c'est parfait je vous remercie.

"Il n'y a pas de quoi gamine, tu sauras où venir chercher ton matos en toute confiance maintenant ! Dans quelle voie t'entraines-tu ?"

Ine lança avec fierté :

"Le genjutsu, Monsieur !"

Le vieil homme eut un hochement de tête entendu. Il demanda :

"Alors c'est tout ce qu'il faut pour notre future maître genjutsu ?"

Ine piqua un fard. Elle jeta un oeil sur les sets d'aiguilles d'acupuncture. Elle se mordit la lèvre inférieure, car les acheter viderait totalement ses poches. En même temps, elle en avait très envie. En s'entrainant à les utiliser, elle pourrait distinguer des bunshin de leur "créateur". Elle craqua et déposa les 50 koku qui lui restaient sur le comptoir. Le vendeur lui décocha un clin d'oeil, et mit dans sa main la boite feutrinée qui contenait les cinq senbon. Elle sourit et le remercia.

"Au plaisir, Damoiselle !

Serrant fort les senbon et son kunai amélioré contre elle, elle sortit de la boutique.

[Ine - 50£ senbon (*5) FQ]
[suite aire d'entrainement]

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Mer 27 Juin - 1:06

Sa convocation à l'académie était à seize heures ce qui lui laissait le temps de faire un petit détour par la ville. Il devait récupérer son matériel de combattant. Un gilet de protection et quelques armes si besoin était. Son prochain arrêt se ferait donc à l’armurerie. Lieu côtoyé et fréquemment pris d’assaut par les amateurs du genre comme pour les guerriers les plus aguerris.

*L’instructeur m’avait bien dit de passer prendre mon armure. J’ai eu le temps de passer à la bibliothèque, de m’arrêter chez moi et même de repasser à l‘académie. J’espère que je n’ai pas trop tardé.*

Le vent commençait à se lever et la pluie à tomber. Tenrou se dépêcha quelque peu pour ne pas se retrouver sous l’averse qui s’annonçait. Il arriva rapidement devant le commerce. Sa grande pancarte en bois marqué d’une enclume lui disait bien qu’il ne pouvait s’être trompé. Restait maintenant à savoir si l’échoppe était encore ouverte. Au même moment, une personne sorti du commerce ce qui eût vite fait de rassurer le garçon. Mais pour plus de sûreté, il se précipita dans le magasin ne laissant pas le temps à la porte de se refermer derrière l’homme qui venait de sortir.

« Hé bien, tu m’a l’air bien pressé mon garçon. »


Une voix rauque et puissante s’adressa à un Tenrou encore essoufflé par sa course. L’homme se tenait derrière son présentoir. Il avait un physique trapu et une barbe de quelques jours.
Tenrou avant de dire quoi que ce soit pris le temps de reprendre son souffle. Il mit se temps à profit pour regarder autour de lui. Il y avait toute sorte d’armes. Des sabres, des fléchettes…Il y avait également beaucoup d’objet à usage unique comme les fumigènes.


« Heu…Bonjour, je pensais que vous alliez fermer c’est pourquoi je me suis précipité. Veuillez m’excuser. »

« Allons, allons ! Nous sommes ouvert jusque tard la nuit ici. Inutile de t’excuser.
Dit moi ce que tu veux et je ferais en sorte que tu l’ai ! »


Tenrou qui était resté jusque là à l’entrée s’avança jusqu’au comptoir ou se tenait le forgeron. Il était souriant et avait l’art de mettre à l’aise le jeune garçon. Derrière lui se trouvait une pièce qui devait sûrement être l’arrière boutique. De là ou il se trouvait, Tenrou ne pût apprécier la taille de celle ci. Le garçon tendit l’oreille. De la pièce s’échappait des clinquements métallique. Quelques ouvriers devaient être en train de travailler à l’élaboration de nouvelles pièces.

« Je suis nouveau à l’académie et on m’a dit que je devais venir ici pour retirer mon armure. Donc me voici. »


« Ah c’est donc toi Tenrou ! Il fallait me le dire plus tôt. On m’a prévenu que tu passerais. Comment j’ai pu rater une coloration comme celle ci et toutes ces boucles d’oreilles ?!
Je vais te chercher ça. Ne bouge pas.»


Avant que Tenrou n’ai pu lui répondre, il avait déjà disparu dans l’arrière boutique. Il aurait bien aimé lui dire avant que c’était ses cheveux naturel et non pas une coloration. A bien y réfléchir, ce n’était pas vraiment un détail intéressant. Tenrou était maintenant seul face à cet immense spectacle de métal. Kunaï, shuriken, katana…Tout était là. Mais rien ne semblait vraiment intéresser le jeune homme. Il n’avait pas souvent eut l’occasion de se battre et la seule fois ou il avait eut à utiliser ses poings c’était contre son petit frère.
L’homme plein de vigueur revint quelques minutes plus tard, l’armure à la main. Il déposa cette dernière immédiatement sur le comptoir la tripotant en certains endroit.


« Voilà ton armure mon petit. Tout ce qu’il y a de plus standard. Ca sera suffisant pour encaisser quelques coups plutôt molaçon. Mais mieux vaut cela que rien du tout. Tu auras tout le loisir d’améliorer sa résistance plus tard. En attendant tu devra te contenter de cela. »

Tenrou regarda l’homme quelque peu incrédule. Il ne savait pas trop quoi penser de cette armure dont venait de faire le portrait son homologue. Il se saisi du butin. Cela lui semblait plutôt léger pour quelque chose qui était censé le protéger. Mais du moment que cela était efficace, il n’aurait pas trop à s’en plaindre. Après tout, l’académie lui offrait là gratuitement de quoi se lancer dans la voie de shinobi.

« Bon et bien merci beaucoup. Je crois qu’il est temps pour moi de vous laisser. Je vous ai assez dérangé pour la journée. »


« Mais dit moi, tu ne prend rien d’autre ? Ni armes de corps à corps, ni projectiles ? Tu sais, tu en auras besoin par la suite. Sans équipement viable, tu pars diminué. »


« Merci du conseil. Mais pour le moment rien ne m’intéresse vraiment. Avec le temps, je trouvais sûrement chaussure à mon pied. D’ici là soyez sur que je reviendrai vous voir. Et merci encore. »


Tenrou l’armure à la main fit un dernier sourire à son interlocuteur avant de lui tourner le dos pour prendre la sortie. Il marcha les quelques mètres qui le séparait de la porte avant d’entendre le forgeron lui souhaiter « Bon courage » pour la suite. Le bruit de la cloche de la porte de sortie signa la départ du forgeron dans l’arrière boutique.
Pendant ce petit interlude, la pluie avait eut le temps de s’installer et elle battait maintenant son plein. Mais ce n’était pas pour décourager Tenrou qui son armure à la main se dirigeai vers l’académie ou devait l’attendre son instructeur.

MessageSujet: Re: Magasin d'armes   Dim 8 Juin - 18:47

[Achat d'un grappin : -30£
Achat d'une combinaison ninja : -375£
Prix total : 375 + 30 = 405£
Argent restant : 740 - 405 = 335£]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Magasin d'armes   

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de magasin d'armes
» Le Magasin d'Armes de la Ville de Narshe
» Qu'avez vous acheté dans le magasin LOTRO ?
» Boutique d'armes
» liste des armes pour l'obtention des runes RA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Allée Marchande-