Partagez | 
 

 Watagumo Ine - Acceptée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Watagumo Ine - Acceptée   Sam 30 Sep - 17:04

Présentation :

Nom : Watagumo
Prénom : Ine
Age : 19 ans
Description physique : cheveux mi-longs noirs, yeux gris, petite, mince.
Description mentale : déterminée, curieuse, perfectionniste mais peut être taciturne et méfiante.

Introduction : Watagumo Ine

La troupe ambulante se présenta aux portes principales de Kiri no Kuni comme tous les trois ans à l’automne, mais le climat actuel sur les routes renforçait ici comme ailleurs la méfiance des sentinelles vis-à-vis des gaijins. Malgré le laissez-passer délivré par les autorités, tout fut contrôlé, chargements, montures et comédiens, avant que nul ne pénètre l’enceinte du village.


"Kiri no Kuni. Enfin !"

L’euphorie prit Ine à la gorge. Elle serra dans sa main le petit shuriken qu’elle portait en pendentif. Elle avait mis le temps, mais elle y était enfin parvenue, au village caché des brumes ! Elle songea au chemin qu’elle avait fait depuis ce fameux jour où ses parents avaient accueilli, dans leur petite exploitation de riz, un chuunin kiréen blessé que ses coéquipiers avaient amené en urgence…



5 ans plus tôt

L’homme amené quelques heures plus tôt délirait, semblant se battre contre un ennemi imaginaire. Ses coéquipiers avaient été vagues quant à ce qu’il avait subi ; on ne renseigne pas la populace des activités secrètes shinobi. Mais à l’évidence, ce n’était pas une blessure commune qui rongeait le blessé…

Patiemment, Ine, que sa mère avait posté à son chevet, lui passait régulièrement un linge mouillé sur le front qu’il avait brûlant. Parfois, Kinjirareta Ren’ai, car c’était son nom, hurlait des noms aux consonances étranges. Curieusement, le convalescent fascinait Ine. Il y avait en lui un tel mélange de force et de faiblesse qu’il la touchait particulièrement. L’homme avait vraisemblablement une vingtaine d’années. Il était grand, ses cheveux étaient cendrés, ses yeux vert et son corps très musclé. Intrinsèquement bien sûr, Ine ne pouvait nié l’attirance qu’elle ressentait. En attendant d’en savoir plus, elle se contentait d’assister le ninja comme elle le pouvait.

Ren’ai ouvrit les yeux, sa fièvre disparue. Ine lui sourit, lui porta un verre d’eau aux lèvres et fit d’une voix avenante :


« Je suis heureuse que vous soyez rétabli, Kinjirareta-san. Cela fait plusieurs jours que la fièvre vous consume, et nous craignions que les kami ne vous conservent auprès d’eux. »

L’homme cligna des yeux. Il essaya de parler, mais sa bouche était encore pateuse. Il considéra le bandage qui lui couvrait la poitrine, et parvint à articuler :

« Depuis combien de temps ? Où sont mes coéquipiers ? Quand serais-je sur pieds ? Et qui êtes-vous ? »

Ine rit. Ren’ai semblait complètement désemparé.

« Doucement ! Vous êtes ici depuis deux jours et trois nuits. Vos coéquipiers ont poursuivi leur mission, mais reviendront vous chercher d’ici à ce que vous soyez complètement rétabli, c’est-à-dire pas avant une bonne semaine je le crains. Vos blessures étaient sérieuses. Quant à moi, je m’appelle Inari Ine. »

Trois jours plus tard, Ine était complètement pendu aux lèvres de son malade. Celui-ci s’avérait avoir beaucoup d’humour, et se plaisait à lui raconter ses anecdotes de genin, à lui parler de son village perché dans la brume, les yeux pétillants de passion. Il lui raconta le mizukage, les autres shinobi et ses leçons d’étudiant, ainsi que le temps qu’il avait mis à assimiler les notions de ninjutsu surtout, et des autres techniques ninja. Il utilisait ses shuriken pour lui montrer les techniques élémentaires de lancer, avant de l’entraîner. Ses débuts furent laborieux, mais elle acquit rapidement de l’aisance et de la précision.
Sur la fin même, il lui parla de quelques-unes de ses missions. Mais jamais il n’évoqua l’origine de la blessure qui lui laissait maintenant une énorme cicatrice en travers du torse. Malgré tout, elle buvait littéralement ses paroles qui lui contaient des aventures passionnantes, bien loin de la cueillette du riz qu'elle avait en horreur. Elle se prit à rêver de ninja et de combats auxquels elle participait...
Quelques jours plus tard, ses coéquipiers revinrent le chercher, et il repartit vers son village. Il la remercia chaudement, et lui laissa un petit shuriken en cadeau, avant de s’éloigner. Mais Ine n’était pas satisfaite. Elle se promit de rejoindre Kiri no Kuni, de le retrouver et de devenir ninja coûte que coûte…



Le temps avait défilé, elle avait grandi, avec cette envie en elle de servir le destin qu’elle s’était choisie. Une troupe de passage l’avait décidé. Elle avait abandonné son passé et son nom pour celui de Watagumo Ine, et était parvenue à s’engager comme acteur dans la troupe, en ce faisant passer dans un premier temps pour un homme. En effet, les kabuki étaient exclusivement masculins. Ils avaient été furieux quand elle s’était dévoilée, mais déjà ils tenaient trop à elle et à ses talents pour s’en séparer. Sa première scène, qui avait révélé sa féminité, avait été mémorable, et ils ne manquaient pas de continuer à la taquiner à cause de cela. Sur le coup, ils ne riaient pas, car ils craignaient de perdre leur recette de la soirée. Mais elle s’en était tellement bien sorti par une pirouette, qu’en lieu d’être moindres elles avaient doublées. Ainsi, elle avait eu le temps de perfectionner son art de l’imitation, durant l’année qu’elle avait passé à leurs côtés. Elle était un peu la benjamine du groupe, la suekko comme ils l’appelaient.

Mais ce temps était révolu désormais. Bien qu’ils soient devenus sa seconde famille, bien qu’elle les aimât tous énormément, sa voie l’attendait dans ce village, elle en était certaine.


« Pourvu qu’on veuille bien de moi. »


Ine avait laisser derrière elle la troupe qui s’installait sur une petite place du port. Elle-même parcourait les ruelles animées dégageant des odeurs de bouillon de ramen et de poisson grillé, l’œil aux aguets et les oreilles tout aussi attentives. Elle suivit du regard quelques genins avec envie, sourit aux enfants qui badinaient joyeusement près de l’orphelinat, et finit par trouver l’Académie. Elle prit une profonde inspiration.

« Alors voilà, Ine-chan. Tu y es ! »

Elle contempla rêveusement les bâtiments en effervescence, les va-et-vient des étudiants, espérant apercevoir quelque part son chuunin. Elle ne remarqua qu’elle était observée, aussi elle sursauta quand un shinobi l’interpella :


« Hey toi, qui es-tu ?

-Watagumo Ine, pour vous servir.»


Elle inclina la tête, forte de ses habitudes de comédienne. L’homme la dévisagea. Ine était plutôt petite mais mince, ses cheveux mi-longs tombaient en mèches sur son visage androgyne et ses yeux gris avaient la couleur de la brume environnant Kiri. Peu habituée à être observée de la sorte, Ine s’agita. Le shinobi demanda brusquement :

« Et que fais-tu ici, Watagumo-chan ? »

- Je veux être ninja ! »


Le shinobi haussa les épaules :

« Beaucoup veulent l’être ici, mais peu y parviennent. Qu’est-ce qui me fait croire que toi tu y parviendras ? Que sais-tu faire ? »

Ine lui lança un regard accru. Elle répondit, férocement :


« Apprendre ! »


Dernière édition par le Sam 30 Sep - 22:39, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 12:41

Le shinobi regarda Ine avec un air amusé tout en rajustant son bandeau frontal. Un détail frappa la jeune fille : le ninja avait les manches retroussés et les mains sales, couvertes de terre. Essuyant la sueur qui perlait sur son visage du dos de la main, il reprit :

[Shinobi]
"Apprendre tu dis, hein ? En ce cas tu devrais peut-être commencer par apprendre ce qui se passe ici... Kiri sort juste de la guerre contre Suna, nous n'avons toujours pas fini de creuser des fosses communes pour nos camarades tombés au combat. Notre Mizukage est mort pour défendre sa patrie et l'Académie n'a pas encore réouvert ses portes par manque d'instructeurs."

L'espace d'un instant, le coeur d'Ine se serra. Ses pensées se tournèrent vers Ren'ai ; était-il encore en vie ? Elle espérait que oui. Etait-elle venue pour rien ? Elle ne saurait l'admettre. Le bruit d'une pelle creusant le sol la sortit de sa torpeur ; le guerrier de la Brume devant elle venait de retourner à son occupation.

[Ine]
"Il n'y a vraiment aucune chance d'intégrer l'Académie de Kiri ?"

[Shinobi]
"Je ne sais pas. Le remplaçant du Mizukage n'a pas encore donné de directives et l'accès à la partie réservée au shinobi est fermée au public. La sécurité est renforcée depuis la fin de la guerre, au cas où quelqu'un attenterait à la vie de notre nouveau chef. Je ne peux rien faire pour toi."

[Ine]
"Merci quand même..."

Les espoirs d'Ine venaient de s'envoler. Que pouvait-elle faire à présent ? Retourner dans la troupe ? Sûrement pas ! Ce serait avouer un échec qui n'était pas dû à son fait. Complètement déprimée, elle alla s'asseoir sur un banc en bord de mer et contempla l'immensité de l'étendue d'eau. elle était calme aujourd'hui ; aucune vague ne venait troubler sa surface. Pendant quelques secondes, l'idée saugrenue qu'elle n'était qu'un grain de sable dans l'univers se saisit d'elle, lui faisant baisser les yeux au sol.

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 13:40

Zen marchait calmement le long de la grève. Pour sa première réelle sortie de l'hôpital, il n'avait rien trouvé de mieux à faire que déambuler au hasard dans les rues de Kiri. Le spectacle était moins sinistre que ce à quoi il s'était attendu. Les équipes de nettoyages comptaient manifestement suffisamment de volontaires pour effectuer un travail rapide, et les derniers charniers étaient sur le point d'être tous rebouchés. Le chunin se demanda si tous ceux qui avaient été enterrés dans ces fosses avaient été identifiés, et si leurs noms seraient gravés sur une quelconque stèle.
Non pas qu'il accordait une réelle importance à toutes ces histoires de gloire après la mort, et autres attrape-nigauds de ce genre... Il s'intéressait juste au soin avec lequel les autorités avaient pu gérer l'apres catastrophe.

Toutefois, les rues avaient gardé un aspect lugubre. Elles étaient vides, anormalement inanimées. Même l'avenue commerçante, si fourmillante quelques mois plus tôt, n'était plus foulée alors que par quelques badauds silencieux.

Déprimé, Zen s'était alors dirigé vers la mer. Ses pas l'avaient menés instinctivement sur le chemin du lieu où, quelques semaines plus tôt, il avait participé au plus grand combat que Kiri ait connu ces dernières décennies.

Mais il fut forcé de s'arrêter en route. Ce n'était pas la faute à une quelconque forme de traumatisme lié à ces événements : il était simplement épuisé. Il en avait beaucoup demandé à ses gambettes pour la première fois qu'il sortait de sa minuscule chambre d'hôpital.

Il s'adossa à un muret de pierre et contempla l'océan infini. Curieuse sensation que cette angoisse latente qui le prenait lorsqu'il voyait une telle étendue d'eau. La mer lui inspirait un malaise d'autant moins agréable qu'elle avait l'air calme et inoffensive.

Il prit son kunai dans son étui et commença à jongler avec, comme il avait toujours eu l'habitude de le faire avant la guerre. Son bras droit étant toujours prisonnier de l'attelle qu'on lui avait posé, il était forcé de n'utiliser que sa main gauche, avec laquelle il avait encore du mal à bien maîtriser la trajectoire de la petite arme.

Et de fait, après quelques passes correctement effectuées, le kunai lui échappa et s'enfonça dans le sable. Agacé, il poussa un juron, et ce ne fut que lorsqu'il se baissa pour le ramasser qu'il remarqua qu'il n'était pas seul sur la plage.

Apparemment, son exclamation n'était pas passée inaperçue.

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 14:13

[j'espère ne pas m'être fourvoyée sur ton personnage, Zen^^]

Un juron l’avait sortie des pensées lugubres dans lesquelles elle était plongée depuis un moment déjà. Il provenait d’un chunin, vraisemblablement du même âge qu’elle, et plutôt mal en point, comme en attestait l’attelle qui maintenait son bras droit en place. Il venait de faire tomber son kunai sur le sable.

Elle fut plus rapide que lui à le ramasser. Apparemment, ses blessures étaient encore vives, ce qui le ralentissait un peu. Elle lui tendit la petite arme avec un sourire triste, et puis virevolta pour s’éloigner. Il l’interpella :


« Attends ! Tu n’es pas de Kiri, n’est-ce-pas ? »


Elle se retourna, surprise qu’il lui adresse la parole. Elle acquiesça de la tête. Il poursuivit, avenant :

« Je suis Zen Azechi, chunin de Kiri. »

Ses yeux rirent alors qu’il lui tendait une main chaleureuse :

« Je sors de l’hôpital, merci de m’avoir aidé ! Qui es-tu ? »

Elle contempla un instant cette main, un peu méfiante. Puis haussa les épaules, la serra et marmonna :

« Watagumo Ine, ex-comédienne, et ex-aspirante ninja, puisque de toute évidence l’Académie est fermée ! »


Elle se força à rire :

« Eh bien, on dirait bien que je vais retourner sur les routes ! »

Ses yeux se voilèrent. Elle murmura :

« Et dire que je ne sais même pas s’il est toujours vivant… »

Zen fronça un sourcil.

« Qui ça ? » demanda-t-il, avant de se reprendre :

« Si ça n’est pas trop indiscret, bien sûr ! »

Elle le fixa un instant, et fit :

« Kinjirareta Ren’ai, un chunin d’ici. Enfin, il y a quelques années. »

De nouveau elle le scruta, et dans un élan de confiance se mit à raconter toute son histoire au jeune chunin si attentionné…

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 15:08

La jeune fille avait ramassé son kunai et le lui avait tendu, manche en avant, avec une dextérité surprenante. Si bien que Zen, qui s'était attendu à trouver un ninja d'un grade équivalent au sien, fut étonné de constater que la personne qui lui faisait face n'avait pas de bandeau.

Le visage triste, elle fit volte face et s'apprêta à retourner à ses propres considérations lorsque le chunin se surprit à l'interpeller. Il se demanda un instant pourquoi il avait fait ça, puis jugea que sa convalescence passée à étudier certains ouvrages et à s'entraîner seul à retrouver son agilité manuelle perdue avait fini par le déprimer. Un peu de compagnie ne pouvait donc pas lui faire de mal.
Il se présenta à elle et lui tendit la main, qu'elle mit un certain temps à saisir, méfiante, ou juste aussi déprimée que lui.


« Watagumo Ine, ex-comédienne, et ex-aspirante ninja, puisque de toute évidence l’Académie est fermée ! »

Aspirante ninja ? Il pensait avoir fait fort en intégrant l'Académie à dix sept ans, mais cette fille semblait être aussi agée que lui, qui approchait maintenant de la vingtaine.

« Et dire que je ne sais même pas s’il est toujours vivant… »

Se demander si quelqu'un était toujours vivant ou non juste après une guerre d'une telle envergure n'était pas une très bonne chose. Mais si elle parlait d'un shinobi de la brume, peut être pouvait il l'aider. Après tout, il n'avait pas mieux à faire.
Prenant quelques précautions rhétoriques, il lui posa la question. Encore une fois, elle hésita avant de répondre :


« Kinjirareta Ren’ai, un chunin d’ici. Enfin, il y a quelques années. »

…Jamais entendu parler…
Il doutait vraiment d'être en mesure de la renseigner, mais avant qu'il ait pu le lui dire, elle commença à lui raconter sa rencontre avec ce dénommé Kinjirareta.
Il apprit donc la véritable raison qui l'avait poussée à venir ici. Il se trouva un peu agacé de l'entendre dire à quel point les récits de ce chunin l'avaient marquée ; la vie d'un ninja n'était peut être pas aussi agréable qu'elle semblait vouloir le croire. Mais après tout, même si ses propres motivations avaient été un peu différentes de celles de la jeune fille, lui non plus n'avait pas idée des épreuves qu'il allait devoir traverser au début…


"- Ma foi…
Il hésita, les mots ne lui venaient pas facilement. Il avait vraiment passé trop longtemps enfermé dans sa chambre d'hôpital.
"- … eh, je ne garantis rien, mais je peux peut être t'aider à en savoir un peu plus sur ton chunin. Tu me dis qu'il était du même grade que moi, donc je devrais pas avoir trop de mal à avoir accès à quelques infos sur lui … à condition qu'il reste encore quelque chose des fichiers. Ca te dit de m'accompagner au bâtiment de recensement ? ca nous fera marcher un peu tous les deux… je sais pas toi, mais regarder la mer trop longtemps me fout un sacré cafard !

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 16:00

"- … eh, je ne garantis rien, mais je peux peut être t'aider à en savoir un peu plus sur ton chunin. Tu me dis qu'il était du même grade que moi, donc je devrais pas avoir trop de mal à avoir accès à quelques infos sur lui … à condition qu'il reste encore quelque chose des fichiers. Ca te dit de m'accompagner au bâtiment de recensement ? ca nous fera marcher un peu tous les deux… je sais pas toi, mais regarder la mer trop longtemps me fout un sacré cafard ! »

Ine n’avait pas mieux à faire non plus. Elle accepta de suivre Zen Azechi jusqu’à ce fameux bâtiment de recensement. Non pas qu’elle croyait encore que son chunin puisse toujours être en vie après les évènements qui avaient déchirés le village de Kiri no Kuni, mais elle recevait avec gratitude l’attention que lui offrait Zen.

Ils marchèrent en silence un petit moment, avant que Zen ne se décidât à prendre la parole :


« Puis-je te poser une question indiscrète, Ine-san ? »

Ine ouvrit des yeux ronds. Ine-san ? Voilà une marque de respect à laquelle elle était peu habituée.

« Je suppose que oui. »

Zen s’arrêta pour mieux regarder la jeune femme :


« Que veux-tu vraiment, Ine ? »

Interdite, elle le dévisagea, cherchant une réponse sur les traits fermés du chunin. Ne la trouvant pas, elle lâcha :

« Je ne comprends pas…


-Ton but est-il de devenir ninja, comme tu le prétend ? Ou bien tu veux seulement retrouver cet homme, Kinjirareta ? »


Il y eut un silence. Il reprit :

« Je ne veux pas te donner de faux espoirs. Ton chunin est probablement mort. Et quand bien même il serait en vie, que veux-tu de lui ? Un ninja n’a pas d’attaches… »

Ine baissa les yeux. Quand elle avait eu quatorze ans, la question se serait effectivement posée. Que Zen se demandât si son aspiration était réelle, ou seulement liée à Ren’ai était normal, et elle ne lui en voulait pas pour cela. Mais les choses avaient changé depuis ce temps là, elle n’était plus une adolescente idéaliste et ingénue, et s’il y avait une chose dont elle fût certaine, c’était bien de sa motivation. Celle qui lui tenait aux tripes. Celle qui l’avait fait avancer jusque là.

Ine sourit et renversa sa tête en arrière, pour mieux sentir le vent sec qui soufflait.



« Je ne connais pas ce que tu as vécu, Zen-san »,


commença-t-elle. Elle retrouva son regard, attentif :

« Mais crois-moi, et je sais de quoi je parle, la vie dans une exploitation de riz n’a rien d’extraordinaire. Les journées y sont toutes les mêmes, et l’on y est pas à l’abri du typhon qui détruira tous vos revenus de l’année, ni des barbares qui pillent vos rizières pour se nourrir, ou encore des réquisitions massives en cas de guerre. »

« Quant à la vie sur les routes des troupes de théâtre, ce n’est guère mieux. Que les bandits vous volent vos recettes, vos montures, et vous crevez de froid en hiver, dans la neige, s’ils vous ont fait l’honneur de ne pas vous tuer déjà ! »


Un éclat de haine passa dans ses yeux. Oui, elle connaissait tout cela. Avec rage, elle poursuivit :


« Et malgré tout, ces cultivateurs nourrissent vos villages, et ces comédiens vous divertissent. Pour avoir quoi en retour ? On vous traite comme un paria, un gaijin comme vous dites ! »

Elle se calma, et sourit de nouveau, avec une expression d’amour sur son visage mélancolique. Elle se tourna de nouveau vers Zen, dont l’expression n’avait pas changée, et fit avec humilité :

« Je ne dis pas que tout le monde les traite avec mépris. Mais ces gens ont besoin qu’on les aide. Mon but n’est pas de jouer la justicière, et je ne cherche pas non plus la gloire pour rentrer chez les miens et être ovationnée comme une héroïne. Je sais que ça n’est pas facile, mais aucune vie n’est simple, et c’est celle que j’ai choisie. Monter en grade ne m’intéresse pas. Je veux juste avoir la plus petite chance, s’il en est, de protéger ceux que j’aime.»

« Quant à Ren’ai… »


Elle hésita.


« Quant à Ren’ai, s’il en fût autrement un jour, aujourd’hui je tiens seulement à le remercier. Le remercier de m’avoir donné cette raison de vivre. »


Elle plongea son regard gris droit dans celui de Zen :


« Car aujourd’hui je n’ai qu’une seule peur, Zen-san. Pas celle de mourir. Celle de ne pouvoir achever ce que j’ai mis tant de temps à commencer… »

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 16:57

« Que veux-tu vraiment, Ine ? »

La question lui était venue tout naturellement. Le jeune femme lui avait parlé avec enthousiasme de son chunin, mais cela ne constituait nullement une preuve de sa motivation pour entrer dans le corps militaire de Kiri. En vérité il se souciait peu de ses perspectives d'avenir, mais s'il pouvait l'aider à ne pas commettre une erreur de précipitation…

Les aspirants ninjas arrivent trop souvent aux portes de l'Académie la tête pleine de rêves d'aventure et de grandeurs. Mais, bien que ces deux concepts ne soient pas étrangers à la vie qu'ils menaient, ils restaient bien négligeables devant tout le reste, devant la violence et la souffrance.

Enfin … il s'en sortait plutôt bien, alors pourquoi pas elle ?

La réaction de la jeune femme le surprit agréablement. Cette fois ci, ce n'est plus l'enfant fascinée par les récits d'un héros qui parlait, mais bel et bien l'adulte révoltée par les coups bas et les injustices d'un monde inéquitable et impitoyable. La vie n'était pas difficile uniquement pour les ninjas, et Zen se rendit compte, un peu honteux, qu'il avait eu tord de penser qu'elle n'obéissait qu'à un caprice de jeunesse.

Il ressenti non seulement une grande détermination dans son propos, mais aussi une rancune latente, mais aussi violente, à l'égard de ceux qui jouent le jeu du plus fort. C'était une bonne chose. D'après le chunin, il était difficile de devenir un vrai shinobi simplement motivé par un rêve, il fallait disposer de sentiments plus forts que ça.
Sa rancœur et son sentiment d'injustice feraient très bien l'affaire.

Elle se calma. La flamme qui avait animé ses yeux s'affaiblit, et son ton se radoucit. Elle était donc capable de maîtriser ses émotions, et, comme elle l'affirma si bien, de les mettre au service d'une cause à défendre.
Protéger ceux qu'elle aime ? Un idéal qui semblait un peu naïf, mais après tout, toutes les motivations se valent du moment qu'on a un mental assez solide pour aller jusqu'au bout.

Ine se raffermit, et, maintenant sans ciller le regard froid du chunin lui lança :

« Car aujourd’hui je n’ai qu’une seule peur, Zen-san. Pas celle de mourir. Celle de ne pouvoir achever ce que j’ai mis tant de temps à commencer… »

Zen fut frappé de constater la similitude de l'état d'esprit de la jeune femme avec le sien. La peur de ne pouvoir achever ce qu'il avait commencé, il la connaissait bien, c'était cette peur qui l'avait préservé de la chute lorsqu'il avait failli abandonner son rôle au sein de Kiri à cause de son bras droit.

Il lui adressa le plus sincère des sourires.

Ils arrivèrent devant le bâtiment administratif.

"- Bouge pas, je reviens dans dix minutes.

Ou un peu plus … Il n'était jamais entré ici, et il craignait de ne pas trouver ce qu'il cherchait très rapidement. Si tant était qu'on le laisse chercher. En effet, il n'était pas certain d'avoir les autorisations requises pour consulter ce genre de fichiers.
Pourtant, lorsqu'il demanda son chemin à un employé, celui ci l'aiguilla vers une grande salle où s'entassaient des piles de feuilles sur un nombre impressionnants de casiers de bois.


* Kinjirareta Ren’ai … pfff, je cherche dans la rangée des "K" ou des "R" ?*

Soit la réputation de l'Administration de Kiri était erronée, soit il eut un incroyable coup de chance, toujours est il qu'il trouva rapidement le dossiers du chunin.
Il ne trouva pas beaucoup d'informations dans la chemise de carton : juste un nom, quelques fiches de paie, et une adresse. Il comprit pourquoi on l'avait laissé entrer ici sans passe droit, cette salle ne contenait pas grand chose d'intéressant.

Soudain, son regard fut attiré par une note écrite à l'encre rouge en bas du dossier.

*oh oh, intéressant…*

Il ressortit du bâtiment et retrouva la jeune femme adossée à un mur.
Sur un ton faussement joyeux, il lui lança, curieux de voir sa réaction :


"- J'ai une bonne et une moins bonne nouvelle. La bonne, c'est que d'après le fichier, il est en vie. La moins bonne, c'est qu'il n'est plus chunin, il n'est d'ailleurs plus ninja du tout ! Il s'est retiré du corps militaire il a deux ans de ça…

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 17:53

Zen lui adressa le plus sincère des sourires. Ine s’en trouva conforté dans l’opinion qu’elle s’était déjà faite du chunin : on pouvait lui faire confiance. Elle n’avait pas eu tort de lui parler de son ressenti des choses. Etre méfiante plus longtemps n’aurait certainement pas mené les choses bien loin.

Arrivés à leur destination, il lui demanda de l’attendre, et s’engouffra dans le bâtiment administratif. Ine s’adossa au mur pour patienter. Ses pensées dérivèrent.

L’Académie était fermée. Soit. Elle pouvait attendre, mais combien de temps ? Si Zen la traitait en égale, il n’en était pas de même pour les autres. Il ne plairait pas aux gens de voir traîner une gaijin dans le village.

Se rendre utile ? On se méfierait de ses intentions. Et elle ne voulait pas être mercenaire, c’était contraire aux principes qu’elle s’était fixée.

Elle pourrait toujours rejoindre un autre village, mais celui-ci lui plaisait infiniement.

Perdue dans le cours de ses pérégrinations, elle n’entendit pas Zen revenir. Il lui lança d’un ton joyeux :


"- J'ai une bonne et une moins bonne nouvelle. La bonne, c'est que d'après le fichier, il est en vie. La moins bonne, c'est qu'il n'est plus chunin, il n'est d'ailleurs plus ninja du tout ! Il s'est retiré du corps militaire il a deux ans de ça… »

La nouvelle lui fit l’effet d’un choc.

*Un déserteur ?!*

Elle ne pouvait y croire vraiment. S’il y avait bien une chose qui l’avait marquée chez Ren’ai, c’était justement cet amour pour son métier et sa violence, pour son village. Pourquoi aurait-il déserté ? Lui qui lui avait transmis cette passion ? Elle balbutia :

« -Je ne comprends pas… Il m’avait semblé qu’il aimait ce qu’il faisait. Il était tellement impatient de rentrer à Kiri… Un déserteur !? »

Zen sentit la détresse qui prenait Ine. Il la rassura :


« Pas nécessairement. Il a peut-être été blessé, et s’est retiré des rangs. »

Il désigna son attelle du menton, un air sombre passant dans son regard :

« J’aurais pu, moi aussi. »

Ine se redressa, et hocha négativement la tête :

« Pas lui. Il n’aurait pas fait ça. Il aurait préféré mourir que d’arrêter… »

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 18:25

« Pas lui. Il n’aurait pas fait ça. Il aurait préféré mourir que d’arrêter… »

* faut jamais dire jamais *
Les raisons qui peuvent pousser un ninjas à se retirer étaient nombreuses et inimaginables. Ca pouvait aller d'une blessure grave à la perte d'un proche, en passant par une mission lamentabement échouée ou simplement un dégout de la violence. Toutefois, même si un shinobi en venait à être excédé par son activité, il lui restait toujours l'enseignement pour ne pas totalement perdre la face.

Il avait réussi à trouver l'adresse de Kinjirareta, mais devait il la communiquer à la jeune fille ? Elle semblait avoir été violement ébranlée par la nouvelle de sa démission, était il souhaitable qu'elle en apprenne les raisons de la bouche de son ancien héros ?
D'un autre côté, il lui fallait savoir si cette information avait aussi mis à mal ses motivations et ses ambitions. Etant donné le discours qu'elle lui avait tenu quelques minutes plus tôt, il en doutait, mais il devait tout de même vérifier.

Alors que faire ? Lui donner l'adresse ? Ou faire semblant de ne pas l'avoir ?
Le mieux restait sans doute de lui laisser le choix. Il sortit un petit bout de papier de son vêtement et le lui tendit.


« - J'ai réussi à trouver l'adresse de ton chunin .. enfin, ancien chunin. Je l'ai noté là dessus. Fais en ce que tu veux.

Le ton était neutre. Il ne cherchait en rien à influencer sa décision. Si elle persistait à vouloir suivre la voie qu'elle s'était tracée, elle devait s'assurer d'avoir le mental le plus solide possible. C'était donc à elle de juger s'il était vraiment bénéfique pour elle de connaître la vérité, ou bien de conserver dans sa mémoire le souvenir d'un chunin passioné par son travail qu'elle pourrait ériger en modèle.

« - Si tu veux aller le voir maintenant, je peux éventuellement t'accompagner... juste si tu me le demandes. En revanche, si tu décides que sa vie le regarde lui et lui seul, et qu'après tout, tu n'as pas à t'en mêler, alors je pourrais ...

Devait il vraiment lui dire ça ? Il n'était même pas sûr d'en avoir le droit...

... t'aider à devenir ce que tu veux être. A condition que tu le veuilles toujours et que rien n'entache ta détermination. »

Zen ou l'art de reporter ses propres dilemmes sur les autres.
Bah, c'était le problème d'Ine après tout. Lui, il n'était qu'un spectateur.


[je te donnes un peu de jeu avec cette histoire de chunin retiré, pour maintenant ou pour plus tard, c'est toi qui voit ^^ sinon, et si Zabuza le permet, on peut passer à des détails plus pragmatiques ... ]

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 18:42

« - Si tu veux aller le voir maintenant, je peux éventuellement t'accompagner... juste si tu me le demandes. En revanche, si tu décides que sa vie le regarde lui et lui seul, et qu'après tout, tu n'as pas à t'en mêler, alors je pourrais... t'aider à devenir ce que tu veux être. A condition que tu le veuilles toujours et que rien n'entache ta détermination. »

Ine regarda le petit bout de papier que Zen lui tendait sans réagir. Son chunin vivait à cette adresse. Qu’avait-il bien pu se passer ? Pourquoi Ren’ai aurait-il quitté les rangs des shinobi ?

La tentation était grande. Sa curiosité l’était aussi, ce qui n’arrangeait rien. Mais Zen n’avait-il pas raison ? La vie de son chunin ne la regardait pas. Il n’avait été après tout qu’un passage dans sa vie, mais c’était ce passage qui avait forgé sa détermination, pour la majeure partie.

Elle tenta de trouver la meilleure réponse en Zen, mais le jeune homme resta parfaitement imperturbable. Elle se tourna vers son propre chemin intérieur. Ferma les yeux, profondément concentrée sur le meilleur choix qui s’offrait à elle. La réponse se présenta presque comme une évidence : elle aurait tout aussi bien le temps de retrouver Ren’ai quand elle serait elle-même kunoichi, si tant est qu’elle y parvienne !

Elle rouvrit les yeux, et demanda presque timidement à Zen, qui l’observait attentivement, guettant chaque tourment que le dilemme avait tracé sur son visage :


« Tu m’aiderais ? »

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 19:10

« Tu m’aiderais ? »

Son choix était il fait ? Elle avait mis un certain temps avant d'articuler le moindre son, mais voilà finalement qu'elle mettait de côté ces doutes qui apartiennent davantage au passé qu'au présent.

* elle regarde de l'avant. Ouaip, je crois qu'ya moyen *

Il n'avait aucune experience dans ce dommaine, mais une intuition lui disait qu'il avait en face de lui un ninja potentiel. Elle avait surement des qualités propices à cette voie, même si elles n'étaient pas encore tout à fait développées.

"- Ca se pourrait oui.

Narquois, il lui fit signe de la suivre, ce qu'elle fit sans broncher.
En chemin, elle finit par ceder à sa curiosité et lui demander où il l'emmenait.


"- A l'Académie militaire de Kiri, très chère amie. Vois tu, je suis techniquement parlant un enseignant à cette école. Je dis techniquement parce que je n'ai pas encore assuré un seul cours, et que la décision datte de quelques mois déjà, mais ... bah, si moi, je n'avais pas le droit d'admettre un nouvel étudiant à Kiri, ce serait un comble non ?

Il était plutôt content de son effet. Et le simple fait de voir la joie dans les yeux d'Ine dissipa les derniers doutes qu'il pouvait avoir sur son choix.

Elle lui fit remarquer que le responsable actuel de Kiri avait fermé la partie accessible aux ninjas seuls, et que l'Académie était pour l'instant fermée.


"- Hé, t'inquiètes pas pour ça. Je ne pense pas qu'on risque grand chose. Vois tu .... ah, disons juste que je suis dans les petits papiers du remplaçant de Zabuza ^^

Ils se dirigèrent vers l'Académie.

[bon, je vais préparer quelques questions. Ca risque d'être horriblement dur ou terriblement facile, je sais pas, c'est la première fois que je fais ça ^^]

MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   Dim 1 Oct - 19:25

[Fais comme tu le sens, je te fais confiance et tu sais ce que j'attends Wink]

[Ine, Zen : +12 EXP RP]

[Ine : +5 EXP présentation]

[Zen : +10 EXP Pour le service d'admission et l'aide apportée aux nouveaux, c'est digne d'un modérateur Wink]


[Total =

Ine : +17 EXP

Zen : +22 EXP
]

[@Ine : fais ton level up

Poursuivez sur l'Académie, je locke ici ^^]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Watagumo Ine - Acceptée   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai accepté par erreur ton invitation (Fini)
» [Accepté]Sho Nagoshi
» Kai [Accepté deux fois]
» Village Hentaï[accepté]
» De Charette [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-