Partagez | 
 

 Aire d'entrainement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

MessageSujet: Aire d'entrainement   Dim 26 Nov - 15:51

[Suite du cours sur le Henge. Ca relate l'entraînement suivi pour acquérir cette même technique. Ah oui pourr le changement de voix plutôt que les vêtements, je pars du principe que c'est plus facile de conserver le chakra dans son corps que de l'extérioriser pour changer l'apparence directement.]

Akane et Oroken marchèrent tranquillement jusqu’à la forêt intérieure du village. Ils prirent le temps de choisir un endroit tranquille pour être seuls. Pour cela ils firent et refirent le tour de d’une parcelle de forêt en quête d’un endroit qui correspondait aux attentes d’Oroken, assez exigeant sur ce point.

Après bien une heure de marche et de détour, Akane et son ami se posèrent dans une petite zone vide, ou seule une petite esplanade couverte d’herbe et de mousse se trouvait entourée de la dense végétation. Oroken s’assit et posa son sac. Akane fit de même en soupirant car elle était un peu fatiguée d’avoir parcouru autant de distance.


[Akane] Tout ça pour un aussi petit coin ? J’ai l’impression d’avoir perdu du temps…

[Oroken] Hum merci. Si je t’ennui dis le…

[Akane] Roh ! Ca va hein ! C’était une place comme ça que tu cherchais ?

[Oroken] A peu de chose près. C’est assez découvert et entouré d’arbres et de buissons. Presque l’idéal pour être tranquille. Et puis, tout en étant praticable, ce n’est pas trop grand. Un petit peu plus intime ainsi. Tu n’aimes pas ?

[Akane] De ton point de vu si, mais pour une balade… A voir. Il est vrai que c’est quand même joli et calme comme coin. Sinon, en quoi puis-je t’aider dans ton entraînement ?

[Oroken] Simple, il ne s’agit pas de me lancer des cailloux aujourd’hui. Au début, tu vas m’aider à retenir tous mes signes incantatoires via un exercice très simple de mémorisation. Le but étant que je puisse faire n’importe quel signe, juste quand tu le voudras.

Dans la deuxième partie de l’entraînement, tu seras un juge.


[Akane] Pardon ? Un juge ? Comment est-ce que je peux juger quelque chose que je ne connais pas ?

[Oroken] Je vais te donner des critères de jugement, mais il faut être un peu patiente, laisse moi le temps de d’expliquer. Pour commencer il faut que tu sache sur quoi je vais travailler.

Ce matin, le professeur nous a enseigné une technique d’infiltration nommée le Henge no Jutsu. Comme tu le comprends, il s’agit de se transformer afin de passer sous le nez des autres sans être reconnu. La technique doit être parfaite si je veux piéger les personnes qui m’entourent, mais pour un débutant elle est difficile à exécuter car elle requiert une certaine imagination, ou dans le cas d’une copie d’un exemple réel, une bonne observation.

L’exercice consiste donc à utiliser son chakra pour modifier sa voix dans un premier temps, et dans un second, de pouvoir changer ses vêtements. Tout ce que tu auras à faire c’est me dire si la transformation est réussie, c'est-à-dire si l’on peut me reconnaître ou pas. Bien sur pour ce qui est des vêtements, il faut que ça aille de paire avec l’apparence corporelle mais je n’en suis pas encore là.

Tu peux le faire quand même ? C’est pas très dur…


[Akane] Hum… Je suis pas gourde quand même. Je vais t’aider ne t’inquiète pas plus.

Après cette réponse satisfaisante, Oroken sortit son cahier de son sac dans lequel étaient inscrites les quelques notes griffonnées un peu plus tôt dans l’après midi. Il l’ouvrit à la page concernée et le posa entre lui et son amie. Ils regardèrent pendant un long moment le cahier. Akane s’amusait à refaire les signes incantatoires qu’elle trouvait marrants, et en parallèle Oroken les reproduisait dans un tout autre but : les maîtriser sur le bout des doigts si l’on passe l’expression.

Après cette première phase de mémorisation, Akane saisit le cahier et énonça, d’abord dans l’ordre, les douze noms en vérifiant que le jeune shinobi assis en face d’elle reproduise le bon mouvement goutte pour goutte. Comme il s’y attendait, Oroken avait du mal à retenir certains d’entre eux car il n’avait pas d’aide mémo technique adaptée, mais étant aidé par un professeur d’excellence qui se piquait au jeu, il mis moins de temps que ce qu’il avait envisagé.

Akane corrigeait lorsque c’était faux, encourageait lorsque c’était réussi et multipliait les séries afin qu’Oroken atteigne un très bon niveau dans la vitesse d’exécution. Elle avait plusieurs fois demandé qu’il exécute les douze symboles dans l’ordre de son cahier en lui laissant le temps de réfléchir.

Elle passa ensuite au niveau supérieur, demandant n’importe lequel afin de constituer une nouvelle série totalement désordonnée. Elle réitéra l’exercice une bonne vingtaine de fois avant de passer au troisième et dernier niveau de cette première phase. Celui-ci constituait en un enchaînement rapide de plusieurs signes, un peu comme si Oroken allait exécuter une technique. D’abord trois constituants, puis quatre puis cinq et ainsi de suite jusqu’à atteindre des séries de huit.

Après avoir éprouvé le cerveau du jeune garçon, elle estima qu’il était au point dans ce domaine et lui laissa un peu de repos qu’elle partagea avec lui. Ils s’allongèrent dans l’herbe, à l’ombre des arbres. Oroken regardait le ciel bleu dans lequel presque aucun nuage n’apparaissait.

Les rayons du soleil, qui perçaient ponctuellement à travers les branches et feuillages se déposaient sur quelques parties de son corps, dont son visage. Il appréciait la douceur de l’air et la tiédeur des faisceaux. Mais il n’y avait pas que le cadre qui le mettait aussi à l’aise. Malgré le silence environnant, il savait qu’à son côté était allongée Akane. Il tourna la tête pour constater qu’elle le regardait avec une petite lueur dans les yeux. Il ne savait pas trop ce que c’était mais ça lui plaisait.

Le plaisir était simple, mais si intense qu’il avait déteint sur la jeune fille. Il ne sut d’abord pas pourquoi, mais elle s’illumina soudain en le regardant. Ce n’est qu’après une fraction de seconde qu’il se rendit compte que l’encoignure de ses lèvres s’était légèrement relevée. Dessinant sur un visage d’habitude si froid et sans grande expression. C’était si rare, qu’Akane ne tint même pas compte du faite que le regard était resté impassible malgré ce si infime sourire.

Elle s’approcha de lui, posa sa tête sur l’épaule de son ami et passa le bras autour de son ventre. Peu à peu elle se blottit contre Oroken et ferma les yeux, appréciant la proximité de son complice préféré. En réponse, Oroken reposa sa tête sur celle de la jeune Ikeda et la serra contre elle grâce à son bras inoccupé.


Dernière édition par Oroken le Mar 14 Avr - 23:49, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 26 Nov - 16:05

[Suite directe]

Le temps de repos fut plaisant, voir très plaisant. Chacun des deux adolescents aimait sentir l’autre à son côté et ce genre de gestes avait tendance à toujours un peu plus fortifier leur amitié. Après quelques minutes passées ainsi, les yeux fermés, Oroken se souvint que s’il se trouvait là cet après midi, c’était pour s’entraîner. Il relâcha Akane et la regarda un moment dans le silence.

[Oroken] Il faut que l’on reprenne… Sinon ça deviendra impossible après.

Sans dire mot, la jeune fille acquiesça et se décolla de son ami. Elle reprit le livre et regarda les signes incantatoires en ayant du mal à se concentrer. Son esprit fut brièvement vide avant de se focaliser sur l’exercice. Elle donna un dizaine de séries de signes puis Oroken l’arrêta disant que ça suffisait et qu’il les connaissait.

Il comptait passer à la deuxième grande phase de l’entraînement, la métamorphose elle-même. Il avertit Akane en lui faisant prendre connaissance de ce changement de palier. Après quoi, il forma le sceau du tigre et ferma les yeux.


*Bien bien. Alors avant de reprendre la dernière leçon, je dois savoir ce que je vais faire. Le principe c’est modifier sa voix. Avec quoi parle t-on ? La langue sert à articuler et la bouche laisse le son se propager le son dans l’air. Il faut que j’arrive à situer le larynx. C’est lui qui résonne et permet l’émission.

Il va falloir qu’avec le chakra, je modifie cette résonance, pour ça il faudra l’appliquer directement sur l’organe pour changer ses vibrations. Pas facile à faire…*


Conservant les yeux fermés, Oroken commença à produire un petit son grave et continu afin de repérer le lieu d’où venait exactement la voix. Akane le dévisageait se demandant ce qu’il faisait. Elle n’avait pas pu suivre sa réflexion.

Le jeune Konomura arrêta soudain toute activité vocale et se concentra sur son chakra. Il sentit remuer en lui, chose qui devenait familière mais qui était encore assez étrangère malgré la pratique. Il fit migrer le flux jusque dans sa gorge essayant de se rapprocher le plus possible de ce qu’il recherchait. Dans un premier temps il appliqua son chakra à toute la zone afin de procéder en augmentant petit à petit la précision de sa visée en ressentant le chakra vibrer lui-même.


[Oroken] Ca donne quelque chose là ?

[Akane] *signe de tête négatif* Han han … Toujours pareil.

[Oroken] Bon je resserre les liens.

Le shinobi profitait de ses paroles pour toujours sentir où son chakra vibrait le plus. Guidé par les variations, il rétrécit le périmètre dans lequel il investissait son énergie. Peu à peu il réduisait la zone couverte et demandait régulièrement si l’on percevait des changements dans sa voix.

Le travail était éprouvant, car jamais il n’avait tenu de chakra en activité aussi longtemps. Il comprenait pourquoi Jujuko avait dit que c’était une chose de réussir le jutsu et une autre de le maintenir. Mais quelle que soit la difficulté, Oroken ne renonçait pas et travaillait dur. Et puis c’était trop tôt pour se décourager. Si dès la première technique il était sur le point de tout laisser tomber, la suite ne serait que plus ennuyeuse et bien moins évidente.

Dans son cou, le chakra se rétractait petit à petit, ciblant toujours une zone plus restreinte. En parallèle de cette régression se faisaient sentir d’infimes variations dans l’élocution d’Oroken. Cependant, même un sourd aurait pu reconnaître qu’il s’agissait de lui.

Il y avait un problème. Modeler le chakra était une chose, mais le faire influer sur la résonance en était une autre. Il fallait lui attribuer une certaine propriété qui était alors un mystère pour le jeune garçon. Il essaya un peu comme il put de changer quelque chose mais rien n’y fit. Sa voix restait presque identique. A court d’idées il ouvrit les yeux et regarda son amie.


[Oroken] Si tu devais changer un son, comment tu t’y prendrais ?

[Akane] Un son ? T’en as de ces questions… Ca dépend, si tu veux changer le son d’un instrument à percussions ou d’un à corde il faut jouer avec la tension de la peau ou la corde.

[Oroken] Je ne peux pas jouer avec mon corps comme ça. Je pourrais me rendre muet si je m’amusais trop.

[Akane] Mmmm… Evite s’il te plait. Sinon je ne sais pas trop moi. Bon tu ne m’en veux pas mais j’m’ennuie un peu, vais m’occuper un peu pendant que tu réfléchis.

Sur ces quelques mots, elle se leva et alla se dégourdir les jambes en marchant près des arbres. Oroken la regardait faire, plongé dans ses pensées. C’était vraiment complexe comme situation. Mais il savait que c’était, à peu de choses près, le plus simple. Alors qu’il tournait et retournait la tête en réfléchissant son attention fut attirée par ce que faisait Akane.

En effet la jeune fille se prêtait au jeu préféré des taquins des salles de classe. Elle avait porté à sa bouche ses deux mains, prenant soin de former une cavité entre celles-ci et soufflait par une petite ouverture formée de ses deux pouces. Les sons qu’elle émit alors changèrent de hauteur lorsqu’elle tendait les doigts ou les repliait. Oroken se leva et marcha vers elle.


[Oroken] Ne t’arrête pas…

Sans quelle comprenne vraiment, la jeune fille exécuta et continua de faire comme si elle répondait aux oiseaux qui emplissait l’endroit de leurs chants. Oroken examina pendant quelques secondes les mouvements des mains et les associa aux différents sons. Il tenait la clé de l’exercice. Il retourna ensuite s’asseoir et se mit en œuvre.

*Je peux quand même joue essayer, mais évitons de trop en faire.*

Après cette mise en garde pour lui-même, il ferma les yeux et recommença à malaxer son chakra et le faire migrer vers a gorge. Petit à petit et comme précédemment, il réduisit la zone couverte par celui-ci. Lorsqu’il arriva sur l’organe désiré, il augmenta la quantité de chakra et commença à faire varier le volume des cavités du larynx. Il entrouvrit ensuite la bouche afin de faire un grand ‘a’ comme lorsqu’on ausculte la gorge d’un enfant malade.

A sa grande surprise, il eut une voix très grave, puis celle d’un enfant pour enfin revenir à sa voix de base. Il recommença afin de bien saisir le fonctionnement de l’exercice. Akane qui était revenue avait manifesté une joie quelque peu étouffée, dans un premier temps, quand à la réussite de son compagnon. Elle le laissa continuer en l’écoutant parler tantôt comme un adulte, tantôt comme un gamin. Il s’arrêta après avoir assimilé différentes variations qu’il n’aurait plus aucun mal à retrouver.


[Akane] Tu as enfin le truc ! Tu mérites d’y arriver tu fournis pas mal d’efforts… Un peu trop à mon goût.

[Oroken] Je n’en serais pas là si tu n’avais pas joué avec tes mains.

[Akane] Contente d’avoir pu t’aider…

Oroken avait perçu quelque chose d’assez négatif dans la voix d’Akane. De plus celle-ci avait baissé les yeux avec un bref aspect de tristesse sur le visage. Il la regarda un moment se demandant ce qu’il avait bien pu dire ou faire de mal pour qu’elle soit ainsi. Il s’approcha ensuite.

[Oroken] Qu’y a-t-il ?

[Akane] Rien, rien…

[Oroken] Moi je crois que si. Dis moi ce qui ne va pas.

[Akane] C’est rien je te dis, je pensais juste à avant.

[Oroken] Avant ?

[Akane] Oui, avant que Kaede-san…

Oroken ne comprenait pas pourquoi Akane mettait-elle en avant le temps où le jeune garçon avait encore sa grand-mère en plus de son amie. Il baissa les yeux, pensant à son tour à ce qui était un ou deux ans auparavant. Son regard fut vide, et son cœur battait plus rapidement que d’habitude. Sans doute pour compenser la plaie qui était encore béante. Il avait envie de pleurer mais n’y arrivait pas. En face de lui, Akane laissait couler des larmes, aussi silencieuse qu’une église vide.

[Oroken] C’était bien avant… Ca l’est aussi maintenant, mais différemment.

La jeune fille releva son visage humide pour regarder Oroken. Elle se demandait comment pouvait-il faire preuve d’autant de recul sur une situation si récente. Elle pleurait comme s’il s’agissait de la mort de sa propre grand-mère.

[Akane] Elle doit être fière de toi. Tu arrives à faire face là où je m’écroule à ta place.

[Oroken] A chacun sa sensibilité, et sa façon de l’exprimer.

[Akane] J’ai l’impression que la tienne vaut mieux que la mienne.

[Oroken] Je ne suis pas si sûr de ça. Quand on n’extériorise pas un mal, il peut nous ronger. Dans le meilleur des cas, il ne fait que nous affubler plus durablement.

[Akane] De toutes façon, même si tu le voulais, tu ne pourrais rien extérioriser…

Le jeune Konomura fut choqué par cette remarque. Akane pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert. Etait-ce cette mystérieuse alchimie qui mêlait leurs âmes, qui permettait cela ? Il n’en savait pas grand-chose, mais il fut quelque part content de ne pas être un inconnu pour tout le monde qui pouvait l’entourer.

Il prit la jeune fille par la main et la tira doucement vers lui afin de la mettre à seulement quelques centimètres de son visage. Lentement il leva la main et la passa dans les cheveux de celle-ci. Il la posa ensuite sur le visage d’Akane et essuya une larme.


[Oroken] Que dirait-elle en voyant ça ?

[Akane]

Il ferma les yeux un instant. Ne disant mot, il resta là pendant presque cinq secondes à s’isoler. Il rouvrit enfin les yeux et les plongea dans ceux de la jeune Ikeda.

[Oroken] Sois forte mon enfant. Il faudra un jour arrêter de pleurer sinon le mal te suivra jusqu’à ta mort.

Après ces quelques mots, Akane resta sans voix. Elle aurait cru entendre Kaede lui parler. Elle baissa le regard une nouvelle fois aussi humide qu’un jour de pluie et plongea sa tête dans l’épaule d’Oroken. Elle y pleura longuement sous la protection de son ami qui savait qu’il avait profondément affecté l’adolescente. Mais il n’y avait pas que du mauvais là dedans.

[Oroken] Je crois qu’on va rentrer. Ca suffira pour aujourd’hui. Je m’entraînerai plus tard.


Dernière édition par le Ven 29 Déc - 14:25, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Sam 2 Déc - 18:07

Texte agréable, et pourtant, j'avais pas envie de lire Very Happy

Oroken : +12 XP RP/Entraînement.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Sam 30 Déc - 18:19

[Après l'armurerie]

Oroken marcha un petit moment avant d’arriver là où il s’était entraîné auparavant. L’endroit était toujours aussi calme et reposant. Il posa son bagage à terre et pris seulement son arme. Il la déplia et se mit en position de lancer. Il se concentra sur un arbre et tira comme il put.

Comme il s’y attendait, le lancer était quelque chose qui n’était pas naturel. C’est pourquoi il devait s’entraîner à ça. Mais l’heure n’était pas au fuuma. Il fallait d’abord en finir avec le henge. Le jeune Konomura s’avança vers les buissons où avait échoué son shuriken et une fois en sa possession retourna vers ses affaires pour le poser.

Il se tint ensuite debout et se concentra.


*Ressentir le chakra, le malaxer, le faire migrer, l’extérioriser, l’appliquer et le condenser.*

[Oroken] – Henge.

L’utilisation du chakra n’était plus un secret. Son application était plus complexe mais dans l’ensemble, Oroken trouvais qu’il s’en sortait bien. Il lui manquait un peu d’imagination au niveau vêtement, mais le port du hakama le rendait mignon. Il fallait ensuite passer à une partie du corps. Même si ça ne le semblait pas, ça risquait d’être plus dur.

Le jeune shinobi réfléchit un moment pour mettre un point une procédure et un objectif à atteindre. Après quelques secondes, il se mit en tête de changer la taille de son ventre. L’air se réchauffait et il commençait à faire vraiment bon. Le garçon décida donc de retirer son haut et de rester en t-shirt.

Il se concentra ensuite et respectant le même protocole, il déploya son chakra et le concentra sur son abdomen. Dans une dernière expulsion il condensa le tout et exécuta la technique. Lorsque la petite fumée provoquée par la transformation se dissipa, l’apprenti ninja pu constater que son ventre était énorme et son poids à sa proportion. Cependant la couleur de peau n’allait pas avec le reste du corps. Il fallait corriger ça sous peine de n’être crédible pour personne.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Sam 30 Déc - 20:21

Enfin, Doufi s'était résolut a s'entraîné. La température était vraiment idéale pour s'entraîner dans l'eau, sûrement l'élément qui poser le plus de problèmes au médecin. Et si jamais il tombé sur un ninja de Kiri no Kuni, c'en était fini du Genin. Bah oui en l'air l'utilisation de son armement était son point fort, sur terre le gamin était plutôt polyvalent !

Et le voilà marchant lentement en direction de sa parcelle de forêt. Sa tenue ninja toute propre, Gradio enlacer au niveau de sa taille.


[???] " Henge. "

Quoi, un autre ninja. Et a priori il ou elle s'entraîné au Henge, Jutsu que le médecin était sur le point d'aller apprendre. Mais peut-être que s'il observé se ninja pendant quelques minutes il pourrait voir comment si prendre.

Peut-être était-ce une bêtise d'aller voir surtout si le ninja était ennemis et se préparer à lancer une attaque sur Konoha.
Sans réfléchir plus, le Genin attrapa Gradio et sprinta en direction de la voie.

Le Shinobi grimpa sur le tronc d'un magnifique chêne. Il atterrit sur l'une des branches et reprit se course effréné. L'entraînement aller encore être repoussé.


* Kage Bunshin no Jutsu ! *


Un clone apparut au côté du médecin et commença a courir au même rythme que lui.

Et voilà, les deux Doufi étaient arrivés sur les lieux, mais la scène n'était pas du tout comme Doufi l'avait imaginé. Le clone disparut et Doufi s'écroula de rire.


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Sam 30 Déc - 20:40

[Un peu abusé quand même l'attaque de Konoha ^^]

Alors qu'Oroken s'était mis à réfléchir à la façon de maîtriser son chakra, il oublia totalement que son ventre bien garni et pendant existait toujours. Il se tenait toujours debout au milieu de la petite parcelle moins touffue.

Une chose à laquelle il ne s'attendait pas du tout était le fait que quelqu'un puisse le trouver en ces lieux, mis à part Akane qui avait déjà visité l'endroit. C'est pourquoi, la voix qui éclata de rire le surpris au plus haut point. Elle venait des hauteurs, et se trouvait juste quelques mètres sur la gauche du shinobi.

Oroken, sans vraiment se contrôler, fit disparaître son ventre démesurément grand, courut vers ses affaires et plongea dessus. Il roula sur le côté pour se redresser et jeta son fuuma, qu'il avait déplié dans l'instant, en direction de l'origine du bruit.

Malgré son manque d'expérience dans le jet de projectile, l'arme eut une trajectoire correcte et s'engouffra dans le feuillage abondant. Le garçon était sûr de la présence d'un autre juste à cet endroit. Peut-être était-ce une autre. Peu importait, il y avait quelqu'un.

Oroken resta sur ses garde et scruta un peu autour de cet amas de branche dans le cas où il aurait commis une erreur. Il se contenta de rester silencieux.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Sam 30 Déc - 22:19

[Je sais, mais bon vu le caractère et les idées de Doufi... XD]

Le Genin était mort de rire, ce mec avait un ventre énorme et pas de la même couleur que le reste de sa peau. Un faible sifflement se rapprocher a toute allure mais le médecin ne pouvait pas bouger tellement il était plié de rire.

Un fuma shuriken lui entailla profondément le bras. Le shinobi s'écroula et tomba de l'arbre, il percuta le sol a très grande vitesse et resta là immobile et inconscient.
Son bras était à demi arracher et son sang couler a flot, heureusement son chakra ralentissez quand même un même l'écoulement et éviter a coup sur la mort. Mais la douleur était présente même si Doufi était inconscient, en plus de son bras sa tête aussi était très douloureuse.
Le bandeau de Doufi s'était détacher de sa tailler et s'était déployer à ses côtés. Le fuma de l'autre shinobi était à quelques mètres du gamin étendu sur le sol. Peut être était la fin ? La vie complète du médecin aller se jouer sur la réaction de son "adversaire". Peut être ami, peut être ennemi...

[Voilà je te laisse jouer la vie de Doufi^^]


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 2:00

Alors qu'Oroken était en train de vérifier les alentours, quelqu'un tomba de l'amas de branches. Le jeune étudiant tourna vivement la tête pour voir de qui il s'agissait.

A terre gisait un garçon inconscient, d'apparence plus âgée que celle d'Oroken. Il devait a voir le même que Daisuke. Il était brun et portait une tenue ninja comme celle que devait récupérer le jeune Konomura. A sa taille était attachée, avant la chute, un bandeau de ninja avec le signe du pays de la feuille.

Il se redressa et s'avança lentement. Apparemment, le jeune homme allongé n'avait pas reçu de blessure mortelle, cependant le sang coulait abondament. Lorsqu'il fut juste à côté, Oroken regarda plus attentivement. Le fuuma l'avait touché au bras et une entaille s'était profondément déssinée.


*Pas mal pour une première utilisation. Ce con aurait mieux fait de ne pas faire de bruit, même si ma transformation n'était pas au mieux. Le fait est que je viens de flinguer au moins un Genin du village.*

Sans trop comment savoir comment s'y prendre, Oroken ramassa le bandeau de l'inconnu et le noua sur la plaie. Ne sachant que faire de plus, il se releva et chercha son fuuma qui était tombé un peu plus loin. Il alla le ramasser et au moment de se baisser, fut attiré par un petit bosquet garni de fleurs qui dégageaient une très forte odeur.

Elle l'avait marquée alors qu'il travaillait encore avec sa grand-mère au magasin mais il avait oublié avec le temps. Il attrapa donc son arme et se dirigea vers le petit buisson pour y attraper une de ses fleurs. Il revint vers l'autre ninja et déposa le shuriken avant d'écraser le végétal dans la paume de ses mains et de présenter le tout aux narines.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 15:47

Une odeur, une odeur très forte et pas forcement agréable. Même inconscient le Genin sentait ça.
Doufi ouvrit les yeux d'un coup et repoussa assez violemment la main du garçon qui se tenait devant lui.


* Mais qu'est ce qui fout ce con. *


Doufi se releva d'un geste et constata que son bras était toujours aussi douloureux. Doucement, mais vraiment tout doucement, il retira sa tenue ninja et arracha le reste de la manche droite de son T shirt. Et en prenant bien soin de retirer son bandeau atacher soigneusement autour de son bras.

* Liroe va me tuer. *


La tenue était drôlement salle, du sang et de la terre. Ne parlons même pas du T shirt et du pantalon, il manqué une manche au haut et le bas était tout déchiré, sûrement à cause des branches et de la chute. Sans oublier que tout deux était tacher de sang.

Délicatement le médecin approcha sa main de sa blessure au bras et se concentre. Son chakra passa dans son bras, lentement mais sûrement et en très grande quantité.

" De la vie à la mort ! "

[color:d121=green:d121]
Le sang arrêta de s'écouler et la blessure se referma.
Puis le médecin tourna sa tête vers l'autre garçon visiblement plus jeune que lui, plus jeune mais bon viseur.

Puis il interpella le ninja.

[Doufi] " Désolé j'ai pas voulu te faire peur pendant t'on entraînement mais je t'ai entendu et j'ai voulu venir voir ! "


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 17:51

Le ninja ne semblait pas malveillant. Il avait simplement été guidé par sa curiosité et le manque de discrétion d'Oroken. D'ailleurs, ce dernier avait eu de la chance en blessant un apprenti médecin, au moins il n'avait pas à s'encombrer de responsabilités par rapport à l'état d'une tierce personne.

Le jeune Konomura regarda un instant Doufi. Il le parcourut entièrement avec ses yeux pâles et son regard froid. Sans aucune expression qui pouvait indiquer sa reflexion ou son état d'esprit, il conclut qu'il ne pouvait pas en vouloir au genin de l'avoir surpris en train de rater une technique et qu'il ne s'agissait sûrement pas de la dernière fois où on le verrai en pleine période de progression.

Avec une voix neutre et distante, et en fixant Doufi dans les yeux, Oroken lança:


[Oroken] - Ne t'excuse pas. La surprise fait parfois mal réagir. Ca va aller? Je te dois quelque chose pour la tunique?

L'étudiant en profita pour regarder les conséquences de ses actes sur l'équipement de son camarade ninja. Il ne savait trop que penser de ce qu'il avait fait. C'était sans doute là une réaction quelque peu démesurée, surtout s'il partait du principe que la forêt de Konoha procurait une grande protection et que les plus anciens n'aurait pas autorisé que l'on s'y entraîne si elle était sujette à divers dangers.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 18:26

[Oroken] " Ne t'excuse pas. La surprise fait parfois mal réagir. Ca va aller? Je te dois quelque chose pour la tunique? "

[Doufi] " Oui ça va aller t'en fait pas, j'ai connus bien pire. "

Tout en disant ça Doufi remit sa tenue ninja et ratacha son bandeau autour de sa taille !

[Doufi] " Et pour la tunique tu ne me dois rien du tout, le forgeron et l'un de mes amis, je pense qu'il pourra me réparer ça en un rien de temps ! "

Puis le shinobi se tut quelques instant et repris peu après en s'aprochant du ninja.

[Doufi] " Je me présente, Doufi Kajimo Genin médical ! "

Tout en adressant un grand sourire a son interlocuteur, le médecin lui tendit la main.


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 18:46

*Bien pire? Aurait-il déjà fait des missions?*

Oroken regardait Doufi s'habiller de nouveau. Il balladait ses yeux sur les multiples coutures de l'habit avant de revenir au visage du médecin qui reprenait la parole.

Visiblement, il n'avait rien à dédommager, ce qui l'arrangeait grandement puisqu'il risquait de se retrouver presque sans le sous par la suite. Ne disposant pas de grands moyens, son héritage suffisait pour le nourrir et le loger, bien que les prix soient assez élevés, et son salaire d'étudiant lui constituait un petit profit qu'il pouvait investir dans le nindo.


*En plus de ça le marchand est son ami. Il est bien loti. Si ça lui fait des réductions, il ne doit pas dépenser beaucoup dans l'équipement.*

Doufi eut un geste auquel le jeune Konomura ne s'attendait pas du tout. Il aurait cru plus de rancune et de mauvaise foi, comme souvent beaucoup de personnes le montrent. Le médecin lui tendait la main et s'était présenté en souriant.

Dans l'instant il fut une fois de plus jaugé par l'étudiant qui ne savait trop comment interpréter la chose. Avait-il une idée tordue? Comment le savoir si il ne tentait pas le coup.

Se tenant prêt à toute éventualité, Oroken tendit la main à son tour.


[Oroken] Konomura Oroken.

*C'est donc un genin. L'échelon juste au dessus du miens. D'ailleurs je n'ai pas réellement croisé de plus gradés que ça, mise à part cette femme du recrutement qui était au minimum une chuunin. C'est bien vide à Konoha.*

[Oroken] Que venais-tu chercher en regardant l'entraînement d'un autre?

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 18:59

[Doufi] " Eh bien j'étais sur le point d'aller m'entraîner pour m'enseigner le justu Henge et lorsque je t'est entendut prononcer ce mot, j'ai pensé que sa pourrais m'être utile de pouvoir voir quelqu'un a l'oeuvre... "

Doufi repensa a la forme que le dénomer Oroken avait prise pendant son entraînement. Plutôt étrange, d'ailleur c'est bien à cause de ça que Doufi s'était reçu l'arme de lancer de son interlocuteur.

[Doufi] " Peut être suis je indiscret, mais la forme que tu avait prise tout à l'heure. Elle était volontaire ? "

* Konomura, ce nom me dit quelques choses mais je ne sais plus quoi ! *


Peut être que le genin avait déjà vu quelqu'un de la famille d'Oroken, mais cela lui aurait parut bizare.
L'étudiant ne lui semblait pas familier même si son visage lui rapelait quelqu'un.


[Désolé de faire un poste cout mais je me ratraperais sur le suivant ! ]


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 19:12

Il s'en doutait. Ce ventre avait plus l'air d'une farce qu'autre chose. Oroken fut piqué par cette remarque déplaisante traitant son incapacité à bien manipuler le chakra. Cependant il se dispensa de le faire voir à son interlocuteur et se contenta de répondre froidement.

[Oroken] Volontaire? On peut dire ça dans un sens. C'est comme lorsqu'un peintre veut ajouter une couleur à sn paysage et qu'il essaie différents mélanges.

*Hein?! Il ne connait pas le Henge no jutsu?!!*

[Oroken] Tu allais apprendre le Henge? Comment se fait-il qu'une des technique de base de l'académie puisse être inconnue d'un genin?

Le jeune Konomura se retourna pour aller poser son arme près de ses affaires. Il ne savait pas trop quoi déduire de cette rencontre. Il apprenait cependant que le niveau des shinobis avait bien baissé depuis le temps de sa grand-mère. Il avait entendu dire qu'à l'époque de celle-ci, tous les étudiants ne devenaient genin qu'après avoir maîtrisé le Henge, le Bunshin et avoir fait preuve de leur valeur théorique.

[Oroken] Même en tant que médecin, cette technique d'infiltration doit être enseignée.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 21:12

Doufi fut un peu gêné pas la réaction d'Oroken...

[Doufi] " En fait je n'est pas eu le temps de l'apprendre, je me suis lancé a corps perdu dans mes études de médecine et regarde le résultat. "

Le Genin montra l'un de ses mains a Oroken.
Il concentra beaucoup de chakra a l'extrémité de ses phalanges et une lame très fine apparut au bout de chacun de ses doigts.

* Aller. *


Le médecin s'approcha d'un arbre et arma un coup. Puis il lança son poing a toute vitesse en direction de l'arbre, bien sûr il s'était mis hors de l'aire d'entraînement de l'étudiant.
Le poing percuta l'arbre et le trancha net.

[Doufi] " Kage Bunshin no Jutsu. "

Un clone apparut à côté de Doufi et se plaça sous l'arbre qui se préparer à s'écroulé.


* MAINTENANT ! *


Les scalpels de chakra de Doufi disparurent pour laisser la place à Gradio la magnifique chaine de Doufi.
Le Kage Bunshin s'en était lui aussi armer et les deux Genin coupèrent l'arbre en de nombreux morceau !


Puis la copie disparut et le médecin s'approcha d'Oroken.

Doufi] " Et voilà, j'ai besoin du Henge pour perfectionner encore plus mes clones . "

Puis il rangea Gradio de nouveau au niveau de sa taille.

[Doufi] " Et ça c'est l'oeuvre du forgeron, je ne la possède pas depuis extrêmement longtemps mais je l'avais déjà étant étudiant, en économisant de nombreuse semaine. Et quand je fus passer Genin je me suis permis de la faire passer en moyenne qualité ! "

Fier de son exposé sur Gradio Doufi laissa apparaître un large sourire sur son visage.


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 21:51

Comme s'y attendait Oroken, Doufi s'était mis à expliquer par des faits la raison de l'ignorance du Henge. Il se concentra un moment et montra à l'étudiant les capacités du Scalpel de Chakra sans lui révéler de qulle technique il s'agissait.

Le médecin fit apparaître une réplique de lui même, et à deux ils terminèrent le travail qu'un seul avait commencé. Leurs chaînes semblaient puissantes, assez en tout cas pour faire pas mal de dégâts à un corps humain trop imprudent.

Oroken assista à la démonstration sans perdre une seconde de ce qu'il se passait et sans montrer qu'il arrivait à redouter le médecin, dans la mesure où ils se retrouveraient peut être adversaires un jour.


*Kage Bunshin et une technique que je ne connais pas mais qui me ferait sûrement un mal de chien. J'ai encore de la route à faire. J'ignorais qu'un médecin disposait de tels atouts, si l'on y ajoute cette chaîne qui ajoute un poids de plus, ce type a du en blesser plus d'un.*

[Oroken] Donc tu as besoin du Henge. Si tu maîtrises le Bunshin, tu n'auras pas de mal à te transformer car il s'agit du même type d'exercice à mon avis.

Oroken s'approcha un peu et se concentra en faisant Hitsuji avec ses mains. Il regarda Doufi dans les yeux et soudain de la fumée apparut.

*Henge!*

Lorsqu'elle se dissipa, l'étudiant réapparut vêtu exactement comme Doufi et avec une couleur de cheveux différente. Le brun lui allait bien, mais contrastait beaucoup trop avec ses yeux pâles.

[Oroken] C'est tout ce que je sais faire. C'est la première technique que j'apprends. Et pour tout dire, je n'ai pas respecté l'entraînement sur le chakra que l'on nous avait dit de faire. Enfin je ne suis pas encore monté aux arbres.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 22:59

[Doufi] " Euh si tu veut je pourrais t'aprendre a maitriser ton chakra ? Quand pense tu ? A vrai dire je sais maitriser le miens parfaitement. Et en contrepartit tu pourrait me donner deux ou trois petit trucs pour le Henge ? "

C'était assez frustrant pour le médecin de se parler a sois même.
Bien que le Genin est l'habitude avec ses clônes, savoir que c'était quelqu'un de chair et d'os le perturber quelques peu.

Doufi commença à faire circuler son chakra a l'intérieur de son corps pour qu'il soit près a être bien malaxer si l'étudiant était d'accord pour l'entraînement.

[Doufi] " Pour info, j'ai jamais gagner un seul duel... A part un mais sans aucune importance ! Et le dernier que j'ai livrer est celui qui me tient le plus a coeur le plus beau de toute ma cariére de ninja pour le moment. C'est à la suite de ça que je suis devenus Genin ! "

Sans doutes que Oroken s'en ficher complétement de savoir ça mais Doufi aimer raconté sa vie. D'ailleurs il enchaina.

[Doufi] " Mon dernier duel remonte à environs une année, et depuis je me suis améliorer, beaucoup améliorer ! Ce combat a eu lieu contre un certain Akogare, Akogare Hyuuga. Peut être que tu en as déjà entendut parler ?"

Le gamin atendait la réponse de l'étudiant avec impatience.


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 23:13

Oroken s'était mis à peser le pour et le contre. Les échanges avec les autres pouvaient faire très vite progresser mais certaines personnes avaient tendances à devenir collantes. Il n'avait jamais fait l'expérience mais Akane lui avait souvent raconté que les parasites s'accollaient souvent aux gentils.

Le marché semblait convenable, il suffisait de bien gérer l'affaire pour ne pas créer trop de liens, mais suffisamment en vue d'un futur incertain.


*La dernière fois que j'ai donné des conseils, une baguette a plongé dans un décolleté... Est-ce que je vais encore me ridiculiser? Quoi que... Il n'y a pas grand chose dans les environs et à part un bide énorme ou un nez déformé je n'aurai pas ressources à devenir un bouffon fini.*

[Oroken] On fait comme ça dans ce cas. Mais on commence par le Henge car je dois le terminer.

Un nouveau nuage de fumée se forma et Oroken redevint comme il l'était normalement. Il écouta le médecin parler de ses échecs en combat singuliers, ces mêmes qui l'avaient mené à se construire une expérience profitable puisqu'il était finalement devenu un genin.

Visiblement, le ninja aimait parler de lui et de ce qu'il avait fait. Le mieux était de l'écouter car sans doute, l'étudiant y trouverait quelque chose de bon à savoir qui permettrait d'éviter des erreurs inutiles.

La précaution ne fut pas trop. L'instant d'après, Doufi mentionnait un nom connu de l'étudiant. Il se rappela son entrée à l'académie et son entretien avec cette femme qui aimait tant déplisser sa robe.

Un petit éclat envahit les yeux froids du jeune garçon avant qu'il ne prenne la parole.


[Oroken] Akogare Hyuuga... Comment se bat-il?

Malgré l'effort qu'il mettait pour masquer son grand intérêt à ce Hyuuga, Oroken laissait voir qu'il cherchait quelque chose de particulier dans cette question.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 23:28

[Je précise quand même que le rp ce déroule avant le rp avec Ako sur les falaises !^^]

[Doufi] " Très bien, voir plus que ça, le combat que j'ai livrer contre lui a durée une éternité et j'ai faillis gagner à quelques reprises, il était a peu près du même niveau que moi ce jour là. Maintenant je ne sais rien. Tout ce que peut dire c'est que c'est un Hyuuga Taijutseur exemplaire. Pourquoi ? "

Alors pour commencer Doufi aller aprendre le Henge, parfait juste ce qu'il lui fallait avant de montrer le façonnage du chakra a Oroken.
Mais il avait un peu peur de se rendre ridicule durant la transformation. Surtout que la question de l'autre gamin sur Akogare le perturber un peu. Sans doute que le garçon avait quelques choses a reprocher au Hyuuga, c'est vrai que les paroles du taijutseur ne laisser rien paraitre de sa vie et que peut être s'était un véritable diable.

Mais la vision de cet rapide poigné de main après le combat resurgit aussitôt au médecin. Impossible qu'il soit "méchant". La poigné avait sans doutes était rapide mais assez longue pour que Doufi est le temps de se rendre compte qu'Akogare n'était pas ennemis.

[Doufi] " Pour le Henge je suis près. Quand tu veut ! "

Rapidement Doufi se rapella aussi que sa chaine, son shuriken et ses poings avaient blesser le Hyuuga.


* Ce combat est plutôt loin mais la rencontre avec ce gamin me le remémore entiérement ! *


Bon maintenant le plus important, le shinobi sentait que l'aprentisage aller commencer.


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Dim 31 Déc - 23:47

[Oroken] Pour savoir comment il utilise son Taijutsu. Les Hyuugas ont des capacités que les spécialistes du Taijutsu peuvent envier. De ce fait ils deviennent redoutables. Si l'on ajoute ça à une très bonne maîtrise du corps, on se retrouve avec un combattant presque intouchable si l'on a recourt au Ninjutsu ou au Taijutsu.

Le jeune Konomura arrêta son explication là, considérant que Doufi pouvait tirer les conclusions qui en découlent tout seul.

Ce dernier semblait motivé pour son apprentissage, ce qui n'était pas une surprise puisqu'il avait déjà du montrer assez de détermination pour accéder au rang de genin. Oroken reprit donc la parole, cette fois dans le but d'enseigner. Enseigner? Non, disons simplement aider.


[Oroken] Comme pour toute autre technique, le Henge nécessite que le chakra soit malaxé. Tu dois ensuite l'étendre à la zone que tu veux modifier.

Considérons que je souhaite changer la couleur de mes cheveux. Seulement leur couleur. Je vais malaxer et faire migrer le flux jusque dans ma tête. Une fois regroupé, j'expulse le tout par les tenketsus de mon crâne et je regroupe l'énergie sur mes cheveux.

Après il suffit de densifier le chakra comme tu le fais pour la création du Kage Bunshin.


En même temps qu'Oroken décrivait la marche qu'il suivait, il effectuait l'exercice. L'habituelle volute de fumée apparut et ses cheveux devinrent roux.

[Oroken] D'ailleurs, je me demande comment tu as pu faire pour qu'on te laisse apprendre cette technique avant même d'avoir appris à condenser le chakra sur des petites portions pour te transformer.

Enfin bon. La couleur dépend de la façon dont tu condenses ton chakra, mais je ne t'apprends rien.


L'étudiant marqua une pause avant de reprendre un autre point.

[Oroken] Naturellement, lorsque la surface à transformer augmente, la quantité d'énergie augmente aussi et la concentration suit le même mouvement. Tu dois gérer plusieurs points en même temps, plusieurs façons de comprimer pour obtenir telle ou telle matière, telle ou telle teinte.

Sur ces quelques mots, Oroken se concentra, scruta Doufi et exécuta la technique. Dans l'ensemble elle fut bien réussie, mais le nez restait déformé par un peu trop de volume, les sourcil un peu trop épaix et la couleur de peau encore trop foncée.

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Lun 1 Jan - 19:40

Doufi semblait un peu troublé par la réponse d'Oroken, il avait parlé avec une voix tout à fait normal. Alors quand posant la question, sa voix était froide, presque provocatrice.

* Il est bizarre ce type, 'fin bon je me plaindrais après l'entraînement. *

Puis le Konomura commença c'est explication, c'est vrai que ça paraissait plutôt facile quand on savait malaxer son chakra correctement.

Le médecin suivait les conseils les mouvements du Konomura à la lettre, il les faisait en même temps, mais sans utiliser de chakra.

Puis a la fin des explications, une fumée grisâtre apparut autour de la tête de l'étudiant, puis elle se dissipa peu à peu laissant place à une nouvelle couleur de cheveux pour l'étudiant.

Doufi se concentra en ayant suivit l'exemple du début à la fin sans en perdre une miette.
Il joignit ses deux mains puis laissa son chakra se diriger vers ses cheveux. A la suite de ça une fumée identique a celle produite par Oroken entoura son crâne. Puis elle laissa apparaître une couleur blond, un blond très clair presque blanc. Ceci était sans doute due a la très faible quantité de chakra que Doufi avait libéré.


* Génial du premier coup ! *

Le Konomura repris ses explications et Doufi reprit son écoute.
Cette fois-ci il allait falloir transformer tout le corps.
Le médecin regarda d'abord faire Oroken, ce dernier ce transforma en Doufi. La transformation du visage était un peu raté mais tout le reste était parfait, mis à part la peau qui était plus foncée, mais la taille, les vêtements, les cheveux et même le poids semblait identique a celui de Doufi au gramme près.


* Jolie, cette technique peut être très utile en mission. Moins en combat mais qu'importe je pourrais perfectionner encore plus tous mes sortes de bunshin avec ça ! *


Puis Oroken redevint lui même et laissa la place à Doufi.
[Désolé de faire intervenir un peu ton perso.]
Le Genin se remémora les conseils de l'étudiant et se prépara à la technique, il était bien décidé à réussir, en commençant par les vêtements.
Il visualisa les habits du shinobi présent en face de lui et ferma les yeux.
Un petit nuage de fumée apparut autour de Doufi, comme pour les cheveux mais en moins consistant.
Puis le Genin réapparut de derrière son nuage de fumée avec les vêtements d'Oroken.

A part le pantalon qui n'était pas tout à fait de la même couleur.


[Doufi] " Euh je pense que j'ai pas mit assez de chakra la ? "


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Lun 1 Jan - 20:09

Oroken trouvait la situation très étrange. Il était rare de voir un étudiant aider un genin dans son travail. C'était un peu comme si le mond emarchait à l'envers. Il comprit ensuite que c'était pour cela que l'organisation de l'académie était faite ainsi.

On n'assignait pas de professeur à des élèves afin qu'ils puissent faire connaissance avec tous et chacun des shinobi présent dans le même village. De ce fait, il conclut que c'était un avantage pour la constitution des équipes qui partiraient en mission par la suite.

Le jeune shinobi pouvait aisément constater la différence de niveau entre les deux personnes. En effet, pour un premier essai sur la technique, Doufi n'avait fait qu'une erreur de couleur et ce sur tout un ensemble.


[Doufi] Euh je pense que j'ai pas mit assez de chakra la ?

[Oroken] Il doit en manquer une goutte. Pense à modifier la façon d'utiliser le chakra, ça peut aussi venir de là.

*Les problèmes liés à la couleurs dépendent surtout du la façon dont le chakra a été malaxé puis appliqué... Il faut qu'il le comprenne seul.*

De son côté Oroken se concentra et essaya de modifier son nez. Il en fit apparaître un plus petit après quoi il s'attaqua à ses lèvres qu'il fit gonfler et rougir un peu. Ensuite, ce fut le tour des sourcils qu'il épaissit un peu et pour finir il changea la longueur de ses cheveux et leur couleur.

En face de Doufi était apparut, après les quelques nuages de fumée, un nouveau visage. On n'aurait pu croire qu'il s'agissait de la même personne. Les cheveux étaient courts et bruns, le nez un peu rond et les lèvres plus rembourrées. Il ne restait qu'un détail à corriger, les yeux.

L'étudiant se concentra de nouveau et un nouveau relent se forma. Il laissa ensuite voir des yeux bridés mais de même couleur que précédemment.


[Oroken] Je me ressemble?

Même s'il était plus loquace qu'au début, Oroken restait toujours distant et froid. Sa voix était basse, comme souvent et il fixait toujours dans les yeux.

[Je voudrais demander la validation du Henge après l'entraînement. Une fois que le perso aura réussi à le maintenir.]

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Lun 1 Jan - 20:33

Excellent, la transformation qu'Oroken avait réalisé était tout simplement excellente.

[Doufi] " Euh pas vraiment. "

Le Genin ne savait pas trop quoi répondre d'autres mais il sourit en donnant sa réponse. Puis il se recula repris sa forme et se reconcentra pour changer les vêtements parfaitement.
Encore un nuage, plus épais celui-ci sûrement grâce à la petite proportion de chakra ajouter. Et une fois disparut, le médecin put se satisfaire lui même de sa réussite.


* Ok donc la dose de chakra c'est bon. *


Le shinobi avait compris qu'il avait réparti plus de chakra sur le haut de son corps que sur le bas et qu'en libérant le tout, il y avait eu un petit diffèrent sur la quantité, c'était une faute plutôt bête. Mais la technique était simple, en tout cas bien plus simple que le scalpel.


* Bon alors maintenant c'est parti pour le visage et la forme du corps ! *


Une fois les habits de l'étudiant disparut de Doufi, ce dernier reprit sa concentration et se prépara à se transformé, il avait parfaitement visualisé le visage et la forme du corps d'Oroken et penser pouvoir réussir sans trop de problème.

Un autre nuage de fumée, encore plus épais que les précèdent et qui envelopper plus de surface, puis le médecin réapparut avec ses habits mes entièrement transformé en Oroken, un peu plus mate peut être. Mais seul les cheveux que le Genin n'avait pas essayer de transformer manquer sur le corps de l'étudiant.

*Ou la j'ai rétrécit moi. *


Effectivement Oroken était un peu plus petit que Doufi et un changement de taille aussi brutal pouvais paraître bizarre, surtout pour les vêtements en fait.


[Doufi] " C'est bien pour le moment ? "

Il resté le moment de la transformation entière. Mais d'abord le Genin attendait la réponse de son "sensei".


24 points de stats de rab

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Lun 1 Jan - 21:16

En face d'Oroken se trouvait Oroken. Oui, situation plutôt étonnante et assez inattendue par l'étudiant. Il voyait donc pour la première fois, mis à part les cheveux, ce que regardaient les autres quand ils posaient le regard sur lui.

*En effet, mon apparence n'aide pas vraiment à ce que les gens me parlent. Ce n'est pas plus mal au final. Ca évite de cotoyer trop de boulets.*

L'étudiant délaissa la transformation qu'il avait pour revenir à son état normal. Il pouvait ainsi servir de model pour la correction des cheveux et cette peau un peu trop mâte. Il répondit avec cette même voix peu agréable.

[Oroken] Bien? Si tu parles de la ressemblance oui. Je me voyais moins foncé. Pour ce qui est du progrès je n'ai pas mon mot à dire. Mais comme la nature l'impose, tu as le même niveau que moi sur la transformation.

Il attendit que Doufi ait bien observé avant de reprendre son entraînement.

*Bon je dois finaliser le tout. Je sais toucher les partie superficielle et ma voix. Les main on ne s'en préoccupe pas trop, j'aurais tout le plaisir de mettre des gants dessus pour chaque transformation. Dans le pire des cas, je n'aurai qu'à changer la couleur de peau. Quoi que...*

Le jeune Konomura regarda ses main pendant qu'il décrivait le signe incantatoire.

*Henge... Mmm, les mains d'un enfant de 8 ans.
Henge! Si je fais comme ça je les vieillis...
Henge! Et maintenant j'ai les mains d'une femme...*


L'étudiant n'en finissait plus de changer ses mains. La encore, il affinait sa technique et apprenait à l'appliquer à une nouvelle partie du corps en regardant quels effets cela avait. Les volutes de fumées recouvraient l'air et disparaissaient à chaque fois. Il était assez dur de comprendre comment il s'y retrouvait.

*Bien. Après l'entraînement pour grimper aux arbres je maintiendrai le Henge le plus longtemps possible.*

Soudain Oroken se retourna et alla prendre son fuuma shuriken qu'il déplia. Il revint ensuite vers Doufi et se plaça face à un arbre.

*Si je dois adhérer en marchant dessus, ca veut dire que je dois faire migrer le chakra dans mes pieds. Commençons par ça. Je suis plus lourd qu'un cahier, beaucoup plus lourd.*

L'étudiant malaxa son chakra dans un état d'esprit le plus calme possible. Rien ne dérangeait autour et Doufi était occupé, c'était l'ideal. Pour s'aider encore il avait fermé les yeux. Lorsqu'il les ouvrit à nouveau il n'avait plus qu'un seul objectif, monter le plus haut possible.

Il se mit à courrir en direction de l'arbre et posa le pied dessus. il parcourut d'abord deux premiers mètres auxquels il ajouta deux autres.


*Maintien du chakra. Maintien du chakra. Allez je suis sur la bonne route.*

A l'approche du cinquième mètre, il fut emporté par sa détermination. Sous lui, l'arbre s'enfonça et se craquela. Comprenant à peine ce qu'il se passait, Oroken mit un grand coup de shuriken avec l'une des lames. Il fut ensuite éjecté, se rattrapa comme il put et retomba à côté de Doufi.

*C'est plus dur de le faire avec les pieds qu'avec les mains... Voilà pourquoi on nous demande directement cet exercice.*

MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   Mar 2 Jan - 12:33

* Déjà au même niveau que lui ! *

Doufi redevint lui même pour tenter une transformation parfaite d'Oroken, toujours sans les cheveux et les vêtements.
Et voilà le Genin repartit dans sa concentration près à continuer son entraînement.

Le médecin commencer a avoir l'habitude des nuages de fumée, d'ailleurs il venait d'en faire apparaître un nouveau. Puis cette fois-ci il en ressortit avec un corps absolument identique a celui de l'étudiant.

* Cool, maintenant il me reste plus que la transformation complète, alors je commence par quoi ? Le corps et les cheveux, le corps et les vêtements ou les vêtements et les cheveux ? Je pense que je vais commencer par le corps et les cheveux. *


Oroken était lui aussi en train de s'entraîiner au Henge, sur ses mains.

Le médecin, lui, était redevenus lui même et se préparer à la transformation du corps complet d'Oroken, cheveux y compris. Il ne manquerait que les vêtements.

Et voilà un nouveau nuage de fumée pour un nouvel exercice, le Genin ressortit avec de nouveaux cheveux, un nouveau visage et un nouveau corps. Pas vraiment c'eux de l'étudiant, mais pas loin. Les cheveux étaient trop clairs ainsi que les yeux, par contre il avait donné au moins une tête et demi de plus a Oroken.

* Bon reste à revoir, les cheveux, la taille et les yeux. *


Et le Genin continua son entraînement jusqu'à ce que la transformation soit parfaitement identique à l'étudiant.
Il dut s'entraîner pendant seulement une dizaine de minutes puis enchaîna avec la transformation complète.
Bizarrement il réussi du premier coup. Puis il retenta encore plusieurs fois pour vérifier que c'était bien un coup de chance, mais non il avait finalement réussi le jutsu.


* GÉNIAL, j'ai réussi ! *


Il se tourna et aperçut Oroken foncer en direction d'un arbre assez haut.
Ce dernier monta sur quelques mètres puis fit un magnifique saut arrière et retomba à côté de Doufi.

[Doufi] " Franchement c'était pas mal pour un premier essai. Mais tu devrais concentrer le plus de chakra possible sous la plante de tes pieds, bien sûr il faut en faire circuler partout dans son corps, le plus dur c'est dans faire circuler tout le temps où tu grimpe. Regarde ! "

Le Genin se dirigea vers l'arbre et entama son ascension. Il monta en marchant lentement en faisant bien attention à laisser son chakra apparaître autour de son corps, au endroit où il y en avait besoin pour monter.


24 points de stats de rab
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aire d'entrainement   

Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aire d'entrainement "Tokkun" de Raidan
» Aire d'entrainement
» Aire d'entrainement d'Asuna.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-