Partagez | 
 

 Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

MessageSujet: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Ven 1 Déc - 14:40

Quelques jours après la nomination de Shiryu au rang de Génin, l’administration de Kumo avait déjà besoin de lui ainsi que de Shikano. Un courrier leur avait été envoyé respectivement chez eux, leur conviant un rendez-vous avec un homme dans le palais du Raikage.

Une fois la fine équipe réunit devant le bureau de l’homme, celui-ci invita les deux recrues à s’asseoir. Il était assez vieux mais néanmoins dégageait un charisme assez impressionnant.


« Bonjour les enfants ! Nous avons besoin de deux Génin pour complémenter notre plan. Je vous explique.»

L’homme sortit un rouleau parmi le tas de paperasse qu’il y avait sur son bureau et commença à lire :

« Shiryu Uchiha et le dénommé Shikano devront se rendre dans la ville portuaire de Arakas où un agent secret, infiltré dans un groupe de contrebandiers, leurs donneront le lieu exact d’une vente d’armes illégale. Afin de ne pas briser sa couverture, vous devrez juste vous rendre sur les lieux et vérifier que la cargaison est bien à l’endroit indiqué. Une fois cela fait, il ne vous restera plus qu’à avertir les forces d’interventions rapide du jour et de l’endroit où aura lieu le marché. Cette mission est de rang D et ne comporte aucun risque si vous faites ce qui vient d’être dit. Il est inutile de dire que vous devez réussir pour ne pas faire échouer la couverture de notre agent. »

L’homme referma le rouleau et regarda d’un air méfiant les deux recrues.

« Voici, un résumé de votre mission ainsi que les coordonnées de notre groupe d'intervention. Une fois que vous en aurez pris note, brûlez-le. »

Le vieil homme tendit un rouleau.

« Messieurs je vous souhaite bonne chance ! »

Mission Rang D : Stock au Dock.

Membres : Shikano et Shiryu.

Objectifs :

-Se rendre sur place le plus rapidement possible.

-Prendre contact avec l’agent secret sans briser sa couverture.

-Vérifier le lieu de la cargaison.

-Remettre les directives au GIR ( groupe d’intervention rapide).

La mission était simple en elle-même. Il devait juste de servir d’intermédiaire entre l’agent infiltré et les forces d’attaque afin de faire tomber cet organisme. Mais chaque plan a ses aléas…

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Ven 1 Déc - 19:50

C'était avec l'arrivée du facteur que le barbare sauta de son lit . Le jeune homme lui avait apporté une lettre avec une recommandation de genre urgente . Une fois le facteur éloigné , Shikano se dépêcha de l'ouvrir , et y tira un papier proprement écrit à l'ordinateur avec la signature du Raikage à la fin .
En effet , il était convoqué au temple du kage pour une nouvelle mission qu'il lui a été assigné . Il coinca la lettre entre ses lèvres , le temps d'enfiler sa tenue ninja , et quitta sa demeure .
Il arriva , après quelques minutes de marche sous la pluie kuméenne , dans une des salles du temple . Dans la lettre , on avait clairement préciser qu'un shinobi l'accompagnerait , et que ce serait le nouveau genin de Kumo , Shiryu Uchiwa .


* Shiryu Uchiwa , genin de Kumo ? *

Se demanda t-il , avant de faire un pas dans la salle . Un vieil homme assis sur une chaîse releva la tête rapidement , et se leva en voyant Shikano arriver
.

" Votre coéquipier n'est pas là ? "

" Non , mais je ne pense pas qu'il va tarder ... "

Répondit le taijutseur , en se retournant pour voir l'aveugle devant la porte d'entrée . Puis il se retourna vers le vieil homme qui tendit un parchemin vers les deux genins kuméens .
Shikano tira le rouleau , jetta un coup d'oeil , et reposa le parchemin sur le bureau .


" Il serait , je pense , nécessaire d'expliquer les objectifs et les coordonnées à l'oral . "

Dit le barbare d'une voix grave , en se retournant vers l'Uchiwa . Il expliqua par des gestes que Shiryu était aveugle , et qu'il ne pourra prendre connaissance des objectifs en touchant un papier .
Le vieil homme montra d'un signe de la tête qu'il avait compris , et commenca à expliquer le but de la mission .


" Vous devez vous rendre dans la ville portuaire de Arakas no kuni pour un point essentiel de l'objectif , qui est d'empêcher la vente d'armes illégale qui va se produire bientôt . Nous avons déjà envoyé un agent secret qui s'est infiltré sans problème dans le groupe de contrebandiers . Votre mission consistera à jouer les intermédiaires entre cet agent et les forces d'intervention , sans briser la couverture de notre shinobi au risque de faire échouer la mission . Donc , votre mission est de rang D , et il n'y aura pas de dangers si vous faites ce qui vous a été prescrit . Vous informerez les groupes d'intervention sur la date et l'heure du marché . "

Puis il s'arrêta un moment , le temps d'aspirer une nouvelle bouffé d'oxygène .

" Autant vous dire qu'il n'est pas nécessaire de vous rappeler que si votre mission est un échec , la vraie mission sera un échec . "

Dit-il , avant de brûler la feuille devant les deux shinobis kuméens . Puis , il leurs souhaita bonne chance , avant de leurs annoncer que leur mission débutait ce jour-même .
Shikano salua le vieil homme , et attrapa Shiryu de sa main avant de le tirer rapidement en dehors du temple . Puis , une foix à l'extérieure , il lui demanda de l'écouter attentivement pour faire une stratégie de mission
.

" Shiryu , écoutes moi attentivement ! A partir de maintenant , tu vas oublier tous les malheurs que j'ai pu te faire . Et la seule chose que je demanderais à plusieurs reprises est que ne fait pas dépasser par les émotions d'être un genin . Normalement , cette mission se passera bien . Mais une seule erreur de notre part , et nous pouvons causer des catastrophes , allant de faire échouer la mission à perdre nos vies . "

Puis , il respira un moment , le temps de regarder autour de lui pour voir les âmes passagères qui seraient témoins de cette conversation . Ensuite , il s'empressa de reprendre la conversation .

" La seule stratégie de combat qui peut marcher presque à tous les coups est celle-ci : tu paralyses , je neutralise . "

Puis , il jetta une fois de plus un coup d'oeil au parchemin qui résumait la mission , avant de la brûler à l'aide de quelques étincelles de chakra . Puis , il prononca quelques paroles à l'aveugle à travers la fumée produite par le papier brûlant .

" Si tout est bon , on y va ! "

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Ven 1 Déc - 21:42

Shiryu avait fraichement été promus genin et déjà il recevait une lettre urgente pour l’informer d’une mission. Cela étonna l’aveugle, nommer un genin pour une mission n’était pas étonnant, mais directement comme ça, deux jours après ça nomination, c’était étonnant. Il eut la chance que les dirigeants pensent à mettre la lettre en braille, pour aider le genin à comprendre et surtout pour qu’il soit à disposition pour la mission. Il était encore tôt et Shiryu n’était qu’en Kimono.

Il enfila son armure et par dessus de nouveau vêtement acheté la veille. Il mit ses shuriken dans sa pochette puis utilisa une des fonctions de son bâton. Un système permettant de dessouder les parties de l’arme uniquement relié par une fine chaine. Sous cette forme, il pouvait le ranger aisément… Il put après une bonne minute, réussir à plier l’arme sur elle même pour qu’elle passe sur une des pochettes qui se trouvaient sur son pantalon.


« Bon. La mission m’attend !! »

Arrivé à la salle, il put constater que Shikano était déjà dans la salle. Le barbare de Kumo avait surement du demander à se qu’on explique la mission par oral pour l’aveugle. C’était gentil de la part. Surtout quand on sait qu’habituellement le barbare ferait plutôt le contraire en raison de la rivalité entre les deux ninjas. Mais ça prouvait qu’il avait mûri depuis le combat.

[Vieil homme]
" Vous devez vous rendre dans la ville portuaire de Arakas no kuni pour un point essentiel de l’objectif, qui est d'empêcher la vente d'armes illégale qui va se produire bientôt. Nous avons déjà envoyé un agent secret qui s'est infiltré sans problème dans le groupe de contrebandiers. Votre mission consistera à jouer les intermédiaires entre cet agent et les forces d’intervention, sans briser la couverture de notre shinobi au risque de faire échouer la mission. Donc, votre mission est de rang D, et il n'y aura pas de dangers si vous faites ce qui vous a été prescrit. Vous informerez les groupes d'intervention sur la date et l'heure du marché. "

Puis il s'arrêta un moment, le temps d'aspirer une nouvelle bouffé d’oxygène.

[Vieil homme]
" Autant vous dire qu'il n'est pas nécessaire de vous rappeler que si votre mission est un échec, la vraie mission sera un échec. "

Il lança le rouleau dans les airs et le brula ave un petit katon. Ce vieil homme devait surement être un ninja d’antan. Puis après que le rouleau est entièrement brulé, Shikano demanda à Shiryu une discutions privé. Ils s’éloignèrent donc du temple pour entamer la discutions. Le barbare explique que malgré tout leur différent, avant que cette mission ne devienne un règlement de compte, il fallait qu’ils la mènent à bien pour rester en vie jusqu’au bout…

« Je n’ai de toute façon plus de raison de te combattre pour l’instant. J’ai réussit dans l’arène, ça me suffis, mais pour le moment, j’espère juste mener à bien notre première mission, mais aussi rentrer en un seul morceau chez moi. »

Il reprit son souffle. Laissant à Shikano le temps d’expliquer se qui était pour lui la meilleure attaque possible. Paralysie, puis frappe titanesque du barbare, bien sur en compagnie de clone pour frapper plusieurs coups à la fois et tous plus fort les un que les autres. Puis l’aveugle continua son discourt.

« Au fait, sais tu qui va nous accompagner pour la mission et surtout si nous allons former une équipe proprement dite ou rester dans nos équipe individuelle mais faire des missions ensemble ? »

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Sam 2 Déc - 19:19

" Je n’ai de toute façon plus de raison de te combattre pour l’instant. J’ai réussit dans l’arène, ça me suffis, mais pour le moment, j’espère juste mener à bien notre première mission, mais aussi rentrer en un seul morceau chez moi. "

C'est ce que répondit Shiryu à Shikano avant d'aspirer une nouvelle bouffé d'air .


" Au fait, sais tu qui va nous accompagner pour la mission et surtout si nous allons former une équipe proprement dite ou rester dans nos équipe individuelle mais faire des missions ensemble ? "


Lanca t-il une dernière fois au barbare , avant de lui laisser la parole .

" Non , je n'en ai aucune idée . Mais , je pense qu'ils vont nous mettre dans une même équipe , une équipe de genin . "

Dit-il d'une voix froide et sérieuse . Puis , il regarda une fois de plus sa montre . Il fallait partir maintenant . Shikano accelera son mouvement en sautant d'un bod sur un arbre , puis il chevaucha toute la fôret à grande vitesse , tout en lancant à l'aveugle quelques paroles à haute voix .

" Nous devons nous dépêcher , même si nous avons un temps illimité . Au fait , économises tes projectiles et ton chakra . Car , ton seul facteur important est ton chakra , et je ne pense pas que ca soit nécessaire de te rappeler que sans chakra , tu n'es rien . "

Puis , il continua sa course , laissant toujours un écart d'avance entre son buste et celui de l'Uchiwa qui peinait à suivre . Bien qu'il soit en pleine convalescence , le barbare partait à une très grande vitesse .
Pensant au succès de la mission , il ne cessait de regarder autour de lui , car il était maintenant en dehors de Kumo , dans la fôret interdite . Tout pouvait leur arriver ici , et Shikano ne voulait pas se faire neutraliser par surprise .


" Fais bien attention , Shiryu ... "


Dit-il , avant de se retourner pour de bon devant lui , voulant quitter la fôret le plus vite possible .
Après quelques minutes de course , les deux shinobis quittèrent enfin la fôret , et se retrouvèrent devant un chemin qui était assez étroit , bordé par quelques montagnes rocheuses . Un panneau annoncant un risque d'éboulement était planté à l'entrée de la route .


* Nous devons rester silencieux ... *

Se dit-il , sans se soucier de ce que Shiryu pourrait faire . Pour le barbare , seul la réussite de la mission comptait maintenant . Sa vie et celles des autres ne l'interessaient pas . Il se comportait comme une vraie machine de guerre , programmée pour les missions .
D'un côté , il avait raison de se soucier de la réussite , car , l'échec des deux genins marquerait l'échec de la mission en elle-même . Dans ce cas , il devait aussi surveiller Shiryu qui venait à peine d'être promue genin , mais il n'en trouvait pas l'utilité , pensant qu'il pouvait se débrouiller seul .
Le chemin qui menait à la sortie du pays était assez longue . Néanmoins , les deux genins prirent la précaution de marcher lentement , en pensant à rester silencieux .
Le barbare marchait les mains dans les poches , en jetant un coup d'oeil autour de lui dès qu'il pouvait . Et à chaque fois , tout ce qu'il pouvait voir fût les rochers qui étaient en très grande hauteur .
Au fur et à mesure que les deux genins marchaient , la température baissait . C'était un facteur normal , car Kumo était prêt du pays des neiges . De plus , le saison d'hiver approchait de jour en jour .
Voyant que trop de silence le gênait , Shikano réalisa une conversation avec le genjutseur .


" Shiryu , concernant les équipes , j'ai été informé pour nos cas . Puisque nous sommes genins , nous sommes soumis à un autre régime que d'habitude . On n'a pas d'équipe , nous sommes en liberté totale dans le village , donc logiquement , nous pouvons choisir le sensei de notre choix pour l'apprentissage de jutsu . "

Dit le barbare à l'aveugle qui écoutait attentivement . Puis , il rejeta l'air qu'il venait d'aspirer , et reprît son discours .


" Je pense que nous allons être envoyés pour de nombreux missions assez banales comme celle-ci , pour ne pas troubler le long travail quotidien des jounins . "

Puis , il se retourna , visant de son regard la sortie qui se montrait petit à petit .

" Dans tous les cas , on est seul , et ca montre qu'on est genin ! "

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Sam 2 Déc - 20:42

Après que Shiryu ai posé sa question, un temps d’arrêt se mit en place avant que Shikano prenne la peine de répondre à sa question. D’après lui ils le mettraient dans une même équipe. C’était prévisible, mais un groupe de deux shinobi est trop vulnérable. Malgré les compléments qu’apportaient le taijutsu au genjutsu et inversement… C’était une mission de rang D, donc pas d’adversaire ou simplement de faible guerrier. Mais ça voulait aussi dire que les étudiants de Kumo étaient tous mobilisé dans des groupes de 4-5 personnes, laissant les équipes comme celle de Shiryu qui ne se composait que de 3 membres, très faible.

A la fin de sa réflexion, le barbare se mit en marche sans même une parole. Il était temps de commencer la mission. Arakas, la ville où ils devaient se rendre. Un nom inconnu au fraichement nommé genin. Pendant leur marche, il sortit un parchemin sur les contrées de Kumo. Par chance, Arakas était le troisième nom. C’était une ville à l’est de Kumo situé près du pays de la neige et en bordure de la mer. Normale pour une ville portuaire, mais cela impliquait peut-être qu’il pourrait y avoir d’autres shinobi de rang genin dans le camp adverse, sachant que Kiri et pays de la neige possédaient eux aussi leur propre village caché. C’est alors qu’en plein milieu de la forêt qui bordait Kumo, le barbare lança à l’aveugle.


[Shikano]
« Nous devons nous dépêcher, même si nous avons un temps illimité. Au fait, économises tes projectiles et ton chakra. Car, ton seul facteur important est ton chakra, et je ne pense pas que ca soit nécessaire de te rappeler que sans chakra, tu n'es rien. »

Tout en continuant leur courses, où d’ailleurs Shikano était à plusieurs dizaines de mètres de Shiryu, comme pour l’éviter, mais aussi dut au fait que sa vitesse naturelle était plutôt grande. L’aveugle inspira une bouffé d’air puis répondit au genin.

« Je le sais bien. D’ailleurs, je voulais passer à l’armurerie pour acheter quelques armes et renforcer mon armure… Je ferais ça à la fin de la mission pour l’auto-féliciter de notre réussite, car je crois qu’à nous deux nous pourrons tout de même réussir à aller jusqu’à Arakas sans trop de problème… »

C’est alors qu’ils quittèrent la lisière de la forêt pour entrer dans le secteur le plus dangereux qui entourait Kumo. La forêt interdite, c’était ici que se réfugiaient la plupart des créatures dangereuses telles les sangsues volantes ou les loups, qui était heureusement partit se réfugier dans la partie sur du pays pour plus de chaleur. Après dix bonnes minutes de marches, les deux genin atteignirent enfin la vallée rocheuse de Kumo.

*Nous entrons dans la vallée… Si nous passons par le chemin habituel pour Arakas, d’ici deux heures on est loin de cette zone d’éboulement et surtout, il ne nous restera que une cinquantaine de kilomètres à parcourir… Dire que c’est un petit état, j’ose même pas imaginer se que doivent être ce genre de mission à Suna. Des centaines de kilomètres de marches…*
Après la première heure et demi, Shiryu commençait à se lasser de ce silence continu, et Shikano, le remarquant décida d’amorcer une conversation avec l’aveugle. Il lui expliqua qu’étant donné la liberté donné au genin et le fait que les Junin aient été assigné spécialement à des étudiant, ils ne faisaient plus vraiment partit d’une équipe, mais aussi qu’il pouvait apprendre leur technique avec l’enseignant qu’il leur semblait.

Une bonne directive de la par des dirigeant de Kumo pensa Shiryu qui continuait d’écouter Shikano. Ce dernier lui dit que ça devait aussi être pour ne pas déranger les Junin avec des missions banales qu’ils avaient été envoyé tout les deux. Pour lui, ça montrait bien que lui et l’aveugle étaient des genin. La sortie commençait déjà à apparaître au loin. Ils étaient partit à midi. Il devait donc être vers les quatre heures de l’après-midi. Ils s’arrêteraient vers les 10 heures, le lendemain, ils repartent à 8 heures et à cette vitesse, en trois jours, ils pourraient atteindre le village.


« Dis moi, pense tu que se sont de simple ouvrier ou des ninjas qui garde la livraison ? Car si se sont des ninja de rang supérieur, il faudra être discret et ne pas attirer l’attention, et un aveugle et une grosse baraque comme toi portant des bandeau ninja, ça attire l’attention… »

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 13:32

[Shiryu]
" Dis moi, pense tu que se sont de simple ouvrier ou des ninjas qui garde la livraison ? Car si se sont des ninja de rang supérieur, il faudra être discret et ne pas attirer l’attention, et un aveugle et une grosse baraque comme toi portant des bandeau ninja, ça attire l’attention … "

Shikano écoutait l'aveugle qui avait presque raison .

" Je ne pense pas que ce soit des ninjas , sinon , ce serait une mission de rang C voir B . D'après l'agent infiltré , ce ne sont que des simples ouvriers pour la cargaison . "

Puis , il aspira une fois de plus une bouffé d'air , et continua son récit .

" Mais , tu n'as pas tout à fait tort . Nous devons penser aussi à la solidarité de l'agent infiltré . Nous n'avons aucune information sur lui , à part une photo . Peut être qu'il a déjà trahi son village pour gagner de l'argent . Donc , dans tous les cas , nous devons rester sur nos gardes , et réfléchir à toutes les situations possibles . "

Dit-il , avant d'apercevoir qu'il avait quitté le chemin rocheux , et qu'il était maintenant en dehors du pays . Le froid règnait sur ce pôle , mais les deux genins étaient sans doute habitués à ce genre de situation .
Ils arrivèrent vers la nuit devant un panneau annoncant Arakas no kuni à quelques kilomètres .
Maintenant , une question tracassait Shikano : Fallait-il continuer , ou se reposer ? Pour lui , continuer n'était pas un problème , il avait déjà récupéré sa vitalité perdue contre Shiryu .
Mais , il y avait aussi Shiryu , qui était assez fatigué , sa fatigue se faisait voir par la respiration intense qu'il faisait . Néanmoins , l'aveugle récupéra vite , et continua le chemin , croyant Shikano partit .


* On devrait continuer dans ce cas ... *

Se dit le barbare avant de lancer quelques paroles à Shiryu .

" Shiryu , enleves ton bandeau , comme tu l'as dis , nous attirons trop l'attention . Je voudrais même te dire qu'il faut le rayer , pour se faire passer pour des déserteurs , mais , nous pouvons avoir quelques problèmes majeurs sur notre route . "

Il retira son bandeau qu'il utilisait comme ceinture pour sa tenue , et l'enfonca dans sa poche . L'Uchiwa fit de même , et réalisa un signe du pouce pour dire qu'il pouvait continuer .
Shikano se retourna rapidement , et continua son chemin en marchant cette fois-ci , pour ne pas trop attirer l'attention par le bruit .
Les deux kuméens marchèrent toute la nuit , se rapprochant de plus en plus de la source de lumière qui devait surement être Arakas . La mer n'était qu'à quelques centaines de mètres des deux genins , ce qui signifie que le village suivant ne pouvait qu'être Arakas .


* Pensons tranquillement à notre stratégie ... Si nous devons faire face à des ninjas , il y aura deux cas : s'enfuir hors du village et retourner à Kumo si ce sont des Jounins , se battre et neutraliser l'adversaire s'ils sont Chuunins ou Genins . Maintenant , si ce ne sont que des ouvriers , nous jouerons les voyageurs . *

Puis , il jetta un coup d'oeil autour de lui en aspirant un nouveau volume d'oxygène .

* De toutes façons , les groupes d'interventions seront là ... *

" Shiryu , nous arrivons à Arakas , prépares-toi . "

Dit le barbare à l'aveugle , voyant l'entrée du village illuminée par une grosse quantité de lumière . Un panneau assez grand et large de quelques mètres affichait le nom de la ville portuaire en toutes lettres .

" Arakas : Bienvenue à la ville portuaire "

* Pour l'instant , tout se passe comme prévu , espèrons que la mission se passera ainsi par la suite ... *

Se dit-il , avant de tourner son regard vers la ville , où encore pas mal de restaurants et bars étaient ouverts . D'un coup d'oeil , on pouvait voir que la ville n'avait pas de forces millitaires . Aucuns gardes ne bloquaient l'entrée . Certes , il n'en avait pas besoin , car d'après les livres , c'est une ville qui vit dans la paix .

* Maintenant , le plus dur reste à trouver l'agent ... Essayons les bars . *


Shikano qui venait de traverser l'entrée du village , se dirigea vers un des bars en annoncant qu'il allait se reposer quelques heures ici . Il se placa sur une chaise en compagnie de l'aveugle , et un barman s'empressa de les rejoindre .

" S'il vous plait ... "

" Deux verres d'eau . "

Lanca Shikano d'une voix froide comme d'habitude . Le barman courut vers une bouteille d'eau , et sortit deux verres pour les remplir du liquide . Puis , il ramena les verres , et dit :

" Cela vous fait 5 £ . "

Shikano sortit un billet de 5 £ de sa poche , tout en buvant son verre d'eau . Puis , une fois son rafraîchissement terminé , il tendit le billet avant de jeter un coup d'oeil , et s'éloigner du bar . L'agent n'était pas là , et malheuresement pour les deux genins , la ville était assez vaste .

[ - 5 £ ]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 16:39

[Shikano]
" Je ne pense pas que ce soit des ninjas, sinon, ce serait une mission de rang C voir B. D'après l'agent infiltré, ce ne sont que des simples ouvriers pour la cargaison.
Mais, tu n'as pas tout à fait tort. Nous devons penser aussi à la solidarité de l'agent infiltré. Nous n'avons aucune information sur lui, à part une photo. Peut être qu'il a déjà trahi son village pour gagner de l’argent. Donc, dans tous les cas, nous devons rester sur nos gardes, et réfléchir à toutes les situations possibles. "


Shiryu écouta sans perdre une miette les paroles de Shikano. Malgré le fait qu’il ne l’aimait pas particulièrement, il avait tout de même de l’expérience en mission…

« S’il avait vraiment trahis Kumo, nous n’aurions pas envoyé de simple genin. Il faut certes se préparer au pire, mais je pense que cet homme ne sera pas attiré par de stupides armes. Surtout si on compare se qu’l gagne à nous trahir face à se qu’il gagne en étant jounin… »

La réponse de Shikano n’étonna guère Shiryu. A vrai dire, il pensait exactement la même chose. C’était rare que le Taijutsuteur et le Genjutsuteur soient sur la même longueur d’onde, mais cela pouvait bien arriver à l’occasion. Au moment où Shikano termina sa phrase, un panneau se fit voir au loin. Il disait que la zone rocheuse était terminée.
Tant mieux, une telle zone n’était pas l’idéal dans les déplacements en groupe. En plus, ce risque d’éboulement était des plus gênants… Il faisait de plus en plus froid, si les genin avait été en plein automne, ils auraient sans doute du s’arrêter pour faire un bon feu, mais la froid était tout de même supportable à ce niveau.

L’aveugle mit sa capuche sur sa tête pour ne pas avoir trop froid aux oreilles et continua à avancer en silence. Ils arrivèrent bientôt face à un panneau qui montrait la ville à une vingtaines de kilomètre. En deux heures tout au plus ils pouvaient y arrivé. Ils passèrent dans une immense vallée qui s’étendait au loin.
Les rares montagnes visibles délimitaient les pays de la neige avec les autres. C’est alors que le barbare demanda à Shiryu d’enlever son bandeau. Il le retira puis en le rangeant dans son sac, ce dernier sortit la carte et la montra à Shikano.


« On vient de sortir du chemin. On est donc dans cette immense vallée. Il nous reste plus de 15 kilomètres à parcourir. J’ai réfléchis et je pense qu’on ferait mieux d’emprunter le chemin qui passe par l’ouest. Si on passe par la partie est du village, on arrivera directement au dock et on sera non seulement perdu, mais en plus proie à un piège. »

Shiryu s’arrêta de parler pour expirer le peu d’air restant dans ses poumons puis inspira à nouveau de l’oxygène pour continuer sa phrase.

« On a marché longtemps et mes muscles commencent à rouiller… Passons par la porte ouest, la place commerçante, où nous passerons la nuit. C’est le moyen le plus sur pour être en forme pour commencer les recherche des demain… »

Le barbare semblait contrarier par cette alternative. Il pouvait surement passer sans problème la nuit grâce à sa résistance. Mais Shiryu, lui, commençait à sentir la fatigue et le fait d’avoir dut le lever à quatre heures pour faire taire Sieg qui dormait avec l’équipe Shosuki, ne le mettait pas en grande forme.

*Je rentre et je fais la peau à ce chien…*

Après une courte pause durant laquelle les deux shinobis prirent bien soin ne laisser rien qui pourrait les identifier comme ninja de Kumo, ils continuèrent leur chemin. C’est à vingt-deux heures qu’ils arrivèrent enfin à quelques centaines de mètre du village. La période de fête approchant, il y avait plein de décorations, des lampadaires en forme d’étoile, et des tarifs bien réduit dans les restaurants, mais surtout les hôtels. 10£ la nuit pour une chambre simple, 25£ la chambre double. Les deux shinobis entrèrent finalement dans la file portuaire.

* On y est… La ville semble immense, on risque de passer un moment ici… *

Aucun garde ne gardait l’entrée. Normale pour un pays qui vivait en pays. Mais quelque chose chagrinait Shiryu. Des magasins d’armes, qui auraient du faire faillite depuis longtemps. Cela signifiait donc que malgré que le pays soit en pays, il devait y avoir de multiples conflits dans la ville…
Les deux genin s’asseyaient à une table d’un bar quelconque où Shikano commanda deux verres d’eau pour 5£, ce qui prouvait tout de même que les tarifs étaient plutôt élevés dans la ville.


« Merci… Je te rembourserais en fin de mission… »

Le barbare ne répondit même pas. Il buvait son verre d’eau tout en observant la foule, cherchant du regard quelqu’un qui ressemblait à l’homme de la photo. Shiryu ingurgita son verre à la suite de Shikano. Les deux genin se levèrent puis Shiryu demanda à Shikano.

« Bon… La vile se divise en quatre secteur. ABCD, respectivement nord, sud est et ouest. La cargaison est dans la partie nord, au niveau du port. On est dans la zone marchande, celle de l’ouest. Il doit donc surement se trouver au sud où à l’ouest. Je te laisse le choix de quoi faire. »

*J’espère seulement que tu tomberas sur le bon secteur du premier coup, moi j’commence à avoir envi de dormir…*

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 18:17

" Bon… La vile se divise en quatre secteur. A,B,C et D, respectivement nord, sud, est et ouest. La cargaison est dans la partie nord, au niveau du port. On est dans la zone marchande, celle de l’ouest. Il doit donc surement se trouver au sud où à l’ouest. Je te laisse le choix de quoi faire . "

Dit l'aveugle , dormant à moitié debout . La fatigue l'avait emporté , ce qui était tout le contraire de Shikano . Le taijutseur pouvait encore enquêter quelques heures , mais , la résistance physique des deux genins n'était pas au même seuil . Tout ce que le barbare pouvait conseiller à l'Uchiwa était d'aller dormir en réservant une chambre d'hôtel .
Le genjutseur s'épaula contre un mur , en attendant la réponse du barbare .


" Tu vas dormir , car , demain , tu dois être en pleine forme . "


Lui dit le barbare , tout en tendant un billet de 50 £ et lui dicter le chemin de l'hôtel . Puis , il jetta un coup d'oeil autour de lui en reprenant la parole .

[ -50 £ ]

" Quant à moi , je vais continuer l'enquête . "

Dit-il , avant d'envoyer le kuméen . Puis , une fois Shiryu éloigné , il se retourna , et se mit à explorer la ville . Il n'y avait pas une boutique fermée . Tous étaient illuminées de tous les côtés , et essayez d'attirer l'attention du client . Tout le monde essayait de gagner son pain .
Après quelques minutes de marche , le genin arriva devant une boutique d'armes qui était remplie de clients bloquants la rue principale du secteur .


* Pourquoi autant de monde dans une boutique d'armes , alors que la paix règne en ces lieux ? *

Le taijutseur décida de jeter un coup d'oeil , trouvant toute cette histoire bizarre .
Il dût bousculer beaucoup de gens pour enfin arriver à l'intérieur de la boutique . Il ne pût s'empêcher de sortir son expression d'étonnement sur son visage . En effet , une grande affiche annoncait une promotion qui venait de choquer le barbare .


* Une arme achetée .......... Deux armes offertes ?!? Et tout ca pour une liquidation totale ? *

Puis , il croisa les bras , tout en regardant les clients se battre pour quelques morceaux de métal .

* Tout ça est bizarre ... On est envoyé en mission pour empêcher la vente d'armes clandestine , et je tombe sur une armurerie qui va bientôt faire faillite ... *

Puis , il réfléchît dans sa tête , pensant toujours si les deux facteurs se complétaient bien , puis , il redevînt froid et sérieu , avant de se retourner vers la sortie du magasin .

* Bingo ! *

Se dit-il . Il s'empressa de s'épauler sur un mur , tout en regardant les personnes qui sortaient de la boutique le dos plié par le poids des armes .
S'ennuyant d'attendre comme ca sans agir , il quitta les lieux , et , s'aventura dans les autres rues de la ville . Malheuresement pour lui , rien de bon ne se présentait devant le barbare .
Il avait visiter tous les bars , tous les restaurants , toutes les boîtes , mais rien , même pas une indice . Seulement cette boutique qu'il revoyait à chaque tour du secteur .
Heuresement pour lui , un bar se trouvait juste en face de la boutique , et il pouvait facilement voir tout ce qu'il pouvait se passer .
Pour ne pas attirer l'attention , il prenait son temps pour boire sa commande , et il buvait à chaque fois une boisson différente de celle de la précédente .
Il jetta un coup d'oeil à sa montre qui affichait trois heures du matin . La boutique d'amurerie ferma enfin avec l'entrée de quelques personnes . Le bar-man annonca qu'il allait fermé , et le barbare en profitta par la même occasion à lui poser une question .


" Excusez moi , puis-je vous poser une question ? Pourquoi la boutique d'armurerie fait faillite , alors qu'elle a l'air de bien marcher en ce moment ? "

* Je dois rejoindre Shiryu au plus vite ... *

[ - 50 £ pour les boissons ]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 18:56

Le bar était sur le point fermé et le barman rempilait déjà ces verres. Shikano décida d’aller le voir et de lui parler :

* Qu’est-ce qui me veut celui-là ? S’il a pas d’argent pour payer sa commande ça va chauffer *

Shikano lui jeta un billet de 50£ sur lequel le barman se jeta presque dessus.

¤Shikano¤
« Excusez moi, puis-je vous poser une question ? Pourquoi la boutique d'armurerie fait faillite,
alors qu'elle a l'air de bien marcher en ce moment ? »


Le barman le regarda longuement puis tourna la tête vers la boutique d’en face. Il lança d’une voix particulière :

¤Barman¤
« Vous m’en posez de ses questions! Je ne savais pas qu’elle était sur le point de fermer… Vous savez avec tous les clients que j’ai en période de fête, je n’ai pas vraiment le temps de surveiller ce qui se passe en face ! Maintenant si vous voulez bien sortir, je dois fermer ! »

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 20:10

" Vous m’en posez de ses questions! Je ne savais pas qu’elle était sur le point de fermer… Vous savez avec tous les clients que j’ai en période de fête, je n’ai pas vraiment le temps de surveiller ce qui se passe en face ! Maintenant si vous voulez bien sortir, je dois fermer ! "

* Quelle irrespectueux ... Bon , je ne dois pas trop attirer l'attention ... *

" Excusez-moi , au revoir ! "

Dit-il , tout en serrant ses dents et ses poings pour rester calme . Un peu de bruit , et son camouflage serait brûlé .
Il quitta le bar lentement , avant d'accelerer son pas avec le bruit d'un claquement de porte tout en fixant l'armurerie du coin de son oeil . Il jetta un coup d'oeil sur sa montre qui affichait maintenant quatres heures du matin , et il s'éloigna de ce lieu en prenant la direction de son hôtel , pour informer l'aveugle Shiryu des choses qu'il venait de voir .


* Si je repense à tout ce que j'ai vu , j'en arrive à beaucoup de conclusion ... Nous nous rapprochons du but !*

Se dit le barbare , tout en regardant l'hôtel qu'il approchait de plus en plus .
Tous les urbains de la ville le regardait d'un air bizarre , le connaissant point . A vrai dire , le taijutseur était gêné par ces regards , et rentra dans une rue assez étroite .
Puis , de là , il bondît de toit en toit , chevauchant les maisons silencieusement , pour enfin arriver à l'hôtel .


* Je n'ai aucune envie de dormir , mais , je dois quand même me reposer ... *

Se dit-il , avant d'être accompagné d'une cloche qui retentit à son entrée dans le bâtiment .
A l'accueil , seulement une jeune mademoiselle se trouvait là pour aider les gens . Quant à l'hôtel , il était assez beau pour dire luxieux .


* J'espère au moins que ce n'est pas trop chère ... *

Dit-il , avant de se rapprocher du stand d'accueil .

" Bonjour , puis-je vous aider ? "


Lanca la jeune fille d'une voix douce et rechauffante . Néanmoins , Shikano réussît à garder son air froid et sérieu .

" Je voudrais savoir le numéro de ma chambre , qui a déjà été reservé par une personne nommée Shiryu . "

Dit le barbare . La jeune dame s'empressa de sortir une clé de couleur argenté , où un numéro était déjà inscrit en grandes chiffres .
Shikano tira doucement la clé tout en remerciant d'un geste de la tête , puis monta dans la salle numéro 647 , c'est-à-dire , la chambre 47 au sixième étage .


* Sacré Shiryu , il m'offre déjà un entraînement en me faisant monter six étages ... *

Se dit-il , tout en montant les escaliers au pas de courses . Puis , une fois arrivée à l'étage voulue , où le silence et la chaleur règnaient , Shikano passa devant toutes les portes une par une , tout en regardant d'un coup d'oeil les numéros de portes .
Il arriva enfin devant une porte en couleur bois , et l'ouvrît en enfoncant la clé avant de la tourner fortement dans la serrure .
Sa première vue fît un lit qui n'était pas fait , un bruit d'eau coullante se logea dans l'oreille de Shikano .


* Il s'est déjà réveillé ... Bien ... *

Se dit-il , tout en s'asseyant sur le lit assez comfortable . Puis , il jetta un coup d'oeil sur la comode où deux billets se trouvaient .
Shikano les enfonca dans sa poche , comprenant que c'était le reste de l'argent qu'il avait prêté à l'aveugle . Il se coucha sur son lit , attendant la sortie de Shiryu de la salle de bain .
Voyant l'Uchiwa s'attardait , il sortît au balcon , tout en regardant toute la ville qui se présentait aux yeux du barbare . D'ici , toute la ville était visible , mais seulement une partie interessait Shikano : le port .
Malheuresement pour le genin kuméen , le brouillard du matin empêchait une vue exacte . Il tourna sa tête en entendant la porte s'ouvrir . C'était Shiryu qui venait de sortir de la salle de bain .


" Il était temps ... "

Lanca t-il tout bas au genjutseur , tout en se montrant en rentrant à l'intérieur de la chambre .
Shiryu fût choqué à l'entente de la voix taijutseur , et il montra en un geste de la tête qu'il attendit des nouvelles de sa part .
Shikano comprît , et commenca sans attendre .


" L'enquête a donné ses fruits . La nuit , je suis tombé sur une boutique d'armurerie qui est en ce moment sur le point de faire faillite . Le responsable de la boutique essaie de vendre tout ce qu'il lui reste en faisant une promotion . Mais , à sa fermuture pendant la nuit , quelques personnes de genres bizarres sont rentrées pour ne plus en ressortir . "

Dit-il , en réduisant le volume d'oxygène de la salle pour alimenter ses poumons .

" De plus , nous avons été envoyé pour empêcher une vente clandestine d'armes , et je tombe sur une boutique qui fait faillite . Il reste 3 suppositions à faire : le responsable de la boutique fait partie des brigands , et vend le reste des armes qui ne participeront pas à la vente clandestine . Ou , le responsable se fait menacer , donne les armes nécessaires au trafic , et est dans l'obligation de fermer sa boutique pour rester envie . Ou encore , la boutique ferme pour des raisons économiques normales , et la plupart des acheteurs qui profitent de la promotion sont des brigands . "

Puis , il versa un peu d'eau dans un verre avant de le boire d'une gorgée , et reprendre son récit .

" Mais , ce n'est pas notre mission . Notre mission est de retrouver l'agent , pas d'espionner les brigands ... Je ne sais même pas pourquoi je te dis tout cela . "

Lanca t-il une dernière fois à l'aveugle , tout en recommencant à partir du balcon , la rechercher de l'agent kuméen .

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 21:54

Le barbare avait laissé de l’argent au Genjutsuteur pour pouvoir trouver un hôtel. Il lui fallut traverser toute la partie ouest de la ville pour arriver dans la partie sud, quartier résidentiel et un véritable nid à voyageur. Il y avait au moins cinq hôtels par rue, et chacun que six à sept étages au minimum. Il y avait du plus bas de gamme au plus cher qui offrait le spa, les massages et autres bien luxuriant...
L’aveugle eut du mal à choisir, mais se décida à aller dans l’hôtel le plus proche du centre-ville. C’était un immeuble très moyen sans détail important mis à par la pancarte qui était tellement usée que les fils électriques rejetaient un eu d’électricité à chaque fois que le propriétaire tentait de faire marcher sa pancarte.


*Gloups… Et bien j’espère seulement que l'électricité va pas nous faire défaut car sans chauffage, on doit cailler dans le coin !*

Il hésita à entrer en voyant l’état pitoyable des pancartes, mais soit, c’était le meilleur hôtel qui se trouvait proche du centre-ville. Il poussa sa porte coulissante, puis se dirigea vers l’accueil. Un simple présentoir en fer par dessus lequel on avait mit de la moquette pour paraître plus ‘snob’. A l’accueil se trouvait une jeune fille de vingt ans, ni trop moche, ni trop belle. Une fille comme toutes les autres.
Shiryu prit dans ses mains la fiche des prix. Par chance, ils avaient voulut donner du relief et écrasé un peut plus les lettres donnant l’occasion au Genjutsuteur de pouvoir lire sans trop de problème. En période de fête, les tarifs étaient 25£ pour la chambre double.


[Jeune fille]
« Puis-je vous aider ? »

« Effectivement, vous le pouvez. J’aimerais une chambre double avec des lits individuels. »

La jeune fille consulta son registre et remarqua que la dernière chambre était 647. Elle se retourna pour chercher le double trousseau de clé que la chambre puis, après l’avoir enfin trouvé, le donna à l’aveugle.

« Je pourrais vous laisser une des deux clé ? Si vous voyez un dénommé Shikano demander Shiryu, donnez lui la clé. Il est assez facile à remarquer, c’est une sorte de mastodonte sur deux pattes. »

La jeune fille émit un petit rire, et prit une des deux clé pour la mettre sur son pupitre. Puis Shiryu s’éclipsa vers l’escalier un prononçant un faible merci à peine auditif. Il arriva devant les escaliers et commença à les monter en courant. Plus vite sous la douche, mieux il se sentirait. Il toucha le gros porte-clés qui allait avec la clef proprement dite, et comprit que c’était la chambre 47 à l’étage 6.
Il s’arrêta donc au bon étage et commença à chercher à droite à gauche. Il dut chercher les plaquettes de métal et les ‘analyser’ pour ainsi dire, pour savoir quel chambre c’était. Après une laborieuse recherche, il y arriva enfin. La chambre 647, au bout du couloir…

Il mit sa clef dans la serrure et la tourna trois fois pour ouvrir. La chambre n’était pas particulièrement grande. Juste les deux lits, une petite armoire, un miroir à l’entré et une salle de bain relativement petite. L’aveugle referma la chambre à double tours, puis posa son sac sur le lit. Il sortit un caleçon et son Kimono du soir.
Puis il se dirigea dans la salle de bain et commença à faire chauffer l’eau. Il accrocha son Kimono au porte manteau à cet effet, Puis se déshabilla et posa ses affaires en haut du porte manteau. Puis il entra dans la douche. L’eau était chaude, et permettait à Shiryu de pouvoir réfléchir tranquille.


*Tout ceci est bizarre… Pourquoi le magasin vend t-il encore des armes même avec la réduction… De plus cette cargaison doit-être connue dans le village si même à Kumo on en parle et on a eut la mission alors pourquoi prendre le risque de vendre des armes…*

C’est à ce moment précis qu’un claquement de porte se fit entendre. Shikano sans doute. Shiryu n’y prêta pas attention et continua de se laver tranquillement. Après avoir vraiment bien lavé son corps plein de sueur, il s’essuya rapidement avec une serviette qu’il laissa autour de son cou, et mit son Kimono.
Il sortit de la salle de bain et se dirigea vers le lit. Le barbare ferma la porte du balcon sur lequel il s’était installé. Ce dernier lui lança un ‘il était temps !’, significatif de l’immense patience du barbare. Il était habituer à tout faire vite, manger, se déplacer, dormir. Tout ! Shiryu leva la main comme pour dire un petit bonjour et tourna la tête vers Shikano qui compris qu’il devait dire se qu’il avait trouvé.


[Shikano]
" L'enquête a donné ses fruits. La nuit, je suis tombé sur une boutique d'armurerie qui est en ce moment sur le point de faire faillite. Le responsable de la boutique essaie de vendre tout ce qu'il lui reste en faisant une promotion. Mais, à sa fermeture pendant la nuit, quelques personnes de genres bizarres sont rentrées pour ne plus en ressortir. "

Dit le Taijutsuteur avant d’inspirer à nouveau de l’air dans ses poumons et réduire le volume d’oxygène de la salle.

[Shikano]
" De plus, nous avons été envoyé pour empêcher une vente clandestine d’armes, et je tombe sur une boutique qui fait faillite. Il reste 3 suppositions à faire : le responsable de la boutique fait partie des brigands, et vend le reste des armes qui ne participeront pas à la vente clandestine. Ou, le responsable se fait menacer, donne les armes nécessaires au trafic, et est dans l'obligation de fermer sa boutique pour rester envie. Ou encore, la boutique ferme pour des raisons économiques normales, et la plupart des acheteurs qui profitent de la promotion sont des brigands. "

Puis, le barbare versa un peu d'eau dans un verre avant de le boire d'une gorgée, et reprendre son récit là où il l’avait laissé.

[Shikano]
" Mais, ce n'est pas notre mission. Notre mission est de retrouver l’agent, pas d'espionner les brigands ... Je ne sais même pas pourquoi je te dis tout cela. "

« Au contraire. Ça me semble important. Si nous espionnons les brigands, nous trouverons surement l’agent. S’il les espionne, il doit tout le temps être proche de l’entrepôt de la cargaison ou proche du magasin d’arme. De plus, il a dut être averti de notre présence, et deux gamin qui se déplace de toit en toit pour faire une filature, ça peut être que des ninjas… Je pense ! »

Shiryu après avoir terminé de parlé commença à se sécher les cheveux en les frottant avec la serviette…

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 3 Déc - 22:53

" Au contraire. Ça me semble important. Si nous espionnons les brigands, nous trouverons surement l’agent. S’il les espionne, il doit tout le temps être proche de l’entrepôt de la cargaison ou proche du magasin d’arme. De plus, il a dut être averti de notre présence, et deux gamin qui se déplace de toit en toit pour faire une filature, ça peut être que des ninjas… Je pense ! "

C'est ce que l'aveugle Shiryu répondit , tout en séchant ses cheveux . Shikano l'écouta en se retournant vers la fenêtre , perdant espoir à chaque minute .

" Tu n'as pas tout à fait tort . "

Lanca t'il d'un ton froid et sérieux . C'était le caractère de Shikano , son seul caractère que personne ne réussirait à changer .
Puis , il concentra son regard sur la rue où se trouvait le batîment de l'hôtel , car la rue se vida d'homme pour un moment . Toutes les personnes se collèrent sur les côtés de la route pour ne pas se faire renverser .
En effet , de gros camions chargés de grosses caisses passaient de là , et sortaient à chaque occasion un klaxon pour obliger les gens à se pousser .


* Mais , qu'est-ce que c'est que ca ? *

Shikano ne comprenait pas l'attitude terrifiée des urbains d'Arakas . Pourquoi être autant paniqué , alors que des simples ouvriers font leurs travails ?
Le barbare ne savait pas la réponse , et décida de suivre la file de camions et de charettes en tout genre . Tous traversaient à une extrême rapidité , comme s'ils transportaient quelques choses d'urgent .


" Shiryu , restes-là , nous pouvons avoir des nouvelles du village ou de l'agent . Moi , je vais suivre ces camions . "

Dit-il en sautant du balcon vers le toit de l'hôtel à proximité de celui des deux genins kuméens . Puis il suivit le transport tel un singe dans une fôret , sautant de toit en toit sans faire trop de bruit .
Puis , les transporteurs firent une pause à proximité de l'armurerie , exactement en face , dans le bar où Shikano avait fait une simple mission d'observation .


* Que se passe t-il ? *

Se dit-il , avant que son regard se fixa sur le responsable de l'armurerie . En effet , il venait de sortir de sa boutique , et se dirigea vers le groupe de chauffeurs .
Ne voyant rien à cette distance , le barbare descendit à terre , et commenca à jouer le rôle d'un passant .
Il ne fallait en aucun cas se montrer au bar-man , car il était sans doute l'un d'eux .


" Je m'occuperais de toi après la mission ... "


Dit-il tout bas , tout en regardant du coin de son oeil le marché que concluait le responsable de l'armurerie et la personne qui se montrait comme le chef des chauffeurs .
L'homme de l'armurerie tremblait au fur et à mesure que le chef lui adressait des paroles à haute voix .
Puis , après quelques minutes de commerce , le responsable tendît une clé au chef , et s'empressa de quitter le bar . A sa sortie , il fût étonné à la vue de Shikano , mais baissa la tête , et continua d'une façon rapide son chemin . Quant aux chauffeurs , ils reprirent place dans leurs engins , et continuèrent le transport mystérieux .


* Il ne reste que deux solutions possibles : le responsable de la boutique est l'agent kuméen , ou il est entre les brigands qui terrorisent et obligent le responsable à fermer sa boutique en les donnant le reste de ses armes non vendus ... Bingo ! *

Pensa t-il dans son esprit fatigué . Mais tant que son corps tenait , son esprit était en éveil .
Il continua sa course avec la file de transport qui s'arrêta enfin dans le nord de la ville , c'est-à-dire à proximité du port . Puis , leur chef descendit du camion , et tous les chauffeurs firent de même , avant de s'éloigner et de s'éparpiller dans la ville .


* La livraison se passera donc cette nuit ou la nuit prochaine ... Nous devons faire très vite , sinon , la mission va échouer , à moins que je me trompe , ce qui me semble faux ... Je me demande ce que fait Shiryu , j'espère au moins qu'il n'a pas quitté l'hôtel pour me rechercher ... *

Puis , quelques regards bizarres éloignèrent Shikano du port , l'obligeant à rentrer à l'hôtel .

* Nous ne devons pas prévenir les groupes d'intervention pour le moment , peut-être que je suis dans le cas d'une fausse alerte ... Il faut penser à toutes les éventualités , il ne faut pas jouer gros pour ne pas risquer gros ... Cette mission est plus dure qu'elle en a l'air ... Et j'aime ca ! *

Se dit-il , souriant en lui-même .
Petit à petit , le taijutseur arrivait au but sans l'aide de l'agent infiltré . Mais , aucune de ses thèses n'était justifiée , donc , l'objectif principal restait donc de retrouvrer l'agent kuméen .
Shikano jetta un coup d'oeil à la photo qu'il sortît lentement de sa poche pour ne pas l'abîmer , et la remît de la même façon avant de sortir normalement à la circulation .
Dès que l'occasion se présentait , il jettait des coups d'oeil un peu partout autour de lui pour essayer de tomber de chance sur la tête de l'agent kuméen . Malheuresement , rien ne se présentait au barbare .
Il continua ainsi la route vers son hôtel qui était à présent assez loin . Se trouvant fatigué , il se plia , les mains sur ses genoux , avant de repartir de plus belle . Soudain , il s'arrêta tout en mimant un client regardant les produits pour fixer son regard vers le responsable de la boutique qui passait à quelques mètres du barbare . L'homme avait l'air térrorisé , et il ne pouvait s'empêcher de tourner sa tête toutes les cinqs secondes pour voir si personne ne lui suivait .
C'était le moment , il fallait que Shikano prenne une décision qui pouvait changer toute la situation de la mission . Devait-il interroger cet homme , ou chercher l'agent par lui même ?
Il s'élanca sans trop réfléchir pour suivre l'homme . Le barbare lui suivait d'une distance assez longue , se rapprochant à chaque moment .
Après quelques minutes d'observation , il arriva enfin dans une rue où personne errait , et attrapa dans un moment d'innatention le responsable de la boutique . Il lui banda ses yeux avec son bandeau frontal , et l'emporta en lui tordant les mains dans un cul-de-sac qui sombrait dans l'obscurité . Puis , l'homme s'écroula à terre par un coup de pied derrière ses jambes venu de la part du genin kuméen .


" N'aies pas peur , et fermes là si tu veux rester en vie . "


L'homme tremblait grandement , montrant sa peur qui grandissait au fil du temps .

" Je vais te poser quelques questions , et tu vas me répondre gentillement , compris ? "

L'homme accepta d'un signe de la tête .


" Je commence : Quand va se passer la vente illicite d'armes ? Qui es-tu ? Que te veulent les chauffeurs de camion ? Pourquoi as-tu fermé ta boutique ? "

Lanca t-il , en augmentait la pression qu'il exercait en pliant les bras du responsable .

[ A toi de poster Kempachi . ]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Lun 4 Déc - 0:07

L’appréhension de se faire tuer, guida l’homme à accepter les conditions indiquées par Shikano. Le pauvre homme tremblait de tout son corps et écouta tant bien que mal les paroles de Shikano.

¤Shikano¤
« Je commence : Quand va se passer la vente illicite d'armes ? Qui es-tu ? Que te veulent les chauffeurs de camion ? Pourquoi as-tu fermé ta boutique ? »

« Je ne sais rien ! »

Shikano n’eut pas besoin de se faire prier et força un peu.

« Ils me tueront si je dis quelque chose !!! »

Le jeune Génin menaça alors directement la vie de l’homme ce qui l’incita à ne pas rester silencieux.

« Très bien, très bien je vais vous dire ce que je sais… Je faisais du commerce avec eux autrefois. Nous étions associés, eux fournissaient en matériel et moi je le vendais. Mais les choses ont mal tourné… Ils sont devenus plus entreprenant et ont dépassé le stade de la simple vente d’arme autorisée… Je n’ai pas voulu continuer car les armes devenaient illégales… C’est là qu’ils ont menacé moi et ma famille si je ne continuais pas à vendre… »

L’homme transpirait abondamment et tremblait de toute part.

« Ils se servent de moi maintenant comme façade à leurs magouilles… Mon magasin sert de monnaie d’échange… »

Shikano força la main pour avoir les informations qui lui maquait.

« Je ne sais pas quand ils vont vendre leurs armes. Ils ne me font pas confiance… Ils se servent de mes entrepôts pour stocker leurs marchandises venant de la mer… C’est tout ce que je sais je vous en prie ne me tuez pas ! »

L’homme commença à gémir puis à pleurer se prenant le visage entre les mains…

[Shikano: +20 EXP RP]
[Shiryu:+13 EXP RP]
[Kempachi +4 EXP RP]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Lun 4 Déc - 22:13

" Je ne sais pas quand ils vont vendre leurs armes. Ils ne me font pas confiance… Ils se servent de mes entrepôts pour stocker leurs marchandises venant de la mer… C’est tout ce que je sais je vous en prie ne me tuez pas ! "

* Des marchandises venant de la mer ... *

" Vieil homme , on se tire pas de cette situation aussi facilement , surtout pas de mes mains ... "

Dit-il d'une voix froide et terrorisante . En même temps qu'il parlait , sa respiration chaude rejettait une fumée de la bouche du barbare , disparaissant à quelques mètres d'hauteur .
Tout à coup , une source de chaleur inconnue lui rechauffa tout son buste qui était sur le point de gêler malgrès lui .


* Mon chakra ... *

Dit-il , avant d'augmenter la pression dans les bras , voyant le responsable se mettre en larmes .
Son interrogatoire était sur le point de se terminer , mais il y avait encore quelques questions à poser par le genin kuméen . Ne voulant pas attirer l'attention par le bruit , il décida de s'y prendre rapidement , risquant de briser sa couverture .


" As-tu des armes en stock appartenant à cette organisation ? Je pense que oui ! "

Lanca le barbare , tout en envoyant un coup de poing dans la face du responsable .
Maintenant , il devait rejoindre l'aveugle Shiryu pour l'empêcher de faire une bêtise qui risquerait l'échec de la mission .
Il envoya valser le responsable de la boutique contre le mur , le temps de réaliser quelques sceaux . Puis , du chakra s'échappa de ses mains , donnant naissance à un clone à ses côtés .


* Ca a marché ! Ca tombe à merveille ... *


Se dit-il , avant de quitter les lieux tranquillement . En effet , il venait d'appeler un des ses clones pour continuer l'interrogatoire .

" On continue ? "

Lanca l'avatar d'une voix froide . Il souleva l'homme de ses deux mains par le cou , avant de le balancer à terre . Le responsable ne comprenait plus ce qui se passait . Pour lui , il venait de répondre correctement aux questions .
Quant au clone , il ne montrait aucune pitié , malgrès que cet homme soit aussi une de leurs victimes . Pour lui , il a recu un ordre , et seulement la réussite de la mission comptée .
Et pour cela , il était décidé d'utiliser tous les moyens . Mais un point le tracassait , plongeant son esprit dans un doute .


* Je me demande si je dois montrer cette photo ou pas ... Je suis obligé , nous avons pris trop de retard ... *

Pensa t-il en lui même avant de plonger sa main dans sa poche pour y ressortir une photo de l'agent kuméen . Ce qu'il allait faire là aller briser la couverture de l'espion infiltré , mais il allait empêcher cela en faisant en sorte d'évanouir le responsable de l'armurerie pendant un moment , le temps de terminer la mission .
D'une main il forca le bras de l'homme qui était sur le point de se déboîter , et de l'autre il lui montra la tête de l'agent .


" Connais-tu cet homme ?? "

Avant de le coller lourdement face au mur .

Pendant ce temps , le vrai Shikano se dirigea vers l'hôtel le plus rapidement possible pour attraper le genjutseur kuméen .
Une fois entrée dans l'hôtel , il demanda à l'accueil si Shiryu avait quitté l'hôtel , et heuresement pour lui , il était toujours dans la chambre , attendant des nouvelles .


* Au moins un qui obéit ........ Bordel , mon clone n'a toujours pas terminé l'interrogatoire ... *

Se dit-il , avant de regarder par une des fenêtres le lieu où se trouvait le responsable de la boutique et son avatar .
Le clone n'en avait pas terminé , balancant l'homme de mur en mur . Il attendait une réponse , tout en supprimant l'occasion au responsable d'en donner une .
Il provoquait une peur dans la pensée du vendeur pour l'obliger à obéir et ainsi répondre aux questions .

" Dépêches-toi , ou je t'envoie dans le ciel ! Et je te préviens , je n'aurai pas de pitié ... "

* Qu'il se presse un peu , si le rythme continue ainsi , la mission est un échec . *

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Mar 5 Déc - 22:32

Shikano avait demanda à l’aveugle de rester sur place le temps qu’il aille regarder se qui se passait. Connaissant un peu plus le barbare, Shiryu devina qu’il allait surement vouloir faire une longue filature à travers la ville d’Arakas pour comprendre un peu plus se qu’il se passait. Il se décida donc à faire quelque chose d’utile, de la lecture et de la récolte d’information sur le village. Mais avant ça il fallait s’habillé.
Il ouvrit le sac qu’il avait préparé et mit ses vieilles affaires dedans. Le blason des Uchiha collé au dos de ce t-shirt ne plaisait pas à Shiryu. Il ne se considérait plus Uchiha. Pas du moins depuis qu’il avait tué son frère et appris que son vrai père était un criminel de guerre. Mais par respect pour l’esprit de sa mère, Yuna Uchiha et de Kak’shi et Tchii, il continuait à porter des vêtements qui portaient le blason.


*Maintenant, il est temps de sortir ces nouveaux habits. Je les ai même pas essayé, j’espère qu’ils m’iront…*

Il sortit en premier des sous-vêtements qu’il m’y en premier par pudeur. Puis il commença à sortir les vêtements. Un t-shirt, un bermuda et un petit pull plus deux gants en coton. C’était bien maigre comme vêtement pour l’hiver, mais déjà bien plus chaud que ce qu’il portait avant. En passant la main dans son sac pour trouver des chaussettes, et attrapa des sorte de sangles avec des pochettes latérales et un petit mot. Il était écrit en braille et disait.

«Tiens, pour enfin te débarrasser de cette horreur qui se set de rangement pour des shurikens… Je veux que tu me rembourse à la fin de ta mission… Ca se coutera 25£… »

Shiryu fut prit d’un fou rire. Il savait bien qui lui avait offert ça et ça le faisait plus rire qu’autre chose. L’aveugle rangea le mot dans son sac et passa dans la salle de bain reprendre les vêtements sales de la veille. Il plia son Kimono pour le ranger et commença à enfiler sa tenue. Il mit en premier le t-shirt pour ne pas avoir plus froid qu’il ne l’avait déjà puis il mit directement son pantalon après. Il laissa le pull, les gants et ces espèces de sangle sur le lit. Il les mettrait à la fin.

Après avoir enfilé ses nouveaux vêtements, il se leva et se dirigea vers le frigo pour sortir le Kumo-cola qu’il y avait placé pour qu’il soit plus frais. Il en avait un autre qui attendait Shikano dans le frigo. L’aveugle était vicieux et obscure mais pas à ce point là. Il tourna le bouchon et but une gorgée de la boisson gazeuse puis la referma et la posa sur le sol entre ses deux pieds.


*Bon. Maintenant, ou j’ai foutus les rouleaux concernant le pays de la neige et Arakas… A oui, dans mon sac !*

Le genin chercha dans les pochettes se trouvant sur les côté des sacs. Dans l’une il y avait deux rouleaux et un bout de pain pour ne pas avoir à manger au restaurant. De l’autre côté, il n’y avait qu’un rouleau et un livre parlant du monde ninja. Les pays et les villes frauduleuses. Les criminels et autre choses importantes à savoir pour les ninjas.
Il vérifia les trois rouleaux. Le premier concernait les contrées du pays de la foudre. Un guide du pays. Le second, un rouleau de genjutsu qui concernait toutes les techniques que Shiryu voulait connaître. Le dernier était celui qui parlait d’Arakas.
Il déroula le dernier rouleau et chercha les affaires problématiques et les trafics illégaux qui avaient fait la une des journaux. En cherchant u peu, il trouva un article des plus intéressants.


« Le 8 juin 847 après la fondation des villages caché, nous avons eut confirmation de la part du gouvernement du pays des neige. Il y a effectivement eut une vente d’arme illégale dans la ville d’Arakas dans le nord. Bien que des agents ai été infiltré, une partie de la cargaison a tout de même réussit à se faire vendre et ne seras jamais récupéré.
Nous avons interrogé le patron d’un magasin d’arme de la section ouest de la ville. Il nous expliqua les menaces qu’on lui avait fait subit. Il affirma qu’il devait vendre les armes à des prix légèrement moins cher que la normale. En fin de contrat avant que les contrebandiers soient arrêtés, on lui aurait demandé d’augmenter la vitesse de vente des armes pour faire disparaître toute preuve.
»

Shiryu s’arrêta net de lire le document. Ce pouvait-il que le même vendeur d’arme vende encore aujourd’hui. Si c’est le cas, il y a une explication logique. Kiri à perdu des shinobis et des armes durant la guerre. Des homme d’affaire passent un marché pour faire passer une partie de leur stock d’arme et leur revendre pour assurer la garde personnelle des homme d’affaire de pouvoir se battre avec de bonne arme. Le vendeur d’Arakas vendait se qui restait à vendre et le reste partait pour Kiri ni vu ni connu.

Une première hypothèse. Sinon, c’était directement destiné à aller dans une armée d’un pays en bordure de mer qui aurait besoin d’arme pour pouvoir armer leur combattant pour moins cher. Il y a encore de multiples possibilités. Impossible de toutes les imaginer… L’aveugle remit le rouleau dans son sac pour sortir son livre des affaires frauduleuse du 9e siècle. Il chercha et trouva le même texte, mais avec une photo de l’homme en question. Il arracha la page à ce propos.


* Tant pis. Au pire, je pourrais la recoller avec de la colle !*

Shiryu rangea ses affaires et mit son pull sur lui. Puis il installa les sangles et les deux pochettes dans lesquelles y étaient déjà rangé ses shurikens et le bâton dans sa forme replié. Il s’arrangea les cheveux encore un peu mouillé puis mit son sac dans l’armoire. Depuis ici, on pouvait entendre l’armurier demander au barbare d’arrêter de le taper. C’est grâce à ça qu’il savait qui allait devoir se préparer.
Il prit bien soin de plier la feuille de papier sur lequel étaient imprimé le nom et l’image du vendeur d’arme de l’époque. Shikano avec ses yeux pourrait lui comparer l’image avec l’homme d’aujourd’hui.


[Dsl pour ce petit RP mais la j’ai dus faire vite, j’ai mon exam de bio et d’anglais demain. Galère ! ]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Jeu 7 Déc - 23:20

" Je ne le connais passss ... Arrêtez , s'il vous plaît , ne me tuez pas ! "

Puis le pauvre homme avala sa salive avant de reprendre .

" J'ai une famille qui m'attend , je vous en supplie !! "

" Si j'avais une envie pareille , tu serais déjà mort . Maintenant , tu vas t'endormir . "

Le clone du barbare avait presque terminé son interrogatoire .
Malgrès plusieurs minutes de secousses , l'homme continua à affirmer qu'il ne connaissait pas l'agent kuméen . L'avatar arrêta le massacre , et d'un coup sec et rapide , le responsable de l'armurerie tomba à terre , inerte . En effet , Shikano ne voulait en aucun cas se faire espionner aux groupes des brigrands par cet homme pour ne pas troubler la position de l'agent .
Puis , le clone souleva le buste de l'homme , avant de le jettait dans un contenaire rempli de poubelle . Puis , d'un signe de la main , le clone explosa , laissant place à quelques volumes de fumée .


*Il ne sait donc rien à propos de l'agent . *

Puis il jetta un coup d'oeil à sa montre qui affichait midi . Le soleil tappait à la tête de tous les passants d'Arakas , et une chaleur irrésistible fatiguée de plus en plus les urbains .

* Nous n'avons plus beaucoup de temps , et l'agent ne veut pas se montrer . Je commence à douter de son existence ... *

Se dit-il , tout en regardant autour de lui en croyant à sa chance . Malheuresement , une fois de plus le vide se présenta devant les yeux du genin kuméen .

* D'après les hypothèses , et en restant dans la logique , la marchandise se passera cette nuit ... Je me demande si nous devons prévenir les forces d'intervention maintenant . Shiryu pense que l'agent kuméen se trouve au nord , dans les alentours du port . Logiquement , il se trouve entre les vendeurs . Inspecter le port me semble risqué et attirant . *

Se dit-il , avant d'arriver devant la porte de sa chambre qu'il ouvrît après avoir cherché pendant quelques secondes la clé d'entrée .
Sa première vue fût l'aveugle Shiryu , montrant qu'il appartient au clan Uchiwa par l'éventail qui était collé sur son pull .
Il s'approcha lentement du genjutseur , tout en se demandant ce qu'il allait faire maintenant , ne trouvant aucune idée .
Puis après quelques secondes de réfléxion , il décida de laisser faire l'aveugle à partir de maintenant .


" Shiryu , écoutes . Je n'ai pas eu de résultat positive après mon interrogatoire . A partir de maintenant , tu prends les commandes . J'ai envie de juger tes aptitudes à cerner le sujet d'une mission . Puisque je n'ai plus d'idée , maintenant , c'est à ton tour . "

Lanca , en jettant ses mains usées dans ses poches . Puis , il s'allongea sur son lit , tout en contemplant le paysage .

" Juste pour te rappeler , le kuméen est un agent , et c'est un peu normal qu'on arriva pas à le trouver . Et ne nous attendons pas à ce qu'il vienne ici pour nous voir , sa couverture sera brisée . "

Puis , il se releva , en regardant désèsperement à voir la tête de l'agent .
Une fois de plus , personne , seulement des urbains qui faisaient leurs travails quotidiens . Le responsable avait tout dit , mais aucune des informations interessait le barbare kuméen .
Il s'impatientait , étant persuadé que la marchandise allait partir bientôt même si aucune chose ne le justifiait . Il croyait à la logique des choses .
Puis il repensa en lui les objectifs que lui avait annoncé le vieil homme dans le temple du Raikage-sama .

* Se rendre sur les lieux pour prendre contact avec l'agent kuméen , puis avertir les groupes d'interventions sur le jour et les lieux de la cargaison ... *

" Je commence à réfléchir , et je pense que cet homme sait qu'on est arrivé à Arakas , mais ne nous contactes pas pour deux causes : il n'en a pas l'occasion , ou il n'en trouve pas l'utilité . "

Puis , il aspira une nouvelle bouffé d'air frais , et continua de plus belle ses hypothèses .

" Dans le premier cas , l'agent reste toujours en présence des autres , et ne trouves pas l'occasion de faire une petite fuite pour nous rejoindre . Et dans le deuxième cas , la cargaison n'est pas pour bientôt .
Au moins , on sait qu'il est bien décidé à ne pas se montrer . "


Puis , il se retourna un moment vers Shiryu , le regardant d'un air titanesque .

" A moins qu'il soit déjà venu pour laisser des indices sur sa position ? "

Lanca t-il d'une voix froide . Il commenca à jeter un coup d'oeil un peu partout dans la chambre , et , sortit sur le balcon pour recommencer le même travail .
Ne trouvant rien d'intéressant , il s'approcha de l'aveugle en attente d'une réponse de sa part .

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Lun 11 Déc - 21:37

A peine de barbare entré dans la chambre, Shiryu se retourna. Il ré-enroula le rouleau pensant que c’était quelqu’un d’autre. Une ménagère par exemple. Si quelqu’un voyait qu’un aveugle essayait de trouver des renseignements sur les crises du pays et en plus à propos des armes, un sujet frappant de la région. Se rendant compte de son erreur, il posa le rouleau sur son lit et se retourna en direction du barbare qui s’installa sur son lit.

Après quelques minutes de silence, Shikano se décida à briser ce mutisme pour adresser quelques paroles à Shiryu. Il lui expliqua qu’il voulait voir comment Shiryu allait se débrouiller et tout le tralala qui accompagnait les éternelles excuses quand quelque chose nous échappe…


*Tu peux aussi dire que t’as plus d’idée et que je dois faire le sale bouleau…*

« Et bien moi pendant que tu cherchais désespérément un agent dans la ville, je me suis renseigné sur les trafics d’il y a quelques années. Il y en a un mettant en cause un trafic d’arme qui prendrait le large et un vendeur prit dans le coup et menacé pour faire vendre les dernières armes restantes du trafic… »

Il s’arrêta de parle pour reprendre une bouffée d’air puis reprit son discourt là où il l’avait laissé.

« J’ai entendu que tu as discuté avec le marchant d’arme d’en face… tu as du en tirer des conclusions, mais avec ce que j’ai, on sait au moins que ce n’est pas la première fois. On sait donc où il y a des chances qu’ils cachent les armes… »

Shiryu s’arrêta de parler pour sortir de plan d’Arakas, puis il reprit de l’air dans ses poumons et indiqua avec son doigt, différentes parties des environs du village.

« Dans le magasin, mais elles sont toute vendues, ou dans le port comme indiqué dans l’article. Enfin, hors de la ville, comme par exemple dans la forêt, puis transporté vers le port pour les faire passer par la voie maritime comme prévue !
Il reste plus qu’à savoir où précisément et quand. On saura donc où l’agent joue son rôle. Dans un des grands garages gardé par les agents de la sécurité et surement aussi par des mecs qui bosse pour le trafic… Un garage sur les 40 qui sont dans le port… »


Le sourire d’espoir qui se trouvait sur les lèvres de Shikano s’effaça d’un seul coup. 40 garages, plus les agents de sécurité et tout cela en un jour et qui plus est, sans l’aide de l’agent Kuméen… Un suicide à coup sur.

*Héhé, la seule chose que je lui ai appris c’est que ce n’est pas la première fois, donc que le trafic serait surement mieux organisé et plus sur pour les agents.*

Puis le Barbare reprit la parole en expliquant que l’agent était peut-être dans l’impossibilité de contacté les deux jeune ou même était-il dans l’ignorance de leur existence…
Si tel était le cas, ça ce corserait pour les deux Kuméen qui sont déjà très limité dans le temps.


*Il n'a pas tort. Nous sommes peut-être plus informé sur l'agent qu'il ne l'est sur nous...*

Le barbare continua sur une probable venue de l’agent pour nous laisser des indices sans que nous soyons au courant de cela. Ces dernières paroles frappèrent Shiryu.
Peut-être qu’il n’était pas prévus qu’ils arrivent si tôt à l’hôtel et donc qu’ils n’ont pas pu obtenir un quelconque indice laissé par l’agent.


« C’est pas forcément faux tout ça. Si l’agent nous a laissé un mot. Tu iras vérifier après, pour le moment, terminons cette analyse de la situation… Il faut aussi penser dans le cas où nous devons combattre et surtout le niveau des combattants…>

<Après toute la marche que tu as parcourue, tu dois être essoufflé et tes mouvements ne doivent plus avoir la même puissance que normalement. Repose-toi ! »


Le fait d’un combat e ne dérangeait aucunement Shiryu. Mais le fait de combattre plusieurs ennemis avec un Shikano incapable d’utiliser tout son potentiel, c’était un véritable obstacle à la mission. Il fallait réfléchir et vite à une solution à adopter si ils devaient intervenir dans les Dock pour trouver l’agent…

*Plus qu’un orage, je crains un véritable déluge maintenant… Nous n’avons plus qu’un jour ou deux avant qu’ils embarquent pour les terres lointaine du pays des vagues.*

L’aveugle se leva puis se dirigea en direction de la porte. Une fois arrivé devant celle-ci, il tourna la tête vers Shikano pour lui demander de se lever.

« Partons voir s’il a laissé un mot. C’est la seule chose à faire pour le moment… »

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Lun 11 Déc - 21:59

Voyant que Shiryu se préparait à accompagner le barbare, Shikano l'en empêcha en quelques paroles.

" Ne t'inquiètes pas pour moi ! Restes-là , et essaies de trouver d'autres infirmations . "

Le barbare se leva, et courût vers la sortie de la chambre avant de descendre les escaliers accompagné d'un rythme rapide et soutenu.

* J'espère que nous ne sommes pas en retard... Bordel! *

Songea t-il en lui même, se rapprochant de plus en plus vers le rez-de-chaussé.
Après quelques minutes d'acharnement, il fût accueilli sympathiquement par un jeune homme vêtu d'un costume-cravate.


" Oui, que puis-je faire pour vous? "

" Je voudrais savoir s'il y a des notes qui me sont adressées. "

" Oui, tout de suite... "

Le jeune homme plongea sa tête dans un dossier où le nom des deux genins kuméens y était inscrit avec de grandes lettres.
Au fur et à mesure de la recherche, l'impatience du taijutseur augmentait.
Après quelques secondes de fouille, le garçon tira un papier assez petit avant de le tendre en direction du barbare.


" Désolé de ne pas vous avoir prévenu auparavant, un homme assez bizarre a voulu vous voir, mais par le manque de confiance et pour votre sécurité, je lui ai dis que vous étiez absent. Et, entre nous, il l'avait l'air de craigner quelque chose en fuyant tous les regards. "

Plus il parlait, plus ses paroles prenaient l'allure d'un chuchottement.

* Bizarre... Craindre les regards... Ca ne peut qu'être que lui! *

Le barbara arracha la note des mains du jeune homme, et se mit assis sur une chaîse pour avoir la tranquilité pendant sa lecture.
Après avoir bien déplié la feuille, le barbare plongea son regard dans le message qui était presque illisible.


" Rendez-vous au bar "Des amis" demain à huit heures. "

Shikano se releva, et courût en direction du jeune homme pour lui demander la date du message. L'accueillant affirma qu'il a été déposé la nuit dernière, laissant une 'angoisse saisir Shikano. Le rendez-vous était aujord'hui, mais il n'avait pas la moindre idée de l'heure actuelle.
Voyant le soleil frappant tout le bâtiment de ses rayons lumineux, il tourna lentement sa tête vers l'horloge qui mesurait environ 5 mètres d'hauteur.


* Huit heures... Cinq! *

En effet, l'horloge affichait huit heures et cinq minutes. Une pression énorme écrasa le kuméen, l'obligeant à courir vers le restaurant indiqué. Il galopait de rue en rue à une rapidité choquante. La soif de remporter la mission avait pris le contrôle de tout son buste qui fusait vers le bar .

* Il m'a donc vu dans ce bar... J'espère au moins que je ne suis pas en retard. *

Un grand panneau, avec comme inscription l'expression "Des amis" , éclairait toute une partie de la rue principale plongée dans la brûme matinale.
Tout en courant, il réalisa un sceau connu de tous, donnant naissance à un kage bunshin. Le barbare craignait un piège de la part des marchands illicites, même s'il était persuadé qu'il partait droit au but cette fois-ci. Son avatar prît place à côté de lui, tenant la même vitesse que son créateur.
Puis, à quelques mètres du bar, le vrai kuméen quitta le clone pour prendre une place d'observation. Quant au clone, il ralentît le pas avant d'entrer lentement dans le bar. Malheuresement pour le genin, un bon nombre de clients était là et il fallait maintenant faire une pioche pour trouver l'agent.
L'avatar toussa fortement pour attirer l'attention pour quelques instants vers lui, tout en fouillant du coin de son oeil un par un toutes les personnes.
Plus le temps passait, plus les clients diminuaient. L'un d'entre eux attira l'esprit du barbare, car il ne montrait aucun signe de vie. Cela faisait quelques minutes que sa tête était restée plonger dans un journal qu'il tenait fermement.


" Monsieur le barman, cet homme est paralysé, peut-être qu'il faut l'aider? "

" Fiches moi la paix, je n'ai pas que ca à faire tu sais... "

Le barman soupira avant de rentrer dans une pièce privée du bar. A présent, seulement l'avatar du taijutseur et cet homme mystérieu se trouvait en ce lieu. Voyant que rien n'allait se passer, le clone s'approcha lentement de l'homme. Il arriva enfin à hauteur de celui-ci, et tînt son épaule tout en demandant s'il allait bien. Le vrai Shikano se réjouissait déjà, pensant qu'il avait enfin trouvé l'agent espion.
Le mystérieu baissa son journal en sentant une main à son épaule et posa le papier sur la table avant de se lever lourdement. Le clone ne distingua pas son visage caché derrière un chapeau semblable à ceux des cowboys. Néanmoins, il jugea son buste.


* Grand, maigre, bien vêtu, assez vieu... La description ressemble à celle du vieil homme au temple du Raikage. *

Le clone attendit avec impatience de voir la tête du mystérieu, mais une forte lumière l'éblouit le visage. Le rayon de soleil provenait de la table en bois, précisement d'un objet placé au bord de celle-ci. Puis, au fur et à mesure que le rayon se déplacait, un ruban de couleur violet se montrait.
Une plaque de métal apparût au milieu de ce ruban, un choc frappa le clone .


* C'est lui!! *

En effet, deux nuages étaient dessinés sur ce morceau métallique. Le bunshin se retourna vers l'homme en gardant la bouche ouverte. Le mystérieu avait enlevé son chapeau, laissant tomber des cheveux assez longs de couleur noir. Des yeux bleus, un nez assez petit, de grosses lèvres, tous les critères de l'agent kuméen original. Le clone n'en croyait pas ses yeux, il avait enfin trouver l'espion.
Le vrai Shikano gêné par une lumière aveuglante ne voyait plus la scène.
L'espion tendit la main vers le bunshin qui tremblait d'excitation.


" Bonjour! Ravi de vous voir! "

Le clone serra la main de l'agent avant de commencer une conversation.

" Mais, vous? "

" Oui, c'est bien moi. Ce n'était pas une partie de plaisir de vous trouver dans une ville assez vaste comme Arakas. Mais, d'après les rumeurs, deux mystérieux jeunes hommes se baladaient dans les rues : un aveugle et une brute. Comme j'avais des informations sur vous bien avant votre arrivée, je me suis facilité la tâche qui semblait assez lourde. Allez, suis-moi! "

" Où allons-nous? "

" Dans un lieu sûr, ce barman fait partie des brigands et aide pour la marchandise lui-aussi. "

Les deux kuméens se dirigèrent vers une impasse qui sombrait dans l'obscurité. L'espion prit place en s'épaulant contre un mur pour poursuivre la conversation .

" Bon, nous n'avons plus assez de temps. La livraison se passera... "

Pendant ce temps, le vrai Shikano sauta de toit en toit pour prévenir le plus vite possible l'aveugle que l'agent s'était enfin montré. Il avait laissé son clone continuer la conversation et quitta les lieux en voyant que l'espion voulait changer de cachette.
Dès que son clone aura terminé, il sera dans l'obligatoin de s'auto-détruire pour prévenir des nouvelles les deux genins kuméens.
Le bunshin écouta de pleine oreille les informations de l'espion.


" ... Demain à deux heures du matin. Maintenant, je dois vous quitter... Ah! Une chose, la marchandise fera à la frontière du pays et non dans le port. Ils ont pensé à des éventuelles intervention de groupes d'élite. Les armes seront ensuites transportées dans le port d'Arakas. Bonne chance! "

Dit-il avant de s'éclipser par quelques sceaux. Quant au clone du barbare, il explosa, laissant place à un nuage de fumées.

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Mer 13 Déc - 19:32

Après que Shikano ai laissé Shiryu seul, ce dernier eut une pensée pour le barbare.

*Et comment veux tu que je continus de me renseigner si j’ai plus de rouleau sur la région… Imbécile !!*

L’aveugle émit un souffle de désespoir en pensant au travail d’équipe que les deux ninjas auraient du appliquer depuis le début de la mission. Ils ne faisaient que chercher des informations dans leurs coins indépendamment de l’autre. Une technique qui regorgeait d’idiotie…

*Bon, il m’a dit qu’il y allait seul, mais à priori il n’est plus dans le bâtiment vu que je ne ressens plus son chakra. Il reste deux solutions, le retrouver et passer un temps considérable et gaspillé, ou bien essayer de savoir où il est allé… Il y a pas 36 solutions…*

L’aveugle prit les gants posé sur le lit et se mit à descendre rapidement l’escalier pour atteindre l’accueil et surtout la femme chargée des réservations, et autre lettres posté pour les clients. Il s’avança vers la femme pour lui demander des renseignements.

« Bonjour, est-ce qu’un type plutôt baraqué est venu vous retirer quelque chose ? »

[Femme]
« Désolé, je n’ai pas le droit de révéler quoi que ce soit sans l’accord de l’intéressé. »

« Mais on à la même chambre, il est juste passé avant moi ! »

[Femme]
« A c’est vous l’aveugle qui dormez avec la grosse baraque… J’aurais tout vu… Enfin bref, il a effectivement été prendre une lettre vous étant adressé il y a une dizaine de minutes. »

Shiryu avait à peine eut le temps d’écouter la dernière phrase que prononça la jeune femme, qu’il avait déjà fait demi-tour pour accéder à l’entré de l’hôtel et donc le quartier principal de la ville. C’est alors qu’il entendit un ‘Ohé, vous avez oublié votre papier !’. C’était la secrétaire qui l’avait renseigné à propos de Shikano. Elle lui tendit le petit bout de papier sur lequel était marqué qu’ils devaient se rendre à 8H00 dans le bar des amis.

* Super, il est trop tard pour que je puisse le rejoindre… Tout ça à cause de cette idiote !*

Il était largement l’heure et Shikano devait surement être sur le chemin du retour maintenant. L’aveugle se décida donc à s’asseoir sur un banc attendre patiemment. Il en profita pour écouter les différentes conversations qui se passaient autour de lui et surtout dans le magasin d’arme d’en face. C’était ici qu’avait été rangé les précédentes armes et ici que le barbare avait su tirer des informations.

*Il commence à faire long. J’espère qu’ils ne parlent pas de la pluie et du beau temps…*

L’aveugle commençait à trouver le temps long et ses membres s’engourdissaient dans le froid. Il se décida donc de se lever. Il alla vers la sandwicherie ‘Chez Fred’ pour aller prendre deux mets à emporter, taille moyenne pour ne pas avoir à en jeter. Il y avait une affiche pour un offert, le second à 50%. Une offre à saisir. Le genin poussa donc la porte pour aller vers le comptoir où personne n’attendait.

« Bonjour. Deux sandwiches jambon-fromage s’il vous plait ! »

[Cuistot]
« Tout de suite petit gars. Ca te fera 7.5£ l’unité ! »

Alors que l’aveugle commençait à chercher deux billets pour payer l’homme, celui ci retira une baguette de taille normale de sous son plan de travail. Il sortit un grand couteau et trancha le pain en deux parties plus ou moins égales.
Il y mit un peu de beurre-moutarde, spécialité de la région, dans chacun des deux sandwiches avant de sortir deux tranches de jambon carré qu’il coupa en en deux chacune. Il disposa donc deux morceaux de jambon dans chaque sandwich.
Puis il prit quatre parts d’emmental, le fromage typique que l’on met dans un sandwich, pour en mettre là aussi deux dans chaque pain. Pui il mit les deux dans u petit papier et le tout dans un sac en plastique.


[Cuistot]
« Voilà petit gars… Donc 7.5 fois 50 divisé par 100 plus 7.5 ça fait combien ça alors… »

« 11.25£ !! »

Répondit le genin. Depuis qu’il était jeune, il aimait les calculs et été bien entrainé à en faire de tête. Surtout des aussi simple que celui là. L’homme prit les deux billets de 10 et 5£ pour et ranger dans sa caisse. Restait à savoir si il allait connaître se qu’il fallait rendre à Shiryu.

[Cuistot]
« Alors, 15 moins 11.25 ça fait combien déjà… 2£ non ? »

Il affichait un sourire bête comme s’il pensait pouvoir gagner de l’argent aussi facilement que ça. L'aveugle n'apprécia pas trop la façon de se comporter de cet homme.

« 3,75 ! Et pas un rond de moins !! »

L’homme prit quelques pièces et les mit sur son comptoir. Il fit bien exprès d’y mettre de la force afin de se donner un air méchant. C’était donc tous des rapiat et imbéciles dans cette ville ? On se demande encore comment les types bien font pour vivre !
L’aveugle s’en foutait pas mal et fit glisser le sac de la paume de sa main à son poigner pour pouvoir mettre les mains dans les poches pour les réchauffer.


*Il doit être dans la chambre…*

Le ninja de Kumo traversa rapidement la rue pour arriver jusqu'à l’hôtel, puis il poussa la porte de la main droite, sa main libre. Il entra alors dans le bâtiment où l’air était bien plus chaud que celui de dehors.

* Les hivers d’Arakas son vraiment froid !!*

Il se dépêcha de monter les marches d’escalier pour arriver dans la chambre. Il glissa la petite clé dans le trou de la serrure de sa chambre puis appuya sur la pogner pour pouvoir entrer. Les apparences montraient clairement que Shikano n’était pas encore là.
Shiryu prit donc son sandwich et se mit à le déguster attendant le retour du genin.


[Sincèrement, je n’avais pas grand chose à découvrir, vu que tu vas tout m’explique par la suite… Pas facile de faire un RP sans aucun sens ! ]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Mer 13 Déc - 20:37

* J'espère au moins qu'il est là, que je n'ai pas à le repêcher dans les rues... Déjà que la fatigue m'emporte. Néanmoins, je suis content de moi, la mission est presque terminée. Donc la marchandise se passera dans la frontière... Ils sont rusés d'après leur décision. Mais personne n'échappera des mains du bien. *

A peine que le clone avait terminé la conversation que le barbare arriva devant l'hôtel, réjoui par les nouvelles informations. La mission arrivait bientôt à sa fin pour le plus grand bonheur du genin kuméen qui souhaitait réviser une fois de plus son entraînement. Pénètrant lentement à l'enceinte du bâtiment, il fût vite accueilli par une jeune femme qui se dirigea de pas rapides vers le barbare.

" Monsieur Shikano, monsieur Shikano ! "

" Oui, c'est bien moi. "

" Votre ami l'aveugle vous cherchait partout, mais est revenu les mains vides. Je crois qu'il y a un état d'urgence que votre copain voulait annoncer. Vous ferez mieu d'aller le voir. "

" Et maintenant je reçois des ordres ? Non mais, qui êtes-vous pour donner des ordres? Hein ?!? Qui êtes-vous ? "


" Excusez-moi ... "

" Je n'excuse personne. Excuser n'est pas dans ma nature. Je veux voir le grand patron. Et immédiatement ! "

Son cri résonna entre les quatres murs principals de l'auberge de luxe. Le barbare venait d'exploser de colère, lancant des regards horribles et sataniques à tous les passants.
Après quelques minutes d'attente, le genin fût emmené dans un couloir avec au bout la salle du patron annoncée par un grand panneau collé sur la porte. En quelques secondes, le taijutseur arriva devant l'entrée, accompagné d'un personnel qui s'apprêtait à toquer. Le barbare l'en empêcha en balancant une savate sur la serrure qui craqua.
Le patron se leva de peur, et se calma en voyant Shikano en face de lui.


" Oui, que puis-je pour vous monsieur ? "

Le kuméen s'approcha du coffre du chef, et le secoua avant de l'envoyer se casser par terre. Le cadenas se brisa, laissant tout l'argent a découvert.

" Hé ! Touchez pas à ca ! "

Dit-il à une haute voix. Mais Shikano ne l'écouta même pas, tirant seulement un billet du gros paquet qui avait jailli hors du coffre.
Puis il l'enfonca dans sa poche, avant de se retourner vers le patron.


" Je reprend mon argent ! Et n'essayez pas d'en demander la cause ! Allez demander ca à vos chiens ! "


Dit-il tout en prenant la sortie, bloqué par le personnel qui avait vu toute la scène.

" Arrêtes-toi ! "

Le barbare continua son chemin, comme si la présence du jeune homme ne l'inquiétait pas du tout. Puis, voyant qu'il était décidé à reprendre l'argent, il élanca sa main vers sa gorge pour le soulever.
Une fois tous ses membres en l'air , il le balanca sur le bureau du patron qui regardait d'un sentiment de peur.


" Monsieur, s'il vous plaît, attachez vos chiens ! "


Il quitta la salle, tout en se dirigeant vers sa chambre. Malgrès sa résistance, le sommeil prenait le dessus à chaque seconde, augmentant la difficulté de chaque geste.
Néanmoins, le barbare arriva devant la salle sans trop de peine, et entra discrètement avant de s'élancer sur le lit.


" Shiryu, j'ai une envie incontrôlable de dormir, donc je vais résumer la situation. "

Il ferma les yeux, se préparant pour quelques heures de repos.


" L'agent m'invita à un bar pour nous filer des informations. Je suis parti voir, et il était là. "

Il baya, laissant Shiryu impatient sur le sujet.

" Hummm ..... Il m'a dit que la vente allait se passer cette nuit, à deux heures du matin. La marchandise est à la frontière du pays. Elle sera vendue là-bas , puis transportée au port, pour enfin disparaître par la voie maritime. "

Shikano tira sa couverture à cause du froid qui règnait dans la chambre, et conclût.

" Maintenant, ce que je te demande, c'est d'aller vérifier que la marchandise est bien là-haut. Crées un clone, on sait jamais... Si la marchandise est présente à la frontière, tu viens me réveiller, et tous les deux on va prévenir les groupes d'interventions pour enfin rentrer à Kumo. "

En lançant son dernier mot, ses paroles se transformèrent en une respiration intense accompagnée d'un ronflement assez bruyant.

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Sam 16 Déc - 15:10

Une fois arrivé dans la chambre, Shikano s'allongea et fit un bref résumé à Shiryu comme quoi il avait rencontré l'agent. Le barbare expliqua également, entre deux bâillements, que la livraison aurait lieu dans le port d’Arakas et que l’aveugle allait devoir y jeter un œil.

« Tu me prend pour qui ? Je suis capable d’envoyer deux clones pour ça… En plus si je vais là-bas, et qu’ils me repèrent, tu vas avoir du mal à tous te les faire à toi tout seul… Et si tu dors je te couvrirais… »

Shiryu voulait bien expliquer au barbare qu’il était assez grand pour faire ça tout seul mais ce dernier s’était déjà endormit. L’aveugle était en colère vis-à-vis du barbare que ne laissèrent même pas ses yeux ouvert.

* Et, il se prend pour qui ? Et moi qui avait dénié prendre de la nourriture pour ce malade !*

L’Uchiha se leva et composa les signes du Buchuin, le clone sans matière. Une fumée épaisse se dégagea du corps de Shiryu se qui alluma les détecteurs à incendie mais qui ne perturba pas moins le barbare dans son sommeil…
Les trois shinobis encore debout était complètement trempé et en plus ils allaient devoir aller dehors dans le froid avec des vêtements mouillé… Pauvre clone !


« Voici comment je vois les choses. Vous observez et si vous êtes repéré, faite en sorte de vous dissipe le plus rapidement possible… Il ne faut pas qu’ils sachent qui nous somme ! Une dernière chose, faits vous discret, plus on en apprendra, plus vous aurez de chance de pouvoir renaitre encore et toujours ! »

Les deux clones approuvèrent d’un signe de tête. L’aveugle les accompagna jusqu’au balcon pour leur souhaiter une bonne chance bien qu'il pense fermement que le facteur chance est minime dans une mission…

[Clone 1]
« C’est toi qui vois… Allé Shiryu, on y va et plus vite on sera rentré mieux ce sera... Surtout avec ces habits tout mouillé ! »

[Clone 2]
« Et cette fois, essaye d’être sérieux Shiryu ! »

[Clone 1]
« Moi pas sérieux, c’est toi le minable ! »

Les clones commençaient déjà à se disputer alors qu’ils n’avaient même pas commencé à se déplacer. Shiryu, l’original, de nature très impatiente eut vite les nerfs à vif et ne supporta donc pas très longtemps les sarcasmes des deux avatars du Genjutsuteur.

« Vous allez vous presser oui !!! »

Shiryu avait finalement perdu son calme et sortait déjà son bâton. Si les clones n’étaient pas immatériels ou mobile, ils auraient fini sans jambe. Les deux avatars sautèrent du balcon pour atteindre un des toits d’en face.

Il allait plutôt rapidement et marmonnaient encore quelques insultes. S’ils ne se taisaient pas, la mission d’infiltration serait un échec sur toute la ligne ! Les deux clones le savaient bien et arrêtèrent de parler dès le moment où il atteignait une des parties les plus au sud ouest de la ville.


* Bon… Espérons qu’ils ne fassent rien de stupide !*

Le premier clone, avec un peu d’avance sur son frère jumeau, s’arrêta net sur l’un des toits les plus proches de la sortie du village. Le second continua sa route jusqu'à la muraille. Alors que le premier s’avançait lentement vers les orifices qui étaient à la base utilisé pour que les archers puissent tirer leurs flèche sans risque de mourir, le second s’accroupis et tendit l’oreille.

Les trafiquants sortaient seulement la marchandise du village pour la cacher dans la forêt… L’un des clones chuchota à l’autre.


[Clone 1]
« Il est 22H. Il est probable qu’à minuit ils auront déjà caché la marchandise dans la forêt. Donc ils passeront surement la commande de minuit à 1H et de 1H à 2H ils transportent la marchandise dans les bateaux… »

[Clone 2]
« Il faut donc que l’équipe d’intervention intervienne au moment où ont lieu les transaction… »

Le premier avatar fit un ‘oui’ de la tête. Il avait été capable d’oublier leur différent quelques minutes, c’était une chance pour le duo de genin et la troupe d’agent s’ils voulaient intervenir sans que personne ne le sache…

*Par contre c'est étrange, celui là déguage une drole de sensation...*

L’un des trafiquant semblait étrangement calme par rapport au autre, et il semblait que du chakra filtrait de son corps. Ce chakra n’était pas puissant, mais si les contrebandiers étaient accompagné d’un homme capable de maitriser son chakra, la prudence aurait été de mise voir même plus…

[Clone 2]
« Restons la encore une petite demi-heure… Après quoi on partira… »

[Clone1]
« Très bien… »

[Je laisse Kempaichi décider de si les trafiquant voient les clones ou pas…]

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 17 Déc - 2:07

Une alarme et quelques gouttes d'eau, les élements de réveil du barbare.

* Une incendie ? *

Néanmoins, en quelques instants, Shikano s'épaula, debout et habillé. Un bruit de baîllement retentît dans la chambre des deux genins kuméens, avant que le taijutseur kuméen adressa une question à l’aveugle.

« Que se passe t-il ? »

« En créant mes clones, la fumée a déclenché l’alarme … »


« J’ai honte de faire équipe avec toi, je me demande pourquoi t’as été envoyé avec moi ! »

Il tira une bouteille d’eau de la table, la commença à la boire d’un coup. Puis, il placa son crâne sous un des jet d’eau pour réveiller complètement son esprit submergé par la fatigue avant d’attraper l’aveugle par sa veste décorée d’un éventail, symbole du clan Uchiwa.

« Allons-y ! On va terminer cette mission cette nuit ! »

Cria t-il. Puis d’un bond il sauta dans le rez-de-chaussée, et fit accueilli d’un groupe de pompiers. Tous réalisaient des sceaux avant de cracher un jet assez long d’eau croyant une vraie incendie.
Le barbare lâcha le genjutseur pour éviter les volumes d’eau, et s’empressa de quitter l’enceinte de l’hôtel.
Un vent froid et un temps humide accueilla le taijutseur kuméen. Il attendit l’aveugle qui sortit tout mouillé, et lui lança quelques paroles.


« Shiryu, écoutes-moi ! Vas aider tes clones, et n’hésites pas à utiliser la métamorphose, ça peut être risqué. Je te fais confiance... Quant à moi, je vais aller chercher le groupe d’intervention aux coordonnées annoncées dans les hypothèses de la mission. »

Une rapidité affolante accompagna Shikano dans sa course à la montre, et heureusement pour le barbare aucune âme étrangère n’errait dans les ruelles d’Arakas. Shikano trouvait ça normal, en effet, l’hiver régnait dans cette ville portuaire. Une pluie transformée en neige diminuait la vue de Shikano. Mais malgré ce temps de chien, il ne baissa en rien sa vitesse. D’après les coordonnées indiquées, les forces d’intervention se trouvaient à environ trois bornes.
Le groupe était composé de cinq Anbus, et se cachait dans une bibliothèque après la frontière de la ville portuaire.


* Enfin ! *

Une affiche réalisée à partir d’une plaque de métal éclairait un rayon assez long de la librairie.
Il s’y approcha lentement et toqua une dizaine de fois à une porte de bois d’environ deux mètres d’hauteur.
Un homme se présentant comme le concierge ouvrît l’entrée, accueillant chaleureusement le genin kuméen.


« Entrez s’il vous plaît. Les Anbus sont au sous-sol. »

Le vieil homme ouvrît cette fois-ci une porte assez étroite tout en regardant du coin de son œil autour de lui.
D’un geste, il demanda à Shikano de descendre les escaliers pour rejoindre les forces de l’ordre.
Tout le groupe était habillé de masques montrant chacun un animal différent.


* C’est bien eux… *

« S’il vous plaît, faisons vite ! »

« Quand et où ? »

« Maintenant, dans la grande forêt d’Arakas. »

« Où est votre coéquipier ? »

« Sur les lieux. Il est parti enquêter avec quelques clones. »

« Ca peut être dangereux pour lui ! Attendez ici, quant à votre coéquipier, un de nous le ramènera à vos côtés. »

« Dangereux ? Je croyais que c’était une mission de rang D. »

« Non, en fait c’est une mission de rang C, mais votre objectif est classé en rang D. »

« Je viens avec vous, je peux pas laisser mon camarade seul ! »

« Non, n’insistez pas, ça peut vite devenir risqué pour vous aussi. »

« Vous discutez encore sur ça ? »

Shikano avait clos le sujet avec cette dernière, se préparant à son tour après que les anbus enfilèrent leurs armures.
Le barbare s’apprêtait à quitter la seule secrète, avant de tomber inerte au sol par une aiguille plantée dans un de ses points vitaux. Un des anbus voulût le faire coucher sur un lit, mais fût envoyé valser contre un mur par un coup de pied de Shikano. Son corps avait pris le dessus, la technique l’esprit dort mais pas le corps montrait ses effets. Après quelques seconde de silence, le buste de Shikano tomba par lui-même, ne résistant plus à la fatigue physique.

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Lun 18 Déc - 23:36

Une nuit glaciale s’était installée sur le port paisible d’Arakas. Un brouillard épais refroidissait l’atmosphère déjà bien froide. C’est dans ce contexte que le jeune Shiryu armait de son courage et de ses clones, s’aventura sur les docks du port. Il était 22 heures et on ne pouvait pas dire qu’il y avait de l’activité sur le port. Soudain, un des clones repéra une lumière sur un entrepôt. Aussitôt, il se rapprocha afin de mieux percevoir ce qu’il pouvait se passer dans cet entrepôt mais la brume empêchait de voir correctement ce qu’il y avait. Un des clones avança alors, pour espionner l’entrepôt pendant que le groupe de Shiryu attendait son retour. Il avança aussi discrètement que possible aidé par la brume et se colla sur un des murs extérieurs de l’entrepôt et ainsi écouter la conversation.

¤ ??? ¤
« …Dépêchez-vous… On a déjà pas mal de retard ! Vous ne pouvez pas dire que ces caisses sont lourdes pourtant…»

Un groupement de rire indiqua qu’il y avait bien du monde dans cet entrepôt mais rien n’indiquait qu’il y avait bien des armes dedans…

¤ ??? ¤
« Voilà Boss ! C’est chargé ! »

¤ ??? ¤
« Bien ! On y va alors ! Ils ne vont pas nous attendre ! Encore une chose… Faites bien attention. Nous savons que des Ninjas de Kumo sont présent dans la région grâce au vendeur… »

¤ ??? ¤
« Il l’aurait bien payé cet enfoiré de nous balancer ! »

¤ ??? ¤
« Seuls les requins le savent alors plus un mot. Remercions-le juste de nous avoir prévenu qu’un de nos hommes était un espion… Ces foutues Ninja croient tous savoir où aura lieu notre rendez-vous, mais ils auront une grande surprise lorsqu’il verra le piège qu’il y aura là-bas !!! HAHAHA… »

Ces mots raisonnèrent dans la tête du Shiryu. Les informations que l’espion avait données étaient fausses. Ils avaient découvert son identité pour une raison encore inconnue à Shiryu. Les portes s’ouvrirent laissant paraître une embarcation. Ils allaient partir en mer et non en pleine forêt. Il y avait un cas de conscience à avoir à Shiryu maintenant. Qui allait faire quoi ! Shikano devait sûrement avoir trouvé le groupe d’intervention et fonçait droit sur un piège. La transaction allait avoir lieu en pleine mer, il devait donc les suivre de la meilleure façon possible.

**********


Pendant ce temps, le groupe d’Anbu accompagné de Shikano avançait en pleine forêt. Le groupe tout en entier rouspétait de la lenteur du Génin.

¤Anbu¤
« Cet imbécile nous ralentit plus qu’autre chose ! »

¤Anbu¤
« Je sais ! Mais il a voulu à tout prix venir et lui seul connaît le lieu du rendez-vous ! »

¤Anbu¤
« Bon dieu mais à quoi il pense celui-là ! »

L’exaspération traduisait le plus le sentiment du groupe. Puis, au bout d’une heure de course, ils arrivèrent enfin sur la zone de la transaction en pleine forêt. Une vieille cabane était là et semblait les attendre. Il y avait de la lumière mais on ne voyait rien à travers les fenêtres.

¤ Anbu ¤
« On y est ! Shikano ! TU RESTES LA. Tu surveilleras toutes les personnes sortant… »

Le reste du groupe se mit alors en position, encerclant la maison se préparant à attaquer. Puis au moment, où ils passèrent la porte, tout explosa dans un retentissement terrible. Shikano eut juste le temps de s’abaisser pour ne pas subir le souffle de l’explosion. Parmi le groupe, seuls quelques uns furent touchés. La plupart avaient eu le temps de permuter. Le leader du groupe se retourna alors vers Shikano le regard haineux.

¤ Anbu ¤
« Bordel !!!! Mais c’est quoi cette merde !!!! Tu nous as dis que c’était ici !!! »

Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour comprendre que toute la mission battait de l’aile. Le groupe de trafiquant avait du savoir leur plan et avait voulu les piéger.

¤Anbu¤
« C’était un piège… Ils sont toujours au port ! Shikano ! Occupe-toi des blessés ! Le reste du groupe, suivez-moi !!! »

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Jeu 21 Déc - 23:00

Un grand éclat d'explosion retentit dans les oreilles du barbare. Un souffle de chaleur réchauffa le buste de Shikano qui tremblait aussi bien de haine que de peur. Il resta ainsi pendant quelques moments, avant de se ressaisir par un cri provenant du chef du groupe d'Anbu.

¤Anbu¤
" C’était un piège… Ils sont toujours au port ! Shikano ! Occupe-toi des blessés ! Le reste du groupe, suivez-moi !!! "

Il courût vers les débris entourés de fumée, et tira les anbus touchés un par un. Heureusement, leurs plaies n'étaient pas très profondes. Les shinobis s'exercaient un jutsu médical avant de partir un par un pour rejoindre le groupe qui était déjà au loin, perdu dans la fôret.
Pendant un moment, le barbare pensa à Shiryu. Où était-il ? Etait-il entre les mains des brigands ? Bref, encore un bon nombre de question se logea dans l'esprit du taijutseur, se pressant de quitter les lieux à son tour.
Une vitesse équivalente à celui d'un lion affamé l'accompagna dans sa poursuite. Il voulait rejoindre le groupe des anbus pour les prêter main-forte.
Mais une voix intérieure et profonde l'arrêta dans son élancement.


* Quel pressé dis-donc ... *

* T'es qui toi ? *

*Comment parles-tu à toi même ?*

*Hein ?!?*

*Tu ne connais même pas le barbare qui est dans ton corps... Tu ne te connais pas !*

*Mais qu'est-ce qui se passe ?*

*Tu m'énerves !! C'est moi le barbare, le barbare que tu contrôles à présent...*

*Je me contrôle parfaitement !!*


*Tu me fais rire... Ca ne fait pas longtemps que tu arrives à me contrôler... Mais maintenant, t'es même à un stat supérieur, ton esprit barbare et ton esprit sérieux ne font qu'un...*

*.....*

* Maintenant, utilises-moi, abuses de moi ! Pendant les combats, tu auras toujours une envie d'arracher les membres de ton adversaire... Et...... Ne meurs pas, ou tu le regretteras !! C'était notre dernier entretien, à partir de maintenant je ne serais qu'un de tes caractères éternels ...*

Shikano reprît sa poursuite, la pensée embrouillée.
Malgrès sa résistance, un vent froid le fît trembler en pleine course. Une neige intensifiée se mit à chuter dans le grand bois d'Arakas. Le port était à une demi-douzaine de kilomètres.


* Ils vont transportés la marchandise avec des camions, ca peut les ralentir et accelerer leur mouvement... Nous n'avons pas l'avatange pour l'instant... *

Il accelera ses pas, soulevant une vague de neige par sa vitesse.
Après une heure d'acharnement, il quitta le bois et prît un chemin assez étroit menant à l'entrée de la zone nord et notamment au port.


* Je doute qu'en ce froid on laisse partir les bateaux... Même s'ils arrivent à quitter le port ils ne tiendront pas longtemps... *


Le barbare composa un sceau qui donna naissance à un clone consistant à ses côtés. Très vite, il lui souffla quelques ordres avant de le quitter en changeant sa direction.

" Tu iras aider les anbus et les prévenir que je coupe la voie maritime. "

L'avatar kuméen continua sa route tout droit.
Le vrai Shikano se dirigea vers le centre ville pour enfin débarquer vers la sortie de la ville d'Arakas par la voie maritime.
Il usa de son chakra pour tenir en équilibre sur la surface de l'eau. Puis, il courût, toujours à partir des eaux, vers le lieu où la cargaison aurait lieu.


* Je sens que je vais m'amuser... *

MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   Dim 24 Déc - 23:52

[ Puisque je ne peux pas supprimer, j'ai édité ce message... Si c'est possible, supprimez-le....
Excuse-moi Kempachi... ]


Dernière édition par Shikano le Lun 25 Déc - 17:03, édité 1 fois
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-