Partagez | 
 

 Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 13 Mai - 19:42

Rappel du premier message :

A venir.


Dernière édition par le Lun 13 Juin - 14:21, édité 2 fois

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mer 7 Mai - 21:30

[Hotaru] - Tu sais, tes parents, je pense, serons fière de toi quoi qu’il arrive, prendre la médecine serait une bonne chose car rare sont les médecins. En même temps il faut prendre en compte tes capacités aussi. Car si tu prends le Taijutsu et que tu n’as pas de prédisposition pour cet art, tu risques de te casser la gueule. Enfin bref, je ne veux pas non plus faire le rabajoie… Bon Appétit !!!

Il n'apprenait rien de nouveau à Liori, mais au moins il le confortait dans l'idée qu'évoluer en tant que médecin était sans doute la meilleures solution pour atteindre son but.
Pendant les quelques seconde ayant suffit à Liori pour boire son thé, Hotaru avait réfléchis à la question que lui avait posé le Satsubatsu.

[Hotaru] - Devenir shinobi ? Je ne pense pas qu’on le devient mais qu’on l’est d’ores et déjà, quoi qu’il arrive. Et cette phrase veut tout dire, il n’y a donc pas de raison, c’est le destin qui l’a décidé ainsi, j’étais fait pour être shinobi… Et toi, tu penses quoi ?

La question surpris légèrement Liori, il s'était plutôt attendu à ce qu'il lui retourne la question plutôt que la modifier. Enfin, le genin répondit tout de même assez rapidement.

[Liori] - Je n'y est jamais réfléchis de cette façon. Devenir ninja est une tradition dans mon clan...

A nouveau le silence se réinstalla à la table, tandis que l'ambiance dans le bar/restaurant devenait de plus en plus Bruyante.

[Hotaru] - Mais, c’est quoi ce que t’as mis dans ton thé ? En tout cas ça ne doit pas être très bon vu la tête que tu fais.

Liori sourit à cette remarque.

[Liori] - C'est la chose la plus horrible au monde...
Des médicaments !


Hotaru n'eut pas le temps de répondre, même s'il avait eut quelque chose à dire -Ce dont Liori ne doutait pas-.
En effet, le restaurant sembla exploser juste après cette remarque. Les clients se mirent à crier, et à courir vers la sortie.

[???] - AU FEU ! AU FEU ! AU FEU !!!

Le Satsubatsu observait le phénomène, pas vraiment inquiet. Il se doutait qu'il pourrait fuir sans risque et rapidement. Cette assurance était due à son entrainement de shinobi, mais aussi au fait que l'issu de secours se trouvait à deux mètres sur leur gauche.

[Hotaru] - Liori, je crois qu’on ferais mieux de déguerpir, je ne sais pas ce qui se passe mais ça sent le roussi… Liori lui indiqua la porte de secour, d'un geste nonchalant. Ou plutôt ! On devrait essayait de calmer le jeu, on est des ninja après tout, pourquoi ne pas essayer de contrôler la situation ? Trêve de parlotte, il est temps pour nous d’agir…

Liori regarda le deuxième genin d'un air médusé. Visiblement, il avait une certaine passion en lui. (La flamme du justicier ?).

[Liori] - Hotaru, ce héros.

Liori... Tu ne devrais pas penser comme cela.


[Liori] -Désolé mère...

Finalement, Liori soupira et se leva de sa chaise. Il examina la situation tout en lançant un "En avant, sauvons la veuve et l'orphelin." sans grande conviction.
Contrairement à son compagnons, il ne prenait pas la chose au sérieux. Vu le nombre d'ivrogne dans le coin, il supposait que c'était une blague douteuse destiné à animé les barriques à alcool aligné au bar, ou regroupé autour des tables.
Force de constater qu'il avait eut tort. Une des tables proche du bar était recouverte de danseuse orangés, qui, part de gracieuses pirouettes, essayaient d'atteindre les objets au alentour, ivrognes compris. Malheureusement pour elles, une homme -sans doute le propriétaire de l'établissement- essayait tant bien que mal de les empêcher de se propager.

[Liori] - Hum...
Hotaru, essaye d'étouffer les flammes. Je vais évacuer les clients et je viens t'aider.


Liori se dirigea donc vers la porte principale, prise d'assaut par les clients paniqués. Il se présenta, bandeau bien en évidence, afin de calmer les gens qui se bloquaient et ne sortait qu'au compte goutte.

[Liori] - Calmez vous !

[Foule] - BROUHAHA ! BROUHAHA !

[Liori] - Du calme ! Je suis ninja !

[Foule] - -Un ninja ?
-Lui ?
-Il empeste !
-Mais non, c'est toi qui empeste l'alcool !
-Fermez la et avancez !


Liori qui avait appris à garder son calme, ou du moins ne à ne pas exploser de colère pour rien depuis qu'il savait qu'il pouvait sauver ses parents, se retint pour ne pas dégainer son sabre, et sauter dans la foule en leur hurlant de se barrer d'ici.
Il se contenta de dégainer le lourds katana pendant à son flanc droit, et une fois l'arme de son père dans la main gauche, de l'abattre verticalement afin de couper la foule en deux.

[Liori] - Vous ! Il jetta un regard de fou furieux vers ceux se situant à la droite de son sabre. Vous vous dirigez par là ! Il leur indiqua la sortie de secours, se situant à côté de la table où il était quelques instant plus tôt. Le reste, vous continuez à sortir par ici, et dans le calme.
Et le premier Ivrogne qui cherche à doubler ses petits camarades, je le jette dans les flammes ! (et tant pis s'il attise les flammes !)


Son discours sembla être plutôt persuasif, à moins que ce ne soit la peur de se faire trancher par un fou, car le bâtiment se vida beaucoup plus rapidement des personnes se trouvant à l'intérieur.
Liori sorti en dernier, et demanda à tout le monde de reculer. Il choisit un homme qui n'avait pas l'air trop saoul et il l'envoya à l'académie, afin qu'il prévienne un, ou des ninja qui serait utile pour la situation.
Une fois l'homme parti, Liori douta du bien fondé de sa manœuvre.

[Liori] - Je me demande ce qu'il se passerait si je créais la panique pour rien...Puis il se rappela que Hotaru était toujours à l'intérieur. J'n'aurais qu'à dire que c'est sa faute...
Veuillez ne pas vous approcher jusqu'à nouvel ordre ! Ne vous inquiétez pas, ça va aller ! Ca va à lait !
...Ca veut rien dire... Elle est nule en plus.

Toujours est-il que le genin rengaina son arme et se rendit à l'intérieur pour voir où en était ce début d'incendie.

[Je hais ce genre de situation... °°]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 17 Mai - 12:30

La flamme du justicier, du défenseur des causes perdues, du sauveur de ses dames, ou plutôt, à ce moment là, des ivrognes égarés, était en ce moment même attisé par mon envie de prouver que je n’étais pas ninja pour un rien. La foule était réellement affolée. Mais en même temps c’était un peu normal, tout le monde voulait sauver sa peau, et puis lorsque l’on était ivrogne on ne se souciait pas trop des autres, c’était donc la pagaille totale. Je décidais de monter sur la table pour avoir une vue plus propice à accomplir ma mission… Mon compagnon n’avait pas l’air de vouloir se placer en héros dans cette histoire, mais il ne voulait pas non plus m’abandonner, cela aurait été trop lâche. Il décida d’aller évacuer la foule tandis que moi j’aurais à m’occuper des flammes.

**Il essaies de m’envoyer à la mort ou quoi? Enfin, après tout c’est moi qui ait voulut qu’on sauve la fleure polaire. J’aurais peut-être du réfléchir avant de me lancer dans une telle entreprise. Mais je ne réfléchis jamais, à quoi bon, fougue est le maître mot dans ce petit cerveau qui me commande… Bon, c’est pas le moment de se dégonfler! C’est partie!!! **

J’arrive au lieu ou le feu a pris. Le propriétaire du restaurant semble affolé. Je n’ai pas le temps de le calmer. Les flammes commencent à prendre de l’ampleur, elles arrivent presque au plafond maintenant et le toit menace à tout moment de s’écrouler. Je prends ce qui me passe sous la main, une bouteille, sur le coup je n’avais pas pensé que ça aurait put être de l’alcool, je la jette dans les flammes, et la : BOUM! Onde de choc, je me retrouve au sol, avec en plus une chaleur insupportable. Qui plus est, le propriétaire, lui, se retrouve carrément prisonnier des flammes.

« Ne vous inquiétez pas, on va tout arranger… Les secours ne vont pas tarder à arriver »

Baratin! Ils arrivent tout le temps un quart d’heure après qu’il y ait eu au moins un mort. Mais je sais qu’ils essaient tout de même de faire de leur mieux. Je dois donc, en plus d’éteindre ce satané feu, sauver une personne.

[Propriétaire] « Faites vite, les flammes arrivent à moi… Pitié! A l’aide!!! »

**Ah, si seulement j’étais un pro-ninjutsu j’aurais sans doute put faire quelque chose. Mais là en l’occurrence je suis dans une situation qui ne me permet pas de compter sur les autres. Je dois agir seul, en espérant que Liori puisse rappliquer dans peu de temps…**

Sans trop réfléchir, une fois de plus, j’enlève ma veste puis essaye d’étouffer les flammes. Rien à faire, elles sont désormais bien trop grandes. Une idée! Vite, vite!!! Mais c’est bien sûr! En m’agitant et en perdant mon sang froid, j’avais remarqué les longs et grands rideaux. Ils pouvaient me servir à étouffer les flammes facilement. Je les arrache d’un coup puis les balances sur les flammes, cela fais son effet. Je peux désormais atteindre le propriétaire.

« Venez monsieur, on doit y aller, votre vie est plus importante que le restaurant… »

[Propriétaire] « Mais mon restaurant, c’est ma vie, vous comprenez? »

« On doit partir. »

[Propriétaire] « Non, si il tombe, je tombe! »

« Ah vraiment vous ne ma facilitez pas la tâche!!! Sortez, je vais m’occuper du reste… »

Comment faire? Je me retrouvais maintenant seul… Face aux flammes. Les rideaux avaient diminués les flammes, mais elles étaient tout de même encore présente. Quelles solutions se trouvaient à moi? Aucune. Puis, Liori me rejoignit.

« Liori! On est mal… Les flammes vont recommencer à grandir. Et le propriétaire. Enfin, il faut essayer de sauver ce restaurant. Quelqu’un est allé prévenir d’autre ninja? J‘espère qu‘ils pourront nous être utile, en attendant il faut essayer de prendre tout ce qui peut étouffer les flammes. Nappes, rideaux… TOUT!»

J’avais repris le dessus, cet homme, pour qui le restaurant était tout, je ne voulais pas le décevoir. Je voulais sauver son restaurant.

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 17 Mai - 23:32

Liori allait rentrer à nouveau dans le restaurant, quand le gérant du magasin sortit, les yeux pleins de larme, comme s'il vivait un drame. Liori l'observa s'arrêter au milieu des consommateurs et badauds qui lui faisaient part des leur soutien dans cette épreuve difficile. Le genin haussa les épaules.
Que d'histoire pour des litres d'alcool, du bois et des briques. Si ça finissait si mal, il n'aurait qu'à reconstruire.

Liori rentra donc à nouveau dans le bar. Il faisait plus chaud qu'avant, mais Hotaru semblait avoir réussit à contenir les flammes pour le moment et l'incendie ne dégageait pas encore beaucoup de fumée.

[Hotaru] - Liori! On est mal… Les flammes vont recommencer à grandir. Et le propriétaire. Enfin, il faut essayer de sauver ce restaurant. Quelqu’un est allé prévenir d’autre ninja? J‘espère qu‘ils pourront nous être utile, en attendant il faut essayer de prendre tout ce qui peut étouffer les flammes. Nappes, rideaux… TOUT!

Le Satsubatsu retint de justesse une réplique cinglante du genre : "On a déjà fait notre partie du boulot, allons nous en avant de brûler". Mais il savait qu'il ferait de la peine à sa mère s'il disait quelque chose comme ça. Il savait qu'elle se sentirait responsable d'avoir un enfant se souciant si peu de la vie d'autrui.

[Liori] - J'ai envoyé quelqu'un à l'académie.
Attrape les rideaux avant que les flammes ne les atteignent, je m'occupe des nappes.


Il se dépêcha de récupérer les nappes se situant sur les tables les plus proches du foyer des flammes -qui commençait déjà reprendre de la vigueur. Une fois qu'il eut une demi douzaines de nappes -qui fort heureusement n'étaient pas en papier- dans les bras il se rendit droit vers le bar. Bien évidement il ne comptait pas imbiber les nappes avec le contenues des bouteilles, il se doutait bien que jeter de l'alcool dans les flammes serait une terrible bêtise.

Mais il avait entendu dire un jour, par une connaissance l'ayant lui même entendu de la bouche d'un homme qui l'aurait entendu de la bouche de sa grand-tante, qui l'aurait entendu de la bouche de son petit-fils qui l'avait entendu de la bouche du père du copain avec qui il jouait au ninja, qui l'aurait vu de ses propres yeux, que le patron avait déjà servit un verre d'eau ici. Cela voulait donc dire qu'il y avait un robinet d'eau dans le coin.
Et effectivement, les légendes pouvait parfois être réalité.

Liori trouva plusieurs robinet derrière le bar, mais il hésita. Il saisit plusieurs chopine se trouvant rangé juste au dessus des robinets, et les remplie chacune à la suite, pour vérifier le contenu -et gouter un coup. Il tomba sur de la bière, un alccol fortement épicé, deux autres choses qu'il préféra éviter à l'odeur et finalement le dernier robinet -qui n'avait visiblement pas était beaucoup usé et peu entretenu, bonjour la rouille- contenait le précieux liquide.

Il commença à humidifier ses nappes, quand un bruit de verre brisé le fit sursauter. Les bouteilles d'alcool les plus proches des flammes explosaient sous l'effet de la chaleur et leur liquide alimentait les flammes, qui commençaient à dégager une fumée noire et grasse. Le genin finit d'humidifier les nappes, et s'en passa une à la manière d'une cape, tout en la pressant contre ses narines et sa bouche. Il reparti vers les flammes, jetant une nappe à Hotaru, lui disant de la mettre de la même façon que lui, et il lui indiqua le robinet servant à humidifier ses propres bout de tissus.
Ensuite il utilisa ses nappes humidifiées pour éteindre les flammes d'une moindre taille, et empêcher l'incendie de gagner du terrain trop rapidement, il se dépêcha aussi d'éloigner toute autres bouteilles menaçant d'exploser et des servir de combustible.
Et tout en frappant inlassablement les flammes, il se demandait pourquoi il restait ici.

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Dim 18 Mai - 1:47

Pendant qu'il se rendait à l'Académie, Sakray fut abordé par un homme légèrement alcoolisé, à en juger par l'odeur qu'il dégageait. L'homme titubait légèrement, et essaya d'interpeller le Chunnin.

[Pochard]"V, v, vous êtes un, un niiiiiiiii....nja ?"

[Sakray]"En effet."

[Pochard]"V'nez av,v,ec moi, y-y-ya l'resto qu-qu-qui brule !"

[Sakray]"Ho, je vois. Je vais essayer de donner un coup de main, mais je ne promet rien."

Etant déjà passé devant lors de son altercation avec l'autre jeune, il su s'y rendre assez rapidement. Une fois sur place, il pu voir que de la fumée sortait de la porte d'entrée et des fenêtres, et que le gérant -il le devina car ce dernier était en larmes- et tous les pochards du coin étaient regroupés devant l'infrastructure.
Sakray descendit de son toit et s'adressa à tout ceux qui étaient présent.


[Sakray]"Je suis ninja, je vais vous aider à sauver votre restaurant."

[Gérant]"Hé-là, mais t'es de Suna ! Je refuse de te laisser toucher à mon bébé !"

A ces mots, il se plaça devant le Chunnin, lui barrant le passage. Il le dominait d'environ une tête et était plus large, mais c'était de la graisse, alors que chez Sakray, ce n'était que du muscle.

[Gérant]"Tu n'y entreras pas."

Le Sunéen soupira, et prit le gérant par les épaules, le souleva avec une aisance déconcertante -qui laissa tous les pochards sur le cul-, et le déposa un peu plus loin.

[Sakray]"Et pourtant, il le faudra bien si vous voulez continuer à gagner votre vie."

Il entra dans le bâtiment, et pu voir que 2 ninjas Kiréens étaient affairés à tenter de maîtriser l'incendie. Il alla vers eux.

[Sakray]"Je suis Sakray, je viens vous aider. Où en est la situation ?"


Dernière édition par Sakray le Sam 21 Juin - 17:32, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Dim 18 Mai - 14:46

[la compagnie arrive Razz]

Une fois n'était pas coutume, Isamu était en pleine promenade sur les toits de Kiri lorsqu'il remarqua les volutes de fumée sombre qui s'élevaient en silence d'un bâtiment, quelques mètres en contrebas. Le chuunin se pencha par dessus le rebord. Quelque chose brûlait au restaurant, mais les choses avaient a priori l'air d'être sous contrôle, à en juger par le nombre de personnes qui s'affairaient autour de l'enseigne. Encore que, ça n'avait pas l'air de bouger tant que ça ...

Poussé par la curiosité la plus innocente, Isamu se laissa mollement tomber du toit et atterrit, presque en silence, juste sous le nez d'un des badauds expulsés du bar.

« Ninja en mission » lança t'il négligemment à qui voulait bien l'entendre ; il avait bien retenu la leçon d'improvisation de Nutera.

Au milieu de la petite foule qui s'était amassée aux portes du bâtiment enflammé, un gros bonhomme braillait un peu plus fort que les autres. Isamu s'en approcha et lui demanda ce qui n'allait pas.

« Ca n'est pas assez évident pour toi ? Mon restaurant est en feu ! Mon commerce ! Mon gagne pain ! »

L'homme braquait vers le chuunin un regard à moitié fou. *Curieux*, se dit Isamu, *ma question ne m'avait pas l'air si saugrenue. Comment est-ce que je pouvais savoir que le restaurant lui appartenait ?*
Il sortit alors un petit carnet, ainsi qu'un stylo, et se mit à griffonner, une nonchalance absolue qui entrait en nette contradiction avec l'idée qu'on peut se faire d'un « ninja en mission ».
Une telle effronterie mit le gérant hors de lui (du moins, elle l'excita encore un peu plus, si c'était possible). Faisant fi de tout le respect qu'il devait à la garde militaire de son village, il bouscula le garçon en lui hurlant de faire quelque chose.

« Oh. D'accord. »


Isamu ne se sentait pas d'humeur contrariante. De toute façon, en tant que fourmi soldat, il se sentait plus ou moins obligé de proteger la structure de la colonie-kiri, et puis il se disait qu'il aurait sûrement l'occasion de discuter un peu avec ses homologues qui luttaient en ce moment contre le feu. Ce pouvait être intéressant ...

Il poussa tranquillement les portes du bâtiment et se retrouva immédiatement bloqué par une personne ... de forte stature. C'était le moins qu'on puisse dire, en tout cas.

"Je suis Sakray, je viens vous aider. Où en est la situation ?"


Ah ! Excellent, il donnait son nom sans qu'on ait à le lui demander. Tout le monde devrait en faire autant, à ce propos. Isamu se remit à griffonner en silence, dans son coin, indifférent à la chaleur étouffante qui régnait dans la pièce. *Ce ninja a quelque chose de bizarre. Son teint de peau est un peu plus sombre que celui des humains de Kiri, déjà, mais ... il y a autre chose, non ? Il ne doit pas être d'ici, c'est sûr !*

Quelque chose gargouilla dans son estomac. Les insectes n'avaient pas l'air très à l'aise.

Plusieurs détonations retentirent, à quelques secondes d'intervalle, derrière le comptoir. Apparemment, certaines bouteilles venaient d'exploser ... amusant !
Isamu jaugea rapidement l'étendue des dégâts, ainsi que la hauteur des flammes. L'incendie semblait s'être déclaré du fond du restaurant, peut être des cuisines. Curieux, le chuunin sauta littéralement au plafond, y adhéra sans difficulté, et se mit à se promener dans la pièce comme une araignée baladeuse ...

Passant au dessus du jeune homme qui se tenait derrière le comptoir, près de la bombe à retardement que constituaient les rayonnages de bouteilles, il glissa distraitement :
« Ca a l'air dangereux ce que vous faites, non ? »

Puis il partit en direction de la cuisine, indifférent à la fumée dense qu'il respirait avec une joyeuse insouciance ...

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mar 20 Mai - 16:52

La chaleur commençait à fortement augmenter. Je suais tellement que j’aurai put éteindre le feu à moi tout seul. Mais récolter de la sueur prenait bien trop de temps. Liori venait tout juste de me dire qu’il avait demandé à quelqu’un d’aller chercher de l’aide. J’espérais donc que celle-ci arrive le plus rapidement possible. En attendons il fallais essayer d’étouffer ce fichu feu qui commençait à me sortir par les trous de nez ! Ni une ni deux, j’arrache les rideaux, comme prévu, qui sont plus lourds que les nappes [A croire que Liori ne met vraiment pas de bonne volonté à la tâche]. Et, alors que j’allais commencer à les balancer dans le feu de sorte que ceux-ci enrobent les flammes, le Satsubatsu m’appela. Il avait trouvé de l’eau ! Quelle chance ! Nous allions tout compte feu peut-être pouvoir le sauver ce restaurant. Mais avant cela il fallait nous protéger, après s’être posé une nappe mouillé sur le corps, il m’en passa une pour que je fasse de même.

Je me dirigeais maintenant vers le robinet, et les rideaux, une fois mouillés, étaient encore plus lourds qu’avant. Mais avec Liori nous étions bien décidé à nous débarrasser de ce feu, en tout cas pour ma part. Je balançais un premier rideau histoire de couvrir la plus grande surface possible. Et les bouteilles explosaient, inéluctablement. De la fumée commençait maintenant à faire son apparition. Pas de chance ! Je suffoquais désormais… En plus de devoir supporter cette chaleur insupportable. Quand soudain ! Miracle ! Quelqu’un venait à notre secours, ou plutôt à notre aide, car nous n’étions pas non plus en très grand danger. Sakray, la peau légèrement hâlé, une musculature à faire peur, et un bandeau ninja provenant du village caché du sable...


« Pour l’instant tu vois on contrôle assez bien la situation ! »

Je fis une tête qui montrait alors mon désarroi voulant faire comprendre au Sunéen que ce que je disais était ironique.

« Pour l’instant je ne vois pas trop ce que tu peux faire… Essaye de trouver une solution pour acheminer l’eau jusqu’ici, ce serait pratique, nous on continue d’essayer d’étouffer les flammes ! »

Je m’adressais maintenant à Liori, Sakray étant partie :

« C’est ça ton aide ? Tu te rends compte que c’est peut-être un espion… Enfin bref, il nous aide c’est déjà ça, on ira le voir après pour savoir ce qu’il en est ! »

Puis, alors que je continuais à essayer tant bien que mal de vaincre ces flammes, je vis apparaître quelqu’un par le plafond, un air nonchalant, une démarche qui en disait long, une tenue aussi. Je ne savais pas ce qu’il recherchait mais il avait l’air de contrôler la situation.

« Vous là haut ! Ce serait bien de nous aider au lieu de vous balader en écrivant je ne sais trop quoi !!! Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le restaurant est en feu et il risque de se propager dans tout le quartier si on ne fais rien ! »

Rien à faire, il ne m’avait peut-être pas entendue. J’espérais que les ivrognes nous aide un peu, ils pourraient acheminer un peu d’eau jusqu’ici. M’enfin bon, pour le moment j’essayais de me concentrer, des responsabilités lourdes, des tâches difficiles, des situations de crises. La vie d’un ninja se résumait-elle à cela ? Je ne savais pas, mais j’espérais bien être récompensé pour ce que je venais de faire…

**He merde ! Quelle poisse ! Il fallait vraiment que ça arrive la journée ou je passe Genin**

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Jeu 22 Mai - 16:22

Liori en était tout simplement fatigué. Il se souciait de ce bar comme de son premier bandage, et se demandait quand les flammes deviendraient incontrôlable, qu'il puisse enfin sortir d'ici et prendre un bon bain chaud.
Toujours est-il que l'aide qu'il apportait rendait sa mère fier de lui, donc il ne pouvait pas abandonner maintenant.
Soudain, quelqu'un rentra dans le restaurant. Un homme possédant une forte musculature, une épée longue dont la garde dépassait de son épaule et un bandeau ninja de Suna.

[Sakray] - Je suis Sakray, je viens vous aider. Où en est la situation ?

Liori interrompit le passage à tabac, à coup de nappe mouillé, des flammes qu'il visait pour réfléchir à une réplique du genre. "On allait juste retirer les brochettes du feu, tu tombes bien !", ou plus direct et moins ironique. "Ca brûle, créééééétin !". Malheureusement, ce fut Hotaru qui répondit à sa place.

[Hotaru] - Pour l’instant tu vois on contrôle assez bien la situation ! (cette réplique fut ponctué d'une grimace montrant bien le fond de sa pensée)
Pour l’instant je ne vois pas trop ce que tu peux faire… Essaye de trouver une solution pour acheminer l’eau jusqu’ici, ce serait pratique, nous on continue d’essayer d’étouffer les flammes !

Liori se remit à frapper ses flammes, jusqu'à ce qu'Hotaru s'adresse à lui.

[Hotaru] - C’est ça ton aide ? Tu te rends compte que c’est peut-être un espion… Enfin bref, il nous aide c’est déjà ça, on ira le voir après pour savoir ce qu’il en est !

[Liori] - Pardonne moi, la prochaine fois je préciserais qu'on a besoin que de ninja du village... Je pouvais pas savoir que l'abruti que j'ai envoyé tomberait sur un Sunéen !
Et je suis sur que tu t'inquiétes pour rien. Si c'était un espion il ne viendrait pas ici... A moins d'être idiot.


Liori se remit à la tâche, pestant contre le fait d'être constamment interrompu. C'est alors qu'il se rendit compte que sa nappe avait finit par être totalement vidé de son eau et s'était fait dévorer en partie par les flammes. Liori la jeta au sol et la piétina afin d'étreindre les lambeaux puis reparti vers le bar, attrapant un autre long morceau de tissus au passage, qu'il alla humidifier.

[Isamu] - Ca a l'air dangereux ce que vous faites, non ?

Liori regarda vers l'entrée et ne vit personne. Sur sa gauche non plus. Il jeta un coup d'œil au plafond et fut légèrement surpris d'y découvrir un shinobi marchant au plafond.

[Liori] - Génial, après l'incroyable Hulk, voici Spider-man...

Qui sont-ils ?


Il laissa la question de sa mère en suspend, parce qu'il n'y avait pas vraiment de réponse possible. Et s'adressa à Isamu.

[Liori] - Vous voulez descendre pour vérifier ?

Pas de réponse, l'individu s'était dirigé vers la cuisine, d'où s'échappait les trois quart de la fumée. Hotaru qu'il l'avait engueulé juste après le regardait aussi aller dans cette direction.

[Liori] - Ne compte pas sur moi pour aller le chercher s'il a des problèmes...

Son bout de tissu à nouveau humidifié il se dirigea à nouveau vers le flamme, esquivant les éclats de verre d'une bouteille qu'il avait explosé à deux mètres de lui. Par chance, aucune goute d'alcool ne l'avait atteint, il put donc se remettre au travail joyeusement, tout en se demandant ce qui allait encore arriver et en espérant que les deux nouveaux venues allez pouvoir arranger les choses.

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 24 Mai - 2:53

[Hotaru]"Pour l’instant tu vois on contrôle assez bien la situation !"

Un appel au secours se fit entendre à l'étage supérieur, signe qu'une ou plusieurs personnes se trouvaient encore dans le bâtiment à part les shinobis.

[Sakray]"Vraiment ?"

[Hotaru]"Pour l’instant je ne vois pas trop ce que tu peux faire…"

[Sakray]"C'est pourtant évident."

[Hotaru]"Essaye de trouver une solution pour acheminer l’eau jusqu’ici, ce serait pratique, nous on continue d’essayer d’étouffer les flammes !"

[Sakray]"Je pense que je vais plutôt aller là-haut cherchez ceux qui sont restés. Pour ce qui est du problème d'acheminement des eaux, vous êtes Kiréens, vous devez bien connaître des techniques permettant ce genre de manœuvre, non ? Cela serait le comble si ce n'était pas le cas."

Il se dirigea vers l'escalier qui était totalement en proie aux flammes, lorsqu'Hotaru lui saisit le bras pour l'en empêcher. Il n'eût cependant pas le temps de dire quoi que ce soit que Sakray le rassura.

[Sakray]"Ces flammes ne me feront rien, tu sais. La température de mon village est plus élevée que celle de ce bâtiment en proie aux flammes en journée, j'ai l'habitude."

Cela suffit pour convaincre le Kiréen qui le lâcha. Il grimpa assez rapidement l'escalier, et regarda dans les différentes pièces, essayant de voir s'il pouvait secourir les derniers sinistrés. Il visita toutes les pièces, et la dernière qu'il n'avait pas encore visité était celle qui était la plus délabrée et menaçait de s'effondrer à tout moment. C'est là qu'il entendit une jeune femme hurler à l'aide. Il se précipita à l'intérieur de la fournaise, et la vit, recroquevillée dans un coin, qui ne brûlait pas encore. Elle semblait tenir quelque chose dans les bras, mais de là où il était, il ne pouvait rien voir.

[Sakray]*Je n'ai malheureusement pas le choix, il va falloir amplifier le facteur risque.*

Il concentra rapidement une petite masse de chakra, et dans une sorte de réplique de la Tempête de Suna, mais avec un coup de poing, il créa un mini-tourbillon de sable, sable issu des fondations des murs, ce qui eût pour conséquence d'accroître le risque d'effondrement.

[Sakray]*Mmm...au moins le mur cassera plus facilement.*

Il s'approcha de la jeune fille, plus ou moins protégé par le tourbillon de sable. Ce n'était pas grand-chose, mais il n'avait pas le choix. S'il avait fait plus, le bâtiment se serait à coup sûr écroulé. Il tendit son bras à la femme et lui dit de s'accrocher.

[Sakray]"DÉPÊCHEZ-VOUS, CELA VA S'EFFONDRER D'UNE MINUTE A L'AUTRE !"

Elle ne se fit pas prier et attrapa le bras de Sakray, celui-ci tirant dessus pour qu'elle puisse s'agripper à son dos.

[Sakray]"ACCROCHEZ-VOUS BIEN, N'AYEZ PAS PEUR DE SERRER !"

Il était obligé de crier afin de couvrir le bruit des flammes et du bâtiment en train de mourir. La femme s'accrocha à lui aussi fort qu'elle pouvait, tenant son "paquet" comme elle pouvait le faire. Sans la prévenir, Sakray couru vers le mur, et fit voler celui-ci en éclat d'un coup renforcé au chakra, afin de s'y engouffrer, et de sauter déposer la jeune femme. L'atterrissage fut certes un peu brutal, mais l'essentiel était que la victime s'en tire indemne. Après qu'il l'eut déposée au sol, il découvrit le contenu du "paquet" : un bébé. Tous les badauds qui regardaient se précipitèrent vers elle et son enfant pour les prendre en charge et les envoyer à l'hôpital.
Le Chunnin ne laissa pas le temps aux gens de le féliciter et retourna dans la fournaise, afin de prêter main forte aux autres shinobis.


T'as pas envie d'aller jouer au frisbee sur l'autoroute, pelle à merde ?
Mêle-toi de ton business !

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Lun 26 Mai - 0:30


« Vous là haut ! Ce serait bien de nous aider au lieu de vous balader en écrivant je ne sais trop quoi !!! Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le restaurant est en feu et il risque de se propager dans tout le quartier si on ne fais rien ! »


Oui, bah deux minutes hein ! Il y avait le feu, soit, et il le voyait bien. Justement, s'ils voulaient l'éteindre, autant commencer par voir ce qui l'avait causé, non ?

Isamu ne prit pas la peine de répondre au jeune homme qui l'avait interpellé. Il se contenta de ramper (oui, toujours au plafond) vers la cuisine, plus ou moins indifférent aux nappes de fumées sombres qui l'enveloppèrent brusquement.
Il parvint à avancer encore de quelques mètres, mais ses yeux finirent par être trop irrités, ce qui le convainquit de lâcher prise. A sa grande surprise, il découvrit que l'air était bien plus respirable en bas.

* Première fois que marcher au sol est réellement plus avantageux que se déplacer sur les murs...*
remarqua t'il ironiquement.

L'air était plus respirable, mais la température était nettement moins supportable. Ca n'incommoda cependant que modérément le chuunin, qui montra peu d'interêt devant le fait que des flammes venaient régulièrement lécher ses vêtements. Lorsqu'elles prenaient feu, il se contentait de tapoter un peu dessus pour étouffer les flammèches.

Un doute le saisit : à quel point ce qu'il était en train de faire pouvait il être dangereux pour lui ? Les insectes qui grouillaient dans ses entrailles ne semblaient pas du tout à l'aise, et même s'il était encore suffisament loin des foyers principaux, les flammes représentaient un risque certain. Mieux valait prévenir que guérir, disait parfois Makie : Isamu déclencha son jutsu curatif continu, afin de pallier aux brûlures superficielles. Une aura opalescente entoura quelques parcelles de peau, déjà passablement irritées par la chaleur.

Au fait, pourquoi était il venu ici ? Au départ, par pure curiosité, puis l'un des ninjas qui s'activaient dans la grande salle lui avait demandé de l'aide.

De l'aide ...
Qu'est ce qu'il pouvait bien faire ? Il balaya la pièce du regard. Quelques grills en feu, certains étaient renversés. Dommage, les réserves de charbon étaient à présent la proie des flammes, ce qui n'allait rien arranger ...

De l'eau ? Isamu chercha un robinet qui ne soit pas inaccessible. Il s'en approcha et l'ouvrit, mais il remarqua fort à propos que le mince filet d'eau qui en coulait n'allait pas lui être des plus grands secours. A la guerre comme à la guerre, il se baissa et tenta d'arracher les canalisations à mains nues. Les tuyaux lui résistèrent quelques secondes, avant qu'il ne se serve de ses scalpels de chakra pour entamer autant que possible le métal.

Les tubes de cuivre cédèrent, et l'eau sous pression jaillit dans toute la cuisine. * Pas assez *, se dit il en constatant que les flammes ne reculaient pas. Tout au plus gagnait il un peu de temps, mais il ne stopperait pas l'incendie avec ça. Il réitéra l'expérience avec un autre couple de canalisations, avant de finalement décider qu'il en avait assez fait.

Il sortit de la cuisine de la même façon qu'il y était entré, en passant au dessus des foyers. Il se laissa retomber au sol, et lorsqu'il passa devant le ninja qui s'échinait à étouffer les flammes avec une nappe humide, il lui adressa un large sourire et lui lança :

« Je peux rien faire de plus, salut, et bonne chance ! »


Tranquillement, il marcha vers la sortie. Sa tête lui tournait. Respirer avec tant d'insouciance la fumée noire n'avait apparemment pas été une si bonne idée ...

Mais c'était une journée intéressante, ça oui !

[je veux un prix pour l'inutilité de mon action XD]
[je me désengage du rp pour l'instant, ne vous occupez plus de moi pour poster ^^]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mar 17 Juin - 23:58

[Spiderman] - Je peux rien faire de plus, salut, et bonne chance !

Liori se tourna vers l'individu qui avait fait un rapide passage par la cuisine, et secoua la main pour le saluer.

[Liori] - Merci d'être passé. Mes amitiés à ta tante.

En jetant un coup d'œil par la porte il s'aperçut que même l'incroyable Hulk était dehors. Se faisant féliciter par la foule à l'extérieur.
Pour étaient-ils en train de le féliciter ? Liori se le demandait bien.
Soudain, ça lui parut évident. Il avait accomplit un incroyable tour de force en rentrant par la porte du restaurant, et en retournant dans la rue par un moyen mystérieux.

[Liori] - T'as...vu...ça...*kof*Hot...Hotaru ?

Il se retourna vers son compagnon, qui semblait être devenu flou.
Liori battit à plusieurs reprise des paupières afin de chasser les larmes qui envahissaient ses yeux bleues.
La fumée dû à l'incendie était devenu plus épaisse et noire, maintenant elle remplissait la totalité de la pièce, rendant chaque respiration des deux genin présent de plus en plus difficile.

La chaleur se fit soudainement plus intense, et un bruit semblable à un rugissement se fit entendre, même s'il apparut étouffé aux oreilles du Genin.
Liori se sentit soulevé du sol, et il aperçut Hotaru qui semblait lui aussi s'être envolé. Liori avait la tête qui lui tournait, et il n'arrivait plus à résonner normalement. Il sentit le sol lui frapper l'épaule, et quelque chose de froids lui tomba sur le visage.
Ensuite, il cru apercevoir Hulk rentrer à nouveau dans le restaurant... Puis tout devint noir.

[...]

Le ciel gris, et une légère pluie.

[Foule] - C'est incroyable...
Impressionant !
C'était quoi ?
Une technique ninja ?
M'étonnerait, z'ont l'air trop empoté pour ça !


Liori - Tu verras si je suis empoté avec mon sabre dans le c... !

Liori !

[Liori] - Désolé mère...

[Foule] - Oh ! Ils sont réveillés.

Liori se redressa. Il se trouvait aux côtés de Hotaru, assis contre la façade se situant en face du restaurant, qui bien qu'ayant noirci, perdu ses fenêtres et un trou dans le mur du premier étage, semblait avoir arrêté de brûler.
Se relevant, et ayant un terrible mal de crâne, Liori chercha rapidement à savoir ce qui s'était passé.
Il l'apprit assez rapidement. Visiblement, tandis que les deux genin combattaient les flammes, que le Sunéen sauvait une vie, et que l'homme araignée Kiréen partait les mains dans les poches, il y eut une explosion qui avait tout simplement détruit les canalisations du restaurant, et l'eau ainsi déversé avait tout simplement noyé l'incendie.

[Liori] - *Finalement... Ont a servit à rien...*

[Si vous êtes d'accords, je propose de conclure maintenant... On pourra faire reconstruire le restaurant par des petits genin exploité !]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mer 18 Juin - 12:37

La chaleur était pesante, et plus qu’insoutenable. Et puis la fumée était de plus en plus épaisse et noire. Liori et moi nous n’allions plus tenir longtemps… Il fallais sortir et vite! J’essayais bien de le lui faire comprendre, mais je ne savais pas où il était, je ne voyais plus rien, et puis il m’étais impossible de parler, de peur de m’étouffer. La situation était critique. Pendant ce temps là, Sakray, lui, était dehors. Et en plus il se faisait féliciter!

**J’arrive pas à le croire… Je l’avais dit que les Sunéens étaient des lâches! Pendant ce temps, nous, on est sur le point de mourir. Enfin, si je meurs je ferais partie de ces ninjas morts en mission. C’est un honneur! Mais pourquoi je pense à ça, je n’ai pas envie de mourir! Pas encore!!!**

L’homme qui était accroché aux murs était quand à lui partie depuis un bon bout de temps, il avais sentie le danger et avait été plus rationnel que Le Satsubatsu et moi-même. Tout d’un coup, je me sentis tombé. Je perdis connaissance. Ce fut le trou noir!.. Plus rien. Le néant. Ca faisait un peu peur. Mais je ne voyais pas encore de tunnel ni de lumière blanche donc cela devait signifier que je n’étais pas encore mort.

J’entendais maintenant des voix. Pleins de voix. Certains hurlaient de joie, d’autres murmuraient des je ne sais quoi.


« C'est incroyable...
Impressionant !
C'était quoi ?
Une technique ninja ?
M'étonnerait, z'ont l'air trop empoté pour ça ! »


Cette dernière phrase que j’entendis sonna comme un coup de fouet à mon oreille et je me réveillais en sursaut. Liori, lui, semblait réellement offensé par cette phrase. Nous aurions du être traités comme des héros et au lieu de ça nous nous retrouvions derrière la foule, à nous faire insulté… d’Empoté en plus! Je repris mes esprits petit à petit. Le film de ce soir était en train de se dérouler dans ma tête. Je comprenais tout désormais! Ce que Sakray faisait dehors! Il avais sauvé quelqu’un, mais en créant un trou béant dans le mur du premier étage. C’était vraiment une grosse brute celui-là.

« Bon, Liori! Je crois qu’on peut partir… On en a fini pour ce soir, même si on a un peu servie à rien je crois qu’on a sauvé les meubles!!! Aller, j’espère te revoir bientôt… »

[FIN DE LA SEQUENCE RP]
[Ce fut un plaisir de RP Avec Vous TOUS]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mer 18 Juin - 14:15

[Hotaru: + 44 XP RP (bonus genin inclus)
Liori: + 48 XP RP (bonus genin inclus)
Isamu: + 17 XP RP (bonus chuunin inclus)
Sakray: + 15 XP RP (bonus chuunin inclus)]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Jeu 19 Juin - 1:46

C'était enfin terminé. L'incendie était éteint, tout le monde était sain et sauf, seul le gérant était en larmes. Il venait de perdre son gagne-pain en même que son logement, qu'allait-il devenir ? Pendant ce temps, Sakray se faisant à nouveau féliciter pour avoir sorti les 2 Genins de cette fournaise.

*Quelques instants plus tôt*

Isamu s'en était allé après une tentative infructueuse d'arracher les tuyaux de canalisations afin de déverser l'eau pour noyer les flammes. Le Sunéen était revenu dans la salle principale, et commençais à rassembler du sable afin de le jeter sur les foyers pour les étouffer, et ainsi pouvoir ensuite se concentrer sur les plus gros en combinant ses efforts à ceux des 2 Kiréens qui restaient. Une fois que le sable s'était suffisamment accumulé, il se recula et se prépara à l'envoyer sur les flammes, mais avant cela, il vit que les deux autres s'étaient écroulés, à moitié intoxiqués par la fumée qui se dégageait.


[Sakray]*Leurs vies sont plus importantes que cette bâtisse qui de toute façon va s'écrouler, le tout est de savoir quand. Je dois agir vite.*

Il regarda tout autour de lui et vit que les flammes commençaient à sortir dans la rue. Ni une ni deux, il boucha la sortie avec son sable, le temps d'aller ramasser les corps des deux gamins. A peine les avait-il pris sur son épaule qu'un grand bruit retentit, bientôt suivi par celui d'un grand volume d'eau qui s'approchait.

[Sakray]*Il n'y a pas de temps à perdre.*

Il se dépêcha d'aller vers le tas de sable qu'il a rassemblé dans l'ouverture de la porte, et le traversa à l'aide du Nuage Mortel de Suna. Il hurla aux badauds de se reculer, ce qu'ils firent, mais ils eurent quand même les pieds dans l'eau. Toute cette eau qui s'était déversée avait finalement éteint le feu, mais avait tout mis en ruine dans le restaurant. Sakray déposa les deux gamins contre un mur qui tenait encore debout, puis il souffla un peu, c'était enfin terminé. D'ailleurs, voilà nos deux kamikazes qui commençaient à émerger.

[Foule]"C'est incroyable...
Impressionant !
C'était quoi ?
Une technique ninja ?
M'étonnerait, z'ont l'air trop empoté pour ça !"


[Liori]"Tu verras si je suis empoté avec mon sabre dans le c... !"

Ils se relevèrent et se renseignèrent afin d'apprendre ce qu'il s'était passé. Une fois que ce fût chose faite, ils commencèrent à s'en aller.

[Hotaru]"Bon, Liori! Je crois qu’on peut partir… On en a fini pour ce soir, même si on a un peu servie à rien je crois qu’on a sauvé les meubles!!! Aller, j’espère te revoir bientôt…"

[Gérant]"Attendez, et qui va reconstruire tout ça, hein ? Comment je vais vivre maintenant, moi qui n'ait plus ni toit, ni salaire ? Dites-le moi !"

[Liori]"Heu..."

[Sakray]"Ne vous en faites pas, ils vont vous donner un coup de main à tout reconstruire, n'est-ce pas les jeunes ? Ils m'ont l'air très costaud, et puis ce sont des ninjas, ils sont tout à fait qualifié pour cela. Quoique, je ne suis pas très sûr, même si je sais qu'on a pas vraiment besoin de faire marcher son cerveau pour poser une brique sur une autre en étalant du ciment entre les deux, ne pas penser à utiliser une technique de type Suiton alors que l'on est Kiréen, je me demande même s'ils peuvent faire marcher le leur, encore faudrait-il qu'ils en aient un." Il fait un sourire sadique et narquois.
"J'aurais bien aidé à la reconstruction, mais malheureusement je ne suis que de passage, et j'ai rendez-vous avec un des Jounin de l'académie d'ici...peu de temps. Il ne faut pas faire attendre ses aînés, vous n'êtes pas d'accord ?"

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Jeu 19 Juin - 2:56

[Hotaru] - Bon, Liori! Je crois qu’on peut partir… On en a fini pour ce soir, même si on a un peu servie à rien je crois qu’on a sauvé les meubles!!! Aller, j’espère te revoir bientôt…

Sauvé les meubles ? Le Satsubatsu jeta un oeil au reste du restaurant.
Ouais... Peut être que le propriétaire réussira à retrouver un pied de table presque intact, et pourrait ainsi s'en faire une massue pour assommer les ivrognes pyromane.
En parlant du propriétaire...

[Gérant] - Attendez, et qui va reconstruire tout ça, hein ? Comment je vais vivre maintenant, moi qui n'ait plus ni toit, ni salaire ? Dites-le moi !

Liori aurait bien voulu avoir un pied de table presque intact à offrir à cet homme. Cela aurait était du plus bel effet enfoncé quelque part au sommet de son crâne.
Les plaintes du gérant ne faisait rien pour apaiser le mal de crâne que ressentait Liori, et en plus, plus il s'énervait, plus sa voix semblait monter dans les aiguë.
Le Genin aurait bien voulu lui dire d'aller voir à l'académie, de se plaindre pour sinistre. De demander de l'aide auprès d'une équipe de ninja pour reconstruire. Mais par dessus tout, il aurait voulut lui dire de le laisser tranquille et d'aller se foutre "un pied de table presque intact dans le c..".

Au lieu de cela, seul un "euh" étrange sortit d'entre ses lèvres, ce qui ne semblait pas calmer l'individu.

Heureusement, le Sunéen qui avait aidé lors de l'incendie -même si le Satsubatsu se demandait ce qu'il avait fait à part un trou dans un mur- prit la parole.

[Sakray] - Ne vous en faites pas, ils vont vous donner un coup de main à tout reconstruire, n'est-ce pas les jeunes ? (Hein, comment ça ?) Ils m'ont l'air très costaud, et puis ce sont des ninjas, ils sont tout à fait qualifié pour cela. Quoique, je ne suis pas très sûr, même si je sais qu'on a pas vraiment besoin de faire marcher son cerveau pour poser une brique sur une autre en étalant du ciment entre les deux, ne pas penser à utiliser une technique de type Suiton alors que l'on est Kiréen, je me demande même s'ils peuvent faire marcher le leur, encore faudrait-il qu'ils en aient un.

Il fait un sourire sadique et narquois.
Ce genre de sourire qui s'affichait toujours sur l'horrible visage de Kaïz'er, lorsqu'il était satisfait de lui.

[Sakray] - J'aurais bien aidé à la reconstruction, mais malheureusement je ne suis que de passage, et j'ai rendez-vous avec un des Jounin de l'académie d'ici...peu de temps. Il ne faut pas faire attendre ses aînés, vous n'êtes pas d'accord ?

Le même raisonnement, les même pensées, les même excuses...
Cet homme, Liori le haïssait, il l'avait tant fait souffrir par le passé.
Non, ce n'était pas lui. Mais c'était un homme de la même race. Une qu'il fallait exterminer.
Le Satsubatsu regarda les ruines du restaurant. Il aurait bien aimé aller y chercher un pied de table presque intact et l'utiliser pour donner une forme plus agréable à l'œil au crâne du colosse. Mais tout en faisant un pas en direction de son ancien mentor... non, en direction de l'homme qui lui ressemblait, il se rappela qu'il avait quelque chose de bien mieux.

Le sifflement de la lame frottant contre le fourreau métallique se fit entendre et un éclat de lumière fit reculer quelques une des personnes attroupés autour des shinobi.
Les yeux bleus de Liori foudroyaient Sakray, son visage étant figé dans une expression de pure haine. Il tenait son sabre de la main gauche (celle couverte de bandage, comme le bras), pointé dans la même direction, et parallèle au sol. Le tranchant était dans la direction du ninja du sable.

[Liori] - Sunéen, j'ignore qui tu es... Mais tu vas payer pour ce que tu es !

Puis, il lui sauta tout simplement droit sur son adversaire. Pivotant sur lui même pour abattre son sabre sur la droite de l'être immonde, appuyant le coup de tout son poids.

Liori n'avait plus conscience de rien autour de lui. Il était maintenant concentré sur le combat à venir, et sur ceux de son passé.

[Ce qui a de génial à Kiri, c'est que même quand c'est fini, ça continu encore !]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Jeu 19 Juin - 14:01

[Effectivement! Ça fais plaisir en tout cas]

Alors que je m’apprêtais à partir, quelque chose me retint. Le gérant se plaignait! Alors qu’on avait tout fais pour essayer de sauver son restaurant, il voulait qu’on lui rende encore service! Ce n’était pas possible. Je n’arrivais pas à comprendre comment certaines personnes pouvaient en demander autant. Non seulement je lui avais sauvé la vie, mais j’avais sauvé le bâtiment de prendre feu, ou même si ce n’était pas réellement moi qui avais provoqué l’explosion des canalisations, j’avais essayé. Et bien non! D’accord, le restaurant/bar était maintenant dans un sal état! Mais est-ce que c’était ma faute? Non!

A la question du gérant, Liori resta pantois. Sakray, lui, n’hésita pas une seconde, j’ai cru au début qu’il allait se dévouer, croyant que son intervention était digne d’un héros. Mais pas du tout. Ce Sunéen était en train de nous provoquer, en nous rabaissant! Nous prennant, moi et Liori, pour des moins que rien. Incapable de jeter un sort Suiton! En gros il nous traitait d’imbéciles, et ça, Liori n’avait pas l’air de vouloir le supporter! C’était peut-être lui qui nous avais sauvé la vie, mais là il dépassait les bornes. Un combat allait s’engager!

Liori dégaina son sabre, ou son épée, enfin bref, ce truc brillant qui peut couper un bras! Et il s’élança en direction de Sakray… Le Sunéen!!! Je ne savais pas quoi faire, moi-même je ne mettais battu que rarement. Et si j’étais blessé, qu’adviendrais-t-il de mon avenir en tant que ninja dans ce village. Oh et puis zut! Il m’a provoqué, et je ne suis pas une femmelette! Je suis obligé d’aider Liori, il m’a aidé quand j’ai voulu sauver le resto…

Mais! Qu’est-ce que je peux faire? Je ne peux pas utiliser de techniques dans ces conditions. Et puis je n’ai pas d’armes [Va falloir que j’investisse dans l’armement d’ailleurs!]. Hum, peut-être serais-t-il judicieux de l’aider de la meilleur manière qu’il soit. Une idée me traverse soudain l’esprit. Quelques signes incantatoires :

« Métamorphose!!! »

Soudain, je me retrouve changé en Liori, j’ai la même forme que lui. J’ai pris en compte trois critères, en changeant la voix, la taille, ainsi que les vêtements, désormais j’avais donc le sabre de Liori. Je pourrais donc attaquer tout comme lui, mais je ne savais pas si j’allais faire les mêmes dégâts que lui. Je ne savais même pas comment on se servait de ce genre de chose. Je prends l’arme à la main, je fais alors plusieurs gestes avec le sabre et me rend compte que celui-ci est plutôt lourd, il doit infliger pas mal de dégâts!

Il faut maintenant mettre au courant Liori que je suis avec lui pour me battre! Pour cela je m’élance à mon tour sur Sakray, ce Sunéen affligeant qui est obligé de porter une armure plus lourde que lui pour prouver qu’il est fort! Je ne sais pas de quel rang il est, mais peu importe, nous sommes Kiréens, lui Sunéen… Il n’a rien à faire ici!

**Et si je meurt? Non, il ne nous en veut pas, il voulais juste plaisanter, au pire si il est plus fort que nous il va nous donner une bonne leçon. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne doit pas être Jounin. Il a dit qu’il avait rendez-vous avec l’un de ceux de l’académie et qu’il ne fallait pas faire attendre ces aînés. Il devait donc sans doute être Chuunin… **

A deux Genin nous avions une petite chance de le vaincre, qui plus est nous étions sur notre territoire!

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 20 Juin - 17:53

Le gamin aux lunettes fût le premier à réagir, la haine se lisant au plus profond de son regard. Il commença à se diriger vers Sakray, dont le bras droit pendant le long de son corps tandis que le gauche reposait sur la poignée de Tartanos. Le jeune homme semblait chercher quelque chose autour de lui, mais il tira finalement son katana de son fourreau, et des badauds qui se trouvaient un peu trop près finirent par reculer de quelques bons mètres, histoire de ne pas se retrouver avec un bras en moins.
Le Genin pointa son sabre en direction de Sakray, et lui lança une sorte de défi.


[Liori]"Sunéen, j'ignore qui tu es... Mais tu vas payer pour ce que tu es !"

[Sakray]"Je suis Sakray, enchanté."

Un "pouf" suivi de l'apparition d'un nuage fit Sakray tourner la tête, sans pour autant lâcher Liori du regard de suite, en direction de ce probable jutsu de clonage. Il n'en était rien, c'était seulement le deuxième qui venait de se métamorphoser en Liori. Il avait également un katana à la main, mais visiblement il savait moins bien s'en servir, car il effectua quelques mouvements avec, et sembla surpris du poids de celui-ci.

[Sakray]*Les distinguer ne sera pas bien compliqué, l'original manie mieux le katana, et il a cette expression de haine sur le visage, que l'autre n'a pas. Un jeu d'enfant.
Il va juste falloir que je prenne mes précautions.*


Il sortit Tartanos de son fourreau, et d'un rapide mouvement il plaça son arme le long de son flanc droit, pour parer le coup de Liori. Le coup de celui-ci vint s'arrêter contre la lame maudite. L'œil situé dans la garde de l'arme, qui ne cessait de s'agiter, se fixa soudainement droit sur le visage du Kiréen.

[Tartanos]*Occupes-toi de l'autre, je garde celui-là à l'œil.*

Sakray attendit que Hotaru commence à faire un coup descendant pour stopper son mouvement en lui saisissant les 2 mains avec sa main gauche. Les deux menaces avaient pour le moment été écartées.

[Sakray]"Enfin, voyons, je ne faisais que plaisanter, il ne faut pas s'apitoyer sur son sort. Vous m'avez l'air très susceptibles, enfin...si vous souhaitez un peu d'activité, alors soit. Jouons."

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Dim 22 Juin - 12:40

Liori: + 9 XP RP (bonus genin inclus)
Hotaru : + 7 XP RP (bonus genin inclus)
Sakray: + 20 XP RP (bonus chuunin inclus)

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 28 Juin - 20:11

Akio était tout sourire. Il se trouvait sur la terrasse de la Fleur Polaire en charmante compagnie. Quelques minutes auparavant, Ayesha et lui avaient laissé la monture de la kunoichi à une écurie, et après s'être assurés que l'animal ne manquerait de rien et avoir réglé les modalités pécuniaires, le couple s'en était allé dans les rues de Kiri.

La Fleur Polaire, malgré les déboires des gérants du restaurant, avait sut garder sa compétitivité et son attrait. Il fallait dire que les incidents y étaient monnaie courante. Il y avait eut quelques bagarres, plus ou moins violentes, ainsi que deux incendies...au moins.

Heureusement, à chaque fois, les Autorités de Kiri aidaient à la remise en état, voire la reconstruction dans le pire des cas. Cela faisait les pieds des jeunes étudiants au cours de mission de rang D. Des actions d'utilités publiques en somme.

Le chuunin devait avoir passé sa main dans ses cheveux au moins une bonne dizaine de fois, et ne démordait pas de son sourire charmeur. Ayesha restait imperturbable et semblait dévorer des yeux la ville qui se présentait sous ses yeux. La rue était assez passante, mais le chuunin ne douta pas un seul instant qu'ils seraient dérangés.

Un serveur avait finit par venir à leur table, Akio ne manqua pas de souligner le fait qu'il invitait la demoiselle. Ils commandèrent, le chuunin se contenta d'un simple plat de ramen à la volaille, fortement assaisonné, ainsi que d'une grande carafe d'eau. Il demanda à Ayesha si elle souhaitait boire autre chose et dévia sur le fait qu'en tant que combattant, il faisait attention à avoir une alimentation équilibrée pour rester au mieux de ses performances.

Passionnant...

Une ou deux minutes peut-être, mais guère plus. Heureusement, le chuunin finit par se taire et commença à questionner la jeune femme.

"- Alors, contente d'être à Kiri ? Pour toi, qu'est-ce que cela signifie de devenir une kunoichi ? C'était quoi, un rêve, une aspiration, une promesse d'un futur meilleur ?"

Comme il était souvent d'astreinte aux portes de la ville, le chuunin entendait toute sorte de motivations, mais souhaitait savoir celles d'Ayesha...

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Dim 6 Juil - 22:21

Ayesha avait pris place avec Akio sur une table libre. Les bonnes odeurs de nourriture rendirent sa fin encore plus insupportable, mais sachant que le serveur allait bientôt revenir avec leur commande, elle ignora son estomac. Akio la dévorait des yeux, mais elle préférait regarder dehors le flot continu des gens, se demandant combien parmi eux étaient ninjas. Elle s’intéressait surtout à ce qui se passait dehors pour éviter de croiser le regard de son compagnon dont le sourire la déstabilisait.
Il lui conta quelques banalités à propos du régime alimentaire, ce qui ne l’aidait pas à oublier son ventre. Comme elle ne répondait pas, le chuunin parut manquer d’inspiration. Cela ne dura pas, il entreprit de la questionner afin de la faire parler.

"- Alors, contente d'être à Kiri ? Pour toi, qu'est-ce que cela signifie de devenir une kunoichi ? C'était quoi, un rêve, une aspiration, une promesse d'un futur meilleur ?"

Ayesha ne s’attendait pas à cette question. Kenji l’avait déjà bien fait mijoter aux portes du village à ce sujet. Qu’est-ce qu’Akio voulait savoir de plus ? Elle quitta alors la rue des yeux, et planta son regard ambré dans celui d’Akio.

«- Contente d’être à Kiri, c’est certain. C’est … le but que je m’étais fixé jusqu’alors. Et maintenant que je suis là, je souhaite me rendre utile.»

Le serveur déposa les commandes sans mot-dire. Les bols fumant firent un écran entre eux-deux. Ayesha ne faisait plus attention à la nourriture, elle était déterminée à lui répondre afin de lui prouver qu’être kunoichi n’était pas une lubie. Akio fut comme hypnotisé par ses yeux qui perçaient le voile de fumée. Son corps se tendit légèrement, de la même façon qu’elle s’était raidie.

«- Par le passé, j’ai acquis certaines notions sur la faune et la flore, ce qui fait que je suis capable de prodiguer quelques soins. J’aimerais m’orienter ici dans cette voie. Devenir kunoichi me permettra non seulement de pouvoir aider mon prochain, mais aussi de me prouver que je vaux quelque chose. Vous allez me dire, qu’ici on ne forme pas de gens pour voir s’ils pourraient devenir ninja. Mais, je le sens en moi, ce quelque chose qui me dit que je peux le faire. Devenir kunoichi c’est un défi, une preuve que je veux me fournir. Si j’échoue, vous n’entendrez plus parlez de moi, je le promet.»

Akio souffla sur la fumée, la pseudo-hypnose s’était dissipée.

«- Hum ça à l’air bien bon, je meurs d’envie d’y goûter. Pas toi ?»

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Lun 7 Juil - 21:05

[Pour ceux qui suivent le RP et qui pourraient trouver bizarre qu'un chuunin atteint d'hémorragie interne se retrouve à manger au restaurant, je leur répondrais que le RP se déroule une semaine avant le coup d'état de Nezu Razz]

La jeune femme semblait avoir à coeur de convaincre Akio. Elle mit tout son talent à lui prouver qu'elle était digne de confiance et qu'elle allait réussir. Akio n'en doutait pas cela se voyait sur son sourire. Il fallait aussi dire que la concentration du chuunin n'était pas vraiment à son paroxysme (certaines mauvaises langues diront qu'il ne l'était jamais, ce qui n'est pas forcément faux), la faute à son interlocutrice.

Il voyait clairement que la question avait été prise un peu trop au sérieux. Akio essaya alors de détourner la conversation et la première chose qui lui vint à l'esprit fut évidemment le repas. Cependant, une fois n'est pas coutume, le jeune homme essayait de trouver un sujet de discussion. Pas de doute, c'est dans ces moments là qu'il se rendait compte qu'il était plus doué pour faire un double salto arrière suivi d'un coup de pied retourné que de formuler une simple phrase qui ne soit pas dénuée d'intérêt.

Il y eut comme un blanc, Akio ne voyait pas vraiment de sujet adéquate. il revint sur l'apprentissage à Kiri.

"- Tu sais, tu ne devrais pas te montrer aussi dur avec toi même, l'échec fait parti de l'apprentissage. Personne ne te demande d'être la meilleure, hein ? Réussir en persévérant est amplement suffisant. Enfin, je ne doute pas que tu vas briller à l'académie..."

Il ne savait pas vraiment s'il avait les bons mots pour réconforter.il ne le faisait jamais. Il venait de commencer sa transformation, passer du stade de celui qui reçoit des ordres à celui qui en donne. toutefois il était encore loin d'avoir fini, Ayesha pouvait confirmer.

Il passa une nouvelle fois la main dans ses cheveux, sourit de plus belle, plus pour se conforter que pour frimer cette fois-ci.

"- Et puis si vraiment tu as des difficultés cela ne me dérange pas de te filer un coup main, qu'il soit ponctuel ou pas. Moi, j'aimerais bien devenir jounin alors faut bien que je commence un jour ou l'autre à apprendre comment on apprends aux autres...Euh...Ouais, je sais cela est un peu embrouillé, enfin quoi ..."

il s'était mis à rosir devenant un léger sourire de la kunoichi. Bientôt sa chaise deviendrait aussi incandescente qu'un volcan et il aurait du mal à rester assis dessus. Lui qui était si sûr de lui, il avait peu, il était bien décontenancé maintenant.

Vite ! Se raccrocher à quelque chose...

"- Tu souhaites que je te fasse visiter la ville après avoir mangé ?"

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mer 9 Juil - 23:44

En entendant la réaction d’Akio, Ayesha compris qu’elle était encore très tendue. Elle se mit alors en devoir de se calmer et de prendre la conversation avec plus de légèreté sans pour autant devenir frivole. Sans vouloir paraître se désintéresser de la conversation, elle entama son plat. Les ramens étaient délicieux à son goût – il faut dire qu’après un long jeûne, ce n’est pas difficile de trouver n’importe quelle nourriture bonne, et durant son adolescence, elle n’avait pas vraiment pu apprécier la haute gastronomie.

Ce que dit Akio à propos de l’apprentissage l’intéressa particulièrement. Là d’où elle venait, l’erreur n’était pas permise, la correction était immédiate.

* J’ai eu raison de venir ici, les gens sont compréhensifs et généreux. Akio fera un bon professeur dans quelques années. Sera-t-il le mien ? Du moins au début pour les techniques de base ? *

Cette idée fit se dessiner sur ses lèvres un sourire – elle n’avait plus eu d’occasion de sourire depuis longtemps. Ce sourire était léger, mais ô combien prometteur dans cette nouvelle vie. Sans remarquer le petit « malaise » d’Akio, elle continua ses pâtes qui commençaient à se raréfier dans le bol.

"- Tu souhaites que je te fasse visiter la ville après avoir mangé ?"

"- Oui, avec plaisir."

Elle mit peu de temps à finir son repas, alors que finalement Akio n’avait quasiment pas touché au sien. Il faut dire qu’il avait l’air accaparé par autre « chose ». Ce qui fit qu’Akio régla la note, laissant son bol plein sur la table.

"- Y a-t-il un endroit que tu souhaiterais voir plus qu’un autre ?"

Voyant que sa compagne ne répondait pas, il prit les choses en main et l’emmena visiter les lieux principaux.

[Suite de la visite ici]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Jeu 10 Juil - 21:27

Akio (as Iba): + 7 XP RP
Ayesha: + 7 XP RP

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 14:09

Il était tard et la journée avait été difficile.
L'entrainement l'était encore plus mais je n'y voyais aucun inconvénient à cela, je m'étais fixé un objectif, celui d'atteindre la distinction de Chuunin de Kiri... Le chemin serait long et difficile mais je m'y étais préparé.
Face à la difficulté, j'opposerais acharnement.

Mais avant d'y arriver, il était préférable de manger correctement et j'avais clairement la dalle. Je ne me sentais guère l'envie d'aller me cuisiner un petit truc à la maison... Je n'avais pas la motivation.
Ce soir, je préfère l'option Restaurant... Au moins, on est assit et la nourriture vient à nous.

Bref... Le Restaurant n'était plus très loin et il fallait que je fasse le bilan de mon entrainement d'aujourd'hui. Je m'étais exercé à l'utilisation de mes yeux... J'y arrivais de mieux en mieux et j'apprenais vite...
Les techniques de métamorphose et de clonage n'avait plus de secret pour moi... Grand merci à ces fameuses pupilles.

J'avais renforcé mon corps à mesure que les mois passaient... Non pas sur la force brute mais plutôt sur l'endurance. Il ne fallait pas que je fléchisse en pleine mission.
La vitesse était mon fort aussi. Mieux valait esquiver les coups que devoir les encaisser... surtout pour moi.

Les après midi passés à la bibliothèque de l'académie ne furent pas en reste non plus. J'avais déjà choisi la spécialisation que la polyvalence... un choix personnel... M'enfin, j'étais devant l'immense porte du Restaurant et ce n'était plus l'heure de penser à l'académie mais bel et bien de m'en remplir un bon coup ^^

Je poussais la lourde porte qui grinça suite aux frottements de l'articulation de celle-ci, ce qui provoqua... enfin, ça devait tout le temps le provoquer... leur attention.

Tout le monde se tourna en me dévisageant de haut en bas. Drôle de manière d'accueillir un client. Le serveur me présenta une table et je m'installais non sans en avoir vérifié que tout le monde était retourné à sa gamelle.

[Hanzo] *Hmmmm, qu'est ce que je vais prendre ce soir?*

[PS: Si quelqu'un se sent l'envie d'enchainer, ce serait sympa de faire un RP avec un(e) joueur(euse).]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 16:09

[Les faits se passent avant la guerre civile de Kiri =p]

Liori poussa à son tour la porte du restaurant. il n'avait pas particulièrement envie d'y revenir après l'épisode malheureux de l'incendie. Certes, cela aurait pu être vu comme quelque chose de valorisant, sauver des vies et un bâtiment des flammes, mais au final il n'avait servit à rien malgré toute sa "bonne" volonté. En fait, cela ne lui avait apporté qu'un sale mal de crâne, qui avait provoqué l'agression d'un Sunéen se trouvant au village à ce moment.
D'ailleurs, le combat aussi n'était pas un bon souvenir.
Alors pourquoi était-il en train de pousser la porte de ce restaurant ? Et bien, il y avait plusieurs raisons à cela. Tout d'abords, il revenait de la zone des grands lacs, là où il avait trouvé un coin tranquille pour s'exercer au maniement du sabre, et à toute les technique qu'il avait appris pouvant se regrouper dans l'art du kenjutsu. Cet entrainement l'avait mis en appétit, et il n'avait pas pensé à prendre de quoi déjeuner sur place, il s'était donc dirigé vers ce restaurant.
Bien sur, il aurait pu retourner chez lui, mais il savait que Osa l'attendait en embuscade quelque part dans la demeure Satsubatsu, et aujourd'hui il n'avait pas particulièrement envie d'échanger des coups avec le "Baka". (C'était d'ailleurs la raison de son entrainement aux lacs, et non pas dans la demeure).

Il rentra donc dans le restaurant, comme d'habitude la plupart des clients tournèrent la tête vers le nouvel arrivant, avant de replonger le nez dans leurs assiettes ou verres. Le seul qui continuait à fixer le genin n'était autre que le propriétaire. Son regard allait de son bras gauche à son sabre, puis à son visage, puis à nouveau vers le bras gauche et le sabre.
Les trois signes distinctifs de Liori en sommes, cheveux blanc, bras entièrement bandé, Long katana accroché à la droite du Satsubatsu.
Le propriétaire le regardait, à moitié effrayé, à moitié autre chose. C'est sur qu'il devait garder un souvenir du coup de katana qui avait faillis l'atteindre lorsque le Satsubatsu s'était jeté sur Sakray.
Cependant, il ne semblait pas vouloir demander à un client de sortir, et lorsque Liori fit quelques pas plus en avant dans le restaurant, le propriétaire lui indiqua une table assez éloigné du bar -en fait la plus éloigné- et occupé par une seule personne.

[Liori] - Chouette, ma préféré... A côté des toilettes !

Il s'y dirigea d'un pas rapide, restant souriant. Le client déjà en place était aussi un shinobi, un peu moins âgé que Liori.

[Liori] - Salut, ça te dérange si je m'assoie ?

Il n'attendit pas la réponse, et s'assit avant même d'avoir lui même finit sa phrase. Ensuite, il passa une rapide commande à un garçon se trouvant prêt de lui.

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 18:09

J'étais confortablement installé et prêt à passer commande.
Toute ces bonnes choses... alàlà, si j'avais un ventre assez grand, je pense que je pourrais tout engloutir. Mon choix finalement se porta à une bonne vieille soupe de pâtes... tout ce temps pour ce choix.
Pourtant, c'est ce qui attirait mon regard, à cet instant, devant toutes ces possibilités.

Alors même que j'allais lever le bras pour appeler et passer commande, la porte s'ouvra à nouveau, laissant apparâitre une silhouette guère plus grand que la sienne.
Il entra la bâtisse, laissant apparaître une chevelure blanche et des lunettes... Il y avait aussi un sabre qui pendouillait à sa droite... Et... ce bandeau frontal, lui aussi c'était un Ninja.

Comme à leurs habitudes, tout les clients se tournèrent vers l'inconnu puis retournèrent à leur gamelle, repartant dans leurs récits.
Le jeune homme se fit offrir une table... dans ma direction. En fait, il s'installa juste à côté de moi, me demandant s'il pouvait s'assoir mais avant même que je réponde quoi que ce soit, il s'était installé.

[Hanzo] "Mouais... à quoi bon me le demander alors?
"Je m'appelle Hanzo et je suis Genin, et toi?"


Pourquoi me suis je présenté? Alors qu'il n'avait pas fait preuve de la moindre politesse... Bref, certainement son bandeau frontal.
Pour être franc, je ne connaissais pas grand monde à l'académie, seulement quelques visages et rien de plus.
Je préférais la tranquille et ne pas me mêler à la foule au possible. Mais il était toujours bon de sauter sur l'occasion et échanger quelques mots avec un camarade.

Je levais finalement la main...

[Hanzo] "Des nouilles s'il vous plait, ici!"

Le propriétaire hocha légèrement la tête, enregistrant ma commande. Je retournais immédiatement mon attention à l'inconnu qui était à côté de moi, et lui redemandait.

[Hanzo] "Alors?"
"Je vois que tu es un Ninja tout comme moi..."
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   

Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» "Petite fleur, jolie..." La ferme. - Natsume
» Piri piri piri [comme Kiri]
» " Une fleur, c'est comme l'amour, ça grandit, ça s'épanouit et puis ça fane."
» "Le Brasier Fumant", Sacré Restaurant
» " La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.."[Eléa Stiles]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Allée Marchande-