Partagez | 
 

 Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 13 Mai - 19:42

Rappel du premier message :

A venir.


Dernière édition par le Lun 13 Juin - 14:21, édité 2 fois

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 19:43

Liori ignora le commentaire de Hanzo, et répondit directement à sa vrai question.

[Liori] - Je m'appelle Liori, Genin aussi.

Il y eut un silence que Liori trouvait fort agréable, qui fut interrompu par la commande passé par Hanzo, marquant aussi le début de la conversation.

[Hanzo] - Alors? (Hum ?) Je vois que tu es un Ninja tout comme moi...

Cette remarque fit sourire le Satsubatsu. Il ne pensait pas pouvoir être un ninja "comme les autres", aux vues de ses objectifs et particularités. En fait, chaque ninja étaient unique, et c'est cela qui faisait la beauté du monde shinobi. Ainsi que son efficacité meurtrière.

[Liori] - Oui, on peut dire ça.

Les commandes des deux shinobi arrivèrent alors. La soupe de nouille pour Hanzo, des assiettes de brochette pour Liori, avec un bol de riz et une tasse de thé. En voyant le peu qu'avait commandé Hanzo, Liori se demanda si cela allait vraiment lui remplir l'estomac. C'était peu. Ou alors c'était lui qui avait beaucoup d'appétit, comme la quasi totalité des membre se son clan sans doute. Passer la journée à essayer de garder leur bandage propre, ça creuse.
Là, comme il l'avait fait lors de son repas précédent ici, il sortit de sa sacoche de ceinture des petites feuilles médicinale, qu'il plongea dans le thé encore chaud. En parallèle il avait déjà engloutit une brochette, et il se servait de la tige métallique pour mélanger son thé.
Il voulu parler, mais son entreprise était voué à l'échec avec toute la nourriture accumulé dans sa bouche. Il prit donc une trentaine de seconde pour tout avaler sans s'étouffer, ce qui tenait du miracle.

[Liori] - Excuse moi.
Depuis combien de temps es tu un Genin ? Je ne t'avais jamais vu avant.


Enfin, même si Liori l'avait déjà vu, ça n'aurait rien eut d'étonnant à ce qu'il l'oubli. Les personnes qu'il avait rencontré à l'académie, et dont il se souvenait encore du nom étaient rare. Il y avait bien sur des exceptions, parce qu'ils les avaient revue récemment, ou qu'ils avaient attiré son attention. Comme ce genin. Le petit aux cheveux blanc...
Il l'avait oublié. Pas grave, il s'en souviendrait quand il le faudra.

[erf, désolé pour la courtitude de ce message =x]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 20:52

Ce Liori était étonnant. La table était remplie, comparé à ce dont j'avais commandé, je faisais pâle figure.
Il avait déjà englouti une brochette qu'il sortit de sa sacoche des herbes qu'il plongeait dans son thé... Drôle d'herbe, elles devaient sûrement avoir des vertus particulières pour qu'il se trimballe avec.

J'avais reçu mon bol de nouilles mais c'était encore beaucoup trop chaud avant que je ne le commence. Alors que je soufflais pour refroidir au possible mon repas, il me demanda depuis combien de temps j'étais Genin.

Je le regardais quelques secondes puis je me décidais à engloutir une bonne bouchée de nouilles, malgré la chaleur de celles ci.
Je machais lentement tellement c'était chaud... Quelle idée se commencer à manger maintenant alors que c'était bouillant.
Je me forçais de répondre à sa question, malgré que ma langue était telle une fournaise.

[Hanzo] "Bèh euh... brois ans... Déjolé..."

Alàlà... comme je faisais belle impression.
La faim me tenaillait... et je soufflais frénétiquement mon bol afin de pouvoir enfin manger à ma faim.
Mon bol de nouilles avait une chaleur un peu plus acceptable, du moins, j'essayais de m'en convaincre, alors je tournais à nouveau mon attention vers Liori qui me regardait étrangement.

Je pris mes baguettes et les planta dans mon bol en les faisant tourner lentement, tout en ne lachant pas du regard Liori.

[Hanzo] "Et toi alors Liori... Ca fait longtemps que tu es Genin? Je ne t'avais jamais vu auparavant. Vu que tu es Genin, ce serait peut être l'occasion de s'apprendre quelques techniques et se filer des petits tuyau. Nous servons le même village après tout, nous sommes frères d'armes non?"

C'était l'occasion de créer quelques liens. Il était préférable d'être plusieurs, on apprendrait plus vite. Puis bon, à ma connaissance, je n'avais pas été affecté à la moindre équipe.
Ca allait certainement venir...

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 21:44

Liori s'amusait de l'erreur de son compagnon de table, les soupes de nouilles étaient des ennemis fourbe, surtout lorsqu'elles étaient bouillante. Malgré les signes évident de douleur provoqué par les nouilles brûlante, Hanzo répondit à la question du Satsubatsu.
Ce dernier dressa un sourcil. Son interlocuteur était devenu Genin bien jeune, il devait être doué. En tout cas, les trois années ayant suivit sa promotion ne semblaient pas lui avoir enseigné la prudence.
Liori se demandait s'il était plus fort que lui. Il en doutait, et pensé pouvoir juger assez correctement le niveau des gens, même s'il le cachait. Et au pire, il cherchait à le savoir d'une manière ou d'une autre. Enfin, aujourd'hui il ne comptait pas le provoquer ou déclencher un combat pour être sur de lui. Aussi, il se contenta d'observer Hanzo, comme lui même observait Liori.

Au passage, il englouti deux autres brochettes, et jugeant que son thé avait suffisamment refroidis, il commença à la boire. Aussitôt il se sentit un peu plus détendu, flottant dans une aura d'une tiédeur agréable et sentant sa tête se vider. L'effet ne dura cependant que quelques secondes, et il retrouva son état normal rapidement. D'un point de vu extérieur, on aurait juste eut l'impression d'une sorte de frisson, mais rien d'autre.

Hanzo repris la parole.

[Hanzo] - Et toi alors Liori... Ca fait longtemps que tu es Genin? Je ne t'avais jamais vu auparavant.

Liori sourit à cette remarque. Comparé à son interlocuteur, il était à peine sortit de l'académie.

[Liori] - Ça va faire à environs un mois

Sa réponse n'empêcha pas Hanzo de continuer sur sa lancé.

[Hanzo] - Vu que tu es Genin, ce serait peut être l'occasion de s'apprendre quelques techniques et se filer des petits tuyau. Nous servons le même village après tout, nous sommes frères d'armes non ?

Liori sourit à nouveau. Frère d'arme ? Pour l'instant, Liori le considérait juste comme un type qu'il a rencontré dans un restaurant. Osa pouvait être un frère d'arme, Hotaru -il s'était finalement souvenu de son nom- aussi, dans la mesure où ils avaient combattu ensemble, aussi bien les flammes que le clones de l'incroyable Hulk -un peu plus moche que l'original-.
Non, Hanzo n'était pas vraiment le type à qui il accepterait de dévoiler toute ses techniques et astuce lors d'un combat.

Enfin bon, il pouvait toujours le devenir un jour. Aussi Liori décida de l'aider s'il le pouvait, tant qu'il ne devenait pas trop curieux.

[Liori] - C'est peut être une bonne idée... D'ailleurs, en trois ans tu as dû te spécialiser dans un registre non ? Genjutsu, taijutsu... Enfin, tu comprends ce dont je veux te parler ?

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Ven 18 Juil - 22:09

S'être spécialisé? Il devait sûrement parler de Ninjustu, Taijustu, Genjutsu ou Médecine...
J'avais choisi la voie traditionnelle, celle du Ninjustu.
Non pas que ce fut un choix mauvais mais il avait préféré cette voie et servir comme Sugimoto l'avait fait, en tant que maître en Ninjutsu.

[Hanzo] "Bien sûr que je comprends... Tu me prends pour qui quand même. J'ai fais le choix du Ninjutsu tout simplement. Bon, c'est vrai que ça ne se voit pas en me regardant mais bon. Et toi alors? A te regarder... Enfin ce sabre sur le côté, peut être que tu utilises le Ninjutsu de Combat, bon, c'est vrai que ce n'est pas une spécialisation mais c'est déjà une bonne déduction? A moins que je me trompe."

Je n'y voyais pas très clair dans son jeu mais une chose était sûre, c'est qu'il était plutôt agréable, pour ce soir là du moins, de prendre un repas en compagnie de quelqu'un.
Depuis que j'étais Genin, je ne me plaisais guère à trainer avec d'autres Ninja comme moi. Jusqu'à présent, je m'étais bien débrouillé tout seul mais parfois, l'envie de se trouver avec quelqu'un, me trottait.

Un mois donc qu'il était Genin, c'était donc tout frais en rapport à ses années d'expérience en tant que tel. J'avais apprit à utiliser au mieux, les capacités que mon corps m'offrait... et puis ces pupilles me facilitaient grandement la tâche.
J'avais choisi la vitesse plutôt que la robustesse. Malgré mes capacités, je n'avais pas le physique d'un homme capable d'engager le combat et le faire trainer sur la longueur. La précision, la vitesse étaient mes maîtres mots puis bon, un Ninja est avant tout un guerrier de l'ombre...

Maintenant que mon bol était tiède, je pouvais enfin commencer à bequeter tranquillement pendant que Liori commençait à savourer son thé. Les vapeurs qu'il dégageait, étaient agréable... Ca me plaisait.

[Hanzo] "Au fait dis moi! T'es dans une équipe ou pas? J'ai cru comprendre que l'on formait des équipes de Genin mais jusqu'à présent, on ne m'a jamais fait savoir que ça avait été le cas... M'enfin bref... Je suis Genin, une chose est sûre et toi aussi."

[Hanzo] *C'est vrai que l'on ne m'a pas fait savoir que des équipes avaient été formé. J'irais en toucher deux mots pour savoir où ça en est.*

J'attendais patiemment que Liori me réponde, ça me permettrait d'en savoir un peu plus à son sujet. Je ne fis pas plus attendre mes nouilles, que j'attaquais rapidement.

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 19 Juil - 0:46

Hanzo semblait avoir était vexé par les précisions qu'avait apporté Liori concernant les spécialisations existante. Avait il pensé qu'il l'avait prit pour un idiot ? Liori ne tint pas compte de ce "mouvement d'humeur", et termina sa tasse alors que l'autre était en train de lui exposer ses théories concernant la voie choisit par Liori.
Le breuvage dégageait une odeur agréable. La sensation qu'il répandait dans le corps du Satsubatsu était bien au dessus de ça. Et le thé devait sans doute être délicieux. Quel dommage que les plantes médicinale soient si mauvaise. Leur goût infect était à peine masqué par celui du thé.
"La chose la plus infect au monde, des médicaments". Il est vrai qu'un poison aurait sans doute meilleur goût, mais ces médicaments était très utile à Liori. Surtout qu'il ne souhaitait pas avoir un crise en public, l'idée était dérangeante.

Il observait le fond de sa tasse quand Hanzo finit de parler.

[Liori] - Et bien non, tu as raison. (il leva les yeux vers lui ) Toi par contre je suppose que tu as choisis la voie des deux ninjutsu opposé ?

Il voulait parler du ninjutsu élémentaire et non élémentaire, mais il n'aimait pas les terme académique, qu'il trouvait trop barbare.
Il resta quelques secondes à observer Hozan, puis avant de replonger dans le monde heureux de la nourriture il lui dit :

[Liori] - Sinon j'ai aussi choisit la voie de la médecine.

Ils mangèrent en silence, si ce n'est le volume sonore du restaurant assez élevé. Lorsque Hanzo revint à l'attaque, Liori avait achevé ses brochettes et s'attaquait à son bol de riz.
Il voulait savoir s'il était dans une équipe, car ce n'était pas son cas. C'était étrange vu l'ancienneté en tant que genin de Hanzo. Sans doute avait il eut des problèmes, ou il avait était jugé trop jeune... Mais dans ce cas pourquoi l'avoir fait passer genin ?
Toujours est il que lui même ne l'était pas... Il avait cru intégré une équipe, mais il avait était convoqué à l'académie pour lui annoncé que cela avait était retardé, son professeur étant indisponible.
Rushii s'était amusé à lui faire un fausse joie en lui mentant. Quel salopard.

[Liori] - J'aurais du rejoindre une équipe, mais il y a eut des complications avec notre sensei... Résultat je suis comme toi. (il reprit quelque bouchés de riz) Enfin bon, si ça se trouve nous allons bientôt recevoir des convocations. On sera peut être dans la même équipe, ça pourrait être amusant non ?

Cette dernière phrase manquait d'entrain.

[Liori] - Tiens au fait, tu connais beaucoup de Juunin libre, qui sont habituellement en charge d'équipe ?


Dernière édition par Liori Satsubatsu le Sam 19 Juil - 1:07, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 19 Juil - 1:03

Moi connaître des Juunin? Euh... De mémoire non.
Il n'y avait que mon Chuunin Instructeur lorsque j'étais encore un étudiant et puis quelques Professeurs que j'avais vu à l'académie sans y prêter beaucoup d'attention.
Non pas que je m'en foutais profondemment mais presque. Ce n'était pas mes Professeurs alors à quoi bon essayer de les connaître, je m'étais dis... à mon grand damne ce soir car je répondis à Liori que je n'en connaissais aucun tout comme je confirmais le fait que j'étais adepte des deux Ninjutsu opposé par la même occasion.
Mais était ce grave de ne pas connaître de Juunin?
L'idée que ça pouvait l'être, m'embarassait beaucoup mais si Liori me posait la question, c'est que je n'étais pas le seul à être dans ce cas.

[Hanzo] "Ouaip... Pas de Juunin en vue... Mais bon, ils ne nous ont pas oublié quand même. Sinon à quoi bon passer cet examen Genin si c'est pour nous mettre sur la paille ensuite. Mais t'es dans le même cas que moi au final... Si ce n'est que cela fait bien plus longtemps que toi, que je suis Genin... Au final, ça ne doit pas changer beaucoup de choses j'imagine."

J'engloutissais une poignée de nouilles... Heureusement, il en restait encore. C'est pour ça que j'aime bien les nouilles. Malgré le fait que l'on s'empiffre comme un dingue, il en reste encore. Au moins, j'en aurais eu pour mon argent.

[Hanzo] *Lui aussi est à la recherche d'une équipe... C'est bon à savoir puis bon, comme il le dit si bien, peut être que l'on fera équipe. Ca pourrait être intéressant... je pourrais voir à quoi ressembler les techniques d'un Médecin.*

Plongé dans mon bol à savourer mes nouilles, je relevais la tête, nouilles en bouche puis je me mis à aspirer ces pâtes pendouillantes d'une seule traite. Je voulais parler... lui demander ce à quoi se résumait d'être Médecin, mais j'en avais trop plein la bouche.
Je machais le tout rapidement puis d'une seule et même gorgée, ce paquet compact de nouilles vint s'écrouler au fond de mon estomac qui commençait déjà à ressentir les effets de la satiété.

[Hanzo] "Mais dis moi Liori. Etre Médecin, ça se résume à quoi? Tu peux m'en dire plus car à part les cours à l'académie, je n'ai jamais vu ce que pouvait donner l'utilisation de techniques médicales."
"Puis bon, si on est amené à être convoqué et dans la même équipe, ça pourrait être utile un Médecin dans un équipe."


Liori avait attaqué son thé... ses brochettes avaient été englouties et il ne lui resta qu'un bol de riz.
Mes nouilles se faisaient rare et je buvais lentement le bouillon... tout en étant à l'écoute de ce dont me disait Liori.
Toutes informations étaient bonnes à prendre... Cela faisait parti de l'apprentissage

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 19 Juil - 13:32

Liori écoutait la réponse de Hanzo à sa question. Visiblement, il n'avait aucune idée de qui pourrait être leurs futurs maitres. Cela frustrait Liori, il espérait avoir un professeur capable de le rendre plus fort, pas un shinobi coincé ou trop imbu de lui même pour penser à ses élèves.
En tout cas, Hanzo avait raison, ils étaient Genin, ils devaient rejoindre une équipe.

Les deux shinobis se replongèrent dans leur bol respectif. Liori s'attaquait avec détermination à ses adversaires supérieurs en nombre. Le combat était ardu, mais il n'en fit qu'une bouché quand Hanzo voulu reprendre la parole.
Seulement, le plus jeune des deux genin avait des nouilles dépassant de sa bouche comme autant de tentacule. Une tête de créature de l'espace, ou de poulpe mutant.

Il avala tout cela, et posa sa question. Il voulait en savoir plus sur la médecine. Liori prit le temps de la réflexion. A quoi se résumait la médecine ? A une autre façon de tuer l'ennemie, et à soutenir ses coéquipiers. Même si cela représentait tout autre chose pour le Satsubatsu. Pour lui c'était un rêve à accomplir, l'objectif de sa vie.

[Liori] - La médecine ?... C'est beau. (Il pensait tout particulièrement à une fleur quand il avait dit ça) La médecine c'est la régénération. Mon rôle serait de te maintenir en vie durant un combat si nous nous retrouvions dans la même équipe.

Le résumé était vague et ne parlait que d'un seul côté de la médecine. C'était ce que voulait Liori. Même s'ils étaient du même village, garder certaine technique ou particularité caché au yeux de Hanzo n'était pas un mal.

[Liori] - Bon, tu m'excuseras, mais il est temps que j'y aille.

Il se leva de sa chaise, laissant quelques pièces sur la table pour payer le repas.

[Liori] - On se reverra sans doute une autre fois.

Puis il se dirigea vers sortie.
Un idiot masqué l'attendait chez lui. Il l'avait déjà trop fait attendre.

[Je propose d'arrêter ce RP maintenant. Vu que je vais être absent pas mal de temps ce week-end.]

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 19 Juil - 14:10

Liori l'avait quitté non sans quelques petites explications quant au choix de sa voie et ce qu'elle proposait.
Il se trouvait tout seul avec son bol de nouilles, qui n'avait plus de nouilles et un demi fond de bouillon qui n'attendait qu'à être englouti.

[Hanzo] *La Médecine permet donc de prodiguer des soins à ses camarades au combat? Ouah, c'est fort! S'il est dans mon équipe, ce serait cool franchement. J'essaierais d'en savoir un peu plus à ce sujet... Je ne pense pas que l'on soit parmis les oubliés de Kiri.*
*Son accession au grade de Genin est tout frais...*


Je pris mon bol à deux mains et je terminais à grand gorgée mon bouillon, remplissant ma panse à grand coup!
J'étais rassasié pour ce soir même si un petit thé, me ferait le plus grand bien... J'avais adoré l'odeur diffusé par le thé de Liori. Je lui demanderais ce que c'était, à l'occasion.
Je tendis la main et appelait le propriétaire pour avoir un thé.
Ca me détendrait pour ce soir... Un bon dodo et demain serait un nouveau jour. Le programme était clair... entrainement, étude et cours, c'était aussi simple que cela.

[Hanzo] *Je me demande quand même si la Médecine ne permet que de guérir... Ca ferait de cette voie, une voie un peu passive et lassante. J'irais me documenter un peu à ce sujet. Mieux j'en saurais sur tout ce dont propose les différentes voies, mieux je serais préparé à affronter mes adversaires...*

Mon thé était servi... bien chaud. Une odeur délicieuse caressait mes narines et j'en savourais tout les senteurs.
J'y posais mes lèvres et but une petite gorgée en pensant à tout ce dont m'avait dit Liori... Pour l'instant, c'était le seul élève Ninja avec lequel je m'étais entretenu et chance! Il était comme moi.
Nous aurions sûrement l'occasion de nous recroiser, j'en avais la certitude.

Assis sur mon siège, les jambes droites et étalées en dessous de la table, j'étais installé, peinard, savourant ce thé génial que, une chose est sûre, je reprendrais dès que l'occasion se présentera.

Les minutes passèrent, la nuit était tombée depuis bien longtemps et il était l'heure de rentrer chez soi. Un repos bien mérité m'attendait.

Une demi heure plus tard, je quittais les lieux, satisfait de ce dont j'avais appris et cette rencontre.

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 19 Juil - 14:15

Hanzo : + 22 XP RP
Liori: +20 XP RP (bonus genin inclus)

MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Mar 21 Avr - 13:00

[Suite du RP aux sources]

Sokka se dépêcha de sortir des sources. Le soleil pourtant au plus haut dans le ciel, n’avait pas réussi à enlever l’air frais, l’air de Kiri. D’un geste souple, l’eisei-nin monta sur un arbre avoisinant, puis se propulsa, à l’aide de Chakra, sur le toit d’une maison proche des Sources. Il préférait nettement se déplacer ainsi, de toiture en toiture, loin de la masse abondante, qu’offrait en ce jour, le Centre Ville. Rapidement le shinobi se rendit au lieu prévu avec un peu d’avance le temps de se coiffer correctement. Qu’est-ce que voulait exactement Mitsu ? Le chuunin savait que ce genre de rendez-vous prévu à l’improviste n’annonçait pas quelque chose de joyeux.

Pour vérifier si il était bien à la bonne adresse, le jeune homme leva les yeux pour déchiffrer la pancarte qu’abordait le restaurant. «La Fleur Polaire», un bien drôle de nom. Sokka n’y avait jamais encore mis les pieds dans ce bâtiment. Il rentra d’un pas sûr et déterminé vers la porte l’ouvrit et jeta un coup d’œil sur la salle. Elle était plus grande qui n’y parait. A cette heure, des plats parcouraient l’endroit, parfumant de toutes odeurs délicieuses qui pourraient affamer quiconque osait pénétrer en ce lieu. La foule était bruyante et joviale, prévoyant passer un bon repas dans cet endroit. Dire qu’il aimait le calme… Mitsu avait ce don de choisir les endroits où l’eisei-nin se sentirait mal à l’aise.

D’ailleurs il l’aperçut au loin, faisant de grands signes pour qu’il s’assoie à côté d’elle. Un peu gêné, il s’exécuta. Dés qu’il dut assez proche, le Chunnin s’abaissa pour poser délicatement ses lèvres sur le front de sa bien aimée. C’était sa façon de dire bonjour. Elle répondait toujours par un sourire. Enfin, il s’assit sur une chaise, se sentant désormais, à peu près, prêt à écouter le discours qu’allait lui déballer Mitsu. Cette jeune femme aux cheveux longs noirs fixait son homme de ses yeux bleus pétillants qui reflétait comme l’eau et semblait si profond comme l’océan. Avant de se lancer, elle posa son index sur ses lèvres, comme si elle réfléchissait, comme si elle hésitait.

Mitsu – Sokka-chan… J’aimerais te parler d’une chose assez importante… Pourquoi ne veut-tu pas me révéler la raison de ton absence des mois passés ? Même pas ta mère n’était au courant de ceci…

C’était reparti pour une fois, la jeune femme ne lâcherait donc jamais l’affaire, Une affaire que le shinobi essayait d’oublier, malgré les choses importantes qu’on lui a apprises. Un endroit maudit, un endroit à maudire…

***


Récemment j’avais vu Aya. Cette chère personne un peu loufoque de l’hôpital… Vu que mon entraînement intensif avec Achyuta s’achevait, après ces trois années, il me fallait continuer par moi-même cet apprentissage. Encore une fois, ma mère m’avait conseillé Aya. Pour elle, elle était considérée comme la meilleure en ce qui considérait les Connaissances Anatomiques, chose qui me manquait cruellement.

A peine arrivé, vers son bureau, que la porte s’ouvrit avec violence, c’était une Aya énervé qui en sortait. Elle vociféra des insultes tout en jetant sa blouse.

Aya – Après tant d’années de services, me jeter comme ça, c’est vraiment inadmissible…

Regardant le sol, elle n’avait pas vu la petite montagne de muscle que j’étais devenu, et se percuta contre moi. Le médecin en perdit son équilibre et se retrouva par terre. Vivement, elle leva la tête pour regarder qui avait osé l’agresser. De son regard de tueuse, elle dévisagea, l’élève qu’elle avait eu un jour… Oui, un élève d’un jour. Aya m’avait tout de même reconnu et ces yeux avaient changé. Ils paraissaient plus doux plus rêveurs.

Aya – Quel bel homme que tu es devenu Sokka… (Elle toussa un peu, pour retrouver le même ton qu’elle avait pris quelques minutes auparavant.) Mais ce n’est pas une raison de me bloquer le passage, surtout quand on vient plus me voir !

Des années avaient passées, mais elle était resté toujours la même, si étrange, pouvant passant de la joie et la compassion à l’amertume et la colère. Elle, elle avait fini de grandir, et ne changerait plus du tout sûrement… Je préférais qu’il en étaient ainsi, cela m’aurait déboussolé si elle, aussi, s’était métamorphosé.

Sokka – Je suis désolé, Aya-san… Je tenais à te voir pour te parler d’un entraînement…

Je tendis la main, paume vers le haut attendant qu’elle accepte, mon aide de la relever. Il fallut attendre encore un moment avant qu’elle pose sa main délicate sur la mienne. Je la saisit, sans trop serrer, et tira le corps qui était assis par terre. En se redressant, elle se colla à moi, pour retrouver son équilibre. Je lui dérobais un regard. Je n’avais jamais fait attention à la couleur de ses yeux. Un noir intense, il suffisait de les fixer une fois, en étant proche, pour se perdre dans l’infini. Une fois bien stable sur ses deux pieds, elle recula de quelques pas tout en baissant la tête. C’était la première fois que je la voyais gênée.

Aya – Evidemment, on revoit que quand on a besoin d’aide… Tu as de la chance car j’accepte. Mais uniquement parce que ta mère, Saori, m’a rendu service de nombreuses fois !

Elle marqua une pause, cherchant ses mots, tout en remontant ses lunettes sur son nez. Elle, qui semblait assez directe et franche, passait à un autre stade plus posé et réfléchi.

Aya – Malheureusement pour toi, ce ne seras ni aujourd’hui, ni ici… Mais j’ai trouvé un autre endroit, la maison de mon sempai, celui qui m’a tout appris. Il sera ravi de t’aider je pense. Il habite dans une maison pas loin du domaine Satsubatsu, une maison au look différent des autres. C’est ainsi, que tu la trouveras. Disons rendez-vous là bas, demain à 10h ?

Sokka – Aucun problème

Je terminais ses mots par un sourire, qui fut rendu brievement par mon interlocutrice. Aya reprenait l’allure qu’elle avait notre rencontre, tout en injuriant, celui qui semblait être la cause de ses problèmes. Elle m’avait donné rendez-vous…

***


… Dans un endroit maudit et à maudire. La haine qu’il avait essayé de cacher envers cette endroit, toute cette colère accumulée pendant de nombreux jours, de nombreux mot, était sorti d’un bloc, écorchant à vif le cœur du jeune homme. Cependant il ne devait pas se montrer odieux avec sa tendre.

Sokka – Ecoute Su-chan… Si tu es venu exclusivement pour ça, tu peux repartir… Je t’en parlerais… Mais ce n’est pas le moment…

L’eisei-nin s’attendait à ce qu’elle réplique, qu’elle essayerait de le forcer à lui dire. Au lieu de ça, elle caressa de sa main, celle de Sokka. Son regard était mielleux, rempli de tendresse.

Mitsu – D’accord je comprends… Bien sûr ce n’est pas la unique raison de notre rencontre ici. Ta mère m’a donné une lettre. Je l’ai reconnu de suite, c’est une lettre de mission. Il semblerait que Satoshi veuille te voir.

Elle se pencha sur sa droite et de sa main gauche, elle fouilla sa poche. Quelques secondes de recherches, plus tard, elle sortit une enveloppe. Elle n’était pas encore ouverte. Le shinobi prit cet emballage, dégagea son contenu. C’était bien un message de Satoshi pour une mission. Il voulait que l’équipe se retrouve la semaine prochaine pour un briefing, avant qu’il parte en mission, une mission de rang B. Sa première…

Le Chuunin était à la fois apeuré et excité. Une mission de ce rang, impliquait qu’il allait se retrouver loin de Kiri, dans un terrain hostile. Le ninja leva la tête, sa tendre avait lu la lettre aussi. Son doux regard s’était transformé, il était rempli de tristesse. La cause d’un futur chagrin, d’une nouvelle séparation pour les deux amoureux qu’ils étaient.

Sokka – Hé bien, je me demande en quoi consiste cette mission…

Mitsu – Tu n’es pas effrayé ? Une mission de rang B tout de même…

Sokka – Je pourrais te répondre non, mais je mentirais. Et puis, toi, tu en as déjà fait des missions de ce genre… J’en suis tout au tant capable.

Sur ces mots, la kunoichi baissa la tête. Son homme allait partir. Il ne pouvait pas savoir qui s’était si différent que la situation inverse. Soudain, elle se redressa, aussi droite q’elle pouvait. D’un geste, elle se passa la main dans les cheveux, pour enlever ceux qui cachaient sa vue. D’un regard déterminé, elle observait Sokka.

Mitsu – S’il te plait, Sokka-chan, viens habiter avec moi !

La jeune femme l’avait prononcé si fort, qu’elle éclipsa toutes les autres voix du restaurant. Et pour conséquence, un silence s’était imposé. Tout le monde bougea sa tête en direction des tourtereaux. L’eisei-nin était plus qu’intimidé, devant tant de personnes, il ne pouvait pas la décevoir, il ne pouvait plus reculer.

Sokka – C’est d’accord, j’accepte

Il eut a peine le temps de terminer sa phrase que la Chuunin s’était lever et s’était lance dans les bras de son compagnon. Son arrivée était accompagnée d’un baiser fougueux. Un baiser qui était le résultat d’un moment tant attendu. Je lui rendit son baiser, le temps que les curieux reprenait leur habitude dans cette auberge. Mitsu se remit à sa place. Son visage semblait figé. Un sourire sans égale, et des yeux qui submergeait tant de gaieté. Elle était heureuse…

Le shinobi lui avait un peu la tête ailleurs, il avait tant de chose a préparer, cela commençait avec le lendemain, avec l’entraînement avec Genichi. Et la semaine prochaine, il allait partir pour remplir son rôle de Ninja.



MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   Sam 24 Oct - 15:35

Sokka : + 15 XP (bonus chuunin inclus)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bar - Restaurant de Kiri : "La Fleur Polaire"   

Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

 Sujets similaires

-
» "Petite fleur, jolie..." La ferme. - Natsume
» Piri piri piri [comme Kiri]
» " Une fleur, c'est comme l'amour, ça grandit, ça s'épanouit et puis ça fane."
» "Le Brasier Fumant", Sacré Restaurant
» " La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.."[Eléa Stiles]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Allée Marchande-