Partagez | 
 

 Visite au Domaine Uchiha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Visite au Domaine Uchiha   Lun 3 Mar - 22:42

Sitôt que Kento avait pu se libérer, il s'était précipité dans les rues de Konoha, guettant fiévreusement les noms des rues à chaque intersection. Bien qu'il ne connaisse que depuis peu la ville, son sens de l'orientation, développé par toute une vie sur les routes du Pays du feu et de ses voisins, opérait parfaitement.

Son cœur battant la chamade, il se rapprochait inexorablement de son but, calquant son pas sur sa pulsation cardiaque. Sourde et puissante, il lui sembla que cette dernière enveloppait tout, couvrait tous les sons de la rue, et devait probablement être perceptible par tous les passants qu'il croisait. Il n'en était rien bien entendu, mais cette impression fut plus forte que jamais lorsqu'il se présenta à l'entrée du domaine Uchiha.

Un large porche en bois arborant l'éventail stylisé en noir, rouge et blanc – symbole du clan Uchiha- ouvrait une vue dégagée sur un vaste jardin impeccablement entretenu. De multiples fontaines naturelles, petits ponts en bois, cerisiers et parterres de fleurs conféraient une ambiance empreinte de traditions aux lieux.

Kento pénétra d'un pas hésitant dans les allées fleuries du jardin. Cette mise en scène l'impressionnait par sa solennité apparente, mais il n'allait pas reculer maintenant. Se dirigeant vers la première habitation, il longea les divers panneaux en tissu sur la terrasse en bois, et agrippa doucement la cordelette qui se trouvait à l'entrée, faisant tinter la cloche.

Déglutissant, il attendit patiemment que l'on vienne lui ouvrir… ce qui ne tarda pas. Le panneau coulissa lentement, dévoilant un homme d'âge mûr, habillé d'un kimono traditionnel. Les traits nobles, et avec l'assurance d'une force tranquille, il dévisagea longuement Kento, le regard sévère.

[***] – Qui es-tu, et que désires-tu ?

Se redressant, le jeune étudiant répondit.

[Kento] – Je m'appelle Kento… *Devant cet homme, il n'osa pas dire le nom de famille qu'on lui avait donné à son entrée à Konoha… il ne voulait pas paraître illégitime, ou passer pour un usurpateur, au yeux de son charismatique interlocuteur.* Je suis arrivé à Konoha il y a quelques jours. Je… on m'a indiqué que je pourrais rencontrer ici des membres du clan Uchiha.

*Imbécile… évidemment, puisque c'est leur domaine, ici… allez, arrête de tourner autour du pot et crache le morceau.*


L'homme resta silencieux, la main toujours posée sur le panneau qu'il avait ouvert.

[Kento] – Hem… voilà… je suis né au sein d'une communauté séculaire d'artisans itinérants, qui s'appelle le Croissant d'Ebène. Mon père y est maître forgeron. Je n'ai pas vraiment connu ma mère. Peu après ma naissance, elle m'a confié à mon père avant … de disparaître. Elle s'appelait Hamako… Uchiha Hamako.

Voilà. Il l'avait dit. C'était décousu, avec sans doute des détails inutiles pour l'homme qui l'écoutait… mais il l'avait dit. Et maintenant, il guettait ses réactions. Ce dernier était resté impassible jusqu'à ce que Kento mentionne le nom de sa mère. Un très bref plissement des yeux, puis ce fut tout. Son visage se ferma, il posa un instant les yeux au loin.

[Kento] – Est-ce que… la connaissez v- ?

[***] – Jamais entendu parler. Tu ferais mieux de partir, maintenant, mon garçon.

L'homme n'avait pas même pas attendu que Kento termine sa question. Ni même aucune de ses réactions d'ailleurs, le panneau venait juste de se fermer devant l'adolescent, estomaqué. Sa bouche s'entrouvrit, comme s'il désirait ajouter quelque chose à son interlocuteur parti, mais il resta stupidement paralysé devant le panneau désormais fermé. Il recula de quelques pas. Malgré lui, les larmes lui montaient aux yeux, et il ne pouvait rien y faire. Qu'est-ce que c'était que ça ?! Qui était cet homme pour l'ignorer de la sorte ?! Bon sang, ne comprenait-il pas ?! Ne comprenait-il pas l'importance que Kento avait accordé à ce moment ?!!

La rage était moins forte que le sentiment d'incompréhension et la tristesse qui le submergeait. Il regarda les autres habitations traditionnelles, toutes semblables. Que faire… ? Il n'osait déranger les autres membres du clan…. Inexplicablement, quelque chose, tout au fond de lui, lui commandait de se montrer digne. Peut-être que l'ambiance des lieux imposait une certaine ligne de conduite. Peut-être était-ce la prestance de l'homme qu'il avait rencontré. Sans s'en rendre vraiment compte, il était déjà presque revenu au niveau du porche, encore abasourdi par son bref échange.

Les mots de l'homme résonnaient sans fin dans l'esprit de l'adolescent. Il n'avait pas le recul nécessaire pour ingurgiter l'information, et réagir autrement.

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Mer 5 Mar - 17:23

La journée avait correctement débutée, quoique froide et maussade. Le soleil n’était pas encore très haut dans le ciel alors que Syo se dirigeait vers les demeures du clan le plus réputé de tout Konoha. Il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre, mais depuis son affrontement avec Akira les relations entre les Uchiha et lui s’étaient fortement dégradées bien qu’il eut été utopique de dire qu’elles se soient un jour porté correctement. C’est pour quoi Raito Uchiha, l’un des leaders du groupuscule, membre très influent au Conseil du village de la Feuille et père d’Akira, l’avait fait mandaté. Il ne pouvait être en retard à ce rendez-vous

Le fils, durant une période de convalescence du père, avait reçu ses pouvoirs et obligations dans l’attente d’un rétablissement. Il avait sans vergogne utilisé toute sa nouvelle influence pour imposer un combat dans les foules à Syo et son équipe fraîchement promue. Le chuunin marchait lentement, il arriverait bientôt à destination et voulait méditer une dernière fois les tenants et aboutissement de l’affaire. Il avait battu Akira à l’Académie, ce dernier étant considéré comme appartenant à une élite et qui plus est comme un génie, depuis ce jour, c’était la guerre froide entre eux. Syo avait eut le bonheur de voir ses avances accepter par Lya, femme que convoitait Akira, lui aussi. Ce dernier pour se venger avait alors tout fait pour que Syo ne puisse être nommé au poste de jounin. Et puis…

Et puis, il y avait eut ce combat. Rarement Syo avait fait preuve d’autant de combativité. Il ne se souvenait plus du nombre de médecins qu’il avait fallut pour les soigner, Akira et lui. Beaucoup, c’était la seule certitude à ce sujet.

Il arriva enfin devant l’un des porches menant à l’intérieur de la petite communauté des Uchiha.

Que devait-il penser de tout cela ? Et surtout qu’allait lui demander Raito ? Que devrait-il dire ? Lya lui avait recommander de rester fidèle à lui-même. Il n’était pas sûr de saisir complètement ce que cela signifiait.
Il fit alors face à un pseudo garde, se tenant devant l’entrée. Le chuunin lui remit une lettre, l’homme hocha la tête et lui indiqua la direction à suivre pour se rendre chez Raito Uchiha. Selon lui il avait dix bonnes minutes pour trouver la place. Il était anxieux malgré lui, les cartes ne lui avaient rien dit, ce qui était assez inhabituel. Peut-être avait-il utiliser trop longtemps leurs pouvoirs au cours de son dernier affrontement. Il ne savait pas vraiment, il n’avait jamais put réellement déterminer d’où venait la puissance des son jeu, ni comment il faisait pour s’en servir. Il se souvint que son frère lui aussi avait les capacités de maîtriser le jeu…

Il était mort. En mission…qui plus est une mission avec Akira. Selon ce dernier, et les autres membres de l’escouade, ils étaient tombés dans une embuscade, son frère avait été tué avant même que les auts membres ne se rendent compte qu’ils avait été attaqué. Syo ne croyait pas en cette version, les cartes auraient dû prévenir son frère, il en était quasiment certain. Elles étaient devenues pour eux deux comme un sixième sens, une voie de divination.

Devant lui se tenait l’énorme bâtisse où logeait celui qui l’avait fait mandaté. Le bâtiment était tout simplement gigantesque. On aurait put y faire tenir cinq ou six familles facilement. Syo déglutit et se rappela son petit appartement, enfin il préférait la convivialité de son logis à l’étrange froid qui régnait dans les pièces trop grandes, vides d’émotion. Il frappa à la porte, il s’attendait presque à voir un quelconque serviteur venir lui ouvrir et le mener à son « maître », mais il n’en fut rien, car Raito lui ouvrit la porte.

[Raito] «- Ponctuel. C’est une qualité appréciable. »

Bien que le ton soit monocorde et dénuée d’émotion, son sourire, lui, semblait sincère, ainsi que la poignée de main tendue. Syo s’empressa de la serrer, fut invité à entrer, et les deux hommes échangèrent les diverses civilités d’usage. Après ces quelques mots, Raito s’exprima, d’une voix claire.

[Raito] «- On m’a dit que tu n’étais pas homme à t’assoire à une table pour boire le thé pour discuter de la pluie et du beau temps, ou encore d’autres mondanités. Je te propose donc de m’accompagner marcher quelque peu. »

Syo sentait sans peine, la puissance et le charisme qui émanaient de l’individu. Il répondit du mieux qu’il put et accepta l’invitation. Ainsi le duo se trouva à déambuler parmi les allées du clan Uchiha, puis après un court silence, Raito commença à engager réellement la discussion.

[Raito] «- Notre clan a de tout temps été respecté et craint pour ses pouvoirs. Je pense que l’on peut aussi dire sans orgueil, ni présomption, que notre clan a su abriter et faire grandir certains des plus grands génies de Konoha. Akira a grandi aux sons des légendes et des exploits de tels hommes… »

L’homme qui paraissait si serein, s’affaissa un peu, mais repris rapidement consistance. Un nouveau silence s’installa, comme si l’Uchiha laissait à Syo le temps d’analyser ses paroles.

[Raito] «- Ne t’en déplaise, je me suis aussi renseigné un peu sur toi. Tu n’as pas eut une enfance des plus faciles, et ce que tu as fait pour te hisser jusqu’ici est digne d’éloges. »

Syo hocha la tête, il ne voyait pas tellement où son interlocuteur souhaite en venir.

[Raito] «- Akira et toi êtes très différents. Il ne vit que pour être reconnu, il a certes ces défauts, peut-être à cause de son éducation, son entourage, mais je sais que jamais Akira ne trahira son clan, ni Konoha. Je ne parle pas uniquement en tant que père, mais aussi en tant que membre du Conseil. Je suis lucide, mon fils est orgueilleux, son attitude a été indigne de lui. Toutefois, c’est poussé par votre rivalité qu’il a agit de la sorte… »

La discussion continua ainsi, alors que les deux protagonistes marchaient d’un pas tranquille, sortant même de l’enceinte des Uchiha. Raito après lui avoir expliqué son analyse de la situation demanda celle de Syo, pour comprendre son point de vue, et donna une vue partielle des impressions d’Akira. Cela ne changea pas grand chose pour lui, il détestait toujours autant la personne, et dorénavant il arrivait à mieux cerner l’individu.

Il empestait l’égocentrisme, mais Syo se retint de cracher sa réflexion au visage du père.

La discussion touchait à sa fin, et ils revinrent sur leurs pas. Il y avait un jeune garçon devant le porche, il semblait en pleine discussion avec le « gardien ». En le dévisageant, Raito marqua un temps d’arrêt dans ses paroles, comme s’il avait reconnu les traits du garçon, mais se reprit assez prestement, hochant négativement pour lui-même la tête. C’était l’heure des séparations.

[Raito] «- Restes à l’écart d’Akira, j’obligerai mon fils à faire de-même. Il n’y aura plus d’incidents. »

Ils se séparèrent alors. Syo ne dit mot, le jeune homme venait de se faire refouler par le « vigile » et faidait une mine déconfite. Il ne fallut guère longtemps à Syo pour apercevoir le bandeau de la Feuille à son bras.

Il était étudiant et semblait vraiment désemparé. Syo haussa les épaules. Son « entretien » s’était terminé plutôt que prévu, Lya n’était pas encore rentrée. Il avait en horreur de s’occuper des étudiants, de leurs problèmes et encore plus de leur apprendre des techniques, cependant, il avait besoin de se changer les esprits après les paroles échnagées avec Raito, et la retombée de stress.

Même parler à un étudiant lui ferait du bien…
Il s’approcha lentement de l’individu, sourit et lança.

« - Tu n’as pas l’air d’aller fort, est-ce que tout va bien ? », le ton était engageant, même un sourire, cela ne ressemblait pas à Syo. Il sortit son paquet de cartes avant même d’avoir reçut une réponse et se demanda qui était l’individu. Son jeu lui donna rapidement la réponse.

* Merde, Uchiha …*

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Mer 5 Mar - 22:58

Le regard vif et direct de Kento vint accrocher celui de Syo. L'étudiant avait encore un air un peu ahuri, cueilli comme un animal traversant la route et soudainement pris dans le faisceau des phares d'une voiture.

Le jeune Uchiha prit le temps de détailler plus en avant celui qui l'avait interpellé, ce qui lui permit également de reprendre contenance devant ce qui devait être un ninja d'un certain niveau.

[Kento]- Non, ça va… tout va bien.

L'adolescent n'allait pas commencer à raconter ses problèmes à tout le monde… ninja ou pas. Néanmoins, son interlocuteur n'avait pas été obligé de lui adresser la parole. Et pour cela, pour s'être enquit de son humeur à ce moment précis, Kento lui était reconnaissant.

[Kento]- Merci. *bredouilla t'il, brièvement gêné*.

Rapidement, l'étudiant s'apprêtait à tourner les talons, et laisser Syo à ses occupations sans aucun doute beaucoup plus dignes de son rang supposé. Puis il se figea avant de lui tourner le dos entièrement.

*Peut-être… est-ce que ça serait un Uchiha ? Moins renfermé que l'autre ?!*

Se ravisant, il fit de nouveau face à Syo, mordillant instinctivement sa lèvre inférieure d'un geste nerveux. Kento devait se faire violence pour oser à nouveau questionner peut-être un autre membre du clan si peu de temps après avoir essuyer un échec cinglant. Mais il était déjà venu jusqu'ici. Et son interlocuteur savait peut-être quelque chose. Il se devait d'au moins lui demander.

[Kento] – Vous êtes du clan ? … Du clan Uchiha, je veux dire ?!

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Jeu 6 Mar - 20:51

Le garçon ne semblait guère rassuré. Il ne fallut pas longtemps à Syo pour comprendre le pourquoi du comment. Il avait vu la scène entre le garçon et son "ami, le videur". L'étudiant s'était fait refusé comme un malpropre, alors qu'il appartenait au clan.

Les cartes ne mentent jamais.

Certes elles restent parfois muettes, mais jamais elles ne se détournent de la vérité. Le chuunin se demanda alors ce qu'il faisait ici, pourquoi il avait engagé la discussion avec ce garçon, et surtout pourquoi est-ce qu'il fallait que ce soit un Uchiha ? Il soupira intérieurement.

Au moins ce dernier ne semblait pas avoir l'orgueil et la vanité qui étaient devenus monnaie courante au sein des hommes aux yeux rougeoyants. Il l'avait remercié, était-ce à cause de son grade supérieur ou bien le pensait-il réellement ? Syo passa cette réflexion pour reprendre le cours de la discussion.

[Kento]"- Vous êtes du clan ? … Du clan Uchiha, je veux dire ?!"

Syo resta un instant muet. La question n'avait pas de sens selon lui. Intérieurement il refusait catégoriquement de pouvoir être comparé à un homme comme Akira. Jamais et pour rien au monde, il ne souhaiterait avoir un lien quelconque de parenté avec un tel individu. Il se détentit, l'étudiant ne le connaissait pas, Syo et apparemment les Uchiha ne le connaissaient pas, lui. sarcastique, il répondit.

"- Non, je n'ai pas l'honneur d'appartenir à cette prestigieuse lignée", d'hypocrites et d'égocentriques ajouta-il mentalement. Le ton était là, et l'on pouvait deviner sans trop de difficulté que Syo ne portait pas au plus haut son estime pour le prétendu plus puissant clan de tout Konoha.
Puis il renchaîna...

"- Dis moi, je t'ai vu avec le gardien tout à l'heure. Que s'est-il passé ? Tu sais si tu n'es pas l'un des leurs, il te faut une autorisation écrite pour y entrer."

Syo tournait un peu autour du pot, et enfonça le clou...

"- Moi, il m'a fallut un de ces papiers, mais les Uchiha, eux, n'ont qu'à montrer leurs yeux je suppose."

Le garçon était un Uchiha, les cartes ne mentent pas. Pourquoi ne pouvait-il donc pas rentrer ? Il lui restait encore une bonne heure avant de devoir rentrer déjeuner avec sa bien aimée. il pouvait encore se promener un peu avec l'étudiant.

"- J'ai encore l'autorisation pour entrer. Tu m'expliques pourquoi tu tiens tant à franchir le porche, et si ce n'est pas indécent, on entre. Cela te convient-il ?

Il s'agissait de se jouer des soi-disants meilleurs éléments du village de la Feuille. Syo était plus que partant.

[C'est court, mais j'essaye de lancer des possibilités. A toi de jouer, Kento.]

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Ven 7 Mar - 0:11

Sans doute décu, le garçon abaissa légèrement le regard, fixant un point imaginaire derrière Syo. Il semblait porter sur ses épaules un poids, quel qu'il soit, assez conséquent, d'après la lueur grave qui perçait constamment dans ses yeux. Manifestement, il se demandait quoi dire exactement à Syo. Le chemin qui le mènerait à sa mère le conduirait-il constamment vers des inconnus à qui il devrait exposer ses problèmes ?

Ce n'était pas dans les habitudes du Croissant d'Ebène de quémander ou de geindre. Les membres de la communauté avaient normalement les ressources pour faire face à toutes les situations que la vie pouvait façonner. Kento ne faillirait pas non plus à ce genre de credo, ni ne ferait rougir ses ancêtres.

D'un autre côté, le ninja qui lui faisait face était de Konoha, et donc pas un véritable inconnu, ou un banal inopportun. Si le village caché de la Feuille était un nouveau genre de famille pour lui, son interlocuteur pouvait bien être une sorte de cousin très éloigné. Et le jeune étudiant aurait tôt ou tard besoin de soutiens, de relations, de contacts et d'amis ici… de 'frères', s'il voulait s'épanouir et devenir ce à quoi il était destiné.

Kento reconsidéra les propos de Syo. S'il n'en faisait pas partie, il n'avait pas l'air de porter les Uchiha en haute estime… Reiko ne lui avait pas mentionné non plus qu'il lui aurait fallu une autorisation écrite pour entrer... s'il n'avait pas été Uchiha.

*Evidemment, pourquoi l'aurait-elle mentionné pour moi, qui en est un ??*


Chassant sa dernière pensée, il étudia plutôt les dernières phrases de Syo.

"- Moi, il m'a fallut un de ces papiers, mais les Uchiha, eux, n'ont qu'à montrer leurs yeux je suppose."

*Hum…* Kento ne maîtrisait pas vraiment encore ce don. Il sentait qu'il n'était pas loin, que ce n'était qu'une question de jours avant cela. La conscience de son chakra avait enclenché quelque chose.

"- J'ai encore l'autorisation pour entrer. Tu m'expliques pourquoi tu tiens tant à franchir le porche, et si ce n'est pas indécent, on entre. Cela te convient-il ?"

Le jeune étudiant hocha la tête : il avait fait son choix. Mais il ne désirait pas aborder le problème sous cet angle, ne voulant pas passer pour un geignard aux yeux d'un ninja gradé. Il laissa donc un silence s'installer, avant de répondre.

[Kento] – En fait… je suis un membre du clan Uchiha. Enfin, ma mère l'est, pour être exact… je ne sais pas si, par extension, j'en fais aussi partie.

Un autre silence, plus long. Kento détourna à nouveau les yeux. Dans un souffle, il conclut.

[Kento] – C'est pour elle que j'étais venu… quelqu'un ici aurait peut-être pu m'aider à savoir ce qu'elle est devenue.

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Dim 9 Mar - 21:38

Syo ne dit rien en écoutant le récit de l'étudiant. Il n'en pensait pas moins. L'enfant devait être nouveau à Konoha, puisqu'il était à la recherche de sa mère. Elle devait l'avoir eut au cours d'une mission, une longue mission, ce qui signifiait qu'elle avait un grade important. Les chuunins n'ont généralement pas des missions trop périlleuses, ou qui nécessitent d'aller à l'extérieur du pays.

Syo hôcha la tête. Il avait du temps, et surtout rien à faire. Il allait duper le garde et permettre à l'enfant de rentrer.

"- Bien, disons que je marche avec toi...
Suis-moi."


Ils ne pouvaient effectivement pas présenter la lettre au garde qui avait repoussé Kento. Ce dernier sentirait le coup fourré à des kilomètres à la ronde. Prestement, ils longèrent un grand mur de pierre blanches et grisâtres qui délimitaient les "frontières" du clan. Syo sortit la lettre de sa poche, et la remit à l'étudiant.

"- Il te suffira de présenter cela pour entrer. Malheureusement, la lettre stipule que l'on ne peut faire entrer qu'une personne. Je ne pourrais donc pas être totalement avec toi."

La fin de la phrase devait être assez obscure pour le garçon, alors Syo se dépêcha de le lui expliquer. Il sortit son Jeu de cartes, en choisit une avec un dessin d'homme tout vêtu de vert, sur un cheval, parmi les bois.

Le messager

Elle fut soudain brillante de milles feux, le chuunin y investissant du chakra, puis il la tendit à son petit camarade et lui dit.

"- Touches moi avec."

L'enfant s'exécuta aussitôt, et effleura l'avant bras du chuunin. Ce dernier fut alors aspiré dans la carte. Horrifié, Kento la lâcha brusquement. Une voix retentit dans son esprit.

*Hé! ça va pas ou quoi ! Ramasse moi tout de suite !*

Pas de doutes, il s'agissait bien de la voix de Syo qui venait de raisonner dans son esprit. Kento ramassa donc le modeste bout de carton.

* Bon, nous pouvons communiquer ainsi par la pensée tant que tu me gardes prêt de toi. Je te conseille de me mettre dans ta poche.*

Une nouvelle fois, le garçon obéit.

*Allez, tu attends quoi ? Va jusqu'au prochain proche, je peux plus te pousser moi...*

Kento se mit en route. Qu'allait-il trouver derrière le porche ? Enfin si le garde le laissait bien passer...

[Désolé c'est un peu court, mais j'avais pas beaucoup d'idées et peu de temps. Tu peux faire parler Syo dans ton esprit et lui parler en pensant. Pour le premier point, évites de lui faire dire n'importe quoi...Smile]

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Jeu 13 Mar - 1:23

L'adolescent suivit avec une légère appréhension Syo. Ce dernier avait peut-être le moyen de lui faire rencontrer d'autres membres du clan, mais la manière de faire, de par ses tournures de phrases, semblait emprunter des chemins… détournés. Ce n'était pas dans les habitudes du jeune Uchiha de faire les choses en douce, il aimait se conformer aux règles en vigueur. Surtout qu'il était nouveau à Konoha. Et chez les Uchiha. Les tromper n'était certainement pas le meilleur moyen de gagner leur confiance.

[Kento] – Excuse moi, mais … es-tu sûr de savoir ce que tu fais ? … Je n'aimerais pas… me fâcher avec les Uchiha.

Sans doute ne fut-il pas assez convaincant, car Syo fit comme s'il n'avait rien entendu. Ce dernier sortit une carte, sur laquelle Kento jeta un œil distrait en essayant de comprendre les intentions de son interlocuteur. Ne voyant pas où il voulait manifestement en venir, Kento ne put se retenir de revenir à la charge.

[Kento] – Heu… tu as entendu ce que je viens de dire ?

Syo chassa sa question par une injonction, en tendant la carte à Kento, sûr de lui.

[Syo] – Touche moi avec.

L'adolescent abandonna l'idée de raisonner Syo pour le moment, réfléchissant à ce personnage tout en prenant machinalement la carte tendue. La carte vibrait doucement du chakra contenu. Il effleura avec le bras de Syo, et subitement, ce dernier fut comme aspiré par la carte, qui tomba à terre.

La main suspendue en l'air, l'étudiant écoutait la voix de Syo dans son esprit.

*Comment c'est possible, ça ?? C'est un jeu de cartes spécial, ou c'est un tour de passe passe avec le chakra ??... Est-ce que ça serait pas du heu... 'Genjutsu' ?!*

Tout en pensant à ces possibilités, il écoutait les instructions de ce ninja particulier. Il continua quelques instants à jongler avec cet exercice mental, recevoir les informations de Syo tout en réfléchissant au phénomène, jusqu'à ce que la voix de Syo résonne avec un peu plus de force.

*Allez, tu attends quoi ? Va jusqu'au prochain proche, je peux plus te pousser moi...*

Puis, soudainement, la pensée que peut-être, si pouvait entendre Syo, Syo pouvait … lire ses pensées ?!

*Tout juste. Avance maintenant.*

[Kento] – Hein ?! Mais…

L'adolescent ne finit pas sa phrase. Inutile, puisque Syo pouvait connaître ses pensées… Tout en comprenant lentement les implications de la chose, Kento avança jusqu'au porche. Une fois de plus, Syo coupa court à son questionnement, mais dans le bon sens cette fois.

*Bon, laisse tomber ça pour le moment. Je peux pas t'expliquer là comment ça fonctionne, c'est un peu compliqué... Sache simplement que je n'ai accès qu'à tes pensées de surface.*

L'explication en valait une autre, et eut le mérite d'effectivement mettre un terme à la réflexion de Kento. De toute façon, que Syo mente ou pas, Kento n'avait aucun moyen de le vérifier.

Avant qu'il s'en soit vraiment rendu compte, l'étudiant avait à nouveau actionné la clochette. Avec stupeur, il prit conscience de son geste, et attendit anxieusement la venue du gardien. C'était fait, il ne pouvait pas s'enfuir maintenant. Lorsque celui-ci revint, ses sourcils se haussèrent en constatant que le visiteur était encore Kento. Le visage dur, il sonda de façon inquisitrice l'adolescent, cherchant sans doute la manière de lui mettre les points sur les 'i'.

*Ho !! Donne lui la lettre maintenant.*

Kento s'exécuta silencieusement, avant que le gardien ait pu prendre la parole. D'un air dédaigneux, il la prit, la décacheta, la plaça à bonne hauteur, puis ne quitta Kento des yeux que pour la lire. Puis, toujours sans un mot, immobile, son regard se posa à nouveau sur l'étudiant. Impossible de dire s'il était courroucé ou indifférent, toujours est-il que le stratagème imaginé par Syo fonctionna, puisque le gardien s'écarta, et prononça deux mots qui semblèrent claquer dans l'air.

[Le gardien] – Suis-moi.

D'un pas rapide mais parfaitement calculé, l'homme se mit en marche, guidant Kento sur les allées qui serpentaient à travers les jardins du clan Uchiha. Impressionné, celui-ci ne pipa mot, forçant l'allure pour ne pas perdre le gardien.

*Où on va, là ?! Y avait quoi sur la lettre ?*

*T'occupes. On va voir un membre de ton clan… c'est bien ce que tu voulais, non ?*

Kento devrait se contenter de ça. Comme son guide ne parlait pas, Kento eut le loisir d'observer avidement les alentours, enregistrant toutes les informations qui lui semblaient importantes, et admirant les talents de jardinier du clan Uchiha. Puis son guide s'arrêta abruptement, si bien que Kento, regardant de droite et de gauche, faillit rentrer dedans. Il se réajusta néanmoins au dernier moment, alors que le gardien se tournait vers lui, après avoir sonné à la clochette de l'entrée d'une des habitations traditionnelle qui parsemaient les jardins.

[Le gardien] – Voici les appartements de maître Uchiha Arasaka.

Puis, la porte s'ouvrit, et un vieil homme, les cheveux blancs soigneusement peignés et attachés, apparut, dans un kimono sombre aux formes traditionnelles. Lissant son bouc parfaitement taillé, il ne dit mot, tandis que le gardien s'éloignait silencieusement. Kento ne crut pas que cela fut possible, mais son visage, marqué par les années, paraissait encore plus solennel et rude que celui du gardien, ce qui ébranla durement la détermination de l'étudiant. Figés comme des statues de faïence –mais certainement pas pour les mêmes raisons – Kento et Arasaka Uchiha s'observait sans mot dire.

*Dans quoi m'as-tu fourré ?? Qui est-ce ?!*

Aucune réponse de son 'ange gardien'. Devant le silence inexplicable de Syo, et celui pesant du vieil Uchiha en face de lui, Kento prit la parole, le buste légèrement incliné.

[Kento] – Excusez-moi de vous déranger, Uchiha Arasaka sama. Je… je m'appelle Kento. Je suis le fils de Uchiha Hamako…



[Pas de problèmes pour les longueur de texte. Il y a des fois où la longueur n'est vraiment pas nécessaire. Pour la suite, fais comme bon te semble !]

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Mar 18 Mar - 22:50

Syo ne comprenait pas bien. Pourquoi diable le gardien l'avait-il mené devant le dénommé Uchiha Arasaka. Encore il aurait put comprendre si Kento avait été amené devant Raito, le père d'Akira, mais là...
Il essaya de se remémorer les mots exacts figurant sur le papier, mais c'était peine perdu, cela faisait longtemps qu'il les avait oublié.

Le jeune garçon semblait tout aussi surpris que lui, si ce n'est plus. Non, sincèrement, il ne voyait pas pourquoi le garde les avait accompagné jusqu'ici. avait-il senti la présence du chuunin. Aucune chance...
Enfin, Syo l'espérait.

L'étudiant l'appellait, mais Syo ne répondit pas. Il avait repéré une lanterne "chasse-esprit" non loin. Il espérait qu'elle n'était pas activée, sinon, au moindre mot, s'en était fini de sa supercherie. Pas de chance...
Il n'aurait jamais crut qu'il tomberait sur une habitation équipée de ce genre d'attirail. Rapidement, il laissa son esprit vogué autour de cette dernière. Les taos ne semblaient pas activés, mais le chuunin n'y aurait pas parié son mois de salaire.

Difficile à savoir, les sygles étaient bleu pâle. Bleu pâle ? Voyons, etait-ce cette couleur pour l'activation ou bien le rose bonbon. Il ne se souvenait plus, disons, à charge d'excuse, qu'il ne s'agissait pas non plus du cours le plus passionnant auquel on l'ai contraint d'assister. Il se souvenait parfaitement, par contre, de l'horrible tête de l'assistante qui déblatérait son cours de manière monotone.

Kento était aux prises avec le vieux bonhomme. Première attaque, il envoit la balle sans conviction, forcément cela ne fait pas touche.

[Asakara]"- Je suis désolé, mon garçon, mais comme tu dois le savoir, nous sommes des centaines à vivre ici...
Et par conséquent, j'aurais bien des difficultés à connaître tout les membres de notre clan."


Un, zéro pour Asakara. Balle au centre. Kento ne dit rien. Ma parole, il lui ont cousu la langue au palet à celui-là. Bon, je mise sur le rose bonbon pour l'activation.

*Si tu restes quelques secondes de plus la bouche ouverte, il va te prendre pour un poisson hors de l'eau...
Demande lui s'il n'y a personne susceptible de te renseigner sur ta mère. Un endroit où son stocker les extraits de naissance, et si tu veux pas lui raconter ton histoire, détourne un peu la vérité. Je sais pas moi, dis que tu cherches la date d'anniversaire d'un de tes copains.*


La lanterne n'avait pas fait de bruit, c'était bien le rose bonbon. Sauvé. Il faudra quand même à l'avenir faire un peu plus attention. C'était à Kento de jouer. Seconde frappe. Aurait-il plus de réussite, cette fois-ci ?

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Sam 22 Mar - 19:56

La voix de Syo résonna enfin, au moment où Kento ne l'attendait plus. Il sursauta presque, ce qui fit hausser un sourcil intrigué à Arasaka. Mais le jeune Uchiha se reprit assez tôt, pour que cela passe simplement pour un geste de la part de quelqu'un qui était mal à l'aise… ou bizarre. Bref.

Avant que Kento n'eu obéi à la suggestion de Syo, le vieil Uchiha brisa le silence.

[Arasaka] – Je suppose que le gardien avait une bonne raison pour te mener à l'historien du clan Uchiha, jeune Kento.

La réplique désarçonna Kento, qui s'était préparé à proposer un argument sans doute peu crédible à Arasaka.

*L'historien du clan ?! Mais pourquoi… *

[Arasaka] – Suis moi.


*Bingo !!! C'est exactement la personne qu'il te fallait, finalement !*

L'adolescent n'eut pas le temps de s'interroger plus, et suivit Arasaka alors que ce dernier longeait la terrasse en bois qui faisait le tour de son habitation. Au bout de celle-ci, une sorte de grand mausolée en pierre se dressait. A demi caché par la végétation luxuriante, Kento ne l'avait pas aperçu avant. Il n'avait pas vu non plus le jeune homme qui taillait minutieusement les arbustes bonzaïs non loin. Son chapeau tressé, rigide et à large bord se releva à notre approche. Une grande balafre barrait son visage en diagonale, et, en plus de l'aura de sérénité solennelle qui semblait émaner de tous les habitants de ce quartier, une impression de puissance tranquille se dégageait du jeune homme.

Un seul geste de Arasaka remit ce qui semblait être le gardien du mausolée au travail, et ce dernier ne semble plus s'occuper d'eux.

[Arasaka] – Je me doutais que ce jour arriverait. Je savais que tu viendrais chercher des informations sur ta mère, Kento.

Le sang battait fort aux temps du jeune Uchiha. Il attendait la suite, le reste des déclarations du vieil historien.

[Arasaka] – Attends là.

Arasaka entrouvrit sans effort une des lourdes portes du mausolée, disparaissant dans la pénombre du lieu. Kento rongea son frein, en essayant d'imaginer ce qui lui serait révélé. Allait-il voir sa mère ? Travaillait-elle ici ?! L'attente ne fut pas longue, mais resta néanmoins insupportable à l'étudiant, qui était si près du but. Arasaka ressortit, un rouleau de parchemin à la main, qu'il tendit à Kento.

Ce dernier ne fit aucun geste pour le prendre, ses yeux fixés sur le rouleau. Craignait-il de le prendre, comme s'il détenait une quelconque malédiction ? Etait-ce un mauvais présage ? Voyant que Kento hésitait, Arasaka s'expliqua d'un ton résigné.

[Arasaka] – Hamako n'est plus ici, Kento. Elle a … disparu. Cela fera bientôt 13 années. Tout ce qu'elle a laissé d'elle, c'est ceci. Et ça t'est destiné. *Grimaçant, il ajouta * Un sceau particulier interdit sa lecture à tout autre personne que toi.

Kento prit le temps d'ingurgiter les informations. Sa mère n'était pas ici. N'était plus ici. Elle avait peut-être désertée le village… ou pire. En tout cas, elle n'était pas très aimée ici bas. Qu'avait-elle fait ? Ou se trouvait-elle à présent ? Etait-elle seulement vivante ?! Toutes ces réponses se trouvaient peut-être dans le parchemin.

*Allez, prends le !!*


Syo, encore. Kento tendit la main, et prit avec précaution le parchemin. C'était la seule chose qui le reliait à sa mère. Il se mordit doucement la lèvre inférieure en contemplant le rouleau, pensant à tout ce qu'il représentait pour lui. Il releva la tête, et s'adressa à Arasaka en inclinant le buste.

[Kento] – Merci, Arakaska Uchiha sama.

Puis il se redressa, et demanda.

[Kento] – Ceci représente beaucoup pour moi… je … merci.

Il ne finit pas sa phrase, mais clairement, il ne pensait pas lire le parchemin ici et maintenant. Cela ne parut pas chagriner Arasaka, sans doute s'était-il attendu à cela. Mais Kento tenait à être seul pour cette opération. Seul avec sa mère.

L'adolescent crut ressentir un grognement de désapprobation dans son esprit. Syo aurait voulu avoir sa part d'informations peut-être croustillantes sur Hamako, mais ça ne le regardait certainement pas. D'ailleurs, cette présence à la limite de l'esprit de Kento commençait à le lasser. Certes, l'aide Syo avait été précieuse, mais maintenant, le reste ne concernait que Kento.

Arasaka laissa repartir le jeune Uchiha en silence. Kento savait qu'il le reverrait sous peu.
Passant au niveau du porche, Kento n'aperçut pas le gardien. Puis, il fit quelques détours dans les rues de Konoha, avant de s'arrêter dans un coin tranquille, près d'un carré de verdure et de la rivière qui traversait le village.

*Syo, c'est bon… tu peux sortir.*

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Lun 31 Mar - 19:47

Bonne pioche !

Sur tout les habitants vivant dans ce quartier, Kento avait eut la chance de tomber sur l'un des rares à pouvoir le renseigner correctement. Si c'était pas un signe du Destin !

Ensemble, ils entrèrent. L'intérieur de la demeure n'avait rien à envier à celle de Raito. Les deux personnes traversent un petit jardin. La sérénité semblait être le maître mot pour décrire les environs.
Il y avait un jeune homme occupé à jardiner, à l'approche de Kento, ce dernier leva brusquement les yeux. L'esprit de Syo s'alarma, mais trop tard. L'individu avait-il senti sa présence. Rien n'était moins sûr...

Heureusement Arasaka eut un geste d'apaisement. Pourtant les yeux de l'homme ne quittait pas, ou difficilement Kento. Le chuunin savait intérieurement qu'il avait été vu.
Il ne dit rien, mais cherchait d'or et déjà comment il allait s'échapper si jamais on le poursuivait. Il n'avait pas vraiment fait quelque chose de grave, mais sa technique pouvait s'apparenter à de l'espionnage. forcément les esprits les plus tordus penseraient automatiquement à des renseignements pour un autre village. Il avait été peut-être uin peu présomptueux envers ses capacités...

Et si l'homme n'avait rien vu ?

Syo préférait penser pour parer au pire que d'être pris au dépourvu en sous-estimant les Uchiha.

Ils arrivèrent devant un petit lotissement tout de pierre. Une sorte de saint des saints. Au moins la ballade aurait eut le mérite d'être instructive, il n'avait jamais vu, ni encore moins entendu parler de la conservation des extraits de naissance, départ, mort, etc... par les Uchiha. Le chuunin pensait que seul l'administration s'occupait de ce genre de choses. Forcé de constater que non.

Kento finit par apprendre que sa mère avait disparue. Il eut été effectivement peu probable qu'elle soit restée à Konoha. Cela eut été trop "simple"...

L'historien lui remit un parchemin, il fallut presque forcer le petit pour qu'il s'en saisisse, mais par contre une fois fait, Syo eut beau dire, rien n'y fit. Le garçon comptait garder le secret du parchemin pour lui seul. Dommage...
L'histoire commençait tout juste à réellement intéresser Syo. Enfin...

Il était temps de s'en aller.

Kento le ramena à la sortie du quartier du clan et demanda à Syo de reprendre son aspect normal. Il fallut quelques secondes à Syo pour s'exécuter, non pas parce que la technique prenait du temps, mais par crainte. Le jardinier lui avait laissé une vague impression de pris sur le fait.

*Je ne pense pas que tu ais été suivi...*

L'étudiant sortit la carte de sa poche. Il y eut de nombreux scintillements autour de sa main. Ils devinrent de plus en plus intense, et formèrent une silhouette. Syo était de nouveau en chair et en os. Kento lui rendit sa carte. Le visage de Syo était contrarié.

C'était trop simple...

[Je te laisse une grosse ouverture si tu veux continuer. Sinon, envoies moi un MP et j'éditerais mon post pour clôturer le RP et distribuer les XP]

MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   Dim 20 Avr - 11:30

[Kento: + 30 XP RP
Syo (as Iba): + 42 XP RP (bonus MJ inclus) ]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Visite au Domaine Uchiha   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite au Domaine Uchiha
» [Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
» [Quartier Uchiha] Domaine du Tigre
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-