Partagez | 
 

 Entraînement de Naoki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Entraînement de Naoki   Sam 8 Mar - 1:16

Rappel du premier message :

[Bibliothèque de Konoha Arrow]

Naoki ouvrit une porte, la porte d’une salle d’entraînement qui était destinée aux élèves de son sensei Botan. La pièce était munie de mannequin en bois et de sac de sable pendus au plafond mais également d’une étagère remplit de livre sur les techniques de base. Le garçon ne se sentait pas très à l’aise dans ce bâtiment destiné aux étudiants alors qu’il était Genin. Pourtant, c’était ce que l’ami de son père lui avait conseillé de faire.

***


Naoki entra dans les bâtiments de l’académie et grimpa directement au premier étage. Il savait exactement où il voulait aller : premier couloir à gauche, puis la seconde à droite et il toqua à la troisième porte sur la gauche. N’attendant aucune réponse, il rentra directement dans la pièce qui était le bureau de son sensei mais qui restait désespérément vide. Très bien, Botan n’était pas ici donc il n’y avait plus qu’une autre possibilité. Le jeune Genin continua jusqu’à la fenêtre au fond du couloir. Il l’ouvra et saisit machinalement la gouttière qui se trouvait non loin à droite. Il grimpa avec agilité sur le toit pour découvrir, sans étonnement, son sensei qui était en train de fumer une cigarette et qui le vit arriver avec son habituel air moqueur.

[Botan] « Tu sais, devenir Genin ne signifie pas que tu dois revenir ici en heures sup. mais au contraire que tu n’as plus besoin de venir ici. »
[Naoki] « Je sais. A vrai dire, je reviens juste de la bibliothèque. Je cherchais à apprendre le Kaï et la permutation mais je n’ai pas réussit à comprendre ce qui était écrit. »
[Botan] « Ce ne sont pourtant pas des techniques très compliquées, si seulement tu n’avais pas sécher les cours sur la permutation pour une quelconque mission que t’as donnée une petite fille habillée en blanc. A propos, on m’a dit avoir vu quelqu’un répondant à ce signalement dans la forêt interne de Konoha.
[Naoki] « C’est vrai ! Je vais la chercher tout de suite alors. »
[Botan] « Attends !!! Qu’est-ce que tu feras si on t’attaque avec un genjutsu pendant que tu l’a cherchera ? »
[Naoki] « Et bien… Je ne sais pas. »
[Botan] « Très bien… Je t’interdit de voler à la rescousse de qui que ce soit tant que tu ne maîtrisera pas la Permutation et le Kaï. En plus, tu n’as aucune excuse pour le Kaï : tu as déjà suivit un cours pour cette technique mais tu ne l’a maîtrise toujours pas. Je sais que tu n’es pas doué pour ce qui concerne le Genjutsu mais sans ces deux techniques de base, tu ne peux affirmer être un vrai Genin. Ton père te l’a dit : tu dois devenir sans faille. Ton niveau n’est pas à la mesure de ton potentiel. Cette fillette t’a tellement obnubilé que tu as relâché ton entraînement ; quelle est notre devise ? »
[Naoki] « Pas de talents sans entraînements, mais dans ce cas aidez moi à apprendre ces deux techniques ! Comment dois-je m’y prendre ? »
[Botan] « Entraînes toi seul, je t’autorise à utiliser ton ancienne salle de classe. Je ne te dirais rien pour la Permutation : tu n’avais qu’à ne pas sécher les cours. Et pour le Kaï, tu es tellement mauvais que je pourrais t’expliquer des heures et des heures comment faire que tu n’y arriverais pas plus. Tu sais, ce n’est pas facile de s’abaisser à ton niveau. »

Il existe de ces phrases qui sont tabou pour certaine personne, Botan venait d’en dire une. Naoki s’en alla plein de colère. Il descendit du toit aussi facilement qu’il y étais monté, avec une certaine détermination en plus et laissant seul son sensei qui rigolait discrètement.

***


Sa détermination n’avait pas faillit une seule seconde. Il retrouva son ancienne salle d’entraînement. Naoki avait envie de frapper tous les objets prévus à cet effet mais il n’était pas venu ici pour se défouler. Le nouveau Genin s’assit en tailleur en plein milieu de la pièce. Avec un impressionnant calme, froid comme une statue, n’importe qui aurait pu croire qu’il était en plein exercice de méditation alors qu’en réalité, il se mordait le bout de la langue, le plus fort possible pour connaître la limite du supportable de la douleur.

Naoki se rappelait des bases pour apprendre le Kaï : la douleur et la volonté. Sa douleur à la langue était déjà assez dissuasive, mais les dents ne se desserrèrent pas, il fallait aller encore bien plus loin. Le goût du sang commença à apparaître dans sa bouche et seulement maintenant il relâcha sa mâchoires. Désormais, il estimait connaître le seuil de douleur à atteindre. Quoi qu’il en soit, il venait de faire un petit pas ; il savait qu’il restait encore un long chemin avant de maîtriser cette technique d’auto-mutilation. Ce qu’il venait de faire à cet instant lui serait sûrement encore impossible à reproduire dans le feu de l’action d’une mission. Il y avait encore du chemin…


Dernière édition par Naoki le Ven 28 Mar - 20:23, édité 3 fois

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 15:38

Yosuke voulait discuter mais Naoki n’en avait pas du tout l’intention, il était venu ici pour finaliser l’entraînement, pour que le Chunin reconnaisse ses progrès. Raconter des histoires était inutile, les deux garçons étaient là pour apprendre le Chidori et pour rien d’autre.

Naoki – Oui, ils vont bien, même Akasan.

Naoki se frotta les yeux, il n’avait pourtant pas eu l’impression qu’une de ses lentilles s’était déplacée, mais il cligna plusieurs fois et tourna les yeux rapidement pour qu’elles restent à leur place si elles n’y étaient pas déjà. Son secret n’avait plus autant d’importance, ce n’était plus une question de vie ou de mort pour lui mais il voulait le garder encore jalousement pour lui, comme ultime souvenir.

Naoki – Et toi, tu as progressé ? Je ne te trouve pas très différent d’avant.

Le Genin voulait absolument détourner la conversation de se qu’il ressentait et la ramener sur l’entraînement. Entraînement, puissance, c’était devenu les seules choses qui avaient de l’importance. Sans ça, jamais il ne pourra quitter le village pour accomplir sa vengeance, il voulait devenir Chunin pour être libre de ses mouvements. Heureusement que Shirohime était là pour l’empêcher de faire des bêtises.

Naoki – Qu’est-ce que tu as fait pendant deux semaines ? Tu arrive à faire plus de pompes maintenant ? Essayes voir, pour que je vois si tu t’es ammélioré.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 16:02

Yosuke fit une petite moue boudeuse. Pensait-il réellement qu’il s’était tourné les pouces pendant deux semaines ? Avec tout ce qu’il lui était arrivé…

***


[Yosuke] « Ah, je l’ai trouvé. »

Dans le vieux grenier au-dessus de sa chambre, Yosuke cherchait parmi les cartons poussiéreux. Sous les consignes de sa mère, il cherchait la corde à sauter qui devait être emballée par-là. Il avait désormais les deux mains dans ce bric à brac désordonné. A côté des vieilles poupées de sa mère, il aperçut un bout de caoutchouc.

[Yosuke] *Non…*

Son sourire disparut, son monde s’effondra sous ses pieds, le temps s’arrêta d’un coup. Il ne croyait pas ce qu’il voulait. Il était dans un genjutsu c’est sûr.

D’une main tremblante, il l’agrippa. Sa force l’abandonnait mais il fallait être courageux. C’était pour son entraînement, il en avait besoin. Et c’est dans un élan de désespoir qu’il arracha la corde à sautée en caoutchouc du carton.

Dans ses mains désormais gisée une corde à sauter… rose fluo.

***


[Yosuke] « Je me suis entraîné ! »

Sans que Naoki ne puisse comprendre, Yosuke devenait rouge écrevisse. Il en avait bavé pour cet entraînement, et oui il savait faire des pompes.

Il se mit en position et ni trop vite, ni trop lentement, il se mit à faire des pompes. Sa rage était son carburant.

Au bout de la dixième, il comprit qu’il s’était fait avoir. Il se releva d’un coup sec.

[Yosuke] « Puis j’ai pas à me justifier. Je me suis entraîné c’est tout ce que tu as à savoir. Moi c’est du donnant donnant. Tu donnes rien, je ne donne rien. »

Naoki n’avait rien dit pour irriter Yosuke, c’est juste qu’en son fort intérieur il avait encore honte, très honte. Ces moments resteront à jamais gravés dans sa mémoire. Mais il se clama, comprenant que sa réaction était juvénile.

[Yosuke] « Viens assis toi. » Il l’invita à côté de lui. Mais Naoki n’avait pas l’air décidé. « De toute façon pour la dernière étape, tu as pas besoin d’être debout. Tu croyais que ton entraînement était terminé ? Ba tu as tout faux. Allez viens. »

Il aurait bien aimé lui sortir un truc du genre « Dernière étape : faut que tume dises tout ce qu’il va pas sinon tu apprendras jamais le chidori. ». Seulement c’était loin de la réalité. Plutôt que d’insister, il abandonna l’idée et se concentra sur cette étape. Peut-être que ça lui ferait du bien de s’entraîner après tout.

[Yosuke] « Si tu as bien entraîné tes canaux de chakra de ta main, tu devrais maintenant être capable d’extérioriser ton chakra non plus au niveau de ta paume mais en haut de chacun de tes doigts. Puis après tu les rejoins, tu utilises le raiton et tu écartes tes doigts. Après ça, on devrait être capable de faire le chidori. »

Il mimait les gestes avec sa main, sans pour autant utiliser son chakra, juste une démonstration. Pourquoi ne tentait-il pas maintenant ? Yosuke avait en fait une trouille bleue de se planter devant Naoki. Après tout deux semaines d’entraînements ce n’est peut-être pas suffisant.

[Yosuke] « Bon je vais chauffer mes muscles du bras. »

Il choisit de refaire une série de dix pompes avant de se lancer. Il fallait absolument produire assez d’énergie corporelle.


Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 16:44

Naoki – Mouaih… Peut-être que ça prendra plus de temps pour toi, tu n’as pas l’air d’être encore au point, il faudra sûrement un mois de plus.

Le Genin avait dit ça le plus naturellement du monde. Sans vouloir heurter la sensibilité de Yosuke, il évaluait son niveau avec, c’est vrai, une légère tendance à le sous-estimer, l’optimisme n’était pas sa première qualité en ce moment. Curieusement, évoquer l’entraînement de Yosuke semblait mettre le Chunin en rogne, cette impulsivité faisait son charme. Naoki sourit légèrement en repensant à tous les bons moments de ce genre qu’il avait passé avec lui, comme le passage aux sources thermales après leur combat acharné.

Yosuke lui trouva un nouvel exercice à réaliser avant de tenter de faire le chidori, le garçon en deuil craignait que ce fut plus une excuse pour le faire trimer à un peu plus longtemps qu’un véritable exercice visant à mieux maîtriser la foudre mais il s’y plia, jugeant que ça ne pouvait lui faire que du bien.

Il arrivait facilement à faire sortir son chakra de la paume de ses mains grâce à l’étape 3 de l’entraînement mais il n’avait encore jamais vraiment essayé de le faire avec le bout des doigts. Son chakra s’extériorisait de manière chaotique, le flux était fluctuant et la sortie n’était pas vraiment concentrer sur le bout des doigts mais plus sur les doigts en entier.

Naoki se concentra sur son chakra, cette fois il ne pouvait pas s’aider du Byakugan pour mieux visualiser son propre chakra. Si la circulation de chakra se stabilisa, la zone d’extériorisation restait trop vaste. Le Genin comprit toute la difficulté de l’exercice, il n’arrivait pas à obtenir stabilité et précision, malgré le temps qui passait et toute la concentration dont il était capable.

Le garçon arrêta de concentrer son chakra dans la main. Il n’avait qu’une seule solution pour aller plus vite. La méthode traditionnelle aurait sûrement porté ses fruits mais Naoki était impatient et il l’a trouvait trop lente. Il retira ses lentilles et il réalisa un signe incantatoire. Les veines autour de ses yeux gonflèrent et les yeux devinrent blancs. Sa vue s’élargit et s’affina, cette vue perçante lui permettait de voir ses canaux de chakra ce qui améliorait sa maîtrise du chakra.

Le garçon au Byakugan joignit le bout de ses doigts et y concentra, cette fois il s’avait comment faire, son anatomie n’avait plus de secret pour lui et son chakra circulait dans son corps à sa guise. Le chakra concentré sortit enfin par le bout de ses doigts, d’abord fluctuant puis de plus en plus stable. Naoki lui donna la nature de la foudre en se concentrant sur l’image du nuage. Et il écarta lentement les doigts, s’arrêtant à chaque fois qu’il sentait perdre un peu de sa maîtrise.

Il s’arrêta quelques secondes avant de recommencer l’exercice. Les doigts bien écartés, il fit sortir du chakra de la foudre par chacun de ses doigts séparément, puis les rejoignit et les écarta. Répétant plusieurs fois les mouvements que Yosuke lui avait montrés, il décida d’arrêter l’utilisation du Byakugan et de tenter de le faire sans. Désormais, il avait prit l’habitude d’utiliser les canaux de chakra de ses doigts et c’est aisément qu’il arrivait à en extérioriser du chakra sans le Byakugan.

Naoki – Bon et maintenant, on peux passer au Chidori ou bien tu vient d’inventer une cinquième étape ?
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 17:28

Naoki – Bon et maintenant, on peux passer au Chidori ou bien tu vient d’inventer une cinquième étape ?

[Yosuke] « Je… »

Deux bouts bleux étranges reflétaient dans l’herbe, la couleur des yeux de Naoki étaient tombés au sol… maintenant ils… étaient… blancs.

Ils étaient seuls dans la forêt, mais Naoki était quelqu’un de brillant. Brillant et de plus extrêmement puissant.

[Yosuke] « Tu… tu es… »

Yosuke n’arrivait plus à parler. Les iris de Naoki étaient bel et bien blancs. Sans savoir ni comment, ni pourquoi, cela l’affectait énormément.

Le clan Hyuuga, après celui des Uchiwa, c’était bien celui-là qui passionnait le plus Yosuke. Cette pointe de curiosité qui l’anime depuis très longtemps c’était bien penché sur ce sujet de multiples fois. Mais rien à faire, les archives étaient toujours vagues et dénuées de vrai sens. Il devait exister d’autres documents ailleurs, d’autres facettes de ce clan cachés du public, d’innombrables secrets et techniques ancestrales tellement puissantes qu’aucun témoin n’était là pour les expliquer. Oui, une mine d’information devait ses yeux.

Œil contre Œil, celui de Yosuke brillait mais même lui ne savait pas pourquoi. Le bras seul décida son geste. Agrippant quelque chose à sa ceinture, ouvrant un étui, Yosuke ne remarquait même pas qu’il était en train de déplier son plus précieux fuuma shuriken.

[Yosuke] « Pourquoi tu ne me l’as pas dit ? Je pensais qu’on était ami ? »

Il tremblait, il avait froid, sa vue se brouillait, avait-il des spasmes, était-il malade ? Seul son bras droit armé était droit et décidé.

[Yosuke] * Qu’est-ce que j’ai froid…*

[ ???] * Et sommeil…*

Il commençait à vaciller légérement alors que le fuuma était étrangement éclairé de l’intérieur, une lumière très intense et impossible à ne pas remarquer. Le fuuma était-il vivant ? D’où venait cette envie de meurtre intense ?

[Yosuke] « Naoki… pourquoi… »


Yosuke était presque endormi mais son bras préparait déjà le mouvement pour attaquer le genin dénommé Hyuuga.


Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 18:21

C’est presque naturellement que Naoki avait révélé sa vraie nature à Yosuke, son ami. Il ne se souciait pas de montrer ses yeux dénudés si ça lui permettait d’apprendre plus rapidement comme c’était le cas en ce moment. Mais au vu de la réaction de Yosuke, il se demanda s’il ne venait pas de commettre une énorme boulette. Yosuke, lui qu’il pensait être son ami… Il acceptait entièrement cet air surprit, voir curieux. Ce qu’il n’acceptait pas c’était les mouvements de son bras, un Fuuma Shuriken se déplia, animé d’une lueur étrange, la même lueur qui avait allumé le regard de Yosuke ?

Le Chunin n’avait l’air d’allez bien, il était parcourut de tremblement et son regard ne véhiculait plus rien de positif mais au contraire une certaine détresse, que ses gestes venait contredire avec l’arme blanche prête à être lancé dans une folie meurtrière.

[Yosuke] « Naoki… pourquoi… »

Il n’en savait rien lui, il aurait pu lui retourner la question. Pourquoi quelqu’un qu’il pensait être son ami se préparait à l’attaquer ? Naoki avait l’impression d’avoir perdu la dernière personne qui lui était proche. D’abord Yoshi, puis Nana et Kimiko et enfin le dernier ami qu’il avait encore : Yosuke Hiromida.

Le garçon regretta amèrement sa négligence, sa confiance qu’il avait offerte au Chunin. Lui qui pensait que Yosuke pouvait garder un secret d’une telle envergure, il comprenait désormais les dangers contre lesquelles son grand-père l’avait mit en garde.

[Yutaro] « Ton père était quelqu’un de très spécial … Des yeux très puissants, c’est pourquoi personnes ne doit savoir que tu les as aussi. D’une part, il y a plein de ninja qui ferais n’importe quoi pour mettre la main sur les yeux des Hyuga, si ils t’attrapent : tu es mort ou pire. D’autre part, je ne sais pas comment réagira le clan de Hyuga… C’est pour ça qu’il faut que tu porte TOUJOURS ces lentilles et que tu ne dises à PERSONNE que tu as ces yeux, sinon tu ne risque pas de faire de vieux os. »

Se méfier de tout et de tout le monde, c’est ce que son grand-père lui avait dit, c’est ce qu’il n’avait pas fait. Il avait ôté ses lentilles et l’avait montré à Yosuke, il en payait le prix maintenant. Naoki n’en revenait pas que Yosuke fassent partit de ceux qui sont prêt à tout pour mettre la main sur un Dodjutsu, il venait de découvrir le vrai visage de se soi disant amis.

Mais quelque chose clochait dans l’attitude de Yosuke, on aurait dit qu’il était au bord de l’évanouissement. Et ce Shuriken qui luisait… Le Chunin n’était pas dans son état normal, c’était certain, mais était il conscient de ce qu’il faisait, ça l’était moins.

Naoki – *Genjutsu ?!*

Naoki ne savait pas trop quoi faire, cette situation était décidément top étrange pour être réelle. Il avait dut se faire avoir par un Genjutsu mais il savait pertinemment qu’il n’avait aucune arme pour se défendre contre ce genre de techniques. Naoki décida de subir pleinement la situation, espérant que Yosuke retrouverait une attitude normale très rapidement.

Naoki – Yosuke ! Qu’est-ce qui t’arrive ?

Il voulait s’approcher de son camarade et pourtant il n’osait pas. La prudence lui disait de se méfier du Fuuma Shuriken. Grace à leur précédent combat, Naoki savait pertinemment que le Chunin n’avait pas assez de force pour le blesser avec une arme, il craignait bien plus les jutsu explosifs. Le garçon se prépara à esquiver l’attaque téléphoné, pensant qu’un fois que Yosuke lâcherait cette arme surnaturelle, tout redeviendrait normale.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 18:48

Tchiou…

Qu’est-ce que c’est ? Du vent ? Non, le vent ça fait fiou…

Comment Yosuke avait-il réussi à venir sur les toits de Kumo ? Il ne dormait pas, il ne pouvait pas être en train de rêver. Il ne comprenait rien. Depuis la dernière fois, il n’avait pas osé revenir dans cet endroit, ici où il pensait être en sécurité, où il pouvait se mettre à nu, il y avait eu un kunai. Il ne tolérait pas les armes dans son sanctuaire, c’est pourquoi il avait fui.

Les tuiles étaient toujours aussi chaudes, noires et bien alignés et même s’il avait entendu un son il n’y avait aucun vent. Pas une brise, une chaleur douce et personne à l’horizon pour le déranger. Yosuke succomba à cette tentation et s’installa sur le dos, les yeux dans les étoiles. Qu’il faisait bon de vivre ici…

Naoki – Yosuke ! Qu’est-ce qui t’arrive ?

[Yosuke] « Hein ? »

***


Tchiou… c’est le bruit que fit le fuuma shuriekn à l’oreille de Naoki quand celui-ci se planta directement dans l’arbre à sa gauche. Yosuke avait donc loupé son lancer ce qui ne lui ressemblait décidément pas.

Bien les jambes de Yosuke fléchirent, il se retrouva à genoux dans un bruit sourd. Il se mit à bientôt à quatre pattes…

[Yosuke] « Je ne peux pas… »

Yosuke tapa du poing au sol sans laisser de marquer. Cette détresse dans son cœur était remonté à la surface au moment même où il vit les yeux de Naoki en action. Le genin pouvait-il ressentir cette tristesse, ce cri d’alarme, cet appel à l’aide ?

Yosuke n’en savait rien mais s’en était trop. Il se releva, ne voulant pas théâtraliser la situation plus longtemps. Naoki ne devait pas voir les larmes dans les yeux de Yosuke, même si, en les essuyant, Yosuke s’était assurément mal débrouillé pour qu’il ne remarque rien.

[Yosuke] « Pourquoi Naoki ? Tu aurais du me le dire… mais je ne veux pas t’embarquer dans cette histoire… »

Il ne voulait pas le regarder plus longtemps, il avait trop honte de ce qu’il avait essayé de faire. Le buykagan était peut-être la solution qu’il cherchait depuis si longtemps, une éternité mais il ne devait rien imposé à Naoki, non vraiment rien.

Doucement, pour montrer qu’il n’avait plus aucun geste hostile, il alla récupérer son fuuma shuriken si durement gagné. Comment imaginer qu’il puisse l’utiliser comme ça ? Contre Naoki, son seul ami ? Yosuke avait vraiment honte.

Il pestait intérieurement contre lui. Il avait enfin le contre de ce corps, la technique avait fonctionné. Il fallait tester maintenant pour s’en assurer. Il se concentra, mettant toute l’ardeur de sa folie dans ce chakra qui montait le long de son bras. Bientôt les doigts unis de sa main droite devinrent bleus et chantèrent, le bruit des oiseaux s’accommodait avec cette forêt. Le crépitement, l’autre n‘avait même pas réussi à l’avoir et lui du premier coup, c’était parfait.

Les arcs électriques apparurent, ils étaient d’une fluidité déconcertante. Il ne lui restait plus qu’une chose à faire et il savait quoi. Instinctivement il augmenta la dose de chakra. La mélodie des oiseaux devinrent des cris, de fureur, de folie et d’angoisse, c’est cela que cette technique fera éprouver à son adversaire. La teinte bleue colorait son visage crispé, cette sensation de puissance dans une main lui était si étrange.

[Yosuke] « Bon sang ! »

Son cri emplit encore plus sa main de chakra, il allait percuter cet arbre avec le stigmate, il allait le pulveriser, il le savait ! Il s’alança, décidement à jeter toute l’angoisse et la folie qu’il avait p avoir dans cet unique coup, pour que jamais ils ne reviennent !

Il enfonàa dans un bruit qui retentit dans toute la forêt la sphère de foudre qu’il avait créer dans sa main. L’écorce volait mais la sphère était encore là, c’est pourquoi il poussa cette sphère de toute ses forces dans cet arbre innocent qui était en trian de mourir à coup sûr sous son coup dévastateur.

Il tomba de nouveau à genou. Le coup n’avait pas emporté avec lui sa faiblesse et sa tristesse. Il ne lui avait pas fait oublié à quel point il était stupide mais aussi à quel point ce n’était pas sa faute… Et les larmes s’échappèrent d’elle-même sans aucun contrôle.


Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 19:44

Il n’avait pas eu tort, Yosuke avait retrouvé ses esprits après avoir lancé son arme. Le Shuriken passa à côté de lui sans même qu’il eut à bouger, la preuve que le Chunin ne lui voulait aucun mal en réalité. Cependant le souffle de l’arme passant prêt de lui, lui arracha toute la tristesse qu’il avait accumulée depuis le début de son deuil. C’est le jeune Hiromida qui récupéra tout.

Naoki le regarda, à genoux par terre, ça aurait pu être lui, il avait eut la même réaction. Cette tristesse qui nous poignarde profondément en plein cœur, il la connaissait bien. Yosuke n’avait peut-être pas perdu un être cher mais sa souffrance n’était pas moins grande, Naoki l’avait bien comprit. Le pire dans tout cela, c’est que le garçon aux yeux blancs ne savait absolument pas comment réagir, et pourtant il se voyait très bien en Yosuke. Il avait préféré ne pas en parler avec qui que ce soit, et maintenant qu’on lui offrait un peu de répit, il trouvait que c’était la meilleure solution. Yosuke aussi devait endurer ses problèmes seul tant qu’il ne jugeait pas nécessaire d’en parler à ceux qu’il aime.

Yosuke se releva et tenta de dissimuler ses larmes. Naoki aurait fait pareil, tout le monde à sa fierté. Il trouvait qu’ils se ressemblaient beaucoup l’un et l’autre, quelques années de différence, des origines différentes, des spécialités au combat différentes et puis c’est tout, ou bien il ne connaissait pas assez Yosuke et se trompait à son égard mais leur relation amicale avait fait un bout de chemin déjà.

[Yosuke] « Pourquoi Naoki ? Tu aurais du me le dire… mais je ne veux pas t’embarquer dans cette histoire… »

Naoki – Désolé… Mais c’était un secret.

Il ne savait pas vraiment quoi répondre. Un sentiment de culpabilité s’insinuait en lui, l’impression d’avoir commit une grave erreur, d’être responsable de la crise de Yosuke.

Naoki – Au début, je te connaissais à peine, puis j’ai eu un peu plus confiance en toi, mais toujours trop peu. Et puis de fil en aiguille, j’avais beau avoir toute confiance en toi, ça n’était toujours qu’un peu plus qu’avant, quand je n’osais pas encore te le dire. Hier encore je n’aurais jamais osé t’en parler, mais finalement ça s’est révélé naturellement et te voila au courant, tu es le seule à le savoir avec quelqu’un d’autre de tout le pays du Feu.

Comme il avait l’impression d’être pitoyable, à tenter de se justifier de la sorte. Depuis qu’il avait quatorze ans, tout allait de manière bizarre, cette journée n’était qu’une journée riche en évènement parmi toutes celles qu’il avait vécut depuis son retour de mission. Yosuke alla ramasser son arme, Naoki ramassa ses lentilles bleues. Il prit une autre paire de rechange et les posa sur ses yeux, leur donnant la couleur bleue qu’ils devaient avoir dans le village de Konoha. Le garçon avait bien comprit la leçon, il était plus que jamais déterminé à ne jamais parler de son secret à qui que se soit d’autre que Shirohime et Yosuke.

Le Chunin sembla être remit d’aplomb et tenta quasiment aussitôt de réaliser un Chidori, le chant habituelle de l’électricité ce fit entendre, d’abord calme, puis de plus en plus nerveux, Yosuke maîtrisait parfaitement le Raiton et en plus de cela, il avait la rage.

Naoki – Bon ! Je vais essayer de fendre cet arbre une bonne fois pour toute.

Le garçon recommença l’exercice de concentrer du chakra dans sa main, puis de lui donner la nature de la foudre. Finalement ça n’était pas très difficile de le faire sans l’œil du Byakugan une fois qu’on avait maîtrisé le Raiton. Naoki se tint face à l’arbre déjà marqué une fois, gardant en tête l’image de la foudre qui va s’abattre d’une seconde à l’autre.

Et il se déplaça aussi vite qu’il le put, à la vitesse de l’éclair et frappa de sa main chargé d’électricité le tronc d’arbre. Elle s’enfonça entièrement dans le bois sans pour autant le fendre complètement. Le résultat était beaucoup plus prometteur que la dernière fois. Le chant des mille oiseaux s’interrompit, Naoki aimait vraiment ce son que l’électricité produisait, et il retira sa main de l’arbre

Naoki – Je crois que ça y est, ce n’est pas parfait mais la base est là, le temps ferra le reste.

Le Genin se tourna vers son camarade d’entraînement pour voir son résultat. L’arbre était complètement fendu bien plus éclaté que celui de Naoki. A ces pieds, Yosuke était encore en train de pleurer. Sa tristesse balayait complètement celle de Naoki, non pas qu’il avait fait son deuil, mais il ne ressentait plus l’envie de pleurer, il se sentait appaiser. Lui aussi était d’humeur morose, une fois de plus il jeta un regard en l’air, persuadé que le défunt subsistait encore là haut. Pas une larme ne s’échappa de ses yeux mais un faible sourire apparut sur ses lèvres.

Naoki – Père, j’ai réussit…
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 20:37

Ces larmes ne servaient plus à rien maintenant. Naoki s’était confié à lui, il lui avait expliqué pourquoi et c’était bien ainsi. L’arbre était fendu en deux, la foudre lui était tombé dessus.

Tout ceci n’aurait servi à rien s’il s’arrêtait là. Le moment presse, il n’a donc pas le choix. Il fallait le convaincre avant qu’il ne s’en rende compte…

***


Chut…

Ce n’est pas le vent, il fait fiou, pas chut.

[ ???] « Chut. »

[Yosuke] « Hein ? »

***


Yosuke se relevait difficilement, c’est ce qu’il laissait paraître en tout cas quand on le regardait. Les semaines d’entraînement avait fait de lui un ninja plus fort mais il avait perdu de vue son but initial. Le chidori servirait certainement dans le futur mais pour l’heure il devrait changer de voie. Il ne pouvait pas se permettre de perdre de temps.

Il se retourna rapidement, ces yeux n’étaient plus les mêmes. Ce n’était pas ceux de la folie, non mais de la folle détermination. Naoki avait fendu son arbre également, bien. C’était un signe de plus qui montrait qu’il était celui qu’il lui fallait. Si jeune… mais si fort.

Yosuke s’avança rapidement vers le genin. Genin ? Que les rang sont futiles, Naoki avait bien plus de valeur que ça. Contre tout attente, il sortit son Keitou, ici en pleine forêt.

[Yosuke] « Je dois te dire quelque chose Naoki. Tu n’es pas le seul.»


Saiko serait fou de rage s’il voyait ça, qu’il aille au diable. Bientôt il sera plus fort que lui. Le livre bleu était bien entretenu, et le posait à terre comme le faisait Yosuke s’appararentait à un affront. Seulement le Keitou est destiné à être à cette place.

[Yosuke] « Tu es un membre caché des Hyuuga. Moi je suis l’un des derniers membres d’un clan caché. »

Il réalisa rapidement les signes incantatoires nécessaires. Il était heureux d’avoir pu l’épier si longtemps, il avait ainsi appris chacune de ses techniques, aucun moyen de faire la différence. Bientôt un halo de lumière emplit la forêt, libérant un tourbillon de lumière divine. Cette technique possède, il est vrai, son raffinement. Faute de mieux ça ferait l’affaire…

[Yosuke] « Mon clan manipule le pouvoir des livres, et aussi celui des esprits… »

Il ne réveilla pas les âmes qui habitaient son livre, c’était bien trop risqué. Mais cette lumière suffisait comme preuve, personne n’était capable de faire ce genre de chose avec un livre.

[Yosuke] « Si je t’ai attaqué, c’est parce que j’ai besoin de ton œil Naoki… »


Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Ven 22 Aoû - 21:53

Depuis un long moment il convoitait le Chidori. Maintenant que tout ceci se trouvait derrière lui, il avait un autre objectif, celui de devenir Chunin. C’était le seul moyen pour que Shirohime lui fiche la paix et pour qu’il puisse voyager comme bon lui semblait. Venger la mort de son père, comprendre ce qui lui était arrivé. Avec sa mort était partit le rêve de Naoki, devenir un membre intégré au clan, obtenir la reconnaissance de son père par ses faits d’arme. Désormais, il n’avait pas d’autre choix que de s’adresser à l’immensité du ciel bleu pour continuer à communiquer avec lui.

Yosuke lui révéla son appartenance à un clan caché. Naoki fut surprit, ses yeux s’écarquillèrent et sa bouche s’entrouvrit. Mais il comprenait une fois de plus à quel point ils étaient semblable l’un l’autre. Ils avaient tellement de point commun qu’il était tout à fait naturelle qu’ils soient devenus de très bons amis. Naoki était rassuré que le Chunin partage également son secret, chacun venait d’apprendre une chose importante sur l’autre, chacun faisait confiance à l’autre pour garder le secret. Il n’y avait même pas une once de doute à ce sujet.

[Yosuke] « Si je t’ai attaqué, c’est parce que j’ai besoin de ton œil Naoki… »

Naoki ne comprenait pas très bien mais il restait persuader que Yosuke avait ses raisons pour avoir fait ce qu’il avait fait. La journée d’aujourd’hui avait déjà été beaucoup chargée en révélation et surprise, le Genin n’était pas sûr de vouloir en savoir d’avantage mais il n’allait pas demander au Chunin de se retenir.


Tout allait tellement vite depuis son retour de mission, le garçon aspirait à un peu plus de stabilité pour les jours suivants. Et pourtant le coure de l’eau de la petite rivière non loin faisait toujours le même bruit, les remoud était toujours identiques, le lit étai toujours le même. Les oiseaux chantaient toujours de la même manière, les mêmes oiseaux répétaient les mêmes airs que la dernière fois. Seule preuve des deux semaines qui s’étaient écoulées : les deux arbres fendus en deux, frappés par la foudre. Mais tout semblait vouloir continuer de changer, Yosuke n’en avait pas finit de faire bouger son entourage, et Naoki en faisait partit.

Naoki – Pourquoi tu en as besoin ? Est-ce que je peux t’aider ?

Maintenant qu’il avait évoqué le sujet, il n’y avait plus aucune raison de l’éviter. Naoki était curieux de savoir ce qui était la cause de la folie passagère de Yosuke, soucieux de l’aider à résoudre ces problèmes. Après tout, c’est ce qu’on fait pour un ami.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Lun 25 Aoû - 12:38

[Yosuke] « Tu fais parti du puzzle. »

Oui, les yeux étaient une moitié de puzzle, Yosuke pouvait très bien être la deuxième et le puzzle serait ainsi reconstitué. Mais on pouvait trouver mieux comme pièce, alors que Naoki était parfait. Il fallait au moins le convaincre.

[Yosuke] « Je ne peux rien te dire de plus. Mais si tu es disposé à m’aider… je veux bien te montrer, un soir… »

L’effet de la technique se dissipait petit à petit, mais il était confiant. Il avait eu le temps de prendre ses précautions, son excursion ici ne laisserait aucune séquelle. Mieux, Naoki était désormais au courant. Les plans d’avenir se mettaient en route. Dans quelques mois, il devra voyager.

Il s’appuya sur le tronc d’arbre, ce moment de fatigue le reprenait encore, il sombrait dans ce même sommeil qu’il connaissait si bien.

La deuxième fut là pour l’empêcher de tomber à terre, surpris par ce mouvement qui ne lui ressemblait pas il se redressa doucement.

[Yosuke] « Désolé, j’ai du l’endormir l’espace d’une seconde. Le chidori a dû me fatiguer plus que je ne le pensais. »

Mais il se souvenait très bien de ce qu’il se passait, le secret de Naoki et aussi le sien. Il ramassa son livre, l’essuya et le rangea proprement.

Le naturel reprît le dessus et il se posait maintenant plein de questions indiscrètes.

[Yosuke] « Comment tu as fait pour… les entraîner ? Le clan Hyuuga doit bien avoir des techniques secrètes, tu les connais ? »

Yosuke avait eu accès à la connaissance grâce à Saïko, mais lui ? Avait-il eu quelqu’un pour le soutenir dans son secret ou Yosuke était-il le premier à qui il se confiait ?

Yosuke aurait aimé voir ces yeux en action.


Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Lun 25 Aoû - 14:34

Naoki était partagé entre ses devoirs envers sa famille et ses devoirs envers son ami

Sa famille voulait qu’il garde secret le Byakugan aux yeux de tous. C’était une question de vie ou de mort selon son grand-père, son père l’avait également mit en garde contre de fâcheuse révélations. La réaction de Yosuke était la preuve de se danger permanent, Naoki ne voulait pas prendre le risque qu’on essaye de lui arracher les yeux à chaque fois qu’il enlevait ses lentilles. Tout cacher, ne rien montrer, c’était que la prudence lui disait de faire. Car après tout, il n’était pas obligé d’utiliser l’héritage de son clan, ce don était plus une malédiction qu’autre chose, consommant le chakra à petit feu, le garçon avait apprit à se battre sans ce don grâce à la puissance de ses jambes amplifiée par le chakra qu’il concentrait dans ses coups.

Son ami voulait qu’il l’aide, pour cela il avait besoin d’en savoir plus au sujet. Il ne fallait pas avoir de secret pour un ami, Yosuke lui avait déjà reproché de lui avoir caché ses origines. Et puis le Genin avait toute confiance en son ami, qui lui avait aussi confié un de ses secrets. Et puis il savait déjà le principal, Naoki était un Hyuga. Le reste n’avait plus grand intérêt, alors il pouvait bien le lui dire. Il était sûr que jamais Yosuke n’irait répété cela à qui que se soit.

Mais tout autant il avait confiance en Yosuke, tout autant c’était ce dernier qui l’avait attaqué juste après lui avoir montré les yeux des Hyuga. Il n’était pas sûr de pouvoir avoir totalement confiance en lui, c’était un ninja et il le manipulait peut-être sous cet air amical, ou pire, quelqu’un pourrait l’apprendre par hasard lors d’une séance d’interrogatoire, on finissait toujours par forcer quelqu’un à dire ce qu’il ne voulait pas dans ces cas là. Douter de la confiance des autres, n’est-ce pas déjà ne plus avoir confiance en ces personnes ?

Et puis, autre point : Yosuke ne disait pas tout non plus, il restait vague, floue, impossible pour le Genin de cerner le sens de ses paroles. Cette histoire de puzzle était bel et bien là pour éviter qu’il ne comprenne trop de chose, et l’autre, il ne lui en disait pas plus à son sujet. Yosuke ne lui disait pas tout alors Naoki décida d’en faire de même. Il ne dirait pas tout mais il ne mentirait pas à son ami. Pourtant, c’est ce qu’on appelait un mensonge par omission, il préféra écarter cette idée de son esprit.

Naoki – La personne grâce à qui j’ai découvert ce don est morte, donc il ne m’a jamais apprit de techniques du clan, j’en ai même jamais vues une seule.

Naoki avait remarqué l’évidente curiosité de Yosuke et il s’en voulut de le décevoir mais c’était la stricte vérité. Le garçon n’avait même jusqu’alors pas imaginer que des techniques spécifique au clan existèrent. Il pensait que le secret du clan résidait uniquement dans le Dojutsu unique. Il y avait d’autre chose dont Naoki avait hérité, mais il n’avait aucun maître pour lui révéler ces techniques secrètes du clan et jamais il n’en aurait. Impossible pour lui de demander à ce qu’on lui apprenne un Jutsu du clan, ça ne ferait qu’attirer l’attention du clan sur lui.

Naoki - Désolé de te décevoir mais si tu as besoin d’aide, je suis là. Prévient moi et je viendrai le soir même. Pour l’heure, je crois qu’un bon petit bain aux sources me ferait le plus grand bien.

Le Genin salua Yosuke, il avait hâte de le revoir, lui aussi était curieux d’en savoir plus au sujet de son ami. Mais l’entraînement au Chidori avait laissé ses traces et un peu de repos, autant du corps que de l’esprit, était nécessaire. Il fallait savoir se détendre après l’entraînement et Naoki aimait aller se baigner dans l’eau chaude.

[Arrow Sources chaudes]


Dernière édition par Heionkemono Naoki le Dim 30 Nov - 15:55, édité 1 fois
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Jeu 4 Sep - 12:18

[ Arrow Ici]



MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Mer 12 Nov - 17:22

Yosuke : +78 XP
Naoki : +53 XP
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Dim 7 Déc - 18:19

[ Hôpital Arrow]

Naoki était en sueur. Son entraînement était interminable. Il glissa sa main dans sa poche et sentit le petit bout de papier soigneusement plié, il fit attention de ne pas le froisser en ressortant sa main. Ca faisait déjà plusieurs jours qu’il s’entraînait et il n’avait pas encore barré un seul élément de la liste qui y était écrite. Il redoublait d’effort pour se montrer digne de ses Sensei. Le garçon était vraiment trop épuisé pour continuer et il s’accorda une petite pause.

Un repas bento était posé au pied de l’arbre qu’il avait fendu avec le Chidori. Il était apparut comme par magie, Naoki n’avait ressentit aucune présence pendant son entraînement. Il se rendait tellement vulnérable lors de ses exercices mais il ne pouvait rien faire contre ça, toute sa concentration était requise pour l’entraînement. De toute manière, le jeune Hyuga avait une petite idée de la personne qui lui avait apporté de quoi mangé.

Le temps ne semblait pas affecter ce lieu, le garçon l’avait investi cet endroit depuis quelques jours déjà mais rien n’avait changé. Certes, les jours et les nuits se succédaient normalement, mais chaque jour se répétait à l’identique : le matin appartenait aux oiseaux qui couvraient le silence de leurs chants plein d’entrain, le milieu de la journée était gouverné par le soleil dont la lumière filtrée par les feuilles des arbres donnait l’impression d’être en plein rêve, et la chaleur s’imposait comme une contrainte supplémentaire à l’entraînement, le soir revenait aux insectes qui virevoltaient autour du feu que Naoki faisait brulé et qui faisaient crisser leurs ailes l’une contre l’autre. L’élément le plus intemporelle de la zone était le petit ruisseau d’eau fraiche qui faisait continuellement les mêmes petits gargouillis, les mêmes remous, toujours la même sensation quand on s’y baignait, toujours la même satisfaction lorsqu’on sentait l’eau couler le long de la trachée.

Ca faisait plusieurs jours que Naoki vivait ici. Il se moquait bien de l’inquiétude qu’il pouvait susciter chez ses proches, de toute façon ils étaient sûrement tous au courant de sa situation. Il avait amené peu d’affaire avec lui, juste de quoi dormir avec un minimum de confort et quelques affaires de rechange pour ne pas avoir l’air d’un clochard à son retour au village. Il n’avait sur le dos qu’un pantalon et un T-shirt en toile, de la plus simple fabrication.

Il vivait ici comme un étranger mais son rythme s’était aligné sur celui de la nature. Les exercices qu’il faisait étaient toujours les mêmes de jour en jour. Il commençait d’abord par s’échauffer puis il faisait de la musculation. Lors de la pause de midi, il profitait du soleil pour se laver et étendre ses affaires humides. L’après-midi était consacré à l’apprentissage des techniques, le temps était uniformément répartis indépendamment de la difficulté d’apprentissage. Botan-sensei lui avait fait plusieurs fois la démonstration de chaque technique, depuis il s’entraînait seul pour toutes les apprendre. Il passait une heure sur chaque technique et travaillait jusqu’en fin d’après-midi. Les techniques n’étaient pas de difficulté égale et s’il était proche de la maîtrise d’une ou deux d’entre elles, il y en avaient d’autres qui étaient beaucoup plus compliquées.

Naoki reprit son entraînement, il s’était suffisamment reposé pour terminer l’apprentissage de la technique la plus facile : Douki Shoubu. Il avait cessé de compter le nombre de fois qu’il exécutait l’enchaînement, au début il en comptait une centaine en moins de cinq minutes. Désormais, il n’en faisait guère plus car il se concentrait entre chaque enchaînement mais chaque attaque était plus précise et plus rapide qu’avant. D’abord un simple coup de poing, puis deux frappes rapides. Il faisait ses mouvements dans l’air. Les arbres pourfendus par l’entraînement au Chidori étaient là pour lui rappeler qu’il ne devait pas utiliser sa force pour détruire ce qui l’entourait.

Son entraînement continua encore quelques minutes avant qu’il ne s’arrête en soupirant. Naoki venait de comprendre que ça maîtrise de l’enchaînement avait atteint ça limite. Jamais le garçon ne pourrait mieux exécuter les mouvements sans devenir plus fort ou plus rapide lui même. Les gestes à faire étaient devenus instinctif pour lui, l’adolescent comprit que sa seule limite désormais était celle de son corps. C’était le genre de limites qui pouvaient être facilement repoussées à condition de s’imposer un entraînement quotidien rigoureux. Il lui faudrait attendre que son corps se développe pour perfectionner un peu plus son style de combat.

Le jeune Shinobi sortit de sa poche le bout de papier qu’il tripotait un peu plus tôt et alla chercher un stylo dans ses affaires. Naoki déplia la liste qu’on lui avait donné et un coup de stylo vint rayés la ligne où il était écrit : « Douki Shoubu ». Le garçon regarda le reste de la liste et il se résolut à retourner en ville. Pour la prochaine technique, il lui faudrait l’aide de quelqu’un d’autre.

[ Arrow Bar - Restaurant de Konoha]

MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Lun 22 Déc - 14:49

Naoki: +10 XP (bonus genin inclus)
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Mar 23 Déc - 13:35

[ Bar - Restaurant Arrow]

Les pas de Naoki l’avaient amené jusqu’à l’académie, il était un peu en avance pour son rendez-vous avec Botan-sensei. Le garçon sortit la liste de sa poche et un stylo pour ajouter une seconde rayure, là où il était écrit : Shinshutsukibotsu Gotoshi Kaze. La suivante était la tornade de la feuille, encore une technique de base que Naoki aurait du maîtriser depuis longtemps. Ceci dit, ce n’était qu’une simple formalité pour lui, il avait fait des coups de pied en rotation sa spécialité parmi les frappes du Taijutsu.

Le Genin profita de son avance pour aller s’entraîner encore un peu dans la coure de l’académie. C’était tout de même un lieu plus propice à l’entraînement que sa petite clairière au fin fond de la forêt. Du grillage tout autour, de la terre battue au sol, et un tas de rondin de bois qui émergent du sol comme un petit bois dont il ne resterait plus que les souches.

Naoki se rappelait de la première fois qu’il était venu ici, avec son professeur Botan. Même pas une semaine qu’il était inscrit à l’académie ninja de Konoha que son sensei lui en faisait déjà voir de toutes les couleurs. Il lui avait fait faire un tas d’exercice éprouvant simplement pour définir quel était sa voie de prédilection. Il lui avait fait subir un tas de Ninjutsu et de Genjustsu à endurer, et au final, désespérer d’avoir un élève aussi peu doué, il l’avait collé là, dans la coure, devant un poteau qu’il devait briser.

Le garçon se rappelait à quel point il s’était sentit humilié, seul dans le terrain d’entraînement et tout les autres élèves qui le regardaient à travers le grillage comme on regarde un fauve en cage. Mais c’est cette humiliation qui lui donna la rage suffisante pour frapper sans relâche le pauvre rondin de bois qui n’avait rien demandé à personne. Et ensuite c’est le plaisir de transpirer qui le fit continuer. Ce jour là, son entraînement avait duré longtemps, Botan vint le chercher seulement au couché du soleil. Le gamin était complètement épuisé de s’être déchaîné à ce point mais il affichait un large sourire, son professeur se rendit compte que son premier élève n’était pas si mauvais que ça après tout. Naoki venait de faire son apprentissage du Taijutsu.

Le Genin regarda le poteau sur lequel il s’était acharné, enfin celui qui le remplaçait. C’est encore celui là qui allait prendre aujourd’hui. Il s’élança et prit appui sur sa jambe droite pour bondir en direction du rondin de bois. Ensuite, c’était facile, une simple rotation sur soi à l’aide du bassin et un bruit sourd se fit entendre. Le timing n’était pas parfait, Naoki se rendit compte que ce n’était pas si simple de donner ce genre de coup avec de l’élan, trop tôt et il raterait la cible, trop tard et ce ne serait plus le tibia qui absorberait le choc. Le spécialiste Taijutsu recommença plusieurs fois jusqu’à obtenir un timing plus précis. Le temps s’écoulait sans qu’il n’y fasse attention mais au moins il pouvait dire qu’il maîtrisait vraiment cette technique maintenant.

Maintenant qu’il était bien chaud, il ne souhaita pas s’arrêter en si bon chemin. Naoki s’éloigna à nouveaux, respirant profondément pour se concentrer au maximum. Il exécuta une fois de plus le même mouvement qu’avant mais il essaya d’enchaîner avec un doublet qu’il rata complètement. L’adolescent recommença, il avait apprit à ne pas être déçu par les résultats d’une première tentative. L’art du Taijutsu demandait beaucoup d’effort et de patience, c’est seulement à ce prix qu’un entraînement pouvait porter ses fruits.

Petit à petit, Naoki apprit à maîtriser ce nouvel enchaînement qui demandait plus de rigueur dans les gestes, il est facile de réaliser plusieurs mouvements simples à la suite mais y inclure une technique particulière était plus difficile, tout simplement parce qu’il fallait garder sa concentration après pour pouvoir continuer. Mais il commençait à chopper le truc.

Botan – Naoki ?! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Je te cherchais partout.

Naoki – Bonjour Botan-sensei ! Je crois que j’ai un petit peu perdu la notion du temps en m’entraînant.

Botan – Tu rigoles, j’espère ! Je voulais discuter avec toi mais maintenant on a plus le temps. Il faut que tu aille à la mairie. Cours, dépêches-toi, si seulement ut étais venu me voir à mon bureau à l’heure. Et tu as intérêt à avoir maîtrisé la liste de techniques que je t’ai donné.

Naoki s’en alla en courant sans demander son reste. C’est ainsi que les gens qui sont en avance se retrouvent en retard. Mais Naoki courait autant pour ne pas être en retard à la mairie que pour fuir son ancien sensei et éviter de se faire punir pour ne pas avoir apprit toutes les techniques de la liste.

MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Mar 23 Déc - 13:47

Naoki: + 10 XP (bonus genin inclus) - Techniques validées.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Lun 21 Déc - 2:08

5h du matin, les oiseaux se réveillent. Des doigts effleurent un arbre fendu en deux par la foudre. Et pourtant l’arbre vit toujours, la foudre ne l’avait pas frappé par le sommet mais en plein milieu du tronc. C’était la puissance du Chidori qui n’était alors qu’embryonnaire. Naoki était arrivé à cet endroit par hasard. Dans sa promenade matinale, il s’était retrouvé ici, jamais il n’avait imaginé être aussi prêt de l’endroit qui l’avait supporté si souvent durant ses entraînements. Le lieu avait été parfait autrefois, reculé, à l’écart des regards indiscrets, il était toujours aussi parfait. Une main posée sur l’écorce cicatrisée, l’autre tenant un livre, le livre qu’il ne devait pas avoir, qu’il avait subtilisé à la bibliothèque sans que personne ne le sache. Ce livre, avec une couverture vert bouteille, dont le titre était griffé sur la couverture en rouge sang, il n’y avait jamais eut que ce livre qui exaltait l’interdit avant même de l’avoir ouvert. Braver les limites de l’interdit, c’est bien ce qu’il avait l’intention de faire. Maintenant, il connaissait son contenu, il savait pourquoi ce livre n’aurait jamais dut tomber entre ces mains : suivre les informations de ce livre était le meilleur moyen de s’assurer une mort certaine.

Le garçon posa le livre à ses pieds et se concentra. Ses mains réalisèrent une série de signes qu’un œil non entraîné ne pourrait comprendre. Les énergies du corps et de l’esprit se mélangèrent pour former du chakra qu’il relâcha par tous les pores de sa peau. Un nuage de fumée explosa et se fut dissipé par le vent pour laisser place à deux Naoki. Comme c’était facile maintenant de faire un simple clone, cette illusion de base qui semait le trouble dans l’esprit de l’adversaire et qui lui suggérait de s’attaquer à un faux soi, et au final, ne lui laisser que son échec à constaté au milieu de l’explosion du clone en fumée. C’était vraiment facile à réaliser, mais cette technique de base était connue de tous et n’étonnait plus personne. L’objectif du Chunin était simple : il voulait donner à ce fantôme qu’on appelait clone la consistance d’un vrai corps pour en faire une marionnette ténébreuse, quitte à frôler la mort pour y parvenir.

Le clone qu’il venait de créer explosa dans un nuage de fumée en guise d’invocation à un être tellement plus puissant. Naoki réalisa une série de signes, plus longue et plus complexe. La nouveauté le perturba et le ralentit mais sa concentration lui évité tout de même de commettre une erreur. Il joignit ses mains et se concentra sur le mélange des énergies pour créer suffisamment de chakra. Le garçon était lent, mais c’est parce qu’il désirait prendre son temps. Il ne pouvait pas se permettre de se précipité pour échouer et finalement recommencer de plus belle car cette technique lui réclamait beaucoup trop d’énergie pour qu’il l’a réalise plusieurs fois dans la même journée. Plus que jamais, la précipitation était une perte de temps.

Le chakra se comprimait dans son corps, prêt à exploser sous la pression. Le jeune Hyuga contemplait toute son évolution depuis qu’il était devenu étudiant, non seulement il avait plus d’énergie qu’auparavant, mais en plus il en gaspillait moins, si bien qu’il avait atteint un niveau de chakra inespéré. Mais comme toute chose à ses limites, il venait d’atteindre la sienne. Il porta sa concentration sur ce qu’il voulait réaliser, la création qu’il désirait, puis il relâcha son chakra.

Un double de lui-même apparut. Ils se rapprochèrent, et se frappèrent mutuellement. L’un des deux explosa relâchant une fumée blanche et dense. Naoki avait ressentit la différence avec un clone normal, le sien avait à peine la consistance d’une fumée épaisse mais c’était déjà bien mieux qu’un vulgaire fantôme. La tentative du garçon était à la fois une réussite et un échec. Mais il était désormais trop épuisé pour songer à recommencer. Il décida de rentrer au domaine pour se reposer avant que la matinée ne soit trop avancée.


Dernière édition par Heionkemono Naoki le Dim 24 Jan - 12:38, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Mar 29 Déc - 15:06

Matin frais, il y aura du crachin et beaucoup de rosée mais pas beaucoup de vent. Les conditions pour réaliser le Kage Bunshin ne seront pas réunies, toutes les tentatives échoueront lamentablement.

**

Aujourd’hui, ça se réchauffe, toujours un peu de rosée, mais un beau soleil dés le début de la journée malgré un léger vent frais venant du Nord-Ouest. Le chakra circulera bien mieux que la vieille mais le chant des oiseaux joyeux sera déconcentrant.

**

On retrouve les intempéries venant de l’est, mais ça reste globalement une belle matinée avec des éclaircies. Côté température, ça reste très doux mais il faudra quand même prendre sa petite laine pour lutter contre le vent du Nord. Ca reste une bonne journée pour perfectionner sa maîtrise du chakra.

**

L’anticyclone part définitivement à l’Ouest et les perturbations sont définitivement sur nous, de Plus, la température va chuter brusquement. Aujourd’hui pas d’éclaircies, il n’y aura que la pluie forte. Les activités en plein air seront donc difficiles.

**

Aujourd’hui, nous nous retrouvons juste en dessous des perturbations et nous aurons droit à plusieurs coups de tonnerre. Les températures n’auront jamais été aussi basse mais rassurez vous, ce sera surement le pire jour de la semaine et la météo devrait s’arranger dés demain. Toutefois, le temps est idéal pour progresser sur la compression du fonctionnement du Kage Bunshin.

**

Comme nous l’avions prévu, un anticyclone venant du sud à repoussé les perturbations et les températures sont en hausse grâce à cette masse d’air qui vient du sud. Cependant, on aura le droit encore aujourd’hui à de légère pluie mais globalement les conditions sont bonnes pour s’entraîner sur une technique difficile.

**

L’anticyclone s’est bien installé au dessus de nos têtes et nous devrions donc avoir une matinée excellente avec une bonne température dés le matin. Jamais la météo n’avait été aussi favorable à l’apprentissage du Kage Bunshin.

C’est la prévision que Naoki se fit en se levant le matin et en regardant le ciel pour la première fois. Aujourd’hui il aurait de la chance avec la météo semblerait-il. Fini l’entraînement sous la pluie battante, bien qu’elle soit très utile pour travailler la concentration, il préférait le beau temps, ça lui évitait de rentrer tout humide dans des vêtements rendus inconfortable.

Une semaine d’entraînement épuisant, un entraînement de quelques minutes par jour qui l’épuisait pour tout le reste de la journée. A chaque fois, il utilisait toute l’énergie qui lui restait, et il était incapable de récupérer suffisamment vite pour le lendemain. Cela faisait plus d’une semaine qu’il échouait mais quelque chose au plus profond de lui l’encourageait à continuer. Et il avait besoin de cette corde à son arc pour montrer toute la force de sa conviction.

Naoki retira sa chemise pour laisser sa peau s’aérer, il joignit ses mains pour réaliser les signes incantatoires et commença à malaxer son chakra. Comme d’habitude, son énergie physique avait toujours tendance à écraser son énergie spirituelle mais le garçon la retint. Il produisait tout le chakra qu’il était capable de faire, jusqu’au bout de ses forces, lentement mais avec précision, pour prévenir toute anomalie à ce stade. Sa vue commença à se brouiller, mais il continua à accumuler du chakra. Son esprit commença à s’éteindre, il était proche de l’inconscience, si proche qu’il pensait enfin avoir atteint la quantité de chakra nécessaire.

Mettre sa vie en jeu, c’était la le secret des techniques interdites, elles fonctionnaient toutes sur le même principe. Peu importe le niveau du réalisateur en réalité, essayer de ménager ses forces pour garder des réserves signifie l’échec inévitable. C’est pour ça qu’il pouvait y arriver, bien qu’il n’ait jamais été aussi faible de toute la semaine, il avait investit tout le chakra disponible dans cette tentative. A vrai dire, l’épuisement était plutôt un catalyseur de réussite, ça permettait d’arriver plus vite à la limite.

Le garçon expulsa son chakra avec l’image qu’il avait de lui-même en tête. Sa réalisation de signe était parfaite, la quantité de chakra utilisé était à son maximum et sa concentration était absolue. La fumée qui flottait autour de lui ne lui permettait pas de voir le résultat mais il le savait déjà. Une petite bourrasque dissipa la fumée et Naoki se retrouva face à lui-même. Il se toucha et constata qu’il était bel et bien consistant. Le garçon lui-même n’était plus très sûr de savoir lequel était l’original, il avait l’impression d’être à deux endroits à la fois et il n’avait encore jamais ressenti une telle sensation.

Son chakra s’était scindé en deux entre les deux corps, mais l’énergie pour maintenir cette anormalité qui perturbait les règles de la nature était importante et elle le quittait petit à petit. Naoki n’avait pas beaucoup de temps, il devait se presser pour terminer son entraînement sinon son clone disparaitrait avant d’avoir remplit sa fonction.

[Demande de validation de la technique Kage Bunshin]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Jeu 31 Déc - 13:13

Il n’avait plus beaucoup de temps, il le savait, il le sentait, maintenir l’existence de ce clone dont la simple présence était une insulte aux lois de la nature demandait beaucoup de chakra. Il ne tiendrait pas longtemps à ce rythme et pourtant il voulait ne finir ici et maintenant.

Naoki concentra son chakra en réalisant une série de signe. Il avait toutes les chances de réussir. Yosuke lui ayant fait goutter plusieurs fois la douleur d’une explosion, il en connaissait parfaitement la nature. Il avait désormais assez de chakra pour réaliser la technique qu’il désirait tester, il l’expulsa par la main sur l’arbre déjà marqué. Quelques morceaux d’écorce volèrent, le bois fut calciné à plusieurs endroits.

Naoki ressentit la douleur dans sa main, l’explosion avait aussi bien agressé le bois de l’arbre que sa main, sans aucune distinction, c’était la toute la dangerosité et la puissante de cette technique. Cependant, à ce niveau, le garçon ne voyait pas trop son intérêt, cela lui coutait plus à lui-même que les résultats qu’il obtenait. Si Naoki s’était intéressé à la technique qu’il avait lu dans son précieux livre, c’était pour sa puissance destructrice à un tout autre niveau.

Encore une fois, il ressentait le besoin du sacrifice pour déployer la toute puissance d’une technique interdite. Le sacrifice de sa vie lui permettrait de créer une explosion dont les dégâts surpasseraient tout ce qu’il aurait jamais put faire autrement. Il allait le faire, se tuer. C’est pour cela qu’il avait besoin d’apprendre le Kage Bunshin, pour cela qu’il lui restait peu de temps avant d’essayer la technique interdite. Naoki allait sacrifier le clone qu’il avait créé pour exploser cet arbre.

Le jeune Heionkemono s’éloigna pour ne pas être prit dans le souffle de l’explosion, son clone commençait déjà à rassembler toute son énergie en se rapprochant de l’arbre. Le garçon sentait la puissance s’accumuler dans le double de son corps. Il se concentra sur son clone en essayant de l’aider à travers ce lien étrange qu’il y avait entre eux d’eux. L’être artificiel était enfin prêt, le chakra bouillait dans son corps. Ses doigts effleurèrent l’arbre et il commença à s’illuminer. Une explosion gigantesque apparut devant Naoki, il n’en avait jamais vu de telle, celle que Yosuke faisait étaient ridicule comparé à cela.

Les branches volaient dans tout les sens, les feuilles retombaient en une pluie de feu. Naoki était encore éblouit par la lumière dégagée par l’’explosion et ses tympans avait souffert du souffle produit, il ne s’était pas suffisamment éloigné et il en payait le prix avec joie, tellement il était heureux de ressentir à quel point ça technique était efficace. Il remarqua que le tronc de l’arbre avait été à moitié emporté par l’explosion. L’être végétal n’était plus capable de tenir, il commençait à vaciller.

Naoki avait utilisé toutes ses ressources et il sombra dans l’inconscience. La dernière chose qu’il entendit fut le bruit de l’arbre qui s’allongeait. Il était allongé dans la forêt, un sourire sur le visage, en proie à n’importe quel prédateur pouvant passer par là.

[Demande de validation de Chakra no Haretsu]


Dernière édition par Heionkemono Naoki le Dim 24 Jan - 12:39, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   Lun 18 Jan - 13:45

Naoki : +20 XP - Techniques validées.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Naoki   

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-