Partagez | 
 

 Amphithéâtre Ninjutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

MessageSujet: Amphithéâtre Ninjutsu   Dim 16 Mar - 12:44

Note : La dénomination NINJUTSU comprend : NINJUTSU ÉLÉMENTAIRE, NINJUTSU NON ÉLÉMENTAIRE et NINJUTSU DE COMBAT.

***


Les élèves ne cessaient d'affluer dans la vaste salle. C'était l'une des quatre plus grandes salles de l'Académie, terminée récemment, et qui sentait encore le neuf. Les bancs se remplissaient rapidement, et petit à petit les quelques vides visibles se comblaient.

Tsubaki jouait avec une petite ficelle bleue, et n'en détachait pas son attention. Elle ne s'intéressait pas aux nombreux étudiants qui cherchaient à capter son regard. Elle ne s'intéressait pas plus à Daiki, qui serrait convulsivement son poing puissant. Son corbeau était accroché à son épaule et Tsubaki ne put s'empêcher de soupirer.

[Daiki] - T'as dis quequ'chose ?

Pour la première fois, Tsubaki releva les yeux.

[Tsubaki] - J'ai dis : ton bestiaux me crache sur la jupe ou le chemisier, je le fais cuire à point pour en déguster chaque os à midi.

Daiki se redressa si soudainement que sa chaise vola en arrière.

[Daiki] - Petite... !

[Reiko] - Daiki, on s'assoit.

Elle murmura plus bas.

[Reiko] - Et on ne menace pas ses collègues !

Elle suivit son propre ordre en s'asseyant derrière le large bureau prévu pour les professeurs en charge du cours.

[Reiko] - Bonjour à tous pour ce cours sur le Ninjutsu ! Par Ninjutsu, j'entends certes le contrôle du feu, mais également le combat par armes blanches et le Ninjutsu plus classique.

Elle sourit, et rapprocha le micro de ses lèvres.

[Reiko] - Nous serons vos professeurs pour cette matière délicate, et nous vous enseignerons de notre mieux la façon de la maîtriser.

Tsubaki laissait son regard dériver parmi les rangs étudiants et, de temps à autre, elle répondait à un sourire par un autre. Daiki, lui, regardait obstinément le fond de la salle. Reiko poursuivait son bref exposé.

[Reiko] - Je me présente : Reiko Kairi, en charge du corps enseignant dans son ensemble et professeur de Ninjutsu.

Elle se tourna légèrement et désigna d'un ample geste du bras Tsubaki.

[Reiko] - Voici Tsubaki Hasuno, qui tentera de vous faire passer sa formidable puissance.

Tsubaki répondit d'un petit signe de la main et d'un nouveau sourire. Elle pourrait bientôt partir, ha ! C'était Reiko qui s'occuperait de ce cours. Elle jugea préférable d'ajouter un petit mot, pour montrer qu'elle s'intéressait à ce qu'elle faisait - ce qui était un mensonge relatif.

[Tsubaki] - À plus tard, je vous attends nombreux !

[Reiko] - Et voici Daiki Senjago, qui maîtrise mieux que quiconque l'élément du feu.

[Daiki] - Vous aurez intérêt à devenir rapidement meilleur, c'est moi qui vous le dis. Je n'aime pas ceux qui lambinent dans les petites sections.

Reiko continua son tour d'horizon sans tenir compte du ton incisif de son collègue.

[Reiko] - Voici Hiryuu Gesshoku, qui devrait vous apprendre à vous hisser parmi les meilleurs.

Hiryuu eut un sourire étrange sur les lèvres.

[Hiryuu] - Ça, ça ne dépend que de vous. Moi, je sais ce que je vaux.

[Reiko] - Et enfin, voici Uchiki Matsuda, avec qui vous devrez rapidement bien vous entendre.

Matsuda se leva, tirant nerveusement sur ses gants. Elle sourit légèrement.

[Matsuda] - Je l'espère oui...

Reiko se tourna de nouveau vers l'assemblée d'étudiants. Dans les jours à venir, ils auraient certainement fait le tour de l'ensemble des professeurs du Ninjutsu.
Tssubaki fut la première à se lever, elle salua les personnes présentes et descendit de la tribune pour s'engouffrer dans l'une des sorties de secours. Daiki la suivit, lui laissant juste suffisamment d'avance pour être sûr de ne pas devoir se la coltiner pendant tout le trajet.

[Reiko] - Bien, commençons le cours...

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Ven 21 Mar - 2:13

Kento avait suivi distraitement le tout premiers cours, celui qui présentait les professeurs d'une des voies majeures du ninja, le ninjutsu. En fait de cours, ça avait plutôt été une brève présentation de la façon dont les choses se déroulaient à l'Académie, particulièrement destinée aux nouveaux comme lui.

Bref, il avait mentalement noté le nom des senseïs qui seraient à même de l'aider à progresser. Après ses premiers cours 'particuliers' avec Reiko et en compagnie de Tenson, le jeune Uchiha avait choisi de jeter son dévolu sur la maîtrise élémentaire du Ninjutsu. Et les jounins Hiryuu Gesshoku, ainsi que Daiki Senjago, et bien entendu Reiko, semblaient les plus indiqués pour ça. Kento opta pour Hiryuu. Il avait une très bonne réputation, et connaître de nouveaux senseï ne pourrait qu'être avantageux.

Venant un matin pour lequel Hiryuu avait prévu de donner un cours basique sur le Ninjtusu élémentaire de Konoha, Kento se pointa dans l'amphi, cinq minutes avant le début.

S'installant parmi la petite dizaine d'étudiants que ce genre de cours de base pouvait intéresser, l'adolescent attendit patiemment. Aucune feuille devant lui, il n'avait pas l'habitude de prendre des notes, mais plutôt de se concentrer sur celui qui enseignait. Le voir, l'observer.

En tant qu'apprenti forgeron, le feu était un élément qu'il aimait bien. Il s'était souvent perdu dans la contemplation d'un âtre. Les flammes avaient un côté hypnotique, à la fois apaisant et réconfortant. Il en était là de ses réflexions quant un grand croassement strident arrêta les conversations d'avant-cours.

Pénétrant brusquement dans l'amphi en rasant le sol, un grand corbeau d'un noir de jais précéda le cri dans un bruissement d'ailes. Il décrivit dans l'air un large cercle que tous les étudiants, y compris Kento, observèrent, avant de se percher sur une étagère près d'une fenêtre, à une dizaine de mètres de l'estrade.

[Daiki] – Hiryuu est absent. On m'a désigné pour le remplacer … en attendant.

Tout le monde sursauta en découvrant Daiko Senjago. Le ton était très sec, le jounin avait presque craché les trois premiers mots. Faire le suppléant pour les débutants ne lui plaisait pas, c'était clair. Une flamme semblait luire dans ses yeux. D'ailleurs, comme pour illustrer son mécontentement, il attrapa une craie, et écrivit son nom de manière quasi-illisible, mais avec un son très désagréable. Comme une réponse, le corbeau croassa, tandis que les étudiants grimaçaient.

*En plus, ça ne sert à rien… on le connaît déjà, Reiko nous l'a présenté… bon sang, j'aurai préféré Hiryuu…*

[Daiki] – Je suis Daiki Senjago. On commence le cours tout de suite.

Campé sur ses deux jambes, il étendit la main devant lui, paume vers le plafond. Quasi instantanément, une sphère enflammée en jaillit, que le jounin maintint sans effort apparent.

[Daiki] – J'ose espérer que vous êtes tous capables de faire ceci.

Il toisa les étudiants qui avaient choisi de s'installer au premier rang.

[Daiki] – Dans le cas contraire…. Hé bien, vous pouvez sortir d'ici.

Le silence après cette suggestion prouva que ce n'était absolument pas un trait d'esprit. Il attendait simplement que les éléments de l'amphi qui ne remplissait pas ses pré-requis disparaissent de sa vue d'eux même.

Au bout d'une demi-douzaine de secondes, ses traits se décontractèrent imperceptiblement, peut-être satisfait, quand il constata que personne n'avait quitté sa place.

*A vrai dire, capable ou non, y a peu de chance que de toute façon, un élève ait le courage de se désister ici devant lui…*

[Daiki] - Bien. J'ai donc devant moi une promotion d'élèves … intermédiaires.

Le ton était peut-être un brin sarcastique, si bien que tout l'auditoire attendit la chute, probablement désagréable, de son intervention dans un véritable silence de mort... mais rien de plus ne se passa. De son bec, le corbeau lissait patiemment ses ailes en observant de ses yeux noirs les étudiants.

[Daiki] – Vous êtes donc à aptes à faire ceci.

Tout son corps s'enflamma brusquement dans un souffle. Kento écarquilla les yeux, impressionné.

*Waoh… pas mal…*

Sans vraiment prêter attention aux réactions de ses étudiants, Daiki poursuivit d'un ton monocorde.

[Daiki] – Contrairement à ce que vous pensez, mon corps ne brûle pas. Pas avec cette technique, du moins… *il eut un bref sourire énigmatique, puis poursuivit.* J'expulse juste mon chakra tout autour de moi, comme une seconde peau, une aura. Et il brûle au contact de l'air.

Deux ou trois étudiant, penchés sur leurs carnets, prenaient des notes à la volée. Les autres se contentaient d'observer. Et enfin, un autre, plus téméraire, leva la main. Ce qui n'eut aucun effet. Daiki balaya l'interrogation non formulée d'un inquiétant regard de braise, mâchoires serrées.

[Daiki] – Quoi ?! Vous ne comprenez pas ? Déjà ? Où vous désirez nous montrer ce que vous savez faire ?!...

Le corbeau croassa de nouveau, ce qui mit fin à la scénette. Les yeux du ninja se détachèrent lentement de l'étudiant penaud, rouge, qui n'osa prendre la parole, et se reposèrent sur l'ensemble de son auditoire.

[Daiki] – Je termine. Vous savez expulser le chakra de votre main. Même technique pour l'Aura de flammes, en étendant cela à tous les pores de votre peau.

Les flammes disparurent aussi rapidement qu'elles étaient apparues. Daiki épousseta un peu sa tenue, en soupirant, comme s'il perdait son temps. Sans regarder les étudiants, il se dirigea vers la sortie.

[Daiki] – Fin de la leçon. Ceux qui ne maîtrisent pas cette technique de base… pas la peine de revenir.

Estomaqués par la brièveté du cours et la sortie précipitée de Daiki, les étudiants se regardèrent en silence, l'air étonné, comme s'il venait tous de vivre un rêve commun et étrange. Le corbeau prit soudainement son envol, suivant son maître en croassant longuement, comme un rire moqueur destinés aux étudiants.

Kento se leva en même temps que tout le monde, et se dirigea à son tour vers la sortie, un peu déboussolé.

*pfff…. C'était quoi ce senseï ?!... on n'a même pas pu poser de questions !! Et il a presque rien expliqué ! Ce type va être pris à son propre jeu, y aura personne à son prochain cours...*

Kento ignorait sans aucun doute, que d'une certaine façon, c'était le but recherché.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Ven 21 Mar - 21:59

Kento : +7 XP RP.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Dim 23 Mar - 13:25

Comme prévue mais un peu retardé par les récents événements, je me rendis à l’académie de Konoha, ou un sensei pourrait possédait les mêmes capacités que ma famille. Si cela se confirmé, il pourrait représenter une grande source de connaissance à mes yeux. Une fois pénétrais dans l’amphi, je pus m’apercevoir que beaucoup d’élèves été présent pour participer au cours.

[Etudiant] « Tu as vu la classe qu’avait Hiryuu ? J’espère qu’il ne va pas tarder, je veux en apprendre le maximum avec lui. »

*Mince c’est le cours d’un autre prof. Je vais tous de même y participer et ensuite j’irais voir Daiko à la salle des profs.*

Mais alors un énorme oiseau pénétra dans la salle en poussant un cri terrifiant qui pourrait bien faire tourner la tête au plus faible. Lorsque l’oiseau c’était enfin calmer et poser sur l’une des nombreuse étagère de la salle, un homme la mine sévère, cheveux blanc, entra dans la salle.

[Daiki] – Hiryuu est absent. On m'a désigné pour le remplacer … en attendant.

*Daiki ? La chance est de mon côté. Je n’aurais pas à aller le voir dans la salle des profs.*

[Daiki] – Je suis Daiki Senjago. On commence le cours tout de suite. J'ose espérer que vous êtes tous capables de faire ceci. Dans le cas contraire…. Hé bien, vous pouvez sortir d'ici. »

*Le feu ?! C’était donc vrai. Il possède également ce don. Nous sommes donc des cousins éloignés. Mais je n’ai jamais entendu parler de la famille Senjago. D’où peut-il bien venir ? *

Aucun élève nu le courage de se lever par peur de tous les blams que pourrait mettre ce prof devant une telle lâcheté. Il continua donc son petit show. Il était à présent entourer d’une aura de flamme qui pétrifia certain élève.

*Le corps de flamme. C’est l’un des jutsu que j’ai vu dans le livre. Cette technique demande énormément de maitrise du feu mais surtout beaucoup de chakra. Cet homme doit être très fort pour pratiquer une telle technique pour de simple étudiant.*

[Daiki] – Fin de la leçon. Ceux qui ne maîtrisent pas cette technique de base… pas la peine de revenir.

L’homme avait franchi la porte de derrière accompagné par son corbeau qui repoussa un cri de malheur comme pour briser les derniers irréductibles élèves. Je bondissais du bureau et couru pour rattraper Daiki. Il ne me fallut aucun effort car celui-ci était derrière la porte entrain de fumer une cigarette.

[Daiki] « Qu’es que tu veux ? J’ai dit que le cours été terminer. »

[Oni] « Je le sais mais je voudrais vous demander une faveur. »

[Daiki] « Alors tu peux partir. Je ne te donnerais rien et je n’attends rien d’un poltron comme toi. »

[Oni] « Même si je maitrise ceci. »

La même sphère enflammé qui était il y a quelques instant sur la main de Daiki se trouver à présent sur ma main. Cependant l’homme ne montra aucun signe de stupéfaction ou encore de dégout.

[Daiki] « Tu as donc également ce don. De quelle famille es tu ? »

[Oni] « Je suis un Jigoku. Je m’appelle Oni Jigoku. »

[Daiki] « Je me fiche de savoir comment tu t’appelle. Alors comme cela tu es le fils de Tenshi. Je dois dire que pour ton age tu devrais déjà au moins être genin et je n’aurais donc pas à m’occuper de toi. »

[Oni] « A m’occuper de toi ? Vous voulez dire que vous acceptez de m’entrainer ? »

[Daiki] « Hors de question. J’accepte simplement de te montrer comment effectuer les jutsus primordial pour notre clan. Mais pour la suite tu te débrouillera seul. Retourne dans l’amphi le cours commence maintenant. »

Daiki fuma en une seule bouffé sa cigarette avant de rentrer à son tour dans l’amphi ou mon premier cours avec un sensei allés avoir lieux.


Dernière édition par Oni le Lun 24 Mar - 22:10, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Dim 23 Mar - 17:06

[Daiki] « Vus que tu maitrise bien ton don, le jutsu que je vais essayer de t’enseigner ne devrait pas te poser de problème à moins que tu ne sois encore plus nul que ce que je pensais. Je vais t’enseigner l’attaque de base pour nous les spécialistes du feu, le Katon. »

*Le katon. Une boule de feu que l’on crache par la bouche pour causer des dégât à l’adversaire. Cette technique peut être efficace.*

[Daiki] « Alors vas-y, fait un katon. »

[Oni] « Hein ? Vous ne me dites pas comment le faire ? »

[Daiki] « Bien sur que non sombre crétin ! Crois-tu vraiment pouvoir devenir un bon ninja seulement en apprenant des autres ? Un vrai ninja apprend ces jutsu seul. »

*Il est nul lui. Comment veut-il que je réalise un katon sans une explication. En y réfléchissant, il a bien dit que ce jutsu était un jutsu de base, il ne doit donc il y avoir rien de compliquer. Le feu sort par la bouche, il faut donc que j’y concentre mon chakra et ensuite utiliser mon don.*

[Oni] « Par contre sensei, pouvez vous me montrer les signes à réaliser ? »

[Daiki] « Ne m’appelle pas comme cela. Je déteste que des mioches m’appellent sensei alors que je me fous d’eux. Pour les signes regarde bien car je ne le ferai qu’une fois. »

Daiki réalisa lentement les signes pour que je ne lui demande pas de répéter. Comme je l’avais dit, les signes étaient basique mais à savoir. Maintenant j’avais tous les éléments pour réaliser le jutsu, seul un peu de pratique me manquait mais cela sera vite remédier. Première essai, je malaxai mon chakra et l’envoyai dans ma gorge et ma bouche. La sensation est très désagréable mais il fallait bien passer par la pour réussir. Une fois le chakra stable, je mis feu à la substance. Un choc violent me projeta au sol, le chakra venait d’exploser dans ma bouche.

[Daiki] « Hahahaha. Heureusement que ce n’était pas puissant sinon tu aurais pu y rester. Tu sais, il faudrait que tu ouvres la bouche avant de mettre feu au chakra. De plus, le chakra marche comme du gaz, alors met ta main devant ta bouche pour guider le chakra. Idiot. Tiens prend de l’eau. »

*Mince. Je suis trop con. Pourquoi j’ai gardé la bouche fermé moi ? Bon il faut que je recommence.*

Je me remis à malaxer mon chakra, à le concentrer dans la bouche, sous les sois disant conseille de Daiki, je plaçai ma main devant ma bouche puis je mis rapidement feu lorsque j’ouvris la bouche.

[Daiki] « Tu me fais perdre mon temps, tu n’est même pas capable de faire mieux qu’une étincelle. »

[Oni] « Je manque de pratique c’est tous. Ce n’est que mon deuxième essai. »

[Daiki] « On va faire un petit jeu. Si tu perds je ne m’occuperais plus de toi, et si tu gagnes, je serais dans l’obligation de t’enseigner jusqu'à ce que tu monte de grade. »

[Oni] « Quel est ce jeu ? »

[Daiki] « Les autres ninjas voulant apprendre le katon mettent plusieurs heure voir même plusieurs jours, mais les plus doué d’entre nous ne mettent que quelques essai à le maitriser grace à notre formidable don de contrôler parfaitement le feu. J’ai moi-même mis 6 essais à le maitriser. Si tu arrive à maitriser le katon en 6 essais alors je serais contraint de t’apprendre tous ce que je sais. »

[Oni] « En 6 essais ? Mais c’est impossible ! »

[Daiki] « Il ne tant reste plus 4 alors arrête de trainer et concentre toi. »

*Comment veut il que j’y arrive ? Non, il faut que je me concentre. Il n’y a eu qu’une étincelle mais au moins c’est sorti et je ne me suis pas blesser. Je pense que je n’ai pas mis assez de chakra. Il ne faudrait pas que j’en mette trop non plus.*

[Daiki] « Alors il arrive ce troisième essai ? »

*Malaxer, doser, expulser. Il faut que je pense à cela.*

La réalisation des signes se fit rapidement en faites tous se passa très vite, une lueur illumina l’amphi et mourra aussi tôt.

*Je me suis amélioré mais ce n’est pas encore cela. Je n’ai pas réussis à maintenir le katon. Je dois malaxer un peu plus de chakra pour pouvoir le maintenir.*

[Oni] « Le quatrième sera le bon ! »

Une boule gigantesque illuminer l’amphi et pour cette fois elle tenait bon. Ce n’est que quand mon souffle se coupa que la gigantesque boule de feu disparut.

[Daiki] « Dit moi. Comment as-tu fais ? »

[Oni] « Pff…Pff… J’ai simplement remplis ma bouche de chakra, comme vous l’avez dit… le chakra est comme le gaz. »

[Daiki] « Je vois tu n’as donc pas mis longtemps pour comprendre cela. Et bien, il faut croire que je vais devoir te supporter un peu plus longtemps que les autres. Cependant, tu es loin de maitriser parfaitement ce jutsu et donc je veux que tu restes ici pour te perfectionner.»

C’est sur ces quelques mots que Daiki repartis vers la salle des profs, la clope à la bouche. Et moi, je venais d’apprendre mon premier jutsu capable de provoquer de grave blessure. Mais comme Daiki l'avait dit, je devais continuer à m'exercer.

[Daiki] « Je veux que tu t’entraines jusqu'à ce que tu ne peux plus. »

[Oni] « Que je ne peux plus ? Qu’es que vous voulez dire par la ? »

[Daiki] « Tu le découvriras bien assez tôt. »

*Jusqu'à ce que je ne peux plus ? Que voulait il dire par la ? Enfin bref tous ce que j’ai à faire, c’est faire des katon. Je pourrais en faire toute la journée.*

C’est alors qu’un véritable spectacle se déroulais dans l’amphi vide. J’étais comme un cracheur de feu dans un cirque pour impressionner les gosses. Cependant le spectacle ne dura pas, seulement une grosse demi heure après avoir commencé la pratique que la fatigue me cloua au sol.

*Qu’es qu’il m’arrive ? Je me sentais capable de durer toutes la journée et pourtant je suis exténuer. Mais oui qu’elle idiot, j’ai trop utilisé de chakra, le fait de le faire flamber me fait perdre énormément de chakra. Je pense que c’est ce qu’il voulait que je comprenne. Ainsi, je ne devrais pas utiliser ce jutsu trop souvent sous peine de me retrouver vidé de mon chakra.*

[Oni] « Je pense que c’est tous pour aujourd’hui. Je suis mort. Je vais rentrer à la maison. »




Maison et bibliothèque Hiromida Arrow

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Lun 24 Mar - 17:14

Oni : +13 XP RP/Technique.

Katon maîtrisé.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Jeu 10 Avr - 12:37

Comme il fallait sans douter, l’amphi été vide. Après la démonstration de puissance qu’avait faite Daiko mais surtout à cause de son très mauvais caractère, personne ne voulait revenir à son cours, cela ne pouvait que le rendre heureux. Cependant, Daiko été pour le moi le prof idéal. Avoir le même don entre prof et élève été plus tôt rare, il fallait donc que j’exploite cette chance à cent pour cent. Comme à son habitude, Daiko profité du calme qui régné dans l'amphi désert pour fumer une clope.

[Daiko] « Tiens te revoilà ? J’aurais cru que tu aurais fait comme les autres, rester tranquillement chez toi à brailler pour que votre mère vous change les couches. »

[Oni] « Je ne suis pas comme les autres. »

[Daiko] « Je le sais bien et c’est pour cela que nous sommes la aujourd’hui. Mais je te mets en garde, je voix dans ton regard une soif de pouvoir immense, le pouvoir peux très bien rendre d’énorme service mais il peut aussi rendre fou. Je veux bien te donner ce pouvoir mais si tu l’utilise mal ou pire encore, si tu l’utilise pour faire le mal alors je te préviens que je te tuerais. »

[Oni] « C’est très clair. »

[Daiko] « Très bien. Alors commençons. Maintenant que tu maitrise le katon nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses. »

*Les choses sérieuses ? J’ai déjà temps souffert à apprendre le katon.*

[Daiko] « Le toucher explosif. Le don de pouvoir créer une explosion aussi puissante qu’une note piégé seulement grâce au touché. »

[Oni] « Vraiment ? On peut faire tous cela rien qu’en touchant l’adversaire ? »

[Daiko] « A-t-on avis sombre idiot ?! Si je te le dit. Démonstrations sur ce pantin. »

Daiko posa la main sur le pantin, on put alors distinguer la lueur de son chakra dans la paume de sa main.

[Daiko] « C’est maintenant que notre don nous serre beaucoup. »

Il mit feu à la substance qui provoqua une mini explosion, celle ci décapita le pantin.

[Daiko] «Bien sur je n’ai mis qu’une minuscule quantité de chakra. Si j’avais mis tous, le bâtiment aurait explosé pour te prouver que cette technique peut être terrible. Alors maintenant va dans ton terrain d’entrainement. »

[Oni] « Mon terrain d’entrainement ? Je me suis toujours entrainé ici ou chez moi. »

[Daiko] « Le terrain d’entrainement ce trouve dans la foret, c’est que tu doit normalement t’entrainer. Alors va maintenant et laisse moi fumer tranquillement. »

Arrow
Entrainement d'Oni

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Jeu 10 Avr - 21:37

Après une première nuit à Konoha, Riku s’était levé à l’aube bien avant l’heure. Ce qui fait qu’il prit le temps de se préparer, tranquillement. Après avoir pris un petit déjeuner consistant le nouvel étudiant décida de s’entraîner un peu. Il pris son Kunai acheté de la veille et se mit debout au milieu de sa chambre. Tendit le bras, se concentra et ouvrit doucement la main, le Kunai resta collé grace au flux de chakra que Riku arrivait à maintenir constant.

*Au moins, je me sens d’attaque pour le cours d’aujourd’hui…* se dit-il en se demandant par la suite quel pourrait être le sujet du cours.

- Sans doute un truc pas trop compliqué.

Le chemin se passa sans encombres et Riku pénétra dans l’académie, il vu sur un tableau d’affichage les informations sur les différents cours qu’il pouvait suivre. Son regard s’arrêta sur le sujet Métamorphose, poursuivit la ligne pour voir l’amphi où le cours aurait lieu.

Il se dirigea vers les escaliers parmi une foule d’autres étudiants d’âge différent, une vraie foule hétérogène en style et sans doute en caractères.

*Hum…*

Après avoir monté les escaliers, Riku se dirigea vers le couloir, regarda les panneaux et trouva la salle voulue. Il poussa la porte et trouva dans l’amphi, une flopée de jeunes apprentis ninjas bavassait ensemble formant des groupes d’amis ou de nouvelles connaissances. Ne connaissant personne, Riku se dirigea vers un garçon seul, il semblait très étrange, comme si il n’était pas un garçon ordinaire. Riku s’imagina un combat contre lui tandis qu’il fixait ses yeux, il détourna son regard et n’ajouta rien, il avait compris. Ce garçon se dirigea vers l’endroit d’où le professeur donnait le cours et dans un nuage de fumée laissa place à un jeune adulte. Le tatouage qui remontait sur son torse attira le regard de quelques étudiants, sans doute d’autres nouveaux. Riku se demanda s’il se ferait tatouer un jour. *Pourquoi pas après tout.*

- Bonjour, je suis Hiryuu Gesshoku

*Il est très jeune…* s’étonna Riku en prenant place à mi distance entre le prof et le mur du fond. Les autres étudiants se précipitèrent pour s’asseoir, avant de se recevoir une des craies que le prof faisait sauter dans sa main.

- On se tait et on commence ! Une des craies partit à toute vitesse et frappa un blondinet à la tête qui hurla avant de mettre ses mains sur sa bouche, un hokage se tenait maintenant à la place du prof.

- Voilà une diversion, métamorphose et hop on passe inaperçu. Certains d’entre vous on réussi à voir que je n’était pas un élève tout à l’heure, son regard se posa sur quatre élèves successivement dont Riku, sachez que je l’ai fait exprès car un professionnel sait cacher toute sa personne, bref commençons.

Des dessins et schémas ponctuaient les explications incessantes du prof, deux autres craies partirent prenant pour cible deux filles trop dissipées. Strict mais ayant une réelle envie d’enseigner, le professeur expliquait la technique à merveille, tout semblait clair et pour ceux qui n’avaient pas compris il recommençait l’explication. Puis à la fin de la théorique, quelques élèves furent interrogés et passèrent devant les autres. Plus ou moins réussis, les prestations arrachaient tantôt des rires, tantôt des applaudissements. Seul deux élèves ne semblaient ne pas avoir bien compris les subtilités de cette technique pourtant pas très difficile.

Riku qui avait pris des notes, s’entraînait mentalement et se demandait où il pourrait s’exercer. Il surpris la conversation de trois étudiants à côté qui parlaient de rendez vous dans la forêt pour l’entraînement.

*Mais oui la forêt ! Kaori m’avait dit qu’elle allait s’y entraîner hier.*

Les élèves se levèrent et sortirent dans un brouhaha traditionnel, le prof avait déjà disparut et Riku se leva tranquillement, et sortit sans un mot.

*Direction la forêt…*

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Ven 11 Avr - 17:13

Oni : +7XP RP, attention, il y a des fautes de temps. Pense à te relire, j'ai passé ton post sous Word, ca corriges déjà les "s" oubliés Smile au présent.

Riku : +10XP RP

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Dim 13 Avr - 14:16

Le réveil sonna, le bruit énervait déjà Riku alors qu’il ne le possédait que depuis très peu de temps. Sa main s’abattit dessus cherchant le bouton d’arrêt à tâtons. L’enfer sonore terminé, Riku se leva pour une nouvelle journée d’apprentissage. Etant très motivé pour progresser le plus vite possible dans le domaine qu’il avait choisit, il s’activa un peu pour ne pas arriver en retard à l’académie. Habillé en vitesse et ayant avalé son petit déjeuner encore plus rapidement, Riku quitta sa chambre. Dans les escaliers, il sentit que la nuit l’avait bel et bien reposé. L’entraînement de la veille lui avait coûté en énergie et c’était avec une bonne fatigue qu’il avait abandonnée sa voisine de chambre après leur repas au restaurant.

L’air était frais et revigorant, *Au moins j’aurais l’air un peu plus réveillé en arrivant.* se dit il en respirant cet air. Le soleil qui se levait chauffait doucement les rues de Konoha, les gens commençaient à sortir, d’autres rentraient de missions, bref tout semblait normal. A son passage devant l’infirmerie il nota une légère agitation, *Sans doute un blessé…*.
Tiré de ses pensées par des voix plutôt enfantines Riku se retourna pour voir qui s’adressait à lui. Trois enfants sortit de nulle part le toisait comme un étranger, le plus grand semblait être le chef, le morveux et la timide suivaient ses ordres.

*Une vraie petite équipe de shinobi ça…*

- Toi là ! T’es un étranger ! Et nous on va t’arrêter pour te mettre en prison pasque tu veux voler les techniques de Konoha !

- Ouais (renifle) t’es un méchant !

- Nya !

* Eh merde… je n’ai vraiment pas le temps…*
- Ecoutez les enfants là j’peux pas jouer je dois aller en cours…Oh le joli chat ! Dit il en montrant du doigt le coin de la ruelle voisine.
Profitant de cette diversion il pris la fuite vers l’académie, décidément il allait vraiment être en retard aujourd’hui. Il passa les portes et courut vers le tableau d’affichage. Le cours salle deux cent quatre, Bushin no jutsu, serait parfait. Il se précipita dans les escaliers esquivant de peu une genin qui allait en sens inverse, un regard, un signe d’excuse de la tête et il repris sa course folle. Il arriva dans le couloir et se stoppa devant la porte dans un grand dérapage. Il entrouvrit la porte et jeta un œil. *Quoi ? C’est un cours de genjutsu !*

- Merde c’est pas le bon étage ! Ragea t’il en regardant le panneau au dessus de la porte qui affichait cent quatre. Il repartit en courant à l’étage supérieur.

*C’est fichu je serais en retard c’est sûr !* Il arriva devant la porte et écouta en collant son oreille dessus. Il entendit une voix féminine et se dit qu’au moins ce n’était pas le prof sévère d’hier. Mais il décida de jouer la sécurité et dans un élan d’audace se métamorphosa en souris, passa sous la porte et se dirigea vers le fond de la salle se faufilant entre pieds d’étudiant et de chaises. Il trouva une place libre bien au fond dans un coin et attendit le moment propice pour récupérer sa forme originelle. La prof se tourna et il annula le jutsu, personne ne remarqua son arrivée parmi les élèves, que ce soit les garçons aux yeux rivés sur la prof ou les filles boudeuses de jalousie. Cependant Reiko Kairi, c’était le nom écris sur le tableau, s’arrêta un moment d’écrire et repris, lorsqu’elle se retourna elle fit un regard qui signifiait qu’elle n’était pas fâchée mais qu’il devrait faire attention la prochaine fois. Sans doute était-ce son audace qui l’avait sauvé.

Immédiatement tombé sous les charmes de la prof, Riku suivit le cours attentivement pour ne plus se faire remarquer. Le cours étant adressé à des étudiants de différents niveaux, les exigences de la prof ne changeaient que lorsque l’élève semblait avoir déjà un certain niveau. Riku trouva ce système judicieux, aidant ainsi les plus faibles et poussant les plus forts.

*Différent d’hier mais tout aussi efficace et ce…* se laissa t-il aller.

La technique de clonage fut étudiée sous tous les plans, réalisation, avantages, inconvénients… Puis elle fit une démonstration en créant ainsi deux clones d’elle-même, les garçons laissèrent entendre des bruits de satisfaction quand aux filles, elles se renfrognèrent d’autant plus. Puis ce fut le tour des étudiants de passer devant les autres, sous les encouragements de Kairi pour les plus jeunes et les exigences pour les plus avancés, tous réussirent. Mais cette fois encore Riku ne passa pas. A la fin du cours la prof resta jusqu'à ce que tous soient sortis et avec son sourire charmant elle répondait aux questions des garçons restés présents. Riku sortit discrètement toujours sous le charme et la remerciant intérieurement de sa gentillesse car elle aurait pu le renvoyer du cours.

*Ah cette après midi encore je vais aller m’entraîner dans la forêt, j’aimerai bien y rencontrer des nouveaux amis…* Puis Riku se rendit à son appartement.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Dim 13 Avr - 16:30

Riku : +6 XP RP.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Lun 14 Avr - 17:16

Pour la troisième fois, je me rendis à l'amphi ninjutsu. Je m'arranger à chaque fois pour y aller à la même heure comme cela j'étais sur de tomber sur Daiko. Une fois rentré dans l'amphi, vide comme à son habitude à cette heure ci, je pus voir Daiko fumer une clope et donner quelque graine à son oiseaux géant.

[Oni]"L'avantage de s'entrainer avec toi c'est que je peux tranquillement te parler."

[Daiko]"Quant vas tu être promu que je sois tranquille et depuis quand je t'ai donné la permission de me tutoyer?"

[Oni]"Allez c'est bon fais pas ta tête de mule, on sait tous les deux que nous sommes en quelque sorte cousin."

[Daiko]"Voila pourquoi je hais les gars de ton age."

[Oni]"A part ton oiseaux et toi même je vois pas ce que tu aimes en faite."

[Daiko]"Qu'es que tu as dit? Tu veux que je te tue sur place?"

[Oni]"Je ne pense pas que l'académie aimera beaucoup que tu aies carbonisé le seul élève qui accepte de suivre tes cours."

[Daiko]"Mais comment pense tu qu'ils vont te retrouver? Je compte tellement te bruler qu'il ne restera que poussière de ton corps."

[Oni]"Bon sa suffit je suis venu pour m'entrainer."

[Daiko]"Pas de bol, je fais grève aujourd'hui."

[Oni]"Quoi?! Mais tu peux pas faire grève!"

[Daiko]"Arrête de me tutoyer ou je te tue! Bon je vais te donner un autre jutsu à apprendre comme cela tu me laisseras tranquille."

[Oni]"Voila ce que je voulais."

[Daiko]"Maintenant que tu appris de l'assurance à mon grand malheur, je vais pouvoir t'enseigner le premier jutsu de notre clan. Les ailes de feux."

[Oni]"Les ailes de feu? J'ai déjà entendu parler de cela en faite je l'ai vu dans un livre que j'ai emprunté à la bibliothèque."

[Daiko]"Les ailes de feu est peut être le premier jutsu de notre clan que je vais t'apprendre mais c'est aussi celui le plus utile lors de nombreuse mission. Ne l'oublie pas et regarde."

Il effectua une série de signe et de véritable ailes de feu jaillis de son dos tel un phœnix. Mais celui ci disparut dans un éclair de feu.

[Daiko]"Tu vois. Tu ne m'a même pas vu me déplacer."

*Mais que fait il derrière moi? J'ai a peine eu le temps de voir ces aile de feu apparaitre qu'il disparut pour réapparaitre derrière moi.*

[Daiko]"Voila maintenant que tu l'as vu, tu peux partir."

[Oni]"Comment? Tu ne m'expliques même pas comment faire?"

[Daiko]"Je croyais avoir été clair la première fois que je t'ai vu? Je ne t'expliquerais rien. Tu dois tous trouver par toi même. C'est comme cela que les génies apparaisse dans ce monde sombre."

Et il reparti dans la petite cours derrière l'amphi avec son oiseaux sombre certainement pour fumer encore et toujours.

*Un génie? Il est sérieux?*

[Daiko]"Au faite, je viens de recevoir une lettre pour toi. On te demande d'aller dans une salle de cours commune. Tu vas rencontrer ton chef d'équipe."

[Oni]"Mon chef d'équipe? Je suis dans une équipe alors que je ne suis qu'étudiant?"

[Daiko]"Cela prouve que je vais bientôt me débarrasser de toi."


Dernière édition par Oni le Lun 14 Avr - 22:58, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Lun 14 Avr - 17:38

Oni : +3 XP RP.

[Essaye d'augmenter les parties narratives, ce serait intéressant d'avoir en plus des dialogues les évolutions physiques au cours de la discussion Smile
C'est Daiki, pas Daiko]


Dernière édition par Akogare Hyuuga le Sam 19 Avr - 22:31, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Mar 15 Avr - 23:39

Ce matin encore, un réveil difficile mais au moins Riku avait prévu le coup. Dès la première sonnerie de son réveil il était debout. Dans les vapes mais debout, ses études à la bibliothèque la veille plus son entraînement l’avait épuisé et il avait dormi comme une masse. Ayant mit son réveil un peu plus tôt pour ne pas être en retard, il prenait son temps pour se préparer.
Traverser la ville, enfin le petit bout de chemin qui le séparait de l’académie, fut agréable. Le temps était clément et assez sec, la poussière se soulevait sous ses pas. Plus vite qu’il ne pensait il arriva à l’académie et se retrouva devant le tableau où il choisissait ses cours. Peu de gens étaient là, alors il en profita pour regarder un peu tout ce qui était affiché, les autres cours et les annonces. Lorsque ses yeux tombèrent sur la liste des équipes de Konoha, il ne put s’empêcher de regarder les noms, rencontrant ainsi des noms déjà entendus évoquant plus ou moins le prestige de leur lignée, et les capacités spéciales de certains clans. Bien qu’il fut encore un nouveau au village, Riku avait entendu parler des habitants et des clans.

* Si je travaille bien je serais sur ces listes moi aussi. *

Il se rappela la discussion qu’il avait eu avec sa voisine Kaori, concernant le passage au grade genin. Avoir son sensei, des coéquipiers, partager sa vision du nindo et s’entraider. Tisser un chemin de vie en croisant les fils des vies de chacun permettait de devenir plus fort. Les autres étudiants et genins commençaient à arriver. Riku se dirigea alors vers la salle cent-deux, en se demandant qui pouvait être le professeur qu’il allait avoir. Le nom était Tsubaki Hasuno, sans doute une kunoichi redoutable, Riku s’imagina alors différentes images de cette femme qui étaient loin de la réalité.

Il passa la porte et s’assit proche d’une fenêtre, un groupe de fille arriva en gloussant suivit d’un groupe de garçon qui au passage adressa un bonjour à Riku. En guise de réponse il hocha la tête en gardant cet air neutre. Dans sa tête défilaient les leçons des jours précédents, ce qu’il avait lu à la bibliothèque ainsi que le visage de gens qu’il avait croisé dans la rue. Tant et si bien qu’il ne vit pas l’amphi se remplir ni la prof arriver. Les yeux rivés au ciel le bruit de la craie sur le tableau le fit sortir de ses rêves. Un regard vers Tsubaki, qu’il trouva très jolie mais différente de sa prof d’hier, surtout dans le style vestimentaire. Après avoir écrit son nom pour ceux qui ne la connaissait pas, Riku se demanda s’il était le seul, elle annonça que personne ne devait l’appeler madame s’il ne voulait pas se voir défenestré.
Le sujet du jour était la permutation, technique très prisée par les étudiants paraissait-il. Tsubaki expliqua qu’il s’agissait de substituer son corps à un objet proche et utilisable.

- Toi là bas ! Dit elle en montrant une fille, juste à côté de Riku, du doigt, lance moi un kunaï ou un shuriken !

- Euh j’en ai pas sur moi… bredouilla t-elle en s’excusant.
Ce qu’il craignait arriva, le doigt glissa dans l’air jusqu'à le désigner.
- Ben toi alors lance moi ton Kunaï.

Riku attrapa son arme et sans se lever la lança, assez rapidement et précisément mais sans viser un point vital. Jamais il n’aurait fait cet affront, ni même eut la présomption de toucher un Chuunin. Au final le corps transpercé laissa la place à une chaise transpercée. Et la prof apparut à côté.

- Voilà vous avez vu ? C’est une histoire d’agilité ! Et pour la chaise tu devras cinq ryos pour les réparations. Ajouta elle avec un clin d’œil qui aurait fait chavirer la grosse moitié masculine de l’amphi.

Elle continua à faire des schémas pour expliquer la permutation, Riku trouvait que le cours était moins clair malgré le charisme évident de la prof. Enfin le cours continua et se termina, les étudiants sortirent et Riku se dirigea vers la prof sous le regard étonné de quelques garçons. Il s’arrêta devant elle et attendit.

- Qu’est ce que tu veux ? demanda t-elle gentiment.
- Récupérer mon Kunaï s’il vous plait.
- Ah oui bien sur, joli lancé ! Ajouta t-elle un peu taquine.

Riku la remercia d’un signe de tête récupéra son arme et s’en alla. Il pu voir que certains garçons étaient restés à l’observer pour savoir ce qu’il allait demander. Il n’en tint pas compte, il pensait simplement à aller à la bibliothèque pour revoir le cours dans un livre sur le ninjutsu de base avant de manger et s’entraîner. Après avoir été lire le chapitre sur la permutation, il était rentré chez lui en espérant tomber sur sa voisine Kaori. Il avait besoin de quelqu’un pour s’entraîner, et c’est avec joie qu’il alla la chercher chez elle et qu’ils se dirigèrent vers la forêt.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Jeu 17 Avr - 19:38

[Venant de La salle des profs ]

La salle n'avait rien de particulier, une parmi tant d'autres. Un escalier, des bancs, des tables, un bureau, un tableau mais quand même un peu plus d'espace. Il y avait donc de la place pour pratiquer. Oui mais, pour pratiquer quoi ?

Il leva les yeux. La salle était bien éclairée, plus que dans les ampli qu'il avait pu voir. Une énorme fenêtre cassait l'homogénéité du plafond. Ce trou béant et lumineux n'était, lui, pas très ordinaire.

La jeune femme aux cheveux bleues ne se fît pas attendre ce qui, il eut du mal à le cacher, étonna beaucoup Yosuke. Il pensait avoir le temps de réfléchir, au pire de trouver une formule polie pour lui expliquer le quiproquo. mais il n'y avait pas pensé, cette fenêtre l'avait un peu trop intriguée.

[Reiko Kairi] " Il fait un peu chaud ici, je vais ouvrir ne bouge pas. "

Un boitier à l'entrée de la salle, et un autre à côté du tableau avaient échappé à l'analyse du chuunin. L'air frais remplit la salle instantanément, le léger courant d'air traversa la salle pour s'engouffrer ensuite dans les couloirs.

L'instructrice ne s'assît pas au bureau mais au premier rang.

[Reiko Kairi] " Je m'appelle Reiko Kairi, instructrice et responsable des enseignements à l'Académie. Je ne pense pas t'avoir déjà vu à l'un de nos cours. "

[Yosuke] " Je ne suis pas venu depuis un moment. Je viens de rentrer de Kumo. "

La réponse mit le doute dans l'esprit de la directrice.

[Yosuke] " Je suis chuunin depuis peu de temps. "

[Reiko Kairi] " Et bien je t'en félicite. Nous avons donc le même grade, alors je me demande bien ce qui peut bien t'amener... "

Yosuke blêmit légèrement. Son cou le faisait frissonner. Comment lui dire que en effet, elle ne pourrait sans doute pas l'aider.

[Reiko Kairi] " Il fait... un peu froid ici. Alors je te fais confiance pour arranger ça. "

[Yosuke] " Pardon ?" il avait bafouillé, prit cette reflexion pour une pensée déplacée et inattendue. Qu'est-ce que cette femme...

[Reiko Kairi] " Bien oui, utilise donc le Katon. "

Il rougît légèrement, il ferait passer ça pour de la concentration même s'il avait un peu honte d'avoir pu imaginer ce genre de propos. De la concentration d'ailleurs il en manquait, il avait déjà commencé les symboles avant de se rendre compte qu'il était à l'intérieur, dans un amphi avec de beaux murs blancs...

Lorsqu'il s'arrêta, il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche.


[Reiko Kairi] " Vers le haut, la fenêtre est là pour ça. Nous aurions pu sortir dehors mais... j'ai du travail qui m'attend après. "

Une délicate attention pour dire qu'il ne faudrait pas trainer. Il n'attendit donc pas son dû pour cracher une boule de feu d'un jet continu vers la fenêtre. Après quelques secondes il arrêta sa technique et se frotta le cou. Faire le katon vers le haut lui donnait une impression très bizarre.

[Yosuke] " C'était bien ? "

Reiki-sensei ne répondit pas tout de suite mais elle avait bien regardé la technique, ses yeux étaient d'ailleurs bien ouverts. ses mains qui étaient posées sur ses genoux se levèrent pour se poser aussitôt sur la table.

[Reiko Kairi] " Bien alors, quel est ton problème ? Ton katon est aussi puissant que le mien. "

Il avait bien du mal à le croire, il avait l'habitude d'avoir un train de retard sur les autres. Il posa sa main derrière sa tête, sa position habituelle quand il était gêné.

[Yosuke] " En réalité je cherchais un professeur qui pourrait m'apprendre quelque chose de... différent. "

[Reiko Kairi] "Différent ?" Elle répéta le mot pour s'imprégnier de l'information. Quand elle sut quoi répondre elle se leva et lui répondit tout en marchant vers lui. " D'autres ninjutsus donc ? Pas que du feu c'est ça ? Rare sont les ninjas qui s'intéressent aux jutsus des autres villages. " Elle arriva à sa hauteur, pile en dessous de la fenêtre. " La plupart des ninjutsuteurs préfèrent excellaient dans un seul et même art, tant qu'il est très puissant. "

[Yosuke] " Disons que je suis curieux alors. "

[Reiko Kairi] " Et tu ne sais pas à quel point tu as raison. Apprendre les techniques de d'autres villages cachés doit être certifié dans un accord diplomatique, et c'est très long. Mais... " Elle posa sa main sur l'épaule de l'élève un peu trop curieux. " je te présenterai à un autre professeur. Si tu es venu nous voir, c'est que tu te doutais bien qu'un enseignant comme elle travaillait ici. " Elle toussa et forma quelques signes avec ses mains. " Mais d'abord je te montre quelque chose. Je ne suis pas Hiryuu mais je peux au moins faire ça. " elle termina ses signes, leva la tête et cracha un enorme jet de flamme, bien plus haut et puissant que celui de Yosuke. Elle tournait la tête, les flammes formaient des cercles bien définis : le feu était bien plus persistant que le Katon. les flammes s'éteignirent enfin. " C'est le souffle enflammé, un plus gros Katon en quelque sorte. Tu ne devrais pas avoir beaucoup de difficultés sit tu veux l'apprendre. L'astuce est d'oeuvrer de la même manière que pour le Katon, à deux exceptions près. Il te faut plus de chakra et plus concentré au niveau de l'abdomen. Puis au moment de cracher les flammes tu dois absolument ouvrir la bouche en très grand, bien plus grand que le katon. "

[???] " Kairi-sensei ? "

[Reiko Kairi] " Oui j'arrive. Désolé je te laisse terminer seul, reviens en salle des profs quand tu le souhaites. La personne que tu cherches s'appelle Uchiki Matsuda. A bientot "

[ Arrow Ici ]


Dernière édition par Yosuke le Jeu 10 Juil - 14:22, édité 4 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Jeu 17 Avr - 20:47

Yosuke : +9 XP RP

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Ven 18 Avr - 12:05

Riku: +4 XP RP

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Sam 19 Avr - 2:19

[meme cours que celui de Riku au dessus]

[Shinji] *Je me demande bien qui va nous faire cours aujourd’hui ?*

C’est la seule pensée qui vient à Shinji alors qu’il attend patiemment l’entrée de son professeur de ninjutsu. Assis aléatoirement dans l’amphi, il observait les étudiants assis autour de lui ainsi que ceux qui continuaient à entrer dans la salle de cours. Il n’était entouré quasiment que de garçon, il n’y avait qu’une fille assise devant lui et quelques groupes qui jacassaient au quatre coins de l’amphi, il regarda assez longuement la fille et la détailla :

[Shinji] *elle a l’air d’avoir treize ou quatorze ans, en tout cas elle a déjà une sacré belle paire de… enfin bref, blonde, assez grande et fine je ne vois pas ces yeux mais a voir les traces sur ces bras, elle doit s’entraîner pour le taiutsu, ou pas… elle à l’air plutôt timide, elle ne regarde même pas ses voisins de table et a l’air juste d’attendre le cours…*

A coté d’elle se trouvait un garçon au cheveux blanc qui semblait plus intéressé par ce qui se passait derrière la fenêtre qu’a l’intérieur de l’académie. Puis Shinji se détourna et retourna à ses pensées :

[Shinji] * Je ne connais aucun jutsu … j’ai plutôt intérêt a venir ici plus souvent si je veux progresser, en plus c’est sûrement ici qu’un jours j’apprendrais katon… mais d’ici la je devrais encore me renforcer, je suis trop vulnérable, je dois absolument acquérir de nouvelles capacités, le bushin, ou peut être travaillé ma maître du ninjutsu, arrrrf… y’en a trop, faudrait aussi que je maîtrise des jutsu avec arme, ça me permettrais de pouvoir attaquer un adversaire à distance mais aussi au corps à corps, enfin bon en attendant je me demande bien de quoi va traiter le cours aujourd’hui…*

Le brouhaha qui imprégnait la salle s’atténua quelque peu et Shinji tourna la tête vers la porte de l’amphi, la prof préférée de la gente masculine de l’académie venait de faire son entrée : Tsubaki Hasuno, mini jupe bien au dessus des genoux et regard à vous en faire manger vos chaussures. Descendant les quelques marches qui la sépare du bureau elle salua avec des sourires et des gestes de la main les étudiants qu’elle connaissait. Enfin, maintenant une pression constante sur les jeunes males qui peuplaient l’amphi grâce à un déhanchement d’enfer, elle s’assit enfin sur le bureau croisant ses genoux et faisant passer sa main dans ses longs cheveux blonds achevant ainsi les garçons qui résistaient encore à son charme…

[Shinji]* Bomba sensei…*

Shinji n’était lui plus maître de son corps depuis longtemps…

[Shiji] * Elle, elle n’a franchement pas besoins de genjutsu… pourtant c’est pas la première fois que j’la voie… c’est peut être parce que je grandit ? Arrrf quest ce que ce sera quand j’aurais vingt ans… Enfin bon, si les charmes des femmes pouvaient être mes seules faiblesses, je pense que je pourrais être un ninja heureux…*

Hasuno Sensei se relava d’un coup du bureau et alla vers le tableau ou elle inscrivit en gros : TSUBAKI HASUNO, puis elle s’addressa d’une voie assez forte à l’assemblée d’apprentis ninja qui n’attendait plus qu’elle commence le cours :

[Tsubaki]- La plus grande menace du Shinobi est l’attaque surprise, l’embuscade… car elle baisse considérablement les défenses du ninja et ne permet pas une contre attaque immédiate, c’est pourquoi pour combiner défense et attaque, tous les ninja de konoha se doivent ; d’après moi ; de connaître la technique de substitution, aussi appelée permutation… Elle permet en effet d’esquiver la plupart des attaques ; hormis les illusions ; et surtout de laisser penser à l’adversaire pendant quelques secondes qu’il vous a eu, vous pouvait en profiter alors pour contre attaquer lorsque vous réapparaissez…*

Tsubaki s’arrêta quelques secondes pour avoir si tout le monde était attentif, et apparement soit par intérêt pour le cours ou pour le professeur, tous les élèves semblaient concentrer, et la Chuunin reprit :

[Tsubaki]- Cette technique est particulièrement utile face aux lancés de shuriken et de kunai, l’adversaire étant situé plus loin, il mettra plus de temps à se rendre compte de la substitution que pendant un combat au corps à corps ou je vous conseil plutôt l’esquive… enfin ce n’est pas le cours d’aujourd’hui…

Elle s’arrêta encore une fois et regarda vers trois filles qui semblaient beaucoup plus intéressées par leur quelconque discussion que par le cours de Tsubaki… elle les fixa d’un regard noir jusqu'à ce que l’une des filles ne rencontre ses yeux et fasse signe à ses collègues qu’on les observées…

[Tsubaki]* Foutues gamines !!… leur ficherais des coups moi à ces petites….*

Retournant à l’attention du reste de l’amphi, elle reprend son cours :

[Tsubaki]- Je vais vous expliquer en quoi consiste concrètement cette technique puis je vous en ferais une démonstration… La première étape est d’avoir a disposition un objet assez imposant pour pouvoir le substituer à votre corps ; si vous tentez une substitution, assurez vous d’en avoir un proximité, ça évitera les erreurs idiotes ; la deuxième étape consiste à choisir le bon moment pour réaliser la technique, il faudra que ce soit une attaque que vous êtes certain de pouvoir esquiver tout en permutant votre corps, si vous étés trop lent, vous encaisserais tous les dommages de l’attaque et ne pourrais même pas tenter d’esquiver « normalement »… Lorsque vous serez certain de votre timing vous devrez attendre le dernier moment pour permuter, il faut que l’adversaire soit le plus certain possible de vous avoir touché… les maître mots de ce jutsu sont : agilité, ruse et sang froid…

Elle passa alors la salle en revue et arreta son regard vers la zone ou se trouvait Shinji, puis elle tendit un doigt dans cette direction et heureusement ou malheureusement pour le jeune ninja, ce n’était pas lui qu’elle désignait mais la jeune fille que Shinji avait regardé au début du cours :

[Tsubaki]- Toi là bas ! lance moi un kunaï ou un shuriken !

La fille fut surprise d’etre prise à partit et repondit timidement :

[Jeune fille]- Euh j’en ai pas sur moi…

La chuunin sembla passablement héritée, mais passa immédiatement au garçon au cheveux blanc assis a coté de la fenetre :

[Tsubaki]- Ben toi alors lance moi ton Kunaï.

Le garçon sortit un kunai de sa poche et lança d’un geste fluide et précis en direction de la prof, Shinji tachait de ne rien perdre de la scene, le kunai frapa Tsubaki à la poitrine et Shinji malgrés qu’il sut qu’elle utilisait la technique sentit son rythme cardiaque augmenter lorsqu’il vut la belle enseignant etre frapée ainsi… Le corps disparut dans un petit nuage de fumée et laissa la place a une chaise ou etait planté le kunai…

[Shinji]* hmm, ça a été très vite je n’ai pas vraiment eu le temps de voir les mouvements qu’elle à utilisés, elle n’a substitué son corps qu’au tout dernier moment, c’est pour ça que j’y ai cru… C’est une technique interressante…*

[Tsubaki]- Voilà vous avez vu ? C’est une histoire d’agilité ! Et pour la chaise tu devras cinq ryos pour les réparations.

Le clin d’oeil qu’elle lança au garçon fit naitre en Shinji un sentiment de jalousi…

[Shinji]* Arrf, y’en a qu’on des clins d’œil et y’en a d’autre qui passent leurs journées à se faire engueuler par des femmes… y’a vraiment pas de justice…*

Tsubaki sensei retourna vers le tableau et passa à des explications sur différents point de la technique, usant de schémas compliqués et de calculs, servant à prévoir la trajectoire d’un shuriken pour mieux préparer la technique… Shinji suivit particulièrement sérieusement toutes les instructions de la jolie professeur, et s’en qu’il ne s’en rende vraiment compte Tsubaki indiqua à ses élèves la fin du cours, Shinji lança un dernier regard vers la belle sensei, et sortit de l’amphi bien décidé à trouver un coéquipier afin de mettre en pratique les précieuses leçons du jours…

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Sam 19 Avr - 18:45

Harrada : +6 XP RP.
"Bomba sensei" bien trouvé :p
Pour plus de clarté tu peux changer de couleurs les pensées de ton personnage, et garder le rouge pour les phrases qu'il dit Smile

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Dim 20 Avr - 15:46

Autre cours de l'Amphi [Reiko]



Sabi avait enfin passé les lourdes portes de l'Académie. Au delà de la nouvelle vie que Konoha pouvait lui offrir, un léger sentiment d'excitation l'envahit : ce pouvoir qui l'animait depuis ses premières lunes, et qui l'éteindrait, dans quelques soleils, il devenait presque oppressant. Pouvoir le maîtriser. Toujours progresser. Konoha, ses toits, ses rues, tout du village avait fait qu'il vivait encore aujourd'hui. Il ne voyait pas d'autre manière que de tout remercier en se battant pour ses propres ambitions, ses propres idées.
Il avait parcouru tranquillement les longs couloir de l'académie. Laissant son grand manteau noir à l'entrée, il se baladait le cœur apaisé, regardant dans chaque salle, continuant sa course calme. Tout était bon à prendre. Tout valait le coup. Il arriva enfin à une pièce qui lui plaisait. Pourquoi ? Il n'en savait rien. Peut-être était-ce parce qu'elle semblait vivre. De ses élèves, de son professeur. Il ne chercha pas. Il frappa trois coups secs et poussa la poignée. Le verrou se débloqua, et l'Uchiha pénétra dans la salle.


"Ohayo..."

Il se tourna rapidement sur la porte.

"... Reiko-senseï."

Il afficha un petit sourire décontracté. D'un signe de la tête il salua les autres élèves présents dans la pièce.
Il retira son humeur joviale pour se redonner une touche sérieuse. Il s'enfonça un peu plus dans la salle et ne décrochait pas son regard du chuunin. Il épia autour de lui les nombreux autres élèves. Konoha regroupait donc tant de puissance ? Peut-être de nombreux autres allaient-ils échouer, d'autre encore abandonnerait. Enfin, les derniers mourreraient au combat. Pour une nation, pour des idées. Le chemin semblait donc ardu. Il n'était aucunement démotivé. Il n'était finalement qu'au début, pourquoi se prendrait-il à penser si loin dans l'avenir. D'une certaine manière c'était son destin. Il ne pouvait rien faire d'autre. Cloué, par les entités qui règnent en maître sur l'homme...

"Aujourd'hui nous allons voir ce qui délimitera simplement vos premières connaissances. Vous êtes des Aspirants. Des Aspirants à quoi ? Simplement ce petit bandeau qui fera de vous de véritables shinobis. Je penderais pas votre langue en vous présentant ce que la vie d'un genin apporte comme sensation..."

Un sourire succin se dessina sur son visage. Dans la classe, de nombreux étudiants soupiraient déjà de la chance qu'avaient ces personnages dont la chuunin parlait si bien. Tous avaient entendus parler de ces missions, de cette liberté de mouvement et d'action. Peut-être était-ce finalement faux. Pour l'Uchiha c'était un discours vide de contenu. Il aurait aimé s'ébouriffer devant l'avenir, mais il n'en avait jamais entendu parler. Devant l'excitation grimpante il fit le vide en lui et se calma. Ses yeux ne se détachaient pas la chuunin.

"Pour parvenir à ce stade si important pour tous, il va falloir... Travailler ! Nous demandons des critères spécifiques, qui ne sont que des minimas. La vie de shinobi n'est pas tranquille. Vous aurez besoin de continuellement vous défendre. Je vais donc débuter simplement sur le cours théorique du Henge, ou Métamorphose. Quelqu'un sait-il en quoi cela consiste."

Une ou deux mains se levèrent. Certains ricanèrent, par jalousie. Mais la plupart se tournaient vers ces chanceux intellectes. D'un mouvement de la tête, la chuunin fit signe à un jeune garçon de prendre la parole.

[Etudiant] "Grâce au chakra, on peut modifier notre apparence. Ou certaines partie de celle-ci."
"C'est ça. Mais c'est peut-être un peu plus compliqué que ce que les bouquins de la bibliothèque vous enseigne. Elle déplia sur le grand tableau un immense polycopié qui remontait du système chakratique jusqu'au jutsu. Ainsi, vous concentrez votre chakra. Malaxez, comme pour n'importe quelle autre technique. La Métamorphose n'est pas compliquée en soit. En appliquant une certaine dose de chakra, vous vous créez une seconde peau, vous pouvez ainsi changer votre apparence."

La classe ému devant son premier cours se tut quelques secondes, puis elle s'écria rapidement. Tous se congratulaient dans une certaine folie. Sabi comprenait parfaitement la manipulation. Cependant il continuait de fixer le grand tableau noir, où de larges traits de craie blanche venait raturer un schéma plutôt bien fichu.

"Plus intéressant."

Elle souria grandement. Devant la naïveté de ses élèves, la chuunin semblait à l'aise.

"Le but ?"

La classe se calme d'un souffle. Le but ? Que cela voulait-il dire ?

"Maîtriser un jutsu est une bonne chose. Mais savoir quand et pourquoi l'utiliser en est une autre. Et souvent bien plus intéressante."

"Cela semble logique, senseï."

Ils se retournèrent tous vers l'Uchiha. Certains affirmaient le contraire, d'autres approuvaient. Le prof se tourna vers Sabi et calqua son regard sur le sien. Comme poussé inconsciemment, elle lui ordonnait de poursuivre.

"Nous aurons des périodes difficiles à vivre. Si nous pouvons changer même partiellement notre apparence, nous pourions échapper aux premiers adversaires. J'imagine qu'un Henge est chose facile à dissoudre. En attendant, c'est un tour de passe-passe bien agréable. Je dirais même qu'il offre au delà du simple côté sécuritaire, tout un panel offensif intéressant : la prise d'initiative, l'étonnement, la surprise. J'imagine très bien mon adversaire se frotter les yeux en retrouvant en face de lui son père mort quelques jours auparavant..."

La dernière phrase avait été cinglante. Digne d'un Uchiha finalement. Il n'avait pas encore ces virgules qui devaient flotter dans sa pupille, mais la chuunin ne tourna pas longtemps dans ses méninges. Si la capacité d'adaptation et d'apprentissage du gamin était caractéristique de sa personnalité, ce mouvement de violence, un coin de haine sur une bouille désinvolte d'un môme innocent et naïf. Les Uchiha ne sont jamais ces personnes là. Tous devraient le savoir. Sa science du combat commençait là où celle des autres s'arrêtait. Sabi aimait étonner. Les mots étaient sortis tous seuls. C'était peut-être vrai : cela l'aurait amusé de jouer cette scène-là. Un sentiment de puissance et de victoire s'en serait dégager.

"C'est juste."

La chuunin était peut-être bien la seule à avoir soulever la carapace que Sabi cachait. Les autres élèves étaient plutôt subjuguer par sa faculté d'analyse d'une situation qu'il n'avait encore jamais vécu et qu'il ne vivrait dans plusieurs semaines, voir mois...
La jeune femme effectua quelques taos, une série de signe bien ficellé mais dont personne ne pouvait trouver le secret, son chakra se mouva, devenant une aura indescriptible. Puis dans un pouf parfaitement agencé, derrière la fumée opaque, une nouvelle personne dont aucun élève n'avait reconnu qui que se soit venait prendre position en bas de l'amphi. Il annula le jutsu, puis recommenca une deuxième fois, un peu moins vite. Chacun observait. Sabi ne lâchait rien du spectacle que leur offrait le professeur. Enfin, après une ou deux minutes d'explication pratiques, elle reprit sa forme normale et la Reiko que chacun avait l'habitude de voir reprenait place.


"Bien ! Je considère que vous avez toutes les clés en main pour vous entraînez seuls ! N'oubliez pas que c'est votre chakra qui dirige tout. Même si vous avez bien compris, si vous n'arrivez pas à contrôler celui-ci dans les bonnes doses et les bonnes proportions, vous n'arriverez à rien !
Je vous souhaite une bonne journée."


Un chahut indescriptible coïncida brutalement avec la levée de toute la salle. Rangeant les quelques stylos et feuilles que l'Uchiha avait sortit de sa sacoche, il descendit posément les escaliers et suivi les autres dehors. Il n'oubliait pas le regard fixe et le sourire gentil de la chuunin qui ne voulait se décrocher du petit garçon...


Dernière édition par Sabi le Mar 13 Jan - 23:07, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Lun 21 Avr - 11:41

[Sabi : + 13 XP RP]


Dernière édition par Iba Hiyori le Lun 21 Avr - 19:40, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Lun 21 Avr - 17:43

Aujourd’hui, Riku s’était rendu à l’académie ninja sans vraiment avoir envie de suivre un cours en particulier. Certains cours semblaient trop compliqués pour son niveau d’étude, d’autre ne correspondaient pas du tout avec la voie qu’il avait choisie, le ninjutsu.

De plus depuis qu’il avait rencontré Goroshi, un ami de sa mère et ancien chuunin du village d’ Iwa, son obsession pour les techniques doton et pour son village natal ne cessait de l’obnubiler. Il avait eut beau retourner à la bibliothèque il n’y avait rien trouvé de plus que la première fois.

Arrivé devant le tableau d’affichage, il regardait les noms des profs qui dispenssaient des cours.

*Hummm Hiryuu… Je l’ai déjà eu lui, c’est le type avec le dragon tatoué normalement.*

Il regarda ensuite ce qu’il allait enseigner, le Katon. L’art de maîtriser le feu, spécialité de Konoha, art qui avait hissé des ninjas à une haute position et leur avait donné un pouvoir reconnu de tous.

*Mouais bof… enfin faut bien que je fasse quelque chose.* pensa t-il vraiment pas convaincu.

Il se rendit devant la porte de la salle qui, vu le nombre d’étudiants qui attendaient devant, devait être fermée. Il s’adossa au mur non loin des autres étudiants qui bavardaient en attendant le prof. Il capta quelques bribes de discussion des étudiants les plus proches.

[Etudiant 1] – Ha ha les gars il me tardait trop ce cours ! T’imagine tout ce qu’on pourra faire avec le Katon ! On pourra faire cuire un poulet à la broche quand on sera en mission, faire chauffer de l’eau super vite, cramer les cheveux d’orihime-chan…haha !

La fille en question venait d’arriver derrière lui et lui lâcha une taloche en plein dans la tête.

[Etudiante 2] – RAAAHHH T’avise pas de toucher à mes cheveux sinon je te tue. C’EST CLAIR ?

L’autre étudiant qui était dans la conversation semblait un peu plus âgé, il retint un peu l’étudiante.

[Etudiant 3] – Orihime clame toi… Et toi Shinta, ne te moque jamais plus de l’art dont je deviendrais le maître… Le feu c’est ma vie…

Riku ne savait pas comment réagir, il n’avait pas envie de rire, ni de penser que le plus vieux se la pétait trop ni même que la fille était excessive comme toute les autres. Il n’avait simplement envie de rien.
Hiryuu arriva à grand pas, ouvrit rapidement la salle et entra. Les élèves s’engouffrèrent les uns après les autres avec excitation. Riku traînait des pieds et entra le dernier.

[Hiryuu] – La porte…

Riku se retourna et ferma la porte avec désinvolture, puis partit s’asseoir au fond, l’air absent. Le prof écrivit en gros KATON au tableau, des murmures enthousiastes se répandirent.

*Bande de bouffons…* Sa y était, Riku était de mauvaise humeur.

[Etudiant 1] – M’sieur pourquoi z’êtes en retard ?

[Hiryuu] – C’est une affaire assez importante qui ne te regarde pas, maintenant j’aimerais plier ce cours rapidement.

Quelques visages perdirent leur mine joyeuse, puis une grande flamme illumina la pièce. Elle sortait de la bouche du prof, qui semblait souffler en continu. La flamme disparut, laissant des étudiants au regard hagard. Même Riku avait retrouvé une once d’intérêt au cours.

[Hiryuu] – Voilà ! C’est çà que je veux que tous sachiez faire après ce cours et votre entraînement personnel. Cette technique est puissante, donc dangereuse à ne pas utiliser n’importe où. Elle consomme du chakra assez rapidement donc il faut l’utiliser à bon escient.

*Et l’autre qui voulait faire cuire un poulet…* Pensa Riku en plongeant dans la morosité qu’il avait quitté quelques instants.

Le professeur énuméra nombre de qualités à cette technique, il en parlait comme s’il en était amoureux. En tout cas c’est ce que ressentit Riku, la même ferveur que lorsque lui même parlait du Doton. Le professeur exposa les limites, et dangers de la technique avant de commencer à parler en termes de pratique au sens strict.

[Hiryuu] – Bon pour faire un Katon, il faut bien malaxer votre chakra, bien doser la partie qui sera transportée dans la bouche puis souffler. Cela pourrait, très vulgairement, s’apparenter à un cracheur de feu dont l’essence serait le chakra. Peut être que l’image aidera certain d’entre vous à mieux comprendre.

Les stylos grattaient sur les feuilles des notes plus ou moins bien prisent, notamment l’étudiant qui prétendait devenir un pro du Katon dans le futur. Riku notait correctement les explications, malgré sa réticence initiale il avouait que cette technique semblait puissante et pratique. Pendant ce temps Hiryuu répondait à quelques questions diverses jusqu'à ce qu’un élève demanda s’ils pouvaient pratiquer un peu dans la salle. Le Katon que Hiryuu avait exécuté au début était puissant mais aussi très maîtrisé. Il ne voulait sans doute pas qu’un étudiant déconne et brûle ses camarades, mais il accepta après avoir réfléchit, bougé son bureau, libérant ainsi suffisamment de place.

Tous les élèves descendirent et se mirent en deux rangées. Le prof les faisait passer deux par deux. *Sans doute pour gagner du temps vu qu’il est pressé.* Riku se mit bien au fond de la file de gauche. Les étudiants passaient et tous réussissaient, plus ou moins bien. Riku nota la prestation presque risible du cuiseur de poulet et celle presque exceptionnelle de son acolyte qui se la pétait. La fin du cours approchait et le tour de Riku aussi, il avait espéré passer à côté…

Un chuunin entra et vint glisser quelques mots à l’oreille du prof.

[Hiryuu] – Bon j’y vais, tu finis de les faire passer et ceux qui ont déjà fini peuvent rentrer chez eux ok ?

[Chuunin] – Heu… mais…bon ok.

Hiryuu disparut instantanément, tous les élèves passés sortirent excités comme des puces sans doute en direction de la forêt. Riku se retrouva finalement avec le chuunin et un autre élève.

[Chuunin] – Allez vous êtes les derniers…

Riku se concentra, malaxa son chakra, dosa la quantité qu’il fit parvenir à sa bouche et souffla. Une flamme d’une taille correcte s’éleva… de la bouche de son voisin. Lui n’avait réussi qu’a gaspiller du chakra et de l’air. L’élève tout content parti en courant, apparement pressé d’annoncé sa réussite à d’autre. Riku se retrouva seul, seul à avoir raté son Katon aussi.

[Chuunin] – Qu’est ce que tu attends, recomence.

[Riku] – J’y arriverais pas mieux…

[Chuunin] – Et pourquoi ça ?

[Riku] - J’ai aucune affinité avec le feu…moi je préfère la terre… Chuchota t-il.

[Chuunin] – Ce que tu préfère n’as pas d’importance, n’importe quel ninja de Konoha pratiquant le ninjutsu élémentaire sait faire un Katon. C’est ce qu’on enseigne le mieux, on s’en sert d’exemple tout le temps. Alors toi aussi tu vas y arriver.

[Riku] - Je suis pas de Konoha à l’origine… Marmonna t-il encore plus bas, frustré et rebel.

[Chuunin] – Et alors, tu sais quoi… il existe un test pour connaître l’affinité d’un ninja tu veux voir ?

[Riku] - Oui pourquoi pas… *Je me doute déjà du résulta mais bon.*

Le chuunin disparut un instant et réapparut une minute plus tard.

[Chuunin] – Voilà, j’ai été un peu long… Bon ! Prends cette feuille, tu devras t'entrainer à malaxer ton chakra, tu le concentrera dans la feuille. Ok ? Si le papier se froisse, c’ est Raiton, s'il se coupe en deux, c'est Futon, s'il brûle, c'est Katon, s'il devient humide, c'est Suiton, et s'il tombe en poussière, c'est Doton.

Riku attrapa le papier, il se doutait que après nombre d'essais le papier tomberait en poussière.

[Riku] - Imaginons qu'il tombe en poussière ?

[Chuunin] – Dans ce cas je comprendrai mieux… tu vois les éléments se suivent ainsi : Doton>Suiton>Katon>Futon>Raiton et on reprend. Le Katon et le futon sont assez éloigné du doton, c’est pourquoi tu aurais du mal. Mais avec de l’entraînement tu peux quand même réussir…je crois… Bon désolé mais je dois vraiment y aller maintenant, entraîne toi bien.

Le chuunin disparut et Riku se dirigea vers la sortie, traînant les pieds.
*C’est de la merde le Katon, je vais aller m’entraîner moi, mais pas à ce que tu crois…* Ses pensées se tournèrent vers Goroshi et ce qu’il lui avait montré en cette nuit d’orage. Il se dirigea vers son aire d’entraînement.


Dernière édition par Yumemi Riku le Lun 21 Avr - 17:58, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Lun 21 Avr - 17:51

Riku : +16XP RP-Etudes

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Sam 26 Avr - 15:41

[ viens de court ouvert à tous]

Comme à son habitude depuis quelques temps, Shinji courrait… Cette fois il était dans les couloirs de l’académie, venant juste de quitter son équipe à la recherche d’un professeur qui pourrait lui enseigner la technique à laquelle il songeait depuis son dernier entraînement au lancé de shuriken dans la foret : l’averse mortelle… Il avait bien réfléchit et cette technique lui paraissait la plus appropriée pour le moment, d’après ce que leur avait dit Tainoka sensei, Shinji serait en soutien dans la formation de l’équipe et donc il lui fallait une attaque puissante à distance, et sachant bien qu’il ne maîtriserait pas le Katon en trois jours il repoussa une nouvelle fois cette technique qui pourtant lui était la plus chère… En plus Shinji se débrouillait plutôt bien avec les armes…

[Shinji] * Donc pour toutes ses raisons, faut que j’trouve un prof pas trop maladroit avec un shuriken, j’devrais bien pouvoir trouver ça…*

Malheureusement pour lui, aujourd’hui les professeurs de l’académie ne semblait pas vraiment courir l’académie… Et plus les minutes passaient plus la phrase de son chef d’équipe lui résonnait dans la tête :

[Syo]- Nous partons en mission dans trois jours. Préparez vous correctement."

Mine de rien Shinji avait quand même une petite pression ; qu’il s’infligeait d’ailleur lui meme pour la majeur partie ; il devrait s’entraîner, passer à l’armurerie, rentrer chez lui aussi… rien que le fait de dire à sa mère qu’il allait partir en mission lui faisait plus peur que la mission elle même…le temps lui était compté, quand il tomba enfin sur un professeur, mais pas forcément celui sur lequel l’étudiant rêvait de tomber… pas exactement une Tsubaki sensei…
L’homme se tenait dans une air d’entraînement debout tout seul, une clope au bec et un oiseau qui lui tournait autour…

[Shinji] * Glap… Bon aller, j’ai pas l’choix… De toute façon il y a que lui, et j’ai pas de temps à perdre… c’est exactement ce qu’il risque de me dire…*

Daiki Senjago… Rien que de penser à lui, donnait des nausées à Shinji, mais ce mec aussi cinglé soit il était surtout sacrément puissant… Et le tout nouveau genin n’avait aucun doute sur le fait que Daiki saurait lui apprendre la technique… Il s’approcha lentement du professeur en essayant de trouver la meilleure façon de l’aborder… Il savait bien que de toute façon Daiki serait ennuyer de le voir, comme il l’était dés que quelqu’un venait le voir… La seule manière de ne pas trop se faire engueuler était d’aller directement au but sans aucunes fioritures… Shinji s’engagea mais a peine avait il ouvert la bouche que Senjago sensei le coupa net dans son élan:

[Daiki] – Pff, t’es encore un de ses mome qui veut que j’lui apprenne à faire mumuse avec le feu… de toute façon ça sert a à rien ils sont tous aussi à chier les uns que les autres… Pour apprendre le katon, tu fais comme les autres et tu va en cours à l’amphi de ninjutsu… Maintenant dégage je sens que je vais pas pouvoir résister plus longtemps de t’exploser la tête…

Shinji était comme paralysé par la peur que lui inspiré Daiki sensei, et meme s’il savait que le professeur n’irait jamais jusqu’au bout de ses menaces, il pouvait très bien s’en rapprocher… Mais Shinji avait encore une carte à jouer après cette première prise de contact, le terrible enseignant n’avait toujours pas poser son regard sur Shinji comme pour faire fuir l’intrus… Shinji se lança finalement :

[Shinji] – Ca tombe bien ! Parce que je ne suis pas venu vous voir pour le katon…

[Daiki] – Ah ouai ? Ca change rien… J’ai pas que ça à foutre…

Les positions n’avaient pas changés, quoique Shinji crut voir un sourcil de Daiki se bougeait comme s’il avait ressentit un petit etonnement… Le nouveau genin n’allait pas encore lacher l’affaire :

[Shinji]- J’ai besoin de vous Daiki sensei… Je dois partir en mission avec mon équipe dans trois jours et j’aimerais que vous m’appreniez la technique de l’averse mortelle… Je dois absolument connaître un jutsu offensif avant de partir et je tenais absolument à ce que ça soit vous qui me l’enseignait…

Un peu de flaterie ne pourrait pas faire de mal, surtout avec un personnage comme Daiki, imbu de lui meme et sûrement satisfait que quelqu’un s’abaisse pour lui demander quelque chose…

[Daiki] – Pfff, t’es dans une équipe toi? Hmm ok, mais t’as pas interet à ouvrir la bouche sinon j’me casse… et j’le refrais pas cinquante fois !

Shinji se pliant à la consigne de se taire fit un hochement de tete vigoureux pour dire qu’il obéirait au professeur . C’était parfait pour Shinji, il pourrait bientôt se rendre dans la foret pour travailler la technique…mais d’abord fallait il la comprendre, et ça , ce n’était pas encore gagné…

[Daiki] – File moi un shuriken, et gare à toi si t’en a pas…

Le genin sortit immédiatement le projectile de sa sacoche et le tendit à Daiki…

[Daiki] – Si tu pars en mission, j’te conseille d’en prendre un peu plus surtout si l’averse mortelle est ta seule vraie arme offensive… Hé hé encore un qui va se faire découper en rondelles dés qu’il va sortir du village…

Etre plus désagréable aurait été un exploit mais Shinji essayait d’écouter uniquement ce qui lui paraissait le plus utile… Car effectivement le nombre de shuriken que possédait Shinji était assez faible…mais malheureusement le nombre de rios qu’il y avait dans ses poches aussi.

[Daiki] – Bon, pour faire l’averse mortelle, le principe c’est de lancer un shuriken : grand, petit, fuma…on s’en fout… par contre ça marche pas avec les kunai, je sais pas vraiment pourquoi mais c’est comme ça… ensuite tu le clone et c’est tout…

Vu comme ça , c’était plutot simple mais Shinji était quasiment sur qu’il devait manquer les trois quart de ce qu’un autre professeur aurrait dit :

[Shinji] * J’vois pas vraiment ce qu’il fout à l’académie ce mec, il aime ni ses élèves ni son boulot, moi j’dis qu’il faut mieux le mettre sur un champs de bataille ce mec…*

Puis Daiki lança l’un des shuriken vers un arbre situé à une vingtaine de mètres de lui… puis il plaça deux doigts devant son visage et sembla concentrer son chakra, deux clone du shuriken apparurent et prirent la meme direction que le premier en s’alignant parfaitement dans l’arbre qui était visé…

[Shinji] * Ah ça c’est exactement ce que je veux faire…*

[Daiki] – A ton niveau tu ne peux créer qu’un clone, alors reve pas trop… et si tu connais pas bushin c’est pas grave, la phase de clonage est la plus simple, cette technique peut paraitre simple mais elle demande une grande dextérité de la part du lanceur, le plus difficile c’est de maintenir la trajectoire initial en parvenant à garder l’équilibre et à ne pas perturber le premier shuriken… Bon voilà, j’me casse tu sais tout maintenant… pas que ça à foutre moi…

[Shinji] – Quoi !? C’est tout vous regardait pas si j’y arrive ? Vous m’aidez pas !?

Daiki se retourna d’un coup sec et rapprocha son visage de celui du genin, jusqu'à ce que celui ci ressente au maximum toute la folie et la haine qui habitaient son regard…

[Daiki] – T’as un problème ?

[Shinji] – Heu moi ? non… vous avez raison j’vais me débrouiller tout seul, merci de m’avoir montrer la technique Daiki sensei…

Le juunin partit laissant Shinji seul en se disant que la mort n’avait jamais été aussi proche de lui…Mais pas de temps à revasser, il connaissait à présent les caractéristiques principale de l’attaque et avait compris l’essentiel de la technique… De toute façon il était un ninja à présent, il devait etre capable de s’entrainer à un jutsu juste avec le minimum d’enseignement reçut.

[Shinji] * Je dois d’abord donner un équilibre parfait a mon shuriken, puis je dois concentrer mon chakra sur le clonage pour créer une réplique parfaite de l’arme qui pourra faire autant de dommage que l’arme d’origine… bon c’est partit*

Shinji se calma du mieux qu’il pu, la concentration etait la qualité principale à avoir pour bien maitriser le combat avec arme, il saisit un shuriken et tnd son bras qu’il relanche dans un geste fluide et ample, le projectile s’élança très rapidement vers sa cible… puis Shinji se concentra, regardant intensivement le shuriken pour le cloner, il fit les memes gestes que Daiki et concentra son chakra sur le clonage…
Mais les gestes étaient le seul point commun entre ce lancé et celui de l’enseignant… rien n’apparut et le seul effet qui en découla fut le brusque changement de trajectoire du shuriken…

[Shinji] * Heu… j’comprend pourquoi il disait que le plus dire était le lancé du shuriken….arrrrg il faut que j’y arrive…*

Il empoigna le dernier shuriken qui restait dans sa sacoche, arma son bras et resta immobile quelques secondes, se concentrant parfaitement :

[Shinji] * Pour garantir la stabilité, je dois privilégier la légereté du lancé à sa puissance, ce sera plus facile pour faire le clonage…*

Le shuriken s’élança vers l’arbre dans la meme trajectoire que le précédent mais beaucoup moins rapidement, a nouveau Shinji concentra son chakra et lança le clonage… le shuriken vacilla mais un clone apparut à ses cotés mais sans aucune stabilité pour celui ci qui passa loin de la cible, le premier ne fit lui qu’errafler l’arbre…

[Shinji] *C’est beaucoup mieux, j’crois que j’ai compris le truc, bon j’vais aller m’entrainer dans la foret, ici ça va commencer à grouiller de monde…*

Shinji alla récupérer ses shuriken et une nouvelle partit en courrant vers son terrains d’entraînement privé…

[ Va à entrainement Shinji]

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   Sam 3 Mai - 22:53

Encore une journée qui s’annonçait intéressante, ce matin en arrivant à l’académie Riku avait regardé le tableau comme à chaque fois et avait trouvé du premier coup d’œil le cours qu’il suivrait. Tsubaki Hasuno, rien que son nom lui avait donné envie de suivre son cours. Ayant de très bons souvenirs de son cours avec elle, Riku n’avait pas hésité une seconde.

Cette fois le cours porterait sur la protection du chakra. *Protéger de quoi ? Comme si on pouvait nous le voler…* pensa Riku pas encore conscient qu’il pouvait perdre cette précieuse énergie durant un combat. Il se dirigea alors joyeusement vers l’amphi de ninjutsu, où l’attendait le cours et la prof. Il avait beau réfléchir, il ne voyait vraiment pas de quelle manière on pouvait extraire le chakra, la médecine, une capacité spéciale… cela l’intriguait et l’effrayait aussi.

Cela faisait un bon nombre de fois maintenant que Riku passait cette porte, celle de l’amphi de ninjutsu. C’est presque inconsciemment qu’il suivait ces cours, il n’était pas comme ceux qui avaient décidé qu’ils se spécialiseraient dans le ninjutsu, pour lui cela était naturel. Il marcha jusqu'à sa place habituelle, près de la fenêtre dans le fond mais pas au dernier rang.

Tsubaki arriva, elle semblait en grande forme, toujours aussi charmante. Les yeux des garçons étaient rivés sur sa plastique, quelques filles la regardaient jalousement. Riku une fois son regard décroché, Riku remarqua que l’amphi était moins remplis que d’habitude.

*Tout ceux ici sont spécialisés dans le ninjutsu élémentaire, en plus y’a une sélection naturelle pasque ceux qui avaient du mal aux autre cours de ninjustu sont pas là… enfin mon Katon était pas super mais bon…*

Tsubaki ramena le calme dans l’amphi et marqua le titre de la technique au tableau, puis lorsqu’elle se retourna elle posa une première question.

[Tsubaki] – Qui peut me dire comment on peut faire perdre du chakra à un ninja ?
Des murmures se répandirent dans les rangs puis un garçon leva la main doucement.

[Etudiant] – Euh… avec une autre technique de ninjutsu pour ceux qui ont un niveau plus avancé madame…

Le visage de Tsubaki-sensei changea du tout au tout, il n’avait plus rien de charmeur mais ses yeux semblaient piéger l’étudiant qui ne s’était pas rendu compte de sa faute.

[Tsubaki] – Comme tu m’as donné une bonne réponse, je ne te punirais pas mais…ne…m’appelle…plus…jamais…Madame ! Compris ? Bon quelqu’un d’autre à une idée ? Non personne ?

Bien que la prof ait repris son petit air coquin et gentil, personne n’osait donner de réponse. Tsubaki appela alors quelqu’un qui sortit d’un coin d’ombre, un style discret et sombre, le pas lent. Il avait son bandeau de Konoha accroché sur son manteau, et on ne sentait pas son aura puissante mais on voyait qu’il était serein et ne craignait rien. Il portait les lunettes noires symbole de son clan. La prof attendit qu’il arrive à côté d’elle et écrivit un nom au tableau. Aburame. Puis elle se retourna vers les étudiants, quelque chose semblait aller de travers et contrairement à l’attente de tous elle s’adressa au nouveau venu.

[Tsubaki] – Myojô, ce n’est pas le moment de jouer, de plus vous savez que vous perdez votre temps. S’il vous plait laissez moi faire mon cours comme convenu. Elle se tourna vers les étudiants.

Dans l’amphi de nouveaux murmures s’élevèrent, des rumeurs sur le clan, des peurs cachées tant de choses circulaient mais Riku gardait les yeux rivés sur l’homme. *Qual étrange faculté, c’est donc comme ça que l’on peut perdre son chakra, ainsi qu’avec des ninjutsus spéciaux.* Riku réfléchissait au comment de la technique. Il se demandait quel était la caractéristique principale pour la réussite, cette fois ci il ne ferait pas piètre figure devant les autre comme pour le Katon.

[Tsubaki] – Bon voilà avant de commencer j’ai une autre question, qui peut me dire comment on peut protéger son chakra ?

Les étudiants se regardèrent certains se frottaient la tête ne sachant vraiment pas quoi répondre, Riku regarda autour de lui et leva la main.

[Riku] – En maîtrisant son flux intérieur…

Tsubaki-sensei sourit comme à son habitude charmeuse et envoûtante, elle acquiesça d’un signe de tête et enchaîna. Elle expliquait qu’en effet c’était un autre degré de maîtrise du chakra, que tout ceux qui désiraient devenir spécialistes du ninjutsu élémentaire devaient maîtriser cette technique. Le chakra étant l’arme de base de cette spécialisation, il était plus que vital de le protéger et de ne pas le gaspiller. Après avoir proposé une série d’exercices de maîtrise du chakra, les étudiants marchaient au plafond, faisaient tourner leur stylo dans la main…elle proposa de passer à la pratique. Riku avait noté le changement d’attitude chez le membre de la lignée Aburame, il semblait se contrôler comme un gourmand devant une friandise.

[Tsubaki] – Bon maintenant nous allons commencer la première partie de l’entraînement, tous mettez vous en ligne et passez devant Myojô. Si vous réussissez à garder votre chakra vous viendrez me rejoindre dans la pièce à côté où se déroulera la seconde partie. Myojô ne les épargnes pas, s’ils veulent devenirs forts ils doivent se donner à fond.

L’homme hocha de la tête et s’avança, face à la ligne d’étudiants. Des insectes sortirent de ses vêtements, Riku se demanda où ils se logeaient. *Ils ne vivent quand même pas ‘dans’ lui ?* Riku prit place au milieux de la file.
Tous regardaient avec appréhension le premier de la file, il s’approcha du chuunin et se concentra, des insectes se ruèrent sur lui et après un instant il posa un genou au sol, les insectes se retirèrent et le garçon mit une main au sol tout en soufflant comme un bœuf.

Tsubaki adossée à la porte de la deuxième pièce lui cria de retourner à la queue. Le second s’avança et finit aussi à moitié allongé, les étudiants défilaient une fille partit de la salle en courant lorsque les insectes s’approchèrent, un garçon tomba inconscient, Tsubaki expliqua qu’il ne maîtrisait pas du tout son chakra et qu’il en avait été vidé. Myojô, ses insectes surtout, semblait apprécier le cours, un petit sourire sur son visage. Enfin une fille réussit à tenir tête aux insectes et se dirigea vers une Tsubaki contente, deux garçons aussi réussirent bien qu’un peu moins brillamment.
Puis arriva le tour de Riku, il se concentra de toutes ses forces, les insectes le déconcentraient mais il voulait réussir à tout prix. Il sentait l’énergie s’en aller et lorsque le petit sourire de Myojô apparut et Riku réussit à se concentrer. Avant de perdre trop de chakra, il avait réussi à maîtriser son flux intérieur, il sentait son énergie dans tout son corps et appliquait un contrôle total empêchant les insectes de dévorer l’essence de son art.

Les insectes se retirèrent et Riku rejoint Tsubaki et les autres. Une fois que la file entière fut passée, ceux qui avaient réussi suivirent Tsubaki dans la salle annexe tandis que les autres retentaient leur chance.

[Tsubaki] – Bon vous êtes les plus brillants, mais… ici ce sera plus difficile. Je vais utiliser le siphon de chakra dans mes jutsus, et vous devrez protéger votre chakra. Contrairement aux insectes qui étaient gentils avec vous, mes attaques seront dangereuses mais si vous voulez progresser il faut prendre des risques non ?

Son fameux sourire vint contraster le ton lourd du début de phrase. Ils n’étaient que huit à avoir réussi du premier coup et maintenant ils devraient faire preuve de plus de prudence et de concentration.

Tsubaki les aligna de sorte à ce qu’ils forment un demi cercle devant elle, elle expliqua une fois encore qu’elle allait lancer un jutsu d’attaque d’un faible niveau mais dangereux quand même, ils devraient être vigilant, esquiver au mieux et surtout garder leur chakra.

La prof se mit en place, les étudiants aussi, elle lança soudain deux Katon, un sur chacun des garçons des bouts. Le premier sauta sur le côté et finit assez fatigué, le second se roulait au sol pour éteindre les flammes avant de finir épuisé. Tsubaki leur dit d’aller se reposer car ils avaient perdu beaucoup de chakra à cause des insectes et qu’ils risquaient de se blesser s’ils continuaient l’entraînement. Le premier accepta en rechignant un peu et le second ne se fit pas prier plus pour rejoindre l’infirmerie.

Ils n’étaient plus que six, trois garçons et trois filles, Tsubaki leur proposa un petit challenge par équipe à chaque attaque elle viserai un garçon et une fille au hasard, ceux qui résisteraient le mieux gagneraient. Les équipes se regardèrent avec sous entendus, ils défendraient leur honneur respectif et feraient tout pour gagner.

[Tsubaki] – Prêt ! Go !

Elle tournoya sur elle-même en effectuant les signes et lança un premier Katon sur une fille et le second sur un garçon. Riku tout muscles tendus prêt à réagir regarda le résultat. Le garçon s’était protégé avec son bras, il ne semblait pas trop craindre le feu mais il avait mal contrôlé son flux de chakra et était épuisé. La demoiselle quand à elle avait très bien protégé son chakra mais elle avait subi pas mal de dégats. Tsubaki annonça que le garçon était éliminé, il se retira boudeur. Les filles souriaient voyant ici une revanche à prendre sur les chouchous de la prof : les garçons.

Riku regarda son camarade et se concentra, Tsubaki se remit en place et recommença à tourner. Le premier Katon se dirigea vers Riku qui permuta avec une chaise proche, il réussit à préserver tout le chakra non utilisé pour la permutation. Le second Katon mit une fille au sol. Bilan, il restait deux filles et deux garçons avec un de chaque camp déjà passé. Tsubaki amena la fille sur le côté avant de reprendre sa place.

Au tour suivant le garçon et la fille furent éliminés. Seule la fille, la première à avoir tenu tête aux insectes resta aux côtés de Riku. Tsubaki les regarda.

[Tsubaki] – La grande finale alors ? Au fait toi, tu as encore abîmé une chaise tu ne les aimes pas ?…

Elle finit dans un sourire taquin qui faisait chavirer Riku. *Comment veut elle que je me concentre si elle me sourit comme ça…* Un étudiant entra, il avait réussi à tenir face aux insectes, mais Tsubaki lui dit qu’il était trop fatigué pour la seconde partie. Il s’assit donc avec les autres encore présent pour voir le dénouement du duel garçon/fille.

Tsubaki lança alors un Katon sur la fille, qui s’effondra épuisée malgré une très belle permutation, tous les yeux braqués sur lui Riku était concentré à fond, il ne lui restait plus beaucoup de chakra mais il comptait bien le garder, il esquiva le Katon de Tsubaki-sensei. Son bras fut touché mais il avait réussi à garder son chakra.

Les garçons se levèrent et vinrent le féliciter, ils avaient gagné un magnifique sourire de la prof. Tous ceux présent dans la pièce retournèrent dans l’amphi, mais juste avant qu’ils passent la porte Tsubaki leur dit qu’ils pouvaient venir suivre le cours sur le siphon de chakra qui aurait bientôt lieu. Ils pourraient ainsi s’entraîner ensemble certains cherchant à vider le chakra, les autres à le protéger.

De retour dans l’amphi, il virent le carnage, tous les étudiants, du moins ceux qui restaient, étaient en train de dormir un peu partout. Myojô était debout satisfait et s’approcha de Tsubaki.

[Myojô] – J’y vais, le cours est fini non ?

[Tsubaki] – Vous n’y êtes pas allé doucement, après une bonne nuit ils seront remis mais quand même. De nouveau quelque chose changea dans son regard. Je vous ai dit de cesser ce jeu, vous ne parviendrez pas à me prendre mon chakra…
[Myojô] – En effet vous avez une maîtrise exceptionnelle…à la prochaine.

Le chuunin de la lignée Aburame partit, la prof se détendit un peu.

[Tsubaki] – Ils sont très gentils et aussi très étranges…mais d’une grande aide. Bon les enfants allez-y, dès qu’ils auront récupéré ils pourront rentrer. A bientôt alors pour continuer votre spécialisation en ninjutsu élémentaire.

Sur un dernier sourire de Tsubaki-sensei Riku quitta l’amphi pour rentrer dans son appartement.

*La prochaine fois ce sera siphon de chakra alors… j’aurais quand même besoin de m’entraîner à le protéger.*


Dernière édition par Yumemi Riku le Mer 14 Mai - 16:30, édité 1 fois
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amphithéâtre Ninjutsu   

Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Amphithéâtre Ninjutsu
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Amphithéâtre Médecine
» Mudras pour Ninjutsu, Genjutsu et Kekkai Genkai
» Amphi de Ninjutsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-