Partagez | 
 

 Les Portes de Konoha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Les Portes de Konoha   Dim 16 Mar - 12:59

Rappel du premier message :





Les portes sont un passage obligé pour tout voyageur ou étranger souhaitant entrer dans le village de la feuille. Les gardes qui y sont postés ont été les témoins des allers et venus de milliers de personnes. Parmi elles, quelques jeunes, aujourd'hui Shinobis, sont devenus les protecteurs de l'esprit du feu.

Au contraire toute personne voulant quitter Konoha devra passer par ici car c'est le seul accès. En cas de conflits ces portes seront notre première défense et un point d'appui qu'il faudra défendre à tout prix.


Dernière édition par Yosuke le Ven 4 Avr - 11:20, édité 3 fois

AuteurMessage
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 11 Avr - 23:08

Le chef se prît un coup en pleine mâchoire. Ce coup amplifia par le chakra ne faisait pas dans la dentelle. Il était un peu sonné.

[Chef de bande] " Des coups j'en ai déjà pris. Ce n'est pas les tiens qui vont m'amener en prison ! Essaie toujours de me refrapper et tu veras."


Il se mit sur ses gardes. Il savait pertinemment que le genin n'en resterait pas là. Mais lui il n'attendait qu'une seule chose et cela arriverait bientôt.

[Action 1 : Le chef esquive, mais Naoki frappe le premier. -6hp
Les deux autres policiers encerclent le genin ]

[Policier1] " Tu es fais comme un rat gamin ! Tu vas morfler. "

[Chef de bande] " C'est à nous de nous amuser maintenant. "

[Policier2] " Pas de témoin. "

Les policiers sortirent leurs matraques et...

[Action2 : Naoki attaque, mais le chef ne subit aucun dommage.
Le chef et les deux policiers attaquent Naoki qui essaie d'esquiver. Il réussit car il ne subit aucun dégât non plus. ]

La bataille de l'esquive continue...

[Bilan : Chef de bande -6hp. Tout le monde est au corps à corps. ]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 11 Avr - 23:39

Son premier coup avait eu un peu d’effet mais le suivant aucun. Heureusement pour lui, sa défense avait été imparable. Naoki était bien conscient qu’il lui manquait de la force pour vaincre trois adversaires à la fois.

[Naoki] « Il me semble que ce combat va durer longtemps. On verra bien lequel tiendra le plus longtemps debout. »

Il ne lui restait plus qu’a gagner du temps, adopter une attitude défensive et espérer voir arriver du renfort. Cependant, qui savait qu’un Genin affrontait trois voleurs en plein milieu de la forêt externe de Konoha. Mis à part Nana qui s’occupait de Séraphine et Oni qui avait été arrêté à cause d’un malheureux malentendu, il n’y avait personne capable de l’aider. Un miracle ferait peut-être venir Botan-sensei qui savait que le jeune garçon était en mission mais ignorait tout du reste. De plus, quel déshonneur si son sensei venait à le découvrir dans cette situation coincée et périlleuse.

[Naoki] « N’empêches qu’à trois contre un pré-ado, il ne faut pas avoir une haute estime de soi. »

La provocation, il ne lui restait plus que cette arme la. Il sentait si peu de chakra en lui qu’il se demandait comment il tenait encore debout. La fouille approfondie de Konoha avait déjà utilisée toutes ses ressources. Il fallait bien l’avouer, ce combat était de trop, s’il avait été en pleine forme peut-être qu’il aurait put les battre mais à cette heure-ci de la journée, il était totalement démuni. Ce combat allait durer une éternité, comme le jour et la nuit qui n’arrêtent jamais de se battre. Il lui fallait être plus fort que son adversaire mais il était complètement désarmer.

[Naoki] *Mais oui, c’est ça ! Il me faut une arme !*

Il se retourna pour faire face au policier discret et le frappa dans le bras qui tenait sa matraque. Non seulement, il avait pour objectif de commencer par maîtriser les deux sous-fifres qui était peut-être plus faible, mais en plus, il avait le désir caché de se saisir de cette matraque, l’arme qui lui donnerai peut-être le petit plus dont il manquait justement.

Une lumière d’espoir jaillit à nouveau dans l’esprit de Naoki. Il tenta de mettre autant de force que possible dans ce coup de poing décisif. Puis, sans vraiment réfléchir, d’un geste rapide comme l’éclair, il essaya de se saisir de la matraque en profitant de la supposée faiblesse qu’il avait lui-même crée dans le bras de son adversaire.

[Action 1 : frappe le policier2]
[Action 2 : prend la matraque]
[action mise en réserve : esquive]
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 11 Avr - 23:50

[Chef de bande] " Il suffirait de m'oublier et tu pourrais rentrer chez toi minus."

Le mouvement du gamin le surprit, il n'était plus la cible de son ennemi et il lui faisait dos. C'était parfait, sans un bruit il décida de retenter sa chance. Le bonheur de l'un fait ici le malheur de l'autre. Naoki l'avait frappé méchamment dans son bras droit, immobilisant son arme. Mais il lui restait des jambes pour se défendre.

[Action 1 : Naoki attaque policier2 qui perd 2hp.
Le chef de bande s'enfuit.
Les deux policiers contre attaquent mais ils n'arrivent même pas à le toucher. ]

[Policier2] " Pas touche, c'est à moi ! Je vais pouvoir t'arrêter pour vol mon garçon."

Il se vengea en essayant de lui donner un coup de poing. Sans surprise il ne le toucha pas mais son collègue ne brassa pas que du vent.

[Policier1] " Ta défense a ses limites on dirait. "

Leurs sourires sadiques étaient à glacer le sang.

[Action 2 : Naoki obtient une matraque (attaque 5)
Le chef de bande continue de s'enfuir.
Les deux policiers attaquent Naoki qui subit 1 dommage.]

[Bilan : Naoki -1hp +1 matraque
Policier2 -2hp.
Le chef de bande se trouve à deux distances. Naoki et les deux policiers sont au corps à corps.]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 12 Avr - 0:04

[Naoki] *Et merde, l’autre s’est encore barré !*

Naoki se lança à nouveau à sa poursuite, espérant qu’il ne se ferait pas semer ou que son adversaire trouve une bonne planque dans la forêt sombre. Alors qu’il courait, il estima la puissance de sa nouvelle arme, il avait du sacrifier sa défense pour s’en saisir mais il ne le regrettait pas. Celle-ci lui permettrait de frapper plus fort sur le chef de la bande.

Il était assez fier de son coup, mais il espérait vraiment qu’il pourrait s’en servir pour donner quelque coup au dernier complice qu’il devait ramener. Les deux policiers corrompus se retrouveraient très vite distancés par la vitesse de déplacement d’un ninja et ça n’était pas plus mal. Il aurait plus de temps pour mettre fin à cette course poursuite.

[Actions : rattrape le chef de la bande]
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 12 Avr - 0:37

[Chef de bande] * Merde loupé *

Il commençait à s'essoufler. C'est qu'un ninja de Konoha c'est une espèce coriace, pire qu'une sangsue peut-être.

[Chef de bande] " Courez plus vite ! "

Les deux policiers se regardèrent, ils continuaient de courir mais quelque chose n'allait pas.

[Policier2] " Désolé on a réfléchi"

[Policier1] " On se disperse il ne pourra pas nous attraper tous les trois. "


Le chef jeta un œil en arrière, mais Naoki était de plus en plus près à chaque seconde qui s'écoulait.

[Chef de bande] " Si vous me lâchez, je ne vous paierai pas."

[Policier2] " Et si on se fait attraper, on va en prison. Désolé. Dispersion."


Le chef serra les dents de rage. Il se retrouvait maintenant tout seul face à cette demi-portion. A moins que les livres soient ailleurs et que Naoki change de cible...

[Bilan : Naoki se trouve à une distance de chaque opposant. Chacun d'entre eux se dirigent dans une direction différente. Il doit donc choisir une cible en abandonnant toutes les autres. ]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 12 Avr - 12:15

La cohésion de ces adversaires venait de s’effondrer, ce qui tournait la situation à son avantage. Maintenant, qu’il était armé et qu’il n’était plus désavantagé par le nombre, il était persuadé de pouvoir terminer sa mission avec la capture du chef des voleurs. Certes, il fallait laisser s’enfuir les sous-fifres mais ce n’était pas eux les plus importants. Le Genin avait pour objectif de capturer le troisième voleur et il n’hésita pas une seule seconde à se lancer à sa poursuite.

Il courut dans sa direction pour le rattraper. Sa vitesse était supérieure aux brigands et il n’avait aucun problème pour le rattraper.

[Actions : rattraper le chef de la bande]
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 12 Avr - 12:26

[Chef de bande] " Bande d'abrutis ! "

Il commençait à avoir peur, très peur. Il faisait noir, le village n'était plus visible, ses sbires s'étaient enfuis et un ninja allait se jeter sur lui. Ses autres complices n'étaient toujours pas là non plus... Peut-être allaient-ils tombé sur un ninja vagabond qui n'avait pas encore assouvi sa soif de sang...

Il s'arrêta de courir, main sur le coeur. A quoi bon continuer ? S'il arrivait à s'enfuir maintenant, il n'était même pas certain de pouvoir se débrouiller seul. Où allait ? Quoi faire ? Il n'y avait pas encore réfléchi. Il avait espéré pouvoir rester à Konoha, ne pas se faire prendre, revenir dans quelques semaines peut-être. Mais maintenant c'était l'exil forcé ou la prison...

Il réfléchissait, mais Naoki lui fonçait.

[Chef de bande] " On est loin du village là. Tes supérieurs ne vont pas croire que tu as déserté ? "

[Bilan : situation de corps à corps ]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 12 Avr - 12:44

[Chef de bande] " On est loin du village là. Tes supérieurs ne vont pas croire que tu as déserté ? "

La remarque fit sourire le jeune garçon. Son adversaire était prêt à tout pour le faire renoncer et c’est ça qui lui donnait encore plus de motivation. Non pas qu’il jubilait de la détresse de son adversaire mais il était fier d’être capable d’effrayer un adulte, d’être prit au sérieux.

[Naoki] « Sans doute le croiraient-ils si je n’étais pas en mission. Mais que crois tu qu’ils penseraient de moi si j’abandonnais ma mission simplement parce qu’il faut sortir du village ? Mon unique objectif et de réussir la mission qu’on m’a confié et pour cela je dois te ramener. »

Le garçon voyait bien que le voleur était épuisé de courir, il avait sa main sur le cœur comme s’il avait des difficultés cardiaque mais c’était certain que son cœur devait battre à tout rompre.

[Naoki] « Inutile de continuer à résister, tu n’as plus aucune chance. Tes deux amis se sont enfuis et tu n’as pas la force de me semer. Terminons ce combat s’il n’y a pas d’autre solution pour que je te ramène au village. »

Naoki se mit en position d’attaque, prêt à riposter à la moindre tentative de rébellion.

[Action 1 et 2 : coup de matraque]
[action mise en réserve : esquive]

[Arrow Poste de police]


Dernière édition par Naoki le Sam 12 Avr - 19:15, édité 1 fois
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 12 Avr - 13:05

[Chef de bande] " Arrête ! "

Il respirait fort, et dans un dégoût maladif, il s'agenouilla au sol. Il n'y avait plus rien à faire, plus rien... du tout.

Cette forêt lui foutait les jetons de plus en plus, en se rendant au moins le gamin le protégera des bêtes. Puis s'il pouvait éviter de se prendre des coups de matraque.

Heureusement ce n'était pas un de ces ninjas belliqueux, avide de donner des coups ou de faire souffrir les voleurs, "parce qu'ils le méritent". Il arrêta son geste et savoura sa victoire en silence.

Il se releva doucement.

[Chef de bande] " Merci petit..." Naoki l'invita à passer devant, il avança, prenant le temps de respirer. " Tu sais si tu changes d'avis je peux toujours te donner de l'argent et... "

La route fut bien plus longue qu'à l'aller, ils choisirent une vitesse croisière plutôt que concorde. ils arrivent donc assez tard à l'entrée, mais le bandeau du genin aida pour entrer en ville.

Il avait beau eu essayer de le convaincre tout le long du chemin, sur ses futurs perspectives de carrière au sein d'une activité lucrative, il était maintenant trop tard.

[Chef de bande] " A moi la prison alors... Je sortirai bien un jour."

Deux femmes les rejoignirent bientôt pour féliciter le gamin. L'une d'elle lui disait bien quelque chose...

[Combat mortel remporté. Félicitation.]

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Lun 14 Avr - 15:24

Naoki: +26 XP RP Combat Mortel Remporté
Yosuke: +84 XP RP Arbitrage - RP
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 13 Juin - 18:40

[Venant des ruelles]

Il arriva pressé aux portes. Du monde il y en avait, mais du monde avec des poils des moustaches et de l’ADN de félin, c’était un peu trop précis pour être possible. Sur son élan, il préféra d’abord s’assurer que ce maudit animal n’ait pas quitté la ville. Sans pour autant prendre de
l’altitude, il choisit de demander aux gardes en factions ici. Certes moyen plus rapide mais il avait déjà débitté sa question avant de se rendre compte qu’il pouvait paraître stupide.

Fort heureusement, ce n’était pas Oroken qui était de garde aujourd’hui.

[Ninja 1] « Lâche nous un peu. On a déjà trop de boulot pour surveiller les humains, alors les canidés. »

[Yosuke] « Des chats. »

[Ninja 1] « Oui c’est pareil. Il manquerait plus qu’on ait à compter le nombre d’oiseaux qui traversent la porte aussi. »

Si le poste de chuunin nous transformer en un invertébré comme lui, Yosuke préférait redevenir genin. Mais le deuxième ninja avait l’air plus sympathique.

[Ninja 2] « J’en ai vu des chats moi. Il y a même pas dix minutes en fait. »

Yosuke jura en silence, il pourrait peut-être avoir une piste tout compte fait. Un chat, juste un chat… Il avait beau être fatigué, si ça pouvait aider Naoki, il l’attrapera.

[Ninja 1] « Mais pourquoi tu t’embettes avec ça ? Puis tu as pas autres choses à faire que de regarder les chats ? »

[Ninja 2] « C’est gentil un chat, puis il y en avait u qui ressemblait à mon Ako, tu sais celui qui est mort l’année passée. Qu’est-ce qu’il était gentil… »

Il ne put s’empêcher de tousser bruyamment.

[Yosuke] « Je suis en mission, je dois l’attraper au plus vite. Alors… »

[Ninja 2] « Il fallait le dire tout de suite ! J’en ai vu deux. Un mâle qui partait vers les falaises et un autre au pelage blanc vers le centre-ville, sans doute le restaurant. Puis il y avait du grabuge avec un chat dans le parc il n’y a pas cinq minutes. »

Yosuke ne put s’empêcher de regarder cet homme bizarre. Ces informations étaient à la fois floues et trop précises. Comment peut-on reconnaître le sexe d’un chat mais ne pas retenir la couleur du pelage ? Ca le dépassait. Du moins il le remercia et partit rapidement.

[Ninja 1] « Une mission comme ça, pour un chuunin ? On est vraiment en manque d’étudiants je crois bien. »

[Ninja 2] « Je t’ai raconté comment mon Ako ronronnait quand on le grattait derrière l’oreille ? Ou alors la manière de se frotter à mes jambes le matin… »

[Ninja 1] « Lâche moi avec ton chat. » * Encore deux heures garde, ça promet...*

Yosuke courrait mais il n’était pas certain de prendre la bonne décision. Les informations étaient trop floues mais plusieurs lieues étaient récurrents. Il préféra contacter Naoki. Il fît son test micro et parla.

[Yosuke] « Ici Yosuke. Je suis aux portes de Konoha et en direction du parc. D’après les deux témoignages que j’ai eu, ils se pourraient que des chats correspondants à la description de nos cibles se dirigent vers le restaurant et vers les falaises de Konoha. Si vous êtes à côté, allez y de suite s’il vous plait. Ils y étaient il y a très peu de temps. Terminé. »

Une boule se creusait dans son ventre, il n’aimait pas être dans le doute.

[ Arrow Ici]

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mar 17 Juin - 13:45

Yosuke : +7 XP RP

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 25 Juil - 17:34

CK004 : SAEZU - Team 1



Truc de ouf. Des oiseaux roses et Jinsho nu sur une plage. Beaucoup de couleurs, du fluo, des paillettes et aussi... des espèces de boîtes de conserves vides et cabossées. Des canettes ? Mais elles aussi étaient multicolores, et une canette jaune poussin, ça claque ! Il y avait aussi ce fleuve qui survolait on ne sait trop comment le paysage, et qui éclaboussait joyeusement les différents personnages de cette scène improbable. Et Ginko - elle savait que c'était elle puisque c'était à travers ses yeux que tout se passait, et qu'elle détestait incarner d'autres personnes - courait vers Jinsho, sans doute dans le but très arrêté de se rouler dans le sable avec, ou bien d'aller nager, ou bien encore d'attraper les oiseaux avec la bouche, comme la dernière fois.

Pas de doute, Ginko rêvait.

Pendant ce temps, les matinales portes de Konoha s'élevaient, gardées par deux solides Chuunin, bien à leur poste, droits comme des piquets - mais en y regardant de plus prêt, l'un des deux avait les yeux fermés, et l'autre avait des problèmes de dos depuis une semaine, il ne pouvait pratiquement plus s'asseoir.

Peu de passant, si tôt le matin, à part quelques lèves-tôt ou bien des marchands qui surveillaient leurs étals. Les fumées épaisses - mais inodorantes, par quelque miracle des frères et soeurs - de Bakuyaku assombrissait le ciel clair d'une ligne droite.

Puis il y eut une petite silhouette qui se découpait d'une ruelle dégagée. Elle marchait d'un pas vif et comme revanchard. Le sol était l'ennemi de ces pieds puissants et fermes, ainsi que l'air et plus globalement tout ce qui l'approchait à moins de deux mètres.

Saezu était arrivée. Elle se planta aux portes, renifla bruyamment, et aboya en direction du Chuunin le plus proche.

[Saezu] - Ils sont où les ninja (à supposer que ces idiots aient suffisamment de neurones de bon matin pour ne serait-ce que tourner la tête) ?

Le Chuunin la dévisagea, un sourcil levé.

[Chuunin] - Partout autour de vous ?

Oh oui... La journée promettait d'être longue pour les petits nerfs fragiles de la jeune femme.

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 25 Juil - 18:17

Le soleil se levait tranquillement sur Konoha. Ses rayons transperçaient le ciel et venaient fusionner avec la terre pour donner : la lumière. C'était cette lumière bleutée, cette lumière vive, parfois agressive, et généreuse, souvent trop qui venait traverser les rideaux de la chambre de Sabi. Les quelques millimètres de tissu qui recouvraient sa fenêtre coulissante n'avait pas suffit à arrêter l'invasion journalière de l'astre divin. Ses paupières s'ouvrirent lentement, comme forcée et le jeune homme se posa sur ses coudes. Il sentait sa couette glisser sur son corps, et bientôt une sensation de chaleur l'envahit. Dehors, la température ne cessait de monter et un ciel bleu sans fin s'étendait jusqu'aux limites de l'oeil humain.

Il huma avec amour la douce odeur du petit-déjeuner. Celle aussi de Takeshi au réveil. Il cassait son rêve... Il prépara ses affaires, rempli son sac, remis droit sa tenue, se passa de l'eau sur le visage, après une douche bien froide qui avait réveiller son corps et passant sa main dans ses cheveux, il signala d'un bref signe de la main qu'il partait, laissant le quadragénaire Uchiha dans sa glaciale et matinale froideur.

Tous deux savaient très bien pourquoi ce maint-là était si particulier. C'était, le premier. Aussi Takeshi n'avait-il pas causé de problèmes. L'attention, et la concentration de Sabi devait être à leur paroxysme. Ce qui était débile comme stratégie, connaissant Ginko... Mais soit, il parcourut les longues ruelles de Konoha dans une rapide course, ne s'usant pas pour le moment, laissant simplement ses pieds danser l'un après l'autre, se laisser convaincre qu'il y en existe un meilleur que l'autre. Ils se battront alors, et il courra sans même s'en apercevoir, ou dépenser la moindre énergie.

Les grandes portes de Konoha, limites à ne pas franchir, traçant avec droiture les frontières du village, grandissaient à vue d'oeil. Chaque seconde, elles paraissaient encore un peu plus gigantesques. Il savait que tout comme lui, Riku et Ginko seraient là, pour la même raison, pour le même but, pour un même objectif. Une voix aigu le sortit de sa torpeur habituelle. Les deux portes se dessinaient sans ratures devant lui, les deux chuunin toujours en poste. Il ralentit sa marche et s'avança progressivement vers les cris montant.

*Pour qui elle se prend celle-là ?*

Plus il s'approchait, plus il se sentait mal. Un espèce de malaise commençait à s'emparer de lui. Ce genre de personne, était ce qu'il détestait le plus au monde. Du moins le prévisageait-il. La question sinueuse et implicite qu'elle avait lancée ne lui plaisait guère et le réveillait une bonne fois pour toute, merveilleusement bien.


"Et vous êtes qui, d'abord ?"


Dernière édition par Uchiha Sabi le Sam 26 Juil - 13:31, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 25 Juil - 21:02

Riku ne pouvait pas dormir plus, même si le soleil n’était pas encore levé et ne le ferait pas avant une heure, il devait se lever. Tranquillement, car ayant largement le temps, le genin se prépara. Il noua son bandeau qui retenait ses cheveux hors de ses yeux, puis attacha fermement Sadame dans son dos.

Il prit aussi son kunaï qu’il plaça dans sa sacoche, il ne serait pas de trop durant la mission. Le soleil se faisait toujours attendre, mais Riku ne voulait pas tourner en rond dans sa chambre en attendant l’aube. Aucune angoisse, il sortit calmement dans la rue dont l’air était encore froid.

*Bon première mission vraiment importante…je vais montrer qu’on peut compter sur moi. J’espère que les autres viendrons…*

Il se dirigea alors dans l’air matinal, sautant de toits en toits tandis que les rues en bas étaient désertes. Il arriva rapidement aux portes de Konoha et aperçu les deux gardes de la ville, il allait s’approcher mais il ne voulait pas les déranger. Il partit s’asseoir sur le premier toit proche des portes, il verrait tout de là et serait tranquille en attendant.

*Bon j’espère que Ginko arrivera a l’heure, étant donné qu’elle-même n’as pas donné d’heure… elle ne pourra pas être en retard. Enfin...*

Le soleil commença à se pointer et la lumière emplit doucement la ville, les autres allaient bientôt arriver. Riku songea alors à tout ce qu’il pourrait demander à Ginko, des nouvelles techniques à apprendre et des conseils. Mais il se demanda s’ils auraient le temps au cours de la mission, peut être qu’il y aurait des combats et des dangers.

*Je me suis entraîné à fond pour ça, je devrais pouvoir m’en sortir…et les autres saurons que je couvre leurs arrières. S’il le faut je rentrerais dans le tas moi aussi.*

Le temps passa et un peu plus loin dans la rue arriva Sabi. Le genin aux cheveux blanc remarqua son homologue, équipier, rival et ami et se prépara à sauter à terre lorsque dans une autre rue il remarqua l’arrivée d’une femme. Il attendit un peu et cette femme commença à parler d’une voix forte, trop forte.

*Kuso…… ça ne peut être que notre mission, Saezu… Ginko va péter un plomb ! Elle va m’en vouloir a mort !*

Le Uchiha répondit à la femme, Riku comprit qu’il était temps d’intervenir sinon la cliente et Sabi seraient en froid tout du long de la mission. Si tant est que l’on peut apprécier une telle femme. Le genin sauta de son toit et atterrit avec une certaine classe entre les deux protagonistes, face à Saezu.

[Riku] – Bonjour Saezu, je suis Riku, voici Sabi. Nous faisons partie de l’équipe qui vous escortera. Bientôt notre chef devrait arriver, ainsi que notre dernier équipier.

Il recula de quelques pas et se tourna vers Sabi, rendant impossible à Saezu d’entendre leur conversation. Il afficha un sourire de bienvenue qui se dissipa doucement lorsqu’il entendait la cliente maugréer des paroles incompréhensibles et sans doute pas très gentilles. Il chuchota.

[Riku] – Salut Sabi-kun, elle c’est notre cliente et on va devoir se la taper jusqu’au bout donc faudrait éviter de la mettre en boule… Ginko s’en chargera surement…

À la fin de sa phrase il adopta une attitude dubitative. Il ne savait vraiment pas comment la mission aller tourner mais ils feraient tout pour la réussir.

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Ven 25 Juil - 21:50

Saezu était toute petite. Ou alors elle était trop proche du Chuunin, véritable géant porté sur deux jambes puissantes. Ce dernier dévisageait sans trop y croire la jeune femme qui lui faisait face, les bras croisés sur la poitrine. Mais à quoi cela servait de se lever si c'était pour être de si mauvaise humeur ? Autant rester coucher et attendre la mort... Ou autre chose.

Et puis vint le jeune homme. Le Chuunin grinça des dents. Le mieux à faire avec ce genre de bonne femme, c'était laisser couler. Trop réduite pour changer, et trop fière pour admettre un tort quelconque.

Saezu foudroya Sabi du regard.

[Saezu] - Je suis Saezu, péquenot. Et toi t'es quoi ? Un Uchiha en quête de son croissant ? (Retourne dans ton landau, gamin !)

Le Chuunin grimaça. Il ne pouvait pas faire grand-chose. Oh, bien sûr, il pouvait tuer Saezu d'une trentaine de manière différente, là, comme ça, sans réfléchir, mais tout de même... ça tâche.

Puis l'autre enfant, Riku. Mon dieu, mon dieu. Quelle catastrophe... ! Et le chef d'équipe qui ne se ramenait pas ! Voilà pourquoi le chef d'équipe doit toujours venir en premier. Toujours.

[Saezu] - Saezu ? On se connaît gamin ? Tu m'appelles... oh et puis laisse tomber. Appelle moi comme tu veux. Où est votre chef d'équipe ? (Encore un empoté, Konoha est prolifique en glands)

[Chuunin] - Ben, Village de la Feuille quoi... C'est logique.

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Dim 27 Juil - 13:37

Les atouts particulièrement grossiers et superbement visibles de Saezu semblaient gêner l'Uchiha. Ils n'était pas du même acabit que ceux que Tsubaki qui le mettait dans une situation d'autant si pas plus délicate. Non, c'était surtout cette richesse qu'elle exploitait et qu'elle aimait à montrer. Ce voyeurisme intensif, il le détestait plus que tout. Qu'avait-elle fait de grand dans la vie ? Avait-elle sauvé des gens ? Avait-il ouvert son coeur à l'homme ? Dans son esprit il n'y avait rien de tout cela. La simple envie de gagner de l'argent. Et de préférence d'en gagner plus que son voisin. Puis le montrer. Comme un trophée, comme une victoire. Le doux reflet de l'or et de l'argent, du métal.

Aucune valeur morale, aucune vertu à avoir la plus grande maison, le plus grand palais. Non, il n'y avait vraiment rien qui attirait le jeune Uchiha dans cette voix-là.


"Saezu ? Ca sonne faux. Moi c'est Sabi, Uchiha Sabi. Et lui le grand monsieur, avec un bon coup de pieds au cul, il peut vous fout..."

L'intervention de Riku était une nouvelle fois bien placé. Peut-être l'influente marchande n'accepterait-elle jamais tel discours, mais au moins le genin lui avait empêché de commettre l'irréparable. A la seule pensée que la jeune femme pouvait corrompre l'administration de Konoha par une bourse bien remplie l'exaspérer. Mais il ne pouvait ni ne devait rien faire. Il n'avait de droit en rien. C'était le paradoxe du petit livre du shinobi. Suivre son instinct. Respecter les ordres et la hiérarchie.

Les yeux de Sabi se posèrent sur ceux de Riku, comme un déclic. Son regard devenait presque affolé.

*Ginko ? Qu'est-ce qu'elle fout encore ?*

Son regard se calma avec la même rapidité, et Sabi respira calmement. Reprendre le contrôle de lui-même était une chose facile pour lui, habituellement, mais ce genre de situation n'était pas tout à fait ce qu'il pensait rencontrer aujourd'hui. Il pensait aux deux chuunins qui n'avaient rien demander et qui dès le matin, si tôt, en prenait plein la gueule. Les pauvres. Ginko assumerait les conséquences de son retard.

*J'suis sûr qu'elle est encore dans DMD... avec un peu de chance elle en est au dernier D... Avec un peu de chance...*

L'Uchiha respira profondément, et expira un bref soupir. Deux femmes comme celles-là dans la même mission... Intenable.

Le chuunin, dans une résistance effrénée se permis de faire un peu d'humour ironique qui remonta le moral de l'Uchiha, lui lançant un regard amusé.


"Bon, elle fait quoi ? Madame la commerciale va devoir encore patienter quelques secondes et son mascara risque de s'effriter !"

Il se tourna vers les ruelles, tournant le dos à Saezu, afin qu'elle ne puisse pas comprendre son faux-air sérieux. Impatience quand tu nous tiens...

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mar 29 Juil - 17:24

Le conflit ouvert avait été évité de justesse, même si cela le rongeait de l'intérieur Riku devait se maîtriser. Il comprenait parfaitement le ressentiment de Sabi envers ce genre de femme, plus que ça il partageait la même opinion. Cependant il était de son devoir de respecter les règles du code des shinobi.

* Vieille peau, si ce n'était pas pour Konoha je t'aurais laisser seule vu que tu ne semble rien vouloir partager durant ta vie... *

Quoi qu'il en soit le problème n'était plus tant la personnalité de Saezu leur cliente, de tout façon il faudrait faire avec, que celui de leur chef d'équipe, Ginko. Les yeux des genins entrèrent en contact et tels des télépathes l'idée fusa. Quand arriverait la plus imprévisible des Jounin de Konoha ?

Sabi sembla reprendre contrôle de ses émotions pour réfléchir, Riku en fit de même. Non seulement pour penser à Ginko, mais aussi pour se préparer à supporter Saezu chose bien plus dure au final.

Après un faux semblant d'intérêt, la cliente se permis d'insulter les shinobis de Konoha. Elle devait vraiment avoir confiance en son argent pour oser chercher ainsi des ninjas. Heureusement pour elle, les personnes visées présentes ne s'abaissaient pas au niveau d'une telle femme. Le chuunin se permit même une plaisanterie, ce n'était pas seulement l'ironie bien placée mais aussi la désinvolture dans le ton de l'homme qui fit sourire Riku.

Sabi repris la parole apparemment irrité du retard dee la kunoichi qui leur servait de senseï. Le genin originaire d'Iwa se retourna vers son équipier et sentant venir la pique verbale émit un bruit qui aurait pu passer pour un éternuement. Il parvint à couvrir plus ou moins la fin de la phrase qui finalement aurait pu passer, avec de la chance.

* Mais quelle galère... et puis je ne sais même pas si on aura notre troisième équipier... *

Soudain le genin au cheveux blanc entendit la cliente se remettre à marcher en râlant plus fort que lorsqu'elle parlait plus tôt. Riu se précipita devant elle pour la stopper. Il ne savait pas trop quoi faire pour gagner du temps mais il devait essayer en attendant Ginko.

[Riku] – Excusez moi mais vous êtes censée attendre ici l'arrivée de notre chef d'équipe.

Saezu s'arrêta et regarda le genin de haut, bien qu'il soit aussi grand qu'elle. Elle haussa un sourcil et afficha un rictus lourd de sens.

[Saezu] – En effet vous pouvez vous excuser ! Je m'en vais me plaindre aux hautes autorités ! Il me suffit d'un claquement de doigt pour vous faire rayer de l'académie, et oui j'ai du pouvoir et vous n'êtes que des pions.

Evitant de montrer la rage qui montait en lui, Riku essaya de se calmer pour la calmer. Chose assez difficile lorsqu'il savait que d'un coup de sabre il pouvait lui ôter la vie. Enfin il prit ça dans le bon sens, ce devait être un bon entraînement pour des ninjas que de supporter de tels êtres.

[Riku] – Écoutez, nous sommes là pour vous escorter et notre chef d'équipe devrait bientôt arriver. Patientez encore quelques instants...

La femme retourna d'où elle venait mais son visage montrait clairement qu'elle ne laisserait pas passer un tel traitement. Riku retourna auprès de Sabi en espérant du plus profond de son être que Ginko ne traîne pas trop.

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mar 29 Juil - 18:30

Ginko se réveilla à neuf heures. Elle se gratta la tête un moment, assise dans son lit. Le soleil perçait légèrement à travers les stores de sa chambre passablement mal rangée, mais Ginko s'en accommodait totalement. Elle quitta son lit, tira sur ses vêtements et alla se faire un café. Ginko se souvenait qu'elle devait aller en mission. La chose dont elle ne se souvenait pas - et dont, pour ainsi dire, elle ne se souciait pas - c'était l'heure.

Cela lui prit une petite demi-heure pour être fin prête. Elle s'équipa rapidement, et dévala ses escaliers, plus par habitude que par souci pour son retard. Elle s'arrêta en chemin pour acheter quelque chose et repartit, le pas tranquille et, oui, presque dansant.

Pendant ce temps, Saezu fulminait. Elle avait déjà fait venir trois responsables de Konoha, et menaçait d'aller réveiller les Hauts Conseillers. Mais personne ne savait où ils dormaient, les Conseillers, alors elle pensait qu'il s'agissait d'un complot général pour l'humilier. Fomenté par ses détracteurs. Ou par quelqu'un d'autre.

Ils étaient actuellement six autour d'elle, à la contenir : les deux Chuunin - même si ces derniers c'étaient détournés depuis longtemps pour se concentrer sur leur tâche bien plus reposante - les deux Genin - même si le cas dépassait leurs compétences diplomatiques - et deux responsables - un Jounin et ce qui ressemblait à sa copine, au saut du lit.

Et tous se retournèrent comme un seul homme lorsque l'un d'entre eux désigna une petite silhouette au bout de la rue. Elle approchait très doucement, et marchait étrangement. Au fur et à mesure qu'elle se rapprochait, tous purent voir qu'elle dansait. Et qu'elle avait des cheveux roses.

Ginko avait les yeux fermés, toute absorbée dans le rythme de ses pas. Elle faisait des petits mouvements des bras et ondulait son corps comme si elle avait fait cela toute sa vie, et elle bougeait sa tête avec une infinie sensualité.

Saezu ouvrit la bouche, mais ne dit rien.

Ginko s'arrêta, ou sembla s'arrêter, près de Riku et Sabi. Elle finit par ouvrir les yeux tout doucement, mais le temps s'était suspendu, au moins pour elle. Elle posa le regard sur Riku et sourit de toutes ses dents.

[Ginko] - Je vous ai apporté des croissants !

Elle hocha la tête et donna le paquet tout droit sorti de la boulangerie au jeune homme puis adressa un clin d'œil à Sabi. Elle finit par remarquer la présence d'autres personnes... et se précipita dans les bras du Jounin.

[Ginko] - Hiryuuuuuuuuuuuuuuu... !

Le Jounin ferma les yeux, subissant l'assaut aérien de sa, hu, collègue. Il aurait dû aller dormir chez sa copine plutôt qu'elle chez lui, ils ne l'auraient pas trouvé ainsi. Mais quelle idée d'habiter si près de la Porte !

[Hiryuu] - Salut Ginko. Tu seras assez gentille pour t'occuper de ton équipe. Je ne suis pas garde-chiourme.

Ginko regarda la copine d'Hiryuu qui, heureusement, était au fait de la nature de la Jounin, et ne voyait là aucune matière à protestation.

[Ginko] - J'adore quand il utilise les mots que je connais pas.

Elle recula et mit sa main en visière, puis tourna sur ses talons à plusieurs reprises, comme une vigie.

[Ginko] - Mais j'vois pas mon colis ! Il est où mon colis ?

Hiryuu soupira, Saezu bondit.

[Saezu] - Alors là... Alors là... !

Ginko, tout sourire, finit par baisser les yeux sur la petite femme excitée qui se tenait face à elle, les deux poings sur les hanches. Hiryuu trouva le moment opportun pour s'éclipser, et il ramena sa copine avec lui qui, toute ensommeillée, était assez pressée de retrouver son lit. Finalement, les gens qui hurlaient sous leurs fenêtres n'étaient pas si intéressants que ça, et la seule personne intéressante était apparue un peu tard.

[Ginko] - Hmm... Je vois bien une espèce de naine. A bien y regarder... Oui, on dirait bien la marchande qu'on doit amener. Heureuse de vous rencontrer, Hirogitado.

[Saezu] - Je... m'a... ppelle... Saezu... Pauvre...

[Ginko] - Hein ?

Elle se tourna vers ses élèves.

[Ginko] - On y va ? On a récupéré l'humaine de poche !

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mer 30 Juil - 13:20

Vivre était... une chose inconsistance. Trouver une voie, comprendre un but, un objectif était en fait un idéal ardu à s'approprier. Voir plus loin que la simple démesure physique, apprendre à regarder dans d'autres dimensions que celle plate et uniforme que le monde nous propose. Cela relevait de l'impossible. De l'infini. Toutes ces facultés que l'homme n'arriverait jamais à découvrir, ou à même cerné.

Ne pas se faire berner par l'argent. Ne pas regarder le physique transluisant de son argenté parfois gênant. Son touché parfois doux et textuel. D'autres arraché, resplendissant de blessure. Pour l'argent, chaque seconde est une bataille. La vie d'un homme, car lui n'en a pas, est une éternelle guerre. Les mains polies par la gloire et par l'ambition sont son destrier. Lui il est l'arme, avec laquelle il peuple et dépeuplé le monde. Le pire, c'est que c'est l'homme qui l'a crée. Peut-être le détruira-t-il un jour. L'argent, l'or, douter.

Saezu elle n'y tenait guère. Pour les pièces et les billets qu'elle touchait chaque jour, il n'y avait rien d'anormal. Elle était générale de cet immense massacre.

Les croissants chauds que tendaient Ginko au-dessus de leur deux figures amorphes sonnaient le glas d'un renouveau un peu plus optimiste. L'odeur alléchante du beurre fondue, de la pâte soulevée avec douceur dans des vagues de chaleur rappelait le contraignant petit-déjeuner que Takeshi lui ordonnait de prendre. Il lui avait prévenu que Ginko ne serait peut-être pas le senseï.. idéal pour un Uchiha tel que Sabi.

Mais le petit clin d'oeil de la jounin le remettait dans la dure réalité du matin. Les yeux à peine ouvert, le DMD avait fait des ravages ce matin.

*Sa mission de trois mois a du la désordonner un peu...*

Il voulait espérer. Même s'il savait très bien que c'était tout naturel chez la jeune femme, que mission ou non, repos, choc ou quelque autre évènement que se soit, son Douche Manger Dormir resterait une prière inéluctable. Qu'elle ne pouvait rater. Lutter contre ce système demandait une totale remise en cause. Une personne heureuse ne se remet jamais en cause. Alors...

*Tant pis*

Mais la manière dont la jounin se jouait de Saezu, par une totale ignorance, le mettait en respect. Il pensait avec certitude que les deux jeunes femmes en iraient jusqu'aux mains, et ainsi il n'avait pas à douter de l'issue finale de la mission : Saezu l'emporterait facilement. Il sourit devant la stupidité de sa conclusion qui tirait presque du fantasme.
Il se détourna et devant les risques rhétoriques qui s'annonçaient, l'Uchiha aperçut un mouvement rapide qu'il éprouva d'intelligent. Le jounin filait en trombe, sa copine dans ses bras.


"Hiryuu-san... Euuh..."

Le jounin s'arrêta, mais son regard incitait le genin à ne pas mâcher ses mots. Il était pressé de partir, il ferait sûrement éponge de toute sottise maintenant.

"Ginko-senseï, elle est toujours en retard comme ça ?"

Le garçon sourit devant le questionnement du "chiourme" comme il les avait appelé quelques secondes auparavant.

"Héhé bonhomme. Ce n'est que la face cachée ça ! Mais sinon moi ça m'arrange qu'elle parte à nouveau ! Tu verras, c'est comme les vacances, mais en pire !"

Son sourire en disait long. Les vacances... En pire. Sabi avala difficilement et se remit dans le sens de la marche.

[Ginko] - On y va ? On a récupéré l'humaine de poche !

La jounin remontait dans son estime. Son sourire sadique s'ensuivit, et Sabi se redressa vivement, prenant une pose presque militaire... qu'il abandonna rapidement. Plaçant sa main sur son bras droit, il vérifia que le "cadeau" était toujours là, et fit un signe affirmatif de la tête.

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mer 30 Juil - 14:15

Le temps paraissait très long, beaucoup trop long même. Contenir saezu avait finalement été chose impossible et elle avait commencé à faire un scandale inutile puisque personne ne savait jamais quand Ginko arriverait. Heureusement les chuunin avaient été d'une grande aide et l'arrivée d'Hiryuu et de sa copine avait soulagé les épaules de Riku.

*J'espère que ce sera la seule cliente dans le genre que j'aurais...*

Pour le genin aux cheveux blanc il était impossible de concevoir une telle personnalité, égoïste, cupide et surtout se croire supérieure par ce qu'on a de l'argent. Il existe des choses bien plus valorisante que de l'or, une richesse dont les plus fortunés sont rarement en possession. Riku regarda son équipier et vit que lui aussi ruminait de sombre pensées, quoi de plus normal.

Lorsque Ginko apparut au loin, mi marchant mi dansant comme elle seule savait le faire, Riku souffla de soulagement. Mais il se rappela rapidement que les deux caractères féminin étaient diamétralement opposés. Le choc risquait d'être douloureux, mais il n'y avait rien d'autre à faire que de regarder.

La jounin s'arrêta un instant à la hauteur de ses élèves, ouvrit ses magnifiques yeux verts plein de vie et les posa sur eux. Elle inondait les genin de gaieté et Riku sentit son énervement se dissiper en même temps que son estomac se contracter à l'odeur des croissants. Douce attention, bien qu'étrange dans un moment tel que celui ci, après tout ils allaient partir en mission et peut être risquer leur vie. Peut être étai-ce un stratagème de la jounin pour les rendre plus serein.

[Riku] – Merci Senseï !

C'est tout ce que trouva à dire le genin aux cheveux blancs avant que Ginko ne se précipite dans les bras d'Hiryuu. Il la sermonna rapidement, d'ailleurs Riku ne connaissait pas la signification du chiourme non plus et se trouva rabaissé au rang de Ginko. Au moins lui eut la bonne idée de ne pas clamer sa lacune haut et fort, mais bon la jounin était ainsi.

La Senseï prit enfn en compte que la mission devait débuter et se tourna dans tous les sens faisant danser ses cheveux roses autour d'elle. Elle aurait pu dire n'importe quoi mais le choix du je ne vois pas mon colis n'était pas vraiment le meilleur. Riku vit Saezu se gonfler de rage prête à déverser sa fureur tel un jutsu dévastateur. Ginko se planta face à la petite femme et...l'humilia, tout simplement.

Cependant, a part faire sourire Riku et Sabi, cette attitude coupa net les protestations de Saezu. Ginko l'ignora tout simplement. Le genin se tourna vers son équipier et le vit en conversation avec Hiryuu, il ne le dérangea donc pas immédiatement mais écouta, ou plutôt entendit, la fin de la conversation.

*Ça ne présageait rien de bon...*

Sabi se tourna, Riku en fit de même et en profita pour se mettre à son côté gauche. Ginko lança un phrase qui entama la mission, laquelle risquait de paraître longue, et fit sourire les deux genins. Sabi toucha son bandeau, Riku toucha le sien. Il sentait aussi la présence de Sadame dans son dos, ce qui le rassurait. Il regarda Sabi et lui parla à voix basse.

[Riku] – On va se galérer avec elles... sinon t'as appris des nouvelles techniques depuis la dernière fois ?

Riku tendit un croissant à Sabi tout en portant le sien à la bouche, mangeait permettait aussi de déstresser.

La mission commençait et Riku voulait profiter du départ pour discuter un peu avec son ami. La pression montait doucement mais l'excitation aussi, d'où provenait le plaisir. Il allait quitter Konoha pour la première fois depuis bien longtemps. Le genin se retrouva même à penser à la possibilité d'une rencontre avec quelqu'un qui pourrait lui en apprendre plus sur Iwa.

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mer 30 Juil - 17:28

Début de la mission : ici Very Happy

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Mer 30 Juil - 17:36

Akogare : +21 XP
Sabi : +16 XP
Riku : +19 XP

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Sam 13 Sep - 0:54

Sayuri joua avec la sangle de sa veste. Elle lui serrait la poitrine. Cette mission risquait de durer un certain temps, il était inutile de mourir asphyxiée au bout de quelques minutes. Elle descendit rapidement les marches de l'Académie en finissant de se préparer. Elle était en avance sur son temps, ses étudiants ne devaient pas être arrivés encore. A moins d'être particulièrement pressés.

Quelques uns de ses collègues matinaux la saluèrent, d'un signe plus ou moins évident selon leur degré d'intimité… partagé… ou pas. Mais aujourd'hui, elle pensait surtout à sa mission. C'était une bonne nouvelle, une mission facile, qu'elle avait débloqué pour faire plaisir à ses élèves. Une difficulté minime, juste un petit voyage d'un peu plus d'une semaine.

Largement le temps, pour cette jeune équipe, de former quelques liens. S'ils le désiraient, du moins, mais il était rare que ses étudiants ne se détendent pas un peu au fil des jours. Ce serait bien la première fois qu'elle n'aurait que des Genin studieux et moroses !

Il faisait beau à Konoha, et Sayuri espérait secrètement que le temps et la température se maintiennent tous deux pendant toute la durée du voyage. Si un déluge se déclarait, la mission prendrait un tour bien plus redondant.

Sayuri avait donné rendez-vous à ses élèves aux portes du village. Il était facile de la trouver, et ils seraient plus vite partis ainsi. La Jounin avait réglé les derniers papiers administratifs, et elle était assez heureuse de savoir que son équipe ignorait encore quel était leur mission. Elle voulait leur en faire la surprise. Ce serait une bonne nouvelle pour eux, du moins elle l'espérait.

Sayuri s'arrêta pour s'acheter une boisson à l'orange, et paille en bouche, elle arriva aux portes. Il n'y avait personne d'autres que les gardes, qui la saluèrent poliment et échangèrent quelques paroles. Elle connaissait le premier, mais pas le second. Mignon. Un peu gêné peut-être. Et quoi ? Elle était habillée pour aller en mission.

Une fois n'est pas coutume…

MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   Lun 15 Sep - 18:42

Cela faisait déjà deux jours que Kyuza était rentré chez lui. Il avait finit l’entraînement pour le moins musclé avec Sabi et Akogare. C’était pour ça qu’il s’était permit de prendre quelques jours de « congés ».
Qu’est-ce qu’il avait fait pendant ce temps là ?
Et bien c’est tout simple : Rien
C’est pour lui la définition de « congé », il faut se reposer et par conséquent il n’avait fait que dormir, ce promener dans le village, aller dans les bar etc …

***

Ces micro-vacances avait été écourtées, car la veille il avait reçu une lettre de son sensei.

Le genin venait juste de rentrer d’un petit footing histoire de garder la forme. Il était en sueur et la première chose qu’il voulait faire c’était de se boire un bière. Avant de rentrer il prit son courier.

*Facture, facture…. Les enfoirés.
Ah ? Une lettre de Sayuri-sensei.*


Il alla piocher une bière dans son frigo se dirigea vers son canapé, balança les enveloppes sur la table basse et se posa.
Avant toute chose il s’alluma une cigarette, ouvrit la boisson et regarda ce que contenait ce bout de papier.

Mes chers élèves.

Comme vous me l’avez demandé je vous ai choisit une petite mission d’une semaine. Je vous demande donc de venir devant les portes de Konoha demain dans la matinée (pas en fin de matinée non plus…).

A demain !


Le jeune homme n’arrivait pas y croire. Pour lui faire une mission était très loin, il pensait qu’ils n’avaient pas le niveau ou que tout simplement ils ne se connaissaient pas assez.
***
On était le fameux jour fatidique ou l’équipe trois allait enfin pouvoir entrer en action.
Kyuza avait bien soigneusement fait ces affaires en faisant bien attention à ne pas en emporter trop. Pour lui un ninja se doit de voyager léger, mais il y avait quant même de la place pour trois paquets de clopes. Il voulais en prendre plus mais pendant l’entraînement il s’était dit qu’il allait freiner un peu. Akogare lui avait conseillé une hygiène de vie plus sportive, c’est pour cela qu’il c’était mis à courir au moins une fois par jours.

Bagages fait il ferma la porte de son appartement et alluma un cigarette pour la route.
Il se dirigea vers les portes en sautant de toits en toits, il était motivé à bloc pour la mission et en pleine forme.
Il distingua Sayuri qui attendait devant les portes comme écrit dans la lettre. Il bondissa et se retrouva en face d’elle qui était de profile. Le shinobi tira une bouffé de fumé et la recracha tout en avançant.

Kyuza – Salut Sayuri-sensei ! Tu vas bien ?

Il était tellement heureux qu’il avant un sourire encore plus large que d’habitude. Visiblement il était le premier élève à être sur place.

Kyuza – Sont pas arrivés les autres ? Au fait j’ai rencontré le nouveau membre de l’équipe, j’trouve que c’est un bon gars. En tout cas je me suis bien amuser avec lui.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les Portes de Konoha   

Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cimetière de Konoha
» Les Portes de la Moria
» Les ruelles de Konoha
» Gardiens des Portes
» Hopital de Konoha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Portes du Village-