Partagez | 
 

 Amphithéâtre Genjutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

MessageSujet: Amphithéâtre Genjutsu   Dim 16 Mar - 13:10

Rappel du premier message :

Le grand amphithéâtre des illusions. Une petite pancarte criarde, rose et rouge, était accrochée sur l'un des doubles battants : "Vos rêves deviendront réalité... ou pas ♥ !", signée Ran. Les étudiants qui voyaient ce mot étaient pour le moins déboussolés. La tribune, tout en bas, était présidée par une belle jeune femme, adossée à sa chaise comme si elle était dans un bar, les jambes croisées. Elle observait les élèves descendre, un sourire gourmand sur ses lèvres pleines. Sayuri attendait.

À sa droite, Ran trépignait d'impatience. Elle poussait de petites exclamations joyeuses lorsqu'elle rencontrait le regard d'un étudiant (autrement dit, tout le temps) et répondait d'un grand signe de main. Elle babillait sur un sujet abscons (d'aussi loin que Sayuri avait écouté, il s'agissait de la culture des mollusques dans les rivières du Pays des Vagues) et applaudissait les maladresses des étudiants.

Sayuri jeta un regard sur sa gauche. Toraneko était assise, silencieuse, son chat tigré sur les genoux. Ces élèves seraient bien encadrés. Ou pas, comme dirait Ran.

[Sayuri] - Bien, bien...

Elle se rassit dans une position plus conventionnelle, et au son de sa voix posée et plus grave qu'ils ne l'auraient supposés, les étudiants se turent.

[Sayuri] - Nous travaillerons ici le Genjutsu, l'art de l'illusion. Si vous vous êtes trompés d'amphi, sortez vite, vous ne voudriez pas être là par hasard.

Elle sourit et cligna de l'oeil à l'attention d'un élève des premiers rangs, lequel se passionna pour ses chaussures, aussi rouges que lui.

[Sayuri] - Nous travaillerons dur car ce que nous enseignons est complexe et demande une concentration et un talent extrême.

Son sourire s'élargit.

[Sayuri] - Je vous apprendrais à avoir les deux. Je m'appelle Sayuri Uchiha.

Elle posa sa main sur l'épaule de Ran.

[Sayuri] - Je vous présente Ran Kokoro. Elle est une enseignante, au même titre que moi ou que ma collègue, aussi, je vous demande de lui témoigner autant de respect, malgré son jeune âge. Elle est extrêmement talentueuse, et elle vous apprendra beaucoup.

Ran bondit sur ses jambes, dans un semblant de salut militaire.

[Ran] - On va bien s'amuser !

Elle se rassit, et replia ses jambes sous elle sans quitter du regard la foule d'étudiant.

Sayuri présenta la femme à sa gauche.

[Sayuri] - Et voici Toraneko Chiyoko, qui vous enseignera la rigueur et la discipline, deux qualités fortement appréciées lorsqu'il s'agit de manipuler l'esprit d'autrui.

[Toraneko] - J'attends de vous l'attention la plus aiguë et un travail constant.

Sayuri hocha la tête doucement. Toraneko et Ran quittèrent de concert leurs places, et l'adolescente partit en courant dans les couloirs de derrière. Toraneko, suivie de son chat, lui emboîta le pas.

[Sayuri] - Et bien, je suppose que l'on va commencer...

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Genjutsu   Dim 11 Juil - 22:50

Partie 1


Une nouvelle journée commençait, le Soleil filtrait au travers des rideaux de la chambre de Kabashi, projetant des ombres contre le mur et plongeant la pièce dans une couleur orangée. Il avait pour habitude de se lever à l’aube, et c’était d’autant plus agréable qu’il pouvait profiter de la fraîcheur du matin. L’été était particulièrement chaud cette année dans le pays du Feu, on parlait alors de l’été rouge. Il se leva et ouvrit la fenêtre, il se dirigea ensuite vers la cuisine où il prit son petit-déjeuner. Aujourd’hui, il comptait se rendre à l’académie pour apprendre de nouvelles techniques de Genjutsu, s’il voulait un jour atteindre le niveau des maîtres illusionnistes, il savait qu’il allait devoir travailler dur.

Il arriva de bonne heure dans l’académie du village, les couloirs étaient encore déserts, il se rendit alors dans une petite salle située dans l’aile ouest. Il entra dans la salle, celle-ci était vide. Seul un chat, était allongé sur la table et s’étirait. Il était censé avoir cours avec une certaine Toraneko Chiyoko. Il avait rendez-vous à neuf heures, et il n’était que neuf heure moins le quart. Il s’assit alors au premier rang, durant les quinze minutes d’attente qui suivirent aucun autre Genin n’entra dans la salle. A neuf heures précises, une femme entra, elle avait l’air de s’être habillé chez Mayokotô, elle portait de petites lunettes et avait l’air très sévère.

[Kabashi] « Bonjour, madame. »

[Toraneko] « Bonjour. Tu es l’Uzukame, c’est bien ça ? »

[Kabashi] « Oui. »

[Toraneko] « Ton Grand-père est l’un des maîtres en Genjutsu les plus respecté de Konoha, pourquoi n’est-ce pas lui qui t’enseigne ? »

[Kabashi] « Il n’est pas au village pour le moment. »

[Toraneko] « Une réponse claire et nette, au moins tu n’es pas comme ces abrutis de Genin qui racontent leur vie. Bon, j’imagine que tu n’es pas là pour ne rien faire. Déjà je voudrais savoir quels Genjutsu tu maîtrises. »


[Kabashi] « Pour l’instant je n’en maîtrises qu’un seul, le Muryoku. »

[Toraneko] « Un Genjutsu de la douleur, intéressant. Tu veux bien me faire une démonstration. »

Kabashi s’exécuta tout de suite, il concentra son chakra dans son cerveau et ses yeux, puis il fixa Toraneko et lui infligea son Genjutsu. Elle restait stoïque, comme si la technique n’avait eu aucun effet. Peut-être avait-il échoué.

[Toraneko] « Pas mal pour un Genin, pas mal du tout. Si la technique n’a eu aucun effet sur moi, c’est parce que j’ai utilisé le Kai. Ce sera la première technique que je vais t’enseigner. Tu sais il m’a rarement été donné d’avoir un élève aussi talentueux dans ce domaine, mais on dirait que tu n’as pas eu une vie très heureuse. »

Elle l’avait à peine rencontré, qu’elle commençait déjà à cerner sa personnalité. Il avait lu que les maîtres en Genjutsu étaient capables d’identifier la personnalité de leur adversaire en un seul regard.

[Toraneko] « Afin de maîtriser cette technique, il faut une bonne dose de concentration et de perception. Il ne s’agit pas réellement d’une technique qu’on apprend et qui s’applique toujours, elle dépend de ta force psychique et de celle de ton adversaire. Il s’agit de percevoir l’illusion afin de faire éclater la vérité et dissiper ses effets. Plus ton adversaire maîtriseras le Genjutsu plus il pourra te faire croire qu’il s’agit de la réalité et non d’une illusion. Pour commencer, je vais faire un petit test. Je vais t’infliger un Genjutsu simple et facile à éliminer, puis un Genjutsu plus puissant qui devrait t’empêcher de faire quoi que ce soit. »

Elle déclencha sa première technique, soudain Kabashi se retrouvait tombant dans une fosse à pieux. Il se concentra et l’illusion disparue aussi vite qu’elle était venue.

[Toraneko] « Impressionnant, passons maintenant à la technique suivante, cette fois tu ne devrais pas pouvoir la contrer. »

Il se concentra sur ce qui allait se passer, quelle illusion allait-elle utiliser pour qu’il ne puisse pas la contrer ? Il ne semblait rien se passer, la petite salle de cours était bien calme, le temps semblait s’être arrêté. Il fut attiré par un gémissement, dans le couloir, il lui rappelait quelque chose. Il sortit de la salle, rien n’était plus pareil ; le couloir était sombre, un petit garçon était agenouillé et pleurait. Il s’approcha de lui.

[Kabashi] « Qu’est-ce qui t’arrives ? »

[Kabashi Enfant] « C’est ma maman…elle est morte… »

Quand le garçon le regarda il eut une sensation des plus étranges, il reconnut ses traits, les siens lorsqu’il n’avait que sept ans. Soudain, il devint le garçon, il était de nouveau, enfant. Il releva la tête et eut une vision des plus terribles, il voyait sa mère pendue à une poutre. Il se mit à pleurer lui aussi, il était faible, et il pleurait.

[Toraneko] « Bon cela suffit. Comme tu peux le voir cette technique est trop puissante pour toi. »


Kabashi était à genoux, dans la salle de classe. Ce qui venait de se passer était impressionnant, il avait perdu toutes ses facultés, il ne pouvait plus bougé, il était comme un pantin désarticulé.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Genjutsu   Mar 13 Juil - 3:08

Partie 2

L’épreuve avait été difficile, jamais Kabashi n’avait été confronté à une telle force. Cette femme possédait sans aucun doute une immense maîtrise su Genjutsu, mais il allait apprendre et il pourrait un jour atteindre le niveau de sa mère et de son grand-père. Les techniques de Genjutsu étaient complexes à maîtriser, mais il travaillera dur pour les maîtriser.

[Kabashi] « Votre technique m’a complètement trompé. Les souvenirs sont la meilleure arme pour un illusionniste. Je vais devoir m’améliorer pour pouvoir contrer les Genjutsu adverses. »


[Toraneko] « C’est exact. Je vais lancer des Genjutsu de niveau modéré et tu essaieras de les contrer. Tu n’es pas capable de contrer des Genjutsu de rang supérieur pour le moment, tu as encore pas mal de boulot. Il s’agit d’une technique de Ninjutsu, mais ton niveau en Genjutsu influera nettement l’efficacité de la technique. Bon commençons. »

Toraneko lança beaucoup de Genjutsu sur le garçon, tout d’abord il avait beaucoup de mal à les contrer. Il avait besoin de se concentrer davantage, il devait réfléchir pour ne pas se faire piéger par les illusions. De plus, comme il savait que ce n’était qu’un entraînement, cela lui facilitait un peu la tâche. Elle usa de techniques diverses et variées afin de le tester. Il arrivait à contrer environ une technique sur deux désormais.

[Toraneko] « J’espère qu’il te reste encore du chakra, car ce n’est que le commencement. » dit-elle sur un ton moqueur.


Elle le raillait pour le pousser à l’énervement, elle voulait l’acculer dans ses derniers retranchements pour se rapprocher au maximum de conditions de combat réelles. Kabashi faiblissait mais n’abandonnait pas, il bloquait les techniques les unes après les autres. Sa volonté était de fer, il devait réussir pour l’honneur de sa famille. Mais en lui faisant subir une énième technique, le garçon arriva à ses limites.

[Toraneko] « Eh ben alors, tu t’épuises ? Ce n’est pas bien de relâcher ton attention. »

Elle décida de lui faire payer sa baisse de régime, en l’attaquant physiquement des suites d’une illusion qu’il n’avait pas réussi à contrer. Elle lui fit une légère estafilade au visage, la blessure saignait le long de sa joue.

[Toraneko] « Alors ? Tu vas te bouger maintenant ? Sinon je te jure de te laisser une cicatrice qui te restera pour longtemps. »


[Kabashi, la tête baissée et le sang coulant le long de son visage] « Vous n’auriez pas du faire cela, professeur Toraneko. »

[Toraneko] « Eh bien quoi ? Tu t’offusques ? »

Il releva la tête et fixa l’enseignante droit dans les yeux.

[Kabashi] « M’offusquer ? Pourquoi ferais-je cela ? Vous êtes là, immobile et je peux faire ce que je veux. »

[Toraneko] « Tu veux dire quoi par là ? Tu penses vraiment m’impressionner avec tes phrases vides de sens. »


Kabashi utilisa la Katon contre Toraneko, celle-ci esquiva de justesse, le tableau était carbonisé et le chat s’était réfugié sous le bureau. Elle se releva et utilisa d’une technique de Genjutsu pour immobiliser son adversaire, puis elle vint au corps à corps pour le maîtriser. Un petit étranglement et il tomba inconscient.

Il se réveilla une demi-heure après allongé sur un banc de la salle de classe.

[Toraneko] « Alors on se réveille ? Tu n’es pas un peu fou de t’attaquer comme ça à un professeur ? »

[Kabashi, de retour dans son état normal] « Je suis désolé, je n’étais plus moi-même. »

[Toraneko] « Comment-ça ? »

Le jeune Kabashi expliqua alors son problème vis-à-vis du sang, il n’avait pas pu supporter la vue du liquide depuis qu’il avait perdu sa mère. Cela le rendait incapable de se maîtriser et les conséquences pouvaient être catastrophiques. Mais il n’avait encore blessé personne jusqu’à maintenant, son grand-père pouvait canaliser sa force, et l’enseignante n’eut aucun mal à maîtriser le frêle garçon qu’il est. Elle lui expliqua, qu’il devrait apprendre à se maîtriser, car sinon il pourrait devenir une menace pour lui et ses coéquipiers.

Il était plus de midi et Toraneko décida de lui laisser un petit break d’un quart d’heure pour manger. Le garçon s’installa sur une chaise et ingurgita rapidement son sandwich. L’entraînement pouvait reprendre, Kabashi espérait pouvoir maîtriser cette technique avant la fin de la journée.

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Genjutsu   Mer 14 Juil - 2:53

Partie 3


Kabashi avait une mine affreuse, sa matinée avec Toraneko avait été difficile, aussi bien sur le plan physique, que sur le plan psychique. Le Kai demande beaucoup de concentration et d’effort, mais il devait maîtriser cette technique, afin de pouvoir contrer les autres Genjutsu. Pour l’instant il n’avait réussi qu’à contrer la moitié des assauts de son professeur, mais il avait progressé. De son côté, Toraneko remit de l’ordre dans la salle de classe autant que faire se peut. La Katon de Kabashi avait mit un sacré bordel, le tableau était carbonisé, le chat avait perdu quelques poils, la table était en cendres ; c’est sûr il allait se faire réprimander, mais il s’en moquait du moment qu’il pouvait apprendre.

L’entraînement repris de la même manière, des attaques répétés que Kabashi devait contrer, cela avait bien fonctionné jusqu’à maintenant. Après deux heures d’efforts, il arrivait à contrer les trois-quarts des attaques, mais son chakra était presque épuisé, il n’allait pas tenir le rythme encore très longtemps.

[Toraneko] « A ce que je vois, nous allons devoir changer d’optique. A mon avis tu ne pourras pas contrer plusieurs attaques de suite encore longtemps. Dans ce cas je vais lancer un dernier Genjutsu, plus fort que les autres, si tu le repousses, on pourra dire que tu maîtrises le Kai. »


Kabashi avait travaillé dur pour en arriver là, il ne pouvait pas abandonner, il ne pouvait pas échouer si près du but. Toraneko lança la technique, la pièce sombra dans l’obscurité, la salle de classe était vide, seul au fond subsistait un fauteuil, un homme y était assis et fumait une cigarette. Kabashi s’approcha lentement du siège, puis il se pencha pour observer l’homme qui y était assis. Ce n’était autre que Kirato Uzukame, son père. Il était assis là, une cigarette dans sa main droite, son bras gauche était déjà manquant. Il tourna la tête vers on fils et lui dit.

[Kirato] « Que me veux-tu Kabashi ? »

Le jeune homme ne répondit pas, son père était là et il lui parlait. Il prit alors un peu conscience de l’illusion, car jamais son père ne lui aurait adressé la parole à ce moment-là.

[Kabashi] « Père, depuis quand me portez-vous la moindre attention ? »

[Kirato] « Comprends bien que je suis ton père, je tiens à savoir si mon fils va bien. »


Après son retour de la guerre, son père n’avait plus jamais parlé avec lui, il était donc évident qu’il ne s’agissait que d’une illusion.

[Kabashi] « Vous n’êtes pas mon père, celui-ci n’aurais jamais porté la moindre attention sur moi après son retour. »

[Kirato] « Ah oui ? Vraiment ? »

Soudain il fut libéré de l’emprise du Genjutsu, la pièce s’éclaircit de nouveau et il était face à Toraneko.

[Toraneko] « Tes souvenirs sont durs à porter, mais tu as réussi à passer outre tes sentiments et à distinguer la faille à l’intérieur de l’illusion. Mais sache que ce n’était qu’un niveau intermédiaire de Genjutsu. »

Il avait réussi à maîtriser la technique du Kai, il pourrait maintenant contrer des Genjutsu adverses, il était fier, mais savait que ce n’était que le début d’un long apprentissage qui se ferait au fil des expériences. Son professeur semblait cependant à peine satisfait.

[Toraneko] « Pour un gars de ton âge, on peut dire que tu es en retard, mais tu vas compenser avec ton talent et l’entraînement que tu as eu avec ton grand-père. »


En effet, il était en retard, la jeune Ying était plus jeune que lui et maîtrisais déjà plus de techniques, il se devait de progresser rapidement afin d’atteindre un niveau normal pour son âge.

Kabashi s’apprêtait à partir, mais Toraneko, le retint.

[Toraneko] « Ne crois pas t’en tirer sans faire un brin de nettoyage ! Tu as tout détruit ici ! Et puis tu devras payer les dégâts aussi. »

C’est vrai qu’il avait cramé la table et le tableau mais ce n’est pas pour autant qu’il avait envie de rembourser et de nettoyer, mais il n’avait pas le choix, il fallait payer.

Fin de Session
Demande Validation Technique

MessageSujet: Re: Amphithéâtre Genjutsu   Mer 14 Juil - 15:58

Kabashi - 19 XP

Technique validée

//Même remarque que celle faite à Hayabusa. Si tu le souhaites, il te suffit de préciser que tu t'entraines pendant x jours à telle ou telle technique... Comme les Rp d'entrainements sont relativement peu enrichissants en terme d'écriture, l'on comptera que ton personnage s'est tout de même entraîné.

Pour plus d'informations, je te laisse te référer à la news d'Akogare\\
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amphithéâtre Genjutsu   

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Amphithéâtre Genjutsu
» Amphithéâtre Médecine
» Amphi pour les cours de Genjutsu
» Mudras pour Ninjutsu, Genjutsu et Kekkai Genkai
» Genjutsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-