Partagez | 
 

 Amphi pour les cours de Ninjutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

MessageSujet: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 31 Mar - 19:11

Rappel du premier message :

Hyô descendait lentement les marches menant à l'estrade. Elles craquaient toutes, sous chacun de ses pas. L'air ambiant était froid, pour ne pas dire glacial. L'homme savait pertinemment que cela n'était dû qu'à sa seule présence. Ses capacités héréditaires s'exprimaient avec une telle force chez lui, qu'il lui était difficile de les contenir complètement.

Il s'arrêta à mis chemin de sa descente, fixant le tableau aux couleurs vertes sombres. Des vagues de souvenirs lui revinrent en mémoire.

Son premier jour à l'Académie, en tant qu'étudiant. C'était Isumi-senseï qui lui avait enseigné pour la première fois. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il avait été promu jounin en même temps, soit un peu plus d'un an après leur rencontre. Isumi était mort en mission, à ses côtés, moins de deux semaines plus tard. Ils finissaient tous par mourir, mais pas lui...

Non, lui, il réussissait l'impossible, à chaque fois. Lui et lui seul, survivait. Comment ? Pourquoi ? Des questions trop douloureuses pour y penser encore une fois...

Un pot de fleur, reposant sur la table de professeurs, se transforma soudain en ourson. C'était Mr.T...

[Mr.T]"- J'ai cru que tu étais un espion de la mafia des ramens, tu sais..."

D'un ton monocorde et le visage placide, Hyô acquiesça. Le regard de l'ourson changea, comme s'il devenait plus compréhensif.

[Mr.T]"- Tout va bien ? Si tu veux, je peux te raconter une blague..."

Négation de la part d'Hyô. Il n'était pas d'humeur, il ne l'était jamais. Pourtant personne ne pouvait le remarquer...il ne voulait rien laisser transparaître de ses émotions le plus souvent contradictoires. Tout les objets environnants lui rappelaient des proches, décédés.

Gengoemon fit son apparition. Il semblait être tout sourire. L'explication vint rapidement.

[Gengoemon]"- Enfin l'administration reconnait mes capacités et me met à l'égalité avec le non moins célèbre Homme de Glace."

La mâchoire d'Hyô se crispa. Il détestait, il haïssait ce surnom, synonyme de ses nombreux exploits, de sa réputation. Il était un souvenir vivant, une plaie à jamais ouverte, de ses camarades morts...
Il avait l'impression de bâtir sa réussite, sur leur déchéance. Cela l'insupportait.

[Gengoemon]"- Il était plus que temps, non ?"

[Mr.T]"- Non..."

La réponse coupa net le chuunin dans sa tirade. Il n'osa pas répondre, comme en proie à une peur indécise. L'anbu quant à lui s'en était

[Hyô]"- Tu devrais t'assoir maintenant. Le cours va bientôt commencer."

Sous ses dehors de conseil, l'ordre énoncé par Hyô ne souffrait la contestation, et Gengoemon s'exécuta aussitôt. Les élèves arrivèrent peu de temps après. Déjà on entendait les murmures dans les rangs et les couloirs. C'était l'Homme de Glace qui allait donner des cours. La salle grouillait de plus en plus d'individus, bientôt il n'y aurait plus assez de chaises pour tous. Il y avait certainement dans la masse, bon nombre de personne n'ayant pas choisi comme spécialisation le ninjutsu, mais tous venaient voir "l'une des légendes vivantes de Kiri no Kuni."

Lorsque ce dernier se leva, le silence se fit immédiatement.

[Hyô]"- Aujourd'hui, Mr T, Gengoemon Habaki et moi-même, vous ferons cours sur les arcanes séculaires de notre pays."

Il marqua une pause...

[Hyô]"- Sur ce, commençons..."

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 26 Oct - 12:42

[Mr. T] Ca maintenant une semaine que je vous supporte en cour ! Ca ne peut plus durer !

S'il n'avait pas été un simple être fait de tissu et de coton, on aurait vu son visage rouge de colère, et ses mains, poings sérrés, brandis au dessus de sa tête. Mais Mr. T était une peluche. Environ trente centimètres de hauteur, ce bonhomme synthétique secouait frénétiquement ses paluches à quelques centimètres du lieu où devaient normalement se trouver ses oreilles -en effet, en plus d'avoir de petits bras, Mr.T avait un tête démesurément grosse-. La scène était comique, mais personne dans la salle ne riait. Tous étaient abassourdis par cet élan soudain d'énervement de la part de ce professeur fort atypique.
Findecano au premier rang, tenant sa plume, haussait un sourcil et dévisageait le petit être grotesque en se demandant ce qu'il avait et ce qui l'avait pousser à cette frénésie. Un rapide coups d'oeil sur la droite, et le jeune Kaisou remarqua que tous les élèves regardaient Mr.T avec de grands yeux surpris mélé à un soupçon de crainte.
Certes il y avait eut quelques bavardages dans le fond de la salle, mais le professeur était habituellement assez tolérant. Qu'est-ce qui l'avait mis dans cet état ?...
C'est alors qu'il éclata d'un rire sonore et suraigu en pointant du coussinnet une gamine assise au premier rang qui le regardait avec culpabilité comme si elle se reprochait de quelque chose -qu'elle n'avait pas fait !-. La peluche se roulait sur le bureau, visiblement fière de sa plaisanterie. Quelques élèves se mirent alors à accompagner le rire de l'hystérique matière de tissu par des petits pouffements en admettant pour la plupart qu'ils savaient que c'était une blague.
Findecano esquissa un sourire léger, et mit un point final à l'encre noir sur son parchemin. Il venait de finir le cour théorique sur "Qu'est-ce que le chakra ?" et "Comment utiliser son chakra ?". Ces cours avaient été longs. Pas ennuyeux du tout, simplement longs. L'apprentissage de l'essence même de l'énergie utilisée pour accomplir les techniques les plus folles n'avait désormais plus de secret pour lui. Son parchemin était rempli de caractères à l'encre qui s'entrechoquaient les uns les autres pour former quelque chose de lisible, structuré et rigoureux. Quelques chiffres venaient ça et là ajouter une dimension mathématique à cet univers littéraire, bien qu'ils gardaient leur place dans les exemples, la plupart du temps. Ainsi, Findecano -après quelques relectures jusqu'à parfois tard le soir- avait bien assimilé le malaxage théorique du chakra. Ce n'avait pas été une mince affaire, et plusieurs fois, il avait essayé, seul chez lui, sans que celà n'aboutisse à un quelconque résultat.

[Mr. T] Bon, aller. On va passer à la pratique, maintenant. Vous avez été assez patients jusque là, j'suis fier de vous !

Mr. T avait cessé de rire et avait retrouvé un certain sérieux -difficile à discerner sous cet air de peluche-. Il joignit ses deux pattes. Un petit nuage blanc explosa sur lui sous les regards ébahis de ses spectateurs et là où il se trouvait une second avant, apparut une tulipe jaune dans un long vase cylindrique en verre. Une exclamation de surprise sortit de la bouche d'une grande majorité d'élèves. Findecano parut lui aussi surpris. Un élève, peut être plus surpris que les autres lacha :

[Garçon n°1] Hey ! Mais il est où ?!

Une voix venue du bureau répondit alors :

[Mr. T] Je n'ai pas bougé d'un iota ! Haha !

Plus perspicace que les autres, sans doute grâce à sa maturité et aux quelques cours que lui avaient donné sa grand-mère, jadis, Findecano pensa à voix basse.

[Findecano] C'est donc ça... La métamorphose... Impressionnant.

Un nouveau nuage de fumée blanche, et la peluche réapparut sous les regards toujours aussi ébahis de quelques uns. Il prit alors la parole en montrant la porte de sortie, prenant un pose napoléonesque :

[Mr. T] Aller... Tout l'monde dehors ! On va aller s'entraîner ! Mouhahaha !

Tous ses camarades de classe se précipitèrent alors dehors après avoir bourré leur affaires dans leur sac, s'être levé dans un brouhaha pas possible, et s'être bousculé les uns les autres... Findecano quand à lui, avait prit tout son temps pour bien ranger sa plume, son encrier et son parchemin dans son sac, s'était levé puis étiré les bras et le dos, avait posé ses affaires sur la chaise et fut l'avant-dernier à sortir avant le professeur synthétique...
Quelques instants plus tard, toute la classe fut rasemblée dans la cour et formait un arc de cercle autour de la peluche, debout sur une souche de bois. Findecano était à l'extrémité droite de l'arc et écoutait comme ses camarades, les instructions de Mr. T, qui durèrent bien une quinzaine de minutes, sans compter les diverses questions posées auxquelles il répondit qui rajoutèrent au total cinq minutes de plus.

[Mr. T] [...] Bien. Maintenant, c'est à vous de jouer. Montrez moi ce que vous savez faire ! Mouhaha !

L'arc de cercle s'éparpilla rapidement et chaque membre de la classe choisit une place dans la cour et commença à s'exercer. Findecano se mit légèrement à l'écart. Il se rémémora rapidement les conseils de Mr. T et joignit les mains, faisant le signe du tigre. Il ferma alors les yeux et se concentra : Plusieurs images d'objet divers vinrent se superposer les uns les autres et il fallut bien une ou deux minutes pour qu'un arbre apparaisse dans son esprit sur un fond blanc, bien dissocié d'une table, d'une épée, d'un chien ou d'un chat -objets parasites qui étaient venus brouillé l'image de son arbre-.
Suivant les cours théoriques qu'il avait révisés durant la semaine, Findecano concentra son chakra dans son abdomen. Tâche ardue pour quelqu'un qui n'était vraiment pas habitué à celà. Méler l'énergie de l'esprit avec celle du corps... Pour y parvenir il s'imagina deux rivières coulant l'une à coté de l'autre, mais dans des directions différentes. La rivère de gauche était bleue claire et semblait se déverser tantôt lentement et tantôt rapidement de haut en bas. Il se dégageait de ce flux quelque chose, comme des sensations et des souvenirs. Le jeune Kaisou en conclut alors que c'était l'esprit. La rivière de droite, quand à elle allait seulement en accélerer du bas vers le haut. Son déversement était continu, et monotone, bien qu'accélerer. Findecano pensa donc qu'il s'agissait du corps.
Il imagina alors deux gants d'un blanc pur, prendre les extrémités de ces deux rivières qui s'écoulaient. L'objectif de ces deux gants était de réunir les deux rivières pour qu'elles coulent dans le même sens, à la même vitesse et uniformément. Ils les rassemblèrent alors, mais le liquide qui coulait, allait tantôt dans un sens, tantôt dans l'autre, tantôt lentement, tantôt trop rapidement... C'était un chaos d'énergie spirituel et corporel et lorsque les deux gants blancs parvinrent par un quelconque miracle à plus ou moins uniformiser les deux flux, Findecano sut qu'il était temps : les proportions n'étaient pas vraiment bonnes, mais il déversa quand même cette énergie nouvellement découverte dans tout son corps.
Un nuage de fumée apparut soudain, et lorsqu'on vit de nouveau Findecano, il n'avait pas changer d'un poil. Il était exactement le même.
Le jeune Kaisou regarda ses mains, sa technique avait échoué. Il était déçu... Mais cette déception fit bientôt place à une douleur insupportable dans tout son organisme !
Cette douleur le fit jeter à genou et le jeune Kaisou ne trouva rien de mieux à faire que de se tenir le ventre à deux mains pour calmer la douleur qui lui brûlait les entrailles. Quelques gouttes de sueur vinrent percuter le sol. Le souffle s'accélérait et devenait de plus en plus fort. Il eut l'impression que son âme était arrachée par une main invisible, que se passait-il ?!
Findecano posa un poing au sol, le monde autour de lui s'était effondré et il n'était maintenant concentré que sur sa propre personne. Plus rien autour de lui n'importait. Regardant son poing fermé, il vit à travers sa peau que le sang se déversant dans ses veines avait pris une teinte verte foncée. Il retroussa sa manche, et remarqua le même phénomène sur son avant bras. Que lui arrivait-il ? Et la douleur qui ne s'appaisait pas ! Il avait l'impression que des milliards de fines aiguilles le transperçaient de par en par et avait pour but de faire exploser le noyau de chaque cellule de son corps ! Il tappa du poing le sol et la douleur disparut tout à coups, comme elle était venue. Findecano retrouva peu à peu ses sensations et il examina sa main. Sa peau qui avait prit une très légère teinte verte redevenait rose, comme avant. Le jeune Kaisou retrouva peu à peu sa place dans le monde réelle et remarqua qu'une peluche était debout à coté de lui, le regardant d'un air inquièt. C'était Mr. T, il n'avait plus son sourire, il demanda alors à Findecano :

[Mr. T] Hey, ça va ?! Dis quelque chose !

Findecano hocha la tête et posa son postérieur sur le sol. Cette expérience l'avait complètement vidé, mais il avait quand même la sensation que quelque chose avait changé en lui. Il soupira, et releva la tête. Quatre ou cinq élèves le regardait avec des yeux ronds pendant que les autres s'entraînaient d'arrache-pied. Il baissa de nouveau la tête et s'excusa auprès de son professeur :

[Findecano] Désolé, Senseï. Je... J'ai mal géré mon chakra.

[Mr. T] Hum... Je ne pense pas qu'une simple erreur dans la manipulation de ton chakra est put entraîner de telles conséquences... La journée est terminée pour toi, passe à l'infirmerie et rentre chez toi, tu as besoin qu'on t'accompagne ?

Findecano se leva avec quelques difficultés et répondit, exténué :

[Findecano] Non, c'est bon. Je sais où se trouve l'infirmerie et je n'habite pas très loin. Une bonne nuit de sommeil et je serai sur pied demain. Je vous remercie, Senseï.

Le jeune Kaïsou s'inclina et se dirigea légèrement titubant vers l'académie chercher ses affaires et passer à l'infirmerie. Cette expérience l'avait littéralement épuisée...



¤¤¤



Le lendemain, Findecano fut de nouveau à sa place dans la salle de cour. La nuit de sommeil l'avait remis sur pied, et bien qu'il avait encore quelques courbatures de l'étrange expérience qu'il avait subit la veille, il était présent. Après s'être réveillé, assez tôt le matin, le jeune Kaisou avait écrit une lettre à la va-vite, décrivant la sensation qu'il avait enduré durant la tentative de malaxage de son chakra. C'est en se dirigeant vers l'Académie qu'il avait posté la lettre, qui -il l'espérait- arriverait rapidement à bon port, c'est à dire à sa famille. Le classe était bien silencieuse et tout le monde regardait le professeur avait des lueurs pleines de respect dans les yeux. En effet, "l'Homme de Glace" s'occuppait de la classe aujourd'hui et on vit clairement qu'il n'était pas motivé du tout. Après avoir fait l'appel -il manquait une élève-, il fit un signe en direction de la porte et invita tout le monde à venir s'exercer dans la cour. Tous les élèves le suivirent sans un mot, en rang ordonné. Findecano soupira en soupirant : ces satanés gamins étaient, soit vraiment lunatiques, soit complètement soumis à Geïrou-Senseï. Alors que tous ses camarades se dirigeaient vers l'extérieur, Findecano fut retenu par le professeur qui lui demanda de sa voix glaciale et monotone :

[Hyo Geïrou] Tu m'appelleras avant de malaxer ton chakra. Mr. T m'a raconté ce qui t'est arrivé hier... et je suis chargé de te surveiller.

[Findecano] Comme vous voulez, Senseï.

Findecano s'inclina, puis suivit Geïrou-Senseï et le reste de la classe dehors...
Une fois dehors, il ordonna -toujours d'une voix monotone et sans sentiments- de commencer l'exercice. Il se dirigea alors vers Findecano et d'un geste de la tête lui demanda de commencer. Ses yeux noirs scrutait les moindres faits et gestes du jeune homme, mais celui-ci n'en fut pas impressionner le moins du monde, bien qu'un petit frisson lui caressa l'échine.
Findecano joignit les deux mains, exécuta le signe du tigre, et ferma les yeux.
Il imagina alors, comme le jour précédent, les deux rivières aux flux différents. Les deux mains gantés apparurent et tentèrent de rassembler et de fusionner les deux écoulements d'énergies jusqu'à arriver à un résultat médiocre, mais un résultat quand même. La fusion était très instable, mais Findecano décida de relacher alors son emprise dessus et le relacha dans tout son corps après avoir imaginer le fruit de sa métamorphose. Les vaisseaux sanguins de Findecano marbrèrent le corps du jeune homme d'une très légère teinte verte, mais rien ne se passa. Cependant, il n'avais ressentit aucune douleur. C'était déjà un début. Il releva la tête, et vit que son professeur avait déjà tourné le dos. Ce dernier lacha alors :

[Hyo Geïrou] Continue à t'entraîner, tu ne risques plus rien.

Le jeune Kaisou fronça les sourcils. Qu'est ce que la dernière phrase voulait signifier : "[...]tu ne risques plus rien."... Celà signifie alors qu'avant il risquait quelque chose ? Quel était alors ce danger ? Findecano hésita un bon moment avant de remalaxer son chakra, mais finit tout de même par recomencer. Tout au long de la journée, il sentait que son chakra se déversait plus rapidement et plus efficacement dans son corps, dans les canals prévus au transport de cette énergie. Mais aucune transformation, rien...
A la fin du cour, Findecano était épuisé -comme tous les autres élèves, d'ailleurs-. Il prit ses affaires, salua le professeur, qui ne lui rendit même pas son salut et rentra chez lui...


Dernière édition par Findecano Kaisou le Dim 26 Oct - 12:44, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 26 Oct - 12:43

¤¤¤

Une semaine et demi s'écoula. Findecano, lorsqu'il rentrait chez lui, s'entraînait dur jusqu'à tard le soir. Quelques élèves avaient déjà réussit à se métamorphoser en des choses plus ou moins ressemblantes. Le jeune Kaisou avait lui, un peu de mal, mais il avait quand même accomplit la métamorphose d'un arbre, enfin... D'un arbuste habillé avec une touffe de cheveux sur le haut d'une branche. Mais enfin, c'était déjà un début.
Il entra dans la classe, en poussant la porte coulissante, puis en la refermant derrière lui. Quelques uns de ses camarades étaient déjà présent et bavardaient ou étaient affallés sur leur table. L'âiné de la classe s'assit à sa place habituelle, toujours à l'extrémité droite, à la première rangée. Il regarda l'horloge, il était sept heures cinquante-huit : pile à l'heure !
Il ne prit par la peine de déballer ses affaires. Il savait qu'aujourd'hui, on allait continuer à s'exercer sur la métamorphose. Il posa donc son dos bien droit sur le dossier de la chaise, croisa les mains sur sa table et ferma les yeux, essayant de visualiser son flux de chakra dans sa tête.
Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit puis se referma. En fait, il fallait regarder le sol pour voir qui était entré, c'était Mr. T ! Qui semblait jovial et toujours dissimulant son hystérie sous un air de peluche innovencive. Il s'installa à son bureau -enfin, s'assit sur le bureau- et laissa ses jambe pendre dans le vide. Findecano était toujours concentré, mais un claquement de porte le tira de sa rêverie et une masse de bambins plus bruyants les uns que les autres entra dans un brouhaha insupportable. Le jeune Kaisou soupira et ouvrit de nouveau les yeux. Il détestait vraiment les moins de seize ans...
Tous prirent place tandis que Mr. T prit la parole :

[Mr. T] Bien, alors, pour commencer une petite blague ! Alors c'est l'histoire d'un pinguoin qui vit sur le banquise. Alors pour...

[Garçon n°1] On la connait déjà Senseï ! Et "Sboing le Pingouin" !

Tous les élèves se mirent à rire -hormis Findecano qui soupira après un très léger sourire- tandis que la peluche, elle, se mit à rire plus fort que les autres dans une exclamation de voix sadique. La scène était vraiment comique, mais tous se turent, regardant le professeur de trente centimètre de haut qui avait adopté un air vraiment diabolique. Il se tut alors et dit à toute petite voix -mais tout le monde entendit- :

[Mr. T] Interro surprise...

De grands yeux s'ouvrirent de terreur. Une interro surprise ?! Déjà ?! Mais il était complètement fou ! Tout le monde paniquait, stressait et jurait contre Mr. T, qui semblait vraiment satisfait, comme s'il avait fait une mauvaise plaisanterie. Findecano lui, écoutait toujours attentivement, certes la petite voix de le peluche l'avait surpris, mais il faisait son travail : il fallait bien noter les élèves. Le premier nom appellé, fut :

[Mr. T] Kaisou-kun ! Viens donc par ici, nous montrer ce que tu as appris.

L'avait-il fait exprès ? C'était dur à dire... Etait-ce une vengeance pour la dernière fois, lorsqu'il s'était écroulé et avait provoqué une grande inquiètude dans ce cerveau de coton ? Il n'en savait rien, et ce n'était pas l'heure de réfléchir à celà. Il fallait se concentrer. Il se dirigea donc vers le bureau, dos à ses camarades et face à Mr. T, qui lui dit sympatiquement qu'il pouvait commencer dès qu'il le voulait, lui demandant alors de se transformer en une chaise.
Findecano regarda une dernière fois son professeur, puis ferma les yeux. Il joignit les mains et fit le vide dans sa tête.
Une chaise...
Une simple chaise...
L'image d'une chaise quelconque apparut alors dans esprit et il lui fallut bien quelques secondes, pour chasser les images parasites. L'uniformisation de son chakra s'était fait instinctivement, et il n'avait même plus besoin de se représenter les deux rivières et les mains gantés dans sa tête. Lorsqu'il sentit que les proportions étaient bonnes, il relacha le chakra dans tout son organisme et une nuage blanc poreux apparut après une petite explosion.
A l'endroit où Findecano se trouvait quelques instants auparavant, il y avait quelque chose qui ressemblait à un tabouret. En fait les pieds n'étaient pas de la même taille et il manquait le dossier. Le résultat était passable, il le savait. Il repprit sa forme originale et entendit la petite voix de son professeur lui dire, puis lui demander :

[Mr. T] C'est pas mal ! Tu as déjà compris le truc, c'est bien. Maintenant dis moi : avant de lancer ton jutsu, comment imagines-tu l'objet en lequel tu vas te métamorphoser ?

Findecano fronça les sourcils, puis répondit :

[Findecano] Je... J'essaie de m'imaginer une chaise.

[Mr. T] Une chaise quelconque ? Ou une chaise spécifique ?

Le jeune Kaisou fut surpris par la dernière question de son professeur, celà se vit d'ailleurs par un léger mouvement de recul. Un tilt s'était opérer dans le crâne du jeune homme, il n'avait jamais pensé un seul instant à s'imaginer un objet spécifique plutôt qu'un objet quelconque. Il répondit alors :

[Findecano] J'écris dans ma tête le mot chaise, et vint alors à moi une chaise quelconque, qui revêt alors les caractéristiques d'une chaise, c'est à dire quatre pieds soutenant l'assise, tout simplement. Mais je vois où vous voulez que j'arrive.

Les élèves regardaient l'âiné de la classe, dubitatifs, et n'avaient pas bien compris ce qu'il avait voulu dire. La peluche, elle, sourit, et n'ajouta mot, laissant le jeune Kaisou à son exercice.
Il joignit de nouveau les mains, ferma les yeux et imagina dans son esprit une chaise. Puis, il changea le fond de sa pensée : à la place d'un fond noir, il imagina sa classe, avec les élèves, les bureaux le professeur. La chaise se modifia alors un peu pour ressembler le plus possible à une chaise de la salle A 08, avec un dossier et une assise en bois brun, des pieds et les barreaux soutenant le dossier en métal gris, ternis par le temps. Sa concentration à son paroxisme, il figea cette image et relacha au même moment le chakra dans tout son corps.
Un nouveau nuage de fumée blanche apparut et le résultat fut nettement plus satisfaisant ! La chaise ressemblait un peu à un patchwork de couleur, l'assise avait des coins carrés et des autres arrondis et le métal était trops noir, mais elle ressemblait vraiment à une chaise de la salle de classe. On aurait dit le travail d'un ouvrier un peu fatigué et peut saoul, mais c'était une chaise quand même.
Findecano repprit sa forme original et remarqua le grand sourire de l'être cotoneux. Il s'inclina en signe de remerciement, et la peluche lui dit alors :

[Mr. T] C'est ça. Exactement ça ! Continue à t'entraîner et ne ferme pas les yeux durant l'accomplissement de ta technique, mais regarde plutôt l'objet en lequel tu veux te métamorphoser, ce sera plus simple. Quand tu auras maîtriser celà, tu deviendras un as du Henge ! Haha !

Findecano sourit légèrement et retourna à sa place. Il avait compris les subtilités de la métamorphose et en était très fier. Il ne restait plus que le travail pour pauffinner le résultat et pour que celà devienne instinctif. La maîtrise de cette technique était un premier pas vers son avenir de ninja !

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 26 Oct - 16:02

Findecano : +24 XP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 5 Nov - 21:47

[Habaki Gengoemon] La leçon du jour... Bunshin-no-jutsu ! Ou l'art du clonage ou de se dédoubler. Une technique vraiment interressante pour se sortir des situations les plus embarrassantes. En effet, lorsque vous [...].

Et il continua comme celà pendant longtemps à exposer les avantages et les inconvénients de cette technique. Les quinze premières minutes étaient interressantes, Gengoemon-senseï illustrait son discour par des exemples précis et immédiatement compréhensibles qui s'accompagnaient de quelques schémas dessinnés à la craie sur le tableau. Au début les élèves étaient attentifs et notaient la quasi-totalité de ce qu'il disait, mais l'ennui se fit sentir chez quelques uns qui commencèrent alors immédiatement à bavarder entre eux -peu importe la distance qui les séparaient-. Findecano, élève sérieux et respectueux, même s'il commençait à trouver le temps long, écrivait sur son parchemin sans en rater une miette. Après vingt minutes, on voyait quelques avion en papier voler ça et là à travers la salle, et le professeur qui dictait, ne semblait pas s'en inquiéter, ou plutôt, ne semblait pas vouloir s'opposer à ses élèves. Une jeune fille leva alors la main, et on lui donna tout de suite la parole :

[Fille n°1] Gengoemon-senseï. Je pense qu'on a tous saisit à quoi servait le clonage... Mais comment on exécute ce jutsu ?

Tous les élèves se turent alors, et tendèrent l'oreille, tandis que le professeur au tableau, ne s'attendant pas du tout à une telle question, parut génés et réfléchit un court instant avant de répondre :

[Habaki Gengoemon] Haaaa... Voilà une question interessante... Alors euh... Et bien... L'art de se cloner vient avec l'entraînement et une bonne compréhension des bases, oui, c'est celà. Si on ne comprend pas ça, on ne peut point du tout y arriver.

Alors que les élèves parurent surpris de la réponse et commencèrent à cogiter, Gengoemon-senseï, s'empressa de fouiller dans son sac. Findecano regardait le professeur, de plus en plus stressé, chercher quelque chose qu'il finit par trouver et à montrer au grand jour. Les chuchottement avait repris et le le responsable de cette classe déroula le parchemin et se mit à le lire dans sa tête. Le jeune Kaisou s'installa alors confortablement dans sa chaise et attendit que le cour reprenne. En effet, il avait l'impression que celui avait été stoppé et à en juger les brouhaha alentours, on aurait pu croire qu'aucun professeur ne surveillait cette classe turbulente. Gengoemon-senseï reprit alors la parole, et Findecano se redressa, tandis que les autres élèves, continuant pour la plupart de bavarder entre eux écoutèrent, plus ou moins distraits :

[Habaki Gengoemon] Bien, alors... Le Bunshin-no-jutsu. Vous avez déjà appris le Henge. Cette étape est donc accomplie... Donc : comme pour la métamorphose, vous devez impérativement visualiser quelque chose dans votre esprit. Cependant, il va falloir visionner quelque chose qui va pouvoir prendre forme et sortir de votre espace spirituel. Ce que vous aller donc visionner sera vous même. Lorsque vous aurez réussit celà, et bien euh...

Il reprit la lecture de son parchemin dans sa tête. Findecano tourna la tête et remarqua que la plupart des élèves avait décroché et ne comprenaient plus rien. Lui, avait comprit, mais des zones restaient encore un peu floues... Il attendit donc avec impatience la suite, qui ne tarda pas à arriver :

[Habaki Gengoemon] Ha oui, alors... Il va falloir extérioriser cette image de vous-même, tout simplement.

Le jeune Kaisou écarquilla les yeux. L'adverbe "simplement" à la fin de la phrase le dérangeait un peu, il leva alors la main et immédiatement, Gengoemon-senseï l'autorisa à parler :

[Findecano] Euh... Gengoemon-senseï... Comment voulez vous qu'on extériorise notre vision ? J'ai un peu de mal à vous suivre là.

[Habaki Gengoemon] Et bien c'est simple, tu... Et bien tu imagines qu'elle sort de toi.

Findecano haussa un sourcil interrogateur, et continua :

[Findecano] Je suis d'accord avec vous, mais... On accomplit ça en parallèle avec l'extériorisation de chakra ?

Après une seconde d'hésitation, le professeur répondit :

[Habaki Gengoemon] Oui, voilà, tu as raison.

[Findecano] Je vois... alors comment fait-on pour faire sortir notre chakra de nous-même ?

[Habaki Gengoemon] Ha euh... Et bien c'est au feeling, mais ce n'est pas la question. C'est bientôt la fin du cour, veuillez ranger vos affaires.

La sonnerie retentit alors quelques secondes plus tard, et haussant le ton, le professeur lacha avant que les plus rapides ne sortent de la classe :

[Habaki Gengoemon] Bien, travaillez dessus ce week-end, nous nous reverrons lundi !

Findecano rangea tranquillement ses affaires, se demandant alors comment il allait faire pour réussir à maîtriser une telle technique. Il lui fallait des conseils, de l'aide, il se décida alors à parler à Gengoemon-senseï. Mais il se ravisa tout de suite, lorsqu'il remarqua que sur le parchemin qu'il avait lu à haute voix à toute la classe, était collé un autocollant en forme de tête de Mr. T. Le jeune Kaisou comprit alors à l'instant que, même si Gengoemon-senseï était bon pour expliquer les avantages et inconvénients d'une techniques et aussi pour la maîtriser ; son niveau pour l'enseigner à une classe d'élèves était bien médiocre et, en étant conscient de celà, avait demandé de l'aide à la peluche hystérique qui lui avait refilé ce parchemin.
Findecano sourit intérieurement : il devait se débrouiller seul pour apprendre l'art cu clonage et ce n'était pas une mince affaire.
Findecano soupira alors... Puis sortit de la salle en lachant un "Bon week-end" à son professeur.

¤¤¤

[Suite ici => http://ryoma-naruto.forumactif.com/zone-des-grands-lacs-f14/entrainement-de-findecano-t4222.htm#104567 ]

¤¤¤

Aujourd'hui, lundi. Findecano, comme à son habitude entra le dernier et ferma la porte derrière lui. Gengoemon-senseï était déjà arrivé et attendait que les élèves prennent place avant de commencer. Le jeune Kaisou était épuisé de son week-end et on pouvait discerner sous ses yeux deux cernes dûes à un intensif entraînement qui avait durée les deux derniers jours. Il mobilisa cependant son attention et écouta alors le professeur :

[Habaki Gengoemon] Bien alors, chèrs élèves, comment s'est passé votre week-end ? Vous avez réussit à maîtriser cette technique ?

Sur ses derniers mots, il joignit les mains, éxécuta la signe de la chèvre, puis, apparut alors un clone parfait de lui. Il continua alors :

[Habaki Gengoemon] Alors qui veut nous faire une petite démonstration ?

Ce fut impressionnant, comme tout les chuchottements cessèrent d'un coups. Lorsque Findecano tourna la tête, il remarqua que tous les élèves avaient rentré leur tête dans leurs épaules et n'osaient regardé le professeur. Certains avaient même plongé leur chef dans leur sac, prétextant à voix basse qu'ils ne trouvaient pas leur cahier... Cependant, deux élèves levaient la main, et Gengoemon-senseï demanda alors à la demoiselle qui avait le doigt levé de bien vouloir descendre et de montrer son savoir-faire.
Elle éxécuta le signe de la chèvre, et après une bonne trentaine de secondes, un nuage blanc apparut en plus d'un clone plus ou moins ressemblant qui semblait très mou. Néanmoins elle avait quand même invoqué un clone d'elle ! Celui-ci disparut et Gengoemon-senseï applaudit la jeune fille qui rougit aussitôt. Elle retourna à sa place et il appella l'autre qui avait levé la main. Celui-ci semblait sûr de lui et à peine eut-il éxécuté le signe de la chèvre, qu'un clone quasi-parfait apparut. Il fallut bien trente seconde à Findecano pour distinguer quel était le bon -en effet malgré la performance du petit génie, celà restait encore possible-. Le professeur le congédia et il retourna à sa place. Findecano leva alors la main et on lui demanda de venir devant ses camarades. Le jeune Kaisou s'éxécuta et regarda alors l'assemblée. Il souffla un bon coups, puis ferma les yeux, joignit les mains, éxécuta le mudras de la chèvre et se concentra.
Findecano fit le vide dans son esprit... Il appella alors à lui une image parfaite de lui-même et lorsqu'il pensa que la vision qu'il avait de lui était parfaite, il relacha le chakra initialement concentré dans toutes les parties de son corps. Un nuage de fumée blanche apparut et un nouveau Findecano apparut. Celui-ci était légèrement plus petit, plus maigre aussi, avait un regard trop expressif, des mains et des doigts trops petits et frêles, mais il savait bouger et se mouvoir, même si ses mouvements restaient légèrement mous. Le vrai Findecano sourit discrètement à son clone et le renvoya alors. Il regarda son professeur, qui le félicita d'un geste du chef, puis retourna s'assoir. Gengoemon-senseï prit alors la parole :

[Habaki Gengoemon] Bien, pour commencer ceux qui n'ont pas réussit... Pour éxécuter la technique, il faut que vous fassiez le signe de la chèvre, et [...]

Findecano n'écouta pas. Son week-end avait été trop éprouvant et il n'avait plus la force de rassembler entièrement son attention. C'est lorsque le professeur parla pour "ceux qui avait réussit" qu'il se ressaisit.

[Habaki Gengoemon] [...] et ceux qui ont réussit et bien... Je penser que vous devriez travailler sur l'esthétique de vos clones, en vous regardant dans un miroir. Sans oublier de réinverser l'image après, biensûr. Et quoi d'autre... Huummm... Ha oui, et que vous essayez de donner à votre clone la parfaite dose de chakra. Ainsi, je pense que ses mouvements seront plus proches des votres. Bien... alors tout le monde, reprenons le cour sur [...]

Travailler sur l'esthétique et la quantité de chakra servant à l'invocation du clone. Bien... Findecano marqua tout ceci dans son cahier et écouta la suite du cour qui s'avérait être un nième cour théorique, en repensant à l'apprentissage de sa nouvelle technique : le Bunshin...

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Ven 7 Nov - 16:51

Findecano : +13 XP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mar 11 Nov - 15:02

Trois jours plus tard, Findecano se présenta devant le bureau sur ordre de Gengoemon-senseï qui s'occuppait encore des élèves de cette classe, cette semaine. Le jeune Kaisou regarda son professeur, puis se tourna face à ses camarades, qui attendaient plus ou moins en silence de voir leur aîné accomplir cette technique, mais attendant surtout d'être appellé tôt ou tard... Findecano joignit les mains, écarta légèrement les pieds en fléchissant sur ses jambes, et baissa la tête en fermant les yeux. Il fit le signe de la chèvre et concentra son chakra... Alors qu'il essayait de créer la quantité exacte d'énergie nécessaire à sa technique, il se remémorra les soirs précédents...


Lundi soir.
Findecano entra dans son appartement et ferma à clef la porte derrière lui, après avoir enlevé ses chaussures. Il marcha alors droit devant lui, et se laissa tomber sur son futon. Le jeune Kaisou était épuisé... Des courbatures dans tout le corps à force de concentrer son chakra, il se voyait mal tenter d'améliorer sa technique de Bunshin pour aujourd'hui.
Après quelques minutes, l'étudiant shinobi au cheveux de jais se leva avec difficulté et enleva ses vêtements pour aller prendre une douche bien méritée...
Une fois sortis de celle-ci, Findecano retourna dans son salon multi-fonctions, avec à sa taille une simple serviette. Il soupira alors et joignit les mains en fermant les yeux. Ses doigts se positionnèrent pour former le signe de la chèvre, et le jeune homme ferma alors les yeux et commença à se concentrer.

* "Donner à votre clone la parfaite dose de chakra." qu'il a dit ce matin... Hum... Plus facile à dire qu'à faire... *

L'aîné de sa classe ne savait pas vraiment comment donner à son futur clone la quantité exacte de chakra dont il avait besoin... Trop serait du gaspillage et l'être ainsi créé n'aurait pas toute sa puissance. Et trop peu rendrait le clone trop mou... Il fallait trouver le juste milieu, voilà tout. Il restait encore une certaine quantité d'énergie au jeune Kaisou. Celui-ci décida alors de concentrer deux fois plus de chakra dans tout son corps qu'il ne le faisait auparavent. Chose ardue pour un apprentie ninja. Il fallut bien deux minutes à Findecano pour répartir équitablement cette quantité d'énergie dans toutes les parties de son corps. Le gaspillage allait être assez important... Il le fallait, pour réussir à trouver le juste milieu, c'est à dire la dose exacte.
Le jeune homme en serviette relacha alors tout le chakra emmagasiné et ouvrit les yeux au même moment. Le tissu qui cachait alors sa partie située en dessous de la ceinture tomba en même temps qu'un nuage de fumée apparut en face de lui, en plus d'un clone. Esthétiquement ce second Findecano n'était pas parfait... Cependant il semblait légèrement plus vif que les autres. C'était un point positif ! Findecano testa son clone, pour savoir l'étendue des reflexes de celui-ci. Il le trouva décidément plus rapide et fort, même si ce n'était pas encore celà...
Après un rapide calcul mental, le jeune homme éstima alors la quantité qui s'approchait le plus de la perfection à 1,6 fois plus que la dose qu'il mettait dans les clones qu'il créait la vieille.

[Findecano] Bien, tu peux disposer...

Le clone disparut alors et Findecano se rhabilla et s'alongea sur son lit. La fatigue accumulée ne mit pas longtemps à l'emporter dans le royaume d'Orphée... Il s'endormit...


Mardi soir.
Findecano poussa la porte, pénétra dans son intérieur et referma alors derrière lui à clef. Il enleva ses chaussures, déposa son sac, près de l'entrée et se dirigea directement vers le frigidaire. Il avait faim... Il prit alors la première boîte de noodles qu'il trouva, regarda l'étiquette -au boeuf-, puis sortit une théière qu'il s'empressa de remplir d'eau et de mettre sur le feu. Pendant qu'elle chauffait, le jeune Kaisou alla regarder le verre qui n'avait pas bouger de place depuis pas mal de temps déjà sur la table. Les algues issues de son propre corps avaient bien grandit et s'étaient démultiplier. L'élèment acqueux dans lequel elles vivaient avait maintenant une teinte verte foncée. Findecano sourit. C'était fascinant !
Il fut tirer de sa contemplation lorsqu'il entendit la théière siffler. Il éteignit alors le gaz, puis versa son contenu dans la boîte cylindrique des noodles qui se ramolirent alors au bout de quelques secondes. Le jeune Kaisou prit ses baguettes et en moins de cinq minutes, les pattes avaient été englouties, le pôt jeté, et le jeune homme se tenait en face de son miroir pour, en plus de se laver les dents, se regarder avec minutie. Gengoemon-senseï leur avait conseillé de procéder à une telle analyse de soi à l'aide d'un miroir pour apprendre à se connaître. Ce fut donc ce que le jeune Kaisou fit. Il s'examina avec attention, notant tous les détails de son visage, de son torse, ses bras, ses jambes dans un recoin de sa tête. Cette inspection dura bien quatre heures, si bien que le soleil était déjà couché lorsque Findecano sortit enfin de la salle de bain avec la ferme intention de créer un clone parfait sur le plan de l'ésthétique. Ce dernier se plaça donc au centre de son salon, joignit les mains en éxécutant le signe de la chèvre et concentra son chakra selon les calculs qu'il avait fait la veille. Le jeune Kaisou se visualisa alors en entier, rajoutant un grain de beauté ici, une pilosité plus important à ce niveau là, des lèvres moins épaisses et des cheveux plus sombres... Des mains moins grandes, mais des jambes plus vigoureuses... Toutes les parties de son corps y passèrent si bien, qu'il lui fallut bien dix minutes pour lancer sa techique.
Un nuage de fumée blanche apparut en plus d'un clone. Findecano s'approcha alors plus près de ce dernier et l'examina minutieusement. Au premier coups d'oeil, il semblait être le jumeau du jeune Kaisou. néanmoins, il avait encore quelques défauts, qui n'échapperait sans doute pas à un shinobi attitré... Findecano se mit alors à tester les reflexes de son clone : il répondait mieux que la veille ! Ce n'était toujours pas ça, certes... Mais ça s'en approchait vraiment ! Niveau quantité de chakra à utiliser, Findecano était tout proche du résultat escompé. Niveau ésthétique, son clone lui ressemblait comme un jumeau. Comme un jumeau seulement... Il restait encore quelques points qui trahissait la véritable identité du vrai apprentie shinobi... Le clone disparut dans un nouveau nauge de fumée, et Findecano recommença alors immédiatement à se concentrer pour rééxécuter sa technique. Tous les détails qu'il avait remarqué, il fallait absolument les gommer, et ne surtout pas en rajouter d'autres ! Tâche ardue, qui nécéssitait vraiment une connaissance parfaite de son corps...
Les clones qu'il invoqua durant la soirée étaient tous de mieux en mieux, les détails malfaisants disparaissant peu à peu et un par un... Cependant la vigoureusité des derniers laissait vraiment à désirer. Celà s'expliquait par le fait que le jeune Kaisou s'épuisait vraiment rapidement. Cette nouvelle technique lui demandait beaucoup de chakra, lui qui n'avait pas encore dévellopper sa réserve d'énergie...
Lorsqu'il se réveilla le lendemain, il n'eut pas le souvenir de s'être endormis. Le veilleur avait travaillé dur jusqu'à l'épuisement. Cependant, celà ne l'empécherait pas d'aller en cour aujourd'hui...

Mercredi soir. Lendemain, interrogation...
Il ne restait plus qu'une soirée au jeune Kaisou pour travailler sa technique, qu'il commençait à maîtriser. Il restait cependant quelques points à travailler... Lorsqu'il rentra chez lui, Findecano était vraiment épuisé... En effet celà faisait déjà cinq jours qu'il s'entraînait sans relâche pour arriver à créer un clone à peu près correct. Et son entraînement avait porté ses fruits : lui-même ne pensait pas arriver au stade qu'il avait atteind en à peine cinq jours ! Mais le jeune Kaisou était perfectionniste, et il devait toujours aller plus loin. Après avoir enlevé ses chaussures et fermé la porte à clef, il s'installa dans son salon et commença l'éxécution de sa technique. Un rapide calcul sur la quantité de chakra à utiliser, puis Findecano lança son jutsu.
Le clone qui apparut alors était vraiment ressemblant, et semblait assez vif. Ce deuxième Findecano était bien meilleur que les premiers clones invoqués, il y avait quelques jours... Néanmoins, il n'était pas encore parfait... Il manquait quelque chose... Et Findecano dut travailler toute la soirée pour se rendre compte que la couleur des yeux était mauvaise...


Findecano était donc là, devant ses camarades, prêt à invoquer un clone. Il concentra la quantité exacte de chakra, équitablement répartit sur toutes les parties de son corps. Il se visualisa dans son esprit, sans oublier de rajouter les vêtements sur lesquels il avait passé beaucoups de temps à analyser... Tout à coups, Findecano réouvrit les yeux en levant la tête et s'exclamant :

[Findecano] Bunshin-no-jutsu !

Un nuage de fumée blanche apparut... Et lorsqu'il se dissippa, il y avait deux Findecano parfaitement identiques, regardant tous deux du même regard sévère, les élèves de la classe. Le jeune Kaisou put alors remarquer que tous le(s) regardaient avec surprise, essayant pour la plupart de discerner le vrai du faux. Les deux Findecano sourirent au même moment : pour de simples étudiants, il était impossible de vérifier simplement par la vue qui était le véritable apprentie shinobi. Sa technique était approchait vraiment de la perfection, et lorsque les deux Findecano tournèrent la tête vers leur professeur, celui-ci sourit et -regardant le vrai- s'exclama :

[Habaki Gengoemon] Parfait, Kaisou-san ! Je te mets un A. Tu peux retourner à ta place.

le clone disparut et Findecano, satisfait -même si celà ne se vit pas sur son visage-, retourna s'assoir. Il pouvait compter une technique de plus dans son répertoire de techniques : le Bunshin !

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mar 11 Nov - 15:07

Findecano Kaisou: + 13 XP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 19 Nov - 18:49

[Suite d'ici]

Rien dans l'attitude d'Hyo ne marquait le moindre changement. A plusieurs reprises, Haya se demanda si elle n'avait tout simplement pas fantasmé ce dialogue, s'il n'avait pas été une émanation de son esprit qui aurait voulu qu'Hyo lui dise de telles choses. C'était toujours possible. Elle était alors, après tout, dans un état de fatigue avancé et bien qu'elle se visualise effectivement en train de se rendre dans la salle des professeurs, peut-être que toute la partie "interaction avec Hyo" avait été une tricherie de son esprit, un tour de passe-passe qui avait pour but de satisfaire son ego blessé.

Mais elle en doutait.

C'était bien lui qui leur faisait cours aujourd'hui. Après tout, ils devaient apprendre une technique en partie basée sur la glace. On a le surnom qu'on mérite, probablement.

Hyo – Commençons.

Toujours ce même timbre de voix qui, sans être désagréable, a la propriété de mettre un écran épais entre lui et ses élèves. Comme s'il essayait de se protéger, inconsciemment peut-être, quoiqu'il soit difficile de statuer sur ce point. Il inscrivit au tableau le nom de la technique. Te-ppou Da-ma. Haya aimait bien la sonorité de cette technique. Bon rythme.

Ils étaient excessivement nombreux aujourd'hui. Plus de cent. La moitié d'entre eux n'avaient pas vraiment le profil à vouloir apprendre la technique, certains (et certaines, d'ailleurs) n'étaient venus que pour baver sur leurs tables. Pour des raisons différentes, sans doute, mais la masse salivaire était bien là.

Hyo – Il s'agit d'une technique de faible niveau. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'elle est elle-même faible.

Il inscrivit également les quelques sceaux qui servaient à l'apparition de la technique. Trois sceaux, c'était raisonnable.

Hyo – Vous devez cracher la technique, contrairement au Suiryuudan qui se manifeste par l'eau environnante.

Hyo reproduisit les sceaux qu'il avait retranscrit sur le tableau, s'arqua, et expulsa deux boules d'une taille prodigieuse qui partirent s'écraser contre un mannequin (littéralement pulvérisé, le mannequin). De petites exclamations enfantines se répandirent dans la salle, et Haya remarqua très clairement la lassitude dans le regard d'Hyo, même si elle céda aussitôt la place au même regard neutre que d'habitude.

Hyo – La seule difficulté est de malaxer suffisamment de chakra pour former les deux boules. Une balle seule n'est pas suffisante pour réaliser la technique.

Hyo se rapprocha du mannequin et le souleva d'une main pour le montrer à ses étudiants. Il pointa du doigt certains points, quatre au total. Le bois était creusé sérieusement en deux endroits, les deux où avaient frappé les balles. Mais de petits éclats avaient également laissé leurs marques.

Hyo – Ce n'est pas une technique à dégâts. Pas uniquement, du moins. Son principal intérêt est de miner l'adversaire. Une fois qu'il aura subit cette attaque, votre adversaire peinera à récupérer son souffle, vous permettant d'infliger davantage de dommages à votre prochaine attaque.

Il reposa le mannequin.

Hyo – Si vous êtes assez rapide.

Il laissa les inscriptions sur le tableau et s'essuya les mains sans y penser. Haya le dévorait des yeux. Vraiment. Pas comme les filles devant elle (les baveuses), ou du moins elle espérait dans un recoin de son esprit ne pas donner cette impression humide à son entourage. Mais le personnage la fascinait, et pire encore, à mesure qu'Hyo semblait disposer les écrans qui le protégeaient, Haya avait envie de les dépasser et de se rapprocher.

Peut-être la laissera-t-il entrer ?

Elle sourit de son étrange témérité. Pourquoi à elle ? Parce qu'il lui avait dit qu'elle était forte ? La bonne blague. Elle savait ce qu'on racontait sur Hyo, mais ce n'est pas pour autant qu'elle connaissait la vérité. Elle savait, par exemple, qu'il n'aimait pas sa célébrité, qu'il n'aimait pas être un héros national. Mais la raison, elle, lui échappait. Du moins en grande partie. Hyo releva la tête, et s'il ne s'était attaché à marquer ses émotions sur son visage, ou même dans ses gestes, il y aurait une certaine surprise dans ses traits.

Il se rappela qu'il fallait conclure le cours en bonne et due forme.

Hyo – Bien. Le cours est fini. Bon entraînement.

Les rangs de crevettes se dispersèrent, un peu déçue que ce soit déjà fini. Haya et ses amis demeurèrent un instant, à recopier les signes nécessaires. Hyo repartit par la porte arrière, sans lui accorder le moindre regard.

Mais pourquoi l'aurait-il fait ?


Dernière édition par Haya Sasaki le Sam 24 Oct - 19:13, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 19 Nov - 20:02

Haya: +10 XP (bonus genin inclus)

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 24 Nov - 23:39

Findecano commençait petit à petit à devenir ce qu'on appelle réellement un "shinobi". Son florilège de techniques commençait à s'étoffer, grâce aux enseignements de ses professeurs et à ses entraînements, et il acquiérait au fur et à mesure une condition physique digne d'un véritable guerrier. Même s'il ne s'en était pas rendu compte, ses muscles des bras et des jambes avaient légèrement prit en volume et étaient devenus nettement plus souples. Son esprit avait aussi gagné en dextérité de réflexion, grâce notemment aux cours théoriques que leur -à lui et à ses camarades- avait donné Mr.T-Senseï, Gengoemon-Senseï et Geïrou-Senseï. Même si cet enseignement était assez éprouvant aussi bien physiquement que psychologiquement, il plaisait au jeune Kaisou. Et chaque journée de cour était pour lui une occasion d'en apprendre plus. Apprendre... Il aimait vraiment celà, sans même savoir pourquoi. Il n'apprenait pas pour devenir plus fort -enfin, pas dans un but personnel tout du moins, mais plus pour son clan-, non, il apprenait, car il avait soif de connaissances. Toujours plus de connaissances, pour combler les espaces infinis de son esprit.
Le jeune Kaisou, avide d'encore plus de connaissance, profita d'une demi-journée de libre pour aller participer à un cour dont il n'était pas invité. Le matin même, alors qu'il s'était dirigé vers l'Académie -comme cinq jours sur sept- deux Genins qui parlaient entre eux s'étaient réjouis d'assister à un cour du célèbre "Homme de Glace". Les deux jeunes ninjas jubilaient d'avance à l'idée d'apprendre une nouvelle technique, et sachant qu'il n'avait pas cour l'après-midi, Findecano décida alors de planifier une tentative pour assister à ce cour, même s'il n'était qu'un simple étudiant...
Ce fut donc pour celà qu'il se retrouva dans le couloir, entouré de nombreux Genins, qui ne le remarquèrent même pas. En effet, il y avait parmis ces aspirants shinobis, quelques personnes plus âgées que lui. Se fondre alors avec la masse était fort simple.
Un sonnerie retentit, et la masse de Genin -accompagné de l'intrus- pénétra dans l'amphithéatre et les premiers allèrent s'assoir au premier rang, pour ne pas manquer une miette du spectacle de "l'Homme de Glace". Décidant de se faire le plus petit possible, le jeune Kaisou alla s'installer près du mur gauche, face au tableau, au quatrième rang. Quoi qu'il en soit, il y en avait des rangs... Et ce n'étaient vraiment pas, les petites salles de classe dans lesquelles il étudiait, en tant qu'étudiant. Il y avait dans la salle au moins une cinquantaine de personnes, toute prête à entendre et assimiler l'enseignement de Geïrou-senseï, qui pénétra dans la salle au même moment où la deuxième sonnerie indiquant le début du cour retentit. Un silence s'installa alors dans toutes la salle, et tous les regards étaient maintenant tournés vers le professeur, qui referma la porte derrière lui. Ce dernier avança d'un pas lent jusque vers le bureau, sans même regarder sa classe. Findecano tourna légèrement la tête, pour regarder à sa gauche et derrière lui. Il remarqua alors que plus personne ne parlait, la majorité des personnes du sexe féminin étaient comme complètement absorbées par le personnage, et celle du sexe opposé souriaient de satisfaction et une lueur pleine d'ambition brillait dans leur yeux. Biensûr, le jeune Kaisou, parmi cette foule, remarqua aussi quelques exceptions, mais elles restaient néanmoins rares.
C'était tout simplement impressionnant.
Délicatement, l'étudiant retourna la tête en direction du bureau et patienta calmement que le cour commence.
Geïrou-senseï prit alors la parole :

[Hyo Geïrou] Bien... Commençons.

Toujours ce timbre de voix à vous glacer le dos. Findecano s'en était pourtant un peu habitué. Il se remémorra la première fois qu'il l'avait vu : c'était le premier jour de cour, et lorsque ce professeur s'était exprimé, le jeune Kaisou avait ressentit un sentiment vraiment étrange de crainte et de profond respect accompagné d'un long frisson qui lui avait parcouru toute l'échine. Il en sourit légèrement. Maintenant, Findecano ne craignait plus "l'Homme de Glace" comme un puissant shinobi qui ne dégageait que cet air frigorifique derrière lui. Certes il était honorable, et le jeune Kaisou témoignait un profond respect pour lui, mais en fait, il était comme tous les ninjas de Kiri. Tous se battaient pour leur village, selon leurs compétences. Hyo Geïrou, lui, avait des capacités hors du commun, qui lui permettait d'accomplir des tâches plus ardues que les autres, tout simplement. En fait, ce qui faisait sa renommée était peut-être le fait qu'il était simplement craint, pensa Findecano. Souffrait-il d'une telle situation ? Le jeune Kaisou se le demandait vraiment, et, perdu dans ses pensées, il rata une petite partie du cour, avant de se ressaisir et d'écrire les instructions que le professeur avait marqué au tableau.
La leçon du jour était l'apprentissage du Suisouzou, la création d'eau. Findecano était tombé sur le cour parfait ! Une technique pas trop difficile, qui lui permettrait d'apprendre à maîtriser la nature de son chakra. Il écouta alors attentivement Geïrou-senseï, tout en l'écoutant :

[Hyo Geïrou] Vous devez exécuter ce simple signe pour accomplir la création d'eau...

Le professeur joignit donc les mains bien à plat, puis continua :

[Hyo Geïrou] Ensuite, il faut prendre une grande inspiration, concentrer son chakra dans son abdomen, puis recracher le tout sur le sol, afin de créer la quantité d'eau que vous souhaitez...

Geïrou-senseï s'éxécuta alors, on le vit prendre une grande inspiration, puis se rabaisser aussitôt en crachant une quantité impressionnante d'eau -sous les yeux ébahis de la plupart des élèves- qui vint inonder la salle un petit moment avant de disparaître, comme absorbée par le sol. Tout en prenant des notes, Findecano remarqua qu'il y avait des petites bouches d'égout justement prévu à cet effet. Tout avait été prévu, en même temps : nous étions à Kiri. Le village dont la nature était l'eau principalement... Il soupira en secouant la tête, légèrement souriant. Ce village l'etonnera donc toujours. Une fois que l'eau au sol eut disparu, "l'Homme de Glace" expliqua alors à quoi servait cette technique.

[Hyo Geïrou] Le suisouzou, comme vous vous en doutez sert à créer de l'eau qui sera très utile pour vos futurs jutsu acqueux. Quelqu'un qui souhaite maîtriser les techniques d'eau ne peut ignorer un tel jutsu...

Findecano acquiessa, c'était logique. Il marqua tout ceci sur son parchemin, tandis que Geïrou-senseï expliquait, toujours de cette même voix monotone, comment modifier la nature de son chakra selon son affinité. Et donc, ici, l'eau...

[Hyo Geïrou] Pour changer son chakra en eau, il suffit de vous l'imaginer sous la forme qui vous semble la plus familière et de la faire s'écouler dans votre esprit tel un torrent, une cascade ou une simple ruisseau... A vous de trouver ce qui fonctionnera le plus selon vos affinités.

Le jeune Kaisou complèta son parchemin avec ce qui avait été dit, puis releva les yeux. Essayant de s'imaginer une cascade, un fleuve, un petit ruisseau, un lac... Il hocha la tête, puis écouta le long récapitulatif du professeur...
La sonnerie retentit. Tous les élèves se levèrent alors sur ordre de Geïrou-senseï et prirent la porte : c'était la fin du cour. Findecano refléchissant alors aux conseilles de "l'Homme de Glace, rangeait ses affaires lentement, et en oublia qu'il était dans une classe dans laquelle il n'était normalement pas invité. Il se dirigeait vers la porte alors en dernier comme si de rien n'était, mais une voix glaciale le fit se stopper net.

[Hyo Geïrou] Où comptes-tu aller comme celà ?

Findecano se retourna doucement, et regarda en haussant un sourcil interrogateur le héros kiréen. Il répondit simplement, comme s'il avait à faire à un simple camarade de classe :

[Findecano] Je rentre chez moi, méditer sur ce que vous venez de nous enseigner, Senseï.

[Hyo Geïrou] Tu es un étudiant, n'est-ce pas ? Quel est ton nom ?

Un tilt se fit alors dans l'esprit du jeune Kaisou. En effet, il était simple étudiant et avait participé à un cour destiné à des Genins. Il répondit cependant, calmement :

[Findecano] Oui, je ne suis encore qu'étudiant. Mon nom est Kaisou. Kaisou Findecano.

Le professeur acquiessa comme s'il avait déjà vu Findecano une fois. Ce qui était le cas. Mais il voyait tellement d'élèves, qu'il ne se rappellait pas de tous les noms. C'était normal. Il continua alors son interrogatoire, ne laissant pas du tout transmettre une quelconque émotion :

[Hyo Geïrou] Ha oui, l'étudiant du clan Kaisou, c'est vrai... Qu'est-ce qui te pousse donc à venir assister à un cour qui ne t'est pas encore destiné ?

[Findecano] J'avais mon après-midi de libre, et je n'avais rien de spécial à faire. Alors au lieu de perdre mon temps à m'ennuyer, j'ai préféré assister à un cour qui m'apprendrait une nouvelle technique.

Il avait répondu sans réfléchir ni se soucier des conséquences de cette justification -pourtant vraie- qui n'était pas vraiment bonne pour excuser son intrusion dans un cour normalement destiné à des Genins. Mais il disait la vérité, et "l'Homme de Glace" le savait surement. Il répondit simplement :

[Hyo Geïrou] Je vois. C'est bien d'avoir une telle ouverture d'esprit.

Le jeune Kaisou fut d'abord surpris -même si rien ne le laissa paraître-, pouvait-on appeller ceci une sorte de compliment ? Dans son for intérieur, il sourit. En fait, pour parler à "l'Homme de Glace", il fallait s'adresser à lui sur un ton, certes respectueux, mais qui ne le couvrait pas d'éloge ou le faisait se sentir tel un héros. Le jeune homme savait qu'il détestait ceci, et les nombreux froncements de sourcils ou soupires, lorsqu'on se retournait sur son passage ou qu'on le regardait avec admiration le témoignait bien, et Findecano l'avait remarqué à maintes reprises... D'ailleurs, il ne fallait pas avoir les yeux d'un faucon pour le remarquer... Findecano s'inclina en remerciant son professeur.

[Findecano] Merci, Senseï. Maintenant, si vous me le permettez, je vais rentrer. A bientôt.

[Hyo Geïrou] Oui, à bientôt.

[Findecano] Et bon courage...

Sans attendre de réponse, il se retourna et franchit la porte comme s'il sortait de n'importe quel cour auquel il avait assisté. Pourquoi lui avoir dit celà ? Findecano avait remarqué que Geïrou-senseï n'aimait pas vraiment faire cour devant une cinquantaine -parfois plus- d'élèves. Lui souhaiter bon courage était la moindre des choses, pour lui qui n'avait pas encore finit sa journée. Il repensa à "comment s'adresser à l"Homme de Glace" sans l'ennuyer, tout en marchant dans les couloirs, portant son sac. Des cours théorique sur sa nouvelle technique, pendant contre son dos, allaient lui être d'une grande aide, même si les explications de Geïrou-senseï était compliqué. Enfin... Ce n'était que du travail en plus qu'il s'imposait, plus un divertissement qu'autre chose en fait...

[ L'apprentissage de la technique se concrètisera un peu plus tard, dans les jours qui viennent, ici => http://ryoma-naruto.forumactif.com/zone-des-grands-lacs-f14/entrainement-de-findecano-t4222.htm#104567 ]
[ Si le comportement de Hyo n'est pas respécté, n'hésitez pas à m'envoyer un MP pour que j'édite tout ça ^^ Merci d'avance ! ]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mar 25 Nov - 1:53

Nop, c'est très bien pour le comportement de Hyô.

Findecano: +13 XP, histoire que tu puisses level up Smile

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 13 Déc - 0:01

Findecano entra le dernier dans la salle de classe, comme à son habitude, suivant son groupe trop bruyant et trop jeune pour qu'il ait envie de se joindre à celui-ci. Le jeune Kaisou contourna la première rangée de table et s'apprêtait à s'assoir, lorsqu'une voix froide et monotone s'exclama à l'ouverture de la porte. C'était Hyo Geïrou-senseï :

[Hyo Geïrou] Ne vous assayez pas, nous allons faire cour dehors aujourd'hui. Prenez de quoi écrire et suivez moi.

Findecano, intrigué, s'arma d'un pinceau, d'un encrier et d'un parchemin et attendit que tous les élèves soient sortis pour quitter la salle derrière lui, en laissant le reste de ses affaires à l'intérieur et en fermant la porte. Il rejoignit sa classe dans les couloirs, et la suivit. Il allait faire cour dehors aujourd'hui. D'un coté, celà allait être ennuyeux : en effet, il pleuvait des cordes dehors et rester ne serait-ce qu'une minute vous garantissait d'être trempé jusqu'aux os. D'un autre coté, faire cour dehors signifiait surement : apprentissage d'une nouvelle technique ! Le jeune Kaisou sourit intérieurement, il avait hâte de savoir quelle surprise leur réservait Geïrou-senseï, même si pour ce dernier, c'était plus une corvée d'enseigner que de faire une surprise à ses élèves...
Alors que le professeur n'hésita pas un seul instant à avancer sous cette pluie torentielle, accompagné de quelques élèves intrépides dont Findecano -qui avait rangé ses ustenciles d'écriture dans une poche intérieur de son ample manteau noire-, les autres restaient sous le préhaut à regarder de loin ce que préparait le célèbre "Homme de Glace". Le jeune Kaisou, à cause de son don héréditaire, dut se couvrir entièrement et dut tout faire pour que seule une très petite quantité de chakra coula dans ses méridiens. En effet, il voulait absolument éviter qu'une petite colonie d'algues se dévelloppe dans la cour de l'Académie. Celà lui vraudrait une sévère punition de la part des hautes instances de son clan. Ayant donc ramené sa capuche sur sa tête et remonté son écharpe, tout en cachant ses mains, Findecano écouta les instructions de Geïrou-senseï qui dut un peu élever la voix pour se faire comprendre sous cette pluie qui ne cessait pas.

[Hyo Geïrou] Les signes incantatoires sont les suivants : Boeuf, Singe, Coq, Rat, Bélier, Coq. Mémorisez les bien.

Findecano se les répéta alors plusieurs fois tout en regardant le maître faire les signes. Lorsque les mains de ce dernier furent jointes par le mudra du Coq, le jeune Kaisou sentit tout à coups une légère onde d'eau, qui inondait le sol caillouteux de la cour, dont l'épicentre était Geïrou-senseï. Findecano qui avait alors regardé à ses pieds pour savoir ce qui l'avait légèrement heurté releva la tête au même moment où une tête de dragon entièrement fait d'eau et de la taille d'un boeuf se créa au sol, non loin de "l'Homme de Glace". Un corps anguleux et acqueux suivit la tête qui monta à la verticale, comme pour aller rejoindre les nuage qui déversaient sur les têtes des litres et des litres d'eau. La trajectoire du très grand dragon d'eau changea alors subitement et vint s'écraser sur des pantins un peu plus loin que Findecano n'avait pas encore remarqué. Le fracas de l'énorme reptile acqueux sur le sol -et accesoirement sur les pantins- se fit dans un bruit qui attirra aux fenêtres quelques élèves d'autres classes. Lorsque le nuage de soulevé par l'impact se dissippa, Findecano vit que la cible du dragon avait été réduit en charpie... Il déglutit, impressionné. Le Suiryuudan no jutsu, utilisé à haut niveau, était une technique vraiment redoutable ! Le jeune Kaisou eut alors hâte de rentrer pour assister à l'explication théorique d'une telle technique. Ce qui ne tarda pas. Geïrou revint vers le groupe de ceux qui avaient osé braver la pluie et leur dit simplement d'y aller. Ils passèrent alors devant la masse d'élèves qui n'avaient pas affonté la pluie et furent donc les premiers à rentrer dans la classe. Findecano posa sur sa chaise, son manteau mouillé, et sur sa table ses ustencils d'écriture qu'il n'avait pas utilisé, puis il s'assit. Lorsque tout le monde fut installé, Geïrou-senseï commença les explications, sans rappeller les signes incantatoirs à éxécuter. Ceux qui n'avait pas voulu se mouiller, il s'en moquait complètement ; après tout, c'était le village de la brume ici, dont l'élément était l'eau par excellence. Et quiconque n'osait pas braver une petite pluie ne méritait pas de recevoir les conseils avisés de shinobis kiréens...

[Hyo Geïrou] Bon, dans les cours précédents avec Mr. T, vous avez surement dut voir comment changer la forme de son chakra. Le Suiryuudan fonctionne ainsi. Il suffit de changer la forme de son chakra, pour que celui-ci, lorsque vous le transmettez à la source d'eau avec laquelle vous souhaitez éxécuter la technique, se métamorphose en dragon qui vient s'abattre sur la cible. Jamais vous ne verrez deux dragons acqueux similaires... Sauf peut être avec un possesseur du Sharingan... Mais c'est une autre histoire...

Un possesseur du Sharingan... S'il en parlait, c'était sans doute qu'il avait du en affronter un, un jour... Findecano, tout en notant ce que disait Geïrou-senseï, hocha la tête, en se demandant à quoi pouvaient ressembler ces trop célèbres pupilles, et surtout jusqu'où allaient leur pouvoir...

[Hyo Geïrou] Donc, je récapitule. Vous modelez votre chakra, éxécutez les signes, transférez votre chakra dans la source d'eau que vous allez utiliser, puis changez la forme de votre chakra pour qu'il prenne la forme d'un dragon.

Le jeune Kaisou leva alors la main, un détail lui échappait, et il aimerait bien qu'on lui réponde. "L'Homme de Glace" le dévisagea et lui offrit la parole. Findecano demanda alors sur un ton interrogateur :

[Findecano Kaisou] Mais, Senseï... Je ne vois pas vraiment... Hum... Comment dire... Changer la forme de son chakra ne va pas créer une technique acqueuse pour autant. Il faudrait pour celà changer la nature de son chakra, mais créer un dragon si colossale demanderait des quantités énormes d'énergie...

Le jeune Kaisou lorsqu'il eut terminé remarqua quelque chose qui le frappa sur le visage de son professeur. Un léger, mais alors très léger, presque imperceptible -et encore se demanda-t-il si ce n'avait été qu'un délire de son esprit-, tout petit retroussement de lèvres de la part du célèbre "Homme de Glace". Celui-ci, ne s'attendait-il donc pas à une interrogation de ce genre ? Visiblement, non. Et la question qu'avait ainsi posé son élève le plus vieux prouvait bien que celui-ci s'interressait au cour, plus qu'à la personnalité derrière le nom d"'Homme de Glace". Et c'était le cas. Que ce soit, Mr. T-senseï, Gengoemon-senseï ou un autre, le jeune Kaisou aurait posé la même question. Et ce dernier avait d'ailleurs hâte qu'on lui réponde. La réponse ne se fit pas attendre, mais le ton monotone ne changea pas :

[Hyo Geïrou] Bonne remarque. En effet, créer un dragon uniquement à partir de son chakra, c'est très dur... Je ne dis pas impossible, juste très difficile. En fait, si ton chakra à l'affinité aquatique, cette technique ne devrait pas te poser de problême, car il suffit simplement que tu malaxes ton chakra, que tu le projettes dans l'eau, et lorsque celui-ci prendre la forme d'un dragon, et je dis bien la forme... L'eau dans laquelle tu as invoquée la technique viendra d'elle même s'aglutiner autour de ton chakra, comme si elle était attiré par lui. Le dragon que tu crées en fait, n'est pas vraiment gros. C'est l'accumulation des littres d'eau dessus qui le rend imposant et vraiment dévastateur. C'est bien que tu ais soulevé ce problême, Kaisou-san... D'autres questions ?

Et alors qu'il prononça ses trois derniers mots, la sonnerie retentit, et tout le monde commença alors à ranger ses affaires. Findecano réfléchissait toujours à ce que venait de lui dire son professeur, tout en posant son encrier, sa plume et son parchemin dans son sac. Il se leva et s'apprêta à partir, lorsqu'il remarqua que le second plus vieil élève demanda au professeur de ninjutsu :

[Elève] Geïrou-senseï. Si notre chakra n'a pas l'affinité eau, comment faut-il faire ? L'eau ne vas pas s'accumuler sur le chakra, si ?

Geïrou-senseï le dévisagea puis répondit après avoir réfléchit quelques secondes :

[Hyo Geïrou] En effet, c'est plus compliqué que celà... Est-ce ton cas ? Si non, ce n'est pas la peine que je t'explique celà maintenant...

L'élève acquiessa. Son chakra n'était donc pas d'affinité aquatique. Celà surprit Findecano qui se décida alors à laisser le professeur et l'élève seuls. Lui avait l'affinité eau, car celà se transmettait de génération en génération dans son clan. Et la maîtrise du Suizousou le prouvait bien. Un tel cour ne lui serait donc d'aucune utilité pour le moment... Il prit la direction de son chez-soi, épuisé par la journée qu'il venait de passer...

Mais alors qu'il marchait dans les couloirs, il entendit deux élèves parler d'un rassemblement sur la place de la mairie où le Mizukage allait faire un discours le lendemain. Interressé, le jeune Kaisou écouta la discussion pour avoir les informations nécessaires, puis partit. Il ira sans doute à la mairie, car la curiosité le poussait à aller voir le visage de l'actuel chef du village. Peut-être d'ailleurs rencontrera-t-il des camarades à lui ?...

[L'apprentissage de la technique se passera sans doute à la mairie, dans "Une partie de plaisir". ]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 13 Déc - 0:38

Find': +11 XP (ça te dérange pas que je t'appelle Find' ? XD)

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 18 Fév - 13:27

viens de la

La dernière commande que Kotome avait ordonné à Areku de porter fut enfin livrée. Tia avait été déçu de l'attitude du Karorane lors de leur rencontre avec Aito et ses copains, elle avait finalement arrêtée de le suivre et le nouveau Genin se retrouvait donc seul. Cela ne lui faisait ni plaisir ni de la peine, il s'en moquait, Tia avait réagit comme elle le devait, ses sentiments avaient une place importante dans sa vie, et cela Areku le comprenait, elle n'était pas une kunoichi, elle n'avait donc pas à s'astreindre aux même règles que lui. Par contre la réaction d'Aito n'avait pas été la bonne, jamais il n'aurait du vouloir se mêler de se qu'il ne le regardait pas, les insultes des gamins envers Areku lui passaient à des kilomètres au dessus de la tête, et si ça n'avait pas été le cas, il aurait réglé le problème lui même, il n'avait certainement pas besoin de l'aide d'un mioche de dix à qui il avait fait une partie de l'éducation et même quasiment changer les couches...

Areku * Crétin...il a encore beaucoup de chose à apprendre...tout comme moi d'ailleurs. *

Areku tourna la tête et leva les yeux vers le bâtiment qui se trouvait à sa gauche, l'académie, pour la première fois de sa vie il y était entré le matin même pour passer l'examen de passage au rang Genin. Il resta planté devant de longues minutes, réfléchissant à ce qu'il devait faire, passer son chemin et continué à se contenter de l'enseignement de son père et de Kotome, ou bien entrer et approfondir, compléter sa connaissance du savoir des ninja. Arekusando n'avait jamais remis en cause les leçons de ses professeurs, au contraire ils lui avaient appris l'essentiel, l'art du combat. Mais en voyant son petit frère et ses camarades un peu plus tôt, il avait ressentit une gène.

Areku * Ces mioches connaissent des choses que je n'entre vois même pas... Quel shinobi serais-je, si je ne me satisfaisait que du peu que je connais. *

Osuko, son père réprouverait sûrement énergiquement cette décision, mais après tout si personne ne lui disait, il ne l'apprendrait certainement jamais, en tout cas pas de la bouche d'Areku.

Areku * Je puiserais dans ce lieu tout ce qui sera nécessaire à ma progression...*

Ainsi, d'un pas décidé, le Karorane pénetra dans l'enceinte du bâtiment.
Dans le couloir principale suivant l'entrée, un panneau d'affichage ennonçait les différents cours de la journée classé par thème principaux:

Amphithéâtre de Ninjutsu: salle n°1: Initiation aux techniques Suiton ( niveau avancé requis)Professeur:Geirou Hyo, salle n°2: Manipulation primaire du chakra ( niveau débutant) Gengoemon Habaki
salle n°3: initiation aux techniques de rupture de Genjutsu ( tout niveau) Professeur: Mr T

Amphithéâtre de Genjutsu: salle n°1: Explication et démonstration des Genjutsu les plus communs ( niveau avancé requis)Professeur: Kenji Eichino

Le Genin ne lu pas la suite de la fiche, il avait trouvé ce qui serait son premier cours à l'académie, et quoi de mieux pour commencer que... le commencement.
Areku ne connaissait aucune des techniques de base du Ninjutsu et il lui fallait rapidement rattraper ses lacunes dans ce domaine, il se dirigea donc vers l'amphithéâtre de ninjutsu et plus particulièrement vers la salle numéro deux.
La topographie des lieux n'était pas très compliquée et les différentes salles étaient toutes bien indiquées ce qui lui permit de trouver aisément sa destination. Les couloirs grouillaient d'étudiants pour la plus part tous bien plus jeune qu'Areku, mais cela ne le dérangeait pas, il n'était pas là pour se faire des amis, et la honte qu'aurait pu ressentir certains dans pareil situation était un sentiment qui lui était inconnu.

Areku * Salle numéro deux, c'est ici *

Le Karorane attrapa la poignée de la porte et ouvrit celle ci, et ce qu'il vit à l'intérieur le dérangea un peu... la salle était vide, entierrement vide... Il était pourtant certain de ne pas s'etre trompé d'endroit. Une feuille scotchée à coté de l'entrée assurait pourtant qu'il s'agissait bien du cours du professeur Habaki, Areku regarda sa montre, il n'était ni en retard, ni en avance pourtant. Il décida d'aller s'asseoir quand même, il avait l'embarras du choix au niveau des places et en choisi une situé juste au milieu de la salle.

Areku * Hmm...J'attend cinq minutes, si personne ne vient, j'irais à un autre cours. C'est quand même étrange...*

A peine fut il assis, qu'un homme entra dans la salle, il avait environ la même taille qu'Arekusando et devait avoir à peu de chose près le même âge que lui.
Il fut appariement surpris de voir Areku assis, mais il était impossible de savoir si c'était à cause de l'âge de celui ci ou du fait qu'il est tout simplement quelqu'un.
Il s'approcha du Karorane et avec un langage impeccable lui dit:

Gengoemon – Bonjour monsieur, je peux vous aider ? Vous vous êtes perdu ?

Areku commença justement à se le demander et de sa voie monotone et peu sonore répondit:

Areku – Je suis ici pour le cours du professeur Habaki.

Le professeur de Ninjutsu étonné, scruta Areku des pieds à la tête, puis lui répondit:

Gengoemon – C'est moi le professeur Habaki. Mais tu n'es pas un peu vieux pour assister à un cours pour débutant? Enfin, tu dois surrement avoir tes raisons, le talent peut apparaître à tout âge et même parfois chez certains qui n'y était pas forcément destinés...

Il prononça ces paroles comme s'il essayait de convaincre Areku de quelque chose, mais celui ci habitué et convaincu du silence nécessaire de l'élève face au professeur ne broncha pas d'un cil.

Areku * Bon, on commence...*

Habaki se dirigea alors vers l'estrade d'où il donnait habituellement ses cours en faisant un signe à Areku pour qu'il se rapproche, celui ci s'exécuta attendant le début de la leçon.

Gengoemon – Hmmm, il n'y a personne aujourd'hui, ils doivent tous être au cours du professeur Geirou, pourtant mon enseignement n'a rien à envier au sien, tout ça parce que monsieur à fait quelques missions de rang A... Moi aussi je pourrais, mais je préfère de loin faire profiter aux autres de mes lumières...

Le Karorane restait impassible attendant que le prof veuille bien enfin se décider à lui apprendre quelque chose. Il se sentait d'ailleurs plutôt mal à l'aise, ses deux précédents professeurs avaient toujours privilégiés des méthodes violentes et sans concessions, n'admettant aucune erreur ni maladresse, mais apparemment les professeurs de l'académie et en tout cas celui là semblait bien différent.

Gengoemon – Alors dis moi puisqu'il n'y a que tout les deux, je peux bien faire un cours particulier pour toi, quelle technique aimerais tu que je t'enseignes ?
Surtout n'es pas honte, je sais bien qu'a notre âge, ils pensent tous que l'on doit connaître les techniques les plus puissantes mais moi je dis que chacun doit aller à son rythme et que...


Areku n'en croyait pas ses oreilles, Habaki venait de lui donner le choix de la technique qu'il lui enseignerait. Son père l'avait toujours obligé à faire, sans qu'aucune question ne puisse être posée. Il trouvait ce type assez étrange mais bizarrement Gengoemon arrivait à le mettre en confiance d'une certaine façon, pas au point de lui faire décrocher un mot, mais déjà le regard d'Areku était moins dur avec la présence de cet homme que d'habitude.

Areku * Est ce qu'il peut vraiment m'apprendre quelque chose ce mec ? *

Et l'inverse semblait vrai également, le professeur Habaki avait l'air plus à l'aise qu'a l'habitude, surrement que le fait qu'un jeune homme de son âge vienne à son cours pour débutant lui redonnait confiance en ses propres capacités.
Le silence d'Areku ne le perturbait apparemment pas et il poursuivit donc.

Gengoemon – Et bien si tu n'as aucune technique particulière en tete, je vais t'apprendre celle que je comptais enseigner à la classe normalement, j'ai nomé:
Suimen Hokuno Waza (l'art de marcher sur l'eau) Cette technique qui demande plus de pratique que de théorie est assez simple, en théorie justement...
Le principe est de parvenir à extraire le chakra par la plante des pieds puis à le solidifier afin d'avoir une base solide pour marcher sur l'eau...


Areku voyait enfin de l'interet dans ce que lui disait le professeur, il savait faire circuler le chakra à l'intérieur de son corps et également à l'extraire, chose qu'il avait apprise à travers la technique de l'averse mortelle, mais pas par les pieds...

Gengoemon – Evidemment je ne peux pas te faire de démonstration ici, pour la simple et bonne raison...qu'il n'y a pas d'eau. En revanche je peux te montrer la première étape de l'entrainement pour y parvenir, elle conciste en fait à apprendre à se déplacer à la verticale sur un mur, un arbre ou tout autre chose susceptible de ne pas être horizontale comme je te l'ai expliqué pour l'eau...

Habaki s'approcha d'un mur pour faire une démonstration puis étrangement s'en désinterressa comme s'il avait brusquement changé d'avis, son cours s'était pour une fois passé sans incidents, inutile de la gacher par une quelconque erreure...
Il salua le Karorane et prit la direction de la sortie la tete haute et le torse en avant. Laissant Areku un peu sur sa fin.

Areku * Bon si j'ai bien compris, je dois extraire le chakra par mes pieds et le solidifier....Et en premier je dois faire ça sur une surface déjà solide??? j'crois qu'il en manque un morceau...*

Le professeur réapparut alors comme ayant eu une illumination.

Gengoemon – En fait, pour l'étape sur le mur, ce n'est pas solidifier le chakra qu'il faut mais uniquement le rendre suffisament addésif et le maintenir en continuité...voilà parce que sinon tu tombes héhé...

Il disparut cette fois pour de bon ayant accomplit son devoir d'enseignant, Areku se leva et décida de prendre la direction de chez lui...

va ici

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Jeu 26 Fév - 22:01

En attendant d'être assigné à une nouvelle équipe, Vardec était parti à l'académie pour pouvoir commencer à corriger certaines lacunes qu'il possédait du fait qu'il était pour l'instant spécialisé dans le taijutsu. Même si il désirait devenir maitre dans cette voie, il lui fallait connaitre quelques techniques supplémentaires pour qu'il puisse se sortir de toutes les futures situations. En effet, bien que le taijutsu offrait à son utilisateur un avantage déterminant au corps à corps, il le rendait cependant extrèmement vulnérable face à un adversaire maniant à la perfection le genjutsu. Cette voie était pour le jeune homme l'ennemi principale de tout combattant lui étant similaire, il suffit d'une illusion bien placée au bon moment, au bon endroit pour changer l'issue d'un combat.

Il arriva dans les couloirs grouillants pour la plupart de jeunes élèves, même si il y avait pas beaucoup de personnes de son âge qui venait aux cours. Il arriva à la salle où se déroulait habituellement les cours de Mr T, un excellent professeur quoique un peu étrange. Apparemment son cours venait de s'achever puisqu'il croisa plusieurs élèves sortant en discutant de tout et de rien. Il entra dés qu'il eu un peu moins de monde, l'ours en peluche se tenait au bureau, regardant des notes qu'il avait. Son attention se porta directement sur Vardec qui pourtant n'avait pas fait de bruits en s'avancant.

"Je peux vous aider?"

Le jeune homme fit un signe de respect envers le professeur.

"Je m'appele Vardec Korochyma, je souhaiterai avoir des informations détaillées à propos d'une technique."

Le professeur à l'apparence de peluche s'approcha.

- Il s'agit de quelle technique?

- De Kai la technique de rupture.

- Tu es un peu vieux mais vu qu'il s'agit d'une technique de base, tu pourrais assister à mon prochain cours cela ne me dérangera pas je te rassure.

Le jeune homme au teind pâle prit quelques secondes avant de répondre.

"N'y aurait-il pas un autre moyen? A tout moment je risque de reçevoir ma prochaine affectation et je pense que j'aurai peu de temps après."

L'ours se dirigea vers ses affaires et prit un petit livre qu'il tendit.

"Tu m'as l'air sur de toi et dégourdi, je te prète ce livre qui te permettra d'acquérir les bases de la technique mais il te faudra des efforts pour pouvoir la manier correctement bien qu'elle ne soit pas si compliquée que ca."

Vardec remercia le professeur et repartit avec le livre à la main.



MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 1 Mar - 23:46

Arekusando Karorane : +10 XP (bonus genin inclus)
Vardec : +5 XP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 29 Mar - 20:10

Genichi marchait vite, il était en retard. Lui qui voulait faire bonne impression pour son tout premier cours à l'académie, c'était pour le moins raté. Il bouscula plusieurs personnes qui râlèrent. Il n'y prêtait pas attention. Il était à une dizaine de minutes de l'académie et les cours allaient commencer d'en moins de deux minutes. Il pressa le pas. Puis comme prit par un accès de démence, courut à toute vitesse. Il aperçut au loin le bâtiment. L'académie, avec l'insigne de Kiri peinte sur l'un des murs. Il poussa la lourde porte et entra dans l'allée principal. Personne ne trainaient dans les couloirs, un papier
volait et un stylo était par terre. Décidément il était en retard pour de bon. Il se dirigea vers le tableau des horaires et des cours. Il murmura à voix basse.


" Mr.T, amphithéâtre n°9, apprentissage de la dissimulation. Mr. Sö, amphithéâtre n°3, partie n° 3 sur l'analyse des points faibles adverses. Mr. Habaki, amphithéâtre n°1, rattrapage du Kawarimi. Ok va pour le cours de rattrapage. "


Genichi se demanda ce qu'allait bien penser le professeur quant à son retard. Il se dirigea rapidement vers la salle indiquée. Une pancarte notifiait bien le cours de Mr. Habaki. Genichi frappa et ouvra la porte. Une dizaine d'élèves étaient installés au premiers rangs, quatre autres tout au fond s'amusaient à se lancer des boulettes de papier. Le professeur très jeune se tenait dérrière son bureau. Il était de taille moyenne. Il s'avança légèrement vers moi.


" Vous êtes en retard.. Installez-vous, le cours va commencer. Au fait vous êtes? "


Genichi sortit le formulaire que lui avait donné la vielle au bureau d'inscription, il lui tendit.


" Ah, tu es nouveau.. Installe toi. " Il se tourna vers les élèves du fond et cria. " Sa suffit! Arrêter le cours commence. " Ce qui eut pour seul et unique effet de provoquer une bouffée de rires de la part des élèves concernés.


Genichi s'installa, il remarqua dès le premiers coup d'œil un manque d'autorité flagrante chez ce personnage. Le professeur
s'installa dérrière son bureau.


" Pour la majeure partit d'entre vous, vous êtes ici pour comprendre l'utilisation et la fonction du Kawarimi. Je vais donc tenter, enfin euh, vous expliquez et décomposez les signes requis pour l'utilisation de cette arcane. Prêt? "


Un doigt ce leva, il n'y prêta pas attention et commença. Il décomposa très lentement la série de signe. Expliqua à voix haute chaque mouvements. Puis il le fit plus rapidement.


" Bon désormais, je vais expliquer le but de cette technique. L'intérêt étant de, comment dire. " Il chercha ces mots et reprit un peu plus fermement. " Oui, donc. L'intérêt étant de permuter sa place avec celle d'un objet. Plus communément un rondin de bois. Vous permettant de réapparaitre quelques mètres plus loin. Ceci vous permettant donc d'esquiver, enfin non pardon! De vous désengager d'un combat. Les plus téméraires après un certain temps de maîtrise, pourront attaquer, enfin prendre par surprise leurs adversaires et l'attaquer par la suite. "


Genichi aperçut un léger tremblement le long de la main de Mr. Habaki. Le professeur s'essuya les mains sur sa tunique, elles étaient extrêmement moites. Il prit une forte inspiration comme s'il allait avoir besoin d'une quelconque dose de courage.
Il pointa du doigt un élève, il lui fit signe d'approcher ainsi qu'aux autres d'écouter attentivement. Vue le niveau du cours, Genichi releva s'étonna qu'aucun bruit ne filtrait dans la salle. A vrai dire c'était plus par curiosité que par intérêt réel du cours. Habaki parla haut et fort, en tous les cas il tenta d'essayer.


" Bon, Kaoru c'est ça? Attaque moi.. " L'élève ne parut pas comprendre. " Tient, met toi au fond de la salle et fonce moi dessus, ne t'arrête pas tant que tu ne m'auras pas touché.. Allé. "


Le shinobi prit son élan et courut à toute vitesse, au moment où il dépassa le rang serré d'élèves pressés tout autour du professeur il trébucha. Un de ces camarades lui ayant fait un croche pied. Il s'écrase méchamment sur quelques mètres. Tout le monde riaient de bon cœur. Le professeur s'exclama sérieusement.


" Sang et cendres! Ce n'est pas possible, qui a fait ça?! " Il se baissa et releva l'élève. Il avait l'air d'aller bien. Il lui fit signe de s'asseoir et reprit. " Si la personne ne ce dénonce pas elle aura à faire à moi.. D'accord très bien.. Reprenons.. Au prochain incident gare à vous! "

Genichi voulut se taper sur le front.

" Vraiment aucune autorité.. "

Mr. Habaki l'appela.

" Genichi donc.. Même exercice.. Pressons allé. "

Genichi prit donc élan à son tour au fond de la salle. Il se mit à courir tout en faisant attention à ces camarades. Encore quelques mètres et il allait effectivement le percuter. Au moment ou l'impact aurait dû avoir lieu, le professeur exécuta une série de signe à une vitesse prodigieuse. Une fumée l'enveloppa. Genichi ouvrit les yeux. Un rondin de bois était placé à l'endroit même ou avait été Mr. Habaki. Une main lui tapa l'arrière du crâne.

" Touché. "


Habaki souriait de toute ses dents. Genichi le regardait stupéfait.. Habaki prit la parole avant que Genichi puisse poser une question.


" Voilà, tout l'intérêt du Kawamiri. J'aurais pus également l'effectuer avant et apparaitre devant le nez de votre camarade. Pour..pour le surprendre tout bonnement. Ah oui et l'attaquer. Bon la décompositions des signes étant faite et la démonstration va falloir que je vous explique comment dosez votre Chakra. "


Il avança d'un pas plus assuré, ayant obtenue la toute première minute de silence du cours. Il prit une craie et griffonna à l'arrache une situation de combat. Il nous fit tous signes de nous asseoir. Il s'assit etsouffla, comme s'il décompressait.


" Bon le rôle du Chakra dans tout sa.. " Il désigna un endroit sur le tableau ou était dessinée une croie. " Admettons que vous voudrier vous transposez à cet endroit. Il faut évaluer la distance, donc jauger en quantité nécessaire le Chakra nécessaire, mais il faut aussi tenir compte de la force avec laquelle votre adversaire veux vous frapper. Enfin il faut essayer, car le but étant de vous permuter dans un autre endroit. Donc esquivez les coups adverses en permutant votre place et donc ainsi choisir l'objet prenant votre position initiale. "

L'explication était confuse très confuse.. La sonnerie retentit. Genichi avait hâte d'essayer cette nouvelle technique, il enregistra bien la série de signe peu complexes et partit.

" On va voir ce que ça donne. "


( HRP: Partie pratique à venir au terrain d'entrainement.)


"Celui qui ne connait pas son passé et condamné à le revivre... " Mémoire d'un schizophrène

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Jeu 2 Avr - 13:55

Genichi Hida: + 8 XP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 5 Avr - 13:21

[Je sais pas si je l'ai fait comme il le fallait alors je m'escuse d'avance si il manque des trucs]

Kira se réveilla en sursaut, la première chose à remarquer c'est qu'il se trouvait< étendu par terre. Son crane lui faisait mal comme si on y avait introduit un marteau qui le frappait constamment. Il se frotta le visage essayant de se rappeler les évènements de la veille. Des images revinrent par bride, il s'était entrainé une bonne parti de la soirée se forçant a améliorer ses techniques héréditaires. Un autre souvenir revint, on l'avait prévenu qu'un prof serait disponible aujourd'hui pour lui enseigner les bases du Ninjutsu. Il se leva nettoya ses vêtements et fila a l'intérieur de la demeure, tous en se déshabillant il prit la direction de la salle de bain. Une fois laver et essuyer, il se dirigea dans sa chambre entourer de sa serviette. Il enfila ses équipements de ninja en 4eme vitesse et fonça dans la cour, sautant par dessus les bosquets de fleur pour atterrir devant le grand portail. Un fois dehors il s'enfonça dans le cœur du village prenant la direction de l'Académie de Kiri. On le voyait se faufiler entre les passants telle une ombre, fugace devant les rayons du soleil, il se dirigea vers l’Académie de Kiri. En chemin plusieurs questions fleuri dans son esprit :

« A quoi peut bien ressembler mon professeur ? »,

« Et –il compétent ? »

Des interrogations de pure curiosité l’assaillit sans relâche. Arrivé devant la porte de l’Académie son cœur battait à tous rompre. Lui un assassin professionnel stressait, c’était impensable. En prenant son courage à deux mains il ouvrit la porte et se dirigea vers la salle de cour. Une fois arrivé il s’assit tranquillement au premier rang (comme il était le seul élève). Il resta assis cinq minutes, jusqu'au moment ou une peluche sorti de la porte destiné au professeur. Il se retint difficilement de ne pas rire, puis se leva pour le saluer.

-Bonjour, Mr T !

La peluche le fixa quelques minutes puis lui répondit d’une voix clair.

-Bonjour gamin ! Comme tu la si bien dit je suis ton professeur aujourd’hui. Je m’appelle Mr T. Et toi ?

-Moi c’est Kira Satsubatsu ! Lui répondit-il en s’inclinant.

Mr T se retourna et se dirigea vers une chaise qu’il posa devant le tableau. Pendant que Kira se rasseyais il monta sur la chaise et commença à écrire « Yokusei - Maîtrise du Ninjutsu ». Il se retourna et fixa Kira de ses petits yeux en coton. Les derniers vestiges de déconcentration se volatilisèrent laissant une concentration à toutes épreuves, prêt à boire chacun de ses mots.

-Bon aller commençons ! En fait, c'est l'histoire d'un chat… Euh tu connais ?

Kira resta quelques secondes interloqué, la bouche ouverte. Il bafouilla :

- Non je ne connais pas…

Mr T éclata de rire, augmentant encore le malaise de Kira. Puis repris d’un coup son sérieux.

-Plaisanterie à part ! Donc tu veux que je t’enseigne la technique Yokusei ?

-Oui !!

-Bon choix ! C’est vrai qu’avec elle ça t’ouvrira de nombreuse voix pour apprendre d’autres techniques.

-Merci du compliment.

Mr T remonta sur sa chaise et se tourna vers son élève.

-Regarde bien, voila les signes à réaliser pour ta technique.

Kira se concentra sur les deux bouts de tissu servant de mains à Mr T. Il commença à enchainer plusieurs signes à une vitesse folle. Kira en avait mal aux yeux.

-Vous êtes sur Mr T que c’est bien ça ? Lui demanda t-il douteux.

Un rire franc s’échappa de Mr T.

-Perspicace gamin ! Effectivement ce n’est pas ça. Regarde en faite c’est très simple.

Il forma le signe du Tigre et ferma les yeux. Instinctivement Kira senti le chakra tourner dans le corps de Mr T.

-A toi ! Tu dois juste apprendre à ressentir ton flux chakra et arriver a le manipuler a volonté.

Kira se leva et se rapprocha de Mr T. Une fois devant lui, il ferma les yeux et forma le signe du Tigre avec ses mains. Il avait du mal à sentir son chakra, il resta plusieurs minutes comme ca. Mr T le remarqua et lui dit :

-Les maîtres des arcanes ont depuis des générations appris à maîtriser au mieux leurs flux de chakra pour s'économiser tout en tirant le meilleur parti de leurs techniques.

- Oui Mr T.

Kira referma les yeux et resta comme ca, jusqu’au moment ou il réussit a saisir un flux de chakra.

-Essaye de le maintenir et de l’envoyer par dose dans les différents endroits de ton corps !

-Oui !

Au bout de trente minutes de cour Kira pouvait maitriser son chakra, stopper ou accélérer son flux a volonté. A la fin de la séance Kira le remercia et fila.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 5 Avr - 14:38

Kira : + 6 XP

Edit Iki : suite à la demande du joueur, Technique en attente de validation.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 29 Juin - 21:06

Mais arrête de penser à ça !! Baka !!

Sa faisait plus de deux heures qu’il ressassait allongé dans son lit les souvenirs de son équipe lui revenait en mémoire. Plus particulièrement leurs rencontre sur le toit de l’hôpital, comment Liori sensei les avait accueillit, ça il ne l’oubliera jamais. La mission de sauvetage pour faire descendre leurs équipier blessé, avait était une bonne expérience au travail d’équipe. Mais même après ça leur maitre lui faisait toujours aussi peur. Etre du même clan n’avait rien avoir, c’était son caractère qui l’effrayer. A part ça il devait l’avouer y avait aussi de l’admiration, car la force que dégager Liori était incroyable. Une fois sorti de ses pensée il remarqua que le soleil était maintenant haut dans le ciel et irradié le monde de sa chaleur bienfaisante. On pouvait voir quelque rayon filtrer par les volets de la demeure, apportant un peut de lumière a la pièce. Mais sa n’empêchait pas qu’il était toujours allongé, qu’est ce qu’il attendait pour sortir de son lit, quatorze heures était passé depuis quelques minutes. Avec tous ça une phrase de son père lui revint en mémoire, il lui disait souvent ça : « la vie appartient à ceux qui se lève tôt, alors debout gros flemmard ». Qui eu pour résultat de le faire frémir. C’est après un effort surhumain qu’il consenti à bondir de son lit et à se diriger vers la fenêtre qu’il ouvra avec force, la lumières s’engouffra instantanément dans la pièce se qui arracha un juron à Kira. Les yeux fermé il se dirigea d’un pas vif vers la salle de bain.

Une fois lavé et habillé, il prit son Wakizashi accroché au mur. Il savait qu’il n’en aurait pas besoin, mais ici à Kiri faut savoir qu’on n’est jamais à l’abri d’un problème, il sorti donc dans le jardin de la demeure le petit sabre maintenant accroché dans son dos. Il s’arrêta une dernière fois pour regarder la grande demeure de son clan. Avec un dernier sourire il se faufila par le portail et s’enfonça dans la rue, menant au centre ville de Kiri. Par contre il était lassé de se dépêcher, donc il choisi pour une fois de prendre son temps. Joignant le geste a la pensée (et non a la parole ^^) il rentra donc tranquillement dans la nuée de personne qui remplissait la rue principale du centre ville. Mais comme il n’avait pas mangé, son ventre ne mit pas longtemps à crier son mécontentement. Il s’arrêta donc dans un restaurant de nouille, le dedans il prit rapidement un ramen à l’ail qui emmena avec lui pour le manger plus tard. Donc après un petit bout de chemin il se trouva un banc a l’écart de la marée de passant pour manger tranquillement ses nouilles.

Une fois le ventre remplit il se remit en route en direction de l’Académie, pour apprendre une des techniques qui pourrait lui être utile. Même si elle était de base elle pouvait servir dans tous combat. Dix minutes plus tard, il se trouvait devant le bâtiment en question, qui, le surplombait de toute sa hauteur. Avec un petit sourire il pénétra dedans, avant de se rendre au panneau ou était répertorié les professeurs de libre. Heureusement pour lui le professeur de la dernière fois était libre. Il avait apprécié apprendre en compagnie de se professeur, qui d’ailleurs, pour lui était plus que compétent. Rien de mieux pour le rendre de bonne humeur, se qui était très bien pour lui, sa lui permettrait de mieux apprendre sa technique. Il se dirigea donc vers la salle en question, empruntant les mêmes couloirs que la dernière fois. Une fois arrivé devant il ouvrit la porte et pénétra à l’intérieur. En bas de la salle Mr T l’attendait comme la dernière fois, toujours sous son apparence d’ours en pluche. D’un geste avec sa petite main il proposa à Kira de s’assoir, qu’il fit aussitôt.

-Tiens, tiens ! Mais ce n’est pas le rejeton des Satsubatsu ! Hu hu hu


Kira s’inclina respectueusement devant lui, répondant au salut et à la politesse. Une fois ça fait, Kira laissa Mr T déblatéré ses habituelles plaisanteries, jusqu’au moment ou il lui demanda en quoi il pouvait lui être utile. Retrouvant d’un coup son sérieux, Kira commença à lui expliquer les raisons de son venu.

-Mr T y a une technique dont j’ai entendu parler. Elle appartient au répertoire que tous ninja doit savoir utiliser. Oui c’est une technique de base, mais qui pourrait m’être très utile et…

-Mon garçon arrête donc de tourner autour du pot et dit moi le nom de la technique [

-Oui... Excusait moi Mr T. Elle s’appelle Kawarimi, technique de Permutation.

Mr T, pour une raison inconnu se mit à éclater de rire. Kira resta pétrifier sur place le regardant rouler sur le sol en pleine folie. Kira sentait sa bonne humeur s’estomper au fur et à mesure ou le professeur continuer son cinéma allongé sur le sol. Mais au moment ou il allait sortir quelque chose, Mr T se releva d’un coup et repris son sérieux, lançant a Kira des yeux déterminé et sévère. Il s’excusa, lui expliquant qu’il n’avait juste eu qu’une pulsion de folie. Les excuse passé il lui expliqua donc que effectivement cette technique était très utile en combat car sa permettait soit de se libérer d’un corps à corps ou d’esquiver une attaque ennemis. Pendant que Mr T lui expliquer tous les secrets de la technique Kira prenait des notes sur un bout de papier pour s’en souvenir après. Trente minutes plus tard, d’un geste le professeur lui demanda de le rejoindre pour passer a l’épreuve pratique.

-Regarde mo bien ok ! Tu va me lancer un Shuriken dans ma direction. Tu me suis jusqu'à la ?

Kira acquiesça d’un mouvement de la tête. Le signal donné il lança l’arme de jet en direction de Mr T. Cette manœuvre consisté a le forcer à esquiver. Donc comme c’était à prévoir, quand le shuriken touche Mr T un POUF eu lieu, laissant ainsi place a un rondin de bois. Tandis que le professeur réapparaissait derrière Kira, tout sourire.

-A toi maintenant !

Sans attendre Mr T lui lança a son tour un Shuriken, Kira prit au dépourvu ne put réussir la technique, il ne put que l’éviter au dernier moment en bougeant son corps. Mr T en relança un aussitôt, criant qu’il devait se concentrer. Finalement ils durent recommencer pendant presque 30 minutes, jusqu’au moment ou ne sachant pas pourquoi il réussi à permuter un rondin a sa place. A partir de se moment il put enchainer les permutations, esquivant chaque Shuriken lancé, comme si un déclic avait eu lieur. Au bout d’un moment Mr T stoppa, estimant que Kira le maitrisait assez maintenant.

- Bravo Kira ! Félicitation !

Kira s’inclina devant lui. Tout sourire.

-Merci Mr T

Ils se serrent la main et le professeur l’autorisa à partir. KIra ne se fit pas prié et sorti de la salle pour retourner chez lui.



MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mar 30 Juin - 1:54

Kira Satsubatsu : +10xp (Bonus Genin inclus).
(Je pense que tu devrais demander les acces pour la section "aide au RP", tu pourrais, en lisant la section, apprendre quelques trucs pour éviter des fautes qui te pénalises =x).

En bon flemmard, je laisse quelqu'un d'autre décider de la validation de la technique.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 1 Juil - 21:10

Après plusieurs jours passés à se balader dans Kiri, Kira ronflait doucement. Pendant près de quatre heures, il était resté assis dans un fauteuil, devant la fenêtre de sa chambre, à regarder le soir tombait sur les ruelles de la ville et avait fini par s'endormir, la tête appuyée contre la vitre froide, la bouche grande ouverte. La tache de buée que son souffle avait dessinée sur le carreau scintillait dans la clarté blanche de la lune dont la lumière effaçait toute couleur de son visage, lui donnant une mine fantomatique sous ses longs cheveux blanc.

La pièce était constituée d'un grand lit à double place au fond collé au mur, sur la droite on pouvait voir une immense armoire en bois massif, qui montrait bien la richesse assez élevé du clan Satsubatsu. Kira quant à lui grogna dans son sommeil, sa tête glissa de quelques centimètres le long de la vitre, mais il resta endormi. Des mauvais souvenirs l'agressaient, le fameux examen pour être Genin et où il avait participé reflua. Dans son cauchemar il voyait également, choses bizarres des guerres de ninja, comme ceux d'antan. Mais cette fois-ci il était là se battant pour son village, il devait tuer ou être tué. Mais un mot sorti de son esprit comme une plainte...

*SANG…*

Chaleur brutale d'un souffle maléfique sur son visage, un murmure sifflant à son oreille. Il se réveilla en sursaut. En nage, brûlant, gelé jusqu'aux os. Il bondit aussitôt du fauteuil sur le plancher de sa chambre. Son wakizashi à la main, les muscles tendus, son corps souple, ses yeux brillant dans le noir, ses sens aussitôt accordés au plus léger signe de danger. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait senti quelqu'un rentrait, impossible cela il ne le savait pas. Ca pouvait tout aussi bien être son imagination, ça ne serait pas une nouveauté. La folie chez eux était monnaie courante, il ne devait pas s'inquiéter.

Ces soupçons sur cette soit disant folie se confirmèrent très vite, car une douleur fulgurante traversa tout son côté droit. Sa chaire marqué se mit à tressaillir est à se remuer, une première déchirure se fit dans son cou qui lui arracha un cri de douleur. Elle était si forte qu'il devait ramper pour pouvoir se diriger vers la salle de bain. Au bout de grands efforts il put se rendre devant l'armoire ou était rangé les seringues de drogue. Avachi contre l'armoire il put infiltrer le produit en lui, avant de se détendre et d'attendre que la douleur passe.

Une fois la douleur passée il se releva avec difficulté, étant donné qu'il était déjà dans la salle de bain il en profita pour ce doucher vite fait, enlevant les traces de transpiration. Une fois lavé et essuyé il se posa dans son canapé réfléchissant à ce qu'il pourrait faire. Une idée fleurit à son esprit, il irait à l'Académie suivre un court de Ninjutsu. Il devrait bien y avoir quelque chose d'intéressant. Il bondit d'un coup du canapé pour foncer vers le couloir, manquant de renverser son père.

-Attention Kira !!

Il se dirigea vers sa chambre sans se retourner en criant :

-Désolé père !

Une fois dans sa chambre il enfila en vitesse ses vêtements de ninjas. D'abord, le pantalon avec par-dessus autour de ses jambes des bandages. Enfilant ensuite un débardeur noir, tombant jusqu'à ses cuisses. Attacha ensuite les bandages autour de son bras droit, le serrant suffisamment fort pour pas que ça se détache. Une fois ça fait il serra son bas avec une ceinture, avant d'aller chercher son wakizashi et de le placer en travers de la ceintura dans son dos. Une fois ça fait il pris son bandeau frontal toujours posé sur son bureau qu'il plaça de travers sur son front, le signe sur son côté droit. Fin prêt il courut hors de sa chambra atteignait le jardin, ou son père prenait l'air tranquillement assis sur une chaise.

-Ou tu va comme ça fiston ??

Il se fit interpeller par son père, qui voulait savoir où il courait comme ça. Kira lui expliqua vite fait qu'il se dirigeait vers l'Académie pour voir s'il n'y avait pas de cours libre pour aujourd'hui. Il se contenta de lui souhaiter bonne chance. Après lui avoir dit merci, il fonça en direction de la rue principale, mais il n'eut pas le loisir de prendre son temps cette fois-ci. Dehors il pleuvait à flot, donc il du sprinter entre chaques abris, ne s'arrêtant qu'une minute pour chaque. Mais ce qui n'empêcha pas qu'il soit trempé en arrivant à l'académie. Une fois dedans il du essorer ses vêtements pour pas en foutre partout quand il serait dans la salle. Ca fait, il se dirigea vers le panneau. Dessus il remarqua que Mr T dispensait un court pour maitriser la technique du Bouclier Aqueux. C'était parfait, il se rendit donc à pas pressé vers la salle en question. En rentrant y remarqua que personne n'y était, Mr T quand à lui était assis devant le tableau, comme à son habitude.

-Bonjour jeune Satsubatsu ! Je pari que tu viens pour la technique du Bouclier Aqueux ?

Il ne répondit pas tous de suite, d'abord il s'inclina pour lui dire bonjour puis il se dirigea vers une place au premier rang. Une fois assis il confirma l'interrogation du professeur. Mr T se déplaça donc au milieu du tableau et commença à écrire le nom de la technique. Une fois fini il se retourna vers le Genin sérieux.

-Trêve de plaisanterie ! Pour cette technique je te préviens ce n'est pas la même chose. Ecoute bien ce que je vais dire.

Kira acquiesça en inclinant la tête. Mr T commença donc à parler de l'origine de la technique, expliquant que mieux la connaitre faciliterai sa maitrise. Kira quant à lui prenait chaque note, chaque partie importante il l'écrivait sur son bloc-note. Une fois ça fait Mr T lui expliqua chaque détail de la technique, ses effets et inconvénients. Au bout d'un moment Kira ferma ses yeux et tenta d'assimiler chaque mots qui lui arrivaient aux oreilles, essayant de les mémoriser du premier coup. Une incohérence le dérangea, ne comprenant pas ou Mr T voulait en venir il leva la main.

-Mr T ! Vous dites que pour utiliser cette technique, il nous faut employer un sort de Pélagie. Mais Dans notre pays il pleut beaucoup, donc on devrait pouvoir l’utiliser sans user notre chakra pour un sort intermédiaire.

Mr T le regarda mi-amusé mi-exaspéré. Un sourire narquois aux lèvres il ne put s'empêcher de lui dire :

-Mr Kira ! Vous devriez apprendre également la patience. J'allais y venir, bien entendu quand le sol est inondé c'est bien plus efficace de le lancer directement que de devoir gaspiller son chakra avec un sort de création d'eau. Cependant, si vous êtes amené à combattre dans un pays ou l'eau est rare, a moins de se trouver proche de vous une source d'eau comme un lac ou une rivière, a ce moment la le sort de création d'eau vous sera bien utile. Vous ne trouvez pas ?

Kira baissa les yeux un peu honteux. Il avait complètement raison, il s'emporter toujours trop vite. Peut être était ceux un trait de son clan, toutefois il fallait toujours qu'il démarre au quart de tour. Pourtant, il essayait de corrigeait se défaut, mais ce n'était pas facile, il en était conscient dès le départ. Mr T, en le voyant comme ça, ne put s'empêcher de le réconforter, lui disant que malgré son manque de patience il n'en restait pas moins un excellent ninja. Qui permit d'arracher un sourire timide à Kira.

-Bon maintenant je pense que la théorie à bien était comprise, on passe la pratique. Suis-moi sur le terrain d'entrainement.

Mr T ne lui laissa pas le temps d'acquiescer qui bondissait déjà hors de la salle. Kira mit du temps à réagir, toujours fixer sur sa chaise. Finalement au prix d'un effort il se leva et suivi Mr T dans les couloirs de l'Académie. Une fois dehors il parti en direction du terrain d'entrainement pour finaliser sa technique.


[Direction ==> Terrain D'entrainement]



MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Jeu 2 Juil - 12:17

Kira : + 10 XP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Ven 11 Sep - 18:33

On avait annoncé les horaires à l'entrée.
Je penchais la tête sur le coté, pas très rassurée. Sept dans notre classe qu'on était ? Juste sept ? Pourquoi ? Je fronçais les sourcils. Je serrais mon livre contre moi. J'avais l'habitude des cours en amphithéâtre, où l'on entendait rien, rien, à part juste des discussions variées, diverses et ô combien intéressante ! Tel que savoir quel est le garçon le plus mignon de la salle, si on nous donnerait quelque chose de vaguement mangeable à la cantine, si on pouvait cracher de l'eau sur le petit boutonneux, trois rangs en contre-bas ... Les plaisirs de quatorze ans, en bref !
Mais bon, depuis, j'avais désertée de plus en plus les cours, jusqu'à ce que mes venues soient sporadiques. Faut avouer que j'avais été dégoutée de voir que certains pouvaient cracher plus de litres d'eau que moi, alors que j'avais passée une nuit blanche ... Des gamins qui devaient faire dix centimètres de moins que moi, à l'époque. Bref, me revoilà à l'Académie, et je sens que ça sera pas facile de s'y remettre, vraiment pas ... Mais quand il le faut, il le faut, on ne peut faire autrement ! Même si c'est pas les envies qui manquent, certes, certes.
Je soupirais, baissais la tête. Dans un quart d'heure le cours ... Je ferai mieux d'y aller, connaissant ces sadiques, ils seraient capables de m'utiliser comme mannequin si j'avais le malheur d'arriver une seconde trop tard ... Amphi n°12, tout proche, à même pas trente secondes de l'entrée. Je penchais la tête sur le coté. J'y allais, ou je me permettais de traîner dans les couloirs ? Enfin, à quoi bon ... Pas comme si y'avait quelque chose d'intéressant à entendre ... Et surtout, j'avais pas envie de supporter le regard sûrement moqueur que me porterait les étudiants. Après tout, moi, toujours ici, à mon âge ... Bref, ça se passait de commentaires. Mon air morne parlait de lui même mieux que mille mots.

Je traine les pieds jusqu'à l'amphi, et finis par m'y engouffrer. Vide, vide, plus que vide. Enfin, j'abuse : Avec moi, il est moins vide. Quoi que, je me demande si il ne l'est pas d'autant plus là ... Super, j'ai un vrai talent pour me miner le morale toute seule ... Soupir, et j'allais sûrement tombé sur un fou, un sadique, un pervers, voir les trois à la fois ...
Je m'assois à un rang intermédiaire, en plein milieu du rang, afin d'avoir une vue d'ensemble, et à la fois du tableau, et à la fois du professeur. Rang intermédiaire, pour pas qu'on me catalogue dans les "intellos" si j'étais trop devant, ou de "branleuse" (j'adore les mots que j'emploie ... Je devrai penser à renouveler mon vocabulaire) si j'étais trop derrière. Bref, j'avais choisi la bonne place. Je m'installais confortablement, et, jetais enfin un regard à la couverture de mon livre. "Suiton ou la grâce aquatique : Bases pour un Genin aguerri" de Ishimaru Yurow. Un ouvrage des plus simples, certes, mais des plus instructifs. J'étais très mauvaises en Suiton ... Il fallait que je rattrape le retard pris.

Quelques minutes plus tard, l'amphi s'était rempli. Un doute insidieux m'envahit. Ils avaient tous l'air aussi âgés que moi, certains même plus ... Je le sens mal. Plus que trente secondes avant le début du cours. Et sur les sept qu'on devait être, on n'était plus que quatre. Ça commençait à se dessiner, je voyais très bien ce qui se passait ...
Dix secondes. Les conversations s'estompent subitement.
Cinq secondes. Une fumée épaisse s'élève du bureau.
Zéro secondes. Elle se dissipe.

... Où suis-je tombée ? C'était quoi ... ça ? Non sérieux, c'est pas notre prof, ÇA ? Pourtant, si. Une peluche. UNE PELUCHE. C'est une blague, ne me dites pas que c'est vrai, non ... Un rire étouffé se faisait entendre juste derrière moi. J'aurais du faire pareil si je n'avais trouvée la situation si ... Si voilà.
Cri de douleur. Un morceau de craie qui me tombe sur l'épaule, une craie blanche en plus, comme celles qu'il y a sur le bureau. Quoi ..?


-On se moque pas de moi ! Compris jeune homme, cinquième place, sixième rang ?

Et ça parle ce machin en plus ... Je rêve ... Je mettais la tête entre mes bras. J'entendais l'étudiant s'excuser entre balbutiements.
Cri de douleur. Je m'en suis reçu un aussi ! C'est quoi le délire là ?! J'avais fait quoi ?! Je relève la tête, toute rouge.


-Jeune fille à grosse poitrine, sixième place, cinquième rang, on ne dort pas pendant mon cours.

Éclat de rire général. Je baissais la tête, cramoisie.

-C'est quoi ton nom ? Hikaku, Chikaku ... Non, là je confond avec l'histoire de la blonde, de la brune, et du anbu ... Tu la connais soit-disant passant ?

-Heu ... C'est pas celle où le anbu dit ...

-Tais toi, c'pas à toi que je cause. Mais tu as enlevé tout l'effet de surprise, donc je la raconterai pas, raaah, tes camarades te remercieront à la sortie ... Non, non, non ! Pas parce que ma blague est des plus nulles, non, mais car elle est des plus uniques et hilarantes, bref ... Tu t'appelles comment ?

Je me sentais décontenancée. Il faut avouer qu'on a pas l'habitude de parler à une peluche tous les jours. Ma voix se révéla assez incertaine, hésitante.

-U-Uzumi, U-Uzumi Meloku, m'sieur ..?

-Ca me rappellerait presque une histoire des plus drôles ce prénom ... Je m'égare, je m'égare, tu demandes mon nom ? Moi c'est Mr T. ton enseignant et maître à penser ici.

Petits rires de la salle, je souriais aussi.

-Tu connais mon nom, c'est réciproque ... Quoi que, je me rappelle pas t'avoir vu ici ... Les autres cancres, je me les trimballent depuis des années ... Non non non ! Je ne dis pas que c'est mal d'être un cancre ! De grands kunoichi furent des cancres avant de briller ..! Comme ... et ... Bref, au moins, on peut s'amuser à piccoler avec eux, c'est pas plus mal.
Mais toi, tu me dis rien. Tu viens de Kiri ? Non ? Oui ? Misenrehratzhe ? Quoi ! Tu as répondu Misenrehratzhe ?! Je le savais ! Tu as été envoyée pour m'espionner, me guetter, tromper ma vigilance par tes attributs féminins des plus attirants ! Je le sais, ne dément pas, sinon je risque de faire un truc que je regretterai même pas ! Je te promet, je suis sérieux, j'hésiterai pas à le faire ! Puis Akira ...


Mon visage n'exprimait rien. J'étais sensée réagir comment à ça ? Il s'excitait tout seul, bougeait ses bras de peluche à droite, à gauche, en haut en bas, sautillait sur place, faisait des salto arrière ... J'enterrais mon visage entre mes mains. J'entrouvrais les doigts. Il continuait à divaguer. Je les refermais, et décidais fermement de ne les ouvrir qu'au moment où ça s'arrêterait, si cela s'arrêterait avant la fin du cours ...

- ... M'en occuperait plus tard de toutes façons, c'est pas une espionne qui me fera sortir de mes gonds. On retourne au pourquoi de votre présence ici dans mon amphi où je vous instruis de ma sagesse sans limites ... Héhéhé, donc, trois qui manquent, toujours les trois mêmes, on fera sans comme les autres fois. Commençons ce cours de révision pour les redoublants de grade Genin, sur le sujet du Yokusei, ou encore la Maîtrise du Ninjutsu. Un sujet qui revient souvent à l'examen pour atteindre le tant convoité grade de Chuunin, instructeur ou non. Sans vouloir vous corrompre ou quoi que se soit d'autre, sachez que si vous enseignez à l'Académie, vous aurez droit à des cookies ... Hum hum, passons.

Il fit un saut périlleux arrière, et, à une vitesse telle que je n'arrivais même pas à le suivre du regard, il dessina un schéma très complet du corps humain, avec les différents points de concentration du chakra. J'écarquillais les yeux. Depuis quand une peluche ça sait dessiner ?!

-Comme vous le voyez, le Chakra se concentre en sept points du corps humain : Les jambes, les bras, le coeur, la gorge, la tête. Afin de maîtriser au mieux l'énergie qui fait de vous un Kunoichi, il faut savoir la répartir au mieux dans votre corps, aux sept points précédemment cités, si vous avez tout suivis ... Vous connaissez déjà quelques ninjutsus des plus basiques, le plus difficile est déjà fait. Désormais, il vous faut enlever tout geste inutile, tout effort superflu afin d'économiser vos forces. Voilà, maintenant, pratique ! Deux heures de méditation pour que vous ressentiez l'énergie fluer en vous, le premier qui bouge il se retrouve avec une craie sur le front, parole de Mr. T. Et vous, demoiselle Sharah, vous avez deux mots à me dire je crois bien ...

Personne ne répondit, la seule fille présente étant moi.

Je ressortais du cour plus légère. Deux heures reposantes, où j'avais réussie à contrôler mon chakra, et le répartir équitablement en chaque point de concentration. Deux heures pas en vain, passée dans la plus grande quiétude, en somme, j'étais satisfaite de moi. Je pensais m'entraîner par la suite à cracher de l'eau, et à marcher dessus aussi, pourquoi pas après tout ! Satisfaite de moi, pour changer. Je serrais le livre contre moi, enjouée.
Mon regard se posa sur une fenêtre, je contemplais mon reflet quand ...
... Une ombre. Une ... peluche ..?
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Amphi pour les cours de Médecine
» Amphi pour les cours de Genjutsu
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Inscription Pour Le Cours De Vol( Pour Tous )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-