Partagez | 
 

 Entrainement d'Oni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

MessageSujet: Entrainement d'Oni   Jeu 10 Avr - 14:42

Rappel du premier message :

La foret de Konoha, s’était la première fois que je pénétrais dans ce lieux ou la nature y régnait en maitre. Alors que je parcourais les sentiers, je pouvais voir les marques sur le sol et les arbres d’une activité de ninja. Je serais venu m’entrainer dans cette foret plus tôt si je n’aurais pas eu une mission qui m’avait couté un petit tour au poste de police. Enfin bref j’étais en à faià présent ici, prêt à en découdre.

*Je dois être le seul ninja à ne pas savoir que je devais m’entrainer ici. Enfin bref, Daiko a dit que mon lieux d’entrainement se trouve ici mais je ne m’attends pas à voir un panneau écrit lieux d’entrainement d’Oni. Il voulait certainement dire que la foret entière et mon lieux d’entrainement. Je vais donc me trouver un coin tranquille.*

Après plusieurs minutes de marche, je trouvais un petit coin ou les arbres n’étaient pas touchés par le chaos que pouvait provoquer les entrainements.

*Voila je vais pouvoir me perfectionner tranquillement. Comment a-t-il fait déjà ?*

[Oni] « Il a commencé par concentrer son chakra dans la paume de sa main. Pour le moment tous est très simple. Ensuite, il a dit que notre don nous est utile à ce moment et ensuite tous a explosé. Donc il faut tous simplement enflammer le chakra pour créer l’explosion. Essayons. »

Concentrer et maintenir son chakra dans l’un des membres de son corps été très simple pour moi à présent, seul la quantité à utiliser été un problème.

*Je ne vais pas en mettre beaucoup, je ne voudrais pas que tous me pète dans la figure. Voila qui est fait. Je n’ai plus qu’a allumé.*

Contrairement à se que j’aurais pensé, aucune explosion ne se fit entendre. Mon bras ne produisit qu’une simple flamme.

*Mais… j’ai pourtant concentré mon chakra dans mon bras. Mais il n’y a pas eu de lueur bleuté comme chez Daiko.*

[Oni] « C’est pour cela ! Mais comment pourrais-je avoir mon chakra qui apparait sur mon bras ? Peut être en y mettant une énorme quantité. Il faut que j’essaye. »

*Une énorme quantité. Une énorme quantité.*

La pression commencer à se faire très forte, je ne pus faire autrement que m'asseoir pour ne pas m’écrouler sous le poids. Le chakra commençait à se faire voir mais rien encore comparer à Daiko.

*Sa suffit comme cela. Si je continu, je vais mourir étouffer sous mon propre poids.*

Je me déplaçais avec beaucoup de difficulté vers un arbre, après avoir posé ma main sur son tronc, je réessayer. Cette fois une explosion se fit, malheureusement, je fis projetais au sol, le bras noir. Le chakra avait explosé dans ma direction.

*Pourquoi ? Y-a t-il une astuce ? Heureusement que je suis résistant au feu, cela aurait pu me couter un bras.*

[Oni]« Il faut que je me remémore la scène. Il ne broncher pas sous le poids du chakra, pourtant il devait il y avoir une énorme quantité. Le chakra instable ne peux rapporter rien de bon, voila pourquoi il ma exploser dans la figure. Il faut que je maitrise tous d’abord l’énorme quantité de chakra nécessaire pour le jutsu. »

Le restant de la journée se traduit en un simple entrainement de concentration. Maitriser son chakra et une chose, mais maitriser une énorme quantité de chakra dans un seul point en est une autre.

[Oni] « Je commencerais l’entrainement seulement lorsque je ne tremblerais plus sous le poids. »

La nuit commençais à tomber, le silence de la nuit pris possession des lieux. Une simple lueur bleuté pouvait se faire voir dans les vaste sentier.

[Oni] « Rire je n’y arrive pas. »

[Doubutsu] « Parce que tu ne le veux pas. »

[Oni] « Hein ? Grand frère ? Qu’es que tu fais la ? »

[Doubutsu] « Je suis rentré un peu tard et comme tu n’étais pas encore rentré maman ma envoyer pour te chercher. »

[Oni] « Il doit être très tard pour que maman s'inquiète. »

[Doubutsu] « Il est deux heure du matin. »

[Oni] « Ok. Je pensais pouvoir apprendre le jutsu aujourd’hui mais je vois que je n’ai plus temps. »

[Doubutsu]« Maman ma demander de te chercher et non de te ramener. Alors quel jutsu es tu entrain d’apprendre ? »

[Oni] « J’essaye d’apprendre le toucher explosif mais ma tentative à faillis me couter un bras. »

[Doubutsu] « Je vois. Tu as le même problème que moi. Tu ne maitrise pas encore la pression de ton chakra. Est bien ce n’est pas grave. Je présume que tu t’es entrainé toute la journée à maitriser ton chakra ? »

[Oni] « Oui mais je n’arrive toujours pas à ne pas trembler, enfin c’est déjà mieux qu’avant car maintenant j’arrive à me déplacer normalement. »

[Doubutsu] «Alors cela devrait suffire. Regarde. Je n’arrive pas non plus à arrêter de trembler mais cela n'empêche en rien la pratique du jutsu. »

[Oni] « Mais comment fais tu pour qu’il n’explose pas sur toi ? »

[Doubutsu] « Je déplace tous simplement le chakra sur ma paume. Regarde si je mets le chakra au centre de ma paume de main, l’explosion viendra sur moi. Mais si je dirige le chakra un peu plus vers les doigts. »

Il explosa littéralement un arbre qui s’écroula sur le sol.

[Oni] « Je dois simplement déplacer mon chakra dans ma main pour changer le lieux de l’explosion ? Pourquoi n’y ai-je pas pensé ? Merci grand frère. »

[Doubutsu] «Oui bon maintenant fait un essai et rentrons, maman va me tuer si on rentre pas au plus vite. »

Encore une fois, je concentrais mon chakra dans la main mais un peu plus vers mes doigt comme me l’avais dit Doubutsu, je fonçais sur un arbre et… Une petite explosion à peine capable de faire un petit cratère dans l’arbre se fit.

[Doubutsu] « C’est sur pour un premier essai il ne fallait pas s’attendre à grand-chose mais au moins tu as compris. Maintenant rentrons tu t’entraineras plus tard. »

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Lun 8 Sep - 22:04

Oni : Pfff. Tu me prends pour qui ? Je vais te montrer qui est le vrai génie entre nous deux.

Kenji n’écoutait plus le guénin. Il était tranquillement installait contre un arbre rêvant à d’autre chose. Il sentait les lourds pas d’Oni écraser le sol sur son passage. Il ne savait pas encore mais plus tard il marcherait avec un pas plus léger, une fois qu’il aurait comprit. Le guénin avait un petit air mélancolique, il sentait la routine s’insinuer en lui. Apprendre de nouveau jutsu pour être fort, mais il voulait cette force. Il rêvait d’être un jour un de ces héros qui inspirent le respect, de gré ou de force.
Il secoua la tête pour penser à quelque chose de plus joyeux et il vit le visage de Yumi se dessiner dans ses pensées. Il ne savait pas où l’emmener demain, mais il réfléchissait activement.
Soudain il sentit les ondes de pas du guénin disparaitre, il était enfin assis.
Pendant qu’il cherchait à faire naître l’art de la terre en lui, Kenji ouvrit les yeux vers le ciel. Il était d’un tempérament rêveur ces derniers jours il ne savait pas pourquoi, mais tout le faisait philosopher. C’était quelque chose qui lui était complètement étranger, il n’aimait d’ailleurs pas cela. Mais c’était plus fort que lui, peut être son nouveau côté humain selon Oni.
Son regard tomba vers le guénin il parlait tout seul. Il n’avait pas encore comprit comment si prendre avec la nature. Kenji se demandait vraiment si un être de feu tel que lui pourrait vraiment apprendre une autre affinité un jour. La chaleur coulait dans son sang, pourrait-il faire une petite place à la nature, à l’essence même de la vie ?
Soudain le guénin se mit à attaquer un arbre sans raison apparente. Kenji pensa à une perte de sans froid, car il fallait de la patience pour écouter la nature. Oni n’avait pas l’air d’en posséder beaucoup.
Kenji constata avec stupeur la blessure de l’arbre. Le guénin avait lancé un jutsu que l’étudiant ne connaissait pas, mais il avait surtout déchiré l’arbre, sans grande raison apparente. Les feuilles tombèrent à terre, les racines surgirent de nulle part et Kenji sentit un cri puissant déchirer ses entrailles.

Oni : Tu souffres. Je suis désolé. Tu t’ais sacrifié pour la bonne cause. Kenji c’est bon.

Kenji se leva d’un bon et courra vers Oni.

Kenji : Tu es fou ! Qu’est ce qu’il ta pris !

Kenji entendait encore raisonner dans sa tête les lamentations de cette blessure infligé à la nature.

Kenji : Comment veux-tu maîtriser l’art de la terre si tu ne la respecte pas.

L’étudiant se demandait si c’était vraiment un géni pour avoir fait une bêtise pareille. Comment pouvait-on avoir fais cela. Kenji se précipita vers l’arbre, il était affaissé contre un autre. Il posa une main délicatement en sa surface et ferma les yeux. Avec son autre main il fit un signe et soudain la terre se mit à vibrer. Una aura bleu se formait autour de sa main posé sur le tronc. L’étudiant donnait du chakra à l’arbre. Les vibrations gagnèrent en intensité et l’arbre commença à bouger. Les racines grandir jusqu’à retrouver la terre. L’arbre s’éleva dans un froissement de feuilles et de branche pour au final se planter dans le sol. Mais il resta à jamais penché, mémoire d’un entrainement un peu mouvementé.
L’étudiant inspira profondément et s’approcha d’Oni.

Kenji : Tu as maitrisé ton affinité, tu as su l’écouter. Mais ne recommence jamais cela.

Sa voie était ferme, il voulait faire comprendre au guénin que son action avait été grave.

Kenji : Passons maintenant à la pratique en elle-même du Doton. Comme je te l’ai dit, tu ne pourras soulever de grosse roche sans connaitre celle-ci. Il va falloir que tu analyses l’environnement et que tu en tir avantage. Je te conseil de faire voler la terre avant la roche puis de mêler les deux. Regarde.

Kenji fit une série de signe, même si cela ne lui servait à rien, pour montrer les bases au guénin. L’étudiant savait tout de la terre et n’avait plus besoin d’effectuer une longue série de signe.

DOTON NO JUTSU

La terre trembla et dans une harmonie parfaite elle s’éleva avec la roche. Tout tourna autour de lui à une vitesse folle. Mais il cessa cette démonstration assez vite. Epuiser son chakra maintenant ne lui servait à rien.

Kenji : Voilà. Il faut que tu captes les sons qui t’entourent. Ce ne sont pas des sons comme on l’entend par la voie humaine. Mais plus des vibrations, lorsque tu les auras en toi tu les mélangeras à ton chakra. Ainsi tu pourras faire léviter ce qui t’entoure.

Kenji recula de quelques pas et alla s’assoir sur la souche où se trouvait Oni. Comme par reflexe il voulut mettre ses lunettes de soleil, mais c’était Yumi qui les possédaient. Il se passa la main dans les cheveux et attendit que son élève du jour se mette en action.

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Dim 14 Sep - 18:43

L’arbre souffrait. Je le sentais. C’était de ma faute, je le savais que trop bien. Mais il faut savoir-faire des sacrifices lorsque l’on cherche le pouvoir ultime. Quelqu’un ne pouvant faire des choix difficiles dans sa vie ne pourra jamais obtenir un tel pouvoir.

[Oni] « Je le sais très bien qu’il souffre Kenji. Mais je n’aurais pu l’entendre autrement. »

L’étudiant ne semblait ne pas écouter. A ces yeux j’avais tord et il ne cherchera pas le contraire. Il préférait se charger de l’arbre meurtri. D’une main, il transféra une partie de son chakra. L’arbre pu ainsi repousser ces racines et les planter au sol.

*Ainsi donc, tu possède un soupçon d’amour pour la terre.*

S’étais à moi de réparer mes erreurs et non à Kenji. Comme il venait de le faire, je mis ma main à la souche de l’arbre. Au contraire de Kenji, je ne peux pas encore aider un arbre à repousser mais je peux tous de même mettre mon petit quelque chose. La chaleur de mon chakra aidera la végétation à pousser autour de l’arbre.

*Cela devrait l’aider à s’en remettre.*

Kenji : Passons maintenant à la pratique en elle-même du Doton. Comme je te l’ai dit, tu ne pourras soulever de grosse roche sans connaître celle-ci. Il va falloir que tu analyses l’environnement et que tu en tir avantage. Je te conseil de faire voler la terre avant la roche puis de mêler les deux. Regarde.

Avec une très grande habilité, il réalisa la série de signe du doton et fit voler quelque bloc de roche autour de lui mêlé à la terre. Tous étaient en harmonie preuve de la grande maitrise du mettre de la terre. Il est dommage qu’un si bon élément ne connaisse pas encore de jutsu plus conséquent.

Kenji : Voilà. Il faut que tu captes les sons qui t’entourent. Ce ne sont pas des sons comme on l’entend par la voie humaine. Mais plus des vibrations, lorsque tu les auras en toi tu les mélangeras à ton chakra. Ainsi tu pourras faire l’éviter ce qui t’entoure.

*Des sons ? Des vibrations ? Pourquoi faut-il savoir entendre des vibrations pour pouvoir utiliser la terre ? Décidément, je ne sais pas pourquoi je fais tous cela.*

Comme pour essayer d’entendre un son, je m’aplatis, l’oreille coller au sol. Je ne m’attendais pas à entendre quelque chose, s’étais plutôt comme pour tenter quelque chose. Comme prévu, aucun son ne vint titiller mes oreilles. Cependant, lorsque j’avais fait rencontrer mon chakra avec l’arbre les vibrations s’étaient alors fait entendre.

*Peut être quand mettant du chakra…*

Un petit courant traversa la terre, et petit à petit un son se faisait entendre. D’abord tous doucement, j’aurais même pus croire entendre la respiration de Kenji mais il devint de plus en plus gros. Il entrait dans ma tête, je ne voulais pas de ce son mais impossible de résister, il était trop fort. Je devais arrêtais.

*Quel était ce son ? Je n’entendais que lui. Plus rien ne m’entourait. Serais ce le son d’on il parlait ? Oui ça doit être cela. Il suffit donc que je le contrôle est alors le doton sera à moi.*

Une deuxième fois, je réécoutais le son. Impossible de savoir se qu’il disait et de toute façon je ne voulais pas le savoir, la seul chose que je voulais été de contrôler le doton. A présent que le chakra était répandu dans la terre autour de moi, je pouvais tenter de soulever la terre. Avec une rapidité exemplaire, j’utilisais les signes vus un peu plutôt. Etrangement, mon corps semblait avoir tripler son poids.

*C’est comme il l’a dit. Je devais prendre la terre et ensuite la roche. Je dois certainement être entrain de porter les deux. Cependant, je me doit de réussir.*

Dans un effort titanesque, je réussis à défaire un bloc de roche du reste mais le reste ne suivais pas. Le contrôle d’autant de roche d’un seul coup me pompait trop de chakra et de force.

[Oni] « Je ne pourrais pas faire plus aujourd’hui. »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Mer 17 Sep - 20:21

Kenji regardait le guénin se débattre à essayer de soulever une gros rocher. Il avait tenté plusieurs techniques, mais n’avait pas l’air de comprendre l’essentiel. En tant que Jigoku il avait du mal à faire une place assez grande à l’art de la terre en lui. Il lui manquait une bonne méthode, il s’épuisait à essayer de déplacer une grosse roche du premier coup. Kenji lui avait pourtant dit de commencer par la terre, et de prendre des fragments de roche pour les mêler. Oni avait l’air de ne pas prêter attention à ses conseils. Cela eu pour effet d’exaspérer l’étudiant, il avait donné les clefs de la réussit à Oni mais celui-ci ne s’en servait pas pour ouvrir la porte de la victoire.

Oni : Je ne pourrais pas faire plus aujourd’hui.


Un souffle d’exaspération sortit de la bouche de Kenji, il en voulait quelque peu au guénin de ne pas l’avoir écouté. Il avait baissé les bras trop tôt, il n’avait rien fait de ses conseils. Kenji sauta avec souplesse de la souche d’arbre sur laquelle il se tenait. Il s’approcha d’un pas lent et élancé, il se posa devant Oni et le fixa des yeux.

Kenji : C’est tout ?

L’étudiant leva la tête aux cieux, il fallait qu’il sorte toute la colère qu’il avait en lui. Ce n’était pas la faute d’Oni.
Alors que l’étudiant se baissait pour toucher la terre de ses mains, il s’adressa de nouveau à Oni.

Kenji : Je te l’ai dit, il faut d’abord commencer par la terre… La roche étant trop grosse pour toi, tu aurais pu la briser. Mais je comprends aussi que l’enseignement de la terre pour un Jigoku est difficile. Il te manque de la pratique, je ne peux rien de plus pour toi.

Kenji se releva et tandis une main fermée vers le guénin. Il l’ouvrit lentement sa main et l’on pu voir comme la naissance d’une roche par la terre. Celle-ci tombait en poussière pour laisser place à se petit cailloux en forme de feuille. L’étudiant fut étonné de se qu’il venait de réaliser, sans même en être conscient. Mais il comprit se que c’était.

Kenji : Prends ça. J’ai créé cette petite pierre à partir de la terre, un peu de mon affinité naturel coule en elle. Entraine toi à la briser, et la reformer, pas parfaitement, mais comme un puzzle. Après cela tu pourras, je pense, réussir un bon doton.

Oni saisit la pierre en forme de feuille, emblème du village caché de Konoha. Il s’était dit que cela motiverait le guénin, naquit du pays du feu, de s’entrainer sur l’emblème du village.

*On peut toujours essayer…*

Les méthodes de Kenji étaient très inhabituelles et parfois étranges, mais elles avaient toujours un but précis. Un objectif à atteindre pour l’entrainé.

Kenji : Je dois maintenant te quitter. Je ne peux plus rien pour toi, tu es un géni ?

Kenji esquissa un sourire.

Alors tu y arriveras.

Sur ces mots Kenji partit vers la sortie de la forêt. Il laissait ses pensées pour Oni de côté pour penser dorénavant à Yumi. Il devait trouver un endroit parfait pour la journée de demain. Il avait encore quelques heures avant le couché du soleil et il allait en profiter pour trouver l’endroit de leur rendez vous. Les branches d’arbres craquelaient sous ses pieds et le vent faisait voler les cheveux de l’étudiant. Tel un œuvre mouvant, il marchait le regard rêveur.

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Jeu 18 Sep - 12:48

Oni : +24 XP
Kenji : +16 XP

Hey les deux prétentieux, "génie" ça s'écrit avec un "e" :p

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Dim 21 Sep - 0:46

Je manquais de pratique? Un peu normal non? Qui n'aurait pas du mal lorsqu'il apprend un nouvel élément? Il est deja difficile pour un shinobi d'apprendre un élément mais lorsque l'on s'appelle Jigoku, cette tache est beaucoup plus compliqué. Je ne comprend même pas comment moi, un être de feu supréme puisse apprendre tous les éléments. C'est insencé. Enfin pourquoi me plaindre? Cela ne rajoutera qu'un peu plus de puissance en mon être. Un jour viendra ou ce village m'appartiendra ou sera détruit par mes flammes. Mais pour cela il faut que je devienne plus fort.

Kenji : Prends ça. J’ai créé cette petite pierre à partir de la terre, un peu de mon affinité naturel coule en elle. Entraine toi à la briser, et la reformer, pas parfaitement, mais comme un puzzle. Après cela tu pourras, je pense, réussir un bon doton.

Je ne sais pas quelle force me retenait de lui jeté mon poig dans le nez. Il savait pourtant que je détestais Konoha et lui m'offre avec un grand sourire son embléme. Je vais le tuer! Non restons calme. J'ai encore besoin de lui, aprés tous je ne me casse pas le cue à lui apprendre le Katon pour rien. Il jouera un role déterminant pour le futur de ce monde, enfin si tous va bien. Car il est vrai que nous avons de puissante ame, capable de controler n'importe quelle force mais dans ce monde il existe deja de grande force et nous n'avons pas encore le pouvoir de les domestiquer. Pour augmenter notre espérance de vie nous devons acquérir un grand pouvoir.

Kenji : Je dois maintenant te quitter. Je ne peux plus rien pour toi, tu es un géni ?Alors tu y arriveras.

Un sourire narquoi vint se placer sur le visage de mon compagnon. Etait ce un défi? Je prenais tous pour des défis. Est bien si tu veux que je te batte sur ton propre terrain, je le ferais.

[Oni]"Je deviendrais le meilleur manipulateur des éléments."

De longue minute était passé depuis le depart de Kenji. J'avais dit que je ne pouvais plus rien faire. Mais que pouvais je faire d'autrre avec ce minuscule caillou dans la main. Je devais relever un défi et je gagnerais.

*D'abord la terre et ensuite la roche à t'il dit. Sa devrait aller*

Il est vrai que sur un caillou qui tien sur la paume de main l'exercice semblait anodin. Pourquoi le faire alors? La pratique. C'étais la premiére fois que je tentais de soulever de la roche et j'essayais sur un bloc énorme. Alors que là, je pouvais m'entrainer sans trop me dépenser. C'étais parfait pour le débutant que je suis.

Tranquillement assis sur une souche d'arbre, je passais mon temps à évaporer la terre pour ne laisser que la roche dans ma main. Puis en canalisant mon chakra dans l'air, je poussais la poussiére qui volait à se rematérialiser autour de la roche.

*Quelle exercice minable. Comment peut on devenir fort en faisant de simple poussait de chakra?*

Mare de cet exercice, je levais la main au ciel et je poussais une plus grande quantité de chakradans l'air. Le but été de ramener le plus possible de terre dans ma main. De petite particule semblait flottait dans l'air et tous sedirigaient vers ma main. Bientot, il en venait de plus en plus et pour finir, je tenais dans ma main un e pleine poignet de terre fraiche.

*Pas mal. Je comprend mieux à present. A force de répéter l'exercice j'ai appris à mieux controler la terre et donc je peux à present en controler un peu plus. Jedevrais passer à la rohe à présent.*

La roche. Un élément dur à percer. Il me faudra trés certainement mettre plus de chakra pour réussir à la dissipé. Comme prévu, il fallu une plus grannde quantité de chakra pour réussir à transformer à son tour la roche en poussiére. Mais c'est pour la reconstituer que c'est plus dur car il faut reconnaitre la poussiére de terre et de roche. Grace à la physique, mon chakra pus reconnaitre les particules deroche car celle ci était plus lourde. Je pus donc reconstituer mon caillou en forme de feuille.

[Oni]"Parfait. Je suis donc à présent capable de faire un doton."

D'un geste brusque de la main, je lancais le caillou mais il n'eu pas le temps de percuter un obstacle qu'il parti en fumé par un katon.

[Oni]"Bien. Voici une bonne chose de faite. Je peux allez me reposer. Je dois continuer à apprendre plus de jutsu."


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Dim 28 Sep - 14:49

Oni : +7 XP

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Mer 12 Nov - 22:09

Je me faisais vraiment chier. Cela fait déjà plusieurs semaines que je suis revenu de mission et plusieurs jours que je n’ai pas vu Kenji. Je devrais normalement apprendre de nouveau jutsu mais je n’avais pas vraiment envie de recroiser Daiki. Après l’engueulade de la dernière fois, il à juré de me tuer alors m’apprendre un jutsu… C’est la que l’on voit le caractère des êtres de feu, nous nous enflammons au quart de tour. Parfois je me demande moi-même pourquoi je réagis comme cela. Mais c’est la nature, je ne peux rien y faire. Enfin, pour l’instant…

Mon plan sera bientôt terminé, je dois encore réfléchir à quelque touche mais le jour du départ arrive bientôt. Plus rien ne me retient ici et aucune chose na jamais rattaché Kenji à ce village. Je me demande même pourquoi est il venu ici. Son village natal était plus près d’autre village alors pour quoi celui-ci ? Enfin, je me pose trop de question. Se doit être le destin. Oui c’est le destin qui a réuni deux être exceptionnelle tel que nous. L’un avec une volonté de fer capable de maitrisé le feu et la terre et un être de feu capable de maitriser les cinq éléments.

Malgré l’approche du départ, j’ai encore certaine chose à faire, des adversaires à affronter. Naoki n’est pas l’adversaire idéal qu’il me faut et de plus je m’attirerais les foudres de Syo si je l’affrontais. Non il me faut un adversaire aussi puissant voir plus et don aucun lien me li à lui.

[Yosuke] "Je suis chuunin et si tu as besoin d’un conseil ou autre pour un entraînement, je suis là. "

Effectivement, il s’était promis d’être la le jour ou j’aurais besoin de lui. A présent que je m’emmerde terriblement une petite visite s’impose. J’ai entendu dire que type était monté en grade. Pourtant lors de notre rencontre il ne m’a pas semblait si puissant, il me semblait même plus faible que moi. Cache t’il un pouvoir en lui ? Un clan ? Il faut que je le sache. Et qui plus est, il est le prof de Kenji. Il m’est donc un peu lié. Je vais pouvoir jauger le niveau de mon concurrent. Je suis à présent sur que Kenji se joigne à moi mais je dois tous de même analyser et si il le faut éliminer tous les risques au sujet de mon plan de désertion même si à mes yeux il s’agit plus tôt d’une quête de pouvoir. Il nous faut cacher nos secrets pour survivre. Un ennemie bien renseigné et au moins trois fois plus dangereux qu’à la normal. Personne ne doit savoir que je sais maitriser d’autre élément que le feu et que je connais également d’autre ninjutsu. Ils me croient tous insolent au point de n’utiliser que le feu. C’est un avantage mais cela peut également être un inconvénient.

Me voici dans le centre-ville. Tout c’est gosses qui crient joyeusement dans les rues et qui s’amusent. J’étais comme cela également mais j’ai bien changé. Aujourd’hui je cours après le pouvoir et certainement après ma propre mort. Un jour ils me comprendront, un jour ils penseront comme moi et me prendront comme exemple. Ma course contre la mort commence bientôt. Saurais je capable de marquer l’histoire ou deviendrais-je l’un des nombreux oublier ? Non pas questions pour moi de devenir l’un d’eux, je marquerais ce monde de n’importe quelle façon.

Je toque à la porte, mon cœur s’emballe. Je suis sur le point de défier certainement le plus puissant adversaire que j’aurais à affronter. Qu’adviendra-t-il de moi ? Sera-t-il capable de me faire mordre la poussière ou fera-t-il comme Sabi et les autres, incapable de me blesser sérieusement ? La porte s’ouvre et à la place de montrer mon cauchemar de l’instant il découvre une pauvre femme à peine capable de me voir.

[Mme Hiromida] « Oui c’est pourquoi ? Mais attendez. Vous n’êtes pas l’un de ces jeunes hommes qui ont aidé mon mari à récupéré ces livres ? »

[Oni] « Oui c’est bien moi. »

[Mme Hiromida] « Au mon dieu. Je dois vite préparer du thé. »

[Oni] « Non ! Ce n’est pas la peine. Je ne reste pas longtemps. J’aimerais voir votre fils. »

[Mme Hiromida] « Malheureusement, il n’est pas à la maison pour le moment. Mais voudriez vous que je lui transmette un message ? »

[Oni] « Ci vous voulez bien. Dites lui juste de venir lorsqu’il aura le temps à la forêt. Oh et dites lui aussi Jigoku. Il sera quoi. Au revoir madame.

Me voici donc en route pour le camp d’entrainement de tout bon ninja de Konoha qui se respecte et également lieu des combats ne se déroulant pas dans l’arène du village. Mais viendra-t-il réellement- ? Après ce que j’ai fait à ces élèves il doit certainement me détesté et puis c’est un amie de Naoki. De plus je ne suis pas sur que Kenji n’est pas révélait malencontreusement des informations. Heureusement que je ne lui ai rien dit de très précis. Les prochaines heures pourrait très certainement mettre fin à mon projet.

Une fois arrivé à la forêt de Konoha, je m’engouffre dans l’épais rideaux de branche et de feuille et rapidement, j’arrive dans un décor connaissable. Une clairière, des rochers et au centre de tous une croix en bois.

[Oni] « Akim… »

*Pitoyable. Pourquoi mon instinct ma t’il conduit ici.*

Après mettre posé contre un arbre je m’engouffrai cette fois dans l’obscurité du sommeil.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Lun 17 Nov - 1:16

Oni : +8 XP
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Lun 1 Déc - 23:15

[Yosuke] « Tu voulais me voir ? »

Le ton de Yosuke était cassant, surtout que sa voix venait de nulle part. La forêt était dense de ce côté, la visibilité des branches par le sol laissait à désirer. Yosuke avait joué de sa furtivité pour arriver ici et même si le « Jigoku » ne le voyait pas, lui il le voyait très bien.

Les bras croisés, le chuunin descendit d’un bond. L’endroit n’avait rien de spécial.

[Yosuke] * Aucun intérêt à vrai dire… *

Il était particulièrement de mauvaise humeur. Il avait besoin de bouger autre part, il irait donc droit au but. Il avait fait une promesse, c’est pour ça qu’il était ici. Mais il avait beaucoup plus d’affinité avec Naoki qu’avec Oni et comme ils étaient en conflit il ne pouvait pas vraiment être impartial.

[Yosuke] « C’est un entraînement au ninjutsu que tu veux ? Pourtant tu joues au prof avec mon élève non ? »

Il avait bien envie de régler ses comptes d’ailleurs. Il entrainait Kenji, son seul élève de ninjutsu, dans la mauvaise voie. Alors qu’il faisait tout pour créer des liens de camaraderies au sein de son équipe, il avait fallu que Kenji s’affiche avec un Jigoku, une personne encore plus hautaine que les Uchiwa.

[Yosuke] « Bon explique toi, je n’ai pas que ça à faire. »

Le ton était donné et connaissant Oni, ça fera des étincelles.



MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Jeu 4 Déc - 21:06

[Yosuke] « Tu voulais me voir ? »

Plus tôt direct le petit. Je n’avais même pas eu le temps d’ouvrir les yeux que les hostilités étaient déjà lancées. Il jouait au petit ninja, il était bien camouflé derrière sa vulgaire branche, puis bondis comme un vulgaire écureuil sur le sol. Son regard était sombre et désagréable. Il voulait en finir rapidement mais malheureusement j’avais d’autre plan pour lui. C’est avec de la chair à canon comme lui que des gens comme moi arrive au sommet, il faut toujours des dominant et des dominés.

A mais oui j’oubliais, c’est l’un des plus proches amies de Naoki voir même peut être le seul. Malgré mon geste de rapprochement à la fin de la mission il reste une certaine tension entre nous, m’enfin, on peut dire qu’il à trouvé un beau pigeon derrière lequel se cacher.

[Yosuke] « C’est un entraînement au ninjutsu que tu veux ? Pourtant tu joues au prof avec mon élève non ? »

[Oni] « Ton élève ? Oh tu veux dire Kenji. Tu le considère toujours comme ton élève? A ta place j’aurais déjà fait une croix dessus. Et si tu serais un peu plus à l’écoute tu saurais que ce que veulent les étudiants se son des jutsus et non ton ramassis de dialogue. Rien que d’y penser j’ai mal au crane. Sérieux. Comment ta fait pour devenir prof ? Qu’on ne s’étonne pas que les chiffres de la délinquance augmentent maintenant. Hahahaha ! »

On peut dire que la tension dans l’air été… explosive. J’étais plus doué pour trouvé les phrases qui font mal que pour des dialogues de diplomatie. En parlant de cela c’est l’heure de la guerre à présent.

[Oni] « La lame du dragon ascendant. »

L’épée rougeâtre sortie de son fourreau pour fendre l’air en direction du véritable ennemi du jour. Yosuke Hiromida.

[Oni] « Ce que je veux ? C’est clair à présent ? Je t’avais dit que la seule façon d’apprendre pour moi c’était l’affrontement. Mon dernier affrontement contre Sabi remonte à plusieurs semaines. Je commence à m’emmerder sévère la. »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Ven 5 Déc - 19:00

[Oni] « Ton élève ? Oh tu veux dire Kenji. Tu le considère toujours comme ton élève? A ta place j’aurais déjà fait une croix dessus. »
Yosuke fronça les sourcils. Décidement ce gamin avait beau avoir un certain âge, il en restait un gosse. Il ne mesurait pas l’ampleur de ses paroles.

[Oni] « Et si tu serais un peu plus à l’écoute tu saurais que ce que veulent les étudiants se son des jutsus et non ton ramassis de dialogue. Rien que d’y penser j’ai mal au crane. Sérieux. Comment ta fait pour devenir prof ? Qu’on ne s’étonne pas que les chiffres de la délinquance augmentent maintenant. Hahahaha ! »

[Yosuke] * Quel débile. *


Il n’avait pas eu le temps de penser tout le mal et le mauvais goût qu’Oni lui inspirait que celui-ci sortait un katana. La phrase qu’il prononça fit d’ailleurs sourire le chuunin. Il donnait un nom à son katana, à une chose matérielle sans vie ni âme. C’était d’un vulgaire incroyable. Ca entrait parfaitement dans le personnage.

De son côté Yosuke sortit son saï fraîchement acquis, à vrai dire il n’aurait pas mieux tombé. Il le tenait fermement dans sa main droite.

[Yosuke] « Je te présente Germène, le destructeur de Jigoku prétentieux et égocentrique. »

Ces paroles, en temps normal, n’auraient pas été prononcées mais plutôt pensées. Cependant il était de mauvaise humeur et il devait le montrer.

[Yosuke] « Comme tu m’en laisses l’occasion, je vais te sortir un bon discours comme tu as l’air de les aimer… Ne te méprend pas, ce n’est pas une technique de combat pour assomer mon adversaire avec un mal de crâne. »

Il ironisait parfaitement et c’était un défouloir. Il détestait les gens qui rabaissaient les autres, des types comme Oni. Mais il prendrait un malin plaisir à rabaisser ce genre de personne, ça en plus du combat…

[Yosuke] « Les techniques de combat peuvent être maitrisées par tout type de ninja pourvu qu’il sache s’entraîner, qu’il soit entouré et documenté et qu’il survit… Mais ce qu’on en fait change radicalement quand on passe d’un ninja à l’autre. »

Il se craqua les doigts en vue de multiples manipulations. Les taos vont s’enchaîner et faire pleuvoir les techniques très bientôt. Il se craque le cou aussi, surveillant toujours si Oni n’attaquera pas par surprise.

[Yosuke] « Les gens bien, comme une majorité des ninjas de ce village, s’entraînent pour être plus fort et ainsi pouvoir survivre aux missions de plus en plus dangereuses. Ils vivent leur vie qu’ils espèrent la plus longue possible, peuvent ou non aimer combattre mais tout ceci ne reste qu’un métier ou une contribution à la communauté. On ne craint pas ces gens, au contraire ce sont eux qui font vivre le village. »

Il préféra faire une pause dans ce discours, par peur de perdre le cerveau si imposant et développé du Jigoku.

[Yosuke] « Ensuite il y a les gens ambitieux. Ils ont une sorte de quête à accomplir et c’est cette quête qui en fera un allié ou un ennemi. Puis il y a les fanatiques qui les suivent. Ceux-là on arrive à s’en débarrasser assez facilement normalement. Puis ! » Il haussa le ton d’un coup, puis pointa Oni. « Il y a toi. Enfin plutôt les gens comme toi, ne te méprend pas, tu n’es pas unique ! » Il fit semblant d’éclater de rire puis reprit d’un ton beaucoup plus grave en fixant les yeux de son adversaire. « Vous accumulez du pouvoir sans trop savoir quoi en faire. Vous n’avez pas vraiment de but, sauf peut-être s’amuser et faire bouger les choses, que ce soit en bien ou en mal. Vous êtes imprévisibles et donc… dangereux. Jamais je ne me risquerais à t’apprendre quoi que ce soit car tu es irrévocablement dans cette catégorie. Hein Oni, tu te bats pour quoi ? Tu as un but dans la vie ? Un rêve ? »

Il plia ses jambes et se mit en position de combat. Iait de toute façon le cas irrécupérable.

[Yosuke] « Maintenant viens, continuons la leçon. »



MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Dim 25 Jan - 17:43

Yosuke: + 13 XP (bonus chuunin inclus)
Oni: + 5 XP (bonus genin inclus)

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Sam 28 Fév - 21:11

Avoir gagné son combat au la main mais être pourtant recalé, quelle humiliation. Qu’avais je fais qui n’a pas plut ? J’ai mis toute mes tripes dans ce combat et Kenji également. J’ai montrais tout mon arsenal de technique et pourtant… Il n’y a rien pourtant qui me sépare des autres sauf… Ces deux la… Mais ce ne sont pas des genins mais bel et bien des chuunins. Lui, Sabi. L’Uchiha que j’avais battu. Jamais je n’aurais cru qu’il puisse devenir aussi puissant en si peu de temps. Et l’autre, Riku. Je ne connais pratiquement rien de lui mais comment aurais je pu savoir qui l’était aussi puissant ? Et puis ces techniques…

[Oni] « Oodoma rasegan, a-t-il dit… et chidori. »

Deux jutsu extrêmement difficile à réaliser mais provocant d’énorme dégât. Comment avait il réussit à apprendre deux jutsu aussi compliqué. Je refuse de me laisser distancer. Il faut que j’apprenne moi également un jutsu dévastateur. La danse sous la nouvelle lune n’a rien fait à Sabi.

L’attaque de Sabi semblait tout de même un cran en dessous de celle de Riku. Elle serait donc plus facile à apprendre.

[Oni] « Bien, mon choix est fait. »

D’après ce que j’ai vu, il concentrait son chakra dans son bras puis lui donnait une forme de spécifique. Il faut également posséder l’élément de la foudre pour cette technique. Je possède cet élément, cela devrait aller. Cependant je déteste le bruit de ce jutsu, le couinement d’oiseau me répugne. J’essaierais de faire sans.

La quantité de chakra utilisé pour cette technique est énorme car il faut maintenir le chakra plus l’élément dans le creux de la main jusqu'à toucher la cible. Il me faut donc pratiquer un entrainement spécifique. Je vais devoir malaxer quotidiennement mon chakra jusqu'à réussir à tout contrôler. Cela peut prendre quelque jour comme cela peut prendre des mois. Je créais une petite bute prêt de la croix du décès grâce au doton. Il était deux heures de l’après midi, je savais que je resterais ici jusqu’au moins six heure. Le malaxage du chakra et l’étape essentiel lors d’un apprentissage de jutsu surtout pour un jutsu de ce niveau.

Comme prévu, j’étais mort de fatigue au bout de plusieurs heures de malaxage. Je ne pouvais continuer et donc je finissais l’entrainement pour aujourd’hui. Je repensais au dernier entrainement et auderniére mission. Cela faisait des mois que je n’avais plus vu Naoki, depuis la derniére mission d’ailleur. Je croyais pouvoir l’affronter au cour de l’examen mais il ne semble pas avoir participé. Et Syo sensei, je ne l’ai vu qu’une seul fois depuis. Il m’a aidé à m’entrainer sur l’envoutement de flamme. Peut être sait il ou est passé Naoki je devrais lui demander. Peut être acceptera t’il de m’entrainer également.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Mar 3 Mar - 23:39

La fin des rêves.

Rien ne pouvait prédire ce qui allait se passer. La journée commençait normalement, le soleil ce levant encore et toujours à l’est. Un petit déjeuner tranquille avec une famille tranquille. Bref tout était normal. Mais cette journée semblait être la dernière dans ma courte vie.

Depuis quelque jour, j’avais commencé un entrainement spéciale ou je devais malaxer mon chakra au maximum pour réussir à le manipuler à ma guise. Cet entrainement me permettrait d’apprendre par la suite le raikiri. Après avoir dit les traditionnelle « passe une bonne journée » à la famille, je me rendis vers le centre ville. Je comptais acheter quelque livre concernant les jutsu de type électrique espérant y trouver des indications sur le raikiri. Il y avait de nombreuse bibliothèque et librairie à Konoha. Une appartenais justement au parent de mon ennemie juré Yosuke. L’envie de meurtre montait en moi à chaque fois que je passais devant. L’idée de torturer et tuer ses parents m’était même venue à l’esprit. Mais un tel acte porterais les soupçons sur moi car à par moi, qui en veut autant à Yosuke ? En y réfléchissant, je dois bien être la seul personne du village à détester ce type. Alors que tout le village doit me détester. C’est moi le parasite dans ce village. Mais bien tôt je ne compterais plus. Je quitterais ce pitoyable village pour allez développer mon pouvoir.

Je trouvais enfin un livre parlant du raikiri après plusieurs établissements visités. Beaucoup d’entre eux ne proposait que des revues de presse, des BD ou encore des livres érotiques. C’est dans une très vieille bicoque que j’avais trouvé le livre. La petite cabane semblait être très vieille, comme son propriétaire et avait été monté avec des matériaux de récupération. Le vieil homme semblait se contenter de peu. Les prix étaient également bon marché. Pour à peine dix sous, vous pouviez vous payer un ouvrage de cent page alors que celui-ci coutait le triple au magasin d’en face. Je feuilletais rapidement l’ouvrage. Il y avait des techniques en tout genre, certaine était même douteuse, pas sur que celle-ci existe réellement. L’article consacré sur le raikiri le mettait terriblement en valeur. Selon eu, le raikiri serait capable de couper en deux un éclair et aucun matériaux ne serait capable deb lui résister. Et bien, j’étais décidé à voir cela par moi-même, rien n’aurait pu m’en empêcher. Rien sauf peut être cela.

Aillant un guide même si celui-ci ne guidait qu’un minimum, je retournais sur mon traditionnel lieu d’entrainement dans la forêt interne du village. Il fallait pénétrer dans la forêt et marcher à bonne allure pendant un bon car d’heure pour y arriver. Sur le trajet on pouvait admirer l’épais manteau naturel avec des arbres tous de différente taille, forme et diamètre. En regardant même un peu plus prêt on pourrait voir quelque shinobi en plein exercice. Mais l’envie de commencer le véritable entrainement sur le raikiri m’enchantait trop pour m’attarder à rêvasser.

J’entrevoyais mon terrain d’entrainement. Vide de toute vie, une croie servant juste de décor mais cette fois un élément perturbateur était présent. Un homme, plus tôt grand et enveloppé d’une tunique enveloppant son corps était penché devant la croie. Un tas de terre fraichement retourné à ses cotés m’indiquait que celui-ci savait quoi chercher. Il devait déjà avoir découvert le corps. Depuis le temps, le corps à du pourrir mais dois être encore reconnaissable avec une photo. L’homme se redressa et fit quelque signe. Un aigle apparut et s’envola aussitôt un morceau de papier entre ses griffes. Il avait forcément trouvé le corps et savait que c’était moi. Je devais fuir le village, maintenant. Je ne pouvais pas risquer de rester une minute de plus ici.

Je jetais un dernier coup d’œil à l’homme, celui-ci n’avait pas bougé d’un pouce. Il devait très certainement attendre le retour de son animal. Si la destination de l’aigle était bien le centre d’information comme je le pensais, celui-ci serait de retour dans quelque minute. Je détournais mon visage, je devais partir. Mais à peine quelque pas effectué que son masque me figea. Il était la, devant moi. Son masque d’anbu ressemblant fort à un chat caché son visage mais je pouvais déjà deviner sa voix dure et forte.

[Anbu] « Oni Jigoku. Vous allez venir avec moi. »

[Oni] « Jamais !»

Impossible que je me rende. J’avais tellement œuvré pour que mes rêves se réalisent. Je ne pouvais pas abandonner maintenant. Je dégainais mon Katana et fis un grand coup horizontal sur l’anbu. Celui-ci explosa dans un nuage de fumé. Une petite voix sifflotait à mon oreille.

[Anbu] « Dommage que ce ne soit qu’un Bunshin. »

Un violent coup au crane me fit chuter. J’étais fait comme un rat. Comment ai-je pu me faire avoir comme cela. J’aurais du m’enfuir dès lorsque j’ai vu cette homme. Maintenant je vais finir mes jours dans un trou derrière des barreaux si j’ai la chance à échapper à la peine de mort.

[Anbu] « Grace à votre tentative de meurtre je suis sur à présent que vous avait tuer ce genin. Oni Jigoku Vous êtes arrétais pour le meurtre d’Akim Nobura. Vous serez jugé et probablement enfermé à vie dans la prison impériale. »

Le trou de la mort. Une sorte de sous terrain du diable. Des cries de l’autre tombe. Voila dans quoi j’allais être enfermé. Avec des gars qui n’ont plus vu la lumière du jour depuis des années. Ce trou n’est rien d’autre qu’une fosse à merde. Les gardes ne se montrent simplement pour débarrasser les corps. Une prison dans la prison en quelque sorte. Se trouvant à une centaine de mètre de profondeur, impossible de creuser comme on le voit dans les grands films. Seulement deux sortis chacune surveillait par des centaines de garde et chacune piégé par des pièges chacun plus mortel que l’autre. Bref une vraie forteresse. Mais le but n’est pas d’empêcher de rentrer, non vous rentrez comme bon vous semble. Non, ici le but est d’empêcher de sortir. On peut dire que l’architecte n’a pas cherché loin, un simple trou dans le sol. De toute façon pourquoi faire plus pour des prisonniers.

J’avais été envoyé dans ce trou à rat après le jugement. Enfermé à vie pour le meurtre d’un genin. Ce blanc bec ne servait à rien. Pourquoi une peine aussi dur ? Le procès avait rapide et bref. Les preuves, les questions et le jugement. J’avais dit coupable. Pourquoi mentir alors que les faits étaient la.

[Juge] « Vous serez emmené à la prison impérial ou vous y purgerez votre peine qui est de la perpétuité. Peut être que vous aurez le temps de repenser à la valeur qu’a une vie humaine. Messieurs emmenez le condamné. »

Le prix de la vie humaine ? Un contrat sur la tête en gros. Cela dépendait de la cible. Je peux certifiais qu’un assassin n’aurait accepté tellement le prix aurait été bas.

Quatre gardes étaient affectés pour me faire descendre dans la fosse. C’était le plus dangereux, quel métier à risque. Nous descendions les marches une à une. Je mettais arrêté de compter à deux cent quarante et une. Nous pouvions entendre les bruits d’un combat, les applaudissements d’une foule et les cries des victimes. C’est une véritable arène de combat.

[Garde] « C’est pas vrai. On va encore avoir du boulot. Il est pas léger celui la au plus. Regarde le ce gros porc. Y doit au moins pesé cent vingt kilo. »

En effet, deux hommes se battait au centre d’un terrain rocailleux, entourait d’une foule, les deux hommes ce mettaient en spectacle. Le gros s’écroula couvert de sang, puis dans un bruit sourd, l’homme lui perfora le ventre avec un chidori.

[Garde] « Et voila on a du boulot. »

Ils me poussèrent directement dans la fosse. Je finis par toucher le sol après une chute de dix mètre. Tout était sombre et glauque. Comment s’imaginer vivre les restants de sa vie ici ? Il y a de quoi devenir fou. Mais heureusement il semble que l’activité préférait des prisonniers soit également la mienne, le combat. Le combat à présent terminé, les hommes s’aperçurent qu’un nouveau venu était arrivé.

[Prisonnier] « Tiens donc, en voila un nouveau. Alors toi tu es ici pour quoi ? »

[Oni] « Meurtre. »

[Prisonnier] « Tu était ninja ? C’était ton boulot de tuer. »

[Oni] « J’ai tué un ninja de Konoha. »

[Prisonnier] « Est bien ici pas de ninja de konoha ou de ninja tout cour. Juste des bastons et de la baston. »

[Oni] « Impec. C’est tout ce que je demande. »

Voila comment ma vie se termine. Peut être serais je mieux ici que dehors. Ici on ne vous blames pas pour un coup bas ou encore un cadavre sur le dos. C’est la loi du plus fort et c’est tout ce qui me va. Si un jour je sors d’ici, ils peuvent être sur que je serais devenu presque invincible et alors la, ils apprendront tous mon courroux.



[Voici mon dernier post en tant qu’Oni. Mais ne vous en faite pas, je vais réapparaitre sous un nouveau jour ^^.]


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   Mer 4 Mar - 19:41

Oni : +9 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entrainement d'Oni   

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» [hors de la cité]Entrainement de la milice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-