Partagez | 
 

 Salle de l'équipe n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Salle de l'équipe n°1   Ven 18 Avr - 14:58

[...]

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Dim 20 Avr - 21:33

Je venais de sortir du cours de Hyo, et j'étais encore bouleversé par mes trouvailles, et par l'aura de l'Anbu qui s'exerçait toujours sur moi, mais qui cependant diminuait d'heure en heure... Comme un pain de glace qui fondait au soleil...
A peine la porte de mon domicile poussée, je m'aperçus de la présence sur la table d'une petite carte, avec seulements ces mots inscrits:

« Tu fais désormais partie de l'équipe n°1... Rends toi dans la salle 1 de l'Académie, à 12h »


Ces mots, plus que succints, me laissèrent dans un léger état songeur... Accepté dans une équipe? Qu'est-ce que cela signifiait, concrètement? La possibilité d'accomplir des missions, non?

* Pars pas au quart de tour, mon gars... *

Je fermai directement la porte sans prendre le temps de manger, et me dirigeai d'un pas plus que modéré vers l'académie... Mes pensées étaient mitigées: d'une part, j'étais heureux de pouvoir commencer des missions, mais d'autre part, je n'avais pas vraiment une formation complète, enfin c'est ce que je pensais... Ressassant ces idées tout en marchant, je finis par arriver à l'académie une demi-heure en retard... Les lieux étaient plutôt silencieux, et seuls quelques enfants jouaient dans les rues embrumées... Il faisait froid, aujourd'hui... Arrivé devant la porte, je posai la main sur la poignée, et pénétra dans un long couloir désert... Décidément, ce n'était vraiment pas le jour... Je fis le tour de l'académie en long et en large, jusqu'à ce que j'arrive devant une porte, sur laquelle était indiquée:

Salle de l'equipe n°1
Senseï: Akio


Akio... Je ne connaissais pas cette personne, et ne l'avait par ailleurs jamais vu... Il faut dire que c'était le cas avec beaucoup de personnes du village...
Entré dans la salle, je m'aperçus avec étonnement qu'elle était vide... Je l'arpentai de long en large, inspectant avec intérêt les lieux: la salle était plutôt grande, enfin, grande pour une salle qui ne servirait qu'à quatre personnes... Deux grandes fenêtres apportaient de la lumière à l'ensemble plutôt morne... Je baissai les yeux: par terre, de nombreux objets avaient été oubliés, perdus, ou volontairement jetés, comme par exemple ce vieil avion en papier jauni... Cette salle n'avait pas dû être netoyée depuis des lustres!
J'arpentais tranquillement cette salle, quand j'aperçus quelque chose qui traînait par terre, et qui attirait mon attention: un petit dé , en bois, taillé grossièrement...

« Viens par là, toi! »

Je me penchai et ramassai l'objet: sa surface avait été lissée par les nombreuses mains entre qui il était passé... Intrigué, je mis l'objet dans ma poche, me promettant un examen plus attentif, après cette petite réunion... Je m'assis devant la fenêtre, à contempler l'extérieur... Kiri était tout de même un beau village, même si je regrettais un peu mon petit bourg insulaire, qui...

* Stop! Arrête tout de suite! *

La solitude me rappelait mon passé, que j'avais enterré... Je regardai alors à nouveau la porte, en attente désespérée d'un compagnon.
Sur ce, j'entendis des bruits de pas dans le couloir... Quelqu'un arrivait enfin, et allait me tirer de ma solitude.


[C'pas wonderfull, mais le roleplay tout seul, heu... =) ]

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 26 Avr - 0:05

tap tap tap tap

Pff si y'a personne je crise

Nutera poussa la porte d'un geste de la main, celle ci s'ouvrit grande et vint taper contre le mur. Après cette entrée en trombe il continua sans freiner le pas, avançant droit devant lui. Il était déjà venu dans cette salle mais celle ci était vide. Alors croyant s'être trompée il avait parcouru de long en large l'académie pour finalement arriver à la conclusion que peut être que la salle était la bonne, mais que l'heure ne l'était pas.
Il avait donc rebrousser chemin et reparcouru l'académie dans le sens inverse, pour se retrouver enfin là dans la même salle.

Il s'arrêta net quand Un jeune homme apparu dans son champ de vision, et il tourna la tête à peut près au même moment.

Tient ? vous êtes Akio peut...

L'hatitude de Nutera changea du tout au tout quand il apercu le bandeau de ninja sur le front du jeune homme. Il prit alors le temps de le dévisager

il fait a peut près ma taille peut être un peu plus grand, brun, bouche fermée, regard aussi est fermée. Pas commode



Plutôt que de poser des questions dans le vide, Nutera préféra continuer son chemin. Il traversa la vielle salle tout en observant les vielles tables de cours tout autour de lui. Il s'arreta sur l'une d'entre elle, le boit était tout abimé et parsemée t'entailles, on pouvait y déchiffrer plusieurs inscriptions gravée à meme la table.

Mmh, tu sais ce que je déteste le plus chez les ninjas ?


Dit il en souriant apres avoir lu les inscriptions. Sur une autre table plus loin il trouva quelques origamis de papier.

Tient on va jouer a un jeu!

Nutera joignit ses mains

Métamorphose !

Les feuilles origamis se changèrent en une forme de kunai plus longue que les kunai habituelles et aussi plus fins. Nutera s'en saisit d'un et le lanca contre le mur.

fviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Celui ci alla se planter dans le mur à quelques mètres seulement de Shuo. Nutera en lança quatre autres, de plus en plus près de Shuo.

Bien belles esquives! Mais que fera tu face à ca ?


Apres avoir reculer de quelques pas Nutera se concentra
.
..
...
après une rapide analyse des lieux il s'élança a toute vitesse! La salle étant petite Nutera eu vite fait de la traverser mais avant d'être arrivé au bout il changea sa trajectoire et sans prise d'appui s'élança d'un bond de la jambe droite. Prenant appuie de sa jambe gauche il s'appuya sur une table et s'élanca de nouveau, ce deuxième saut l'élevant a environ 2 mètres du sol!! En l'air il pivota sur lui même et déploya sa jambe droite dans le mouvement en un coup de pied qui avait pour cible le visage du jeune ninja!

Le choc était inévitable.
Cependant Nutera se rattrapa mal, et après une perte d'équilibre il s'éfondra au sol.

He he he

D'un sourire sincère il admira la parade du jeune ninja. Il ne se releva pas, et tendit sa main dans le vide, geste qui avait pour signifier qu'il vaait besoin d'aide pour se relever.
Le coup de pied de Nutera n'avait rien de naturel. Jamais il n'eu pu placer un tel coup de pied en combat, et ça n'importe qui l'aurait compris. Alors pourquoi se donner tant de peine ?
Pareillement les kunai qu'il avait lancé ne visaient pas directement Shuo, mais visaient plutôt à le faire réagir.

Alors, tu m'aide à me relever ?

sourire malveillant


Dernière édition par Nutera le Ven 20 Juin - 22:46, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 26 Avr - 21:41

La porte s'était enfin ouverte... Et la réaction du ninja qui était entré m'avait plutôt surpris... Tout d'abord, il feignait de m'ignorer, arpentant la salle de long en large. Puis, rapidement , il appliqua une métamorphose à des feuilles, et me lança les projectiles ainsi crées à pleine vitesse...

* Il fait quoi, là? *

« Bien belles esquives! Mais que fera tu face à ca ? »

Pourtant, je n'avais pas bougé d'un pouce... Les kunais étaient certainement destinés à me faire réagir... Décidant de rentrer dans son jeu, je n'esquissai pas un seul mouvement, regardant d'un air légèrement amusé le jeune garçon, un rien plus jeune que moi, enfin je le croyais... s'éloigna à nouveau, puis prit son élan, et se lança sur moi avec violence... Cette fois-là, je ne pus faire autrement que de me décaler sur mon côté gauche, de manière à éviter la tentative...Cependant, je n'eus pas le temps de me décaler suffisament, et j'encaissai le coup dans mon épaule... Le garçon me regarda alors d'un air légèrement moqueur:

« Alors, tu m'aide à me relever ? »

Je le considérai alors calmement, réfléchissant au pourquoi et au comment...

« Et... A quoi ça te servait, tout ça? Je suis plutôt calme, moi... »

Finissant de dire ces mots, je regardai un court instant par la fenêtre le ciel de Kiri, comme j'en avais pris l'habitude depuis quelques temps...Avant de reporter mon regard sur le genin, qi n'avait rien répondu à ma question, et qui gardait les yeux rivés sur moi... Je me rappelai alors le petit dé que je venais de ramasser...

« Et si on faisait un petit jeu? »

« Hmmm? »

« Je lance le dé... Si il tombe sur le nombre que tu m'auras donné, je t'aide à te relever... Sinon, on verra? »


« 6 »

Le ton du genin était déterminé... Je m'amusai intérieurement de la tournure de la situation. Nous étions censés faire équipe, et n'étions pas capables de calmer le jeu... C'était sûrement un désir du ninja... Je sortis le dé de ma poche... Il était vraiment petit , et tenait au creux de ma main. Je m'appercevais mieux maintenant des stries foncées du bois, et des points dorés, qui brillaient à la lumière faible du jour... Je le lançai en l'air d'un geste violent... Il tourna dans l'air durant une longue demi-minute, puis toucha enfin le sol... Il fit trois fois le tour de lui-même avant de s'immobiliser...
Je me penchai sur la surface du dé en même temps que le garçon...

« 6 »

Je tendis alors la main au jeune ninja, d'un air enjoué... Il y eut un léger silence, durant lequel le garçon prit ma main, et il se releva, époussetant ses vêtements....

« Tu ne m'as même pas dit qui tu étais? »

Il me regarda alors d'un air interrogateur, comme si il était surpris que je ne connaisse pas son nom.

« Tu n'as pas lu sur le carton, avec qui tu faisais équipe? »

« Un carton? Euh, on va dire que je l'ai lu.. Comment dire... Très partiellement... »

Il y eut un silence, brisé par un léger éclat de rire commun, puis il me dit d'un ton déjà plus avenant:

« On est censées faire équipe, hein... Je m'appelle Nutera. »

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mer 7 Mai - 15:55

Je m’étais fait beau pour mon premier entraînement en équipe. Oui ! J’avais été assigné à une équipe. Décidément en ce moment tout se passait plutôt bien, je venais de passer Genin, et maintenant j’allais devoir communiquer, employer des tactiques et tout cela au sein de mon équipe ! L’équipe numéro 1 ! J’étais assez fière, et heureux aussi. Cela devait se sentir à quelques kilomètres à la ronde, je dégageais grâce à cette merveilleuse nouvelle une aura positive qui devait rendre tout le monde heureux. Enfin, passons, j’étais sortie de chez moi et avais emprunter la route habituelle pour pouvoir rejoindre l’académie ninja. Aucun signe particulier, rien de spéciale ne s’était passé. Tout se déroulait comme d’habitude, sauf qu’aujourd’hui j’étais plus heureux !

Sur le chemin, je dis bonjour à toutes les personnes que je vis, certains m’étaient retournés, d’autres non. Sans doute des personnes que j’avais volé ou trompé. Bref, au bout d’une vingtaine de minutes, je me retrouve en face du beau bâtiment avec pour inscription sur le haut :


« ACADEMIE NINJA DE KIRI NO KUNI »


Je l’ai vu beaucoup de fois cette inscription, mais aujourd’hui j’avais l’impression qu’elle avait un nouveau sens pour moi, et ce n’était pas qu’une impression, à présent j’allais apprendre beaucoup au sein de l’académie. Et c’est en y passant la plupart de mon temps que j’allais pouvoir progresser et ainsi ne pas devenir un poids pour mon équipe. D’ailleurs je me demandais bien quel pouvait être le niveau de mes coéquipiers. Je n’allais pas tarder à le savoir.

Je savais qu’elle salle je devais rejoindre : La salle de l’équipe 1. Mais maintenant, à savoir où elle se trouvait… Je continuais ma recherche dans le labyrinthe de couloir que présentait l’académie. Je revins à l’entrée principale. Puis, alors que j’allais demander à l’hôtesse d’acceuil, je vis sur une porte l’inscription :


« Salle de l’Equipe n°1 »
« Senseï : Akio »


J’espérais ne pas être trop en retard, et puis que le dit senseï ne soit pas encore arrivé. Ainsi je n’aurai pas l’impression de gêner. Je ne pris même pas la peine de frapper. J’avais rendez-vous ici après tout. Deux personnes étaient déjà dans la salle. Mais apparemment pas le senseï. Un gradé [Qui avait un bandeau] était en train en quelque sorte de torturer un étudiant. Nous étions donc tous dans la même équipe, deux genin, un étudiant, et ce Akio, qui allait nous apprendre à coopérer.

Alors que je rentrais, le plus vieux des deux garçons était en train d’esquiver des kunaïs, et le Genin, plus jeune, était quand à lui en train de les lancers. Une fois ceci fait il s’élança dans les aires pour entreprendre un drôle de mouvement. Ce n’était pas du Taijutsu, ou alors si ça en était c’était drôlement executé, car il retomba par terre. Il commencèrent alors à parler, marchandant quelque chose, mais je ne savais pas quoi. Je voulais m’intégrer mais je ne savais pas comment faire. Je suis de nature assez peu sociable il faut dire.

« Bonjour ! Shuo et Nutera alors… »

Un silence pesant pour moi prit place dans la salle. Seul le bruit de la porte se faisait entendre. Quelqu’un rentrait…

« Moi c’est Hotaru… »

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Ven 16 Mai - 17:26

Akio courrait, toujours plus vite, encore plus loin. Le vent dans ses cheveux, c'était si grisant. Il avait parié qu'il était le plus rapide, il avait encore gagné. Il gagnait toujours ses paris...

Enfin, il n'aimait pas se rappeler les fois où il les perdait.

Rien, vraiment rien ne pouvait arrêter sa course effrénée. Les nuages de poussières traînaient derrière lui. Bientôt le seul adversaire à sa mesure serait le vent, et encore il faudrait que ce dernier y mette du sien. Le jeune homme sourit, il se sentait invincible.

Aujourd'hui, il allait voir la trogne de ses étudiants pour le premières fois. Il espérait qu'ils étaient débrouillards, il ne voulait pas materner une équipe de gamins encore en couche. Ses cheveux ondulaient sous l'effet de l'air.
Il avait une équipe, alors bientôt sa promotion ne serait pas loin. Prochainement, on le nommerait jounin, enfin en espérant que ses élèves ne soient pas trop stupides pour lui faire manquer sa nomination par une quelconque idiotie. Il ferait brouter le gazon des plaines du Nord à celui qui oserait se mettre en travers de sa route, surtout de cette manière, ou alors il faudrait plus qu'un coussin au petit pour espérer pouvoir s'assoier, et cela jusqu'à la fin de ses jours: il garderait la marque de sa pointure dans l'arrière train.

Les Portes se rapprochaient. Il doubla sans difficulté plusieurs caravanes, ne manquant pas de soulever les toiles, décoiffer les passants, qui crièrent immédiatement leur mécontentement.

Il passa les murailles presque en baillant puis utilisa les toits comme terrain de jeu, et pris direction l'Académie. Les gardes n'avaient rien dit. Ils le connaissaient. Certes dans les premiers temps, il leur avait causé quelques frayeurs, mais ils semblaient s'être habitués à ses éruptions à pleine vitesse.

Akio était en retard, mais cette fois, Idan n'était pas derrière son dos pour lui faire des remontrances. Le grand bâtiment blanc aux tuiles bleu nuit et aux multiples cours n'était plus très loin. Il grossissait à vue d'oeil. Le chuunin entreprit de ralentirent et se posa comme une fleur dans une allée. Son arrêt souleva une quantité non négligeable de terre, ainsi qu'une violente bourrasque qui ne manqua pas de renverser un étudiant de passage. Akio s'excusa rapidement et prit la direction de sa salle. Moins de cinq minutes plus tard, il était devant la porte. Il l'ouvrit calmement, les trois gamins étaient là.

"- Oyo ! Je m'appelle Akio. C'est vous mes élèves ?"

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 17 Mai - 20:17

Les trois ninjas étaient désormais dans la salle. Apres un moment de silence habituelle la conversation s'installa calmement. Il était question de jauger le niveau de ses compagnons d'après le ton de leurs voies, leurs capacité de repartie ainsi que leurs débit de parole et leurs capacités à se faire entendre.

Après leurs petit duel qui eu lieu un peu plus tôt, Shuo avait montré sa capacité d'analyse avec l'épisode des feuilles de papier, et avait sans conteste fait preuve de calme et d'abilité. Ce qui était le plus frappant était son presque pacifisme face aux provocations qui le visaient; cela prouvait soit une confiance sans bornes en ses capacités soit un calme naturelle pendant les combats et une capacité à réfléchir posément en toutes circonstances.
Si cette dernière possibilité était juste alors il s'imposerait naturellement comme le leader et prendrait la tête de l'équipe.
D'un autre coté il n'avait rien de particulier et d'après ses déclarations post combat il avait presque le profil du simplet toujours à la traine.


Quand à Hotaru il ne devait pas être très sociable, ou du moins pas très à l'aise quand il s'agit de s'adresser a des inconnus. Profil même du solitaire qui quand bien même serait fort ne se hisserai jamais au rang de leader naturelle, car les gens n'éprouveraient que de la jalousie envers lui et non de l'admiration.

C'était ce genre d'information que Nutera essayait d'extraire de la conversation qui se tenait là, histoire de savoir de qui il fallait le plus se méfier.
Quand la porte s'ouvrit

"- Oyo ! Je m'appelle Akio. C'est vous mes élèves ?"

Oyo ?

Les six pupilles se tournèrent vers le jeune homme qui n'avait pourtant rien de spécial. Mise à part des chaussures dégueulasses et un bas de pantalons plein de terre.

C'est donc lui notre professeur ?

Je suis Hin'Oichi Nutera enchantée. Je suis votre élève numéro un

Il prononça cette phrase tout en pointant son doigt vers Akio.

Et les deux autres à quoi ils servent ? Ils sont là pour m'aider dans mon entrainement ?Ou se sont vos élèves aussi ? J'espère qu'ils seront à la hauteur.

Il se retourne et adresse un regard désolé, presque compatissant vers les deux ninjas.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 17 Mai - 22:54

Akio, se drôle de personnage qui venait de faire une entrée plus que brutale dans la salle de l’équipe une se prénommait Akio. Il semblait être assez fière. Il portait sur son visage cet air supérieur que tout les senseï portent pour essayer de montrer qu’ils ont du charisme et qu’ils sont bien les chefs, même si parfois cela ne marche pas forcément. Enfin, lui il ne jouait pas de jeu, il avait réellement ce caractère qui pouvait faire de lui un bon maître, un pédagogue parfait pour enseigner à de jeunes ninja les bases de l’art du shinobi. Toutefois, la première phrase qu’il prononça cassa tout de même cette impression que j’eus de lui.

Oyo! S’exclama-t-il! Cela ne faisait pas très adulte mais qu’importe, il n’était pas là pour donner l’exemple, il était là pour nous l’enseigner. Et puis, ce n’était qu’un petit mot, très petit même. Qui montrait son engouement et son euphorie à l’idée de diriger une équipe. Quelque chose me disait tout de même qu’il n’avait pas beaucoup d’expérience et que sa formation n’était pas complète. Il posait déjà une question, cela prouvait qu’il n’était pas au courant de tout, et qu’il n’était pas sûr de lui. Enfin bon, trêve d’analyse.

Nutera commença les présentations, s’avançant un peu en se proclamant élève numéro. Je trouvais cette attitude assez enfantine mais je m’en fichais un peu, c’était plus son niveau qui m’intéressait. Et pour le moment mon opinion n’était pas très positive. Je l’avais vu tout à l’heure tomber alors qu’il voulait exécuter un mouvement. La preuve qu’il n’était pas très doué. Et puis cet aire snob qu’il prenait, cela m’horripilait…


« Quand à moi je m’appelle Hotaru Hojin! »

J’avais envie de répondre aux questions de Nutera, nous rabaissant, Shuo et moi, sur notre fonction. Il n’avait pas l’air de comprendre ce que signifiait la dénomination équipe. Je voulais lui glisser quelques mots mais cela aurait paru trop provocateur et je ne voulais pas me faire mal voir. Désormais mieux valait se tenir à carreau.

**Un vrai gamin celui là, il ne comprends rien à rien, dire qu’il est Genin, tout comme moi. A croire que ce rang ne vaut rien du tout… Enfin, ça doit être le cas!**

Shuo allait maintenant devoir se présenter, j’espérais qu’ensuite, notre senseï nous présente la situation, le programme des semaines avenirs, et pourquoi pas d’une future mission? Après tout, il était fort possible que cela se fasse. Mais, Patience, patience… Tout vient à point à qui sait attendre.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Dim 18 Mai - 18:39

Après Nutera était entré Hotaru. Il s'était rapidement installé, puis, après nous avoir salué, se tut. La salle était plongée dans le silence désormais. Le silence de l'attente.
La porte s'ouvrit enfin sur un jeune homme, qui débordait de vitalité, d'énergie, bref, il était plutôt excité. Il nous regarda rapidement, nous évaluant du regard, puis nous demanda:

« - Oyo ! Je m'appelle Akio. C'est vous mes élèves ? »

A cette question, seul Nutera s'avança en avant, et prit la parole d'un ton légèrement hautain

« Je suis Hin'Oichi Nutera enchantée. Je suis votre élève numéro un.
Et les deux autres à quoi ils servent ? Ils sont là pour m'aider dans mon entrainement ?Ou se sont vos élèves aussi ? J'espère qu'ils seront à la hauteur. »


Je n'en croyais pas mes oreilles... A vrai dire, j'étais mort de rire. Enfin , intérieurement, mais ça n'était pas très discret...Nutera ignorait-il donc le concept d'équipe? Et savait-il ce qu'était l'entraide? J'espérais que tout cela n'était qu'une erreur de sa part. J'acordais une grande importance à l'esprit d'entraide: chez moi, elle primait, et on ne pouvait vivre sans elle...

*Arrête de penser à ton passé, idiot!*

Le mur entourant mes souvenirs se fissurait en maints endroits... Je devrai rapidement y remédier, engager des ouvriers pour le restaurer sans blesser le contenu de cette enceinte spirituelle... Je me tournai alors vers Hotaru: lui aussi avait été surpris par le ton prétentieux de Nutera, mais n'avait pas l'air de s'en formaliser plus que ça... Je décidai alors de l'imiter, et, lorsque Hotaru se fut présenté, je me tournai vers le senseï...

« Je m'appelle Shuo... »

Sans parler plus, je le fixai alors, l'observant comme il l'avait fait lors de son entrée dans la pièce... Il n'avait pas l'air spécial, mais cependant, on pouvait distinguer l'expérience du chuunin... Ses muscles entrainés prouvaient un grand attachement à la voie du taijutsu... Il avait toutefois l'air de quelqu'un qui attendait quelque chose avec impatience... Je ne pris pas la parole une nouvelle fois, préferant observer tout autour de moi, en attendant que le senseï fasse un geste quelquonque, qui aurait pu signifier quelque chose...

* Que de doutes....*

Akio referma alors prestement la porte derrière lui, et s'avança vers nous d'un pas alerte et optimiste...

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mar 20 Mai - 14:03

Akio leva un sourcil. C'était donc eux, ses gamins, qui formeraient son équipe. Une chose était sûre, ils n'avaient pas l'air très rapides, tant physiquement que mentalement.

Au fond, le chuunin n'en avait pas grand chose à faire, le seul fait digne d'attention était qu'on lui donné des responsabilités, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose, il allait peut-être monter en grade. Il était prêt à prendre les paris. Il fallait juste que ces trois petits gars fassent pas trop de conneries et c'était dans la poche. On le féliciterait pour avoir réussit à mener à bien des missions avec ses trois-là, puis on le nommerait jounin. Akio s'y voyait déjà.

Bientôt il pourrait s'en retourner la tête haute, faire face à ceux qui l'avait traité d'incapable, de tête brûlée. Il leur montrerait...à tous.

Une source de déception pour le chuunin fut qu'il n'y avait pas la moindre demoiselle dans le groupe. Le premier des garnements pris la parole. Il ne semblait pas douter de ses forces, il avait une grande gueule, mais Akio n'en avait cure. Lui aussi et certainement une plus grande que ce gamin pré-pubère.

"- Vous êtes tous mes élèves et j'espère que vous serez tous à la hauteur de mes attentes, parce que sinon je m'en vais vous bouter l'arrière train jusqu'à ce que je sois satisfait."

Voilà, il avait montré qu'il ne plaisantait pas. Il avait peut-être été un peu strict. Il n'avait pas vraiment d'idée sur la manière d'être avec des élèves. A vrai dire c'était ses premiers. Devait-il se montrer dur ou pas ? Oh! Et puis cela n'avait pas d'importance. Les deux autres répondirent juste par leurs noms. Akio sourit.

"- Détressez les gars, on dirait que vous avez un balai dans le cul, non mais s'en rire. J'ose même pas penser ce qu'il va se passer si je vous le botte. Cela va vous ressortir par le gosier ou quoi ?"

Pas de réponse, autant rentrer dans le vif du sujet...

"- Bon, j'ai pas lu vos dossiers parce que j'avais la flemme et que comme vous pouvez le voir, j'ai préféré m'aérer l'esprit. Alors vous allez vous présenter. Je commence, histoire de vous donner l'exemple."

Il sourit, le grade de jounin résonnait à ses oreilles.

"- Comme dis précédemment, je m'appelle Akio, utilisez mon prénom, plutôt que senseï, ça fait trop carré. Je suis spécialiste du corps à corps et je dois bien avouer que je n'ai pas beaucoup d'égaux en matière de vitesse. Si l'un d'entre vous en doute, on peut parier...
En ce qui concerne mes passes temps, vous me semblez bien jeunes pour les entendre, et les comprendre. Allez! A vous, et évitez de m'endormir..."

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mar 20 Mai - 18:40

Les trois ninjas venaient de tous se presenter. Nutera était très fier de sa présentation tres tap à l'oeil meme si malheureusement elle n'engendra aucune vive reaction de la part de ses camarades comme il l'aurai esperé.
Le professeur qui se tenait devant eux restait sans rien dire. Mais qu'attendait il ? Son expression première avait été de les analyser, se livrait il a un bilan du niveau de l'équipe ? Ou n'était il simplement pas satisfait par la presentation de ses élèves ? Son visage ne permettait pas de répondre a cette question. Il semblait ruminer de sinistres pensées ou bien peut être pensait il simplement a autre chose.
Il reprit conscience après cette courte attente.


"- Vous êtes tous mes élèves et j'espère que vous serez tous à la hauteur de mes attentes, parce que sinon je m'en vais vous bouter l'arrière train jusqu'à ce que je sois satisfait."


Stupeur et tremblements chez Nutera. Celui qui était censé d'après les fiches etre leurs professeur venait de les menacer ouvertement, et non de commune fason !
L'idée que Nutera se faisait d'un prof était simple: c'était un vieux monsieur qui avait vécu de belles histoires mais qui était désormais trop vieux pour continuer, et dont le devoir était de conter a de jeunes personnes ses péripéties et ses exploits.

L'idée que Nutera se faisait d'un prof ninja était aussi simple: c'était un vieux monsieur qui par ses carnages pendant la guerre s'était vue offert le devoir d'assouvir ses viles besoins de domination et de vanités en endoctrinant ses successeurs. Stoïc et inexpressif, son conformisme l'obligeait a enseigner la mort et le déshonneur et l'amour inconditionnel envers les dirigeants de son pays.

Hors ce professeur là n'était ni vieux ni inexpressif, il arborait même une attitude et un ton tout à fait naturel.


"- Détressez les gars, on dirait que vous avez un balai dans le cul, non mais s'en rire. J'ose même pas penser ce qu'il va se passer si je vous le botte. Cela va vous ressortir par le gosier ou quoi ?"

Umf!

Nutera étouffa son élan de rire dans sa gorge et se retenu tant bien que mal d'exploser.

C'est une blague ou quoi ?

Il n'osa pas révélé ses doutes à voix haute et préféra garder ses pensées pour lui. Il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui, il n'était apparemment pas le seul a se poser des questions.

Ce fous rire évitée il pu reprendre le fil de la présentation.

C'est quoi ce prof ? Il li pas nos dossiers, il se moque de nous il arrive en retard !

"- Comme dis précédemment, je m'appelle Akio, utilisez mon prénom, plutôt que senseï, ça fait trop carré. Je suis spécialiste du corps à corps et je dois bien avouer que je n'ai pas beaucoup d'égaux en matière de vitesse. Si l'un d'entre vous en doute, on peut parier...
En ce qui concerne mes passes temps, vous me semblez bien jeunes pour les entendre, et les comprendre. Allez! A vous, et évitez de m'endormir..."


Mais qu'est ce qu'il a en tête il veut se faire virer ou quoi ?

c.. c'est vraiment un ninja ?


Voyant que la parole était libre Nutera ne se priva pas de se représenter en premier.

Je.. Je m'appelle Nutera. J'aime bien les combats a mains nues et... Et j'aime bien les combats au bâton aussi! Il y'a quatre ans j'ai commencé les sports de combats mais c'était pas comme ici ce n'était pas du taijutsu. Les coups étaient les même mais le nom était différent, en tout cas j'ai accroché alors cette année je vais assister à tous les cours de taijutsu !
J'aime bien la série "des Gomu Gomu Tachibana" et j'ai tous les volumes a la maison ! J'aime bien aussi les mangas et les séries animés.
Ah oui et a part le taijutsu je connais pas les autres arts ninja.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mar 20 Mai - 19:33

"- Détressez les gars, on dirait que vous avez un balai dans le cul, non mais s'en rire. J'ose même pas penser ce qu'il va se passer si je vous le botte. Cela va vous ressortir par le gosier ou quoi ?"

Silence total, à part Nutera, qui étouffa un accès de rire.

* Ya moyen... Avec un peu de chance, on aperçevra même les poils..*

Akio y était allé un peu cash... Mais bon, après tout, il n'était pas spécialement plus vieux que moi... J'avais l'impression qu'il nous prenait vraiment pour des gamins, ou tout du moins des ados attardés...

"- Bon, j'ai pas lu vos dossiers parce que j'avais la flemme et que comme vous pouvez le voir, j'ai préféré m'aérer l'esprit. Alors vous allez vous présenter. Je commence, histoire de vous donner l'exemple."

Un flemmard... En cela, il y avait moyen de s'entendre. Un bon point pour lui...

"- Comme dit précédemment, je m'appelle Akio, utilisez mon prénom, plutôt que senseï, ça fait trop carré. Je suis spécialiste du corps à corps et je dois bien avouer que je n'ai pas beaucoup d'égaux en matière de vitesse. Si l'un d'entre vous en doute, on peut parier...
En ce qui concerne mes passes temps, vous me semblez bien jeunes pour les entendre, et les comprendre. Allez! A vous, et évitez de m'endormir..."

Bien jeunes pour les entendres... J'approchais de ma majorité. En tout cas, ce professeur me faisait bien marrer...Un sens de la répartie assez haut... Des bons moments, en perspective? L'avidité d'un grade était si évidente, que je me pris à songer à la raison de son désir d'avoir une équipe... Nous faire souffrir, ou simplement être gradé? Je laissai la question en suspends et écoutai la présentation de Nutera... Celle-çi finie, je me tournai vers Hotaru. Voyant que celui-ci ne disait rien, je me résignai alors, et commença à me présenter.

« Mon nom, je vous l'ai déjà dit... Je déteste combatre, ou du moins attaquer... J'aime parler avec les gens, prendre le temps de vivre... Et si vous comprenez pas, c'est pareil. »

J'esquissai un petit sourire, plus pour moi-même que pour les autres

« Le seul sport que j'aime vraiment est la natation... En mer, plutôt... Et j'aime dessiner. »

Je me retournai alors vers Hotaru, comme pour lui indiquer que la place était libre, et que c'était à son tour d'accomplir des prouesses oratoires. Akio ponctua la fin de ma présentation par un baillement bien senti, et qui résonna dans toute la pièce...

« Ah oui... J'aime la flemme, et les gens trop ambitieux me font vraiment rire... »


Ces derniers mots furent prononcés avec un regard insistant en direction d'Akio... Je ne savais pas comment il avait interprété ma présentation, mais une chose était sûre... Il m'avait plutôt l'air sympathique.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mer 21 Mai - 19:40

Enfin de compte ce premier rendez-vous se trouvait être plus ennuyeux qu’un discours d’homme politique. Il se trouvait tout de même qu’Akio était quelque peu différent de l’idée qu’on pouvait se faire d’un parfait senseï. Il avait un sourire très large inscrit sur son visage, qui contrastait avec ma mine dépité. En effet j’avais l’impression de me retrouver dans un théâtre, à jouer une comédie burlesque! J’entendais d’ailleurs presque les rires préenregistrés, comme dans ces séries américaines, les soaps… Ah! Ils venaient de Nutera, qui, apparemment, était puéril et pas encore très mature dans sa tête. Tout cela parce que leur professeur était du genre à vouloir détendre l’atmosphère. Il était du genre blagueur, marrant, prêt à se faire des remarques sur tout et n’importe quoi. Du moins, c’était l’impression qu’il me donnait. Et en plus de cela : Vulgaire! Autant dire que le personnage n’était pas peu original pour un senseï. Mais, cela, je l’avais remarqué au premier coup d’œil. En effet cette façon de rentrer dans la salle qu’il avait eut, ses vêtements sales. Il n’avait rien d’un véritable senseï.

**Akio! Mais que réserves tu encore comme surprise?**

Le senseï se présenta, histoire de nous donner la marche à suivre pour qui nous puissions ensuite à notre tour nous présenter. Il en profita pour nous demander de l’appeler par son prénom. Il autorisait donc une certaine familiarité. Nous mettre sur un pieds d’égalité était sans doute une bonne idée. Après tout c’était le senseï, il devait savoir ce qu’il faisait. Il fallait dire aussi que si il voulait qu’on se livre plus facilement il valait mieux installer une bonne ambiance, qui plus est il ne savait rien de nous, il n’avait pas lu nos dossiers, histoire de flemmes… Je n’aimais pas trop les gens flemmards, pour moi ils n’étaient bons à rien. La vie est travail. Mon père me l’a assez dit pour que j’adhère à son point de vue.

Akio était donc un flemmard né, et qui plus est spécialiste du corps à corps. Avec une certaine spécialité : La vitesse. Cela me donna à penser qu’il y avait une contradiction entre sa prétendue flemme et ce titre qu’il se donnait d’hyper rapide, sans égal qui plus est. Autant dire que des tas de questions se bousculaient dans ma tête, mon côté suspicieux, que tout voleur doit avoir, refaisait surface… Par contre, il ne nous dévoila pas quels étaient ses passe-temps, nous jugeant beaucoup trop jeunes…

Nutera enchaîna alors sur les présentations, avec la conviction que tout ce qu’il allait dire serais très intéressant, en même temps il était mieux que cela n’endorme pas notre senseï. Le jeune homme était véritablement fier de sa personne. Il commença en quelque sorte à énumérer ses hobbies, plutôt banals : Se battre à main nue, se battre au bâton. Aucun doute, Nutera était belliqueux. Et cela contrastait avec Shuo… Quelqu’un de pacifiste et de calme. Nous avions donc un excité de la vie, un flegmatique, et quand à moi, je devais maintenant me présenter.


« Quand à moi j’affectionne tout particulièrement l’art du vol. J’en suis d’ailleurs un adepte, et je suis connue dans la ville surtout pour ça. C’est donc pour cette raison que j’ai décidé de me spécialisé dans le Genjutsu, l’art de l’illusion… »

J’avais brièvement présenté mon CV ninja, et désormais il était temps de présenter ma personne. Mon caractère allait sans doute en surprendre plus d’un.

« J’ai un trait de caractère dominant, je suis suspicieux et douteux… Je ne fais confiance qu’à de rares personnes! Sinon j’adore la télévision! Toutes les séries télés me fascinent, et je pratique aussi l’art de la prestidigitation… »

Nous avions terminés. Comment allait se dérouler la suite des évènements. Mon impatience était désormais à son paroxysme.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Jeu 22 Mai - 17:03

Akio ne s'était pas endormi c'était déjà bon signe. Néanmoins les présentations ne lui avaient pas vraiment donné envie de côtoyer plus ses nouveaux compagnons.

"- Que je résume, j'ai un autiste, un branleur et un futur manchot dans mon équipe, et bien ça promet. Surtout que je suis la plus grosse tête brûlée du village, les gars. Nous voilà avec une équipe du feu de Dieu."

Manchot, c'était la peine des mauvais voleurs, ceux qui se faisaient prendre. Il était difficile discerner l'ironie dans la voie du chuunin, peut-être n'y en avait-il pas ? Ce dernier avait décidé de pas se prendre la tête et sans considérer ses élèves comme ses égaux, il désirait les voir comme des amis potentiels et leur parlait comme tels. Il regarda Hotaru et eut un rictus presque moqueur, ainsi qu'un sourire complice avec Nutera.

"- Genjutsu ? Le grand art des illusions ? Le truc pour les efféminés qui peuvent pas s'assumer pleinement au combat ? Tu me diras y en a qui veulent devenir ninja, mais pas se battre, visez un peu le paradoxe !"

Son regard se porta alors sur Shuo. Soudain, comme si la personne venait de changer, ou alors de prendre plus d'une vingtaine d'année, et la maturité correspondante, Akio continua de parler.

"- Tu t'engages sur une voie très ardue, beaucoup y laisse plus que leur tranquillité d'esprit..."

Naturellement, il venait de repenser à Kenji. Son mentor, brisé par les évènements de la vie...
Il reprit son air jovial, passa sa main dans les cheveux, comme pour essayer de se recoiffer puis il donna une tape amicale dans le dos d'Hotaru, ce qui manqua de lui faire perdre l'équilibre. Akio avait beau avoir un corps mince, il devait posséder une force monstrueuse.

"- Enfin, vu que tu es pas l'air d'être une lumière, je m'inquiète pas pour ton esprit !"

Il se mit à regarder par le fenêtre. Il faisait beau dehors et il avait carte
blanche pour l'après-midi avec ses élèves. Il se retourna vers Shuo, une nouvelle fois, les traits de son visage durcit par une expérience qui ne semblait pas pouvoir posséder.

"- Comme tu l'as souligné Shuo, mon assignation à une équipe est synonyme d'une possible montée en grade pour moi. Je ne vous cacherai pas qu'il s'agit d'un but que je me suis fixé. Si vous vous mettiez en travers de ma route pour l'attendre, vous auriez du souci à vous faire, vous et votre intégrité physique."

Son visage redevint serein. Il sourit à pleines dents et se passa de nouveau la main dans les cheveux.

"- De toute manière cela n'arrivera pas. N'est-ce pas ?"

Question purement rhétorique. Il ne leur laissa pas le temps de répondre et ils ne répondirent pas.

"- Et vous quels sont vos objectifs ? Pourquoi voulez-vous devenir ninja ? Soyez conçis, comme cela on pourra rapidement sortir faire un "petit" tour..."

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Dim 25 Mai - 21:05

Liori venait d'arracher la porte coulissante de la salle de cours d'un coup de pied, qui tomba au sol dans un grand fracas.
Il ne douta pas d'avoir réussit à attirer l'attention par ce geste malheureux.


Il s'était levé de bon matin pour entamer une série d'exercice physique, avant d'aller voir les missions de niveau D disponible, quand un membre du clan était venu lui porter une missive de l'académie.
Le message disait qu'il y avait eut une modification dans la répartition des équipes de Genin. De ce fait, il était prié de se rendre à l'académie dans moins de dix minutes pour rencontrer son équipe.
Evidement, il s'était aussitôt mit en route, l'académie se trouvant à plus d'un quart d'heure de marche. Malheureusement, il avait à peine franchis la cour centrale quand un Satsubatsu masqué lui avait barré la route, et qu'un coup de geta lui avait explosé l'arcane sourcilière.

[Osa] - Héhéhé, Liori ! Cette fois-ci tu verras que... Houaaaaaaaaa !

Liori lui avait saisit le crâne de la main gauche et le lui avait explosé purement et simplement contre le mur situé à leur droite. Le bois avait explosé sous le choc, là où le masque métallique du Satsubatsu l'avait frappé. Osa s'était effondré au sol dans une posture totalement ridicule.

[Liori] - Désolé, mais j'ai pas le temps aujourd'hui.

La réponse d'Osa -"Je suis une boulette de riiiz"- lui indiqua qu'il allait bien et qu'il ne lui en voulait absolument pas. -Et aussi qu'il lui souhaitait bonne chance, que Liori lui devait toujours 20 ryos, qu'il allait être en retard, ainsi que le plat que préparait le cuistot-. Liori l'enjamba et reparti au pas de course.
Il avait mit moins de deux minutes à traverser toute la demeure, et une fois hors des murs d'enceinte, il avait commençé une terrible course contre la montre... Totalement inintéressante, et qui ne sera donc que très rapidement résumé.
Il avait dû esquiver passants, flaques et boue et autre terrible obstacle, et avait même était obligé de couper par les toits pour finalement arriver à l'académie, avec un léger retard.

Il était rentré dans l'académie et s'était directement présenté à l'acceuil afin d'obtenir de plus ample renseignement concernant la réunion de son équipe, notamment le numéro de la salle.
Une fois qu'il avait prit connaissance du numéro, il s'était précipité dans le couloir correspondant.
Avant de faire demi tour, pour se rendre au couloir opposé.

Liori - Mauvaise direction.

Une fois engagé dans le bon couloir il ne tarda pas à trouver la salle où se réunissait les membres de son équipe. Il s'arrêta donc devant la porte et essaya de l'ouvrir, mais elle tint bon.
Perdant son calme durant quelques secondes, à cause de sa course à travers la ville pour atteindre l'académie et finalement arriver en retard, il s'autorisa un excès de violence et donna un coup de pied dans la porte qui sorti de ses rails.

[Liori] - Merde...

Elles sont coulissantes, Liori.


[Liori] - J'avais oublié.

Il se gratta la tempe tout en regardant les dégâts, et remarqua que le coup de pied d'Osa lui avait fait exploser la peau. Heureusement, ses saignements s'était très vite contrôlé, mais il avait un trou maintenant.
Liori jeta ensuite un coup d'œil aux personnes présentent dans la salle, et il y reconnut Hotaru, le mini justicier, en revanche les trois autres lui était inconnu.

Bonjour, je suis Liori Satsubatsu. Il sortit la missive qu'il avait reçu, dessus il était précisé qu'il fallait la redonner à Akio Raiteiro, qui serait son nouvel instructeur.Lequel d'entre vous est Akio Raiteiro ?

Il s'avança dans la salle, évitant d'écraser la porte au sol.
A ce qu'il parait, la première impression est toujours la bonne...

[HRP : Je sers la honte et c'est ma joie ?]

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Jeu 29 Mai - 18:06

[Liori va être dans notre équipe en attendant le retour de ses deux camarades...
J'attends vos postes de réponses, jeunes padawans XD]

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Ven 30 Mai - 23:20

[ Désolé du temps, semaine chargée^^' Mais le mal est réparé. Heureux d'avoir un partenaire en plus, bienvenue Liori =) ]

La porte avait été litéralement arrachée de ses rails de fer blanc... Et on avait pu aperçevoir dans le même temps un jeune homme, l'air un peu stressé, passer la porte, enfin le cadre explosé de la porte, en évitant de marcher dessus...
Un jeune homme, d'un âge que je ne pouvais estimer. Les seuls traits remarquables chez ce personnage étaient ses cheveux blancs et ses gants. J'entendais par traits remarquables, des choses sortant de l'ordinaire... L'expression sur son visage laissait filtrer légèrement un sentiement très diffus, que je n'arrivais pas bien à cerner.... Quelque chose que moi et les autres n'avions pas...Je le regardai alors plus attentivement.
Le sang.
C'était le sang, que m'inspirait son visage. Le sang qui coule dans les veines de chacun, mais aussi le sang qui coule sur le sol...

________
Elle était debout, devant moi, et je ne sentais rien. Elle non plus , par ailleurs... De chacune de ses plaies s'épandaient en un flot épais et large le sang de ma famille... En un flot épais, qui obscurcissait mes pensées, me privant de raison... Je n'ai que quelques années, quelques printemps... Et pourtant, elle, là , me regarde, les yeux vides de sentiements. Comme si elle avait perdu notre rivage. Comme si, lors de sa croisade nocturne, elle s'était égarée, pour ne plus jamais se retrouver. Mais le vent n'avait pas faibli. Non. C'étaient les voiles qui avaient été lacérées...
________

* Tais-toi, purée! Arrête tout de suite! Pense à la promesse... Pense! *

Ces reflux devenaient de plus en plus fréquents ces-temps çi. Déjà quelques temps que l'évènement s'était produi, mais... Comme si Liori me rappelait à mon passé. Je préférai ignorer les assauts répétés du temps sur le mur de l'oubli, et me retournai à nouveau pour toiser le nouveau venu.

Qu'allait-il faire? Qu'allait-il dire? Il ne venait sûrement pas pour nous. Il venait probablement pour Akio...
Considérant la porte détruite d'un air navré, j'adressai un signe de tête au jeune homme, qui se détourna, et , fixant notre petit groupe, annonça d'une voix sûre:

Bonjour, je suis Liori Satsubatsu. Lequel d'entre vous est Akio Raiteiro ?

Alors que je le regardais sortir une lettre de sa poche, qui devait probablement être une lettre de recommandation, je vis Akio s'avancer dans la direction du jeune homme...

* Il est bizzare, celui-çi... Il n'est pas comme les autres, ni comme moi d'ailleurs... De par son comportement, il se rapproche un peu d'Akio , en fait... Sûrement plus mûr... Sûrement plus âgé... Reste à faire connaisance pour en apprendre un peu plus sur le personnage! *


Ces pensées émises, je m'assis sur une chaise qui traînait non loin de là, retirai ma veste épaisse, dont le tissu grossier me couvrait les épaules depuis le début de la « réunion »... Dans l'attente de la suite, je me fis discret, et écoutai avec attention...

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 31 Mai - 0:30

L'atmosphère était devenue plus que tendu, Akio était clairement passé à l'offensive.

"- Que je résume, j'ai un autiste, un branleur et un futur manchot dans mon équipe, et bien ça promet. Surtout que je suis la plus grosse tête brûlée du village, les gars. Nous voilà avec une équipe du feu de Dieu."


Aamen

Enchaina il d'un air enjoué

Je dois surement être le branleur il n'ya pas d'autres choix possible!

Puis un à un les deux autres membres de l'équipe se firent proprement assassiné. Bien que prononcés sans trop de méchanceté, certains mots dans la bouche du professeur avaient la propriété de glacé instantanément l'atmosphère ou au contraire d'embrasé les conversations les plus stériles.
Dans ce cas, l'incendie ne prit pas puisqu'aucune remarque ne fut exprimé à l'égard du professeur. Aucun camarade n'avait été épargné exempté Nutera. Il prit cela comme la preuve qu'il était le meilleur des trois.

Le soleil brillait alors lorsque Akio reprit la parole


"- Comme tu l'as souligné Shuo, mon assignation à une équipe est synonyme d'une possible montée en grade pour moi. Je ne vous cacherai pas qu'il s'agit d'un but que je me suis fixé. Si vous vous mettiez en travers de ma route pour l'attendre, vous auriez du souci à vous faire, vous et votre intégrité physique."



De quoi ? Mais de quoi il parle je bosse pour moi moi, rien a faire de sa promotion! Quand est ce qu'on passe aux choses sérieuses ?!


"- Et vous quels sont vos objectifs ? Pourquoi voulez-vous devenir ninja ? Soyez concis, comme cela on pourra rapidement sortir faire un "petit" tour..."


Oooh il lit dans mes pensées !

Mes objectifs so...

A peine avait il débuté sa phrase que la porte coulissante vola en éclat, en sorti un être ahuri. Vêtu étrangement avec une dégaine tout aussi personnelle; la première impression du nouvel arrivant ne passa pas inaperçu.

Apercevant son camarade Shuo, Nutera comprit qu'il n'était pas le seul a etre choqué. Cependant il ne trouva pas dans le regard de Shuo le soutient qu'il espérait. Ce dernier lui offrait plutôt un air ébeté perdu dans ses pensées. Le jeune homme s'avança et se présenta

Bonjour, je suis Liori Satsubatsu.

A peine arrivé l'ahuri nous jugeait déjà du regard ! Il s'arrêta un moment sur Hotaru puis continua sa démarche. Cela ne passa pas non plus...

Lequel d'entre vous est Akio Raiteiro ?

Nutera pressa le pas pour se retrouver en face de Liori, et empiétant sur la reaction d'Akio

"C'est MOI Akio Raiteiiro! Et Qu'est ce qu'il nous veut l'nouveau ?!"

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 31 Mai - 18:57

La conversation tournait au vinaigre. Je n’en avais déjà marre. Cela devais faire à peine une vingtaine de minutes que nous étions en train de parler et moi qui pensais à ce que l’action règne, je me retrouvais à blablater sur des sujets inutiles, qui n’intéressaient qu’une personne : Akio. Et peut-être Nutera. Il ne manquait plus qu’une tasse de thé au bambou et on aurais cru voir de vieilles mémés attardés en train de parler du soleil et de leur voisine… Enfin bref! Je devais faire avec. Il était désagréable avec tout le monde, ce Akio. Sans aucun scrupule, il commença à se féliciter de l’équipe qu’il avait! Un manchot dit-il! Et il voulais parler de moi, sans doute parce que j’étais un adepte du vol. Il me prédisait un avenir brillant…

**Ouais, vas-y, parle encore mon gars… De toute façon rien à foutre de toi! Crache moi à la gueule, je ne réagirais pas… Je reste calme! CALME!!!**

Le soi-disant senseï était maintenant en train de me charrier à propos de la spécialisation que j’avais choisi : Le Genjutsu. En gros il me traitais de lâche parce que je n’étais pas capable de me battre comme un homme. Je décidais alors de lui répondre pour lui boucler le clapet :

« Sachez que les plus grands ninjas sont des professionnels du Genjutsu, il n’y a qu’à regarder Eichino-Sama!!! C’est une légende… Et puis, si il n’y avais pas le Genjutsu, il serais bien difficile de gagner une guerre. Alors… Qu’avez-vous à dire? »

Je n’attendais pas spécialement de réponse… Surtout qu’il n’avais pas trop l’air de se soucier de moi. La seule chose qu’il trouva à faire : Me donner une tape dans le dos, qui d’ailleurs me fis basculer et presque perdre l’équilibre. Peut-être voulait-il voir si j’avais des aptitudes pour un autre art que le Genjutsu… Il parla au même moment de Shuo, à qui il prédit un avenir ardu et semé d’embûches. Il employait l’ironie pour cela. Ou plutôt un humour noir.

Il exposa alors son but : Réussir à passer Jounin. Et cela, il allait y arriver grâce à nous. C’était Shuo qui avais fais cette analyse, et il n’avais pas tort. Néanmoins quelque chose me choqua : Akio semblais vouloir se reposer sur nous, il comptais plus sur le fais que nous ne lui mettions pas de bâtons dans les roues et non sur ses propres capacités dans le but d’obtenir son grade. Un flemmard! Oui, s’en était un…

Il nous demanda alors quels étaient nos objectifs propres, dans notre vie de Shinobi. Et alors que Nutera -A noter que c’est tout le temps lui qui prends la parole en premier, ce qui a pour don de m’énerver- allais répondre, un bruit métallique se fit entendre. Quelqu’un venait de… Défoncer, c’était le mot, la porte coulissante de la salle. Celle-ci pouvait d’ores et déjà allé à la poubelle! La personne responsable de ceci : LIORI! Mon ami… Une personne avec qui j’avais fais ami-ami et sauvé un restaurant du feu! Autant dire que nous étions à priori rôdé tout les deux.


« Liori? Mais qu’est-ce que tu fous là? »

Pas de réponse, il m’ignora royalement. Et à ce moment là j’avais l’impression que tout le monde était dans les vapes : Shuo pensait à autre chose, tout comme ce pseudo-prof. Quand à Nutera il regardait Shuo et Liori en alternant d’un aire dubitatif. Liori qui, à ce qu’il semblait, voulais voir Akio. Pourquoi? Personne ne pouvais encore le dire. Mais à ce moment là Nutera fit quelque chose qui me fit marrer à tel point que j’aurais put m’écrouler par terre. Il venais de se présenter comme étant lui-même Akio!

« AH!AH!AH!AH!AH!!!! Nan mais! Tu te prends vraiment pour un Dieu toi! Tin mais faut que t’aille voire un psy… Tiens, Liori, si tu viens pour remplacer ce débile de première c’est Ok… »

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 31 Mai - 20:11

La discussion semblait partir dans tout les sens, du grand n'importe quoi. Ses gamins n'avaient ni respect entre eux, ni pour lui. Pas plus qu'il n'avait d'esprit de camaraderie...

Il allait droit dans le mur s'il présentait son équipe à un quelconque supérieur. Se présenter comme un ami, plutôt qu'un senseï n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Il fallait bien dire qu'il ne s'était, à l'époque, jamais intéressé aux cours qui enseignait la gestion et l'apprentissage à une équipe. Il y a encore peu, c'est-à-dire moins de cinq minutes, il considérait ses cours comme des inepties, une perte de temps totale. Devant le boxon général provoqué par ses élèves, Akio ne put que réviser son jugement.

Nutera lui plaisait bien, sa réponse à son petit discours, pris au deuxième degré, montrait qu'il ne devait pas être aussi stupide que qa première intervention l'avait laissé supposé. Le chuunin dut malheureusement se raviser bien vite par la suite. Le cas était désespéré...

Shuo, doux rêveur...Il allait falloir le bousculer un peu, sinon il serait capable de s'endormir sur place.

Hotaru ne semblait pas apprécier les critiques. Le pauvre petit garçon était susceptible. Tordant...
Comme tout le monde, il faudrait qu'il apprenne à se faire marcher sur la tronche, sans rien pouvoir dire ou alors à l'ouvrir et à s'en prendre encore plus, un peu comme lui.

La porte derrière lui sauta littéralement de ses gongs. Un gamin emmitouflé dans des bandages lui montrait une missive comme quoi, il avait un quatrième étudiant. C'était du jamais vu, on avait toujours des équipes de quatre et pas de cinq. Il devait y avoir un professeur absent, malade peut-être, ce qui expliquait que l'on dispersait ses effectifs pour qu'ils puissent quand même s'exercer durant son absence.

Puis vint la remarque de Nutera, qui l'aurait fait sourire s'il n'était pas maintenant de l'autre côté de la barrière. Le tout suivi d'un éclat de rire, presque dérangeant d'Hotaru. Akio perdait le peu d'emprise qu'ils avaient sur ses élèves. Non vraiment se présenter comme un ami n'était pas la bonne solution.

Mieux valait être froid et distant comme Kenji.

Le chuunin s'en savait bien incapable pour le moment. Il devait affermir son autorité, rapidement. Après tout, c'était ses capacités de leader que l'on testait pour voir s'il était capable d'assumer le rang de jounin, et pour le moment cela ne débutait pas bien, mais pas bien du tout.

Et s'il y a bien une chose pour laquelle Akio n'était pas réputé, c'est sa patience...

Il vint abattre le revers de son poing sur la cloison séparant la salle du couloir.

"- SILENCE !"

Elle vola littéralement en éclat sur plus de trois mètres. A la place du mur, il ne restait plus que des gravats. Les quatre gamins s'étaient tus, il avait dorénavant toute leur attention.

"- Bon...Je pensais que l'approche ami-ami était plus sympathique que celle de supérieur à subordonné. Je suis forcé de constater qu'avec des blaireaux dans votre genre, c'est le bordel le plus complet, on va donc se cantonner à la deuxième solution."

Il marqua un temps de pause. Dans le couloir, plusieurs personnes commençaient à regarder le groupe de manière bizarre, ainsi que les décombres que ce qui fut, il y avait encore cela peu de temps, un mur en béton.

"- J'ai même plus envie d'entendre ce qui vous motive. Vous me suivez tout les quatre dehors. Le premier qui fait preuve d'insubordination ou fait le mariole, je l'exclus pour les dix prochaines années de l'Académie, alors tenez vous à carreaux."

Les cinq individus prirent alors la direction des terrains d'entraînement, dans un silence presque dérangeant.

Shuo: +25 XP RP
Hotaru: +24 XP RP (bonus genin inclus)
Nutera: +24 XP RP (bonus genin inclus)
Akio (as Iba): +28 XP RP (bonus MJ inclus)
Liori: +8 XP RP (bonus genin inclus) - Comment cela se fait-il que tu n'ais pas le bon bandeau...je vais déposer une réclamation ^^

[GG les gars ! Smile - Franchement, c'est l'un des premiers RP où je ne sais pas du tout ce que vous allez faire, c'est très agréable.

Direction: Zone des grands lacs - Entraînement intensif - je vous laisse poster votre arrivée, vous pouvez discuter entre vous à voix basse. Par contre si vous l'ouvrez trop, Akio tiendra parole. Notez que cela peut donner matière à faire du jeu...

La session RP à l'Académie s'arrête là, pour se poursuivre aux Grands lacs, ne postez donc pas à la suite de ce message.
]

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mer 16 Juil - 1:33

[Suite du RP avec Ayesha]

Akio était fatigué et repus. Il avait passé une excellente soirée. Fort inhabituelle, il en convenait, mais agréable et hors des conventions. Enfin, les conventions et lui....
Ils avaient fait un petit tour de barque à l’improviste, pêché et mangé de nouveau, sur la plage, cette fois-ci. Le soleil allait se lever dans quelques heures, à peine. Ils étaient tout deux exténués.

Il était donc plus que temps de trouver une solution au problème de logement. Akio n’avait tout simplement rien fait de son après-midi pour remplir la paperasse administrative qui aurait permit à Ayesha d’obtenir un toit pour ce soir .

Bien sûr, le chuunin aurait put l’inviter à dormir chez lui, mais un rapide rappel de l’état désastreux dans lequel il avait laissé son logement de fonction et un autre de sa conscience vis-à-vis de la décence. Quoique cette dernière était rarement écoutée, mais pas ce soir, la petite voix résonna bien dans la tête du jeune homme.
Enfin s’il avait eut un peu d’espace, il aurait put loger Ayesha dans une pièce et lui dans une autre, mais il devait se contenter d’un simple studio étriqué. Et puis son état…

Il allait l’amener à l’Académie. Il savait qu’il y avait de quoi loger des personnes, puisque le bâtiment pouvait servir d’abris en cas de guerre.

Le duo venait de s’amarrer au Port. L’Académie n’était pas tout près. Akio pouvait couper à travers toit, mais il y avait fort à parier qu’Ayesha n’en avait pas encore les capacités. Ils étaient sur le quai. La nuit n’allait pas tarder à laisser place aux premières lueurs du jour. Le chuunin se passa la main dans les cheveux et accentua un peu son sourire.

«- Dis, ça te dirait de voler. »

Akio, malgré l’obscurité pouvait aisément deviner la surprise de la jeune femme. Sans attendre de réponse, le chuunin la saisit pour la porter comme une mariée et d’un bond s’élança dans les cieux. Ayesha se cramponna aux habits du chuunin sous le coup de la surprise, non pas qu’il ait été violent, c’était juste nouveau comme sensation.

A l’aide de ses jambes et de son chakra, le jeune homme amortit correctement sa chute. Puis sans vraiment laisser le temps à la kunoichi de reprendre ses esprits, il s’envola de nouveau vers un autre toit. Alors qu’ils étaient en train de chuter lentement, presque comme s'ils flottaient dans les airs, Akio souffla…

«- Est-ce que ça va ? »

Un simple sourire suffit à convaincre le chuunin, qui s’élança de plus belle. Il décida de grimper sur l’un des plus hauts immeubles de la cité. Il n’avait aucune difficulté à monter à la verticale à l’aide de l’adhésion de chakra. Il arriva rapidement en haut de l’édifice.

La vue était dégagée. D’ici ils pouvaient contempler l’ensemble de la ville. Le soleil ne tarderait pas à se lever. Délicatement, le chuunin reposa sa compagne.

«- Attends quelques minutes, tu vas voir c’est génial »

Bien qu’ils tombaient tout les deux de fatigue, ils restèrent un instant. Un bout du disque rouge ne tarda pas à faire son apparition, illuminant l’ensemble de la ville dans un jeu d’ombres fantastiques. De même que l’on voyait des reflets dorés et argentés par milliers sur la mer, un peu plus loin.

«- Quand je suis arrivé ici, gamin, j’adorais voir ce spectacle. Je montais ici chaque matin, avec plus ou moins de difficultés», de nouveau il se passa la main dans les cheveux.
«- J’aime toujours le faire, même si depuis j’ai appris les biens faits d’une grasse matinée», il sourit encore une fois

Plusieurs minutes s’écoulèrent dans un silence respectueux et émerveillé. Akio se rapprocha de la jeune femme et lui dit.

«- Il serait bon d’aller se coucher, tu ne penses pas ? Je vais nous descendre, ensuite nous marcherons. »

Ainsi fut fait. Akio tenait fermement Ayesha dans ses bras et sautant littéralement du toit de l’immeuble dans le vide. La descente était grisante. Toujours à l’aide de son chakra , le chuunin se rapprocha du mur et entreprit de ralentir progressivement sa vitesse. Ils furent rapidement en bas.

S’en suivit une petite ballade dans les rues de Kiri, mi-lumière, mi-ombre. Ils finirent par arriver à l’édifice dénommé Académie. Bien sûr la porte d’entrée était verrouillée, il était bien trop tôt pour venir frapper à cette dernière. Ayesha et lui tombaient de fatigue. Le chuunin concentra son chakra au bout d’un doigt et créa une sorte de lame très fine qu’il fit glisser entre le mur et la porte pour pousser le loquet qui la bloquait. Après une tentative infructueuse, Akio débloqua la porte. Ensemble ils s’engouffrèrent prestement dans le bâtiment. Akio prit soin de refermer derrière lui.

Le chuunin connaissait bien les lieux, ils ne leur fallut pas longtemps avant de se décider à monter à l’étage et de trouver une « chambre », composée rapidement de plusieurs sommiers avec quelques matelas. Le chuunin trouva dans une armoire une grande couverture et plusieurs oreillers qu’il apporta à la kunoichi que s’était d’or et déjà assise sur le précieux mobilier.

«- Je sais que c’est pas top, mais je ferais les papiers demain et tu auras ton logement… Et puis valait mieux éviter chez moi…
Si jamais on te pose problème, dis que c’est moi qui t’es installé ici. Il devrait y avoir d’autres couvertures si besoins dans les armoires. Il y a des toilettes au fond du couloir. Pour la salle d’eau par contre, je pense qu’il faudra attendre demain que j’en ai fini avec les papiers. »


Il se passa la main dans les cheveux, hésita à aller border Ayesha puis ne le fit pas et commença à s’en aller.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Mer 16 Juil - 19:43

Ayesha le regarda s’en aller Akio à contre-cœur. Elle venait de passer en sa compagnie les plus beaux instants de sa vie. Elle se demanda si c’était une chance incroyable qu’elle avait temporairement, ou si c’était de là où elle venait uniquement que la vie était si pénible. Elle eut beau chercher encore et encore, elle ne trouvait aucun moment passé où elle avait pu être aussi heureuse.

Mais maintenant Akio était parti. Elle se retrouvait seule dans ce dortoir vide. Si l’endroit ne payait pas de mine, il lui semblait beaucoup plus chaleureux que la « chambrette commune » où elle avait dormi si longtemps. Est-ce que demain la journée sera aussi belle que celle-là ? Est-ce que ce si grand bonheur ressenti ne signifie pas plusieurs années de malheurs ? Le Yin et le Yang … deux adversaires tellement inséparables … Akio n’aura-t-il pas d’autres personnes à s’occuper ? Souhaitera-t-il jamais la revoir ? Que diront les responsables du dortoir en constatant son effraction ?

Ayesha se déshabilla, pleine de doutes de d’appréhension. Quand elle se coucha, elle chercha à se remémorer chaque instant de cette magnifique journée, depuis la rencontre en compagnie de Kenji jusqu’à ce levé de soleil. Mais malgré le plaisir de ces souvenirs – tous justes finis mais ce présent est déjà du passé – ne suffit pas à taire ses angoisses.

Quand elle arriva, elle chercha dans toutes les pièces âme qui vive. En atteignant le centre de la maison, elle se rendit compte d’une soudaine chaleur. Autour d’elle, un cercle de flammèches s’étaient formées. Sans n’avoir pu rien faire, les flammes enflèrent et doublèrent, triplèrent de volume. Un véritable mur de feu s’était formé en quelques secondes, prenant Ayesha au dépourvu. Ce qu’elle portait dans ses mains tomba en cendres à ses pieds nus. Elle cria, hurla en arpentant la prison de feu. Personne ne répondait à ses appels, le mur était trop épais pour qu’elle saute au travers. Elle ne pouvait rien faire, seule, abandonnée dans ce cylindre infernal qui se rétrécissait. Elle s’assit au centre, entourant ses jambes de ses bras, pleurant en espérant que ses larmes la protège des flammes. Elle sentait la chaleur de plus en plus insupportable roussir ses cheveux. La fumée était de plus en plus envahissante, étouffante, suffocante, opprimante … Elle vit alors, ou cru voir, des silhouettes s’approcher puis, s’éloigner :

«-Subaru-sempai, Kaede-san ! Akio, AKIOOOOO»

Tout devint noir.


Ayesha se redressa brusquement sur son lit. Elle était en sueur, les cheveux ébouriffés et collés, l’air hagard. Ce cauchemar, elle le faisait régulièrement, mais jamais d'une telle intensité. Et pourquoi avait-elle appelé Akio, il n’était pas là ce jour là. Elle mit plusieurs minutes avant de réussir à retrouver un rythme cardiaque plus calme, et autant pour le souffle. Elle finit par écarter ses couvertures en regardant par la fenêtre. Le soleil était bien plus haut que là où elle l’avait quitté. Elle attrapa ses vêtements et constata qu’ils étaient bien sales. N’ayant plus de rechange, elle enfila sa dernière tunique de corps. Elle prit alors ses affaires en quête d’un baquet à douche et d’eau.

L’établissement semblait désert, sûrement parce qu’à cette heure-ci, les enfants jouent dehors, les autres travaillent ou s’entraînent. Elle trouva de quoi se laver elle-même et ses vêtements dans la cour intérieure. L’eau était à fraiche, mais elle avait l’habitude, elle trouvait même ça agréablement revigorant après un cauchemar pareil. Elle se sécha tant bien que mal, puis finit par remettre sa tunique de corps le temps que le reste sèche.

Elle alla alors arpenter les couloirs plus en détail, cherchant inconsciemment la loge où trouver le responsable afin de régulariser sa situation. Elle imagina la scène cocasse :

*Bonjour, je me présente Sia … Ayesha, je suis arrivée hier à Kiri, mais je n’ai pas encore de logement ni d’argent. Je n’ai aucun papier à vous fournir car je suis partie trop vite de chez moi. Ah, j’oubliais, j’ai dormi dans le dortoir du troisième étage cette nuit sans vous prévenir. Alors, je peux rester ?*

Elle riait jaune à cette idée, quand au détour d’un couloir, elle tomba nez-à-nez avec Akio.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Jeu 17 Juil - 17:54

Le chuunin était éreinté. Il n’avait pas fermé l’œil depuis qu’il avait laissé Ayesha. Effectivement les papiers n’allaient pas se faire tout seul. Toutefois comme il était peu coutumier du fait et des formalités d’usages à l’inscription des étudiants, cela lui avait pris un temps fou.

D’abord il avait dû trouver les formulaires d’admission dans les forces de Kiri. Les remplir n’avait pas été trop dur, il avait décidé de passer sous silence les modalités d’admission aux Portes de la ville et l’attitude de Kenji. Il avait dû remplir trois fois le même formulaire parce qu’il s’était trompé dans les cases à cocher à cause de la fatigue. Pour sûr, il n’aurait pas dû se coucher si tard l’avant veille. C’est à grand renfort de café qu’il s’en était allé aux aurores faire valider l’admission d’Ayesha dans les forces de la Brume.

La secrétaire, fort matinale, ne manqua pas de lui faire remarquer son teint pâle et ces cernes sous les yeux. Akio lui répondit pas un grognement désabusé. Il lui semblait qu’elle prenait à un malin plaisir à tout relire, des plus lentement, à mettre tant d’application à donner un simple coup de tampon, à positionner un trombone. Il n’avait qu’une envie, lui hurler dessus pour qu’elle s’active. Mais voilà, hurler, c’était trop fatiguant.

Elle finit par lui dire que tout était en ordre. Encore heureux, sinon, le chuuin ne savait pas comment il aurait réagit si elle lui avait annoncé qu’il devait de nouveau recommencer. Toutefois son soulagement fut de courte durée…

Il faillit partir sans demander les formulaires de logement pour la jeune femme. Sur le seuil de la porte il s’en souvint et la secrétaire les lui fournit. Pas moins d’une vingtaine de pages. Cruelle destinée…

Passage obligatoire à la machine à café. Trois gobelets en main et le lourd dossier, il allait se poser dans une salle vide et commença son office de scribouillard. Il se souvenait de ces longues heures au dojo des Miroirs d’Ambres, sous la tutelle de son maître, les jours de pluie généralement, ils réunissaient les élèves dans une grande salle et leur apprenait la lecture, l’écriture et les bases des mathématiques. Elever le corps, oui, mais pas sans l’esprit, répétait-il souvent.

Il se souvenait, il se souvenait…

Un bruit sourd, on taquait à la porte de la salle. Les gobelets étaient vides pourtant Akio s’était endormi sur les copies, il avait une trace d’encre sur la joue droite. C’était Takeo…
Que faisait-il là ? d’un geste machinal, le chuunin se passa la main dans les cheveux alors que les deux compères échangeaient les formalités d’usages. D’un air plus grave, Takeo en vint au sujet de sa visite.

[Takeo] «- Les choses bougent à Kiri, Akio. Nezu va passer à l’action, c’est sûr, pas tout de suite, mais il en meurt d’envie. »

Ils discutèrent du sujet pendant de longues minutes, des Enfants de la Brume, de la mort du Mizukage, de Shinji, deNezu et du reste. Puis Takeo au moment de le quitter, lui demanda.

[Takeo] «- Qu’est-ce qui t’a mis dans cette état ? »

«- J’ai rencontré une fille super. »

L'interlocuteur eut un grand sourire. Le chuunin impétueux ne comprit que trop tard le sous-entendu et cria à moitié « c’est pas ce que tu crois… » en tentant de lui expliquer. Takeo rigola doucement en s’en allant, non sans recommander une fois de plus à Akio de faire attention à lui.

Le dossier pour la demande de logement était fini.

Direction l’intendance…mais d’abord, nouvelle escale à la machine à café, sinon, il n’arriverait jamais à monter les escaliers. Le gobelet fut prestement vidé de son liquide noirâtre, puis le chuunin se rendit à l’intendance. presque une heure plus tard, après plusieurs gueulantes, un peu de forcing, il avait une adresse et une paire de clé.

Soudain, alors qu’il quittait les lieux, il tomba nez à nez avec…

Ayesha

Il n’était guère présentable, toujours avec de l’encre sur la joue. Il sourit faiblement, se passa la main sur les yeux pour s’assurer qu’il ne divaguait pas. Non, il avait bien la jeune kunoichi face à lui.

«- Bonjour…bien dormi ? », rien qu’à voir l’état du chuunin, les cernes sous les yeux, on savait que la réponse qu’il donnerait si on lui posait la question.

Il allait poursuivre, quant il fut pris d’un bâillement. Aussitôt il mit la main devant la bouche et s’excusa, puis d’un geste de vainqueur, il montra les clés.

«- Je te montre ? »

Ayesha lui répondit avec un sourire. Ils retournèrent prestement chercher les vêtements encore humides de la jeune femme dans la cour intérieure. Enfin, ils s'en furent au travers des ruelles de Kiri.

MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   Sam 24 Jan - 16:57

Ayesha : +6 XP
Iba : +19 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Salle de l'équipe n°1   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» La Salle du Feu
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» La salle du trône et le château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-