Partagez | 
 

 Salle de la Team 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Salle de la Team 3   Lun 12 Mai - 13:53

Hasumi aurait préféré courir sur l'eau avec des poids attachés au cou plutôt que se lever aujourd'hui. Irako avait insisté pour qu'elle se lève également, même si elle ne viendrait pas avec lui. La raison en était fort simple : Irako était tout bonnement incapable de se faire à manger. Mais vraiment incapable. Un handicapé de la casserole. En toucher une déclenchait chez lui des crises irrépressibles de paniques, de vraies bouffées d'angoisses.

Alors Hasumi lui préparait son petit-déjeuner. Heureusement, c'était dans les cas comme ceux-là qu'elle pouvait tout obtenir de lui. Il suffisait de le menacer là où son grade ou sa puissance s'effaçait : plus de cuisine, plus de repas.

[Hasumi] - Je vais sortir ce soir, ne m'attend pas pour manger.

Les yeux d'Irako roulèrent.

[Irako] - Mais tu m'auras préparé quelque chose, hein, dis, tu vas pas partir comme ça, sans rien me laisser ? Si ?

Hasumi sourit. Déjà gagné. C'était si facile que finalement, elle adorait se lever le matin.

[Hasumi] - Il y aura de quoi manger t'inquiètes. Irako, tu as une copine depuis plus d'un an, pourquoi est-ce qu'elle ne te fait pas à manger ?

Irako grimaça.

[Irako] - Elle est au moins aussi forte que moi là-dessus. Toi, tu as un talent unique ! Si tu ne devais pas être shinobi, tu aurais une voie toute tracée dans la restauration.

C'était sans doute une sorte de compliment, pour lui. Elle préféra ne pas relever. Irako finit son repas, remercia chaleureusement sa sœur comme si elle venait de le sauver d'un péril mortel (celui de son estomac ?).

[Irako] - Je vais m'occuper de ton gamin aujourd'hui.

[Hasumi] - Taiki ? Ça m'étonnerait je dois aller le retrouver tout à...

[Irako] - Non, non ! Le Sunéen. Moi j'ai pas la chance de m'occuper de Taiki-chéri, non, c'était comment que tu l'appelais ? Mon sucre ? Mon chocolat ? Ah ! mon caramel ?

Hasumi se rembrunit aussitôt, et maugréa, malgré elle.

[Hasumi] - C'était mon ange, abruti...

[Irako] - Haha ! Oui. C'est si... Haha !

Il éclata de rire jusqu'à devoir s'appuyer sur la table, sous le regard d'abord haineux puis médusé de sa jeune soeur. Il essuya les larmes qui perlaient au coin de ses yeux, puis lâcha, en sortant.

[Irako] - Enfin, amuse-toi bien avec l'ange hein. Fais attention à pas qu'il se déplume.

Et là-dessus, il repartit d'un nouveau rire tonitruant sur lequel la porte se referma. Hasumi s'assit lourdement sur la chaise. Parfois, elle avait envie de rajouter des somnifère dans son repas à ce...

***


Irako arriva au lieu de rendez-vous, une petite salle de l'académie désaffectée, qui n'était plus guère utilisée pour les cours mais plutôt pour les réunions de conseils éphémères. Il aéra la salle, avec toujours son grand sourire de ce matin sur les lèvres. Au final, il n'en avait rien à faire de ce que faisait Hasumi avec ses coéquipiers. Et puis, Taiki est quelqu'un de valeur, puisqu'il travaille avec Satoshi. Satoshi ! Il fallait absolument qu'ils se refassent une partie de cartes. La dernière fois, Irako lui avait gagné plus de six cent ryos. Il était vert, et ne tirait même plus sur sa cigarette, le regard fixe sur ce qu'il venait de perdre.

Une excellente journée !

Il fallait aussi qu'il aille voir Suzuka, sa copine. Ils iraient déjeuner au restaurant. C'était fou l'argent qu'ils perdaient à cause de leur répulsion pour la cuisine. L'académie devrait quand même nourrir ses meilleurs agents... Il devait aussi lui parler de sa future mission, il ne savait pas s'il pourrait y aller. Avec le Sunéen, mieux valait jouer la carte de la prudence. S'il partait trop longtemps, il pouvait se passer des petits désagréments qui retomberaient sur Hasumi. À éviter.

Il partit à la machine à café, passa plus d'une heure à discuter avec ses collègues avant de croiser Lya. Il avait une technique imparable pour lui parler. Déjà, elle l'aimait assez, et ensuite, c'était selon le rythme de balancement de la tête. Quand elle ne se balançait plus, c'est soit que la musique s'arrêtait, soit qu'elle pensait à autre chose.

La tête ne balançait plus, aussi hurla-t-il.

[Irako] - Salut LYA ! La FORME ?

Deux mots-clés, Lya et Forme, elle ferait les connexions logiques elle-même. Elle se tourna vers lui et sourit, : elle respectait les hommes qui ne l'obligeaient pas à mettre sur pause.

[Lya] - Bien, MERCI ! Et toi ? J'ai COURS, je suis GRAVE en retard, j'espère qu'ils sont TOUS partis.

Elle cligna de l'œil et partit vers l'amphithéâtre. La pauvre désillusionnée. Les filles seront certes toutes parties, mais les mecs, aucune chance. Même s'ils devaient attendre dans un désert, assis sur des cactus pendant trois jours, ils attendraient. Et mine de rien, le Taijutsu, c'est une bonne proportion de mecs. Elle était partie pour, combien, deux heures de cours maintenant. Une heure de retard, excellent !

Il remonta à son tour dans sa salle. Il avait donné rendez-vous à Sakray à l'académie, l'accueil lui fournira les informations nécessaires. Salle 208, facile à se rappeler.

Il espérait simplement qu'il n'ait fait aucune bêtise pendant ce petit temps de latence...

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Sam 17 Mai - 16:33

Sakray se rendit chez Hasumi, afin de voir si Irako s'y trouvait, pour lui demander le programme de la journée. Lorsqu'il entra, il trouva Hasumi en train de nettoyer la cuisine.

[Hasumi]"Si tu cherches Irako, il est parti il y a un moment déjà. Il t'as donné rendez-vous à l'académie, salle 208."

[Sakray]"Oh, très bien, merci d'avoir fait passer le mot."

[Hasumi]"Pas d'quoi. Si t'as faim, t'as qu'à te préparer à manger."

[Sakray]"Merci, mais cela ira."

Sur ces mots, il reparti. Décidément, il dégoûtait vraiment la jeune Hasumi.


Il arriva après un certain moment à l'Académie, ayant eu un peu de mal à trouver. Il alla à l'accueil, et demanda à la femme qui était en charge du côté administratif.


[Sakray]"Bonjour, j'ai rendez-vous avec un certain Irako en salle 208."

[Dame]"C'est par ce couloir, vous allez tout au bout, vous montez l'escalier, et c'est la quatrième salle à gauche."

[Sakray]"Je vous remercie."

Il se dirigea vers le couloir qu'on lui avait indiqué, et s'y engagea. Il croisa plusieurs ninjas, de grades différents, et qui, le Sunéen le sentait bien, le regardait avec un regard absolument méprisant, et plein de haine. Mais qu'importe, ils pouvaient bien penser ce qu'ils voulaient, Sakray s'en fichait.
Il finit par arriver devant une porte avec écrit sur un petit panneau : "Salle 208". Il frappa trois coup, et lorsque l'on lui dit d'entrer, il poussa la porte et se retrouver seul avec Irako dans cette petite salle.


[Sakray]"Bien le bonjour, comment allez-vous ?"


T'as pas envie d'aller jouer au frisbee sur l'autoroute, pelle à merde ?
Mêle-toi de ton business !

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Dim 18 Mai - 16:27

[Irako] - Parfaitement bien !

Il n'ajouta rien, et indiqua à Sakray de fermer la porte derrière lui. Ils descendraient probablement, mais pas tout de suite. Il fallait déjà délimiter ce qu'ils allaient faire ensemble. Irako laissa son oeil sur le jeune homme. Il portait son épée. Hasumi lui en avait touché deux mots.

En vérité, bien plus de deux mots : Irako voulait avoir toutes les informations nécessaires avant d'entreprendre quoi que ce soit.

Hasumi n'avait pu voir l'étendue des pouvoirs de l'épée, elle savait juste que Sakray y était particulièrement attaché et qu'elle semblait être une grosse part de la confiance qu'il pouvait avoir en ses capacités. Une confiance que Hasumi qualifiait de "déplacée" et de "obscène", s'il se souvenait bien. Une confiance tout à fait déplacée, voire limite obscène. Fukujiro était d'accord avec elle pour dire qu'il n'aurait pas fait un pli contre lui, ou contre elle. Après, il fallait réussir à séparer ce qui était pour Fukujiro une critique gratuite et haineuse d'une analyse complexe, quoique il arrive à marier les deux, parfois.

De toute manière, il était normal que Sakray ait du mal à lutter contre lui : ils avaient des spécialités opposées, et opposées en faveur de Fukujiro.

[Irako] - Alors, ça s'est bien passé cette première nuit à Kiri ?

Il détourna finalement le regard et se releva. Hasumi lui avait rapporté une information intéressante : la fameuse Sime avait eu une interaction avec lui. Courte, et elle n'avait pas jugé nécessaire d'écouter ce qu'il se disait, mais elle avait remarqué que Sime touchait l'épée. Et le corps de Sakray s'était considérablement tendu.

C'était étrange ; mais sans plus.

[Irako] - Qu'est-ce que tu connais du Taijutsu de Kiri ?

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Sam 24 Mai - 2:13

Irako répondit à la question de Sakray par l'affirmative, puis il lui fit signe de fermer la porte derrière lui et d'aller s'asseoir, car comme dans tout bon entraînement, d'abord la théorie, ensuite la pratique.
Il y eût un léger temps de flottement durant lequel le Jounin observa l'épée du Sunéen. Visiblement, soit Hasumi lui avait parlé, soit il se demandait ce qu'un spécialiste de Taijutsu pouvait bien faire avec une arme pareille. Il se retourna vers son supérieur au niveau hiérarchique, ce dernier relevant de suite le regard dans celui du Chunnin.


[Irako]"Alors, ça s'est bien passé cette première nuit à Kiri ?"

[Sakray]"Plutôt bien, j'y ai revu une vieille connaissance, cela m'a fait plaisir."

Nouveau temps de flottement, durant lequel Irako fit quelques pas, puis il reprit la parole.

[Irako]"Qu'est-ce que tu connais du Taijutsu de Kiri ?"

Sakray réfléchit un instant, se remémorant tout ce qu'il avait pu lire à ce sujet avant la guerre. En fait, il avait tout étudié dans les moindres détails, chaque livre mentionnant Kiri, afin d'être préparé à 100% pour cette guerre. Cela ne lui avait pas vraiment été d'une grande utilité, mais on ne sait jamais, mieux vaut prévenir que guérir.

[Sakray]"Je ne pense pas avoir besoin de ça...pour le moment." fit-il en prenant Tartanos. Il la posa à la verticale sur son ombre, et la lâcha. L'arme ne tomba pas, mais elle rentrait dans l'ombre du jeune comme s'il y avait un trou dans le sol. Une fois qu'elle fut entièrement rentrée, le Sunéen se leva, et se mit à faire les cent pas.

[Sakray]"Voyons...honnêtement, à peu près tout. Les techniques les plus connues étant, si je ne me trompe pas, la Source Glacée de Kiri, le Blizzard de Kiri, le Mini Raz-de-Marée de Kiri, la Fleur de Cerisier de Kiri et le Bal Aquatique.
Les techniques de votre village ont surtout pour effet de gêner les mouvements, car les vêtements étant gorgés d'eau, en plus d'éventuelles gelures, l'adversaire ne pourrait pas lancer de projectiles avec sa maîtrise habituelle. Son habileté à esquiver les coups est de plus moins bonne, à cause du poids de l'eau, là aussi.
Il y a aussi possibilité d'empêcher certains mouvements en gelant une partie du corps de l'adversaire, voire en le gelant totalement afin de lui asséner un coup probablement mortel, ou du moins qui assure la victoire."
Il se retourne vers Irako. "Je n'ai rien oublié ?"


T'as pas envie d'aller jouer au frisbee sur l'autoroute, pelle à merde ?
Mêle-toi de ton business !

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Mer 28 Mai - 21:00

Irako eut une moue légère, amusée et un peu moqueuse.

[Irako] - Pas mal.

Il indiqua l'épée du dos de la main.

[Irako] - Je crois surtout que cela ne te serais pas utile. Tout est dans la nuance.

Il sourit, sans aucune animosité. Sakray s'était arrêté de marcher. Irako ne bougeait pas, à présent adossé à la fenêtre, un regard perdu dans la rue. Le village était déjà éveillée. Quelques échoppes, et une petites poignées de bars ouvraient timidement leurs portes et leurs fenêtres. Satoshi devait s'en donner une bonne !

Satoshi... Et pourquoi pas ?

[Irako] - En fait... je vais te laisser le choix.

Il lui fit face.

[Irako] - Les techniques de Kiri ne se contentent pas d'alourdir les mouvements, mais passons. Est-ce vraiment cela que tu veux apprendre, ou bien autre chose sur le Taijutsu ?

Irako fréquentait beaucoup de spécialistes du corps à corps. Satoshi, Lya - s'il pouvait se vanter de la fréquenter, mais cela revenait au même - et pas mal d'autres. Il était l'un des tout meilleurs, dans son domaine. Satoshi tapait bien plus fort, mais était légèrement moins rapide. En combat, ils s'égalaient, plus ou moins.

En tout cas, et cela Sakray n'en savait rien, mais ils étaient tous les deux les seuls à pouvoir se vanter de s'être entraînés avec Lya. Et ça, ça n'a pas de prix. Pour le reste...

[Irako] - Je peux t'apprendre à déverrouiller ton corps. Tu serais surpris de ta faiblesse, si tu accédais à cette puissance. Sincèrement... je ne pense pas que tu ferais un usage intéressant des techniques de Kiri.

Il haussa les épaules.

[Irako] - Mais ça dépend de toi. Dis un nom, je tiendrai mon engagement.

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Dim 8 Juin - 1:46

Après que Sakray ait énoncé la liste des techniques de Kiri ainsi que leurs effets et la cause de ces effets, Irako fit une petite moue, mais du reconnaître que le Sunéen n'était pas un ignorant. Il désigna ensuite Tartanos de la main, tout en corrigeant le Chunnin.

[Irako]"Je crois surtout que cela ne te serais pas utile. Tout est dans la nuance."

[Sakray, avec un léger sourire]"Non-non, je ne me suis pas trompé, vous comprendrez bientôt pourquoi."

Le Jounin le regarda étrangement, avant de reprendre les cent pas. Déjà qu'un spécialiste de Taijutsu utilisant une épée, ce n'est pas commun, mais alors qui peut en plus fusionner avec celle-ci afin de devenir encore plus fort, là cela devient carrément hallucinant. Irako pourra se vanter auprès de ses collègues qu'il a entraîné le seul type du monde à pouvoir faire ça, et il attirera encore plus les filles. Comme si cela n'était déjà pas le cas.
Il se retourna vers Sakray, qui n'avait pas cessé de le fixer.


[Irako]"En fait... je vais te laisser le choix.
Les techniques de Kiri ne se contentent pas d'alourdir les mouvements, mais passons. Est-ce vraiment cela que tu veux apprendre, ou bien autre chose sur le Taijutsu ?"


[Sakray]"Cela dépend de ce que vous dites par autre chose. Mais vous attisez ma curiosité, dites-m'en plus à ce sujet."

Autre chose sur le Taijutsu ? Cette phrase intriguait Sakray, qu'y avait-il d'autre au sujet de cette pratique, de cet art ? Il connaissait le Taijutsu Kiréen et Sunéen, mais il n'avait jamais jeté un oeil aux autres. Remarque, c'est vrai qu'il existait des techniques de Taijutsu universelles, n'étant pas spécifiques à tel ou tel village, mais il ne voyait pas laquelle pouvait correspondre.

[Sakray]"Vous pouvez développer ?"

[Irako]"Je peux t'apprendre à déverrouiller ton corps. Tu serais surpris de ta faiblesse, si tu accédais à cette puissance. Sincèrement... je ne pense pas que tu ferais un usage intéressant des techniques de Kiri.
Mais ça dépend de toi. Dis un nom, je tiendrai mon engagement."


[Sakray]"Seriez-vous en train de parler...de l'ouverture des verroux psychiques ?"

Cette technique était presque du même acabit de la Blade Fusion, car elle fournissait des effets quasiment similaires. Cependant, l'utilisateur subissait en contrepartie des effets dévastateurs sur son organisme. Mais lorsqu'elle est bien utilisée, elle est dévastatrice pour la cible de l'utilisateur. C'est une arme idéale en 1 contre 1. Dans des cas comme celui-là, le choix est instantané, pas là peine de réfléchir.

[Sakray]"Ma foi, vous avez sûrement raison.
Apprenez-moi à ouvrir les Verroux Psychiques."

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Sam 14 Juin - 18:58

Irako n'ajouta rien sur le sujet, mais sans doute Sakray n'avait-il pas bien compris ce qu'il voulait dire par "pas utile". Dans tous les cas, il semblait bien sûr de la puissance de son arme. Irako demandait à voir. Vue la tête de l'arme, et l'apparence de son propriétaire, ce serait sans doute assez dégoûtant. Mais son Hasumi préférée lui avait fait un bon petit plat qui accrochait au ventre. Il pouvait bien voir un petit spectacle gore, ou peu ragoûtant, quoiqu'il éprouvait quelques difficultés à se représenter ce que ça pouvait donner.

Toutefois, et il donnait raison à Sakray sur ce point, il n'était pas l'heure de s'y intéresser pour le moment.

[Irako] - Ouais, enfin, c'est pas comme si j'allais claquer des doigts et que tu allais savoir ouvrir les portes. La première porte est toujours la plus dure à franchir, puisque c'est tout nouveau.

Irako en avait ouvert jusqu'à cinq. Il n'avait jamais eu besoin d'aller plus loin. Satoshi, sans doute le meilleur, pouvait en ouvrir jusqu'à six, et se disait confiant sur sa capacité à ouvrir les deux dernières. Il n'en avait jamais eu besoin - heureusement pour lui.

[Irako] - Bon, je vais aller vite sur la merde théorique. En gros, huit portes qui régulent l'utilisation de ton chakra et qui limitent tes mouvements. Tous les êtres humains ont de pareilles limitations, calquées sur la résistance de leurs muscles et de leurs os, afin de les protéger.

Irako représenta rapidement un homme sur le tableau, et plaça huit points en différents endroits.

[Irako] - Les portes commencent du cerveau et finissent au coeur. Une fois la huitième porte ouverte, tu es environ dix fois plus puissant et dix fois plus rapide, selon tes capacités à la base.

Les spécialistes Taijutsu n'étaient pas tous bâtis de la même façon. Certains privilégiaient la force, d'autres la rapidité. Il était vraisemblable que si Akio débloquait la dernière porte, il soit en réalité jusqu'à quatorze fois plus rapide, et un peu moins puissant qu'un Satoshi à la quatrième porte. C'était des valeurs fluctuantes.

[Irako] - Le problème, c'est que tu as des chances de crever à la fin. Une fois que tu as commencé avec ces engins, t'as intérêt à finir ton adversaire, sinon tu perds.

Irako s'interrompit, jeta un rapide coup d'oeil à la fenêtre et reprit.

[Irako] - Je ne pense pas t'avoir appris quoi que ce soit de neuf, mais tu as des questions ? On est parti pour de nombreuses heures épuisantes, enfin... pour toi.

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Sam 14 Juin - 20:20

[Irako]"Ouais, enfin, c'est pas comme si j'allais claquer des doigts et que tu allais savoir ouvrir les portes. La première porte est toujours la plus dure à franchir, puisque c'est tout nouveau."

[Sakray]"C'est logique, puisque l'on ne connaît rien aux façons de se préparer à l'ouvrir, alors que pour les suivantes, ces bases seront déjà acquises. Mais faites-moi confiance, je saurais être à la hauteur de votre enseignement."

Sakray se demanda jusqu'où Irako était-il déjà allé, et quels étaient les différents effets que l'on pouvait ressentir en ouvrant chaque porte. Il se doutait bien que plus on en ouvrait, plus ils étaient dévastateurs pour l'organisme de l'utilisateur. Mais il allait devoir attendre que le Jounin Kiréen ait fini sur la théorie avant de combler ses lacunes.

[Irako]"Bon, je vais aller vite sur la merde théorique. En gros, huit portes qui régulent l'utilisation de ton chakra et qui limitent tes mouvements. Tous les êtres humains ont de pareilles limitations, calquées sur la résistance de leurs muscles et de leurs os, afin de les protéger."

Il dessina grossièrement un homme au tableau, et dessina l'emplacement des 8 portes, allant du cerveau jusqu'au cœur, avec, dans l'ordre :
Kaimon (La Porte Initiale)
Kyumon (La Porte de la Guérison)
Seimon (La Porte de la Vie)
Shoumon (La Porte de la Blessure)
Tomon (La Porte de la Rétention)
Keimon (La Porte de la Contemplation)
Kyoumon (La Porte de l'Extase)
Shimon (La Porte de la Mort)
Sakray en connaissait quelques-unes de nom, mais sans plus. Il regarda attentivement le tableau tout en écoutant les explications d'Irako.


[Irako]"Les portes commencent du cerveau et finissent au coeur. Une fois la huitième porte ouverte, tu es environ dix fois plus puissant et dix fois plus rapide, selon tes capacités à la base."

[Sakray]"Mais uniquement pour une courte durée je suppose, car au vu des effets, la contrepartie doit être...dévastatrice."

[Irako]"Voilà, le problème, c'est que tu as des chances de crever à la fin. Une fois que tu as commencé avec ces engins, t'as intérêt à finir ton adversaire, sinon tu perds."

[Sakray]"Seulement "des chances" ? Il me semblait que dès l'instant que l'on ouvre la 8è Porte, arrivé à la fin de la technique on mourrait, sans avoir de chance de survie."

Le Kiréen s'interrompit quelques instants et détourna son regard du cours, puis il reprit afin de conclure.

[Irako]"Je ne pense pas t'avoir appris quoi que ce soit de neuf, mais tu as des questions ? On est parti pour de nombreuses heures épuisantes, enfin... pour toi."

[Sakray]"Je saurais face, ne vous inquiétez pas.
Pour ce qui est des questions, j'en ai quelques-unes en effet. Jusqu'où êtes-vous déjà allé, et quels sont les différents effets que l'on ressent au fur-et-à-mesure que l'on ouvre les portes ?"

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Lun 16 Juin - 15:16

[Irako] - Pour la huitième porte, c'est en partie une fausse rumeur. Disons que tu as de forte chance de mourir, et que de toute façon ton corps sera totalement brisé et ravagé. Mais cela ne signifie pas que tu es condamné après avoir ouvert la porte. Si tu tues ton adversaire, et que tu peux disposer de soins rapides...

Il haussa les épaules.

[Irako] - Je n'en ai pas rencontré personnellement, mais j'ai entendu parler de gens qui avaient survécu.

C'était il y a longtemps, il était encore à l'Académie. C'était au cours d'un enseignement théorique sur ces mêmes portes, bien qu'Irako et ses collègues de promotion ne les aient débloqué que bien des années plus tard. Quand ils en avaient eu besoin, en somme.

[Irako] - Quant à moi, je n'ai jamais eu besoin d'aller au-delà de la cinquième. Je crois que ce que l'on ressent dépend de chaque utilisateur.. Moi...

Il eut un étrange sourire.

[Irako] - Je me sentais lentement mourir. Comme si mon essence même m'était arrachée à chaque nouvelle porte ouverte. Tu ne ressens aucune faiblesse quand tu ouvres les portes. Aucune fatigue. Simplement une puissance extraordinaire, et la sensation d'être vrai, d'être au niveau que tu dois être, libéré des contraintes du commun des hommes.

Une sensation unique. Terriblement douloureuse, comme on pouvait s'y attendre, mais la douleur n'est ressentie que bien plus tard, une fois qu'on est agenouillé, trempé de sueur, les poings et les jambes tremblants des efforts déployés. Et cette explosion, dans le crâne, ces déflagrations continues qui assaillent les sens et détruisent jusqu'à la conscience de l'utilisateur des Portes.

[Irako] - Sans ces limitations, nous serions tous des surhommes. Le problème, c'est que ces limitations visent à conserver notre corps dans un état raisonnable. Utiliser les Portes est, par définition, un acte déraisonnable. Certaines.. doctrines.. s'y refusent, d'ailleurs.

Mais elle se débrouillaient toujours pour débloquer des techniques égalisant la puissance des portes, bien sûr. Un tel potentiel ne pouvait pas simplement être ignoré, sinon on faisait du tricot.

[Irako] - On va se concentrer sur la première porte. Une fois débloquée, elle te permettra d'utiliser tes muscles à 100% de leur potentiel. Pour te donner un ordre d'idée, quand tu marches, tu dois utiliser moins de 10% de ce potentiel. Visualise bien le schéma au tableau, la première porte se trouve dans le cerveau. Il faut que tu ressentes ton chakra, et que tu remontes à ton cerveau. Pour le moment, contentes-toi de ressentir le courant naturel.

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Mar 17 Juin - 19:39

La partie théorique n'était finalement pas si "chiante" qu'Irako l'avait laissé entendre. Il brisait les idées reçues sur ce qu'il avait entendu lorsqu'il était lui-même étudiant, et en plus de cela il y rajoutait sa propre expérience, ce qui était un petit bonus indéniable. L'expérience des anciens est toujours utile lors de l'apprentissage d'une technique, car généralement on sait plus ou moins à quoi s'attendre lorsqu'on l'utilise pour la première fois, alors que sans, c'est la surprise absolue, et l'adversaire risque d'en tirer parti pour reprendre l'avantage. Triste perspective lorsqu'on utilise une telle technique pour achever l'adversaire.

[Irako]"Pour la huitième porte, c'est en partie une fausse rumeur. Disons que tu as de forte chance de mourir, et que de toute façon ton corps sera totalement brisé et ravagé. Mais cela ne signifie pas que tu es condamné après avoir ouvert la porte. Si tu tues ton adversaire, et que tu peux disposer de soins rapides...
Je n'en ai pas rencontré personnellement, mais j'ai entendu parler de gens qui avaient survécu."


[Sakray]"Et je suppose que vu l'état dans lequel ils devaient être, ils auraient sûrement préféré être mort.
Mais en général on utilise cette technique lors d'un combat décisif, et dans ces cas-là je doute que l'on puisse disposer de soins rapidement, à moins de voyager avec toute une équipe médicale."


[Irako]"Quant à moi, je n'ai jamais eu besoin d'aller au-delà de la cinquième. Je crois que ce que l'on ressent dépend de chaque utilisateur.. Moi...Je me sentais lentement mourir. Comme si mon essence même m'était arrachée à chaque nouvelle porte ouverte. Tu ne ressens aucune faiblesse quand tu ouvres les portes. Aucune fatigue. Simplement une puissance extraordinaire, et la sensation d'être vrai, d'être au niveau que tu dois être, libéré des contraintes du commun des hommes."

[Sakray]"Quelle désillusion ce doit être que de revenir au stade normal ensuite, de voir que l'on perd cette formidable puissance acquise pendant un très court laps de temps...mais je pense que la douleur suite à cela fait oublier tout ceci."

[Sakray]*J'ai hâte d'apprendre cette technique, et j'espère pouvoir en faire usage contre un des éléments du village ensuite, si Irako me le permet. Sinon, il faudra attendre une occasion où je ne risque pas de me retrouver dans de sales draps après.*

[Tartanos]*Voilà encore une occasion d'améliorer notre potentiel après la fusion...le problème, c'est que si une combinaison des deux serait très destructrice pour l'adversaire, on en subirait des dommages deux fois plus sévères : à la fois sur le plan physique et sur le plan de l'esprit. Il faudra faire très attention.*

[Irako]"Sans ces limitations, nous serions tous des surhommes. Le problème, c'est que ces limitations visent à conserver notre corps dans un état raisonnable. Utiliser les Portes est, par définition, un acte déraisonnable. Certaines.. doctrines.. s'y refusent, d'ailleurs."

[Sakray]"C'est une sorte de principe d'échange équivalent, en quelques sortes. Une puissance extraordinaire en échange de sa vitalité. Il faut être sûr de son coup, sinon, l'adversaire ne nous ratera pas."

C'est pourquoi une stratégie sans faille est préconisée avant un combat. Il fallait que Sakray planche là-dessus, qu'il se renseigne sur toutes les techniques qui existent et leurs effets, afin de mieux savoir comment les éviter et contre-attaquer en toute efficacité. Jusqu'à maintenant, il était invaincu, et il fallait espérer que cela dure encore. Ses stratégies allaient devoir être implacables.
Mais tout cela sera pour plus tard, il est temps de commencer la pratique.


[Irako]"On va se concentrer sur la première porte. Une fois débloquée, elle te permettra d'utiliser tes muscles à 100% de leur potentiel. Pour te donner un ordre d'idée, quand tu marches, tu dois utiliser moins de 10% de ce potentiel. Visualise bien le schéma au tableau, la première porte se trouve dans le cerveau. Il faut que tu ressentes ton chakra, et que tu remontes à ton cerveau. Pour le moment, contentes-toi de ressentir le courant naturel."

[Sakray]"Bien."

S'il avait bien compris, il s'agissait de concentrer son chakra et d'augmenter la quantité qui circulait dans le corps, avant de le diriger vers le cerveau. Cela avait l'air simple, en toute somme. Sakray se leva, et se plaça au centre de la pièce. Après avoir jeté un rapide coup d'œil au tableau, il regarda devant lui, ferma les yeux, et se concentra. Il sentait le chakra affluer en lui, la quantité augmenter lentement mais sûrement -il valait mieux prendre son temps et bien faire-. Une fois qu'il en eût concentré suffisamment, il commença à le déplacer vers sa tête, toujours lentement. Une fois que ce fût fait, il se dit que c'était finalement très simple, mais quelque chose lui revint en mémoire : "Il faut que tu ressentes ton chakra, et que tu remontes à ton cerveau."

[Sakray]"Si j'ai bien compris, il faut faire remonter le chakra vers la tête, puis ensuite le faire passer au cerveau, c'est bien cela ?"

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Mar 1 Juil - 22:25

Irako eut une petite moue.

[Irako] - Pas tout à fait.

Il fit jouer ses muscles dans son dos.

[Irako] - Tu n'as pas besoin d'utiliser de chakra pour cette technique, au contraire, elle t'en donne. Le courant de chakra qui passe dans ton cerveau y passe toujours, autrement tu serais mort.

Le Jounin chercha ses mots, les yeux dans le vague.

[Irako] - C'est comme le sang. Tu n'as pas besoin de l'utiliser, ton corps le fait à ta place. S'il arrêtait de passer par ton cerveau, tu mourrais. Mais à la différence du sang, tu peux tracer ton chakra. Tu pourras même sentir la barrière si tu pousses assez loin.

L'idéal était effectivement de ressentir la barrière, la limite, le point au-delà duquel le chakra résiste à l'emprise. C'est comme une valve qui autoriserait la sortie mais pas l'entrée. Les veines du shinobi ainsi que ses organes générateurs sont constamment alimentés de chakra, jusqu'à ce qu'il n'en ait plus (ce qui provoque une inconscience, de la même façon que le ferait une saignée). Il n'a rien à faire, cela s'accomplit sans son concours. Comme respirer, des muscles se chargent de tout pour le corps, le cerveau dirige les opérations sans surcharger la personne d'informations inutiles comme "inspire", "expire".

Ce serait fort ennuyeux.

Une fois que l'on sentait où était la limite, on pouvait la dépasser.

[Irako] - Essaye de toucher cette limite. Ne cherche pas à la dépasser pour le moment. Prend simplement conscience de son existence.

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Ven 4 Juil - 17:51

[Irako]"Pas tout à fait.
Tu n'as pas besoin d'utiliser de chakra pour cette technique, au contraire, elle t'en donne. Le courant de chakra qui passe dans ton cerveau y passe toujours, autrement tu serais mort."


[Sakray]"C'est vague, mais je saisis plus ou moins le concept. La majorité du chakra est contenue dans le cerveau, et plus il descend dans le corps plus il est limité, mais on peut le concentrer jusqu'à un certain point, et au-delà de ce point il faut ouvrir les verrous, c'est cela ?"

Irako fit une légère moue, tout en cherchant assez difficilement ses mots, d'après les mimiques qu'il pouvait avoir.

[Irako]"C'est comme le sang. Tu n'as pas besoin de l'utiliser, ton corps le fait à ta place. S'il arrêtait de passer par ton cerveau, tu mourrais. Mais à la différence du sang, tu peux tracer ton chakra. Tu pourras même sentir la barrière si tu pousses assez loin."

[Sakray]"Je vois, comme certains médecins qui injectent un produit dans le corps pour révéler tel ou tel élément néfaste dans celui-ci."

[Irako]"Essaye de toucher cette limite. Ne cherche pas à la dépasser pour le moment. Prend simplement conscience de son existence."

Sakray se dit que pour commencer il allait devoir visualiser une certaine forme de limiteur, et ainsi, s'il arrive à tracer son chakra il serait en mesure de visualiser ces barrières plus facilement. Il se concentra à nouveau, imaginant un tracé circulant dans ses veines (il en connaissait plus ou moins l'emplacement, s'étant beaucoup renseigné sur l'anatomie du corps humain). Un long moment passa sans qu'il ne remarque quelque chose de particulier, non. Il n'arrivait pas à tracer son chakra, ce n'était pas chose facile. Il réessaya une nouvelle fois, il sentit comme un petit quelque chose, mais sur un temps très court, sans plus.

[Sakray]"Je n'y arrive pas. Y a-t-il une méthode particulière pour réussir à tracer son chakra ?"

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Jeu 31 Juil - 13:39

Irako haussa les épaules.

[Irako] - Non pas vraiment. A ton âge, j'y arrivais mieux dans le silence et dans le noir, mais maintenant j'y arrive sans même y prêter attention. C'est un petit effort au début, puis une habitude par la suite.

Comme beaucoup d'autres choses. Irako se souvenait de son enfance, même si Sakray semblait avoir quitté les chemins de l'enfance. Il était délicat de lui donner un âge. Irako avait tout de suite été remarqué par ses professeurs. Il était de la promotion de Satoshi - dans une équipe adverse, le salaud, une putain de bonne équipe. Kagehisa et lui avaient tout de suite entretenu une sorte de rivalité saine, autant que faire se peut, qui a bientôt touché plusieurs autres pans de leurs vies. Tout devenait une lutte : avoir telle fille, avoir tels résultats, avoir tels places à l'amphithéâtre.

Ils étaient rapidement devenus inséparables, et aujourd'hui d'excellents amis. Même si Irako préférait ne pas jouer aux cartes contre lui - Satoshi trichait, même si personne n'osait le dire parce que personne n'avait de preuve. Impossible d'être aussi bon aux cartes.

Ils avaient débloqué les portes ensemble, comme un défi lancé à la face des professeurs. Ils étaient trop jeunes pour les apprendre, selon les critères de la technique, ils n'avaient que treize ans. Personne n'avait voulu leur enseigner, même s'ils étaient les meilleurs élèves, alors ils avaient appris seuls. Point par point, ils avaient débloqué la technique. Cela leur avait pris des semaines puis des mois entiers d'efforts. Le moindre gain de vitesse, parfois simplement dû à une impression soudaine de fatigue, était un succès extraordinaire.

[Irako] - Prend le temps de le ressentir, déjà, lorsqu'il est dans ton ventre. Puis suis-le comme tu suivrais quelqu'un que tu connais bien, quelqu'un de confiance. Va chercher la limite.

Irako avait descendu les stores et éteint la lumière. Il ne savait pas si cela aiderait, peut-être que cela n'avait eu d'effet que pour lui, et encore, peut-être n'était-ce qu'une coïncidence, mais Irako avait besoin de croire aux coïncidences.

Quand Sakray connaîtra mieux son corps, ses possibilités augmenteront. Après tout, il faut avoir confiance en lui pour espérer en tirer quoi que ce soit. Comme beaucoup d'autres choses. Encore.

MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   Sam 14 Mar - 21:09

Akogare : +43 XP
Sakray : +29 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Salle de la Team 3   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-