Partagez | 
 

 Grand Parc "Seibutsu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

MessageSujet: Grand Parc "Seibutsu"   Lun 10 Juil - 15:53

Rappel du premier message :

[Venant de la bibliothèque Hiromida]

Le soleil tapait fort en ce début d'après midi, les trois étudiants Kitana, Yosuke et Auroe se dirigeait vers le parc. La bas ils trouveraient un peu d'ombre prêt du lac et ils pourraient s'entrainer tranquillement. Les rues étaient plutôt calme à cette heure ci, les différent parfum de repas sortant des cuisines se mêlaient dans l'air chaud.
Auroe ouvrait la marche sans se presser, elle ne parlait pas non plus, elle avait oublié toutes anxiétés et profitaient simplement du temps qui passe... Bientôt elle aurait droit à un entrainement plutôt dérangeant pour elle... Bientôt les grands arbres du parc apparurent au bout de la rue, certains devaient avoir plusieurs centaines d'années... C'était tout de même une idée étrange de mettre un parc au milieu d'un village entouré de forêt et contenant lui même une forêt interne... Elle haussa les épaules, parfois les choses sont faites ainsi... Elle poussa les grilles du parc.


[Auroe] Nous y voilà, il y a un lac au centre, nous serons bien là bas.

Elle ne s'était pastrompé quand à la fraicheur qu'apportait l'ombre des arbres et l'eau du lac. Elle s'assit dans l'herbe et regarda un instant le lac parfaitement tranquille puis elle se tourna vers les deux autres étudiants.

[Auroe] Par qui je commence? Ce n'est peut pas bon de le dire mais si vous avez quelque chose qe vous ne voulez vraiment pas que j'apprene le mieux est de ne pas y penser...

Ce qu'elle venait de faire était le meilleur moyen pour qu'ils ne pensent qu'à ça... Mais elle preferait prévenir plutôt que de tomber par hasard sur quelque chose de gênant... Elle soupira puis continua.

[Auroe] C'est tout simple, le genjutsu ça consiste à créer des illusions et à vous bloquer dedans... Il suffit de s'accrocher à la réalité ou de se persuader qu'on a le controle total de ce qu'il se passe... Elle repris sa respiration Bref, garder les pieds sur terre, lorsque vous savez que c'est une illusion vous avez déjà fait la moitié du chemin.

Kitana était la plus proche d'elle, la filette ferma les yeux et créa un lien entre leurs esprits. Elle rejeta toutes les pensées de l'étudiante, elle ne voulait pas que ce soit efficace, juste un exemple... Elle decela les informations nessecaire pour recréer l'environnement exact de Kitana de son point de vue.

Auroe sans un mot de plus se précipita sur Kitana et la poussa dans l'eau, L'étudiante tenta de se rattraper mais une racine la fit trébucher, directement dans le lac... Mais elle ne toucha pas l'eau...

Inutile d'aller plus loin, Auroe relacha tout controle sur Kitana. Personne n'avait bougé, la petite Yamanaka souriait. Elle n'aurait de toute façon pas put aller beaucoup plus loin, rien que de maintenir un controle de quelques fraction de secondes pour créer une telle illusion était éprouvant... Elle n'avait pas vraiment le niveau pour ce genre de chose. Il lui aurait fallut figer l'esprit de son adversaire pour un bon bout de temps pour créer cette réalité... Ce n'était que parce que Kitana n'avait jamais fait l'expérience d'un genjutsu et qu'elle l'avait pris par surprise qu'elle avait réussit ça.

[Auroe] Voilà par exemple, ce sera moins fort au prochain essai, mais plus long...


Dernière édition par le Lun 10 Juil - 18:45, édité 1 fois

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Jeu 27 Juil - 16:53

Ahem.

Ce mot, ou plutôt ce gargouillement inepte retranscrit bien ma pensée imméditate. Je dévisage Kitana et de ma vie, mes yeux n'ont été si gros. C'était un peu comme si elle venait de retirer, enfin, bref, de gros yeux quoi. Je pèse ses mots, les repasse dans ma tête. J'ouvre la bouche, mais pour dire quoi ? De la retenue, mon grand, de la retenue.


[Akogare]"J'ai bien peu que cette expérience soit strictement personnelle. Je me souviens de tout ce que j'ai vu, de tout ce que j'ai fais, mais je ne tiens pas à en parler. C'est profondément intime."

Kitana était déçue. Normal, me direz vous. Je ne suis pas galant ? Non mais, va lui donner ta vie sur un petit plateau d'argent avec dorures intégrées. Je suis jaloux de mon esprit. Il est à moi. Je ne l'ouvre qu'à ceux qui le méritent. C'est sain, je trouve. Il n'y a que San qui sache tout ce que j'ai vécu, parce qu'elle les a en grande partie ressentie.
Le comportement de Kitana n'est pas le premier. Je sais qu'en tant que médecin, je pouvais m'y attendre. Mais je refuse de mentir, sauf si cela peut aider quelqu'un, ou même moi. Cacher la vérité, brandir un écran de fumée illusoire, très peu pour moi. C'est hypocrite.

Plusieurs médecins, à l'hôpital ont tenté d'en savoir plus. C'est une des raisons qui me poussa à partir au plus vite. Tu as vu quoi ? Tu nous entendais ? Je répondais d'un sourire candide, je me grattais innocemment la tête et je répondais un : "ben..." des plus persuasifs.

Je m'efforce à sourire, un petit sourire d'encouragement.


[Akogare]"Enfin, notre vie ne s'arrête pas aujourd'hui hein. J'aurais peut-être l'occasion de t'en parler, quand on se connaîtra mieux."

Enfin, j'ai pas envie d'avoir ma tête dans les journaux hein, je t'ai à l'oeil l'étudiante. Non mais, on va pas gonfler ses aînés hein. Pardon ? Qu'est-ce que tu dis ? Tu es plus vieille ? Tu veux aller dans l'arène pour voir ? Hein ?

Bon, nous sommes d'accord.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Lun 31 Juil - 15:15

Kitana fronça les sourcils, visiblement vexée...

[Kitana] - Ben si tu ne veux pas en parler avec une étudiante en médecine plutôt qu'avec des médecins, tant pis pour toi !

Elle se leva et croqua une nouvelle fois dans sa pomme. Elle reprit, tout en mâchouillant :

[Kitana] - Tu chais, je ne chuis pas auchi inchichtante qu'un médechin normal. Chi vraiment tu changes d'avis, tu pourras toujours venir me parler...

Elle commença à s'éloigner, une pensée la taversa...

[Kitana] - Je ne suis pas comme ma mère, elle peut être pire que tous les médecins du monde réunis. Quand je vais lui raconter ton histoire, elle viendra directement ici. Mon village n'est pas très loin de Konoha, elle peut arriver très vite... Elle ne pratique pas le Genjutsu et pourtant elle arrivera à te faire cracher la vérité quoi que tu fasses pour l'en empêcher !

Elle poursuivit plus sérieusement.

[Kitana] - Et puis, ce n'est pas parce que l'on ne se connaît pas encore assez, que je suis moins digne de confiance que d'autres... Tu sais, les traîtres, il y en a aussi sûrement dans ta propre famille...

[Oula j'ai du retard... et en plus, je ne suis pas inspirée, décidément... ]


HP : 118/118 MP : 68/68
FOR : 9 AGI : 6 VIT : 17 DEX : 7 INT : 8 SAG : 4
TAI : 8 MED : 14 NIN : 8 GEN : 6
Pts de stats restants : 1
¤¤Leaf Commando¤¤

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Lun 31 Juil - 17:58

[Je suis pas pressé Smile]

[Kitana]"Ben si tu ne veux pas en parler avec une étudiante en médecine plutôt qu'avec des médecins, tant pis pour toi !"

Ouais, plutôt crever que de te cracher deux mots. Bien sûr, je ne tourne pas ma réponse comme ça, puisque je ne réponds pas. Je n'ai jamais voulu en parler à des médecins, elle croit quoi, elle ? Que j'aime exposer ma vie à tout le village tous les deux matins ?
Bien sûr que non.
Les médecins en question n'ont jamais eu autant de réponses qu'ils souhaitaient, et quand ils en obtenaient, elles étaient tellement incompréhensibles qu'ils s'arrêtaient aussitôt. Etudiant, ou pas, cela n'entrait pas en compte.
Et pis, je ris à part moi : qu'est-ce que cela me coûte de ne rien lui dévoiler ? Elle croit que je l'ai attendu pour vivre ? Donc ouais, tant pis pour moi.


[Kitana]"Tu chais, je ne chuis pas auchi inchichtante qu'un médechin normal. Chi vraiment tu changes d'avis, tu pourras toujours venir me parler... "

Le problème, c'est que je n'ai rien à te dire ma grande. Je n'ai aucune blessure à soulager, aucun trouble à lisser. Tu veux juste que je t'explique ce que j'ai ressenti pour combler *ta* curiosité. Je n'ai pas à changer d'avis, tu n'as rien fais pour mériter mes paroles. C'est aussi simple que cela.

[Kitana]"Je ne suis pas comme ma mère, elle peut être pire que tous les médecins du monde réunis. Quand je vais lui raconter ton histoire, elle viendra directement ici. Mon village n'est pas très loin de Konoha, elle peut arriver très vite... Elle ne pratique pas le Genjutsu et pourtant elle arrivera à te faire cracher la vérité quoi que tu fasses pour l'en empêcher !"

Je souris.

[Akogare]"Qu'elle vienne, je serai ravi de la saluer. Mais qu'elle ne s'attende à aucune déclaration de ma part. Je suis peut-être pire que tous les muets du monde réunis. De plus, il n'y a aucune vérité à cracher. Ma vérité m'appartient, tout comme ma vie. En être jaloux est mon droit le plus intime, si quelqu'un va à l'encontre de ce droit, il apprendra à le regretter. Je n'aime pas que l'on piétine ce à quoi je tiens."

J'avais pris un ton détaché, distillant une pointe d'amusement dans certains mots, pour obliger Kitana à s'interroger sur mes réelles intentions. Non, je ne casserai pas la tête à ta mère, ne t'en fais pas. Mais je n'ai aucun compte à rendre. Si on peut même plus tomber dans le coma tranquillement...

[Kitana]"Et puis, ce n'est pas parce que l'on ne se connaît pas encore assez, que je suis moins digne de confiance que d'autres... Tu sais, les traîtres, il y en a aussi sûrement dans ta propre famille..."

[Akogare]"Ce n'est pas une question de confiance. Qui sache ce qu'il s'est réellement passé, il n'y a qu'une personne et c'est seule à laquelle je tiens sans doute le plus, car elle a souffert en même temps que moi. Les autres, tous les autres, n'ont pas à savoir. Confiance, ou pas. Peut-être simplement qu'avec le temps, j'aurais envie de t'en parler, c'était plus une supposition qu'une promesse."

Je souris davantage encore, repensant à sa dernière phrase.

[Akogare]"Concernant ma famille... Les Hyuuga sont le clan le plus ancien de ce village. Cela ne protége certes pas de la traîtrise, mais ils seraient tout de même amusé de ta remarque. Si ça peut te rassurer, aucun d'entre eux ne connaît rien de mon coma, mis à part les manifestations externes, c'est-à-dire pas grand-chose excepté une mort clinique."

Je repris, presque hésitant.

[Akogare]"Et à vrai dire, mes relations avec ma famille ne sont pas, euh, excellentes."

Mais, appronfondir ce point prendrait serait trop branlant, aussi je préfére rire brièvement, et souffler.

[Akogare]"C'est marrant, tu as abordé les deux points sur lesquels je ne veux pas m'attarder, à savoir mon coma et ma famille. Mais, euh, à part ça promis on peut parler de tout."

Je me gratte la tête, vaguement mal à l'aise. J'ai perdu l'habitude de parler aux autres, sans doute. Mais ce n'est pas une raison pour leur raconter des choses trop intimes, qui ne regardent que moi.
Jiraiya
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Sam 5 Aoû - 13:34

[ Auroe: +10XP RP ]
[ Akogare: +10XP RP ]
[ Kitana: +10XP RP ]
[ Yosuke: +8XP RP ]

[ C'est cool que vous jouiez entre vous, j'apprécie. =) ]

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Ven 1 Sep - 12:41

[Akogare] - C'est marrant, tu as abordé les deux points sur lesquels je ne veux pas m'attarder, à savoir mon coma et ma famille. Mais, euh, à part ça promis on peut parler de tout.

Kitana le regarda se gratter la tête... Avait-il des poux ?

[Kitana] - D'accord, tu ne veux pas parler de ton coma, et tu ne veux pas non plus parler de ta famille... Alors de quoi veux-tu parler ?
De plus c'est toi qui a parlé le premier de coma ! Enfin... Si tu veux seulement aborder les choses sans même les appronfondir...


Akogare la regardait sans vraiment comprendre. Kitana quant à elle trouvait cela insupportable de ne rien savoir d'un comateux qui d'après ses dires un peu vagues se souvenait de ses rêves. C'était unique !

Elle chassa les mots "comateux" "coma" "famille" de sa tête. Que restait-il ?
** Mais bien sûr ! **

Elle le regarda étrangement, il était pourtant jeune... Treize, quatorze ans, maximum...

[Kitana] - Puisque mis à part le coma et la famille, je peux te parler de tout...
Qui est cette personne à laquelle tu tiens le plus au monde ?


** Alalala, comme c'est romantique ! **

Elle lui sourit largement.

[C'est un peu court... ]


HP : 118/118 MP : 68/68
FOR : 9 AGI : 6 VIT : 17 DEX : 7 INT : 8 SAG : 4
TAI : 8 MED : 14 NIN : 8 GEN : 6
Pts de stats restants : 1
¤¤Leaf Commando¤¤

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Sam 2 Sep - 0:20

Bien que Kyuza faisait beaucoup de pauses, il se permit de faire un gros « break », ses deux jours à s’entraîner quasi non-stop l’avait éprouvé. Mais le résulta pour lui était suffisants, il pouvait maintenant malaxer son chakra, chose qu’il devait perfectionner au prochain entraînement.
Le parc était ; calme, c’est exactement ce qu’il cherchait. C’était une forêt miniature, il y avait des cerisiers et d’autres arbres magnifiques, toute cette verdure était organisée autour d’un grand lac. Ce qu’apprécia le plus Kyuza c’était qu’il n’y avait rein de délimité, les arbres étaient libres, pas de barrières autour du lac. Il était quatre heure de l’après-midi, le soleil chauffait mais sans plus, il y avait un vent frais, le genre de vent que l’on ne trouve pas gênant. Bien que le parc était situé en ville, en arrivant il prit une grande bouffée d’air frais, c’était plus pour le parfum des différentes plantes que pour l’air « pur ».


*Haaa, une bonne pause s’annonce, cela fait un peu plus d’une semaine que je suis là et je connais déjà deux bons endroits où me reposer. D’ailleurs je trouve étrange que ce lieu soit si…calme. Je ne vais pas me plaindre non plus.*

Le shinobi posa une serviette sur la pelouse, prit une bière et fuma une cigarette. Il aimait bien regarder les branches d’arbres bouger et faire du bruit. Kyuza aimait bien le signe du village, une feuille d’arbre. Il avait entendu deux personnes parler dans la rue quand il allait dans la forêt, d’apprêt ce qu’il avait comprit, cette feuille représentait la concentration. Avant et surment aujourd’hui, ils se mettaient une feuille sur le front et le but était de ne pas la faire tomber. Cet exercice avait pour but de mieux ce concentrer, tellement focalisé par la feuille l’élève en oubliait son environnement, et de ce fait ils se concentraient beaucoup mieux. Le jeune homme se posa une question : « Pourquoi ne pas adopter cette technique ? ».
Déjà que juste regarder des branches d’arbres bouger et faire du bruit lui procurait une concentration assez profonde, imaginer avec la feuille.
L’état dans lequel il était le faisait réfléchir sur beaucoup de choses plus ou moins intéressantes, mais il s’arrêta sur un sujet. Pourquoi les élèves de l’académie sont-ils si fermés ?
C’est vrai, pour le moment la seule personne qu’il ait rencontré c’est quand on l’avait dérangé pendant sa sieste. Personne n’était allé le voir, Kyuza aime bien le contact avec les autres, même si il aime bien être seul de temps en temps. Réconforter le gens, ça il aime vraiment bien, pas forcement les personnes qui chialent toutes les larmes de leur corps, mais aussi les gens qui se sentent seuls ou qui on besoin d’un sourire. Quel bien ça peut procurer une bonne partie de rigolade.


Le vide.
C’est ce qu’il y avait dans la tête du jeune homme avant qu’il ne sente quelque chose de froid. Cette chose était la main d’une personne. Un homme. Un gardien.


Gardien : « Excuse moi, mais tu es dans un endroit publique…tu ne peux pas dormir ici. »

Kyuza se leva, il faisait nuit, les lumières des maisons alentours brillaient tout comme les lampadaires. Il voulut dévisager le garde mais il faisait trop sombre.

« Ha oui, je suis vraiment désolé, je me suis endormis……Il est quel heure s’il vous plait, »

Gardien : « Il est……vingt heure. »

« Ha, merci, je vais rentrer, je suis vraiment désolé de mettre endormit ici. Sa m’arrive tout le temps je dors n’importe où et longtemps »

Le jeune homme se leva et prit ses affaires. Il partit en disant au revoir au garde. Il lui fit un sourire d’excuse et partit chez lui.

*Faut vraiment que je fasse quelque chose pour mon sommeil.*


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Dim 3 Sep - 15:51

[Kitana] - Puisque mis à part le coma et la famille, je peux te parler de tout...
Qui est cette personne à laquelle tu tiens le plus au monde ?


Je me demande quand même ce que ça peut lui faire. Je pourrais lui donner un nom parmi plusieurs milliers, et après ? Qu'est-ce qu'elle en ferait ? Mais ce n'est pas mon problème.

[Akogare] - San, ma copine.

Vont suivre les demandes de précisions qu'affectionnent les gens curieux. Alors, fier, je la devance.

[Akogare] - On est ensemble depuis plus d'un an et elle était là le jour où je suis tombé dans le coma. Elle est restée les six mois avec moi.

Je ne sais pas, sans doute la quiétude du parc, mais quelque chose me poussa à lui en raconter plus. Ne pas m'en tenir à quelques bribes lâchées avec réticence.

[Akogare] - Je n'étais pas pareil qu'aujourd'hui, à l'époque. Cette expérience m'a changé, en quelque sorte. C'est comme si j'avais retraversé l'ensemble de ma vie, en y portant un jugement impartial. J'aurais dû mourir, tu sais, c'était dans l'ordre des choses. J'étais trop blessé pour survivre, il fallait que je meurs. Mais, quand j'ai senti qu'en effet mon corps et mon esprit ne pouvaient plus suivre, quand je me suis senti mourir, je me suis souvenu d'elle. Je savais inconsiemment qu'elle était là. Enfin, c'est ce que je crois aujourd'hui en tout cas. San est importante, pour moi.

Je me tais, préférant ne pas entrer dans les détails. Comme le nom de mon agresseur, et le pourquoi de cette agression. Ce ne sont pas des choses que l'on aborde tranquillement assis sur un banc, les cheveux au vent. Non, c'est trop intime, ça.
Je lui jette un coup d'oeil, et achève :


[Akogare] - Et toi ? Des conquêtes dans ta vie ?

J'avoue, je suis un fourbe, un vil et un infâme tout à la fois. Je la relance sans vergogne sur sa vie, plutôt que la mienne. Mais, à la réflexion, c'est la base même d'une discussion.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Dim 10 Sep - 11:14

Kitana lui lança un regard goguenard à sa première remarque. Il était jeune et était resté six mois dans le coma... Sa copine avait bien eu le temps d'aller voir ailleurs et prise de remord serait revenue pour les trois derniers mois. Néanmoins, elle sentait dans la voix du garçon une fierté et un amour inconditionnel pour cette personne. ** J'espère juste qu'il ne sera pas déçu... Les filles peuvent être cruelles. **

[Akogare] - San est importante, pour moi.

Kitana baissa les yeux. D'accord il était amoureux, et certes, cela faisait plaisir à voir, mais bon... ** Je suis toujours seule en attendant. **

[Akogare] - Et toi ? Des conquêtes dans ta vie ?

Kitana eut un petit sourire timide, bien malgré elle ** Alalala, si tu savais ! **

[Kitana] - Et bien... Je n'ai que seize ans, je suis encore un peu jeune pour trouver Le prince charmant !

Mais devant le regard blanc insistant du jeune ninja, elle poursuivit :

[Kitana] - Je n'ai jamais eu de copain et je m'en sors très bien comme ça ** Menteuse ! ** En plus, je dois me consacrer à mes études, et ne pas rêvasser comme une adolescente stupide en écrivant le nom d'un pseudo copain dans un petit coeur sur une table pour que trois jours après il brise le mien...
Dans le village d'où je viens, j'ai vu des filles et des garçons très intelligents devenir complètement stupides dès que leurs amoureux étaient dans le coin... Sans oublier toutes ces conversations inutiles à propos de la coupe de cheveux, du parfum et de toutes ses bêtises !
Bref, je suis seule, et ce n'est pas pour autant que je ne suis pas heureuse !


Elle eut un bref regard de défi envers le jeune garçon qui avait à peine treize ans, peut-être quatorze... Que savait-il de l'amour ? Mais dans le coeur déjà fermé de l'adolescente, un prénom jaillit, ainsi que le souvenir de quelque chose de beau à peine entrevu et pourtant déjà terminé...


HP : 118/118 MP : 68/68
FOR : 9 AGI : 6 VIT : 17 DEX : 7 INT : 8 SAG : 4
TAI : 8 MED : 14 NIN : 8 GEN : 6
Pts de stats restants : 1
¤¤Leaf Commando¤¤

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Sam 30 Sep - 21:19

Je hausse un sourcil inconsciemment, de cette façon qui invariablement fait penser que je juge mon interlocuteur comme étant incroyablement obtus ou idiot. Ce n'est d'ailleurs pas tout à fait faux, quoique parfaitement instinctif. Puis je souris. Heureusement pour elle, Kitana appartient à la seconde catégorie. Les gens obtus sont fatalement plus déséspéré que les gens simplement idiot. Car l'idiotie est souvent ciblée, alors que l'obtuosité est généralisée. Enfin, je l'espère pour elle.

[Akogare] - Ah...

Bien qu'aucune autre réponse n'aurait pu mieux dénoncer mes pensées, je cherche quelque chose à ajouter.

[Akogare] - Tu sais, tu fais ce que tu veux, hein. C'était une question comme ça, comme si je t'avais demandé ce que tu avais mangé ce matin.

Je suis sûr que certaine personne peuvent mal prendre cette question aussi. Celles qui font des régimes, par exemple, aussi, j'essaye d'embrayer rapidement.

[Akogare] - Reste que ta vision de l'amour est extrêmement étroite, si tu permets. Pas la peine d'être un amoureux transi et romantiquement insupportable pour pouvoir prétendre à ce sentiment. Et puis, quant on est adolescent, c'est tellement plus intéressant de cultiver une riche palette de conquêtes plutôt que de se concentrer sur une seule, que le terme amour ne me paraît pas approprié. Après, tout est une affaire de circonstances, heureuses ou non, selon les points de vues.

Je souris.

[Akogare] - Je n'ai jamais dis que le bonheur passait par l'amour, loin de là. Même parfois - bon, pas souvent, mais quand même - je pense tout le contraire.

Manquerait plus qu'elle pense que je sois l'un de ces types énamouré, pantelant et bavant sur sa table, tout frétillant à la vue d'une jupe. Bon, pour le dernier point, j'avoue que... Mais, ça ne vous regarde pas.

[Akogare] - Mais mes yeux mervelleux me disent que tu mens. Enfin, ce n'est pas grave. Quand je te raconterais mon périple onirique, tu me parleras de tes travers amoureux et tout à fait scabreux, hum ?

Si il y a une chose que je goûte particulièrement, c'est bien le fait de mettre les gens gentiment mal à l'aise. Autant de cruauté, dans un être aussi jeune - et beau - que moi, c'est incroyable !
Je me lève, faisant semblant de regarder le soleil pour repèrer l'heure qu'il est. C'est classe, mais ça ne me sert à rien.


[Akogare] - Oula, il est tard, je dois travailler.

Deux mensonges en une seule affirmation, je suis un génie, vous dis-je.

[Akogare] - Travaille bien. Si tu as besoin d'aide, je suis... euh, chez moi. Mais tu devrais pouvoir me trouver ailleurs, vagabondant dans la ville, tout occupé à découvrir les illusoires secrets urbains.

Je la ressortirai à l'ocassion, celle-là.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Ven 27 Oct - 12:08

Kyuza : +3 XP RP.
Akogare : +3 XP RP.
Kitana : +2 XP RP.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Jeu 10 Avr - 22:34

[Falaise de Konoha Arrow]

18H00

Séraphine était dans un état second, plus trainée par Naoki que courant réellement par elle-même. Cependant, elle reprit peu à peu conscience de ce qui s’était passé pour arriver au parc de Konoha dans les plus brefs délais, un saut à l’élastique sans élastique du haut de la falaise de Konoha. En réalité, Naoki avait simplement utilisé son chakra pour adhérer à la paroi et leur éviter une chute mortelle mais une personne non initié aux arts ninjas ne devait pas voir cela de la même manière.

[Séraphine] « Non mais tu es fou ?! Espéce de sale mome, j’ai cru que j’allais mourir ! »

[Naoki] « Je croyais que ça vous ferai plaisir de voir les sculptures des Hokages plus prêt que jamais. »

[Séraphine] « Désolée, la visite a été tellement brève que je n’ai pas eu le temps de remarquer ! »

[Naoki] « On remet ça quand vous voulez. »

Nana, qui avait été plus lente à descendre la falaise, les rejoignit alors qu’ils étaient sur le point de s’étriper mais heureusement, elle parvint à calmer les esprits. La jeune étudiante persuada la banquière de faire le tour du parc pour voir si elle reconnaissait son agresseur ce qu’elle fit à contre cœur, accompagnée de ses deux gardes du corps. La jeune femme observa attentivement chaque visage dans le parc ce qui prit un certain temps. Non pas qu’il y avait une foule incroyable mais le parc était vaste et on ne pouvait pas en faire le tour en vitesse.

[Séraphine] « Bon et ben il n’est pas ici. »

[Naoki] « Ok, alors dépêchons nous d’allez vérifier ailleurs… »

Finalement, sa technique de penser différemment que d’habitude n’avait pas porté ses fruits non plus. C’était donc la quatrième fois qu’il se plantait et il était un peu découragé. Il tenta de réfléchir calmement, en repensant à l’attitude des deux autres voleurs pour deviner la position actuelle du dernier. Ils étaient tout les deux dans des endroits très fréquentés, ce qui leur permettait de mieux vendre la marchandise volée. Cependant le troisième complice semblait préférer rester dans l’ombre. Naoki hésitait entre retourner aux portes de Konoha ou fouiller dans les ruelles sombres, ou encore aller dans les bars de Konoha. Le lieu le plus fréquenté et le moins risqué était selon lui restait les portes de Konoha où les passants défilait à longueur de journée en provenance ou en direction d’un autre pays.

[Naoki] « Allons aux portes de Konoha ! »

[Nana] « D’accord. »

Séraphine semblait moyennement apprécier un nouvel exercice physique à travers Konoha mais l’enthousiasme de Nana la persuada de faire à nouveau un effort.

[ Arrow Portes de Konoha]

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Sam 12 Avr - 21:26

Naoki : +4XP RP (+20%)

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Dim 13 Avr - 15:59

Sayuri appréciait le parc. Elle n'y passait pas souvent car elle habitait à l'opposé, ou presque, et n'avait que peu d'occasions de se prélasser sur un banc. Mais pour son premier rendez-vous avec ses étudiants - ses charmants étudiants, comme elle aimait à les appeler - elle avait opté pour le parc.

Assise dans l'une des petites alcôves laissées à disposition des badauds, elle observait les alentours, sereine. Elle avait les bras étendus sur toute la surface du banc, les jambes croisées et un sourire fin aux lèvres. Cela serait sans aucun doute une expérience intéressante. Sayuri avait déjà eu deux équipes sous ses ordres, respectivement de Chuunin et de Genin. Ce serait la troisième. Deux des Chuunin qu'elle avait eu sous sa garde étaient passés Jounin depuis, et l'autre était décédé.

Elle avait les noms et les visages en tête de ses nouveaux élèves.
Tenson Saishi, un tout jeune enfant - à peine dix ans ! - mais doué, d'après Reiko. Elle lui faisait confiance, Reiko n'avait pas l'habitude de mentir sur les capacités d'un élève. Cela pouvait s'avérer très fâcheux en situation de combat.
Kyuza, qui faisait du Taijutsu. Elle aimait bien cette discipline. Les hommes qui s'y adonnaient avaient de beaux corps, bien sculpté, qu'elle mourrait d'envie de croquer. Qu'elle croquait souvent, en fait.
Et Kento Uchia fermait la marche. Un membre de sa famille. Peut-être un lointain cousin. Elle n'avait pas beaucoup l'esprit de famille, mais cela l'amusait de se retrouver avec un Uchiha dans son équipe. Il serait peut-être doué. Reiko disait que oui.

Pas de médecin dans cette équipe. Mais avec Sayuri, ils n'en auront pas besoin. Non, non. Ils n'en auront pas besoin. Pour peu qu'ils soient vifs et qu'ils obéissent sans discuter, ils seront protégés de tout mal trop, disons, contraignant.

Il était bientôt midi. Ils n'allaient plus tarder.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Dim 13 Avr - 21:12

Kyuza venait de ce lever de son lit, il était maintenant dix heure et demi du matin, c’était le moment auquel le genin se levait lors de ces jours de « repos ». Il lui restait encore quelques courbatures de son entraînement : La furie enflammée de Konoha. Une technique peux facile à maîtrisée et que le garçon avait apprivoisée grâce aux armes les plus redoutables des spécialistes taijutsu : La patience et l’effort. Bien que la deuxième ne soit pas celle dont il se servait le plus…

Pour ce petit jours de repos le genin avait prévu de déambuler dans Konoha histoire de dire qu’il avait fait quelque chose de ça journée.
Il arriva avec difficulté vers son frigidaire à cause des douleurs qu’il ressentait surtout au niveau des jambes. A ce moment là il découvrit sans grande surprise qu’il est vide. Bien qu’il avait amplement le temps de faire les course, Kyuza partit du principe que cette journée servirait à ce reposer même s’il cela voulais signifier qu’il ne déjeunerait pas.

Après avoir prit sa douche et avoir nettoyer la montagne de vaisselle salle qui traînait dans son évier le shinobi sortit de son appartement pour ce promener. En passant à côté de sa boîte aux lettres il remarqua qu’elle était replie.

*…*

Ceci était synonyme de « travail », le jeune homme passa donc son chemin.
Quelques mètres plus loin Kyuza eu ce que l’on appel des remords :

* … Et si c’était important ? *

Ce fut donc à contre cœur que le ninja fit demi-tour pour retourner à son domicile pour regarder son courrier. Evidement la majeure partie n’était pas intéressante. Sauf une qui venait de l’académie. Un air d’étonnement put ce lire sur son visage. Pourquoi lui avait-il envoyé un lettre ?

*Ch’uis en règle pourtant … ? *

Il l’ouvrit puis lut son contenu :


Cher Kyuza.
Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous êtes désormais attaché à une équipe de ninja de Konoha avec un sensei attitré. Tout les détail que vous souhaitez seront disponibles auprès de votre enseignant Mlle Sayuri Uchiha à 12h au Grand Parc Seibutsu.

L’académie ninja de Konoha.



La lettre étant signée par le directeur en bas de page.

*MERDE !!!*

D’un geste brusque Kyuza prit son reveil et regarda l’heure : 11h30

*Ouf…*

Il y eu plus de peur que de mal. Il avait largement le temps d’arriver à l’heure à son rendez-vous.
Il sortit donc de chez lui en ce promettant de regarder son courrier plus facilement.

Le genin était arrivé au parc, il était environ 12h. Une petite arcade fessait guise d’entrée et un petit sentier ce prolongeait au loin. Une fois entrer dedans il s’alluma une cigarette et recracha la première bouffé. Le jeune homme emprunta le sentier la main droite dans la poche et l’autre tenant ça clope.


*Bon. Maintenant le tout c’est de le trouver.*

Bien qu’il n’y avait pas grand monde à part quelques personnes marchant ou ce reposant, le shinobi se voyait mal demander à tout ce petit monde s’il était le sensei en question

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Dim 13 Avr - 22:26

[Tenson] - Quoi... déjà l'heure de se lever ? Mais j'ai pas cours aujourd'hui maman...

[Raihai] - Et bien ce matin dans le courrier il y avait une lettre qui disait que tu devais rejoindre ton équipe. Je ne suis pas certaine que mademoiselle Uchiha apprécierait que tu sois en retard. Vous avez rendez-vous à midi au parc.

Tenson saisit sa montre de rubis sur sa table de chevet d'une main molle. Onze heures dix-sept minutes et vingt-deux secondes... vingt-trois... vingt-quatre... vingt-cinq... NON ! Surtout ne pas se rendormir ! Sinon, on passe tout droit. En soupirant, il se redressa, attacha sa montre à son poignet puis se passa une main dans les cheveux, le visage encore en état de sommeil. Peu à peu, son cerveau se désengourdissait.

*De quelle équipe maman parlait-elle ? Et puis qui c'est cette mademoiselle Uchiha ? La mère de Kento ? Dire que je pensais pouvoir me reposer un peu aujourd'hui...*

Primo, se laver. Tenson demanda à sa mère de lui sortir quelques fringues pendant qu'il allait se doucher. Erreur.

[Tenson] - Maman, ces pantalons-là sont trop courts ! Et mon gilet est pas beau, tu sais que je l'aime pas, ce vert-là ! Cria-t-il à travers la maison. Sa mère, offusquée, lui dit de se débrouiller tout seul. Après tout, s'il était assez grand pour être ninja, il pouvait bien se vêtir par lui-même. Oui, c'est vrai, elle avait eu une sale journée au magasin la veille. Mais ça lui arrivait rarement, pardonnons-la.

Deusio, avaler une bouchée. Midi moins quart ; une barre-repas donc. Problème, il n'y en a plus. Des céréales, alors ? ...

[Tenson] - Maman, pense à faire l'épicerie de temps en temps ! J'suis parti moi, sinon j'vais être en retard !

C'est donc avec le ventre vide, un T-shirt blanc et un jeans trop court - c'est ce qui arrive lorsqu'on laisse traîner son linge sale trop longtemps dans sa chambre - que le Saishi se rendit au parc. En chemin, il s'efforça de regarder le ciel, pour se réveiller. Quelques nuages, aucun risque de pluie. C'était au moins ça. Plus il avançait, plus les interrogations se multipliaient dans sa tête, comme des microbes tenaces. Il ne savait pas du tout pourquoi il se rendait au parc ni qui s'y trouverait exactement. Tout ce qu'il avait comme indication était de se rendre au parc pour midi afin d'y rencontrer une certaine Mlle Uchiha (qu'il ne faudrait pas appeler madame, il s'en souvenait).

Se trouver devant tant d'incertitude lui donnait un peu le trac. C'était comme s'il avançait les yeux fermés en direction d'un point flou, quelque part au loin. Il se tenait à présent au beau milieu du parc, tournant en rond, à la recherche d'une piste à suivre. Soudain, il aperçut garçon qui avait l'air de chercher quelqu'un, lui aussi. Discrètement, il s'approcha de lui. Il venait de se rappeler sa mère prononcant le mot "équipe". Tenson ne savait pas s'il devait parler à l'étranger. En fait, il n'avait pas vraiment d'autre choix.

[Tenson] - Euh... excuse-moi, est-ce que par hasard tu chercherais une certaine mademoiselle Uchiha ?

Il espérait que oui, sinon son teint virerait aussi rouge que ses cheveux.


Dernière édition par Tenson Saishi le Mar 13 Mai - 0:24, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Lun 14 Avr - 0:11

Kyuza était toujours dans l’impasse : Il ne connaissait pas la tronche de son sensei.
Au bout de quelques minutes un très jeune garçon vint lui parler.

[???] : « Euh... excuse-moi, est-ce que par hasard tu chercherais une certaine mademoiselle Uchiha ? »

Le petit arriva de dos, donc le genin se retourna pour voir à quoi ressemblait son interlocuteur. C’était un petit gars d’une dizaine d’année.
Le shinobi se mis face à lui mais ne répondit pas immédiatement. Tout d’abord il tira sur sa cigarette et recracha la fumé (pas dans le visage du p’tit évidemment ).
Etant donné qu’il cherchait lui aussi quelqu’un Kyuza pensa que cette personne recherchait sûrement la même. Il lui répondit alors avec un léger sourire comme à sont habitude. Comme il le dit souvent : La première impression est toujours celle qui reste le plus dans l’esprit d’une personne.

« Attends deux secondes neuf, j’te dis ça. »

Il plaça sa clope dans sa bouche et fouilla dans ses poches pour en ressortir un papier. Il posa ces yeux dessus pendant quelques secondes et releva la tête.

« Héhé, ouai ! Je crois que l’on est tout les deux à la recherche de la même personne. »

L’aîné tendit la main au garçon qui était en face.

« Je suppose que l’on fait partit de la même équipe ? Je me présente : Kyuza. Ca fait plaisir de rencontrer un collègue sans que l’on est à me le présenter. »

Le genin était sincèrement content. Bien que ces présentations ne leur disaient pas où était cette fameuse Sayuri Uchiha. Au moins il était sûr de ne pas être le seul en retard.
Après les présentations il reprit la parole.

« Bon bah si ça te dis on va aller à la recherche de cette dame ? Je meure d’impatience de la voire. En plus si ça ce trouve elle est charmante. »

Le shinobi lui fit un clic d’œil.

*Merde… il est peut-être un peu jeune pour ça ? Ne disons rien, il à sûrement pas relevé.*


Puis il lui tourna le dos en avançant toujours la cigarette à la bouche et ce retourna pour lui faire signe de le suivre, bien qu’il ne savait pas du tout où il allait…

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Mar 13 Mai - 5:03

Ils marchaient, ou plutôt, ils erraient, en attente d’un quelconque signe. Depuis que l’autre garçon avait évoqué la beauté potentielle de la professeure, Tenson s’était contenté de regarder ailleurs, embarrassé. Il n’avait pas su quoi répondre, surtout à un étudiant qu’il ne connaissait pas du tout. Enfin, il connaissait son prénom, mais c’était tout. Il engagea donc la conversation sur un autre sujet.

[Tenson] – Ça fait longtemps que tu étudies à l’Académie ? Moi ch’uis tout nouveau…

Le petit était content de s’être partiellement débarrassé de son embarras du moment. Il ne le regardait toujours pas droit dans les yeux, mais il progressait. En attendant, les brins d’herbe au sol étaient drôlement passionnants. Des courts, des plus longs, oh ! un amas de trèfles… Bien qu’il semblât distrait, cela l’aidait, au contraire, à rester concentré sur la discussion. Il eut un malaise cependant lorsque la fumée de cigarette le fit toussoter, par malchance. Tenson redoutait une réaction moqueuse… Encore une fois, le gazon sauva la situation et la marche se poursuivit normalement, sans autre anicroche.

De temps à autre, les deux garçons s’arrêtaient pour regarder aux alentours, toujours à la recherche de Mlle Uchiha. Il faut dire que de rechercher quelqu’un dont on ne connaît pas le visage peut parfois être contraignant. Toutefois, il y avait une demoiselle sur un banc, à quelques mètres, qui aurait pu correspondre aux caractéristiques des Uchiha avec sa chevelure foncée. Elle semblait perdue dans ses pensées, profitant pleinement du beau temps.

[Tenson] – Hey, tu crois que ça pourrais être celle-là ? demanda-t-il à Kyuza en la désignant du doigt.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Sam 24 Mai - 16:22

Les deux nouveaux coéquipiers marchaient dans la parc sans vraiment trouver ce qu’ils cherchaient.

[Tenson] : Ça fait longtemps que tu étudies à l’Académie ? Moi ch’uis tout nouveau…

La phrase venant de Tenson lui fit plaisir. Il aurait plus pensé avoir du mal à parler avec lui, car à vue d’œil ils n’étaient pas vraiment du même âge. Et pour Kyuza ce décalage aurait pu les gêner. Mais en fait ça s’annonçait plutôt bien.
Le shinobi lui répondit en essayant de ne pas le prendre de trop haut, ce qui n’est pas très facile en vue de son âge.

[Kyuza] : Boaf, ça fait pas si longtemps que ça. Là, ça doit faire un peu plus d’un an je crois. Je viens juste d’être promus au rang de genin.

Pendant qu’ils se déplaçaient le genin montra son bandeau accroché à son bras gauche.
Qu’est ce qu’il était fière …
Il tira une bouffée qu’il laissa ensuite s’emporter par le vent.
Puis il entendit un léger toussotement … Ce devait être son camarade.

*Et merde… Bon aller…pour sa p’tite santé j’peux bien faire ça.*


Il saisissa sa cigarette, la regarda, pour la jeter par terre alors qu’elle n’était pas finie.
Kyuza ouvrit la bouche pour renchaîner la discutions.

[Tenson] : Hey, tu crois que ça pourrais être celle-là ?

Mais il n’eu pas le temps…

Le garçon suivit du regard la direction indiquée par le doigt de son homologue. Et en effet, la fille était bien charmante.
Le ninja essaya de distinguer quelque chose sur elle qui pourrait lui indiquer son statut.

*Rien…*

Il se retourna vers Tenson pour lui parler en baissant un peu la voie.

[Kyuza] : Bon… t’es sur que c’est elle ? Parce que si c’est le cas j’y vais.

Au moment il lui adressait la parole son cerveau pensait à autre chose et la conclusion fut :

[Kyuza] : Au pire il faut bien ce jeter un de ces quatre. Aller, on y go.

Kyuza se dirigea ver la demoiselle qui était avec un peu de chance « LA » Mlle Uchiha.

[Kyuza] : Bonjours. Désolé de vous déranger, mais on cherche notre sensei…

Ne sachant pas vraiment quoi dire il ne finisa pas sa phrase en espérant qu’elle prenne assez vite la parole

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Lun 26 Mai - 19:22

Ce devait être Minato. Minato essayait toujours de la draguer. Ce devait être lui hier. Le message dans la salle des professeurs. Ou alors un étudiant ? Il y avait écrit, en énorme, sur son casier : SAYURI, JE CROIS QUE JE T'AIME. Elle avait rit. Beaucoup. Ses collègues lui avaient laissé. Ils sont taquins, les salauds. Tsubaki a beaucoup rit aussi. Elles étaient la cible constantes de ce genre d'attentions charmantes. Et quand ça allait trop loin... mais ça n'allait jamais trop loin ! Toujours cette prémonition salvatrice qui empêchait de commettre l'acte fâcheux.

Ce devait être un étudiant à bien y réfléchir. Minato aurait fait plus de fautes. Oui, même sur une phrase aussi courte. Il ne savait pas orthographier son prénom. C'était gênant, pour un amant. Sayuri n'était pas toujours exigeante, mais quand même... quitte à avoir des faiblesses - elle n'a jamais fait passer de test d'orthographe avant de passer aux choses sérieuses - autant ne pas les afficher. Mais Minato préférait trop afficher, plutôt que pas assez.

C'était sûr : Minato avait un tout petit...

[Kyuza] - Bonjour. Désolé de vous déranger, mais on cherche notre sensei…

Sayuri en aurait presque sursauté si elle n'était pas entraînée à tout dissimuler en quelques fractions de secondes. Elle se contenta de battre des cils et de poser son regard jaune sur le jeune homme qui venait, malheureusement, d'interrompre ses estimations décimales. Un large sourire étira ses lèvres, et elle parcourut rapidement des yeux les deux personnes qui s'annonçaient comme étant ses... élèves ! Ha !

[Sayuri] - Disons que les chances qu'une professeur lambine dans le parc seule sont suffisamment faibles pour que je puisse effectivement être votre sensei.

Surtout seule, en fait. C'était... incongru, pour ceux qui la connaissaient, mais délicieux pour elle. Elle avait toujours été asociale. Elle avait beau le dire, personne ne la croyait. Tss.

[Sayuri] - Mais asseyez-vous, je vous en prie.

Sayuri s'était installée dans une petite alcôve du parc, de forme circulaire. Elle était sur le banc central, et deux autres bancs l'entouraient. Elle n'écarta pas les bras de son dossier, indiquant qu'elle ne souhaitait pas les voir prendre plus à ses côtés. Mais elle ne se départit pas de son sourire chaleureux

[Sayuri] - On va pouvoir apprendre à se connaître, c'est bien. Pas d'urgences, beau temps. C'est très bien.

Elle croisa les jambes devant elle et inclina légèrement la tête. Son regard passait de l'un à l'autre avec célérité, et elle complétait déjà - sans même s'en rendre vraiment compte - le dossier qui lui avait remis. Pour quelqu'un qui la voyait pour la première fois, elle ne faisait rien d'exceptionnel, à part être belle et en jouer bien innocemment. Son regard se fixa finalement sur Tenson.

[Sayuri] - Vous êtes bien mignons, tous les deux. C'est important. C'est très important, d'être mignon. Et puis vous êtes tout jeune !

Son oeil trouva celui de Kyuza.

[Sayuri] - Bon, toi, un peu moins, mais tu es toujours plus jeune que moi ! Note bien que je n'ai rien contre les fumeurs, contrairement à certains de mes collègues.

Elle lui adressa un clin d'oeil taquin.

[Sayuri] - Et oui, haleine de fumeur. Ça peut de jouer des tours, fais gaffe. Seul Daiki fume en mission. Mais Daiki il est... enfin ! Moi c'est Sayuri Uchiha.

Elle enchaîna rapidement.

[Sayuri] - J'ai 26 ans, cela fait donc presque vingt ans que je travaille pour Konoha. J'ai déjà eu deux équipes avant vous. Ils sont tous devenus d'excellents ninja, et seulement l'un d'entre eux tous faisait, comme moi, du Genjutsu.

C'était lui qui était mort en mission. Elle ne s'attarda pas sur cette pensée.

[Sayuri] - Je vous passe le descriptif des mission que j'ai accompli, sachez simplement que j'ai déjà participé à plusieurs missions de rang S qui se sont parfaitement déroulées. Vous êtes en de bonnes mains. Cependant...

Son sourire s'élargit.

[Sayuri] - Je veux que vous soyez excellents à votre tour. Je serai là pour vous aider, bien sûr. À vous, racontez-moi tout de vos vies et de vos buts pour la remplir, cette vie.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Mer 25 Juin - 19:00

On peut terminer ça sans Kento, ou simplement attendre que le sujet se nécrose et qu'on en soit tous lassé Smile

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Ven 27 Juin - 18:12

Ouf ! Ils ne s’étaient pas trompés de personne ! La demoiselle aux cheveux foncés et au teint basané allait les entraîner pendant une longue période ; Tenson s’efforça de garder cette première image d'elle en mémoire. Kyuza devait être aux anges. À voir la façon dont il fixait la professeure, il se pouvait fort bien qu’il la trouve « charmante », comme il avait dit. La chaleur de l’accueil – et aussi du soleil - déstressa Tenson et le rendit plus à l’aise, beaucoup moins nerveux. Il rendit son sourire à la dame. Il n’en restait pas moins silencieux, laissant leur sensei s’introduire.

Il prit ensuite place sur un des bancs, à côté de Kyuza. Il avait hésité une fraction de seconde quitte à savoir s’il devait vraiment s’asseoir à côté de lui ou sur l’autre banc. Il y alla de simplicité : la professeure n’aurait pas à se tordre le cou de gauche a droite sans cesse pour observer l’un et l’autre. À ce moment, il regarda Kyuza. Quel âge pouvait-il bien avoir ? Où en était-il dans sa progression en tant que shinobi ? Pourquoi fumait-il ? La curiosité est un bien vilain défaut, surtout lorsqu’on oublie la réalité et qu’on divague pour finalement se rendre compte qu’on est en train de dévisager l’autre… et puis de rougir en détournant brusquement le regard. Dommage, il avait pourtant bien commencé avec un joli sourire, sans gaffe, et là il se retrouvait à rougir bêtement devant deux personnes qui passeraient beaucoup de temps en sa compagnie dans le futur. Bravo la première impression…

*Je ferais mieux de me concentrer sur ce que la professeure a à nous dire…*

Sayuri releva finalement la tête de ses dossiers qui contenaient on ne sait trop quoi comme information. Elle regarda Tenson. Et, croyez-le, il se sentit regardé.

[Sayuri] - Vous êtes bien mignons, tous les deux. C'est important. C'est très important, d'être mignon. Et puis vous êtes tout jeune !

Si ça continuait ainsi, le Saishi allait au moins pouvoir faire croire qu’il avait attrapé un coup de soleil au visage… les joues, surtout. En guise de réponse, il émit un petit rire complètement niais, se gratta l’arrière de la tête et… frappa Kyuza du coude.

[Tenson] – Euh… Désolé, désolé, j’ai pas fait exprès !

*Oh non, mais qu’est-ce que j’ai qui va pas, moi ?! Je n’ose pas imaginer de quoi je dois avoir l’air…*

C’était le comble de l’embarras… Il allait bientôt craquer et puis s’enfuir en courant. Quoique… ce n’était pas la meilleure chose à faire dans cette situation. Ce n’était pas si compliqué : écouter et répondre aux questions. Semblerait-il que son cerveau ait décidé de passer au pilote manuel sans qu’il ne sache vraiment s’y prendre…

Étrangement, l’ironie du sort jouait en sa faveur. Les deux autres continuait normalement leur discussion sur les fumeurs comme si rien ne s’était passé et oh ! Son nom ! Elle venait de dire son nom. Heureusement, le destin sembla se raviser et il fut en mesure de le retenir. Sayuri Uchiha. C’était un joli nom, il lui allait bien. À partir de ce moment, ce fut comme si son quota de bêtise avait été atteint pour la journée et plus rien d’embarrassant ne se produit au courant de la journée. Comme quoi il faut un équilibre quelque part dans la vie.

Tenson avait donc retrouvé ce regard concentré et attentif qu’il prenait lorsqu’il voulait retenir quelque chose, comme quand Mlle Reiko lui avait expliqué les bases de la manipulation du chakra. Il retint donc facilement les informations sociales de sa professeure qui ne cachait pas son aptitude en pédagogie ninja. Lorsqu’elle parla de ces anciennes équipes, Tenson crut, le temps d’un battement d’aile, apercevoir quelque chose de différent dans son regard… Mais il resta concentré. La chance semblait maintenant se tourner vers lui et il ne devait pas la laisser partir.

Des missions de rang S ! Ok, cette femme était son idole, indiscutablement. Elle avait dû affronter des ninjas surpuissants, faire face à la pluie et la tempête, côtoyer la Mort plus d’une fois… Ce n’était pas n’importe qui ! Et comment, qu’ils étaient entre de bonnes mains !

[Sayuri] - Je veux que vous soyez excellents à votre tour. Je serai là pour vous aider, bien sûr. À vous, racontez-moi tout de vos vies et de vos buts pour la remplir, cette vie.

Tenson, tout excité par la simple mention des mots « missions de rang S » avait répondu tout de suite et s’était même levé debout.

[Tenson] – Je m’appelle Tenson Saishi, j’ai 10 ans et j’adoooore le ninjutsu de feu ! J’aime bien aussi m’entraîner avec les shurikens et grand-père m’a parlé d’une boutique d’explosifs qui m’intéresse beaucoup ! J’aime quand il y a de l’action et je rêve d’un jour devenir Jounin et de faire partie des membres de l’ANBU. Un autre de mes buts est d’être en mesure d’accomplir des missions de rang S, comme vous, afin de servir le village.

Le jeune étudiant se rassit.

[Tenson] – Servir le village, c’est ce que mon père aurait voulu que je fasse.

Il dissimulait sa mélancolie derrière un sourire irrésistible de petit garçon plein de vitalité. Mais au fond, il restait toujours ce nœud dans le creux de l’estomac qui le faisait déglutir avec difficulté. Un silence pesant commençait à s’installer quand Kyuza prit finalement la parole. Tenson avait hâte d’en savoir plus sur lui.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Ven 27 Juin - 19:52

Le soulagement de voir que la personne qu’ils cherchaient se fit sentir par les deux jeunes shinobis. Il était vrai que la probabilité de tomber dessus était assez faible. Mais ils devaient êtres dans leurs bons jours.
Kyuza aimait bien la façon de parler de la sensei. Cette demoiselle disait ce qu’elle pensait et pour lui c’était une bonne chose, au moins il n’aura pas mauvaise surprise.
Le jeune shinobi aimait bien la tirade qu’elle avait faite sur le fait qu’ils étaient mignons et que c’était important. Ca voulais dire qu’au moins sur le plan physique elle les trouvait bien et pour le jeune homme la première impression qu’il donne est très importante. D’ailleurs son partenaire avait très bien prit cette phrase, à tel point qu’il en était devenu incontrôlable, même lui ne faisait pas comme il le voulait. Il le sut au fait qu’il avait reçut un coup de coude accidentellement. En retour de ces excuses il lui fit un sourire, qui n’était pas moqueur.
En revanche celle qui suivit lui fit moins plaisir. Mais il n’allait pas se froisser pour si peu.
Il apprécia une autre qualité de son enseignante par la suite : Les fumeurs ne les dérangeaient pas.

A la fin de la présentation de Sayuri, Kyuza sut qu’il n’était pas tombé sur un sensei à la noix. A cette pensé il se disait qu’il allait peu être essayer de faire le même parcoure, il serait plus crédible et il aura obtenu une meilleure expérience, ce qui lui permettra d’en transmettre plus.

Le genin n’eu pas le temps d’ouvrir la bouche que Tenson avait prit la parole.
A la fin, Kyuza avait trouvé la mots pour le décrire : Pyromane.
Le fait qu’il veuille devenir jounin ou encore membre de l’ambu signifiait qu’ils allaient pas mal se croiser dans leur vie. Mais une chose était sûr, c’est qu’ils avaient à peu près le même but : Servir le village. Pas de la même façon en revanche.
Quand son jeune collègue avait finit, un blanc apparut, il était donc temps de prendre la parole pour lui.

« C’est marrant on dirait une réunion, vous savez les " Alcooliques anonymes". »

Il était content de sa blague et continua en ce présentant tout en imitant grossièrement une personne qui ferait partit d’une de ces réunion.

« Bonjours, je m’appel Kyuza et j’ai maintenant dix-huit ans. »

Il reprit ensuite son sérieux.

« J’ai commencé mon parcoure entant que shinobi il y a de ça un an. Je suis passé genin il n’y a pas très longtemps suite à un problème qu’il était parvenue pendant l’examen chuunin à Kumo. Je tiens à préciser que ce n’est pas moi qui ais réglé le problème, j’ai juste aidé… Ch’uis pas dingue au point de me pointer avec mes trois quatre techniques pour assassiner quelqu’un qui fait partit d’une mafia.
Sinon à par ça, mon but c’est devenir sensei, pour pouvoir former des shinobi digne de ce nom et au passage leur venir en aide dans leur vie. De cette façon ils seront sereins dans leur tête, ce qui fera d’eux de bon ninja.
Ha oui. Au passage je me suis spécialisé dans le Taijutsu. »


Après avoir parler, il sentit que les deux personnes voulaient en savoir plus. Le problème étant qu’il ne voulais pas.

« Par contre c’est mort, je ne vous dis pas ce qui ma fait devenir shinobi. »
Il accompagna sa phrase par un sourire, puis il regarda sa cigarette et vit qu’il ne restait qu’une bouffé.

*Hé merde j’ai parlé trop longtemps…*

« Heu j’aimerais vous posez une question ; ne vous inquiétez pas ça n’a rien de personnel. Ca se passe comment quand on est en équipe ? »

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Dim 29 Juin - 18:00

Sayuri sourit à la plaisanterie de Kyuza. Dix ans et dix-huit... La différence d'âge risquait de poser quelques problèmes. Pour un enfant, Tenson avait l'air suffisamment dégourdis et dynamique. Elle aimait beaucoup quand il rougissait. Elle aimait beaucoup faire rougir les personnes autour d'elle, peu importe la cause de la rougeur. Elle trouvait ça... un peu touchant. Il était maladroit, mais ce n'était pas handicapant. Il apprendrait vite, elle le sentait.

Aucun des deux ne pratiquait de Genjutsu. C'était en partie pour cela qu'elle avait été affectée à cette équipe : l'équilibre. Une équipe n'avait que rarement besoin de plus d'un maître Genjutsu, surtout quand il avait le grade de Jounin d'Élite.

Sayuri adresse un nouveau sourire à l'adresse de Tenson.

[Sayuri] - Je suis sûre que tu le serviras très bien.

Ils avaient de l'ambition. Jounin, et professeur. Elle faisait les deux, c'était amusant comme situation. Sayuri trouvait cela intriguant que Kyuza refuse de dire pourquoi il voulait devenir shinobi. Il aurait pu dire n'importe quoi, une banalité, ce que tout le monde dit sans forcément le penser. Bien sûr, Sayuri s'en serait aperçue, mais elle n'aurait pas creusé le sujet : chacun ses secrets, d'autant plus qu'elle sera amenée à les percer tôt ou tard.

Là, il avait piqué son intérêt, quoiqu'elle n'en dise rien.

[Sayuri] - Comment ça se passe ? C'est très simple. Même si je suis professeur à l'Académie, ma priorité n'est pas de vous enseigner de nouvelles techniques, sauf si je juge cela intéressant ou que vous argumentez votre décision.

Elle haussa les épaules et rajusta la bretelle de sa veste.

[Sayuri] - Je suis ouverte à vos propositions, mais ça ne veut pas dire que je les accepterai. Si pour moi vous faites une erreur, vous la ferez seul. Mon travail, c'est de vous faire fonctionner comme une équipe, de vous accompagner en mission et de vous enseigner cette pratique-là, cet instinct qui fera de vous des shinobi d'élite avec un réel vécu.

Elle eut un sourire qui aurait pu être qualifié de gourmand.

[Sayuri] - Ne vous inquiétez, on attaquera pas les missions de rang S tout de suite. Vous savez la différence entre les missions A et S ? Ce sont les mêmes, en théorie, sauf que les S engagent la survie du village. Priez qu'on n'ait jamais besoin d'en effectuer une, même si c'est inutile.

Elle ajouta, sur le même ton.

[Sayuri] - Pour apprendre à vous connaître, vous pouvez faire des missions de rang D. Regardez autour de vous, et apprenez à fonctionner en équipe. Je ne vous accompagnerai que pour les missions de rang C et supérieur.

En vérité, Sayuri s'imaginait mal laver les vitres d'un magasin pour gagner quelques malheureuses piécettes. Elle passerait peut-être les voir de temps à autre, histoire de s'assurer que tout se passe bien.

[Sayuri] - Vous avez des questions ? On passera à un petit jeu ensuite. Oh ! rien de bien méchant, pas de soucis.

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Mar 1 Juil - 9:26

Bien qu’il n’eut pas tout à fait saisit la blague de Kyuza, Tenson rigola quand même un peu, n’eut-ce été que pour détendre l’atmosphère un peu plus.

*Quoi ? Dix-huit ans ? Il est plutôt vieux ! Va falloir que je bosse dur pour arriver à son niveau !*

Le Saishi écouta attentivement l’histoire de son nouveau camarade. Plutôt passionnant ! Tenson n’avait pas entendu parler de l’incident au tournoi chuunin de Kumo à lequel Kyuza faisait référence. Il n’était même pas encore à l’académie quand ce tournoi avait eu lieu. Peut-être aurait-il la chance d’en discuter avec lui lors d’une mission…

Tenson retint également que Kyuza pratiquait le Taijutsu, ce qui faisait de leur équipe une équipe bien équilibrée. Certes, il n’était pas encore très développé en Ninjutsu, mais ça viendrait. Rapidement. Il n’aurait pas le choix, il allait devoir rattraper Kyuza le plus tôt possible s’il ne voulait pas finir comme étant son élève à lui. Le plus vieux n’allait pas l’attendre tout bonnement à rien faire, il allait continuer à progresser et le laisser derrière. Non, il n’était pas méchant, c’est juste qu’il n’avait pas de temps à perdre. Tenson comprenait cela. Lui-même n’aimait pas avoir quelqu’un dans les pattes qui le gênait. C’est comme quand t’es en vélo et que tu dois attendre ton ami qui est à pieds, c’est ralentissant et déplaisant.

Le jeune fumeur s’arrêta brusquement de parler.

*C’est tout ? Et ben, au moins on sait l'essentiel.*


[Kyuza] - Par contre c’est mort, je ne vous dis pas ce qui ma fait devenir shinobi.

Tenson fronça instinctivement les sourcils. Kyuza voulait cacher quelque chose… En fait c’était probablement normal puisqu’il venait tout juste de rencontrer ses deux interlocuteurs. Tenson était plutôt du genre naïf et innocent, vu son jeune âge. Il était transparent et n’avait rien à cacher. Il vivait ses émotions à fond, ce qu’il devrait corriger le plus tôt possible. Mais sa grande sensibilité était aussi responsable de sa rapidité d’apprentissage. Il ne s’ennuyait jamais et était toujours motivé par quelque détail de la nature. Quand il était concentré, il le restait. Il suit encore et toujours la phrase de son grand-père, à jamais gravée dans sa mémoire.

« Et même si tout semble perdu, relève-toi. »

C’est cette phrase qui lui venait en tête lorsqu’il se décourageait ou que son corps ne voulait plus le supporter. Ça le requinquait pour une bonne heure. C’est pourquoi il rendit son sourire à Sayuri. Une confiance s’installait déjà. Enfin, espérons qu’elle n’utilisait pas de Genjutsu pour les charmer, lui et Kyuza… Le flot de paroles de la professeure s’écoulait très bien, un mélange fluidité et de concision. Du bonbon fabriqué mécaniquement. Un régal pour les oreilles.

*Alors comme ça elle est plus là pour les missions que pour l’entraînement… Bah après tout, elle est en contact avec nous en tant que chef d’équipe, ça a du sens. Et puis de toute façon, son truc c’est plus le Genjutsu donc ce n’est pas grave, ça me laisse plus de liberté.*

Elle devait également être occupée à faire ses propres missions, en tant que jounin d’élite, et aussi donner ses cours… C’est ce qu’on appelle un horaire chargé. Elle expliqua ensuite la différence entre les missions de rang A et de rang S. Les yeux de Tenson s'agrandirent.

*Oh, je ne savais pas… Je croyais que S était tout simplement plus haut que A… Mais bon peu importe, les deux doivent être vraiment difficiles !*

Cependant, il devrait grandir et évoluer encore beaucoup avant d’en être rendu là. Sayuri-sensei leur proposa de faire des missions de rang D, sans elle. Cela avait ses avantages. Ils pourraient faire connaissance et en apprendre davantage l’un sur l’autre.

*Et si jamais il me propose de fumer je fais quoi ?*

Il chassa rapidement cette pensée absurde.

[Sayuri] - Vous avez des questions ? On passera à un petit jeu ensuite. Oh ! rien de bien méchant, pas de soucis.

Des questions. Eum… Avait-il des questions ? Non rien de vraiment pertinent. Tenson secoua la tête en signe de négation.

*Un jeu ? Super ! J’ai bien hâte de voir ce qu’elle nous a préparé.*

MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   Mar 1 Juil - 21:54

Kyuza trouvait agréable le fait qu’ils soient tout les trois dans un parc pour ce rencontrer. Il ne savait pas si cette idée venait de l’académie ou de Mlle Sayuri. En y réfléchissant, ce devait être plus elle qui en avait décidé ainsi que l’académie. Il voyait mal une secrétaire aller la voire et lui annoncer qu’elle avait rendez-vous avec sa future équipe dans un parc…

Le genin fut déçut de voir que leur sensei ne leurs enseigneraient pas de techniques, lui qui comptait prendre exemple sur elle. Comme ça il aurait su ce qui était à faire et ce qui ne l’était pas. Mais bon au moins de cette façon il ne serait pas vraiment influencé et pourrait enseigner à sa façon.

L’explication de son aîné sur les missions de rangs S et A ne l’intéressait pas vraiment. Ce n’était pas son objectif premier, bien qu’il sera surment amené à en faire. Comment on peut-on enseigner à ces élèves quelque chose que l’on ne connaît pas ?
En revanche il n’était pas très enthousiaste à l’idée de devoir faire des missions de rang D. Il en avait entendu parlé et chercher le chat de quelqu’un n’était pas vraiment sa vocation et il ne voyait pas vraiment l’intérêt, hormis le fait qu’il y avait moyen de se faire de l’argent.
Après si il était obligé d’en faire, il les ferait. Ce n’était pas dans sa nature de refuser de faire une tâche sous prétexte que ce n’était pas à sa auteur ni « digne de son rang ».

[Sayuri] - Vous avez des questions ? On passera à un petit jeu ensuite. Oh ! Rien de bien méchant, pas de soucis.

Kyuza réfléchissa à sa première question et la réponse fut :

« A priori nan… Si en faite j’en ais une : C’est quoi ce fameux jeu ? »

L’impatience était belle et bien présente chez les deux jeunes gens.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Grand Parc "Seibutsu"   

Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Les " pèpè " menacés par la crise
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "est"
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "nord"
» Oswald "Batteur" Wryers
» La haine avec un grand "N" (Épreuve de confort)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-