Partagez | 
 

 Entraînement de Sokka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Entraînement de Sokka   Dim 14 Sep - 22:23

[Le début => Cours médecine Sokka & Liori]

Pour la première fois, Sokka allait au terrain d’entraînement sans ses parents. En plus, il suivait un inconnu du nom de Liori qu’il avait rencontré il y a quelques heures à l’académie. Le genin aux cheveux blancs semblait connaître la route qui menait à la Zone de grand lacs. Sokka était venu une fois avec son père pour visiter. Il se souvenait de tous ces ninjas qui s’entraînaient d’arrache pied pour s’améliorer. Aujourd’hui c’était son tour. Il devait s’améliorer avec cette autre personne qu’il suivait sans lui dire un mot. Cependant il ne reconnaissait pas ce chemin, Liori avait fait sans doute un détour. Mais pourquoi ? Enfin Liori s’arrêta. Devant lui, se trouvait la pâtisserie du village. C’était clair, il avait faim. Sokka aussi d’ailleurs. Ils rentrèrent donc dans la pâtisserie. Sokka prit juste un éclair au chocolat, mais Liori sortit de ce magasin avec ce qu’il disait son minimum pour survivre, des kilos de pâtisseries.

Enfin Ils continuèrent en mangeant ce qu’ils avaient acheté et au bout d’un moment, un lac avec une forêt assez dense venait d’apparaître. Sokka ne parla pas, il attendait que cette fois le Satsubatsu engagea la conversation. Ce qu’il fit. Il expliqua qu’il allait s’entraîner à former ce scalpel de chakra s’y dur à créer et à contrôler. Sokka acquiesça. Ils s’assirent donc et commença à répéter l’action qu’il avait commencée à l’académie. Ils malaxèrent du chakra et firent les signes. Sokka avait la main qui tremblait sûrement non habitué à recevoir tant de chakra dans une seule journée. La suite était plus dur il devait laisser sortir le chakra comme pour son épée, mais ne pas la laisser la propager pour lui donner la forme d’une fine lame. Cette lame qui pour l’instant était petite, il essaya de l’agrandir mais lorsque qu’elle arriva environ à 2 centimètres, il perdit le contrôle et son chakra se consuma. Par contre il n’avait plus ce picotement dans les doigts, sans doute habitué à cette petite douleur. Il regarda ensuite son camarade. Il semblait avoir du mal à passer du chakra dans cette main gauche. Pour ne pas le déranger, Sokka alla au bord de la forêt pour ramasser quelques branches qu’il pourrait couper avec cette technique. En revenant il vit que Liori était arrivé à peu près au même niveau que lui : un mini scalpel. Liori semblait assez fier d’avoir rattraper son binôme qui avait plus de facilité que lui dans la salle de l’académie.

[Sokka] J’ai ramené un peu de bois. (Il posa un immense tas de branches près de Liori.) J’ai pensé qu’on pourrait s’entraîner à les couper non ?

Liori hocha de la tête. Il semblait d’accord. Néanmoins, les branches allaient être plus difficile à couper que les feuilles vu qu’elles étaient plus épaisses. Les deux genin se concentrèrent a nouveau pour refaire un scalpel de quelques centimètres et prirent dans l’autre main une branche du tas. En fin il rapprocha leur scalpel du rameau, qui se coupa sans problème. Puis ils empoignèrent une autre et ainsi de suite. Il avait compris le principe sauf que en combat il faudrait la faire croître un peu plus et savoir contrôler sa lame tout en bougeant pour esquiver ou se rapprocher de son adversaire. Sokka avait prévu le coup pour une lame plus grosse il avait ramené des troncs de jeunes arbres. Cette fois ils allaient réussir. Après cet entraînement répétitif où les deux adolescents faisaient les mêmes gestes au même moment comme si un miroir s’était glissé entre eux. Sokka se concentrait tellement qu’il commençait à avoir mal à la tête mais il sentait au fond de lui plus de chakra qu’il arrivait avec un peu de difficulté à l’orienté dans son bras droit enfin il arriva à la main. Le plus facile était fait maintenant, il devait faire avec cette plus grande dose la même chose que précédemment. Déjà il reforma sa lamelle qui essayait de s’enfuir de cette main poussée par le reste du chakra dans la main. Mais Sokka arrivait à garder le contrôle. Il ferma les yeux pour visualiser mentalement son chakra. Il sentait la lame accroître. Il ouvrit ses paupières. C’était un soulagement. La lame avait maintenant une petite dizaine de centimètre. Mais en soupirant, il ne surveilla plus son chakra qui se sentait libre et parti en se consumant.

[Sokka] Merde… * Fais chier bordel! Comment les grands médecins font-il pour garder une si grande lame tout en combattant cela paraît impossible ! (Mais il se souvint des paroles de son père.)

L'entraînement n'est rien sans la volonté.

Malgré sa déception, il re-essaya la technique avec plus de détermination mais arrêta de l’agrandir avant qu’elle atteigne le décimètre. Tout en gardant son calme. Il remua sa main pour savoir si il arriverait à garder son scalpel. Elle semblait répondre au commande du genin. Il songea que ça y est il maîtrisait un peu. Mais sa concentration était toujours si intense, il ne pensa pas pouvoir encore l’utiliser en combat. Puis, il voulait essayer avec cette lame plus élancée, il prit un des petits troncs qu’il avait ramassé et le coupa. Il était heureux. Il avait enfin réussi, la coupure semblait assez nette. Maintenant il devait s’entraîner pour maintenir cette technique en combat. Et c’est là que Liori pouvait l’aider. Mais cela pouvait être aussi réciproque. Il se retourna donc pour voir Liori qui avait du mal à dominer son chakra en dehors de son corps. Il s’arrêta, sans doute pour se reposer. Sokka pensa alors qu'il avait besoin de soutien.

[Sokka] (Il se rapprocha de Liori.) Tu as besoin de conseils ou non? (Il sourit.) Je serais enchanté de t’aider.



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Mer 17 Sep - 21:05

Liori avait mené Sokka jusqu'au terrain d'entrainement afin de poursuivre leur entrainement. Cependant, ils avaient fait un détour par une pâtisserie. Sokka semblait croire que c'était un détour normal, et ce n'était pas plus mal. En fait, Liori s'était bêtement perdu au détour d'un tournant, et il avait prit dix bonnes minutes pour retrouver son chemin.
Plus exactement, il avait retrouvé une pâtisserie où il allait souvent avant, et il y avait donc fait un arrêt afin de prendre quelques rations de survies. Ça aurait était dommage de ne pas faire profiter son estomac de cette rencontre inopiné, surtout qu'il avait un trou noir dans le ventre à combler, et cela depuis sa plus tendre enfance.

C'est en ressortant, avec un sac de gâteau et beignet en tout genre, qu'il s'était rendu compte qu'il était sur le chemin pour le terrain d'entrainement. Le duo s'y était donc rendu d'un bon pas, et lorsqu'ils entrèrent dans la limite de la zone tant convoité, Liori finissait de se lécher les doigts.
Liori mena son camarade à l'intérieur de la zone. Ils passèrent au travers de petites flaques, d'étendu spongieuse, pour atteindre une zone boisé offrant un semblant d'intimité. Liori n'aimait pas montrer ses entrainements aux autres -ça tenait du miracle qu'il accepte d'en faire un avec Sokka (en fait, c'était surtout par pur intérêt)-.
Tout en désignant leur objectif, il expliqua en quoi devrait consister l'entrainement. Dû moins pour sa part.

[Liori] – J’aimerais m’exercer à projeter le scalpel jusqu’à une longueur convenable, avant d’essayer de le maintenir le plus longtemps possible.
Donc en gros, on devrait faire la même chose qu’à l’académie.


Les deux genin s’installèrent sur un tronc d’arbre qui semblait avoir était récemment abattu.
Liori refit les mêmes gestes qu’à l’académie, et franchit les mêmes étapes, mais encore une fois, un peu plus vite.
Le chakra s’accumulait dans sa main gauche, et en sortait en l’enveloppant. Il calmait cette énergie et la cumulait en un seul point. Là encore, il devait le pousser, la faire s’allonger. Mais plus cette flamme bleue –du moins c’est ainsi qu’il se représentait son chakra- grandissait, plus elle se faisait facile éteindre par le moindre souffle de vent balayant l’esprit du Satsubatsu.
Cependant, il ne renonça pas, et continua sur cette voie durant de longues minutes.

Au bout d’un moment –dix minutes ou une erreur, Liori ne le savait pas vraiment, Sokka sembla se lasser de ce petit exercice et marcha entre les arbres, ramassant quelques branches. Liori ne se souciait pas de lui et se concentrait toujours sur sa technique.
Finalement, son compagnon revient prêt de lui et lui dit qu’il avait ramassé du bois pour qu’ils puissent exercer leur technique dessus.
Liori acquiesça. Son scalpel atteignait selon lui en taille d’environs cinq centimètres. Encore trop peu pour lui, mais il n’arrivait pas à repousser cette limite pour l’instant. Au moins, il avait à peu prêt réussi à trouver un moyen de maintenir son « arme » sans brûler trop de chakra, et c’était déjà un début encourageant.

Comme Sokka il saisit une branche, pas trop épaisse, et passa sa paume contre le bois. Il sentait –ou plutôt s’imaginait le sentir- le contact de son chakra qui traversait le bois. Cependant, il ne tranchait pas encore. Il avait uniquement arraché un bout de l’écorce s’y trouvant encore.
Il recommença la manœuvre, plusieurs fois, visualisant une lame dans son esprit et essayant de transmettre cette information à son chakra.

Il finit par trancher le bois, mais il n’était toujours pas satisfait.
Son chakra ne s’étendait pas assez. Au repos cinq centimètre suffisait… Mais en combat, il n’aurait sans doute pas était capable de dépasser sa limite d’origine et c’était frustrant.

Il se tourna vers Sokka pour observer ce qu’il faisait. Visiblement, allonger son chakra ne lui posait pas autant de problème qu’à Liori.

[Liori] – *Mère… Peux tu me conseiller pour apprendre ?*

Non…

*Pourquoi ?*

Tu as quelqu’un qui pourra te renseigner à ma place… Profite des enseignements que d’autres personne peuvent t’accorder.


Liori se renfrogna quelques secondes. Sa mère disait plus cela parce qu’elle s’inquiétait pour sa vie sociale. Liori s’en foutait comme d’une guigne, ce qui lui importait était ses parents !
Cependant…

[Sokka] – Tu as besoin de conseils ou non ?
Je serais enchanté de t’aider.


Liori n’avait pas vu que Sokka s’était rapproché, et il faillis sursauté en l’entendant parler si prêt de lui. Il bondit sur l’occasion qui lui était présenté par le Genin et lui répondit ceci.

[Liori] – Effectivement… Il semblerait que j’ai plus de difficulté que toi à expulser mon chakra…

MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Lun 22 Sep - 20:12

[Liori] Effectivement… Il semblerait que j’ai plus de difficulté que toi à expulser mon chakra…

Il n’avait pas besoin de le dire. Cela se voyait qu’il ne maîtrisait presque pas son chakra hors du corps. Sokka qui ne savait rien sur les Satsubatsu à part "contrôler" leur sang ("contrôle", un bien grand mot pour lui vu son ignorance) et se posa donc la question de ce "contrôle". Ceci était possible car c’était le chakra qui maîtrisait le sang ? Il s'arrêta sur cette question par manque de connaissance, et repensa à quel conseil allait lui donner. C’était la première fois qu’il devait expliquer à quelqu’un, une chose que cette personne n’allait peut-être pas comprendre. Il paraissait bien embêté maintenant. Comment allait-il lui expliquer ceci. Après réflexion, il se lança en se disant qu’après tout il n’avait rien à perdre.

[Sokka] Hum… Cela semble simple. Il suffit de malaxer du chakra. Après l’envoyer dans ton bras et pour moi, je contracte ma main en passant du chakra a l’intérieur, comme si je poussais le chakra vers l’extérieur, mais tout en gardant le contrôle et ainsi de suite, en le donnant forme a ce chakra, j’arrive à faire le scalpel.

Liori le regarda d’un air ahuri. Il paraissait perdu dans les explications, comme si Sokka avait dit comment il marchait à un paralysé des jambes. Sokka pensa donc à faire une démonstration en répétant chaque étape qu’il avait dit. Et il répéta ces étapes jusqu'à Liori comprenne. En même temps ceci l’arrangeait. Cela lui permettait de mieux en mieux garder la forme du scalpel et arrivait aisément à reproduire cette technique. Cependant, il pensa toujours qu’il n’était pas au point pour l’utiliser en plein combat. Et si il voulait le tester il fallait d’abord qu’il apprenne à Liori. Il se posa donc la question quel exercice permettait aussi de maintenir du chakra hors du corps mais sans pour autant lui donner une forme particulière. Il réfléchit à ce qu’on lui a pu lui apprendre. Soudain, il se souvint. Il connaissait une technique qui permettait cela. C’était Hien (l’Hirondelle volante). Mais il ne la contrôlait pas totalement, mais il savait comment répandre son chakra dans son arme. Il examinait Liori, lui aussi avait une arme.

* C’est parfait il a un katana, je pourrais lui dire de s’entraîner a maintenir du chakra à l’intérieur de son arme. Je pourrais expliquer avec mon katana de façon que Liori saisissent enfin ce que je veux dire. *

Sokka sortit donc son arme. Encore une fois Liori, ne comprenait pas et recula. Il pensait peut être que l’autre genin le mettait en garde. Mais Sokka le rassura en disant que c’était une façon d’expliquer à garder son chakra à l’extérieur de son corps. Ce qui était bizarre et que Liori n’avait pas fait la remarque sur son katana. Il n’avait pas posé la question sur la couleur du métal comme avaient fait les autres étudiants de l’académie. Enfin ce n’était pas a ça que Sokka devait réfléchir en ce moment. Il devait aider Liori et rien d’autre. Il répéta donc qu’il fallait que son chakra passe par son bras, puis sa main et au lieu de l’expulser en lui donnant une forme de lame. Il devait simplement laisser le chakra parcourir son arme. Liori acquiesça et sortit son arme.Rien qu'en dégainant, il montra une bonne maîtrise de son katana. Maintenant, Sokka ajouta qu’il devait juste laisser son chakra passer de sa main à son épée.

[Liori] Mais ce n’est pas tiré d’une autre technique ce que tu me fais faire?

[Sokka] Démasqué… (Il passa sa main derrière la nuque et se frotta la tête. Surement un tic dû à sa gêne.) En effet, ce que j’ai dit est une étape d’un autre technique qui s’appelle Hien. J’ai pensé à ça car après pour que tu puisse faire le scalpel, il faudra que la lame de fer, soit remplacé par la lame de chakra. Et pour moi, j’ai sans doute plus de facilité sûrement grâce à l’Hirondelle volante. Donc j’espère que pour toi ce sera pareil.

Liori s’exécuta. Il montra moins de difficultés à faire ce petit exercice. Enfin Sokka rajouta que maintenant, sans son arme, il devait faire la même chose mais en créant la lame. Comment avant, il réussit à faire une lame de cinq centimètres environ mais Sokka rajouta pour qu’elle grandissent il devait visualiser son katana et que son chakra devait prendre la même forme. Et sur ces conseils et après plusieurs essais, c'est au bout de quelques heures que Liori réussit à étendre sa lamelle. Il avait un peu près rattrapé Sokka. Sa lame faisait une petite dizaine de centimètres au repos. Sokka avait réussi a se rendre utile il était heureux. Liori adressa un petit sourire de remerciement. Il prit une branche et la coupa du premier coup sans d’abord arracher l’écorce comme précédemment. Maintenant, les choses sérieuses allait commencer. Sokka pouvait mettre en pratique cette technique dans un combat. Enfin, un mini combat qui l’opposerait à Liori. Mais, ce dernier allait il accepter de faire cette suite de l’entraînement ? Il le devait bien, il lui avait permis de gravir un échelon. Maintenant il devait quand même la poser cette question qui pesait de plus en plus. Mais il inspira un grand coup et lâcha.

[Sokka] Ca serait bien de mettre cette technique en pratique non? Un petit combat entre nous pour savoir si on arriverait à l’utiliser en combat ? M’enfin j’aimerais ajouter une condition a ce combat. La seule attaque autorisée est Chakra no Mesu (Scalpel de chakra). Qu’est-ce que tu en dis ? Tu es partant ? (Il ne se sentait pas rassuré, il avait besoin de donner de plus amples précisions) Cependant bien sûr, ce n’est qu’un entraînement, nous blesser gravement serait qu’inutile.

Après avoir dit ceci, Sokka sentit la tension augmenter. Il commençait à transpirer. Etait-ce le trac du combat? Ou bien l’inquiétude face à l’attente de la réponse à Liori. Il ne savait plus. Il se contenta juste de fixer Liori et attendre, attendre sa décision. Par mesure de précaution il plaça sa main sur la garde de son katana pour savoir réagir au cas où, car il se rappela qu’il ne connaissait pas Liori et donc ses réactions face à ce genre de situation. Sokka avait peur de devenir une proie. Mais il repensa à son nindô. Il ne devait pas faillir pour son nindô, et aussi ses parents. Enfin, il se sentait prêt à se défendre si jamais Liori l’attaquerait. Ou pire, le violer ? Non, Sokka délirait sur le coup. Mais il n’espérait pas qu’il allait passer de suite à l’action.



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Mer 24 Sep - 21:02

Sokka prit le temps de la réflexion avant de répondre, visiblement, il n’était pas vraiment préparé à cette question, ou n’importe quelle autre du genre. Cependant, il finit par répondre, et cela laissa Liori perplexe.

[Sokka] – Hum… Cela semble simple. Il suffit de malaxer du chakra. Jusque là, Liori comprenait où il voulait en venir. Après l’envoyer dans ton bras et pour moi, je contracte ma main en passant du chakra a l’intérieur, comme si je poussais le chakra vers l’extérieur (Liori commença à froncer les sourcils), mais tout en gardant le contrôle et ainsi de suite, en le donnant forme a ce chakra, j’arrive à faire le scalpel.

C’était ahurissant… Le disciple… Pire, le fils caché de Gengoemon ? Non, c’était les bases, et lui au moins pouvait expliquer simplement ces choses simples. Enfin, il exagérait. C’était des concepts difficiles à expliquer, surtout quand on y habitué. Sokka, voyant que ses explications n’avaient absolument pas porté leur fruit les recommença, en accompagnant cela d’explications visuelles. Il décomposait encore, et encore, et encore ses mouvements pour bien faire rentrer dans le crâne du Satsubatsu la marche à suivre.

Au bout de plusieurs minutes d’explications et de question/réponses, Liori pensa avoir saisit ce que voulait expliquer Sokka, et s’y mit lui aussi. Cependant, il n’eut que le temps de faire deux essaies –à peine aussi fructueux que les précédents- qu’il entendit le frottement d’une lame qui sort de son fourreau.
Liori relava la tête de sa main vers Sokka, pour voir celui-ci la lame au clair. Aussitôt, il recula d’un pas pour avoir la place de sortir la sienne. Son compagnon avait décidé d’essayer de le passer au fil de sa lame ? Ca aurait pu être amusant !
Cependant, il était dans l’erreur, et Sokka eut vite faire de le lui signaler. Il allait essayer de lui enseigner une nouvelle méthode pour améliorer sa capacité à projeter son chakra.

Le genin écouta les explications de l’autre genin concernant la suite de leur programme de rattrapage pour mauvais élève pas foutu d’expulser son chakra. Les étapes qu’expliquait son maitre du moment rappelaient à Liori une autre technique. « Concentrer son chakra dans son bras », « faire passer le chakra dans la lame ». A ce propos, Liori ne manqua pas de remarquer que la sienne était noire, ce qui était inhabituel. Cependant il ne releva pas ce fait pour continuer à écouter les explications de Sokka, qui étaient d’ailleurs terminés.

Liori sorti donc sa propre arme, qui était plus longue que celle de Sokka d’environs vingt centimètre. Chacun son truc, Liori avait eut un sabre plus long et lourds que la moyenne de la par de son père, Sokka avait eut un sabre à la lame noire.
Avant d’essayer à son tour cette méthode miracle, Liori voulu s’assurer de quelque chose.

[Liori] – Mais ce n’est pas tiré d’une autre technique ce que tu me fais faire ?

Visiblement, il avait raison. Son interlocuteur se gratta l’arrière du crâne, comme gêné d’avoir était mis à jour aussi rapidement.

[Sokka] – En effet, ce que j’ai dit est une étape d’un autre technique qui s’appelle Hien. (Ca, Liori l’avait comprit.) J’ai pensé à ça car après pour que tu puisses faire le scalpel, il faudra que la lame de fer, soit remplacée par la lame de chakra. (C’était sans doute le but recherché par celui qui avait inventer les scalpels de chakra…) Et pour moi, j’ai sans doute plus de facilité sûrement grâce à l’Hirondelle volante. Donc j’espère que pour toi ce sera pareil.

Liori était peu convaincu, il connaissait déjà cette technique –enfin, il la maitrisait en partie-, et jusqu’à présent elle ne l’avait pas vraiment aidé. Toutefois, il procéda à la création de la lame de chakra, qui enveloppa lentement son arme avant de dépasser de la lame de quelques petits centimètres. Pour bien montrer qu’il savait comment procéder –et surtout parce que la lame de chakra était simplement invisible- il fit une entaille dans le sol, sans faire entrer en contact le métal avec la terre humide.
Il rengaina ensuite son arme –annulant le flot de chakra la parcourant- et écouta les nouvelles consignes. Grosomodo, il ne lui apprenait rien de nouveau.

Liori se remis à essayer de créer un scalpel de taille convaincante. Il ne pouvait permettre que le siens soit plus petit que celui d’un autre ! C’était honteux !
Sokka, eut une nouvelle recommandation, que Liori appliquait déjà. Avec ses nouvelles bases, pas très nouvelles en réalité, l’apprenti médecin s’acharna à réussir sa technique. Il visualisait des lames toujours plus grosses, et injectait toujours plus de chakra.

Finalement, au bout de quelques petites heures de rien du tout, ses efforts furent récompensés par une lame d’une dizaine de centimètres. Liori était heureux mais crevé. Il essuya le fin filet de sueur qui ornait de son front du revers de sa main droite. De cette même main, il attrape une branche au sol et la trancha net avec sa lame de chakra.
Il se tourna vers Sokka et lui sourit –non pas qu’il virait gay- mais il était content d’avoir réussit, et son sourire était une manière de le remercier. En prime, c’était gratuit.

Sokka ne semblait pas tenir en place. Liori le regarda intrigué. Son instructeur d’un jour prit une grande inspiration et se mit à parler.

[Sokka] – Ca serait bien de mettre cette technique en pratique non? Un petit combat entre nous pour savoir si on arriverait à l’utiliser en combat ? M’enfin j’aimerais ajouter une condition a ce combat. La seule attaque autorisée est Chakra no Mesu (Scalpel de chakra). Qu’est-ce que tu en dis ? Tu es partant ? Cependant bien sûr, ce n’est qu’un entraînement, nous blesser gravement serait qu’inutile.

Liori haussa les épaules. Il avait beau être fatigué, il n’allait pas refuser un combat. Tout en répondant, il remarque que Sokka était tendu à craquer. Il tripotait le garde de son sabre, jetais des coups d’œil nerveux en attendant la réponse.
Bref, il stressait comme s’il venait de faire une demande en mariage.

[Liori] – Je suis d’accords pour un match d’entrainement. Cependant, je ne retiendrais pas mes coups.

Liori se dirigea vers le milieu de leur petite clairière, et attendit que Sokka se mette en place. Les combats où il y avait des règles à respecter n’étaient pas son fort. Tous les entrainements au combat qu’il avait fait étaient libres de contrainte, l’important était de gagner. Il risquait d’avoir du mal à perdre cette habitude.

Dés que Sokka fut en place. Liori se précipita au contact. Sa main gauche était déjà parcourue de chakra, et une courte lame de chakra en dépassait, bien qu’invisible pour autrui. Il donna un coup de paume en visant la joue de Sokka, qui s’abaissa pour esquiver le coup. Liori Lui donna un coup de genoux en pleins visage. Liori lui plaqua alors la main droite contre le front et s’arrêta.

[Liori] - Au fait… (Il lâcha Sokka). Quand, ou comment on décide d’un vainqueur sur cet entrainement ? (parce que là en théorie je t’ai déjà tué…)

Liori y était allé un peu vite il fallait l’avoué, il avait juste attendu que Sokka se place face à lui pour attaquer… Mais s’il devait attendre après son adversaire dans un combat réel, il passerait pour un drôle de ninja…

Pour se faire pardonner, il retourna à sa place –après avoir décidé de comment on mettrait fin au combat- sans quitter Sokka des yeux et le laissa venir au contact. Cette fois ce fut donc Liori qui dû endurer un assaut.
Il dévia le premier coup du revers de la main, bloqua le second coup au niveau du poignet et riposta paume ouverte. Son coup fut aussi esquivé, et Liori brisa le contact, avant de bondir à nouveau en avant. Il balaya le sol d’un coup de pied circulaire, et jeta son bras gauche en avant, visant le biceps de son adversaire.

Liori ne voulait pas mettre fin au combat rapidement, ça n'aurait pas vraiment était instructif pour aucun des deux participants. Cependant, il commençait à fatiguer, son bras, et plus particulièrement sa main gauche était douloureuse -plus que d'habitude- à force d'avoir du subir le passage quantité de chakra. Chakra qui commençait d'ailleurs à manquer pour le Genin.

MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Jeu 25 Sep - 20:28

[Liori] Je suis d’accord pour un match d’entraînement. Cependant, je ne retiendrais pas mes coups.

Enfin, une phrase soulagea le pauvre cœur de Sokka. Une phrase tant attendue sur un bref moment. Tant mieux qu’il ne retiendrait pas ses coups. Le genin attendait que ceci bien qu’il ne se soit jamais vraiment préparé à cela. Mais toujours prudent, il ne lâcha pas sa main de la garde de son katana. Liori se dirigea donc au milieu de l’espace qu’il s’était donné pour l’entraînement. Sokka se préparait lentement. Ce combat serait complètement différent comparé avec son père. Il pouvait être blessé. Lui qui avait rarement vu la couleur du sang. Mais, en réfléchissant niveau tactique, il n’avait pas vu que Liori s’était déjà avancé, sûrement à cause de son froncillement de sourcils qui voulait lui dire « je suis prêt alors que Sokka cherchait un plan. Et donc le genin vit la paume du Satsubatsu se rapprochait. Il eut a peine le temps de se baisser pour éviter cette attaque, mais ce rendait tout autant vulnérable. Liori profita donc de la situation en fourrant son genou en pleine face du pauvre Sokka qui ne pouvait que encaisser le cou. Il aurait eu moins mal si il avait son bandana sur son front, mais celui-ci se trouvait au cou pour faire une fantaisie. Il s’apprêta donc a voler à cause d’une frappe bien placé, mais non. Liori arrêta ce mouvement en plaquant sa main droite sur le visage de son adversaire.

[Liori] Au fait… (Il lâcha Sokka). Quand, ou comment on décide d’un vainqueur sur cet entraînement ? (parce que là en théorie je t’ai déjà tué…)

Il repoussa Sokka pour qu’il puisse reprendre ses esprits. Il avait sûrement jugé son geste trop hâtif. En même, ceci était normal. Un ninja devait tuer vite sans se faire remarquer et ne pas lancer un combat à la loyale. Puis Sokka entrouvrit ses yeux clos depuis le choc, et remarqua que son opposant avait retrouvé sa place. Il attendait. Comme si il disait « Je t’ai frappé. Maintenant à ton tour. » Mais avant de passer l’offensive, Sokka prit la peine de répondre à la question de Liori.

[Sokka] C’est vrai… (Il reprenait son souffle, il n’avait l’habitude d’être frapper si directement) Mes règles n’étaient pas assez précises. Donc le vainqueur est celui qui arrivera à entailler l’autre avec un scalpel de chakra et rien d’autre.

Liori se contenta juste de le fixer attendant que Sokka se mette enfin à l’action. Ce qu’il fit. Le genin se rua sur son adversaire en serrant son poing. Et la stratégie ? Son autre main, il se préparait à utiliser la technique. Mais Le Satsubatsu écarta le premier coup qui passa juste a coté de sa tête et bloqua le deuxième avant que Sokka pouvait faire quelque chose de sa lamelle. Enfin la contre attaque arriva. Sokka ne tomba pas deux fois dans la même erreur en esquivant le coup. Encore, Liori rompit le corps à corps engagé. Cependant il essaya de déstabiliser son adversaire du jour avec un coup de pied rotatif. Et ainsi, il essaya de viser le bras de Sokka avec un scalpel de chakra mais en vain. Liori se rétracta.

La tension augmentait terriblement. Pour l’instant c’était le genin aux cheveux blancs qui avait l’avantage et la plupart de ses tentatives lui donnaient l’occasion d’en finir. Sokka n’avait pas réalisé à quel point cela serait si dur. Il était passé genin en même temps, et pourtant il paraissait inexpérimenté. Cependant, ceci ne laissa pas indemne l’autre genin. Il semblait avoir mal à son bras bandé mais essayait de le cacher. La douleur était due certainement par la forte dose de chakra passé dans ce membre. Sokka pensa que c’était le bon moment pour riposter. Tenant par sa main droite le bras souffrant, Liori donnait une opportunité en or à son opposant. Mais Sokka dut réfléchir avant de se relancer tout bêtement à un assaut. Voyant l’autre ne pas bouger, il cacha sa main droite, pour préparer un scalpel d’une longueur homologue a celles crées pendant l’entraînement. Il entendit le bon moment, qui arriva peu de temps après, l’instant où Liori fit l’erreur de plisser des yeux. Sokka courut et feint de donner un coup de poing d’une main pour pouvoir apposer son scalpel sur le corps du genin. Avait-il réussi ? Sokka ne le savait pas encore car il se trouvait dans une position qui rendait impossible la vision directe de son coup. Mais il se dit que c’était irréalisable qu’il puisse éviter la lame de cette taille à cette distance. Et pourtant. La seule chose qui tomba n’était pas du sang mais un bout de tissu. Quand Sokka réalisa ceci, essaya de se retirer mais faillit chuter car il avait trébuché sur une pierre mal placée. Sokka commençait à être a court de chakra. Quel idée de lancer un combat après s’être durement entraîner. Liori lui aussi avait sans doute une future panne de chakra car sinon il aurait pu le blesser si facilement avec une petite lamelle. Sokka était un peu dégoûté. Cela paraissait plus simple les batailles racontées par son père. Ce père qui lui manquer affreusement dans ces moments. Il n’aurait pas refusé un encouragement de sa part. Ou bien sur, il n’était pas contre de ceux que pourrait lui fournir sa mère. Pourtant il devait réussir sans soutien moral. Les deux combattants ne leur restait plus qu’une seule chose à faire : un dernier assaut. Cette fois c’était Sokka qui attendait son adversaire qui grimpa facilement sur un arbre et sauta au dessus de lui pour frapper avec les deux mains liées. Sokka avait à peine vu la démarche mais arriva à stopper le geste mais en utilsant lui aussi ses deux bras croisés. Liori prit appui sur le sol quand il le retoucha pour foncer paume ouverte, certainement avec un scalpel invisible. Sokka essaya de l’éviter de coté et frappa, avec une lamelle, l’épaule droite de son opposant, mais il subit a choc qui fit tomber les genin.

* J’ai réussi… Je l’ai touché… *

Ce qu’il ne sentait pas aussi, c’était qu’une douleur dans les côtes apparut et s’amplifia. Les deux ninjas s’était retrouvés à côté par terre. Sokka leva la tête pou regarder qu’elle était cette souffrance. Sa veste bleue virait au rouge. Il saignait lui aussi. Ce n’était donc pas une victoire du Kawaki mais un match nul. Les deux rivaus d’un jour ne levèrent pas de suite. Ils méritaient un repos suite a cet entraînement. Plusieurs minutes plus tard, ils se décidèrent enfin de se lever. Il marchait lentement en zigzagant afin de se diriger au centre-ville pour soigner leurs blessures légères. Sokka souriait heureux de cette journée bien remplie.

[Fin]



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Jeu 25 Sep - 22:29

Sokka: + 27 XP (bonus genin inclus)
Liori: + 19 XP (bonus genin inclus)

Techniques validées.

MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Mer 1 Oct - 20:20

[Suite de ICI]


Kenichi comme prévu, n’attendait pas loin de la porte. Sokka sortit et en voyant le temps, a pris le temps d’enfiler son manteau au cas où. Comme pour les entraînements, ils allèrent donc à la Zone des Grands Lacs. Le Genin remarqua que ce n’était pas la même route qu’avec Liori. Elle fut beaucoup plus rapide et ne passait pas devant une pâtisserie. Dommage, le ventre de Sokka grommelait, il n’avait pas déjeuné. Il arriva à une clairière semblable à la dernière fois. Le Junnin regarda tout autour sûrement pour voir si ils seraient tranquilles ici. Cet endroit semblait parfait. Il paraissait isolé du monde extérieur comme pour un ermitage. Le ninja expliqua tout de suite qu’il n’allait pas recommencer à faire de la théorie. Il voulait commencer par le maniement du sabre. Il demanda si Sokka était bon avec son katana et si il connaissait des techniques avec cette arme.

[Sokka] Euh, je sais les bases de Hien – l’Hirondelle volante. Mais je n’ai pas pu m’exercer longtemps car mon père me l’a apprise peu avant l’examen Genin et après il est parti de mission en mission. (Ce souvenir souleva son cœur. Pourtant il ne pleurait pas mais se montrait assez dépressif.)

[Kenichi] Ne sois pas si triste, gamin. Il ne faut pas oublier qu’un ninja doit partir rendre service à son village. Parfois le prix à payer est cher. Mais bon, crois-moi parfois ça vaut la peine. Bref, revenons à ta manipulation de ton katana. Tu dis avoir les bases de Hien ? Très bien, on va les approfondir pour que tu puisses maîtriser cette technique. Montre moi ce que tu sais faire avec cette technique.

Sokka s’exécuta. Il dégaina son arme toujours d’une couleur noir éclatant. Il s’attendait à une réaction de la part du Juunin mais il était sans doute plus intéressé par ce que allait faire Sokka. Il prit donc une feuille par sa main gauche et l’ «Heiwasensou» de l’autre. Il concentra son chakra dans sa main droite et coupa la feuille juste en effleurant la lame dessus. Kenichi dit que c’était de bonnes bases. Ensuite il voulu montrer à quoi ressembler cette technique qu’il connaissait lui aussi quand elle est parfaitement exploitée. Il fonça sur un arbre et sortit son katana au dernier moment et frôla une des branches principales qui tomba aussi sec. Puis il commenta ce qu’il avait fait. Il énonça que Hien était utile pour les cas d’extrêmes urgences le plus souvent. Donc, l’activer le plus vite possible peut sauver de situations dangereuses. Donc Sokka devrait être capable de réaliser cette technique peu après avoir sorti son arme. Voilà, c’était ce qui lui manquait: la vitesse. Puis le maître temporaire continua que un bon épéiste sait se servir de l’environnement contre son adversaire. Par exemple, dans une forêt couper des branches qui en tombant pourraient gêner l’adversaire. Enfin un dernier point manquait, l’arme sert a attaquer et à se défendre c’est vrai, mais elle peut aider au déplacement d’un shinobi ce qui le valorise face à une personne dont son arme l’embarrasse dans ses mouvements. Sokka essaya de retenir ces trois points où il devait progresser : vitesse, analyse et agilité. Ce qui le différenciera d’un ninja capable juste de frapper avec une lame.

Enfin, l’entraînement commença. Kenichi voulait savoir le niveau de Sokka en plein combat mais il ne serait pas doux et pourrait contre attaquer a tout moment. Cependant il était clair, que le Juunin ne montrerait pas sa véritable puissance sinon cela n’aurait aucun intérêt. Avant que le combat commence, le Genin appliqua de suite un des conseils de son professeur. L’environnement. Il devait l’étudier. Cette clairière qui se séparait du monde. Un monde à part. Il devait connaître ce nouveau territoire pour exploiter toutes ses ressources. Il n’avait pas remarqué qu’un petit lac côtoyait ce terrain. L’eau qui semblait si calme, si reposante. Enfin il essaya de planifier un plan pour trouver un avantage qu’il pourrait avoir avec. Pas grand-chose a première vue. Sokka ne maîtrisait pas le suiton, et ne savait même pas marcher sur l’eau. Donc, il faudrait éviter à tout prix de se battre près de cette étendue d’eau. Donc il ne restait que deux solutions : rester dans la clairière ou alors essayer de lutter dans les arbres. Ces arbres pourtant lointains paraissaient si grands. Voilà, il pensa que son analyse était faite. Un signal retentit. C’était le bruit du métal qui sifflait dans l’air. Kenichi avait déjà son katana en main. Il avait une couleur qui faisait que son katana se trouvait à l’antipode de l’ «Heiwasensou» : la blancheur de la lame était étincelante. Un autre bruit survenu. C’était le croisement du fer. Sokka avait commencé son assaut. Le Junnin le bloqua assez facilement. Sokka recula alors pour déjà, s’éloigner de l’eau qui risquerait de le gêner. Mais l’autre ne resta pas immobile il se trouvait déjà dans les arbres, prêt a bondir sa proie. Sokka ne le remarqua pas de suite. Si c’était un combat réel, il aurait pu se faire trancher la tête. Sokka s’enfuit donc à l’opposé pour bein sût s’éloigner de son adversaire pour le moment, mais aussi pour montrer qu’il pouvait lui aussi se faufiler entre les arbres. Se doutant que Kenichi allait le suivre il coupa les plus grosses branches qu’il pouvait grâce à Hien. Mais il avait mis du temps a malaxer son chakra. Il était peut être rattrapé. Il jetta un coup d’œil, puis s’arrêta. Il essaya de deviner un bruit. Un bruit qui pourrait trahir.

[Kenichi] Hum, Gamin. C’est bien mais là je te tue. (Sokka ne l’avait pas repéré, son opposant se trouvait derrière. Il n’allait pas laisser le faire. Il utilisa Hien pour couper la branche sur laquelle il se trouvait et débuta à chuter.) Haha, tu tentes de m’échapper, tu deviens intéressant, gamin ! Mais, voilà comment vas-tu te rattraper maintenant ?

Sur ces mots, il fonça vers le sol essayant de rattraper le genin qui lui tenta juste d’atterrir sans trop de mal. Sokka leva la tête et vit le Juunin qui pointait son katana vers lui. Le «gamin» esquiva juste à temps. Mais il visait le sol avec sa lame pour ne pas s’écraser. Et dans l’élan il effectua un saut pérrilleux pour pouvoir poser ses pieds à terre. Il était rapide. Sokka tenta de l’attaquer tout de même avec Hien. Mais cette petite course l’avait un peu fatigué et Kenichi eut le temps de donner un coup derrière le crâne avec l’extrémité du manche. Le genin finit sa course en vol plané avant de se planter sur le tronc d’un arbre.

* Ouch !!! *



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Dim 5 Oct - 23:14

Sokka se réveilla enfin. Le temps avait passé depuis son décollage. Il faisait presque nuit. Sokka voulut se lever et se dépêcher de rentrer. En faisant cela, la douleur et les souvenirs revenaient. Il avait attrapé une grosse migraine. Kenichi n’était pas parti. Il n’était pas loin du Genin à lire un livre. Il s’aperçut du réveil de son élève. Il quitta donc sa lecture pour se rapprocher. Sokka regardait tout autour de lui, et voyait le tronc qui l’avait arrêté. Le choc avait dû être violent car l’arbre avait gardé une trace de celui qui avait abîmé sa belle écorce. Le Juunin s’accroupit pour pouvoir lui parler.

[Kenichi] Enfin réveillé, gamin. Et bien, tu as voulu tellement aller vite que tu t’es emballé. Bref, ce n’est pas grave. (Sokka le regarda l’air étonné. * C’est pas toi qui a eu la face écrasée… *)
Il se fait tard, on va rester ici, c’est mieux, comme ça on apprendra à se connaître.

Sokka n’avait pas remarqué mais l’endroit de l’entraînement était devenu une sorte de campement. Puis, Kenichi s’excusa, car Sokka devrait subir sa cuisine. En temps normal, le Genin serait déjà parti. Mais depuis la petite expérience et l’entraînement, une confiance s’installait durablement. Le soleil se couchait, merveilleuse boule de lumière qu’on voyait rarement ici. C’était presque devenu un privilège à Kiri. La nuit à la belle étoile allait sans doute se passer sans problème avec la pluie ne s’annonçant pas être de la partie. Cette pluie qui ne mouillera pas non plus le feu qu’avait crée le Juunin qui essayait bien tant que mal à cuire quelque chose. Sokka se rapprocha de la seule source de chaleur qu’il aurait. C’était du poisson qu’il allait manger ce soir. Cependant, la friture commençait à cramer. Kenichi le remarqua et retira sa pêche. Niveau boisson, il n’y avait que du saké. Le Genin se dit qu’il allait être initié à l’alcool. Bref, le repas était prêt. Kenichi avait eu raison de prévenir, le poisson était immangeable. Heureusement, cela passait avec le saké. Après le repas, Sokka ayant un peu abusé de l’alcool, délirait par moment. Mais, les discussions sérieuses allaient commencer. Le Juunin allait enfin se présenter complètement.

[Kenichi] Alors, je te l’ai déjà dit, mais bon… Je m’appelle Kenichi Oraï, Juunin de Kiri. J’ai 27 ans et j’habite pas loin de chez toi. (Il avait installé un rituel. Il allait vraiment dire. Et sûrement, il demanderait la même chose à Sokka.) Sinon, plus personnel, Je ne vis pas seul, il y a aussi, Yume. Ca devrait t’intéressait car elle est médecin ninja comme ta mère. ( *Comment il sait ? Sûrement grâce à son rang, peut être que Papa le connaît alors. *) Tu te demandes comment je sais ? Je fais parti de l’équipe de ton père, mais j’ai été blessé et n’a pas plus participé à sa mission actuelle. On ne m’a pas encore assigné une mission, et j’aurais aimé être un Juunin instructeur pour me changer de ce quotidien. J’ai traîné ici. Et j’ai vu ton combat avec le petit Satsubatsu. Bref je m’arrête. Et toi ? Je ne te connais un peu que par ton père.

[Sokka]* Hé, bien il en avait des choses à dire. Néanmoins il est plus bavard que Papa. Peut être que je pourrais savoir ces missions.* Ben, tu le sais, je suis Sokka Kawaki. Genin dans la spécialisation médecine. Je manie un katana très particulier. Mon père l’utilisait avant moi, son nom est l’ «Heiwasensou». Sa particularité, comme tu l’as remarqué, est noire, car elle a été forgée à partir d’une météorite. Après, mon nindô, c’est de devenir un bon médecin.

Sokka soupira. Il n’était vraiment pas doué pour les présentations, en plus quand son interlocuteur sait déjà certaines choses. La discussion continua peu de temps car la fatigue se faisait ressentir. Sokka avait encore une tonne de question à poser malgré cette conversation mais l’alcool et l’épuisement l’emportèrent. Certainement, ils allaient se lever tôt, pour continuer cet entraînement. Enfin, la journée se leva. Sokka avait trouvé sa nuit trop courte, tellement courte qu’il croyait s’être couché quelques minutes à peine. Sa migraine était toujours là mais plus pour les mêmes raisons. Cette fois, le soleil inhabituel de la veille avait laissé sa place au brouillard matinal. C’était tout de même une chance, la pluie n’avait toujours pas décidé d’être au rendez-vous. Le Genin remarqua que Kenichi n’était plus là. Il ne devait pas être loin. En effet, le garçon l’avait trouvé. Il était en train de s’entraîner mentalement. Une technique Genjutsu sans doute. Sokka montra sa présence qui stoppa l’exercice du Juunin. Il n’était pas totalement prêt.

[Kenichi] Bien, Bien ! Te voilà Gamin. On va pouvoir continuer sur Hien. Voilà, tu le maîtrises assez bien mais il y a un moyen de l’améliorer. (Il brandit un papier jaunâtre qu’il avait sorti de sa poche.) La particularité d’un chakra est qu’il a une affinté. Un affinité liée a un élément que l’on soit un utilisateur du Ninjutsu élémentaire ou non. En fait l’intérêt pour ce type de personne est de savoir quel élément maîtrisera-t-on le mieux. Donc un Maître de Suiton peut avoir une affinité Katon. Ce qui est malheureux pour lui. Bien mais tu te demande à quoi pourrait servir de savoir son affinité pour les autres? Et, bien améliorer des techniques utilisant du chakra. Par exemple, moi j’ai une affinité Fuuton. Voila pourquoi, quand je fais Hien, j’applique cette affinité et bien je peux trancher plus facilement les troncs d’arbre, par exmple. Donc en connaissant ton affinité peut être que tu pourras toi aussi améliorer des techniques. Normalement, on devrait le découvrir par soi-même. Mais un autre moyen existe. C’est autre moyen est dans ma main. C’est un papier spécial. En faisait parcourir, son chakra dans celui-ci on peut découvrir son affinité. (Il tendit le bout de papier à Sokka.) Alors ? Gamin, quelle sera ton affinité ?

[Je tiens a préciser, la conséquence de l'affinité dans Hien ou autre technique ne sera que au combat RP, bien sur =)]



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Lun 6 Oct - 22:57

Sokka: + 18 XP (bonus genin inclus)

MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Ven 17 Oct - 20:06

Sokka restait immobile. Il récapitulait ce qu’il venait d’apprendre. Le chakra a une affinité liée à un élément. Son chakra avait soit un rapport avec le Katon, le Suiton, le Fuuton, le Doton, ou encore le Raiton. Il était lequel de tout ceci ? Et ce papier était-il si fiable? Il espérait que oui. Il souhaitait aussi être la même affinité que Kenichi. Cela faciliterait les choses pour l’entraînement. Mais ici, la volonté ne suffisait pas. C’est décidé dans les gênes du ninja et n’avait donc aucune influence. Avant de prendre le papier, il avait une question. Que ferait le papier pour chaque élément? Le Juunin voulait laisser la surprise et demanda à Sokka de se dépêcher. Un long entraînement les attendrait. Le Genin attrapa le papier et déversa son chakra. Il ferma les yeux. Pour lui, la tension était immense comme si il allait passer un test. Il sentit le papier se modifier mais n’osa pas le regarder. Il entendit juste Kenichi dire «Et Bien, ce sera la foudre, gamin». A cet instant, il fixa le papier. Il était froissé. C’est donc ça, pour l’affinité Raiton, le papier devait se froisser. Il était déçu. Qu’allait-il lui apporter. Faire des éclairs a tout bout de champ ? Il exprima son doute.

[Kenichi] C’est vrai, que le Fuuton, c’était assez explicite. Mais, le Raiton n’est pas plus faible qu’un autre, gamin. (il prit une pause, sans doute pour chercher ses mots.) Tu vois, ton chakra est électrisant. Hum, par exemple, si je me souviens bien avec Hien, le Fuuton permet de décupler la force de découpes bien toi, tu n’est pas obligé de trancher l’adversaire. Par simple contact, tu électrocutes ton adversaire. Ce qui est pas mal.

[Sokka] Cet idée me plait bien. Mais, encore un fois j’ai une question. Qu’es-ce que tu peux m’apprendre avec cette affinité? Vu que je trouve que cela ne change pas grand-chose.

[Kenichi] Il est vrai qu’au début cela ne montre pas de grande différence. Mais le potentiel, est énorme, gamin. Je pourrais te le montrer mais cela serait trop long à expliquer. Bref déjà, il faudrait que tu sache utiliser ton affinité et crois moi ce n’est pas gagné…

Kenichi ne continua plus. Quelque chose devait se passer. Il avait les yeux en l’air. Sokka regarda dans la même direction, il ne voyait qu’un oiseau assez particulier mais cela restait un oiseau. Le Juunin prit un air gêné. IL s’excusa car il devait interrompre cet entraînement a contre cœur. Sokka demanda la raison. La réponse fut que cet oiseau annonçait qu’on l’appelait pour effectuer une mission. Il savait que ce temps de répit avant de reprendre son véritable boulot n’allait pas tarder. Néanmoins, il ne pouvait pas laisser le Genin ainsi. Il chercha une solution pour ne pas le faire attendre. Il lui apprit qu’il avait deux maîtrises de chakra : le contrôle de qualité et contrôle de la forme. Il ajouta que la forme et par exemple donner la forme d’un scalpel a son chakra. La qualité elle permet de transformer le chakra en un élément celui avec lequel le ninja a des affinités. Donc avec Hien ou le scalpel de chakra, Sokka n’intervenait qu’avec le contrôle de la forme. Donc il devait apprendre à changer la nature de son chakra. C'est-à-dire de la faire correspondre à son affinité. Pour y arriver, Kenichi avait pensé un exercice : Froisser une feuille d’un arbre avec l’aide de son chakra, comme pour la feuille spéciale. Il ne pouvais pas donner plus d’informations, car le temps pressait et qu’il aimait laisser dans le doute. Il laissa donc Sokka sur le terrain d’entraînement, en s’excusant, bien sur. Sokka se retrouva donc seul.

* Drôles d’entraînement… Si il croit que je vais réussir ce qu’il dit en claquant des doigts. Surtout que j’ai quand même du mal à utiliser une technique en ayant toutes les informations. Alors me laisser sans toutes les données…

Sokka se demandait donc ce qu’il allait faire. Il n’avait plus envie de s’entraîner pour le moment. Et c’est souvenu d’une chose, que lui aussi pouvait faire des missions. Il devait donc faire un petit détour avant de rentrer chez lui pour savoir si il n’aurait pas quelque chose à faire pour se rendre utile au village. Mais, il avait oublier un chose. Comment allait-il rentrer ? A chaque fois qui se rendait dans cette zone, il était accompagné et n’avait pas fait attention, au chemin. Il devait peut être suivre ce chemin? Ou cet autre chemin? Ou alors il y en a un troisième là-bas. Il n’y avait pas à dire Sokka était bel et bien perdu. Si seulement, il avait regarder dans quel sens était parti Kenichi cela l’aurait aidé aussi. Mais voilà, il devait se débrouiller qu’avec son instinct et sa logique. Un autre problème s’ajouta. Un bruit était survenu. Celui de son ventre qui criait famine. C’ets vrai, il n’avait pas manger un de ces copieux petit déjeunés qu’il prenait normalement. Tout ceci le précipita vers un chemin choisi au hasard, il était guidé par l’inconnu. L’inconnue se révéla être sa faim car en suivant la route, il se retrouva devant la pâtisserie que Liori avait dévalisé lors de son premier entraînement hors de l’académie.

* Génial. Je dois plus être loin du village maintenant. Et puis je vais pouvoir enfin manger de la bonne nourriture, car celle de Kenichi c’est pas encore ça… *

Etant dans ses pensées, il n’avait pas remarqué qu’une personne sortait de ce bâtiment. Une personne familière aux cheveux blancs. C’était bien Liori. Lorsque Sokka l’aperçut, il était rassuré car il était plus égaré. Le Satsubatsu avait aussi un sac assez conséquent, sans aucun doute rempli de pâtisserie. Sokka courut vers lui et l’interpella.

[Liori] Euh… Salut… Sokka?

[Sokka] Oui c’est bien ça. Une chance que tu sois là. Je suis perdu et je tombe sur toi. Quelle chance ! Ca te dit de rentrer ensemble?

[Liori] Si tu veux.

[La suite de cette Histoire sera posté dans le Centre Ville et c’est aussi pour valider la technique Hien, complètement acquise]



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   Lun 20 Oct - 18:02

Sokka : +12 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Sokka   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» Entraînement de Sokka
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Terrains d'Entraînement-