Partagez | 
 

 De retour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: De retour !   Ven 19 Sep - 20:42

*Alors, c’est en déplaçant le Chakra dans la jambe que je peux donner ce coup. Pourquoi ça n’veut pas !?*

« Taaaaaaah ! Soyuuuuu Ti! »

Ça fait près de quinze heures d’entraînement en deux jours que Stoyaah fait et sur une seule technique qui plus est. Il comprend le geste, qui est assez simple. Il comprend où et comment le Chakra doit se déplacer. Il comprend aussi comment transformer le Chakra en eau puis en glace. Pourtant, il a beaucoup de difficulté à apprendre cette technique en autodidacte. Le simple petit parchemin qu’il a trouvé à la bibliothèque ne semble pas suffisant. Toutefois, il est persévérant; il n’est pas du type à se laisser dire quoi faire. C’est un homme, un vrai, il peut tout apprendre seul. De plus, les gens ne peuvent l’aider; ils ne le comprennent pas. C’est vrai qu’il a un grave problème de locution, mais il est pourtant expressif. Il n’y a que Diuko qui comprenne et ce que de temps à autre.

« Kch… »

Il observe un peu plus loin. Il y a des jeunes, tout juste Genins, qui s’entraînent à une technique avec un grand mec. Sûrement leur maître, se dit-il. Il trouve sa situation ridicule, une fois de plus. Il est incapable de faire cette simple technique.

« Grrr… »

* C’n’est pourtant pas compliqué ! Un coup de pied qui fait de la glace ! Ouais, vite dit…Ça peut sembler étrange. Bon… Y’a p’t’être juste un truc que j’ai mal compris. On recommence du début ! *

Il médite un moment, plus pour se calmer que pour se concentrer. Il est du genre soupe au lait; si quelque chose ne va pas, il peut s’irriter, voire se frustrer, assez rapidement. Il a découvert cette tactique, la méditation, pour se relaxer. Ne penser à rien et laisser le bruit de la respiration emplir les sens. Faire le noir dans sa tête. Relaxer, quoi !

Il rouvre les yeux et se relève. Il révise le parchemin de A à Z en faisant les cent pas, une main tenant le papier et l’autre au menton. Il prend un Sembon et le met dans sa bouche, un tic qu’il a lorsqu’il est nerveux.

* Pied à l’extrémité…blah blah…Chakra semblable à…Ouais, donc…Si je comprends bien. AH HA ! *

« Touiii ! »

* Faut pas ! Ouais, j’ai compris, le Chakra ne doit pas être comprimé ! C’est de l’eau, donc je dois laisser aller. Comme la rivière, il va surgir et c’est ensuite que je le comprime pour qu’il se glace !*

Stoyaah fait sa petite ‘’dance’’ pré-combat, c’est-à-dire qu’il fait un pas en arrière et penche légèrement son corps. Il fait une sorte de mouvement semblable à un vague avec ses mains et ramène la main droit à demi-fermée près de son visage et laisse l’autre totalement ouverte, le pouce vers l’intérieur, tendue vers l’avant. Il prend une respiration, la contient un court moment, et la relâche.

Il prend une autre inspiration et se lance. Il reste détendu et serein en sautant vers l’avant comme s’il était une flèche et son pied la pointe. Il sent le Chakra se déplacer différemment que les autres essais. Le coupant du pied frappe le cou de la cible en bois, le coup semble être puissant, mais rien n’est expulsé, ni glace ni eau. Le pantin d’entraînement bronche sans briser, ils sont solides dans les villages cachés. Stoyaah fini par atterrir. Il sent la rage monter.

« WATAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!! »

Il hurle. Quinze heures d’entraînement complètement inutile ! Quel piètre ninja fait-il ! Il cogne sur la cible de toutes ses forces. Poings après poings, il laisse passer des petits cris. Il se jette vers l’arrière et fonce, pied devant, comme pour la technique, en hurle encore. Il sent le Chakra étrangement se disperser. C’est une sensation vraiment curieuse. Comme si un torrent faisait rage en lui, la rivière déborde de son nid. Sa jambe est froide.

Le pied touche la cible et un jet d’eau éjecté. Aussitôt à l’air ambiant, l’eau se cristallise et un morceau de bois arrache. La jambe de Sto reste en l’air pendant qu’il se fracasse contre le sol, il ne s’attendait pas à ça. Il n’a pas vraiment mal. Il entend les rires des jeunes plus loin, suivit de quelques applaudissements du Sensei. Il reste accroupi au sol et analyse la planche, ahuri, et le mouvement qu’il a exécuté.

*Je vois. Donc, ce n’est pas un simple cours d’eau, mais bien un courant déchainé. Ouais, c’est logique. Je comprends !*

Stoyaah se relève, il regarde les le cours qui a lieu plus loin, ceux qui riant ou applaudissaient, peu importe, et fait un signe de tête en symbole de remerciement.

*Héhé, maintenant, c’est moi qui va être le plus puissant d’entre nous deux, mon frère. C’est toi qui gagnait tout l’temps lorsqu’on s’entraînait plus loin, mais là ! Héhéhé…! *

[HRP : Ce n'est pas l'apprentissage d'une technique nouvelle. Je l'ai déjà celle-ci. C'est l'intro pour quelque chose d'autre. J'attends, ici, Diuko pour la suite. /HRP]


Citation de Yononaka Shynrio :
"Le sang, c'est rouge,
comme des rubis.
Et, et, le rouge,
et le rouge c'est ma couleur préférée."
Il avait cinq ans...

MessageSujet: Re: De retour !   Lun 22 Sep - 20:08

Diuko est assit près d’un arbre à réviser son vieux livre sur les ninjas médicaux. Sans ce livre jamais il ne serait devenu ninja… il lui offre un espoir très élever et il en fait un devoir de le lire le plus souvent possible pour tenter de devenir l’un des meilleurs dans ce domaine. Il l’a promit alors…

Bref depuis leur entré dans le monde des ninjas, ils se sont trouvées un appartement pas trop chère à deux. Rien de bien spécial, un endroit pour dormir et … en faite, il sert principalement cas ça. Pourtant son grand frère n’était pas venu dormir la nuit passé. Il n’était pas réellement au courant de ce qui se passait. Il lui faisait confiance et savait que s’il y avait un problème, il serait mit au courant.

- « WATAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!! »


Il se lève d’un bond, croyant son frère en dangé… mais soudain, il entend des gens applaudir un peu plus loin… Il remarque une tête blonde. Plusieurs semblent même pas porter attention mais certains ont encore cette belle valeur nommée respect. Diuko referme son livre et se dirige sans presse vers Sto… Il remarque la cible gelée sur place et les petits morceaux de bois sur une jambe… il ne porte pas son analyse plus loin, il n’en juge pas nécessaire…

Il relève la tête vers le visage de son grand frère et lui pose une simple question suivit d’affirmation

-Que faisais-tu ? Tu n’es pas venu dormir la nuit passée… Sa devait être important

Diuko attend simplement la réponse de son frère, les bras croisés appuyé sur une autre cible non endommagée.

MessageSujet: Re: De retour !   Mar 23 Sep - 1:07

*Huh ?*

Stoyaah se retourne et il remarque son frère adossé. Il était si concentré qu’il ne l’avait pas entendu marcher. Cela aurait pu être une grave erreur en d’autres circonstances. C’est dans les premières règles du manuel des Shinobis : « Toujours rester alerte. En toutes circonstances, il faut être conscient de ce qui nous entoure et être autant sensible aux stimuli intérieurs. » Bref, Stoyaah avait été beaucoup trop concentré sur sa petite personne et sur le succès de sa technique. Toutefois, il restait toujours, dans son esprit, la rencontre avec l’Homme De Sang. Enfin, ce n’était pas si important pour le moment.

Il se dirige un peu plus loin et ramasse son Senbon qu’il avait laissé tomber lors de sa rage, lorsqu’il a crié. Il le replace dans sa bouche et le fait rouler avec sa langue. Il se décrasse un peu, d’un battement du revers de la main. Un petit nuage de poussière s’élève de son pantalon. Il relève le regard et fixe son frangin qui lui dit :

-Que faisais-tu ? Tu n’es pas venu dormir la nuit passée… Sa devait être important.

*Imbécile, comment tu crois que je vais te répondre!*

« Tch…!! »


Il fixe son frère et fronce un peu les sourcils. Il prend une bonne inspiration et pointe la cible. Il lance un regard derrière lui, espérant que Diuko le suive et voit le parchemin, et baisse le bras.

« Siyaa, Ki tsou, Hea-Hiyu. Sooooo, sitiou…»


Il lui fait un signe de tête et son visage s’éclaircit. Il sourit, joyeux d’avoir comprit comment produire la Source Glacée de Kiri. Il se place au sol, assit nonchalamment, et fixe son frère. Il s’interroge sur sa journée.

« Hep, Kyujio ? »

*Aller, comprend ce que je dis, j’espère que tu vas comprendre !*

Il roule le Senbon jusqu’à l’autre coin de sa bouche, faisant un petit grincement. Il glisse sa main pour reprendre le parchemin, avec quelques copeaux de bois le salissant, le tire, le roule et le place dans sa poche. Il se souvient qu’il n’a que jusqu’à se soir pour aller le reporter à la bibliothèque. S’il avait de l’argent, il pourrait s’acheter plusieurs parchemins du genre et apprendre des techniques plus poussés. D’un autre côté, s’il pouvait parler, il pourrait trouver un Sensei et avoir un enseignement ou, du moins, quelques techniques utiles.

« Pfff… »

*J’espère que tu te souviens de ce que je t’avais écris. Tu dois être notre médiateur pour qu’on se trouve un maître, Diuko…*


Citation de Yononaka Shynrio :
"Le sang, c'est rouge,
comme des rubis.
Et, et, le rouge,
et le rouge c'est ma couleur préférée."
Il avait cinq ans...

MessageSujet: Re: De retour !   Mer 24 Sep - 20:49

Diuko observe les réactions de son frère mais ce qui l’étonne le plus ces qu’il prend un senbon qui était au sol… et le met dans sa bouche… ce n’est pas très propre… Il ne devrait pas attraper quelques choses mais… il aurait pu l’essuyer au minimum selon lui.

Son frère lui répond alors… mais toujours avec son problème d’élocution… pas très utiles lorsqu’on pose une question mais après 3-4 ans avec lui… Il savait qu’il lui expliquerait comme toujours. Il fixe chaque mouvement pour être sûre de pouvoir pousser son analyse au maximum et comprendre exactement.

Une cible… un parchemin… les morceaux qu’il avait sur lui… la cible qui était glacé… un sourire de son frère qui semble fier… il se dirige lentement vers le parchemin pour lire le titre de celui-ci

-Source Glacée de Kiri… aaa tu viens d’apprendre une technique et sa fait deux jours que tu es sûr celle-ci… Wow, tu étais motivé mon frère. Et bien, je suis content pour toi que tu l’es réussit. Un avantage de plus pour toi.

Diuko sourit bien content pour son frère. Il regarde autour de lui et remarque que tout le monde sont retourné à leur entraînement ou du moins leur occupation… Tant mieux, il n’aimait pas avoir trop d’attention… du moins plus que l’habitude étant donner qu’il passait mal inaperçu. Soudain son frère, ce demande à haute voix qu’est-ce qu’il allait faire de ça journée. Il le savait car ce n’était pas la première fois qu’il entendait ce mot -kyujio-


Diuko s’assit devant lui en indien et lui donne s’est proposition

-Et bien… on pourrait aller manger quelques choses… ou retourner ce parchemin à la bibliothèque et chercher une nouvelle technique ou bien… Hmm

Puis Diuko sourit légèrement et se penche vers l’arrière en s’appuyant sur ses bras. Un léger air de défit dans ses yeux…


-Ou bien, on pourrait tester cette nouvelle technique dans un petit combat amical sa pourrait être intéressant… je te laisse décider et celui qui gagne paye le dîner… ensuite on cherchera quelqu’un pour nous apprendre d’autres techniques



Diuko se leva lentement et fît quelques étirements pour réveiller ses muscles.

*Une belle journée aujourd’hui….

MessageSujet: Re: De retour !   Jeu 25 Sep - 2:35

*Donc tu t’en souviens ! J’suis fier de toi, mon grand ! Et, cette invitation à une bagarre m’intéresse au plus haut point !*

Stoyaah regarde son frère se lever avec une expiration bruyante. Avec de son sec de craquements et un visage un peu crispé, il étire les muscles de ses bras. Stoyaah reste assit un moment. Il observe son unique parenté. Il est vraiment fier de ce qu’il devient. Non, de ce qu’il est; de ce qu’il a toujours été.

Il peut sembler bête, lourdaud, barbare, voire monstrueux, au premier regard, mais en fait il est plutôt brillant et sympathique. C’est un bon Shinobi. Il donne tout ce qu’il a pour se surpasser.

*Héhé..!*

Stoyaah se relève rapidement, d’un simple mouvement. Il est déjà étiré avec son entraînement. Il ne souffre plus de son escarmouche avec l’Homme De Sang et est paré au combat.
Il se craque le cou.
Il se craque ainsi les poignets et les coudes.
Finalement, il se craque le dos.
Voilà, étirements préliminaires terminés.

Le Genin entend l’enseignant, à l’arrière, expliquer quelque chose. Il ne porte pas attention aux mots, mais réalise que le combat pourrait déranger l’audience. Il ne désire pas importuner la salle et le cours du Sensei. Stoyaah se retourne pour voir ce que les jeunes apprennent pendant que le géant blond fait ce qu’il a à faire. Il se rend compte que l’homme l’ayant applaudit est plus étrange qu’il avait remarqué. En fait, il a absolument besoin d’un autre instructeur pour les démonstrations. Il est grand avec des cheveux plutôt courts teintés violet, mais il ne fait aucun mouvement. Il a une cigarette dans une main et une seconde dans l’autre main. Une d’allumé, l’autre non. Le maître remarque qu’il est dévisagé et lui lance un signe de tête et un sourire ironique. Un peu comme si son sourire voulait dire : ‘Dans d’autres circonstances, tu m’idolâtrerais, mais maintenant, c’est moi qui le fait.’ Stoyaah ne comprend pas la raison et, ainsi, se retourne pour faire face à Diuko.

Ce dernier n’a pas encore finit. Avec les trucs qu’il lit sur la médecine et sa formation de chiropraticien, il sait exactement quels muscles et os étirer pour ne pas se blesser inutilement ou être bloquer le lendemain. Quelques fois, avant leurs entraînements, à l’extérieur, il lui expliquait l’importance de faire cet exercice, mais le petit blondinet n’accordait pas d’intérêt à l’écouter.

Duke n’en était qu’à sa région lombaire. Il succédera les échauffements du bassin et des jambes. L’attente n’étant pas le fort de Stoyaah, il se retourne et s’approche un peu du cours un peu plus loin. Par calcul rapide et par habitude de voir son frère tirer sur ses membres, il sait qu’il a encore un bon dix minutes devant lui.

Le Sensei semble, visiblement, dérangé par le visiteur. Il lui lance un regard. Toutefois, Sto ne s’en préoccupe pas. Il écoute ce que ce dernier explique.

-Hmpfff… V’voyez les jeunes, l’importance de contrôler…Pffff…Le Chakra. C’est que, en combat, un coup de poing avec une bonne projection de Chakra, juste ce qu’il faut…Hmpfff…Augmente radicalement les dégâts. C’est comme ça que certains d’entre-nous peuvent briser…Pffff…Des murs et même d’énormes pierres.

Il allume son autre cigarette en écrasant la dernière du pied. Il se tourne vers l’autre Shinobi et lui fait signe, en prenant une bouffé, de faire une démonstration. Le combattant se dirige vers une des cibles pour avancés, des gros pantins en briques, et la défonce d’un coup de poing.

-Pffff…Voilà !
-C’EST FOU !
-On peut faire ça Sensei Sö ?
-Hmpfff…Si tu continus a lésiner sur l’entraînement, Paki, pas toi. Pfff…Faut vraiment travailler dur. Hmpffff…Moi, avant, je m’entraînais au moins cinq heures par jours et ce à part les entraînements avec mon équipe et les cours…Pfff… Théorique. Dis-moi,…Hmpfff…Toi, tu travailles combien de temps?
-Bah, à peu près cinq heures dans ma semaine !
-Pfff…Inutile…Aller, tu m’décourages, c’est tout pour aujourd’hui.
-Pas cool, Sö-Sensei…
-Hmpfff, m’en fous.

Il marche lentement et, étrangement, délicatement vers la sortie. Bien que Stoyaah n’en ait aucune idée, le Juunin est importuné par la capacité que le Genin a de pouvoir se battre et utiliser son corps. Il l’observe partir pendant que les académiciens, passant outre sa présence, se bagarrent et mettent en pratique les enseignements de la journée. Une main se pose sur son épaule.

-Hep, le jeune.

C’est le démonstrateur.

-Écoutes, Idan ne l’a pas eu facile. Son corps se dépérit de jour en jour. Il a un problème dans ses os. C’est que, avant sa maladie, il était un grand maître de Taijutsu. Maintenant, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Une coquille vide enseignant pour se sentir utile. C’est triste.

L’homme s’attend sûrement à une échange, mais Stoyaah, vu sa condition, ne répond pas et baisse la tête. Il fait quelques pas vers son frère, se retourne, envoie la main à celui qui lui a gentiment expliqué de quoi il retourne et continu son chemin. Il rejoint son frangin qui semble prêt. Il lui dit :

« Oy ! Yokiko, Guifyoo, Si sichu, kodonaï ! »


Ensuite, il lève sa main en lève deux doigts. Il pointe la direction de la porte. Il attend la réponse de Diuko. C’est plutôt simple et Duke devrait comprendre. Un combat de deux rounds qu’ils feront dans l’arène pour ne pas perturber l’entraînement des jeunes. Il prend son Senbon dans sa pochette de cuisse.


Citation de Yononaka Shynrio :
"Le sang, c'est rouge,
comme des rubis.
Et, et, le rouge,
et le rouge c'est ma couleur préférée."
Il avait cinq ans...

MessageSujet: Re: De retour !   Sam 27 Sep - 23:06

Chaque Os, Chaque muscle, mêmes les nerfs furent étiré dans ce fabuleux rituel avant le combat. Souvent, il se faisait dire qu’il prenait tout ça beaucoup trop au sérieux mais il était trop habitué depuis son jeune âge. Il n’avait jamais souffert de douleur musculaire ainsi qu’ossuaire depuis plus de 3 ans. Lui permettant ainsi de s’entraîner à un rythme plus rapidement que la moyenne qui se réveillait le matin endolori.

Après d’innombrable minutes fort bien investit, Diuko se retourne vers son frère qui semble absorber par l’explication d’un sensei fumeur. Frapper avec du chakra dans le poing ou le pied… ? Ce n’était pas bête mais Il y avait d’autre façon d’avoir le même résultat sans chakra. Un grand homme supposément ordinaire avait pourtant atteint un niveau encore plus élevé…


*** FLASH ***

Un matin, après un entraînement physique de routine, Makyuto décide de montrer a son fils comment atteindre une force plus élevé que la normal en utilisant les connaissances médical…

Makyuto – Donc si tu appuies sur ton biceps a cette endroit juste avec ces deux nerfs et que sa l’appuie légèrement sur ton Humérus, tu vas ressentir un inconfort assez important mais tu vas réussir a pulvériser ce punching bag.

Diuko – mais… père à quoi sa sert d’avoir mal pour être plus fort… J’aimerais mieux ne pas avoir d’inconfort et de simplement augmenter ma force normal…

Makyuto prit un air sérieux devant cette réponse qu’il n’appréciait pas particulièrement

Makyuto – n’oublis jamais fils que ce que je te montre, ne sera jamais inutile. Si je te le montre ici, c’est parce que ce stimulus des muscles ma déjà été fort aider et qu’il n’est pas possible de l’Atteindre simplement avec l’entraînement. Alors cesse d’argumenter et test là plutôt

Diuko hésitait mais savait qu’il pouvait faire confiance à son père… de plus, il n’avait pas vraiment le choix. Il appuyât ces deux doigts sur son bras exactement comme son père lui dît et suivît une vive douleur dans le bras. Il se mît a genou et des larmes commencèrent a tomber de son visage…

Makyuto ne réagit pas, son fils devait passer par là avant d’atteindre le cadeau que ses muscles lui fourniront. Diuko, après une longue minute, finit par se remettre debout et essuyé ces yeux.

Diuko – Donc maintenant, je dois frapper de toutes mes forces sur le punching bag ?

Makyuto fît simplement un signe de la tête. Diuko avançât et prît position devant sa cible. Il doutait un peu de ce père qui disait que sa confessait une grande force… pourtant, il ne se sentait pas différent mais il ne contredisait pas son père. Il se place en équilibre sur ses jambes pour faire un bon transfère de poids créant plus d’élan, donc une vitesse accrue ainsi une force d’impact plus grande.

Il vide son esprit quelques secondes et puis s’élance. Son poing fend l’air tel un aigle attaquant sa proie. L’impact serait incroyable, le sac n’avait aucune chance… Comme défaite, le sac s’ouvrit en deux laissant sortir tout son contenu mais Diuko n’était pas revenu droit… il était encore en position de frappe… son poing appuyé sur le punching bag… encore des larmes qui coulent sur son visage mais il ne bouge pas… Makyuto s’approche de lui lentement très content

Makyuto – Est-ce que ça va Diuko ?

Diuko – J’ai mal à la main… je crois qu’elle est fracturé… je n’aime pas cette force…

Makyuto – Ce n’est pas exactement cela, l’onde de choc lorsque tu as frappé a fait vibrer tout ton squelette et ton poignet est l’endroit qui a subit le plus grand choc. Ton corps n’est pas habitué à ce genre de force pur, mais ne t’inquiètes pas avec le temps, tu seras capable d’outrepasser cette douleur et d’être encore plus fort. Je suis fier de toi Diuko, aller va étudier un peu pour calmer ton corps.

Diuko était fasciner par le savoir de son père, il semblait avoir réponse a tout. Il savait comment utiliser chaque mot pour le rassurer. Il était un peu comme un grand sage pour lui. Un grand Papa Sage. Il finit par sourire et filât vers sa chambre étudier un peu. Après le dîner, il devait aller chercher son livre de ninja médical qu’il avait réservé à la bibliothèque. Il devait le montrer à son seul ami…

*** Fin du Flash ***


Sto - « Oy ! Yokiko, Guifyoo, Si sichu, kodonaï ! »

Diuko revenait de ses souvenirs, il n’avait strictement rien compris de ce que son frère venait de lui dire… en faite… s’était normal mais il ne portait pas attention donc s’était impossible de deviner… Il fixe Sto lever deux doigts et pointer la porte…

-Donc, si je comprends bien, tu veux que nous deux on sorte d’ici… mais s’est la porte de l’arène… Ah, tu veux qu’on aille dans l’arène pour ne pas déranger personnes, Oui très bonne idée.

Diuko se rend lentement vers l’arène, heureux de pouvoir continuer a se tester et par le fait même s’entraîner

HJ = Je crois que s'est la fin des postes ici, nous allons continuer dans l'arène. Stoyaah va sûrement faire le premier sujet ^^

MessageSujet: Re: De retour !   Dim 28 Sep - 10:09

Duiko: + 15 XP
Stoyaah :+ 18 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De retour !   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-