Partagez | 
 

 Entraînement de Findecano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Entraînement de Findecano   Mer 5 Nov - 21:48

[Cet entraînement est la suite de l'apprentissage du clonage à l'amphi pour le ninjutsu ]

[b]L'apprentissage du Bunshin :[/b]

Aujourd'hui, samedi. Après un cour théorique donné par Gengoemon-senseï, Findecano avait voulu s'entraîner pour maîtriser au plus vite l'art du clonage. Il s'était donc levé tôt le matin, avait pris un sac, ses cours, un petit lecteur CD rattaché à deux enceinte -qui tenaient dans le creux de la main- et quelques provisions qu'il avait trouvé dans son frigidaire et était partit. Le jeune homme ne connaissait pas vraiment bien l'île où Kiri avait élu domicile jadis, mais peu lui importait. Il souhaitait simplement être seul dans un endroit reculé et avait donc choisit de rmonter les flancs de la montagne en espérant trouver un lieu paisible. Pour ce faire, Findecano avait commencé par emprunter le chemin de la porte Est et avait marché pendant envrion deux heures, sans s'arréter. Pendant tout ce temps le jeune Kaisou avait marché dans une forêt dense, sur une voie caillouteuse et un vent frigorifiant. En effet, plus il s'avançait, s'enfonçait, et ainsi montait, plus le vent se faisait glacial. Il était seul sur ce chemin en lacet qui gravissait la montagne et les seuls bruits qui parvenaient à ses oreilles était le bruissement des feuilles et le clapotis d'une petite rivière presque gelée que la route longeait. C'était calme. Vraiment calme.
Findecano tourna la tête sur la gauche et resta quelques instants à contempler le village bien loin, en contrebas, au pied de cette pyramide à degrés que formait cette immense montagne. Il remarqua ainsi qu'il avait pris pas mal d'altitude, et de ce point là, on dominait une grande partie de Kiri, une ville légèrement tiré de sa torpeur et sommeillant encore quelques instants sous une fine couverture de brouillard. Il sourit : c'était beau.
Mais le temps n'était pas à la rêverie ! Il sauta alors dans le vide, protégeant son visage des fouettements des branches de pins et atterit quelques mètres plus bas, un genou et les mains à terre -le sac toujours sur son dos- et la tête baissée tel un félin en pleine reflexion dans sa partie de chasse. Il adorait faire ça, sans même savoir pourquoi.
Soudain, il releva la tête. Doucement, il regarda de gauche à droite. Personne...
Il sourit, puis se redressa comme si de rien n'était. Le jeune Kaisou posa alors son sac délicatement sur le sol meuble au pied d'un pin et sortit son lecteur CD et les enceintes. Findecano vérifia si la machine avait en elle de quoi produire de la musique : c'était le cas. Il alluma alors l'instrument, positionna les enceinte face à son futur terrain de travail et appuya sur le bouton marqué d'un triangle équilatéral qui pointait sur la droite.
La musique commença... Mais quelle musique ! Du classique !
Findecano règla le son, pour que celui-ci ne soit ni trop fort, ni trop faible, puis recula, pour enfin se mettre debout face au enceinte qui lançait dans sa direction cette musique si appaisante et qu'il appréciait tant.
Le jeune homme se remémorra alors les consignes de Gengoemon-senseï...

* Extérioriser une image de soi par le chakra... Plus facile à dire qu'à faire... *

Sous cette sonate venant mélée sa mélodie au bruit de la forêt l'environnant, Findecano ferma simplement les yeux, joignit pieds et mains et se concentra. Il s'était exercé depuis plusieurs jours déjà, sans relâche et avait acquis une certaine dextérité spirituelle. Ainsi le malaxage de son chakra et sa maîtrise se faisait de plus en plus facilement. Cependant, il restait quelque chose à régler... Comment faire sortir de soi son chakra et lui donner forme ? Il avait réfléchit toute la soirée du jour précédent, mais n'avait pas trouvé... Peut-être que travailler dans le calme, seul lui donnerait plus de chance de trouver la réponse ? Enfin... Ce fut ce qu'il s'était dit.
Findecano tenta de concentrer son chakra entre ses mains -ceci eut pour but de les réchauffer- et imagina une image de lui-même... Il relacha alors d'un coups le flux d'énergie et un nuage de fumée apparut, mais... Aucun clone...

[Findecano] Huummm...

Il s'y prenait mal... Il le savait. Il manquait aussi quelque chose dans sa technique... Il le savait aussi...
Il soupira, puis retenta la même chose, sans aucune amélioration. Toujours ce nuage de fumée blanche et aucun clone. Il s'approcha de son sac -baissa le son de son classique- et chercha alors son cahier de cour. Il le trouva enfin et l'ouvrit alors en relisant les instructions de Gengoemon-senseï. Findecano ne trouvant alors aucun indice soupira. Il était midi et son ventre commençait à crier famine. Il sortit alors une bouteille d'eau et son repas contenu dans un bentô, préparé la veille. Il prit deux baguettes et commença à manger tout en refléchissant...
Une fois son repas terminé, Findecaano rangea tout dans son sac et reprit son cahier, puis feuilleta à l'envers les pages. Il tomba alors sur un polycopié qu'on lui avait demandé de coller -ce qu'il avait fait- et le regarda longuement en fronçant les sourcils. C'était un tableau dans lequel était dessinné des mains qui faisaient les douze mudras. Il les connaissait et savait à quoi ils servaient...
Findecano eut alors un éclair de génie. Ce qu'il manquait à sa technique -en plus d'une mauvaise répartition de son chakra- c'était un mudra éxécuté avec les mains ! Il posa son cahier par terre, se releva illico et face aux enceintes qui diffusaient une nouvelle musique se concentra en essayant d'abord avec le signe du serpent. Cependant il changea de méthode et concentra alors son chakra dans tout son corps. En effet, en plus de la révélation sur les mudras, Findecano avait pensé que la concentration du chakra dans la totalité de son corps était nécessaire, puisque c'était une copie entière de lui même qu'il désirait !
Il s'éxécuta donc, puis tenta alors d'éxtérioriser son chakra en plus de l'image de lui qu'il se faisait.
Un nuage de fumée apparut. Mais aucun clone.
Ce n'était pas grâve, il retenta alors le même exercice, mais avec le signe du tigre.
Résultat similaire... Il commençait à fatiguer... Mais il savait que c'était juste un problême de signe : il en était persuadé !
Après une courte pause, il reprit, avec cette fois le signe de la chèvre...
Un nuage blanc apparut et lorsque celui-ci se dissippa... Findecano put constater qu'à coté de lui gisait un être difforme, semblant complètement exténué, et sans aucune volonté. Mais pourtant... Il avait quelques traîts similaires à ceux du jeune Kaisou. Celui-ci sourit alors. Il avait réussit... Il avait enfin réussit à créer son premier clone !
Sa réussite se fêtait sous un air de classique rettentissant et l'explosion en fumée blanche de son premier clone... Même si celui-ci semblait être issu d'un résultat plus que médiocre, c'était un résultat quand même !
Le jeune Kaisou avait enfin assimilé la technique. Signe de la chèvre, concentration du chakra dans chaque parcelle du corps... Tout était compris et ancré dans sa tête.
Il continua alors à s'entraîner toute la journée, prenant régulièrement des pauses. Car invoquer comme celà beaucoups de clone pour les améliorer l'épuisait à vitesse grand V !
Lorsque le soir tomba, le dernier clone, même s'il était encore incapable de bouger lui ressemblait presque. Il fallait juste soigner quelques défaut et enfin, il pourrait s'attaquer à la motricité de son clone. Mais celà, il s'y entraîna le lendemain...


Dernière édition par Findecano Kaisou le Ven 28 Nov - 23:45, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Findecano   Ven 28 Nov - 23:44

[Cet entraînement est la suite de l'aprentissage de la technique Suisouzou-Création d'eau.]

L'apprentissage du Suisouzou :

Une cascade... Non, trop vive et débit d'eau trop important. Impossibilité de se concentrer convenablement. Un ruisseau... Non plus, trop faible et eau trop limpide pour qu'on puisse la distinguer entièrement. Peut être un iceberg ! Trop solide, et puis il n'en n'avait jamais vu de ses propres yeux. Une mer ou un océan... Trop vaste même s'il en était conscient, il ne pouvait pas se l'imaginer entièrement. Que choisir alors ?
Findecano était assis sous la couverture d'aiguilles que lui offrait le pin contre lequel son dos était posé. Il réfléchissait activement à la forme de l'eau, qui pour lui lui semblait le plus significatif. Il était là depuis déjà une heure et demi environ, et tout ce qui lui venait à l'esprit étaient des images de l'élément acqueux qu'il ne saurait dompter, il le savait. Enfin, dompter n'était peut-être pas le terme exact, mais l'eau est un élément tellement changeant et pouvant s'adapter à toutes les situations, qu'il est difficile même impossible de simplement la maîtriser. Encore que là, il n'était pas encore question de dompter l'eau, mais plutôt d'en créer. Une tâche plus ardue encore ? Findecano n'en savait rien, et il mis de coté pour l'instant, son désir de manipuler l'eau à sa guise. Il n'était pas encore temps... Le jeune Kaisou se concentrait pour le moment sur la technique Suisouzou ou appellée simplement aussi "Création d'eau". Il avait reçu quelques instructions de la part de Geïrou-senseï qui avait, ce jour là, donné un cour à une classe de Genin. Findecano en avait profité pour se faufiler entre les élèves et glaner quelques informations et ainsi apprendre une nouvelle technique. Il avait maintenant le cour théorique : donner à son chakra la nature de l'eau. Facile à faire, pensa Findecano, lorsqu'on savait maîtriser parfaitement son chakra et qu'on avait derrière soi une année, peut être plus, d'entraînement à ce sujet. Or, celà faisait simplement quelques mois, qu'il était arrivé. Certes, il savait déjà modifié la forme de son corps ou créer une sorte d'image de lui-même, mais ces techniques ne nécessitaient pas vraiment une expérience poussée de la maîtrise du chakra. Il suffisait d'imaginer en contrôlant son flux... Là, c'était différent : il fallait donner à cette énergie une nature acqueuse, c'est à dire la changer en eau. Et pour ce faire, il cherchait la forme qui lui semblait être la plus familière pour commencer.
Findecano vivait, avant d'habiter à Kiri, sur un rivage et donc, la forme sous laquelle il connaissait le mieux l'eau était l'eau salée de la mer. Or, comme vu précédement, cette étendue était trop vaste pour se l'imaginer complètement... Un souvenir resurgit alors de son esprit, et une crique se dessinna. La crique, dans laquelle poussaient les algues de son clan apparut dans son esprit.

[Findecano] Mais biensûr !...

Le jeune Kaisou se leva d'un bond, avança de quelques pas et joignit les mains bien à plat, et tout en fermant les yeux, commença dès lors à se concentrer sur la visualisation de cette crique où il avait passé son enfance et son adolescence. Une eau peu profonde, prenant une couleur de feu à l'aube et au crépuscule, bleue foncée la nuit, et bleue claire voire verte, lorsque le soleil l'éclairait. C'était une étendue d'eau entouré par des rocher qui avait un contact direct avec l'océan et son infinité. C'était une eau calme et paisible, qui ne semblait pas vraiment affectée par les vagues. C'était le problême... Findecano voulait changer la nature d'un flux de chakra en eau, et non d'une étendue fixe et statique...
Il soupira, puis effaçant la précédente image, visualisa un fleuve coulant paisiblement. Tout en ayant les yeux fermés et regardant le tableau dans son esprit, il hocha la tête, satisfait de sa trouvaille spirituelle. Parralèlement, le jeune Kaisou créa un flux de chakra dans son esprit et vint le superposer à l'image du fleuve. Il prit alors une très grande inspiration, ce qui le fit se recourber en arrière. Le jeune Kaisou ressentit alors un étrange sensation dans sa poitrine, une sorte de brûlure, suivit par une infernale incapacité à respirer, mais gardant toujours cette image de flux de chakra se superposant sur le fleuve, il se courba face contre sol, pour recracher à terre ce qui semblait le gêner dans ses poumons. Findecano sentit alors dans sa gorge puis dans sa bouche un liquide qu'il s'empressa d'éjecter hors de sa cavité buccale. Ouvrant les yeux, il remarqua que ce qui sortait d'entre ses lèvres était du chakra pur qui n'eut pas le temps d'atteindre le sol, car il s'évaporait déjà au contact de l'air sans doute. Son diaphragme contracté au maximum, il était désormais impossible d'extraire l'air et quoi que se soit d'autre d'ailleur de ses organes responsables de la distribution d'oxigène dans le sang. Après un petit bloquage d'une dizaine de seconde, Findecano reprit une grande inspiration, puis souffla doucement en reprenant un train de respiration normal. Ses joues et sa langue commencèrent alors à le brûler de l'intérieur, et il se dirigea donc vers son sac pour en sortir une bouteille d'eau fraiche. Rapidement, il défit le bouchon et commença à boire à grande grogée pour soulager cette douleur qui lui faisait de plus en plus mal... L'eau fraiche cependant le soulageait un peu. Il s'assit alors contre le pin, et réfléchit à voix haute sur ce qui avait échoué :

[Findecano] Mais qu'est-ce qui s'est passé ?... J'ai pris mon inspiration, concentré mon chakra dans ma cage toracique... Quelque chose à ensuite été créée : c'était ce chakra qui est ensuite sortit par ma bouche... Hum... Au contact de l'air dans mes poumons il se serait matérialisé ? Il faudra que je demande à Geïrou-senseï... Puis s'est ensuite évaporé en me brûlant l'intérieur de la bouche. Tsss... Normal. Du chakra pur, ça ne va pas être comme de la soie, vu les choses folles qu'on peut faire avec. Il y a eu quand même un gros "hic", là... Haaaa... Ma bouche...

Tout en disant ces mots, il mit l'index droit dans sa bouche et toucha l'intérieur de ses joues, toutes meutrie. Il soupira. Apprendre une nouvelle technique n'était pas simple, surtout que celle-ci demandait une assez bonne connaissance de son chakra. Mais une intuition lui disait que le problême n'était pas là. Il y avait surement un problême dans la visualisation de sa propre énergie pour lui faire changer de nature. Un problême pas vraiment compliqué, mais assez dur à résoudre pour la première fois... Il se releva et prit son sac. Avec une bouche tellement abîmée qui l'empéchait de se concentrer, il n'était plus possible de continuer. Mais en fait, il était surtout frustré par son échec, et décida donc de remettre son entraînement à plus tard.
Il partit en direction du village pour rentrer, se reposer et pourquoi pas méditer...

[EDIT DE Findecano : Iba, tu m'a validé ma technique alors que mon personnage n'a pas encore saisit toutes les particularités de cette technique. Pour l'instant il est incappable de la faire. Je la rajouterai donc à mon arsenal, lorsque mon prochain post sera fait. Merci de m'avoir lu.]


Dernière édition par Findecano Kaisou le Sam 29 Nov - 0:51, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Findecano   Ven 28 Nov - 23:59

Findecano: + 13 XP

Techniques validées.

MessageSujet: Re: Entraînement de Findecano   Mer 3 Déc - 21:35

L'apprentissage du Suisouzou (suite) :

Il avait enfin saisit entièrement la partie théorique de cette technique de création d'eau. Et en plus de celà, étant un Kaisou, il pouvait la compléter inconsciement d'un petit bonus non-négligeable. Le clan Kaisou ou comment ajouter des armes dangereuses et invisibles aux techniques Suiton. Findecano regarda sa main. Il sourit. Un sourire légèrement orgeuilleux. Dans cette main qu'il regardait, combien y avait-il de ces cellules si spéciales qui nécessitent un règlement si stricte dans le clan Kaisou ? Il n'en savait vraiment rien, et estima alors le nombre à... beaucoups.
Findecano écarte légèrement les jambes et donc ses points d'appui, puis joignit les mains. Il ferma les yeux pour une meilleure concentration, et se remémorra alors le dialogue avec Hakaru...



Dans l'appartement de Findecano, il y a trois jours...

[???] Finde'-Kun, tu es là ?

[Findecano] Hum ?

Le jeune Kaisou, qui était prêt à partir se réentraîner pour la technique de création d'eau, se retourna et vit une personne à son balcon qui attendait patiemment qu'on lui ouvre, comme si elle avait été là depuis pas mal de temps déjà. Findecano soupira légèrement, puis, après avoir posé son sac contre le mur, vers l'entrée, s'avança et laissa entrer son invité. C'était un jeune homme un peu plus âgé que lui, même s'il semblait avoir le même âge. Des cheveux bruns mi-longs lui tombaient sur le visage, et il devait parfois les rabattra derrière son oreille pour ne pas être dérangé par ceux-ci. Il avait un regard sévère, qui contrastait vraiment avec sa façon parfois familière de s'adresser au gens. Il se nommait Hakaru. Hakaru du clan Kaisou, lui aussi. Il était de trois années l'aîné de Findecano, et était Chuunin. Hakaru n'était pas le plus gradé des Kaisou au service du village caché de la Brume, mais il était le plus sympatique et chaleureux. Tout comme Findecano, il possédait l'attribut héréditaire de son clan, et tout comme Findecano, les règles limitant l'utilisation de cette technique était valable aussi pour lui...



Le plus jeune propose alors à son aîné de s'assoir, ce que ce dernier fit, appuyant ses coudes sur ses genoux. Il remarqua alors le saladier sur l'unique table à manger, et un sourire se dessinna sur son visage.

[Hakaru Kaisou] Je vois que tu as fait connaissance avec nos petites amies.

Hakaru dut alors montrer le récipient pour que Findecano comprenne. celui-ci répondit alors en haussant les épaules :

[Findecano] Ca fait pas mal de temps déjà.

[Hakaru Kaisou] Je vois...

Les deux cousins restèrent silencieux un bon bout de temps, se dévisageant mutuellement. Ils se cherchaient du regard, c'était comme un duel. Lequel des deux allait céder ?...
Aucun, car Findecano demanda, regardant toujours son invité dans les yeux :

[Findecano] Tu as besoin de quelque chose ? Si tu es venu, ce n'est pas pour se lancer dans de grandes discussions. Enfin, ça ne me gêne pas, mais bon... Tu n'es pas vraiment quelqu'un avec qui on peut philosopher.

Hakaru fronça les sourcils, un point pour le cadet. Mais l'aîné ne se laissa pas pour autant mener et il renchérit alors sur un ton vraiment cynique :

[Hakaru Kaisou] Ha oui, c'est vrai... C'est vrai que tu n'es pas comme moi. Enfin, je veux dire, pas quelqu'un fait pour l'action !

Ce fut au tour du plus jeune de froncer les sourcils, un point pour Hakaru. Findecano et lui se connaissait depuis longtemps. Leur deux familles habitaient à proximité l'une de l'autre sur l'île des Kaisou et souvent, ils jouaient ensemble. Ils se connaissait et se considéraient comme des cousins. Mais depuis que Hakaru était partit, leur relation se tassa un peu à cause du peu de lettre que l'aîné envoyait, car il suivait déjà la scolarité des ninjas. Cette retrouvaille aurait donc du se passer sous le signe de la joie, de la gaieté et de l'euphorie, mais ce ne fut pas le cas. En fait, ils agissaient l'un envers l'autre comme si ces trois années n'avaient pas éxisté : c'était mieux ainsi.
Hakaru finit par répondre sérieusement :

[Hakaru Kaisou] En fait, je suis venu prendre de tes nouvelles. Les cours à l'Académie se passe bien ? Tu t'es fait des amis, Finde'-Kun ?

Sa dernière question, il la posa sur le ton de l'ironie. En effet, il savait que les élèves avec qui Findecano était en classe n'était pas des jeunes de son âge : il avait lui aussi connu ça, et il connaissait aussi l'aversion de Findecano pour les adolescents. Il se rattrappa alors, un sourire jusqu'aux oreilles :

[Hakaru Kaisou] Je plaisante. Alors, dis moi tout.

[Findecano] Oui, ça se passe bien, mis à part ces... Enfin, tu comprends... Lorsque tu es apparru à la fenêtre, j'allais partir m'entraîner.

Hakaru fut agréablement surpris, décidément, Findecano prenait sa tâche bien à coeur. Il répéta les derniers mots de la phrase de Findecano en haussant l'intonation de la voix à la fin :

[Hakaru Kaisou] Partir t'entraîner ?

Le plus jeune acquiessa d'un signe du chef, et tout à coups, un tilt se fit dans l'esprit de celui-ci. Il reporta alors son regard sur son aîné un léger sourire aux lèvres. Il pourrait enfin avoir une réponse à ses questions concernant le Suisouzou :

[Findecano] En fait, je suis en train d'apprendre le Suisouzou, création d'eau, mais j'ai quelques difficultées...

Il se lança alors dans la narration de ce qu'il avait entreprit quelques jours plus tôt, tous les signes, les visions qui s'étaient faîtes dans son esprit, la superposition du fleuve avec son flux de chakra, ses blessures dans les bouche après avoir craché du chakra qui s'était alors immédiatement évaporé... Hakaru l'écoutait attentivement, et attendit qu'il finisse pour lui dire en se levant :

[Hakaru Kaisou] En fait, ton problême vient de la représentation que tu te fais de la dénaturation du ton chakra. Tu fais se superposer les deux flux, hum... Avec ça tu n'obtiendras rien de bon. Ton but, c'est de transformer ton chakra en eau. Donc, dans ton esprit, tu dois transformer le flux que tu vois en fleuve. Enfin... C'est comme ça que je fais, moi. Tu saisis ?

Findecano réfléchit un instant puis répondit en hochant la tête, visiblement concentré sur les mots de Hakaru :

[Findecano] Oui, c'est bon... Je crois comprendre le truc...

Souriant, l'aîné ajouta alors :

[Hakaru Kaisou] Ce qui est excellent avec cette technique, c'est que tu peux directement l'infester de tes algues. Si tu sais maîtriser cette technique de création d'eau, tu sauras également créer une source pour te techniques Suiton améliorées. Enfin, tu vois ce que je veux dire. Mais bon... Les premières algues qui vont se créer, inconsciemment, sont celle avec qui tu as le plus d'affinité. Pour moi, ce sont les algues bleues... A toi de voir la couleur que prendra l'eau lorsque tu la recracheras !... Ah oui, et aussi : la création des algues se font instinctivement, mais elle consomme aussi du chakra. Pour réaliser donc la technique Suisouzou accompagné de la création des algues, tu utiliseras plus de chakra qu'une personne normale. Enfin, je te dis ça, uniquement à titre indicatif.

[...]

Findecano imagina son flux de chakra, tout en concentrant son énergie dans son torax. Il vit ce flux se déverser moyennement rapidement, et pour l'instant, il ressemblait plus à un liquide spirituel qu'à un vrai liquide acqueux. Un flux composé de filaments de chakra, c'était comme celà qu'il le voyait...
Le jeune Kaisou souffla tout l'air dans ses poumons, et dans son esprit, il commença la dénaturation, son chakra toujours concentré dans ses poumons... Il visionna chaque particule du flux et le sentit alors se déverser dans tout son corps pour se rassembler dans ses poumons. Une par une chaque particule se changea en mini goutellette d'eau, qui vint se rassembler petit à petit. Le flux de chakra prit alors une forme plus liquide, jusqu'à ressembler finalement à la forme que le jeune Kaisou avait espéré : un fleuve. Le changement de nature n'était cependant pas pour l'instant terminé, il fallait que ce court d'eau immense se déversa dans... dans la mer ! Findecano prit une grande inspiration, et chaque litre d'eau qui se déversait dans la mer de son esprit se créa véritablement dans ses poumons. Il cracha alors à terre un véritable torrent miniature, et bientôt la surface de son terrain d'entraînement se vit être légèrement inondée. Lorsque son souffle acqueux se terminé enfin, il posa un genou à terre. Tout ceci l'avait complètement épuisé. Alors, avant que l'eau ne soit absorbé par la terre, il tendit les mains, et créant ainsi une coupole, recceuilit un peu de ce qu'il avait créé. Il approcha son visage du liquide légèrement translucide et vit qu'à l'intérieur de minuscules éléments tournoyaient et dansaient au fil des remous qu'il créait. C'était les algues qu'il avait lui-même créées inconsciemment : elles étaient de couleur bleue. Les algues qui draine le chakra... Une arme redoutable !
Findecano sourit, il avait aujourd'hui apprit à maîtriser deux techniques d'un coups : le Suisouzou et son accompagnement, la création d'algues bleues...


Dernière édition par Findecano Kaisou le Mer 3 Déc - 23:46, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Findecano   Mer 3 Déc - 21:44

Findecano : + 10 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Findecano   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Terrains d'Entraînement-