Partagez | 
 

 L'étang caché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

MessageSujet: L'étang caché   Sam 29 Nov - 1:11

Kenji se leva durement se matin, son dos craqua ainsi que ses poignés. Il bougea un peu dans ses draps avant de se jeter par-dessus son lit. L’air frais de la fenêtre ouverte vint lui chatouiller le corps. La sensation de naître en même temps que le soleil qui s’élevait le matin lui faisait du bien. Il avait l’impression de naître chaque matin. Les gestes de Kenji suivirent la courbe du soleil, il s’assit sur son lit et fit quelque rond avec sa tête, se massa légèrement la nuque et s’étira une dernière fois.

Durant la nuit il avait rêvé de son combat contre Sabi, qui avait plus tourné à la farce qu’au véritable affrontement. Il était un Uchiha et il avait prit une décision importante. Trop de question tournait au tour de son passé, et il n’y avait que trop peu de personne capable d’y répondre. Il avait alors décidé de mettre son passé de côté pour le moment. Cette histoire n’avait pas de fin, il valait mieux se concentrer sur les faits présents et faire avec ce qu’il possédait. Il possédait une nouvelle arme, ses yeux, son sharingan. Il avait apprit depuis peu la présence d’un personne du clan au sein de l’académie. Sayuri de son nom, elle pourrait surement aider Kenji à maîtriser ses yeux, en avoir la pleine maîtrise. Mais pour le moment la secrétaire de l’académie lui avait dit qu’elle n’était pas disponible. Kenji devait prendre son mal en patience.

Dans cette optique Kenji avait envoyé une lettre à Oni. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas vu et encore moins entrainé ensemble. L’étudiant voulait remédier à cela et très vite. Il avait lu à la bibliothèque deux trois techniques intéressantes qu’il voulait apprendre.

Citation :
Oni,

J’ai quelque chose qui pourrai t’intéresser. Tu seras… Surpris…
On pourrait s’entrainer, mais plus durement que d’habitude si ça te dis. Je te propose de partir quelques jours au cœur de la forêt de Konoha, j’y ais trouvé un endroit qui sera parfait.
Si tu viens je t’attendrais, à la lisière de la forêt, demain vers 13h.

Kenji.

C’était une lettre assez simple, dans laquelle Kenji avait mit un peu de suspense. Il se demandait comment allait réagir Oni quand il verrait le don divin de l’étudiant. Cela serait juste une confirmation de son talent, du fait qu’il est un géni de son temps.

Kenji se leva doucement de son lit, et s’habilla rapidement. Il se retroussa les manches et alla sortir de son étui son Fuuma Shuriken. Il se rassit sur son lit et le sortit délicatement de sa protection. Les lames scintillèrent à la lueur du soleil. Kenji le déplia légèrement et sortit un chiffon du fin fond de l’étui. Il commença alors des vas et vient le long des lames tranchantes, au bout d’une dizaine de minute elles scintillèrent de lumière.

Kenji : Parfait.

Il rangea l’étui et poussa la plus part des objets se trouvant au centre de la pièce. Il s’installa sur le dos, les jambes légèrement plié et commença des séries d’abdos. Les séries étaient liées à d’autres séries de pompes. Kenji était un maître ninjutsu, mais il se devait d’entretenir son corps, pour lui, pour le combat et pour Yumi. De petit goûtes de sueur se dessinaient sur le front de l’étudiant, il s’arrêta alors et prit un vieux t-shirt trainant prêt de son lit. Il s’essuya et souffla un peu, puis se leva et commença à s’étirer. Le sport du matin m’était Kenji en jambe pour une bonne journée.

Il se passa alors une main dans les cheveux et recommença le même scénario jusqu’à 11h du matin. Kenji, un peu essoufflé, à la se rafraichir le corps et les organes avec un peu d’eau. La chaleur de se liquide transparent lui détendit les muscles. Il sentait son corps se relâcher peu à peu, la pression retombait et la fatigue disparaissait.

Il s’essuya les cheveux et mangea les restes de son repas de la veille. Deux, trois boulette de viandes qui trainé accompagné d’un peu de riz qui craquait sous ses dents. Il remballa en vitesse sa chambre, elle n’était pas ranger, mais pas non plus en désordre. C’était un juste un milieu pour ne pas vivre dans la saleté, mais qui montrait une certaine lassitude à ranger. Il passa son Fuuma sur ses épaules et accrocha ses shuriken à sa ceinture. Il se posta devant son miroir et sortit ses lunettes de soleil de la poche de sa veste. Il les déplia lentement et les posa avec délicatesse sur son nez. Il releva le menton et souriait, il était fière de ce qu’il voyait.
Kenji sortit et descendit tranquillement les marches de son petit immeuble. Il était alors 12h45, il avait une quinzaine de minutes pour aller à la lisière de la forêt. Il marcha alors tranquillement le long de la grande rue commerçante, il passa devant le magasin de la mère de Yumi, mais il ne si arrêta pas il n’en avait tout simplement pas envie, il voulait s’entrainer. Il voulait devenir plus fort, chaque jour devenir plus fort que le jour précédent.

La forêt se dessinait peu à peu face à lui, le ciel bleu livrait une sorte de dual face à l’étendu vert. Les oiseaux arbitrent de se combat désignaient le vainqueur par un envole de courte durée. Les feuilles se dressaient en nombre face à la crème nuageuse, les conditions étaient parfaites et le silence régnait en maître.

Kenji marchait tranquillement les mains dans les poches et arriva enfin à la lisière de la forêt interne du village de Konoha. Il se passa une main dans les cheveux, Oni n’était pas encore présent. L’étudiant avait quelques minutes d’avance, il alla alors se poser contre un arbre, son dos épousant le tronc de ce dernier.

L’esprit de l’étudiant divagua alors durant quelques minutes, il repensait à tout ce qu’il avait accomplit depuis son arrivée au village. Il avait l’impression qu’il y avait accomplit beaucoup et très peu à la fois, ce sentiment de faire du surplace dans une vie quand la routine s’installe. Ce séjour avec Oni allait lui faire du bien, il allait évoluer et surement, il espérait du plus profond de lui, franchir un palier. Il allait développer trois techniques durant cet entrainement, mais seul il en était incapable, malgré l’acquisition de ses nouvelles pupilles.

Il vit au loin une ombre se dessinait, il en était sur c’était Oni, il le savait qu’il allait venir. Le guénin n’aurait pu refuser un entrainement, surtout de ce type.

Kenji fit un bref récapitulatif de se qu’il avait dans son sac pour être sur de n’avoir rien oublié.

*Boulette de riz, bouteille d’eau, arme et ma volonté !*

Il bomba le torse et se redressa à l’arrivée de son compagnon. Il se passa la main dans les cheveux et fit quelques pas à sa rencontre, cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas vu. Ils n’étaient pourtant pas vraiment amis, mais juste deux personnes qui avait un idéal commun et qui se comprennaient. Mais grâce à cela un lien c’était construit entre eux, un lien que personne d’autre ne pouvait comprendre, ressentir. La preuve en était avec les différentes rencontres qu’avait fait Kenji avec les ninjas de Konoha, Sabi qui l’avait méprisé, son sensei qui le prenait pour un gamin ou encore Riku qui ne l’avait plus jamais rencontré. Mais avec Oni tout était différent, c’était simple et compliqué à la fois.

Kenji : Oni. J’étais sur que tu viendrais, ça faisait longtemps n’est ce pas…

Kenji lui tandis une main et continua à parler.

J’ai découvert un endroit où l’on sera tranquille pour éveiller nos sens. Tu vas voir on va ressortir… Hum… Changé.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:45, édité 2 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 30 Nov - 15:45

Oni,

J’ai quelque chose qui pourrai t’intéresser. Tu seras… Surpris…
On pourrait s’entrainer, mais plus durement que d’habitude si ça te dis. Je te propose de partir quelques jours au cœur de la forêt de Konoha, j’y ais trouvé un endroit qui sera parfait.
Si tu viens je t’attendrais, à la lisière de la forêt, demain vers 13h.

Kenji.


Que pouvait’ il avoir découvert de si important pour tout d’un coup m’inviter à un entrainement de quelques jours ? J’espère pour lui que c’est si important sinon je le tue. Plusieurs jours d’absence son important lorsqu’on souhaite apprendre de nouveau jutsu. Le message était arrivé tot le matin, en faite dés le levé du soleil. A cet je n’étais pas encore debout, ce son les cris aigu d’un putain de cabot qui me réveilla. Pauvre facteur, toujours avec un chien derrière lui, dure métier. Apres un bon petit déjeuné, je ne pouvais rien faire d’autre que m’entrainer. Je me suis mi dans la tête de devenir l’un des meilleurs épéistes du monde mais je devais encore terriblement augmenter ma dextérité. Une heure puis deux passèrent, il était 11 heures.

Deux heures d’entrainement intensif au sabre suffira pour aujourd’hui mais que pourrais je faire d’autre avant 13H ?

*Je ne sais pas quel jutsu apprendre. Pourquoi ne pas allez a la bibliothèque faire des recherches ?*

Me voici donc partie pour la bibliothèque principale du village en quête d’un nouveau jutsu. Mon arsenal n’était guère impressionnant, rien qui ne puisse faire tourner le combat à mon avantage. Il me faut un jutsu causant d’énorme dégât en très peu de temps. La bibliothèque était à très peu de lieu de chez moi et je l’atteignis en quelque minute à peine. Seulement le temps de faire un pas que voici la secrétaire sur mon dos.

[Secrétaire] « Jeune homme. Voici maintenant quelque fois que vous venez et vous n’avez toujours pas rendu l’ouvrage que vous avez emprunté. »
[Oni] « Oui euh… Bonjour… C’est que… Enfin. »

[Secrétaire] « Si vous ne vous dépêchez pas je devrais prendre des mesures »
[Oni] « Mais c’est que le livre est si bien. J’ai l’impression que l’auteur ne la composé que pour moi. »

[Secrétaire] « Hmm je vous comprend mais il appartient à la bibliothèque et vous devez donc le ramener. »
[Oni] Bon j’ai compris. Je vous le ramènerai c’est promis. »

Et voila comment clôturer rapidement une discussion qui tourne en défaveur. Je m’empressais de rejoindre l’un des nombreux pour esquiver les trop nombreuses questions de la demoiselle. Pour commencer, je regardais les jutsus du feu mais aucun d’entre eux ne semblait m’attirer, bien sur un être de feu comme moi souhaite tous les apprendre mais ils ne me seraient d’aucune utilité prochainement.

*Je voudrais utiliser mon sabre pour un coup terrible. Je possède déjà la Tempête de Lames mais elle n’est pas assez puissante. Akim n’est pas mort du premier coup alors que je l’attaquais par derrière.*

Après plusieurs minutes de recherche, je saisis un livre sur le ninjutsu générique. Je cherchais tous se qui était lié au sabre. Il y en avait très peu en faite mais je finis tous de même par trouver la perle rare.

[Oni] « Mikazuki no Mai - La Danse Sous La Nouvelle Lune. Quel jutsu intéressant. »

*Créer des clones pour finalement abattre une pluie de lame sur son adversaire sans aucun échappatoire. Il me faut ce jutsu.*

Je regardais rapidement les explications mais je ne pus finir vus l’heure avancé. Il était 13H15.

*Je n’ai plus le temps de continuer ma lecture et la secrétaire refusera de me prêter un livre jusqu’à ce que je rapporte l’ancien. Hmmm. Très bien, je vais devoir improviser.*

Tel poussé par le vent, je sortis de la bibliothèque et me dirigeais vers la foret intérieur du village.

*C’est rare que j’arrive en retard mais j’ai un bonne raison. Kenji doit déjà se trouver devant la foret.*

Quelque minute passèrent et je finis par apercevoir la silhouette de Kenji au loin.

Kenji : Oni. J’étais sur que tu viendrais, ça faisait longtemps n’est ce pas…


J’ai découvert un endroit où l’on sera tranquille pour éveiller nos sens. Tu vas voir on va ressortir… Hum… Changé.

[Oni] « Changé ? Je n’ai pas envie de changer. Je veux devenir plus fort et toi aussi c’est tous. Allons dondc apprendre de nouveau jutsu. »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Lun 1 Déc - 21:54

Oni : Changé ? Je n’ai pas envie de changer. Je veux devenir plus fort et toi aussi c’est tous. Allons donc apprendre de nouveau jutsu.

Pas de salutation de la part d’Oni, une grande agressivité dès le début. Cela surprit un peu Kenji, il connaissait le caractère du guénin mais il avait l’impression qu’aujourd’hui il était vraiment de mauvaise humeur. Mais justement c’était cette colère qui faisait sa force, on dit souvent que la rage, la colère nous fait oublier nos limites. Elle nous permet ainsi de nous surpasser et de ne pas s’attarder sur la notion de force. Un seul but se créer dans notre esprit et nous sommes près à tout pour l’atteindre. Mais bon Kenji pensa qu’il aurait pu être un peu plus poli car il n’y avait aucun combat pour le moment, pas besoin de s’énerver. Oni n’avait pas l’air d’avoir réagit à la main tendu de l’étudiant, il la ramena alors vers sa tête et se la passa dans les cheveux. Son regard s’éleva vers les cieux, c’était une belle journée. L’après midi débutait à peine, une douce chaleur les entouraient sans aucune intervention du vent. Kenji souffla longuement et prit à partit Oni, il le regarda dans les yeux. Il voyait cette flamme qui le faisait vivre, ce feu qui brûlait en lui, c’était un Jigoku et cela se voyait très bien. Kenji avait même l’impression que la température augmenté lorsqu’il se trouvait près du guénin, comme si le feu, le sang d’Oni faisait monter les degrés. Kenji rigola quelques secondes intérieurement et prit la parole.

Kenji : Je comprends… Viens alors suis moi.

L’étudiant tourna alors le dos au guénin et s’enfonça dans la dense forêt. Ses pas était souple et il augmentait le rythme pour chaque mètre accomplit. Oni était arrivé en retard, il ne fallait plus trop tarder, même s’ils avaient plusieurs jours pour apprendre de nouveau jutsu Kenji était ambitieux et l’un d’eux lui prendrait sûrement beaucoup de temps. Il baissa le torse, et fit une moue de la tête, ses bras se balancèrent en arrière et les foulaient devinrent des sauts. Kenji volait maintenant de branches en branches. Il sentait la présence non loin derrière lui du Jigoku qui suivait l’allure sans se plaindre. L’obscurité de la forêt laissait de temps en temps quelques rayons d’un soleil lointain la transpercé, mais ce spectacle devenait de plus en plus rare au fur et à mesure que leur foulée s’allongée. Kenji ferma alors les yeux tout en courant et plaqua ses mains l’une contre l’autre assez bizarrement. Sa concentration était intense, il sentait la faune autour de lui, il la sentait vivre. Il coupa soudain toute sa vitesse sur une branche et fit un bond latéral.

Kenji : A droite !

Il sentit le guénin faire de même et ils continuèrent leur parcours durant de longues minutes pour enfin s’arrêter. Kenji sauta de la branche pour arriver en souplesse sur le sol. Il se releva et se tourna vers Oni qui venait d’arriver à ses côtés. Il lui fit un bref signe de tête puis ils avancèrent tranquillement en marchant côte à côte. Ils arrivèrent face à un vaste étendu où les arbres ne faisaient plus la loi, un grand étang se dressait au centre d’un cercle d’arbre. L’eau était limpide, lisse mais aussi d’une pureté exceptionnelle. Un bras de terre pénétrait sur quelques mètres l’étendu d’eau, mais pas assez pour le couper en deux. Le soleil se pavanait face à l’étang comme un mannequin devant son miroir, quelques feuilles intrépides venaient apprendre à nager sur la surface de l’eau. Dans cette clairière c’était l’étang qui faisait la loi, les arbres en avaient perdu le contrôle.
Kenji s’avança doucement vers la rive, et s’agenouilla sur le sol. Il fit une petite série de 4 signes et apposa ses mains avec force sur le sol. La réaction tarda à venir, mais soudainement le sol se mit à grogner, puis rugir avec force, il commença à se fissurer par endroit. La terre grossissait, jusqu’à devenir une grosse boule, deux grosses mottes de terre se créèrent. Kenji inspira et les mottes s’éloignèrent d’un mètre l’une par rapport à l’autre. Le rugissement commença à s’estomper, et devint un murmure lointain que l’étang avalait. Kenji se leva et posa son Fuuma contre une des mottes puis s’assit dessus. Il s’étira et se passa une main dans les cheveux, le regard légèrement vagabond il prit la parole.

Kenji : Il fait beau aujourd’hui… Le temps propice à l’entrainement…
J’ai trois techniques à acquérir ici, dont une qui va vraiment être difficile.

La première est le Chitaisongai ou le dégât de zone. En théorie j’ai comprit la technique il va falloir que je passe à la pratique cette technique t’intéresse il me semble ?

Dans un second temps j’aurais besoin de toi pour apprendre le Mukou Sakai, il va falloir que je dépasse mes limites, que je donne tout face à un ennemi. Ton aide me sera importante. Ton endurance aussi…

Et au final, j’aimerais maîtriser une des meilleures attaques de ninjutsu… Mais elle est aussi très dure à maîtriser. Peut être qu’à la fin de l’entrainement il faudra que je continue seul, mais commencer ici serait une bonne chose.

Le rasengan, l’orbe tourbillonnant…


Kenji laissa quelques secondes de suspense, il essayait de deviner les sentiments qu’avait ressentit Oni à l’annonce de cette dernière technique.

Et toi, qu’est ce qui ta fais venir ici ?

Kenji se tenait droit sur le socle de terre. Il ne lâchait pas des yeux son vis-à-vis. Il enleva ses lunettes de soleil et les dressa sur sa tête. Ces moments là avec Oni était spécial, Kenji ne savait jamais vraiment à quoi s’attendre avec le guénin, il était capable de se jeter dans l’étang pour commencer un entrainement physique, comme de s’assoir tranquillement à ses coter pour finir la discussion. La dernière fois il avait surpris Kenji en se coupant le bras pour lui montrer de quoi était fait son sang, ce feu qui brûlait en lui, il avait fait brûler toute l’herbe à ses pieds. L’étudiant avait été impressionné par ce tour, et de puis ce jour là il écoutait les enseignements d’Oni avec insistance. Kenji était aussi très déçu que son sensei, Yosuke, étant lui aussi un spécialiste du ninjutsu ne lui ai jamais apprit une technique. Il avait fallut que Youso et lui-même viennent à lui quémander, c’était décevant et cela ne contribuer pas à créer un lien entre eux, loin de là. Kenji pensait plutôt à tuer Youso et à en faire baver à son sensei. Pour Nara c’était différent, c’était une Hyuga au début l’étudiant l’avait détesté pour çà, mais une fois que Kenji avait appris que lui-même était un Uchiha, il se sentait sur la même longueur d’onde quelle. Il pensait même à faire un entrainement prochainement avec elle pour tester leur niveau, et voir la combattre pour que Kenji connaisse son niveau. Mais pour le moment il savait que le combat ne serait pas du tout équilibré, il était bien trop fort et elle n’était qu’une nouvelle dans leur équipe elle n’accepterait pas une rencontre si facilement.
Kenji secoua la tête et recadra ses pensait sur Oni, l’être de feu face à lui.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:46, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Jeu 4 Déc - 20:41

Une petite balade au cœur de la forêt ne pouvait faire de mal à personne. C’est ce que je pensais en premier mais je compris vite que Kenji avait trouvé un terrain d’entrainement. Les arbres s’obscurci rapidement, le soleil peinait à s’infiltrer dans l’épais manteau naturel. Un rideau de lumière apparaissait au loin, il rayonnait dans mes yeux comme un faisceau de lumière brulant tous sur son passage. Ce faisceau n’était autre que les rayons de soleil rebondissant sur une couche imperméable d’eau. Sa surface semblait aussi pure qu’un saphir. Si je ne détestais pas l’eau je me jetterais rapidement dedans.

A peine le temps de me remettre de mes émotions que Kenji me fit une démonstration de sa maitrise du doton en créant deux bute de terre pour nous en servir comme siège. L’heure était à la discute.

Kenji : Il fait beau aujourd’hui… Le temps propice à l’entrainement…
J’ai trois techniques à acquérir ici, dont une qui va vraiment être difficile.

La première est le Chitaisongai ou le dégât de zone. En théorie j’ai comprit la technique il va falloir que je passe à la pratique cette technique t’intéresse il me semble ?

Dans un second temps j’aurais besoin de toi pour apprendre le Mukou Sakai, il va falloir que je dépasse mes limites, que je donne tout face à un ennemi. Ton aide me sera importante. Ton endurance aussi…

Et au final, j’aimerais maîtriser une des meilleures attaques de ninjutsu… Mais elle est aussi très dure à maîtriser. Peut être qu’à la fin de l’entrainement il faudra que je continue seul, mais commencer ici serait une bonne chose.

Le rasengan, l’orbe tourbillonnant…

[Oni] « Hahaha… »

Je ne pus m’empêchais de poussé un petit ricanement mais non pour insulté Kenji.

[Oni] « Je vois que tu vise haut aujourd’hui. La dernière fois que je t’ai vu tu souhaitais apprendre le katon et aujourd’hui te voila entrain de parler d’un jutsu de catégorie A. Il s’est passé quelque chose c’est dernier temps ? Enfin bon il faut dire que je vise haut également.

Un petit moment passa histoire de ce remettre tous en ordre.

[Oni] « Pour ce qui est de tes jutsus. Les dégâts de zone m’intéressent autant que toi. Par contre je ne sais rien du mukou sakai, il faudra te débrouillais seule sur ce coup la. Pareille pour le rasengan. »

Le soleil commençait petit à petit à ce faire grand dans le ciel, il occupé à présent une grande partie du ciel et la chaleur émanant de sa masse se fit de plus en plus lourde. Il fera très certainement de l’orage dans les prochains jours, espérons que nous aurons terminé. Je déteste l’eau…

Kenji : Et toi, qu’est ce qui ta fais venir ici ?

[Oni] « Moi ? »

D’une poigne de main surpuissante j’attrapais mon sabre et d’un geste vif et terriblement rapide je le dégainé et le pointa sur Kenji. Le but de la lame n’était qu’a quelque centimètre de son visage, n’importe qui aurait pu penser à une attaque mais pas Kenji, en tout cas pas de ma part.

[Oni] « Kenji… Je suis un assassin. J’ai tué un homme. Et j’ai fait subir à d’autre de terrible souffrance. C’est pourquoi je dois m’armer. Tu vois cette lame devant ton nez ? C’est l’une des meilleures lames du village et certainement du pays. Mais je ne l’utilise pas correctement. Je n’ai pas à ma possession l’outil capable de me rendre invincible avec cette arme. Voila pourquoi je suis ici. Je souhaite apprendre le Mikazuki no Mai ou La Danse Sous La Nouvelle Lune. Et tu va m’y aider…

Le fait de lui révéler que j’étais le meurtrier d’un ninja de konoha m’avait mis un peu sous pression et le ton de ma voix était subitement devenu grave. Mais je suis sur d’une chose. Il ne fuira pas devant le mot meurtre. Il l’avait côtoyé de tellement prêt qu’il commençait à le connaitre par cœur.

[Oni] « Bien sur il me faudrait également la mort silencieuse pour me dire « assassin » mais je n’ai malheureusement pas beaucoup de temps en ce moment. »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 7 Déc - 23:41

Oni : Hahaha…

Je vois que tu vise haut aujourd’hui. La dernière fois que je t’ai vu tu souhaitais apprendre le katon et aujourd’hui te voila entrain de parler d’un jutsu de catégorie A. Il s’est passé quelque chose c’est dernier temps ? Enfin bon il faut dire que je vise haut également.


Le rire d’Oni n’était pas méchant, bien au contraire il incitait à se dépasser. Kenji avait vraiment besoin d’un jutsu puissant qui lui permettrait de faire de lourd dégât. Il avait remarqué que c’était une de ses lacunes principales. Le Katon et le Doton étaient des attaques de mêlées, elle ne permettait pas de faire de lourd dégât. Dans son éventail de jutsu il possédait de bonne technique pour se défendre ou pour neutraliser techniquement l’ennemie. La preuve lap lus flagrante fut son combat contre Sabi, le jeune Uchiha. Kenji avait été incapable de le toucher, l’alcool y était pour un petit peu, mais le manque de force de l’étudiant y était pour beaucoup… Malgré l’acquisition du sharingan il ne le maitrisait pas encore assez, Sayuri, une des profs de l’académie, était une Uchiha et Kenji avait prit rendez vous avec elle plus tard dans la semaine. Elle allait l’aider à maitriser complètement ses pupilles et répondre à bon nombre de ses questions. Car même avec une volonté qui ferait rougir un ours, l’étudiant n’arrivait pas à oublier, oublier le fait qu’il soit un Uchiha alors qu’il n’avait jamais mit les pieds dans un village ninja par le passé. De nombreux mystères entouraient son enfance…

Voilà ce qui s’était passé ces derniers temps, mais ce n’était pas le moment pour en faire par à Oni, il le sautait en temps voulu. Kenji voulait le surprendre.

Oni : Pour ce qui est de tes jutsus. Les dégâts de zone m’intéressent autant que toi. Par contre je ne sais rien du mukou sakai, il faudra te débrouillais seule sur ce coup la. Pareille pour le rasengan.

*T’inquiètes tu vas bien m’aider pour le Mukour Sakai…*

Ils étaient au moins d’accord pour apprendre un jutsu ensemble. Les dégâts de zone, cela consistait à étendre une attaque. En général un shinobi devait être précis dans ses attaques pour toucher l’adversaire à l’endroit souhaité, mais un ninja seul face à plusieurs ennemies devait pouvoir tous les toucher avec une seule attaque. Il fallait alors méprisait la précision au profit de la puissance.

Kenji leva la tête aux cieux. L’entrainement s’annonçait très intéressant.
Oni dégaina soudain une épée, que Kenji n’avait pas aperçue auparavant. Le geste fut rapide et concret. Le bout de la lame vint chatouiller le nez de Kenji qui affichait un petit sourire. Il se passa la main dans les cheveux et écouta son interlocuteur parlait avec passion.

Oni : Kenji… Je suis un assassin. J’ai tué un homme. Et j’ai fait subir à d’autre de terrible souffrance.

Essayait-il de faire peur à l’étudiant ? Si c’était le cas il n’avait pas réussit. Kenji était assez neutre face à la notion de la vie et de la mort. Certain devait mourir, d’autre non… On appelait ça le grand cycle de la vie. Oni était un assassin, mais cela il n’en avait que faire. Ils allaient s’entrainer, ils n’allaient pas prendre le thé tout les deux. Quoique l’heure du thé approchait.

Kenji leva sa main vers l’épée qui le menacée, il y posa le bout de son index. La lame était légèrement chaude, Kenji pensa que cela était du aux capacités du clan des Jigoku d’Oni ou tout simplement à son imagination. Il rigola intérieurement et écarta la lame de son visage. Le Jigoku n’avait pas besoin de faire de grand air surtout avec Kenji, ils se connaissaient assez pour éviter ce genre de spectacle. Mais cette information avait l’air très importante pour Oni, il avait peut être besoin de cela pour se vider un peu, enfin c’était ce que pensait l’étudiant. Il se leva du socle de terre et fit quelques pas pour se dégourdir les jambes. Puis il s’arrêta et braqua ses yeux dans les profondeurs de l’étang. Un abîme insondable s’offrait à lui. C’était un cadre idyllique pour s’entrainer.

Kenji : Tu sais Oni… Dans la vie…

Kenji tourna la tête vers le guénin et le fixa du regard.

Il y a de nombreuse souffrance. Des gens meurt et d’autre vivent. Certains sont mort alors qu’ils devraient vivre, d’autre vivent alors qu’ils ne devraient pas…

Au final j’ai appris à ne pas me soucier des autres.


Kenji se retroussa les manches et fit des cercles avec son cou.
Il parlait depuis assez longtemps.

La soirée est sur le point de débuter, nous pouvons commencer. Je connais vaguement la technique que tu veux apprendre, mais il est un peu tard pour commencer. J’te propose de commencer par les dégâts de zone. Demain matin je pense qu’on les sera parfaitement.

Après on prendre un ou deux jours pour ton jutsu, puis une fois la fatigue présente, je pourrais me concentrer sur le dépassement des limites.


Kenji laissa en suspend délibérément le rasengan. Il ne savait pas s’il aurait encore les forces pour créer cet orbe tourbillonnant.
Dis-moi ce que tu sais sur les dégâts de zone. Je te ferais par de mon savoir après.
L’entrainement était lancé, la suite allait tenir ses promesses

[Note au modo/admin/Oni : Je n’apprendrais pas le Rasengan ici, à la fin mon perso sera trop fatigué. J’ai d’autre objectif.
Oni : Quand je te demande des infos pour la zone de dégât du peux aussi commencer la pratique comme ça. Enfin c’est une façon de penser, tu comprends ? xD]


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:46, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Mer 10 Déc - 19:42

Il ne sembla pas se soucier de ce petit « détail ». Il le comprenait même, il savait que j’avais fait cela par nécessité. Il s’avait que c’était la vie et que l’on ne pouvait rien y changer. Bien cela ne freinera pas davantage notre entrainement.

Kenji : La soirée est sur le point de débuter, nous pouvons commencer. Je connais vaguement la technique que tu veux apprendre, mais il est un peu tard pour commencer. J’te propose de commencer par les dégâts de zone. Demain matin je pense qu’on les sera parfaitement.

Après on prendre un ou deux jours pour ton jutsu, puis une fois la fatigue présente, je pourrais me concentrer sur le dépassement des limites.


[Oni] « Très bien sa me va. »

Les dégâts de zone. L’art de prolonger son jutsu pour l’abattre sur une plus grande zone. Cela aurait pu mettre utile lors de notre dernière mission mais bon, on s’en est très bien sortis.

[Oni] « Selon moi, vu que le jutsu durera plus longtemps avec les dégâts de zone, il nous demandera plus de chakra. Il faudra donc malaxé notre chakra plus longtemps avant l’incantation. En combat cela risque de nous pénaliser, il faut donc réfléchir avant de l’utiliser. »

Il est vrai que si l’on se bat contre des adversaires faibles comme les bandits de la dernière mission, les dégâts de zone seront très utiles vu la lenteur de l’ennemie. Mais contre un groupe d’ennemie plus coriace comme des ninjas, la, se sera plus compliqué. S’ils ne vous prennent pas comme cible tous va bien, mais dans le cas contraire, ils seront beaucoup plus rapides dans leurs attaques et donc il vaudrait mieux à la limite utilisé le jutsu normalement.

[Oni] « Malgré sa grande utilité, les dégâts de zone reste néanmoins un jutsu de base que n’importe qu’elle ninja un minimum doué peut apprendre. Mais il nécessite tous de même de nombreuse heure de travaille alors ne coupon pas les étapes. »

Première étape essentiel dans tout apprentissage de nouveau jutsu : La concentration. Personne même le meilleur shinobi du monde ne pourrait apprendre un jutsu sans être convenablement concentré. Le décor été parfait pour cela, personne à plusieurs centaine de mètres au alentour. Seule avec la nature et ces occupants.

[Oni] « Bon très bien. Lançons-nous alors. »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 13 Déc - 1:38

Oni était partant pour se lancer dans ce programme d’entrainement. Tout commençait pour le mieux, la cadre naturel allait les pousser à tout donner. C’était la première fois que Kenji se lancer dans un entrainement aussi élaborer tant en terme technique qu’en terme physique. Ils seraient seuls avec la nature durant plusieurs jours, seul à s’entrainer, seul à devenir plus fort. Ces nouveaux jutsu leur seraient vraiment utile, le dégât de zone permettrait de toucher plusieurs ennemis à la fois tandis que le surpassement de soi permettrait à l’étudiant de ne plus trop se préoccuper de son chakra. Pour Oni c’était la même chose, Kenji avait déjà entendu parler du Mikazuki no Mai, une technique mêlant vitesse, précision et puissance. L’une des plus puissantes techniques à l’épée du temps des ninjas. Une technique qui lui permettrait ainsi d’utiliser sa nouvelle arme… Son épée…
Pour un maître du ninjutsu c’était assez bizarre de possédait une telle arme, enfin c’était ce que pensait Kenji. Pour lui la meilleur arme d’un shinobi était ses jutsus, le temps de dégainer un sabre était bien trop long par rapport au temps qu’il fallait pour exécuter une technique. Mais il fallait avouer qu’une arme, en général de lancée, pouvait être forte utile. D’ailleurs Kenji adorait son Fuuma Shuriken sur lequel il passait des soirées à le polir et le rendre toujours plus tranchant.
Oni toujours assit face à lui prit la parole.

Oni : Selon moi, vu que le jutsu durera plus longtemps avec les dégâts de zone, il nous demandera plus de chakra. Il faudra donc malaxé notre chakra plus longtemps avant l’incantation. En combat cela risque de nous pénaliser, il faut donc réfléchir avant de l’utiliser. Malgré sa grande utilité, les dégâts de zone reste néanmoins un jutsu de base que n’importe qu’elle ninja un minimum doué peut apprendre. Mais il nécessite tous de même de nombreuse heure de travaille alors ne coupon pas les étapes.

Oni n’avait pas tort. Pour faire des dégâts sur une surface étendue il fallait étendre la durée de la technique et donc supporter une perte plus conséquente de chakra. En malaxer une plus grande quantité était peut être la solution. C’était la pensée d’Oni. L’étudiant la partageait et acquiesça d’un signe de tête. Le guénin avait raison aussi sur le fait que cette technique n’était pas d’un niveau très élevé et sa complexité ne venait pas de sa façon à être réaliser mais plutôt dans sa conception. Il fallait être fort mentalement et physiquement, être en harmonie entre le corps et l’esprit.
De plus Oni ne savait toujours pas que Kenji était un Uchiha, qu’il pouvait s’élever au dessus des autres par la pensée. Percevoir les mouvements avec un temps d’avance, cela lui donnait un nouvel avantage et surtout une nouvelle motivation. Sabi le fou, oui fou de ne pas vouloir s’élever au dessus des autres ne seraient plus que poussière lors de leur prochaine rencontre. Non pas un combat à mort, mais un combat de la honte. Celui à terre ne serait plus qu’une coquille vide avec d’énorme blessure psychologique. Kenji voulait être le dernier debout, il se battrait jusqu’au bout et donnerait tout dans son entrainement. Pour battre Sabi ! Pour impressionner Oni ! Et surtout pour devenir plus fort !

Oni : Bon très bien. Lançons-nous alors.

Kenji s’étira longuement et sourit.

Kenji : Je crois que tu as parfaitement raison. Mais je pense tout de même qu’un étendu de dégât se fera de manière différente suivant la technique. Par exemple un Katon se jouera au niveau du souffle. Mais une fois la théorie comprise cela ne devrait pas poser de problème.

L’étudiant arriva près de l’étang et shoota dans un caillou qui fit quelques ricoché avant de sombrer dans les abysses aquatique. Il se massa la nuque tout en avançant dans le bras de terre surplombant l’étendu noir qui s’offrait à lui. La nuit arrivant l’eau bleue ne devenait plus qu’un profond gouffre obscur. Kenji leva les yeux vers le ciel, quelques étoiles commençaient à paraitre par ci par là. Il découché hors de chez lui pour la première fois, c’était une sensation assez étrange. Le fait de savoir que rien ne l’obligé à rentrer chez lui, qu’il se devait de rester ici. Oni comptait sur lui, il ne fallait pas le décevoir. Kenji se passa une main dans les cheveux comme à son habitude, tendrement ses doigts plongèrent dans la masse capillaire pour les soulever puis les rabattre. C’était une petite manie que possédait l’étudiant mais n’étant en rien handicapante il ne pensait pas à l’arrêter. Kenji ouvrit grand les bras et se mis à parler haut et fort de façon à ce que le guénin l’entende bien.

Kenji : Oni ! Il est temps de commencer. Ce soir les abysses brûleront !

Kenji détendit d’un coup ses bras et claqua sévèrement ses mains. Il ferma les yeux et se concentra. Sa respiration augmentait au rythme du chakra qui circulait le long de ses méridiens. C’était fort, cela brûlait en lui. Le feu du Katon.
Il ne pouvait utiliser un Doton de nuit pour deux raisons très simple. Il ne voulait pas ruiner leur terrain d’entrainement dès le début de celui-ci et il risquait de toucher Oni sans le vouloir en voulant étendre sa technique. Le Katon, ce jutsu de feu, était un choix judicieux, il allait essayer de recouvrir l’étang en entier.
Sa gorge s’enflamma, ses yeux le picotèrent légèrement. Puis les flammes surgirent, dense et transparente à la fois. Elle venait lécher la surface lisse de l’eau sans jamais la toucher. Une sorte de jeu qui s’installer entre deux entités qui s’attiraient mais qui ne pouvait se toucher. Ce n’était que la base du Katon.
Kenji gonfla son torse et dégagea cette fois toute l’aire de ses poumons. Les flammes reprirent de l’envergure avant de s’estomper à nouveau. Il s’arrêta finalement et se mit à tousser. Son souffle ne durait pas assez longtemps. Il ne savait pas s’il avait recouvert la surface du lac, il se tourna alors vers Oni.

Kenji : Alors comment c’était ?

L’étudiant s’approcha de l’étang et y plongea une main. Il se rafraichit la bouche et recracha l’eau. Les débuts avaient l’air prometteur, demain cette technique serait sienne. La nuit était maintenant présente, la fatigue ne tarderait pas à les chasser de la vie réelle...


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:47, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 13 Déc - 15:35

Il était très motivé. Je ne sais pas ce qui c’était passé depuis la dernière fois que nous nous étions vu mais quelque chose à changé chez lui. Ces yeux ne brillent pas de la même manière. Son but est le même mais il à un côté différent. Il choisi tous d’abord d’utiliser le katon plus tôt que son jutsu inné le doton. De plus il commença en premier alors que d’habitude ces toujours à moi. Il est beaucoup plus motivé. Pas étonnant qu’il cherche à apprendre le rasengan. Mais la route est encore longue.

Kenji : Alors comment c’était ?

[Oni] « Hein ? Quoi ? A sa… »

*Pas terrible.*

[Oni] « Est bien on voit tous de suite que tu ne maitrise pas à cent pour cent le feu. Cela fait peu de temps que tu sais manier cet élément. Tous comme moi, tu as encore quelque petit défaut à son maniement. Je vais te montrer. »

Je parcourais les quelques pas qui me séparais de Kenji. Le lac était sombre, aussi sombre que le puits des abysses, tomber dedans signifierais de tomber jusqu'à la fin des temps.

La boule effectuée précédemment par Kenji avait le bon diamètre mais manqué cruellement de puissance. Il ne savait effectivement pas encore doser la bonne dose de chakra contrairement à moi qui utilise ce jutsu depuis mais douze ans. Calme, le silence régnait. On pouvait entendre nos cœurs battre, les gouttes de sueur tombaient dans un vacarme sur le sol. Pendant de longue, de très longue minute je réalisais les signes. Toujours les mêmes, sans jamais cassé la chaine, toujours la même vitesse. Et quand le moment été venu, les signes s’arrêtèrent.

[Oni] « Regarde et apprend. Katon ! »

Je me surpris moi-même, je faillis même retourner les flammes contres moi tellement la pression fut élevé. Le jet de flamme était puissant, terriblement puissant du à l’énorme concentration de chakra. Quelque seconde passa le temps de m’habituer à l’énorme pression concentré dans ma bouche, puis je pivotais doucement sur mon pied. Gardez la même puissance tous en bougeant la tête pour viser un autre emplacement été plus dur que ce que je croyais. La pression bouge en même temps que la tête faisant baisser ou augmenter le mélange, il fallait réussir à gérer cela.

[Oni] « Je vois… C’est plus compliqué que prévu mais pas insurmontable. Il suffit juste de pratiquer. »

Malgré tous, effectuer cela pendant toute la nuit nous épuisera considérablement. Je ne suis pas sur que nous parviendrons à réaliser nos objectifs.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Lun 22 Déc - 23:27

Oni : Hein ? Quoi ? A ça…

Est bien on voit tous de suite que tu ne maitrise pas à cent pour cent le feu. Cela fait peu de temps que tu sais manier cet élément. Tous comme moi, tu as encore quelque petit défaut à son maniement. Je vais te montrer.


Kenji était légèrement fatigué, ce n’était pas la faute du jutsu mais plutôt de la journée. Elle avait été bien rempli et riche en aventure, une fatigue moral était présente. Il inspira et expira un grand coup pour faire souffler son organisme, puis il se passa une main dans les cheveux à la lumière de la lune. Oni s’approchait en sa direction.
Il était tout aussi déterminé que l’étudiant, le guénin allait faire par de son acuité naturel à maîtriser le feu pour réussir cette nouvelle technique. C’était difficile, concentrer son chakra, le malaxer et le relâcher dans un flux tendu et régulier. Beaucoup de paramètres entraient en compte ce qui faisait de ce jutsu une technique redoutable mais aussi très efficace. Kenji s’écarta et laissa place à Oni.
Ce dernier commença une longue série de signe qui se répétait. Ses mains s’accordaient dans de léger « clac ». Face à eux ce fameux étang… Obscure… Noir… Intense… Mais qui allait brûler, cette nuit les eaux prendraient feu. Les deux jeunes garçons le savaient, rien ne pouvait leur résister. Mondes et merveilles leurs étaient promit.

Kenji sortit de son état léthargique à l’annonce de la technique d’Oni. Son cri fut puissant tout comme son jet de flamme. La concentration de chakra devait être phénoménale, les cieux s’éclairaient sous cette puissance. Oni avait un souffle régulier et impressionnant. On voyait le feu sortir de sa bouche, mais on pouvait aussi le sentir. Il parcourait le long de la rive au rythme de sa tête avec de léger sobre saut par moment du à l’expiration. La technique se termina lentement avec grâce. Quelques vapeurs s’envolèrent à travers la nuit puis le silence retomba. Kenji se posta à quelques mètres du guénin et retenta un Katon. Ce dernier fut trop puissant et l’étudiant s’essouffla au bout de quelques secondes. Il cracha au sol et passa son pied dessus pour le recouvrir de terre.
Kenji était déçu, c’était la première fois qu’un jutsu lui faisait de la résistance. Il avait pourtant l’habitude d’être très doué. Le henge, le Bushin et d’autre technique ne lui avait value que quelques heures d’entrainement. De plus il ne devait pas trop se fatiguer sur cette technique il en avait d’autre en tête qui demandait beaucoup de force.
Il hésita à activer son sharingan, mais sur une technique comme celle-ci cela ne lui aurait servit à rien.
Il s’approcha d’Oni et prit la parole.

Kenji : Il se fait tard. Nous ferions mieux de nous reposer la journée a été longue et il ne faut pas nous fatiguer des le premier jour.


Kenji sortit alors du bras de terre et se dirigea vers les mottes qu’il avait créées. Il apposa avec légèreté son dos contre le roc et se massa la nuque. Il était exténué. Il mit ses mains derrière la tête et croisa ses jambes avant de tomber dans une nouvelle obscurité, choisie cette fois.
Les heures passèrent… La nuit passa… Dans le calme… Dans un silence réconfortant…

Un bruissement au loin fit ouvrir les paupières du jeune étudiant. Oni était face à lui un semblant de vie encore présent. Kenji se leva et s’étira en passant une main dans ses cheveux. C’était devenu plus qu’une habitude, un vrai rituel. Le soleil venait à peine de se lever, Kenji se dirigea alors vers son sac à dos et en sortie quelques boulettes de riz. Son déjeuner avalé, l’étudiant se dirigea vers l’étang et y fit un semblant de toilette. Il se rinça surtout le visage et se lava les mains. Il était prêt et frais pour une nouvelle journée d’entrainement.
Kenji retourna sur le bras de terre qui s’enfonçait dans l’étang. En cette douce mâtinée ce dernier n’était plus aussi sombre que la veille. Sa couleur était devenue clair et cristalline, une sensation de douceur en émanait.

Il commençait à entamer des séries de signe et à enchainer les Katon. Il approchait à chaque fois un peu plus du but. La mâtiné avançait, le feu brûlait. Midi approchait et Kenji maitrisait enfin la technique. Une dernière fois il fit une longue série de signe tout en fermant les yeux. Leur ouverture entraina l’apparition des flammes, sa gorge s’enflamma le chakra de feu se libérait dans un flux régulier. Kenji tournait lentement la tête et réussit à tenir ainsi de longue seconde.
Il maitrisait enfin cette technique grâce à une longue pratique. La théorie avait été simple, la pratique un peu plus dure.
Kenji fini son expiration et se rinça la bouche encore fumante. Il se tourna vers Oni pour savoir où ce dernier en était.

Kenji : Pour moi ça s’ra bon. Il fallait surtout de la pratique. Pour toi ?

Midi approchait à grand pas. Leur quête de jutsu était sur la bonne voie. Il allait maintenant aider Oni à apprendre une technique à l’épée. Kenji ne savait pas très bien en quoi elle consistait mais il devait passer par là. C’était un service que l’étudiant était près à rendre, situation très rare. Il se passa une main dans les cheveux et fixa du regard le guénin.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:48, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Jeu 25 Déc - 16:32

La première journée passa très vite en faite. Nous avions fait chacun un essai avant que Kenji ne propose d’allez dormir. Il est vrai que nous avions encore d’autre jutsu à apprendre. Il finit par se coucher sur son rocher et je fis de même. La nuit était obscur, on ne voyait rien à plus de deux mètres devant soit, quelqu'un qui ne connaitrait pas la région pourrait très vite tomber dans le lac et mourir étouffé dans son épaisse eau. La lune brillait, mais rien ni fait, je n’arrivais pas à fermer l’œil. Savoir que je suis si prêt de réussir le jutsu et que je dois m’arrêter en si bon chemin me rend instable. Finalement, après quelque heure sans fermer l’œil, je me levais et me diriger vers le lac. L’eau était opaque, on pourrait croire qu’il s’agissait du sol.

Comme il y a plusieurs heures, je réalisais les signes du katon, encore et encore pour enfin avoir la dose requis. Il fallu plusieurs essai, mais je réussi finalement le jutsu. Tout en maintenant le katon actif, je pivotais, les flammes pivotant avec moi. Le lac c’était réveillé pour une courte période, sa surface noire se révélant au monde.

Kenji ne semblait avoir était réveillé. Tant mieux, il fallait qu’il dorme. Contrairement à moi, il n’avait pas encore l’habitude des missions et le fait d’être en danger constant. Difficile de dormir dans ces conditions. Je retournai sur mon rocher, plus rien ne pouvait à présent m’empêcher de rejoindre le pays des rêves, j’avais réussi ce que je voulais.

Le soleil se levait, et déjà ces premiers rayons de soleil me titillaient les yeux. Je n’avais vraiment aucune envie de me lever. La nuit avait été longue et de plus j’avais pris de l’avance sur Kenji. Cela me gratifiait de quelque minute de sommeil en plus. Kenji se leva, le potin qu’il faisait. Je pouvais l’entendre mastiquer, avaler ou encore bailler. Une fois tout ceci fit, je l’entendais s’éloigner puis le silence complet, quel délice. Malheureusement, tout ce qui est bon a une fin. La déflagration du feu et sa chaleur vint me sortir de mon sommeil. Les flammes semblaient plus chaudes et la concentration de chakra plus importante. Il finit par y arrivait.

Kenji : Pour moi ça s’ra bon. Il fallait surtout de la pratique. Pour toi ?

[Oni] « J’ai déjà fini. Tu ne croyais tout de même pas me devancer ? »

Il semblait que le premier objectif que nous nous étions donné soit rempli. Très bien, le reste n’en sera que plus rapide. A présent c’était à mon tour d’apprendre un jutsu et pas le moindre, le Mikazuki no Mai. Pour moi, l’une des meilleures techniques au sabre qu’un ninja puisse savoir.

[Oni] « Le prochain jutsu sera probablement très épuisement pour nous deux. Dans un premier temps tu n’aura rien à faire mais ensuite ta résistance au coup sera mit à rude épreuve. Et tu prêt pour cela ? »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 28 Déc - 1:42

Oni : J’ai déjà fini. Tu ne croyais tout de même pas me devancer ?

Kenji ne savais pas si le guénin disait cela par orgueil ou simplement comme une plaisanterie. Il semblait qu’Oni ai réussit à maîtriser la technique bien plus rapidement. Comment ? C’était la principal question qui heurté la pensée de l’étudiant. Ils avaient été ensemble depuis le débout seulement deux alternatives étaient donc possible. Soit le guénin c’était entrainé au jutsu avant de venir, il le connaissait et avait déjà commencé son assimilation. Soit il s’était entrainé durant la nuit alors que Kenji enlaçait les bras de Morphée. Dans tout les cas l’étudiant se dit qu’Oni faisait bien comme il le souhaitait, l’important était de maîtriser le jutsu tout en gardant du chakra pour les jours à venir.

Oni : Le prochain jutsu sera probablement très épuisent pour nous deux. Dans un premier temps tu n’aura rien à faire mais ensuite ta résistance au coup sera mit à rude épreuve. Et tu prêt pour cela ?


Kenji s’avança vers Oni, s’étira un peu et se passa une main dans les cheveux. Un petit sourire se dessina au coin de ses lèvres.

Kenji : Bien sûr, tu ne crois tout de même pas que je vais me défiler…

Le sérieux refit surface sur le visage de l’étudiant.

Je connais un peu la partie théorique de ta technique… Mais sache que je ne pourrais esquiver ton attaque, si tu l’as réussi… Enfaite bien au contraire elle va m’aider. Le Mukou Sakai, consiste à utiliser « l’énergie vital » quand le chakra nous fait défaut. La fatigue accumulée à cause de tes attaques n’aura alors que des conséquences positives pour moi.


Kenji alla donc se placer au centre du terrain de terre qui bordait l’étang. Cette situation lui rappelait étrangement la dernière fois qu’il s’était entrainé à la permutation. Seul au centre d’un étendu de terre, attendant que les événements se passe. Ce n’était pourtant pas dans la nature de l’étudiant d’attendre que les choses se face, mais aujourd’hui tout était différent.
Une idée surgit soudainement dans l’esprit de Kenji, il avait une question à poser au guénin avant de commencer.

Kenji : Dis-moi avant de commencer. Que penses-tu des Uchiha ?

Kenji voulait connaitre la réaction du guénin avant que ce dernier apprenne le don que possédait l’étudiant. Chez certain personne, comme Sabi, cela pouvait mal se passer. Il se souvenait de la réaction très superficielle à son goût du jeune homme. Il n’avait pas eu l’air de comprendre qu’être un Uchiha était un don des cieux. Il négligeait cela et Kenji avait maintenant après mure réflexion pitié de lui.
Pour Oni, il venait d’avoir eu l’idée. Si ce dernier éprouvait une certaine empathie ou de la colère envers le clan, Kenji ne dirait rien mais il serait obligé de le tuer plus tard pour lui montrer qu’on ne juge impunément sans avoir un minimum de respect ou de vécu.

Kenji se passa une main dans les cheveux, il trouvait que ces derniers temps tout allait lentement. Il avait pourtant découvert de nombreuse situation qui aurait du lui faire comprendre qu’il grandissait, mais pour lui tout était encore trop lent. Il lui fallait gagner en puissance plus vite, beaucoup plus, il n’avait pas peur de l’inconnu. Il était prêt à si jeter à corps perdu s’il pouvait y gagner au change. Le problème était sa conscience, sa raison. Cette petite voie qui raisonnait dans sa tête à chaque fois qu’un choix s’offrait à lui. Toutes ses motivations étaient remises en cause, pour un simple « pourquoi ? ». Il était sûr de sa détermination, de ses objectifs, mais certaines questions l’obligeaient à tout revoir, à changer sa position.
Ici, il était sur de sa position du son « don », sur son clan. Oni pouvait penser ce qu’il voulait, lui-même faisait partit d’un clan et possédait un « don ». Certes il était inferieur aux Uchiha, mais les Hommes n’étaient pas tous égaux. Certains naissaient avec des prédispositions, d’autres se battaient pour rattraper leur retard du à ce manque. Le course de la vie était la même pour tous, sauf que certain partaient avec une longueur d’avance. Les autres essayaient de la rattraper, mais rare étaient ceux qui réussissaient.

*La fatalité de la vie…*

Voilà en quoi se résumait la pensée de Kenji. Il se tourna vers Oni et soutint son regard. Il était prêt. Il inspira profondément et fit quelques ronds de tête avec son cou. De légers cracks se firent entendre, rien de bien grave, juste le signe d’un entrainement difficile en perspective.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:49, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 28 Déc - 18:01

Tout comme je le pensais, il ne se défilerait pas. Sa loyauté à la puissance est sans égal. Elle dépasse même la mienne. Jamais il ne tenterait quoi que se soit contre celui tenant le pouvoir et pourtant je ne suis pas la personne la mieux placé. La preuve son soit disant sensei ma mis au tapis en un seul assaut. Curieusement il me posa une question hors sujet mais qui m’intriguais tout de même.

Kenji : Dis-moi avant de commencer. Que penses-tu des Uchiha ?

Pourquoi me demande-t-il cela ? Il ne parle jamais de chose sans importance d’habitude alors pourquoi maintenant ? Il a du ce passer quelque chose. Enfin autant lui répondre sérieusement, il me dira peut être pourquoi ensuite.

[Oni] « Le clan des Uchiha est connu pour certain comme un clan maudit et d’autre donnerait n’importe quoi pur avoir leur yeux. Je sais que leur orgueil est gros, peut être plus que celui de mon clan. Je n’ai rien contre eux mais le dernier que j’ai rencontré se balade à présent avec mes initiales sur son bras. Maintenant je voudrais retourner à mon entrainement. »

Sa réaction ne m’intéressait guère. Tout ce que je voulais à présent c’était apprendre probablement le plus puissant jutsu que je connaitrais avant longtemps. Avec ce jutsu je serais au moins deux fois plus puissant si se n’est plus. Malheureusement, ce jutsu est aussi très compliqué à apprendre. Il faut au moins connaitre les bases d’un autre jutsu très compliqué et réussir à le maintenir pour asséner un seul et unique coup mais qui sera multiplier par cinq.

Première étape, le malaxage. Inutile de vous faire un schéma. A force de le faire et le refaire, je suis devenu un as à la matière. Une fois ceci fait, place à la deuxième étape. Le Kage bunshin, enfin au moins pendant une dizaine de seconde. Il est impossible pour moi d’apprendre entièrement cette technique. D’une part parce que ce n’est pas mon domaine et d’autre part car elle est interdite. Se serait déjà un miracle que j’arrive à la maintenir quelque seconde.

Je réalisais les signes. Première essai et première déception. Je devais réussir à créer quatre clones alors que je n’avais réussi qu’à en créer un seul. De plus celui parti en fumé au bout de quelque seconde. Je devais donc mettre énormément plus de chakra. Autant dire que cela va me prendre des jours.

[Oni] «Attend toi à devoir dormir plusieurs jours. Cela va me prendre je dirais au moins la semaine à créer les clones. »

Autant lui dire de partir dans ce cas la. Bizarrement il restait. Il allait prendre son mal à patience et attendre. Je me souvins alors qu’il avait besoin de moi autant que moi j’ai besoin de lui.

Au vu de l’énorme quantité de chakra que j’allais de voir utiliser, je me devais de me concentrer au maximum et de malaxer tous mon chakra. Cette phase allait probablement me prendre des heures mais c’était la meilleure façon d’avancer plus vite.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 28 Déc - 21:50

Oni : Le clan des Uchiha est connu pour certain comme un clan maudit et d’autre donnerait n’importe quoi pur avoir leur yeux. Je sais que leur orgueil est gros, peut être plus que celui de mon clan. Je n’ai rien contre eux mais le dernier que j’ai rencontré se balade à présent avec mes initiales sur son bras. Maintenant je voudrais retourner à mon entrainement.

Le Génin n’avait donc aucune rancœur spéciale envers l’un des plus puissants clans de Konoha. Kenji savait que les yeux des Uchiha étaient très convoités, enviés… Le sharingan… Cette capacité à s’élever mentalement au dessus de son adversaire à percevoir ses mouvements quelques secondes à l’avance. Mais l’avantage principale était la copie de jutsu, en effet le don héréditaire de ce clan permettait grâce à ses pupilles de copier n’importe qu’elle technique vue ne serait-ce qu’une seul fois dans la vie du shinobi. C’était un avantage certain dans la vie d’un ninja que cela soit en combat ou tout simplement durant un entrainement.
L’étudiant se passa une main dans les cheveux, il ne se sentait prétentieux. Il pensait juste que certains étaient supérieur à d’autre mais qu’il n’y avait rien de méchant dans cela. Des faibles pouvaient être fort sympathique et apporter un petit quelque chose à leur manière. Mais il était préférable de rester avec des gens forts pour pouvoir apprendre et s’obliger à toujours donner plus. C’était une des raisons qui faisait que Kenji éprouvait beaucoup d’empathie envers ses camarades d’équipe. Ils ne lui avaient rien prouvé pour le moment, mise à part leur lourdeur.

*Ses initiales sur son bras…*

C’était une situation très étrange. L’apprenti ninja voyait très bien son camarade d’entrainement dans un excès de rage, de fureur brûler le bras de son adversaire pour y écrire ses initiales. Mais le plus étrange était qu’Oni ai laissé la personne en vie. Kenji aurait pensé que le Génin soit sans pitié. Il devait surement y avoir des circonstances spéciales durant le combat qui ont abouti à cette action.

Sabi ? Cela pourrait-être lui. C’était le seul Uchiha que connaissait l’étudiant. Mais ce clan étant une branche principale de Konoha, le village de la feuille devait en être grandement peuplé. C’était ce que pensait Kenji et ce fut une déduction logique. Comment l’une des grandes forces du pays avec les Hyuuga ne pouvaient ne pas être représenté en grand nombre. Cela tenait tout simplement de l’irréel.

Kenji : Et …

Il s’interrompit alors qu’il allait demander à Oni qui avait été l’heureux élu de son tatouage. Ceux derniers c’était lancé dans des séries de signe pour effectuer des clones. Il réussit à en faire apparaitre un seul, mais cela n’avais pas l’air de satisfaire l’apprenti ninja. Il recommença plusieurs fois toujours sans réussite apparente.

Oni : Attend toi à devoir dormir plusieurs jours. Cela va me prendre je dirais au moins la semaine à créer les clones.

Il croyait vraiment que Kenji allait se prélasser durant des journées entières à l’attendre. Cela fit sourire intérieurement l’étudiant. Il allait passer sa semaine à s’entrainer durement à faire une zone de dégât, ainsi il serait sur de la maitrise de cette nouvelle technique.

Une fois qu’Oni aurait terminé de s’exercer à créer des clones, il continuerait. Mais comment pouvait-on, à son niveau, ne pas savoir faire des clones. C’était très étrange, voir inquiétant tout de même. Les Bushin étaient une des toutes premières techniques que Kenji avait acquise, créer des doubles de lui-même n’avait plus aucun secret pour lui. Oni ne devrait pas mettre une semaine mais deux jours en se reposant. Le shinobi se demanda s’il ne devait pas aider, ou conseiller son partenaire dans la création des clones. Mais le génnin le prendrait surement comme un affront, voir une humiliation. Sachant qu’après Kenji subirait sa technique il valait mieux se garder de le mettre en colère.
L’étudiant repartit alors sur le bras de terre qui s’enfonçait dans l’étend et se mit à enchainer les Katon. Il allait s’exercer jusqu’à bout de souffle pour dépasser ses limites. C’était intelligent il combinait ainsi deux techniques, une sorte de double entrainement.

Il continua ainsi à s’exercer durant toute la période d’exercice sur le clonage que faisait Oni. Il était maintenant seul maître de leur entrainement, tant qu’il n’avait pas fini, ils ne pourraient avancer.

[J’te laisse faire passer les jours ^^]


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:50, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Lun 29 Déc - 2:45

Il semblait encore plus intéressé par les Uchiha lorsqu’il entendit que j’avais gravé mes initiales sur la peau de Sabi. Mais que voulait-il à la fin avec les Uchiha ? Enfin je devais d’abord réussir à maitriser ces clones. J’arrivais à peine à en faire apparaitre un de plus il ne tenait qu’un poignet de seconde alors que je veux qu’il dure au moins le triple. Je devrais d’abord essayer de faire apparaitre le nombre de clone qu’il me faut avant de les faires tenir suffisamment de temps. C’est plus tôt simple à dire mais dur à effectuer, la seule chose à faire est de malaxer le maximum de chakra à utiliser. Mais qui me dit que j’ai assez de chakra pour maitriser une aussi bonne technique ? Je pars vers l’inconnue. Cette pensée me fait rire. Un expert du ninjutsu n’aurait pas assez de chakra pour effectuer un jutsu. On aura tous entendu. Un expert du taijutsu encore je veux bien mais la… Je ne veux même plus y penser. J’ai d’autre préoccupation pour le moment.

Alors que mon esprit vague, je pus voir du coin de l’œil Kenji se lever et se diriger vers le lac reprendre la pratique du dégât de zone.

*Kof… Pendant qu’il fait cela, il ne fait rien d’autre. *

[Oni] « Arrgh!!! Il faut que je me vide l’esprit !!! »

Mon dernier entrainement avec Syo me revint à l’esprit. Le Kata avait réussi à me vider convenablement l’esprit. Enfin suffisamment pour que je puisse par la suite apprendre un jutsu. Il me faudra certainement plus de concentration que précédemment mais c’est pour l’instant le meilleur moyen que j’ai. La dance de folie reprit de plus belle. Aujourd’hui j’étais seule à la pratiquer mais son envoutement était tout de même présent. La dance de chakra qui volait à chaque coup de poing et de pied.

Combien de temps cette dance allait elle durer ? Seule le temps nous le dira. En parlant du temps, il passait, probablement lentement pour Kenji qui n’avait d’autre occupation que de réviser, dormir, manger. A sa place je l’aurais très certainement laissé tomber. Mais il n’est pas dans ma position. C’est lui qui a des choses à tirer de moi et non le contraire. Plusieurs heures passèrent, peut être même plusieurs jours. Je n’ai même plus la notion du temps. Je me rappelle juste ne plus avoir rien vu pendant un moment. C’était peut être la nuit ?

Lorsque je revins enfin à moi, les rayons du soleil me brulaient les yeux. L’aube se levait. Kenji était encore entrain dormir. Sa position me faisait rappeler un bébé. Enfin je ne sais pas quelle position ai-je donc évitons de se moquer.

Il était peut être temps pour moi d’essayer. J’arrêtais la dance. Une pression vint se poser presque immédiatement. J’avais utilisé énormément de chakra lors de ma dance mais au moins il était malaxé et prés à l’emploi.

L’air doux sur ma peau me faisait presque mal, j’étais vraiment très épuisé, il me fallait une pause et rapidement. Je décidais de faire un essai et de faire une pose de quelque heure ensuite histoire de récupérer un peu de chakra. Je malaxais mon chakra, puis fis les signes. Le nuage de fumer traditionnelle pour ce genre de jutsu apparut puis vint alors trois silhouette tous identique devant moi.

[Oni] « Bien. Il y a de l’amélioration mais se n’est pas encore cela. »

Curieusement, les clones n’avaient pas encore disparu. J’avais réussi à créer plus de clone mais également à les faire tenir plus longtemps sans disparaitre. Il finir par disparaitre par un nouveau rideau de fumer quelque dizaine de seconde plus tard. Malheureusement, trois clones ne suffisent pas pour réussir la technique. Il ne faut laisser aucune échappatoire à son adversaire et donc l’entourer entièrement. Avec trois clones, il y azura toujours une échappatoire. Je partis m’asseoir sur mon rocher. Je regardais Kenji ouvrir les yeux à cause du remoud ménage. C’était le moment idéal pour lui poser les questions que je souhaitais.

[Oni] « Il faut qu’on parle. »

Un peu direct comme engagement mais il faut dire que rester de bout à malaxer son chakra dans un Kata sans voir le temps passer sa use.

[Oni] « Pourquoi es tu si obnubilé par les Uchiha en ce moment ? Que ton t’il fait ? Veux-tu en tuer un ? »


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Mer 31 Déc - 1:44

Les jours passent et se ressemblent. Kenji maîtrisé maintenant toute les formes des dégâts de zone que cela soit avec le katon ou le doton. Il prenait soin de bien se vider de tout son chakra le soir avant de s’endormir pour puisait peu à peu, chaque jour, dans ses réserves les plus infimes que son corps cachait. Cela ne fonctionnait pas très bien sachant que chaque nuit son chakra se régénérait. Enfin pour le moment c’était juste un passe pour l’étudiant. Il attendait juste qu’Oni avance dans son entrainement.

Un soir alors que la lune n’était qu’un croissant dans un four étoilé, le jeune shinobi fit un rêve étrange. Il était seul sur une plage, pieds nue, torse nue. Il santé la chaleur du sable lui chatouiller les orteils et celle du soleil lui bruler la nuque. Il n’avait pas spécialement envie de se baigner mais son corps ne lui obéissait pas, il se surprit alors à plonger dans une eau salée et tiède. Il ne nageait pas, il coulait. L’eau vint bruler ses poumons et ses yeux commençaient à le piquer. Il essayait d’agiter les bras mais il était désespérément attiré vers les profonds abimes marins. Il ne ressentait plus aucune sensation, sauf celle de la vue qui se floutait de plus en plus.

Soudain une ombre… Un reflet, connu…

*Yumi !*

Kenji s’élevait dans une bulle d’eau et voyait Yumi seul dans une robe noire, un cahier dans les mains. Son titre : Recueil pour feu Kenji.
L’étudiant voulu crier mais seulement des bulles sortir de sa bouche. Sa gorge se serra, ses poumons le brulait de plus belle.
Tout devint flou et Yumi se transforma en serpent. Le même que celui que l’étudiant avait combattu dans la forêt interdite du village de la feuille. Le reptile se dressa la gueule ouverte, Kenji était impuissant. D’un geste vif et poignant il avala la bulle d’eau dans laquelle se trouvait l’apprenti shinobi.

Cette nuit là il se réveilla en sursaut. L’aube se dessinait à peine que l’étudiant était déjà dans tout ses états. Il se précipita au bord de l’étang en prenant soin de ne pas se faire remarquer par le génnin. Il y plongea ses mains et se rafraichit le visage. Il secoua la tête ce qui venait de se passer était vraiment étrange. Cette sensation d’impuissance avait fait pâlir le jeune étudiant.
Il retourna s’assoir près d’un arbre et regarda Oni s’exercer au clonage. Cela faisait déjà plusieurs jours que les doubles du génnin défiler devant Kenji. Mais aujourd’hui il parvint à en faire plusieurs qui ne s’évaporent pas dans la seconde qui suivit. Un grand pas venait d’être franchit pas le shinobi, Kenji se passa une main dans les cheveux et se leva pour s’accouda au tronc d’arbre. Il voyait Oni s’approcher.

Oni : Il faut qu’on parle.

C’était direct comme début sachant que cela faisait plusieurs jours qu’ils ne s’étaient pas adressé la parole. Kenji s’approcha à son tour.

Pourquoi es tu si obnubilé par les Uchiha en ce moment ? Que ton t’il fait ? Veux-tu en tuer un ?

L’apprenti ninja laissa quelques secondes de suspense et prit la parole.

Kenji : Tuer… Pourquoi ? La mort est elle toujours une réponse juste ?

J’en ai rencontré un… Il m’a laissé un « cadeau »…


Kenji sentit cette chaleur maintenant familière grandir en lui. La bête se réveillait… Elle se levait doucement et allait regarder à travers ses yeux. Sa pupilles se dilata doucement et se fit rouge. Deux larmes se dessinèrent sur les côtés. Le sharigan naissait…

Je me suis battu contre lui. Mais ça c’est mal fini. Je veux avoir la peau de Sabi Uchiha ! Ta raison je veux sa mort tout comme il veut la mienne.

Mais…


Kenji baissa la tête c’était dur pour lui de l’avouer. Son sharingan s’éteint.

Je ne suis pas encore assez puissant…

L’étudiant se passa une main dans les cheveux. Il voulait passer à autre chose et ne pas subir les railleries d’Oni.

Kenji : T’es prêt pour ton jutsu alors ?

Il fallait avancer, Kenji commençait à perdre patience à force d’attendre. C’était surtout la sensation d’inutilité qui le blazer le plus. Il préférait prendre des coups par Oni que de continuer à ne rien faire de ses journées. Il toussota légèrement pour faire part de sa requête implicitement au génnin.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:51, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 3 Jan - 16:45

En voila donc la raison. Il avait rencontré Sabi et celui-ci lui à révélé son pouvoir héréditaire. Il était donc un Uchiha. Cela expliqué beaucoup de chose, son égocentrisme mais surtout son énorme potentiel. Il devenait plus puissant à chaque jour qui passait. Bientôt, il atteindra mon niveau. Cela pourra poser problème mes avec ce jutsu je suis sur de le tenir en laisse.

[Oni] « Ainsi donc tu es un Uchiha comme ce bon vieux Sabi. Il doit certainement encore me haïr pour le petit souvenir que je lui ai laissé. Son heure viendra ne t’en fait pas mais pour l’instant nous devons nous entrainer. J’ai réussi à le battre lors de notre affrontement mais c’est un Uchiha et il déteste perdre, aucun doute qu’il a du s’entrainer dur. »

Kenji : T’es prêt pour ton jutsu alors ?

J’y étais proche. Il ne me manquait plus qu’un seul clone pour compléter le mur. Je devais être à 75% du jutsu, environ deux jours d’entrainement intensif. Il y aura eu une semaine de passé rien que pour un jutsu mais quel jutsu. Il en valait le coup.

[Oni] « J‘ai presque fini. Je dirais qu’à la fin de la journée j’aurais réussi à créer le nombre de clone idéal. »

Il était temps de reprendre l’entrainement. Cela faisait une petite heure que je me reposais. Mes réserves de chakra avaient eu le temps de se recharger légèrement. Juste de quoi tenir la journée.

Et elle passa rapidement cette journée. Rien n’avait changé à l’entrainement, toujours entrain de malaxer mon chakra, je ne pouvais rien faire d’autre pour invoquer le clone manquant. Ce qui restait de la mâtiné passa en moins de deux et l’après midi était déjà bien entamé que je n’avais encore rien fait à part malaxer mon chakra. Il fait dire que cela fait une semaine que nous nous entrainions. Ce n’est qu’au crépuscule que je parvins tant bien que mal à créer le nombre de clone voulut et de les faires durer suffisamment longtemps. La nuit tombait et dans quelque minute nous ne verrons plus rien, cela ne servirait pas à grand chsoe de continuer maintenant. De plus mes réserves de chakra étaient vides, je ne pourrais réaliser les clones pour l’instant.

[Oni] « Demain matin à la première heure nous commencerons la phase finale de mon entrainement j’espère ainsi avoir fini la nuit tombé. »

Je partis me coucher contre un arbre en regardant les étoiles apparaitre une à une.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 3 Jan - 21:41

[Oni] « Ainsi donc tu es un Uchiha comme ce bon vieux Sabi. Il doit certainement encore me haïr pour le petit souvenir que je lui ai laissé. Son heure viendra ne t’en fait pas mais pour l’instant nous devons nous entrainer. J’ai réussi à le battre lors de notre affrontement mais c’est un Uchiha et il déteste perdre, aucun doute qu’il a du s’entrainer dur. »

Kenji acquiesça car le génin avait tout à fait raison. L’heure de Sabi Uchiha viendrait. Il l’espérait du plus profond de son être, mais par-dessus tout il voulait être présent et même participer à cette mort. Le faire longuement souffrir, lui faire regretter de ne pas porter tout haut les couleurs du clan. Il avait humilié l’étudiant lorsqu’il avait découvert son sharingan. Il lui avait dit que ce n’était rien d’autre qu’une technique, l’antagoniste même de la pensée de Kenji. Lui était sûr que ce pouvoir le rapprochait des dieux, qu’il devenait divin à chaque instant. Leur prochaine rencontre serait dantesque, les deux protagonistes donneraient corps et âme pour défendre leur conviction.
D’un côté celui qui refuser d’admettre que les Uchiha étaient supérieurs à tout être sur terre. Il n’avait pas cette arrogance naturelle qui faisait la force de ces hommes. Quand à Kenji, il s’appuyait directement sur cet orgueil. Non pas par méchanceté mais juste par réalité des faits.
Cela lui fit du bien d’entendre qu’Oni avait brûlé ses initiales sur Sabi. L’étudiant approuva cet acte qui, enfin il l’espérait, ferait reprendre la raison au marqué. Un instant Kenji pensa à faire la même chose mais alors cela ne deviendrait qu’un vulgaire jeu d’enfant qu’il n’était pas. La mort de Sabi serait plus douce et l’étudiant serait alors reconnu par tout le clan pour avoir œuvrer à la bonne image de leur réputation.
Il se passa une main dans les cheveux et écouta Oni parler de sa technique pour laquelle il s’exerçait si durement.


[Oni] « J‘ai presque fini. Je dirais qu’à la fin de la journée j’aurais réussi à créer le nombre de clone idéal. »

Il se mit alors à l’écart de Kenji et continua à malaxer son chakra pour enfin créer le 4ème clone dont il avait besoin pour son attaque. L’étudiant quand à lui continua à enchainer tout le panel de jutsu qu’il connaissait pour se vider de son chakra et dépasser ses limites.
Il passa alors toute la journée avec son sharingan activé. Le feu qui brûlait en lui se vivifia et il se mit à enflammer l’étang de plus belle. Les katon étaient suivit de doton tout aussi puissant. Grâce à ses pupilles Kenji remarqua même que soulever la roche devenait plus facile. Elle était plus légère et très souple. Il arrivait à deviner l’endroit où aller tomber la moindre parcelle de terre avant que celle-ci n’arrive justement sur la cible. Ces yeux étaient vraiment précieux.
La journée passa et Oni revint à la rencontre de l’apprenti ninja. Il semblait assez satisfait et devait donc avoir réussi à créer le nombre de clone qu’il désirait.


[Oni] « Demain matin à la première heure nous commencerons la phase finale de mon entrainement j’espère ainsi avoir fini la nuit tombé. »

C’était peut être un peu présomptueux pour une technique de se rang. Mais Kenji fit un signe de tête pour dire qu’il avait comprit et qu’il attendrait donc le lendemain pour se faire rouer de coup. Situation étrange tout de même, attendre et ne rien faire, se laisser battre. Cela allait être un moment inédit mais aussi très éprouvant pour l’organisme et le psychisme. Il se dirigea alors vers la motte de terre qu’il avait créé quelques jours plutôt et se calla le dos tranquillement. Il observa le génin faire de même quelques mètres plus loin.
Le crépuscule se dessinait au loin, une légère brise de nuit se leva et vint bercer l’étudiant. Il referma un peu sa veste et se blotti contre le rocher. Il se rendit compte que c’était la première depuis son arrivée à Konoha qu’il passait autant de temps avec une autre personne. Des jours entiers dans la forêt du village de la feuille à s’entrainer nouaient des liens. Kenji gagnait ainsi en confiance pour le lendemain et se dit qu’Oni ne taperait peut être pas à pleine puissance. La technique qu’il allait utiliser été l’une des plus puissante en son genre et empêchait toutes esquives. C’était ici le problème principal que rencontrait l’apprenti shinobi. Savoir qu’il ne pourrait pas éviter l’attaque était très difficile à supporter mentalement. Mais il voyait aussi cela comme une partie de son entrainement. Un exercice de maitrise de soi et d’assurance. Il devrait croire en ses forces jusqu’au bout sans jamais faiblir.
La nuit passa sans grand problème. Kenji ne refit pas ce rêve étrange qui l'avait amené à mourir. Il ouvrit les yeux avec l’aube et s’étira. Il se dirigea comme tous les matins vers l’étang pour y faire une brève toilette.
Aujourd’hui la chaleur était accablante, la douce brise de la nuit avait été mensongère et il devrait donc affronter, comme la plus part du temps, le lourd soleil du pays du feu.
L’étudiant s’accouda à un arbre et attendit que son coéquipier finisse ses préparatifs. Finalement Kenji avança et se retrouva au centre de l’étendu de terre. Il se passa une main dans les cheveux et inspira profondément. Il était prêt.


[Kenji] « On peut commencer si tu es prêt. »

L’étudiant fit craquer les os de son cou et se mit en posture de combat. Pourquoi ? Il n’en savait rien, juste un réflexe. Il se redressa et bomba le torse fièrement. Il n’allait pas se laisser taper dessus sans avoir une once de classe et de style.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:52, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 4 Jan - 14:11

Comme tous les jours, nous nous réveillons lors des premiers rayons du soleil pour ne perdre aucune minute d’entrainement. Après une rapide toilette et un léger petit déj, Kenji sembla prêt. Il se mettait en position de combat pour je ne sais quelle raison. Pensait-il vraiment que j’allais combattre contre lui ? Non je teste simplement un jutsu.

[Oni] « Je voudrais que essaye tout de même d’esquiver les attaques. Normalement tu ne devrais pas réussir à esquiver mais rassure toi je ne compte pas te blesser. »

*Enfin. Pas gravement.*

Je sortis mon katana de son fourreau. L’arme du crime semblait impatiente de regoûter au sang. Malheureusement, son appétit ne sera pas gaver aujourd’hui. Je ne compte pas la laisser se gaver du sang de Kenji car il m’est un précieux allié.

*Bientôt, très bientôt tu auras tout le sang que tu désire ne t’en fait pas.*

Je fis plusieurs tours de poignet, ma lame à la main puis je plantai le sabre à mes pieds.

Les acteurs était en place, il ne restait à présent qu’ »a faire rentrer les seconds rôles. Mais que serait un film sans les seconds rôles ? Pouvait-il existait sans eux ? Je ne pense pas. Et comme je l’ai déjà dit, tout le monde à un rôle à jouer. Je ne pouvais réussir mon jutsu sans mes clones et de toute façon, le jutsu n’existerait pas sans eux. Je réalisais les signes et l’épais nuage de fumer recouvra la zone. Les cinq ombres sortir quelque minute plus tard de leur cachette. Cinq moi était à présent devant Kenji. Il ne semblait pas impressionné. Peut être croyait il que ce n’était que de simple bunshin. Il sera vite surpris. Nous primes tous ne même temps le sabre planté à nos pieds. Je pouvais sentir le doute émanait de Kenji. Il est vrai que l’on ne peut se fier en moi à cent pour cent. Je maitrise quasiment l’un des plus puissant jutsu au sabre et j’ai une cible qui semble vouloir se faire toucher. Il se pourrait que l’une de mes folies meurtrières réapparaisse.

En file indienne, nous courues tous dans la même direction, droit vers Kenji. Celui-ci venait de comprendre que la première offensive était lancée. Avant même de comprendre, trois clones avaient pris positions autour de lui l’encerclant de toute part. Il essaya de se sauver en bougeant vers la gauche mais tout le groupe bougea avec lui. Il comprit que quoi qu’il fasse nous ferions la même chose le privant ainsi de toute tentative de fuite. L’assaut se lança. Les quatre moi se lancèrent en même temps sur l’unique cible. Le carré démoniaque se refermé sur sa proie. Malheureusement mon expérience des clones n’était pas encore accès développé pour les contrôler correctement. Ainsi il arriva à s’échapper de la prison en utilisant sa pleine vitesse et passé entre deux clones qui était long à la détente.

Comment pourrais je lui reprochais. Il avait fait ce que je lui avais demandé et avait ainsi montré mon grand défaut.

*Je n’arrive pas à me concentrer sur l’attaque et la maitrise de mes clones en même temps. Je vais inverser ma place avec le dernier clone. Je pourrais ainsi tous les contrôler et simplement me soucier du coup final.*

Les pupilles ensanglantés avaient réapparu. La coordination de l’attaque n’était pas bonne mais il y avait déjà de quoi faire peur un étudiant. Grace à ces yeux il pourrait deviner mes déplacements et ainsi mieux se protéger.

[Oni] « On y retourne mais cette fois je vais allez plus vite. Je porterais l’attaque jusqu’au bout alors prépare toi, tu risque d’en baver. »

Encore une fois les clones apparurent dans un voie de fumer. Cette fois si seule quatre d’entre eux partaient à l’attaque, le cinquième à l’occurrence moi restait en arrière les yeux fermé en pleine concentration pour ne laisser à présent aucune chance à mon adversaire. Encore une fois, Kenji essaya de s’échapper en courant dans chaque direction mais cette fois ci les clones étaient beaucoup mieux utilisés et il avait presque toute l’agilité de leur maitre. La crainte de l’attaque pouvait se lire dans le rouge des pupilles de Kenji, il craignait la suite et aurait très certainement demandé d’arrêter s’il n’avait pas besoin de cela pour son entrainement. Deux derrière et deux devant, la position était asses simple mais efficace. Un des clones de devant bougea créant ainsi une diversion en occupant l’attention de Kenji. Ainsi l’un des clones de derrière pu lui taillader la jambe droite sans aucun effort. Kenji poussa un petit couinement de surprise mais fut encre une fois surpris et tailladé. Les quatre clones l’attaquaient en même temps à présent. Je pouvais le voir souffrir et se protéger la tête avec ses bras. L’assaut avait assez duré. Le dernier coup des clones était un coup unit, il s’agit d’un uppercut envoyant ainsi Kenji dans les airs. Le coup de grâce m’était ainsi donné. Je sautais au dessus de Kenji, je pouvais admirer de la haut les dégâts réalisé par mes clones. Le sang coulait à flot de toute les petites plait béante. S’il aurait s’agi d’un ennemi, je me serais laissé tomber le sabre en premier pour lui planter la lame dans le bide mais je ne pouvais gâcher un si bon élément. Je me contentai de le piétiner et de l’écraser lors de chute. La douleur devait lui être insupportable mais au moins il est en vie, il serait certainement mortellement blesser si j’avais réalisé le jutsu correctement. Il valait mieux que je le laisse récupérer tranquillement, je décidai donc de l’endormir en lui tapant la nuque, ainsi il ne sentirait plus la douleur et se reposerait de toutes ces blessures. Heureusement pour lui, j’avais pensé à prendre des bandes avant de venir. J’entourais donc la quasi-totalité de ces bras et jambes car c’était les parties les plus touché.

[Oni] « J’aurais au moins un moyen de m’excuser. »

Il allait très certainement m’en vouloir lorsqu’il se réveillera mais je prenais plus mon attaque comme un avertissement. Ainsi il savait que la vie de ninja n’était pas un jeu et que ces petits jutsu ne lui servirait à rien contre un véritable adversaire. Il devra apprendre de meilleur jutsu et rapidement s’il veut un jour continuer d’apprendre avec moi.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 4 Jan - 23:32

[Oni] « Je voudrais que essaye tout de même d’esquiver les attaques. Normalement tu ne devrais pas réussir à esquiver mais rassure toi je ne compte pas te blesser. »

Il ne comptait pas blesser Kenji, mais comment allait-il faire avec un katana dans les mains. C’était assez paradoxal. L’étudiant pensait surtout que le génin retiendrait ses coups où ne ferait pas de final. Il se passa alors une main dans les cheveux et plissa légèrement les yeux. Il était fatigué, l’entrainement commençait à trainer en longueur et son corps faiblissait. Mais c’était l’un des objectifs de sa prochaine technique alors il accueillit avec plaisir cette lassitude et rejeta Morphée dans ses montagnes d’étoile.
Oni sortit son épée et la planta sur le sol. Kenji le vit se concentrer et enchainer une série de signe qui fit apparaitre 4 autres génins. Ils se mirent en fils indienne et foncèrent sur l’étudiant. Il fut prit de panique quelques instant et se ressaisit. Les bras devants le visage il était prêt à encaisser l’attaque. Les 4 clones encerclèrent l’apprenti ninja. Dans un dernier acte, il voulu quand même essayer d’échapper aux pointes qui le menaçaient dangereusement. Il feinta à droite et partit en courant à gauche, une roulade le fit sortir de cette zone piquante.
Un léger « pouf » se fit entendre et les clones disparurent. L’étudiant n’avait subit que peu de dégât mais il était très essoufflé. Il posa une main à terre et reprit son souffle calmement. Ce n’était que le début et la technique n’avait pas encore fonctionné. Mais il était déjà dans un état de fatigue intense. Il se releva d’un air nonchalant et plia légèrement les genoux pour tenir debout.


[Oni] « On y retourne mais cette fois je vais allez plus vite. Je porterais l’attaque jusqu’au bout alors prépare toi, tu risque d’en baver. »

Kenji leva la tête aux cieux. Il ne voulait pas finir comme ça. C’était partit, tout recommençait. Il la sentit s’élever, transcendante. Une chaleur intense envahie son corps. D’abord son ventre puis son cœur pour finalement se diffuser jusqu’au bout de ses doigts. Les joyaux prirent leurs places dans leurs orbites. L’apprenti ninja se sentit plus léger d’un coup. Le pouvoir divin venait à lui.
Il vit les clones d’Oni se diriger à nouveau vers lui mais plus lentement. Les pointes approchèrent, il était cerné. A gauche ? Non ! A droite ? Non ! L’étudiant fit alors un bref saut dans les airs pour tenter d’esquiver les katana.


[Kenji] « Arghhhh !!! »

Un clone venait de lui lacérer la jambe. Il s’écroula sur le sol un genou à terre. Son sharingan toujours activé il réussit par miracle à esquiver un coup d’épée destiné à sa jambe gauche. Mais une autre surgit de nulle part et lui trancha le bras. Le sang coulait à flot.
L’étudiant leva la tête dans les airs et vit le génin voler. Il allait atterrir en plein sur sa cage thoracique. Non il n’était pas si cruel. Il lui assigna un violent coup sur la nuque qui fit partir l’élève au pays des songes.


___


Un ciel bleu, une pluie fine surgissant de nulle part. Un corps étendu inerte. Un autre à ses côtés les genoux contre des rochers.
J’entrouvris les yeux, le soleil me les fit plisser quelques instants… Non la pluie me les fit plisser quelques instants. Une forme, une tête, un visage. Jeune… Il s’étendait au dessus de moi, un sourire béta.
Je me redressais légèrement. Mon dos craqua et mon cou me faisait un mal atroce. Une main sur ces muscles noué une autre des les cheveux je dévisageais ce petit être.
Un visage angélique… Un ange ? … Il scintillait bizarrement.
Je me levais. Le petit ne bougeait pas. Je tapotai avec ma main son épaule. Rien à faire, toujours se sourire nias et cette immobilité.
Où j’étais ? Je n’en savais trop rien, d’ailleurs je ne savais rien. Je me sentais étrangement lourd et léger à la fois. Je ne respirais pas ou peut être n’y avait-il pas d’air.
J’avançais lentement vers le bord du rocher. Un magnifique précipice s’offrit à moi. Si haut et si beau à la fois.
Mais sens en alerte je sautais. Touchant l’espoir de m’envoler. Mes mains battaient et le vent fouettait mon visage. Je tombais ? Je planais...
Le sol s’approcha et je l’accueillis avec un sourire étrange prêt à entreprendre une longue marche.
La dureté du sol me réveilla.


___


Kenji étalé dans l’herbe se réveilla avec les muscles en feu. Il souleva la tête et s’aperçu que ses bras et ses jambes avaient été bandé. Il était toujours dans la forêt et n’avait qu’un souvenir très vague de ce qui venait de se passer. Il se leva doucement et se dirigea en boitillant vers son coéquipier.

[Kenji] « C’est une technique puissante que tu as apprise… »

Il cracha un peu de sang au sol.

[Kenji] « Maintenant j’ai besoin de toi. Ne fais pas attention à mes blessures et lances moi plein d’attaque. Sauf ta nouvelle technique bien sûr. Je vais enchainer les permutations jusqu’à ne plus avoir de chakra et devoir piocher dans des ressources inconnus. »

*Dépasser mes limites !*

Toujours en boitant Kenji alla se replacer à l’endroit où il s’était retrouvé pour recevoir les coups du génin. Il activa son sharingan et attendit que son partenaire commence.

[Kenji] « Quand tu veux ! »

Sa voix était ferme. Il était prêt.

[Tu peux RP sur le fait que je permute durant 6/7 attaques et après j’srais au sol complètement exténué et j’te lancerais un doton puissant grâce à mon énergie vital.]
[Désolé pour les fautes ou autres je suis fatigué et la relecture fut très difficile.]


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:53, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 10 Jan - 15:02

Il était enfin décidé à se réveiller. Je pouvais voir à son visage la douleur que lui procuraient les blessures tout au long de son corps. Sa fierté était trop grande alors il réussit difficilement à la cacher. Dans plus de deux minutes de lutte intensif contre son propre corps, il fit l’exploit de se mettre debout et dans des gestes pittoresques il se rapprocha de moi pour lancer la discute. Je ne pus m’empêcher de penser à l’ennemie que je me serais fait un grand plaisir d’achever s’il s’était trouvé à la place de Kenji.

[Kenji] « C’est une technique puissante que tu as apprise… »

[Oni] « Pas encore assez puissante à mon gout. Mais vu dans quel état je t’ai mis je ne peux qu’être heureux d’avoir en ma possession une tel arme. »

Ces blessures n’était pas encore refermé au bout d’une nuit de sommeil il devait encore se reposer. La mare de sang fraichement cracher était la pour le confirmer.

[Kenji] « Maintenant j’ai besoin de toi. Ne fais pas attention à mes blessures et lances moi plein d’attaque. Sauf ta nouvelle technique bien sûr. Je vais enchainer les permutations jusqu’à ne plus avoir de chakra et devoir piocher dans des ressources inconnus. »

Comment pourrais-je ne pas tenir compte de ces blessures ? Il tient difficilement debout et viens de rouvrir la moitié de ces blessures. Ces réserves de chakra ne doivent pas être dans un meilleur état.

*Je vais tout de même baissait la puissance de mes attaques. Je ne tiens pas à avoir un autre cadavre sur mon dos.*

[Kenji] « Quand tu veux ! »

Bien plus qu’il le voulait, je n’allais pas me retenir. S’il a des tendances suicidaires je n’ai rien à faire avec. Il était sois disant prêt. Jugeons-le. Première attaque, un simple katon. Comme il avait dit, il était prêt. Il avait prévu les attaques et avait permuté. J’enchainai les attaques, à chaque coup il esquivait ou permutait. Comment pouvait-il encore avoir autant d’énergie ? Est grâce à son entrainement qu’il peut encore tenir debout après autant d’esquive ? Encore deux attaques esquivé en permutant. Il commençait à sévèrement à me saouler. J’effectuais cette fois d’autre série de signe, l’une de celle que Kenji ne connaissait pas encore. Les deux ailes de enflammé de démon noir vint se matérialiser. Dans une vitesse extraordinaire je fonçais sur ma proie qui daignait à se faire toucher. Avant même qu’il puisse réagir, je me trouvais déjà au corps à corps. Le regard pétrifié, il regarda l’arme lui ayant causé tant de blessure sortir de son fourreau. Peut être croyait-il que la folie meurtrière m’avait emporté et que sa dernière heure était venu ? Je me délectais une dernière fois de sa peur.

[Oni] « Arashi no Hasaki !! »

Les épées volante attaquèrent et causa leur dégâts. Les bandes que j’avais précédemment enroulées autour du corps de Kenji étaient à présent déchiqueter. La croix de sang venait d’apparaitre sur le torse de Kenji. Il avait perdu beaucoup de sang, je décidais donc d’arrêter mes attaques la, qu’il est fini son entrainement ou non je m’en ficher, je ne voulais pas perdre un élément d’une telle valeur. A ma surprise, il était encore conscient sur le sol. Il réalisait une série de signe que je connaissais bien à présent puis que c’est celle qu’il ma apprise.

*Aucun risque. Il est sur le point de tomber inconscient.*

Erreur. Le doton était bien la et de plus, il semblait bien plus puissant qu’à la normal. Pris au dépourvu, il m’était à présent impossible de l’esquiver. Je me couvris alors le visage et subis l’attaque de plein fouet.

Quelle surprise. Subir autant de dégat en une seule attaque par un simple étudiant à présent inconscient. Quel affront. Je devrais le tuer sur le champ. Mais j’ai d’autre plan pour lui. Oui j’ai d’autre plan pour ce corps inerte à peine recouvert de quelque lambeau de tissu.


On attribue souvent le feu comme l'élément du diable... Dans ce cas... je suis le diable.

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 11 Jan - 1:36

*Quand tu veux …*

Ses paroles raisonnaient encore dans son esprit. Kenji avait envie de vomir, ses entrailles le tordaient de douleur et ses muscles le brûlaient comme si on essayait de le marquer au fer rouge. Il aurait tant aimé à cet instant se retrouver dans un lit bien chaud avec un petit repas l’attendant tout prêt. Mais il était seul, il rentrerait chez lui, son appartement serait en bazar et il y aurait tout juste assez à manger pour un chat dans son assiette.
Il chassa de son esprit ces pensées négatives et se concentra sur ce qu’il devait accomplir. S’il ne réussissait pas il avait quelques chances d’y passer. Mais un shinobi ayant peur de la mort était-il un vrai ninja ? Tout était relatif quand on y réfléchissait bien. Dans une logique certaine même en se disant ne pas avoir peur de la mort personne ne pouvait réellement connaitre sa réaction face à celle-ci. On est toujours le premier à mourir, on part dans l’inconnu seul et sans aide. Le fait accomplit et le seul moyen de savoir ce que nous sommes vraiment. Ainsi un ninja ne peut se dire prêt à mourir sans avoir vaincu une réelle situation lui permettant de dire de telle chose.
Kenji se passa une main dans les cheveux alors que la voix d’Oni atteignait ses oreilles endolories. Mais la fatigue était trop forte et le son se perdit dans les méandres de son esprit. Il continua à cracher un peu de sang sur le sol et s’essuya la bouche d’un revers de manche. La fin de la journée allait être longue.
Il vit le Jigoku enchainer une série de signe. Il les reconnu au premier coup d’œil. Un souffle de feu, pas très puissant, arriva sur l’étudiant. Un peu surprit à cause de la fatigue, Kenji claqua ses mains et fit lui aussi un petit enchainement de signe. La permutation était parfaite. Il vit à quelques mètres sur sa droite un rondin de bois prendre feu sous le puissant Katon d’Oni.
Pas le temps de respirer.
Le genin était une vraie machine à vapeur. Les flammes sortaient de sa bouche fumante pour fondre sur l’étudiant. Mais le Geneki avec l’énergie du désespoir tenait bon. La permutation n’avait plus de secret pour lui et aucune brûlure, hormis celle de la veille, n’avait été à déplorer.
Un râle lent et dur sortait de la bouche de Kenji, son visage ruisselait de sueur et ses mains tremblaient. Ses yeux n’étant pas encore habitué au sharingan le brûlaient. Il souffrait, ses réserves de chakra étaient quasiment vides.
Il posa un genou au sol et cracha encore du sang. La plus part de ses blessures c’étaient rouvertes et le sang dégoulinait. Le shinobi se redressa difficilement et leva un regard plein de souffrance face à Oni.
Ce dernier avait l’air en colère. Il commença une nouvelle série de signe qui dérouta Kenji. Ce n’était pas un Katon, ni même un Doton. Il ne connaissait pas cette technique. Des ailes de feu se créèrent dans le dos du Jigoku qui lui donnait une ampleur considérable. Sa vitesse était impressionnante et la puissance de son jutsu allait rivaliser de magnificence. Le ninja était complètement décontenancé.
Oni commença à mettre la main sur son sabre. D’un geste vif et plein de conviction il l’en sortit. La lame brillait sous la lueur des flammes divines qui ornait le dos du génin.


[Oni] « Arashi no Hasaki !! »

L’épée plongea droit vers Kenji. Ses pupilles lui donnèrent une impression de ralentie. La scène se déroulait image par image. Tout d’abord la surprise et la non réaction. L’Uchiha n’avait pas su réagir trop ébahi par la beauté du jutsu. Ensuite vint la souffrance. La lame de feu lui déchirant le torse de part en part. Le sharingan disparaissant de ses yeux. Il était vidé, plus une once de chakra ni de vie le traversait.
Il tomba lourdement la tête la première sur le sol. Il était dur et rugueux. Le Geneki cracha du sang et n’arrivait plus à bouger.


*Est-ce la fin de l’entrainement ?*

Non ! Il n’avait pas fait tout cela pour rien. Il n’avait pas passé des journées entières dans une forêt à se vider de tout son chakra pour échouer sur la dernière marche qu’il lui restait à gravir.
Dans un effort titanesque l’étudiant se releva. Tremblant de tous ses membres, le regard comme figé sur un seul objectif. Il savait ce qui lui restait à faire.
Il inspira grandement et claqua ses mains l’une contre l’autre. Les signes s’enchainèrent lentement mais avec une conviction étonnante. La terre se mit à trembler tout autour de lui. Gaya rugissait. Des cailloux volèrent autour de lui suivit par des rochers de plus en plus gros. De grosse parcelle de terre se joignirent à ce ballet fantastique.
Kenji sentait son énergie se vider peu à peu au fur et à mesure qu’il maintenait la technique. Malgré cette vitalité qui le tuait il se sentait vivre.
Il leva les bras au ciel et tomba à genou en criant.


[Kenji] « Doton no jutsu ! »

L’ensemble rocheux se dirigea dangereusement vers l’être de feu. Ce dernier, surprit, se protégea tant bien que mal. Mais l’attaque était d’un autre genre. Ce n’était pas celle d’un simple étudiant utilisant son chakra pour faire un jutsu. La technique venait de lui-même du plus profond de ses entrailles. Il y avait donné corps et âme.
Les secondes qui passaient Kenji les vivait comme une éternité. Mais il était heureux, il avait réussi.
Le corps ensanglanté il se releva pour la énième fois de la journée et s’approcha d’un pas lent vers Oni.


[Kenji] « Je crois que c’est fini… »

L’étudiant partit alors à travers la forêt laissant parfois quelques gouttes de sang sur les feuilles le frôlant. Il ne savait pas quelle heure il était, il n’avait plus aucune notion du temps. Même pour l’espace cela devenait difficile de se repérer.
Il ne savait pas s’il faisait noir ou si c’était ses yeux qui se fermaient. Si la lune était pâle ou le soleil aveuglant. Il marcha… Il erra ainsi un long moment dans Konoha sans vraiment réussir à se guider vers son appartement. Le centre-ville lui paraissait si grand pour une fois. Cela lui prenait une éternité pour seulement traverser une rue. Aucun passant ne s’arrêta pour l’aider malgré le sang qui gisait sur son haut et le pas chancelant qu’il avait.


Session terminée


[Suite : Domaine du Cygne]


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 13:54, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Dim 11 Jan - 16:58

Kenji : + 96 XP (bonus genin inclus) - Techniques validées.
Oni : + 65 XP (bonus genin inclus) - Techniques validées

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 17 Jan - 2:46

Kenji avait la forte impression de déranger le professeur. Ce dernier ne dénia même pas lever la tête alors qu’il se présentait. C’était un Uchiha pourtant, chaque être sur terre leur devait le respect. A croire qu’Hiryuu se sentait supérieur au jeune génin. Il avait l’air passionné par la paperasse qu’il remplissait. Pourtant pour un ninja l’entrainement était beaucoup plus important que toutes ces futilités administratives. Un shinobi cherchait à tout prix à réaliser son nindo et pour y arriver il devait se donner à fond dans un entrainement intensif. Passer un après-midi à signer des documents étaient peut être utile pour les hautes instances mais un ninja voulant réaliser sa voix de combattant ne pouvait se permettre de rester assit, tel quel...
Kenji se passa une main dans les cheveux et continua à fixer le corps élancé du junnin. Hiryuu leva enfin la tête vers son élève. Son regard était neutre tout comme son attitude. Rien ne laisser transparaitre une once de sentiment. C’était aussi ça la force des grands ninjas. L’Uchiha apprécia et fut très impressionné. Il aimait ce genre de personne qui inspirait le respect rien qu’en respirant. Ces individus qui pouvaient faire changer le cours de l’histoire juste de par leur présence. Ils n’étaient pas souvent grand-chose. Enfin… C’est ce qu’ils pensaient. Mais leurs pouvoirs et leur influence permettait de déplacer des monts indéfinissables et de faire croire au mensonge les plus absurdes. Ils étaient des forces de la nature autant au niveau psychologique que physique.
Ici, Hiryuu, ne montrait pas forcement de grande aptitude. Mais en ayant lu son dossier Kenji savait qu’il était l’un des plus grands shinobi du village. C’était un génie tout comme l’Uchiha, capable de comprendre tout très vite et surtout plus vite que les autres. Ils étaient au dessus de cette masse informe que formaient les pions du village. Ces petits ninjas sans grand intérêt. Seul les plus talentueux réussissaient à s’extirper du groupe et à devenir des personnes adulées de tous. Des idoles, des spécimens à part entière enviés du peuple.
Hiryuu se leva et activa un bouton qui fit descendre du plafond des petits mannequins en bois. Ils ressemblaient étrangement à ce utilisé lors de l’achat de son Fuuma Shuriken à l’armurerie avec Yosuke. Il s’approcha et posa une main sur le bois. Il était ferme et solidement attaché. Mais ses traits avaient été dessinés grossièrement sans réelle attention.
La voix du professeur fit tourner la tête de Kenji vers ce dernier.


[Hiryuu Gesshoku] « Je n’ai que peu de temps à te consacrer, tu devras t’en contenter. »

Le génnin hocha de la tête. Le temps était relatif. Il pouvait maitriser cette technique en quelques heures tout comme en quelques jours. Mais la seconde épreuve du tournoi se déroulait dans deux jours, il n’avait alors que quelques heures. Mais c’était un Uchiha, un élu divin. Il ne pouvait échouer.
De plus Hiryuu était un excellent professeur. Même en peu de temps ses enseignements seraient très productifs pour l’étudiant. Un bon enseignant faisait naître de bon élève. C’était une loi simple mais si réaliste qu’elle en faisait presque peur. C’était un alibi de l’esprit pour les jeunes ninjas apprenant un nouveau jutsu mais un facteur de dépression en cas d’échec pour les professeurs. Si l’instructeur avait confiance en lui cela se répercutait sur ses élèves et tous leur devenait plus facile, car la détermination grandissait et les exploits naissaient.
Kenji était prêt.


[Hiryuu Gesshoku] « Le toucher explosif, je suppose que tu n’as pas fait de recherche avant de venir. »

La réalité de la question rhétorique frappa de plein fouet le génnin. Pour lui l’académie était un acquis de connaissance et il n’avait donc vraiment aucune raison de s’embêter à faire de quelconques recherches pour en savoir plus. Un paradoxe se soulevait. Est-ce un reproche ? L’hôpital rigolait de la charité à cet instant. Si Kenji était venu dans cette école c’était justement pour apprendre et progresser. Une sorte de solution de facilité à côté du travail personnel fait entre parenthèse.
La réflexion d’Hiryuu était alors vraiment étrange et le génnin ne sut comment l’interpréter. Le junnin lui tendit un livre sans âge. La couverture était légèrement grisée par un court passé et le titre montrait que c’était un manuel souvent exploré par les élèves de l’académie. « Le Katon et toutes ses formes. ». Kenji passa doucement ses doigts sur les lettres en relief du titre et sentit une émotion de déception s’emparait de lui. Devoir se débrouiller seul avec comme unique arme un bouquin était assez triste.
Le professeur enchaina rapidement une série de signe que Kenji n’eu pas le temps d’appréciait. Les gestes avaient été faits avec une vitesse détonante et une confiance en soie surprenante. Comme si cette action n’avait été qu’anodine il continua à parler.


[Hiryuu Gesshoku] « Tu veux être chuunin, je suppose que ça ira vite pour toi. Les taos sont indiqués dans le livre. L’important avec le feu, c’est de comprendre comment il se déplace. Le katon se déplace dans l’air, par le souffle, tu peux donc l’utiliser pour attaquer à distance. Mais ça je suppose que tu le sais déjà… Le toucher explosif se libère par les mains, tu dois donc être en contact avec ton adversaire. »

Kenji baissa les yeux en direction des mains de son sensei du jour mais ne vit aucune différence notable. Il se demandait ce qui allait se passer par la suite. Mais Hiryuu le tira de ses réflexions en continuant son explication.

[Hiryuu Gesshoku] « Tu malaxes donc le chakra au niveau des mains comme indiqué dans le livre. Tu expulseras ce chakra par une légère pression des paumes de main. »

Cela avait l’air assez facile à faire. Mais comme le disait le junnin ce n’était que la partie théorique et tout devenait simple durant ces instants du cours. On croit souvent une chose réalisable en ayant prévu un plan infaillible digne des plus grands films. Mais sur le terrain tout devenant différent. Des facteurs inconnus prenaient part à cette action théorique et menaçaient la parfaite exécution du plan. C’était pour cela qu’en général les cours sur papier n’étaient que des bases sur lesquels les ninjas devaient fonder leur réussite. Ce n’était en aucun cas des solutions et des vérités à appliquer avec rigueur.
Hiryuu approcha doucement sa main du mannequin en bois. Kenji ne vit même pas le contact entre l’épiderme et la surface du bois à l’œil nue. Ce fut bref et concret. Le pantin de bois explosa sur plusieurs mètres en arrière. Un trou assez conséquent ornait maintenant ce qui lui servait de ventre par le passé. Le génnin était ravi de la nouvelle technique qu’il allait acquérir dans le courant de la journée. Il se passa une main dans les cheveux et se retourna avec un petit sourire presque sordide et plein d’aveux de puissance vers son professeur.


[Hiryuu Gesshoku] « Tu auras du mal avec la pression au début, même si elle est facilitée par le contact. Il te suffira donc d’appuyer fort sur l’adversaire au début de toute ta main. A la fin un doigt suffira. Tu peux garder le livre le temps de ton entraînement, tu n’as plus besoin de moi. Bonne chance pours le tournoi. »

Le grand junnin se leva et sans un regard vers son élève partit de la salle. Kenji se passa une main dans les cheveux et s’étira. L’après-midi promettait d’être extrêmement fatiguant.
Il laissa quelques minutes au professeur pour prendre de l’avance puis il sortit tranquillement de la petite pièce. Il se dirigea vers la sortie de l’académie le torse bombé et le regard assassin envers la secrétaire encore présente à son poste. Décidément elle n’était vraiment rien, une tard pour cette société. Une petite larve dans un nid d’oiseau où elle finirait tôt ou tard part être happé et vidé de tout.
Son visage fut fouetté par l’air frais qui l’attendait en dehors de l’école pour ninja.
Il s’arrêta quelques secondes sous les rayons transcendant du soleil et pensa. Il lui fallait un endroit calme où il pourrait s’adonner à son nouveau jutsu tranquillement. Il ne voulait pas être dérangé. Il se passa une main dans les cheveux pour les recoiffer et la solution se dessina dans son esprit.
L’étang où il s’était exercé quelques semaines plutôt avec Oni. Cela serait le lieu parfait pour une méditation intense et positive. Il se mit alors en marche vers son petit terrain paradisiaque pour ninja voulant progresser.
Le temps passa assez vite et le trajet se fit machinalement. Le chemin était ancré dans l’esprit de l’Uchiha et il retrouva ainsi rapidement son air d’entrainement à travers la forêt interne de Konoha. Il alla s’assoir contre un arbre sous une ombre bien mérité.
La cadre idyllique s’offrait à lui. Le mystérieux étang semblait calme et se reposait d’une rude mâtinée. Tandis que les arbres ne bougeaient pas comme en attente d’une action extérieure leur faisant un signe.
Kenji, assit en tailleur, ouvrit le livre sur ses genoux. Il était assez léger pour un ouvrage regroupant la plus part des techniques de type Katon. Le feu légendaire. Cela laissa le génnin songeur quelques minutes. Savoir que la puissance du feu se tiendrait au creux de sa main. Savoir quand gardant se livre il s’élèverait à de nouvelle attaque très puissante. Plus rien ne pourrait lui résister durant l’examen chunnin. Il était tombé contre Oni, un être de feu, mais il combattrait le feu pas le feu.
Il feuilleta rapidement le livre et trouva le chapitre concernant le « toucher explosif » technique qu’il voulait apprendre. Il posa alors son regard sur chaque ligne et entama la lecture.


*Bakuyatachi - Toucher Explosif
Technique de rang C…
Vous êtes capable au toucher de créer une explosion. Toutefois cela nécessite de trouver la faille dans la garde de votre adversaire ce qui n’est pas sans demander du doigté et un brin de subtilité.*


Cette petite introduction motiva le jeune garçon à continuer sa lecture. Il avait hâte de commencer son entrainement.

*Il vous faudra réaliser les taos de signe suivant : Chien, Chèvre, Rat, Chien, Tigre.
Ainsi le chakra de type feu se concentrera dans vos mains. Elles deviendront de véritable explosif ambulant. Prenez garde de ne toucher que votre cible. Un égarement pourrait être fatal.*


Kenji ferma brutalement l’ouvrage et le posa au sol. Il se redressa soudainement et fit face à un arbre bordant l’étang où il se trouvait. Il ferma alors les yeux et enchaina la série de signe qu’il venait d’apprendre. Ses poignés étaient souple mais on pouvait noter le fait d’une certaine hésitation. Le génnin réfléchissait en même temps qu’il débutait sa technique.
Une étrange chaleur s’empara alors de ses mains il l’a sentait dans les plus profonds recoins des plis de sa peau. Comme lors d’une découverte il leva lentement ses doigts vers le tronc de l’arbre en face de lui. Il approcha doucement jusqu’à un contact inévitable.
La force du choc fut telle que l’Uchiha s’envola dans les airs quelques mètres plus loin. Sa tête cogna le sol et son dos heurta une terre rugueuse. Il se releva doucement et se massa le sommet du crâne. Il voyait une noirceur qui venait de se former sur le tronc un peu plus loin. Il sourit.
Il venait d’assimiler le jutsu.
Il inspira profondément et recommença la série de signe. La chaleur fut plus intense car le génin avait l’esprit libre. Il leva ses mains vers son visage et les regarda attentivement. Avoir autant de pouvoir au creux de ses membres était si grisant. Une simple accolade, le fait d’effleurer avec le bout de son doigt une personne la ferait voler sur plusieurs mètres. Kenji aimait cette idée.
Il partit en courant vers le tronc et se jeta à sa rencontre lors des dernières foulées. Sa main s’enflamma légèrement. L’air qui l’entourait prenait feu et de petite étincelle naissait dû à la vitesse et asu mouvement d’air. Elle percuta violement le bois avec conviction. Il était motivé et cela se ressentait dans son geste.
Kenji sentit le recul de l’attaque mais grâce à l’élan qu’il avait prit, il réussi à contre carrer cet effet indésirable. Il tomba finalement au sol et leva un regard emplit de curiosité envers sa cible.
Le tronc d’arbre était complètement brûlé et l’Uchiha voyait la trace de sa main. Il se releva et apposa sa main dans le creux qu’il venait de former. C’était étrange et plaisant à la fois. Il avait réussit. Mais quoi de plus normal pour un génie tel que lui. Il était de ce qui n’avait pas besoin de se faire répéter deux fois la même chose pour la comprendre. Il se surpassait au moindre entrainement et cela se voyait. Il se passa une main dans les cheveux satisfait de ce qu’il venait d’accomplir. Il alla ramasser le livre et repartit pour l’académie où il comptait le rendre à la secrétaire ronchonne d’une administration qui l’était tout autant.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Lun 16 Fév - 20:19, édité 1 fois

MessageSujet: Re: L'étang caché   Sam 24 Jan - 14:03

Kenji : +9 XP - Technique validée

MessageSujet: Re: L'étang caché   Mer 8 Avr - 0:59

Une fraîche matinée venait à peine de se levait. Les oiseaux commençaient tout juste leur récital alors que le soleil venait leur créer une ambiance naturelle pour toute la journée. Les fleure s’ouvraient à un nouveau mode, la naissance qu’elles vivaient chaque matin à l’orée de leur vie si éphémère. Sans aucune pensée, elles vivaient pour mourir, sans même avoir la conscience de leur finitude. Le soleil venait leur dire de se réveiller, plaisir sadique de les voir partir en fin de journée. Ses rayons étaient drus tout comme son aspect brûlant, bouillonnant. Il faisait presque rougir les murs de la villa du Domaine du Cygne, tout en la rendant puissante et majestueuse en même temps. Tant de paradoxe s’énonçait à lors que l’aube se levait.

Kenji avait fier allure dans un ensemble noir mettant en valeur les insignes du clan. La limite entre le moulant et l’amplitude, il avait l’allure d’un jeune héros partant au combat. Le regard conquérant il était tranquillement accoudé à une rambarde de bois laissant une vue parfaite sur le quartier Uchiha. Une ombre, un bruissement… Kenji tourna sa tête vers la droite et vit Shiba apparaître.

Le récemment promu junnin arborait fièrement une tunique d’un bleu nuit. Ses yeux étaient couleur feu avec un regard de braise. Il avança de quelques pas en direction de Kenji.

[Kenji] – Shiba. Shiori m’avait prévenue de ta visite.

[Shiba] – Kenji. Tu es prêt alors. On va surement rester deux ou trois jours dans la forêt, voir plus. Cela sera un entrainement intensif. Il faut ouvrir ton panel de technique car il est très limité pour le moment.

[Kenji] – J’y compte bien. Où allons-nous ?

[Shiba] – Tu n’as pas un endroit à toi ?

[Kenji] – J’ai trouvé un étang pas mal où l’on pourra passer du temps tranquillement. Il est dans la forêt interne.

[Shiba] – Va pour l’étang.

C’est ainsi que tous les deux ils partirent en direction de l’étang caché où Kenji s’entrainait le plus souvent. Mais depuis son arrivée au Domaine du Cygne il n’y était pas retourné. Qu’allait-il retrouver ? Des herbes un peu trop hautes, un monstre au plus profond des eaux de l’étang ? Il sourit à cette idée alors qui sortait du quartier Uchiha en compagnie de Shiba.

Le ninja, qui n’était autre que l’un des principaux gardes du corps de Takeshi, avait une allure de sage, sobre mais efficace et sachant rire quand il le fallait. Il avait une chevelure couleur d’or contrastant avec son regard de braise. Il sourit à Kenji quant il remarqua l’attention qu’il lui portait.

De longue minutes passèrent où ils discutèrent de chose et d’autre dont la réelle intention n’était que très minime. Un passe-temps sans vraisemblance. Mais le silence s’installa alors qu’il arrivait enfin à l’endroit souhaité. Le temple de la terre et de la mer. Un magnifique étang sombre et mystérieux trônait à l’est, il était bordé d’une petite plage de terre pouvant accueillir un beau combat amical entre shinobi. Ils avancèrent doucement et déposèrent prés d’un arbre leur sac à dos. Délestaient d’un poids certain ils s’assirent en silence le dos contre les troncs bordant cet endroit idyllique pour les ninjas en quête de renommé.

[Shiba] – Pffiou, ce n’est pas tout proche ton terrain de jeu.

[Kenji] – J’espère qu’on n’est pas venu ici pour jouer…

[Shiba] – Sois patient Kenji, je vais t’apprendre au minimum trois nouvelles techniques. Tu devrais être heureux. Tu es jeunes, même si Takeshi te donnes beaucoup d’importance, ainsi que moi, tu peux rester un enfant et t’émerveiller de tel chose.

[Kenji] –

[Shiba] – Tu es vexé ?

[Kenji] – Non. Commençons.

Shiba souffla longuement et reprit la parole d’une voix douce.

[Shiba] – Que connais-tu des jutsu de Konoha ?

[Kenji] – Que leur principale caractéristique est le feu et qu’ils sont tous des jutsu fait pour attaquer.

[Shiba] – Le feu, la passion d’une brûlure… Takeshi t’as initié au Raiton pour t’apprendre le Chidori il me semble ?

[Kenji] – Oui.

[Shiba] – Et qui plus est par ton passé tu es naturellement associé au Doton.

[Kenji] – Je suis aussi associé au Katon grâce à mes techniques de Konoha, où veux-tu en venir ?

[Shiba] – Non justement. Tu n’es pas complètement encore associé au Katon. Le feu vit en toi mais tu n’as pas encore su l’exploiter. Tu as, au plus profond de ton être comme chaque habitant du village, la volonté du feu de Konoha. Mais il faut que tu la maîtrises et pour cela tu dois trouver au fond ton âme le cœur ardent qui te fait vivre. Cette petite flamme qui fait ce pourquoi tu te lèves chaque matin Kenji.

[Kenji] – Tu insinues que je suis faible ?...

[Shiba] – Non loin de moi cette idée. Je veux dire que tu pourrais être plus fort. On va commencer.

Les deux protagonistes se levèrent avec souplesse. Kenji fit rouler ses épaules quelques fois et détendit ses muscles ankylosés par cet arrêt un peu trop rapide. Tout deux ils avancèrent en direction du centre de la petite plage de terre. Il y avait encore les deux mottes de terre, assez grosses, que Kenji avait par le passé créé pour se reposer lors de son périple dans cet endroit avec Oni.

C’était la vieille où il avait apprit qu’il était réellement un Uchiha, un être supérieur. Le plus beau jour de sa vie, la où la véritable aventure avait commencée. Et maintenant, grâce à cela, il était avec un puissant ninja pour un véritable entrainement intensif dont il sortirait toujours plus puissant. Le bonheur à l’état pur.

Shiba l’invita à s’assoir en tailleur sur la motte de terre tandis que ce dernier le faisait lui-même. Ils se retrouvaient maintenant face à face, distancés de cinq mètres alors qu’ils flottaient dans les airs grâce à cet appui de fortune d’un bon mètre. La position était très étrange mais assez confortable. Shiba sourit et prit la parole.

[Shiba] – Je vais t’apprendre comme on m’a enseigné. Je ne dis pas que c’est la meilleure méthode mais tu verras c’est sympa.

[Kenji] –

[Shiba] – L’ Honoo no Seki… C’est quoi ?

[Kenji] – C’est la matérialisation du chakra en une véritable barrière de feu.

[Shiba] – Et à travers cela ?

* ! *

[Kenji] – C’est une technique de défense contre les professionnels en taijutsu !

[Shiba] – Cela sera ta meilleure défense, pour le moment, contre un ninja comme Taki et oui.

L’air ambiant se réchauffa et mais aucune tension n’apparut entre eux. Un véritable esprit sympathique d’élève à professeur s’installait. Kenji avait un profond respect pour le Juunin qui avait travaillé dur pour atteindre une position si importante dans la hiérarchie des Uchiha. Il n’était pas n’importe qui et le fait qu’il fasse attention au jeune garçon était très important. Le genin voulait s’en montrer fier et honorer mais aussi méritant.

Il se passa doucement une main dans les cheveux faisant voler sa chevelure sombre et prit une voix intéressé.

[Kenji] – Le sharingan nous est-il nécessaire ?

[Shiba] – Je ne pense pas, ce n ‘est pas une technique compliqué. Elle possède tout juste un rang D. Mais c’est après que cela deviendra intéressant.

Kenji bomba le torse et se tint bien droit.

[Kenji] – Alors je suis prêt… Shiba sensei.
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'étang caché   

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» SPA l'étang bleu
» Photo Cachée
» Image Cachée .25
» Petite échoppe cachée, à l'ombre, dans un coin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-