Partagez | 
 

 [Mission D] Get back!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] Get back!   Lun 30 Mar - 15:59

ACTE I: Le commencement.

Scène 1


Asakura, c'est vraiment un drôle de quartier. Situé au nord-est du centre ville, ses fondations sont plus anciennes que Kumo lui-même. En fait, Asakura était un village de paysans, vieux comme le monde, en périphérie du village caché, que l'expansion urbaine avait fini par englober. Les anciennes maisons furent rasées, laissant place à des abris de fortune construits par les agriculteurs dépourvus de leur terre, au chomage, n'ayant pu se reconvertir en ninja. Les générations suivantes n'eurent guère le chois. Soit ils servaient Kumo, soit ils restaient dans la même misère que leurs parents. Ceux qui réussissaient leur vie ne restaient pas à Asakura; ils s'empressaient d'emménager au centre ville. On naît, on vit, et on s'en sort ou on meurt à Asakura; mais on ne vient pas s'y installer.
La violence y était très forte. La jeunesse qui à raté à l'académie est déshéritée. Des gangs se sont formés, luttant pour la domination; et si les Anbus ne s'occupent pas de cette gangrène, c'est parce qu'ils sont déjà surchargés par les missions qui pleuvent sans discontinuer. En plusieurs décennies, Asakura est devenue une véritable jungle de tôles, de tuyaux d'eau insalubres, de bouis-bouis minables et de bars louches. A Asakura, les lois de Darwin s'appliquent. La survie, ou la mort. Cependant, ce quartier est grouillant de vie. Tout le monde se connaît, vu que personne n'emménage. Enfin, c'est un vivier de nouveaux talents; les shinobis issus de ce quartier difficiles sont dotés d'une rage de vaincre et d'une volonté rare. Une fois encore, la sélection naturelle veut que les plus forts s'en sortent.

Si Kojiro se retrouvait là en cette matinée, c'est parce que il avait été chargé par une bourgeoise du centre-ville, moyennant finance, de lui ramener saint et sauf son fils fugueur de douze ans, parti s'encanailler dans les bas-fonds, à la maison. Il disposait pour le trouver d'une photographie du gosse, et pour le convaincre, de sa force. Il se souvint des recommandations de la mèren morte d'inquiétude:

"Retrouvez le moi! Et en bonne santé! Vous êtes mon seul espoir!"

*Bof, une crise d'ado, ya pas de quoi s'enflammer. Je le ramène à coup de pied dans le derche, et j'empoche le fric de sa vieille. Bon, commençons les recherches. Et puis, rangeons le bandeau ninja, le gosse doit s'attendre à ce que sa mère ai engagé un ninja. Un bar... c'est ici que je vais commencer*

Kojiro passa alors le seuil de l'établissement. Le pièce baignait dans une étrange atmosphère, très sombre. Le bar était presque vide, hormis les habitués, des poivrots sales et édentés. Le patron, derrière le comptoir, lavait les verres. La fumée des cigarettes dans cet espace clos et contigu tamisait un éclairage déjà faible.

"Bonjour..."

Pas de réponse. Le patron ne lui avait même pas adressé un regard. Les rares clients en revanche l'épiaient comme des vautours. Kojiro s'avança alors d'un pas ferme. Dans ces situations, il valait mieux faire preuve d'assurance, sinon on se fait marcher sur les pieds.

"Je cherche une personne."

"Personne? Connaît pas ce gars là."

Des ricanements s'élèvèrent dans l'assistance. Premier affront. Kojiro ne se laissa pas impressionner pour autant. Il posa le portrait de l'enfant sur le comptoir.

"C'est lui que je cherche. Il s'appelle Noboru Kusano. L'auriez vous vu dans les parages?"

Le barman se pencha, l'air débonnaire, sur le comptoir, regardant la photo avec dédain. Il s'en retourna à ses verres.

"Il parait que je l'ai vu. Mais moi, j'en sais rien."

Une nouvelle fois, les rires mauvais de la clientelle agacèrent un peu plus Kojiro...[i]

*Il se fout de moi...*

"Vous ne pouvez pas m'en dire plus?"

[i]Le barman lacha son verre, posa son pied sur le zinc et son coude sur genou, approchant son visage de celui de Kojiro, les yeux plissés dans une expression de menace.


"Ecoute petit. Je t'ai jamais vu dans les parages. Mais sache qu'ici, tout se paye. Alors si t'as pas un rond, évite de me les briser et dégage."

Il venait d'achever d'énerver Kojiro, qui afficha un sourire hypocrite.

"Où sont les toilettes?"

"Là-bas, la porte à gauche. Mais qu'est-ce que...?!"

Une minute après, ils étaient tous les deux dans une cabine de WC qui semblait n'avoir jamais été nettoyée. Le barman allait entamer sa deuxième plongée sous-marine, avec une superbe vue sur le faune et la flore de la cuvette. Kojiro, qui semblait l'aider, lui tenait fermement l'arrière de la tête de la main droite.

"Bon, maintenant, tu me dis tout ce que tu sais... Parce que là, tu vois, je commence à m'énerver, et si tu continues, je vais te faire bouffer de la merde!"

"Ok ok... blub blub! Mais arrête! Si les clients voyaient ça..."

Kojiro relacha le barman qui s'essuya; il était enfin disposé à lui livrer ce qu'il savait.

"Ce gosse, il vient pas d'ici, c'est clair. Il y a une semaine, je l'ai vu commencer à trainer ici avec les Yoru no Oni, un bande qui domine le sud d'Asakura. D'après ce que j'ai entendu, il se débrouille en baston et est agile comme un singe... Les Oni veulent s'en servir pour faire des cambriolages dans d'autres quartiers, où leurs têtes de lascars ne passent pas inaperçues. Ils se retrouvent ici tous les jours vers 13 heures. Si tu veux être sur de le trouver ton gamin, t'as plus qu'a attendre ici."

Kojiro attendit de longues heures qui lui parurent être interminables dans l'atmosphère lugubre du bouis-bouis. Seul assit à sa table, on lui avait prêté un grand chapeau de paille, qui lui permettait de cacher son âge et de passer pour un simple client.
A 13 heures précises, ils débarquèrent enfin. Ils étaient une vingtaine environ, âgés de 16 à 20 ans. Parmi eux se trouvait Noboru. Ils prirent place aux tables environnantes. Ils avaient l'air heureux, tant ils riaient et parlaient fort.


"Haha, on leur à mis une sacrée branlée aux Bakudans! Ils sont pas près de revenir dans le secteur!!"

"Ouaip', et tout ça, c'est grâce à toi Noboru! Grâce aux infos que t'as receuillies en écoutant leurs conversation, on à pu lui tendre une embuscade trop parfaite!"

*Il leur sert de ninja en fait!*

Kojiro les observait le plus discètement possible, caché derrière son chapeau. Malgré tout, il croisa le regard de Noboru. Celui-ci se leva, et se dirigea vers les toilettes. Lorsqu'il passa à côté du Genin, il fit exprès de le percuter d'un coup d'épaule.

"Aie! tu pourrais faire attention, t'es dans le passage!"

Toutes les petites frappes se levèrent d'un coup, comme si il s'agissait d'un seul homme. Ils se retournèrent vers Kojiro.

*Merde...*

"T'as un problème? On va t'éclater!!"

"Je..."

Il n'eut pas le temps de se lever que quatre individus étaient déjà autour de sa table. On le saisit par le col. Il était grand temps de réagir. D'un coup de pied il renversa la table, qui s'abbatit sur ses agresseurs. Libéré de sa saisie, il aperçu le barman se cacher sous le zinc. L'instinct de bagarreur de Kojiro fit surface.

"Vous voulez vous battre? Okay! Je vais tous vous foutre en l'air!"

Kojiro s'empara de deux bouteilles sur le comptoir et recula jusqu'au mur.

*Comme ça, je me fais pas encercler.*

Un premier adversaire se rua sur lui, en criant quelque chose d'incompréhensible. Kojiro l'envoya valdinguer dans le mur opposé d'un puissant front kick. Le sang bouillait dans les veines du Genin. Il aimait la baston. Etant amnésique, il pariait sur le fait qu'il avait plein de souvenirs de rixes à découvrir.
Un deuxième arriva sur lui; il le fit littéralement décoller du sol, avec un coup de tibia dans l'entrejambe. Cela n'avait rien de Taijutsu, mais c'était très efficace. Un troisième et un quatrième furent mis K.O. à coup de bouteille respectivement sur le crâne et dans la mâchoire. Quelqu'un tenta de lui briser une chaise sur la tête. Cependant, la chaise était lourde, et Kojiro eu le temps d'enfoncer la tête de son attaquant dans le mur. Chaque coup était de plus en plus violent, de plus en plus vicieux, de plus en plus douloureux. A aucun moment. Noboru ne prit part à la bataille. Lorsque Kojiro eu l'occasion de saisir des baguettes sur le zinc, il les enfonça dans les narines de son adversaire le plus proche, et enchaîna sur un coup de coude dans le nez. La cloison nasale sur perforée. Il fracassait nez, bras, côtés, dentitions, à mains nues ou avec ce qu'il avait sous la main. Il se surprit même à utiliser un pied de table pour bloquer un coup de boule un peu trop lent. La confusion et le terrain l'avantageaient. Usant de tables, comptoir, chaises et piliers pour se protéger, chacun de ses assauts faisaient mouche. Lorsque tous furent mis au tapis, il s'aperçut que Noboru avait prit la fuite par la porte d'entrée.


*Sale morveux...*

Kojiro, épuisé par son combat, se lança tout de même à sa poursuite. Il couru jusqu'à la porte, et aperçu Noboru. Ce dernier avait grimper sur le toit, et s'apprêtait à sauter sur un autre. Le barman disait vrai. Il était agile comme un singe. Il s'élança sur ses trace. Il le poursuivait au sol; ainsi, il pourrait le suivre tout en restant caché par les tôles qui faisaient à la fois office de toit et de store. Malheureusement, Noboru entraîna Kojiro dans une rue bondée. Le Genin était battu; il ne pouvait jamais le suivre en empruntant cette rue. Noboru se retourna, satisfait. Kojiro n'était plus en vue. Il continua sa promenade sur les toits sur cinq cents mètres, avant de s'arrêter et compter le butin qu'il avait amassé. En effet, durant la rixe de tout à l'heure, il en avait profité pour dévaliser la caisse. Enfin tranquille. Il s'était servit des Yoru no Oni pour ramasser un joli paquet de fric, il pourrait enfin quitter le village et parcourir le monde, tel était son rêve.
Mais il pressentit un danger; le temps de se retourner, quelqu'un l'avait déjà prit au lasso. C'était Kojiro.


"Toi... comment as-tu fait pour me retrouver!? C'est ma mère qui t'envoie, non?"

"Alors d'une j'ai du entrer par effraction chez quelqu'un pour pouvoir accéder à son toit. Ensuite, c'était facile. Tu ne te doutais plus que je poursuivait. Alors je t'ai suivit discrètement jusqu'ici. Pour ce qui est de ta deuxième question, oui, c'est ta mère qui m'envoie. Elle m'a promis un joli paquet de fric que je ne t'aurais pas volé, alors maintenant je t'ai eu, tu vas me suivre bien sagement jusqu'à chez toi. Tu pourras resortir quand j'aurais empocher les sous. Si tu t'échappes avant, je te jure que je te retrouve, et je te balance une décharge qui va te filer parkinson pendant un bon moment."

Pour être sur de bien avoir été compris, il sorti son bandeau de sa poche et il l'attacha autour de sa tête. Il descendirent du toit, et Noboru le suivit, acceptant sa défaite. Sur le chemin, il discutèrent.

"... C'est pour ça que mon plus grand rêve, c'est de parcourir le monde!"

"C'était pas la peine de fuguer pour autant..."

"Tu connais pas ma mère! Elle me considère comme un enfant de quatre ans!"

"Ah mon avis, tu devrais aller à l'académie. T'as déjà les dispositions naturelles, vu ton agilité! Et si tu deviens un ninja, tu pourras facilement parcourir le monde, sans craindre personne..."

"C'est vrai?! Waouw, dément! Mais ma mère n'acceptera jamais de me laisser devenir Ninja..."

"Ne t'inquiète pas pour ça! J'irais lui parler à ta mère si ça peut te rassurer."

Ils quittèrent enfin Asakura pour se diriger vers le centre ville...


MISSION COMPLETE


Dernière édition par Kojiro Hayatori le Jeu 30 Avr - 21:02, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Mission D] Get back!   Lun 30 Mar - 20:26



Mission de rang D - Get Back ! - Accomplie

Kojiro :
+[b] 22
XP (bonus mission inclus)
+ 25 £

Sympa comme mission, mais attention à ne pas être trop bourrin (enfin là ça va encore, mais attention quand même ^^), ou on va avoir un "deuxième" barbare à Kumo.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Asakura-