Partagez | 
 

 [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Mer 1 Avr - 1:14




La demeure de Takana Hyuuga se situe évidemment dans le quartier Hyuuga. Elle est localisée aux pieds de la montagne. Il s’agit d’une maison sans aucune prétention, tout à fait modeste mais somme toute confortable.
Cette petite résidence fût construite il y a une vingtaine d’années dans des matériaux nobles tels que le pin, le cèdre et le cyprès. Il s’agissait en faite de bois bien répandu dans les contrés de Konoha. En effet, le village est depuis toujours riche en forêt et la plupart des demeures du voisinage sont donc construites selon des modalités communes.
Le choix du bois n’est pas innocent, cela retranscrit l’esprit zen, la philosophie de Takana. En effet, la légèreté de ce matériel traduit véritablement le caractère de ce dernier. Un certain calme, une certaine tempérance avant la tempête, ce qui permet de comprendre le choix futur de ce Shinobi de servir Konoha en tant que diplomate.

À la vue des années écoulées, la toiture est bien dans un triste état, si bien qu’il convient d’entamer de travaux conséquents. Les Hyuuga étant une famille très soudée, Takana n’a aucune difficulté à trouver de l’aide pour ces travaux de rénovation. Le toit est entièrement refait de mats de paille de riz. D’ailleurs, il s’agit de la paille qui est utilisée pour les tatamis qui recouvrent la plupart des sols des maisons voisines. L’utilisation de ce matériel est très astucieux puisqu’il permet un isolement du froid extérieur en hiver, tout en permettant néanmoins à l’air de circuler en été.

Dès son mariage avec Aïko, celle-ci s’empresse d’exprimer sa personnalité en décorant leur chaumière. Elle change les bois et redonne une certaine jeunesse à l’intérieur. Aïko choisit des bois aux formes très irrégulières et aux textures fines et souples. Ce nouveau style esthétique de l’intérieur est essentiel puisqu’il contribue à donner à la demeure une certaine harmonie et une atmosphère chaleureuse.
En effet, une chaleur nécessaire puisque la femme de Takana est enceinte, elle attend un petit garçon. Le futur Akiharu.

Aïko, comme toute femme d’intérieure qui se respecte, prend soin de la maison familiale. Elle peint et dessine elle-même le jardin présent. Elle y plante chaque arbres et fleurs, surtout les gentianes. Cette fleur bleue qui lui est si cher.
Si bien qu’aujourd’hui, on remarque qu’il n’y a point d’herbe sur le sol, mais celui-ci est composé de mousse. Pour donner un aspect de grandeur à ce jardin, elle joue sur les perspectives en les faussant. Pour ce faire, Aïko plante de petites fleurs au premier plan et joue sur la miniaturisation des composants du jardin. Par-ci par là, il est possible de voir des pierres de granite, des lanternes…
L’essentiel des arbres et arbustes sont composés de cerisier, de glycines et de magnolias. En effet, ces floraisons éphémères mais successives permettent au jardin de garder un charme continuel.

C’est dans cette atmosphère qu’Akiharu va naître quelques mois plus tard.
Les mois et les années passent…
Akiharu grandit en prenant soin du jardin auprès de sa mère tant aimé. Et il passe énormément de temps à s’exercer avec elle à l’art du Taïjutsu. Malgré les marques de ses poings qui jalonnent l’écorce des cerisiers, ce jardin garde son charme au fil des temps qui passe...


Dernière édition par Akiharu Hyuuga le Sam 18 Avr - 18:04, édité 1 fois

MessageSujet: Au retour du cimetière, dans la maison familiale   Lun 6 Avr - 21:32

Cette journée est très sombre, la pluie ne cesse de tomber inlassablement.

Lors de la cérémonie, son père prend délicatement la main d’Akiharu. Takana l’étreint fermement dans la sienne sans toutefois l’étrangler. La tristesse d’Akiharu est profonde et ce geste inhabituel de son père lui réconforte le cœur.

Au bout d’une heure de recueillement, la cérémonie se termine et les nuages commencent à se dissiper progressivement. Si bien que les deux hommes s’en retournent vers leur chaumière…

Arrivée dans le jardin d’Aïko, Takana regarde son fils et tous deux s’assoient.


Takana : « mon fils…, Akiharu, tu ressembles tellement à ta mère. Quand je te regarde je la vois dans tes yeux.
Elle est comme toi acharnée et tellement délicate dans tout ce qu’elle entreprend. Je me souviens du premier jour où elle a planté ce cerisier. Elle y mettait tant de conviction et d’énergie. Persuadée qu’il grandirait de lui-même tant qu’elle lui prodiguerait de l’amour. C’est ce qu’elle a fait du mieux avec toi
».


Akiharu : « Je sais père. Elle me manque tellement… » [pleure]

Les yeux d’Akiharu étaient remplis de larmes. Les traits de son visage se plissaient sous sa peine. La tête baissée, les épaules abattues, le monde de ce petit garçon s’effondrait autour de lui. Takana prit son fils dans ses bras et il le serrera pour la première fois depuis longtemps..

Takana : « Tu es grand aujourd’hui et ta peine si profonde. Pardonne moi mon fils (…). Je suis désolé de ne pas avoir été le père que tu aurais voulu. Ta mère et moi t’avons caché sa maladie ».

Akiharu : « Mais pourquoi, pourquoi avoir fait ça ? J’aurais pu prendre soin de maman

Takana : « C’est le choix d’Aïko. Ne lui en veut pas. Elle ne voulait pas que tu sois triste. Elle voulait que tu pousses, que tu grandisses comme cet arbre ; avec amour. Aïko te chérissait mon fils. Je t’aime aussi… Nous t’avons caché sa maladie car nous voulions que tu te concentres uniquement sur ta passion. Ta mère me racontait tous les soirs vos journées… »

Akiaru : [sniff] « Oui, tous les jours, nous passions des journées ensemble. Je frappais et je frappais. J’avais mal, mes poings saignaient parfois, mais maman me disait de continuer encore et encore pour qu’ils deviennent résistants. Certains soirs, à table, mes mains étaient tellement gonflaient que je n’arrivais plus à tenir mes baguettes.

[reniflement]. Alors maman venait à coté de moi et me donner chaque bouché. Ensuite, elle préparait un bain avec les plantes du potager. Je ne sais pas ce qu’elle mettait dedans, mais ses décoctions me soulageaient tellement père… ». [pleure]

Takana regardait son fils et on pouvait voir en lui ses yeux qui rougissaient

Takana : « Tu as toujours été doué au Taijutsu et ta mère le voyait bien ! Chaque soir elle me disait que tu étais meilleur qu’elle à ton age. D’ailleurs, mon fils, je suis certain qu’il est temps pour toi. Aïko aurait voulu que tu ais ceci, elle attendait le bon moment pour te l’offrir ».

Akiharu leva les yeux et Takana se redressa. Arrivé aux pieds de la porte :

Takana : « viens mon fils suis moi dans notre chambre ».


La pièce n’était point trop grande. Elle était éclairée par une petite fenêtre en plein Sud. A droite de la porte, on pouvait remarquer une série d’étagères et de bibelots. Sur Ces dernières, Akiharu remarqua une panoplie de décoctions. Certainement celles que sa mère lui préparait quand il était blessé. Au fond de la pièce, à gauche de la fenêtre, se dresser un bureau remplie de vieux parchemins.
Juste à gauche de la porte, Takana contourna le lit pour se diriger vers l’armoire qui se trouvait de l'autre côté de la pièce. Dans celle-ci, Aïko rangeait ses kimonos. En attendant Akiharu s’assit sur le lit et Takana ouvrit l’armoire. fouillant par-ci par-là, il en sortit une tenue
.


« Mon fils, il s’agit de la tenue de ninja que ta mère portait dès qu’elle fut diplômée de l’Académie. Comme toi aujourd’hui. Elle aurait voulu que tu l’as porte »


De ses yeux brillant, Akiharu contempla cette tenue tel un trésor

Akiharu : « Merci père, j’en prendrais grandement soin. Ainsi maman ne sera jamais loin de moi. Je continuerai le Taijutsu et je deviendrai aussi fort qu’elle, ...mais père... j’ai besoin de toi ».

Takana : « Je sais.. ; Je ne sais plus quoi faire présentement. J’ai toujours agit comme un shinobi et fait mon devoir envers Konoha. Je n’étais pas là quand tu avais besoin de moi… Mon travail de diplomate m’a bien que trop souvent accaparé l’esprit. Pardonne moi mon fils… »

Akiharu : « Je suis un Hyuuga, mais je vois bien comment les autres me regardent. J’ai 13 ans papa et je n’arrive pas à maîtriser mon Byukugan. Pas comme je le devrais. C’est tellement plus dur que s’élancer dans les airs et frapper un adversaire avec le Konoha Senpuu ».

Takana sourit devant son fils et il lui caressa les cheveux

Takana : « viens mon fils, suis moi dans le jardin. Je vais te montrer comment concentrer ton chakra et utiliser cet œil blanc qui te rend si mignon »

Akiharu : « Arrête papa, je suis pas mignon… »

Takana : « Oh que si que tu es mignon mon fils. Je te promets que je ferais tout mon possible pour être bien plus présent maintenant. Allez vient, suis moi… Tu vas te concentrer encore et encore pour révéler mes tenketsus et ensuite tu me frapperas de toutes tes forces à ces endroits précis».


La journée passa ainsi, les heures se défilèrent inlassablement. De la froideur de la matinée et aux sombres nuages, la journée se termina en douceur avec quelques claires rayons de soleil.
Pendant plusieurs heures, père et fils s’entraînèrent ensemble, partageant ainsi quelques instants depuis si longtemps convoités.

[-100 £ : tenue de ninja FQ + 6]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Ven 17 Avr - 12:37

Akiharu : +11 XP

MessageSujet: Les prémices de l'entrainement au Byukugan   Ven 1 Mai - 12:43

Bien des jours plus tard.

Par un beau matin, dans le jardin d’Aïko. Le soleil vient juste de se lever et la rosée du matin est encore présente sur les feuilles du cerisier. Les pétales des gentianes commencent à peine à s’ouvrir comme à l’arrivée des beaux jours du printemps. Telle cette image, les paupières d’Akiharu s’écartent laissant ainsi la lumière le réveiller délicatement.
La fenêtre de sa chambre est ouverte et une petite brise vient lui caresser la joue droite. Il écarte dès lors les bras vers le haut pour s’étirer tel un chat au matin. Humant l’air frais de l’humidité ambiante, il prend une grande respiration ; ce qui lui permet de sentir la bonne odeur du poisson grillé, de l’amidon du riz, de la soupe de miso, sans oublier les si tendres noris. D’un bon traduisant son appétit, Akiharu se lève pour rejoindre le séjour. Tout portait à croire que l’époque de la bonne cuisine de maman était présente ; comme-ci elle était toujours là. En réalité, c’est son père, Takana, qui s’exerce à prendre soin de son fils en essayant de cuisiner les spécialités de son épouse.


Les deux hommes s’assoient à table face au jardin et commencent à déguster le petit déjeuner.

Takana : « Alors mon fils, ta nuit s’est-elle bien passée ? ».

Akiharu : « Oui père, je ne fais presque plus de cauchemars. Je pense toujours à maman, elle me manque, (…) quand j’ai senti l’odeur du poisson grillé, je me suis cru hier ».

Takana sourit devant son fils

Takana : « Alors mange petit homme car tu vas avoir besoin de force aujourd’hui.».

D’un ton surpris Akiharu s’exprime

Akiharu : « Tu ne travailles pas ? … Une surprise ? On va où ? Que vais-je apprendre aujourd’hui ? ».

Takana : « Ne soit pas si hâtif, mange d’abord ton bol de riz et ensuite je t’expliquerai. Aujourd’hui, je ne travail pas pour le Conseil alors j’ai décidé qu’on partirait ensemble pour la forêt. Profitons de ce moment pour délecter ce repas et respirer les senteurs du jardin».


Une bonne demi-heure plus tard, Akiharu débarrasse la table et s’empresse vers la salle de bain pour se débarbouiller. Au bout d’une dizaine de minutes, il sort de la pièce et fonce dans sa chambre. Il s’habille comme un furibond et enfile sa tenue de ninja. De retour dans le séjour, il cherche son père mais ne le voit point. Il sort sa tête par la porte et l’entrevoit dans le jardin. [/color].

Akiharu : « Je suis prêt père, nous pouvons nous mettre en marche. ».

Takana : « Bien bien, alors mettons nous en marche car aujourd’hui je vais t’apprendre certaines techniques pour utiliser ton Byukugan».

Les deux hommes quittent le jardin et le quartier des Hyuuga et se dirigent vers la forêt interne.


[suite dans la forêt interne, très prochainement, merci]

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Jeu 7 Mai - 12:29

Akiharu : +4 XP

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Dim 10 Mai - 23:13

[Arrivant du Quartier Uchiha]
L'avenir passe d'abord par l'entente



Le début de journée s’avérait bien meilleur que ce qui avait été prévu à la base. Kuzako avait fait preuve de beaucoup de patience, ce que Taka prit comme une énorme faveur reçue en plus de pouvoir devenir l’élève de la dirigeante de l’un des domaines du clan. Quelque part, elle devenait l’égal de l’un de ses amis, un garçon qu’elle estimait toujours plus car il incarnerait sûrement, un jour, un talent de poids dans la formation militaire de Konoha, mais aussi car elle était l’une des rare personne à savoir ce qui se cachait réellement au fond d’une attitude peu encline à la sociabilité. La jeune fille s’avouait à elle même l’honneur et la fierté de devenir quelqu’un d’important, même si elle n’en était qu’au stade de la radicule d’une plante qu’elle espérait voir devenir un grand arbre… Quelques années plus tard sans doute.

Oui, Taka se voulait être un futur pilier du village, non seulement pour ses proches, mais aussi pour elle même. Les raisons qui la motivaient restaient très souvent personnelles et elle n’appréciait que très peu en parler, même si parfois ça lui échappait rapidement, dans certains moments où le besoin de parler dépassait la discrétion. Elle s’efforça de retrouver un semblant de calme, préférant laisser sa jovialité naissante de côté pour se concentrer sur son travail à venir. Il était clair que franchir une étape était quelque chose d’envoûtant et d’euphorisant, mais le parcours ne s’arrêtait pas là et elle devait continuer de marcher sans s’arrêter pour espérer un jour devenir quelqu’un. Elle ouvrit donc son dossier pour déboucher directement sur la première fiche concoctée par son ancien professeur. Cet homme là avait le talent pour rassembler les données et les synthétiser, bien que la plupart des choses regroupées là ne soient qu’un jet de pierre qui n’intéressait que peu la Chuunin. La plupart du temps, on ne connaissait les gens qu’en les ayant côtoyés, pas en ayant lu les rapports d’aptitudes, les diagrammes de performances accompagnés de trois paragraphes descriptifs de leur personne.

Cependant, jeter un œil à ces fiches toutes faites donnait déjà quelques indications sur la marche à suivre. Akiharu Hyuuga était un jeune garçon de treize ans, récemment promu à en croire le dossier, dont la formation n’en était qu’aux balbutiements. Ses résultats démontraient des aptitudes prometteuses à en croire les juges de l’académie. Quoi de plus surprenant venant de la part de l’un des plus grands clans de Konoha. Taka devait reconnaître ne pas savoir grand chose des Hyuugas, mais dans leur allure et leur comportement, ils étaient loin devant les Uchiha selon l’opinion publique. Toujours atteint à une certaine mesure par cet esprit « nous sommes un clan puissant, on a le droit de se sentir meilleur », il n’en restait pas moins qu’ils savaient gérer au mieux leur place dans la société. Du moins, elle n’avait jamais entendu parler de plaintes récurrentes par rapports aux personnalités qui arboraient ce regard pâle dont ils étaient les détenteurs.

Elle soupira légèrement en repensant à tout ce qu’elle avait entendu dire sur les Uchiha, s’impliquant elle même dans le lot car il lui était arrivé d’être fort désagréable. D’ailleurs, la dernière fois remontait à la veille seulement. Elle reprit ensuite sa lecture. Dans un petit encart figurait l’adresse du garçon. Elle se réjouit de cette information car elle n’aurait pas à passer par les différents postes de l’administration à la rechercher d’une localité qu’elle aurait sans doute eue du mal à obtenir. C’était à se demander si Keitaro n’avait pas servi quelques pots de vin pour s’approprier ces choses là. Enfin bon, elle n’allait pas se plaindre, le travail était plus que mâché. La kunoichi poursuivit dans le village après avoir quitté le quartier Uchiha. Elle arpenta les rues le nez en l’air, réfléchissant vaguement aux thèmes qu’elle pourrait aborder avec son élève. Elle ne réalisait pas vraiment que vis à vis des autres, elle serait le professeur. Après tout, seulement une poignée d’années les séparait, et ils faisaient partie de la même génération de shinobis. Il fallait l’admettre, ça risquait d’être déroutant.

Continuant de marcher, elle baissa les yeux sur le village qui s’éveillait. Les rues se gorgeaient peu à peu et l’activité reprenait comme à chaque matin. Elle emprunta des routes annexes afin de rejoindre l’allée qui mènerait vers le sanctuaire Hyuuga. Elle prenait ça comme ça, car qu’un membre d’un clan vienne délibérément sur les plates bandes d’un autre pouvait être mal vu. Au pire, elle se justifierait avec ses papiers et ses documents. Mais bon, sans dramatiser, il n’y avait sûrement pas de quoi supposer qu’un simple fait puisse déclencher une guerre interne à Konocha, du moins il fallait l’espérer. Elle trouva cependant les regards intenses et lourds dans les rues du quartier. Elle ne voulait qu’une chose, c’était arriver au plus vite pour quitter cette atmosphère qu’elle trouvait étouffante. Cependant, quelque chose la retint de presser le pas. Elle ne prenait pas le temps de regarder tout le monde, mais quelques uns méritèrent de croiser ses pupilles sombres, totalement à l’opposé des yeux des habitants de cette portion de la ville. Le reste du temps, elle se jetait dans le ciel, ou regardaient simplement la rue et les bâtiments. Et du temps pour les regarder elle en avait.

En effet, il fallut traverser une bonne partie du quartier pour atteindre la maison du dit Genin. Elle se trouvait en fait au pied de la montagne, visiblement un peu plus reculée que le reste et apparemment très humble. Les matériaux qui la constituaient était on ne peut plus simple mais conférait un très bel aspect à tout ceci. Le jardin était très bien agencé, peuplé de nombreuses plantes mais surtout de gentianes, il était aussi garni de mousse, donnant au tout un ton de verdure très apprécié de la jeune fille. Elle s’approcha de l’entrée avec précaution, comme si elle avait pu tout abimer en marchant simplement sur ce sol, puis elle frappa à la porte. Ce fut un homme d’âge mûr qui ouvrit. Plus grand qu’elle, il pouvait la toiser à sa guise, comme si elle lui avait été inférieure. La jeune fille leva les yeux vers celui qui devait être le chef de famille avant de prendre la parole avec une voix fort agréable.

[Taka] Bonjour. Pardonnez mon intrusion chez vous, je me nomme Taka. Je suis à la recherche d’un certain… Akiharu Hyuuga. Est-il ici ?

Tout en finesse et politesse. Elle semblait presque frêle mais une teinte d’assurance ce nichait tout au fond de sa voix dont le timbre doux ne pouvait que caresser les oreilles. Elle s’inclina légèrement en guise de respect envers un aîné, bien que son sang ne fut très apprécié des siens. D’ailleurs, ce problème d’entente entre les deux clans devait être le premier problème à résoudre. Avec Taka, aucun souci en vue, mais avec Kenji, Genin dont l’éducation était plus conservatrice, le souci risquait de se poser. Pour ce coup, elle attendrait un premier contact tous ensemble.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Dim 5 Juil - 18:57, édité 2 fois

MessageSujet: 1er rencontre avec Uchiha Taka   Mar 26 Mai - 21:52

Ce matin, Akiharu est en train d’étudier dans sa chambre. Son père lui avait demandé d’analyser les Tenkensus afin de mieux maîtriser son Byukugan.

Pendant ce temps, son père s’occupe en cuisine. Comme à son habitude, il est en train de préparer le déjeuner. Alors que tout d’un coup, un bruit vient l’interrompre dans son travail. Il s’agit de la porte d’entrée. Une personne vient certainement de s’y présenter. Takana se dirige donc vers cette dernière et l’ouvre.

[Taka] « Bonjour. Pardonnez mon intrusion chez vous, je me nomme Taka. Je suis à la recherche d’un certain… Akiharu Hyuuga. Est-il ici ? »

La regardant de haut en bas et la fixant droit dans les yeux

Devant lui se dresser assurément une jeune fille élégante et d’un teint frais. Ses cheveux foncés étaient assortis à la couleur de ses yeux. Elle était jolie et svelte. La tonalité de sa voix bien que douce n’était nullement signe de faiblesse, mais présager d’une vive assurance.

[Takana] : « Bonjour Taka, Tu recherches mon fils Akiharu. Mmm…».

Fixant ses habits, il remarqua vit les insignes des Uchiha.

Takana répondit poliment à la marque de respect de la Chuunin par un hochement de tête.

[Takana] : « ahhhh ! Une Uchiha, Taka tu dis. Oui oui oui, cela me dit quelque chose. J’ai entendu parler de toi. Tu es le premier Sensei de mon fils. Allez entre, soit la bienvenue ».

Il invita la jeune shinobi dans le séjour et l’invita à s’installer autour de la table.

[Takana] : « J’allais servir le déjeuner de Akiharu alors puisque tu es là, installe toi. Tu as bien du cran de venir dans notre quartier. Les regards des Hyuuga ont du se lever sur toi et les rumeurs vont courir bon train. Soit, cela n’est point grave, nous irons au-delà de ça. Bien, puisque le conseil t’a jugé digne d’être le Sensei de mon fils alors je t’accepterai à ma table. ».

Fixant toujours ses yeux, Takana lui montra sa place où s’asseoir.

[Takana] : « Je te fais entièrement confiance pour entraîner mon fils comme il se doit. Avant que j’aille le chercher et que je vous laisse en tête à tête, je te demanderai ceci : explique clairement à mon fils les devoirs et les responsabilités d’un Sensei, l’intérêt du travail en équipe et de sa cohésion. Par ailleurs, parle lui des rapports entre nos deux Clans. Je veux qu'il est un regard extérieur à celui de la vision que notre clan donne. Ainsi, il suivra lui même et formera son opinion sur chacun des Uchiha qu'il rencontrera. J’espère donc que ceci ne sera pas un frein à tes devoirs de Sensei envers Akiharu. Il est un shinobi de Konoha comme toi alors ne l’oubli pas. Un Hyuuga c’est certain, mais un fidèle de ce village, alors je ne veux pas de différence entre lui et un autre de tes élèves».

Attendant une réponse de Taka en guise d'acquiessement… Takana se dirigea ensuite vers la chambre de son fils.
Quelques instants plus tard… faisant son entrée dans le séjour et se présentant devant la jeune demoiselle.

Akiharu s’inclina légèrement en guise de respect

[Takana] : « Hyuuga Akiharu, fils de Takana et d’Aïko Hyuuga. ».


Dernière édition par Akiharu Hyuuga le Mer 27 Mai - 18:27, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Mer 27 Mai - 17:27

L’homme qui se tenait debout juste devant elle la toisa un instant. Elle sentit ses yeux blancs la transpercer de part en part dans un coup d’œil vif et entraîné, à tel point qu’elle en eut presque un frisson. Cet homme semblait bien familier, à tutoyer directement un visiteur qui se présentait ainsi chez lui. Même impromptue, le passage d’un étranger par chez eux n’aurait jamais été accueilli de la sorte par la famille de Taka. Mais qu’importait, il ne s’agissait pas de mœurs variant d’un clan à l’autre mais bien d’une famille à sa voisine. Tout de même, elle gardait au fond d’elle une certaine appréhension des minutes qui s’écouleraient tant qu’elle se trouverait dans ce quartier et dans cette maison. Un peu comme si elle ne se sentait la bienvenue dans cet endroit. Elle se redressa cependant surprise du ton soudain enjoué qu’utilisait le père d’Akiharu. Il aurait presque semblé être une connaissance de tout le temps.

[Takana] Ahhhh ! Une Uchiha, Taka tu dis. Oui oui oui, cela me dit quelque chose. J’ai entendu parler de toi. Tu es le premier Sensei de mon fils. Allez entre, soit la bienvenue.

L’homme s’empressa de faire signe d’entre à la jeune fille, l’invitant à s’approcher et presque faire comme chez elle. Il montrait déjà la table alors qu’elle ne s’avançait que timidement à travers l’entrée.

[Takana] J’allais servir le déjeuner d’Akiharu alors puisque tu es là, installe toi. Tu as bien du cran de venir dans notre quartier. Les regards des Hyuuga ont du se lever sur toi et les rumeurs vont courir bon train. Soit, cela n’est point grave, nous irons au-delà de ça. Bien, puisque le conseil t’a jugé digne d’être le Sensei de mon fils alors je t’accepterai à ma table.

Encore un peu perturbée elle s’approcha puis s’installa dignement et élégamment comme le voulaient les bonnes manières que l’on enseignait dans les bonnes familles. A ceci près qu’elle s’efforçait de ne pas paraître coincée outre mesure, ce qu’elle réussissait à faire avec brio, rendant ses petites manières à leur plus simple expression. Elle fit un signe de tête à l’égard de Takana, en guise remerciement.

[Takana] Je te fais entièrement confiance pour entraîner mon fils comme il se doit. Avant que j’aille le chercher et que je vous laisse en tête à tête, je te demanderai ceci : explique clairement à mon fils les devoirs et les responsabilités d’un Sensei, l’intérêt du travail en équipe et de sa cohésion. Par ailleurs, parle-lui des rapports entre nos deux Clans. Je veux qu'il ait un regard extérieur à celui de la vision que notre clan donne. Ainsi, il suivra lui même et formera son opinion sur chacun des Uchiha qu'il rencontrera. J’espère donc que ceci ne sera pas un frein à tes devoirs de Sensei envers Akiharu. Il est un shinobi de Konoha comme toi alors ne l’oubli pas. Un Hyuuga c’est certain, mais un fidèle de ce village, alors je ne veux pas de différence entre lui et un autre de tes élèves.

Elle s’arrêta un instant, masquant un brin de vexation et réprimant une expression de reproche. Elle n’était pas là pour rien, et c’était en ces termes qu’elle avait osé pénétrer dans le quartier des Hyuuga. Elle s’attendait à ce que sa démarche se comprenne d’elle même mais avait visiblement fait une erreur. Elle resta un instant dans une neutralité impressionnante puis elle finit par sourire amicalement à l’attention de Takana.

[Taka] Je vous remercie… J’essaierai de tenir compte de vos remarques. Si je le peux, je les intègrerai à ce que j’ai déjà prévu de faire ou dire.

Elle s’arrêta une seconde ou deux puis reprit de plus belle.

[Taka] Mais… Sauf votre respect, je pense que je ne serais pas là si je n’avais pas déjà intégré ces notions d’appartenance aux mêmes rangs.

Son sourire baissa un peu en intensité, traduisant une crainte certaine dans sa façon d’exposer les choses. Elle ne voulait pas paraître irrespectueuse, bien loin de là, mais cette démarche très directe pouvait parfois offenser ou vexer. Mais bon, c’était dit il ne restait donc plus qu’à en assumer les conséquences. L’homme quitta la pièce pour aller chercher le principal intéressé qui ne tarda à faire son entrée. Lui aussi fort bien élevé, s’inclina légèrement devant Taka qui s’était levée par précaution.

[Akiharu] Hyuuga Akiharu, fils de Takana et d’Aïko Hyuuga.

Elle lui sourit légèrement.

[Taka] Bonjour Akiharu… Je m’appelle Taka. Il semble que nous soyons affectés à la même équipe, c’est pour ça que je suis là. Ton père a d’ailleurs du te le dire.

Elle lui fit signe de s’approcher, plus pour pouvoir s’installer à nouveau que par politesse. Après tout, elle n’était pas chez elle. Ce fait, elle reprit place là où Takana avait eu l’amabilité de la recevoir. Elle souffla légèrement le temps de réfléchir un instant puis reprit la parole.

[Taka] Mmmm… Il y a pas mal de choses à faires et nous n’en sommes qu’au début. En fait, si je suis là c’était pour éviter une rencontre de groupe en guise d’ouverture. Je préfère te connaître un peu plus avant ça, pour… Faciliter les choses dirons nous.

Sa voix était douce et claire. Elle ne parlait pas fort car ce n’était pas nécessaire mais surtout parce qu’elle n’aimait que très peu le bruit. Et puis, l’atmosphère calme de la maison avait de quoi rendre les choses plus aisées. Elle continua donc sur sa lancée.

[Taka] Alors dis moi… Qui penses-tu être ?



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Mer 10 Juin - 15:59

Akiharu : +4 XP
Taka : +18 XP

Je me permets une petite pause XP Smile

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Dim 21 Juin - 20:31

[Taka] « Bonjour Akiharu… Je m’appelle Taka. Il semble que nous soyons affectés à la même équipe, c’est pour ça que je suis là. Ton père a d’ailleurs du te le dire».

[Akiharu] « Oui mon père m’a dit que nous faisions partie de la même équipe».

[Taka] « Mmmm… Il y a pas mal de choses à faires et nous n’en sommes qu’au début. En fait, si je suis là c’était pour éviter une rencontre de groupe en guise d’ouverture. Je préfère te connaître un peu plus avant ça, pour… Faciliter les choses dirons nous».

[Taka] « Alors dis moi… Qui penses-tu être »?

Le vissage d’Akiharu se crispa et ses sourcils se froncèrent afin de montrer son étonnement, mais très rapidement son naturel enjoué reprit le dessus

[Akiharu] « Je suis moi ». dit-il en souriant

[Akiharu] « Te dire qui je suis. C’est bien une question délicate. Je ne puis y répondre par moi-même en fait. Cela serait certainement incongru et peu adéquate».

Akiharu se sentait très mal à l’aise devant cette question. Pourtant, cette dernière n’était qu’anodine, mais il hésitait à répondre. Akiharu ne voulait pas que son sensei découvre sa fragilité et la tristesse qui sommeillait en lui, bien au contraire, il désirait paraître tel un jeune shinobi fort.

[Akiharu] « Bien, je suis un jeune shinobi. Un Hyuuga qui a des mains d’acier, du moins aussi fort que faire se peut. Comme ma mère me l’a enseigné, j’excelle pour mon âge dans l’art du Taijutsu. Tu découvriras bien par toi même qui je suis au fil des jours et des missions qui passeront. ».

Akiharu regarda Taka dans les yeux un petit instant. Des yeux si doux et charmants...

d'un ton plus réservé, leurs regards se croisèrent un instant ; gêné il baissa la tête et dit avec une voix délicate

[Akiharu] « Je n'ai que peu d'amis alors j'espère nous pourrons sympatiser. Et même si je suis un Hyuuga et fier de l'être, mon oeil blanc ne doit pas te rebuter ou être un frein à mon insertion dans l'équipe. Je pense que cela ne le sera pas sinon tu ne serais pas venu jusqu'ici me chercher ».

Relevant la tête d'un coup, l'exitation semblait prendre le jeune shinobi et il assailla Taka de questions

[Akiharu] « D'ailleurs qui sont les autres membres de l'équipe ? ... Peux-tu m'en dire plus sur eux et leur personnalité ? Allons nous bientôt les rencontrer et partir en mission ? ... ».

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Lun 22 Juin - 0:07

La question avait de quoi être étrange et peu facile à aborder. Taka en était consciente, mais c’était une introduction qu’elle chérissait tout particulièrement, simplement parce qu’elle permettait de voir les premiers traits qui décrivaient la personne qu’elle avait en face d’elle. Perturbante… C’était le mot qui convenait à cette interrogation qui provoqua une légère crispation sur le visage d’Akiharu. Bien que passagère, elle trahissait un manque flagrant de réponse. Ce n’était pas une tare en soi, elle espérait qu’il puisse comprendre ça par la suite. De toute façon, personne ne savait vraiment qui il était, pas même elle. Mais la façon de s’aborder soi même pouvait en dire long sur la façon d’aborder les autres. Pour l’heure, cette brusque introduction avait rempli sa mission.

Akiharu était jeune, plus jeune que Taka qui n’était pas bien âgée. Il avait le temps de se chercher, de se trouver et pourquoi pas de devenir quelqu’un. Malgré ce, il se voulait fort, fier et confiant. Elle sourit devant cette gaillarde attitude. C’était loin d’être un mal, et pour tout dire, elle admirait cette façon de s’estimer qu’utilisait le jeune Hyuuga et don elle n’avait jamais fait preuve elle même. Son sourire eut la grâce de s’élargir devant la fin de la réponse du Genin. L’audace était aussi quelque chose qu’elle appréciait, en petite mesure, c’était une façon de se distinguer et de provoquer sa propre réussite. Mais cette lueur d’ambition et de fierté contrastait sévèrement avec cette attitude soudain timide. En effet, Akiharu avait baissé les yeux après qu’ils aient croisés ceux de la Chuunin.


[Akiharu] Je n’ai que peu d’amis alors j’espère que nous pourrons sympathiser. Et même si je suis un Hyûga et fier de l’être, mon œil blanc ne doit pas te rebuter ou être un frein à l’insertion dans l’équipe. Je pense que ça ne le sera pas sinon tu ne serais pas venue jusqu’ici pour me chercher.

Elle avait cet air bienveillant qu’elle aimait souvent arborer avec sa petite sœur. Elle prit le temps de réajuster son habit avant de prendre la parole.

[Taka] Exactement… Autant que possible, je veillerai à ce que tout se passe normalement. Et… Honnêtement, je ne me sens que peu concernée par les rivalités de ce genre. Elles finiront par tomber dans l’oubli, sûrement avec la disparition des anciens. En plus, c’est une bonne chose que tu sois en accord avec ce que tu es. C’est un sacré frein de ne pouvoir accepter sa condition.

Elle sourit volontiers à l’adresse du Genin. Elle espérait créer un climat tiède à défaut d’une subite amitié ou quelque chose dans ce goût là. Tout ceci semblait plutot bien passer. D’ailleurs, l’adolescent releva brusquement la tête, soudain empli d’entrain.

[Akiharu] D'ailleurs qui sont les autres membres de l'équipe ? ... Peux-tu m'en dire plus sur eux et leur personnalité ? Allons-nous bientôt les rencontrer et partir en mission ? ...

[Taka] C’est justement pour ça que je suis venue aujourd’hui. Je n’en connais qu’un sur deux, proprement dit. Mais c’est aussi avec lui que les problèmes pourraient survenir. Notre équipe est composée de quatre shinobis, comme toute autre. Toi, une certaine Ying et surtout… Kenji et moi. Pourquoi surtout ? Parce que comme moi, il est un Uchiha.

Un léger silence plana. Avait-il déjà compris la manœuvre ? Elle n’avait pas prévu de le présenter ainsi, mais ses craintes avaient momentanément pris le dessus et lui avaient fait formuler les choses de la sorte. Elle en profita pour se reprendre.

[Taka] Donc… C’est principalement pour vous deux que je viens vous voir séparément avant une rencontre tous ensemble. Que ce soit clair, et je lui dirai exactement de la même façon, il n’y aura aucun conflit entre nous qui puisse porter préjudice à la réussite d’une mission ou encore, et c’est plus important, à la vie d’un membre de l’équipe.

Elle n’avait pas l’air menaçante comme ça, mais les mots, à défaut d’un ton trop persuasif, parlaient d’eux même. On sentait soudain une certaine rigidité dans son comportement, une rigueur dont elle héritait de son éducation.

[Taka] Le but n’est pas de combattre la mauvaise ambiance par la pression. Mais si toi et moi nous entendons bien, il faudra aussi penser à ce que Kenji et toi vous entendiez bien.

Elle sourit finalement. Sans doute que présenté ainsi, elle aurait plus de chances de marquer l’esprit d’Akiharu. Elle se voulait sympathique, sachant qu’elle aurait le temps de sévir si jamais les choses prenaient une mauvaise route. Mais bon, ils n’y étaient pas encore et il n’y avait pas de quoi s’inquiéter outre mesure. En dehors de la fougue de la jeunesse, les ninjas étaient des personnes que l’ont forçait à grandir rapidement et il était rare qu’ils ne soient pas à la portée de concepts pareils.

[Taka] Sinon… pour ce qui est de leur personnalité, je n’influencerai pas ton jugement. Tu auras le temps de les connaître. Pour ce qui est de la première rencontre en équipe, je te préviendrai. Je préfère voir la petite dernière comme je viens te voir aujourd’hui. Enfin, pour les missions, j’attendrai que nous ayons au moins l’habitude de se côtoyer. Le but n’est pas de vous priver d’action, mais de vous en fournir en vous gardant en vie. Et pour ça, j’avoue préférer recevoir votre aide.

Elle sourit de plus belle, découvrant légèrement des dents fort bien entretenues, au même titre qu’une apparence générale très soignée. Elle n’était pas le genre enjouée, mais s’affichait suffisamment sympathique pour que le dialogue s’installe.

[Taka] Pour étancher un peu ta curiosité, je vais au moins te révéler les spécialités de tes équipiers. Pour ma part, comme pour celle de Kenji, j’utilise principalement le Ninjutsu et, si j’en crois les dossiers, Ying aurait choisi… Le Genjutsu. On a la chance d’avoir une équipe plutôt complète, ca pourrait nous mener loin. Voilà tout ce que je pense utile de te dire pour l’instant. Pour la suite, j’aimerais savoir comment tu as planifié ton entrainement. Sachant que je ne vous mènerai pas en mission si vous n’avez pas les bases, c’est trop risqué.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Dim 5 Juil - 12:56

Le repas se poursuivit dans la convivialité. Et chacun des deux shinobis échangèrent quelques mots sur leur personnalité et le devenir de cette future équipe. Akiharu expliqua ses spécialités et comment il s'entrainait tous les jours dans la forêt, notamment sous le regard et les conseils de son père.

Il était évident que Taka passa un très bon moment et elle s'en alla confiante pour l'avenir du jeune Akiharu au sein de sa future équipe.

Quelques jours plus tard, une lettre parvint au domicile familiale et le jeune Hyuuga l'ouvrit puisqu'elle lui était adressée.

Citation :
Convocation à l'arêne de Konoha à minuit. Venez avec votre équipement

Il va de soit qu'Akiharu demeurait perplexe et débitatif. Minuit était une heure bien tardive et il se méfiait d'une quelconque fourberie. Toutefois, son père lu la lettre, et il semblait bien selon son regard qu'il fut au courant de la chose. Il ordonna vivement à son fils de se rendre à ce rendez-vous. Il ne lui disa rien d'autre qu'il s'agissait d'une convocation officielle du Conseil.

MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   Lun 3 Aoû - 0:04

Akiharu : +6 XP
Taka : +8 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Quartier Hyuuga] : La demeure d'Akiharu Hyuuga   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demeure Hyuuga : Akogare
» Description de la demeure
» [Domaine Hyuuga] Jin'
» Un quartier de Mordheim
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-