Partagez | 
 

 Salle des chuunin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Salle des chuunin   Ven 3 Avr - 15:06

Cela faisait quelques jours que le nouveau chuunin avait été promut à ce grade. Enfin il allait pouvoir commencer les choses sérieuses concernant sa mission. Elle était très importante pour lui et il n’allait pas la rater, si c’était le cas tout ce qu’il avait construit avec sa nouvelle famille allait être détruit.

C’était le matin, Kyomu se levait normalement comme chaque matins.
Il prit son petit déjeuner et s’habilla pour qu’une fois près il fume une cigarette à la fenêtre de son appartement. Les montagnes était éclairées de la lumière encore faible du soleil, une odeur de rosé fraîche se sentait. Bref une bonne journée allait commencer.

Comme tout les matins le jeune homme allait courir, un petit footing d’une heure et demie histoire de se maintenir en forme. A cette heure le centre ville grouillait de personnes, certain se rendaient au travail, d’autres ne travaillaient pas et faisaient une petite marche en regardant les commerçants installer des étables devant leur magasin.

Le Kaguya avait finit son exercice et rendait chez lui pour prendre un douche. Une fois fait il s’habilla de sa veste chuunin fraîchement confectionnée et de son bandeau qui était sur son bras gauche.
Le shinobi se rendait à l’académie de Kumo, c’était la première fois qu’il si rendait pour ne pas assister à un cours ni pour rencontrer un prof. Cette fois il y allait en tant que chuunin, ça ne changeait pas grand chose mais pour lui si.

Il entra dans le bâtiment et chercha la salle des chuunin, mais elle était plus difficile à trouver qu’il ne l’avait prévu. Il se pencha vers la secrétaire et lui demanda son chemin. Voyant que ce n’était pas un élève elle lui répondit rapidement. Comme quoi. Quand il n’était que genin ou étudiant les secrétaires mettaient longtemps à répondre alors que là la réponse était quasi immédiate.

Suivant les instructions données il ne tarda pas à trouver la salle. Il y avait pas mal de bruit qui traversait la salle, pas très fort, mais on entendait quelques personnes parler. Tout d’abord il toqua à la porte, mais rien ne se passa. Du coup il se permit d’entrer.
Il ne vit personne le regarder ce qui voulais sûrement dire que les vas et viens se faisait souvent par ici, ou que tout simplement il ne les intéressait pas.

Une fois qu’il trouva son bureau il commença à s’installer. La décoration était assez basique, une boîte à crayon, des chemises, enfin rien de bien particulier.
Un autre chuunin passa devant lui.

Chuunin – Ho ! Un nouveau, bienvenue, tu t’appelle comment ?

Cette personne avait l’aire très agréable vu son sourire et l’accueille qu’il lui avait fait.
Sans afficher une trop joie, le jeune homme lui répondit :

Kyomu – Bonjours, je m’appelle Kyomu, Kyomu Daiky.

L’autre personne disait quelques mots puis un « au revoir je suis déjà en retard ». Au moins il n’allait pas devoir ce le taper toute la matinée.
Une fois seul devant son bureau il le fixa longuement se posant une question, juste une seule, mais qui avait son importance : Et maintenant je fais quoi ?

MessageSujet: Re: Salle des chuunin   Sam 11 Avr - 12:47

¤,.°o°O Chapitre 7 : Croître et Grandir O°o°.,¤
« Pause »
-1-

La lecture .. un passe temps que Sho avait presque transformé en habitude quotidienne. Personne ne savait vraiment de quoi étaient fait ses lectures. Les plus mauvaises langues parlaient déjà de quelques études sur le domaine de la Mort. Bien qu'en réalité, ce domaine n'eut aucun intérêt à ses yeux. D'autres, un tantinet plus réalistes, évoquaient souvent la possibilité qu'il eut jeté son dévolu sur les plus anciens manuscrits du village ayant attrait aux plantes et tout ce qui pouvait avoir un rapport plus ou moins étroit avec la conception de pilules et autres substances encore méconnues. Cette version, bien que plaisante, ne correspondait pourtant pas à la réalité des choses. En effet, Sho Nagoshi avait porté son intérêt sur des manuels de médecine avancée. Il passait des heures à étudier le corps humain, son fonctionnement, ses spécificités, chaque parcelle de peau ou d'organe, absolument tout ! Toutes les informations dont il pouvait disposé se gravaient dans un coin de sa mémoire en attendant le jour où il pourrait déployer toute l'ampleur de ses talents.

Rendez-vous était déjà prit avec un chirurgien de l'hôpital. La théorie avait ses qualités mais tôt ou tard elle devait laisser place à la pratique.

Pour l'heure, Sho s'était arrêté sur un texte ancien dont les prémisses introduisaient une antique technique qui permettait à son possesseur d'inverser le cours même d'un combat décisif. Ce miracle était rendu possible par un revigorant extrême de l'organisme humain. Mais Sho jugea néanmoins que le temps n'était pas tout à fait propice à l'apprentissage d'une nouvelle technique. D'autres choses, plus importantes, retenaient son attention. La première étant qu'il devait bientôt prévenir les membres de son équipe de leur départ imminent vers les contrées montagneuses du nord - cadre fixé par la mission de rang C qu'il avait choisi de traiter avec son équipe. La seconde était étroitement liée à l'absence totale de nouvelles d'Akai. Depuis ce soir où il était entré dans son laboratoire et avait apprit bien des choses sur l'art des poisons et autres antidotes, Sho n'avait plus reçu ni de visites ni d'échos de sa part.

Bien que cela commençait à lui paraître étrange, il chassa cette mauvaise impression de sa tête et reporta son attention sur une silhouette qui ne lui était guère méconnue. Grande, élancée mais robuste, elle n'appartenait à nul autre homme que Danjuro Sanô, un chuunin instructeur qu'il avait prit l'habitude de côtoyer depuis qu'il avait lui-même atteint ce grade. Danjuro avait de grands yeux clairs, le sourire facile, et des cheveux bruns mi-longs qu'il avait l'habitude d'attacher en queue de cheval.

· DANJURO · Toujours occupé à tes lectures à ce que je vois.

S'était-il exclamé en le voyant adossé au mur dans le hall d'entrée de l'académie.

Sho leva ses yeux sculptés en forme d'amande par dessus son parchemin pour les fixés dans ceux de son interlocuteur. Au bout de quelques secondes à peine, un sourire amusé se dessina aux coins de ses lèvres comme si le sourire de son homologue l'avait contaminé.

· SHO · ... toujours aussi perspicace de ton côté.

Le ton était ironique et ne manqua pas d'arracher un petit rire au principal visé.

· DANJURO · Tu ne devrais pas te moquer d'un infirme !

· SHO · Tu as raison, pardonne-moi.

Danjuro s'arrêta à sa hauteur. Sho replia soigneusement le parchemin qu'il tenait entre ses mains puis il le rangea dans une poche intérieure de sa veste rouge brique, le sourire toujours aux lèvres.

· SHO · Quelles nouvelles ?

· DANJURO · J'aimerai t'en dire davantage mais tout ce que j'ai c'est un nouveau chuunin qui vient d'arriver et une équipe qui m'attend depuis déjà cinq minutes.

Comprenant ainsi que son ami ne pouvait s'attarder davantage dans une discussion sans fin, Sho lui adressa une tape sur l'épaule, accompagnée d'un hochement de tête, comme pour lui faire comprendre qu'ils auraient tout le loisir de discuter plus tard et qu'il allait rendre une petite visite à ce " nouveau chuunin " car il lui apparaissait clairement qu'il n'avait pas trouvé le temps d'accueillir dignement cette nouvelle recrue. En retour, Danjuro le remercia d'un bref mouvement de la nuque. C'était presque à se demander si les deux hommes avaient habituellement recourt aux mots pour se comprendre. Quoi qu'il en soit, ils se quittèrent ainsi, Danjuro prenant la direction de la sortie et Sho celle d'une salle annexe où les chuunins avaient l'habitude de se retrouver quand les journées n'annonçaient aucun labeur qui ne demandait leur présence.

Les bras croisés dans son dos, les manches de sa veste retroussées jusqu'à ses coudes, il s'enfonça dans un dédale de couloirs presque interminable jusqu'à une longue allée sertie de gravures sur bois d'acajou. Là, tout au bout de cette allée, se trouvait une porte elle aussi en acajou. Porte qui ouvrait sur la salle que Sho avait cherché à rejoindre : celle des chuunins de Kumo. Pour n'y passer qu'un temps très restreint, Sho n'y possédait aucun bureau ( il faut avouer que ce bureau, même s'il avait existé, ne lui aurait probablement servit à rien du tout ). Aussi s'engouffra-t-il à l'intérieur de la salle où il repéra immédiatement l'objet de sa présence dans cet endroit. Un homme aux cheveux clairs, le regard quelque peu absent fixé sur son bureau. Bref, un homme visiblement perdu.

Sho s'approcha et finalement s'assit sur le bureau qui faisait face à celui de l'individu. Attendant qu'il remarque sa présence, il l'observa attentivement avant de lui sourire légèrement lorsque enfin il le remarqua.

· SHO · Sho Nagoshi, enchanté.

¤,.°o°O ... O°o°.,¤

MessageSujet: Re: Salle des chuunin   Mar 21 Avr - 23:36

Le chuunin était toujours devant son bureau, ne sachant pas quoi faire de sa couenne. Il regardait autour de lui, voir ce que les autres faisaient. Un shinobi était en plein dans des fiches, le Kaguya se demandait bien ce qu’il pouvait faire. Lui n’avait rein comme paperasse, jute des stylos, pas de quoi s’occuper longtemps. D’autres parlaient ensemble, de missions, de leur élèves, bref il n’était pas encore au stade des autres ninja. Aucune responsabilité, aucune équipe quel qu’elle soit. En fait pour le moment il n’avait que la veste de chuunin, on dit que l’habit ne fait pas le moine, cette expression est vraie dans son cas.

Ne savant vraiment plus quoi faire le jeune homme décida d’aller se fumer une cigarette et si à son retour il ne se passait toujours rien il c’était dit qu’il allait retourner vaquer à ces occupations. C’est à dire s’entraîner.
Si il coulais qu’un jour on lui confit des missions il devait s’entraîner en conséquence, il ne pouvait se permettre d’être un boulet pour son équipe. Sinon le village allait l’assigner qu’a des missions mineures et il n’allait pas sortir du village longtemps. Si il y restait il n’allait pas découvrir ou était le fameux et déchut membre de son clan Yuushi Ecrol. De plus il devait se renseigner sur les Kaguya autre que ceux de Kumo.

Le garçon se lava de sa chaise et sortit son paquet de cigarette. Mais en se levant il entendit un bruit de feuille que l’on froisse.
Interrogé il se retourna et regarda sur sa chaise.

Un bout de papier y était placé, à cause du fait qu’il s’était assit dessus elle était pleine de pliures.

* C’est qui le con qui met ça là … *

Il la prit et la lissa.

Citation :
Bonjours Kyomu Daiky,

Venant juste d’être promut au rang de chuunin il y a peux, nous ne pouvons vous confier une équipe de genin/étudiant, ni vous intégrer à une équipe de chuunin/jounin.
Pour que vous appreniez les fonctions que ce grade demande nous vous avions assigné à une équipe composée de deux genin et d’un jounin : Ishiki Cetana.

En attendant une personne du nom de Sho Nagoshi vous rejoindra à votre bureau vendredi matin pour vous expliquer vos nouveau droits et devoirs.

La direction.
En lisant la lettre il remarqua que c’était le matin et que la date était un vendredi…
Heureusement pour lui qu’il était tombé sur ce papier, sinon il aurait sûrement raté ce Sho Nagoshi de quelques minutes.


Du coup il resta assit devant sa table comme il l’avait fait pendant un bon quart d’heure.

Au bout de quelques minutes un personne se présenta devant lui, peut-être la personne qu’il attendait.
La première chose qu’il vit sur son visage fut ces yeux, d’une couleur or ils étaient magnifiques, Kyomu était limite jaloux. Mais bon il ne s’éternisa quant même pas des heures devant lui, avoir des beaux yeux était une chose, mais pas des plus utiles.

L’autre chuunin s’assit sur sa table et lança avec un petit sourire un :


Sho - Sho Nagoshi, enchanté.

C’était lui.
Enfin le Kaguya allait savoir ce qu’il devait faire et puis en plus il n’avait plus à attendre.
Avec un sourie discret il le salua :


Kyomu – Bonjour, je suppose que vous savez déjà qui je suis … Kyomu Daiky, heureux de faire votre connaissance.

Même si à priori le shinobi qui lui faisait face devait avoir le même âge que lui il le vouvoya quant même, dans le doute…

Kyomu – Il paraît que vous devez m’informer sue les fonctions de chuunin ? Je vous écoute avec plaisir, il est vrai que je ne connais pas grand chose à mes nouvelles fonctions.

Un petit rire s’échappa de sa bouche.

MessageSujet: Re: Salle des chuunin   Jeu 23 Avr - 2:55

¤,.°o°O Chapitre 7 : Croître et Grandir O°o°.,¤
« Pause »
-2-

Perché sur son bureau, Sho fixait la nouvelle recrue en se demandant quel chemin il avait pu parcourir pour arriver là où il était aujourd’hui. Devenir chuunin impliquait idéalement une grande prise de responsabilité. De la même manière, se hisser à ce poste demandait forcément une présence à un évènement marquant ou une oeuvre battit sur le long terme. Alors qu’est-ce que cet homme avait bien pu faire pour devenir ce qu’il était aujourd’hui ? De mémoire, Sho ne se souvenait pas l’avoir croisé à Konoha durant l’examen chuunin. Il n’était même pas sûr qu’il eût prit part au voyage qui avait conduit les participants au tournoi et l’encadrement de Kumo au Pays du Feu. La marge d’erreur était infime mais elle n’était pas nulle pour autant. Peut-être n’avait-il tout simplement pas fait attention à lui. Qui pouvait le savoir ? Néanmoins, l’esprit analytique de Sho semblait pencher vers la seconde option. Celle qui voulait qu’un homme soit nommé à ce poste pour ses nombreux services rendus au village. Après tout, ne pouvait-il pas être l’un de ces genin aguerrit qui brillait davantage que les autres par son génie ? Ne pouvait-il pas être un ancien genin qui avait agis avec courage et honneur au cours d’un évènement qui lui avait totalement échappé ? Toutes ces probabilités restaient sans réponse.

Sho était passé par la case « examen chuunin » pour devenir le chuunin instructeur qu’il était aujourd’hui. Pour autant, le souvenir qu’il avait gardé de cet évènement n’était certainement pas le plus heureux qui soit. Même si ses victoires aux deux épreuves avaient de quoi raviver le souvenir de moments heureux, ceux qui étaient liés à l’attaque de l’Asahi avaient prit une place croissante dans son coeur. Si bien qu’à chaque fois qu’il était fait mention du dernier examen chuunin en date, Sho voyait immédiatement ressurgir l’horreur des combats, du désastre, et de la peine que lui avait coûté d’apprendre la mort d’un genin, d’un ami, au talent immense. Et bien que les mois s’étaient succédés depuis ces jours funestes, l’empreinte laissée par ces malheurs semblait encore brûler d’un feu vif en lui.

Bien que son visage ne montra rien de ce démon intérieur, Sho revint soudainement à la réalité quand la voix de l’inconnu résonna enfin dans la pièce.

Kyomu Daiky ... Kyomu Daiky ... maintenant qu’il y repensait, il est vrai qu’il avait déjà entendu ce nom quelque part. Où, cela restait un mystère pour le moment. Sho fouillait dans tous les recoins de sa mémoire. Il pouvait clairement énoncé quelques noms à la sonorité approximative mais pas le moindre qui correspondait exactement à celui de son interlocuteur. Ses yeux toujours fixés sur ce dernier, l’eisei-nin poursuivit ses recherches sans relâche, persuadé qu’il était de l’avoir déjà entendu par le passé - il l‘était d‘ailleurs de plus en plus à mesure que le temps s‘écoulait. Mais ce n’est que lorsque son interlocuteur précisa qu’il devait l’informer des fonctions de chuunin que tout se fit plus clair dans son esprit. Kyomu Daiky, comment avait-il pu égarer ce nom ?!

Deux jours plus tôt, Sho avait reçu une lettre d’Ishiki concernant l’intégration d’un nouveau membre au sein de son équipe nouvellement formée. C’était ce qu’on pouvait apparenter à un protocole en vigueur entre les différents chefs d’équipe du village. Par le biais de ce courrier, le juunin lui avait également demandé s’il lui était possible de faire la rencontre du chuunin à cette date. Sho n’avait plus souvenir de la réponse qu’il avait donné mais ce qui était certain c’est qu’il n’avait pas du tout prévu de rencontrer cet homme. Mais peu importe maintenant qu’il était en face de lui. La seule chose qu’il avait à faire pour le moment était de lui expliquer les fonctions rattachées à son grade.

Fallait-il encore que la tâche soit aisée ...

Sho resta silencieux une bonne minute durant. Minute durant laquelle il pesa chaque mot qu’il viendrait à prononcer. N’étant pas professeur par nature, encore moins de profession, l’eisei-nin ne savait pas forcément comment accrocher le sujet correctement. Mais comme il fallait bien se lancer, Sho reprit la parole et improvisa du mieux qu‘il le put.

· SHO · A vrai dire, peu de choses changeront pour toi. Le rang de chuunin diffère de celui de genin notamment par l’image que tu te dois de véhiculer. Un chuunin se doit de faire bonne figure et de montrer l’exemple au plus jeunes générations. C’est un grade important particulièrement parce qu’il ouvre sur des possibilités plus étendues en terme de progression. Tu viendras certainement à partir pour des missions plus difficiles que par le passé, par exemple. Tu auras accès à des connaissances que tu ne pouvais pas avoir en étant genin. En réalité, la seule obligation que tu ais vraiment c’est de servir dignement le village. La faute est rarement pardonné arrivé où nous sommes aujourd’hui. Pour autant, si un jour tu es placé en charge d’une équipe, peut-être tes obligations deviendront un peu plus contraignantes. Pour l’heure, je crois que tu peux vaquer à tes occupations habituelles sans trop de soucis.

L’explication était simple, sans fioritures. Le rang de chuunin ne demandait pas particulièrement plus de sacrifice que celui de genin mais il appelait à une maturité plus affirmée. Dans ce sens, le shinobi ou la kunoichi qui obtenait ce grade se devait d’être une sorte d’icône pour les jeunes générations d’étudiants et de genin. Tant que les clés de l’Instruction ne leur étaient pas données, ils n’avaient pas à se préoccuper de grand chose si ce n’était d’eux-mêmes. Plus tard, si jamais ils venaient à passer chuunin instructeur, les obligations deviendraient nombreuses et les promus devraient alors apprendre à vivre pour les autres essentiellement puis ensuite pour eux-mêmes lorsque les rares heures de libre le leur permettrait. Chuunin instructeur signifiait surveiller l’évolution de chaque membre de son équipe, s’assurer que chacun d’eux reçoive les bons outils pour se développer et s’épanouir dans sa discipline, veiller à ce que tous soient toujours en sécurité, être suffisamment proche d’eux pour leur inculquer les leçons de vie qu’aucun professeur de l’académie ne pouvait leur apprendre. Chuunin instructeur c’était se donner à 200% pour former celles et ceux qui viendraient, peut-être, un jour à prendre votre place et à être prêt quand cela arriverait.

Ce cher Kyomu pouvait donc dormir sur ses deux oreilles, le pire n’était pas pour tout de suite.

· SHO · Est-ce que tu as des questions plus précises à me poser ? J’ai tout mon temps alors profites-en, c’est le moment.

Sho s’était exprimé sur un ton amical bien que son sourire s’était évanoui. Il affichait désormais un visage tout à fait inexpressif comme à sa plus grande habitude.

¤,.°o°O ... O°o°.,¤

MessageSujet: Re: Salle des chuunin   Sam 2 Mai - 17:11

Il se passa quand même un bon petit moment avant que le chuunin instructeur lui réponde. Le Kaguya pendant ce temps se demandait de sont côté à quoi il pouvait bien penser.
Peut-être était-il complètement à l’ouest et avait un temps de réponse assez long, ce qui voulait dire que la discutions pouvait encore durée longtemps.
Mais l’hypothèse la plus plausible était qu’il devait réfléchire à sa réponse et ne voulais pas dire de connerie. Au moins ce n’était pas une personne qui parlait avant de réfléchire, le genre de personne qui se sert de sont cerveau pas comme certaines personnes. Les chuunin de ce villages n’avaient pas l’air d’être des buses, en remarque n’est-on pas promue à ce grade en fonction de ses capacités à réfléchire et à prendre des décision ? Le village de Kumo serait tombé bien bas si il acceptait les niais.

Le description que le dénommé Sho donna de sa nouvelle fonction lui convenait tout à fait.
Il n’avait pas vraiment de devoir plus important, la seule chose qu’il devait faire c’était de faire quelques mission plus difficiles et donc plus intéressantes à son goût et de donner une bonne image de lui.
Si il restait discret il n’avait aucun soucis à se faire. Travailler dans ce village n’était pas une de ces obligation, mais si il voulais sortir de ce village pour pouvoir enquêter il devait faire en sorte que tout le monde pense que le village compte plus que tout pour lui et donc il lui devait allégeance…enfin c’est l’illusion qu’il devait faire apparaître.
En revanche une chose qu’il l’arrangeait beaucoup c’est que maintenant il avait le droit à un savoir plus large que lorsqu’il n’était que genin ou encore étudiant.

Faire partit de ce village avait un gros avantage par rapport aux autres Kaguya qui étaient restés là-bas. Kyomu avait accès à un plus large éventail de techniques, de plus les techniques de ce village n’étaient pas des techniques de merdes. Jusque là il avait passé les échelons sans trop se pencher sur la spécialité de Kumo à savoir des techniques mélangeant le taijutsu et les techniques de raiton. Il les avait déjà vue lors d’un combat et elles ne manquaient pas de puissance ni de style.
D’ailleurs il avait pour projet d’en apprendre quelques une, histoire de ne pas se retrouver à cour de techniques et de devoir faire appel à son don.


Kyomu – Ha ok, en fait ça ne change pas vraiment grand chose pour le moment. Ca doit venir de là, je ne me sentais pas plus fort depuis cette promotion.

Petite boutade, mais Kyomu n’était pas du genre à éclater de rire à ces blagues, il les faisait et puis après son interlocuteur en faisait ce qu’il voulait.

Sho - Est-ce que tu as des questions plus précises à me poser ? J’ai tout mon temps alors profites-en, c’est le moment.

Le chuunin réfléchissa quelques instants. Rien, en fait son aîné avait très bien résumer la situation. Le Kaguya voyait très bien où était sa place désormais et ça commençait à lui convenir, il gravissait les échelons lentement mais sûrement.

Kyomu – Nan, ça ira je pense, tu à pas mal décrit mes nouvelle fonctions, je constate que mon bureau ne me servira pas tout de suite. En tout cas je te remercie de ton aide.

Il se leva et tendit la main à son « collègue »

Kyomu - Et si jamais tu as besoin de moi surtout n’hésite pas, pour une mission ou pour quoi que ce soit.

C’était toujours bon d’avoir des contacts …

[HRP] – Chuis désolé pour le temps de réponse, j’avais pas trop de temps et un peux la flemme je crois Razz

MessageSujet: Re: Salle des chuunin   Sam 23 Mai - 13:29

¤,.°o°O Chapitre 7 : Croître et Grandir O°o°.,¤
« Pause »
-3-

L'étude comportementale d'un être humain était sans doute la partie la plus amusante d'une rencontre. Sho étant un expert en la matière, Kyomu Daiky n'avait donc pu échapper à la règle, bien qu'il n'avait aucun moyen en sa possession de savoir ou de se rendre compte que son interlocuteur était à l'instant même de leur rencontre entrain d'analyser son comportement. Loin d'une simple histoire de grade et de droiture d'esprit, Sho voulait comprendre à quel genre de personne il avait à faire avant même que celle-ci ne décide de se révéler. C'était une manière comme une autre de pouvoir différencier les personnes fiables de celles qui ne l'étaient pas.

A bien observer Kyomu, Sho jugeait que celui-ci se trouvait pour le moment du bon côté de la ligne. Cette information ne faisait bien évidemment pas d'eux des amis mais l'eisei-nin était désormais certain que cet homme comptait parmi les individus qui feraient avancer le village. Il avait beau ne pas connaître ses capacités réelles, il avait néanmoins vu ce qu'il avait voulu voir. Cela lui suffisait amplement pour se trancher un avis.

A cet instant de la réflexion, Kyomu reprit la parole dans une sorte de conclusion personnelle suite aux explications que Sho venait de lui fournir. Sans doute avait-il voulu faire de l'humour en terminant par une note sur l'hypothétique prise de force après une promotion. Aussi, Sho esquissa un léger sourire en voyant que son interlocuteur ne réagissait même pas à sa propre blague, plus que pour la blague en elle-même. Jeu de masques, toujours .. Sho offrait en quelque sorte au public ce qu'il voulait tant voir. Mais comment savoir qu'on faisait inévitablement partie de ce public ? Pour l'heure, cela restait un véritable mystère. Sho Nagoshi était un véritable mystère.

Entra alors un homme au cheveu brun coupé court, l'air épuisé. Il avait des yeux vert émeraude et portait le bandeau du village autour de son cou. Kakuzo Aito, c'est ainsi qu'il se nommait. Habituellement, il tenait un rôle de surveillance aux portes du village mais Sho avait entendu dire qu'il avait été affecté à un autre poste depuis le début de la semaine. Loin de savoir que celui-ci se trouvait être un poste de professeur à l'académie pour les plus jeunes recrues, Sho accentua son sourire lorsque Kakuzo s'affala de tout son poids sur la chaise de son bureau. Pendant un instant, le chuunin sembla s'assoupir mais Sho savait pertinemment que Kakuzo était inépuisable, tout du moins là en était sa réputation jusqu'à ce jour. Quand Kakuzo se rendit enfin compte que deux autres personnes se trouvaient dans la salle, il s'étira puis les rejoignit, chaise à la main. Une fois assit à même pas deux pas de Sho, il tourna un regard interrogateur vers Kyomu puis revint vers l'eisei-nin comme si de rien n'était.

KAKUZO ~ Ces mômes vont me rendre fou ..

SHO ~ Tu t'occupes d'enfants maintenant ?

Demanda Sho en fronçant très légèrement ses sourcils.

KAKUZO ~ Tu n'as pas entendu la nouvelle ? On m'a demandé de remplacer Mae à l'académie pendant une semaine. Elle est partie en mission avec une équipe de chuunin pour je ne sais quelle destination.

Mae était une kunoichi appréciée dans le village tout entier. Tout le monde la connaissait. Belle, intelligente, amusante, elle avait fait fondre bon nombre de coeurs parmi les rangs de chuunins. Bien évidemment, aucun homme n'avait à ce jour réussit à l'approcher d'assez près pour espérer une histoire digne de ce nom. Quoi qu'il en soit, Mae avait la charge des étudiants de première année à l'académie et à entendre Kakuzo, ce poste lui était revenu après que la belle s'en soit allée en mission. Tout était plus clair désormais. L'inépuisable Kakuzo avait enfin trouvé son pire ennemi : l'infatigable vitalité des plus jeunes. A cette pensée, Sho retint un rire. Ce qui ne passa pas inaperçu à l'oeil de Kakuzo.

KAKUZO ~ Moques-toi, ingrat !

Sho préserva son sourire appuyé. Comme s'il venait soudainement de se rendre compte qu'il ne connaissait pas Kyomu, Kakuzo détourna son regard dans sa direction et fronça les sourcils.

KAKUZO ~ Qui es-tu ?

SHO ~ Kakuzo, je te présente Kyomu Daiky. Kyomu, Kakuzo Aito.

Faisant office d'intermédiaire, Sho avait prit le soin de les présenter l'un à l'autre. Il développa ensuite un peu plus les présentations sans oublier d'enfoncer Kakuzo dans ses nouvelles fonctions.

SHO ~ Kakuzo, Kyomu est une nouvelle recrue. Il vient tout juste d'être promu. Kyomu, Kakuzo est un chuunin confirmé. Visiblement si confirmé qu'il est en charge désormais de l'éducation de nos plus jeunes têtes, n'est-ce pas Kakuzo ?

Ce dernier tourna un regard noir vers Sho.

KAKUZO ~ Continue et il se pourrait que tu reçoives une surprise de taille. Nous verrons qui rira lorsque tu seras devenu mon assistant à l'académie au lieu de t'occuper de ton équipe.

SHO ~ Ça ne me dérangerait pas.

Kakuzo parut déconcerté par la réponse de Sho, plus que par l'ironie de sa voix. Il leva momentanément les yeux au plafond puis il se tourna vers Kyomu qu'il salua cette fois-ci en bonne et due forme.

KAKUZO ~ Quoi qu'il en soit, enchanté de te connaître Kyamu.

SHO ~ .. c'est Kyomu.

KAKUZO ~ Ha oui oui, désolé, Kyomu.

Un rapide coup d'oeil à la pendule suspendue au mur permit à Sho de remarquer que l'heure était peut-être venu pour lui d'aller manger quelque chose. Au moment où il s'apprêta à inviter ses deux comparses, Kakuzo se tourna brusquement vers lui et lui annonça qu'Akai l'attendait dans son laboratoire. Premièrement surpris, Sho se radoucit lorsque Kakuzo lui expliqua comment il avait croisé la célèbre jounin en venant ici et combien son message avait été catégorique. Cela faisait déjà plusieurs semaines que Sho n'avait plus croisé la route d'Akai Juutai et qu'il s'en inquiétait. L'occasion rêvée de connaître la raison de son absence se présentant à lui, Sho n'avait d'autre choix que d'accepter. Le regard songeur, il s'excusa donc auprès de ses homologues et quitta son assise de fortune.

SHO ~ Bon courage Kyomu, et compte sur moi pour t'appeler si le besoin s'en fait ressentir. Kakuzo ... accroche-toi, tu as une réputation à tenir.

Puis Sho disparut par la porte, les mains enfoncées dans les poches de sa longue veste.

¤,.°o°O ... O°o°.,¤

MessageSujet: Re: Salle des chuunin   Ven 29 Mai - 13:58

Kyomu : +24 XP
Sho : +29 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Salle des chuunin   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-