Partagez | 
 

 Objectif: Plus rapide que le vent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 9 Avr - 20:05

Nouvelle journée, nouvelle ambition. S’entrainer chez moi, avec le peu de matérielle que j’ai tout de même réussi à récupérer ne me suffisait plus. Taka m’avait dit de ne pas délaisser mon entrainement trop longtemps. Je pense qu’elle avait bien raison. Je trouvais mon corps un peu plus fragile de jour en jour. J’avais plusieurs fois entendu de la bouche de jeune ninja qu’ils partaient s’entrainer dans la forêt interne du village. L’endroit y était calme et peu de monde pour vous gêner au vu des nombreux hectares d’arbre. Boulette de riz, jus de fruit et le traditionnel gobage d’œuf pour apporter tout l’énergie nécessaire à l’entrainement d’aujourd’hui. Petit footing dans les rues de Konoha. Petit footing qui risque fort de se transformer en véritable course d’endurance car je n’y avais encore jamais mis les pieds.

*Réfléchis cinq minute andouille. Une forêt de cette ampleur ne peut passer inaperçu dans le village.*

Je bondis alors sur un toit et regardais tout autour. Le village était bel et bien entouré d’une épaisse forêt mais en trouver une à l’intérieur paraissait plus compliqué que prévu. C’était dans un coin reculé du village que je pus voir le sommet des arbres les plus hauts. Je retournais alors sur la route et suivais la direction. Le reste du trajet n’était que l’histoire de décor qui ne cessa de changer jusqu'à arriver devant le rideau naturel.

[Hakai] « Waouh. Sa vaut le détour tout de même. »

J’étais à des kilomètres d’imaginer un lieu aussi naturel au beau milieu d’un des plus grands villages du monde. Enfin, le monde est bien fait. Et pis ce n’est pas avec tout ce que j’ai vu que je vais commencer à être étonné. Je regarder attentivement l’intérieur. Un tunnel noir dont le bout ne semblait exister.

*Je préfère m’entrainer ici. Je ne risque pas de me perdre comme cela.*

Je commençais à m’étirer. Cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas brisé quelque matière dur. Une fois tous mes muscles correctement échauffés, je pouvais commencer l’entrainement. Il est dommage de devoir défigurer le paysage, je suis sur que Taka serait en colère si elle me voyait faire mais après tout un ninja n’est pas la pour faire du cœur, règle numéro une du bon ninja.

Tel le vent, je zigzaguais entre les arbres, prêt à esquiver le premier assaut imaginatif. Je mis un violent coup de pied à la souche d’un arbre faisant tomber une bonne centaine de goute verte. Avec agilité, je déplaçais mes bras à une vitesse folle pour rattraper le plus possible. Une bonne partie avait fini dans mes mains mais cela ne me réjouissais guère.

*J’étais capable de beaucoup mieux avant.*

Je taclais un arbre, celui se fendu en deux, je bondis alors sur son sommet en pleine chute pour me projeter sur un deuxième arbre.

[Hakai] «Gekido Shoubu! »

Les quatre coups accablèrent l’arbre qui n’eu d’autre choix que de s’écrouler également. Mais cette fois ci, des pieds semblaient se dessiner tout prêt du point de chute. Ils effectuèrent une roulade pour esquiver et se redressèrent. Je levais le regard pour voir à qui ses pieds appartenaient. Un jeune homme, cheveux noir, yeux noir, habillait d’un sweet bleu sombre avec un étrange de symbole dans le dos. Il semblait être des éventails. La ressemblance avec Taka me surpris au point que je prononçais le mot contre mon grés.

[Hakai] « Uchiha… »

Je n’arrivais pas à cerner ses émotions. Était-il en colère ? Ou sous le choc d’avoir failli être écrabouillait par un arbre ?

[Hakai] « Euh… Je suis désolé. Je n’avais pas prévu d’avoir de la compagnie aujourd’hui alors je me suis lâché. Hahaha… Sa va ta rien ? Moi c’est Hakai. Enchanté. »

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 9 Avr - 23:52

Calme était la brise matinale qui faisait voler avec légèreté les feuilles vertes des arbres de Konoha, plus particulièrement des arbres de la petite forêt du Domain du Cygne. Les rayons du soleil perdaient pour une énième fois leur combat contre le vent. Mais ce pour une courte durée, une fois la matinée entamé rien ne laissait plus paraître cette défaite. La verdure n’en devenait alors que plus resplendissante et se pavanait tranquillement durant toute une journée. L’air ambiant gagna alors quelques degrés. Des petites flammes rouges grossirent et se transformèrent en véritable boule de feu géante.

Kenji se trouvait sur le ponton de bois du petit lac du Domaine du Cygne et s’exerçait à l’art de la boule de feu suprême. Les jets de flammes étaient immenses tandis que la boule en elle-même dépassé de trois fois la taille d’un homme normal. Enfin la température regagna son teint normal. Le jeune garçon venait de stopper son entrainement au ninjutsu.

Il prit alors la direction de la villa pour aller étancher une soif qui le prenait après ce jutsu enflammé. Il pénétra dans la demeure se dirigeant vers la cuisine où il tomba sur Shiori.

[Shiori] – Kenji.

[Kenji] – Je vais sortir pour la matinée je pense. Je rentrerais en début d’après-midi.

[Shiori] – D’accord, Taki vient manger ce soir.

Alors que Shiori, telle une mère protectrice, arborait un réel sourire qui se voulait rassurant. Kenji haussa des épaules et bu un grand verre d’eau avant de partir en dehors du quartier Uchiha.

Un jogging habituel ressourçant et fatiguant. Mais c’était de la bonne fatigue, celle qui épuisait plus les muscles que l’esprit en lui-même. Un vrai teste d’endurance, les maisons, les magasins et autres demeures passaient à grande vitesse sous ses yeux. Haletant, le visage légèrement roussi il continuait malgré tout.

Il n’était pas un spécialiste en taijutsu et ne prenait pas aussi grand soin de son corps que c’est professionnel mais il gardait une certaine classe. Ses muscles étaient fin mais cachait une grande force, mais il pensait et vivait par le ninjutsu. L’art de manipuler le chakra était la plus grande source de puissance à ses yeux.

Kenji arriva rapidement à la lisière de la forêt interne de Konoha. Passant entre les arbres tels un félin, évitant chaque branche et avec la souplesse d’un chat, il avançait encore et toujours pour donner le meilleur de lui-même.

Un craquement, un grognement si soudain, Kenji fit une magnifique roulade pour éviter un immense tronc d’arbre qui lui tombait dessus. Un « pouf » se fit entendre alors que la masse tombait sur un lit de feuille. L’Uchiha se releva doucement et époussetant ses vêtements ternis par cette aventure imprévue. Un autre son vint percuter ses tympans, mais ce dernier était plus humain.

[???] – Uchiha…

Kenji tourna les yeux à la base du tronc et aperçut un jeune garçon. Grand et élancée, il inspirait une force reposé sur la souplesse. Ses muscles étaient fins mais avaient l’air résistant. Il portant un étrange bandeau rouge sur le front. D’une voix qui se voulait excusable il reprit la parole.

[???] - Euh… Je suis désolé. Je n’avais pas prévu d’avoir de la compagnie aujourd’hui alors je me suis lâché. Hahaha… Ca va t’as rien ? Moi c’est Hakai. Enchanté.

Kenji fronça un peu les sourcils en voyant une espèce de clown l’aborder. Cette Hakai venait de l’interrompre dans son entrainement. Mais Kenji feint l’innocence pour ne pas passer des heures à discutailler sur différents faits et gestes.

[Kenji] – Ca va…

Puis Kenji avisa le tronc d’arbre.

[Kenji] – Si j’étais toi j’irais m’entrainer un peu plus loin dans la forêt et je ne resterais pas dans la lisière.

La plus part des gens se seraient demandé pourquoi Kenji n’avait pas envoyé paitre ce jeune genin sans importance. En fait il avait prit de l’importance en utilisant un seul mot… Uchiha… Un nom…

Il voulait connaître la réputation du clan à l’extérieur du quartier, il voulait savoir si les habitants de Konoha avaient entendu parler de l’enfant prodige, de Kenji Uchiha.

[Kenji] – Je suis Kenji… Kenji Uchiha mais tu as l’air de connaître ce nom mais je ne t’ais pourtant jamais vu dans le quartier…

*On va s’amuser un peu.*
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Ven 10 Avr - 15:03

Il se dénommait donc Kenji, Kenji Uchiha. Le clan Uchiha était vraiment remarquable. Il possédait une force exceptionnelle d’après ce que Taka m’avait appris et ils étaient reconnaissables par leurs yeux et cheveux aussi sombre que la nuit. Celui si semblait même orgueilleux, très sur de lui-même. C’est une qualité pour un ninja mais peut être également un défaut. Mais pourquoi le jugerais-je ? Je ne le connais pas, attendons un peu.

[Hakai] « Merci du conseille. Mais j’ai peur de me perdre. Je n’ai pas un sens de l’orientation très développé. »

Je souris alors devant le ridicule. Certain partirais en courant devant certaine situation mais être un homme pour moi, était de faire face à toutes les situations, bonne ou mauvaise.

[Hakai] « En faite je faisais une simple remise à niveau. Cela fait longtemps que je n’avais pu fracasser quelque tronc alors la présence d’une telle forêt est un bonheur pour moi. »

J’observais son corps de plus près. Il est rare de voir du monde à ma taille dans ce village. Ni a-t-il personne pratiquant le taijutsu dans le pays du feu ? Nan, ils doivent se cacher. Son corps était entretenu mais pas assez pour espérer faire des dommages avec ses poings.

[Hakai] « Tu dois être spécialiste du ninjutsu nan ? Beaucoup de monde pratique le ninjutsu dans ce village. Taka aussi. »

Mince. C’êtes dernière phrase était sorti tout seul. Mais pourquoi pensais sans cesse à elle ? Peut être parce que c’est la seul shinobi que je connaisse. Il faudrait que je passe plus de temps à explorer le village plus tôt qu’a m’entrainer inutilement.

[Hakai] « Alors ? Tu sais cracher du feu ? Faire gronder le tonnerre ? Et faire jaillir l’eau ? »

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 12 Avr - 1:13

Le jeune garçon donnait vraiment l’apparence et l’attitude d’un clown à Kenji. Il commençait à avoir un certain mépris et un excès de confiance sur la faiblesse de l’individu qui s’offrait à lui. Les paroles d’Hakai ne firent que confirmer ce que pensait le jeune garçon. Un Candide insignifiant qui avait plus l’air d’un touriste que d’un ninja. Et qui plus est il était Konoharien ! Quelle honte pour les shinobi que de possédait de tel personne dans sa lignée.

[Hakai] – Merci du conseille. Mais j’ai peur de me perdre. Je n’ai pas un sens de l’orientation très développé.

*Quel naïf…*

Kenji se passa doucement une main dans les cheveux en fixant intensément le jeune génin. Il semblait ne pas comprendre qu’il était face à l’une des forces les plus dangereuses de Konoha, les Uchiha. Un mot de trop et les étincelles jailliraient entre eux.

[Hakai] – En faite je faisais une simple remise à niveau. Cela fait longtemps que je n’avais pu fracasser quelque tronc alors la présence d’une telle forêt est un bonheur pour moi. Tu dois être spécialiste du ninjutsu nan ? Beaucoup de monde pratique le ninjutsu dans ce village. Taka aussi.

Tout d’abord Kenji eu envie d’exploser la tête du jeune garçon. Il le regardait bizarrement et osait révéler ses attributs de combattant comme si ce n’était qu’une notion parmi tant d’autre. Les ninjas gardaient secrètement leur capacité pour pouvoir surprendre un maximum leur adversaire durant un combat. Et ici, dans cette situation, un individu qu’il ne connaissait pas, qu’il n’avait jamais rencontré, exposait ses pensées qu’il aurait mieux fait de garder pour lui.

Mais mise à part cela, il y avait encore bien des choses intrigantes. Il avait l’air d’apprécier déraciner les arbres qui étaient la source du village de la feuille. Il avait un petit trait sur le visage qui donnait envie de le frapper pour le réveiller. Kenji était tendu, il ruminait encore ses défaites contre Oni et Riku. Un nouveau combat pour voir il en était n’aurait pas été de refus, mais il jouait gros et ne savait pas s’il était encore prêt malgré l’entrainement intensif avec Shiba dans la forêt interne de Konoha.

Il chassa cette pensée lorsqu’il entendit le nom de Taka. Source de long et gros souvenir, il interrogea quelques secondes du regard le jeune garçon qui semblait vouloir se rattraper en réorientant la conversation.

[Hakai] – Alors ? Tu sais cracher du feu ? Faire gronder le tonnerre ? Et faire jaillir l’eau ?

Kenji eu un sourire malicieux et ajouta.

[Kenji] – Et bien plus…

Cela voulait tout dire et ne rien dire en même temps. Il n’avait pas envie de décrire la plus part de ses secrets à un inconnue sauf celui qui montrait qu’il était d’un sang divin, qu’il était un Uchiha.

Sa main vint encore une fois caresser son cuir chevelure et avec ironie il continua.

[Kenji] – Mais il est vrai que les spécialistes en taijutsu cassent souvent des arbres…

Il voulu rire mais se retint de cette action qui manquait grandement de maturité. Mais il se lâcha sur ses dernières paroles car Hakai avait esquivé la plus part de ses questions depuis le début de leur rencontre. Il était curieux et voulait des réponses mais ce qui l’intriguait le plus pour le moment était le fait que ce jeune garçon connaisse Taka.

[Kenji] – Tu parles de Taka Uchiha ? Cela ne fait que quelques minutes que nous parlons mais tu sembles en connaître beaucoup sur le clan Uchiha. D’où viens-tu ?

Kenji dont la colère commençait à se calmer envers Hakai sentait le feu de la curiosité brûler en lui. Son opposant avait peut une tête et un air qui donnait envie qu’on le tape ce n’était pas pour autant qu’il devait le faire. L’envie ne devait pas dépasser la raison.

Il inspira un peu plus profondément que d’habitude pour garder son calme et se réfugia derrière un orgueil et un mépris familier. Il avança un peu plus prés de son interlocuteur pour lui montrer sa grandeur. Non pas sa grandeur physique mais celle qui est de la nature du charisme, un bagout mental impressionnant et un psychisme à toutes épreuves. Il toisait presque Hakai testant sa réaction pour voir s’il aurait l’audace de faire un pas de plus vers lui l’Uchiha.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 12 Avr - 16:37

[Kenji] – Et bien plus…

Méprisable ? En tout cas c’est l’effet qu’il semblait vouloir dégager. Certes son clan est apparemment le plus apportent du pays mais est ce une raison ? De plus la puissance ne repose pas entièrement sur le nom. Je n’ai pas de nom est cela ne m’empêche pas d’avoir ma propre force. Bien sur je suis loin du niveau de maitre Nago mais je ne suis pas à ignorer. Je fais une tête de plus mais pourtant il se croit supérieur. Je n’aime pas les arrogants. Il se rapprocha, pas à pas, toujours son air arrogant.

*Je vais pas me laisser impressionner par cet écervelé.*

J’avançais d’un pas à mon tour pour me retrouver presque nez à nez avec lui. Cela semblait à un test. Un membre du clan Kitsune ne refuse jamais un défi. Il semblait connaitre Taka et voulait savoir comment mais vais-je lui dire ? Plus les minutes passaient et plus j’avais envie de vomir devant tant d’amertume. Il se prenait pour un champion, un leader, un héro de se village. Et bien en tant que bon élève, je vais faire ce que tout membre du clan Kitsune ferait.

[Hakai] « Tu sembles bien sur de toi. »

Je resserrais mon bandeau frontal et mon bandeau de ninja placé à ma taille. Tandis qu’il se passait la main dans les cheveux. Sans aucun doute qu’il a du travailler cette mise en scène de nombreuse heure. C’était tellement grotesque qu’un sourire vint se coller au coin de mes lèvres.

[Hakai] « Je vais pas le cacher. Ma première impression de toi est mauvaise et je regrette presque que l’arbre ne t’est pas tombé dessus. Cela m’aurait épargné mon mal de crane. »

Il était rare pour moi de lancer les hostilités. Je suis quelqu’un de calme habituellement et je ne réponds que rarement aux provocations mais il faut savoir également remettre les vantards à leur place. Peut que celui-ci possède les éléments pour ce le permettre. Voyons son niveau, enfin, s’il ne s’enfuit pas comme un lâche.

[Hakai] « Battons nous en combat amical. Si tu me bats alors je répondrais à tes questions. Si je gagne, je pense que tu pourras ravaler ta fierté. »

La guerre froide avait débuté. Y aura-t-il une guerre chaude ? En tout cas je suis préparé. Une question me tracassé l’esprit. Pourquoi y a-t-il une aussi grande différence entre lui et Taka ? Les membres du même clan on la réputation d’avoir un caractère proche voir identique. Alors pourquoi était elle si douce et lui aussi arrogant ? C’est vrai que Taka a s’eu se montrer forte lorsque je dérapais mais jamais une once d’arrogance n’était venu se cacher dans ses yeux. Lui, il est l’arrogance incarné. C’est vrai que je voudrais en apprendre plus sur les Uchiha, cela est une tache dure pour quelqu’un étranger au clan. Peut être que j’en apprendrais plus en les côtoyant. Mais espérons qu’ils ne sont pas tous aussi arrogant.

[Hakai] « C’est juste toi ou tout les membres de ton clan sont aussi arrogant ? »
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Ven 17 Avr - 12:37

Hakai : +9 XP
Kenji : + 11 XP
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 17 Mai - 22:24

Depuis ma défaite contre Kenji je ne cessais de penser à tel ou tel chose, mais tous en venaient à la même, pourquoi ai-je perdu? Mais à présent je pense savoir pourquoi. Il me manque une chose, une toute petite chose, mais quoi? C'est pour cette chose que j'ai décidé de reprendre tout depuis les bases. Certes je n'oublierais pas mon apprentissage, je serais toujours un disciple du renard, mais il me faut me détacher légèrement de cette voie pour m'améliorer. Les techniques de combat du clan Kitsune ne me suffise plus. A six heures du matin, début de la première journée d'entrainement. La technique d'aujourd'hui sera certainement acquise en fin de journée, mais il me faut l'apprendre. On ne sait jamais dans quelle situation un combat peut se dérouler. Aujourd'hui je vais apprendre à marcher sur l'eau. Technique de base qu'un ninja de mon niveau devrait connaitre depuis longtemps, mais il faut dire que l'occasion ne sait jamais présenté.

Huit heures, arrivée sur le lieu d'entrainement. Mon coeur se noua de frustration lorsque je passai devant la clairière, théâtre d'un affrontement plus qu'expéditif. Je pouvais encore voir les arbres couchés, les mêmes que j'avais exécutés pour démonstration de ma sois disant force. Ah, si ces troncs aurait pu être Kenji... J'avais remarqué lors de mon dernier passage ici une petite marre non loin, c'est l'idéal pour un bain de pied ou dans mon cas apprendre un jutsu basique. Je ne sais même pas si je peux appeler ceci un jutsu, car en fin de compte, il ne s'agit que d'un placement de chakra dans une partie du corps. Peut être qu'après j'aurais une difficulté avec quelque chose que je n'aurais pas saisis.

Huit heures et demie, début de l'entrainement. J'enlevais mes baskets, on ne sait jamais, je ne m'attends pas à réussir du premier coup surtout que je n'ai pas pour habitude de malaxer mon chakra. Je commençais à réfléchir. Comment un expert du ninjutsu comme Kenji font pour malaxer leur chakra à volonté? Les expert en ninjutsu sont réputés pour leur grande maitrise du chakra, j'aurais bien demandé conseil auprès d'un d'entre eux, mais le seul que je connaisse est cet imbécile de Kenji. Je me souvins d'une fois, maitre Berrin m'avais dit une chose.

[Berrin]"Tu sais Hakai, pour devenir ninja tu ne devras pas te rabattre uniquement sur ce que l'on t'a appris. Il te faudra perfectionner d'autre art dont certainement le ninjutsu. Alors, surtout n'oublie pas ce que je vais te dire. Je ne sais pas moi-même utiliser correctement mon chakra, mais pour l'utiliser même un minimum il faut savoir faire le vide dans sa tête. Tu verras, le jour ou tu devras l'utiliser, tu comprendras tout de suite. Mais maintenant au boulot. Dépêche toi de me balayer ca!!"

[Hakai]"Mouep. Si j'aurais pu éviter de penser la fin. Je me souviens encore des coups de pied au cul que je me prenais. Mais au moins son explication à le mérite d'être clair."

Pour faire le vide dans sa tête, il fallait évidemment ne rien voir sauf le vide absolu, je fermais donc mes yeux. La concentration n'était pas la matière ou j'excellais, mais je savais en faire preuve lorsqu'il le fallait. Très vite, je finis par ne plus rien penser. Les boum boum de mon coeur se firent de plus en plus fort. Puis, brièvement, je pus distinguer une lueur au loin, suivi d'un petit son. Ils se faisaient de plus en plus proches jusqu'à que, la lueur bleuté de mon chakra était clairement devant moi, un son sifflait comme le vent.

*C'est donc cela. C'est la source de mon chakra.*


Je tentais de déplacer du chakra. Je pouvais voir devant moi la source se diviser. La partie se séparant de la source commençait alors à suivre comme un chemin jusqu'à se stabiliser. J'ouvris les yeux et je pus constater que le chakra était bien dans la paume de mes pieds. Je posais alors le premier pied sur l'eau. Je fus surpris par la solidité. Je mettais presque convaincu que j'allais me retrouver les pieds trempé lors de ma première tentative. Une fois le premier pied totalement posé, j'entrepris le second. Mais l'eau semblait se dérober sous mon pied et comme je l'aurais parié, je me retrouvais avec de l'eau jusqu'au genou.

[Hakai]"Pas très stable tout cela. Mais j'ai été pris au dépourvu. Je ne me laisserais pas tomber maintenant. Après tout je suis un équilibriste."


Le second essaie était beaucoup plus concluant. Cette fois-ci je m'attendais à être déséquilibrés lors du passage du premier au second pied. Je jouais alors avec l'équilibre et réussit à poser le second pied. Ensuite ce n'était qu'une partie de plaisir. L'équilibre était fait, il ne restait plus qu'à se déplacer. Je remarquais vite que le dés équilibrage avait lieu à chaque pas. Il me fallait donc me concentrer également, mais très vite les réflexes reprirent leurs rôles et j'arrivais à courir. Je finis l'exercice après avoir réalisé une petite dizaine de tour.

[Hakai]"Bon est bien ça me semble bon tout cela. Cet après-midi je vais me rendre dans l'amphi. Il me faut une explication pour le prochain jutsu."

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 4 Juin - 18:33

Hakai : +6 XP
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 19 Juil - 16:41

Cela faisait plusieurs jours que nous avions quittés l'arène lors de cette nuit sombre où nous avions combattu pour notre honneur et un peu pour le plaisir. Nous devions nous entrainer pour pouvoir espérer partir un jour en mission. Je bouillonnais intérieurement. Je n'étais encore jamais parti en mission, le fait d'avoir une responsabilité. Qu'es que cela pouvait bien faire? Je n'avais connue que la dure vie des rues avant celle-ci. Le danger, je connais et voir mes amies mourir, je connais aussi. Il n'y a donc pas une aussi grande différence entre la rue et la vie de ninja. La vie est un combat perpétuel ou seule les plus résistants et les plus forts arrive à rester en vie. Et c'est justement pour cette injustice que je me bats. Je dois faire vivre les gosses. Je ne suis peut-être pas le plus faible de l'équipe, mais je ne suis pas fort, ma défaite contre Kenji en est la preuve.

J'avais donc décidé de me remettre à l'entrainement. J'excellais au taijutsu, mais un bon ninja comblait toujours ses faiblesses, c'est pour cela que je commençais à apprendre le ninjutsu. Comme je ne connaissais rien à l'art du ninjutsu j'avais déposé une lettre de demande d'entrainement à l'académie.

"Je suis Hakai, genin de Konoha et membre de l'équipe 7. Je dois m'entraîner au ninjutsu et c'est pourquoi je demande à mon sensei ou toute autre personne pouvant m'enseigner cet art de me rejoindre dans la forêt intérieure de Konoha. Vous arriverez à me trouver."

J'avais déposé cette lettre il y a déjà trois jours et c'est pourquoi je recommençais tous les matins. Quelqu'un répondra bien un jour. Pendant ce temps, moi je passe mon temps à essayer de déchiffrer cet art ninja. Je dis bien déchiffrer, car pour moi tous ces signes ne voulaient rien dire. Je ne connaissais que deux signes qui étaient les plus basiques. Ayant ras le bol de ce mystère, je décidais de travailler mon équilibre en même temps d'essayer de lire ce bout de papier. Je me tenais la tête à l'envers tenant sur un seul doigt et je me mis le défi de ne pas bouger temps que je ne trouvais pas comment avancer dans l'art du ninjutsu.

[Hakai]"Au moins je ne passerais pas des heures à ne rien faire."

Je continuais donc ma lecture. Je pouvais voir que chaque signe pouvait être réalisais et que la réalisation était affichée en dessous. J'essayais donc une série de signe, mais lorsque je rapprochais mes deux mains je chutais lourdement sur le crane. Une bosse poussa presque instantanément.

[Hakai]"Aie. J'avais complètement oublié que j'étais la tête à l'envers."


Dernière édition par Hakai le Dim 9 Aoû - 18:01, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 19 Juil - 17:18

Des feuilles, des petits oiseaux qui font cuicui, des insectes grouillants… Beurk, qu’est-ce que c’est moche la forêt.

Elle était chez elle, s’imaginant dans son canapé, devant la télévision avec un téléphone qui sonnait toutes les heures depuis trois jours, une douce torture mentale à laquelle elle s’était faite depuis très longtemps. C’est pourquoi elle excellait dans l’art d’ignorer ce qu’elle n’aimait pas. Un aigle à la fenêtre signifiait mission urgente, un coup de téléphone signifiait emmerde en approche. C’est pourquoi elle avait toujours la fenêtre ouverte et le téléphone sur répondeur.

Elle visionnait son feuilleton préféré pour la neuvième fois, avec ce passage où l’héroïne, amoureuse d’une homme riche mais marié jusqu’au coup, venait d’apprendre que son amant d’une nuit où elle avait été un peu trop éméchée, qui était en réalité son demi frère par le côté de sa mère disparue, devait décrocher le téléphone pour apprendre que l’enfant qu’elle portait était trisomique.

Oui, un vrai moment de suspense intense, pendant lerquel l’héroïne, ressemblant étrangement à Aya, dans sa robe décoltée plongeant rouge, avait sa main droite tremblante, au dessus du téléphone, incapable de prendre le combiné.

Oui, Aya, la bouche ouverte, s’était arrêté de manger ses chocolats, pour vous dire la gravité de la situation ! La caméra faisait maintenant un gros plan sur les ongles cramoisis de son alter ego qui frolait le téléphone et…

[Aya] « Allo, non, mon fils ne peut pas être trisomique ! »

Oui et bien… pas le fils mais peut-être que la mère…

[Secrétaire] « Euh, oui, allo ? Bonjour, c’est le secrétariat de l’Académie… »

Aya était au milieu de la pièce, le téléphone à l’oreille, les chocolats parterre, une chaise ou deux renversées… l’excitation comme on dit.

Mais bon maintenant elle était dans la forêt à la recherche de Hakaï, qu’elle n’avait vu qu’une seule fois. Elle se souvenait qu’elle pourrait se fier à son odorat pour le retrouver…

Elle aurait vite fait de faire le tour, de siffler plus vite que le vent d’arbres en arbres pour retrouver un genin, lui enseigner les choses de la vie et retourner à son canapé. En effet, dans le prochain épisode, l’amant de l’héroïne, celui qui est marié à une riche héritière d’une compagnie de mercenaires célébre, serait attaqué par des bandits de grands chemins lors d’un voyage dans le pays du riz et où il serait sauvé par un kunoïchi aussi belle que puissante, et il en fera sa quatrième maîtresse attitrée tandis que notre héroïne devra se faire avorter pour la troisième fois.

Que d’excitation !

Elle le trouva perché sur la tête, le singe à qui elle devait enseigner ses meilleures grimaces. Il tomba et se redressa. Vraiment bizarre lui. Elle sauta droit comme un poteau dans le vide et atterrit au pied d’un arbre, quelques mètres derrière Hakaï.

[Aya] « Coucou choupinet. Tu m’as fait demander ?»

Elle essuya sa veste d’un revers de main. Qu’est-ce que la forêt était sale ! Pire que sous son canapé… Elle fit le tour d’un coup d’œil, pas d’armes, pas de trous dans les arbres.

[Aya] « Pourquoi tu m’as appelé au juste ? Tu as pensé aux chocolats au moins ? »

Il ne fallut pas attendre longtemps avant que le garçon fouille dans son sac à dos. Il en sortit un petit sachet.

[Hakai] "C'est des beignets. Je les gardais pour ma pause mais ils sont à toi si tu les veux. »

[Aya] " Parfum ? Chocoat, sucre glace , fraise, framboise, pomme ?"

[Hakai] "Tous. Je prends toujours au moins un de chaque."

Elle lui fit un signe de main pour qu’il lui lance le paquet. Elle le réceptionna et jeta un œil à l’intérieur. Oui, elle en était sûre, il ne les avait pas achetés dans sa boutique préférée, celle au coin du parc, en passant à droite de la fontaine. Il n’y aurait donc pas de beignets aux amandes, ceux aux trois chocolats, ni à la cacahuète. En plus, elle n’était pas si friande de beignets que ça.

[Aya] « Ok. Je risque de ne pas pouvoir rester très longtemps dans ce cas… des trucs à faire. »

Elle piocha dans le paquet et sortit un beignet à la pomme. Elle croqua immédiatement dedans, commençant son deuxième goûter de la journée.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 19 Juil - 17:59

[Aya] « Coucou choupinet. Tu m’as fait demander ?»

A ces mots, mes oreilles se mirent à pointer en l'air comme un clébar qui entendait le mot de sa friandise préférée. Elle était finalement venue. Elle qui avait tant d'émission à regarder. Je me demandais même ou elle avait eu le temps d'apprendre ces jutsus. Enfin bon elle est la c'est le principal. Bonne ou mauvaise nouvelle d'ailleurs? Elle n'attend pas longtemps avant de demander son "due". Dommage, mais je préfère apprendre un jutsu que me gaver de beignet. Malheureusement, c'était dans ma nature d'être gentil avec autrui, je lui donnais donc le sachet entier. Elle se jeta alors sur les beignets tel un vautour sur une carcasse d'animal mort. Je la contemplais de haut en bas, regardant ses formes. Rien, pas la moindre trace d'un bourrelet qui dépassait. Je savais que reluquer la taille d'une femme ainsi était de mauvaise augure si elle s'en rendait compte, je stoppais alors de suite.

[Aya] « Ok. Je risque de ne pas pouvoir rester très longtemps dans ce cas… des trucs à faire. »

Je savais bien de quoi elle parlait, son émission qui commençait d'en une heure environ. Si cela aurait été une mission ou autre chose elle n'aurait pas fait le détour pour allez voir l'un de ces joujous. Savoir que j'étais traité de cette façon par une si jolie femme me consterna et je ne pus que souffler de consternation. C'est même un miracle qu'elle est réussie à décoller son cul de son fauteuil. Une page de pub peut être? Ou le début d'une série qu'elle détestait? Tand de choses...

[Hakai]"J'ai besoin de tes services. Je veux apprendre le ninjutsu. Je ne veux pas me limiter au taijutsu."

Elle ne prêta même pas attention et continuait de se goinfrer à une allure inouï des beignets. Jamais je n'aurais pensé qu'une femme puisse autant manger.

[Hakai]"Tu ne pratiques pas le Taijutsu malgré que tu manges comme deux. J'en déduis que tu pratiques un minimum le ninjutsu. Je te demande donc de faire ton job de prof et de m'apprendre la permutation. Tu sais la technique que ta si souvent tirait de mes poings."

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 20 Juil - 18:31

[Hakai] "J'ai besoin de tes services. Je veux apprendre le ninjutsu. Je ne veux pas me limiter au taijutsu."

Elle regarda respectivement Hakaï, puis le paquet, encore Hakaï, elle était comme en train de se décider à qui elle allait répondre en premier, puis finalement le paquet. De sa main délicate, elle sortit un beignet au sucre, délicatement toujours, elle abandonna un morceau jusque sa bouche et tout cela toujours avec classe. Il y avait un fossé entre gloutonne et gourmet.

[Hakai] "Tu ne pratiques pas le Taijutsu malgré que tu manges comme deux. J'en déduis que tu pratiques un minimum le ninjutsu. Je te demande donc de faire ton job de prof et de m'apprendre la permutation. Tu sais la technique que ta si souvent tiré de mes poings."

Toujours sans rien dire, son regard redescendit encore vers le paquet, mais cette fois, elle finit son va-et-vient sur Hakaï. Décidement, elle ne savait pas s’il y avait assez de beignets pour qu’elle reste ici assez longtemps. Elle finit d’avaler la dernière bouchée avant de parler… hop puis zut, elle en prenait déjà un autre et parlait la bouche pleine.

[Aya] « D’abord je ne suis pas ta prof, juste la baby-sitter temporaire, donc je ne suis vraiment pas tenue de t’enseigner quoique ce soit. Deuxièmement je ne suis pas ta copine car tu n’auras jamais un rencard avec moi, donc tu me parles sur un autre ton, je suis ta supérieure hiérarchique. Troisièmement, la prochaine fois que tu veux que je t’entraîne, faudra plus qu’un paquet de beignet pour que j’accepte. »

Et hop, une bouchée de plus non mais ! Le paquet était dé jà moitié fini. Elle le regarda boudeuse, c’est que ça part tellement vite ces choses là…

[Aya] « Mais bon tu mérites au moins une explication. Pour permuter, c’est comme les beignets. » Elle en sortit quatre. « Le premier, nature, doit être mangé très rapidement ! Le deuxième, à la framboise, doit être contrôlé à la perfection pour ne pas voir apparaître une tâche sur son petit haut blanc. Le troisième, au chocolat, doit être analysé le plus profondément possible pour anticiper l’erreur du marchand qui t’en donnerait un au raisin à la place si tu ne fais pas attention ! »

Elle paraissait vraiment fâchée. Ca lui était arrivé plus d’une fois et ça avait le don de l’énerver au plus haut point.

[Aya] « Enfin, tu dois choisir le type de beignet que tu es prêt à sacrifier pour protéger celui que tu aimes…Un beignet au raisin par exemple, qui ressemble beaucoup à celui au chocolat, est parfait pour protéger ta pâtisserie préférée. D’une certaine manière, quand le commerçant veut te rouler, il pratique une technique de permutation ! »

D’ailleurs elle s’arrêta, se pourrait-il que ce vendeur ait un niveau plus élevé que le sien pour l’avoir trompée comme ça ? Aucun doute qu’il doit faire parti de je ne sais quel organisation machiavélique dont le but est d’empoisonner son héroïne préférée grâce à des raisins toxiques. Il faudrait qu’elle fasse son enquête au plus vite.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mer 22 Juil - 0:29

[Aya] « D’abord je ne suis pas ta prof, juste la baby-sitter temporaire, donc je ne suis vraiment pas tenue de t’enseigner quoique ce soit. Deuxièmement je ne suis pas ta copine car tu n’auras jamais un rencard avec moi, donc tu me parles sur un autre ton, je suis ta supérieure hiérarchique. Troisièmement, la prochaine fois que tu veux que je t’entraîne, faudra plus qu’un paquet de beignet pour que j’accepte. »

Oué. Bof. Pas très convaincante. C'est pourtant elle qui fait l'allumeuse depuis que nous l'avons vu. Et puis elle n'est pas ma copine pour l'instant. Qui dit, après un relookage, un peu de parfum. Cela peut faire des miracles. Mais c'est vrai qu'à son âge elle voudrait une relation sérieuse et qui dure. Alors que moi je suis dans la fleur de l'âge, je dois profiter de la vie. Quel dilem... Tellement pris dans mon délire de jeune homme en rute que je n'écoutais même pas les âneries qu'elle racontait... Je redescendis de mon nuage et souris tel un gamin de onze qui essayait de rattraper le train en marche.

[Aya] « Mais bon tu mérites au moins une explication. Pour permuter, c’est comme les beignet. Le premier, nature, doit être mangé très rapidement ! Le deuxième, à la framboise, doit être contrôlé à la perfection pour ne pas voir apparaître une tâche sur son petit haut blanc. Le troisième, au chocolat, doit être analysé le plus profondément possible pour anticiper l’erreur du marchand qui t’en donnerait un au raisin à la place si tu ne fais pas attention ! »

Elle semblait sérieuse... Pourquoi elle ne pouvait pas être une prof comme les autres... Toujours occupé de parler de nourriture, de série télé ou... de cul. Elle était même en pétard en repensant simplement à une malheureuse maladresse d'un pauvre marchand qui travaillait douze heures par jour pour avoir le minimum et réussir à nourrir sa famille. Mais cela, bien sûr, elle ne le savait pas! Madame était trop occupée devant son poste télé.

[Aya] « Enfin, tu dois choisir le type de beignet que tu es prêt à sacrifier pour protéger celui que tu aimes…Un beignet au raisin par exemple, qui ressemble beaucoup à celui au chocolat, est parfait pour protéger ta pâtisserie préférée. D’une certaine manière, quand le commerçant veut te rouler, il pratique une technique de permutation ! »

Sans était trop ! Comment une Pimbêche, certes magnifique malgré les quelques rides qu'elle tentait de cacher sous son produit de beauté, pouvait-elle traiter un honnête marchand ainsi ?! Elle qui vit dans une modeste demeure avec tout son lot de luxe qui n'ont rien à faire dans une maison. Je vais lui apprendre, moi ce qu'est d'être pauvre.

[Hakai]"Tu m'énerves."

Le choc. J'avais l'impression que toute la forêt c'était stoppé à la fin de mes mots. Elle également. Sur le point de dévorer un nouveau beignet, elle s'était stoppé net, le beignet devant sa bouche,ses yeux tourné dans ma direction.

[Hakai]"C'est injuste. Pourquoi faut-il toujours que la faute nous retombes dessus ? Pourquoi dès que vous, les citoyens reconnus, avait un problème il faut que ce soit de notre faute ? J'en ai mare de cette injustice."

_______________

°Flashback°


Sous la pluie continuel d'un hiver. Les petits hommes des rues couraient en recherche des bourses. L'un d'entre eux avait pour habitude de travailler en solo, plus facile pour voler une bourse à un jeune bourgeois. Ce jour la, comme d'habitude, c'était lui qui avait réussi la plus grosse prise de la journée, mais cette réussite faisait également de lui le môme le plus recherché du village. Un jour alors qu'il était une nouvelle fois en recherche d'un peu d'argent capable de faire vivre sa communauté il s'arrêta devant un vieux marchand de beignet. L'odeur et la couleur de ces friandises fit monter la bave qui ne tarda pas à dégouliner sur le sol. Remarquant la curiosité du gamin face à ses pâtisseries, le marchand se pencha vert ce petit bonhomme.

[Vieux marchand]"Tu en veux un, mon petit gars? Tu as assez d'argent?"


Timidement, le garçon fouilla dans sa poche et en sorti une petite pièce. Touché par la pureté et la sincérité du gamin le marchand lui fit cadeau du beignet.

[Vieux marchand]"Tiens mon gars."


"Merci monsieur."

[Garde]"Et toi la bas! Alors, comme cela on donne gratuitement de la nourriture au clodo?"


Devant les yeux du garçon le petit vieux se fit tabasser sans que personne ne puisse rien y faire. Paralysé par tant de brutalité, il ne peut partir en courant comme il le voudrait.

[Garde]"Toi le mioche. Je te reconnais. Tu es celui dont tous les braves gens parlent."

Se faisant battre, le garçon ne cessa de tendre le bras pour essayer d'attraper le corps inerte du vieux marchand, mais jamais il n'y arriva. Ce fut après de longue minute de calvaire qu'il put regarder en face le corps du vieil homme. Mais rien, l'homme était mort probablement d'une crise cardiaque. Encore une victime de l'injustice.

________________


Me sentant affreusement mal après ce douloureux souvenir, j'essayais de cacher mes larmes derrières mon bras et d'un geste, je les essuyais.

[Hakai]"Aya. Tu es une personne merveilleuse. Mais tu juges les gens sans les connaître, mais surtout sans connaitre leur calvaire alors, cesse je t'en supplie de les accuser. Accuse plus tôt la misère qui les touches."

Je regardais encore dans le vide, essayant d'effacer ses souvenirs de ma tête. Mais cela me rappela également pourquoi je m'entraînais. Il y avait des pauvres la-bas dans les rues qui m'attendaient pour que je les libère de leur calvaire.

[Haikai]"Commençons l'entrainement pratique. Donc si j'ai bien compris ta petite explication avec les beignets, je dois contrôler mon chakra à la perfection, ensuite je dois analyser le terrain et savoir où je veux me retrouver après le tour de passe passe. Pour finir le tour, je dois trouver un élément qui remplacera mon corps l'instant du contact, celui doit ressembler le mieux possible à ma carrure pour que le tour fonctionne de la meilleure façon possible. Ai-je bon?"

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mer 22 Juil - 19:33

[Aya] "Hein ? A oué peut-être..."

Bienvenue à HakaïLand, où le ciel est toujours gris, où il pleut de grosses gouttes toutes mouillées et où les marchands de beignets sont les hommes les plus persécutés du monde.

Rien à foutre, son monde à elle était bien plus jolie, coloré et surtout scénarié. Il y avait elle, son héroïne, ses mystérieux amants et les maîtresses de ces amants et chacune des pièces mises en place ne pouvaient être comprises que par elle seule. Alors la misère du monde, rien à foutre. Tant qu'il y a du chocolat, de la vie, et encore du chocolat, ça lui allait très bien.

Mais c'est que ce ninja à peine sorti de la puberté lui avait quand même filé le cafard. Ses remarques lui avaient refait penser à un épisode de son feuilleton où l'héroïne ressassait son enfance dans un flash back mémorable. On y apprenait que, toute petite, elle n'avait pas le droit de manger de bonbons. Quel supplice, quelle sauvagerie, quelle honte ! Oui, vraiment.

Elle engouffra sa main dans le sachet gras pour retirer ce qui était déjà le dernier beignet. En fait, ils étaient très moyens, ni assez parfumés, ni assez de saveurs, elle s'en rendait compte que maintenant. Dommage que ce soit lors de la dernière bouchée, bouchée qu'elle avala goulument.

Elle écouta donc hakaï, puisque son attention ne pouvait plus être perturbée par autre chose, la tête penchée sur le côté droit, sa tresse virvolant au vent.

[Aya] "Ba oui, c'est ce que je viens de dire..." * Il est sourd ou quoi ? *

Elle était las d'être las, et pour dire la vérité, sortir au grand air lui donnait toujours un petit creux désagréable que les beignets n'avaient pas réussi à combler.

[Aya] " En tout cas tu t'entraineras tout seul à courir, je peux rien pour toi, sauf si je dois servir de carottes..." Elle s'imaginait courir devant Hakai déguisé en lapin, et elle en carotte. Etait-ce un fragment de fantasmes ? Non, aucune chance. Elle avait déjà essayé et ça n'avait pas vraiment été pratique pour ce qui s'était passé ensuite.

[Aya] "Pour le chakra et l'accélération, tu verras ça avec quelqu'un d'autres. Je peux par contre te montrer un exercice d'analyse. Je suis bien obligé, il faut être deux pour celui là."

Encore un exercice qu'on ne pouvait absolument pas faire en solitaire sans enlever tout l'enjeu et l'efficacité du mouvement. Oui oui, ça serait bête de laisser hakaï devoir le faire seul dans le vide, et il aurait l'air d'être encore plus bête que maintenant.

Bon, sans repenser à l'hygiène du genin, elle se décida à avancer dans l'exercice.

[Aya] " Un ninja, même très doué, possède des habitudes de combats. Pour permuter efficacement, il faut être capable d'anticiper le prochain coup. C'est assez bête à dire mais c'est vital en combat. Puis ça ne pourra qu'augmenter ton esquive."

Elle serra fort le noeud qu'elle avait dans les cheveux, retroussa ses manches, s'essuya la bouche puis le front. Il était temps de faire un peu d'aérobique.

[Aya] "Si tu es prêt, je vais t'attaquer en suivant une certain logique plus ou moins évidente. Toi, tu devras esquiver et identifier cette logique pour améliorer ton esquive."

[Hakaï] "Hmmm... Esquiver? Rien de plus facile. Go!"

La tresse virvoltant de plus belle, les assauts de la kunoïchi se voulaient plus rapides que puissants. Elle attaquait d'abord les jambes du genin qui ne savait déjà plus comment réagir. Le coup pied qui aurait pu renverser son adversaire en situation réelle s'arrêta sous l'impact et Aya choisit de remonter légérement pour saisir Hakaï par le bas ventre. Le propulsant un peu en arrière elle recommença la manoeuvre une nouvelle fois sans la moindre résistance adverse.

Alors qu'hakaï envisageait un troisième assaut de la même nature, Aya réussit à le surprendre en attaquant son flanc droit avec le pied, il ne lui restait plus qu'à exécuter un demi tour en prenant appui sur la jambe qui lui restait tout en préparant son coude à l'impact. A vrai dire, si elle avait vraument voulu lui faire mal, elle aurait certainement réussi avec cet unique coup visant son nez. Elle termina le tour, faisant donc au total un 360 degré sur une jambe et conclut par un nouveau coup de pied sur le flanc droite et un coup de poing sur le flanc gauche. Avec cette attaque, nulle doute qu'Hakaï aurait pu avoir très mal, même pour une dur à cuire comme lui.

tandis que chacun attendait la réaction de l'autre, Aya terrassa son adversaire avec un incroyable baillement qui finit par achever ses cordes vocales.

[Aya] "C'est que je commence à m'ennuyer moi. " Elle se frotta les yeux. " J'espère que tu as eu le temps d'appréhender ma logique, car prêt ou pas, je recommence et ça sera le dernier assaut."
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 30 Juil - 21:17

[Hakaï] "Hmmm... Esquiver? Rien de plus facile. Go!"

J’aurais peut être du la fermer la… Moi qui me disais être un ninja rapide, je pensais pouvoir esquiver toutes ses attaques mais en faites cet exercice n’a rien avoir avec la rapidité. Elle voulait que « j’analyse » ses attaques. Mais moi tout ce que je vois c’est des attaques justement !! C’est quoi la différence entre toutes ces attaques ? Certes elles ne sont pas bien méchantes, il y en a même que je ne sens pas. Les jambes furent les premières visées ayant chacune le droit à leur coup de pied en alternant également avec le bas ventre. Un enchainement bas centre bas centre assez dévastateurs qui n’eu aucun mal à me déstabiliser. Les coups furent amortis par mes muscles mais même à pleine puissance il n’aurait certainement pas eu l’effet escompté. Elle continua son enchainement par un coup de pied sur le flanc droit et ainsi mettre mon visage à découvert pour mieux l’attaquer. En situation réel, j’aurais probablement eu le nez cassé. Elle recommença son coup dans mon flanc droit mais cette fois, elle attaqua avec un coup de poing mes côtes à l’opposer. A peine avait elle terminer que les critiques volaient déjà.


[Aya] "C'est que je commence à m'ennuyer moi. " Elle se frotta les yeux. " J'espère que tu as eu le temps d'appréhender ma logique, car prêt ou pas, je recommence et ça sera le dernier assaut."

[Hakai] « Bon sa va !!! »

J’étais un peu vexé mais il n’y avait aucune méchanceté dans ma voix. Je savais qu’il y avait un truc, elle me l’avait dit elle-même. Mais quoi ? Je me remémorais ses attaques dans ma tête et enfin, je pensais avoir trouvé.

*C’est l’ordre dans lequel elle attaque que je dois analyser. Mais que va-t-elle faire maintenant ? La même chose ? Le contraire ? Arh… Je ne sais pas moi. Se serais trop facile si elle faisait la même chose, donc…*

[Hakai] « C’est reparti. »

Deuxième round. Les deux protagonistes se jetèrent l’un sur l’autre. Un pour attaquer, l’autre pour voir et esquiver. Elle commença plus tôt bien car j’avais réussi à esquiver son premier coup qui visait mon visage. Mais cela n’allait guère durer. Les coups se firent ressentir des la seconde attaque. Je pensais qu’elle allait effectuer les attaques dans le sens inverse mais rien de tout cela. Alors que je me protégeais le ventre, elle attaqua ma jambe droite avec un low kick de toute beauté. Si nous n’étions pas en plein exercice je l’aurais très certainement félicité pour se somptueux coup. Mais pas le temps pour les compliments… Je sentais à présent son pied atteindre mes abdos.

*Mais que dois je faire? Elle ne fait rien de se que j’avais prévu.*

Le reste de l’enchainement passa ma défense comme du beurre. Finalement le premier coup n’était que la chance. A présent je savais que je n’étais pas fait pour analyser. De toute façon si j’aimais cela je n’aurais certainement pas fait du taijutsu. Un peu fatigué d’encaisser sans cesse les coups, je m’assis sur le sol prêt à entendre les reproches de ma prof du jour.

[Aya] « Il y a encore du travail, pense à t’entrainer dès que tu en auras l’occasion. »

Elle s’étira les bras, les dressant droit vers le ciel. Puis, elle bailla magiquement.

[Aya] « Mais ça sera sans moi. J’ai des choses plus… très importantes à faire. »

Oue ba autant la laisser partir. De toute façon ne comprenais toujours pas en quoi son petit jeu pouvait m’aider à la permutation. Elle disparu dans un nuage de fumer, certainement en quête de retrouver son fauteuil pour y passer une soirée devant son émission préférée. A présent seul dans la forêt, je réfléchissais pour savoir se que j’avais manqué. J’avais l’impression d’être un jeunot, un simple étudiant qui découvrait la vie de ninja. Je commençais à me demander si j’étais vraiment rapide et si l’école du renard m’avait servie.

[Hakai] « Bien sur que je suis rapide. »

Cette phrase me remotiva, je me sentais capable d’apprendre cette technique même en ayant lamentablement loupé l’exercice D’Aya. Comme elle m’avait expliqué les étapes de la permutation, je pouvais m’exercer seul même si sans attaquant cela s’avère plus difficile. Enfin bref, j’ai de l’imagination, il suffit que j’imagine une attaque et permuter. La permutation sert à invoquer un objet solide comme un tronc d’arbre par exemple pour esquiver plus facilement le coup de l’adversaire. Mais ceci demande un certain nombre de chakra car il faut invoquer l’objet. Dommage que je ne possède pas de shuriken, cela aurait pu servir d’attaque. On m’avait rapidement appris comment interagir avec un objet et ainsi pouvoir l’invoquer à porter de main mais à l’époque je n’aurais jamais que cela m’aurait servi. Je fermais les yeux pour imaginer une attaque et également contrôler mes flux de chakra. Je voyais un homme, habillait d’un long manteau blanc avec une capuche dissimulant ainsi son corps. Il courait dans ma direction le poing gauche en l’air. D’instinct, j’analysais ses mouvements et ainsi je savais avec quelle main il attaquerait et ou. Mais lorsque j’étais assez prêt de lui pour voir son visage, j’ouvris les yeux en sursaut. Une cicatrice fendait en deux le visage de l’homme. Il s’agissait donc de mon cauchemar.

[Hakai] «Je le terrasserais. »

Sans même m’en être rendu compte, je venais de réussir l’épreuve qu’Aya essayait de m’enseigner. Mais je n’en teint pas compte, trop pressé pour en finir avec cette entrainement et de retourner entrainer ma condition physique. Cette fois ci, l’approche de l’affreux ne me gêna pas. Je dus même calmer mes émotions pour éviter de frapper dans le vent. Aux dernières secondes avant l’impact, je relâchais le chakra emmagasiné pour invoquer l’objet solide. Je le plaçais devant moi et je m’enfuis en toute hâte sur le côté. Voila une permutation presque parfaite. Il fallait bien évidemment que je continue à la pratiquer régulièrement mais il y en avait assez pour que je sois assez fier de moi. Je regagnais ainsi le village le sourire aux lèvres et en remerciant intérieurement Aya qui avait trouvé le temps de répondre à ma demande.

[Session d’entrainement terminé]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 10 Aoû - 13:37

Hakai : +18 XP
Aya (as Yosuke) : +25 XP
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 29 Oct - 23:50

Il était seul. En faite, son arrivée dans le clan n’avait en rien changé sa situation. Il était seul. Il ne s’était lié avec aucun Uchiha hormis quelque exception. Et quelle exception… Kenji, avec qui il se battait à chaque rencontre. On ne pouvait donc dire que c’était une connaissance. Hakai ne connaissait rien de lui sauf son caractère. Ensuite il avait revu Taka. Etre à ses côtés enlèverait les doutes d’Hakai. Seul problème la jeune femme était en mission. Et puis il y avait cette famille. Famille avec laquelle il entretenait des liens bien étrange. Ils pouvaient s’entendre à merveille par moment, se réunir autour de la table et manger, rigoler ensemble. Et par moment ils pouvaient se détester, ne plus s’adresser un seul mot un seul regard. Bref il était seul.

Seul dans ce parc. Seul dans la vie. Hakai s’entraînait encore et toujours. Il savait que d’autre choix s’offrait à lui dans ce lieu mais qu’importe. Il n’avait l’envie de lire et encore moins de dormir. Peut être avait il l’envie de faire la cours. Mais pas à n’importe qui. Seul une personne pouvait aujourd’hui le satisfaire et elle n’était point là. Probablement était elle occupé à escorter une cargaison. Ou bien une mission de reconnaissance. Qu’importe… Elle faisait son job, Hakai ne pouvait qu’en être fier. Et c’est probablement pour un jour être fier de lui qu’il continuait à s’entraîner. Jour après jour, il continuait comme un forcené pour enfin un jour être reconnu. Il n’était l’enfant prodige, il n’avait ce malheur. Mais lui, il devait cravacher dur car on ne lui lâcher rien, personne qui venait se proposer pour un entraînement ou pour céder une technique. Le seul endroit où il pouvait espérer tel charité était à l’académie. Lieu lui étant interdit pour une histoire débile de fierté.

Ce jour était sombre. Il n’était que midi mais déjà les lumières étaient allumées dans les demeures. Les nuages gris recouvraient le village en sa totalité comme si celui-ci était emprisonné à l’intérieur d’un dôme. A l’horizon, une lueur violette animée le paysage. Kumo nous envoyait son pouvoir destructeur. Le chaos s’abattra très prochainement sur le village. Seul un être devait s’en foutre. C’était Hakai. Qu’importe que la foudre lui tombe dessus. Aujourd’hui il était prêt à recevoir le châtiment de dieu pour son insolence.

Il pénétra donc au sein de la demeure. Il y régnait une tension presque aussi palpable que dehors. L’orage était également pesant ici. La moindre anomalie pourrait bien faire gronder le tonnerre. Hakai fut surprit. Des mots, des paroles, un dialogue… Où ? Le salon ? Mais qui ? Deux voix masculine. L’un était Sakeshi mais l’autre, qui était il ? La tête d’Hakai apparut dans l’espace. Il observait la scène. L’inconnue qu’il voyait de dos. Un Uchiha… Cela ne faisait aucun doute. Qui d’autre pourrait être ce type.

[Sakeshi] « Installe toi Hakai. Nous parlions de toi justement. »

[Hakai] « De moi ? Ou plus tôt de mes exploits ? »

Malgré sa crainte Hakai entre dans le salon faisant le tour de la pièce tout en fixant l’inconnue ? Il pouvait voir ses traits sombres à présent. Ses yeux noirs charismatiques, se bandeau de Konoha et cet air fier… Hakai était assez méfiant, cet homme avait à première vu le même age mais avec ce sérieux qu’Hakai avait tant de mal à montrer. Enfin seulement lorsque le sujet lui était déplaisant comme ça allez être le cas.

[Sakeshi] « Voici Teshi Uchiha du domaine du cygne. Il s’occupera de ton entraînement au taijutsu. »

[Hakai] « Comment ? Et par quel honneur ? »

[Sakeshi] « Tu te plains de n’être suivi. De plus Kenji m’a lui-même demandé de surveiller ton entraînement. En te confiant à Teshi je suis certain de ton développement. »

[Hakai] « Moue… Du bourrage de crâne quoi… »

[Teshi] « Vous n’aviez pas tort Sakeshi sama. C’est un vrai rebelle. »

Hakai allait exploser. Il était dans son foyer et cet inconnu sorti de nulle part le traité comme un moins que rien. Alors qu’il s’apprêtait à dire ces quatre vérités, une main le coupa aussi sec.

[Sakeshi] « Il fait certes preuve d’un certain manque de respect. Mais il n’en reste pas moins brave et digne de confiance. Il représente le futur et j’ai placé beaucoup d’espoir en lui. Il peut croire que nous voulons le changer mais c’est pour son bien. Et ma foi, il a tout à fait raison sur mon influence à son entraînement. Sa sœur à était plus présente pour lui que je ne l’ai été. Et c’est pour me racheter que je te le confis Teshi. »

[Teshi] « Vos paroles m’étonne mais d’accord. Je vais l’entraîner maître. Hakai… Allons y. »

Un regard puis un deuxième. Un signe de la main. Avait il vraiment le choix ? Il se força donc à suivre ce Teshi. Dehors, toujours le même paysage à la fois grandiose et cataclysmique. Il fallait être fou pour sortir par pareil temps. Fou ou déterminé. Lequel des deux sciaient à cet homme ? Peut être les deux tout simplement. Se qui était sur c’est que son entraînement n’aurait lieu dans le domaine. Non l’Uchiha l’emmenait dans un endroit plus apte pour un entraînement. La forêt interne. Un choix judicieux. Des hectares de forêt mis à la disposition des shinobi pour leur entraînement en tout genre. De plus les arbres serviront d’abris en cas d’averse. Apres s’être correctement enfoncé dans la végétation, les deux hommes s’arrêtèrent. Teshi s’installa, son dos contre un arbre et demanda à Hakai de faire de même.

[Teshi] « Je suis ici pour faire de toi un combattant. Mais pas n’importe quel combattant. Un Uchiha. Pour le moment seul ton nom fait de toi un Uchiha. »

[Hakai] « Le nom ne représente rien. Seuls les actes accomplit compte. »

[Teshi] « Pourquoi es tu si agressif ? Sakeshi sama et moi-même voulons t’aider. »

[Hakai] « Je le sais que trop bien. Mais moi et père somme en désaccord. Il veut me rendre plus fort pour le cygne. Pour que je devienne un membre important du domaine. Hors, moi je veux progresser pour le clan. »

[Teshi] « C’est tout à ton honneur. Mais ne penses tu pas qu’en devenant un membre important du domaine tu pourrais apporter bien plus au clan ? Pour le moment tes gamineries ne lui apportent rien. »

[Hakai] « Peut être bien. Mais il y a un autre point de ma vie qui pourrait m’empêcher de tenir le rôle que l’on me souhaite. Et ce point et trop apportant à mes yeux pour que je le perde. »

[Teshi] « Qui a-t-il donc de plus important que le domaine ? La richesse ? La gloire ? »

[Hakai] « Où peut être l’amour. Je ne tiens pas à ce que mes ambitions lui portent préjudice. Elle-même en à déjà temps. Je veux la soutenir même si pour cela je dois abandonner mais propre ambition. »

[Teshi] « Je vois… Peut être que le temps te fera changer d’avis. Mais pour l’heure nous devons t’entraîner. Connais tu le Shishi Rendan ? »


Dernière édition par Uchiha Hakai le Lun 28 Fév - 22:49, édité 4 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Sam 31 Oct - 22:04

Le Shishi rendan ? Hakai ne connaissait aucune technique portant se nom. Jamais l’école du renard lui en avait parlé et jamais il n’avait entendu cela à l’académie. Etait ce du Taijutsu ? Un enchaînement ? Hakai n’en savait rien. Mais Teshi devait être au courant de son niveau sinon il ne proposerait pas de commencer par ça.

[Hakai] « Pas d’après mes souvenirs. Qu’est ce ?

[Teshi] « Le Shishi Rendan ou combat du lion et un enchaînement que nous les Uchiha maîtrisons. Ces un enchaînement assez puissant. Sakeshi-sama m’a dit que tu te traînait à cause d’un manque de puissance. Alors nous allons travailler cela en priorité. »

*Le vieux m’a vu combattre qu’une seul fois et il s’ait déjà tout cela.*

[Hakai] « Avant que l’on commence. Pourquoi vous dites Sakeshi-sama ? Il a été votre maître ? »

Un sourire apparut au coin des lèvres. L’homme regarda en l’air. Il semblait songeur. Pourquoi ? La question était banale. Hakai voulait savoir qui l’entraînait c’est qui était assez logique. D’ailleurs son grade c’était quoi ? Hakai le sentait, il allait encore être ridiculisé. Lui, vingt ans et toujours genin. Si ce n’est pas malheureux.

[Teshi] « Je suppose qu’il est normal de savoir à qui on est confié. Alors d’accord. Je suis Teshi Uchiha, j’ai vingt ans. Juunin du village de la feuille. J’ai été l’élève de Sakeshi-sama au même titre que Nido. En faite, je faisais partie de son équipe. Et j’étais également présent lorsqu’il est…mort. C’est la raison pour laquelle je suis probablement resté très proche de Sakeshi-sama. »

Nido ? Hakai avait rapidement entendu parlé de lui. C’était le grand frère de Nora. Celui mort en mission. Il avait fait honneur au village et au clan en donnant sa vie pour la mission. Hakai ne pouvait qu’être admiratifs devant le dénouement qu’avait fait preuve cet homme.

[Teshi] « Tu lui ressemble un peu… A Nido. Mais il respecté plus que quiconque le clan tandis que toi… J’ai l’impression que tu le méprises. »

[Hakai] « Le mépriser ? Non… Je ne le montre peut être pas mais je l’aime mais à ma façon. Pour moi le clan n’est qu’une entité. C’est les personnes qui forment le clan que j’aime avant tout. Me dire de me sacrifier pour le domaine. Hors de question. Mais pour une personne, n’importe qui, je le ferais volontiers. »

[Teshi] « Tu as une vision bien étrange. Mais commençons. »

L’homme fouilla dans sa poche et en sorti un parchemin et une plume. Il déroula le rouleau sur l’herbe humide. Quelque écrit pour enfin exécuter une série de signe. L’encre sur le papier commença à se regrouper par endroit, à se détacher dans d’autre. Le tout forma des lettres, des desseins. Hakai cru voir une BD devant ses yeux. L’enchaînement y était décrit de façon si précise qu’aucune question à son propos n’allait être posé.

[Teshi] « C’est un parchemin appartenant au clan. Assez simple pour comprendre. Mais avant toute chose. Je procède à ma façon. J’explique, j’exécute, tu assimiles et tu fais. Je resterais un peu. Mais après je partirais et tu seras livrée à toi-même. Il faut que tu saches développer tes techniques toi-même. C’est une chose demandée pour passer chuunin. »

Hakai serra du poing. Il n’aimait être rabaissé ainsi mais malheureusement le Juunin avait raison. Rare son les techniques qu’Hakai avait apprit seul. Généralement, il avait toujours reçu l’aide d’un membre du renard, d’un prof ou encore de Nora. Incapable d’apprendre seul… Etait ce vrai ?

Jugeant qu’ils avaient que trop traîné, Teshi commença une série de signe faisant apparaître un double de lui-même. Hakai connaissait le Bunshin mais cette copie était bien réelle. Une technique qu’Hakai ne pourrait probablement jamais apprendre vu ses maigres dons pour le ninjutsu. Sous l’effet de surprise, il écarquilla les yeux. Dans une souplesse qu’Hakai jugeait très bonne l’homme cogna son clone l’envoyant faire coucou aux étoiles. Le reste fut un vrai massacre. Coup de pied, coup de poing, coup de pied. Le clone en prit pour son grade. Et comme pour finir cet enchaînement destructeur, il s’écrasa sur le sol dans un fracas pouvant ressembler au tonnerre. Il ne restait plus rien du pauvre mannequin aillant éclaté en fumé sous le terrible impact.

Hakai alla aider son mentor à se relever. Cette technique était vraiment mortelle. Il suffisait de posséder une grosse puissance de frappe pour faire morfler son adversaire. IL est certain que l’adversaire pourrait finir avec un bras ou une côté cassé.

[Hakai] « C’est une très bonne technique. Elle est… terrifiante même. »

[Teshi] « Je te rassure elle l’est. Mais il y à mieux. Dans un futur, tu pourras par exemple augmenter sa puissance d’attaque. Mais commençons par le début. Tu as du comprendre et analyser. Il faut avant tout une bonne vitesse pour réussir cet enchaînement. La vitesse c’est ton point fort il parait alors prouve le moi. »

L’homme recréa un clone pour l’occasion. C’était au tour d’Hakai. Il avait eu le temps d’analyser. Chaque détail lui était sauté aux yeux. Certes cette enchaînement demandé vitesse et puissance. Hakai doutait encore de sa puissance mais sa vitesse n’était plus à refaire. C’est donc d’un bond digne des plus grands prédateur qu’il se rua sur sa proie. Ce clone n’était la que pour servir de punch…. Hein ?

Voila qu’Hakai tombait. Il souffrait… Il s’écroula au sol et se tint le visage. Lui qui pensait que le clone ne ferait que recevoir les coups, voila à présent qu’il frappait.

[Teshi] « T’entraîner à un enchaînement ce n’est pas simplement savoir le réaliser, c’est aussi savoir le placer. Alors jusqu’à que tu arrives à le placer et le réaliser entièrement tu affronteras mon clone. »

Un défi qui est vrai intéressant. Même si un clone est plus faible que son utilisateur, il possède tout de même une bonne partie de sa puissance. Il était toujours bénéfique pour Hakai d’affronter meilleur que lui.

[Teshi] « Je te laisse. Lorsque mon clone explosera se sera soit la fin de l’entraînement soit que tu auras réussi. On se voit demain quoi qu’il arrive. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 1 Nov - 2:16

Un clone. Une vulgaire imitation comme adversaire. Certain diront rien de plus facile. Hakai dirait plutôt tout dépend du proprio de cette chose. Pensez vous qu’un genin est plus fort que le clone d’un Juunin ? Et bien regarder alors. Hakai va vous le prouver. Il était un maître dans son art, lui qui connaissait le gros de l’arsenal. Il ne pouvait perdre contre un clone. Surtout si son proprio est un expert en ninjutsu. Apres tout faire un Kage Bunshin n’est pas donné à tous. Il faut une grande maîtrise du sujet pour maintenir sa « création » en vie. Mais Hakai comptait bien réduire son existence de vie.

C’est sous le tonnerre grondant que le premier contact si fit. Epreuve de force comme dans tout bon début de combat. Comme un rituel, il fallait jauger la force de son adversaire, savoir qui était le meilleur. Une obsession chez l’homme et encore plus chez l’expert en taijutsu. Mais l’envie manqué dans les yeux du pantin. Cela confirmait les pensées d’Hakai. Ainsi donc le maître était expert en ninjutsu. Bien cela ne fera qu’aider Hakai. Hein ? Une boule… de feu ! A peine eu t’il le temps de baisser sa tête.

[Hakai] « T’es malade toi ! A bout portant ! Malade ! »

Voila de quoi motiver un Hakai déjà bien engager dans ce combat. Mais jamais il n’aurait pensé que ce pantin pourrait donner autant de file à retorde. Il utilisait des arcanes presque aussi bien que Kenji. Ce qui prouvait le niveau de cette chose. Kenji était considéré comme un maître dans son art, l’égaler était une chose remarquable.

Une seule stratégie s’appliquait contre un tel adversaire. Comme un fauve affamé, Hakai tournait autour de sa proie se mettant à l’abri derrière les arbres pour éviter les boules de feu qui venaient s’abattre. Il cherchait la moindre faille, le petit détaille qui causerait la perte de cette infâme création. Cette tactique permettait également de la vider de son énergie. Un Katon, puis un deuxième, et la ! Hakai bondit en dehors de sa planque et en deux foulé, il se retrouva nez à nez avec son ennemie. Petit regard et hop c’était partie. Hakai se baissa envoya son pied en dessous du menton. Sous l’impact celui-ci s’envola dans les airs. Accroupi, les deux mains sur le sol mais toujours concentré sur sa proie Hakai prit appui pour enfin presque se téléporter derrière son ennemie. Maudit soit se fourbe. Alors qu’Hakai s’apprêtait à abattre sa jambe dans le torse de son adversaire, celui-ci fourbe comme il est se permuta.

Après une vrille magnifique dans les airs, Hakai retomba sur ses jambes non loin de son adversaire. Celui venait d’échapper de peu à sa mort. Regard furieux, Hakai serra le poing. Sa stratégie avait plutôt bien marche seul un point n’avait eu raison de lui. Améliorer ce plan. Hakai savait comment. Il fouilla dans sa poche. Bien il y avait tout se qu’il fallait.

Un regard et s’était repartie. Une nouvelle fois le tour enchanté marchait. Un Katon, puis deux et un troisième. Mais la Hakai resta caché derrière un arbre. Une série de signe, un bunshin qui prit sa place dans la course. Un tour, deux tours et le moment fatidique. Alors que le pantin était exclusivement concentré sur l’autre pantin, Hakai vola tel le vent sortit ses fils ninja de sa poche et d’un coup bref il emprisonna le kage bunshin. Un petit sourire vainqueur pour débuter le balaie magique. Le maître et son pantin tout deux dans les airs. L’un tiré les ficelles l’autre obligé d’abdiquer. Coup de pied dans le bras manquant presque de lui casser. Enfin… Un pantin peut il avoir le bras cassé ? Je doute… Avant bras dans le thorax et le finsh. D’une magnifique vrille, Hakai fit un demi tour avant de projeter son pied dans le bunshin tout en s’écrasant.

Le choc fut rude mais Hakai prit le soin d’amortir sa chute avec le corps inerte du pantin qui disparaissait à présent dans un voile de fumé. L’Uchiha était fier. Il resta quelque minute là, assis, les bras pausé sur les genoux à rigoler. Il avait apprécié cet entraînement. Pour une fois, seul il avait vaincue, seul il avait appris et seul il avait pensé. L’arrivée de Teshi était finalement une bonne chose. Comme pour ironiser un peu tout cela, le ciel commença à pleuvoir. Comme ci rien ne pouvait atteindre la soudaine bonne humeur d’Hakai il ne bougea pas se contenta de lever la tête pour profiter de chaque gouttelette qui pourrait perler sur son visage.

_________________________________________________________________________________________

La pluie tombait toujours cette nuit sur Konoha. Seul un fou se promenait dehors. Il chantait même ses succès. C’était bien Hakai. Pas grand-chose à dire pourtant. Il venait juste d’éclater un clone, c’est rien cela. Mais la technique lui plaisait tellement… Aucun doute qu’il en ferait son arme favorite dans ses futurs combats.

C’est trempé jusqu’au os qu’il rentra enfin à la demeure. Mais aucun bruit ne vint perturber sa sérénité. Sauf peut être… Des applaudissements se firent entendre du salon. Hakai prit le temps d’enlever ses chaussures avant d’y foncer. C’était Teshi. Hakai se frotta un peu les cheveux.

[Teshi] « Bravo. Apprendre le Shishi rendan en une nuit. Pas mal du tout. Moi qui pensais que tu étais un looser il y a encore six heures. »

[Hakai] « Il faut dire que j’ai eu un bon prof. »

Un bruit, une tape. Oui c’était bien Sakeshi qui venait de faire une tape sur l’épaule d’Hakai. Il y a encore six heures, Hakai aurait probablement rompu le contact rapidement mais à présent il comprenait se que l’homme souhaitait pour lui.

[Sakeshi] « Oh… Il y a déjà du progrès. C’est très bien continu comme cela. Prouve nous que l’on peut te faire confiance. »

[Hakai] « J’y compte bien. Je ne tiens pas à rester genin toute ma vie. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 1 Nov - 17:36

Le soleil se levait timidement à l’horizon. Le chaos de la veille était enfin passé. Tout le village pourrait profiter de cette belle journée, enfin sortir et s’abreuver de la rosée matinale. Un léger vent soufflait sur Konoha mais heureusement rien de bien méchant. Juste une brise rafraîchissant. Les plus fragile se couvrirait d’un léger manteau tandis que les autres resteraient naturels.

Hakai se levait progressivement en cette belle journée qui s’annonçait. La nuit avait été riche en émotion. L’arrivait de Teshi avait bouleversé Hakai. Enfin quelqu’un avait réussi à ouvrir les yeux sur les véritables buts du domaine du cygne. Seul quelque personne était ignoble et manipulateur. Certes Sakeshi semblait contrôler un peu son poussin mais enfin Hakai avait comprit que c’était pour son bien. L’atmosphère de la demeure avait retrouvé sa tranquillité habituelle. A croire qu’Hakai était le centre d’intérêt de cette famille et pourtant… Avant son arrivée il y avait une ravissante jeune femme et un môme à s’occuper. Peut être était il délaissé par leur père ? Certainement et Hakai en était désolé. C’est sans doute pour cela qu’il essayait de passer le plus de temps avec eux.

Après une rapide toilette. Hakai descendit au salon ou toute la famille était réunie. Tous étaient présent même un invité. Hakai ne fut surprit de retrouver Teshi à cette table. D’après ce qu’il avait apprit, Teshi était comme un membre de la famille. Etant l’élève de Sakeshi et le coéquipier du défunt frère. Il était normal que cette famille s’en sente proche. Hakai s’installa à sa place habituelle, a droite de Sora et en face de Sakeshi. Il se servit une tasse de thé tout en restant silencieux. Son cœur était rempli de question mais il pensait que les choses viendraient naturellement à lui. Il espérait que les progrès qu’il affichait lui permettraient enfin d’être prit au sérieux, de se faire remarquer et de prouver.

[Sakeshi] « Ton entraînement d’hier c’est bien passé mais tu ne vas pas t’arrêter là. »

[Hakai] « J’ai encore pas mal de chose à apprendre avant de pouvoir postuler au poste de chuunin. »

[Teshi] « Et c’est la raison de ma présence de si bon matin. Aujourd’hui, nous allons commencer un pénible entraînement mais qui augmentera ta force et ton agilité. »

[Hakai] « Je suis prêt. Rien ne m’empêchera de progresser. »

[Sakeshi] « Ton enthousiasme nous réchauffe le cœur mais ne confond pas avec de l’empressement. Rien ne te pousse à t’acharner à l’entraînement. Prend ton temps. »

[Hakai] « Je suis d’accord avec vous père mais mon esprit me dicte de m’entraîner sans relâche. Je n’ai rien d’autre à faire pour le moment. Seul ma croissance au sein du clan et du village me préoccupe pour l’heure. »

[Teshi] « Pourtant hier tu m’as dit que… »

[Hakai] « Elle ne se trouve au village. Pourquoi me torturais je alors que je peux m’entraîner ? »

Le silence était retombé sur l’assemblé. Seul Teshi savait vraiment de ce que parlait Hakai. Mais tous étaient intrigués, Nora la première. Il est vrai qu’habituellement elle était au courant des histoires de cœur d’Hakai. Mais cette fois, celui-ci était resté silencieux. Peut être le fait que Taka fait partie du Tigre ou simplement le fait que la jeune femme avait refusé une telle relation pour le moment. Aucune idée… Mais Hakai ne voulait dévoiler devant tout se monde ses sentiments et encore moins dévoiler la personne. Cela devait rester secret aux oreilles de sa famille pour le moment. Il n’y avait rien à raconter de toute façon. Il buvait tranquillement son thé ne prêtant attention au regard qui était portait sur lui. Voyant que les regards ne faiblissaient pas, il portait un regard fort sur chacun des membres autour de cette table. Ils comprirent tous qu’il ne dirait rien.

[Teshi] « Bon et bien on va pouvoir y aller. »

Le maître et l’élève s’échangèrent un regard. D’une traite, Hakai vide sa tasse de thé avant de se lever. Il fit un signe de la main à l’assemblé et suivit dans les allées son maître. Contrairement à la veille, le paysage était magnifique. Et le subconscient d’Hakai l’était également. Aucune question ne venait le troubler. Il savait ou il allait, se qu’il allait faire et se qu’il devait faire. Teshi voulait augmenter sa force, c’était une très bonne chose. Hakai manquait cruellement de force pour un expert en taijutsu. Un point faible qu’il devait corriger absolument pour espérer passer au rang supérieur. Après une dizaine de minute où les deux hommes ne s’échangèrent qu des regards, ils arrivèrent une nouvelle dans la forêt interne du village. Le mini cratère de la veille était encore présent donnant le sourire à Hakai.

[Teshi] « Bon… Comme tu as du l’apprendre hier soir. Je ne suis nullement un expert en taijutsu. Je connais la technique mais et je pense pouvoir t’aider à la maîtriser mais je ne pourrais te la montrer. Elle demande une maîtrise parfaite de son corps et de son esprit et c’est sans doute sa grande difficulté. »

[Hakai] « Je connais mon corps. Je sais de quoi il est capable et malheureusement les limites qu’il me fixe. »

[Teshi] « Ton corps et bien battit, je pense qu’il supportera. C’est plus ton esprit que je crains mais essayons nous verrons bien. Je vais t’aider à ouvrir la première porte. »


Dernière édition par Hakai Uchiha le Mar 3 Nov - 15:07, édité 1 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 2 Nov - 4:08

Les portes. Source de pouvoir illimité. L’art ultime pour l’expert en art martial. Contrôler les portes s’était être maître se corps et de son esprit. Connaître sa puissance et ces limites. Avoir une idée fixe de la vie et des idéaux à protéger. Pour certain, les portes sont un simple outil permettant de s’approprier la victoire à tout prix. Pour d’autre c’était un art presque interdit qu’il apprenait juste pour se prouver certaine chose. D’une certaine façon il était plus risqué de compter sur elles. Les effets négatifs apporté pouvaient êtes dévastateurs pour l’organisme humain. Mais les rares personnes possédant se don unique étaient de solide gaillard défendant tous une cause qu’il leur était propre. Leur vie, leur honneur ou celle d’une personne, leur butin, leur village. Il y avait tant de possibilité. Une chose était certaine. Utiliser cette technique était signe de sacrifice pour cette cause. Hakai avait déjà pensé à cela. Dans quel cas utiliserait il cette technique ? Sa vie ? Oui probablement. Son honneur ? L’orgueil des Uchiha coulait dans ses veines, se dire qu’il ne l’utiliserait serait se mentir. Y avait il autre chose ? Oui probablement. Le clan… Il aimait ce clan. Malheureusement il ne l’avait encore assez montré. Son entraînement avec Teshi était une preuve de son attachement. Et puis il y avait également cette personne pour qui il sacrifierait probablement quelque jour de sa vie. Hakai ne vivrait probablement pas vieux. Il le savait d’ailleurs. La voix de shinobi était déjà assez périlleuse.

C’est sous un soleil de plomb, un vent léger et l’humidité de la nature que le spectacle se passait. Ici qu’Hakai allait franchir un cap. Que ce soit sur le plan mental que physique. Il savait que pour apprendre les portes il devait être en harmonie avec lui-même et cela passait par un apprentissage strict. Cet apprentissage il le recevait mais avait jusqu'à présent refusé de le suivre. A présent les choses étaient différentes. Il avait suffit d’une personne, d’une personne qui trouve les bon mots, les bonnes phrases pour qu’enfin Hakai réalise l’ingrat qu’il avait été. Même à ce moment dans le parc avec Taka, il avait osé rabaisser le domaine et elle ne l’avait disputé… Mais qu’importe, il n’allait en vouloir à Taka pour ses erreurs, il n’était comme cela. Certes il voulait mûrir mais il ne devait perdre ce qui le faisait, sa gentillesse et son honnêteté.

Hakai était rêveur. Il regardait les feuilles des arbres se balancer au bout de leurs tiges avant que certaine d’entre elles ne finissent pas céder et s’envoler au prêt du vent. Il profitait de ce moment de détente car se serait probablement le dernier de la matinée. Après avoir observé la course d’une feuille qui avait fini par disparaître, il se reconcentra sur son mentor. Celui-ci l’observa, il avait probablement compris qu’Hakai profitait du moment de silence. Mais l’entraînement devait commencer.

[Teshi] « Je sais que cela ne va te plaire mais… Le début de l’entraînement sera un dialogue. Enfin plus un questionnaire. Je vais devoir m’assurer que ton esprit est sain. »

[Hakai] « En effet cela ne me plait guère mais je vais céder. Il est dans mon intérêt de vous écouter. »

Alors comme pour détendre l’atmosphère, les deux hommes s’allongée à l’ombre d’un arbre. Il était toujours plus sympathique de discuter détendu. Hakai se sentait bien. La compagnie de Teshi ne lui était nullement gênante. Il l’avait mépris au départ mais pour finir cet homme était simple et cool. Un Uchiha comme il en fallait plus. Le domaine du cygne avait la réputation d’être le plus fier, le plus détestable. Peut être est ce simplement l’image que voulait donner leur dirigeant. Certes il y avait toujours c’est orgueilleux et fier qui se pensait supérieur à tous. Mais ce n’était qu’une épine dans le pied. Un jour viendra ou tous seront obligés de regarder la vérité en face. Pour l’heure Hakai regardait les nuages blancs sur fond bleu passer au dessus de sa tête. S’il aurait pensé que l’entraînement serait aussi détendu…

[Teshi] « Que penses tu de toi-même ? »

[Hakai] « Etrange comme question. Vous savez pourtant que je suis un Uchiha et quand tant que tel je vais forcement avoir tendance à me surestimer. »

[Teshi] « C’est peut être la réponse que je voulais entendre Hakai. Cela prouve que tu ne te voiles la face. Un bon mental commence déjà par aucun mensonge. »

[Hakai] « Vous comptez faire le psychologue ? Je ne savais pas que les shinobi étaient qualifié pour cela. »

[Teshi] « Peut être bien. Tu sais en tant que Juunin je sais percevoir pas mal de chose. Pour le moment j’essaye de savoir si tu es apte à recevoir cet entraînement. Tu sais que les portes sont des techniques interdites. Il faut se montrer digne pour bénéficier d’un entraînement. Penses tu en être digne ? »

[Hakai] « Si je suis digne ? Je ne sais pas… En ce moment, je pense être presque hypnotisé par l’entraînement et ma volonté de bien faire au prêt de quelqu’un. Peut être que cela me fait oublier certaine chose. Peut être que cela me rend ignoble. Je ne sais pas si j’en suis digne. Je laisse le destin en décider. »

Hakai avait parlé vrai comme toujours. Il ne souhaitait se venter ni même s’auto acclamer. Jamais il ne devait se juger. Seul ses proches devaient le faire et il souhaitait les entendre. C’était les personnes qui vous entourent qui forgent le personnage. Un homme est toujours influencé par son entourage. Hakai avait eu la chance d’être entouré de personne généreuse et respectable. D’autre n’avait eu cette chance et vivait reclué sur eux même. Certain pouvait même devenir de vrai cinglé.

[Teshi] « En parlant de cette personne. Je veux tout savoir sur elle. »

[Hakai] « Je refuse. »

[Teshi] « Pour quelle raison ? Que pourrait elle représenter à mes yeux ? »

[Hakai] « Je ne sais pas. D’ailleurs nous ne sortons ensemble. Je l’aime mais elle... je ne sais pas, alors je ne préfère m’avancer sur ce sujet. Sachez simplement que c’est une personne respectable et sympathique. Jamais elle ne pourrait influencer négativement mon entraînement ni même mon ascension. »

*Enfin je l’espère.*
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mar 3 Nov - 3:58

Une nouvelle fois, le silence calme et apaisant de la forêt reprit le dessus. Le refus catégorique d’Hakai d’en révéler plus sur Taka avait comme jeté un froid. Il n’était prêt à parler de ses sentiments comme cela. Surtout avec Teshi. Malgré l’aide que celui-ci lui avait porté, Hakai ne le connaissait que depuis quelque jour. Comment pouvait il croire qu’il allait se confier à lui ? C’était impensable, totalement impensable. Hakai était du genre à faire facilement confiance. Mais parler de ces sentiments… C’est autre chose.

Teshi jetait son regard noir sur Hakai. Il devait probablement être déçu du comportement d’Hakai. Mais c’était comme cela et rien ne changera pour le moment. Oh mais Hakai le voyait déjà essayer de poser d’autre question tout en restant à tourner autour du sujet. Mais rien… Il ne lâcherait rien. De plus Hakai ne connaissait pas encore assez bien Teshi. Peut que lui dire qu’il aimait Taka Uchiha du domaine du tigre la métrait en mauvaise posture. Elle était déjà bien assez emmerdée en ce moment. Elle avait une réputation à tenir, une mission à accomplir et surtout une petite sœur à éduquer. Non elle n’avait vraiment besoin de cela. Et dire une chose pareille ne ferait qu’éloigner un peu plus Taka d’Hakai. Elle serait sûrement furieuse s’il avouait ses sentiments en public. C’est pour toute ces raisons qu’Hakai ne ferait rien, ne dirait rien. La sécurité et le bien être de Taka étaient le plus important à ses yeux. Mais cela Teshi semblait bien réticent à le comprendre.

[Hakai] « N’essayait pas de me forcer maître. Je ne dirais rien à son sujet pour le moment. »

[Teshi] « Très bien. Tu es donc tout de même inquiet sur certain point. Nous devons donc travailler cela. »

[Hakai] « Inquiet ? Qui ne le serait pas ? Nous pratiquons un métier des plus risqué. Chaque jour je me pose des questions. Sur moi, mon entourage, mes choix. Je me remets sans cesse en question. »

[Teshi] « Mais pour maîtriser la première porte tu ne devras te poser aucune questions. C’est primordial. Tu ne devras avoir qu’un seul but. Et ce but c’est à toi de te le fixer. »

Un but ? Cette chose à laquelle on tient. Que l’on veut atteindre. Notre rêve le plus sincère. Hakai en avait plusieurs mais pour chacun d’eu il était prêt à avoir recours à cette technique qui était si destructeur pour son adversaire comme pour son propre corps. La vie n’avait plus vraiment de sens sans un but dans la vie.

[Hakai] « Je ne pense pas avoir de problème de ce côté la. Mes buts son clair et je suis prêt à tout pour les réaliser. »

[Teshi] « Je pense percevoir un doute tout de même en toi. Il est temps que tu travailles même si ce n’est que pour oublier tes doutes quelques secondes. Cela suffira. »

Enfin il allait commencer. Ce n’est pas qu’Hakai commençait à se lasser. Mais les questions posées par Teshi était trop personnel à son goût. Il doutait que ce petit questionnaire lui serve vraiment. Peut être Teshi avait simplement reçu l’ordre d’en apprendre plus sur lui. Il est vrai que même la famille à Hakai ne savait pas tout sur lui. Il y a certain point d’ombre qui ne doit être découvert pour le moment. Trop de chose en dépendait.

Les deux hommes se levèrent. Teshi n’était un expert en taijutsu mais ces connaissances étaient telles qu’il pouvait enseigner une méthode qui marcherait à coup sur. Enfin, fonctionnait avec de la conviction et de l’envie. Hakai était sur d’arriver à maîtriser la première porte. Maintenant il fallait voir combien de temps il lui faudrait. Une journée ? Non peut être deux ? Voir une semaine ? Qui sait… C’était le résultat le principal.

[Teshi] « Que fais tu lorsque tu dois te concentrer ? »

[Hakai] « Bien souvent je vais sous la chute d’eau qui se trouve dans le jardin. Pourquoi cette questions ? »

[Teshi] « Tout simplement parce qu’ c’est la première étape de ton entraînement. Je pensais que l’on pouvait rester ici mais il faut croire que non. Nous allons retourner à la demeure et jusqu'à ce que je te juge apte, tu resteras sous la chute d’eau. Prions pour que ut réussis avant que la faim t’emporte. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mar 3 Nov - 21:15

Difficile était le contrôle de sois. Savoir contenir ses émotions. Etre capable de stopper son geste. Ou simplement vivre en en harmonie. Toute ces choses banal mais qui nécessitait une certaine maîtrise de soit. Pour certain tout cela était simple, et cela était probablement destiné à une carrière politique. Mais d’autre n’avait cette chance ou plutôt cette éducation. Car oui c’était bien de l’éducation que cela relevait. Certain se contentait de savoir parler et écrire, d’autre poussait cela au maximum. Etre capable de parlementer… C’était une partie d’éducation que recevait chaque membre du clan Uchiha. Car oui en effet, chaque membre était destiné à une grande carrière politique ou militaire. Malheur à celui qui échouait. C’était au nom du clan qu’ils devaient se battre. Et toujours pour le clan qu’ils devaient parlementer. Le clan leur offrait une vie tout en les retenant à elle. Un contrôle total sur leur membre pour un meilleur rendement. Le clan était comme une usine et les Uchiha, les ouvriers.

Tous dans un coin, ils devaient le savoir mais il y avait toujours cette fierté. Celle d’appartenir au clan le plus puissant qui existe. Alors ils travaillaient tous pour faire avancer cette machine. Le clan était une grande famille mais avec quelque querelle entre les membres. Les membres… Les domaines. Comme dans toutes bonne entreprise, il fallait que tous s’entendent et ce n’était malheureusement pas le cas ici. Tous se défendaient ce qui bloquait toutes solutions. Certaine personne aimait leur domaine mais était prête à reprendre les discutions. Hakai était l’un d’eux.

Cela faisait maintenant deux jours qu’il se trouvait sous la chute d’eau. Il n’avait rien mangé, rien bu depuis ce matin là ou il avait rapidement rincé son gosier avec du thé. Mais pourtant il ne souffrait de la faim. Il était même en parfaite santé. Ne se plaignant et semblant enclin à respecter son entraînement. Il y avait tout de même quelque visite de Naka. L’enfant n’était encore dans un age ou l’entraînement était important. Il l’ignorait et c’est sans doute cette raison qui le poussait à venir déranger Hakai. Probablement qu’Hakai l’aurait grondé mais à présent il était calme et silencieux. Il ne fit rien d’autre qu’un simple geste de la main à Naka pour lui demander de partir. Certes l’enfant était déçu mais il devait commencer à comprendre que les choses seraient à présent différentes. Hakai aura beaucoup moins de temps à lui consacrer. Mais il ne restera pas moins à ses côtés. Sa présence était trop importante pour Naka. De plus il avait tellement de chose à apprendre qu’une sœur et un frère ne serait de trop. Quand à Nora, elle savait pertinemment que l’entraînement de son frère était important. Elle se contenta donc de l’observer de loin.

Ce n’est qu’aux troisièmes jours qu’enfin Teshi se montra. D’abord soucieux mais ensuite fier de toujours voir Hakai sous la chute d’eau. Celui si était resté statique, les yeux fermé en ne pensant qu’a une chose. C’est objectif. Il s’était remémoré les dernières semaines. Trop de chose s’était passé et c’était sans doute la raison de son comportement immature. Il avait repensé au clan, à Kenji et à Taka. Une seule chose lui était apparue importante en ce moment. Sa promesse…

Un esprit aguerri et un esprit sein. Sans aucun mensonge. Cette promesse… Hakai savait que jamais il ne pourrait la rompre. Elle était trop importante. Pourquoi se voilerait il la face ? Il savait pertinemment qu’au premier problème il serait la pour Taka. C’était dans ces gênes, il était né comme cela. C’est donc après cette décidé qu’Hakai quitta enfin la chute. Il se sentait prêt. Seul sa promesse et l’image de cette Azalée en bois étaient présentes dans sa tête. Il savait pourquoi il se battait à présent. Il était prêt et Teshi ne manqua de le remarquer dans ses yeux.

[Teshi] « Tu vas aller te nourrir et nous commencerons enfin l’apprentissage de la porte. »

Enfin Hakai allait reprendre un repas. Il n’avait pas spécialement fin. C’était plus par obligation que par envie qu’il se retrouva à table. Bien sur il était heureux de retrouver sa famille autour de lui mais il aurait aimé terminer l’entraînement tout de suite pour éviter d’être perturbé par d’autre débat que Sakeshi n’hésitait à mettre à table.

[Hakai] « Je… Désolé. Teshi-sensei je voudrais que nous en terminons à présent. »

[Teshi] « Tu viens à peine d’entamer ton repas. Tu devrais te reposer un peu Hakai. »

Tout en ce levant, Hakai lança un regard imbibé d’envie. Teshi ne pu rester in sensible devant la détermination qu’affichait son élève. C’est au milieu du repas que les deux acolytes retournèrent dans la forêt interne du village.

Une lueur brillait dans les yeux d’Hakai. Jamais auparavant il n’avait eu cette envie d’apprendre et de bien faire. Il était comme un homme qui sortait enfin du tunnel sans fin… Il savait se qu’il devait faire et pour qui. Et cela passait par cet entraînement rigoureux.

[Teshi] « Nous y voila. Je te sens serein et à la fois trépignent. Tu te sens prêt et moi également cependant… Tu vas souffrir pour obtenir ce que tu souhaites. »

Le mouvement fut bref. Hakai eu juste le temps de se pencher pour éviter la lame aiguisée d’un kunai. Il n’en croyait ses yeux. L’homme qu’il prenait pour son mentor agissait comme un parfait assassin dans son dos. Ne se laissant prendre par la détresse, Hakai effectua deux salto arrière avant de s’abriter derrière une épaisse couverture d’écorce.

[Teshi] « Ecoute mois bien. La solution est dans ta tête. Concentre toi et trouve tes points de chakra. Ouvre la première porte avant de mourir. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mer 4 Nov - 2:56

Hakai le cachait mais il était désemparé. Il avait eu l’expérience de savoir les entraînements de Teshi brutaux mais il ne pensait se faire hachis menu sur place par celui-ci. A deux centimètre prêt et sa gorge était tranché. Hakai n’eu le temps de se morfondre plus longtemps. Il fut forcé de bouger par la déflagration qui dévastait tout sur son passage. Jamais il n’avait vu une technique pareille. L’arbre s’était littéralement évaporé sous la chaleur de cet arcane. D’un regard presque haineux, Hakai s’élança sur Teshi. Dans un bond divin que ses cuisses musclées lui permettaient de réaliser sans trop de mal il flotta en direction de sa cible. D’un geste puissant, il abattit sa jambe sur le crâne de son adversaire avant de s’en servir comme tremplin. Un bond en arrière et une nouvelle offensive. Une droite dans le bas ventre et l’enchaînement. Il se baissa et envoya sa jambe au bas du menton de son adversaire. Le reste vous le connaissez. Enchaînement coup de pied coup de poing et le traditionnel coup de pied retourné qui l’écrasa sous un nouvel impact au sol. Sans attendre, Hakai bondit en dehors du cratère formé dans la terre meuble et zigzagua au bruit des hélices tourbillonnantes. Le manque de réaction de son adversaire lors de son enchaînement lui avait mit la puce à l’oreille. Il avait bien s’agit d’un pantin que l’on avait envoyé à l’abattoir.

Une nouvelle fois caché derrière un arbre. Hakai était perdue. Il ne savait ou se trouvait son adversaire et c’était mauvais… Il faisait une proie parfaite pour le prédateur que Teshi était. L’Uchiha devait se lécher les babines en voyant sa proie aussi désemparé. Le point positif c’est qu’il n’avait encore attaqué. Soit il s’approchait pour ne laisser aucune chance à Hakai soit il attendait que celui sorte de son troue. Hakai utilisait donc sa bonne vienne technique. Il créa un bunshin qui s’élança en dehors de la cachette. C’était pourtant évident mais pourtant le piège fonctionna à merveille. Deux boules incendiaires furent crachées tout droit en direction de la pauvre image. Mais sans perde une seul seconde Hakai s’élança sur les hautes branches. Il prit à révère Teshi et dans une reprise de volet digne d’un joueur de foot il shoota dans la tête de celui qui explosa en fumé.

*Merde ! J’aurais du m’en douter !*

Aussi tôt pensé aussi tôt fait. Une vive douleur vint le cisailler un peu partout dans son corps avant de recevoir un violent coup sur la nuque qui le fit chuter au sol. Il se réceptionna dure ment sur le sol avant de se retourner le dos contre le sol. La terrifiante splendeur d’une déflagration fonçant sur lui le fit frémir. Mais il ne resta contemplait plus d’une seconde se faisant rouler sur le côté. Des éclats de gravier vinrent le cogner sous l’impact de la boule de la mort. Le combat avait débuté à présent depuis cinq minute et Hakai se sentait déjà exténué. Il fit l’erreur de rester au sol ne pensant plus à l’ennemie à présent dans son dos. Une lame d’énergie jaunâtre vint s’enfoncer dans son flanc gauche. Quelque cracha de sang vint perler sur le sol. L’issue du combat était écrite à présent. Mais Hakai n’avait encore décidé de s’avouer vaincu. Avec ses jambes il croisa celle de son adversaire le faisant lourdement chuter en arrière. Il en profita pour se lever et courir bien que sa blessure le faisait atrocement souffrir derrière un arbre. Il créa deux clones et les envoya chacun de leur côté. Mais lui il resta la. Il se laissa glisser le long de l’arbre jusqu'à atterrir sur le sol. Sa blessure lui faisait atrocement mal. Le saignement était important. S’il ne l’arrêtait pas il risquait de tomber dans les pommes a chaque mouvement entreprit. C’est donc sans état d’âme qu’il défait son veston et le déchira. C’était soit sa tenue vestimentaire soit sa vie, le choix était vite fait d’être choisi.

Les deux clones furent vite fait annihilés. L’adversaire se trouvait toujours au centre du champ de batail. Hakai ne le quittait des yeux imaginant un plan pour stopper se calvaire. Il repensa alors aux paroles de cette imbécile de traître. « Ecoute mois bien. La solution est dans ta tête. Concentre toi et trouve tes points de chakra. Ouvre la première porte avant de mourir. » Malheureusement, Hakai ignorait ou se trouvait les points de chakra. Et encore plus comment ouvrir la porte. Il était devant une impasse. Il ne pouvait tout de même pas rester là a se concentrer. Teshi ne lui laisserais jamais le temps. Mais une idée lui vint. Il suffisait de prendre le temps. Alors que Teshi lui faisait à présent face. Hakai réutilisa les bunshin et en créa trois. Tout trois partir dans des directions opposait alors qu’Hakai lui s’éloignait du champ de bataille. Il espérait juste que Teshi mettrais un peu plus de temps à les rattraper et les détruire. Une fois qu’il s’était éloigné de quelques dizaines de mètres, il s’assis au milieu des branchages et ferma les yeux. Il devait être le plus efficace possible sur un minimum de temps. Penser au point de chakra. C’était se souvenir de ces cours à l’académie avec un parchemin représentant le réseau de circulation du chakra. C’était plus tôt des cours barbant mais Hakai s’en était bien débrouillé. Le tout était de s’en souvenir et de les sentir.

De longues minutes passèrent. Les clones d’Hakai avaient tous été détruits. Teshi devait probablement être à la recherche du fuyard. Plus il mettait de temps et mieux c’était. Hakai avait ressenti comme une circulation de chakra le parcourant mais il n’avait encore trouvé l’emplacement de la première porte céleste. Il n’eu le temps de concentrer plus longtemps. Trois shuriken volaient en sa direction découpant branchage et feuille sur leurs passages. Hakai les esquiva en sautant de sa branche d’arbre mais il fut durement heurté par un pied dans sa chute. Ecrasé au sol, il cracha une nouvelle fois du sang. Un pied vint s’écraser sur sa tête.

[Teshi] « Alors Hakai. Tu n’es bon qu’à créer des clones ? Tu sembles vouloir faire honte au domaine là non ? »

[Hakai] « Je… Taisez vous… »

[Teshi] « Allons Hakai… C’est quand tu veux pour ouvrir la première porte céleste. Tu ne voulais pas monter de grade ? Prouver ta valeur au clan ? Ou même servir ta donzelle ? »

[Hakai] « Je… Silence ! »

Enfin il avait trouvé. L’image claire est précise de Taka dans sa tête combinée à une forte lueur bleutée. L’envie de bien faire, de survivre, d’aider et de servir. Toutes ces choses étaient menacées par cet homme. Il se devait e réagir et n’aurait aucun regret à libérer le pouvoir de cette porte. Ses muscles se contractèrent lui offrant une plus grande force, une meilleur agilité et surtout plus d’espoir. D’une main, il souleva progressivement la jambe de son adversaire. Teshi surprit, en fut presque tombé.

[Teshi] « Tu... Cette force… Pas de doute, tu as réussi »

Peut être que la fin du combat se dessinait. Et pourtant… Lorsque Hakai pu tenir sur son genou il posa sa seconde main au sol et envoya un coup de pied dans le bas ventre. Il reposa sa jambe au sol et pivota énergiquement faisant valser sa jambe dans la tempe du clone, et oui c’était une nouvelle fois un clone… Ce qui devait être probablement le vrai Teshi apparut dans le dos d’Hakai.

[Teshi] « Du calme. Ce n’est qu’un clone. »

[Hakai] « Il avait baissé sa garde. »

[Teshi] « Alors comme cela tu as finalement réussi Bien joué. »

[Hakai] « Vous ne m’avez facilité la tache mais je vous re… euh… je… »

La fatigue due à l’utilisation de la technique épuisa Hakai qui sombra dans l’inconscience. Il avait été mal mené depuis pas mal de temps et on ne peut pas dire que cette technique soulage tout cela. C’est donc Teshi qui le ramena au domaine ou Hakai profita des biens faits de son lit.

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mer 20 Jan - 19:22

Hakai : +50 XP - Techniques validées

Jolie session, il reste toutefois beaucoup de petites fautes variées.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rainbow Dash, plus rapide que le vent
» Peinture rapide de 6 truks
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-