Partagez | 
 

 Objectif: Plus rapide que le vent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 9 Avr - 20:05

Rappel du premier message :

Nouvelle journée, nouvelle ambition. S’entrainer chez moi, avec le peu de matérielle que j’ai tout de même réussi à récupérer ne me suffisait plus. Taka m’avait dit de ne pas délaisser mon entrainement trop longtemps. Je pense qu’elle avait bien raison. Je trouvais mon corps un peu plus fragile de jour en jour. J’avais plusieurs fois entendu de la bouche de jeune ninja qu’ils partaient s’entrainer dans la forêt interne du village. L’endroit y était calme et peu de monde pour vous gêner au vu des nombreux hectares d’arbre. Boulette de riz, jus de fruit et le traditionnel gobage d’œuf pour apporter tout l’énergie nécessaire à l’entrainement d’aujourd’hui. Petit footing dans les rues de Konoha. Petit footing qui risque fort de se transformer en véritable course d’endurance car je n’y avais encore jamais mis les pieds.

*Réfléchis cinq minute andouille. Une forêt de cette ampleur ne peut passer inaperçu dans le village.*

Je bondis alors sur un toit et regardais tout autour. Le village était bel et bien entouré d’une épaisse forêt mais en trouver une à l’intérieur paraissait plus compliqué que prévu. C’était dans un coin reculé du village que je pus voir le sommet des arbres les plus hauts. Je retournais alors sur la route et suivais la direction. Le reste du trajet n’était que l’histoire de décor qui ne cessa de changer jusqu'à arriver devant le rideau naturel.

[Hakai] « Waouh. Sa vaut le détour tout de même. »

J’étais à des kilomètres d’imaginer un lieu aussi naturel au beau milieu d’un des plus grands villages du monde. Enfin, le monde est bien fait. Et pis ce n’est pas avec tout ce que j’ai vu que je vais commencer à être étonné. Je regarder attentivement l’intérieur. Un tunnel noir dont le bout ne semblait exister.

*Je préfère m’entrainer ici. Je ne risque pas de me perdre comme cela.*

Je commençais à m’étirer. Cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas brisé quelque matière dur. Une fois tous mes muscles correctement échauffés, je pouvais commencer l’entrainement. Il est dommage de devoir défigurer le paysage, je suis sur que Taka serait en colère si elle me voyait faire mais après tout un ninja n’est pas la pour faire du cœur, règle numéro une du bon ninja.

Tel le vent, je zigzaguais entre les arbres, prêt à esquiver le premier assaut imaginatif. Je mis un violent coup de pied à la souche d’un arbre faisant tomber une bonne centaine de goute verte. Avec agilité, je déplaçais mes bras à une vitesse folle pour rattraper le plus possible. Une bonne partie avait fini dans mes mains mais cela ne me réjouissais guère.

*J’étais capable de beaucoup mieux avant.*

Je taclais un arbre, celui se fendu en deux, je bondis alors sur son sommet en pleine chute pour me projeter sur un deuxième arbre.

[Hakai] «Gekido Shoubu! »

Les quatre coups accablèrent l’arbre qui n’eu d’autre choix que de s’écrouler également. Mais cette fois ci, des pieds semblaient se dessiner tout prêt du point de chute. Ils effectuèrent une roulade pour esquiver et se redressèrent. Je levais le regard pour voir à qui ses pieds appartenaient. Un jeune homme, cheveux noir, yeux noir, habillait d’un sweet bleu sombre avec un étrange de symbole dans le dos. Il semblait être des éventails. La ressemblance avec Taka me surpris au point que je prononçais le mot contre mon grés.

[Hakai] « Uchiha… »

Je n’arrivais pas à cerner ses émotions. Était-il en colère ? Ou sous le choc d’avoir failli être écrabouillait par un arbre ?

[Hakai] « Euh… Je suis désolé. Je n’avais pas prévu d’avoir de la compagnie aujourd’hui alors je me suis lâché. Hahaha… Sa va ta rien ? Moi c’est Hakai. Enchanté. »

AuteurMessage
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 7 Mar - 16:26

Un seul signe pouvait trahir l’état mental du jeune homme… Il fumait beaucoup trop en ce moment. Jamais auparavant il n’avait fumé un paquet en quelque heure. Et pourtant il passait ses journées à ne rien faire lorsqu’il ne combattait pas dans l’arène. Ce n’était pas à cause de cette enflure de Tago qu’il était dans cet était. La cause lui était totalement inconnue d’ailleurs. Peu être était il simplement atteint par une flémingite aiguë. La raison était accès vague mais les derniers événements de cette semaine ni était pas étranger.

Contre tout attente, il avait rencontré d’autre genin puissant. Assez puissant pour tous passer chuunin. Mais les diplomates jugeaient bon de les faire entrer en concurrence. Qu’importe, le fait est qu’Hakai avait vaincu un expert en taijutsu mais cette victoire lui laissait un goût amer. Il n’avait pas l’impression de l’avoir surmonté. Quelque chose avait cloché et la prochaine rencontre contre ce type risquait bien de causer sa perte. Vaincre un adversaire ne veut pas forcement dire que l’on est plus fort que celui-ci…

Ensuite il y avait eu ce type… Tout feu tout flamme il était. C’est attaque était toute aussi puissante et terrifiante. Hakai n’était pas préparé pour affronter un tel adversaire. Sa puissance de feu était tout bonnement gigantesque. Contre pareille adversaire, le sharingan ne vous est d’aucune utilité.

Hakai se retrouvait là à fumer une clope sur le toit de la demeure. Il regardait au loin ne pensant à rien. Les villas des différentes familles s’élevaient plus ou moins loin. De la fumée pouvait sortir de certaines cheminées. Les fumées noires venaient se mélanger au blanc des nuages créant un contraste assez plaisant à voir. Au loin, il pouvait observer le lac avec de minuscule forme flottant sur l’eau. Les cygnes avaient la belle vie tandis que les hommes devaient bosser. Le tournoi avait au moins le mérite de lui prouver son manque d’arsenal. Il s’était retrouvé démuni contre cet être de flamme. Il devrait probablement se remettre à l’entraînement mais le cœur ne lui en donnait envie. Son sharingan avait bien copié différent mouvement… Il avait toutes les cartes mais sans le joker.

Une présence absente depuis bien longtemps approchait à pas feutré. Il était quand même étrange que cet homme apparaisse à chaque moment de doute. C’était sans doute son rôle et Sakeshi ne devait y être étranger. Mais malgré toutes ces bonnes intentions Hakai resta de marbre et attendit que l’homme prononce les premiers mots.

[Teshi] « Je te retrouve ici en homme changeait. Lorsque je suis parti tu était assez… énergique et là je te vois presque inerte, simplement entrain de fumer. »

[Hakai] « Que voulez vous. Un homme change. »

Voyant que son jeune ami ne semblait vouloir bouger, le juunin vint le rejoindre et s’assis à c’est côté. Il scruta lui également l’horizon. C’était une chose rare pour un juunin. Il n’avait généralement jamais le temps de s’arrêter pour pareil spectacle. On l’avait rappelé alors que celui-ci se trouvait en mission au pays de l’herbe. Chose rare. Mais l’influence que Sakeshi opérait sur celui-ci était encore bien forte. Cela lui allait malgré tout. Il devait tous ce qau’il savait à Sakeshi et les événements qu’ils avaient vécu ensemble étaient trop fort pour être brisé ainsi.

[Teshi] « J’ai entendu dire que tu participais à un tournoi en vue de devenir chuunin. Une victoire et une défaite, ce n’est pas si mal. »

[Hakai] « J’ai l’impression d’avoir perdu mes deux combats. Le spécialiste en taijutsu me surpassait en vitesse et en puissance. Chaque coup qu’il m’infligeait était terrible. Plusieurs fois j’ai cru que mes jambes me lâcheraient. S’il a perdu c’est juste à cause de sa stratégie. Et le senjago, je n’en parle même pas. C’est une véritable rouste. »

[Teshi] « Les Senjago sont connu pour être des maîtres du feu. Certain disent même qu’ils sont le feu incarné. Leur puissance de feu est telle qu’ils pourraient mettre le village en feu si deux grands Senjago s’affrontaient. »

[Teshi] « Un combat ne repose pas seulement sur la force brut ou la vitesse. Il faut également une bonne stratégie. Ton adversaire a perdu, point. Ton physique ne rivalise peu être pas avec le sien mais tu sembles être doté d’un meilleur esprit combatif et stratégique. Il me semblait que tu avais participé à une classe spéciale organisée par Akogare ? »

Hakai ne répondit pas. Le juunin avait raison comme d’habitude. Le tournoi n’était pas encore terminé. Tout était encore possible pour le jeune homme mais le temps pressait. L’envie d’en découdre le retrouva enfin. Il termina la dernière bouffée de sa cigarette avant de se lever.

[Hakai] « J’aimerais m’entraîner. »

[Teshi] « Sakeshi-sama m’a dit que tes yeux se sont révélé une nouvelle fois. Ils ont enfin atteint leurs maturités et il parait que tu as déjà usé de leurs pouvoirs de copie. »

[Hakai] « Sakeshi semble être observateur car je ne l’ai dit à personne. J’ai une ou deux techniques à apprendre et j’aimerais que vous m’aidiez. »

Les deux Uchiha se dirigèrent donc vers la forêt interne ou ils pourront s’abandonner corps et âme à l’entraînement.


Dernière édition par Hakai Uchiha le Mar 9 Mar - 16:40, édité 2 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Dim 7 Mar - 22:11

Encore et toujours les mêmes paysages. Revenir sans cesse au même endroit pour ce perfectionner était une habitude chez les shinobis. Après tout, quel autre endroit serait capable de contenir autant de puissance ? Ici, ils étaient à l’écart de toute habitation. Il n’y avait aucun risque qu’une personne de passage soit blessée, sauf exception faite. Hakai avait bien failli un jour écraser Kenji sous une souche d’arbre. Mais en générale personne ne traînait dans le coin.

Hakai regardait les arbres. Ils ne changeaient pas vraiment. Quelque détail comme la taille, la couleur changeait, mais en général c’était tous les mêmes types d’arbre. Encore une chose habituelle qui pouvait lasser. Vivre dans un village n’avait rien de bien palpitant. Mais pour avoir un toit, un emploi et de la sécurité il fallait faire quelque sacrifice. Certain ne voyait ou ne pouvais voir cette banalité qui les entourait mais une personne comme Hakai qui avait visité le pays du feu… C’était important. C’est sans doute la raison à son empressement de partir en mission. Mais chaque chose en son temps, il devait d’abord s’entraîner et combattre.

Hakai aimait se battre même s’il préférait avoir une bonne raison pour. Tago l’avait contraint… Il n’aimait pas beaucoup cela et il était sur que si l’occasion se présenterait un jour, Hakai lui ferait payer. Faire combattre quatre genin n’était pas une solution digne pour passer en grade.

*Ils auraient plutôt du nous envoyer faire une mission. C’est la que l’on voit les bon shinobis.*

Comme l’avait dit le politicien, le village n’avait besoin que d’un seul chuunin en l’heure actuel et pour s’éviter des soucis quelconque ils ont choisi la facilité. De toute façon que pouvait bien faire l’Uchiha. Rien… Il devait se plier aux règles et jouer le jeu des politiciens. Il détestait ça…

Son mentor le regardait songeur se rappelant que lui aussi c’était posé toute ces questions un jour. Cela remonté à loin et pourtant l’homme n’était pas vieux. Il approchait lentement mais sûrement de la trentaine et toute sa vie a été pour l’heure dédiée au village et au clan. Plusieurs fois avait il pensé à clamer le jeu, se marier et entrer dans la vie politique comme beaucoup de ces amis. Mais à peine restait il un mois au village que l’ennuie le saisissait. Il était le premier à comprendre le jeune homme à ces côtés et son rôle était de l’encadrer correctement comme l’avait fait avant lui Sakeshi.

Les deux hommes étaient bien silencieux. La nature n’était guère perturbait par leur passage et certains animaux croisaient leur chemin avant de courir totalement paniquer. A certain endroit, la forêt était totalement dévastée par l’activité des hommes. Cela en était presque désolant mais d’un côté cela était bénéfique. Il fallait contenir la forêt et les terres brûlées étaient une bonne méthode.

Une clairière vaste entouré par des arbres dont certain était couché sous la force d’impact. Ils étaient arrivés. Cette clairière était une partie de l’histoire de l’Uchiha qu’il ne pouvait oublier. Il ne révélait non plus les entraînements qu’il subissait ici. Tout cela devait rester secret. La force d’un shinobi est la furtivité et la surprise. Enfin, personne ne l’avait évalué, dans ce tournoi on frappait pour frapper… On ne cherchait pas plus loin. C’était…basique.

[Teshi] « Bon on va pouvoir commencer. Tu as une idée de ce que tu veux apprendre ? »

[Hakai] « Une amie proche du renard est arrivée pour aider Akogare lors de la classe spécial. Je l’ai combattu pour l’entraînement et j’ai plus ou moins mémorisé l’enchaînement avec le sharingan. »

[Teshi] « Très bien. Cette fois ci, ce ne sera pas un clone mais bien moi que tu affronteras. Histoire de voir les progrès que tu as fait depuis mon départ. »

Hakai salua son maître et adversaire qui en fit de même. Tandis que l’un joignait c’est doig prêt à composer le moindre signe, l’autre se mis en position d’attaque. La jambe droite légèrement en arrière, la paume droite ouverte et baissé au niveau du bassin, prête à l’attaque. La paume gauche était elle bien ouverte mais le bras était plus haut, Hakai levait son bras pour placer sa garde au niveau de son visage. Pour avoir l’avantage sur un maître du ninjutsu, il faut baisser la tête et taper… Chose qu’Hakai avait essayé de faire contre le Senjago mais l’être de feu c’était montré plus résistant que prévu et l’avait terrassé. Ici le but ne sera pas de mettre l’adversaire au sol mais de placer l’enchaînement avant de se retrouver coucher.

Le prince des rues se propulsa en avant. Evitant élégamment les pétales de feu qui volaient dangereusement en sa direction. Le poing en avant l’homme laissa sa frustration apparaître et un cri de rage retenti dans la forêt. Le poing s’abattit sur un tronc d’arbre après l’esquive du juunin. Une vive douleur apparut sur ce même bras. Le juunin n’avait pas fait qu’esquiver, il avait également coupé la chaire de son élève à l’aidre d’un fin scalpel de chakra. Hakai ne connaissait pas la spécialité de cet homme. Un juunin touchait un peu à tout mais cette technique relevait de l’eisei.

Le genin dut utiliser sa seconde main pour extirper la précédente bloquer dans un tronc. Il regarda la fine lame bleue que Teshi maintenait. Il avait décidait de montrer son vrai visage. Enfin…
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 8 Mar - 15:15

Le sang perlait. De petite gouttelette venait s’écraser sur le sol noyant l’herbe fraîche sous ses pieds. La douleur était minime mais bien présente, cette attaque n’était qu’un investissement. Comme ci Hakai pourrait prendre ce combat à la légère… C’était son maître, un juunin, qu’il avait en face. Même s’il n’y avait aucun enjeu, les blessures pouvaient être réel. Mais le juunin n’irait pas jusque la. Il savait que son élève avait un combat dans les prochains jours et il voulait qu’il gagne ce combat.

Mais la leçon primait sur le reste. Pour apprendre il fallait connaître la technique et être capable de l’utiliser en situation réelle. Ce n’était pas tout de savoir taper sur un pantin immobile. L’adversaire doit être capable d’esquiver et de riposter et ainsi créer un sentiment bien distinct des combats dans le cœur du pratiquant. Aujourd’hui, le juunin n’allait pas simplement esquiver, il allait passer à l’offensive.

Le genin ne pouvait rien voir mais son adversaire préparait quelque chose dans son corps. Son organisme réagissait aux stimulations qu’on lui donnait. L’adrénaline montait peu à peu laissant place à une force décuplée. Hakai allait affronter au corps à corps un homme qu’il pensait maître en ninjutsu.

Ses yeux ne le suivaient plus. Le juunin s’était déplacé beaucoup trop rapidement. Hakai était à présent démuni, ne sachant pas par où l’attaque arriverait. Il activait son sharingan mais trop tard, il ne put que voir le poing s’enfoncer dans son ventre avant de le propulser en arrière. Un arbre sur la trajectoire du projectile fut broyé sous l’impact et tomba dans un vacarme impressionnant. L’homme atterrit lourdement sur le sol, il roula sur le sol malgré lui sur quelque mètre avant de s’arrêter. Il cracha du sang en ce tenant le ventre. L’attaque avait était brutal mais surtout l’avait surprit. A présent il devait combattre un adversaire redoutable de loin tout comme de prêt.

Il se releva difficilement, ses pieds tremblaient déjà. Il se demandait même si ce type ne voulait pas sa peau. Le visage terrassait par la douleur, ses pupilles rouge sang cherchaient désespérément l’adversaire. Seul son instinct lui sauva la peau. Il se plaqua au sol évitant une frappe terrible qui l’aurait probablement dévisagé. Profitant de l’ouverture, le genin exécuta ce qui était pour le moment sa meilleure frappe. Il percuta à l’aide de son pied le menton de son adversaire et le projeta difficilement dans les airs. La suite devait être une parfaite maîtrise du corps de son adversaire mais il n’en fut rien. Après avoir porté avec succès les deux coups de coude et que le genin s’apprêtait à abattre la dernière morsure sur son adversaire mais celui-ci en décida autrement, il saisit le pied de son adversaire et le projeta avec une force surhumaine contre un arbre. Alors que le juunin, incapable de stopper sa course s’écrasa sur le sol, Hakai traversa une nouvelle fois un arbre avant d’en percuter un second.

La clairière ressemblait à un véritable champ de bataille. Les cratères commençaient à s’accumuler et les arbres cassés gisaient au sol, témoin d’une bataille entre deux puissances. C’est sans surprise que le juunin se releva en premier. Il n’avait aucun mal à se déplacer, comme si les coups subits ne lui faisaient rien. Il scruta le corps mutilé de son élève. Il y était allé fort, les risques de l’entraînement ce dit il. Il parcouru d’un pas assuré la distance qui le séparait de sa cible. Il fit réapparaître son scalpel, voulait il torturer son adversaire ?

Le voila au dessus de sa cible. Le corps inerte de son élève ne l’inquiétait même pas. Il savait pertinemment qu’il en faudrait plus pour le blesser et au pire des cas l’homme apporterait ses traitements pour l’aider à récupérer. Mais le manque de combativité de celui-ci l’énervait un peu. Il rapprocha peu à peu sa lame bleue de la nuque de son adversaire. La roublardise des renards lui était totalement étrangère. Avec c’est jambe, Hakai saisis la tête de son opposant avant de lui assener une terrible manchette dans le nez. L’homme titubait mais ne tombait pas, il laissait paraître sa douleur en se tenant le visage. Mais les renards ne s’arrêtent pas à blesser leur proie. Généralement il profite de l’ouverture pour leur infliger le coup de grâce et c’est ce que s’apprête à faire le jeune Uchiha.

Avec tout de même quelque difficulté, il se releva le corps aussi lourd qu’un roc. Mais malgré tout il tenta le coup. Il prit quelque pas d’élan avant de faire voler son pied dans le menton de son maître. Celui-ci ne vu le coup arriver et le subit de plein fouet. Le second coup devait normalement achever l’adversaire mais Hakai était épuisé et son coup n’eut pas autant de force qu’il aurait dû. Malgré tout, le coup plaqua tout de même le maître au sol assez mal mené c’est dernier instant.

Ne sachant pas quel roublardise son élève devait apprendre, il ne savait pas que celui-ci avait terminé sont entraînement et le fit chuter à l’aide d’une balayette. Il se plaqua ensuite sur lui et le menaça de son scalpel bleuté.

[Hakai] « J’abdique. »

Le juunin reprit son calme s’étant laissé prendre dans ce combat plus dynamique qu’il ne l’aurait crut. Il libéra son homologue et s’assis à ces côtés. Toute cette agitation lui avait donné faim et ils devaient soigner leurs blessures.

[Teshi] « Pas mal. Tu as fait quelque progrès et ce dernier enchaînement est redoutable. Aucun doute qu’il pourrait faire mal à ce spécialiste du genjutsu. »

[Hakai] « Vous avez été jusqu’a observer mes adversaires ? Le clan à vraiment l’œil sur tout. »

[Teshi] « C’est surtout pour te venir en aide que j’ai fait cela. Il faudra que tu apprennes le kaï pour t’aider. Mais on verra cela un autre jour. Allons nous soigner et après je t’invite à manger. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Mer 10 Mar - 17:50

Il ne restait plus qu’un jour. Un simple jour qui séparait l’Uchiha de sa nouvelle rencontre. Le retour de Teshi était une bonne chose mais il n’était pas certain que s’entraîner la veille d’une rencontre soit prometteur. Selon le juunin, cet entraînement ne pourrait qu’aider le genin dans son combat. Le Kaï, sans cette technique toute simple, il était dur de se défendre contre un artisan des illusions.

L’espionnage était un art que les Uchiha semblaient maîtriser. Même si Teshi ne semblait être d’accord avec ceci. Pour lui s’était simplement de la recherche d’information. Et sur un point, il avait raison. Il suffisait d’avoir regardé les combats de ce shinobi pour connaître ses affinités. Mais l’homme était invaincu pour le moment. Il avait même battu le senjago qui avait brûlé les ailes de l’Uchiha. Mais contre un spécialiste en taijutsu la note pouvait être différente. Il avait certes battu le type du lion mais celui-ci avait une nouvelle fois commit des erreurs de stratégie. Mais tout cela n’était que pure idée. Un combat ne pouvait se simuler. Tout cela se jouera une nouvelle fois dans l’arène.

Le juunin lui avait donné rendez vous toujours au même endroit peu après le petit déjeuné. Hakai buvait les dernière goûte de son thé brûlant avant de se préparer. Dans la salle de bain, il laissa tomber son kimono pour enfiler sa tenue de combat. Une tenue en cuir souple, assez résistante et surtout très souple, ne gênant nullement les mouvements. Idéal pour un spécialiste en taijutsu. Il n’avait encore vu personne dans la demeure. Sakeshi devait être parti auprès du conseil, Tina elle devait flâner dans le domaine et sa sœur… il ne préférait même pas savoir.

Il laissa donc la demeure vide derrière lui. L’entraînement n’allait pas être particulièrement intéressant mais selon Teshi, il était primordial. C’était même étrange que le genin ne connaisse toujours pas cette technique surtout après son passage à l’académie. Un problème qu’il fallait résoudre au plus vite selon lui.

C’est donc dans une humeur assez nonchalante que l’homme se dirigeait vers la forêt interne. Il était plus concentré sur le visage de son futur adversaire que sur l’entraînement qu’il allait suivre. Le ninjutsu n’avait jamais été son truc, ce n’est pas maintenant que cela allait changer. Mais son adversaire n’était pas un simple genin. Il était un vrai shinobi capable de piéger son adversaire dans sa toile. Hakai devait s’équiper contre ce genre d’adversaire peu commun.

La forêt était calme, trop calme. Cela faisait de longue minute que le jeune homme avait pénétré dans son cœur mais il pouvait toujours observer la vive lumière derrière lui. Avait il été si lent que cela ? Inlassablement, il continuait mais il semblait faire du surplace. Les arbres défilaient mais sa position restait toujours la même. Pourquoi ? Teshi l’avait encore mis en situation réelle. Il commençait à le faire chier ce type. Ne pouvait il pas faire comme tous les autres et faire un cours théorique ?

Courir ne lui servait à rien. Il était prit au piège dans cette illusion qu’il n’avait pas vu venir. Comment pourrait il s’échapper de cette merde alors qu’il ne connaissait rien au Kaï.

«Combat l’altération qui opprime ton corps. »

Ces résonnaient dans la tête du jeune homme. Il ne faisait aucun doute que cette voix appartenait à l’homme qu’Hakai voudrait bien avoir sous la main. Mais cette phrase pourrait bien être l’aide dont le jeune homme avait besoin.

Sans trop savoir comment créer une illusion, l’homme avait quelque souvenir des cours à l’académie, cours qu’il avait plu ou moins séché… Il savait au moins qu’il y avait différent type de ces saloperies et qu’ils atteignaient en général tous les points vitaux comme le cerveau ou le chakra… Le seul pouvoir que les shinobi ont est leur chakra, le genin en déduit donc que c’était également la seul solution pour effacer une altération.

N’étant pas un grand spécialiste du ninjutsu l’homme du prendre quelque minute pour concentrer une dose de chakra suffisamment forte pour éjecter le mal qui avait logé domicile en son corps. Une vague bleuâtre si libéra du corps et le mal avec elle.

C’est consterné que l’homme sorti une cigarette avant de l’allumer. Il regardait incrédule, son mentor et sa jeune sœur devant lui. Il n’avait même pas encore pénétré la forêt, le genjutsu avait donc été mit en place bien avant qu’il ne s’en rende compte. Savoir qu’il pourrait être manipulé ainsi ne le réjouissait guère. Il devrait donc vite en finir avec ce type avant que son piège ne se referme sur lui.

[Teshi] « Tu as mit un peu de temps pour réussir mais le résultat est la. »

[Hakai] « Désolé si je ne suis capable de pratiquer le ninjutsu aussi bien que vous. »

[Teshi] « Chacun son job. Tu fais du taijutsu, ce n’est pas comme ci j’allais te demander de pratiquer un rasengan. »

[Hakai] « Encore heureux. Et toi, tu trempes dans ses magouilles maintenant. »

[Nora] « Ton entraînement prime sur le reste. Alors si je dois tremper dans ses magouilles comme tu le dis… alors oui je le ferais. »

[Hakai] « Si tu pourrais te soucier un peu plus de ton entraînement avant de penser à moi ou à ces types… »

[Nora] « On ne va pas revenir la dessus ! »

Voyant que les esprits s’échauffaient des deux côtés, l’homme ne savait quoi faire. Il n’avait pas vraiment de famille. Seul Sakeshi lui donnait cet esprit. Mais il pouvait tout de même calmer ces deux la. Il passa un bras de chaque côté et les serra ensemble.

[Teshi] « Et les jeunes, vous allez pas vous disputer non ? Bon j’ai à faire. Essayez de ne pas vous entretuer sur le chemin du retour. »

Aucun effet. L’homme s’était à peine téléporté que la guerre reprenait de plus belle. L’un voulait que l’autre arrête c’est petit jeu de fille en chaleur tandis que l’autre voulait une dose de liberté. Une guerre sans fin…
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Ven 19 Mar - 19:57

Hakai : +25 XP - Technique validée
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Jeu 22 Avr - 21:19

[Hakai] « Et alors ? Que veux tu que j’y fasse ? »

La tension était palpable dans la demeure. Père et fils, doyen et héritier s’affrontaient. Les causes de cette guerre froide étaient assez floues, perdu dans les tréfonds de la mémoire et remplacé par quelque chose de neuf. Le fait était qu’il y avait bien conflit et que cela devrait tôt ou tard amener à quelque chose.

Sakechi souffla une seconde. Le comportement de son fils l’énervait mais il comprenait pourquoi. Celui-ci avait placé tant d’espoir dans ce tournoi que le fait d’avoir fini au fond de classement l’avait énervé, voir presque déshonoré.

Le silence avait prit place dans la pièce. Les regards se croisaient avec chacun leur force. Aucun des deux hommes ne souhaitant lâcher le regards, ils étaient clair qu’une question de fierté avait lieu dans ce duel.

[Sakechi] « Tu sais bien qu’en m’accompagnant tu apprendras beaucoup de chose là-bas. »

Le regard se referma. Le genin se sentait d’un coup blessé par cette remarque. Avait il réellement besoin de suivre son paternel pour progresser ? Il s’était toujours débrouiller seul, cela ne changera pas aujourd’hui. Il se tirera tout seul du gouffre.

[Hakai] « Je passe. Je me tirerais moi-même de cette merde. »

Evitant que cet instant ne dure trop, il préféra s’échapper. La porte se referma d’elle-même après son passage. Pourquoi fallait il que demande lui reparle de cela ? Il n’avait rien demandé, ne c’était pas plein. Il avait perdu la tête haute et pourtant tout le monde le regardait comme ci cette défaite l’avait condamné. Avait il perdu son sourire ? Sa bonne humeur ? Par moment oui… Mais c’était bien souvent à cause de ces petites réflexions qui font mal. Hakai avait accepté la défaite mais en était il de même de Sakeshi ? Son honneur en avait probablement prit un coup. Il fallait faire abstraction de l’honneur en temps que shinobi. Les concepts de ne jamais tuer étaient futiles. Ils étaient des soldats, fait pour suivre les ordres. On demande de tuer, tue… Ne te pose pas de question, ce n’est pas ton rôle. Fait ton travail et réfléchi ensuite. Même Akogare était condamné à cela. Il y avait toujours quelqu’un au dessus qui nous rappelait notre place dans ce bas monde.

Les mains dans les poches, le regard baissé, l’homme avançait dans la rue au milieu de la foule. Ne se préoccupant nullement de l’entourage il cogna dans certain, recevant une pluie d’injure. D’autre avait le réflexe de s’écarter de son chemin.

Un courant d’air soudain frappa le corps du genin. Un vent qui n’était naturel, un vent qui avait été guidé pour venir spécialement fouetter la peau de cet homme. Le regard vif, il observa les alentours, les passants continuaient leur chemin comme si rien n’était. Mais un malaise avait bien lieu. La mort semblait s’être approprié le corps du genin pour qu’une telle sensation l’accable. Ses yeux ne voyaient rien, strictement rien. Il y avait beaucoup trop de monde autour de l’homme.

Continuant son chemin d’un pas craintif, le genin scrutait chaque ruelle, chaque recoin à la recherche d’une personne louche. Le serpent glacial coulait encore dans ses veines, l’impression de geler sur place était tout bonnement irrésistible. Il frotta ses bras mais cela n’arrangeait rien. C’est alors qu’il les vu. Quatre personnes sur le toit d’une demeure. Le soleil dans le dos ne lui permettait pas de distinguer leurs visages mais tout semblait indiquer que cette malédiction venait d’eux. Lorsqu’ils disparurent, l’Uchiha se mit à leur poursuite.

La raison de cette affection lui échappait, connaître ce que voulez ces gens était important. L’homme voyait ce froid comme une agression et un appel. Il n’allait pas laisser passer cela, ces gars avaient intérêt d’avoir une bonne raison.

Les minutes passaient et Hakai n’avait toujours pas mit la main sur le groupe. Leurs silhouettes se dessinaient au loin mais jamais il ne gagnait un pouce terrain. Les murs s’enchaînaient puis se furent les arbres. Peu à peu, le corps de l’Uchiha se réveillait et regagnait sa chaleur. Mais cela ne suffisait pas à l’émanciper du mal qui le rongeait. Il devait tout d’abord rejoindre ces types et leurs mettre une raclée.

Du grillage s’étendait à présent le long de la forêt. Hakai se trouvait à présent à un endroit qu’il n’avait jamais visité. Beaucoup trop profond pour qu’il s’y intéresse. Devant lui se dressait une barrière. Les inconnues semblaient s’être évaporé. L’homme combla tranquillement l’espace qui le séparait de la barrière.

« Accès interdit. Danger de mort. »

Un bruissement l’interrogea, il fit volte face plus vite qu’il ne fallait de temps pour le dire. Une jeune femme lui faisait face. La vingtaine, les yeux et les cheveux d’un sombre total, un sourire hautin. L’aspect de cette femme était assez chic. Son visage était radieux mais défiguré par ce sourire et une cicatrice sur la joue droite.

[Hakai] « Je n’ai pas le temps de discuter. Dit moi tout de suite la raison de cette agression ou je te massacre. »

[ ???] « Le looser voudrait me massacrer ? Je tremble de peur. »

Hakai serra son poing et une fine couche de chakra le recouvra.

[Paï] « Mon nom est Paï Uchiha du domaine du lion. Et toi tu es Hakai Uchiha du domaine du cygne, looser du tournoi interne de konoha. »

[Hakai] « Tu as bien appris ta leçon petite mais je m’en contre fiche. Répond moi ! »

[Paï] « Tu as également fait intrusion lors d’un combat entre Kenji et des membres de mon domaine. Et pour cela tu vas jouer. »

Hakai sourit. Il aimait cette petite avec ces grands airs et ces rêves. Croyait elle vraiment qu’Hakai s’intéresserait à pareille broutille. Il avait autre chose à faire. Le genin passa devant la lionne sans même lui montrer un quelconque signe.

[Hakai] « Va jouer à la poupée au lieu de venir me déranger. Je ne joue pas avec les gosses. »

[Paï] « Oh mais le jeu à déjà commençait. Le but ? Sort vivant de cette forêt. Montre un peu que tu n’es pas qu’un looser. »

Cette fois s’en était trop. La rage accumulait jusque la éclata dans un seul et même coup qui explosa sur la barrière. Celle-ci se rompt, laissant le chemin libre à n’importe qui. La femme avait disparu dans un rire diabolique. Regardant la forêt un long instant, se demandant s’il allait encore écouter son honneur ou la raison. S’il voulait tuer cette gamine, ce lieu était parfait. Mais il courait un risque, avec les lions il ne savait pas à quoi s’attendre.

[Hakai] « Elle veut jouer… Alors jouons. »


Dernière édition par Uchiha Hakai le Jeu 15 Juil - 22:39, édité 3 fois
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 24 Mai - 1:04

Ses pas se posaient sur le sol provoquant un immense bruit, comme une goute d'eau tombant dans le lavabo en pleine nuit. Mais le pauvre homme ne l'entendait pas. Paï avait magnifiquement préparé son piège et le raté du cygne allait tomber en plein dedans. La jeune femme connaissait par cœur le comportement des Uchiha, elle les avait longtemps observait et il n'était pas difficile de s'apercevoir qu'il avait un égo et une fierté démesuré. Il était aisé pour elle de les manipuler comme on lui avait habilement apprit. Elle se destiné à la reprise du domaine même si elle ne figurait pas parmi les premiers de la liste. Et puis de toute façon, Shinzei était encore jeune et loin était l'idée d'aller le défier. Pour leur, notre petite Uchiha se contentait de se divertir en massacrant les ennemies du domaine. Elle espérait ainsi s'attirer les bonnes grâce du maître.

Le regard perçant, Hakai scrutait chaque mouvement suspect. Malheureusement, cette forêt grouillait de vie. Un buisson qui se froissait ou un bruit, rien ne pouvait l'indiquer la position de son ennemie. Alors qu'il était certain de se faire observer. Il l'imaginait très bien l'observer perché dans son arbre occupé de se moquer du looser qu'il était supposé être. Alors il avançait, sachant qu'un moment ou un autre quelque chose lui tomberait dessus. Mais ce n'était pas quelque chose mais quelqu'un qui l'attendait à un croisement.

[Hakai] « Alors les trois débiles, on revient prendre une correction?

[Kemono] « Tu feras moins le malin dans quelques minutes. »

[Hakai] « Peut être ou peut être pas. Quoi qu'il en soit. Les deux derrières moi... Approchez. »

Percher en haut de son arbre, Paï regardait son plan machiavélique se dérouler jusque la sans encombre. Si elle avait vu juste, en trois contre un, même avec un niveau au dessus de ses trois chien, il n'aurait aucune chance. Car oui, Paï était une maîtresse de chien, vous ne la verrez jamais ce salir les mains. Ainsi elle pouvait s'autogratifier des exploits accomplit et au contraire, remettre sur autrui les reproches. Elle ne savait pas trop comment ce massacre allez être prit par la haute autorité du domaine mais elle avait toujours une porte de sortit.

Sinobou et Matake. Les deux larbins de Kemono. Ses trois la n'avaient aucun honneur et allez se jeter tel des vautours sur la carcasse que représentait à leurs yeux Hakai. Le cygne ignorait s'ils avaient améliorée leurs niveaux mais il se savait puissant. Il savait qu'ils ne feraient pas le poids en un contre un et c'était s'en doute la raison qui les poussaient à agir en groupe. Il fallait donc qu'il les sépare.

Jetant un coup d'œil aux alentours, Hakai ne voyait susceptible de l'aider. Mais dans pareil, il n'avait vraiment pas le temps de penser. Les chiens se jetaient à l'attaque. Le plus lourd Matake sauta dans les airs, le pieds en avant, il fonçait en direction d'Hakai. Les virgules firent leurs apparitions et d'une poigne puissante, le genin se saisit de la jambe de l'imprudent. Il exécuta un tour complet accompagné par l'élan qu'avait amené le corps lourd de son adversaire avant de le relâcher. L'homme s'écrasa contre arbre le faisant craquer sous l'impact. L'homme enchaina par un coup de coude magistral sur le deuxième chien, le spécialiste en genjutsu. C'était celui la qui représentait le plus grands danger au yeux d'Hakai. Il se concentra alors exclusivement sur celui ci. Grave erreur. Alors qu'il s'apprêtait à assener un nouveau coup, une vive douleur suivit d'une giclé de sang apparurent. Son torse était couvert de son sang qui s'échappait d'une plaie profonde causé par une puissante lame.

[Kemono] « Alors? On l'ouvre moins hein? »

Le sang coulait à flot et l'Uchiha ne pouvait rien faire pour arrêter l'hémorragie. Sa vision commençait déjà à se troubler et il entendait à peine les insultes que lui lançait l'enfoiré. Sans trop réfléchir, l'homme s'enfuie. Évitant tant bien que mal les arbres, il courait droit devant, jetant un œil derrière par moment.

[Kemono] « C'est ça, enfuie toi. Ça rendra la chasse encore plus drôle. Et vous deux, levez vous on doit le poursuivre. »

[Paï] « Aaah... Mais ou il va? Il s'enfui? Ce n'était pas prévu au programme ça. Mais eux aussi ils partent! Ils le poursuivent? Faut que je suis tout cela. »

Tous entamèrent une course à la poursuite d'un seul et même homme. Kemono menait sa petite bande en suivant les taches de sang frai qui jonchait le sol.

[Kemono] « Cet imbécile va nous mener tout droit à lui. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Ven 2 Juil - 20:42

Court et court encore, jusqu’à que ton sort en soit jeté. Si ce n’est pas la mort qui te rattrape, ce sera toi qui iras vers elle. La lame glaciale transperçant la peau, faisant couler le sang si chaud, si vivant. Tout cela n’était qu’une ribambelle de sentiment destiné à vous préparer à l’inévitable, la mort… Sentir la vie vous quitter, petit à petit, au fur et à mesure que chaque goûte de sang quitte cette enveloppe charnelle. Cela effrayait et enrageait en même temps. Refuser de quitter ce monde était une motivation suffisante pour courir, s’accrocher à la vie et surtout, réfléchir, trouver une solution pour s’évader de ce merdier. Il était inutile de se maudire, de se dire que tout cela était arrivé à cause d’une question d’honneur, cela ne ferait qu’envenimer les choses.

Le sang coulait et laissait des traces, traces que s'extasiait à suivre le petit commando. Leur but n'était pas de punir, mais de belle est bien de tuer. Une maîtresse et trois clébards et comme tout chien, ils n'étaient nullement dotés d'intelligence. Dans cette petite tête, Paï avait déjà tout planifier. Rien ne lui serrait reproché. Si cette bande d'incapable venait à tuer l'autre type que Paï trouvait en passant assez séduisant, elle prendrait un malin plaisir à informer le conseil. Ainsi il ne lui restera plus qu'à tuer cette vermine et à elle la gloire. Dans l'autre sens, si par des circonstances plus que douteuses le cygne arrivait à s'en sortir, dans ce cas, rien ne serait de sa faute... Et elle voyait mal le genin se plaindre au prêt du lion ou même du tigre... Elle n'aurait qu'à réfuter, après tout se serait sa parole contre la sienne ! Et qui croirait on ? Une chuunin ce destinant à la reprise du domaine ou un bouseux, bien que mignon comme celui-ci ? Non il n'y avait vraiment pas moyen...

Derrière, ni trop proche, ni trop éloigné, Kemono ne cachait pas sa joie. Il courrait en tête de sa petite escouade, fier comme un lion d'aller dévorer sa proie mortellement blessée. Il n'avait qu'à suivre les traces pour tomber dessus. Il s'extasiait, se demandant où il allait enfin pouvoir dévorer de pleines dents cette bidoche que représentait Hakai. Derrière cet arbre ? Non... Ou bien derrière ce rocher ? Non plus... Les traces de sang continuaient encore et toujours dans la même direction faisant monter encore un plus l'adrénaline des chasseurs. Il titillait sa lame, créant par moment le contacte entre sa langue et le métal maculé de sang. Ce goût cuivré dans sa bouche, il l'adorait. Et celui-ci avait un goût tellement... l'extase quoi.

[Kemono] « Tu es où putain !!!! »

Le hurlement de la bête. Hakai l'entendait. Il ne pouvait que baisser la tête nerveusement. Il avait au moins une idée de leur position ce qui en sommes, n'était pas une mauvaise chose. Mais il courait encore et toujours et à ce rythme, il serait facilement rattrapé. Ses jambes se faisaient lourdes et sa vue se brouillait. L'hémorragie était importante et bientôt, très bientôt, l'homme sera à court de sang. Et son visage se raidi, là devant lui, un lac... Plus aucun moyen de continuer et il entendait déjà les hurlements dans son dos. Ils arrivaient...

Ses yeux étaient blancs, blanc par l'excitation. Son katana était sorti de son fourreau, ses bras se balançaient de chaque côté de son corps et la lame aiguisée venait taillader les arbres. Ce n'est plus un homme, mais une vraie bête. Ses pas s'arrêtèrent, sa langue passa sur ses lèvres et son regard scrutait chaque le sol à la recherche de piste fraîche. Il n'y avait qu'une petite flaque du liquide rouge prêt de l'eau. Tout semblait indiqué que leur proie c'était échappé à la nage, mais cela était trop simple. L'homme sanguinregardait son lourdaud de coéquipier s'avancer vers l'eau, tout cela ne lui plaisait guère. Ce n'est que lorsqu'une ombre se formait sur le dos courbait de son ami que le lion comprit.

[Kemono] « Attention !! »

Trop tard... La masse gigantesque de cet abruti s'écrasait déjà de tout son poids, le regard vide, des marques de brûlure sur le visage, cette fois-ci, il ne se relèverait pas. C'est un Hakai flamboyant qui se relevait. De la vapeur s'échappait de son corps, comme en feu. Kemono grognait ne mordait toujours pas, encore abusé par la tournure des événements. Ils avaient commencé la chasse à trois et il ne se retrouvait déjà plus que deux... Cela lui était insupportable, un nouvel échec n'était envisageable. Il aurait sa peau... Il lui couperait sa tête et l'afficherait tel un trophée.

Perchait dans son arbre, Paï se surprit à rougir devant la force de cet homme pourtant blesse. Il exprimait une combativité sans faille et une telle envie de vivre que cela ne laissait pas indifférente la jeune femme. Devait-il vraiment mourir ? Ce serait du gâchis, il en est sûr et puis il offrait un si beau spectacle à la jeune femme qu'elle ne pouvait mettre interne à tout cela. Il sourit, ravi de voir ce type enlever son maillot. Cette blessure était tout simplement hideuse, Paï fit une grimace et se jura de punir Kemono pour avoir gâcher son plaisir. Comment vouliez vous mater un homme avec CA au milieu...

Profitant du trouble qu'il venait de causer dans l'esprit de ses adversaires, l'Uchiha en profita pour se mettre à l'aise. Jetant le reste de son maillot au sol, il ne quittait des yeux son pire ennemie. Il était surpritd'exprimer une telle haine à un seul homme. Ces attaques insensées l'avaient amené à penser au meurtre... Il était un membre de konoha et encore plus, un Uchiha. Hakai n'aurait jamais pensé exprimer ce désir contre quelqu'un de son clan. Mais pour le moment... l'avantage ne lui appartenait plus. Il fallait fuir. Sans prévenir, l'homme plongea dans les profondeurs du lac, à la surprise générale de ses adversaires qui accouraient, ne souhaitant le perdre une seconde fois.

[Kemono] « Lâche revient ici !!! »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 5 Juil - 20:18

La faune et la flore marine. Elle engloutissait l’Uchiha lui offrant une parfaite protection contre les attaques de ses agresseurs. Les algues sombre cacher parfaitement le corps de l’homme qui nager tant bien que mal dans les profondeurs du lac. Sur son passage, il pouvait voir une multitude de poisson fuir son passage. Son corps battait de plus en plus fort, ses poumons se vidaient et très bientôt, il devrait remonter à la surface. Il ne savait pas ce qu’il y attendait, une décapitation en bonne éduforme ? C’était probable, le genin avait fui par le seul chemin qui lui était possible et les eaux troubles du lac ne lui permettaient pas de voir leur position. Sans compter que le sang commençait à exciter les carnivores du bassin. Cela devenait dangereux, l’homme remonta furtivement à la surface, sa tête dépassant légèrement, ses yeux noirs observaient Kemono lancer des déflagrations à l’autre bout du bassin, la chance était avec Hakai pour une fois. Enfin peut-être pas… Une pression se fit sentir à ses jambes, le genre de chose que l’on ne souhaite jamais sentir. La force était si puissante qu’elle réussit à ramener l’homme dans les tréfonds. Ses yeux n’aperçurent tout d’abord qu’une ombre zigzagant de tout son corps mais rapidement les yeux sombres et vitreux de la bête se firent voir. Une rage assoiffée de sang, elle était faite pour tuer, pour se nourrir et le sang qui coulait à flot de la poitrine de l’homme avait su attirer sa curiosité. Sa longue mâchoire se resserrait peu à peu dans la chair de l’homme comme une longue, très longue torture. L’Uchiha laissa une plainte avant de donner des coups affreusement ralentit par l’eau sur le crâne du monstre. Il ne l’avait pas blessé, simplement fait lâcher prise. La bataille sous-marine n’était encore terminée, le monstre n’était en aucun cas enclin à laisser sa proie s’enfuir.

L’Uchiha en avait conscience, entreprendre de retourner à la surface le condamnerait à mort. La bête s’enfonçait déjà dans les ténèbres des profondeurs attendant le meilleur moment pour attaquer. L’homme fixait de son regard tout autant sombre ce bestiau… Une longue queue qui lui permettait de se propulser dans l’eau, un corps robuste et écailleux soutenu par quatre petite patte, une gueule en triangle avec deux rangées de dent les une plus tranchante que les autres. La bête n’avait encore réussit à percer la peau de l’homme, elle aurait très bien pu, mais ceci était sans compter sur la détermination de l’homme. Rien ne bougeait, les tréfonds restaient silencieux, aucun mouvement ne semblait vouloir se faire, mais l’homme ne pouvait rester indéfiniment ici. Il devait remonter à la surface…

Ses jambes se mirent à battre l’eau dans un boucan qui ne passait pas inaperçu à la bête. Camouflé dans l’épais mentaux que formait les algues, elle attendait que sa proie soit quasi arrivé à destination. C’était à ce moment que la vigilance serait amoindrie, heureux d’avoir atteint la surface sans danger. Sa vue n’était pas bien développé et ne lui servait pas à grand-chose dans ce monde flou et obscur. C’était les ondes que formaient les mouvements d’Hakai qui le trahissait. La bête se propulsa en dehors de sa cachette, sa queue se balançant énergiquement de chaque côté, tout son corps ondulé dans un seul et même but, faire saigner l’Uchiha. Sa tête apparut une nouvelle fois dans l’eau, son regard avait prit une teinte rougeâtre et son souffle se faisait rapide. L’homme avait une idée pour se débarrasser de deux problèmes.

[Hakai] « Kemono ! »

Sa voix se porta au loin et arrive tout droit aux oreilles de l’homme qui tourna immédiatement son regard vers la petite tête qui dépassait de l’eau. Un sourire sadique sur les lèvres, l’homme prépara une série de signe et exécuta immédiatement un katon digne des plus grands mettre en ninjutsu. Tout ce passait comme il le fallait, le timing était parfait. A présent Hakai ne devait surtout pas se louper. Il y avait du remoud sous lui, de plus en plus fort, pressant… Maintenant… L’homme se servit de ses bras pour s’appuyer sur l’eau et se décala avec force sur le côté. Pour une seconde l’homme avait faillit finir dans la gueule du monstre qui bondissait hors de l’eau sa mâchoire se refermant avec violence dans un claquement sourd. Le reste fut un plan établi avec brio par l’homme qui profitait de la déflagration pour rejoindre la baie en courant.

Dos plaqué contre un arbre, le genin observait ses assaillants se diriger vers les lieux du crime, sourire satisfait sur le visage. Il ne se doutait en aucun cas que la cible toucher n’était rien d’autre qu’une bête morte à présent. La seul personne aillant pu voir la scène était Paï. Encore et toujours perchait sur son arbre, elle avait sourit à pleine dent en voyant le stratagème du genin fonctionner. Jamais avant quelqu’un ne lui avait donné autant de plaisir en chasse à l’homme. Elle avait prit partie, Hakai ne mourrait pas aujourd’hui. Mais elle ne pouvait tout simplement pas dire stop à ses toutous sans perdre sa crédibilité. Dilemme quand tu nous tiens… D’un côté elle avait sa réputation et de l’autre l’homme sur lequel elle avait littéralement fondu… Hum… Se tenant le menton d’une main, la jeune femme manqua de basculer en arrière et laissa une légère plainte s’échapper.

L’œil aguerri, Hakai attendait ses proies, il n’était que deux, en prendre un par surprise réduirait leur nombre à un ce qui paraissait après beaucoup plus facile. Mais même à deux, l’homme connaissait l’enchaînement parfait pour terrasser ses cibles. Il fouilla dans sa poche et en sortit du câble ninja. Il allait enfin pouvoir utiliser cette enchaînement… maître Nago allait être fier. La vision de l’homme se troublait, sa tête tournait et il fut contraint de poser genou à terre. Une main sur le visage, l’homme fut forcé de prendre une minute de repos, mais il pouvait déjà entendre son adversaire se plaindre… C’était mauvais, l’effet de surprise n’allait plus avoir lieu… Qu’importe, il devait attaquer.

Son bras s’enroula autour d’une branche, d’un geste souple, l’homme se retrouva sur cette même branche. Cacher par le feuillage, il préparait son cordage, une extrémité coincé entre ses dents, l’autre venant s’enrouler autour du bras, il mettait en application les conseilles de son maître. Son pied exerça une pression et c’est tout son corps qui bondissait sur ce lac. Ses pas se faisaient entendre, provocant des remous sur la surface de l’eau. Kemono tourna le regard vers cette homme qui se jetait tout droit vers sa mort. Doucement, très doucement, le lion dégaina son sabre, un sourire morbide orné son visage. Il prenait cet être comme un fou venant affronter la mort dignement dans un dernier effort. C’était tout à son honneur et Kemono savourerait l’instant ou il pourrait enfin découper cette tête.

[Kemono] « Tu es mort ! »

Le sabre vint trancher en deux l’Uchiha qui n’avait cherché à esquiver. Le lion ressentait un plaisir immense en voyant se visage couper par la douleur mais… Il explosa en fumer. Ses yeux s’écarquillèrent, comment avait il pu tomber dans se piège grossier ? Lui l’Uchiha du lion ? Son regard se posa sur son buste qui se faisait ficeler comme un vulgaire saucisson. Hakai se retrouvait un peu plus loin, regardant ses deux adversaires un sourire moquant. Dans une vitesse folle, il prit de l’élan avant de sauter sur le crâne du premier, son pied vint percuter violemment avant de se lancer sur le second qui reçu le même salaire. Un salto arrière pour revenir sur sa position d’origine. Les lions étaient assommés, le cygne n’avait plus qu’à donner le dernier coup de bec. Sa poigne tira sur les fils ramenant de force les deux au corps à corps. Dans un hurlement terrible, Hakai exécuta un high kick qui semblait réchauffer l’air. Les deux hommes furent vaincu, s’écroulant de tout leur poids sur le sol, le visage déformer par la douleur.

L’homme tomba à genou, les efforts étaient l’avait vidés le peu d’énergie qui lui restait. Ces trois types… Il les avait vaincu mais à quel prix ? Il devait rejoindre le centre-ville, mais ou était il déjà ? Et pour couronner le tout voici l’autre débile… Il n’était vraiment pas en état de combattre un quatrième adversaire. Autant crever tout de suite. Les yeux rubis de l’homme se jetèrent dans ceux de la jeune femme. Son visage était parfaitement neutre, n’exprimant aucun colère, pitié ou tout autre sentiment qui pourrait avoir sa place ici. Et doucement, sa main venait se tendre vers le genin. D’abord choqué par cette main tendue, le visage de l’homme se crispa et rejeta cette main d’un geste violent. Il avait enduré toute ces souffrances par sa faute, comment pouvait elle venir faire la paix à présent ? L’homme se redressa tant bien que mal sur ses jambes qui risquaient de flancher à n’importe quel moment. Ses yeux étaient toujours fixés sur cette même personne. Et presque lamentablement, il projeta son poing sur elle, chose qu’elle évita laissant transparaître sa stupeur dans un petit couinement.

[Paï] « Mais ça va pas ! »

[Hakai] « Tu t’attends à quoi ? A des remerciements ? J’viens de me faire détruire par ta faute… »

[Paï] « Je sais… Je… suis désolé… »

[Hakai] « Dégage… »

L’homme balaya la jeune femme d’un coup de la main avant de faire demi tour. D’après ces souvenirs, il avait vu un numéro sur la barrière en métal qu’il avait fracassé… la logique voudrait qu’il y ai plusieurs sortie… Il ne restait plus donc qu’à survivre…

[HRP: Demande validation technique:Utsu Mouka - Frappe Incendiaire]

MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   Lun 26 Juil - 19:53

Hakai - 33 XP Technique Validée

// Et bah... Ça continue de chauffer dans le clan. Attention à la guerre civile. \\
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Objectif: Plus rapide que le vent.   

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Rainbow Dash, plus rapide que le vent
» Peinture rapide de 6 truks
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-