Partagez | 
 

 [Mission D] - Un Lancé de Dés au Temple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] - Un Lancé de Dés au Temple   Dim 19 Avr - 21:49

Mission Rang D : Un Lancé de Dés au Temple

¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

9:03. Terrasse Panoramique de Kumo


Bon, et je fais quoi maintenant ? Zhao s’installa sur un banc de pierre, au détour d’une terrasse donnant sur l’un des nombreux lacs de Kumo. Il faisait beau ce matin, un beau maintenant de printemps… Un temps à lancer les dés ! L’Hakai avait deux jeux de dés, comme il avait deux pièces à lancés : un truqué, l’autre pas. Il aimait parfois, rêver que la chance et le hasard existait bel et bien… Il sortit donc deux dés, jouant au plus populaire et plus vieux jeu du monde : Paire, ou Impaire ? Tellement passionné par ce jeu, Zhao en avait même étudié l’histoire, et appris de bon nombre de voyageurs et de joueurs ambulants, les techniques des lanceurs pour manier les dés comme ils l’entendaient. Bien sur il était rare que ces gens soient des Ninjas, et d’aucun ne savaient que l’on pouvait truquer les dés avec le Ninjutsu… Mais de ce fait, Zhao était un grand joueur, capable de plier le « hasard » à sa volonté. Un mouvement brusque de la main, un souffle d’air, le passage d’une hirondelle dans le cerisier en fleur… Les dés s’envolèrent, puis retombèrent en tournoyant sur le banc de pierre, duquel ils ne tombèrent pas. Une aspérité, un creux dans la roche, le passage d’un enfant courant après un chien, le sourire aux lèvres… Le premier dés c’était arrêté et affichait cinq ronds noirs à la face du monde. Dans sa tête, il pensa pair. Pari risqué avec un cinq, mais les éléments de la nature jouait en sa faveur : le passage du garçonnet avait provoqué un léger souffle de vent, qui avait détourné le second dé d’une aspérité où il aurait basculé sur le deux. A présent il tournoyait. Les ronds noirs se poursuivaient, pour finalement s’immobiliser fatalement. Cinq nouveaux ronds noirs. Il avait gagné.

[???] « Rah j’aurais pourtant juré impair ! »

Se retournant brusquement, ne se sachant pas observé, il fit éclater de rire un vieil homme en robe blanche. Visiblement le sursaut du blondinet l’avait amusé. Il se leva et vint s’installer sur le banc, à côté du Genin, qui abordait son fraichement reçu bandeau Ninja à la taille. L’ancêtre le remarqua mais ne dit rien : ce n’était pas les Genin qui manquaient, Zhao n’était rien d’autre qu’un Ninja parmi les autres…

[???] « Tu as du doigté jeune homme, je ne parierais plus jamais contre toi à ce jeu. »

L’Hakai ne dit rien, et se contenta de sourire, faisant tourner ses dés entre les doigts de sa main droite, le dos vouté, les codes reposant sur ses genoux. Il était Genin, et maintenant ? Que devait-il faire ? Faire des missions ? Bah, c’était d’un ennui… Et puis vu que tous les hommes de la famille étaient morts en missions, ça laissait songeur quand au fait d’en faire. Dans ce cas il n’avait qu’à pas devenir Ninja, lui cria une voix intérieure forte sage. Soupirant, il lança un dé en l’air, le laissa retombé dans sa paume, et réitéra l’opération plusieurs fois, jusqu’à ce qu’une main étrangère rattrape le dé avant lui. C’était le vieil homme, les yeux plissés, qui venait de tendre le bras pour attraper son dé. Zhao remarqua qu’il n’avait plus un poil sur le caillou. Serait-ce à ça qu’il ressemblerait un jour ? Ben non, puisqu’il allait mourir en mission, comme tous ses ancêtres… Mais tous ses ancêtres ne jouaient pas avec le hasard. Il était unique en son genre… La tête qu’ils avaient fais à l’académie, lorsqu’ayant réussi l’épreuve d’examen, il avait demandé à jouer son diplôme à pile ou face. Ca, c’était un très beau moment de sa vie. Celui là il l’avait choisi, il avait fait son choix, et le hasard avait décidé, de le faire continuer dans la voix du Shinobi. Reportant son attention sur le crane d’œuf, le Genin tendit l’oreille.

[???] « Tu ne m’as pas l’air très occupé mon garçon, ça te dirait un petit contrat ? On aurait besoin d’un aide pour la journée au Temple. »

[Zhao] « Au Temple ?... Laissez-moi deviner : ménage de printemps ? »

[???] « Quelle perspicacité mon garçon ! Alors qu’en dis-tu ? A moins que tu ais un autre contrat en cours ? »

[Zhao] « Non je n’ai rien d’engagé, j’ai reçu mon bandeau hier après-midi, c’est mon premier jour en tant que Genin de Kumo. »

Le bonze se leva, un peu difficilement, tenant fermement sa robe de prêtre d’une main. Il s’étira avant de faire un pas et de retourner vers le parieur, et le joueur, qu’était Zhao. Il souriait, mais dans ses yeux on lisait une infinie sagesse, et bienveillance. Ces prêtres et leurs sermons… Mais il les aimait bien : les prêtres, quand ils s’amusent, sont toujours supers ! Un chapelet de prière sorti de sa longue manche et il le fit tourner entre ses doigts pendant quelques secondes, fixant l’Hakai, avant de dire d’un ton plus solennel.

[???] « Puisse ta vie être longue jeune Ninja, sur la route du Shinobi, je prierais pour toi, comme pour tous les Ninjas du village, dorénavant. Je t’attends à 13 heures, après la prière de midi, ne sois pas en retard Zhao Hakai. »

Il lui fit un sourire, le Genin inclina sa tête vers lui, et il repartit en direction du Temple, dans le dédale de ruelle du village de Kumo. Ses dés toujours en main, le jeune homme pensa que faire le ménage pour une première mission, qui serait donc compté comme de rang D, c’était pas si mal. Un peu crevant, mais il comptait bien inviter les moines à faire une partie après le travail, l’histoire de rire un peu. Zhao fit de nouveau rouler les dés entre ses doigts, et finit par se tourner vers la place vide à ses côtés, pour y lancer de nouveau les dés. Plus de brise, l’hirondelle était partie, un couple passait à côté de lui, se promenant amoureusement dans les rues ensoleillées. Le premier dé tomba, affichant trois ronds noirs. Impair, pensa-t-il. C’est alors que, son subconscient commençant déjà son travail de classification des données enregistré, lui fit parvenir une information intéressante : le chauve connaissait son nom ?! Le second s’arrêta, n’ayant put éviter une aspérité de la pierre par un souffle de vent miraculeux. Il affichait un second trois… Perdu. Le hasard, n’était pas toujours au rendez-vous…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

12:59. Hall d’Entré du Temple de Kumo


Zhao attendait patiemment, assit sur les marches de l’entrée du temple, que les bonzes de la salle prière arrêtent leur litanie. Déjà dix minutes qu’il attendait… Ben ouais, il était arrivé en avance tout de même : même si ce n’était qu’une première mission, il avait apprit grâce aux jeux que le client était roi, et qu’il ne fallait jamais faire attendre un client. Mais écouteurs leurs prières commune, mon dieu quel horreur… Il avait failli piquer du nez cinq minutes après son arrivé. Enfin, le coup de 13 heures retentit, ce n’était pas trop tôt ! Comme des horloges, les moines commencèrent à sortir à 13 heures pile, et le vieil homme en robe blanche sortit le dernier, en compagnie de quelques autres moines en blanc, et tous chauves bien entendu. Dans leur branche c’était normal… Voyant le Genin, reconnaissable de loin à sa longue natte blonde, qu’il avait pour l’heure sur l’épaule, lui retombant sur le torse, l’ancêtre lui fit un grand sourire, et vint le rejoindre. Zhao se leva, et s’inclina devant lui, et ses confrères qui restèrent un pas en retrait. Ce dernier lui fit un mouvement de la tête, et le Genin redressa la tête, jetant au passage sa natte dans son dos, sur lequel elle vint tambouriner.

[???] « Ravi de voir que tu es à l’heure mon garçon, nous allons commencer tout de suite ! D’un geste ample, faisant un quart de tour sur lui-même pour lui présenter son profil et l’inviter à entrer, il entraina le jeune homme vers le centre du temple, qui formait un cercle parfait. Comme tu le sais, au printemps nous avons tous, dans nos demeures, l’habitude de faire un grand nettoyage ! Pour nous les prêtres, notre demeure est ce temple, mais y faire un grand nettoyage relève d’une difficulté plutôt élevé il faut l’avouer. Aussi nous avons prit pour habitude d’engager quelques jeunes gens pour nous aider. Les jeunes comme toi ont de l’énergie à revendre, c’est un plaisir de vous voir travailler à nettoyer notre temple. Tu seras sous la direction Chow To, l’un de mes disciples, vous travaillerez tous deux au nettoyage de tout le pavillon Est, comprenant la salle de prière commune et les cellules individuelles. Des questions ? »

[Zhao] « Excusez-moi de la poser grand maître, mais quel ‘votre’ nom ? »

[Sato] « Je m’appelle Sato Chin. Allez mon garçon file rejoindre To, tu as du pain sur la planche ! »

Zhao fila donc, comme on le lui demandait, mais il se promit de trouver le moment après le travail, de lui poser une autre question : Comment savait-il son nom ? Bien que cela ne l’intéressait pas des masses non plus, ça l’intriguait un peu. D’habitude il savait de toujours de qui quelqu’un qu’il ne connaissait pas pouvait connaitre son nom, mais qu’un prêtre du Temple le connaisse, ça l’étonnant assez pour l’intriguer. D’un pas vif, mais pas pressé, peut être à cause du caractère symbolique du temple qui le poussait au calme, l’Hakai prit donc la direction du pavillon de l’Est, qui portait en fait le doux nom de pavillon du « Levant ». Original non ?... Le Genin secoua la tête et y entra. Il y avait plusieurs prêtres en vêtements gris et violets qui discutaient dans le hall du pavillon. Ils ne portaient pas les robes blanches des grands prêtres, et se turent lorsqu’ils entendirent, puis virent entrer Zhao. Zhao, qui tranchait un peu avec la simplicité des vêtements des habitants du temple : tunique noir à bordure d’or, motif doré représentant un cerisier en fleur, ses longs cheveux blonds, alors qu’eux étaient tondus… Malgré cela, l’un des garçons, qui devait avoir entre dix-huit et vingt ans, dispersa ses confrères et se dirigea ensuite vers le Ninja.

[???] « Bienvenue à toi Ninja. Sato-sama m’avait dit que tu viendrais m’aider pour le ménage cette année. Ton aide ne sera pas de trop ! Sato-sama nous a laissé la partie la plus dur du temple à nettoyer à nous deux ! »

[Zhao] « Une charmante intention… Surement pour tester notre détermination à accomplir les tâches qui nous sont dévolus pas vrai ? »

[???] « Il m’a aussi prévenu de ta perspicacité Genin, et comme d’habitude il a juste : en effet cette épreuve est autant physique que mental dans le temple. Ce nettoyage de printemps, se fait aussi dans nos cœurs, pour en dissiper les tristesses des mois de pluies que nous avons subis jusque là… »

[Zhao] « Mais nous avons le droit d’aimer la pluie, même si pour beaucoup, la pluie est synonyme de tristesse… »

[Chow] « Perspicace et fin penseur… Je pense que nous allons passer une charmante après-midi. Il s’inclina vers le Genin, qui lui rendit son salut. Chow To, c’est un plaisir de te rencontrer. »

[Zhao] « Zhao Hakai, plaisir partagé Chow. »


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤


Take a Chair and Listen... The Wind...

MessageSujet: Re: [Mission D] - Un Lancé de Dés au Temple   Dim 19 Avr - 21:50

¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

17:37. Toit du Pavillon Est du Temple de Kumo


[Chow] « Alors tu y arrives Hakai ? »

[Zhao] « J’y suis presque une minute ! »

Zhao souffla, et tendit sa main au maximum, pour saisir un nid d’hirondelle. Il y avait des œufs à l’intérieur, le Genin avait reçu l’ordre d’y faire très attention : toute vie a un prix au destin, et il ne faut jamais l’ôter lorsqu’il n’y a aucune raison de le faire. Du moins c’est ce que Chow lui avait dit. L’Hakai n’avait fait qu’acquiescer, il n’avait rien à contredire : il respectait les croyances des gens. Le Ninja avait ses propres croyances, envers le hasard, et les jeux, mais surtout envers lui-même, ce qui était le principale après tout, pour simplement continuer à vivre. L’échelle était plaqué contre un cèdre centenaire près du pavillon Est, car la gouttière était trop fragile pour y poser l’échelle. Un petit mouvement trop vif de la part du jeune homme… L’échelle se déroba sous ses pieds, et Chow, qui la tenait pourtant fermement, glissa au même moment en arrière. Ca c’est un mauvais coup du hasard. Sa main droite se tendit vers une branche épaisse, qu’il réussit à saisir. Il était à cinq mètres du sol, pas de quoi se faire mal non-plus, mais de l’autre main, il tenait maintenant le nid garni d’œufs. Du coup ce n’était pas le moment de faire une acrobatie pour se rétablir. Un bras tendu, l’autre replié vers lui pour garder le nid contre son ventre, Zhao essayait de calcule la meilleur façon de se rétablir en bas, mais le terrain en-dessous était en pente. Sauter à cette hauteur le ferait basculer en arrière c’était certain… Foutu métier. Regardant autour de lui, il vit une autre branche, sur laquelle il pouvait tenter de se laisser tomber. Dangereux ça, s’il ratait la branche c’était la chute… Mais qui ne tentait rien n’avait rien ! Se servant de son poids, il avança et recula pendant une minute, en effectuant des mouvements de balancier. Il commençait à fatiguer, et surtout à avoir mal au bras, il devait faire vite. En bas Chow pestait contre sa maladresse, car lorsqu’il avait glissé l’échelle vieille d’au moins dix ans, c’était désossé. Zhao devait donc se débrouiller pour redescendre par lui-même…

Il lâcha la grosse branche, et tomba en avant. Le nid bien plaqué contre lui, les œufs n’eurent pas le temps de s’envoler : le bras tendu, le Genin se rattrapa à la seconde branche, qui elle était à trois mètres. Sauf qu’il avait un peu trop tardé, et ses muscles endoloris le laissèrent tomber définitivement, et ce pour le reste de la journée d’ailleurs. Zhao, malgré tout, réussit à atterrir sur ses deux pieds sans se faire mal, et immédiatement Chow vint le soutenir pour qu’il ne bascule pas en arrière. Un goutte de sueur coula de son front : il l’avait échappé belle. Il détendit son bras, et posa le nid par terre : tous les œufs étaient saufs.

[Chow] « Bien joué Hakai. Désolé je suis vraiment trop maladroit… »

[Zhao] « Il n’y a pas de mal Chow, mais maintenant pitié je veux juste finir de balayer les chambres, me fait plus remonter sur le toit ! »

[Chow] « Ahahah, de toute façon on a plus d’échelle, mais c’est d’accord, je te laisse balayer toutes les chambres ! Mais je ne pense pas que c’est ce qui va soigner tes bras… »

Zhao et lui rirent de concert, avant de se relever, pour déposer le nid dans un creux de l’arbre, entre deux racines. Il n’y avait pas de serpent près du temple, du coup ils seraient tranquilles… Le Genin retourna dans le pavillon en compagnie du moine, qui lui tendit un balai. Et c’était parti pour le dernier round ! Depuis 13 heures, ils en avaient fais du ménage : les draps, les vitraux, les paravents, le jardin intérieur, tailler les plantes… Et pour rire ils c’étaient gardé le plus dur pour la fin ! Balayer le sol, et le nettoyer avec la serpillère. Zhao balayait, Chow nettoyait. Un coup à gauche, un coup à droite, on ramène la poussière vers le tas, puis le tas vers une petite pelle, puis vider la petite pelle dans le vide, et toujours dans cet ordre, de façon répétitive. Mais ce n’était pas si fatiguant que ça, et Zhao discutait avec Chow en même temps, depuis le début de leur ménage de printemps commun. Ils discutaient de tous et de rien : Zhao lui avait parlé du jeu, de l’Académie un peu, des gens qu’il côtoyait… Chow lui avait parlé quand à lui du temple, de ses croyances, des autres moines… Malgré l’envie qu’il avait de le faire, le Genin ne posa aucune question sur son maître, Sato Chin… Il c’était promit de le faire après le travail, pas avant, pas après, et d’aucune façon de manière détourné, en questionnant l’un de ses disciples. Cette dernière partie du travail, moins fastidieuse, leur prit toute la fin de l’après midi, et ils finirent cette tâche malgré tout pénible aux environs de 20 heures. Le soleil c’était presque couché, mais il faisait encore jour, et beau. Tout le monde prenait le temps dans la cour central du grand temple : Zhao et Chow étaient les derniers à arriver, et donc à avoir finit. De nombreux moines se mirent à rire en les voyant arriver, et certains les applaudirent. N’en comprenant pas la raison, l’un comme l’autre, Chow questionna ses camarades qui lui apprirent qu’ils avaient tous pariés qu’ils ne finiraient pas, lui et Zhao, avant au moins 21 heures ! Seul Sato-sama avait parié qu’ils finiraient sur les coups de 20 heures. Un pari ? Zhao fût tout de suite sur le coup, et de fil en aiguille, tout en prenant agréablement le thé, savourant la beauté du temple en cette fin de journée, et le temps frais qui les enlaçait, proposa aux moines de jouer avec lui aux dés. Chow, qui avait tendu le récit de ses fameux « trucs » de joueur, fût impatient de voir ça…

[Sato] « Des moines qui jouent aux jeux de hasard ?! Qu’est ce donc que cela je vous prie ? »

Ils sursautèrent tous. Il s’agissait du maître Sato. Mine de rien, les moines n’avaient pas le droit de jouer aux jeux de hasard… Zhao pensait qu’il allait leur passer un savon, mais sa mine sévère vira du colérique à un petit sourire en coin, puis il finit par éclater de rire. Ce petit vieux était un marrant. Lui aussi désirait voir les fameux trucs du Genin. Pas de Chakra pour eux, ni de dés truqué, juste des trucs. Zhao montra par exemple qu’on pouvait prédire à l’avance un résultat suivant la position initial des dés au lancé. Si on les lançait d’une certaine manière, tout en calculant le nombre de tour sur eux-mêmes qu’ils effectuaient, on pouvait savoir à peu près entre quel nombre et quel nombre serait comprit le résultat. La démonstration fit son effet, et Zhao gagna chaque tour au jeu du pair et de l’impair…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

21:10. Hall d’Entré du Temple de Kumo


Le grand prêtre lui tendit le papier, signé de sa main, attestant du contrat passé entre lui et le Genin, mener à bien par ce dernier. Grâce à lui le Ninja se verrait remettre une certaine somme d’argent, qui le rémunèrerait de sa longue après-midi de travail. Toujours aussi souriant, Sato riait encore des plaisanteries qu’ils avaient fais, tous ensemble dans le grand jardin, tout en jouant aux dés entre eux. Comme il l’avait prédit, ça avait été une après-midi agréable, faite de labeur mais aussi d’amusement. Mais avant de partir, Zhao avait une dernière chose à faire…

[Zhao] « Sato-sama, j’ai une question… Ce matin quand vous êtes partit. Juste avant de partir vous avez dit mon nom et mon prénom… Comment les connaissez-vous ? »

[Sato] « Je suis peut être un peu devin mon garçon… Voyant la mine suspicieuse du jeune homme, ce fût le déclenchement d’un nouveau rire. Je plaisante Zhao. Si je te connais, c’est parce que je connaissais ton père… Il venait souvent ici avant les missions, il me demandait de prier pour sa femme et son fils à naître… Il m’a demandé la même chose avant de partir à sa dernière mission, j’ai toujours été désolé que mes prières n’aient pas fait d’effet. C’est pour ça que je te connais mon garçon… »

[Zhao] « … Hum. Je vois. Et bien priez pour moi grand maître, je pense que j’en aurais besoin ! »

[Sato] « Je n’y manquerais pas Zhao Hakai, je n’y manquerais pas. Bonne chance pour la suite, on te rappelle l’année prochaine ! N’hésite pas à revenir quand tu le souhaites ici ! »

Zhao s’inclina devant Sato Chin, avant de faire demi-tour en souriant, sous le regard chaleureux du vieux chauve. Un charmant jeune homme, mais qui cachait bien son jeu. Son cœur, malgré les apparences, était froid… Il ne faisait que tourner sur lui-même, encore et encore, pour s’adapter aux fluctuations de la vie. Le hasard, l’avait rendu froid, et parfois ses mots, qui semblaient pourtant sincères à tout le monde, lui avaient semblé creux… De son côté le Genin n’était pas dupe de l’idée que se faisait le vieil homme de lui. Pas sur qu’il réponde présent l’année prochaine… Enfin sauf s’il mourrait en cours de route… Il était temps de rentrer au centre de mission, pour toucher son salaire pour travail rendu. Et une première mission une ! Le parieur sortit sa pièce fétiche, et la lança en l’air tout en marchant. La pièce refléta les rayons de la lune, tout en tourbillonnant dans les airs, lentement, très lentement, aux yeux de Zhao… Jusqu’où irais-je comme ça ?... Pile. Le « face caché » de la pièce…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤


[HRP : Voilà, mon premier RP sur Ryoma, j'espère que la qualité, la quantité, et la synthaxe ne me font pas défaut !]


Take a Chair and Listen... The Wind...

MessageSujet: Re: [Mission D] - Un Lancé de Dés au Temple   Lun 20 Avr - 0:07

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Mission de rang D - Un Lancé de Dés au Temple - Accomplie

Zhao :
+ 27 XP (bonus mission inclus)
+ 25 £

J'aime beaucoup l'intérêt que tu portes à l'ambiance autour de ton personnage. C'est très bien écrit, bravo Wink
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission D] - Un Lancé de Dés au Temple   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang S - Kiri Jones et le temple Maudit (feat. Yoru)
» [Mission de rang C] Le Temple aux crocodiles (Solo)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-