Partagez | 
 

 Un pas vers l'inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Un pas vers l'inconnu   Mar 28 Avr - 20:56

Shinjuao salua une dernière fois le Chuunin qui l'avait reçu et entra dans la rue qui lui faisait face; celle ci était remplie de commerces de toute sortes. "Sûrement l'allée marchande" se dit il. Il se promit d'aller visiter chacun de ces magasins plus tard, continuant sa route et cherchant une personne à aborder. La rosée était partie, et laissait place à un beau ciel bleu ensoleillé, exactement ce qu'il avait pressenti le matin même. Shinjuao souriait. "Une journée chaude et belle dans un pays pluvieux" pensa-t-il, il avait vraiment de la chance !

Il continua à marcher, et entendit un bâillement au dessus de lui, il leva la tête. Une jeune femme était assise sur un petit muret, elle semblait sur le point de s'écrouler de fatigue.

Shinjuao- Bonjour, pourriez vous me dire où se trouve l'académie s'il vous plaît?

La personne le dévisagea et tendit un doigt vers un des grands bâtiments au centre.

???- Tu peut pas la louper, c'est le bâtiment là-bas.

Shinjuao la remercia et partit tranquillement vers le bâtiment indiqué. Il se demandait bien ce qu'il allait trouver là-bas, il s'imagina un vieux monsieur barbu appuyé sur son bâton en train de faire un cours à de nombreux élèves émerveillés devant sa prestation. Oubliant ses quelques rêveries, il regarda devant lui et s'aperçut qu'il était déjà arrivé.

La porte de l'académie était ouverte, et il entra dans le hall. Celui ci était vide, tous les étudiants devaient être en cours ou bien partis profiter du beau temps. Arrivé au centre du hall, il fit un tour sur lui même et regarda l'architecture tout en rêvassant et se demandant ce qu'il allait faire. L'endroit était magnifique, et il eut presque envie de sortir son calepin mais ayant d'autres préoccupations en tête, il resta planté là, attendant, ne sachant pas vraiment où aller, le regard perdu vers le haut.


Dernière édition par Shinjuao Koori le Sam 2 Mai - 13:55, édité 4 fois

MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   Ven 1 Mai - 12:04

[Je ne sais pas vraiment de quelles runes tu parles, mais s'il s'agit de celles des Aisu, elles sont secrètes, on ne risque pas d'en trouver sur le plafond d'une Académie Ninja. Smile]

Iba se dirigeait à l'Académie. Il avait l'impression que cela faisait une éternité qu'il n'était pas rentré dans la bâtiment. Son cœur se serra légèrement en se disant qu'il n'y trouverait plus jamais son professeur. Un goût amer lui restait dans la bouche, alors qu'il tâtait ses blessures à peine soignées. Il avait affronté Karasu, l'assassin de son maître et mentor, à Konoha. Jamais il n'avait été aussi près de mettre fin aux jours de ce meurtrier et pourtant jamais il ne s'était senti aussi loin d'y arriver. L'écart de puissance qu'avait ressenti le jeune homme lorsque le membre d'Asahi avait invoqué l'Orochi lui semblait immense. Il lui faudrait le combler s'il voulait pouvoir fermer définitivement les yeux de son adversaire.

Au loin, le bâtiment se dessinait, malgré la brume matinale, si usuelle à Kiri.

Bientôt, il le savait, il partirait avec Hyô, l'Homme de Glace. La Légende de Kiri, l'homme aux innombrables succès. Il était comme lui, comme Haya. Ils étaient tous des Maîtres de Eaux. Comme Karasu, aussi...

Ses pas étaient rythmés sur le sol pavé. Il avançait sereinement. Il ne souhaitait pas voir Hyô avant leur mission. Ils auraient tout le temps de parler le moment venu. Iba avait peut-être peur, oui, ce devait être cela. Peur de ce que l'anbu pourrait lui apprendre. Il devait savoir des choses qu'il ignorait. Pourquoi ne rien lui avoir dit jusqu'à maintenant, alors ? Peut-être parce qu'il était un Réprouvé ? Il ne savait pas si cette donnée affectait le jugement de son partenaire. Le jeune homme espérait que non, mais rien n'était moins sûr. On lui avait appris dès le plus jeunes âges ce que signifiait cette marque invisible. Elle était synonyme de honte, de déshonneur. Il se battait contre elle, depuis toujours. Aujourd'hui, on osait plus trop lui dire en face, lui cracher au visage, comme beaucoup avait pris un malin plaisir, durant son enfance. Il était devenu assez fort pour que l'on ne murmure plus que dans son dos ou en lançant quelques phrases assassines. Néanmoins ce n'était pas encore assez pour faire taire complètement les autres. Ce ne le serait sans aucun doute jamais. Il est bien des choses que la simple force ne peut régler. Il avait souvent pensé au problème, mais jamais de solution ne lui était apparue. Non, il ne passait que des heures entières à se torturer, à se questionner, à chercher à comprendre, à résoudre ce puzzle incomplet.

Il se saisit de son masque d'Oï-nin qui pendait à sa ceinture, s'arrêta non loin de l'entrée de l'établissement, et le contempla, silencieusement.

Y avait-il une solution ou alors devait-il à jamais subir le courroux des autres pour une faute qu'il n'avait pas commise, pour une faute que sa famille n'avait jamais commise ? C'était injuste, mais il le savait depuis longtemps : La vie n'est pas juste.

Il irait prendre la vie de Karasu. Ce n'était pas juste, mais il le ferait quand même.

Soudain, l'Oï-nin releva la tête brusquement. Il y avait quelque chose de différent. Perdu dans ses pensées, il ne l'avait pas encore senti ou peut-être était-ce à cause de la distance, mais là, immobile, c'était l'évidence même. Il y en avait un Autre à Kiri !

Ce n'était pas Hyô, ni Haya. C'était trop différent, trop tenu comme sensation. Un nouvel arrivant ? Shinobu ? Non c'était impossible. Son maître n'était plus, il devait se faire à cette idée. Il accéléra le pas, se laissant guider par ce sixième sens qu'était son affinité avec les Eaux. Il le sentait de plus en plus clairement, il y avait quelqu'un dans l'Académie qui avait une trop forte liaison pour que se soit un simple spécialiste en Ninjutsu. Serait-il arrivé quelque chose à Hyô ou Haya pour qu'Iba ressente quelque chose de différent ? Non, ce n'était pas eux, l'Oï-nin en était presque convaincu. Il arriva dans le hall et y trouva un enfant fixant le plafond de l'Académie.

Iba arriva silencieusement dans son dos et posa une main sur l'épaule du garçon, qui sursauta.

- Je peux t'aider ?

C'était lui, aucun doute possible. C'était un membre de leur famille. Le ventre d'Iba se serra alors. Lui aussi lors de son premier jour à l'Académie, il avait été accueillit par un membre de sa famille. C'était Shinobu qui était venu le voir...

MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   Ven 1 Mai - 17:03

[Autant pour moi, je pensais que l'ancien kage aurait pu, lors d'une rénovation par exemple, introduire à la décoration quelques runes, j'édite ]

___________________________________________________________________________________________________
***


Jurro- Hey, Shin ! Viens voir, j'ai retrouvé de vieux dessins !

Shinjuao se leva de son lit, au fond de la calèche, et alla s'asseoir à coté de Jurro. Celui ci lui tendit un dessin, tout en souriant.

Shinjuao- Ou-ah ! C'est plein de couleurs !

Il regarda plus attentivement.

Shinjuao- J'ai jamais vu de montagnes aussi plates ! C'est où ?

Jurro éclata de rire, recrachant le verre de saké qu'il venait de boire.

Jurro- HA HA HA HA HA ! Ce ne sont pas des montagnes Shin ! Ce sont des maisons ! M A I S O N S !

Shinjuao fit semblant de voir.

Shinjuao- Ahhh, oui ! Il y en a beaucoup !

Jurro- T'as raison ! Tu sais pourquoi ? Ben c'est parce que c'est le plus grand village de la région ! La capitale de Kiri ! J'y suis allé faire du commerce une fois, il est magnifique hein?

Shinjuao regardait le dessin, pensif. Il ne doutait pas de la beauté du village mais restait perplexe quand à celle du dessin. Jurro comprit et rit de plus belle.

Jurro- HA HA HA ! Tu sais Shin, pas besoins de savoir faire quelque chose à la perfection pour en faire une passion !

Il reprit un verre de saké.

Jurro- Tu sais, ce village est très réputé et il forme beaucoup de ninjas. Un jour, tu iras là-bas toi aussi !

Shinjuao- Ah oui ? Quand ça ?

Jurro- HA HA HA !

Il lui tapota l'épaule.

Jurro- Quand le moment sera venu mon garçon, quand le moment sera venu...

***

___________________________________________________________________________________________________

Shinjuao sursauta. Il avait quitté sa rêverie et constata que la main posée sur son épaule n'était pas celle de Jurro. Il n'avait pourtant entendu personne appocher. Une voie résonna derrière lui.

???- Je peux t'aider ?

Shinjuao sursauta encore une fois, comme si il s'était seulement attendu à voir une main sans rien au bout. Il se retourna brusquement et se retrouva en face d'une personne qui était apparemment tout aussi surprise que lui. Il répondit assez mal à l'aise.

Shinjuao- Bonjour, je m'appelle Shinjuao Koori et je...

*Reprend toi, t'auras pas l'air bête si tu continue comme ça*

Il respira un bon coup et reprit.

Shinjuao- Je suis arrivé ici dans la matinée et on m'a dit de me rendre à l'académie, j'aimerais devenir ninja... normalement, quelqu'un a dû être mis au courant de mon arrivée.

La personne en face de lui l'observait. Ils ne devaient probablement pas avoir souvent de nouvelles recrues, ou alors sa tête ne lui revenait pas. Shinjuao l'observa un moment. Il avait le teint pâle, et un regard assuré. Ses yeux étaient d'un brun aussi profond que ses cheveux. Rien qu'à le regarder, Shinjuao devina qu'il était ninja, et sûrement pas un débutant. Il portait un masque à la ceinture. Essayant de rompre le silence, Shinjuao ajouta.

Shinjuao- On m'a dit qu'il y avait des appartements de libres pour les nouveaux... je ne sais pas vraiment dans quels quartiers ils se situent... enfin... j'aimerais savoir un peu comment ça se passe ici.

La personne en face de lui sourit, et Shinjuao se sentit plus confiant. Il regarda encore une fois son interlocuteur. Il y avait quelque chose de familier dans celui ci mais il n'arrivait pas à discerner quoi, comme si cette chose faisait partie de son quotidien.


Dernière édition par Shinjuao Koori le Sam 2 Mai - 14:01, édité 2 fois

MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   Sam 2 Mai - 12:16

[Fais attention à tes accords: lorsque tu utilises "tu", le verbe qui suit à généralement un "s" ou un "x" à la fin. Si tu le souhaites, je peux te donner accès à la section Aide au RP. Il y a des fiches "conseil" et tu pourras y poser tes questions si besoin est.]

L'enfant était perdu. Qui ne l'était pas, le premier jour. Iba se souvenait encore bien de la neige qui avait recouvert les sols avoisinants l'Académie lors de son arrivée. Quelques flocons tombaient et Shinobu était apparu. L'homme n'avait pas l'air impressionnant, enfin pas physiquement. Il s'agissait juste d'un homme, sans âge, son aura par contre, différait des autres. Les cheveux blancs aux reflets bleus, un sourire bien dissimulé. Il n'en n'avait pas vu ce jour-là, mais maintenant, il désirait le voir, et s'en souvenir ainsi. Son maître savait qu'il viendrait, il devait le savoir, comme lui avec l'étudiant qui lui faisait face, il avait senti son arrivée et était venu accueillir. Shinobu avait feint la surprise ? Certainement.

Et lui, Iba, que devait-il faire ?

Lui parler de ses dons n'étaient pas la meilleure approche, d'autant plus qu'ils ne se connaissaient pas. Mieux valait se préserver, s'en faire un ami et s'assurer qu'il avait bel et bien découvert un nouveau membre de son clan disséminé aux quatre coins de la planète.

Devait-il tester l'enfant ? Se serait certes éprouvant pour lui, mais se serait le mien le plus rapide et le plus sûr pour vérifier son hypothèse. Non, Iba pouvait être plus subtil que ce grossier moyen qu'il venait d'envisager. Déjà, temporiser, calmer et avoir la confiance du jeune garçon.

Shinjuao Koori ? Jamais entendu. Koori ne lui disait rien. Les rares écrits qu'il avait lu sur sa famille ne lui révélait rien sur ce nom. Impossible de savoir s'il s'agissait d'un enfant issu d'une famille d'avant la séparation ou non. De ce fait, il ne pouvait pas non plus savoir si sa famille l'était ou non. Pas de chance.

Iba - Parfois, l'administration a quelques retards. Je ne suis pas étonné de cela, ne t'inquiète pas, cela ne remet pas en cause ton acceptation à l'Académie.

Bien, bien. Réfléchissons. Est-il seul ? Si non, il doit avoir de la famille et par conséquent, ces proches sont potentiellement des membres de son clan, eux aussi. Mais la question pouvait sembler quelque peu inadaptée à la situation. Elle viendrait ensuite. Iba la gardait dans un coin de son esprit torturé. Il aurait bientôt ses réponses, son esprit et sa réflexion lui apporterait sur un plateau d'argent, sans même que son interlocuteur s'en rende compte.

Iba - Il y a effectivement des logements qui sont pourvus pour les nouveaux arrivants postulant à l'Académie ninja, et vu que tu ne sais pas où ils se trouvent, j'en déduis que tu n'es pas Kiri. Tu es venu au village par tes propres moyens ?

La question était détournée, parfois il valait mieux ne pas "attaquer" de front. Souvent les jeunes enfants qui arrivaient seuls à l'Académie n'avait plus de famille et cherchaient à l'Académie, à s'en recréer une, ou quelque chose s'en approchant. Se serait donc mettre les deux pieds dans le plat que de lui demander où se trouvait ses parents ou sa famille. Tout comme cela l'aurait été si Shinobu lui avait posé, il y a de cela quelques années.

Iba - Le mieux serait certainement que tu commences les cours dès maintenant. Je signalerai ta demande à l'administration et tu auras certainement ton logement ce soir, à la fin des cours.

Il allait l'accompagner à une salle de cours. Voir comment il se débrouillait avec le ninjutsu de Kiri. Peut-être aurait-il sa réponse là. Il avait encore du temps devant lui.

MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   Mer 13 Mai - 16:14

L'expression de surprise sur le visage de l'inconnu s'était dissipée, et une grande détermination se lisait maintenant sur son visage. Il parlait tranquillement, ne s'arrêtant que quelques secondes histoire peut-être de lui laisser le temps de comprendre posément ce qu'il disait.

Shinjuao se sentait de plus en plus confiant mais il ne pouvait s'empêcher de rester pensif en écoutant l'homme. Celui-ci avait un don pour manier les mots, c'était indéniable, mais il n'avait pas vraiment l'air d'être intéressé. Il semblait suivre un protocole tout à fait normal, un test que le receveur se devait de faire passer au nouvel arrivant. Mais un ennui masqué aussi visible le laissait perplexe, il devait rester sur ses gardes.

???- Tu es venu au village par tes propres moyens ?

Shinjuao se sentit tout à coup très seul, beaucoup plus que durant ces dernières années. Ses mains commençaient à se crisper le long de son corps quand elles rencontrèrent son calepin, caché dans une poche improvisée. Il se re-détendit sans le lacher, comme pour ne pas qu'il disparaisse.

*Non ... je ne suis pas totalement seul.*

L'homme avait apparemment fini de parler et il attendait une réponse à sa question. Il n'avait pas l'air pourtant pressé, et il avait fait visiblement tout son possible pour le calmer. Les habitants de ce village avaient à première vue l'air très accueillants.

Il réfléchit à ce qu'il allait répondre. Devait-il mentir ou bien dire la vérité ? L'homme avait l'air très compréhensif mais il fallait se méfier. Un souvenir lui traversa l'esprit et une boule se serra dans sa gorge. Ce ne serait pas la première fois qu'il se ferait avoir par une tête compréhensive. Il voulait être admis et l'homme serait sûrement capable de déceler un mensonge dans ses parôles.

Il devait dire la vérité... sans pour autant l'étaler.

Shinjuao- A vrai dire... oui. Je suis venu ici seul et j'ai marché très longtemps, je suis un peu désorienté.

Le ninja garda son air calme et Shinjuao ne put savoir si il était satisfait de sa réponse ou pas. Il l'invita à le suivre et l'entraîna dans un long couloir qui donnait sur beaucoup de portes en continuant à lui parler de cette académie où il passerait la plupart de son temps et il s'arrêta devant l'une d'elles. Il y toqua, et laissa apparaître au coin de ses lèvres un sourire satisfait comme aucune voie n'en sortait.

Il l'ouvrit.


Dernière édition par Shinjuao Koori le Dim 14 Juin - 11:14, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   Mer 20 Mai - 12:44

Iba s'étonnait encore de cette similitude, de cette incroyable ressemblance, qui faisait écho à son passé. Il se souvenait, tout lui revenait, beaucoup plus précisément qu'il ne l'aurait souhaité. Les détails comme son appréhension, son incertitude, ses doutes, ses questions. La présence de cet inconnu, devenu par suite son maître. Iba ne savait pas tant de choses que cela de son senseï. Shinobu avait toujours été un homme mystérieux. Le jeune homme commençait à l'être aussi. Il marchait sur ces traces, il le savait, c'est ce que Shinobu avait sans aucun doute voulu. L'avait-il utilisé comme un objet pour parvenir à des fins qu'il ne connaissait pas, comme le prétendait Karasu ? Iba ne voulait pas y croire, il lui avait simplement laissé un héritage.

Shinjuao venait de lui révéler qu'il était venu à Kiri par ses propres moyens. Il semblait sincère, mais hésitant. Le mensonge était un art qu'Iba commençait à maîtriser. Chaque jour, il devait meilleur pour le déceler, mais aussi pour l'utiliser. Il fallait savoir accompagner ses paroles d'une expression faciale adaptée. Savoir feindre un sourire ou alors la surprise, sans en faire trop ou pas assez. L'exercice se révélait être complexe, mais les années de pratique commençaient à porter leurs fruits.

Au final, l'enfant ne devait plus avoir de famille. On ne fuit pas sa famille aussi jeune. Elle avait peut-être périt sous les coups de la maladie ou d'un quelconque ennemi. Cela n'intéressait pas Iba. L'enfant était comme lui, comme Hyô, comme Haya. Il était venu à Kiri, c'était un signe qui ne trompait pas. Il faudrait qu'il le garde à l'œil. Pour le moment, il devait apprendre les bases et commencer à découvrir ses propres pouvoirs. Ensuite, l'oï-nin pourrait revenir.

Ils marchaient d'un pas souple, déambulaient au travers des couloirs de l'Académie. Le mieux était encore que lui trouver un cours sur les bases de l'utilisation du chakra. Iba passa devant un long tableau et observa les noms des professeurs et les cours dispensés. Il en choisit un, puis continua à avancer avec le nouvel arrivant. Ce dernier semblait dévorer du regard tout ce qu'il voyait. Cela n'avait rien d'étonnant. Bien au contraire.

Iba avait des choses pressantes à faire. Il devait laisser le garçon sous l'aile de quelqu'un, pourtant sa curiosité lui dictait une autre conduite. Il toqua à plusieurs portes, puis à l'une d'elle, alors qu'il n'y avait pas de réponse, il entreprit de l'ouvrir. La salle était belle et bien vide. Elle ressemblait étonnamment à sa première salle de cours. Il n'était pas aller en amphithéâtre dès le premier jour, non, Shinobu lui avait d'abord appris des choses essentielles. Pour le tester, pour le connaître, pour découvrir son pouvoir.

Iba - Nous devrions être à notre aise ici. Je pensais t'amener dans un cours d'amphithéâtre, mais il semblerait que j'ai un peu de temps devant moi.

Il ne mentait pas complètement. Il avait des choses à faire, mais prendrait le temps de donner des notions au garçon. Shinobu non plus ne devait pas avoir le temps de prendre un élève complètement sous son aile et pourtant...

Il regarda le jeune homme. Il allait lui apprendre des rudiments de ninjutsu. D'abord à maîtriser son chakra. Cela lui semblait indispensable. Ensuite, il pourrait apprendre des choses plus attrayante comme le dragon aqueux. Il referma la porte et demanda à son "élève" de s'asseoir.

Iba - Nous allons commencer par le contrôle du chakra. Il s'agit de l'énergie qui se trouve dans ton corps et qu'il est nécessaire de contrôler pour pouvoir utiliser les arts shinobi.

Il tourna sa paume vers le ciel et des éclats argentés, bleutés, diffus, apparurent au creux de sa main. Il faisait uniquement s'évaporer son chakra par les pores de son membre. Rien de bien compliqué. Shinjuao semblait regarder la démonstration avec intérêt.

Iba - Concentres-toi sur ta main. Essaye de visualiser ton énergie, puis libère la.

MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   Sam 24 Oct - 15:32

Iba: + 21 XP (bonus Oï-nin inclus)
Shinjuao : + 11 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Retour vers son coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-