Partagez | 
 

 [Mission de rang D] Livraison Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [Mission de rang D] Livraison Express   Sam 2 Mai - 20:02

Nom : Livraison express
Rang : Mission de Rang D.
Objectif : Livrer les onguents médicinaux le plus rapidement possible.
Date Limite : 2 Mai 2009.

Descriptif: Depuis l’attaque de Konoha par l’Asahi, les ventes d’onguents d’un marchand indépendant explosent. Les ninjas débutants sont appelés en renfort pour faire face à l’offre et à la demande.


Le quartier marchand de Konoha ne désemplissait pas depuis ce matin. Les petites échoppes de fruits, légumes, et de variétés d’épices en tout genre mélangeaient leur parfum à l’air frais du matin. Les gens s’installaient et déjà quelques clients passaient commande.

Parmi les étalages qui s’installaient de si bon matin, le vieux Quichi installait péniblement ses affaires. Sa fidèle canne en bois l’accompagnait chaque jour de marché. Néanmoins son dos se pliait de plus en plus douloureusement, le lumbago le menaçant chaque jour de plus en plus.

Tandis que ses os craquaient sous le poids de ses cartons, ses articulations l’empêchait d’aller aussi vite qu’il le voudrait. Son affaire, d’un calme habituel, était un peu plus stressante en ces temps changeants. Le quartier avait souffert de l’attaque de l’Asahi mais ses ventes augmentaient d’une façon ahurissante.

Pourtant ses herbes et onguents, d’une recette ancestrale et gardée secrète de génération en génération, n’avait habituellement qu’une clientèle fidèle mais limitée. Il passait donc désormais la plupart de son temps à la fabrication pure et dure, devant délaisser la vente et les livraisons.

Mais aujourd’hui, Quichi avait fait porté un message. Le tableau d’affichage des missions de Konoha était en réalité la seule opportunité qu’il avait de faire grandir son affaire. Manquant de moyens pour embaucher un petit jeune qui serait capable de faire ses livraisons, il n’avait eu d’autres choix que de faire appel aux ninjas. Main d’œuvre efficace et pas cher, il devait donc espérer que suffisamment de personnes répondent à son annonce pour sauver sa petite affaire.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Sam 2 Mai - 21:05

Ce matin, Akiharu s'était levé bien tôt car il faisait très beau. Il avait prévue de poursuivre seul son entrainement au Taïjutsu dans la forêt interne. Comme tous les matins, le jeune Genin dégustait sa soupe de miso avec son père. Au cours du repas son père lui donna quelques conseils pour occuper sa journée.

Takana : « Mon fils, aujourd'hui, ta journée ne se résumera pas qu'à l'entrainement, mais à rendre quelques services au village. ».

Akiharu : « Ah bon et que dois je faire père ? »

Takana : « Tu iras aux Ordres de missions et tu rendras services aux membres du villages. ».

Akiharu : « ... Mais père, je vais perdre mon temps. J'ai encore beaucoup de travail. Je dois ...»

Takana : « chut ... Tu iras aux Ordres de missions . Ne pense pas qu'à t'amuser. Je sais que tu aimes le Taï mais la voie d'un shinobi est avant tout le devoir de servir les autres, alors tu feras ce que je te dis. ».

Rechiniant et soufflant...

Akiharu : « Mais (..), bien bien. Mais quel genre de mission dois je prendre ? J'en ai jamais faite. »

Takana : « Tu peux choisir la mission qui te convient le mieux. Choisis ce qui te plait mon fils. Toutes les missions sur le panneaux d'affichages, tu seras capables de les faire. J'ai confiance en toi, alors ne me déçois pas. »

Akiharu : « D'accord, d'accord, je ferais de mon mieux. J'enfile ma tenue de ninja et je me met en route. »

Voyant le peu d'entousiasme de son fils, Takana lui dit

Takana : « Eh. Petit homme utilise ta caboche. Avec de la chance ton travail sera bien rémunéré alors... Et si tu t'appliques, on continuera de s'entrainer ensemble pour développer ton Byukugan »

D'un coup, le visage du jeune Genin changea complètement et on pouvait voir un petit sourire.

Akiharu : « Sérieux, c'est vrai papa ? D'accord, d'accord, je ferai de mon mieux. J'enfile ma tenue de ninja et je me mets en route. »

Suivant les conseils de son père, il s'était rendu aux Ordres de missions afin de s'exercer un peu et rendre service à son Village. Ayant trouvé une mission qui attirait son attention, Akiharu la lut attentivement et se mit à courir vers le quartier marchand.

Quelques minutes plus tard, ayant parcouru les rues de Konoka, il se rapprochant d'un vieux monsieur et de son étalage, Akiharu s'adressa poliment à ce dernier.


Akiharu : « Bonjour mon bon Monsieur, Si je ne m'abuse, vous devez être Quichi le marchand d’onguents ?
Je m'appelle Akiharu Hyuuga. J'ai lu votre offre d'emploi sur le panneau d'affichage et j'aurais bien besoin de quelques piècettes. Je suis votre Shinobi si vous le souhaitez, mais avant cela expliquez moi plus en détails ce que vous désirez que je fasse et surtout combien vous aller me rétribuer ?»

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Sam 2 Mai - 22:56

Le soleil rayonnait sur le Domaine du Cygne des Uchiha. Rien ne valait cette chaleur berçante du pays du feu que tout individu concevait comme une mère à part entière. Quelques fois un peu trop proche de ses enfants elle les faisait suer dur mais lorsqu’elle était trop loin on ne se sentait pas très bien, le cœur tourmenté, les membres fragilisés et le froid s’emparait de notre esprit. C’était ça le rituel quotidien des habitants de Konoha.

Kenji était debout depuis le levé du soleil. La matinée n’était pas encore très avancée et il était déjà plongé dans des parchemins souvent plus longs que lui. S’entrainer, devenir fort encore et toujours. Il ne se lassait jamais de l’entrainement des Uchiha et continuait à croire en ces méthodes même s’il avait parfois quelques doutes.

Alors qu’il allait se lancer dans la vaste compréhension d’un nouvel écrit d’un certain Eikichi Uchiha une sensation étrange s’empara de lui. Si familière mais toujours aussi impressionnante. Une force qui émanait d’un individu à chacun de ses pas. Un mouvement de la tête permit au jeune garçon de reconnaître son maître, son idole et son mentor… Takeshi…

Il se tenait dans l’encadrement de la porte les bras croisé. Toujours cet air neutre sur le visage que Kenji essayait par tous les moyens de décrypter. Mais jamais il ne réussissait. Il se passa alors une main dans les cheveux et patienta quelques secondes le temps que le patriarche prenne la parole.

[Takeshi] – Tu étudies, c’est bien.

Kenji acquiesça de la tête.

[Takeshi] – Mais tu vas devoir arrêter là pour la journée, on a besoin de toi en ville.

Le jeune garçon se releva de sa petite chaise en bois de son bureau. La rangea d’un geste vif et se rapprocha du vieil homme.

[Kenji] – Que voulez-vous que je fasse Takeshi-sama ?

[Takeshi] – Il y a un herboriste réputé à Konoha. J’ai de bonnes relations avec lui et cela me permet d’avoir certain avantage. Tu seras mon représentant auprès de Quichi et l’aidera autant que possible.

Kenji baissa la tête et une voix fluette sortie de ses lèvres.

[Kenji] – Merci Takeshi-sama.

[Takeshi] -

Ce dernier partit alors et laissa seul son élève. Le jeune garçon s’habilla en vitesse et recoiffa sa chevelure sombre. Tout était en place, sa chambre était rangée dans une sobriété étonnante. Il referma sa baie vitrée et sortit du quartier Uchiha en trottinant.

Marchant avec souplesse dans le centre-ville Konoharien il se dirigea vers le quartier marchant où devait se trouver l’étalage de Quichi. D’après les dires de Takeshi c’était un grand herboriste qui avait gagné ses galons grâces à des plantes hors-normes et sans rival. Cela devait être quelqu’un d’important.

Kenji reconnu son étale. Comment ? Il y trouva des nombreuse plantes colorées et un parfum enivrant qui vint lui caresser les narines. La déduction était sans faute, aucun stand n’arrivait à la cheville de celui-ci. Les caisses de bois qui retenaient les herbes pouvaient paraître un peu rustre mais la qualité du produit qu’elle contenait les rajeunissait et en faisait de véritable chef-œuvre artistique.

Un vieil homme, courbé par le poid des années, se tenait proche d’eux en compagnie d’un jeune garçon. Ses yeux blanc trahissait ses origines et montrait clairement qu’il était un Hyûuga… Kenji crispa ses poings mais finit par se détendre, il se rappelait qu’il était ici pour représentait Takeshi et qu’il ne pouvait s’astreindre à des confusions sans sens contre un Hyûuga. Il s’approcha alors doucement des deux protagonistes et laissa son intention se concentrer sur l’homme âgé.

[Kenji] – Quichi l’herboriste ?

[Quichi] – C’est bien moi.

[Kenji] – Je suis Kenji Uchiha, Takeshi-sama m’envoi.

[Quichi] – Bien vous êtes deux alors, j’espère que cela suffira…

Il désigna le jeune Hyûuga d’un signe de la main tout en marquant d’une expression grave son visage. En plus de l’âge les soucis de son petit commerce tirait encore plus les traits de son visage ridé. Kenji avait presque pitié pour lui.

Le jeune garçon se tourna vers son partenaire pour la mission de la journée et d’un bref signe de tête se désigna. Puis une main traversa son cuir chevelu pour remettre quelques mèches rebelles en place.

[Kenji] -

Aucun son ne sortit de sa bouche. Il n’aimait pas les Hyûuga, c’était les plus grands rivaux des Uchiha et l’idée de faire une mission avec l’un d’eux l’exaspérait. Mais il y avait un espoir, il pouvait être différent de Nara et reconnaître la supériorité de son partenaire. Après tout, Kenji était l’enfant prodige… Takeshi lui donnait de grosse responsabilité et le patriarche serait fier de lui à son retour. Il réussirait.

Alors, en prenant sur lui et en fortifiant l’idée d’être l’émissaire de son maître, il réussit à déglutir quelques mots d’un ton neutre.

[Kenji] - … Si nous ne sommes que deux il va falloir se dépêcher...

Il se tourna vers Quichi et bomba le torse. Dans son dos l’insigne des Uchiha brillait de milles feux et lui faisait honneur. Il s’était tourné de dos pour que l’autre jeune garçon comprenne bien à qui il avait à faire.

[Kenji] – Commençons.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Sam 2 Mai - 23:40

Quichi continuait à utiliser son mortier pour écraser les herbes dont il prenait le plus grand soin à cacher la provenance. Des petites voyous avaient déjà tenté de voler ses recettes, mais celui qui roulera Quichi n’était pas encore né !

[Akiharu] « Bonjour. »

Quelqu’un venait à son échoppe, une voix enfantine… Ses soupçons se confirmèrent lorsqu’il réussit à lever sa tête, l’insigne de la feuille brillant sous les rayons du Soleil. Un garçon, sans doute fraîchement sorti de l’Académie, se dressait devant lui. Un soupçon de jalousie lui fit se pincer les lèvres en le voyant ainsi, droit, jeune, et l’avenir devant lui. Ah… il se rappelait sa jeunesse.

[Quichi] « A gamin. Tu ne viens pas pour mes pommades contre les rhumatismes toi. Viens par ici… »

Il ne prit pas la peine de lui faire un passage pour passer entre les tréteaux. Il est jeune, il est ninja, il saura donc lever u jambe plus haut que l’autre pour enjamber les pots étalés en vitrine. Par contre lui-même avait du mal ne serait que faire demi-tour. Vous comprenez, le bassin se coince quand le mouvement de côté est trop important, ne lui faisant tourne que de quelques degrés sans un bon appui.

[Kenji] – Quichi l’herboriste ?

Mince, il allait finir son mouvement. Il préféra se tuer les yeux à regarder sur le côté plutôt que devoir rebouger ce fichu bassin qui menaçait de se mettre un peu en travers qu’il ne l’est déjà. Il répondit vaguement, s’arrêtant d’un coup et écoutant ce qu’on avait à lui dire.

[Quichi] « Oui oui jeune homme. Passe derrière et suis nous. Je vais tout vous dire derrière… enfin si j’arrive à avancer… »

C’est le souffle court qu’il s’appuya sur sa canne, sa bonne vieille canne sans qui il ne saura certainement plus se lever, pivota, voutant son dos encore plus qu’il ne l’était déjà, pour enfin réussir à s’asseoir dans une manœuvre très incertaine. Pour sûr qu’un jour, il tombera à côté mais pas aujourd’hui.

Il regarda les deux shinobi qu’il avait en face de lui. Deux… ça n’allait pas être une mince affaire, il faudrait qu’ils soient compétents. Uchiha, et lui, Hyuuga, il avait du pedigree pour son petit service. Pour sûr que sa réputation était montée jusque ses deux clans ancestraux. Le deuxième arrivé avait l’air plus âgé, plus expérimenté sans doute. Il pourrait presque lui demander un autographe.

[Quichi] « Bon les petits gars, j’ai besoin de vous pour livrer des flacons d’eau de vie spéciale pour moi à travers la ville. C’est ma spécialité qui marche le mieux en ce moment. Vertu thérapeutique, anesthésique, rafraîchissante, calmante, relaxante, aphrodisiaque, contre le rhume, les maux de tête, la mémé qui jacasse… en fait elle fait un peu de tout, et surtout en ce moment ! Après l’attaque d’Asahi les gens n’arrêtent pas de lui trouver des nouvelles utilisations semaine après semaine… »

Le marchand toussa fort jusqu’à s’en décoller les poumons. A croire que la potion marchait sur tout le monde sauf lui…

[Quichi ] « En tout cas j’ai une liste d’attente longue comme mon bras et des commandes à faire livrer dans toute la ville. J’ai réussi à les concocter mais pour ce qui est de les livrer… » Il tapota ses jambes avec sa canne en bas, le bruit fut étonnamment aigu. « Enfin voilà, vous allez le faire pour moi. Je vous donne la liste et une caisse de six flacons chacun. »

En fait il fit comprendre qu’ils devraient eux-même sortir la caisse de l’étagère, pas capable pour le moment de se relever. Les flacons contenaient un liquide d’un bleu profond étonnant. Le goût devait paraître bien étrange.

[Quichi] « Bon, voilà une liste pour vous deux. Faîtes vendre chaque flacon 20£ et rapporter moi l’argent. Et soyez poli avec les clients ! Ceux qui sont en haut de la liste attendent parfois depuis des jours après ça. Si vous me rapportez assez d’argent, je pourrai embaucher un petit merdeux pour faire toutes les basses besognes à ma place et j’aurai plus besoin de vous embêter avec mes histoires. »

Il fit une veine tentative pour se relever, mais abandonna au bruit de sa colonne vertébrale…

[Quichi] « Puis celui qui me montre quel est le clan le plus doué en affaire aura une petite piècette en plus. »


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Dim 3 Mai - 0:59

A l'arrivée de kenji, Akiharu le regarda de haut en bas et vut qu'il avait les poings crispés, mais il n'y prêta guère plus d'attention qu'à la normale.
Ce dernier s'avança près de Quichi afin de se présenter et se mit devant Akiharu de dos. Le jeune Genin comprît tout de suite qu'il s'agissait d'un Uchiha à la simple vue de l'insigne de sa veste.
Lorsqu'il se présenta au marchand, Akiharu attendit et lui tapota délicatement sur l'épaule de manière sympatique afin qu'il se retourne. Et lui aussi se redressa fierment pour lui montrer l'insigne Hyuuga et surtout la tenue ninja que sa mère lui avait légué en héritage.

Akiharu : « Uchiha Kenji, c'est bien ça ? Salut, mon père m'a parlé de toi. Il a dit que tu savais te débrouiller en Ninjutsu. Apparement, semble-t-il qu'on fait partie de la même équipe, avec une certaine Ying Nima que je connais pas encore. En fait, j'ai peu d'amis alors j'espère qu'on pourra s'entendre ».

Akiharu lui tendit la main amicalement et attendait sa réponse...

Ensuite, les deux garçons écoutèrent attentivement les consignes du marchand. Ceci fait, Akiharu d'un bond, il prit sa caisse remplie de flacons.

en regardant la liste, il marmona...

Akiharu : « Alors 1 flacon par personne à 20 £ et il faut livrer tout cela à 1, 2, 3 ... ok 14 clients».

Il vérifia qu'il en avait bien au moins 14 dans sa caisse par sécurité. Et là consternation, il n'en avait que 6. Akiharu les mit dans son sac à dos et les enveloppa très soignessement dans du papier pour être sur qu'aucun flacon ne se brise ou tombe lors de sa mission.

Levant la tête vers le marchand avec un air surpris.

Akiharu : « Il n'y a que 6 facons monsieur ? En comptant ceux de Kenji, cela ne fait que 12 flacons. Il en manque deux ?»

Quichi : « 12 flacons parce que 12 flacons par douze. On ne fait pas de stock ici.

Akiharu : « D'accord pas de souci monsieur. Monsieur Quichi, je vais me rendre prestement au centre-ville et servir les 5 clients qui si trouvent, en commencant d'abord par Madame Kaoru car je le connais. C'était une amie des mon maman et je la connais bien. Je sais où se situe sa maison donc je pourrais y aller prestement. Elle est très malade en ce moment alors j'insiste pour aller la voir personnellement, surtout si cela fait 2 jours qu'elle attend sa décoction

Regardant Kenji .

Akiharu : « Cela te convient ?

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Dim 3 Mai - 19:22

Kenji écouta respectueusement le vieil homme et le suivit dans son arrière boutique. Il avait l’impression d’entrer dans une véritable caverne au trésor. Son nez fut attaqué par une multitude d’odeur et de mariage de couleur. Ses sens étaient en exaltation devant tant de plaisir nouveau à assimiler, connaître et comprendre. Rien qu’à la beauté du magasin l’on pouvait ressentir tout le travail que devait accomplir ce petit vieux d’herboriste. Il semblait sur le point de passer dans l’autre monde à tout moment en arrivant tout juste à trainer ses pieds sur le sol grâce à une vieille canne. Mais sa sagesse ne devait avoir comme limite seulement sa mémoire. L’âge nous fait perdre en puissance mais gagner en intelligence. La preuve était ici même et le vieillard n’avait pas chaumé durant de longue année pour maintenant jouir d’un travail accomplit sans précédent. Kenji comprenait maintenant mieux pourquoi Takeshi voulait garder de bonne relation avec Quichi. Lui-même ferait surement la même chose une fois qu’il serait plus car cet endroit avait l’air d’être une source inépuisable d’énergie en tout genre.

Les étagères étaient aussi vieilles que Quichi. Mais cela donnait un certain charme au lieu et permettait d’apprécier encore plus cette ambiance si spéciale qui y régnait. Le vieillard leur désigna une caisse qu’il devait prendre contenant une douzaine de flacon à livrer. Il était assit d’une manière qui semblait le faire souffrir. Il se tortillait comme un poisson luttant comme un enfant contre le temps, chose qui était totalement impossible au vue de la situation.

[Kenji] – Bien.

Il attendit qu’Akiharu prenne une caisse pour s’y atteler lui-même. Il vit les flacons bleus s’entre choquer à l’intérieur avec véhémence et fragilité mais il n’y fit plus guère attention lorsqu’il se rappela les paroles du jeune garçon.

*La même équipe ?!*

Que se passait-il ? Kenji n’avait pas entendu parler de ces nouvelles directives et comment était-ce possible que ce Hyûuga connaisse ses capacités. Il était l’Uchiha le plus protégé pour un avenir sûr. Et lui, ce Hyûuga de malheur connaissait déjà sa spécialité et sa nouvelle équipe ? Mais Youso ? Nara ? Leur étaient-ils arrivés quelque chose ? Mort ? Blessé ? Où une monté en grade qui sait…

Kenji n’avait plus les idées claires et trouvait que la matinée prenait une étrange tournure avec ce jeune garçon qu’il ne connaissait pas encore mais qui allait soit disant être son coéquipier. L’Uchiha se passa une main dans les cheveux avec une mine quelque peu défaite mais se reprit rapidement en écoutant les consignes de Quichi.

[Akiharu] – D'accord pas de souci monsieur. Monsieur Quichi, je vais me rendre prestement au centre-ville et servir les 5 clients qui si trouvent, en commençant d'abord par Madame Kaoru car je le connais. C'était une amie de ma maman et je la connais bien. Je sais où se situe sa maison donc je pourrais y aller prestement. Elle est très malade en ce moment alors j'insiste pour aller la voir personnellement, surtout si cela fait deux jours qu'elle attend sa décoction.

Il tourna ensuite ses yeux blancs vers l’Uchiha pour lui demander si cela lui convenaient. Kenji n’avait rien à redire car de la liste que lui avait transmise le vieil il ne connaissait aucun habitant. Il allait devoir user de ses talents naturels et de son charme si particulier.

Il dévisagea durant quelques secondes Akiharu et se passa une main dans les cheveux. Puis il sortit les flacons magiques de leur caisse pour les ranger soigneusement dans une petite sacoche derrière lui.

[Kenji] – Bien, dans ce cas j’irais dans le quartier populaire de Konoha. En commençant par…

Il jeta un coup d’œil à la liste qu’il tenait entre ses mains.

[Kenji] – Monsieur Fujifusa… Vous avez des conseils sur certain client ?

Kenji fini d’harnacher toutes ses affaires sur son dos et se posta prés de la porte d’entrée pour se lancer dans la livraison de la journée. Mais une dernière fois le son de la voix de Quichi vint le retenir et le motiver de plus belle. Que cherchait-il…

[Quichi] – Puis celui qui me montre quel est le clan le plus doué en affaire aura une petite piécette en plus.

Les Uchiha n’étaient pas forcément les plus grands commerçants, même si Takeshi devait bien avoir quelques notions, et qui plus est Kenji était loin du négociant qui pouvait sommeiller en chacun de nous. Solitaire et fanatique il allait devoir faire un gros travail de maîtrise de soi pour réussir cette mission…

Mais si Takeshi lui faisait confiance, ce n’était pas pour rien. Il réussirait, tout du moins, il ferait tout pour réussir.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Lun 4 Mai - 1:34

Son sac sur le dos remplis de décoctions, la liste dans la main droite, Akiharu salua une dernière fois Quichi et sortie de l’arrière boutique. En arrivant aux pieds de la porte, il tourna une dernière fois la tête vers Kenji et lui dit en souriant :

En faisant un clin d’œil

[Akiharu] : « Bonne chance et court…».

Visiblement pour le jeune Hyuuga, il s’agissait plus d’un jeu et non d’une rivalité à être le meilleur entre lui et l’Uchiha.
D’un bond, le jeune garçon quitta l’arririère boutique, sauta au dessus des étalages à l’extérieur de l’échoppe et se mit à grimper le long du mur.
Arrivé sur le toit de la boutique, Akiharu pouvait voir une grande partie du quartier marchand. Dès toits jaunes à perte de vue et un brouhaha énorme sortait des ruelles. Il s’agissait des nombreux marchands ambulants qui s’exerçaient à vendre leurs produits en tout genre.

Akiharu se mit à parler tout seul en pensant à voit haute

[Akiharu] : « Alors je dois trouver Madame Kaoru. Euh… le centre-ville, où est ce qu’il se trouve par rapport à ici. ».

Tournant la tête à droite et à gauche afin de se repérer. Devant lui était érigé les statues des Hokage de Konoha. Juste en dessous, on pouvait voir le magnifique palais et devant ce dernier le centre-ville

Sautant de toit en toit, le jeune Hyuuga se dirigeait âprement vers le centre ville. Arrivé en haut d’un immeuble.

Réfléchissant toujours à voit haute

[Akiharu] : « mmm… la maison est à l’ouest, près des montagnes, le Conseil où travail papa est juste devant moi, (…) euh là c’est la demeure de Monsieur Ichiraku qui fait de délicieux ramen, mmm… que je me souviens, Madame Kaoru habite près… oui ça doit être là, la maison au toit de paille ».

Reprenant son souffle, il se mit à courir de plus belle et sauta ensuite du haut de l’immeuble pour arriver dans une petite ruelle. Devant lui se dresser une belle maison, mais sommes toute modeste. Comme sa mère, Madame Kaoru avait un joli jardin remplie de Gentianes.
Aux pieds du portail se dresser deux grands cerisiers bien fleuris. La cime de ses arbres ornaient l’entrée du domaine telle une grande voûte. Akiharu se mit à marcher dans l’allée et se dirigea vers la porte. Il frappa deux grands coups, mais personne ne répondit. Inquiet, il se permit d’entrer

[Akiharu] : « Madame Kaoru, madame Kaoru où est-vous ? J’apporte les médicaments de Monsieur Quichi. Madame … ».

[Kaoru] : « Par ici mon garçon, par ici ».

La voix semblait venir de la chambre. Le jeune Hyuuga avança d’un pas timide. Il entra doucement dans la chambre en ouvra à moitié la porte

d’une toue bien grâce et avec un respiration bien profonde

[Kaoru] : « Mais entre jeune homme, entre… oh ! c’est toi Akiharu. Cela fait si longtemps, cela fait plusieurs semaines que je ne t’avais pas vue. Depuis le déc… . Vient approche toi, raconte moi ce que tu fais ici. Tu es venu me voir, c’est gentil. ».

[Akiharu] : « Bonjour madame Kaoru. Je viens vous ramener le flacon médicinal de Maître Quichi. J’espère qu’il vous fera grand bien. C’est mon père qui m’a dit de travailler et j’ai trouvé cette mission. Le hasard à voulu que je vous revois aujourd’hui, mais je suis bien triste de vous voir si fatigué ».

[Kaoru] : « Ne t’inquiète dont point dont. Avec ces herbes, je serais sur pieds en deux trois mouvements. Cela fait deux jours que j’attends ce flacon de ce maudit marchand, mais heureusement tu es là. Ahh ! J’en suis bien content. ».

[Akiharu] : « Je resterai bien encore un peu, mais hélas je ne peux pas. J’ai du travail, je dois livrer les restes des potions avant que le second livreur ne le face avant moi sinon je ne serais pas payé par… ».

Sortant la liste de sa poche

[Kaoru] : « ...montre moi cette liste. Mmm je comprends. Je vois Monsieur Tomiichi, tu n’auras pas beaucoup de chemin à faire, il habite à deux rues d'ici. Tu n’auras qu’à demander au poissonnier au bout de la rue il t’indiquera le chemin. Aller va mon garçon ».

[Akiharu] : « euh… ».

Toussant et se redressant.

[Akiharu] : « sa fait 20 £ madame ».

[Kaoru] : « Toujours aussi cher ce voleur de Quichi. Mais bon, il a au moins le mérite de vendre des décoctions qui fonctionne. Tiens Akiharu prend l’argent sur le buffet et va ; j’ai besoin de me reposer, mais dit lui que c'est un voleur. Ficheux marchand ».

[Akiharu] : « Oui oui je lui dirais, aligatou gozaimasu Madame et soigner vous bien. ».

En se dirigeant vers la porte de la chambre.

[Akiharu] : « matane ».

Akiharu ferma la porte de la chambre derrière lui et prit les 20 £ sur le buffet qu’il mit soigneusement dans son porte-monnaie. Rapidement, il sortie de la maison, passa le portail et les cerisiers et couru prestement pour se rendre chez Monsieur Tomiichi dans le centre-ville.

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Mar 5 Mai - 23:36

Kenji vit le jeune Hyûuga partir dans les rues du village en courant sans aucune classe. Il avait l’air jeune, un gamin, il ne ferait jamais le poids face au grand Uchiha qu’il était. Ses yeux blancs étaient encore pur et soutenait une douleur vive que Kenji n’avait pas réussi à analyser. Mais jusqu’à preuve du contraire, il n’avait que faire des émotions d’une de ces « saleté de Hyûuga ». Le clan noble… Cela le faisait sourire, car beaucoup détestait les Uchiha à cause d’un trait de leur caractère, et justement, cette sensation faisait oublier toute leur capacité.
C’était si pitoyable d’avoir une telle réflexion, une telle cécité.

Une main effleura les cheveux de Kenji alors qu’il allait laisser derrière lui le mélange somptueux d’une harmonie de bien-être et de douceur. Les potions dont les couleurs étaient encore à définir, les herbes médicinal fleurissante et cette petite atmosphère de sainteté donnait d’étrange sentiment au jeune garçon lorsqu’il du quitter les lieux. Il sauta par-dessus la barricade et se retrouva devant l’étendage de Quichi comme un vulgaire habitant faisant ses courses pour la journée. Il n’était pas un des leur ! C’était un Uchiha, il fallait qu’il bouge.

Une dernier regarde en arrière pour être sur de n’avoir rien oublié, puis un vague murmure tordit ses lèvres. Un son à peine audible vint s’envoler au gré d’une brise matinale si particulière à Konoha.

[Kenji] – Patience maitresse de vertu… Il ne sert à rien de courir petit lapin blanc…

Kenji voyait déjà au loin le jeune Akiharu sauter de toit en toit en direction du centre-ville pour faire le début de ses commissions. Si l’Uchiha voulait le battre il allait devoir être organisé. Il mit sa main dans sa poche et en ressortit la liste des habitants qu’il devait livrer. Il retira mentalement tout ceux logent dans le centre-ville et s’attarda sur le quartier populaire.

Il chercha le premier de la liste et retrouva donc monsieur Fujifusa, sa première victime de la journée. A droite du nom une petite photo permettait de reconnaître l’individu. D’un regard sans âge, il paraissait sage et courtois. Sa coupe de cheveux était réservée et ses habits de bonne facture. Kenji rangea la liste et partit d’une démarche sereine en direction des quartiers populaires.

Mais quelques pas plus tard il eu la bonne surprise de voir apparaître un jeune homme qui ressemblait trait pour trait à la photo qu’il possédait. Après un effet de surprise qui dura d’assez longue seconde la voix de Kenji s’éleva parmi la petite foule qui pressait le pas. Elle était assez enfantine malgré une neutralité affligeante pour son âge.

[Kenji] – Monsieur Fujifusa ! Monsieur !

Après quelques longues enjambées il arriva au niveau du destinataire qui affichait une mine étonné. Un parfait inconnu l’interpellait loin de son domicile et qui plus est c’était un ninja. Non pas qu’il ne les appréciait pas mais comprenait son émotion pour un habitant qui vie dans une normalité affligeante. Après de brèves politesses il présenta à Kenji un sourire dès plus large lorsqu’il comprit le but de sa visite.

[Kenji] – C’est Quichi qui m’envoit. Je devais venir chez vous pour vous portez les flacons mais vu que vous êtes ici…

[Mr. Fujifusa] – Je comprends. Cela m’arrange bien au contraire, ils sont pour mon père et j’allais justement lui rendre visite, quelle aubaine.

Kenji prit quelques instants pour fouiller dans sa sacoche derrière son dos et en ressortir la fiole tant apprécié par les villageois. Le liquide bleu brillait sous les rayons du soleil avant que l’acheteur ne referme ses mains dessus.

[Kenji] – Bien, cela fera 20£.

Il était direct, mais il ne fallait pas oublier que ce n’était pas un commerçant de nature. C’était avant tout une mission et puis c’est tout. Il n’allait pas commencer à faire des manières, Takeshi appréciait Quichi pas ce parfait inconnu faible et sans chakra.

Avec un petit sourire forcé il sortit son porte feuille de la poche intérieur droite de sa veste et donna l’argent au jeune garçon. Kenji rangea le précieux présent dans sa sacoche et salua l’homme qu’il ne reverrait surement jamais.

*Maintenant à qui le tour…*

Kenji ressortit la liste d’un geste rapide et continua son petit bout de chemin toujours dans le même ordre.

*Madame Atsuko Aya, Madame Kumi, Monsieur Naoaki et Madame Ritsuko…*

[Kenji] – Va pour Madame Atsuko Aya.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Ven 8 Mai - 18:56

Akiharu quitta le jardin de Madame Kaoru et se dirigea au bout de la ruelle afin de demander au poissonnier le chemin pour se rendre chez Monsieur Tomiichi.
Akiharu marchait calmement car il n’avait point à courir cette fois-ci. Il passa devant un jeune adolescent, d’une allure assez svelte et aux cheveux bleuâtres. Sa coupe était mi-longue, il ressemblait à un hérisson dont les piques seraient en train de faner. Ce dernier semblait arpenter la ruelle d’un pas déterminé sans trop où se diriger ; avec une allure prétentieuse et inconvenante. A chacun de ses pas, ses épaules se soulevaient et retombaient si bien qu’il semblait rouler des mécaniques. Visiblement ce jeune garçon se sentait bien supérieur.

Akiharu se mit à rire discrètement mais à voix haute

[Akiharu] : « wahhh ! Encore un mec imbu de sa personne et qui se la pète, on dirait Kenji… ».

Tout à coup, le jeune garçon se mit à courir et bouscula le Hyuuga. Celui-ci lui prit son sac afin de tenter de lui voler. Le choc fut assez violent et très rapide. Toutefois, Akiharu avait des réflexes aiguisés. Certes, il s’agissait bien encore d’un jeune adolescent, mais cela n’était qu’une façade qui traduisait sa peine et cacher son assiduité de Shinobi.

Akiharu prit un bon appui et une forte impulsion sur le mur de la maison prêt de lui. Ainsi, il se propulsa dans les airs avec une légèreté impressionnante et une grâce féline. D’une vive rotation de son bassin, il se mit à crier en fondant sur ce fichu voleur

[Akiharu] : « Konoha Senpuu … ».

Sa jambe raidie fracassa le dos du jeune garçon. Ce dernier fut projeté à même le sol, l’assommant définitivement. Le sac avec les décoctions se mit à rouler sur quelques mètres.

[Akiharu] : « Alors sale voleur, tu pensais pouvoir t’en tirer comme ca ! ».

Le Hyuuga le prit par le col avec une main ferme et le gifla pour le réveiller. Ceci fait, il le projeta sur le mur de la maison voisine.

[Akiharu] : « Tu as cinq minutes pour déguerpir. Je n’ai que faire des escrocs de ton espèce. Va… ».

Ni une ni deux, le jeune larron se mit à deux pattes et commença à détaller comme un furibond afin de s’enfuir.

[Akiharu] : « Cours, cours… ».

Akiharu leva les yeux vers le toit de la maison environnante et fit un signe de la tête à l’homme qui s'y trouvait. Il s’agissait d’un autre shinobi, un membre de la police du village. Ce dernier avait vu toute la scène et comprît la théâtralisation du jeune Hyuuga. Ce dernier n’avait point laissé volontairement partir le filou. Il savait clairement qu’il serait arrêté et laissa donc ce soin à qui de droit.

Akiharu poursuivit sa route et quelques mètres plus loin, il demanda au poissonnier sa route d'un ton plus courtois afin de faire bon impression pour Quichi.

[Akiharu] : « Chaude larme mon bon monsieur. Madame Kaoru m’a recommandé de venir vous voir car elle dit que vous me seriez de bon recours ».

Le marchand le regarda de haut en bas et vît assurément un jeune garçon qui pouvait sembler être encore un gamin de par ses traits, mais il comprît clairement qu’il ne fallait point être trop hâtif. Sous ses aspects, il vît un jeune homme fier comme il se doit et courageux. Il avait pu voir toute la précédente scène.

[le poissonnier] : « Bonjour jeune Shinobi. Cht’en félicite pour tout à l’heure. Tu l’as bien rmit à sa place ce coquin là. Si c’est mdame KAoru qui t’envoi, jme vais m’empresser de t’aiguiller ».

[Akiharu] : « Je vous remercie mon bon monsieur, mais je n’ai fait que mon devoir. Il me plairait monsieur que vous m’indiquiez où habite Monsieur Tomiichi. Je dois me rendre à sa demeure pour une livraison de remèdes médicinaux ».

[le poissonnier] : « oh, srait-il donc malade le bougre ? C’est important alors. Sa bicoque se situe à deux pas d’ici. Tu continues ta chmin squ’au bout et pi tu tounes à droite. Tu avances de cinquantes pas et tu tounes encore à droite. Et tu vras une bicoque avec un volet cassé. Bah c’est là. Allez va, fait vite ».

[Akiharu] : « Merci mon bon monsieur. Bonne journée ».

Le jeune Hyuuga suivit les instructions du marchand et arriva devant la maison de monsieur Tomiichi. Ce dernier était sur le ponton du jardin face à une petite marre afin de prendre l’air. Akiharu se rapprocha.

[Akiharu] : « Monsieur Tomiichi, monsieur, c’est Quichi qui m’envoie ».

[M. Tomiichi] : « oh, te voilà enfin. T’es un brave petit. Tiens voilà les 20 £ ».

Le jeune garçon prit son sac et l’ouvrit et là horreur, il vit qu’il y avait un flacon cassé. Certainement que celui-ci fut brisé lors de l’altercation avec le voleur. D’abord bien déçu, le visage d’Akiharu changea lorsqu’il vit le billet de 20 £ que l’homme lui tendit. Il lui donna son remède et le salua poliment.

[Akiharu] : « Aligatou gozaimasu Monsieur Tomiichi. Monsieur Quichi vous remercie de toujours faire appel à ses services. Soignez vous bien ».

Akiharu n’avait pas besoin de sortir la liste de sa poche, car il se souvenait clairement que la personne suivante dans le centre-ville était Monsieur Sanzô.

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Mar 12 Mai - 0:15

*Atsuko Aya.*

Ce nom résonnait dans la tête du jeune genin alors qui sortait de la poche de sa veste la fameuse liste où il pourrait identifier sa future cliente. C’était une femme assez âgée qui semblait voir le poids des années pesait sur ses frêles épaules. Mais elle était tout de même plus jeune que le vieux Quichi. Une robe à fleure très ancienne lui couvrait le corps mais semblait elle aussi sans âge…

Kenji replia sa petite liste avant de la ranger soigneusement dans une poche de sa veste et de se remettre en route vers les quartiers populaires. Peu à peu les vastes maisons et commerce du centre-ville disparaissait. Tout devenait moins dense, moins de confinement. On faisait de l’espace pour des zones servant plus à la détente des habitants. Tout du moins c’était l’ambiance que l’on essayait de faire ressortir et cela fonctionnait assez bien. Des vapeurs chaudes s’échappait non loin des sources si bienfaitrices du village caché de la feuille, non loin d’autre lieu de loisir et de péché trônait fièrement dans un quartier assez bien fréquenté.

Kenji le reconnaissait bien, c’était ici qu’il avait maîtrisé sa première technique sous la tutelle de son ancien sensei. Yosuke lui avait apprit, avec Youso, l’art de marcher sur l’eau. Ils étaient parvenus à contrôler leur chakra pour se mouvoir sur cette surface liquide comme si elle était faite de terre. Une tâche assez ardue pour de jeune shinobi qui avait mit toute une matinée à bien dompter leur énergie spirituelle.

Youso était maintenant si loin… L’équipe quatre était si lointaine… Tout ce passé était si lointain...
Une main vogua à travers la chevelure du jeune garçon alors qu’il s’était arrêté devant les sources. Le panneau rouge d’entrée montrait une différenciation qui devait avoir lieu lorsque l’on pénétrait dans la chaleur suprême de l’endroit.

[Yosuke] - A droite les garçons et à gauche les filles…


Le lieu leur avait parut si mystérieux au début mais au final ils l’avaient dompté comme la vie se devait de l’être. Et ce n’était pas durant cet entrainement que les rapports entre Kenji et Youso s’était amélioré, loin de là. Les deux jeunes garçons se détestaient autant qu’ils s’aimaient. Chacun reprochait de lourd défaut à son partenaire mais au final les deux shinobi étaient si complémentaires. Ils se connaissaient bien mais tout avait fini si mal. Le départ de Yosuke n’avait fait que précipité les choses qui étaient devenues inévitables… La séparation…

Et maintenant, Kenji, devait encore avoir un « affreux Hyûuga » dans son équipe. D’ailleurs pourquoi lui avoir donné une nouvelle équipe ? Il était mieux seul, avec le clan, avec Taka et Takeshi. Son entrainement avançait tranquillement et il faisait des étincelles. Son seul souhait été de faire du clan une force majeure de Konoha et pour cela il devait partir en mission. Mais une mission d’un rang plus élevé que celle qu’il accomplissait aujourd’hui…

*La maison bleu à côté des sources…*

Kenji secoua la tête et chercha autour de l’endroit nostalgique le destinataire de sa future commande. A une dizaine de pas sur sa droite il vit une petite bâtisse d’un bleu sobre qui ne voulait pas déranger le paysage mit en place dans le quartier relaxant. Les volets étaient d’un marron tout aussi sombre et se confondaient à merveille avec le petit bout d’herbe que représentait le jardin. Kenji poussa un petit portillon qui était suivit d’une frêle arrière de bois censée « protéger » les lieux, mais elle faisait plus figure de décoration.

Le jeune Uchiha aperçut devant lui sur un fauteuil à bascule la fameuse Atsuko Aya. Ses traits étaient encore plus tiraient que sur la photographie qu’il possédait. Elle devait surement avoir été prise il y a longtemps. Il avança d’un pas souple, l’herbe se pliait sous l’impulsion de ses membres inferieurs sans jamais se briser, le juste équilibre trouvé dans une parfaite agilité.

La vieille dame leva un regard emplit d’expérience et de sagesse sur le jeune garçon et semblait l’interroger.

[Kenji] – Kenji Uchiha madame Atsuko Aya, je viens pour la commande que vous avez passée à monsieur Quichi.

[Atsuko] – Hum… Ca fait bien longtemps que je l’attendais, des lustres même. Je souffre comme vous ne pouvez pas le comprendre… Bref je m’égare.

Kenji chercha alors dans sa petite sacoche la fiole sacrée. Le liquide bleu rayonnait sous un soleil timide alors qu’il le tendait à la vieille femme. Elle sortait quelques billets de ses poches d’un petit air pensif qui se voulait réfléchit. Elle semblait vouloir demander quelque chose.

[Atsuko] – Dis-moi jeune homme… Tu n’en auras pas un second, cela me permettrait de ne pas attendre la prochaine fois.

Kenji du réfléchir rapidement. S’il vendait plus de flacon que prévu il devrait revenir plutôt chez Quichi et perdrait donc un temps précieux. Mais il avait une longueur d’avance du fait d’avoir rencontré son premier client sur la route. Il avait de ce fait le temps de revenir et repartir sans prendre trop de retard. Le défi était intéressant à relevé et un Uchiha ne reculerait jamais devant cela. Il révéla un faux sourire de négociateur à la vieille dame pour la mettre en confiance et sortit une autre fiole de son sac.

[Kenji] – Bien, cela fera donc quarante livres. Il est vrai que cela sera bien plus pratique.

Atsuko le paya sans même le gratifier d’un sourire. Les gens avaient toujours en général des problèmes lorsque l’argent venait s’interposer entre eux et un autre individu. Le plus gentil des hommes ne pouvait résister à la cupidité. Kenji rangea alors précieusement son argent avec le solde de la première commande. Il en était donc à soixante livres en moins d’une heure. Le travail payait bien et l’Uchiha avait une longueur d’avance sur son opposant, ce Hyûuga…

[Prochain client : Madame Kumi]


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Jeu 14 Mai - 19:24

Sortant juste de chez Monsieur Tomiichi, à quelques pas de là, bien au loin, Akiharu remarque un étonnant panneau publicitaire :

Ce dernier était bordé d’un fond bleu. Une petite échoppe était peinte dessus. Mais si elle ne resplendissait pas par la taille, cette dernière était extrêmement colorée. Un toit jaune et des murs rouges avec des mannequins shinobis peint devant la boutique. Assurément, ce vendeur devait exposer des armures pour ninja. En surbrillance et tintant de lumière, Akiharu put lire :

« Chez Sanzô tout est chaud. Un monde fortissimo où vous trouverez tout ce qu’il vous faut ».

Ce panneau indiquait clairement où se trouvait son prochain client. Le jeune Hyuuga put lire en bas à droite du panneau :
« Boutique de Monsieur Sanzô à 200 m. Continuez tout droit et prendre 2 fois à gauche au fond de la ruelle ».

Quelques minutes plus tard, en arrivant devant la boutique, le jeune shinobi respira un grand coup et poussa les portes de cette boutique.
Devant lui se dresser une panoplie d’armure en tout genre. De la plus simple tenue de ninja à la veste la plus clinquante du champion.

Tournant la tête de droite à gauche, naturellement Akiharu se dirigea vers le comptoir

[Akiharu] : « Bonjour monsieur Sanzô, voici vos potions de soins commandées chez monsieur Quichi ».

[Sanzô] : « Bonjour jeune homme. Bien bien c’est du rapide, je suis très content. Voici ta monnaie et va remercier ton Maître pour la décoction ».

[Akiharu] : « Ce n’est pas mon sensei monsieur. Je ne suis qu’en mission pour lui, je suis un jeune shinobi ne le voyez vous pas ? »

[Sanzô] : « oh ! si si je le vois, ce n’est pas ce que je voulais dire. Allez va jeune guerrier de konoha. Tu dois avoir encore certainement beaucoup de choses à livrer.

Tandant le billet vers Akiharu, ce dernier prit l’argent en remerciant le vendeur et quitta la boutique en pensant.

*Enfin le Destin mesourit. Voici une livraison rapide et express. Chouette, maintenant, je m’en vais direct chez monsieur Yasumasa*

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Lun 18 Mai - 21:43

Kenji continua alors sa route dans le quartier populaire. L’ambiance enivrante d’une aire humide et bien chaude lui caressait le nez. Une étrange sensation envahissait son corps au fur et à mesure qu’il restait en ces lieux. La chaleur des sources chaudes toutes proches lui donnait quelques sueurs. Il pressa alors le pas pour mettre plus de distance entre lui et ce lieu si nostalgique.

Après quelques minutes à déambuler dans le quartier populaire qu’il connaissait maintenant sur le bout des doigts il s’arrêta prêt d’un banc et s’y posa avec souplesse. Quelques étirements lui détendirent les muscles et il sortit enfin la liste qui lui ferait part de son prochain client.

Le papier craquela sous ses doigts et lui délivra le grâle tant désiré. La photo d’une jeune fille mais qui avait tout de même un certain vécu. Des cheveux d’une couleur châtaigne entourait un visage angélique jusqu’au cou. Des yeux aussi noirs que la nuit semblait percer le portrait pour venir lire en Kenji.

Il soupira longuement et replia la liste sur elle-même avant de la ranger. La journée était déjà bien avancée et un sentiment de longueur et de routine le guettait. Mais c’était une mission, certes de classe inferieur, mais cela en restait une mission. Il laissa sa main surfait à travers sa chevelure avant de se relever prêt à repartir vers sa nouvelle cliente.

Madame Kumi…

Il prit alors une petite ruelle encadrée par des palissades de bois. Le sol était terreux tandis qu’il avançait le pas nonchalant les mains dans les poches. Enfin, peu à peu, les barrières de bois s’écartèrent et laissèrent de plus en plus d’espace. Le sol terreux devint parsemé d’herbe et beaucoup plus joyeux. Kenji continua à avancer et se retrouva face à une petite demeure sans grand signe de vie.

Le balcon était parsemé de planche de bois cassées et de la mauvaise herbe poussait entre les interstices des petites plis. Une fenêtre avait même était explosée et rafistolé par de vieille toile d’araignée.

Manifestement la personne qui vivait en ces lieux devait s’être ruiné pour pouvoir obtenir les précieuses potions du maître herboriste. Mais dans le commerce il n’y a pas de conscience sinon il serait difficilement simple de faire du profit. Etre à la fus de la moindre faiblesse et la tenir jusqu’à la moelle, jusqu’au bout.

C’était sadique, heureusement que Kenji ne savait maîtriser cet art si saugrenue.

Il pressa le pas et d’une voix forte annonça son arrivée.

[Kenji] – Madame Kumi !

Aucune réponse, pas même le son d’une chaise que l’on tirait pour venir ouvrir une porte bancale. Tout était silencieux, fermé au moindre bruit pouvant trahir une présence. Si morne et si abandonné.

Kenji montant le perron et sentit les planches craquer dangereusement sous son poids. Avançant avec prudence il se présenta devant la porte et frappa avec délicatesse de peur que cette dernière s’effondre sous ses coups.

[Kenji] – Madame Kumi !

Rien.

Expirant avec désespoir, Kenji se passa à nouveau une main dans les cheveux avant de sortir à nouveau son petit papier pour les clients.

*Monisuer Naoaki… Dommage pour vous Madame Kumi vous ne savez pas ce que vous perdez…*

En revanche, Kenji savait ce que lui perdait. De précieuses minutes qui lui faisait maintenant prendre du temps de retard sur sa mission contre le Hyûuga. Il jura à voix passe et sortit du taudis qu’il commençait à vraiment détester. Tout ça pour rien, heureusement qu’il avait accepté quelques minutes plutôt la double consommation de son client précédent. Cela lui permettait de ne pas engendrer trop de retard et d’être toujours dans la course.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Lun 25 Mai - 20:39

Sortant du magasin de chez Sanzô, Akiharu regarda aussi bien à droite et à gauche en se demandant où pouvait bien habiter monsieur Yasumasa. Il se retourna et vit monsieur Sanzô au travers de la vitrine. Il lui fit signe de sortir.

[Akiharu] : « excusez moi, mais pouvez vous me dire où habite monsieur Yasumasa ? J’ai une dernière livraison à faire ».

[Sanzô] : « Je ne sais pas trop, je ne le connais pas mon garçon».

voyant ce dernier rentrer dans son échoppe, le jeune shinobi soupira…

[Akiharu] : « merci quand même. Je vais me débrouiller».

Après quelques instants de réflexions, le jeune shinobi pensa qu’il était inutile de déambuler dans les ruelles puisqu’il commençait par bien connaître le quartier ; ceci ne pourrait que lui faire perdre du temps précieux.
Il était sur le point de poursuivre sa route lorsque…

Sanzô sortit d’un coup de son échoppe en courant et s’exclama

[Sanzô] : « eh ti gas attend un peu. J’me souviens de qui s’est ton gas. J’ai regardé dans mes fiches et il s’avère que monsieur Yasumasa est un de mes clients. Certes point régulier, c'est pour cela que je m'en suis pas souvenu, mais un client quand même. Il habite 324 Minami Azabu - Minato-Ku, ici même dans le centre-ville».

[Akiharu] : « oh Aligatou monsieur Sanzô. Vous allez me faire gagner un temps précieux. Je vois bien où cela se situe, c'est bien au-delà de ma demeure».

se mettant à courrir et à sauter sur le toit de la maison voisine, se retournant une dernière fois…

[Akiharu] : « Bonne journée…».

[Sanzô] : « Toujours aussi pressé ces jeunes shinobsi».

Le jeune Hyuuga arpentait encore une fois les toits de Konoha avec une rapidité déferlant et un zèle particulier. Il sautait des uns aux autres en cherchant la rue de monsieur Yasumasa. Il passa devant la demeure de son père et put sentir les senteurs légères et parfumées des gentianes de sa chère maman. Ceci lui donna du baume au cœur et l’enjoua à terminer rapidement cette mission afin de retourner à son entraînement au Taïjutsu.
Quelques pas plus loin, il repassa devant les ruelles bruyantes où les marchands ambulants s’exercaient à leur art. Ceci lui rappelait certains souvenirs.
Secouant la tête et cherchant autour de lui l’endroit où le destinataire de sa commande demeurait, Akiharu poursuivait son chemin encore plus rapidement. Au bout d’une dizaine de sauts, d'un oeil vif et précis, il remarqua un petit panneau avec le nom de la ruelle flanquée sur le mur d’en face. Enfin, il avait trouvé la bonne voie. Il descendit des toits et se dirigea prestement vers une petite bâtisse en bois sombre portant le numéro 324. La demeure était bien triste à l’étage, mais cela n’était pas le cas du rez-de-chaussée. Akiharu se dirigea donc vers le portique et ne trouvant la porte d’entrée sur la façade, il longea la maison de monsieur Yasumasa vers le jardin interieur. Il ne le trouva point, mais il vit une petite lettre sur la table face au jardin.

Monsieur Quinchi, je me suis absenté pour deux jours, alors mettez la décoction dans le petit coffre derrière le banc en pierre. Vous trouverez l’argent pour la commission dans le coffre.


Le jeune shinobi trouvait le comportement de cet homme bien imprudent car son argent était à la portée du premier lettré indélicat, mais qu’importe il n’était point ici pour juger. Il ne devait que livrer rapidement ses commandes et c’est ce qu’il fit prestement.

Akiharu déposa son dernier flacon dans le coffre et prit sa monnaie. Verifiant qu’il avait bien ses 100 $, il s’en retourna vers le quartier marchand en espérant être le premier arrivé afin de compenser sa perte malheureuse face à ce voleur. Prestement, il sauta de toit en toit jusqu’à ce qu’il vit au loin l’étalage de monsieur Quichi.

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Mar 2 Juin - 20:34

L’ambiance oppressante du quartier populaire commençait peu à peu à le lasser. Un sentiment d’inconfort come lorsque là nuit avait été courte et que l’on cherchait désespérément une position plus confortable, plus agréable. Mais c’était une mission et il devait faire impasse sur toutes ces broutilles. Il devait aller au de là de toutes ces choses et parfaire son mental pour gagner cette course effrénée. Le fait que son précédent client ne soit pas chez lui à l’heure de la livraison était fort contrariant et lui avait faire perdre un temps précieux.

Il se dirigeait alors maintenant vers une petite maison assez banale. Une charpente fait d’ardoise avec des murs d’un blanc vieux et fatigué. Un jardin précédait l’entrée, il était d’un général bien entretenu. Une petite allée de pierre avait même était fabriqué pour que les visiteurs ne se mouille pas les pieds les matins de rosée.

Kenji traversait ce splendide espace de nature et de verdure avec un regard neutre. Il était concentré et voulait surtout ne plus perdre de temps. Sa main frappa rapidement sur une porte de bois qui raisonnait que très peu. Mais cela sembla suffisant pour que son client arrive dans un pas vif et sûr.
La porte s’ouvrit alors sur un homme assez jeune. Il avait des cheveux longs et brun qui lui tombaient jusqu’aux épaules. Il portait des vêtements de ninja d’assez bonne facture, sa veste montrait qu’il était un chunin gradé.

Kenji sortit alors de sa petite sacoche une des précieuses fioles de Quichui.

[Kenji] – Bonjour Monsieur Naoaki, je suis envoyé par l’herboriste pour votre commande.

Tout en tendant la fiole Kenji continua.

[Kenji] – Cela vous fera 20£.

Le jeune Uchiha gardait un petit air assez impatient sur le visage. L’homme semblait comprit que le temps était compté mais il avait quelque chose à demandé au livreur. Il n’y échapperait pas et après tout, le client est roi dans le commerce.

[Monsieur Naoaki] – Bien, bien. Merci. Mais dites-moi, combien vous reste-t-il de fiole ?

Kenji écarquilla durant quelques secondes les yeux avant de se concentrer. Un bref coup d’œil dans sa sacoche lui montra qu’il lui restait trois petites fioles. Il en rapporta le contenue à son client qui semblait avoir une petite idée derrière la tête.

[Monsieur Naoaki] – Bien. 20£ la fiole ? Je te rachète les deux dernières donc ça te ferait 60£ et je t’offre une commission de 20£ supplémentaire pour toi si tu vas m’en chercher d’autre. Mais ne dis pas à l’herboriste que cela vient de moi.

Kenji prit le temps de la réflexion. Mais la proposition était trop alléchante. Il vendait son stock en une seule commande et se faisait même un peu plus d’argent pour lui-même. Comment refuser ? Il reprenait tout son retard accumulé en quelques instants.

[Kenji] – D’accord, 80£ alors.

L’accord fut alors passé rapidement. Les fioles et l’argent changèrent de propriétaire et Kenji salua son client avant de repartir en arrière. Il était fier de ce qu’il venait d’accomplir. Mais il devait retourner chez le marchand pour se refaire niveau fiole car il n’avait plus rien et il lui restait un client à trouver dans le quartier populaire.

Alors qu’il avançait d’un pas assez rapide à travers les ruelles de Konoha. Kenji aperçu un individu luttant pour remettre sa charrette sur pied. Il semblait avoir besoin d’aide et regarda le jeune garçon avec insistance. Mais ce dernier n’avait pas de temps à lui accorder. La mission passait avant tout.

Il tourna alors la tête en ce passant une main dans les cheveux et continua sa route. Et qui sait il le reverrait peut être un peu plus tard quand il aurait plus de temps à lui. Mais là il fallait qu’il rentre c’était ça la suite de sa mission.

[Je tiens à préciser que cette mission se passe avant que Kenji grandisse. Il a encore 14 ans et pense encore qu’à lui x)
Je rentre chez Quichi car il me faut des fioles. Désolé de la longueur mais cette mission m’inspire plus beaucoup.]


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Mar 2 Juin - 21:59

[Mission terminée. Je vous donne ici le bilan de la mission, ma façon de raisonner et mes conclusions.

D'abord, vous avez chacun terminés votre livraison avec le même nombre de posts. Même si d'un point de vue RP ça ne veut pas dire grand chose, je considère que vous arrivez chez Quichi quasiment en même temps. Il y a donc égalité pour la course, aucun des deux clans ne se voient supérieur à l'autre, choix le plus judicieux d'un point de vue diplomatique et relationnel.

Pour ce qui est des flacons, Akiharu apporte 100£ et Kenji 120£ (sans compter les 20£ de la commission qu'il garde pour lui), soit un total de 220£. Vous avez choisi donc de réaliser le but de mission chacun de votre côté, vous avez donc perdu du temps mais apporté plus d'argent. Je compte donc 5 points de réputations supplémentaires par tranche de 20£.

Les points de réputations sont des points gagnés ou perdus lors de la mission. Pour remplir la condition " sans tâcher la réputation de Quichui ", il vous faut avoir un total positif à la fin de la mission.

Bonus par rapport à l'argent

Akiharu +10 pts
Kenji + 15 pts


Vous gagnez plus de points si vous livrez les premiers clients de la liste.

Akiharu

Madame Kaoru 10 pts
Monsieur Tomiichi 5 pts

Kenji

Monsieur Fujifusa 20 pts
Madame Atsuko Aya 5 pts


Les événements peuvent vous faire gagner ou perdre des points. Je choisissais les événements selon le nombre de lignes cumilé de vos posts. Par exemple si deux posts d'Akiharu et un post de Kenji faisaient 100 lignes au total et que kenji reposte pour 25 lignes, il déclenche l'événement du palier 120 lignes. Si vous ne déclenchiez pas d'événements, c'est que vous n'arriviez pas aux nombres de lignes pour le prochain palier, même raisonnement si vous aviez deux événements.

Akiharu

Se faire chaparder la caisse -10pts
Se faire bousculer et casser un flacon -10 pts
Panneau d’indication qui indique directement le nom d’un client +5 pts

Kenji

Croiser un client en chemin +5 pts
Raccourci +5pts
Client absent - Pas de distribution
Accident sur la route - Kenji a refusé d'aider. - 15 pts


La réputation peut monter d'un coup si tous les clients d'une même zone sont livrés.

Quartier Nord 0/4
Quartier populaire 4/5
Centre-ville 4/5


Donc aucun bonus.

Ensuite certains clients peuvent provoquer des événements.

Akiharu

Pas d'événement spécial

Kenji

Monsieur Naoaki - Kenji a accepté de vendre tout son stock, influence directement les affaires de Quichui. -50 pts



Totaux

Akiharu +10 pts
Kenji -15 pts



Je dois être maudit, la mission devrait donc être un échec. Seulement je vous laisse une dernière chance ! Il vous reste à faire un post chacun. Réagissez bien à cette dernière intéraction, mettez vous d'accord par MP et peut-être que la mission sera réussie.]

Quichi n'arrivait plus à se lever de cette chaise. Son genou droit venait de se coincer et malgré les nombreux clients devant son échoppe, personne n'entendait ses plaintes. Tandis que le foule criait de plus en plus, que la douleur était de pis en pis, Quichui, le vieux Quichui, commençait à baisser les bras.

Quelqu'un se faufila par l'arrière, un autre devant, les deux ninjas de Konoha, Hyuuga et Uchiha, venaient de rentrer au même instant. mais il ne réussit à se lever pour autant.

[Quichui] " Les jeunes..." souffla-t-il doucement. " Certains clients que vous deviez livrer sont venus, j'ai pu servir certains d'entre eux mais... cette bonne femme est arrivée. Madame Suzue est là... Je vous laisse la servir, je n'en ai plus la force."

En effet, à l'extérieur une voix piallait plus que les autres. une voix aigüe se faisait entendre. Des plaintes, des cris, de l'exaspération, et encore des plaintes, tous ces sons sortaient d'une grosse dame assez grande. Oui, cette dinde devait être servie certes, mais elle n'avait pas l'air de vouloir se limiter à ce simple artifice. Oui, tout le quartier savait déjà que Monsieur Quichi ne respectait pas ses commandes. Il restait alors aux deux jeunes shinobis la tâche d'améliorer la réputation de Monsieur Quichi au sein du quartier marchand.

[ Donc vous aurez à faire à Madame Suzue. Un dialogue s'engagera, le mieux étant que vous y réfléchissiez ensemble et que nous le réalisont sur msn. ]


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Mer 22 Juil - 20:17

[Fin de la mission qui n'a que trop trainé]

Quichui toussait toujours autant, son haleine s'était transformée avec l'âge, aucun dentifrice ne pouvait cacher désormais l'odeur moisie que sa bouche dégagée. Il n'y avait plus que le sang peut-être qui pouvait l'altérer, mais c'était remplacer une grenouille par un crapaud.

Les jours passaient, Quichi en avait vu passé énormément et il prenait conscience qu'il n'en verrait certainement plus beaucoup. Il s'appuyait sur sa canne difficilement, mais il tenait à se lever seul et, de ses yeux fatigués, contemplait le fruit de toute une vie de labeur. Les larmes lui vint instantanément aux yeux...

***


Les deux ninjas dépêchés pour cette mission avaient accepté la dernière requête du vieil homme contre quelques billets de plus : le nerf de la guerre.

Devant eux, la source du problème de Quichi, et donc du leur désormais, était aussi massif que sonore. Certains hommes peu scrupuleux auraient pu dire que le problème ressemblait trait pour trait à un cachalot albinos aussi blanc qu'un aspirine. Et oui, la robe ne pouvait pas tout cacher.

Les yeux de la bête aussi poilue qu'un ours louchèrent dans leur direction. Quelques dents pointues furent dévoilées l'espace d'un instant.

[Grosse dame] " Où est Quichi ?! Regardez tous, il envoie des ninjas pour me faire taire, pour m'empêcher de vous dire la vérité !"

Certes, cette chose qui devait être une femme dans des temps reculés avaient su s'entourer d'une ribambelle de clients, la réputation du vieillard était bel et bien en jeu.

[Grosse dame] "Alors ? il vous a demandé de me terrasser avant que je ne dise ce que j'ai à dire ? Trop tard ! Tout le monde va savoir la vérité et pas même vous, petits morveux, n'allait m'empêcher de dévoiler cette machination."

Les deux ninjas, aux tempéraments très différents, choisissèrent pourtant de rester impassibles devant ce monstre de graisse. Peut-être qu'elle cachait tellement le Soleil qu'ils pensaient que la nuit était tombée et qu'ils se sont endormis ? Ou alors ils prirent les deux énormes ronds de graisses ornés de mamelles comme deux nouvels ennemis dont ils fallaient évaluer la stratégie afin de survivre ?

Cette mission finissait d'une drôle de manière, sur un discours devant une foule pas encoure tout à fait déchaînée.

Les ninjas n'avaient aucun moyen de savoir ce que cette femme avait l'intention de dire, et encore moins de savoir si ce qu'elle voulait dire était vrai ou non. Mais kenji, le plus expérimenté mais aussi le moins diplomate des deux, préférait apparemment ne pas le savoir.

D'un point de vue extérieur, un passant aurait très bien croire que, trois secondes plus tard, la secousse qui s'en suivit devait être un eboulement souterrain très localisé et donc super dangereux. C'est d'ailleurs ce que la plupart des gens crurent et la foule ne manqua pas de se dispercer rapidement dans la peur et la crainte.

Bizarrement, le tremblement s'arrêta aussi tôt que kenji, accroupit derrière le comptoir, enleva les mains du sol. Akiharu n'avait pas l'air de comprendre ce que son coéquipier venait de faire, mais il est vrai que l'art de l'affinité et du ninjutsu élémentaire était complexe.

En tout cas le résultat était là, il ne restait plus qu'une baleine échouée sur la plage, sauf qu'il n'y avait ni océan ni sable, juste une robe un peu trop légère pour ce qu'elle essayait de cacher. Peut-être que Kenji avait même du fermer les yeux pour ne pas être tétanisé par ces choses quand il dut s'approcher.

[Kenji] - Les spectateurs sont partis vous pouvez arreter. Tenez, vous pouvez y aller.

Étonnée, choquée, la dinde ne gloussa plus du tout et le calme fut aussi facilement rétabli dans le quartier. L'intervention de Kenji réussit donc à limiter les dégâts même si l'échoppe de Quichi trembla quelque peu.

Ils donnèrent leur rapport à leur employeur du moment. Quichi ne parla point, les écouta et, comme il avaient l'air de l'attendre, leur donna chacun un petit tas de billets. Et sans aucune autre cérémonie que les ninjas repartirent, un mot de politesse en plus, ou pas...

Quichi se retrouva rapidement seul dans cette échoppe bancale. La poussière tombait à flot du toit de fortune en bois. Le silence soudain du quartier rendait la scène un peu plus misérable qu'elle ne l'était déjà. Le vieille homme, coincé du bassin et incapable de s'assoir, ne retint plus ses émotions. Son coeur, si fragile, souffrait de cette journée, qui serait sans doute la dernière journée d'ouverture du magasin.

Ses stocks étaient vides mais sa trésorerie, quoique bien fournie, ne le motivait plus suffisamment. Engager une personne pour reprendre la relève ou former un apprenti étaient au dessus de ses forces et de ses moyens. il avait trop attendu, il ne lui restait pas assez de temps...

Il leva ses yeux pleins de larmes. Ses jambes ne pouvaient plus le soulever. Il tomba en avant, sa canne se renversa plusieurs mètres en avant et un craquement sourd donna un aperçu de l'état de ses jambes.

Les concurrents, ces rapaces, étaient tous à l'affut de cette recette secrète qu'il avait mis au point avec son père dans sa jeunesse. Ils feraient tout pour le descréditer et ils avaient gagné. Les clients étaient toujours là, fidèles mais, malheureusement, plus assez nombreux. Et les seules mains de Quichi étaient trop lentes.

Ses larmes se mélangèrent au sol poussièreux et sal de la bicotte et une toux grasse y ajouta la couleur du sang. Quichi pouvait toujours lever la tête, parler ou crier mais... il n'en avait pas envie. Il était là, dans son coin, pour quelques instants encore, venant de perdre ce qui avait animé sa vie. Il ne voulait plus rien ressentir, ne plus rien faire, juste abandonner...

C'est sans doute ça qu'on appelle solitude.

***


Réussite de la mission sans que vous ayez réussi à débloquer la meilleure fin pour Quichi.

Vous obtenez donc respectivement : 50£ pour Kenji et 30£ pour Akiharu.
L'autre bonus d'argent et l'expérience seront donnés par le modérateur qui passera par là.
Félicitations à vous deux et merci pour vos retours, je tâcherai de m'améliorer pour la prochaine.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Yosuke le Jeu 23 Juil - 16:38, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   Mer 22 Juil - 22:05

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Mission de rang D : Livraison Express : Accomplie

Yosuke :

+ 75 XP (bonus Conteur et "spécial Iba" inclus ^^)

Kenji :

+ 64 XP (bonus genin et mission inclus)
+ 25 £

Akiharu :

+ 58 XP (bonus genin et mission inclus)
+ 25 £

Merci à toi Yosuke, pour ton implication dans la vie du forum Smile
Bravo aussi aux deux participants qui ont répondu à l'appel de notre cher Yosuke.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission de rang D] Livraison Express   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-