Partagez | 
 

 [Mission D] - 1,2,3... Soleil !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] - 1,2,3... Soleil !   Jeu 7 Mai - 22:38

/)_ 1,2,3... Soleil ! _(\
.1.

Arrive de Arrow Appartement de Shijima Seika

Première étape de l’après-midi donc : trouver une mission à faire pour s’occuper, et rendre service au village. Ce n’était pas parce qu’elle venait d’être promue qu’elle était dispensée de l’aide qu’elle devait apporter au village ! En même temps, c’était une aide rétribuée, dans le cadre de son travail et de sa fonction. Si elle voulait vraiment aider, elle pouvait le faire gratuitement aussi… Mais ce n’était pas dans son habitude finalement : Shijima, bien que très gentille, s’entourait d’un manteau de glace lorsqu’elle travaillait. De ce fait, quelque soit la nature du travail, pas question d’aider les gens gratuitement. Même si elle appréciait la vie à Kumo, une partie d’elle, profonde et obscure, ne pouvait pardonner à ce village à cause duquel elle avait si souvent pleurée… Elle ne se souvenait plus pourquoi elle pleurait, mais elle savait, vu qu’elle avait tout de même huit ans, que la réponse à sa venue à Kumo remontait à avant ce déplacement. Elle le savait, qu’elle venait d’un autre endroit, et qu’elle était venue à Kumo contre son gré, mais qu’avait on à faire de l’avis d’une gamine de huit ans ? C’était cette partie là de sa vie qu’elle ne comprenait pas, et qui la rendait assez froide lorsqu’elle était en mission : l’objectif était de satisfaire le client, de réussir la mission, ça n’allait pas plus loin… Alors pourquoi y aller souriante ? Elle ne se l’expliquait pas.

Mais cette partie sombre en elle était minoritaire : dans l’absolue elle pensait beaucoup plus positivement que ça ! Et elle était toujours contente de rendre service aux gens. Rapidement, se déplaçant sur le toit du village, Seika prit la direction du mur de Kumo, près duquel se trouvait le centre de mission des Ninjas, là où l’on distribuait et recevait les demandes de mission. Vu qu’on était en début d’après-midi, elle risquait de ne pas trouver son bonheur dans les missions restantes. D’habitude on venait tôt le matin pour accomplir une mission… Mais bon il resterait peut être quelque chose de faisable sur le panneau d’affichage… Au bout de quelques minutes, elle arriva sur le toit d’un magasin qui faisait face au centre, et duquel elle descendit en marchand sur le mur, à la verticale : le fruit de son entrainement, le contrôle du Chakra. Une étape indispensable à l’apprentissage Ninja des techniques de Ninjutsu qu’elle pratiquait, elle devait être capable de concentrer son Chakra où elle le désirait en elle, pour se déplacer plus rapidement, se battre plus facilement, être capable de gagner en puissance… Actuellement, elle était en cours d’apprentissage de sa première vraie technique du répertoire Raiton de l’académie de Ninjutsu, car elle ne c’était cantonnée jusque là qu’aux techniques non-élémentaire, basiques. En effet sa véritable première technique offensive, car avant toute chose elle avait appris une version améliorer de la concentration de Chakra : la Surcharge. Avec ça, elle pouvait concentrer son Chakra en un point précis de son corps pour le relâcher avec une technique de Raiton, de manière à largement augmenter sa puissance. Si jamais elle ne trouvait pas de mission, elle irait surement s’entrainer pour se préparer à l’apprentissage du Ninjutsu de Kumo.

Alors qu’elle descendait le mur de l’immeuble à la verticale, la jeune femme sentit son bandeau battre contre son bas-ventre… Une Ninja… Une drôle de vie pour une femme. Et puis, on ne risquait pas de la prendre pour autre chose qu’une femme, avec ses longs cheveux noirs, et ses formes féminines. Elle devrait penser à revoir sa garde robe, l’histoire d’avoir plus de vêtements adéquats aux missions. Elle sauta du mur à deux mètres du sol et fit une roulade arrière pour atterrir sur ses deux pieds : hey elle n’avait pas totalement perdue la main ! D’un pas décidé, elle monta les marches menant au centre et ouvrit la porte battante pour entrer dans la grande salle de distribution et de réception des missions. Il n’y avait pas encore tout le personnel en ce début d’après-midi : c’était le matin qu’il y avait le plus de monde, car le reste de la journée était attribué à la réalisation des diverses missions distribuées. Seuls deux Jounin travaillaient alors qu’elle s’avançait vers l’intérieur de la salle. Son regard se posa sur le tableau de mission, qui était en effet bien vide à cette heure-ci : comme elle le pensait la plupart des missions avaient été distribuées ! Il restait cependant quelques missions de rang D… Dont l’une qui semblait tout à fait convenir à ses horaires ! Se redressant après c’être penché sur le code de la mission, Seika se dirigea vers le premier Jounin, qui semblait moins occupé que son collègue.

[Seika] « Bonjour Su-sempai, vous allez bien ? »

[Su] « Oh, mais c’est notre petite Seika ! Ca va très bien et toi ? Remise de ta promotion ? »

[Seika] « J’ai reçu mon affectation aujourd’hui même. »

[Su] « Je sais, c’est moi qui suis allez l’apporter chez toi. Alors, tu viens pour une mission ? Tu ferais mieux de te reposer avant de recevoir ta convocation non ? »

[Seika] « Non, non, je préfère travailler un peu. Je n’ai pas beaucoup bougé depuis la précédente mission, il faut que je sois un peu plus dans le bain avant d’être convoquée ! »

[Su] « A ton aise, tu arrives un peu tard par contre, il ne reste plus beaucoup de mission… »

[Seika] « Justement, je venais te dire que je vais faire la mission de rang D de madame Kasu. »

[Su] « Ah très bien très bien, j’avais peur de devoir lui annoncer qu’on avait personnel pour elle. Bon et bien tu peux y aller, je te note de suite sur le registre. Bonne chance ! »

[Seika] « Merci Su-sempai, à plus ! »

Bien qu’elle n’apprécie pas que le Jounin, comme la plupart des personnes qu’elle connaissait, l’appelle leur « petite » Seika, cette dernière aimait bien Su malgré tout. Il avait été l’un de ses instructeurs à l’académie, à l’époque Chunin. Il avait lui aussi eu une promotion depuis, et s’occupait à mi-temps du centre de missions. De dix ans son ainé, cela ne l’avait pas empêché de faire des avances à Shijima lors de la fête qu’on avait organisé pour elle pour son passage au rang de classe moyenne. Bref, elle avait une mission à faire à présent, elle remettrait son entrainement à demain, si jamais elle ne recevait pas sa convocation demain bien sur. Dans cette optique, elle ne devait pas trop s’éloigner de chez elle, l’histoire de répondre présente le plus rapidement présente à sa convocation par son Sensei. Seika se demandait quel genre de personne était ce Sho Nagoshi… Le genre de question à laquelle elle n’aurait pas de réponse avant de l’avoir rencontrée. Maintenant qu’elle était Chunin, elle avait aussi accès à d’autres endroits du village d’ailleurs, peut être aurait-elle plus de chance de le rencontrer ?

Tout en pensant à tout ça, Seika concentra de nouveau son Chakra dans ses pieds, de façon naturelle, et remontant le mur du magasin par lequel elle était arrivée, pour grimper de nouveau sur les toits. Sa mission se déroulait de l’autre côté du village, dans une maison qui bordait un des lacs de Kumo. Sa mission consistait en fait à aller garder à partir de quinze heures les deux enfants de madame Kasu, jusqu’à dix-neuf heures. Elle ne savait pas encore quels âges avaient ses enfants, mais cela ne lui posait pas de problème de s’en occuper. Ok, contrairement à un entrainement, c’était loin d’être aussi physique. Mais pour avoir déjà fait la garderie par le passé, elle savait que garder des gosses, c’était surtout un entrainement mental…

Il devait être aux alentours de quatorze heures trente, elle avait donc le temps d’arriver au lieu de sa mission tranquillement, en profita de cette belle après-midi. Elle regrettait un peu de n’avoir pas prit de chapeau : le teint bronzé ne lui allait pas trop, et le soleil tapait souvent trop fort sur sa tête, à cause de sa chevelure noire, qui absorbait la lumière et lui donnait trop chaud… L’été arrivait, et dans les montagnes il pouvait faire très chaud en été. Sautillant de toit en toit, la jeune femme se dirigea progressivement vers le versant ouest de Kumo, le soleil bien en face d’elle bien sur. Finalement agacé de cette chaleur, elle redescendit dans la rue, et ses ombres, l’histoire de ne pas arriver en sueur et migraineuse à sa mission, ce qui aurait vraiment fait mauvaise impression surtout venant d’une Chunin. Il y avait déjà moins de passant qu’une heure plus tôt, la chaleur et surtout le travail avait rappelé les flemmards à leurs postes. A quand remontait la dernière fois qu’elle avait gardée des enfants d’ailleurs ?... Oh elle devait bien avoir quinze ans non ? Et ce n’était qu’une gentille petite fille qu’elle avait du garder. C’était un mignon souvenir… Mais elle n’avait jamais encore gardée deux enfants.

Au bout d’un quart d’heure de marche, Seika arriva devant la maison portant le numéro 112, celle de la famille Kasu. Alors qu’elle passait le portique et se dirigeait vers la porte pour frapper, une paire de petits yeux l’observa furtivement derrière les rideaux d’une pièce au premier étage. Surement l’un des deux enfants. La jeune femme eut un petit sourire en coin, et frappa à la porte.

[???] « Une minute j’arrive ! »

Quelques secondes plus tard, une dame d’une trentaine d’année, les cheveux bruns, ouvrit la porte, en tenue de cuisinière : deux gants de cuisine à la place des mains, et un tablier à carreau autour de la taille. Les yeux vert de la mère de famille se posèrent sur Shijima, et croisèrent son regard, marron-rouge… Puis ces yeux verts se posèrent sur la taille de la jeune femme en face d’elle, et remarquèrent le bandeau Ninja qui y était accroché.

[???] « Ah, vous devez être une Ninja ? Vous venez pour la mission ? »

[Seika] « Oui madame, je m’appelle Shijima Seika, je suis Chunin du village. Vous devez être madame Kasu non ? »

[Kasu Enya] « Oui c’est moi, je me nomme Enya Kasu, ravie de faire votre connaissance, entrez donc Shijima ! »

[Seika] « Merci. »

Madame Kasu s’écarta du chemin pour laisser entrer la Ninja, puis referma derrière elle. Assez présent apparemment, elle fit signe à la jeune femme de la suivre. Traversant le couloir, elles se dirigèrent vers le fond de la maison, où se trouvait une grande cuisine où l’on pouvait diner. Là, madame Kasu ouvrit un four d’où elle retira ce qui avait tout l’air d’être une tarte.

[Kasu Enya] « Ouf, elle est juste à point ! Vous pouvez vous assoir Shijima, qu’on puisse discuter un peu avant que je n’y aille. »

[Seika] « Bien sur… Dite moi madame, vous vivez seule ici ? »

[Kasu Enya] « Non je suis mariée, et il se trouve que je dois justement aller retrouver mon époux… A l’hôpital. »

[Seika] « Oh… Que lui ait-il arrivé ? »

[Kasu Enya] « Il est charpentier, il a eu un accident sur un chantier… Il est hospitalisé depuis une semaine, et il doit se faire opérer en fin d’après-midi. Mais je ne pouvais pas laisser les enfants tous seuls, et je n’avais personne dans mes connaissances pour les garder, d’où ma demande aux Ninjas de Kumo. »

[Seika] « Je vois. Parlez-moi un peu de vos enfants… »

[Kasu Enya] « Oui… J’ai deux enfants, deux garçons en fait : Shinji, qui a 8 ans, et Dosu, qui en a 9. Ils doivent être dans leur chambre à l’étage. Ils jouent souvent ensemble au Ninja, et ont tendance à se blesser assez fréquemment quand on ne les surveille pas. J’attire donc votre attention Shijima sur la surveillance active que vous devrez exercer sur eux… Oh, il est déjà l’heure ! Je vais y aller ! Vous devrez leur préparer le diner, le goûter c’est la tarte bien sur, aux pommes, ce qu’ils adorent tous les deux. Des questions ? »

[Seika] « Aucune madame, vous pouvez allez soutenir votre mari le cœur alléger de toute inquiétude concernant vos enfants, j’en prendrais soin. »

[Kasu Enya] « Je n’en doute pas… Shinji ! Dosu ! Maman va partir, descendez vite ! »

Des pas se firent entendre à l’étage, puis une cavalcade dans l’escalier. Les deux garçons arrivèrent en bas et foncèrent sauter dans les bras de leur mère. Seika sentit son cœur ce serrer : combien de fois avait-elle rêvé de ce genre simple, en pensant à sa mère ?... Souriante malgré tout, elle dit bonjour aux deux garçons, que madame Kasu lui présenta et à qui elle fût présentée. Après quoi elle prit un manteau et un petit sac à main, avant de les saluer et de partir… Quinze heures précise, début de la mission.


Dernière édition par Shijimano Seika le Jeu 7 Mai - 23:15, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Mission D] - 1,2,3... Soleil !   Jeu 7 Mai - 22:43

/)_ 1,2,3... Soleil ! _(\
.2.

Shinji et Dosu observait la femme que leur mère leur avait présenté comme « celle qui allait veiller sur eux durant son absence ». La regardant d’un air suspicieux, ils se tenaient tous les deux dans le couloir d’entrée, derrière Shijima qui venait de refermer la porte après le passage de madame Kasu. Dosu, légèrement plus grand que son petit frère, les cheveux noirs et courts, protégeait ce dernier, l’air plus timide, les cheveux bruns, et en bataille. Leurs nez et leurs yeux étaient semblables à ceux de leur mère. Souriante, Seika se retourna vers eux et croisa leurs regards, un instant pas très sur d’elle. Deux enfants deux enfants, ce n’est vraiment pas la mer à boire… Laissant échapper un petit sourire, la Chunin se pencha en avant et sourit aux deux petits garçons.

[Seika] « Alors Dosu et Shinji, on dirait qu’on va passer l’après-midi et la soirée tous les trois ? Vous voulez qu’on joue à quelque chose ? »

Mais alors qu’elle attendait une réponse, Shinji s’écarta de son grand frère et recula, pour se mettre à courir d’un seul coup vers l’escalier menant à l’étage. Dosu en fit de même deux secondes après lui. Arrivés tous les deux dans l’escalier, ils se penchèrent pour ne laisser visible que leurs têtes, observant de loin la jeune femme au bandeau de Ninja… De son côté Seika se demandait si elle était aussi moche que ça pour les faire détaler de cette façon. Elle fit un pas en avant, puis un autre. Alors qu’elle allait entamer un troisième pas, les yeux des deux enfants s’écarquillèrent de peur, et ils se relevèrent pour filer à l’étage. Peut être qu’ils jouaient ? Peu importe, elle devait les surveiller pour éviter qu’ils ne fassent n’importe quoi ! Mais avant ça… Seika se dirigea vers la cuisine et recouvrit la tarte que la mère Kasu avait laissée là, fumante, après l’avoir sortie du four. Mieux valait la laisser reposer au frais. Entrouvrant la fenêtre de la cuisine, elle déposa la tarte sur le tableau de travail et fit demi-tour pour aller chercher les garçons à l’étage. C’était une jolie petite maison familiale, du genre qu’elle n’avait jamais visité. Il y avait des portraits de famille, et des photos des divers parents de la famille Kasu, qui avaient tous les même petits nez… Comme c’est mignon… Rapidement, la jeune femme monta les marches de l’escalier en bois et arriva sur le palier du premier étage. Au moment où elle posait le pied sur le sol, une porte, au bout du couloir, se referma. Surement les enfants… Seika ferma les yeux et se concentra : d’accord elle n’aimait pas effrayer des enfants, mais elle devait au moins pouvoir discuter avec eux ! Son Chakra se diffusa dans son corps, tandis qu’elle changeait silencieusement d’itinéraire, sans un bruit…

La porte se rouvrit au bout de cinq minutes, et deux paires yeux inspectèrent le couloir, inquiets de ne plus entendre les bruits de pas de la femme à la chevelure noire. Voyant qu’elle avait à priori disparue, les deux enfants s’hasardèrent à sortir de leur cachette, qui n’était pas leur chambre mais un placard à balais. Tout doucement, en essayant de faire le moins de bruits possible, Dosu, suivi de Shinji, avancèrent dans le couloir, inspectant toutes les pièces de la maison. Il n’y avait rien, pas un bruit, c’était flippant…

[Seika] « Bon on va pouvoir discuter maintenant ! »

[Dosu & Shinji] « Ahhhhhhhhhhhh ! »

Seika tomba du plafond, sur lequel elle avait marché pour surprendre les deux petits garçons. D’un geste vif, elle les attrapa tous les deux par leurs cols, ce qui eu pour effet de déclencher de leurs parts un concert de cri de peur. Et ben… Elle avait peut être forcée la dose non ?

[Seika] « Mais arrêtez de crier tous les deux ! Vous avez entendu votre mère non ? Je suis là pour veiller sur vous ! Allez calmez-vous maintenant ! »

[Dosu] « Non vous allez nous dévorer moi et mon frère j’en suis sur ! »

[Seika] « Dévorer ? Et qu’est-ce qui te fait penser ça Dosu ? »

[Dosu] « Vous êtes tombé du plafond vous êtes un démon-araignée ! Ahhhhhhh ! »

[Seika] « Je suis tombée du… Ah ! Vous faites fausse route je ne suis pas un démon mais une Ninja ! »

Les deux enfants s’arrêtèrent de crier au même instant. Légèrement tremblant, de peur surement d’être dévoré par ce qu’ils prenaient pour un démon, ils observèrent de nouveau la jeune femme. Seika les lâcha et Shinji fonça directement se réfugier derrière son grand frère, qui lui ne bougea pas, se contenta de bien faire bouclier pour protéger Shinji, mais observant la jeune femme avec un début d’admiration dans le regard.

[Dosu] « Vous êtes… Une Ninja ? Une vraie ? »

[Seika] « Vraie de vraie jeune homme, je m’appelle Shijima Seika, je suis Ninja de classe moyenne. »

[Dosu] « Classe moyenne c’est… C’est… C’est quoi déjà Shinji ? »

[Shinji] « … Les Ninjas de classe moyenne sont appelés des Chunin, ils peuvent être intégrés à des équipes Ninjas, et effectuer des missions de rang C et B. »

Oh, ce petit là avait de la mémoire. Seika leur sourit et s’accroupit pour être à leur hauteur. Shinji semblait toujours effrayé, mais pendant le laps de temps où il avait nommé les Chunin, il avait semblé être très calme, et posé. Ce jeune garçon était à première vue doté d’une bonne mémoire, mais il avait l’air de beaucoup se réfugier derrière son grand frère. Quand à Dosu, il semblait lui plutôt content de savoir que la jeune femme était une Ninja. Pourtant leur mère leur avait dit qu’elle était Ninja, mais bon, les enfants avaient toujours besoins d’une preuve. Voyant là une opportunité de discuter avec eux et de bien s’entendre, la jeune femme leur adressa un sourire en penchant la tête sur le côté.

[Seika] « Vous vous intéressez aux Ninjas tous les deux ? »

[Dosu] « Oui un peu, on aime bien jouer au Ninja… Moi j’aimerais bien devenir un Ninja un jour ! »

[Seika] « Et toi Shinji, tu partages le même rêve que ton frère ? »

[Shinji] « »

[Dosu] « Allez Shinji ne soit pas timide. Il a peur des vrais Ninjas… Il aime bien jouer avec moi mais je ne suis pas sur qu’il aimerait devenir Ninja lui… »

[Seika] « Je comprends. Bon, que diriez-vous d’aller au jardin un moment hum ? Si vous voulez je vous montrerais quelques petits trucs de Ninja, et puis on ira goûter d’accord ? »

[Dosu] « Oh oui ! »

Shinji ne prononça rien d’autre, tandis qu’ils descendaient tous les trois pour aller au jardin, composé d’herbe et d’un unique grand arbre. Apparemment, le petit Shinji était vraiment très timide avec les Ninjas. Mais quelque chose disait à Seika que le problème était ailleurs, et que ce n’était pas qu’une affaire de timidité face aux Ninjas : le petit garçon semblait plus intelligent que ça, et surement devait-il couver un quelconque ressentiment par rapport aux Ninjas… Quoiqu’il en soit, ils entrèrent dans le jardin, où Dosu et Shinji se mirent à courir. Un spectacle adorable… Seika les rappela à l’ordre en frappant dans ses mains.

[Seika] « Allez les enfants venez vous assoir à côté de moi, si vous voulez que je vous en raconte un peu plus ! »

A première vue plus détendu, Shinji vint s’assoir, souriant, à côté de son frère, dans l’herbe. Seika quand à elle, c’était installé sur un tronc d’arbre mort, qui devait souvent servir de chaise. De quoi allait-elle bien pouvoir leur parler ? Pas de choses trop compliqués, ni trop secrètes. Certes il s’agissait d’enfant du village, mais le code des Ninjas concernant la transmission des informations était très clair : on devait éviter autant que possible de transmettre ses connaissances, sauf lorsqu’on était Sensei ou Instructeur bien sur.

[Seika] « Avez-vous déjà entendu parler du Chakra les enfants ? »

[Dosu] « Oui ! Il s’agit de l’énergie créé par notre esprit et notre corps ! Elle est à la base des arts Ninjas ! »

[Seika] « Bien, tout à l’heure je suis effectivement montée sur le plafond, et c’était grâce au Chakra ! »

[Dosu] « Oh… Et comment vous avez fait ? »

[Seika] « Il s’agit en fait de concentrer notre Chakra dans une partie de notre corps, pour en renforcer certaines parties… En l’occurrence je l’ai fais avec les pieds, et hop, j’ai réussi à grimper sur les murs ! Mais ça ne se fait pas tout seul, c’est un exercice très difficile à maîtriser, parce qu’il faut être capable de donner la juste dose de Chakra à son corps : trop de Chakra pouvait briser le mur, ce qui n’aurait pas plus à votre mère hein ? »

[Dosu] « Ah ça non ça ne lui aurait pas plu ! »

[Shinji] « Et que ce passe-t-il lorsqu’il n’y a pas assez de Chakra ? »

[Seika] « On adhère pas au mur, et on tombe. »

Décidément, Shinji avait l’art de se servir de sa tête, et de ne pas se laisser distraire par autre chose que le contenu réel de la conversation. Il lui faisait penser à elle, lorsqu’elle c’était décidée à travailler en cours, après une année passée à refuser les enseignements Ninjas. Peut être allait-elle pousser un peu plus loin son enseignement… Mais après le goûter !

[Seika] « Je vous propose un truc : après le goûter, je vais vous entrainer un peu à sentir votre Chakra en vous, et après si vous y arrivez, on fera un jeu pour tester vos capacités, ça vous plairait ? »

[Dosu] « Oh oui ! T’en pense quoi Shinji ? »

[Shinji] « Si tu le fais je le fais grand frère… »

[Dosu] « Alors on le fait ! On mange quoi pour le goûter ? »

[Seika] « Une tarte aux pommes que votre mère a préparé juste avant de partir ! »

[Dosu & Shinji] « Super !!! »

Les enfants sautèrent sur leurs pieds, et Seika se releva. Malgré les tempéraments très différents, elle avait une idée des possibles performances auxquels elle allait assister après le goûter… Dosu commençait déjà à prendre une carrure forte, elle le voyait bien reprendre le travail de son père. Et Shinji, qui était bien plus svelte, elle le voyait bien devenir un Ninja… S’il échappait à sa peur des Ninjas avant tout. Les deux garçons sautillèrent autour d’elle, tandis qu’elle se dirigeait vers la maison pour aller leur préparer des parts de tarte… Encore un pincement au cœur…

MessageSujet: Re: [Mission D] - 1,2,3... Soleil !   Ven 8 Mai - 13:27

/)_ 1,2,3... Soleil ! _(\
.3.

Le goûter c’était passé sans aucun problème. Les deux enfants c’étaient installés à la table de la cuisine, et avaient discutés de toutes les possibilités du Chakra, qui passaient par leur imagination, tout en questionnant Shijima au passage. La jeune femme répondait en souriant, mais de façon flou, très général, pour ne pas leur donner de fausses idées… Malgré la présence de la voie de la médecine, le Chakra, dès qu’on apprenait à s’en servir, on apprenait à tuer avec… Et d’ailleurs même dans l’Eisei il y avait la possibilité d’en faire une arme. Elle s’en serrait voulue de pousser ces enfants à s’engager sur la voie du Shinobi, car il s’agissait d’une voie dangereuse, pleine de tristesse, et de mort… Ils mangèrent donc tous les trois, dans une bonne humeur qui ne départit pas jusqu’au retour de la mère des deux enfants. Mais nous brulons des étapes, continuons donc le récit à partir de ce goûter.

Seika ressortit donc de la maison pour retourner dans le jardin, et voir si ces deux gamins avaient des prédispositions à devenir des Ninjas, même si elle n’allait pas leur proposer d’en devenir. C’était juste l’histoire de passer le temps… Et vu qu’il s’agissait d’un sujet qu’ils aimaient aborder à première vue, il y avait de grandes chances qu’ils y passent toute l’après midi. Elle n’en avait plus que pour deux heures trente de mission, qui allaient être bien comblés par la détection du Chakra des deux petits garçons. La Chunin les fit s’installer en tailleur, dans l’herbe, et leur demanda de joindre leurs mains, comme les Ninjas.

[Seika] « Cette position est une position de concentration, elle va vous aider à sentir votre Chakra en vous, mais d’abord vous devez être décontractés… Ensuite vous n’aurez qu’à écouter ce que je vous dis pour voir si ça marche. »

Dosu, plus excité par ce jeu qu’il ne le laissait paraitre, eu beaucoup de mal à bien se concentrer, au contraire de Shinji. Mais il était évident que cette première étape n’allait pas leur permettre de sentir leur Chakra : ce n’était qu’une préparation. Finalement au bout d’un quart d’heure, Dosu fût prêt, comme Shinji. Seika se leva et se pencha sur les cheveux des enfants : Dosu avait une implantation vers la droite, Shinji aussi. Bien, comme ça elle n’aurait pas à donner d’explication superflue.

[Seika] « Bon, maintenant que vous êtes tous les deux concentrés, vous allez fermer les yeux et vous habituer une minute à les garder bien fermé. »

Dosu et Shinji s’exécutèrent. Il ne leur restait plus que le son de la voix de Seika pour les guider, et le calme de la nature pour les détendre. Une petite brise faisait bruisser les feuilles de l’arbre sous lequel ils se tenaient, et caressait leurs visages doux.

[Seika] « Maintenant que vous êtes habitués, on va passer à l’étape la plus importante… Essayez de visualiser dans votre ventre deux flux : l’un arrivant de votre tête, l’autre arrivant de votre cœur… Le flux physique et mental. Imaginez-les tourner et se confondre. Ils tournent vers la droite, dans un tourbillon de plus en plus précis, de couleur bleu… Continuez de visualiser ce tourbillon, et garder le concentrer dans votre ventre. »

La Chunin se mit accroupie face aux enfants et passa sa main sur leurs ventres, à tour de rôle. Tous les deux étaient en train de malaxer leurs Chakra, sans s’en rendre vraiment compte. Et aucun des deux ne sentaient la main de Seika sur leurs ventres, trop concentrés qu’ils étaient sur le flux de Chakra dans leur ventre. Shinji semblait avoir une bien meilleure maîtrise de ce flux que son grand frère… Mais Dosu quand à lui jouissait d’une considérable réserve de Chakra, par rapport à son cadet. Finalement, avec de l’entrainement, ils auraient pus tous les deux devenir des Ninjas… La jeune femme se redressa, l’air grave, et s’assit de nouveau en face d’eux. Devait-elle continuer ce petit jeu plus loin ? Elle n’en avait aucune idée… En même temps ils vivaient dans un village Ninja, et ce qu’elle était en train de leur apprendre pourrait peut être les sauver un jour prochain…

[Seika] « Est-ce que vous sentez le tourbillon bleu dans vos ventres les enfants ? »

[Dosu & Shinji] « Oui. »

[Seika] « C’est très bien, vous pouvez relâcher votre concentration et rouvrir les yeux à présent ! »

Dosu fût le premier à rouvrir les yeux, lâchant la position de concentration. Il semblait heureux de ce qu’il venait de faire : en effet, c’était un pas vers les Ninjas qu’il venait d’accomplir, et vers son rêve d’enfant. Quand à Shinji, il eut plus de mal à revenir de cette concentration dans laquelle il c’était plongé. Mais il cligna finalement des yeux et reporta son attention sur la Ninja, visiblement un peu perdue, comme s’il revenait d’un rêve.

[Dosu] « Alors on a réussi ? »

[Seika] « Parfaitement réussi oui ! Vous êtes doués tous les deux vous savez. Bon, maintenant on va faire ce petit jeu dont je vous ais parlé tout à l’heure d’accord ? »

[Dosu] « Et c’est quoi comme jeu ? »

[Seika] « Vous connaissez le jeu du 1,2,3, soleil ? »

[Dosu] « Oui ! Mais… Quel est le rapport avec ce qu’on vient de faire ? »

[Seika] « Je vais vous expliquer les règles, car il sera un peu spécial. Vous allez vous placer tous les deux à dix mètres du mur de la maison. Lorsque je fermerais les yeux, vous aurez le droit d’avancer jusqu’au mur, et quand je me retournerais vous devrez vous arrêter. »

[Shinji] « C’est le jeu de base ça non ? »

[Seika] « Exact, mais je vais rajouter une règle importante ! Pendant tout le jeu, vous devrez vous concentrer sur votre Chakra ! Et à chaque fois que je me retournerais, je viendrais sentir si vous avez toujours votre tourbillon bleu en vous d’accord ? Ainsi on va tester vos capacités de concentration, mais aussi votre endurance ! Ca vous va ? »

Les deux enfants acquiescèrent, puis allèrent se placer en courant. Seika alla se placer contre le mur de la maison, les mains dans le dos, souriant en pensant à ce petit jeu un peu particulier, auquel elle avait du se plier aussi pendant sa jeunesse à l’académie. C’était surtout un jeu d’endurance, mais elle se souvenait que certains avaient beaucoup de mal à se concentrer, et sur le jeu, et sur le Chakra. La jeune femme ne pensait pas voir l’un des deux garçons arriver jusqu’au bout, mais elle ne risquait rien à passer le temps en jouant à ça avec eux…

La partie dura une heure, presque complète. Finalement Dosu gagna sur l’endurance, et parce qu’il avait une plus grande réserve de Chakra en réserve. En effet à mesure qu’ils malaxaient tous les deux leur Chakra, ce dernier se consumait de plus en plus vite, et finalement Shinji c’était arrêté le premier, incapable de maintenir sa concentration plus d’une demi-heure consécutive. Il était donc aller s’assoir contre l’arbre, pour observer son grand frère continuer le jeu, seul face à la Ninja de classe moyenne. Seika allait très vite, et le jeune garçon devait avancer prudemment, de peur de perdre de concentration. Il l’avait déjà perdue deux fois, et avait du revenir deux fois à son point de départ. Mais la troisième fût la bonne, et il arriva finalement contre le mur in-extremis. Après quoi il s’effondra dans l’herbe, épuisé. Seika le prit dans ses bras et invita Shinji à rentrer avec elle, pour lui indiquer leur chambre. Il n’était pas léger Dosu, mais Seika serra les dents et arriva finalement à son lit, où elle allongea le petit garçon, qui s’endormit presque aussitôt. Il avait besoin de récupérer. Shinji monta s’installer dans son lit aussi. Il n’avait pas très faim, la tarte lui avait suffit, quand à Dosu il n’était plus en état de manger avant le lendemain. La Chunin devrait l’expliquer à leur mère ça… Il était bientôt l’heure, madame Kasu n’allait surement pas tarder. Alors qu’elle s’apprêtait à laisser Shinji tout seul avec son frère, ce dernier lui posa une question, à laquelle elle s’attendait un peu.

[Shinji] « Vous allez emmener mon frère pour en faire un Ninja madame Shijima ?... »

[Seika] « Non. Je ne pense pas qu’il soit vraiment fait pour ça. Et puis c’est à lui d’en parler avec sa famille, je n’ai pas mon mot à dire dans l’affaire. Pourquoi ? »

[Shinji] « Je ne veux pas que mon frère devienne un Ninja… Il se fera tuer en mission et je serais tout seul… »

Ah, c’était donc ça qui le bloquait face aux Ninjas, la peur qu’ils lui prennent son frère, et que ce dernier ne meurt en mission. Une peur justifiée, car il y avait souvent des accidents en mission : le monde extérieur était dangereux, mais le danger, se trouvait là dès qu’on ouvrait les yeux le matin. Revenant sur ses pas, elle posa une main sur la tête du petit Shinji et lui caressa tendrement les cheveux.

[Seika] « J’espère moi aussi, qu’il ne poursuivra pas son rêve de devenir un Ninja. Mais n’oubliez pas ce que je vous ai appris aujourd’hui, un jour ça vous servira peut être… »

[Shinji] « Oui… Merci… »

[Seika] « Allez endors toi… »

Ce qu’il fit, assez rapidement. Doucement, la jeune femme tira le drap sur son petit corps et sortit de la chambre, refermant la porte derrière elle. Il faisait encore jour dehors, mais elle avait fermé les volets, l’histoire de les laisser dormir tôt ces deux petits bouts de choux. Quelques minutes plus tard, alors qu’elle faisait la vaisselle dans la cuisine, elle entendit une clé tourner dans la serrure de la porte d’entrée. Madame Kasu rentra chez elle sans faire trop de bruit, et se dirigea vers la seule pièce où la lumière était allumée, la cuisine. Seika l’accueillit en s’inclina face à elle.

[Seika] « Bonsoir madame Kasu. Les enfants sont allez dormir. »

[Kasu Enya] « Oh, d’accord… Tout c’est bien passé Ninja Shijima ? »

[Seika] « Tout c’est très bien passé madame, et de votre côté ? »

[Kasu Enya] « L’opération de mon mari c’est bien déroulé, il pourra rentrer après demain… Ils ont diné ? »

[Seika] « Non, la tarte leur a suffit, et ils étaient épuisés du jeu qu’on a fait cette après-midi. »

[Kasu Enya] « A quoi avez-vous jouez ? Rien de dangereux j’espère ? »

[Seika] « Bien sur que non madame, on a fait un 1,2,3, soleil, un peu spécial, auquel on jouait souvent à l’académie Ninja quand j’étais petite. »

[Kasu Enya] « D’accord… Et bien Shijima, je pense que votre mission est accomplie, merci d’avoir prit soin d’eux ! »

[Seika] « Mais de rien madame c’était un plaisir. Si jamais vous avez de nouveau besoin de quelqu’un pour les garder, n’hésitez pas à faire de nouveau appel aux services des Ninjas de Kumo. »

Seika fût raccompagnée par madame Kasu jusqu’à la porte, sur le pas de laquelle elle s’inclina à son tour devant Shijima, pour la remercier d’avoir prit soin de ses fils. Seika en fit de même, réitérant sa publicité pour les Ninjas de Kumo. Après quoi, elle quitta le domicile des Kasu, jetant un dernier regard à la fenêtre de la chambre des deux garçons, fermés à présent. Oui, elle n’espérait pas avoir un jour à vraiment entrainer des enfants… Un peu nostalgique, non pas de la mission mais de ce cadre de vie qu’elle n’avait jamais eu, Seika reprit la direction du centre du village. Elle recevrait sa prime le lendemain, quand la mère Kasu irait régler la somme de la mission. D’ici là… Elle avait encore le temps de se promener. Les mains dans les dos, les cheveux voletant librement au vent, la Fleur Sauvage du Silence prit la direction du versant nord de Kumo, là où elle adorait échapper à la réalité des hommes, pour se replonger dans cette de la nature… Être entraîné, ne pas entraîner, des choix étranges, que d’autres personnes ne ce seraient jamais posés… Le ciel s’assombrissait au sud. La pluie et l’orage guettaient le village…

/)_ Fin _(\

MessageSujet: Re: [Mission D] - 1,2,3... Soleil !   Sam 9 Mai - 12:18



Mission de rang D - 1,2,3... Soleil ! - Accomplie

Seika :
+ 48 XP (bonus mission inclus)
+ 25 £

J'ai qu'une chose à dire ...... c'est Miiiiiiiiignoooooooon blush
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission D] - 1,2,3... Soleil !   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission] La Dague sacrificielle [PV : Sytrinn Sandström]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre-Ville de Kumo-