Partagez | 
 

 La Fontaine Rouge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: La Fontaine Rouge.   Jeu 28 Mai - 3:02

[Venant de [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Arrow]

[Rp peut-être un peu/beaucoup mêlant, mais crucial.]

20 jours plus tard, Devant le reflet.


Youso se réveilla en panique. Il était étendu en plein milieu de la rue devant le parc. Le ciel légèrement bleu prouvait qu'il était encore très tôt. Youso ne se rappelait pas vraiment la journée d'hier. Il n'avait aucun mal de tête. Il était donc peu probable qu'il se soit cogné la tête ou qu'il ai perdu connaissance. Avait-il été attaqué ou même drogué ? Peu importe, ce n'était pas la première fois qu'il avait ce problème de mémoire. Il avait même manqué 20 jours de sa vie dans le coma ou dans un sommeille profond (Il ne savait pas vraiment ce que c'était.) Une peur étrange lui envahit le corps. Combien de temps, cette fois-ci, c'était-il endormit ? Il se leva péniblement, complètement perturbé. Il marcha jusqu'à un petit magasin encore fermé à cette heure et pris un journal. Heureusement, il s'était écoulé une journée. Mais qu'était-il arriver pendant ce jour ? Il savait qu'il était entré dans le parc et avait entendu un son perçant. Après, plus rien.

[Youso] C'est quoi ton problème ?

Il regarda dans une vitrine. Il se foutait bien de qui pouvait bien l'entendre, il allait lui mettre la raclée de sa vie. Cette espèce de créature complètement folle. Après avoir insulté son reflet pendant quelque minute, il se rendit compte qu'il devenait complètement fou. Il s'écroula sur le sol, aucune émotion visible sur son visage. Il ne pouvait rien faire face à Elle. Elle était invincible et faisait ce qu'elle voulait. Son reflet se mit subitement à bouger. Le deuxième Youso se leva lentement, le sourire aux lèvres et regarda celui qui était complètement bouche-bée. Il ria un peu avant de reprendre son sérieux. D'une voie de femme, que Youso connaissait bien, il dit :

[Reflet] Alors, Yoshi, as-tu enfin compris ou feras-tu comme si tu ne comprenais rien et que tu étais seul. Nous sommes deux maintenant et pas comme certain le sont. Oublie cette idée stupide, elle ne t'aideras pas.

Youso ne parla pas, il se remit debout. Il savait qu'il ne rêvait pas, mais il aurait aimé rêver. Il sentait que quelqu'un le regardait en permanence. À chaque fois qu'il se regardait dans une glace, il voyait son visage. Mais pas le totalement le sien. Quelqu'un s'en était emparé, il en était sûr.

[Youso] Laisse-moi seul.

[Reflet] Mais tu es seul. Comme ce bon vieux Kenji. Hein !

Youso se tourna et s'avança vers le parc. Il avait toujours l'impression qu'elle le suivait.

Derrière le reflet.


[Youso/Karen] C'est ça ! Aurevoir petite Ying... Ha les enfants, tu trouves pas qu'ils sont mignons Youso ?

Alors que Ying s'éloignait, Karen se tourna vers la vitrine et regarda son reflet qui le regardait lui aussi. Il dormait, il ne fallait pas le réveiller. La marque sur la joue de Karen était rouge tendis que dans la vitrine, elle était bleue. Elle comprenait maintenant. À chaque fois qu'elle s'emparait du corps de son petit Youso, la marque devenait rouge. Lorsque Youso s'emparait de son propre corps, elle était bleue. On ne pouvait voir Youso aux alentour, seulement son reflet. Et c'est là que Karen était emprisonnée depuis des années. Il était temps que Youso accepte de se lier à elle, même si maintenant, il ne se rappelait absolument pas du pacte qu'ils avaient fait. Tout cela était complètement débile comme histoire et vraiment difficile à comprendre. C'est pour cela qu'elle et lui ne le dirons à personne. Karen était là pour s'en assurer.

Elle marcha dans la rue devant le parc et s'étendit de tout son long. Elle murmura en regardant dans la vitrine.

[Youso/Karen] Ne t'inquiète pas, cette fois-ci je ne resterai pas vingt jours.

Elle rigola en silence et se prépara à rester quelque temps dans le miroir. Elle allait laisser la place à Lui.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle était devant la vitre, coucher par terre. Elle se leva, son reflet resta assit. Karen sourit et lui dit :

[Karen] Alors Yoshi, as-tu enfin compris ou feras-tu comme si tu ne comprenais rien et que tu étais seul ? Nous sommes deux maintenant et pas comme certain le sont. Oublie cette idée stupide, elle ne t'aideras pas.

[Youso] Laisse-moi seul.

[Karen] Mais tu es seul. Comme ce bon vieux Kenji. Hein !

Elle vit son reflet s'éloigner. Elle entra dans la glace, reprenant son apparence normal. C'est-à-dire, une fille très mince aux cheveux bruns et aux yeux verts. Personne ne pouvait la voir sous cette forme comme Youso ne pouvait être vue lorsque Karen s'emparait de son corps. Les rares passants de cette heure tardive ne voyait qu'un fou s'attaquant à son propre reflet. Par chance, les passants ne s'approchaient pas trop de lui, car ils auraient vu que la marque sur la joue du Genin n'était pas de la même couleur dans une glace et que le reflet du jeune garçon ne bougeait pas en même temps que son corps. La jeune femme pouvait même faire voir, toucher, entendre et sentir ce qu'elle voulait. Dommage qu'elle ne puise pas le faire aux autres...

Youso pensait sûrement que Karen était là pour lui faire du mal. Mais c'était tout le contraire, elle voulait l'aider même si son aide était beaucoup trop poussé. Tout ce qu'elle lui avait fait faire dans le passer alors qu'il ne le savait même pas était vraiment trop marrant.

[Karen] Je suis là pour t'aider, je ne vois pas pourquoi tu te mets dans un sale état.

Le jeune homme se tourna violemment, mais ne surpris aucunement la jeune fille.

[Youso] Tu ne m'aides pas du tout ! Tout ce que tu fais, c'est pourrir la vie des gens.

Karen, un peu frustrée parce que Youso venait de lui cracher dit en riant.

[Karen] Ha mais si tu savais à quel point tu as pourris la vie de ta famille grâce à moi. Ton père qui a tué ta mère et ta soeur, c'est de la foutaise tout ça. Mes visions ne servent pas qu'à t'améliorer dans ta carrière de Shinobi, tu sais. Ha et j'oubliais, ton frère et ta tante te déteste et ce n'est pas pour rien. Le responsable de toute cette pourriture, c'est toi. Nara que tu as mis K.O d'un coup. Hahaha... c'était moi. Sans moi, tu es faible vois-tu ?

Karen vit un objet non identifier arriver rapidement vers elle. La vitre derrière elle vola en morceaux. Youso lançait des pierres sur tous les reflets qu'il voyait. Tant qu'à Karen, dès qu'un objet touchait la fenêtre dans laquelle elle se trouvait, elle disparaissait pour réapparaître dans une autre glace. Il avait enfin compris. Du moins, il semblait avoir compris. Peut-être qu'il était tout simplement très fâché et que l'envie de tout casser était subitement venu. Un seul choix se présentait à elle avant qu'il ne brise tout et qu'elle ne puisse communiquer, elle devait s'emparer de son corps.

[Youso] JE N'AI PAS BESOIN DE TOI POUR ÊTRE FORT ! LA PREUVE ! TU NE PEUX MÊME PLUS AVANCER ! ET MAINTENANT KAREN, T'AS ENVI DE FAIRE TES BLAGUES STUPIDES ?!

Malheureusement, il avait raison. Il brisait les vitres beaucoup trop vite pour que Karen puise avancer.

Devant le reflet.


[Karen] Je te conseille de te calmer, tout le monde te regarde.

Il en avait assez d'elle et de tout ce qu'elle faisait. Elle était constamment derrière lui et n'arrêtait pas de le harceler. Il ne savait pas exactement ce qu'elle était et ce qu'il s'était passé durant ces vingt jours, mais quelque chose était certain, il perdait souvent le contrôle de lui-même. Il ne savait même pas ce que cette tâche bleue voulait dire.

[Youso] Ha... Et toi je suis sûr qu'ils ne peuvent pas te voir ni t'entendre hein ?! T'es invincible n'est-ce pas Karen ?!

Dit-il sarcastiquement. C'est lorsque les reflets fût tous détruit qu'il s'écroula et constata que tout le monde le regardait. Bien qu'il y ai que deux vieux et une petite fille. Il devra payer le grand prix pour le vandalisme qu'il venait de faire. C'est pour cela qu'il décida, sous les regards indiscret des autres, d'entrer dans le parc et tenter de savoir ce qu'il avait été y faire quelques heures plus tôt. Il savait lentement vers la fontaine et pût apercevoir une jeune fille assit sur un banc. Il ne pouvait distinguer ses traits. Quelque minute plus tard il pût apercevoir Nara. C'était justement la personne qu'il voulait voir. Il se rappelait une discussion qu'ils avaient eu elle et lui. Elle croyait souffrir de double personnalité. En fait, Youso ne croyait pas vraiment à ces bêtises. Mais Karen le laissait dans le doute. Il était quasiment persuadé que Karen ne faisait pas partie de lui. Il savait qu'elle existait et que ce n'était pas lui qui l'avait créé.

Il s'avança vers sa coéquipière. Elle allait sûrement lui poser des questions sur sa marque bleu. Peu importe, ses questions passeraient après les siennes.

[Youso] Euhh salut... Je ne te dérange pas j'espère ? En fait j'avais quelques questions à te poser.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Mer 22 Juil - 7:23

[Désolé pour ce rp en dessous de mon niveau (a mon avis) mais bon, sa doit faire deux mois et plus que je n'est pas rp =p]

Nara vagabondait lentement à travers les sentiers tortueux du parc, perdu dans des pensées sombre. Depuis quelques jours déjà, elle n'avait de cesse de penser à cet homme qui l'avait attaqué et à la réponse que lui avait donner son amie concernant l'identité de ce même homme...

----------------------------------------
Nara et Takame étaient assis devant un bol de soupe fumant lorsqu'enfin la jeune kunoichi se décida à poser la question qui occupais la plupart de ses pensées depuis que l'homme l'avait attaqué.

Nara- Takame... L'homme qui ma attaquer dans la forêt... Qui était-ce?

Takame déposa sa cuillère dans son bol et leva les yeux vers Nara.

Takame- Je ne te mentirai pas en te disant que je ne connaissait pas l'identité de cet homme... (Takame inspira profondément avant de continuer) ... L'homme qui a attenter à ta vie n'est nul autre que Yuro Gyrato. Celui la même qui t'avais déjà sauver la vie.

Nara était bouche bée et lorsqu'elle prit enfin conscience de ce que lui avait réveillé Takame, elle ne put retenir ses larmes qui coulèrent à flot.

-----------------------------------------

En y repensant, quelques larmes perlèrent au coin des yeux de Nara. Quelqu'un qu'elle croyait être son ami avait tenté de l'assassiner et pourquoi? Seulement pour avoir l'œil blanc de Konoha. Le byakugan. Nara secoua violemment sa tête pour chasser ce souvenir de sa tête et leva les yeux. Devant elle, ce trouvait une fontaine et a sa droite un banc sur lequel elle décida de s'asseoir et se replongea dans ses pensées. Depuis que son père était mort, Nara avait voulu fuir tout ce qui était en rapport avec le clan Hyuuga. Elle n'avait pas cherché à apprendre a ce servir de son byakugan en situation de combat réel. Mais maintenant, le besoin d'apprendre a utilisé ce dernier en pleine action ce faisait sentir et Nara s'entraîner dur afin d'y arriver.

Un mouvement tira Nara de ses pensées. Cette dernière leva la tête pour voir arriver son ancien coéquipier. D'ailleurs, elle n'avait eu aucune nouvelle sur son ancien sensei Yosuke. Lui était-il arrivé quelques choses? Nara en n'avais aucune idées.

Youso- Euhh salut... Je ne te dérange pas j'espère ? En fait j'avais quelques questions à te poser.

Nara se tourna vers son coéquipier qui s’était assis à côté d'elle. Quel genre de questions voulait-il lui poser? Et quelle était cette marque bleue que Youso portait sur sa joue? Peut importe. Nara s'en fichait.

Nara- Salut Youso. Sa fait longtemps et non tu ne me dérange pas.

Elle examina un peu son ancien coéquipier avant de continuer.

Nara- Quels sont tes questions Youso. Je t'écoute.

MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Sam 25 Juil - 1:41

Devant le reflet.


Nara avait bonne mine, ça lui faisait du bien de la revoir. La dernière rencontre d'équipe avait été désastreuse. Mais Youso n'avait aucun remord. Tout ce qu'il avait pût mentionner cette journée là était vrai. Il détestait Kenji. Youso n'avait pas de raison. Il ne pouvait tout simplement pas le sentir. L'Hyuga devait se sentir minuscule face à tout ce cirque. Elle était comme une inconnue arrivant en tant de guerre. Que pouvait-elle faire sauf se mêler à la bataille ?

Youso l'admirait et pas seulement physiquement même s'il n'osait pas se l'avouer. Lorsqu'ils s'étaient embrassés, il l'aimait. Mais depuis qu'ils s'étaient combattus dans la forêt, Youso ressentait une certaine haine envers elle. Il ne doutait aucunement que c'était la deuxième facette de l'Hyuga qui lui avait sauté dessus, plus maintenant. Maintenant il croyait plus et était plus ouvert à certaine chose. Youso s'assit à coter d'elle et la regarda.

[Nara] Salut Youso. Ça fait longtemps et non tu ne me déranges pas. Quelles sont tes questions Youso. Je t'écoute.

Il revoyait encore les jours passer avec elle lorsqu'il était enfant. C'était tellement amusant. Les jours qu'ils avaient passés dans la forêt à s'entraîner. Mais c'est le jour où elle avait intégré l'équipe quatre que tout s'était dégradé entre eux. D'ailleurs c'était le jour où il avait intégré l'équipe quatre que toute sa vie s'était détruite.

Nara et Youso étaient assit sur un banc situé très proche de la fontaine. Il était donc facile pour eux de voir leur reflet dans l'eau. C'est pourquoi il recula un peu. Il se tourna encore vers Nara.

[Youso] Tu te souviens de ces jours passé dans les bois ? Le jour où tu as cogné un pauvre chien. Il rigola.J'étais un gamin à ce moment-là. Mais on était tellement bien, tout de même.

Il joua avec ses doigts. Il ne voulait pas lui parler tout de suite de ce qui le tracassait. Il préférait tourner un peu autour du pot et lui faire remémorer ces souvenirs qu'elle avait peut-être oubliés. De plus ce n'était pas tous les jours qu'il avait ce genre de conversation avec l'Hyuga. Lorsqu'ils se rencontraient, ils se faisaient toujours la tête ou ils avaient Kenji dans les jambes.

[Youso] On était des gosses et on pensait tout savoir de la vie et du malheur. On s'entraînait pour être plus fort, mais on ne savait pas pourquoi on le faisait. Du moins, on se trouvait des rêves pour tenir le coup. Moi je n'en avais pas...

Les souvenirs firent irruption. Le jour où il avait combattu Oni, celui qui le mit K.O dès la première attaque. C'était son premier combat et il l'avait perdu. Tout le monde perd son premier combat, c'est normal. Mais Youso avait ressentit une haine cachée contre ce personnage. D'ailleurs, qu'était-il devenu ? Avec son caractère, il est fort probable qu'il se soit fait mettre en maison de correction. Tant mieux pour lui, hahaha !

Or, ce n'est pas là où je veux en venir, mais au séjour à l'hôpital qu'il avait fait après ce combat.

[Youso] Tu connais Oni Jigoku ? C’est un mec avec qui j’ai combattu. C’était le premier combat de ma vie. Je l’avais combattu avec Kenji bien avant que tu arrives dans l’équipe. Je ne crois pas que quelqu’un t’en ai déjà parlé… Bref, j’étais un sale con dans ce temps-là et Oni m’a mit une racler incroyable. Comme moi la fois où tu m’as sauté dessus. Fait pas cette tête je rigole… Peu importe, je suis allé à l’hôpital et Yosuke est venu me rejoindre quelques heures plus tard. J’ai quitté l’équipe quatre quelques secondes parce que je n’avais pas voulu lui dire quel était mon but en tant que Ninja. Je lui disais que je n’en avais pas, mais il insistait tellement qu’à un moment je me suis sentis forcer de lui répondre. Je lui ai dis que je voulais retrouver ma sœur, mais j’ai bien peur d’avoir mentit. Je n’ai toujours pas de rêve, Nara. Je me demande si c’est moi qui ne suis pas normal ou si c’est les autres qui le sont d'en avoir.

Non ce n’était pas sa raison de sa venue ici. Il n’avait pas prévu de venir se plaindre. Ce n’était pas prévu de lui parler de ça. Ce n’était pas prévu de lui dire une petite partielle de son histoire, sachant que Youso ne connaissait pas encore toute la vérité.

[Youso] Et toi, c’est quoi ton rêve Nara ? Tu en as un, toi ?
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Mer 29 Juil - 8:41

Youso sembla pensé quelques instant avant de se reculer un peu et de prendre la parole.

Youso-Tu te souviens de ces jours passé dans les bois ? Le jour où tu as cogné un pauvre chien.

Il rigola et Nara ne put s'empécher de l'imiter en se remémorant l'événement en question.

Youso- J'étais un gamin à ce moment-là. Mais on était tellement bien, tout de même.

Youso joua un peu avec ses doigts avant de continuer.

Youso- On était des gosses et on pensait tout savoir de la vie et du malheur. On s'entraînait pour être plus fort, mais on ne savait pas pourquoi on le faisait. Du moins, on se trouvait des rêves pour tenir le coup. Moi je n'en avais pas...

Nara n'en revenait pas. Comment pouvait vivre sans rêve? Ce sont eux qui nous font avancer, qui nous donne du courage lorsque tout semble perdu. Bref, les rêves étaient une chose essentiel dans la vie d'un ninja. Mais a bien y penser, Nara elle aussi n'avais plus de rêve.

Youso- Tu connais Oni Jigoku ? C’est un mec avec qui j’ai combattu. C’était le premier combat de ma vie. Je l’avais combattu avec Kenji bien avant que tu arrives dans l’équipe. Je ne crois pas que quelqu’un t’en ai déjà parlé… Bref, j’étais un sale con dans ce temps-là et Oni m’a mit une racler incroyable. Comme moi la fois où tu m’as sauté dessus. Fait pas cette tête je rigole… Peu importe, je suis allé à l’hôpital et Yosuke est venu me rejoindre quelques heures plus tard. J’ai quitté l’équipe quatre quelques secondes parce que je n’avais pas voulu lui dire quel était mon but en tant que Ninja. Je lui disais que je n’en avais pas, mais il insistait tellement qu’à un moment je me suis sentis forcer de lui répondre. Je lui ai dis que je voulais retrouver ma sœur, mais j’ai bien peur d’avoir mentit. Je n’ai toujours pas de rêve, Nara. Je me demande si c’est moi qui ne suis pas normal ou si c’est les autres qui le sont d'en avoir.

Nara plongea son regard dans celui de Youso. Un regard avec une pupille tout a fait normal qui n'atirait certainement pas la convoitise des autres comme celui de Nara. Un regard que la kunoichi aurait bien aimé avoir.

Youso- Et toi, c’est quoi ton rêve Nara ? Tu en as un, toi ?

Son rêve? Elle n'en n'avait pas.

Nara- Mon rêve s'est effacer lors de l'examen de sélection des chuunins. Lorsque j'ai reçu cette cicatrice.

Nara montra son épaule a Youso ou l'ont pouvait voir la cicatrice encore fraîche qui témoignait du rude combat qu'elle avait du mené pour sauver sa propre vie.

Nara- Ce jour la, lorsque j'ai du luter pour ma vie, j'ai découvert a quel point mon rève était futile. Maintenant je me cherche un nouveau rêve car sans rêve, je n'avance plus. Sans rêve, je n'est plus aucune motivation. Tu est normal Youso ne t'inquiete pas un jour, toi aussi tu va en avoir un un jour sois patient.

Nara porta son regard vers un ciel d'un bleu profond avant de continuer.

Nara- Youso, je n'est qu'un seul conseil a te donner. Ne base jamais ta vie sur la vengeance. Cela ne t'apportera rien de bon. Mais tu n'est certainement pas venu me parler uniquement pour sa. Quel est ta vrai question Youso?

MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Ven 31 Juil - 20:22

Devant le reflet.


L'ambiance était sombre. Le soleil se levait à peine. Il y avait assez de clarté pour voir où l'on mettait les pieds, mais les gros nuages noirs ne laissaient pas les rayons pénétrer facilement. Youso se concentrait sur le bruit des feuilles mortes roulant sur le ciment, puis ensuite, sur le bruit du vent. Il se laissa emporter sur cette musique sans rythme, tentant de se calmer. C'était la première fois qu'il parlait aussi librement à Nara. Il avait toujours été un peu renfermé sur lui-même. Youso ne lui avait presque jamais parlé de son passer. Il ne lui avait jamais fait savoir ne serait-ce qu'une goutte de son vécu. Il avait trop peur d'être jugé ou peut-être même rejeter.

Le jeune garçon n'avait pas de rêve. Cela le dégoûtait. Il n'avait aucun but dans la vie. Aucun objectif à atteindre. Aucune raison de vivre. Il n'avait rien. Il avait même vu Kenji grimacé lorsqu'il avait dit à l'ensemble de l'équipe qu'il n'avait pas de projet pour l'avenir. Certain voulait devenir Hokage, certain voulait se venger de la mort d'un être cher, certain voulait devenir un expert en médecine ou fonder une famille. Youso ne voulait rien de tout cela. Il trouvait ce genre d'objectif puéril. Fonder une famille... Et puis encore ? Youso détestait les gosses et cela n'allait pas changer du jour au lendemain.

Il prit une grande respiration, puis lorsqu'il fût enfin calme, il écouta Nara qui tentait de le rassurer. Il lui avait posé une question. Youso lui avait demandé quel était son rêve. Elle ne lui en avait jamais parlé en profondeur. Nara voulait devenir Chuunin. Tout le monde veut un jour monter en grade. Mais fallait-il qualifier cela comme un rêve ? Devenir chuuin ? Une chose aussi banale était-il un objectif difficile à atteindre ? Peut-être bien, mais dans ce cas, lorsqu'elle arrivera au jour de sa promotion, la jeune femme se rendra compte qu'elle n'aura plus rien une fois ce jour passé.

[Nara] Mon rêve s'est effacé lors de l'examen de sélection des chuunins. Lorsque j'ai reçu cette cicatrice.

Elle baissa sa veste pour lui montrer une cicatrice qu'elle s'était fait lors de l'examen des Chuunin. Nara avait dû souffrir de cette blessure, car elle semblait grave. C'était l'organisation secrète Asashi qui lui avait fait cette cicatrice lors de l'examen des Chuunin. Youso n'était pas là lorsqu'ils attaquèrent le village de Konoha pour une raison inconnue. C'était cette même organisation qui avait tué Sabi Uchiha. Celui qui lui avait appris une bonne partie de ce qu'il sait maintenant. Youso voulait bien le venger, mais que pouvait-il faire contre des mecs surpuissants ? De plus, c'était Nara elle-même qui lui avait annoncé la nouvelle au cimetière alors que Youso avait été attiré par une lueur bleue.

Le chidori. L'une des attaques la plus puissante si on la maîtrise bien et qu'on l'améliore. Nara était capable de la contrôler. Elle avait réussie à maîtriser cette technique étrange. Youso ne lui avait pas trop posé de questions à propos de cela, mais il l'aurait bien fait s'il avait été un peu moins bouleverser par la mort de Sabi.

[Nara] Ce jour-là, lorsque j'ai dû luter pour ma vie, j'ai découvert à quel point mon rêve était futile. Maintenant, je me cherche un nouveau rêve, car sans rêve, je n'avance plus. Sans rêve, je n'ai plus aucune motivation.

Comment pouvait-on perdre un rêve aussi facilement ? Une seule cicatrice et on baisse les bras ? Non, Nara n'était pas comme cela. Elle était forte et elle tenait le coup. Elle ne lâchait pas prise pour de simples mecs qui se la pétait grave en venant attaquer un village Shinobi. Il ne savait pas ce qu'il s'était exactement passé lors de l'attaque, mais peu importe. Elle n'avait pas le droit de laisser filer un rêve alors qu'elle en possédait un. C'était injuste.

[Youso] Écoutes, peu importe ce qu'il a pût se passer lors de ton combat et peu importe quel était ton rêve, je te conseille, moi, de ne pas le laisser filer. Tu es déjà suffisamment chanceuse d'en posséder un. Les rêves ça ne pousse pas dans les arbres. Qu'il soit futile ou non, c'était ton rêve.

Il se leva puis s'assit sur le bord de la fontaine. Il trempa sa main dans l'eau et bougea son doigt. Il regardait le fond de l'eau, le regard vide. Par contre, il continuait d'écouter son amie.

[Nara] Tu es normal Youso ne t'inquiète pas, toi aussi tu vas en avoir un un jour sois patient.

Youso détacha son regard pour fixer Nara. Il ne croyait pas en avoir un jour. Il était condamné à rester sans but. Oui, il voulait monter en grade, mais pourquoi ? À quoi cela lui servirait-il s'il ne voulait pas s'entraîner pour être plus fort ? Le jeune garçon ne croyait pas être le seul à être comme cela. Mais la différence était que Youso ne croyait pas s'en sortir un jour. Nara leva ses yeux au ciel puis dit :

[Nara] Youso, je n'ai qu'un seul conseil à te donner. Ne base jamais ta vie sur la vengeance. Cela ne t'apportera rien de bon. Mais tu n’es certainement pas venu me parler uniquement pour ça. Quelle est ta vraie question Youso?

Youso ne comptait pas baser sa vie sur la vengeance, puisqu'il n'avait personne pour venger. Il trouva cela étrange que Nara lui conseil cela puisque quelques semaines avant, c'était elle qui voulait venger ses parents. Peut-être avait-elle réussit et qu'elle s'était rendu compte que tout cela avait servi à rien. La vengeance n'était qu'un cercle sans fin. Quelqu'un en tuait un autre pour venger une personne qui lui était chère. Mais qui allait venger celui qui s'était fait tuer ? L'un de ses proches. C'est pour cela que ce geste n'avait pas de fin. Une vengeance comblée en entraînait une autre, puis une autre, puis une autre, jusqu'à ce que tout monde soit à la recherche de la personne qui leur avait fait du mal. C'est en majeur partie pour cela que Youso ne désirait pas venger sa mère.

La vraie question de Youso ?

[Youso] En fait, ce n'est pas vraiment pour te poser des questions précises que je suis venu te voir. Je voulais simplement te parler. Tu sais, au cimetière, j'ai pût voir la technique que tu utilisais. Le Chidori je crois. Je me demandais si tu ne pouvais pas me l'apprendre. Enfin... Seulement les bases et peut-être plus si jamais tu as le temps.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Lun 3 Aoû - 7:28

Youso pris quelques temps avant de répondre a Nara puis finalement, son ami consenti enfin a révélé le vrai but de sa visite. Qui ne manqua pas d'étonné Nara.

Youso- En fait, ce n'est pas vraiment pour te poser des questions précises que je suis venu te voir. Je voulais simplement te parler. Tu sais, au cimetière, j'ai pût voir la technique que tu utilisais. Le Chidori je crois. Je me demandais si tu ne pouvais pas me l'apprendre. Enfin... Seulement les bases et peut-être plus si jamais tu as le temps.

Nara regardais avec un certain étonnement son ami. Les minutes passèrent et Nara pesais le pour et le contre. Certes Youso était quelqu'un de bien, mais quelqu'un de bien peut facilement devenir quelqu'un de mal et Nara ne voulais pas que le chidori servent a accomplir le mal. Ce fut uniquement après une dizaine de minutes que Nara daigna enfin répondre a son vieil ami et ancien coéquipiers.

Nara- Youso, tu doit savoir que le chidori est une arme de mort. Une arme a utilisé en tout dernier recours. Si je daigne te l'enseigner, tu devras me promettre d'en faire l'usage uniquement si ta vie ou celle d'une personne qui t'est chère est menacé et a aucun autre moment quel qu'il soit. Accepte tu mes conditions Youso?

Nara avait employé les même condition que Takame lui avait dicté avant de lui apprendre a faire chanter les milles oiseaux. La kunoichi avait dicté ses conditions uniquement par principe, une sorte de rituel qu'elle se devait d'exécuter car au fond d'elle même, Nara n'avais pas besoin de la réponse de son ami pour savoir qu'il n'allait jamais utiliser le chidori pour faire le mal.

Nara- Je n'est pas besoin de ta réponse Youso.

Nara leva son regard vers le ciel d'azure parcouru de long filament blanc appelé couramment nuages. Une grande inspiration suivit de son antagoniste expiration puis enfin, la voix de la Kunoichi exprima sa décision.

Nara- Je vais t'apprendre les milles oiseaux ou si tu aime mieux le chidori. Mais...

Car il y avait un mais. Le chidori requerrais une vitesse d'action extrêmement élevé et ce en toute circonstances...

Nara- Tu devras me battre dans une course.

La Kunoichi attendit que la surprise quitte le visage de son ami avant de continuer.

Nara- Les règles sont simples. Le premier arrivé a mon terrain d'entraînement gagne.

La jeune femme marqua une légére pause avant de continuer en dictant les conditions.

Nara- Mais il y a une seule condition, nous ne devons pas toucher au sol avant d'être arrivé au terrain d'entraînement.

Nara allais sauter sur le toit le plus proche avant d'ajouter.

Nara- Ha oui, les jutsu sont interdit. Bonne chance.

Puis Nara sauta sur le toit le plus proche et quelques secondes plus tard, elle avait disparu du regard des personnes se trouvant dans le parc. Nara courait au plus vite qu'elle le pouvait. Mais elle était confiante dans le fait que Youso allait arriver avant elle au terrain d'entraînement. Car elle avait quelques choses à aller chercher avant...

MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Ven 7 Aoû - 7:38

Le temps s’écoulait. Mais pas n’importe lequel. C’était le temps de Youso qui coulait à flot. Il détestait perdre son temps. Le shinobi avait toujours détesté cela. Que ce soit pour faire cuire des pâtes ou pour attendre une réponse qui pourrait être donnée en moins d’une minute. Pourtant, Nara semblait prendre son temps. Elle voulait sûrement choisir les mots justes pour refuser la requête de son ami. Mais c’est avec impatience que Youso la fixait.

En même temps, il comprenait l’hésitation. C’était une technique très difficile à apprendre. Elle demandait un certain contrôle à l’utilisateur. Sans compter les jours que cela lui prendrait pour la maîtriser. Il y avait aussi des dangers qui tournaient autour de l’apprentissage. Une personne ne pouvait pas utiliser cette technique six fois par jour ! C’était un exercice long et difficile. Youso pouvait y laisser sa vie en tentant de pousser ses limites. Il confiait sa vie à la jeune femme. C’était peut-être pour cela qu’elle hésitait aussi longuement. Nara ne voulait tout simplement pas qu’un grand malheur se produise. Mais si elle avait réussi, pourquoi Youso ne réussirait pas ? Il était un petit peu plus expérimenté qu'elle. Tout ce qu'il lui demandait, c'était de l'aider à lui apprendre les bases. Si elle avait le temps d'être présente tout le long de l'apprentissage, Youso l'accueillerait à bras ouvert.

Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. La dernière fois que Youso et Nara s'étaient adressés la parole, c'était lors de la dernière rencontre de l'équipe quatre, avec Ras. Une rencontre qui avait plus ou moins mal tournée. Tout cela était de la faute de Kenji. Si seulement il arrêtait de prendre tout le monde de haut, Youso pourrait être un peu plus gentil avec lui. Le seul fait de le voir le répugnait.

Bref, l'équipe quatre n'existait plus. Elle n'avait jamais existé. Les membres ne s'entendaient pas lorsqu'ils étaient réunis. L'Hyuga et Youso s'entendait un peu lorsqu'ils étaient seuls, mais il y avait toujours des flammèches. Comme lorsque Nara lui avait sauté dessus, alors qu'il l'avait sauvé de griffes empoisonnées de Cathi. Youso l'avait mise K.O en environ trois coups et presque tuer, mais il ne lui avait jamais pardonné de l'avoir ainsi attaqué. Du moins, jusqu'à ce qu'il comprenne ce qu'elle vivait. Nara avait affirmé avoir un double qu'elle ne pouvait contrôler. C'était d'ailleurs pour des questions concernant ce double qu'il était venu ici. Mais maintenant qu'il lui avait proposé de lui enseigner une technique, il désirait garder ses questions pour plus tard.

De plus, Youso lui avait appris le Henge. Elle lui rendrait donc le service qu'il lui avait donné en lui apprenant le Chidori. Même si l'écart de force entre les deux techniques était immense !

Elle répondit enfin :

[Nara] Youso, tu dois savoir que le chidori est une arme de mort. Une arme à utiliser en tout dernier recours. Si je daigne te l'enseigner, tu devras me promettre d'en faire l'usage uniquement si ta vie ou celle d'une personne qui t'est chère est menacé et a aucun autre moment quel qu'il soit. Acceptes-tu mes conditions Youso ?

Il fit semblant d'être intéressé par ce qu'elle disait, puis hocha la tête sérieusement pour lui promettre qu'il n'allait pas faire usage du Chidori pour tuer quelqu'un sans raison. Pourquoi il le ferait, de toute façon ? Il y avait aucune personne qu'il détestait assez pour la tuer. La seule chose qu'il avait tué, c'était deux énormes serpents qu'il avait rencontré dans la forêt interdite. Le Shinobi ne savait pas encore s'il était capable de tuer un humain sans broncher. Pourquoi voulait-il apprendre le Chidori me direz-vous ? Seulement pour avoir une arme cacher. Une arme qui pourra tout détruire si jamais quelqu'un l'obligeait à utiliser ses derniers moyens. C'était une sorte d'assurance qu'il prenait lorsqu'il apprenait une technique. Et cette assurance lui manquait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pris de cours. Il se devait de reprendre le temps perdu. Et ce, très rapidement.

Un léger soulagement se fit sentir lorsque Nara lui annonça qu'elle allait lui apprendre le Chidori. Il croyait qu'elle allait lui dire non par orgueil ou simplement parce qu'elle n'avait pas le temps. Mais heureusement, Nara avait changé. Elle était devenue quelqu'un de bien qui pensait à ses amis. Même si eux, n'était pas toujours très gentil. Il est vrai que parfois, Youso est un peu arrogant. Mais il ne fallait pas lui en vouloir, car il faisait de gros efforts pour tenter d'être une personne meilleure. Mais plusieurs éléments l'empêchaient de s'améliorer. Karen et Kenji.

[Nara] Je n'ai pas besoin de ta réponse Youso.

Il cessa de hocher la tête et haussa les épaules. Si elle n'avait pas besoin de réponse il n'allait pas lui en donner. Cela voulait-il dire qu'elle lui faisait véritablement confiance ? Cela le réconforta. C'était sûrement la seule de l'équipe quatre qui lui faisait confiance.

Nara regarda au ciel. Les nuages commençaient à laisser place à un beau ciel.

[Nara] Je vais t'apprendre les milles oiseaux ou si tu aimes mieux le chidori. Mais... Tu devras me battre dans une course.

Une course ? Mais pourquoi faire ? Le Chidori exigeait-il une vitesse suffisamment élevé ou Nara faisait-elle cela simplement pour s'amuser un peu ? Youso était un peu surpris par cette décision, puis finalement, il sourit d'excitation. Il avait hâte de savoir à quel point sa vitesse dépassait celle de sa coéquipière. Le Shinobi allait apprendre cette technique quoi qu'il arrive.

[Nara] Les règles sont simples. Le premier arrivé à mon terrain d'entraînement gagne. Mais il y a une seule condition, nous ne devons pas toucher au sol avant d'être arrivé au terrain d'entraînement.

L'air d'entraînement de Nara était très loin. De plus, Youso n'avait pas le droit de toucher au sol. Cela voulait-il dire qu'ils devraient courir sur les toits et les arbres pour arriver à leur but ? Seulement, certaines rues de Konoha étaient trop larges pour sauter de l'autre côté. Youso devrait donc prendre les chemins les plus sûrs, mais cela exigerait des détours. Il réfléchit un instant, puis accepta la course. Nara se leva d'un bond et allait sauter sur le premier toit qu'elle voyait, mais juste avant de quitter le sol, elle dit :

[Nara] Ha oui, les jutsu sont interdits. Bonne chance.

Elle sauta sur un toit. Voyant qu'il était en retard, il courut jusqu'à l'entrer du parc pour trouver un endroit où il pourrait monter facilement. Il ne fallait pas perdre de temps. Il devait courir le plus rapidement possible pour s'assurer d'apprendre le Chidori. Lorsqu'il trouva une série de caisses qui lui permettraient de monter très facilement sur le toit, il s'avança vers ces-dernière et monta à toute vitesse. À partir de maintenant, il ne devait plus toucher au sol.

Il regarda en bas, tout le monde à Konoha était éveillé et sortait de leur maison pour s'affairer à leurs tâches habituelles. Youso survolait le quartier marchand, l'un des plus fréquenté. De plus, il était tôt. C'est à cette heure que les gens sorte pour faire les courses ou tout simplement profiter de la fraîcheur du matin.

Sans perdre de temps, il reprit sa course. Il pouvait voir Nara au loin. Elle avait une légère avance sur lui. C'est pour cela qu'il accéléra. Tout autour de lui semblait flou. Il allait tellement vite que ses réflexes étaient limités. Il évita avec justesse un mur et sauta de toit en toit jusqu'à ce qu'il atteigne Nara. Les deux corps se frôlèrent. Voyant que Youso la suivait de près, Nara accéléra elle aussi. Bien entendu, Youso ne lâchait pas prise et restait coller à elle. La fatigue commençait déjà à se faire sentir. Ce n'était pas tous les jours qu'il courrait aussi vite. De plus, Nara avait quelques secondes d'avances. Mais quelques secondes c'est quelques centaines de mètres de plus. Par chance, il avait réussi à la rattraper dès le début. S'il ne l'avait pas fait, qui sait quand il l'aurait rattrapé ?

Tout à coup, Nara changea subitement de trajectoire. Elle empruntait un chemin beaucoup plus long. Si la jeune femme passait par là, elle s'éloignerait du terrain d'entraînement. Mais pourquoi allait-elle par là ? Que manigançait-elle ? Peut-être que c'était un raccourcis ou un passage secret. Peu importe, Youso était certain que c'était plus rapide si on ne changeait pas de trajectoire. Il avait donc gagné d'avance. Mais gagner n'est pas gagner quand l'adversaire se déclare lui-même perdant.

Fixant Nara au loin, il ne faisait pas attention au sol. Il ne vit pas le trou qui séparait un toit d'un autre. La rue était étroite, mais Youso tomba tout de même dans le vide. S'il touchait au sol, il perdait. Il s'accrocha, durant son vole plané, à ce qui lui semblait être une gargouille ou quelque chose qui y ressemblait légèrement. Les pieds suspendus au vide, il inspecta son état. Il ne s'était fait aucune blessure. Mais il était très mal placé. Comment allait-il faire pour remonter sur les toits ? Impossible. Ils étaient trop hauts et la gargouille trop mal placer. Youso ne pouvait donc pas s'accrocher à quelque chose pour gagner en hauteur. Il s'hissa sur la statue de pierre et regarda en bas. La rue était étroite, mais bondée de monde. Personne ne semblait avoir remarqué sa présence. Il regarda ensuite autour de lui. Il pouvait longer les murs, mais pas les escalader pour rejoindre les toits. C'est ce qu'il fit. Que pouvait-il faire d'autre ? Il allait perdre un temps énorme, mais ce n'était pas grave.

Il longea la corniche pour rejoindre un balcon. Le garçon ne prit pas le temps d'inspecter l'intérieur de la maison et il continua à longer le mur. Youso devait faire preuve de concentration et d'équilibre pour ne pas tomber. S'il tombait, c'était une blessure grave qu'il se ferait. Jamais il n'avait remarqué que les toits de Konoha étaient aussi hauts. Ses jambes tremblaient. Elles ne tremblaient pas de peur. Seulement, c'était très difficile de garder son équilibre sur une corniche aussi petite. Il arriva à un autre balcon. Mais cette fois, il regarda à l'intérieur. Il n'y avait personne. S'il continuait ainsi, il n'arrivera jamais à destination à temps. Il devait entrer dans ce bâtiment pour trouver l'escalier qui menait en haut. Il s'hissa par la fenêtre sans mal et se dépêcha à sortir de la pièce. Il aboutit dans un long corridor qui lui faisait penser à un appartement.

*Haha, fastoche.*

Il avança dans ce même couloir jusqu'à atteindre une série d'escalier. Bien entendu, il emprunta celle qui montait. Une fois arrivé en haut, Youso ouvrit la porte.

*Enfin !*

Il se trouvait maintenant à son endroit de départ. Le garçon continua sa course à un rythme effréné. Il devait rejoindre Nara ou il allait perdre la course ! Pour lui, s'était déjà perdu d'avance. L'Hyuga avait emprunté un chemin plus long, mais Youso avait perdu un temps incroyable sur la corniche.

Heureusement, il ne perdit pas confiance. Il avait peut-être perdu, mais il ne pouvait s'autoriser à abandonner. C'est pour cela qu'il se donna à fond pour atteindre la forêt. Il dût faire quelques détours pour ne pas rencontrer une rue trop large, mais cela ne lui faisait pas perdre beaucoup de temps. Lorsqu'il fût enfin devant les arbres, il ne perdit pas de temps et sauta sur une branche, puis une autre, puis une autre, sans faire attention aux feuilles qui le fouettaient.

Le jeune garçon tenta de se retrouver. Il ne se souvenait plus exactement où était situé l'air d'entraînement de Nara. Depuis le temps qu'ils ne s'étaient pas entraînés tous les deux ! Après avoir réfléchi et après s'être remémoré de bons vieux souvenirs, il se souvint enfin où il se situait. Sans arrêter de courir, il arriva enfin au grand espace vert. Essouffler, il se posa au sol et se laissa tomber sur l'herbe humide du matin. Il regardait le soleil filtrer entre les feuilles, puis, après quelques minutes, il regarda autour de lui. Nara n'était pas présente. Mais où était-elle ?
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   Mer 28 Oct - 13:17

Youso : +40 XP
Nara : +12 XP

Youso, n'hésite pas à prendre cet XP sur ton autre compte.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Fontaine Rouge.   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-