Partagez | 
 

 Une entrée fracassante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Une entrée fracassante   Dim 21 Juin - 4:25

=====================
Une entrée fracassante
=====================


Il devait être quoi, 14:30. Les cours dans l'académie allaient bientôt e terminer. Cela faisait longtemps que je n'y avais pas été. En effet, lors de mon entrée à l'académie, j'ai passé des heures et des heures entre les murs de l'amphithéâtre. Que ce sois avec les professeurs à discuter médecine, intérêts généraux ou résultat, que ce sois avec des livres à apprendre chaque ligne par coeur ou bien que ce sois assis sur ma chaise à écouter l'enseignant donner son cours, j'éprouvais toujours un immense plaisir à être là. Bien sûr, j'étais le seul dans mon genre. Enfin, dans ma promotion. Les autres étaient tous des flemmards qui ne savaient pas reconnaître le travail acharné. J'étais chez moi, je me préparais. Je me préparais à quoi? J'avais décidé d'aller voir mon professeur préféré. Il se nomma Souryo Hakujou, il est comment dire enrobé. Malgré sa forte corpulence, c'est l'un de meilleurs professeurs que j'ai eus dans toute ma sainte vie. À la fin des cours, je pouvais rester des heures et des heures en sa compagnie à discuter du moindre sujet qui me venait en tête. J'avais donc décidé d'aller le revoir, par simple courtoisie. Visite simple d'un élève passionné envers sont professeur adoré qu'il n'a plus revu depuis quelque temps. Senbons en proche, bâton dans le dos et violon à la main, je me dirigeai donc vers la sortie de mon appartement. Après tout, il faut d'abord quitter l'endroit où nous nous trouvons pour espérer pouvoir nous rendre ailleurs. Je ne le remarquai pas, mais j'avais mis le pied en sortant sur ma superbe flaque. Ne l'ayant pas remarqué, tout le long du chemin, je laissai une petite trace d'une couleur quelqu'onque à chacun de mes pas. Quelques minutes plus tard, j'arrivai à l'amphithéâtre. Le voyage ne fut point long, car l'académie m'avait assigné un logis non loin de cet endroit. Il était présentement en cours. Je pus remarquer un jeune homme en rouge. Je me souvenais de lui, car un jour, je l'avais heurté. En allant récupérer mon coupon qui s'était envolé au vent. Je restais discret. Je n'osais pas descendre les marches de l'amphithéâtre de peur de déranger le cours.


[Souryo] – Dans la plus part des techniques de médecine, il faut tout d'abord visualiser ce que nous voulons faire. En autre, promulguer des soins à nos alliées […]

C'est tout ce que je captai de la conversation, j'étais bien trop loin pour comprendre quoi que ce sois. Le cours toucha à sa fin, le professeur salua ses élèves et parties par l'arrière. Les élèves commencèrent à sortir des rangées pour monter les escaliers. L'un s'était relevé plus rapidement, l'homme en rouge. Je ne fis pas vraiment attention à lui. Voulant rattraper le professeur je décidai de descendre les escaliers à la hâte. Malheureusement, la flaque visqueuse sous mon pied – qui ne s'était pas totalement étalé sur le chemin – me fit glisser, j'entrepris une douloureuse descente dans les escaliers. Incapable d'arrêter mon avalanche, j'emportai avec moi l'homme en rouge, jusqu'à la dernière marche. J'avais mal, très mal, mais j'étais avant tous gêné.


[Kallo] – Pardons
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Dim 21 Juin - 18:47

Souryo-Sensei, donnait son cours de médecine, et cela m'ennuyait. Évidemment, j'aimais bien le professeur, mais la médecine était la matière que je détestais le plus. Si au moins il pouvait parler de la biologie du cerveau humain. Le cours finassa, et je me levai, pour sortir de la salle de cours pour partir en direction du marché. Maintenant que je possédais l'argent, je pouvais aller acheter les armes que je voulais acheter depuis quelque temps. Je fus le premier à atteindre les escaliers et à les monter. Évidemment, vu que j’étais aveugle je ne trainais pas des tonnes de livre et de parchemin, comme les autres étudiants. En montant les escaliers, quelqu'un qui se trouva en haut trébucha ou perdit l'équilibre, je ne pus le dire, par contre, ce que je sus, c’est qu'il dévala les escaliers, en m’entrainant avec luis jusqu'en bas! Quand nous étions finalement écrasés en bas de la salle, juste devant le bureau du professeur. J’entendis la personne qui m'avait entrainé dans sa chute gémir de douleur et dire:

[Kallo] – Pardons
[Souryo] - Ah ahahah, quel plaisir de te revoir Kallo-kun, à ce que je vois, tu es toujours aussi maladroits! Quel bon vent t'em[...]

La douleur de la chute submergea mon corps au point de ne même pas pouvoir gémir ou crier de douleur. Je crus que j'allais perdre connaissance, mais une crise de toux me secoua. Mon masque tomba de mon vissage, et après que ma toux aille passé, j'essayai de peine et de misère a retrouver mon soufle.

[Souryo] - Heiki! Heiki! Est-ce que ça va!
[Heiki] -...C-ça va allez... so...Souryo-sensei.
[Souryo] - Heiki-kun, je ne comprends pas pourquoi tu veux à tel point devenir un ninja, avec une telle constitution, tu ne survivras pas [...]
[Heiki] - Le corps n'est pas tout, pour survivre il faut le corps et l’esprit. Alors même si mon corps est défaillant...Mon esprit ne l'est point.


Je réussis finalement à me lever, et je me tournai vers l'individu nommé Kallo. Il put sans doute voir mon vissage pâle, et mes yeux de verre. Je me penchai pour ramasser mon masque et le remettre en place.


[Heiki] Tu devrait faire plus attention, Kallo...

À peine, je finissais ma phrase, que une autre crise de toux me repris.


Dernière édition par Heiki Akaokami le Lun 22 Juin - 0:43, édité 4 fois

MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Dim 21 Juin - 20:25

Je suis quelqu'un de très maladroit. Les nouveaux venus viennent de le remarquer, Heiki en particulier. Ce n'était pas la première fois que je le bousculai. Cet homme est aveugle, c'est pour cela qu'il n'avait pas remarqué qui j'étais, pour cela qu'il ne fit aucune allusion à la dernière fois. J'avais mal, très mal... En tombant dans les escaliers, j'avais réussi à placer mon corps d'une certaine façon pour épargner des dommages à mon violon. Au coût de plusieurs bleus supplémentaires. Le masque de cet homme... Je ne l'aimai pas. Bref, là n'était pas l'important. Mon professeur tant aimé s'approcha de moi

[Souryo] - Ah ahahah, quel plaisir de te revoir Kallo-kun, à ce que je vois, tu es toujours aussi maladroits! Quel bon vent t'emmène dans les escaliers ?


Je souriais bêtement. Un médecin doit savoir encaisser les coups, c'est pour cela que les escaliers me faisaient mal, mais pas au point de tousser comme cet homme... Tousser après c'est littéralement planté? Comme c'est étrange

[Kallo] – C'est un plaisir aussi. Maladroit moi? Bien sûr que non voyons. J'étais venu vous voir, mais comme à mon habitude, j'adore les entrées qui se font remarquer. Quel bon vent, quelle bonne glu oui.


Je mentais, j'étais purement et simplement maladroit. La douleur était toujours présente dans mon corps, mais déjà moindre qu'au départ. Le masque de l'homme tomba après une toux. Il avait des yeux de vitre. J'approchai délicatement mon doigt et je décidai de « poker » son oeil, j'étais totalement intrigué par ses yeux qui sortent de l'ordinaire.

[Souryo] - Heiki-kun, je ne comprends pas pourquoi tu veux à tel point devenir un ninja, avec une telle constitution, tu ne survivras pas

Il avait raison, sans un corps adéquat, sont rang de ninja vas passer d'étudiant à non-vivant, c'est pas la joie. Je sais pertinemment à quel point une bonne constitution peut nous sauver dans certaines situations.

[Kallo] – Tu sais... Heiki c'est cela? Avoir une bonne constitution peut te permettre de t'échapper lorsque tu devras affronter des rats sanguinaires sur leur terrain. Le genre de rat qui te mange... Un oeil!

C'était plus fort que moi, je devais la sortir. Bien qu'elle était mesquine, je ne pouvais pas me l'empêcher.


[Heiki] - Tu devrait faire plus attention, Kallo...

[Kallo] – Plus attention? C'était à toi d'être sur tes gardes, un bon shinobi se doit d'être sur ses gardes. Écoute un plus haut gradé que toi, jeunot

Dis-je en lui poussant sur le front avec mon index
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Lun 22 Juin - 2:57

[Kallo] – Tu sais... Heiki c'est cela? Avoir une bonne constitution peut te permettre de t'échapper lorsque tu devras affronter des rats sanguinaires sur leur terrain. Le genre de rat qui te mange... Un oeil!

*Eh? Vraiment.... telle phrase dépourvue de moindre intelligence.*

[Kallo] – Plus attention? C'était à toi d'être sur tes gardes, un bon shinobi se doit d'être sur ses gardes. Écoute un plus haut gradé que toi, jeunot.


[Heiki]Ehhh?Être sur mes gardes? Tu es un peu mal placé, après avoir déboulé tout l’escalier.


J'attrapai par le poignet la main que Kallo avait utilisée pour me pousser. Je souris et leva mes yeux vides vis-à-vis les siens. Même, si je ne pouvais voir sont vissage, je savais que sa tête étais précisément la, selon l’angle de son bras que je tenais.

[Heiki]-Kallo, tu crois que ton corps est plus résistant que le mien? Oui, tu as raison, par contre....qu'en est-il de ton esprit?


Dès le moment ou j’avais pris son poignet, mon chakra commença à s'infiltrer dans sons bras, puis en montant à l’épaule puis jusqu'au crâne, et finir dans le cerveau. Des filaments de chakra traversèrent chaque neurone de son cerveau, et commencèrent à l’infiltrer au complet. En moins d'une seconde j'avais déjà accès à son esprit.Évidement mes connaissances étais encore trop limité pour faire des choses telles que lire ses pensées, ou de lui imposé ma volonté. Par contre, ce que je pouvais parfaitement faire, c’est d'influencer ses sens. Alors, le chakra se concentra sur les quelques neurones responsables de la douleur. C'est au moment où je finissai ma phrase que je surchargeai ces neurones en particulier. Ce qui produit, que l’esprit de Kallo lui fit ressentir une intense douleur. Pas assez puissante pour paralyser, ou faire perdre connaissance, mais suffisaient pour qu’il dût se retenir de crier. La douleur que je luis infligeai, n’étais nullement physique, mais purement mentale. Il ne sentit pas sa chaire se faire couper par des kunai, il ne sentit pas son corps brulé sous des flammes intenses, il ne sentit pas ses os se briser après un violent impact. La seule chose qui sentis, c’était une douleur pure, immatérielle non relié à son corps.

Après quelque seconde, je mis fin a ma torture mentale que j'imposais à Kallo, et je l’achai son poignet, puis le contourna en commença l'ascension des escaliers. Pendent un bref moment je marrera sur la 3e marche. Un coup de fatigue me pris, j'avais consommé beaucoup de chakra pour utilisé ce genjustu. Même si cela faisais quelque années, que je l’avais découvert, la quantité de chakra requis pour l’utiliser est immense. Puis je repris mon ascension sans porter un regard au professeur et le ninja nommé Kallo, de toute façon, comment puis-je les regarder, si je ne possède plus d’yeux?

MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Mer 24 Juin - 20:28

Je dois l'avouer, j'ai trouvé cela très drôle mon jeu de mot avec son oeil de vitre. C'est méchant, cela va de soi, mais affreusement drôle. C'était venu tout d'un coup, comme une illumination blessante que je ne pouvais pas m'empêcher de retenir. Je crois qu'il n'y avait que moi, le senseï et le concerné qui avions entendu cette allusion déplacée. Rire ou se faire « écœurer » tel est la loi de l'académie. Encore aujourd'hui - même avec mon grade- je le remarque. La preuve, tous les étudiants ont l'espace d'un instant rigolé de ce léger désagrément avec les escaliers, puis ils sont retournés à leurs occupations habituelles. Ils sont sortis de la salle comme si de rien n'était. Je tiens vraiment à préciser à quel point la nouvelle vague de shinobi qui arrive me fait pitié. Parmi eux, il y a un aveugle. Un shinobi aveugle? C'est simplement et tout bonnement « RI-DI-CULE ». C'est improbable. Pourquoi accepter quelqu'un qui ne voit pas. Il ne peut être qu'un handicap pour son équipe. Un sérieux handicap. Tant qu'a moi, je ne perdrais pas de temps avec lui et le laisserais mourir dans les souffrances que nos adversaires lui causeraient. Sans même lever le petit doigt. Il n'est même pas signe d'intérêt. En plus, il est laid avec ses yeux de vitre. Tout cela pour dire que, je ne l'aimais pas. Pourquoi? Pas pour ses raisons. Tout simplement parce qu'il m'avait répondu avec arrogance. Son : « Tu devrais faire plus attention. » Cette phrase beigne dans l'arrogance. Je suis son supérieur après tout. Si tous les nouveaux shinobis sont comme lui, où va Kumo? Il y a une hiérarchie d'organiser dans nos rangs, ce n'est pas pour rien. Tout d'un coup, après quelques dires de sa part -Dires que je n'ai pas écoutés bien entendu-. Il me serra le bras. Il m'avait pris le bras. Pourquoi? Voulait-il me supplier à genou de lui pardonner son arrogance et au final faire le baise-main? Ça serait trop beau et bien trop humiliant. Qu'est-ce qu'il mijotait?

[Heiki] - Kallo, tu crois que ton corps est plus résistant que le mien? Oui, tu as raison, par contre... qu'en est-il de ton esprit?

De mon esprit? Qu'est-ce qu'il entend par là. J'ai un corps certes plus résistant que lui, cela va de soi, mais mon esprit? C'est incongru, cela ne veut pas dire grand-chose. Essayait-il de me faire peur? Si oui, c'est un jeu qui se joue à deux. À ce moment, un peu de Chakra s'infiltrait dans mon bras, mon bras... Il m'avait pris le bras, c'est donc son Chakra, je le sens, il monte. Il suit ma circulation de Chakra pour monter, il s'infiltre. Que veut-il faire? Ce n'est pas la meilleure des sensations du monde, du Chakra étranger qui monte dans ton corps. Pourquoi est-ce qu'il monte? Le Chakra continuait, sa cible c'était mon cerveau. Veut-il me donner une MTC... Maladie transmise par Chakra? Qu'est-ce que je raconte, ça n'existe pas. Je commerçais à paniquer. Au moment où le Chakra s'immisçait dans mon cerveau, une atroce douleur se fit sentir. Comment pourrais-je la décrire? Oui, c'est comme si un chien qui à la rage vous mordait dans le cerveau. Le crâne n'existant pas, le chien croit que c'est un os et mordille de plein fouet. La douleur me fit rager, je n'arrivais même plus à contrôler mon corps. Pourquoi? Comme si une seconde personne faite de rage et de douleur fit son apparition. Une apparition de douleur. Était-ce dû à la technique ? Quelques secondes plus tard, cela s'estompa. Je comprends maintenant l'importance de l'apprentissage du Kai, une technique que l'on m'avait montrée dans mes cours de ninjutsu... Je dormais pendant les explications. Il va de soi que c'est une technique plutôt indispensable. Lorsque la technique s'estompa, je remarquai qu'il montait les escaliers. D'une rage incontrôlable, je pris son masque. En effet, en repartant il avait oublié que son masque était tombé. Mon corps, la colère le contrôlait.

[Kallo] – Hey Heiki, tu as oublié ton masque


Sur ces mots, il se retourna. Au moment où il aurait plus me voir -s'il avait eu des yeux- je lui écrasai le masque sur le vissage et je plaçai mon pied sous sa jambe pour le faire trébucher. Il était en haut des escaliers, résultat, il n'avait eu l'impacte d'une marche dans le dos, par contre son masque devait déjà lui avoir fait mal. Je m'installai sur lui et je plaçai une main sur son abdomen. J'avais un petit sourire sadique


[Kallo] * Faisons-lui peur*

Ma main commençait à devenir bleue de Chakra. En effet, je concentrai mon Chakra dans ma main comme pour le Scalpel de Soin. La seule différence qui existe entre Le Scalpel de Soin et le Scalpel de Chakra c'est l'effet après l'utilisation de la technique. L'une coupe, l'autre soigne. Le sait-il? Après tous le bluff est un atout qu'il faut savoir maîtriser si nous voulons être un bon ninja

[Kallo] – Laisse-moi te découper les organes en millier de petits morceaux

Je ne le pouvais pas. J'ai toujours été incapable de maîtriser les jutsus offensif de médecine, mais le sait-il?


Dernière édition par Kallo Hone le Sam 27 Juin - 16:56, édité 3 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Jeu 25 Juin - 5:52

À peine je commençai à recommencer à monter les marches, le dénommé Kallo me cria:

[Kallo] – Hey Heiki, tu as oublié ton masque


Je me retournai donc et je reçus mon masque dans la figure. Le coup ne m'avait pas manqué et je sentis une cuisante douleur sur tout mon visage. Après tout, mon masque était en bois, alors l'impact fut violent. Après j’ais sentis qu’on me faisait une prise de taijutsu pour me mettre au sol, sans doute par cet imbécile qui venait de de faire une crise de rage. Ce ne fut pas la première foi que je me faisais maltraiter alors malgré la douleur et la position...disons très désavantageuse, je gardai mon calme. J'entendis une vibration de chakra, probablement entoura un objet, surement pour le rendre plus tranchant.


[Kallo] – Laisse-moi te découper les organes en millier de petits morceaux


*Vraiment? Assaillait-il de me faire peur? Si au moins sa phrase aurait été mieux formulée, peut-être aurait-elle eux plus d'effet, mais elle as d'laire sortit tout droit d'un gamin!*

Je l’entendis déplacer "l'objet " entourer de chakra, en me fiant à la trajectoire de son déplacement et à sa position, j’en déduis que cela devait être sa main qui était entourer de chakra...ou une arme de poing, comme des griffes. De toute façon, qu'espère-t-il? m'intimider? C'est peine perdue.


[Heiki]- Qu'essais-tu de faire? M'intimider? Et avec quoi? Une lame de chakra? Sais-tu pourquoi je n'ai plus d'yeux? J’ai visité l'enfer, et ils y sont restés. Âpres avoir le corps consumer par les flames, et mon esprit consumer par les ténèbres. Alors, tu crois que tes menaces me font le moindrement peur?


[Souryo]-Ça SUFFIT!


Je fus étonné d’entendre la voix du professeur. Dans l’action je l'avais oublié. Une erreur que je ne devrais pas re-commettre, car cela pourrait me couter cher dans une véritable situation dangereuse. Je sentis le poids de Kallo disparaitre, comme si quelqu'un l’avait levé tout d'un coup. Ce qui s’avéra être exact, car je l’entendis percuter un des bureaux a quelques mestres à côté de moi.

[Souryo]-Heiki! Combien de fois que je, ainsi que les autres instructeurs t'ont dit de ne pas utiliser le Kajino Reikon!

[Heiki]-Mais....

[Souryo] Il n'y a pas de, mais! Et toi, Kallo Home, tu me déçois. Toi qui étais un de mes élèves préférés, et te voilant en train d'attaquer des étudiants d'académies! Ou est passé le Kallo-kun que j'appréciais, ceux qui avais une belle personnalité et qui étais francs et loyaux, et la maintenant tu t'acharnes sur des gamins!

MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Sam 27 Juin - 16:51

Je suis en temps normal, calme, détendu et réfléchi. Allez savoir pourquoi, en ce moment, je n'ai pu garder le contrôle sur mes actes. Cet étudiant de malheur. Je ne l'aime déjà pas. Pourquoi? Peut-être parce que c'est un petit impertinent qui se croit fort, mais que ne l'est pas. Il ne sait qu'utiliser un genjutsu de douleur. Je me souviens dans les cours que j'ai suivis avec un professeur vraiment « barjo », qu'il existe une technique pour ce libéré des genjutsu. Kai si ma mémoire est bonne. Il serait envisageable selon moi, de la maîtriser. Enfin, si je veux garder mon calme bien sur. Après tout, c'est lui qui s'est mis à me sauter à la gorge, ne serait-il pas... Colérique?

[Heiki] - Qu'essaies-tu de faire? M'intimider? Et avec quoi? Une lame de chakra? Sais-tu pourquoi je n'ai plus d'yeux? J’ai visité l'enfer, et ils y sont restés. Âpres avoir le corps consumer par les flammes, et mon esprit consumer par les ténèbres. Alors, tu crois que tes menaces me font le moindrement peur?


[Kallo] – Bravo champion! Je suis fier de toi, ton corps a été consumé par les flammes. Qu'est-ce que j'en ai à faire? Tu mas agresser, je ne fais que me défendre. Les ténèbres... Ne me fais pas rire, les ténèbres n'existent pas. Ils sont abstraits. Parle-moi de chose logique.

C'est un fait. Les ténèbres sont le résultat des suppositions de gens qui veulent à tout prix avoir peur de l'inexistant. Les ténèbres sont un terme abstrait, une irréalité grandissante chez certaines personnes... Comme lui. Le corps consumé par les flammes... C'est chacun sa merde quoi. Son esprit consumé par les ténèbres, il me fait vraiment rire ce mec. J'entendis un bruit de pas lourd s'approcher de moi et me soulever. Que dis-je... Me soulever? Plutôt m'expulser dans les bancs de la classe. C'est douloureux, mais moins que les escaliers, je dois l'avouer.


[Souryo] - Et toi, Kallo Home, tu me déçois. Toi qui étais un de mes élèves préférés, et te voilant en train d'attaquer des étudiants d'académies! Ou est passé le Kallo-kun que j'appréciais, ceux qui avais une belle personnalité et qui étais francs et loyaux, et la maintenant tu t'acharnes sur des gamins!

Je commençai à voir moins rouge. J'avais trop de respect envers ce professeur pour le décevoir. C'est même lui qui m'a appris à toujours rester calme, j'avais échoué à son enseignement

[Kallo] – Je... Je suis désolé Senseï... C'est juste qu'il ma attaqué avec un genjutsu sans que je le blesse volontairement. Je reconnais que mon attitude n'était pas correcte envers ce jeunot, mais... Bref... Je m'excuse.

J'avais si honte que ma journée était gâchée. Je décidai donc de retourner chez moi, le coeur triste. Je redescendis les escaliers pour aller chercher mon violon et je repartis chez moi. Je m'arrêtai un instant au côté d'Heiki


[Kallo] – J'aimerai voir ce que tu vaux dans un combat, tu m'intéresses. Rendez-vous dans deux semaines dans l'arène.


Sur ce, je repartis.

[RP terminé de mon côté]


MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   Mar 30 Juin - 12:06

Toujours beaucoup de fautes et surtout d'erreur dans la concordance des temps. Peut-être pourriez-vous demander de l'aide à la brigade d'Aide au RP pour vous encadrer.

Heiki : +11 XP
Kallo : +24 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une entrée fracassante   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une entrée fracassante
» Une entrée fracassante !
» Une entrée fracassante [PV Labocata]
» Une entrée fracassante [Ft. Elladan]
» Le Guide du débutant : pour faire une entrée fracassante !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-