Partagez | 
 

 [Team 6] Rencontre aux sources chaudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Dim 21 Juin - 21:53

C’est dur de commencer. Commencer une journée, comme une autre, ou comme on voudrait qu’elle soit. C’est au commencement qu’on décide de cela. Le problème, c’est que le matin la volonté est au plus bas, manquant d’énergie, le corps a du mal à remettre en marche son esprit. A moins que ça ne soit l’inverse.
Quoiqu’il en soit, Kazuki avait trouvé une parade à ce système cruel. Lui, pour décider pleinement de sa journée, il se levait l’après midi…
Persuadé que l’heure du levé influait forcément sur son état physique au réveil, il vivait avec la conviction que ses décisions « matinales » (car « après-midiales » ça se dit pas) étaient crucialement plus justes.

Aujourd’hui sera…

-Bom Bom BOM !-

Et elle apparue. La main de la destruction.

[ Mimoza] – Kazuki ! T’es, encore, en retard !

Le juunin regardait son plafond, comme chaque fois que ce scénario se répétait. Mimoza, elle, ne croyait pas en la théorie de son frère. Personne n’y croyait d’ailleurs.

[Kazuki] – Mimoza, t’étais pas obligée, encore, de faire un trou dans ma porte.

*J-7*

A force que les jours passaient de cette façon, cette bonne vieille porte de bois ne tenait qu’à une fibre. Les trous répétés, réparés, et refaits, l’avaient fragilisée au plus haut point. Kazuki pariait d’ailleurs sur le jour de sa destruction totale. Au début, seul la main passait lorsqu’un trou se faisait. Aujourd’hui, Mimoza pouvait y passer la moitié de son buste. Une légère pression du doigt pouvait faire s’échapper quelques gros bouts de bois.

Il l’entendit redescendre les marches. Plus distinctement qu’à sa montée. Elle aimait le surprendre, d’une, et de deux, le trou aidait quelque peu.

Aujourd’hui, donc, sera… Nouveau.

Oui, aujourd’hui sera nouveau. Kazuki n’avait pas oublié ce qui l’attendait cet après-midi là. Quelques jours auparavant, alors qu’il rendait visite à ses supérieurs, et après qu’ils l’aient repris une fois de plus sur son assiduité temporelle douteuse, ils lui ont donné une équipe. Une équipe toute neuve ! Et leur rencontre allait se faire dans, une à deux heures tout au plus. La lettre traînait sur sa table, non loin de là, à la portée d’un bras agile. Et Kazuki, lui, était très agile. A tel point qu’il se ramassa bien quatre fois avant de parvenir à l’attraper, dégustant chaque fois un peu plus le plancher alors déjà bien creusé.

Ils étaient deux. Seulement deux. Peut-être attendaient-ils que de nouveaux postulants se présentent avant de remplir son équipe. En tout cas, ce n’était pas un problème. Il est plus facile de retenir deux prénoms, que trois. Mais, jamais deux sans trois ! Alors comment faire ?

Comment faire ! Lui serait le troisième ! Ouf, sauvé. Une question obsédante de résolue. Sans ça elle l’aurait harcelé toute la journée.

Quelques minutes lui suffirent (alors que seulement des secondes sont nécessaires à d’autres) pour se lever, et s’habiller. Une fois au rez-de-chaussée, Mimoza l’accosta brutalement. Elle lui arracha la lettre des mains et se mit à la lire, à haute voix. Kazuki, lui, avait l’habitude de ce genre de comportement et s’en était allé se remplir la panse, ignorant totalement la lecture généreuse de sa sœur.
Soudain, elle s’interrompit, interloquée.

[Mimoza] – Mais, Kazuki, tu vas pas encore manger de ces… Chokapikasu. Tu sais les adultes ils arrêtent ces choses là. Tu…

[Kazuki] – Et toi t’es …

[Mimoza] – Toujours autant de répartie à ce que je vois. Bon, t’as une équipe qui t’attend quand même. Dépêche toi un minimum.

Laisse moi manger en paix, non mais…

Kazuki ne tarda pas à engloutir son déjeuner. Il attrapa sa veste de Juunin, car oui, c’est ce qu’il était, un Juunin. Spécial de surcroît ! Attention les enfants. Et sortit de la maison.
Enfin libre. Enfin il pouvait accomplir cette journée, remplie de ‘Nouveau’ comme il l’avait décidé. Un chemin trop emprunté n’était pas utilisable en ce jour, il lui fallait un nouvel itinéraire. Tout comme il devait chantonner de nouvelles mélodies tout en marchant.

Il arriva à l’académie et s’approcha de l’accueil. Il indiqua à la demoiselle présente qu’il fallait prévenir deux élèves du lieu de leur premier cours en équipe. Gennosuke Tenkou et Jiro Aburame, donc, devaient se rendre aux sources chaudes, afin d’y rejoindre le professeur Kazuki Yaminosu.
Un petit saut, rotatif, et le Juunin quitta les lieux.

Les sources chaudes étaient le meilleur endroit pour cette rencontre. Une fois devant, il s’asst sur un rocher, non loin de la porte d’entrée. On ne pouvait pas le louper.
Et il attendit.

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Mar 23 Juin - 22:28

Brosse. Brosse. Brosse. Pince. Clic.

La petite main potelée d'enfant lâcha la couette de laine tressée de la poupée de chiffon pour se saisir d'une poignée ferme et autoritaire du reste de la chevelure libre.

Brosse. Brosse. Brosse. Pince. Clic.

Arborant une moue boudeuse et chagrine comme elle l'avait vu faire sa mère en se regardant dans la glace, la petite fille jaugeait sa poupée du regard. Levant un instant ses yeux, bleus sous la lumière du jour, elle sembla réfléchir à la façon dont sa mère coquette concluait le rituel d'habillement. Un sourire découvrit ses dents blanches magnifiques et éclatantes quand le souvenir lui revint, cela semblait maintenant évident ! Se saisissant de l'anatomie de la poupée qui se rapprochait le plus des hanches, la fillette tira dessus en faisant la grimace forcée devant le miroir.


[Akio] – Tu as encore pris du poids, Cissy ! Il faut arrêter le chocolat !


Oui, c'était cela, la cérémonie était terminée ! Akio en était sure, maman procédait chaque matin ainsi après s'être habillée, attrapant des poignées d'amours qui n'existaient pas chez la svelte et filiforme Maki Aburame et maugréant d'avoir pris du poids. La petite fille décroisa ses jambes courtaudes et se releva tenant toujours la pauvre Cissy, affublée de ses couettes ridicules dans ses cheveux de laines orangées et de ses kilos imaginaires. Un instant, les yeux bleus de la jeune fille croisèrent son propre reflet dans le miroir sur pied, petite fille d'une demi-douzaine d'années, une longue chevelure à la couleur de jais bouclant sur ses épaules, une visage tout en rondeur que surmontent deux yeux virant du bleu au vert selon l'éclairage. La gamine se tira aussitôt la langue dans une gerbe de postillons arrosant le miroir, elle arrondit aussitôt les yeux avant de sortir en courant de la jambe sur ses jambes potelées, criant comme une possédée de sa voix de crécelle zozotant.


[Akio] – Maman ! Maman ! Ziro, il enkaur zalit tout le miroaaarr !


***



Remuant sous sa couette, perdu entre le monde des rêves où il aidait des tortues ninjas à venir à bout d'abeilles lui reprochant de leur avoir donné bourdon. Plongé dans le méandre de ses rêves et de la réalité, un nouveau personnage fit son apparition dans son songe, sa mère, debout et autoritaire criant, une louche à la main.

[Maki] – Akio, va réveiller ton bon à rien de frère !


~~~


Ne comprenant pourquoi sa mère l'appelait par le prénom de sa petite sœur, continuant de se débattre dans ses draps, Jiro continuait de s'enfoncer dans son rêve. Il fallait qu'il fuit ou les abeilles allaient l'attraper, courant dans un couloir rayé de jaune et de noir, il sentit ses pieds s'enfoncer dans la gelée royale et commencé à couler comme dans des sables mouvant. Il passa à travers le sol du couloir en gelée transparente pour tomber dans la salle en dessous en criant. Non, il devait fuir et rejoindre les tortues ninjas !

Se recevant sur le postérieur dans une pièce couverte d'alvéoles, il se releva regardant autour de lui en s'essuyant les fesses dégoulinant de gelée royale sur son pyjama à rayures, il avait perdu son bonnet de nuit dans la bagarre. Oh non ! Des alvéoles, il se trouvait au centre de cette maudite ruche et de tout les côtés des abeilles géantes arrivaient, grouillantes et bourdonnant de leurs ailes. Ce ne fut qu'une question de seconde avant qu'elles ne l'attrapent et oh non ! Pas ça ! Non ! Les tortues ninjas devaient le sauver ! Les abeilles commençaient à lui faire revêtir un ridicule costume de guêpe, un abdomen énorme en carton peint de jaune et de noir avec deux trous pour ses jambes et ses bras. Ouvrant grand ses yeux verts sous la lueur jaune des alvéoles alors que les abeilles le tiraillaient de tous les côtés ajustant son costume, il vit le pire arriver.


[Jiro] – Ah non, pas question que je porte ça !

Une abeille bien plus grosse que les autres et dépourvues de leurs tailles fines et sveltes s'approchait avec un serre-tête pourvu de deux antennes au bout des quelles pendaient deux grosses boules jaunes. Non ! Pas cette horreur ! Essayant de se débattre, il se rendit compte que chacune des abeilles lui tenaient les bras et les jambes alors que la grosse lui enfonçait un serre-tête sur le crane, lui le vissant bien profondément.

La grosse recula comme pour contempler son œuvre et émis un bourdonnement satisfait avant de claquer des mandibules, un claquement ressemblant beaucoup à un claquement de doigts. Il fut alors prestement jeté à terre devant un carré de sucre. Comprenant sa tâche et entourée d'abeilles vindicatives au dards acérés, il se pencha en avant et récolta du sucre avec sa langue avant de tousser de toute ses forces. Argh ! S'il continuait comme ça il allait faire un infarctus au bout de trois minutes. Penché comme ça en avant, il remuait son énorme abdomen sous le nez de toute ces abeilles. Un deuxième coup de langue faillit l'étouffer.


[Jiro] – Marre de se remuer pour tout ces gros tas !

Un bourdonnement colérique le fit se retourner, toutes les abeilles le regardaient émettant une vibration malfaisante. Déglutissant et essuyant la sueur qui dégoulina soudain de son front, il leur répondit tout en remuant son abdomen comme elles.

[Jiro] – Enfin, vous n'êtes pas toutes des gros tas ! Je parle juste de celle là ...


Jiro accompagna sa phrase et son mouvement de bassin avec un signe vers l'énorme abeille lui ayant enfoncer le serre-tête. Les abeilles bourdonnant et remuant les fesses dans une danses meurtrières semblèrent répondre.

[Abeilles] – Il a insulté notre grosse reine !


Jiro déglutit, une nouvelle fois alors que la reine en question se mit elle-même à danser tout en bourdonnant quelque chose pouvant être traduis par :


[Reine] – Essaye de garder la ligne après 10 000 bébés !


L'adolescent hurla alors que tout les abeilles lui fonçaient dessus, abdomens en avant lui enfonçant leur dard dans le ventre dans un bourdonnement d'enfer, déchirant son costume et lui arrachant son ridicule serre-tête. Ou étaient les tortues ninjas ?

[Jiro]- Aaaaaaaaaa .....

~~~


.... aaaaaaaah !



Jiro se redressa d'un coup dans son lit tout en sueur, surprenant Akio assise sur le torse de son frère qui tomba en arrière, arrêtant ainsi de larder les côtés de son frangin avec ses doigts. La petite fille plongea ses yeux bleus dans ceux identiques de son frère et prenant une pose sévère comme si rien ne s'était passé, elle se releva. Descendant du lit, lissant sa robe, elle regarda Jiro dans une parfaite imitation de leur mère en modèle miniature.


[Akio] – Maman m'a dit de te réveiller. T'va en r'tard avec ton nouveau senzei.

Jiro regarda un instant sa petite sœur, leur mère le réveillait habituellement peu après qu'Akio l'est elle même réveillée à grand renfort de cris et de pleurs. La petite fille devait avoir pris son temps pour venir le secouer et en effet, il allait devoir se dépêcher.

Mettant la gamine dehors, il se saisit de ses vêtements dans une tornade de tissu, il fila à la douche. Quelques minutes plus tard, une tornade aux yeux bleus dévala les escaliers se saisissant une pêche et sortie par la porte de devant avant de disparaître en traversant le jardin prenant étrangement bien soin d'éviter les ruches surplombant l'arbre planté au milieu de la pelouse.

Les pieds battant sur les pavés, il parcourut le chemin vers les sources chaudes en courant, voilà qui serait un bon échauffement. Pourquoi les sources chaudes ? Son nouveau professeur était il un vieux pervers à barbe blanche aimant reluquer les jeunes garçons dans les bains ? L'idée le fit frissonner alors qu'il dépassait en courant les arcades du quartier du clan. S'arrêtant en chemin dans un dérapage poussiéreux, il regarda à droite, à gauche. Les sources chaudes ... Ah oui ! Le jeune homme se remit à courir comme un dératé dans la bonne direction. Pourquoi les sources chaudes ? Les insectes n'aimaient pas cette eau et cette chaleur. Pourvu qu'il ne tombe pas sur un excentrique, il savait à quel point les habitants de Konoha pouvaient être du plus simple au plus bizarre.

Jiro parcourut ainsi la ville, habillé de l'habituel tunique du clan Aburame recouvrant le bas de son visage et pourvu de manches longues et larges tandis qu'un simple short tombant en dessous des genoux suffisait par une si belle journée.

Enfin, le bâtiment des sources chaudes était enfin en vu, de là bas, on devait l'apercevoir comme un nuage de poussière dans le lointain. Bientôt à l'approche du bâtiment, il se stoppa posant ses mains sur ses hanches regardant lentement de gauche à droite avant de localiser le seul individu en tenue de juunin. Assis sur un rocher non loin de l'entrée, Jiro s'approcha et se pencha sur le côté pour essayer de regarder l'homme assit dans les yeux.

[Jiro] – Sensei ?


Si ça se trouve, il s'était endormi, par une telle chaleur lui se serait sûrement endormi à attendre ainsi assis. Le détaillant de son regard à présent vert dans le contre jour, il chercha sur la veste du juunin, un quelconque symbole montrant son appartenance à tel ou tel clan. Sur ses propres habits, son bandeau de Konoha se tenait attaché à son bras droit tandis que le symbole du clan apparaissaient sur le gauche.

[Jiro] – Je suis Jiro Aburame. Vous êtes bien le capitaine de l'équipe 6 ?

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Mer 24 Juin - 0:47

Il parait que le temps est une notion abstraite... On sait le quantifier, pourtant. On le calcule très bien (un demain plus un autre demain ne font-ils pas un après-demain ?), mais malgré tout, tout en restant fixe, il va varier d'un individu à l'autre. Trop court pour ce charmant jeune homme comptant fleurette, trop long pour cette égérie subissant les doux mots de sa passion... Et pourtant, pour chacun d'entre eux, c'est exactement le même nombre de minutes qui se sont écoulées.
Le sommeil n'échappe pas à cette règle, et c'est surement lui le plus étrange de tous. Entre le moment du coucher et celui du réveil, il peut s'écouler des heures entières, qui pourtant ne semblent n'avoir duré qu'une minute. Ce même sommeil, durant lequel on verra une personne s'agiter tout au plus quelques instants, alors même qu'il court, pourchassés dans un bourg dont les batiments ne doivent rien à l'architecture humaine, mais qui tiennent tout de même debout.

Cherchant le sommeil, et luttant contre sa propre propention à réfléchir, Gennosuke tournait en rond. Fasciné un instant par un reflet de lune, puis se plongeant un peu plus sur cette tâche étrange de son plafond pour laquelle il avait trouvé au moins dix concordances, il n'arrivait pas à lâcher suffisamment de leste pour que Morphée le prenne dans ses bras... Ce n'était pas faute d'avoir essayé pourtant : Compter les ninjas qui arrivent à sauter une barrière (en saut périlleux arrière, cela marche d'ailleurs beaucoup moins bien) l'avait laissé de glace ! La vérité étant qu'au final, il était extrêmement inquiet car il savait que le lendemain, toute sa vie allait être chamboulée.
Cette journée marquerait peut-être un tournant dans sa vie, puisqu'on lui offrait plus ou moins la chance de reprendre sur des bases saines dans un groupe qui l'était lui aussi. Ne pas connaitre son sensei, et l'inverse était vrai aussi, ne pas connaitre ses compagnons (son, en l'occurence), et l'inverse était vrai lui offrait un monde d'opportunité. Exit les "Gennosuke le dernieeeeeeer" et toutes les remarquent vexantes accumulées avec le temps. Un groupe neuf, un homme neuf.

La lune était déjà bien haute dans le ciel alors que l'esprit de Gennosuke était enfin en train de lacher prise, afin de lui offrir son repos bien mérité. Malheureusement, son esprit n'était pas le seul à réagir de la même façon, et s'il avait été éveillé, les hurlements de son ventre lui aurait mis la puce à l'oreille... Ouvrant soudainement les yeux, les muscles contractés, et tous les sens en éveil, le jeune homme sut exactement ce qui se passait lors de son réveil brutal. La première fois était peut être la plus surprenante, mais la troisième était de loin la plus éprouvante, alors qu'il retournait se coucher, en trainant les pieds. Bien heureusement pour lui, ce fût aussi la dernière fois qu'il du se réveiller à cause de ça. C'est la raison pour laquelle, à l'aube, les yeux cernés, il mit un certain à émerger, alors que son propre corps réclamait avec insistance de continuer son cycle de sommeil.

Une jambe après l'autre, un bras suivant sans effort le reste du corps alors qu'il se retournait, ramenait les jambes sous lui pour se relever. Quelques petits gémissements pendant que ce haut effort se produisait, les yeux à demi fermés, la bouche pâteuse.
C'est ainsi que sa tante le trouva, alors qu'elle venait le réveiller pour être sûr qu'il soit bien à l'heure pour sa nouvelle affectation, et qu'elle lache un petit cri et failli lacher les habits qu'elle lui apportait.

[Tante] - Aaah ! Mais ?! Oh mon dieu mais entre l'odeur et ta tête, j'étais à deux doigts de croire au retour des morts ! Oh (se bouchant le nez à ce moment là), tiens prends ça, mais par pitié aère ta chambre ! Et dépêche toi, tu vas être en retard !

Un petit hochement de tête plus tard, il obéit par réflexe à sa tante, alors même que se déversait sur son visage mal réveillé les premiers rayons du soleil, lui brûlant les yeux avec plus de puissance que n'importe quelle technique ninja de sa connaissance. Sa toilette se résuma à verser sur sa tête une petit broc d'eau, l'aidant à émerger un peu plus, et il enfila avec peu de hâte ses habits.
Un petit déjeuner rapidement englouti, il s'apprêta à partir, et passa souhaiter à sa tante une bonne journée, lorsqu'elle lui dit, un sourcil en l'air :

[Tante] - Mais qu'est ce que tu fais encore là ?
[Gennosuke] - Hu ?
[Tante] - Je suis venu te réveiller y'a plus d'une heure, tu ne serais pas en retard là ?

Plus efficace que l'eau froide, Gennosuke se réveilla complètement à l'instant où il comprit qu'elle avait raison. Les traces de sa fatigue n'étaient pas effacées, mais il avait rapidement retrouvé toutes les fonctions de son corps, qu'il mit à profit aussitôt. Courant avec toute la vitesse que lui permettait ses jambes, il fonça tête baissé en espérer ne pas arriver trop en retard.
C'est ainsi qu'il arriva, avec un peu de retard, sur des lieux déjà investi par d'autres, des valises sous les yeux et les jambes en feu.

Jaugeant, l'espérait-il, la scène rapidement, il opta pour l'homme assis et le garçon devant lui qui semblaient converser.

[Gennosuke] - *Ce sont eux ? Est-ce qu'ils sont là depuis longtemps ? Je suis en retard ou très en retard ? J'ai pas trop l'air misérable ? Respire un bon coup, allez...*

Arrêtant là sa course, et avançant avec plus de retenu avec ce qu'il croyait (et espérait, surtout) être son nouveau groupe, il leva une main, prenant une bonne inspiration avant.

[Gennosuke] - Bonjour, je suis Gennosuke. Vous êtes bien les membres de l'équipe 6 ?

Calmé, posé, avec un soupçon d'assurance. Il ne put s'empêcher de penser une micro seconde *Claaaaaaaaaasse*. C'était bien sûr sans compter sur la demi seconde suivante, où il pensa tout aussi rapidement : "Gennosuke le dernieeeeeeer"....

Mais où avait-il perdu son temps ? C'était décidement une notion bien abstraite.

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Mer 24 Juin - 18:50

Le soleil était haut dans le ciel et il a déjà marché plusieurs heures depuis qu’il à quitté le domaine du Tigre. Oui, il a arrêté de courir lorsqu’il a vu que même en se dépêchant il n’arriverai pas à arriver à temps aux sources chaudes, dans ce cas il à préféré arriver en plus en retard mais en pleine forme et oui malin le Uchiha. Enfin il n’avait que lui pour penser que c’était malin si jamais le chef du domaine savait ça…. Il ne serait plus là pour participer au second cours.

Il marchait lentement les mains dans les poches,vêtu d’un uniforme bleu avec un long manteau noir avec le symbole de sa lignée visible sur le dos. Il avait attaché son bandeau, la preuve qu’il appartenait au village caché de Konoha, à l’emplacement de son cœur. Peut-être pour montrer sa loyauté envers Konoha, ou bien pour ne pas oublié le serment qu’il avait fait à sa famille… Mauvaises réponses!! Sérieusement si il avait placé son bandeau à cet endroit c’était pour éviter de se faire transpercer le cœur au lors d’un combat, sa promesse ou sa loyauté il n’avait pas besoin d’avoir un quelconque accessoire pour s’en souvenir. Même si il savait que c’est pas demain la veille qu’il serait utile au village, voir sans doute jamais.

[Shusaku]:*C’est mieux comme ça après tout être célèbre ou puissant m’apporterait plus de problèmes que j’en ai besoin. Pour le moment la question primordiale est…. Droite ou Gauche?*

Il ne lui était jamais arrivé jusqu’à présent d’aller en direction des sources chaudes, sa mère avait essayé de lui expliqué le chemin il y a longtemps mais notre protagoniste a préféré faire mine d’écouté regardant plutôt le jardin d’à coté ou la fille de ses voisins, Yuki, étendait le linge avec son joli tablier et ses jolies jambes. OK!! On s’écarte du sujet, on retourne à notre problème. Bien, après avoir hésité un long moment il aperçut enfin le panneau à sa droite qui indiquait la direction des sources. Bien joué Shusaku, la prochaine fois tache de t’en rendre compte plus vite.

Il continue son chemin sans pour autant accéléré sa vitesse de progression, le soleil chauffait doucement son visage mais le souffle doux du vent lui permettait de ne pas trop sentir cette chaleur écrasante. Bien le bâtiment des sources est en vue. Il s’arrêta une centaine de mètre avant l’entré se posant d’innombrables questions sur son chef d’équipe et les deux autres membres qui devaient y appartenir. Il fouilla la poche de son manteau et en sortit une lettre froissée sur laquelle il y était mentionné le terme urgent. Cette lettre expliquait que Shusaku Uchiha avait était placé dans la nouvelle Team 6 de Konoha et mentionnée le rassemblement de cette même team à l’entrée des sources chaudes, c’est tout. Aucun nom et prénom ou une quelconque description de son chef s’équipe et de ses coéquipiers. J’espère que je n’aurai pas affaire avec une équipe surentraînée ayant effectué déjà des missions ensemble et qui aurait développé des liens de complicités. Si c’est le cas il se disait qu’il aurait beaucoup de mal à s’intégrer. Déjà qu’il n’était pas très doué si en plus il devait se battre pour trouver sa place.

[Shusaku]: Bah, tous les ninjas ne sont pas forcément comme certains Uchiha que je connais. Enfin j’espère. Et puis si ça se trouve il y aura une fille dans le groupe. Mieux deux filles, ou même trois si on compte le chef d’équipe.

Le voila reparti dans son monde de fantasme sur les filles ninjas se battant en petites tenues, il devait arrêter de lire de la science fiction et de jouer à ce genre de jeux vidéo. Un grand sourire benêt se dessinait sur ses lèvres s’imaginant déjà entouré de filles qui lui demanderai de l’aide ou qu’il le féliciterai.

[Fille 1]: Shusaku-san tu pourrais m’aider à lancer les shurikens?

[Shusaku]: Mais bien sur! Laisse moi te guider pas à pas. Je vais me tenir derrière toi et t’aider à les lancer.

[Fille 2]: Tu es si fort, je voudrai vraiment devenir aussi fort que toi.

[Shusaku]: Nous sommes une équipe après tout, nous progressons ensemble.

[Fille 1et 2]: Oui progressons et apprenons à mieux nous connaître!!


Hum. Ça est il a passé la barre de non retour. Il est maintenant persuadé qu’il est un génie qui plaira à ses coéquipières, imbécile heureux. Sur ce il se réveilla accéléra la cadence, il arrivait enfin devant l’entrée des sources. C’est le moment de vérité, il se devait de prendre une pose classe afin de les charmer du premier coup d’œil. Il ferma les yeux, se passa une main dans les cheveux puis les rouvrit avec un sourire éclatant.

[Shusaku]: Salut les f…

Il arrêta net sa phrase lorsqu’il aperçut les personnes qui était devant lui. L’enfer s’ouvrit sous ses pieds il avait l’impression de faire une chute sans fin dans les tréfonds de la terre. Trois mecs, c’était tous des mecs. Il n’y avait pas de jolies sourires féminin ni petites tenues affriolantes. Il n’y avait que des mecs!!
Il s’effondra sur le sol, son rêve, ses espoirs brisés à néant. Bien fait pour toi mon gars, Peut-être que la gifle intérieur qu’il s’était prise allait enfin lui remettre les idées au bonne endroit.

Il se releva tant bien que mal, se disant que maintenant qu’il avait touché le fond ça ne pourrait pas être pire. Il reprit une posture normale et se salua de nouveau.

[Shusaku]: Je suis Shusaku et je suis le dernier membre de la Team 6.

Juste après avoir dit ces mots il se posa une question qu’il aurait peut-être dû se poser avant..

[Shusaku]: Vous êtes bien les membres de la Team 6 pas vrai?

Vive l’affiche mec!! Continue comme ça et prépare toi à te faire lyncher à ton retour au domaine.

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Jeu 25 Juin - 12:12

Les mouches.
Mais quelle tare ! On ferait bien sans, mais une fois qu’on sait à quoi elles servent au niveau planétaire, et bien on ne crache plus dessus. Quoiqu’il en était, il fallait une volonté de fer pour résister à leurs assauts incessants. Peut-être que même les anciens Hokage peinaient face à elles. A se demander pourquoi personne n’avait eu l’idée d’en faire une armée de mini-ninjas volants. Kazuki le ferait peut-être un jour.

[Eleve 1] – Sensei ?

Ha, il l’avait pas vraiment vu venir celui-là, alors que pourtant il regardait droit devant. Etre trop concentré ne lui réussissait pas souvent. Le jeune garçon le regardait comme s’il cherchait une erreur sur son visage. Cherchait-il une de ses caméra dissimulée, à la mode ces derniers temps ? Kazuki était alors reparti sur une autre pensée… Mais quelqu’un l’en extirpa, encore.

[Jiro] – Je suis Jiro Aburame. Vous êtes bien le capitaine de l’équipe 6 ?

Hmmm, Aburame… Le contrôleur de mouches ! C’est un signe ! Les yeux du Juunin s’agrandirent et un sourire naquit sur son visage réveillé.

[Kazuki] – Waaaah ! Excellentissime ! Bienvenue bienvenue ! Oui c’est bien moi, jeune …. Jiro-kun. Tu es donc prêt ? Le contrôle du monde n’attend que toi ! –puis, plus discrètement – Dis moi, on est… associés hein ?

Un clin d’œil vint saupoudrer le tout d’une loufoquerie inattendue. Son premier rapport avec un élève n’était pas celui qu’il attendait. Il venait de rencontrer le futur maître du monde. Le contrôleur de mouches !
Et sans qu’il puisse jubiler plus avant de cette rencontre fortuite, une nouvelle voix s’éleva dans les airs.

[Eleve 2] – Bonjour, je suis Gennosuke. Vous êtes bien les membres de l’équipe 6 ?

Il avançait lentement, main levée en guise de salut, haletant, presque suffoquant. Lui, ce n’était pas un maître du monde. Eux, ils ne transpirent pas. Il pourrait servir de… larbin ? Ce n’est guère gratifiant au premier abord, mais ce serait pas au service de n’importe qui !

[Kazuki] – Bonjour petit. Il resta assis sur son rocher. Viens, viens parmi nous, parmi les futurs ninjas les plus redoutés de tous les temps.

Un sourire enfantin s’était dessiné sur l’intégralité de son visage. Sa journée était vraiment nouvelle !
Bon, il ne restait plus qu’à commencer. Les sources chaudes étaient juste derrière, il suffisait d’en franchir le seuil pour que tout ne débute.
Il se leva enfin, faisant virevolter malgré lui son manteau gris. Du sable s’engouffra dans ses sandales, manquant de peu de le faire grogner. Il détestait ça, mais, qui aimait ? Ca picote sous les pieds, c’est d’un désagréable. Il grommela légèrement tout en se dirigeant vers la porte d’entrée, jusqu’à ce qu’une troisième voix ne brise son élan.

[Eleve 3] – Je suis Shusaku et je suis le dernier membre de la Team 6. Vous êtes bien les membres de la Team 6 pas vrai ?

Kazuki se retourna, dubitatif. Le dernier membre ? Ils ne devaient pas en avoir avant un long moment. Cela allait probablement changer pas mal de choses, mais c’était pas plus mal au fond. Tout le monde allait se connaître en même temps. Il approcha alors du nouvel arrivant, un sourire accueillant sur les lèvres.

[Kazuki] – Bien le bonjour jeune… ninja ! Bienvenue parmi nous, tu as de la chance, nous allions commencer. Bon, je te laisse passer devant.

Il se retira sur le côté et indiqua le chemin à Shusaku. Fermant la marche il demanda à Jiro d’ouvrir la porte des Sources chaudes.

[Kazuki] – Ha oui, j’oubliais. Je suis Kazuki Yaminosu, votre nouveau sensei. Ravi de faire votre connaissance.

Ils entrèrent alors.

Le Juunin se dirigea vers le comptoir et demanda s’il leur était possible d’aller se baigner à quatre, ou si les sources étaient déjà bondées. Une réponse positive illumina sa journée, une fois de plus. Il mena alors les trois compères devant un bassin fumant.
Les lieux étaient moyennement vaste, assez pour accueillir une vingtaine d’individus sans qu’ils n’aient à se coller les uns aux autres. Et si c’étaient leur choix, on pouvait en insérer une bonne cinquantaine. Actuellement, seules trois personnes âgées barbotaient silencieusement, à distance les uns des autres. Un petit ponton de bois traversait l’eau en son dessus et une rambarde salvatrice pouvait guider les maladroits durant la traversée. Des malheureux avaient oublié leur serviette ci et là et Kazuki se demanda comment ils avaient pu sortir sans… A deux probablement. Mais… Les bains sont séparés par sexe. Boarf, les gens font ce qui leur plaît !

Bon…

[Kazuki] – Ca manque de poulette nan ?

Et à peine avait-il eu une réaction quelconque de ses élèves qu’il se changea en femme. Un bon petit Henge animerait efficacement le cours.
Sa nouvelle apparence plaisait ou non. Une longue crinière soyeuse, de sa couleur d’origine, des yeux … de quelle couleur déjà ? Bleus ? Son manteau couvrant trop ses formes, ‘elle’ le retira. La veste de Juunin lui moulait parfaitement le buste, ne manquant pas de mettre en valeur son fessier légèrement rebondi.
Cliché ? Nooooon…

[Kazuki(e)] – Alors les z’amours. – et les poses allaient avec le personnage – Racontez moi tout ! Installez vous sur ces honorables rochers. Enlevez ce que vous voulez, la nudité ne me choque pas, si ça peut vous mettre à l’aise. – dit-elle en détachant légèrement les boutons du haut de sa veste – Je vous dirait qui je suis après, si vous le désirez. A toi l’honneur, Jiro-masta-of-da-world !

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Dim 28 Juin - 0:45

Les yeux clairs du jeune Aburame dévisageaient l'homme à l'habit de Juunin qui ne prononçait pas un seul mot, assis là sur son rocher. C'était vraiment un ninja supérieur celui-là ? L'homme sembla enfin s'intéresser à lui, le regardant avec des grands yeux de psychopathe, son visage s'ouvrant sur un sourire malveillant et tordu.

** Qu'est ce qu'il a me regarder comme ça ? C'est un dingue ! Ca se voit !**


[???] – Waaaah ! Excellentissime ! Bienvenue bienvenue ! Oui c’est bien moi, jeune …. Jiro-kun. Tu es donc prêt ? Le contrôle du monde n’attend que toi !

Puis l'homme se mit à parler, au début clair et compréhensif, malgré des propos débités à toute vitesse, Jiro imagina sa phrase pleins de points d'exclamations. Fermant les yeux un instant, il vit son sensei, debout sur un rocher, un foulard au vent, une mèche rebelle se soulevant sous la houle, tendant un doigt vers lui répétant «  le contrôle du monde n'attend que toi ! ».

[???]- Dis moi, on est… associés hein ?


La dernière phrase venait d'être prononcée sur le ton de la confidence presque conspirateur et soulignée d'un clin d'oeil. A ce stade de la conversation, Jiro s'attendait presque a ce que le juunin finisse sa phrase par un v de la victoire effectué avec son index et son majeur tendu vers lui. Le jeune adolescent se contenta de cligner de ses yeux à présent vert érable avant de répondre calmement d'un ton détaché.

[Jiro] – Cela va sans dire, senseï.


Le jeune homme tira sur le devant de sa tunique pour faire rentrer un peu d'air dans son col lui remontant presque jusqu'aux oreilles. Son professeur continuait de le regarder comme s'il avait découvert une mine d'or ou comme un fou ayant trouver la porte surmontée du panneau « exit » de son asile de zinzins. Les yeux maintenant bleus du jeune homme à la lumière du soleil se posèrent à nouveau sur le visage du juunin et rajouta mentalement, ou comme une obèse folle de glace au chocolat devant un panneau « Free Ice Cream ».

L'adolescent recula de quelques pas laissant un peu plus de distance entre lui et le juunin frappa dingue et s'apprêtait à faire remarquer que les deux autres élèves ne semblaient pas encore arriver quand une nouvelle voix retentit derrière eux.

[Gennosuke] - Bonjour, je suis Gennosuke. Vous êtes bien les membres de l'équipe 6 ?


La voix semblait calme, pleine d'assurance et un instant toutes les pensées de Jiro s'envolèrent vers les cieux pour remercier tous les dieux possible et imaginable pour avoir mis dans son équipe quelqu'un dont la voix le désignait comme quelqu'un de sain d'esprit.

L'adolescent se retourna pour regarder son camarade avant de s'arrêter en plein mouvement pour jeter un regard au juunin. Il refusait de tourner le dos à l'espèce de type bizarre qui allait leur servir de capitaine. Lentement, il recula pour se retrouver sur le bord de la ligne menant du senseï a Gennosuke, les ayant les deux à l'œil. Tournant la tête vers son camarade, il lui fit un léger sourire de bienvenue ainsi qu'un signe de tête aimable avant de le regarder avec plus de sérieux. Vieux. Il était bien plus vieux que la plupart des genins et pourtant c'est qu'il semblait être au vu de sa tenue. Les yeux verts et inquisiteurs du maître des insectes se posèrent sur le visage fatigué de son camarade, des cernes lui tombaient sur la moitié du visage.

** Il a passé sa nuit au festival du feu, celui là ?**

Puis en y regardant bien, il semblait fatigué, il venait de courir et sûrement de se lever aussi, en sueur également. Si les bains chaud devaient servir à l'intérieur au moins, celui-ci pourrait en profiter, en tout cas, il semblait toujours plus sain d'esprit que ...

[???] – Bonjour petit. Viens, viens parmi nous, parmi les futurs ninjas les plus redoutés de tous les temps.


Au moins, il était optimiste le loufoque, regardant le visage de son professeur, Jiro eut envie de l'attraper par la nuque et de lui frotter la tête avec son poing en lui rappelant qu'il était un adulte et était censé représenter l'autorité. C'était quoi ce foutu sourire de gosse ?! Le voilà qu'il se levait, dans un mouvement, que Jiro dut l'avouer malgré lui, de son manteau grisâtre classe qui aurait fait son petit effet si le juunin n'avait pas grogner en se relevant. Il parlait tout seul, maintenant ? Jiro le regarda un instant se diriger vers la porte des sources chaudes et se rapprocha de Gennosuke, lui montrant du doigt leur professeur qui leur tournait le dos puis faisant tourner son doigt autour de sa tempe pour signifier à son camarade que leur senseï était cinglé, comme si ce détail avait pu lui échapper.

[???]: Salut les f…

Jiro se retourna dans un virevoltement de cheveux bruns, tournant cette fois-ci le dos au juunin et posa un regard acéré sur le nouvel arrivant. Il allait dire « filles », il en était sur vu la manière dont ce timbré les regardait avec les yeux qui lui sortaient de la tête. Puis d'abord qui s'était celui-là ? Ne faisant pas un mouvement quand ce dernier s'écroula sur le sol, il le dévisagea de ses yeux à présents bleus, glacials comme un lac gelé. Sa main se referma sur le bas de sa tunique et il regarda le jeune homme se relever, lui aussi, il était trop vieux mais semblait être genin.

[Shusaku] – Je suis Shusaku et je suis le dernier membre de la Team 6.

L'Aburame le regarda un instant comme tombant des nues et toutes ses prières et ses remerciements lors de l'arrivée de Gennosuke s'envolèrent pour devenir des lamentations et des supplications. Pourquoi ? Pourquoi avait il fallut que le dernier membre de leur équipe soit un olibrius tenant à peine sur ses jambes et un autre vieux de surcroit ! Mais, il était ou là ? Tous ces gars avait des années de plus que lui, pas possible d'être encore genin à cette âge ! Un instant, il eut la vision d'un vieillard aux cheveux blanc le dos voutés assis sur le banc de l'académie et faillit défaillir à cette idée. Non ! Il venait d'un clan réputé, il serait chuunin rapidement ! Pas question d'être genin à cinquante ans !

Jiro revint au monde réel, visiblement, le nouvel arrivant, Shusaku, venait de prononcer une nouvelle phrase. Sans doute, sur le fait qu'ils n'avaient pas assez de poitrine ou si leur frappa dingue de sensei allait leur apprendre des techniques de voyeurs de niveau A. Le pire pensa Jiro, c'était sans doute que le Juunin en était capable.

Quelques seconde plus tard, Jiro s'avança pour ouvrir la porte des sources chaudes, porte d'un bâtiment au toit arrondit, incrustée dans la pierre la porte était de celles à deux battants au large poignées en métal. L'Aburame la poussa ce qui souleva un lourd grincement, et le jeune adolescent du pousser fortement avant de l'ouvrir en grand d'un coup sec qui envoya la porte valdinguer contre un mur dans un bruit de tonnerre à réveiller les morts. Ce fut pour atterrir dans un hall d'entrée large avec un long tapis bleuté menant à un comptoir taillé dans la pierre ou une vieille dame toute ridée se mit à crier.


[Vieille femme]- Ma porte ! Fait gaffe, sale punk ou je te botte le derrière !

Jiro regarda la vieille femme un instant avant de lui faire une grimace bien invisible pour ces coéquipiers derrière lui.

**Moi, au moins, je ressemble pas à un vieux pruneau tout plissé, vieille tarée ! **

Suivant le juunin avec un reniflement dédaigneux et empli de mépris pour la mégère, il pénétra dans les sources chaudes réservées aux hommes à la suite du professeur. Il regarda l'environnement de ses yeux verts dans la brume, scrutateur, il repéra les individus avant de lâcher d'une voix banale en pointant le doigt vers un des nageurs d'âge avancé.


[Jiro] – Il est à poil le vioque, là bas. C'est dégueulasse et pis y a un truc suspect qui flotte là ...


[Kazuki] – Ca manque de poulette nan ?


Alors qu'il regardait toujours le baigneur exhibant ses parties, il se retourna vers Kazuki et le regarda se changer en femme dans un tourbillon de fumée. Et quelle femme ! Une longue chevelure qui semblait toute douce et de grands yeux et quelle paire de ...

** Bordel, c'est un mec !**

Réalisant qu'il s'agissait en fait de son professeur, Jiro qui était un instant passé du blanc au rouge vif redevint pâle comme à son habitude et regarda son professeur, quelque peu dépité, d'un air méfiant. Bien joué, le cinglé mais, il ne l'aurait pas aussi facilement avec ses techniques de pervers.

[Kazuki] – Alors les z'amours ! Racontez moi tout ! Installez vous sur ces honorables rochers. Enlevez ce que vous voulez, la nudité ne me choque pas, si ça peut vous mettre à l’aise !

Jiro déglutit lentement quand Kazuki tira sur le devant de sa tunique révélant un début de poitrine. Le jeune adolescent se gifla mentalement de toutes ses forces. Pervers ! Pervers ! Pervers !Pervers ! Un mec ! C'est un mec ! Puis les yeux de son professeur incroyablement bleus, tel des lacs d'une profondeur sans fin, chaud comme les mers du sud qui ne semblaient que désir et candeur commencèrent à le désha ...C'EST UN MEC !

[Kazuki] - A toi l’honneur, Jiro-masta-of-da-world !


Il se dirigea vers le rocher le plus éloigné de Kazuki mais, le plus près de deux autres genins et s'assit dessus, les jambes tendues devant lui, près à se redresser. Regardant un instant ses deux camarades, les deux étaient plutôt grand et en bonne forme mais malgré leurs années de différence, Jiro arrivait facilement au nez du plus grand des deux. Passant un main dans ses cheveux brun d'un geste qui se voulait désinvolte, il posa ses yeux verts sur son senseï avant de répondre d'une voix aimable mais relativement peu enjouée.

[Jiro] – Je m'appelle Jiro Aburame. Du clan Aburame, cela va sans dire ... le même que le Sandaïme Hokage.


Jiro se crut obligé de le préciser, élevé durant toute son enfance dans les récit du plus grands ninja du clan et du plus bienfaiteur des Hokage du village. Fermant un instant les yeux, il rajouta d'un ton désinvolte, après tout si ses personnes allaient être ses camarades, il pouvait sûrement trouver quoi leur dire, un peu plus.


[Jiro] – J'ai un frère, instructeur à l'Académie et une petite sœur encore elle, en tant qu'élève à l'Académie. Mes parents sont ninjas comme presque tout ceux du clan et je suis donc Genin depuis mes douze ans.
*

Il sourit pour leur signifier qu'il avait fini et posa son regard sur Gennosuke puis sur Shusaku, ses yeux s'écartèrent légèrement devant les cheveux sombres et les yeux noirs, il se rappela, un détail qui ne l'avait pas choqué sur le moment. Il posa sa main sur le symbole du clan Aburame, brodé sur son bras puis tendit son doigt vers Shusaku comme autrefois sur le vieux et lâcha d'une voix atone, énonçant calmement un fait.

[Jiro] – Toi, tu es un Uchiha.


Il plissa légèrement les yeux, comment se faisait il que celui-là soit encore genin, habituellement les Uchiha étaient plutôt doués. Finalement se serait peut être ce pervers le plus apte à lui faire de l'ombre.



*[J'avais précisé dans ma fiche qu'il avait passé l'examen de Genin à douze ans. Donc, on peut partir du fait qu'il a du changer d'équipe, un peu comme Kehydan.]

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Mer 1 Juil - 3:49

Les regards des trois hommes qui se tenaient devant lui le fixèrent. Rien qu’à la manière dont il était observé, il pouvait à peu près deviner ce qu’ils pensaient de lui. Tout d’abord l’homme à la ample cape grisâtre, il semblait être le plus vieux des trois et donc par déduction était le juunin chargé de diriger cette équipe. Son regard désignait le fait qu’il n’était même pas au courant que son équipe avait été complétée, mais il ne pouvait pas lui en vouloir vu que lui-même ne le savait que depuis plus d’une heure.

Le regard de la seconde personne était plutôt glacial à son égard. C’était le plus jeune de tous et il portait une sorte de grosse veste dont le col remontait jusqu’au menton, de ce fait il ne pouvait pas bien discerner les traits précis de son visage.

[Shusaku] *Et bien, on dirait qu’il n’a pas l’air ravi de me voir. Je suis certain que lui aussi voulait avoir une fille dans son équipe, c’est sur.

Il devrait arrêter de mettre les gens au même niveau que lui, mais bon c’est peine perdu. Il était sur le point de le saluer amicalement, même si ce n’était pas une fille, lorsque son regard tomba sur le dernier membres. Il avait l’air épuisé comme la fois où il avait du échapper une furie qui voulait l’aplatir avec un rouleau à pâtisserie. Lui aussi semblait être arrivé un peu en retard ou peut-être pas vu qu’il était en sueur.

[Shusaku] *Mon pauvre vieux, tu aurais mieux fait de faire comme moi. Je suis en retard mais toujours prêt à bondir sur la première jeune femme à portée.*

En y regardant de plus près, il avait l’air du même age que lui quoi qu’un peu âgé quand même. La seule chose qui était certaine c’est qu’ils étaient tous genin, ce qui n’était pas plus mal que ça car ils pourraient progresser au même rythme. Le juunin s’avança vers lui un large sourire au lèvre.

[???] - – Bien le bonjour jeune… ninja ! Bienvenue parmi nous, tu as de la chance, nous allions commencer. Bon, je te laisse passer devant.

Il eut l’impression que son senseï hésita avant de le définir sous le terme ninja, peut-être savait il déjà qu’il était membre du clan Uchiha, ou alors il voulait l’appeler pervers, à cause de son arrivée fracassante, mais avait assez de bon sens pour ne pas le qualifier ainsi. Bien sur tout ceci n’était qu’une supposition. Shusaku sourit à son tour puis passa devant,avant que ce dernier ne ferme la marche. Les deux autres membres étaient déjà parti devant avec une légère longueur d’avance, qui fut fort brève.

En effet le plus jeune avait du mal ouvrit la porte qui devait les mener dans la hall d’accueil. Devant tant de difficulté il pensa qu’il devait lui demander si il voulait de l’aide. Mais au moment où il sortit le premier son de sa bouche, il donna un grand coup dans la porte qui s’ouvrit dans un fracas infernal lorsqu’elle rencontra le mur d’à coté. Il continua sans se retourner.

[Shusaku] - *C’est bon j’ai jamais dis que tu pouvais pas le faire, Calmos.*

Il faisait bon à l’intérieur, la climatisation devait fonctionner à plein régime maintenant plus que d’habitude vu que la porte était encastrée dans le mur. Il en profita pour lorgner rapidement dans le bain des femmes. Il n’y avait pas grand monde de ce coté mais les deux filles qu’il avait en visuel méritait le détour et même le coup qu’il reçut à la tête par la vieille femme qui tenait le comptoir. Il suivit ses compères dans le bain des hommes, s’éloignant à contre cœur de sa vision féerique.

[Shusaku] - Je reviendrai mes amours, attendez moi!!

Une fois dans le bain des hommes, il commença à avoir la tête qui tournait, le simple fait de rester ici entouré de mecs le rendait malade. Il le fut en encore plus lorsqu’il aperçut que les seuls personnes qui étaient présent dans le bain étaient le club du troisième âge. Shusaku, les sourcils froncés, grogna en direction des trois vieux lorsqu’il aperçut flotter dans le bassin un gros pavé. Il ne fut pas le seul à le remarquer puisque même le gamin pointa le doigt en direction du navire incongru.

[Jiro] – Il est à poil le vioque, là bas. C'est dégueulasse et pis y a un truc suspect qui flotte là ...

Le vieillards détournèrent le regard faisant mine de ne rien entendre et d’oublier notre présence ainsi que de Paul ( je vais quand même pas vous faire un dessin). Dégoûté il enleva simplement son manteau avant de partir s’asseoir sur un rocher un peu plus loin. Vraiment c’était pas une bonne journée, pas de filles et pas de bain.

Shusaku fixait le mur qui séparait le bain des femmes et celui des hommes. C’était du bel ouvrage je pense pas qu’il soit possible de le détruire si facilement, de même que d’essayer de regarder par-dessus. Toujours plongé dans ces pensées, il ne remarqua pas que Kazuki s’avançait vers eux un sourire espiègle pendu aux lèvres.

[Kazuki] – Ça manque de poulette nan ?

[Shusaku] - Tu peux le dire.

Il n’eut pas le temps d’en dire plus, le jeune juunin était à présent entouré d’une fumée opaque qui le recouvrait complètement. Lorsqu’il se dissipa, les yeux de Shusaju ainsi que tout son corps était en alerte maximum. Kazuki s’était transformé en une magnifique jeune femme. Une longue chevelure rousse accompagnée de grands yeux saphirs sans oublié un corps de rêve. Il ou plutôt elle enleva sa cape grise et laissa apparaître des formes plus que généreuses. Si il pouvait la décrire avec un seul mot se serait Déesse!!

Shusaku sauta son perchoir et tourna autour de la jeune juunin afin de pouvoir mieux en apprécier les formes. Il n’y avait rien à dire, son professeur s’y connaissait en matière de femmes. Il matta un long moment les longues jambes blanches de la jeune femme puis remonta le regard jusqu’aux hanches avant de s’arrêter au niveau de la poitrine.

[Shusaku] - Sensei vous êtes diabolique!! Je n’ai jamais vu une transformation aussi sublime que celle-ci. Allez dites moi tout. C’est le modèle de votre copine? D’une connaissance? De votre sœur?

[Shusaku] - *Oui, vu la grande ressemblance entre sa forme masculine et celle-ci, c’est sûrement une copie de sa sœur. Je dois à tout prix la retrouver.

Il sortit son appareil photo et fusilla le modèle féminin. Kazukie s’installa dans différentes positions, toutes plus sensuelles les unes que les autres. Finalement la journée n’était pas si mauvaise que ça. Ouais, elle était même très instructive.

[Kazukie] – Alors les z'amours ! Racontez moi tout ! Installez vous sur ces honorables rochers. Enlevez ce que vous voulez, la nudité ne me choque pas, si ça peut vous mettre à l’aise !

Elle montra l’exemple en détachant les premiers boutons de sa veste, se courbant légèrement en avant. Pour n’importe quel homme normalement constituer, cette vision donnerait des pulsions sanguines, alors vous pouvez imaginer dans quel état pouvait être Shusaku. En admiration pure et simple de cette beauté, il est vrai que son cerveau lui disait que c’était un mec mais, la maîtrise de cette technique cachait très bien ce détail. Dommage qu’il ne l’ait pas rencontré uniquement sous cette forme.

Il se garda tout de même d’enlever ses vêtements, car il n’y a que les femmes qui ont cet honneur. De plus la réaction de ses deux confrères ne donnait pas le ton pour ce genre de divertissement.

[Shusaku]: *Vous êtes vraiment coincés les mecs. Je tacherai de vous enlever ce balais dans le cul.*

Kazuki demanda alors au plus jeune qu’il avait appelé Jiro de se présenter. Il l’avait même appelai maître du monde. Ce qui ne manqua pas de le faire sourire, non pas pour se moquer, ce n’était pas son genre. Cela supposer qu’il devait être assez compétant. Il je ta un coup d’œil en direction du jeune ninja, il remarqua l’insigne brodée sur sa manche. Il était connu surtout depuis l ’ascension du Sandaïme. En effet tous les deux venaient du même clan,celui des Aburame. Venant lui-même d’un clan de Konoha, il est normal qu’il connaisse l’histoire de tous les clans majeurs du pays du feu. Aburame, Hyuuga et Uchiha, les trois clans que l’on considère comme les plus imposants du village.

Toujours dans ses pensées il ne fit pas trop attention à ce qu’il dit par la suite.

[Jiro] – Toi, tu es un Uchiha.


Il revint à lui, tournant la tête en direction de Jiro qui le bras tendu dans sa direction pointait son doigt en direction de l’insigne de don clan. Il le regarda calmement un sourire énigmatique se dessinant sur les lèvres. Il lui saisit amicalement le doits et le secoua comme si il serrait joyeusement la main d’un ami.

[Shusaku] - Enchanté de faire ta connaissance Jiro Aburame.

Il lâcha son doigt et déplia son long manteau noir avec l’insigne de l’éventail rouge et blanc brodé à l’arrière.

[Shusaku]: J’appartiens en effet au clan des Uchiha, plus précisément je fais partis de ce que l’on appelle le domaine du Tigre. Mais pas la peine de t’attarder sur ce détail, comme tu peux le voir je suis toujours genin malgré mon dôjutsu, je ne suis pas un génie en la matière mais je fais de mon mieux pour être utile au village.

Il abordait toujours un grand sourire et n’avait aucune honte à dire qu’il n’avait rien d’exceptionnel,« Tout le monde avance à son niveau » , Son maître Kuzako, le lui répétait souvent. Même si elle préférait qu’il s’investisse un peu plus dans son entraînement au lieu de draguer tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une jolie fille. Il enfila son manteau et se demanda ce qu’il pouvait dire d’autre. Il leva les yeux en direction du ponton en face de lui l’air songeur.

[Shusaku]: Hum, j’ai une petite sœur qui fait ma fierté et qui étudie elle aussi à l’académie. Mais bon c’est aussi une vrai peste je dois parfois faire attention sinon je fini toujours par me faire avoir.

Il regarda à présent en direction du dernier membre qui n’avait pas encore parlé.

[Shusaku] -Assez parlé de moi, je te laisse la place. Allons fait pas ton timide on ne mord pas tu sais, du moins pas moi.

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Sam 4 Juil - 2:29

Gennosuke écouta avec beaucoup d'attention le discours de Jiro. On dit que dans les petites villes, tout le monde se connait, mais ce n'est pas forcément vrai, d'autant Konoha est loin d'être minuscule.
Bien sûr, des rumeurs et des on dit couraient quand même, et le nom des Aburame était très loin de faire exception à la règle. Gennosuke n'avait jamais vraiment compris pourquoi un insecte se déguisait en homme, mais les explications qu'on lui avait fourni ne faisait pas l'ombre d'undoute : C'était un clan d'hommes insectes !
humain !
Tout, depuis les mouvements, sa tenue et son attitude lui faisait penser que c'en était bien un. Les insectes n'ont pas d'odeur, c'est bien connu, alors cet aspect était un avantage incontestable, qui lui offrait la possibilité de ne pas avoir besoin de la cacher.

A peine eut-il le temps d'analyser et emmagasiner cette information qu'un nouveau membre vint se greffer à la conversation.

[?Shukaku?] - Salut Lef ...

Sans même terminer sa phrase, il tomba au sol. Regardant à ses pieds, Gennosuke ne vit pourtant aucun obstacle pouvant gêner sa progression, ce qui ne pouvait signifier qu'une seule chose : le nouveau venu avait des genoux faibles ! A cela s'ajoutait cet énigmatique Lef... Qui cela pouvait-il bien être ?
Sûrement pas le sensei, qui donna son nom un peu plus tard, et non pas l'Aburame, dont le prénom était Jiro... Encore une énigme qui dépassait la compréhension du jeune homme.

Les invitant à passer à la source chaude, Jiro en profita pour lui montrer le professeur et fit tourner un doigt autour de sa propre tempe... Plissant les yeux, il lui fit un petit hochement de tête, lui signifiant qu'il avait compris. Il avait toujours du mal à se faire à l'idée de faire équipe avec un scarabée géant mais au moins ce dernier ne lui était pas inamical. D'un murmure il rajouta :

Gennosuke - "C'est pas faux."

Il était plus jeune, mais il ne pouvait pas prendre mal sa remarque. Bien sûr qu'il devait réfléchir, c'était même ce qu'il faisait ! Mais puisque ça partait d'un bon sentiment ... Il suivit tous les autres ensuite, alors qu'ils se rendaient à la source. Cette dernière lui ferait le plus grand bien, entre sa nuit et sa tête, un bon bain chaud allait le revigorer comme aucune autre chose ne le pourrait !
Jiro devait penser pareil, vu son entrée assez brusque dans la source (mais non, puisque c'est un insecte, à quoi bon se laver dans ce cas ? Il doit juste aimer l'eau. Un scarabée d'eau ?). Devant le manque d'engouement général, ou juste pour montrer ses talents en la matière, leur sensei décida de changer d'apparence dans un Henge plus vrai que nature. Visiblement, l'initiative ne déplu pas à l'Ushiha, dont le regard ne devait pas plaire à beaucoup de femme... Et la suite n'était pas sans en rajouter une couche.

Gennosuke - *Mais où-est ce que je me suis mis moi... C'est quoi ce nouveau groupe bizarre, qu'est ce que j'ai fait ?!*

Totalement attéré, il écouta avec attention la suite des présentations, en découvrant, une fois n'est pas coutume, l'exhibition des talents familiaux mis en avant. C'était une habitude pour tous, et c'est la raison pour laquelle il essaya de ne pas y prêter attention.
Shusaku termina son élocution en lui cédant la place.

Gennosuke - "Je me nomme Gennosuke Tenjou. Je n'appartiens à aucune ligne aux talents spéciaux et je me suis un Genin comme un autre. J'espère pouvoir progresser avec vous, m'améliorer, tout en servant le village..."

Il s'arrêta de parler aussi sec.

MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Mer 22 Juil - 0:27

Trois petits genin, avec chacun un caractère bien différent. Ca n’en sera que plus intéressant, amusant, vivant ! Une journée pleine de renouveau, ça n’allait pas s’arrêter là. Jiro était un Aburame, un maître du monde donc, Shusaku un géni Uchiha, en profondeur tout du moins, et Gennosuke, un ninja qui part de la base la plus pure pour se hisser en haut de l’échelle du village. Vraiment différents. Kazuki avait foi en cette nouvelle équipe, elle lui plaisait déjà. Bien que l’un d’eux paraissait étrange, surtout devant les femmes visiblement, on saurait faire avec.

Les genins étaient donc installés tous trois devant leur professeur, derrière laquelle (oui rappelons ce magnifique Henge féminin) se trouve un bassin large, et au loin un ponton et quelques vieux croulants. De l’autre côté du bassin, de la roche pure et dure sur plusieurs mètres de hauteur. Et, enfin, sur la gauche, une barricade de bois, peut-être même deux ou trois enchaînées, séparant les sexes. Des voix s’élevaient de ce côté du bois, attirant les oreilles de Shusaku puis finalement ses yeux vagabonds. Un petit claquement de doigts le rappela à l’ordre.
De la fumée s’échappait de ces étendues d’eau chaude, couvrant et découvrant les innombrables détails du décor.

[Kazuki] – Bon et bien merci à vous. Enchanté de vous rencontrer. Si vous avez des questions, sur moi ou autre, j’essaierais d’y répondre et d’assouvir votre curiosité.

Je vous propose donc de commencer.


Sur ces mots, Kazuki recula de quelques pas, s’approchant peu à peu du bord. Il poursuivit, ne s’arrêtant pas un instant face à cette délimitation physique. Son pied gauche se posa sur l’eau, mais ne s’y enfonça pas. Le Juunin restait droit, debout, sur l’eau. Ses deux pieds étaient dorénavant sur cette surface transparente. Et il recula encore, jusqu’à atteindre le milieu du bassin.

[Kazuki] – Equipe 6, étant votre professeur, je suis chargé de votre éducation et de votre vie. Je dois l’améliorer et la maintenir, mais surtout vous donner les moyens de la protéger vous-même. Ensuite, vous apprendrez comment défendre autrui, au péril de vote existence parfois. C’est un peu contradictoire au final, apprendre à se protéger pour finalement se sacrifier. Mais, vous vous rendrez compte en grandissant qu’une vie perdue n’est rien face à une dizaine de sauvées, même deux petites. Nous vivons, ninja, dans le but de protéger notre village, que ça soit ses bâtiments, ses habitants, humains, animaux, mais aussi végétaux. Chaque vie est importante. Respectez la votre, et vous respecterez celle des autres.

Une petite pause, Kazuki respira l’odeur des bains, observa son auditoire, et ressenti un certain bien être. Le contact avec des élèves lui plaisait, cette fonction de professeur le motivait. Il fallait faire maintenant en sorte qu’eux aussi soient motivés.

[Kazuki] – Après, chacun ses motivations. Nous fonctionnons comme une communauté, une cause nous étant à tous égale, mais nous gardons tout un chacun quelque chose de plus personnel, une individualité propre. Des ninjas parcourent le monde à la recherche d’anciens secrets, d’autres restent ici à s’occuper, comme moi, des jeunes recrues. Des médecins, des élémentaux, des combattants… et des illusionnistes, tous, nous cohabitons, séparément et ensemble. Même les vieux que vous voyez là-bas, oui oui ! Il va falloir vous y frotter…

Non, non, je déconne, ne partez pas ! Blague à part, vous comprenez ce que je tente de vous expliquer ?

J’imagine, maintenant et je me sens con, qu’on vous a sûrement déjà rabâché toutes ces choses par le passé. Mais, nouveau prof, nouvelle vision des choses, parfois.
Alors voilà. Je suis donc Kazuki Yaminosu, Juunin spécial au service de nos recrues de tous âges. Ma tâche, vous l’avez comprise, je dois vous former. Et ce lieu en est fort propice.


Une nouvelle pause. Il fallait passer à quelque chose d’amusant, la parlote ça allait cinq minutes, mais après l’ennui s’installait souvent rapidement.

[Kazuki] – Je vous propose ceci. Nous allons débuter facile, rejoignez moi, ici, à mes côtés. Mais attention, je vais imposer des règles.

Il laissa le suspens monter, tout en espérant que le taux d’hormones en ébullition de Shusaku reste le plus bas possible. Puis repris.

[Kazuki] – Je vous interdits d’arriver en nageant, ni en ramant, ni en sautant, ni, bien que vous n’ayez pas le niveau, en vous téléportant. Je veux vous voir arriver ici en marchant ou en courant à la rigueur. Et de préférence sans m’éclabousser. A moins que vous ne désiriez me voir en vêtements translucides…

Un petit clin d’œil accompagna joliment cette déclaration, cette invitation. Allaient-ils la relever ?

[Kazuki] – J’imagine cependant qu’il vous faut deux choses. Une explication quant au « comment », et une motivation pour vous faire travailler.
Pour la ‘technique’, il vous faut user de votre chakra. Concentrez vous sur la marche, et ce sur quoi vous marchez. Ca sera mon seul indice pour le moment.
Pour la motivation… « Moi » ! Ca vous suffit ? L’un d’entre vous probablement… les autres, hmmm… Oubliez, on verra la récompenser une fois le travail achevé !

Come on !
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   Mer 28 Oct - 13:05

Kazuki (as Arai) : +30 XP
Shusaku : +19 XP
Jiro : +27 XP
Tenkou : +13 XP

En espérant vous revoir un jour messieurs, cette session était bien sympathique =)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Team 6] Rencontre aux sources chaudes   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une soirée aux sources chaudes !
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Excursion aux sources chaudes
» Les sources chaudes
» Détente aux sources chaudes ! [ Shiro Spitfire & Akira Genji & Céleste Branford ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartier Populaire-