Partagez | 
 

 [Mission D] Moi, un "door-man"?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] Moi, un "door-man"?   Mar 30 Juin - 16:34

===================================
Mission de rang D : Moi... Un « Door man » ?
===================================


Il y a trois jours, j'ai rencontré une personne. Je me promenais, encore une fois, ici et là quand j'ai heurté la masse de muscle. C'est inévitable chez moi. J'ai toujours été, je suis et je serais à tous jamais maladroit. Si ma vie ou la vie d'un coéquipier n'est pas en jeu, je trouve le moyen de me fracasser le visage, les pieds ou les os quelque part. Que ce sois pendant une course contre un ticket, que ce sois en allant voir un professeur ou pendant une partie de Go, c'est inévitable, je dois absolument m'écraser le nez contre des murs, des arbres, des gens voir même, des escaliers. Donc -pour ne pas faire changement- au tournant d'un bâtiment, j'avais fait tête première contre un mastodonte de chair. Un homme plus que gigantesque. Il m'était souvent arrivé de le croiser, mais jamais d'aussi près. L'homme devait mesurer près de 6, 7 pieds. C'est énorme si on compte le fait que je ne mesure que 5,10 pieds. De plus, si vous prenez mon bras et que vous le gonflez 4 fois, vous obtiendrez son bras. Il avait dû passer la plus grande partie de sa vie à faire des « push-up ». Probablement un maître du Taijutsu. Quelle stupidité. Bref, quand je me suis relevé, il m'a demandé si j'allais bien.


*Retour dans le passé*

[???] - Oh, excuse-moi, je suis vraiment navré, vous allez bien?

D'une seule main et en une fraction de seconde, l'homme me releva du sol. Il était précis, il ne me fit même pas mal. Il connaissait l'étendue de sa force. À peine relevé, il me regardait. Si je voulais lui parler face à face, yeux dans les yeux. Je devais obligatoirement relever la tête. La position que cela pouvait provoquer était des plus inconfortables. La vertèbre « C3 » écrasait la « C4 ». Maintenir cette position peut me causer des problèmes à moyen-long terme.


[Kallo] – Je vais bien merci, c'est plutôt à moi de m'excuser. Depuis que je suis petit, je me cogne partout.

Plus tard, j'étais persuadé que je serais reconnu comme : « Le toubib le plus maladroit du monde » Pas très commode comme surnom.

[???] - Je m'appelle Kojin Noniku et je voudrais faire quelque chose pour m'excuser.

[Kallo] – Je m'appelle Kallo Hone et je ne peux pas accepter, c'est de ma faute.


Je n'avais pas envie de m'engager dans un duel de mot pour savoir si oui ou non, c'était à moi ou à lui de nous excuser. C'est long, monotone et peu amusant. C'est pour cela que j'avais décidé d'accepter s'il voulait relancer la discussion. Je n'avais pas que ça à faire.

[Kojin] – Ce n'est rien, je vous invite au bar, il y a un spectacle dans trois jours. Ce n'est pas grand-chose, accepter, s'il vous plaît.

[Kallo] – C'est bon, j'accepte, je crois que ça peut me faire du bien de sortir de mon monde un peu.

C'était vraiment troublant, un être si grand et si... gentil? Allez savoir pourquoi, j'étais déstabilisé. J'étais sûr que c'était une brute épaisse qui allait me cogner. Je m'étais trompé... Pour le mieux, je dois dire. De plus, un spectacle c'est toujours amusant. Depuis mes 18 ans, je n'étais jamais allez dans un bar, cela va être la première fois.

*Retour*

J'étais habillé d'un vêtement qui n'avait qu'une seule manche. Une manche blanche. Comme d'habitude, une moitié du vêtement était blanc et l'autre noir. Le col était ample et remonte. C'est un petit habit de soirée que je m'étais confectionné il y a de cela, quelques années. J'étais donc parti vers le lieu de rendez-vous. C'est un bar appelé : « Asakura ». Je ne connaissais pas cette partie de Kumo. Lors de mes déplacements déconnectés, jamais mes pieds n'avaient foulé le sol de cet endroit. J'étais un peu stressé. Et si Kojin est en fait un chef de gang qui voulait ma peau? Voilà qui explique pourquoi il voulait que j'aille dans un bar. Un bar que sa gang avait capturé.


La nuit était noire, la lune était pleine. Les nuages étaient présent dans ce ciel éclairé aux millénaires chandelles scintillante dans l'abysse inconnu. Présent, mais timide. Ils étaient visibles, mais en petite quantité. En cette nuit, les gens de Kumo dormaient paisiblement. Tout sauf quelques incorrigibles qui passaient leur nuits dans cette foule d'individus tous quelque peu étranges. J'étais là, dans la ligne d'attente. Dans « LA » ligne d'attente du célèbre bar Asakura. Le colosse rencontré trois jours plutôt ne faisait pas signe de vie. En effet, bien que colossal, je n'arrivais pas à le repérer. Chose étonnante vu sa grandeur. C'était lui qui me trouva en premier. Il m'avait mis les mains sur l'épaule. Ce dit geste m'avait fait sursauter de peur. Je ne m'attendais pas à me faire remarquer. Enfin, remarquer est vite dit. Je passais inaperçu en comparaison de Kojin.


[Kojin] – Tu sais Kallo, habillé comme tu l'es, tu ne ferais pas mouche dans un assemblé de pingouin.


[Kallo] – Kojin, c'est quoi cette métaphore à deux sous ?


[Kojin] – Hahaha, tu comprendras plus tard

Je n'avais décidément pas compris. Je ne ferais pas mouche dans un assemblé de pingouin. J'avais déjà connu mieux... Sérieusement. Bref, le sourire aux lèvres, je le trouvais ridicule. Plus le temps passait, moins nous avancions. J'étais pourtant arrivé tôt pour ne pas trop attendre. Il devait se passer quelques choses. On m'avait déjà dit que les artistes savaient se faire attendre, mais là... Il y a une limite. C'est pour cela que j'avais décidé d'aller jeter un coup d'oeil sur le problème.

[Kojin] – Que fais-tu?

[Kallo] – Je vais voir ce qui se passe. C'est trop long

[Kojin] – …

J'avais donc dépassé la file qui s'était allongée depuis le début de la nuit. En avant complètement, deux hommes discutaient. Comme à mon habitude, j'avais avec moi mon violon et un bon nombre de signes de Kumo gravés dans mes vêtements. Il était donc aisé de constater que j'affectionnais particulièrement ce village. Logiquement, comprendre que j'étais un Shinobi n'aurait pas dû être bien bien difficile. Mon bandeau c'était mes vêtements. Bref, j'avançais vers les deux personnes l'une des deux était une dame, vêtu en tenu de soirée. Elle était très élégante, très distinguée et très agréable à regarder. L'autre était musclé, sale et surtout... chauve. Enragé, l'homme quittait les lieux. La femme était découragée.


[Kallo] – Bonsoir euuuh, mademoiselle

Je présentais ma main comme signe de politesse

[???] - Euuh, Hiiro... Bonsoir

M'avait-elle répondu en me prenant la main

[Kallo] – Il y a quelque chose qui ne va pas ?


J'étais de nature extravertie, parler aux inconnus ne me dérangeait en aucun cas.

[Hiiro] – Oui ça va

[Kallo] – Qui était l'homme qui vient de quitter la moutarde au nez?

[Hiiro] – C'était le Door-man. Sans lui, je vais devoir annuler le show.

[Kallo] – Vous êtes la gérante du bar?

Pourquoi un simple door-man aussi laid que lui devrait faire annuler un show. Allez savoir pourquoi, c'était quelque chose que j'étais incapable de comprendre. Il n'est pas si important, il disait aux gens quand entrer et devaient sortir les plus perturbateurs.

[Hiiro] – Non, je suis l'artiste.

[Kallo] – Alors pourquoi cet oligophrène est si important?


[Hiiro] – Sans lui, je serais toujours dérangé par la populace et les jeunes qui n'ont normalement pas le droit d'entrer ici pourraient facilement se faire un chemin


[Kallo] – N'annulez pas, je suis persuadé que vous allez trouver quelqu'un

C'était ma première soirée dans un bar et quelqu'un l'avait déjà gâchée. C'est terrible comment j'avais de la chance dans la vie. On dirait que tous les maux du monde m'arrivent.

[Hiiro] – Quelqu'un... comme toi?


[Kallo] * Hein heu quoi... Je suis censé dire quoi moi là? Je veux assister à ce spectacle... Ce n'est pas l'invitation de Kojin qui m'intéresse, mais le spectacle en tant que tel...*

[Kallo] – Hey heuuu, je gagne quoi?

[Hiiro] – Je vais te payer en conséquence et tu pourras aussi assister à mon spectacle gratuitement... De la porte

Elle avait chuchoté une partie de sa phrase, elle voulait sans doute me cacher quelque chose.

[Kallo] – Je n'ai pas compris la dernière phrase

[Hiiro] – Tu vas pouvoir assister au spectacle gratuitement.

Est-ce que je devais accepter? Je fus un gentleman et c'est une dame qui me le demandait. En temps normal, je devrais dire oui, mais est-ce que j'eus vraiment le profil de l'emploi. Je croisais que même l'homme aveugle de l'académie serait plus compétent que moi. Je fus un médecin pas un combattant. Alors, sortir des « protagonistes » spécialisés dans l'instigation de trouble. Ce n'était pas vraiment mon domaine.

[Kallo] – Je ne crois pas avoir le profil de l'emploi. Je suis désolé, mais comme tu peux le remarquer, je n'ai pas les muscles pour

[Hiiro] – Tu es un Shinobi n'est-ce pas?

[Kallo] – Oui mais je ne suis pas un combattant, je suis un médecin avant tout.

[Hiiro] – Ta plus grande tâche va être d'empêcher des jeunes d'entrer.

[Kallo] – Et pour les saouls?

[Hiiro] – Ils sont saouls, tu es probablement un shinobi entraîné. Ils ne devraient pas te causer trop de problèmes.

[Kallo] – Rooooohhhh, c'est bon j'accepte, mais seulement pour ce soir.

La discussion battait son plein et j'avais complètement oublié l'existence de mon ami. Il devait certainement s'impatienter, car il eut décidé de venir voir ce qui n'allait pas.

[Kojin] – Kallo, qu'est-ce qui se passe.

Ma voix baignait dans le sarcasme.

[Kallo] – Je viens d'être engagé comme Door-man...

[Kojin] – Toi ça? Haha

Il rigolait de vive voix, si bien qu'il me donna un coup sur l'épaule. Un petit coup qui voulait dire : « ne me fais pas rire, je ne te crois pas. » Le problème, c'est que son coup m'expédia dans le mur qui était à quelques centimètres de mon endroit d'origine.

[Kallo] – Hiiro, vous voyez bien que je ne […]

Elle n'était plus là. Je ne l'avais même pas vu partir. L'impact m'avait tellement déstabilisé que je n'eus pas vu la dame partir. Bref, je devais rester ici et surveiller les gens. J'avais faire signe à mon compagnon qui entra dans la pièce. Bien sûr, je ne pouvais pas être avec lui, mais j'allais tout de même assister à la « représentation ». Les gens commençaient à entrer. Je leur disais quand ils pouvaient franchir la porte. J'avais bien du pouvoir. Un pouvoir que je pouvais exercer du revers de la main. Un simple refus pouvait gâcher le reste de leur soirée. Cela faisais quoi, cinq bonnes minutes que j'eus été là et aucun problème. Cinq toutes petites minutes et j'avais déjà l'impression qu'une heure était déjà passée. Ça n'allait pas être une partie de plaisir... Une partie longue et ennuyante. Au moins pour me consoler, je me disais que j'allais pouvoir écouter la dame jouer.

MessageSujet: Re: [Mission D] Moi, un "door-man"?   Mar 30 Juin - 20:44


[Kallo] – Bonsoir euuuh, mademoiselle

Je présentais ma main comme signe de politesse

[???] - Euuh, Hiiro... Bonsoir

M'avait-elle répondu en me prenant la main

[Kallo] – Il y a quelque chose qui ne va pas ?


J'étais de nature extravertie, parler aux inconnus ne me dérangeait en aucun cas.

[Hiiro] – Oui ça va

[Kallo] – Qui était l'homme qui vient de quitter la moutarde au nez?

[Hiiro] – C'était le Door-man. Sans lui, je vais devoir annuler le show.

[Kallo] – Vous êtes la gérante du bar?

Pourquoi un simple door-man aussi laid que lui devrait faire annuler un show. Allez savoir pourquoi, c'était quelque chose que j'étais incapable de comprendre. Il n'est pas si important, il disait aux gens quand entrer et devaient sortir les plus perturbateurs.

[Hiiro] – Non, je suis l'artiste.

[Kallo] – Alors pourquoi cet oligophrène est si important?


[Hiiro] – Sans lui, je serais toujours dérangé par la populace et les jeunes qui n'ont normalement pas le droit d'entrer ici pourraient facilement se faire un chemin


[Kallo] – N'annulez pas, je suis persuadé que vous allez trouver quelqu'un

C'était ma première soirée dans un bar et quelqu'un l'avait déjà gâchée. C'est terrible comment j'avais de la chance dans la vie. On dirait que tous les maux du monde m'arrivent.

[Hiiro] – Quelqu'un... comme toi?


[Kallo] * Hein heu quoi... Je suis censé dire quoi moi là? Je veux assister à ce spectacle... Ce n'est pas l'invitation de Kojin qui m'intéresse, mais le spectacle en tant que tel...*

[Kallo] – Hey heuuu, je gagne quoi?

[Hiiro] – Je vais te payer en conséquence et tu pourras aussi assister à mon spectacle gratuitement...
De la porte

Elle avait chuchoté une partie de sa phrase, elle voulait sans doute me cacher quelque chose.

[Kallo] – Je n'ai pas compris la dernière phrase

[Hiiro] – Tu vas pouvoir assister au spectacle gratuitement.

Est-ce que je devais accepter? Je fus un gentleman et c'est une dame qui me le demandait. En temps normal, je devrais dire oui, mais est-ce que j'eus vraiment le profil de l'emploi. Je croisais que même l'homme aveugle de l'académie serait plus compétent que moi. Je fus un médecin pas un combattant. Alors, sortir des « protagonistes » spécialisés dans l'instigation de trouble. Ce n'était pas vraiment mon domaine.

[Kallo] – Je ne crois pas avoir le profil de l'emploi. Je suis désolé, mais comme tu peux le remarquer, je n'ai pas les muscles pour

[Hiiro] – Tu es un Shinobi n'est-ce pas?

[Kallo] – Oui mais je ne suis pas un combattant, je suis un médecin avant tout.

[Hiiro] – Ta plus grande tâche va être d'empêcher des jeunes d'entrer.

[Kallo] – Et pour les saouls?

[Hiiro] – Ils sont saouls, tu es probablement un shinobi entraîné. Ils ne devraient pas te causer trop de problèmes.

[Kallo] – Rooooohhhh, c'est bon j'accepte, mais seulement pour ce soir.

La discussion battait son plein et j'avais complètement oublié l'existence de mon ami. Il devait certainement s'impatienter, car il eut décidé de venir voir ce qui n'allait pas.

[Kojin] – Kallo, qu'est-ce qui se passe.

Ma voix baignait dans le sarcasme.

[Kallo] – Je viens d'être engagé comme Door-man...

[Kojin] – Toi ça? Haha

Il rigolait de vive voix, si bien qu'il me donna un coup sur l'épaule. Un petit coup qui voulait dire : « ne me fais pas rire, je ne te crois pas. » Le problème, c'est que son coup m'expédia dans le mur qui était à quelques centimètres de mon endroit d'origine.

[Kallo] – Hiiro, vous voyez bien que je ne […]

Elle n'était plus là. Je ne l'avais même pas vu partir. L'impact m'avait tellement déstabilisé que je n'eus pas vu la dame partir. Bref, je devais rester ici et surveiller les gens. J'avais faire signe à mon compagnon qui entra dans la pièce. Bien sûr, je ne pouvais pas être avec lui, mais j'allais tout de même assister à la « représentation ». Les gens commençaient à entrer. Je leur disais quand ils pouvaient franchir la porte. J'avais bien du pouvoir. Un pouvoir que je pouvais exercer du revers de la main. Un simple refus pouvait gâcher le reste de leur soirée. Cela faisais quoi, cinq bonnes minutes que j'eus été là et aucun problème. Cinq toutes petites minutes et j'avais déjà l'impression qu'une heure était déjà passée. Ça n'allait pas être une partie de plaisir... Une partie longue et ennuyante. Au moins pour me consoler, je me disais que j'allais pouvoir écouter la dame jouer.


Dernière édition par Kallo Hone le Mar 30 Juin - 21:09, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Mission D] Moi, un "door-man"?   Mar 30 Juin - 20:47

Je devais l'avouer, être un « door-man » est plutôt plaisant. En effet, c'était très agréable de refuser l'entrée aux jeunes qui veulent aller dans les bars avant l'âge. Je ne comprenais pas l'intérêt qu'ils pouvaient bien avoir à « enfreindre » une loi. Les lois ont été créées dans un simple but, veillé à la sécurité des gens. Je n'avais jamais pensé en enfreindre une. C'était peut-être dû à l'éducation sévère que j'avais reçue de la part de mon grand-père. Un homme aux connaissances extraverties, mais au caractère draconien.

C'était inconcevable de nombre d'adolescents que je dus refuser. Je ne sais pas pourquoi, mais certains pensaient qu'ils faisaient plus vieux. Ils avaient atteint la limite de la stupidité. Depuis le début de ma soirée, je n'avais pas encore eu à intervenir auprès d'individus qui eurent trop bu. C'était trop beau pour être vrai. Un hurluberlu avait dépassé sont seuil de consommation et engueulait la pauvre serveuse de lui refiler un autre verre malgré ses poches vides d'argent. Je dus intervenir. L'homme mesurait près de 6,1 pieds. C'était plus grand que moi, mais pas comme Kojin. Niveau musculature, il était sensiblement plus musclé que moi. Ce fut les deux premières choses que j'eusse analysées. Je devais intervenir. Avant de me diriger bêtement vers l'innocent. J'analysai d'autres informations. Sois : « L'environnement et d'autre information complémentaire sur l'homme »

L'homme avait les cheveux longs noirs. Il marchait croche. Probablement du à l'ingestion d'une grosse quantité d'alcool. En tant que médecin aguerrie. Je décidai de pousser plus loin mon analyse. Lors du contact avec le sol, une jambe était plus « timide ». Il devait souffrir d'une maladie aux os. Vu son âge, c'était sûrement de l'arthrite dans le genou. En effet, bien qu'en bonne santé, nos os sont indépendants du reste de notre corps. Même si nous faisons tout pour manger sainement, faire du sport, etc. Nos os peuvent tout de même souffrir de maladie telle que : « Arthrite, ostéoporose ou bien l'hypophosphatasie » C'était probablement de l'arthrite. En ce qui concerne l'ostéoporose, elle ce développe en général vers cinquante ans, car à cet âge-là, l'os perd 1% de ça capacité par an. L'hypophosphatasie est à rayer elle aussi, c'est trop rare.

Je me dirigeai donc lentement vers l'homme. La serveuse était intimidée et je la comprenais. Je lui saisis l'épaule


[Kallo] – Pardonnez-moi monsieur, je vous demanderais de sortir.


[L'ivre] – Tu me prends pour quoi toé. J'ai autant le droit d'être ici que toi...microbe

[Kallo] – J'apprécierai si vous restiez poli. Mon travail est de vous faire sortir, alors si vous voulez bien me suivre?


Mon intervention faisait mouche -comme le dirait si bien Kojin-. La dame sur scène chantait ce qui distrait la plus grande partie de la foule.


[L'ivre] – Je ne vais tout de même pas t'écouter... Comment pourrais-tu bien me faire sortir.


Il avait raison, je n'ai pas la force physique pour le faire. Je n'avais même pas le temps de réfléchir qu'il tentait de me donner un coup de poing au visage. Habillement, je parvins à le parer, mais c'était juste. Mon entraînement de shinobi avait beau avoir porté ses fruits. Je n'avais pas la force physique nécessaire pour le faire sortir. Je savais que c'était une mauvaise idée d'accepter le bouleau. Même si mon interlocuteur était agressif, je restais calme. Je me disais qu'il allait peut-être finir pas ce calmer

[Kallo] – C'est par ici la sortie. N'essayez plus de m'attaquer ou je me verrais dans l'obligation de réagir. Vu l'état de votre genou droit, vous ne m'aimerez définitivement pas.

[L'ivre] – Mon... Comment sais-tu pour mon genou?


C'était le temps d'utiliser la menace avant la bagarre. J'eus toujours été de nature passive, c'est pour cela que j'ai préféré avoir recours au chantage agressif qu'aux poings agressifs. En effet, je désirai crée un effet de peur chez mon interlocuteur au faculté affaiblie. Je levai donc la main et concentra mon Chakra dans celle si. Elle devenait bleue.

[Kallo] – Je suis un médecin, je sais comment reconnaître des maladies.

[L'ivre] – Alors tu ne peux rien me faire petit médecin

[Kallo] – J'ai bien été entrainé à soigner différent vise, je n'en reste pas moins un shinobi. J'ai aussi étudié comment détruire le fragile corps de mon adversaire et je ne suis meilleur dans la destruction que dans la régénération. Sors sans faire d'histoire ou je m'occupe personnellement de ton genou.

Je mentais. J'étais incapable de faire mal aux gens avec des techniques de médecine. Comme mon grand-père, j'avais décidé de suivre la voie dites : « défensive » et non « offensive ». En apparence, certaines techniques se ressemblent. C'était suffisant pour moi et ma parole.

[L'ivre] – C'est bon, c'est bon, on se calme. J'ai compris.


Sur ce, l'ivre avait décidé de quitter la pièce. Je retournai donc à mon travail improvisé. Quelques personnes m'avaient vu faire. C'est probablement pour cela que du reste de la soirée, je n'ai pas eu d'autre cas comme celui-ci. Les enfants commençaient d'ailleurs à se faire de plus en plus rares. Il devait être temps pour moi de retourner chez moi.

La mission est terminée

MessageSujet: Re: [Mission D] Moi, un "door-man"?   Ven 3 Juil - 12:26



Mission de rang D - Moi, un door-man ? - Accomplie

Kallo :
+ 36 XP (bonus mission inclus)
+ 25 £

Belle mission Wink c'était sympa à lire. Cependant, je ne sais pas d'où est sortie ton second post, mais c'est un copier-coller de la fin de ton premier post ^^
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission D] Moi, un "door-man"?   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission D] Moi, un "door-man"?
» Mission "Slak ! Poubelle !" (Sélène Levana)
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» [FSR]Mission "Moon Plague"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Asakura-