Partagez | 
 

 [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Lun 13 Juil - 19:26

Il suffisait d’un signe… Le matin se levait sur Konoha et dans la chambre de Taka. La pièce s’éclaircissait de minute en minute, tout comme elle quittait son sommeil puis sa fatigue. Elle avait bien dormi, comme en de rares nuits, mais il fallait avouer que torturer un groupe de jeunes gens qui n’aspiraient qu’à être d’excellents ninjas avait quelque chose… D’excitant. Il ne fallait cependant pas perdre la pédagogie de vue.

La jeune fille se leva pour s’adonner à un brin de toilette. C’était rapide, les quelques broutilles habituelles, et surtout, s’assurer que ses cheveux ne faisaient pas de nœuds. Elle fonça ensuite vers la cuisine vide, profitant du sommeil du reste de la maison pour déjeuner tranquillement. Lorsqu’elle eut terminé, elle s’empressa de sortir un grand panier qu’elle garnit de tout plein de bonnes choses à déguster, tantôt des petits plats préparés la veilles et consomables à basse température, mais aussi de quoi faire une sorte d’apéritif. Au moins, le contenu était plutôt complet, des petits plats, des chips et quelques boissons. Taka gagna l’entrée de la maison, vérifiant qu’elle n’oubliait rien puis elle s’en alla sans même laisser un mot de départ à l’attention de ses parents.

Il fallait encore se presser. Malgré tout, elle s’était levée plus tard que prévu et les derniers préparatifs restaient à faire. Une chance, la lueur naissante du jour accompagnée de la fraîcheur de l’air du matin étaient de bons facteurs pour entamer la journée sur les chapeaux de roues. Elle activa donc sa marche afin d’être à l’heure. Un bref coup d’œil en l’air lui indiquait que le temps passait vite. Elle fonça de plus belle en direction de la forêt où on l’attendait déjà.


**



En lisière de la forêt l’air avait l’avantage d’être encore plus agréable que celui du centre ville. La journée ne s’annonçait pas réellement chaude, du moins pas pour une journée du pays du feu. Il était relativement tôt, quelque chose de l’ordre des sept heures, suffisamment tôt pour que le garçon soit à la limite de roupiller sévèrement.

De là où il se trouvait, il avait pleine vue sur le sentier qui menait au village, un chemin qu’il avait déjà pris quelques minutes plus tôt. Enfin bon, il était au moins sûr que tout était en place et qu’il n’y avait plus qu’à attendre l’affreuse bande de jojos dont il avait la charge pour ce jour. A ce propos, il remerciait grandement les personnes qui avaient eu l’idée de le mêler à tout ceci.

*Pff, j'aurais pas dû...*

Le jeune homme soupira une énième fois avant de s’asseoir un peu plus confortablement sur sa branche, il s’adossa un peu mieux et enfila sa capuche pour ne pas être gêné par la luminosité grandissante. Il passa sa main sur une mèche qui était devant ses yeux, puis il ferma ses derniers pour patienter. Au pire, s’il s’endormait, il tomberait et se vautrerait lamentablement sur l’herbe quelques mètres plus bas.

Cependant l’occasion ne se présenta pas. D’abord une première fois, lorsque le point noir qui se dessinait à l’horizon se transforma vite en la personne à qui il était redevable. Du bas de l’arbre, elle lui sourit et le remercia avant de disparaître dans la forêt. Il souffla… Elle était vraiment irrésistible, et même si parfois elle s’aventurait à demander un peu d’aide dans des conditions… Désagréable, le jeune garçon se sentait toujours prêt à lui donner un coup de main. Peut-être à cause de ce sourire étrangement envoutant, ou tout simplement parce qu’elle méritait qu’on puisse s’intéresser à elle, à l’inverse de certains autres membres de son clan.

La seconde fois, quelques minutes plus tard, qu’on le dérangea, c’était la faute d’une jeune personne. Un individu qui rappelait la raison de sa présence sur ce perchoir, un peu à la façon d’un oiseau libre qui ressentait pourtant les méfaits de la captivité. Il était finalement l’heure.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Jeu 12 Nov - 1:19, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mar 14 Juil - 13:09

Ce fut une de ces nouvelles que l'on aime entendre sans que l'on s'y attende ! Soyate avait apprit qu'elle avait à nouveau une équipe. Celle-ci était composée de trois autres ninjas d'un rang égal ou inférieur au sien, ainsi que d'un instructeur. Il ne savait pas qui étaient ces ninjas, ni de quel sexe ils étaient... ce qui importait beaucoup pour la genin. Bref, se lever si tôt n'était pas pénible pour Soya qui était du matin, alors qu'à l'inverse, le soir, elle était plutôt endormie et de mauvais poil si elle ne dormait pas. Sa mère était en mission depuis quelques jours tandis que son père dormait toujours. Autant ne pas le réveiller. Elle se prépara rapidement, n'oubliant rien de ses affaires.
Pour elle, ce n'était pas une première, mais l'excitation était à son comble ! Elle avait revu ses anciens camarades et était ravi pour eux qu'ils se sentent bien dans leur nouveau rôle de chuunin. A présent, elle allait devoir se familiariser avec trois autres jeunes ninjas et un senseï.

Le village laissait les rayons du soleil former de longues et épaisses ombres sur le sol, qui disparaissait au fur et à mesure que le soleil montait dans le ciel.

« Vous aurez rendez-vous après demain matin au levé du soleil dans la forêt interne de konoha, au niveau de la lisère Est ! Je ne pense pas que vous prévenir de ne pas être en retard soit utile. Bref ! Bon courage ! »

voilà ce qu'on lui avait dit rapidement, juste après lui avoir annoncé la nouvelle qu'elle était à nouveau dans une équipe.
Elle arriva au point de rendez-vous la première... Le côté glauque de la forêt, ainsi que le peu de chaleur qui en émanait lui offrit quelques frissons qu'elle dégagea en se frottant les bras de ses mains gantées. Il devait être 7h30 et Soyate avait un peu d'avance, cependant, les ninjas de son équipe ne devraient plus tarder. Elle se planta dos à un arbre, les bras croisés, son côté boudeur bien visible sur son visage, attendant le reste de la troupe.

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mar 14 Juil - 14:09

Isei cligna doucement des yeux. Il était temps de se lever, de gouter la douce rosée qui s’était déposée sur les grands arbres verts et de feindre enfin entre les rayons du soleil. Des matinées comme celle-là, on ne s’en lasse jamais vraiment. Encore sous sa couette, l’enfant s’étira langoureusement et sourit. Il décida finalement de se lever, de terrasser cette fatigue et l’envie pressante de rester cloitré sur son matelas, enlacé dans sa couverture moelleuse et chaude et de regarder la journée s’effacer devant lui, de long en large. Mouais.

D’un pas hésitant, il se rendit jusqu’à la cuisine. Une odeur de thé aromatisé aux groseilles lui monta au nez et avec un sourire satisfait il remplit la tasse de terre-cuite de la délicieuse liqueur. Doucement il poussa le battant qui séparait la petite pièce du grand balcon carrelé et sortit profiter du soleil encore orange de son levé récent.

Aeri - Petit homme qui prend son bain chaud matinal…

Isei sourit.

Isei - Fille habile qui vous surprend lorsque vous ne vous y attendez pas.

Aeri - Hmm oui. Ca me semble évident, sans quoi je ne te … surprendrais pas ?

Ils rirent. Gamins. Inconscience du malheur qui perdure dehors, incompréhension des chastes rouages de ce monde ; rien n’est fait pour les enfants ici, pas même ces meubles dont on a du se battre pour obtenir le bois, ni même ces tasses qu’on a du chercher aux confins de l’orient, une seule équipe d’élite éclipsée dans une forêt intense, boueuse et noire à son effigie.

Isei n’en savait rien, mais putain, il n’avait pas envie de grandir. Il resterait ainsi, les yeux fermés aux spectacles de la vie, le nez bouché à l’odeur de la mort et à celle de la mort, les oreilles closes aux perfides trahisons comme aux mots doux. C’était cela, l’innocence, perdre tout et gagner le droit de profiter d’une misérable journée ensoleillée dans un monde violent et meurtrier. C’était reconnu, la plupart des enfants de l’Académie, lorsqu’ils devenaient grands, regardaient le monde par l’abjecte sensation que le système militaire rendait : un assassinat infini. On ne nait pas sceptique, on le devient. Découvrir l’amour en sauvant de la mort la femme qu’on aime, c’est beau, mais ça n’en reste pas moins tragique.

Alors qu’il suffirait de lui dire simplement « Je t’aime » sur une terrasse d’un café à l’ombre du soleil, un verre à la main, un sourire au cœur.

Isei - Je t’aime.

Aeri - Hein ?

De peur d’avoir mal entendu, elle répéta une seconde fois « Hein ? ». Isei sourit et rougit de l’embarras que provoquait cette simple phrase dont il n’avait aucune idée de son origine. Il but une gorgée de thé et se pencha vers le vide, les deux mains posées à même la balustrade.

Isei - Rien, je rêvais.

Elle courut vers lui et passa un bras le long de ses épaules, comme elle le faisait souvent lorsqu’ils s’asseyaient tous les deux sur le rebord des toits rouges du village. Puis elle sourit.

Aeri - De moi ?

Isei se retourna, choqué. La jeune fille lui tirait la langue, devinant qu’une telle phrase n’aurait pas l’effet escompté si elle l’avait prononcé quatre ans plus tard.

Isei - T’es dingue !

Beurk, ajouta-t-il pour lui-même, ne préférant pas vexer un peu plus Aeri. Elle pouffa de rire. Aeri était plus âgée d’un an qu’Isei, et même si cela ne représentait qu’une poignée de jour, il s’en était passé des choses dans la tête de l’enfant. Elle, elle pouvait comprendre, du moins en partie, ce que représentait la peur de la mort, la peur de l’amour, ce que l’une comme l’autre implique en conséquences parfois lourdes. Des sacrifices, la vie n’est qu’une multitude de sacrifices, de négociations et de compromis, c’était ce qu’Aeri avait compris. Et cela lui faisait étrangement peur.

Isei n’avait pas conscience de toutes ces choses dégoutantes que la vie promettait à sa future peau. Il savait simplement qu’elles ne seraient pas toujours belles, et qu’en tant que mec cool, il n’était pas question de s’attacher de choses qui nuiraient à sa réputation d’enfant sympathique.

Isei - Dis pas n’importe quoi, on croirait que t’aurais apprécié.

Elle déposa un baiser sur son front et se retourna.

Aeri - Il faut vraiment que j’y aille.

Isei - Quoi ? Tu aurais voulu que…

Il cligna des yeux et se retourna d’un seul tenant.

Isei - Mais je… Jamais !

Aeri - Bisous mon chou <3

Elle disparut. Son ombre glissa le long des grands toits de Konoha mais rapidement il ne put la suivre du regard, féline. D’une traite il avala le fond de sa tasse et soupira en haussant les épaules. Ce serait probablement une grosse erreur de l’aimer, elle, mais il n’y connaissait rien à rien, alors il ne tenterait pas cette erreur-là. Elle était pourtant si désirable. Pas Aeri. Mais son désir.

Avec un sourire satisfait il posa la tasse dans l’évier et se dirigea nonchalamment vers la salle de bain. Quelques gouttes d’eau froides finirent de l’éveiller. Isei écarquilla les yeux et se regarda dans le vert de ses prunelles. Il était temps de partir.


¤¤¤



Les mains dans les poches, Isei avançait tranquillement. S’il n’avait pas fichu une brindille dans sa bouche, « histoire d’être un peu plus cool », il aurait siffloté. Il regardait au sol les pavés défiler sous ses yeux. Il marchait vite, finalement. Quelques rues s’entrelacèrent mais il ne se perdit pas. Il connaissait trop bien Konoha pour ça. La lisière Est, c’était ce que le petit mot qu’il avait intelligemment caché à sa mère lui demandait. Oui lui ordonnait, plus ou moins. On lui avait simplement ordonné d’être à l’heure et au lieu précis, mais tout le monde pouvait écrire de sa propre main un tel mot. La dernière, une nana avec des gros seins et une étrange coiffure rose les avait laissés là, sur le carreau en plein milieu du parc Seibutsu. Mais Isei ne perdait pas une occasion de sortir, aussi décida-t-il de partir et d’attendre jusqu’à ce que la providence lui mette quelque chose entre les pattes.

L’ombre de la forêt s’étendait jusqu’à ses pieds. Normal, le soleil était encore très bas et ses rayons éclairaient Konoha quasi-horizontalement. La lisière était étrangement calme et l’aura de tranquillité qui en émanait n’avait pas changé d’un pouce depuis la dernière fois que le Nagashi y avait mis les pieds. L’air frais, l’herbe humide et verte, les grands troncs reposant ; agréables ramures de la vie.

Une jeune fille était là, mais au premier coup d’œil qu’Isei posa sur lui, il devina qu’elle ne serait pas intéressante. Pas assez pour qu’il l’appelle professeur en tout cas. Il leva les yeux vers l’ombre qui semblait s’être endormie sur sa branche. La jeune fille ne l’avait-il pas vu, celui qui serait inévitablement un bien curieux personnage ? Il était juste au dessus d’elle et il les attendait.

Isei regarda le soleil. Pas une minute de retard, pas une minute d’avance ; il était à l’heure.

Isei - Vous n’êtes pas la grande aux gros seins et aux longs cheveux roses de la dernière fois…

Il sourit.

Isei - Je m’appelle Isei Nagashi.

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mar 14 Juil - 19:51

Les faibles rayons du soleil commencèrent à passer aux travers de la fenêtre. Enfin, le matin était arrivé et une excellente journée s'annonçait. Ying ouvrit légèrement les Yeux pour regarder l'heure toute en espérant qu'elle avais encore le temps de dormir un peu... mais malheureusement il était déjà 7 : 30 Am. Lorsqu'elle vue ça celle-ci s'empressa de se lever à toute vitesse, car la veille elle avait ressue une lettre spécifiant d'aller à la forêt interne avec tout son équipement pour 7 : 45 Am.

Ying alla ce changé en vitesse, ce brossé les cheveux et les dents puis retourna dans sa chambre. Dans un petit panier avec une couverture bleue son petit rongeur y dormait toujours... Elle si approcha et tout en prenant le petit animal dans ses mains elle lui dit :

[Ying] réveille toi Loraz sinon on sera en retard.

Elle lui sourit puis celui-ci lui répondit, un peu vexé d'avoir été réveillé si tôt :

[Loraz] j'men fiche ! Ils n'auront qu'à attendre !

L'étudiante fit un soupire puis alla jusqu'à la cuisine dans l'intention d'avertir Logitomaru qu'elle partait pour la journée. Lorsqu'elle pensa à la lettre qui disait d'emmener toutes son équipement... le problème c'est qu'elle n'a aucune arme ou équipement. Il faut dire que ça n'allait pas très bien en plus d'être en retard elle n'avait rien à amener pour se battre !

La jeune fille déposa Loraz sur la petite table juste à coter de la table à manger le temps de réfléchir. Elle eue comme première idée d'amener un couteau à beurre, mais ça n'aurait pas très bien paru. C'est alors que Logitomaru entra dans la pièce Ying pris Loraz pour ne pas que ce fou le mange et lui dit :

[Ying] je vais partir pour la journée.

[Logitomaru] où ? Tu comptes ramener du pain ?

[Ying] dans le village et je ne ramènerais pas de pain.

[Logitomaru] mais je n'aurais rien à lancer à ton hamster !

[Loraz] je ne suis pas un hamster !

Ying ne pris pas le temps de continuer cette conversation ridicule et partie vers la porte de sortie tout en saluent de la main son faux père adoptif. Rendu dehors elle mit Loraz sur son épaule gauche puis partie en direction de la forêt interne même si elle ne s'avait pas ou c'était exactement... c'était la qu'elle avait trouvé son Glirulus Japonicus.

Rendu dans la forêt elle vue un endroit où il avait deux personnes une fille et un gars... ça devait être ses coéquipiers. Au moins elle n'était pas trop en retard d'une minute peut-être ? Mais bon cela n'avait pas trop d'importance. Rendu à quelques pas des jeunes étrangers et sans même s'avoir si s'était vraiment les bonnes personnes elle leur dit en souriant gentiment :

[Ying] hey ! Salut ...

Puis elle alla s'assoir avec eux.

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mar 14 Juil - 22:06

[Kehydan] Encore?!

Telle fut la première réaction que le jeune Lyushan eût en lisant la missive de Konoha. Une nouvelle équipe, de nouveaux camarades à rencontrer et un nouveau sensei. En fait, s'il faisait les comptes, il avait eu officiellement une supérieure qu'il n'avait jamais vu, un coéquipier qu'il n'avait jamais vu non plus, un autre disparu, une autre sensei très bizarre dont il ne sait toujours pas vraiment si elle a occupé ce poste à un moment ou un autre, et deux autres camarades. Visiblement, les équipes de Konoha bougeaient beaucoup, cherchant sans doute de la stabilité, mais pour l'heure, le jeune garçon se sentait fatigué par ces numéros de haute voltige.

[Kehydan] Je vais finir par connaître tout Konoha à la fin...

Il bougonnait, mais sans y mettre le coeur. Après l'en-tête, il commença à s'intéresser au corps de la missive. Huit heure moins le quart. Ben voyons. Déjà, il a du mal à se lever à temps lorsque les rendez-vous ont lieu à quatorze heure, alors là... Faut avoir de l'espoir...

*Mais l'espoir fait vivre dit-on...*

Il se demanda un instant ce qu'il se passerait s'il ne se pointait pas au rendez-vous. Sa fainéantise avait progressé à pas de géant depuis le dernier rendez-vous que lui avait donné Konoha. En même temps, cette Ginko était partie après avoir fait un petit speech et n'avait plus donné de nouvelles... En plus, elle était arrivée en retard. Bon. Lui aussi, mais elle ne se présenta auprès des aspirants qu'après Kehydan.

J'y vais, j'y vais pas? Il opta pour la première option, parce qu'après tout, il y avait a priori un "programme" au bout. Dans la forêt.


*Genre un pique-nique avec des pommes?! Cool...!*

Il avait totalement zappé la phrase portant sur le fait qu'il faudrait apporter leur équipement, sauf armes de jet. De toute façon, ça valait mieux. D'une part, il n'en avait pas. Sauf ce machin rembourré tout moche qu'on peut cacher discrètement sous ses vêtements et que Valiran lui avait donné après son inscription. Kehydan n'était pas en mesure d'en voir la couleur, mais la forme esthétique, c'était pas encore ça... D'autre part, l'exclusion des armes de jet sous-entendait l'implication d'autres armes. Or il n'aimait pas les armes même s'il savait qu'il devrait s'y habituer. Un ninja atypique. Un membre du clan Lyushan typique.

Le lendemain, il se mis en route, baillant et s'étirant de tout son long. Il s'arrêta pour s'acheter quelques bricoles, à savoir son petit déjeuner, un crumble aux pommes, et de quoi combler des petits creux, autrement dit, cinq pommes à l'odeur appétissante. Il avait hésité à suivre les conseils de son maître en matière d'entraînement pour sa vision, mais les roues l'aurait gêné pour marcher en forêt. Il ne voulait pas s'encombrer plus que nécessaire


*Et puis hier, tout ne s'est pas forcément bien passé non plus... Bon, ma destination...*

La forêt interne, il y était déjà allé. À plusieurs reprises même. La lisière, facile, et l'est... Il décida d'éviter le dédale interminable des rues principales et ruelles sales pour les hauteurs des toits. Il s'offrit à la douce chaleur matinale des rayons du soleil et détermina ainsi son orientation. Reprenant la façon de se déplacer de Kyuza, il se mit à courir de tuiles en tuiles... Non, en fait, c'est faux. Il avait autant la crainte de tomber que la première fois qu'il était monté là-haut. Et toujours la même maladresse qui lui valut une gamelle qui restera dans la mémoire des pigeons qui y ont assisté. Il finit toutefois, bon an mal an, par se rapprocher du point de rendez-vous.

*Bon ça va, je dois pas avoir plus de vingt minutes de retard... C'est un score honorable il me semble...*

[Kehydan] Salut à tous!

Parmi les trois jeunes gens, il reconnut Isei et lui adressa un léger sourire avant de réajuster son petit sac en bandoulière muni de pommes sur son épaule et de lisser une mèche de cheveux. Il se demanda si l'homme assis dans l'arbre était leur nouveau sensei et pourquoi il restait dans le feuillage. Puis, il se recentra sur l'essentiel de la sortie et se sentit impatient.

*Il doit y avoir un coin sympa plus loin à l'intérieur de la forêt, sans doute pour ça qu'on est venu aussi tôt...*

[Kehydan] Bon bah... On va pique-niquer?

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mer 15 Juil - 18:30

Quatre… D’après les renseignements donnés, ils devaient être quatre à se présenter. Les yeux toujours fermé, l’esprit tourné vers un néant profond presque dénué de toute pensée, le jeune homme attendait patiemment que tout le monde se présente au point de rendez vous.

A ce propos, la première personne qui arriva ne le calcula même pas. Il soupira et, sans même bouger, il continua sa petite sieste très matinale. Cette première arrivante qui semblait, à son goût, ne pas avoir les yeux en face des trous en ces heures matinales, s’installa au pied d’un arbre en frissonnant. Kinari monta nonchalamment sa main droite vers son visage et ouvrit un œil. Il n’était que sept heures et demie… Au moins elle était en avance et ne ferait attendre personne.

Quinze minutes plus tard, quinze minutes précisément… D’autres pas s’approchaient. Au moins celui là était du genre ponctuel. Utilisait-il un chronomètre ? Combien de secondes ? De dixièmes ? Peut être même des centièmes… C’était une qualité d’être en temps et en heure là où l’on nous le demandait, particulièrement dans ce métier. Kinari sourit à l’abri de ses cheveux. Le garçon était aussi quelqu’un d’observateur, du moins un peu plus que la jeune fille le précédant. Il fut aussi le premier à lui adresser la parole, et par la suite aux deux personnes, enfin c’est ce que croyait le Chuunin.

[Kinari] Tu parles de… Ran ? Quoi que je ne me souviens plus bien de la taille de sa poitrine…

Ce fut la seule phrase qu’il prononça à l’égard d’Isei. Il ne lui disait pas, mais son nom n’était pas intéressant, il s’en servait juste pour savoir si les bonnes personnes se présentaient, mais vu le peu de monde dans le coin, l’erreur était peu probable. C’était d’ailleurs pour ce même désintérêt qu’il ne se présentait pas lui même. Comme il ne l’avait pas fait pas avant, comme il ne le faisait pas pour la personne qui talonnait le jeune Nagashi. Il s’agissait d’une jeune fille aux cheveux châtains, avec un cobaye… Non un cochon d’inde sur l’épaule. On aurait dit qu’il roupillait… Cette dernière se contenta de saluer brièvement ses camarades qu’elle ne semblait pas connaître, puis elle s’installa à son tour.

Il était l’heure, tout le monde devait être là… Tout le monde était censé. Kinari se pencha un peu pour regarder en bas. Il eut envie de se frotter les yeux au cas où il rêvait, et pourtant… non, ce n’était pas le cas. Sur l’instant, il se dit que le dernier se souviendrait de son retard, puis il jeta un coup d’œil un peu au loin imaginant comment cela se serait passé en d’autres circonstances. Il sourit brièvement, se disant qu’un peu plus de souplesse aurait été primordiale. Sur ce, il s’adossa à nouveau et patienta. Près d’un quart d’heure après, le dernier concerné pointa le bout de son nez. Un petit sac en bandoulière visiblement bien rempli venait cisailler son épaule. Il semblait presque enjoué, bien qu’un peu ironique. Il salua lui aussi ses camarades.

*C’est parti…*

Il sauta pour atterrir au milieu de quatre jeunes gens. Lorsqu’il se redressa, il ne cacha pas un grand bâillement qui lui mit la larme à l’œil. Les deux mains dans les poches, il fit le tour des différents profils qui étaient sous son nez.

[Kinari] Allons bon… On a Lucky Luke, Daredevil et deux autres sans l’allure d’un personnage de bande dessinée.

Il examina en détail la brindille d’Isei et le bandeau de Kehydan. Il se mit ensuite de façon à ce que tous puissent le voir et qu’il puisse les voir tous. Marquant une fois de plus un petit temps, il finit par sourire en envoyant sa mèche en arrière grâce à sa main qui trainait là. Ses yeux verts parcoururent l’assemblée avec un brin de malice dans le regard puis il enchaîna.

[Kinari] Alors… Les quelques bases. On ne m’appelle pas sensei, on ne me vouvoie pas et on ne me pose pas de question inutile. De toute façon, si j’estime que je n’ai pas à répondre, je ne le fais pas. Je m’appelle Kinari. Je ne sais pas trop ce qu’on vous a dit ou écrit comme convocation mais j’espère que vous rentrerez cet après midi ou ce soir en ayant appris quelque chose.

Il passa devant eux et alla chercher un sac qui était dissimulé un peu plus loin. Il revint vers le petit groupe. Il s’accroupit juste devant eux et déplia un grand papier sur lequel figurait une carte. Il pointa du doigt un endroit avant d’ajouter.

[Kinari] Nous sommes juste là. Ne vous inquiétez pas tout de suite, vous aurez une carte réduite chacun.

Il releva la tête pour sourire aux jeunes gens. Il aimait créer des surprises et il s’amusait déjà en regardant leur tête. Soit à ne pas comprendre, soit à déjà craindre la suite. Peut-être même que l’excitation saisissait le ventre de certains à cet instant précis. Il se centra sur Kehydan l’espace d’une seconde.

[Kinari] Dommage pour toi… le pique nique c’est pas pour tout de suite. D’abord nous allons jouer.

Il laissa la carte aux yeux de tous puis distribua les reproductions individuelles. Il sortit un papier qui lui était destiné et le parcourut rapidement des yeux avant de s’intéresser de nouveau au petite groupe.

[Kinari] Prenez vos repères, et soyez prêts. Nous allons commencer par une petite devinette. Ou une énigme comme vous voulez. L’intitulé est le suivant :

« Là où l’or bleu franchit la frontière, la communauté garde le savoir des sols. »

Vous devez trouvez un parchemin qui vous guidera pour la suite de l’aventure. Attrapez ça.

Il jeta un petit fluteau de bois qui emprunta la direction de Ying.

[Kinari] Si vous avez un souci, vous n’avez qu’à souffler dedans, je viendrai peut-être vous aider… qui sait ?

Il fit un signe et se volatilisa, laissant derrière lui une farandole de feuille qui voletait au gré de l’air. Dans sa sortie de scène, il envoya un petit « bonne chance » à l’attention des quatre compaires, en espérant qu’ils n’en auraient pas besoin.
------------------


[
La chasse au trésor commence! Voici la carte :


Vous êtes actuellement au bord du sentier en C3.

Voici des descriptions qui peuvent peut-être vous permettre de vous faire une image plus précise du paysage. Ne vous inquiétez pas, je rajouterai surement des choses lorsque vous serez sur place =).

Citation :
C3: Le sentier de terre, la forêt, et plus loin la clairière. Aux abords de la route, c'est plutôt dégagé mais qui sait ce que réservent les bois.

Citation :
C2: En partie clairsemée, cet endroit de la forêt est directement au contact d'unc ours d'eau offrant une fraîcheur certaine à l'air. Il peut-être intéressant d'y prendre un peu de temps, pour peu que l'on prenne garde à ce qui s'y trouve

Citation :
A2: Des arbres, des arbres et encore des arbres. Ah non! Il y a des buissons aussi et souvent beaucoup d'animaux relativement prisés. Il est souvent agréable de so'ffrir le lourd couvert des feuillages car il fait bien meilleur et humide en dessous, mais à quel prix?

Citation :
A1: Cette partie la de la forêt débouche sur une micro-vallée à l'allure de carrière. Le sol est organisé en plateaux de différentes altitudes, et en son centre (l'endroit le plus bas) gise un monticule de terre sablonneuse.

Citation :
D4: Cette partie de la forêt est aussi réputée pour être riche en terre brute qui semble avoir été travaillée des années avant. Y marcher n'est pas de tout repos car même les chaussures des ninjas protègent mal de l'étonnante chaleur qui se dégage du sol aride.

Citation :
B2: Au contact direct du torrent et de la clairière, cette partie moins charnue que le reste de la forêt offre un accueil reposant à toute personne voulant prendre du bon temps. Le cadre y est paisible et envoûtant, notamment grâce à cette magnifique association de buissons et de pierres, dont une se dresse immanquablement à la façon d'un menhir.

Citation :
D1: La muraille du village passe en plein milieu de la forêt, rappelant aux habitants qu'ils se risquent à dépasser une zone protégée. Cependant, les éléments naturels, eux, sont intraitables.
Amusez vous bien, s'il y a des questions, ma boite à Mp est ouverte =).]



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Jeu 12 Nov - 1:19, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mer 15 Juil - 22:25

[Isei] - Rofl, c’est naze. Ce mec est naze de toute manière.

Le garçon afficha une moue boueuse. L’envie était retombée sur le champ. Autant la princesse d’une beauté fatale, à la langue assez bien pendue pour devenir incompréhensible l’avait intéressé, autant le jeune homme qui se nommait Kinari n’avait rien d’extravagant. Sinon ça pause sur l’une des principales ramures sur laquelle il était perché. Et peut-être bien cet air mi figue mi raison, colporté dans l’amicalité qu’il leur demandait d’avoir à son propos. Amicalité… Il fallait lui parler comme on parlait à un ami, mais Kinari n’était en rien un ami, non. Il fallait qu’on lui donne toute sa confiance mais dans la tonalité de sa voix, Isei sentait bien qu’il n’était pas question de créer une quelconque relation entre le professeur et ses élèves.

C’est simplement qu’il s’en foutait.

[Isei] - ‘Tin, c’est lui Lucky Sucks ouais. L’homme qui se barre plus vite que son ombre - et qui nous laisse dans une merde noire.

On aurait tous du crier : du goudron et des plumes ! Et on l’aurait gentiment transporté sur une poutre de métal, après quelques verres d’alcools forts. Isei passa une main dans ses cheveux noirs et soupira. Il n’aimait pas ce genre de situation, il n’aimait pas ces mecs qui se disaient cool, mais qui en fait n’étaient qu’un vieux ramassis de croupions qui ne comprennent rien à la vie. Pas plus que lui, d’ailleurs, il n’avait que onze ans. Cependant le Nagashi savait une chose : il ne voudrait jamais ressembler à ça, plus tard.

Evidemment non, il ne connaissait pas de Ran. Même si le timbre du nom lui rappelait vaguement quelque chose, la coiffure rose et les gros seins allaient dans son esprit à une personne très spécifique dont il avait très vite oublié le nom. Aussi vite qu’elle - c’était une femme - était partie, remarqua-t-il pour lui-même. Ran, Lucky Luke, et toutes ces comparaisons désordonnées, axées sur un point très précis mais toujours si peu utile à l’observation de groupe, Isei s’emmerdait, et il l’affichait sévèrement sur son visage.

Il se complaisait facilement dans l’ennui, dans la fainéantise ou dans toute autre flânerie du genre. Mais toute situation à ça de délicat qu’elle ne connait pas toujours sa fin et qu’à mesure qu’on avance dans la boue de sa résolution, on s’y enfonce. Essoufflé par la logique, broyé par le raisonnement, étouffé par le doux sourire bâtard d’un homme qui jouit de supporter les limites. Isei en était sûr, Kinari ne les froissait même pas, ces limites. Il posait son doigt dessus, fermait les yeux et s’imaginait les prendre dans ses puissantes mains de professeur et les tordre, les plier voire les mâcher. Il aimerait, ce bel enfoiré, avaler tout cru la base d’une société, remplacée par un jeu m’en foutisme latent. Il ignorait les coutumes et les règles de politesse, et après ? Devait-on tous le considérer comme un rebelle idéologique moderne ? Un dieu qui mènerait la nouvelle génération sur des pentes plus libérales que celles que Konoha impose et dont il est dégouté ?

N’est-il pas au courant qu’il n’est qu’un connard qui a accepté de prendre quatre aspirants sous sa coupe ? Ca a sûrement du le faire chier, mais il l’a fait. Un mec cool aurait poliment refusé. Il aurait refusé de se plier à quelque chose qu’il ne croyait pas. Au lieu de ça, Kinari croquait la pomme à pleine dents mais crachait les pépins. Pour la forme.

Car les pépins, il faut bien l’avouer, c’est dégueulasse.

Son discours fut bref, et somme toute intriguant. Il n’avait pas la langue de l’orateur à même de transformer la poursuite d’un voleur de tomates en plein Konoha en une formidable quête estival regroupant quatre personnalités totalement différentes et amenées à cohabiter toutes ensembles, mais l’énigme l’intéressa cependant. Assez pour qu’il l’inscrive dans un coin de sa mémoire et qu’il prenne le temps d’y réfléchir quelques secondes. Il oublia tout ce charabia pour le moment.

Isei reconnut facilement Kehydan, cet aveugle qui n’en était pas vraiment un, mais qui s’adonnait à l’étrange art du masochisme sensitif ce qui avait toujours provoqué en lui, une sorte d’admiration. Il ne savait pas vraiment pourquoi, ce n’était qu’un enfant, mais Isei n’avait pas oublié sa première rencontre avec Yamiyo et avec quelle justesse il avait bu son regard et gouté son âme, les yeux plongés dans un puissant coma dont il ne sortirait probablement jamais. Le Nagashi prenait parfois la cécité comme un don, mais lorsque le juunin souriait, comprenant par la simplement expression des parfums qui émanaient de son corps, il oubliait ça, se trouvant subitement sot. Ce premier mois s’était effacé étrangement vite. Il avait passé quelques jours à l’académie puis s’était attaqué à l’un des édifices de son professeur, le Khâmen afin d’en comprendre le sens - mais s’il hésitait encore sur l’utilité de la chose. Ses disputes avec son père s’étaient envolées. Peut-être parce qu’en un mois, il ne l’avait croisé que quelques fois, et qu’il parlait très peu à sa mère. Il avait fait le sacrifice de boire du thé froid, pour continuer à avoir une vie de famille plus ou moins banale.

C’était ignoble, il le savait, mais il ne pouvait supporter de ne plus voir ses deux sœurs, de ne plus boire leur sourire et d’effacer de ses oreilles leurs quelques mots encourageants. Il les aimait sûrement plus que tout.

Ce constat, Isei ne l’avait finalement jamais fait. Un mois, c’est long, et pourtant si court à la fois. Il voyait les premières conséquences de la découverte du liquide bleu qui coulait dans ses veines, son entrée à l’académie, ses entraînements, ses rencontres… Tout cela concrétisé par un homme qu’il ne haïssait pas. Mais qu’il ne respectait pas plus, malgré sa toute petite position de simple pion.

Il répondit cordialement au sourire de Kehydan par un même mouvement des lèvres, moins poussé que lors de leur précédente rencontre. Les deux autres éléments étaient deux kunoichi, l’une bien plus jeune que l’autre toutefois. Elles ne lui inspiraient pas confiance, comme la plupart des femmes qui aspiraient à s’envoler vers des cieux nouveaux avec la plaque de métal à l’effigie de Konoha. Isei n’avait rien contre elle, ni de supérieur d’ailleurs, mais il demandait à voir. A part Aeri, il avait rencontré très peu de filles capables de réfuter son jugement. Il espérait se tromper, cette fois-ci encore. D’un bref signe de la tête, il leur ajusta un « bonjour » discret. Ying eut droit à un fabuleux présent qui ne servirait probablement à rien et toute la troupe découvrit la carte en question.

Isei soupira.

[Isei] - Je propose d’aller vers le Nord - Est.

Il plaça un doigt convaincu sur la carte. L’énigme résonna dans sa tête, l’échos s’amplifiait de seconde en seconde jusqu’à devenir incessant et du désagréable, il tourna en un irrésistible signal sonore. L’aspirant écarquilla les yeux. Bien sûr, c’était clair, limpide même.

Isei ne sourit pas. Cela n’en valait pas la peine, pensa-t-il, à tort peut-être. Déçu par le personnage de Kinari, il le fut encore plus par la phrase qu’il leur avait lancé, et qui rassemblait en leur quatre têtes, le seul lien capable de les faire jouer tous ensemble.

Un jouet cassé, détérioré. Un jouet que Kinari aurait gardé depuis sa sombre enfance et qu’il nous aurait ressorti aujourd’hui, comme un vieux clown, un sinistre homme au masque de couleur et aux traits déformés. Un joker.

Isei se tourna vers Kehydan et reluqua le bandeau que le jeune homme gardait sur ses yeux.

Dommage, on a trouvé Batman… Il sourit.

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mer 15 Juil - 23:17

[HRP] J'ai lu les présentations et Isei et Ying ! Smile En ce qui concerne Kehydan, j'ai eu un peu de mal pour commencer... XD en gros j'ai la flem, mais ça viendra ! J'ai bien aimé dans l'ensemble ^^ [HRP]

Ainsi, ils arrivaient les uns après les autres... ses futurs coéquipiers, ceux avec qui elle allait passer encore beaucoup de temps avec. Elle les observa, un par un, s'amusant à déterminer un peu à l'avance leur caractère, leur grade et leur niveau au combat. Le premier était un mioche d'après elle, mais un mioche plutôt mignon ! Il pouvait être genin, mais cela lui semblait peu probable après tout... vu son allure, et son côté jeune adolescent précoce. Soya plissa les yeux en voyant que le garçon s'apprêtait à parler.

Isei - Vous n’êtes pas la grande aux gros seins et aux longs cheveux roses de la dernière fois…

La genin faillit lui sauter dessus pour lui arracher les yeux, mais le fait que ce soit un garçon l'en empêcha. Il se présenta ensuite, d'un ton tout à fait, comme étant Isei Nagashi. Elle comprit rapidement, en regardant dans la même direction que le nouveau venu, à qui il avait posé cette question. Un mec se tenait sur les branches d'un arbre... à les attendre, eux deux, ainsi que leurs futurs coéquipiers.

[Soya] * Faut vraiment que je me réveil ! J'ai beau être du matin, mon cerveau, lui, est d'aucun moment de la journée ! Bon... deux garçons pour l'instant, c'est plutôt bien, qui plus est, un qui a l'air d'être notre senseï ! Au moins, on aura pas à se farcir une femme ! *

Tout en observant les nouveaux venus, Soya leva un sourcil à l'attention de la personne qui serait la seconde fille de l'équipe... Ying Niwa. Aha... encore une gamine ! Surement une aspirant... certainement pas une genin ! Elle observa la jeune fille ainsi que... ce qu'il y avait sur son épaule, soit, une petite bestiole... c'était la foire ou alors sa future coéquipière comptait se battre avec une... souris ? Ou quelque chose dans le style. Soyate soupira de désespoir... et renforça son côté boudeur, tout en restant muette.
Le dernier membre de l'équipe... allait surement être le phénomène ! Le plus en retard, et complètement à l'ouest. En tout cas, lui, avait pas l'air d'être genin non plus ! Encore un aspirant qui se croyait tout permit !

[Kehydan] Bon bah... On va pique-niquer?

[Soyate] * Il se croit où ce luron ? C'est sans doute sa manière de nous demander si on se met à table en ce qui concerne les présentations ? … peu importe.*

Trois coéquipiers, dont une fille. Le premier était celui qui poserait surement le moins de problème. Il était arrivé à l'heure, bien que sa question bizarre laissait des doutes à Soya... la seconde personne, la fille, n'avait pas l'air bien méchante, mais un peu niaise avec son animal de compagnie sur son épaule... si elle comptait l'utiliser pour impressionner ses adversaires, cela risquerait de rater ! Et le dernier... ah ! Parlons-en ! Un gringalet comme on en voit pas souvent, qui arrive en retard, sans se soucier de son équipe apparemment. Lui et l'autre gars avaient l'air de se connaître. Quant au senseï... il avait l'air de plutôt bien aimer les arbres. Plutôt comique... comparant les deux gars avec Lucky Lucke et Daredevil. Faut avouer, y avait de petites ressemblances !

Soya observait Daredevil (maintenant, elle risquait de l'appeler comme ça... ça lui allait plutôt bien) et fut un peu surprise au début de le voir avec son bandeau au niveau des yeux, mais ce n'était pas rare... il y avait notamment un professeur à l'académie qui était comme ça, à cause d'une maladie des yeux.

Bref, l'équipe était au complet !Allait enfin commencé l'entraînement... enfin, c'est ce que Soya espérait dans le fond de son petit cœur ! À présent, leur senseï, descendu de sa branche, leur inculqua quelques petites... règles. Soya n'aurait surement pas de problème à les appliquer.
Il leur décrit ensuite à tous ce qu'il en était à présent : une carte, une aventure, une devinette, un parchemin... intéressant ! Un jeux de piste ! Voilà ce qui avait été prévu par leur senseï... commencer par voir si l'équipe pouvait réussir à s'entendre, et surtout, à mettre les choses en ordre pour que chacun puisse être utile aux futurs situations que nous connaîtrons. Réunir les capacités de chacun...

[Soyate] * c'est de cette manière que nous ferons connaissance, d'une certaine manière. C'est plutôt bien pensé ! Je n'ai aucun doute sur mes propres capacités... donc... il suffit de se compléter et ce sera parfait ! *

Soyate s'empara de sa mini carte qu'elle mit dans sa sacoche arrière après l'avoir consulté. Elle mémorisa ensuite la devinette que leur senseï leur avait dit : « Là où l’or bleu franchit la frontière, la communauté garde le savoir des sols. »
Elle lança ensuite un regard au petit fluteau en bois qu'il avait lancé en direction de Ying. Enfin, il disparut après leur avoir souhaité bonne chance.
Enfin seuls. À présent, Soyate se sentait excité à l'idée de connaître un peu mieux ses coéquipiers durant cette petite ballade. Pour la première fois, et surement pas la dernière, la seule genin du groupe prit la parole. Elle parlait d'une voix douce, mais en même temps, empreinte d'une touche mielleuse. Elle avait ses mains sur ses hanches, l'un de ses sourcils froncé.

[Soyate]Bon, On va faire simple. Je m'appelle Soyate Kosake, j'ai 16 ans, je suis genin depuis maintenant plus d'une année. Vous êtes la deuxième équipe officielle que j'ai alors j'espère profondément qu'on s'entendra bien !

Ce fut tout ce qu'elle dit sur elle. Elle n'avait pas spécialement envie de dévoiler tout de suite ses capacités... ça aurait été trop facile. Ainsi, elle leur demanda de se concentra directement sur ce qui les attendait. Elle prit donc la parole encore une fois.

[Soyate]Alors... vous auriez une petite idée en ce qui concerne cette fameuse énigme ? Personnellement, je préfère tous vous écouter avant de proposer ma version...

La genin voulait voir la capacité de ses compagnons à déduire des choses avec peu d'éléments. Elle voulait voir leur capacité d'analyser. Cela lui serait utile, à elle, et à son équipe. Elle leur fit un sourire, qui ressembla plus à une grimace qu'autre chose, pour les encourager à ne pas être timide et à se lancer. Elle se demandait comment le genin avec son bandeau sur les yeux allait pouvoir observer la carte, mais si jamais il avait besoin qu'on la lui décrive, Soyate se présenterait pour le faire. Question de camaraderie.

Elle se tourna vers Isei qui avait l'air plongé dans ses pensées. Ce en quoi leur nouveau senseï venait de le comparer... quel ronchon ce Isei... autant que Soyate ! Il proposa ensuite d'aller vers le Nord... Est. Un sourire apparut sur le visage de Soya, ce qui présageait quelque chose chez elle... mais quoi ?

[Soya] - Je suis d'accord avec Isei...

Elle n'en dit pas plus, attendant ce qu'en pensait les autres...

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Dim 19 Juil - 19:49

[HRP : M’étonne pas qu’on ait du mal avec ma présentation XD Désolé du retard part de flemme et d’obligations personnelles ^^ En ce qui concerne mes 5 jours d’absence, Kehydan, vous allez le voir, ne se sent pas vraiment impliqué, plutôt sur son petit nuage… Il vous suivra simplement si vous avez envie d’avancer sans m’attendre ;p]

La question de Kehydan resta sans réponse, flottant dans l’air matinal. Il observa plus attentivement les personnes autour de lui. Une jeune fille, à moitié endormie contre le tronc et qu’il enviait totalement. C’est vrai que se lever de bonne heure pour terminer sa nuit sous un arbre avait quelque chose d’attirant pour le jeune garçon. Une deuxième fille, assise et accompagnée d’un rongeur qui laissa l’étudiant plutôt perplexe cette fois-ci. Il pensait depuis toujours que c’étaient de drôles d’animaux de compagnie… Au moins celui-ci ne s’ennuyait pas dans sa petite cage et pouvait se balader. Il en conclut donc que sa propriétaire devait être quelqu’un de gentil et d’attentionné. Isei paraissait égal à lui-même tandis que le dénommé Kinari lui parlait de choses inconnues.

*Hein ? Leuqui Leuk ? Dard des Vils ? Bandes dessinées? Qu’est-ce que c’est tout ça?

Il imagina aussitôt des bandes dépliables couvertes de dessin sans être avancé pour autant. Haussant les épaules il s’intéressa plutôt à la chenille qui grimpait sur une des branches de l’arbre dont était descendu l’homme qu’on ne devait pas appeler sensei. L’insecte velu progressait en agitant ses pattes d’une manière qui l’avait toujours fascinée. Comment coordonner tant de petits pieds ? Au final, la chenille s’en dépatouille très bien, et pourtant… Ne devrait-elle pas se déplacer beaucoup plus vite que cela ? On dit que la nature est bien faite, que rien n’est dû au hasard, mais les multiples ventouses intriguaient sincèrement l’étudiant.

Le chenille sembla avoir trouvé une feuille à son goût et se leva sur ce qu’on pourrait appeler des pattes arrière avant de se tortiller pour se tendre vers l’appétissante verdure. L’animal rampant n’utilisait visiblement pas de la même façon ses membres avant et les autres. Pensif, il n’entendit que vaguement parler d’un jeu avant de pique niquer et ne sortit de sa songerie qu’en recevant une carte. Il eut un sourire ironique et la glissa dans son sac contre son flanc sans y prêter la moindre attention. Déjà que l’encre sur du papier était hors de portée, alors différencier plusieurs encres sur du papier… Dans son sac, le contact doux et lisse des pommes… La chenille n’y posera pas une seule de ses pattes. Il y veillera.

Kinari ajouta une devinette, mais cela n’intéressait pas Kehydan. Son jeu, il ne pourrait pas y jouer quoi qu’il arrive. Il devait se l’avouer. Il se sentait un peu déçu de ne pas pouvoir participer à cette chasse au trésor. Se balader en forêt armé d’une carte et d’une devinette l’enchantait bien plus que tout ce qu’il avait fait jusqu’à présent. Cependant, son bandeau l’en empêchait. Il savait bien les conséquences que son activité aurait, et croyait être habitué aux privations que son statut entrainait. Malgré tout, le dépit s’installait dans son cœur. Il se raisonna, repensant aux autres avantages conférés par le port de ce morceau de tissu, mais le sentiment restait là. Même s’il savait qu’il ne devait pas le ressentir ainsi. L’homme disparut rapidement après avoir lancé une sorte de flûte à la fille accompagnée du rongeur, laissant les quatre coéquipiers seuls, ce qui donna à Isei l’occasion de déverser son mécontentement.


[Isei] ’Tin, c’est lui Lucky Sucks ouais. L’homme qui se barre plus vite que son ombre - et qui nous laisse dans une merde noire.
[Kehydan] C’est qui Leuqui Seux ? Et Leuqui Leuk ?

La fille qui somnolait peu auparavant s’avança, décidée à prendre les choses en main, forte de ses expériences passées et de son statut de genin.

[Soyate] Bon, On va faire simple. Je m'appelle Soyate Kosake, j'ai 16 ans, je suis genin depuis maintenant plus d'une année. Vous êtes la deuxième équipe officielle que j'ai alors j'espère profondément qu'on s'entendra bien !

Sympathique fut l’impression qui se dégageait de la fort simple présentation de Soyate. Le jeune Lyushan prit la parole à son tour.

[Kehydan] Ben moi, pour faire simple, c’est Kehydan, j’ai 13 ans et aspirant depuis peu. J’aime les pommes, la sieste, les chaussons aux pommes, dormir, les confitures de pommes, les hamacs, les tartes aux pommes… Enfin bref, pour résumer selon mon père, tout ce qui a trait à ces divins fruits que sont les pommes et à l’activité la plus passionnante qui soit, à savoir la fainéantise.

L’étudiant croisa les bras derrière sa tête d’un air dégagé et s’appuya contre le tronc, et leur tira la langue en changeant de position pour désigner son bandeau.

[Kehydan] En tout cas, je vous laisse faire, je suis privé de jeu. Vous croyez que je peux déclarer forfait et rentrer chez moi ? J’en encore sommeil…

Il prit un temps de réflexion, et revint finalement sur ses mots.

[Kehydan] Quoique… Je veux pique niquer, alors maintenant que je suis levé… Je vous suis !

Souriant il se rapprocha d’Isei et de Soyate, visiblement sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne la résolution de l’énigme. Il se rappela vaguement avoir entendu les mots « or bleu » sortir de la bouche du ninja.

*On doit chercher des saphirs ?! Je n’ai pas l’impression qu’on trouve beaucoup de mines à Konoha… Je n’en ai jamais vu en fait… J’aimerai bien entrer dans une mine… Avec mon bandeau, il n’y fera pas sombre du tout… Comme la nuit, je ne fais pas la différence avec le jour…*

Il tira sur une mèche de cheveux, emporté dans un flot tourbillonnant de pensées qui sautaient du coq à l’âne. Comme d’habitude. Tant mieux, ça voulait dire qu’il appréciait le petit groupe. De toute façon, ce n’est pas quelqu’un de difficile, de ce point de vue. Même si Isei lui fait parfois penser à ses petits frères. Ah, ils lui manquent, eux aussi… Les divagations du jeune garçon prirent soudain forme dans un murmure…

[Kehydan] Je me demande si on ne pourrait pas appeler ce Kinari rien que pour l’embêter…

Voilà un jeu auquel il pourrait participer. Un air espiègle surgit dans ses traits, tandis qu'il réfléchissait aux blagues passées et futures... Même s'il avait la vague impression que le ninja ne se laisserait pas avoir par ses petites réflexions, l'idée de renverser les règles du jeu le séduisait et occupait volontiers son esprit...

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mar 21 Juil - 19:52

Tout ça ne commençais pas très bien... la fille assise au pied de l'arbre n'avait pas l'air très sympathique avec son aire de fâcher et le gars n'avait peut-être pas un aire de fâcher, mais avait la tête d'un gamin qui se croyait supérieur.

Ying croyait que l'équipe était complète, car la plupart du temps les équipes ninja son composé de trois élèves et un sensei, mais à en voir le jeune garçon qui arrivait il serait, quatre élèves. Il aurait pu avoir des chances que ce soit leurs supérieurs ... mais en l'entendant parler, elle su tout de suite que ce n'était pas le cas ! Non mais, un pique-nique ! Comme si une équipe ce réunissait pour faire des pique-niques... de toute façon c'est encore lui qui avait l'air d'être le plus gentil.

En tout dernier voilà notre sensei, qui pour montrer à quel point il aimait ses élèves il en traita un de Lucky Luke et l'autre de Daredevil. Wow, quel aimable supérieur ! Il avait à peine parlé et Ying ne l'appréciait pas. Ensuite le fan de dessin animé leur expliqua quelque base.

*Kinari ? Comme canari ? Et puis j'aurais qua l'appeler sensei... *

Ying ne porta pas trop attention à ce que les autres disaient et ça se voyait un peu. Celle-ci préféra rester silencieuse... de toute façon quoi dire devant eux ? Il lui faisait toute penser aux mouettes du Mc Donald !

Kinari déploya une carte et Ying la regarda du coin de l'oeil... son attention était plutôt rivée sur le gars bizarre qui avait un bandeau sur les yeux. Était-il vraiment aveugle ? Ou m'était-il ça seulement pour le style que cela donnait ? Toutes ces questions qui passaient dans la tête de Ying était complètement inutile, mais elle préférait ce les posés plutôt que d'écouter ce qui se passait au tour...

Ying pris la minie carte, la regarda un moment puis elle grimaça légèrement en ce disant :

*mais à quoi ça va me servir ? Cette journée s'annonce longue... *

Elle fit un soupire puis déposa la carte dans l'une de ses poches. L'étudiante tourna la tête un peu partout dans l'intention de trouver quelque chose d'intéressant à regarder...rien. Tout était vraiment nul ! De plus elle n'était pas seule à avoir la même opinion, car Loraz avait l'air de vraiment s'ennuyer ! Par contre, une phrase retenue l'attention de Ying « Là où l'or bleu franchit la frontière, la communauté garde le savoir des sols. »

*l'eau ! L'or bleu c'est l'eau ! J'en suis sur !*

Ying attrapa de justesse l'objet que lui avait lancé le sensei.

*c'est quoi son problème ! Je vais lui lancer en arrière de la tête sa stupide flute !*

Elle changea d'avis lorsque celui-ci leur dit que c'était pour les aider... mais viendrait-il vraiment ? Ying n'avait aucune confiance en lui elle en avait pas non plus pour ses coéquipier !

Kinari partie, laissant les quatre élèves ensemble et ce fut le garçon aux cheveux noir qui commença à parler celui-ci leurs proposa d'aller au nord-est.

*Ouai c'est ça ... qui s'arrange tout seul !... Je vais écouter ce qui on a dire et je partirais mon coter après ! Ce sera bien mieux comme ça.*

De plus, la fille nommée Soyate commença à ce présenter ... elle avait l'intention que les autres fassent pareil ? Une chose est sur Ying n'avait pas l'intention de le faire en tout cas pas pour le moment. De toute façon son nom, son âge et son grade n'avait aucune utilité. Bien entendu cela avait sans doute une certaine importance, mais Ying s'en foutait complètement

Maintenant, elle s'avait que le gars au bandeau s'appelait kehydan... il était tombé dans la présentation de Soyake... il aime les pommes et il est fainéant. Vraiment utile comme détails !

Ying attendit qu'il termine de parler... Soyake était d'accord avec Isei et Kehydan venais seulement pour le pique-nique à la fin.

Elle fit un soupire puis sorti sa carte et dit :

[Ying] je crois que "l'or bleu" veut dire l'eau ... et "franchit la frontière" ce serait peut-être l'une des extrémités du lac ... alors on devrait peut-être faire deux équipes de deux. L'une d'elle va à A3 et l'autre D1... qu'est-ce que vous en pensez ?

*C'était une idée comme une autre mais possiblement une moins grande perte de temps que de chercher tous ensemble.*

Ying remis sa carte dans ses poches regarda les autres et entendit Kehydan dire si on pouvait appeler le sensei tout de suite seulement pour l'embêter. L'étudiante lui fit un sourire avant de dire :

[Ying] oui très bonne idée !

l'étudiante sortie la flute de ses poches et la donna à kehydan.

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Jeu 30 Juil - 15:37

[Kehydan] Ben moi, pour faire simple, c’est Kehydan, j’ai 13 ans et aspirant depuis peu. J’aime les pommes, la sieste, les chaussons aux pommes, dormir, les confitures de pommes, les hamacs, les tartes aux pommes… Enfin bref, pour résumer selon mon père, tout ce qui a trait à ces divins fruits que sont les pommes et à l’activité la plus passionnante qui soit, à savoir la fainéantise.

Et bien ça, c’est ce qu’on pouvait appeler un vrai ninja ! Qui aime le sport, qui a l’air super motivé…
Mais dans quelle équipe Soyate est tombée ! S’il s’affichait autour d’elle ce qu’elle ressentait intérieurement, on pourrait lire : « Désespoir total », « demande à rejoindre une autre équipe », ou encore, « Souhaiterait simplement ne pas se retrouver ici… ». Elle avait une vision périphérique de ses camarades qu’elle observait tous en même temps… on pouvait voir à travers son regard, ce qu’elle pensait réellement de ces nouveaux camarades qui étaient vraiment peu motivant et motivés… un aveugle mangeur de pomme, et s’il continuait, Soya serait ravie de lui en offrir une bien grosse dans sa poire ! Un autre gosse qui faisait son petit rebelle, et enfin, une gamine qui pensait avoir découvert quelque chose de vraiment incroyable en affirmant que l’or bleue c’était l’eau… tout le monde le savait et ce n’était pas très compliqué à deviner… la genin du groupe soupira désespérément. Elle n’avait rien contre les deux garçons, quoi que Isei était vraiment un rien énervant. Kehydan était plutôt mignon à sa manière, et sympathique, ce serait surement avec lui que Soya s’entendrait le mieux.
Ainsi, Kehydan n’avait pas vraiment d’avis vis-à-vis de cette énigme. Il proposa simplement d’utiliser le sifflet pour appeler leur nouveau senseï, enfin… celui qui se disait l’être…

La jeune demoiselle lança un regard à Kehydan et à Ying qui était d’accord avec lui, pour leur faire comprendre que cela ne servait à rien. Puis, elle regarda sa mini carte et écouta ce que l’autre gamine du groupe avait à dire… partager le groupe en deux… mais oui ! C’était une idée fantastique pour ne plus l’a voir et ne plus supporter les délires de Isei. Elle se retrouverait seule à seule avec Kehydan, vers le Nord Est, tandis que les deux autres iraient là où ils voudraient…
Soya laissa son imagination divaguer un peu avant de reprendre ses esprits et de ne plus laisser ce genre de sentiments passer. Elle n’allait pas laisser Ying lui dicter ce qu’il convenait de faire.

De plus, après un minimum de réflexion, il était clair que ce n’était pas du tout la meilleure idée. Si leur senseï leur avait passé un sifflet, ils n’allaient pas se séparer bêtement alors qu’ils pouvaient rester ensemble et aller là où la majorité du groupe pensait aller. C'est-à-dire, au Nord Est. Soyate décida alors qu’ils n’allaient pas attendre ici des lustres à se décider ce qu’ils allaient faire. Elle prit donc les choses en mains, voyant que Kehydan, lui, ne le ferait pas, que Isei et Soyate partageaient le même avis, et que Ying essayait de proposer quelque chose pour avancer un peu et ne pas rester planter là.

[Soyate]On ne séparera pas la team en deux. On restera tous les quatre ensembles, même si ça ne me fait pas forcément plaisir. Sachez que j’aurais préféré être avec deux autres genins plutôt que trois aspirants. Ne soyez pas étonné que je le sache, ça se voit tout de suite à vos manières de faire. Vous n’êtes pas motivés, vous êtes vulgaire avec notre nouveau senseï… je ne veux pas me monter la tête, mais je ne suis pas là pour m’amuser si c’est ce que vous voulez savoir. Et je me demande vraiment ce que vous fichez ici. Vous êtes là pour être des ninjas ou pour faire une colonie de vacances où manger des tartes aux pommes ?

Elle envoya un regard accusateur à Kehydan avant de reprendre, plus calmement où elle voulait en venir. Tout en gardant son air boudeur, elle mit ses mains sur ses hanches et se redressa.

[Soyate]On va aller au Nord Est, étant donné que Isei, Ying et moi sommes d’accord pour cela. Et on n’appel pas notre nouveau senseï avec le sifflet. Pas de mais avec moi, ni de contestations ! Allez, ne faites pas de vieux os, on y va !

Sans attendre la moindre réponse, Soyate grimpa tout en haut d’un arbre, tout en regardant sa carte. Elle localisa le nord rapidement… et fit signe aux autres de la suivre. Elle se dirigea donc vers leur future destination, en courant à petit rythme, laissant à ses coéquipiers le temps de comprendre ce qui leur arrivait et de la suivre. Elle se sentait un peu étonné de ce qu’elle venait de faire. Son côté chef était ressortit, bien qu’elle n’acceptait aucune contradiction de la part de ses coéquipiers qui avaient quand même le droit de s’exprimer… ce qu’ils avaient DÉJÀ fait. Cette occupation ravit Soya qui ne voulait plus rester là à attendre que quelque chose arrive.

Elle espérait que quelque chose d’excitant allait se passer, bien que ses coéquipiers soient des aspirants pour se permettre de leur préparer quelque chose de trop… dur. De toute manière, ils verraient bien ce que leur prof leur avait réservé. Pour l’instant, Soya réfléchissait au meilleur moyen de s’y prendre avec ses coéquipiers qui avaient tous une personnalité bien à eux… elle analysa ce qu’elle savait déjà d’eux et essaya d’en tirer quelque chose… de potable, en plus de penser au senseï qui avait surement une idée bien précise de ce qu’il leur réserverait.

[Soyate] * Qui aurait cru qu’on m’aurait mis dans une team comme celle-ci ? si ça continue, ça risque de rapidement m’énerver. En tout cas, la jeunesse Konohéenne a bien changé depuis le temps ! Avant, on était bien plus motivé que ça. C’est à croire que ça devient une mode d’être ninja… *

Sur cette dernière pensée, Soyate observa les environs qui changeaient autour d’eux, montrant qu’ils se rapprochaient de leur but.

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Lun 3 Aoû - 22:06

La flamme était enfin allumée. Non c’était plus petit que ça, mais c’était un début. Presque tout le monde s’était présenté et la nouvelle petite équipe semblait avoir débattu plus ou moins ardemment la suite des évènements. Il y avait là des profils très différents, des personnes avec des qualités, mais aussi avec des défauts. Néanmoins, terminer par obtenir un groupe plutôt homogène ne semblait pas quelque chose d’impossible à atteindre. Certes, il y avait quelques expressions trompeuses des premiers aperçus que chacun avait vis à vis d’un autre, rien de moins humain. Il était toujours temps d’y remédier.

Sans vouloir que les choses s’éternisent, Soyate prit les devant rapidement, faisant prévaloir son statut de Genin, dont les autres n’étaient pas possesseur, qui, logiquement sans toute légitimité pour autant, l’autorisait plus ou moins à prendre la tête du groupe. Un caractère fougueux, peut-être impatient, mais des qualités de meneur qui pouvaient être exploitées. L’avenir n’était en aucun cas certain, mais il faudrait exploiter cette piste. Ainsi donc, le petit groupe remballa son matériel, Soyate ouvrant la route tout d’abord comme pour donner le ton et le rythme de l’aventure du jour, peut-être un peu trop rapide pour certains distraits. Et pour ceux là, une surprise attendait tranquillement, entre deux arbres, uniquement visible des personnes concentrées et réveillées. La destination du groupe était la zone Est, et un peu au nord comme l’indiquait la carte.

La portion Est était décrite par un bois plus chargé qu’aux abords de la forêt. Des animaux plus ou moins dangereux comme l’on en côtoyait un peu partout dans ce genre d’endroit, bien que certains d’entre eux aient de quoi foutre un peur bleue à cause de leur taille. Sinon à part un habitat naturel, que dire ?

En continuant vers le nord, l’équipe s’enfonça toujours plus dans la forêt. Jusqu’à ce qu’elle atteigne un grand torrent. A en croire la carte, le bout de ce dernier menait aux murs de la ville. En le suivant un peu, on apercevait facilement les pierres superposées en relativement bon état sauf sans doute là où le cours d’eau passait. En effet, depuis longtemps déjà, le mur avait cédé sous l’action des éléments. Il y avait une faille béante dans ce dernier mais le village n’avait jamais procédé à sa réparation. La raison ? C’était un coin bien trop excentré et vraiment inintéressant d’un point de vue stratégique. Un ennemi qui passait par là un jour aurait vite fait d’être repéré après qu’il eut parcouru moins d’un demi-kilomètre, car de ce coin reculé, on tombait directement sur des places beaucoup mieux surveillées.

Au pied de ce mur qui s’affaissait peu à peu, des tas de gravas avaient élu domicile à même le sol et dans l’eau. Tantôt dispersées, tantôt en monticule, elles se mariaient tout aussi bien au paysage sauvage, que la fourmilière géante qui trônait fièrement entre les arbres et le rempart. A cet endroit, il y avait aussi un arbre facilement tricentenaire qui s’était finalement couché sous le poids de l’âge. Affalé au sol et laissant deviner, en quelques endroits, un tronc creux, à tel point que l’on était prêt à parier qu’il grouillait d’insectes en tout genre. A son pied, un énorme trou, anciennement foyer des racines, demeurait, et non loin un autre grand représentant de l’espèce se dressait tel un roc. Entre ces deux là, des traces étranges étaient marquées au sol, comme si l’endroit avait été fraîchement travaillé.

Au milieu de tout ceci, un quatuor d'apprentis qui ne tarderait à arriver.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Jeu 12 Nov - 1:20, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Ven 21 Aoû - 19:46

Kehydan échangea un sourire complice avec Ying et saisit le fluteau de bois qu’elle lui tendait. Il s’apprêtait à le porter à sa bouche quand Soyate prit la parole d’un ton particulièrement décidé. Surpris, il suspendit son geste et resta bêtement immobile, la flûte à quelques centimètres de sa bouche entrouverte.

[Soyate] On ne séparera pas la team en deux. On restera tous les quatre ensembles, même si ça ne me fait pas forcément plaisir. Sachez que j’aurais préféré être avec deux autres genins plutôt que trois aspirants.

L’aspirant fronça très légèrement les sourcils. Si elle voulait qu’il s’en aille, il partirait bien volontiers. Mais à quoi bon faire des histoires qui mettraient tout le monde de mauvaise humeur ? Sans doute qu’en tant que genin elle avait une bien meilleure expérience, et qu’elle voulait travailler autrement. Le souci, pensa le jeune Lyushan, c’est que je n’en ai pas envie. Il voulait vraiment souffler dans cet instrument de bois. Vraiment. Probablement que le son couvrirait sa voix. Mais elle n’avait pas l’air conciliante, l’interrompre n’arrangerait rien. Il laissa finalement ses bras retomber mollement en attendant que le discours prenne fin.

[Soyate] Vous n’êtes pas motivés, vous êtes vulgaire avec notre nouveau senseï… je ne veux pas me monter la tête, mais je ne suis pas là pour m’amuser si c’est ce que vous voulez savoir.

Une expression déconfite et tristounette accapara le visage de Kehydan. Quoi ? Pas s’amuser alors qu’on va se balader en forêt en cherchant la solution d’une petite énigme sympathique ? Si c’est pas fait pour être drôle, à quoi bon faire tout ça ? L’étudiant se savait sérieux quand venait le temps de l’apprentissage… De temps en temps quoi. Pas trop souvent, hein. Mais là, et c’est un expert en la matière qui parle, son flair lui disait : le moment de faire des connaissances en s’éclatant est venu. Il faudra en toucher deux mots à Soyate, quand même, mais pas tout de suite. Parce que là, elle est partie sur la suite de sa tirade.

[Soyate] Vous êtes là pour être des ninjas ou pour faire une colonie de vacances où manger des tartes aux pommes ?

La jeune fille tourna la tête en direction de Kehydan qui ne comprit pas vraiment qu’il s’agissait là d’une question oratoire. Incapable de voir un regard, il ne s’aperçut pas qu’il était loin d’être amical.

[Kehydan] Moi je suis ici parce qu’on m’a dit que je devais venir pour pique niquer.

En fait, rien de tel n’était écrit sur le papier reçu. Cependant, Kehydan faisait partie de ces personnes capables de se convaincre intimement que certaines choses se sont passées, ou pas, évinçant la réalité. Déduisant que cela ne pouvait être que pour un pique-nique et Kinari n’ayant rien démenti, il s’en trouvait désormais persuadé. Il eût un sourire désarmant.

[Kehydan] J’ai emmené des pommes !

Une expression farouche l’assaillit alors.

[Kehydan] Mais c’est pour moi, hein…

Non, les pommes, ça ne se partage pas. Ils n’ont qu’à emmener les leurs s’ils en veulent. Il écouta la suite et, déçu, rendit le fluteau à Ying. Puis, croisant les bras en boudant, il focalisa son attention sur Soyate qui s’amusait à faire le singe. Lui aussi aurait bien voulu grimper dans les arbres, mais elle était redescendue aussitôt. Pas juste s’il n’y a qu’elle qui s’éclate. Elle s’élança alors sans mot dire, laissant le Lyushan sur place, la mine stupéfaite.

*Han ! Elle court vite… Elle s’enfuit? Un nouveau jeu ?!*

À en croire la suite des évènements, non. Il s’agissait juste d’un mode de transport, celui consistant à ne pas marcher, à tout faire en vitesse, à se tuer en courant, à s’essouffler, à transpirer, à se fatiguer, à avoir chaud, à… Bon, cessons là le cahier de doléances. Les joues rougies par l’effort, l’aspirant peinait à suivre le rythme donnée par la genin et tenta de la faire changer d’avis, ses phrases entrecoupées par sa respiration haletante.

[Kehydan] À quoi ça sert… d’aller… aussi vite ?... On n’a pas… de limites… de temps… Alors… on peut avancer… tranquillement… Et puis… pourquoi prendre ça… tant au sérieux… spas… une mission… ou un entraînement… et… Ouaaargh…

Son cri se perdit lorsque sa tête heurta le sol dur. Il y eût un instant de silence durant lequel on aurait pu croire qu’il allait se relever. Cependant, non. Il ne bougeait plus. En fait, la terre n’était pas si inconfortable que ça, recouverte de fougères à la recherche de quelques rayons de soleil. D’autant que la forêt n’avait cessé de s’épaissir au fur et à mesure de leur avancée, rendant leur progression un peu plus difficile. Un fil tendu ici entre deux arbres passait plutôt inaperçu, encore plus pour l’insouciant Kehydan. Il n’avait rien remarqué, concentré sur son discours.

Pour l’heure, il profitait de sa chute pour s’offrir une petite pause inespérée. Alors que le temps s’écoulait, il leva sa main droite pour faire signe qu’il était vivant. Crachotant quelques feuilles, il commença à s’agiter, le souffle encore court.


[Kehydan] Pfwah… Pourquoi y a ce genre de trucs ici ? s’écria-t-il à l’attention du fil désormais lâche.

En réalité, la réponse ne l’intéressait absolument pas. C’était juste histoire de ronchonner. Il épousseta ses vêtements afin de faire tomber les particules accrochées désespérément à lui. Il glissa sa main dans sa sacoche pour vérifier le bon état de ses précieuses pommes et soupira de soulagement. Puis, il se tourna vers ses compagnons et, la mine boudeuse, s’apprêta à exprimer son profond refus quant à continuer cette balade expresse et inintéressante. Les bras croisés, il remarqua soudain quelque chose. La physionomie des bois s’était sensiblement modifiée sans qu’il n’y prête attention.


[Kehydan] Hey ! On n’est plus très loin du cours d’eau!

D’où tenait-il cette déduction ? Il venait quand même de Shenmuan, un village vivant des offrandes de la forêt. En prêtant attention à toutes sortes de petits indices - de l’écorce arrachée, des touffes de poils, des traces de pattes animales – il pouvait deviner qu’il s’agissait là d’un lieu réunissant proies et prédateurs. L’eau pouvait être une explication. Ajoutez à cela aulnes, saules et peupliers, des arbres vivant aux abords des points d’eau, et vous aurez une certitude. Kehydan n’était certes pas très doué pour les remarquer – s’il n’était pas tombé il ne les aurait même pas aperçu – cependant il savait en tirer des conclusions.

[Kehydan] Bon, on continue ? Mais plus doucement, hein… Sert à rien de se tuer à la tâche ! On peut faire les choses agréablement…

Et effectivement, quelques minutes après leur nouveau départ, ils purent entendre le son cristallin d’une petite rivière qui résonnait un peu plus loin.

[Kehydan] Waii ! Je veux aller tremper mes pieds dedans! cria-t-il en courant (pour une fois qu'il le faisait de bon gré).

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Sam 22 Aoû - 1:53

Ying fit tendit la flute vers son coéquipier, mais lorsque celui-ci s'apprêtait à souffler dans le morceau de bois il fut interrompu par Soyate. La genin avait jeté un regard qui voulait dire « pensé-si même pas ! » ou quelque chose du genre... Ensuite celle-ci expliqua à tout le monde son désaccord qui en gros voulait dire « on ne se sépare pas et j'vous déteste ». En tout cas c'est ce que Ying en avait compris.

L'étudiante n'avait pas l'habitude d'être comme ça, mais aujourd'hui elle était un peu de mauvaises humeurs, peut-être est-ce le fait qu'elle se soit levé de bonne heure ? La jeune fille écouta le reste du discours de la genin, puis, au tour de Kehydan de dire son point de vue était arrivé :

[Kehydan] Moi je suis ici parce qu’on m’a dit que je devais venir pour pique niquer.

Ying fit un soupire, puis, même si ce n'était pas le moment elle dit :

[Ying] Je m'appelle Ying et le rongeur c'est Loraz.

Elle se gratta la tête en se disant qu'elle devait avoir l'air d'une cruche avec son " hors sujet " un peu inutile alors, elle décida de continuer en répondant à la question de Soyate.

[Ying] dans la lettre que j'ai ressue, il ne mentionnait pas les tartes aux pommes, mais c'est une bonne idée. Dit-elle en blague.

Elle attendit un moment sans savoir quoi dire, mais heureusement l'étudiant à bandeau coupa le cour silence.

[Kehydan] J’ai emmené des pommes !

[Ying] Tas bien fait !

Lui dit-elle avec un sourire sympathique.

[Kehydan] Mais c’est pour moi, hein…

[Ying] ah... dommage...

Kehydan tendit la flute à Ying et celle-ci la remise dans ses poches.

*on pourra y souffler plus tard quand Soyate aura perdu le gout d'être trop sérieuse *

Après quelque seconde déjà deux des membres de l'équipe à Ying était parti à la course dans la forêt. L'aspirante les suivait de près, mais pas trop elle préférait garder un peu ses distances assez pour pouvoir parler à Loraz sans que personne ne l’entende, si l'envie lui venait.

La promenade était rapide, mais calmes jusqu'à ce que l'étudiant en face d'elle tomba sur le sol. Il ne bougeait plus ! Était-il blessé ? Pire, mort !?

Ying s'arrêta proche de lui, puis, prit de panique elle se mit à dire en le pointant du doigt et en criant presque.

[Ying] il est mort ! Il est mort ! NON ! IL EST MORT !!! vite faut faire quelque chose, il est mort !!!

Ying sortie la flute en vitesse de ses poches puis tenta de siffler dedans, mais elle n'arrivait pas à sortir un souffle de sa bouche.

[Ying] Loraz fait quelque chose ! [Elle attendit environ trois secondes] KEHYDAN EST MORT !

Ying était au bord des larmes elle ne le connaissait pas, mais s'était un membre de son équipe et pour s'était comme si s'était l'un de ses amis. Elle prit soudainement Loraz dans ses mains et le lança sur Kehydan en criant :

[Ying] vite Loraz ressuscite le !

Lorsque celui si toucha le sol il la regarda d'un regard meurtrier avant de lui dire méchamment.

[Loraz] Mais c'est quoi ton problème ! Je ne sais pas si tu savais, mais JE M'EN FOUS COMPLÈTEMENT DE CE TYPE !

[Ying] t'es méchant !

C'est alors que l'étudiant leva la main dans les aires en disant :

[Kehydan] Pfwah… Pourquoi y a ce genre de trucs ici ?

La jeune fille était soulagée un soupire ce fit entendre puis elle dit :

[Ying] ouf … il est vivant j’ai tellement eu peur. Bon ! [Elle regarda soyate, Loraz et par la suite Isei] pas de panique ! Il n’est pas mort.

Durant que le garçon époussetai ses vêtements Ying prit son rongeur dans ses mains avant de dire :

[Ying] Loraz avait vraiment eu peur ! Il croyait que tu étais mort.

Dit-elle en riant sans vouloir avouer que c’était elle qui l’avait eu …

[Loraz] hein ?

Le pauvre rongeur ne comprenait pas pourquoi elle disait ça, mais il s’en foutait pas mal. L’équipe n’était plus très loin des cours d’eau d’après Kehydans, mais c’était peut-être son coup sur la tête qui lui faisait dire cela alors, ce serais à voir en temps et lieux. La promenade reprit ensuite, mais beaucoup moins rapide et c’était bien mieux comme ça !

*je devrais essayer d’être plus gentille avec eux… ils m’ont rien fait ! *

Pensa-t-elle, car au début elle les avait jugés, mais au fond il était plutôt sympathique. Environ trois minutes plus tard l’équipe quatre arriva enfin devant la rivière qu’il cherchait.

[Ying] bon ! Alors, de quelle manière on si prend pour chercher ?

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Lun 21 Sep - 16:58

En attendant (Godot) :

Taka : +18 XP
Soyate : +19 XP
Kehydan : +21 XP
Isei : +15 XP
Ying : +12 XP

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Sam 24 Oct - 18:47

[Bon, pas trouvé de moyen d'écourter la séance chasse au trésor... Donc on tombe sur du classique de classique. Désolé de ce manque de... temps.]


C’en était une… de belle équipe naturellement. Deux d’entre eux semblaient arriver à s’entendre. En fait, c’était sûrement parce qu’ils avaient une idée commune. Les deux autres… Ils semblaient en décalage, non seulement avec le reste du groupe mais aussi avec leur fonction d’apprentis ninjas. C’était clair, ce groupe là était plus qu’hétérogène. En les regardant, ils étaient tous très différent et – maigre récompense – l’on pouvait se dire que la situation aurait pu être bien pire que ça. Ils auraient pu tout simplement prendre leurs jambes à leur cou et rentrer chez eux. Au moins, ils suivaient déjà les consignes ; il y avait donc quelque chose à en faire.

Ils arrivèrent enfin sur les lieux. Conscients ou non du fait qu’on les observait, ils semblaient tout de même partiellement pris dans leurs recherches. Ah oui ! Les recherches… Elles avançaient peu. Enfin, c’était déjà pas mal d’avoir su trouver la zone et il était rassurant de savoir qu’on pouvait les lâcher avec quelques indications sans les perdre. Certes, dits comme ça, on s’attendait à ce qu’ils soient de vrais incompétents. Que les étudiants ne le prennent pas mal, mais nombreux furent ceux qui connurent la mort par leur stupidité, particulièrement en temps de guerre. Aussi fallait-il les apprécier correctement, techniquement parlant naturellement.

La seule Genin du groupe arriva en tête, suivie de ce jeune garçon que Kinari avait surnommé « Luky Luke ». Enfin, les deux derniers ne tardèrent pas, l’amateur de pommes d’abord puis la petite bruyante avec son rongeur sur l’épaule. A y regarder plus attentivement, les habits du garçon avec le bandeau semblaient poussiéreux… Etait-il… Pas possible. Kinari, à mi chemin entre le désespoir et le plaisir d’avoir vu le piège fonctionner, ne put retenir un petit pouffement de rire. Il resta cependant discret et professionnel, particulièrement pour ne pas plomber le travail accompli par la petite équipe qui avait mis en place cet entrainement. En parlant de cette équipe, elle n’était qu’à moitié complète à ce moment là.

Un peu plus bas, les aspirants semblaient se concerter tout en observant la zone. Depuis son perchoir, Kinari avait pleine vue tout en étant suffisamment camouflé. Ils les regardaient faire, à quelque pas seulement de leur objectif, presque content de les laisser galérer avec tout ceci. Il perdit rapidement son sourire lorsqu’une jeune fille arriva à son côté, de façon aussi furtive que possible. Il tourna la tête la regardant de haut en bas avant d’essayer de prononcer un mot. Elle ne le laissa cependant pas faire, lui donnant la réponse avant que la question n’ait eu le temps de sortir de sa bouche.

[???] Non je ne suis pas à mon poste. Les officiers font… bref tu m’as comprise. On doit faire avorter l’entrainement. Affectation aux postes de garde 25 et 26 C… Départ dans deux heures si j’ai bien compris.

[Kinari] Tu déconnes ? Moi aussi ?

Elle hocha du chef. Il afficha soudain une mine dégoutée, n’ayant pas eu l’occasion de s’amuser plus que ça avec ces nouveau shinobis. Soupirant, il posa une main sur l’épaule de la jeune fille et sembla lui demander si c’était bon. Elle confirma et en un instant les deux disparurent pour aller se matérialiser devant l’équipe, en contre bas. Des feuilles voletaient, tourbillonnant dans les airs, Kinari les regardait sa collègue aussi. Les deux s’approchèrent doucement et le paysage sembla changer un peu autour d’eux. La fourmilière disparut ainsi qu’une partie des buissons environnants. En soit, ça ne semblait rien mais le changement était tout même perceptible. La jeune femme s’avança, souriant légèrement. Elle regarda d’abord Ying que devait l’avoir reconnue, s’étant croisée une fois pour un entraînement, puis elle fit passer ses pupilles sur chaque membre. Sa voix résonna alors dans les lieux, d’une façon claire tout en ne dépassant un pas un certain volume sonore.

[???] C’est dommage que nous ne puissions pas aller plus loin aujourd’hui… Je m’appelle Taka. C’est moi que l’on a affectée à votre formation. Vous connaissez déjà Kinari. Il peut paraître un peu je m’en foutiste comme ça, mais en fait il est relativement sympathique.

Derrière lui, le jeune homme afficha une petite moue en haussant les épaules. Elle sourit légèrement à chacune des personnes présentes avant de reprendre.

[Taka] J’aurais vraiment voulu pouvoir vous… évaluer, dirons-nous, aujourd’hui mais les plus gradés ont l’art de changer le planning de chacun. Il nous reste quand même deux petites heures pour faire connaissance. Suivez-moi, j’avais préparé un grand panier repas pour ce midi… Nous n’en utiliserons surement que les gâteaux et les fruits, vue l’heure.

Sur ces brefs petits mots, elle se mit en route en faisant signe de lui emboiter le pas. Kinari quand a lui ne suivit pas. Au lieu de ça il lança un « Je dois filer moi… On se reverra sans doute un autre jour ! » à l’adresse des étudiants puis il disparut en leur faisant un clin d’œil. A croire qu’un peu plus tôt, il n’avait joué qu’un rôle. Bref, Taka le salua puis elle pris la route en direction du sud ouest, presque à rebrousse chemin. Ils traversèrent une clairière avant de prendre plein ouest puis ils passèrent outre le torrent. Après encore quelques minutes de marche, ils arrivèrent dans une partie de la forêt relativement peu dense, juxtaposant le cours d’eau et où la population minérale se faisait un peu plus dense. La Chuunin leur fit signe de l’attendre puis elle se dirigea vers un amoncellement de rochers dont l’un semblait pointer le ciel. On aurait presque dit une main, en regardant plus attentivement.

De là, elle sortit un grand panier en osier qu’elle leur ramena. La jeune fille fit signe de s’installer, prenant elle même place sur une pierre, après quoi elle ouvrit un battant du panier et proposa qu’on se serve. Elle posa un regard aimable sur l’équipe et entama de nouveau la conversation.

[Taka] Prenons un peu d’avance sur la prochaine fois… Comme je vais partir, il faut que j’ai quand même matière à penser à vous pendant mon affectation. Alors, alors… J’aimerais… Que vous vous présentiez un peu, entre vous et à moi. Me dire ce que vous êtes, ou ce que vous croyez être, et si ça ne vous dérange pas – si ce n’est pas toucher à vos petits secrets personnels – me dire pourquoi vous avez choisi l’académie.

Elle fit un clin d’œil général en guise de confiance tout en relevant légèrement le coin de ses lèvres. Elle espérait juste que chacun coopère.



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun


Dernière édition par Uchiha Taka le Jeu 12 Nov - 1:20, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Mer 28 Oct - 13:34

Taka : +10 XP

Yop, laisse tomber ce topic Taka. Avec la réforme sur les équipes, je te conseille d'aller lire le topic dans le Coin RP et de demander à ouvrir une classe si tu veux retrouver une équipe.

Désolé pour ce topic :/

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Sam 31 Oct - 12:38

[Ah ok. C'est juste que Soyate m'avait demandé de clore le truc histoire que ce soit fini en bonne et dûe forme. Soit, laissons tomber, ce fut quand même un plaisir.]



Age: 20ans | Taille: 1m67 | Poids: 60,2kg | Résidence: Konoha | Grade: Chuunin | Matricule: 000Z135R38T | Statut: Célibataire

~ Registre des missions ~
D:0/0 | C:2/0 | B:0/1 | A:0/0

~ Assassinats ~
Aucun

MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   Sam 31 Oct - 13:43

[HRP : Je suis également pour le finir en bonne et dûe forme :p Je répondrai plus tard ^^ ]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» La sagesse.....
» OU EST LA SAGESSE CHEZ NOS SAGES ?UN MEMBRE DU CEP DEMISSIONNE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-