Partagez | 
 

 La poésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: La poésie   Mar 14 Juil - 5:34

.:: La poésie ::.
Chapitre 1 : Un peu de poésie?
-Prologue-



« À la question mort où es-ton dard.
Je réponds : Il est dans mon corps, mon âme et mon avenir. »


J'étais assis sur mon lit et je fixai la tache. Ce truc verdâtre qui attendait le bon moment pour me manger. Je me demandai si je devais la nettoyer. Je n'avais pas le coeur à le faire. Après tout, il existait peut-être dans cet univers flasque et visqueux un élevage de petite bactérie qui pourrait éventuellement devenir un organisme indépendant savant nagé, marcher ou voler et qui va -immanquablement- finir en putréfaction. J'avais fini par exécuter mon plan de génocide bactériologique. Je voulais nettoyer, et à jamais, ce nid à maladie. Lorsque j'eus pris les outils nécessaires, je m'étais dit que je n'avais pas le coeur à la tuer, c'est quand même un être vivant. Selon moi.


Il faisait noir dehors, la nuit était tombée depuis peu et les étoiles éclairent les rues de ce merveilleux village. La lune, quant à elle, était restée couchée. Elle faisait, d'une certaine façon, la grâce mâtinée. Triste et mélancolique, elle était restée aujourd'hui inavouée refusant ainsi de nous dévoiler sa splendeur. En effet, cet astre aux milliards d'années suivait un cadran très précis. Aujourd'hui était le jour zéro, le jour où la lune est complètement noire. Kumo n'est en cette nuit, qu'éclairé aux chandelles et aux torches. Un paysage qui couperait le souffle aux milliards d'artistes qui sommeillent en nous. J'étais blasé de ma vie si tristement pitoyable dépourvue d'aventure. Je suis un shinobi. N'est-ce pas la qu'un pléonasme d'agencer « shinobi » et « aventure » dans la même phrase? C'était certain, mais pour moi, ce n'était pas pareil. Je souhaitais partir explorer un peu. J'ai toujours grandi dans un monde de loi. Ne serait-il pas normal de penser une fois de temps en temps à la vie en dehors des murs de ce village? Je pouvais certes oui quitter vu mon grade, mais ce ne serait pas pareil. Prendre l'air ne m'aurait pas fait de mal. C'est justement pour cela que je décidai de prendre mes affaires et de partir me balader dans les ruelles de ma si jolie « cité ».

[???] - Ah quand j'étais petite...

Un petit bruit, une petite parole, des petits mots perçaient le silence de la nuit. Ce : « Ah quand j'étais petit ». Il était si tard le soir et il y avait encore des gens qui furent éveillés. Je n'étais pas mieux, c'est vrai, mais après tout, j'avais une bonne raison. Je prenais l'air frai.

[???] - Ah quand j'étais petite...Je...Je

Encore cette voix. Elle était gênée et incertaine. Une douce voix féminine. Je décidai donc d'aller voir pourquoi elle récitait cela. Elle n'était pas très loin de l'endroit où je me trouvai, je dus l'admettre.

[???] - Ah quand j'étais petite...Je....Je ne sais pas quoi écrire


Je me rapprochais. Plus j'avançai, plus je l'entendais. Je finis par la trouver. Une jolie jeune fille. Dans les 16 ans, voir même 17 ans. Elle était vêtue d'un long habit blanc, une tenue plus décontractée. Il ce faisait tard, elle devait avoir dans la tête d'aller ce mettre au lit. Elle était couchée à sa fenêtre. Je m'avançai donc timidement, pour le pas l'effrayer. Malgré mes efforts pour rester discret, elle avait eu peur. Elle ne devait pas s'attendre à voir un homme débarqué à l'improviste à cette heure tardive. S'il n'y avait que cela. Lorsque j'eus ouvert la bouche pour parler, mon pied glissa sur le sol humide de la rosé et je tombai face première vers le sol. Tel un gros panda flasque et obèse, je m'échouai sur la terre créant ainsi un bruit sourd qui lui fit peur.


[???] - Qui est là?


[Kallo] – Pardonnez-moi de vous avoir fait peur

Dis-je en ajoutant un petit gémissement de douleur.


[???] - Qui êtes-vous et que faites-vous là?


[Kallo] – Je m'appelle Kallo... Kallo Hone et c'est la curiosité qui m'a poussé à venir vous voir.

J'avais vraiment dit cela? D'une part, c'est vrai que c'est la curiosité qui m'avait fait venir là, mais ce n'est pas là une réponse adéquate dans cette situation


[Kallo] – Heuu, je veux dire. Votre voix m'a guidé ici. J'étais curieux de savoir pour est-ce que vous répétiez sans cesse ce « Ah quand j'étais petite »? Et puis, qui êtes-vous?

[???] - Je m'appelle Kokorono... Kokorono Sekai


Elle s'était tournée vers moi pour me dire cela. C'est à ce moment-là que j'aperçus un petit tatouage sur son poignet. Un coeur rosé qui se dégrade en ton de noir. Il était magnifique. Ni trop gros, ni trop petite, ni trop sombre et ni trop clair. Les couleurs étaient parfaitement agencées. C'était de l'art.

[Kallo] – Pourquoi est-ce que vous récitiez « Ah quand j'étais petite »?

[Sekai] – Pourquoi est-ce que je devrais vous le dire?


[Kallo] – Rien ne vous y oblige. C'est seulement parce que ce pouvait être un début. Un début de poésie fort intéressent

[Sekai] – Vous vous y connaissez en poésie.

J'avais comme à mon habitude mon violon dans les mains. Je le brandis bien haut pour qu'elle le vois

[Kallo] – Je suis meilleur avec un violon qu'avec les mots, mais oui, je m'y connais un peu


[Sekai] – …

Un silence venait de s'instaurer. Un silence que je détestais. La nuit était relativement chaude et l'on pouvait entendre les grillons...Grilloner? Enfin bons, ils faisaient leurs petits bruits aigus et agressant. Elle me fixa de ses yeux vairons. Je devais l'avouer, c'était magnifique. J'ai toujours pensé que la beauté d'une personne se trouvait dans la complexité de son apparence. C'est un avis comme un autre. Avoir deux yeux et deux couleurs d'yeux, c'est pour moi le comble de la complexité. Le comble de la beauté. La magnificence à l'état premier, à l'état pur. Elle avait un regard perdu dans les abysses de l'âme. Comme si de ses yeux eurythmiques, elle regardait dans les profondeurs de mon intimité. Je ne pouvais pas cesser de la regarder droit dans les yeux.

Un léger vent soufflait dans ma nuque.

[Kallo] – Qu'est-ce qu'il y a? Pourquoi ce silence?


[Sekai] – Ce n'est rien.

[Kallo] – Ce n'est rien? Alors, dans ce cas-là répondez-moi.

[Sekai] – Je ne veux pas!


Dernière édition par Kallo Hone le Mar 21 Juil - 13:48, édité 3 fois

MessageSujet: Re: La poésie   Mar 21 Juil - 5:03

.:: La poésie ::.
Chapitre 1 : Un peu de poésie?
-L'argumentation-



[…]



[Kallo] – Mais, mais, mais... Pourquoi ne veux-tu pas me le dire.


Cela devait faire quoi... Trente bonnes minutes que j'argumentai avec cette tête de mule. Trente minutes sous le ciel étoilé. Là où règne le... FROID. Je ne savais plus quoi faire. Certes oui, je ne connaissais même pas la dame, mais ça n'avait pas d'importance. Si ma curiosité était piquée, c'était impossible de me faire changer d'idée. Je pouvais passer une nuit entière à dire « S'il teuh plaiiiieeeee » s'il le fallait. J'allais finir par savoir pourquoi elle avait eu un moment de silence. Dans l'histoire, c'était probablement moi le plus entêté des deux.

[Sekai] – Mais puisque je te dis que ce n'est rien.


[Kallo] – Alors si ce n'est rien, dis-le-moi

C'était l'argumentation la plus pitoyable de ma vie. L'une des plus intéressantes avait été avec une jolie jeune fille au sujet des pommes... bref.

[Sekai] – Mais je ne te connais même pas


[Kallo] – Bonjour, moi c'est Kallo Hone, je suis un shinobi médecin de kumo, j'ai 18 ans, j'ai les cheveux argenter. J'aime le violon, la musique, la poésie, la médecine. J'ai vécu dans un environnement sévère et j'aime aider les gens... Voilà tu me connais maintenant

C'était, comment dire... Spontané? Ridicule? Étrange? Ou tout simplement inutile? Probablement les quatre en même temps. Je voulais vraiment savoir pourquoi ce silence. Même si c'était quelque chose d'inutile.

[Sekai] – C'est bon, c'est bon. Si je te le dis, tu vas arrêter de m'énerver

[Kallo] – Proooooooomis

Avais-je dit avec un grand sourire.

[Sekai] – C'est qu'enfaite...


Enfaite quoi? Pourquoi prenait-elle toujours une pause dans ce qu'elle disait? C'était quelque chose que je détestais... Quelque chose de très rageant.

[Sekai] – C'est qu'enfaite, j'ai un travail à remettre demain. Je dois écrire un poème, mais je suis vraiment trop mauvaise et il compte pour beaucoup.

Que cela... Cela faisait quoi... une demi-heure que je me gelai pour ça? C'était vraiment rageant... Tant qu'à être là... Je décidai de l'aider.

[Kallo] – Ce n'est que cela? Si tu veux, je peux t'aider.

[Sekai] – Mais, je ne sais pas si tu es la meilleure personne.


[Kallo] – Peut-être pas, mais tant que je suis là, je peux toujours donner un coup de main. Enfin, je pourrais si je n'avais pas si froid.

Je dus l'admettre, ce que je venais de dire n'était pas très gentil, mais en même temps, je devais penser un peu à moi non? Je ne voulais tout de même pas mourir geler à aider une fille dans ça poésie


[Sekai] – Je te laisse entrer si tu me récites quelque chose là. Tu as cinq minutes.

[Kallo] - …


Quoi... elle venait vraiment de me demander cela? C'était du chantage. Bref, l'envie de partir sans l'aider était à son plus haut, mais étant quelqu'un de parole, je me devais de l'aider. Je lui avais dit que je l'aiderais. Je devais inventer dans les cinq minutes, un petit bout de poésie. C'est que ce n'était pas aussi facile qu'elle pouvait bien le penser... Il me fallait tout d'abord un sujet... Sur quoi est-ce que je pouvais bien déblatérer? C'était toujours facile un sujet sombre, et c'est toujours beau. Enfin, c'est relatif. Si ça parlai de s'ouvrir le ventre de douze façons différentes... C'était pas l'image la plus jolie au monde. Bon c'était décider, j'allais déblatérer sur quelque chose de triste. Ensuite

[…]

[Kallo] – Essayons cela... En cinq minutes, c'est pas évidant, je dois te l'avouer...

[Sekai] – C'est pas grave, ça m'amuse

[Kallo] – Tu es bien la seule... BREF... Ça donne cela :


« Je suis l'artiste à la tour abolie
Le fanfaron aux sombres idées
Ma seule étoile est morte et mon lustre constellé
Porte le soleil noir de la mélancolie »


[Kallo] – C'est tout ce que je peux faire en 5 minutes.


[Sekai] – …

Encore un silence... Décidément, j'étais de plus en plus contrarié


[Sekai] – C'est bon, tu peux entrer


Dernière édition par Kallo Hone le Mar 21 Juil - 13:48, édité 1 fois

MessageSujet: Re: La poésie   Mar 21 Juil - 5:07

.:: La poésie ::.
Chapitre 1 : Un peu de poésie?
-L'entéléchie? Non, la fin tout simplement-




Quelques meubles, quelques tapisseries, quelques tableaux et quelques marches. Voilà comment je pouvais décrire ça maison. Rien de plus, rien de moins. C'était une maison des plus commune. J'avais remarqué sur une photo qu'ils étaient quatre à vivre ici. Sekai, sa mère, son père et son frère plus jeune. Enfin, c'était les conclusions que je pouvais porter après avoir vu une photo. Elle n'était peut-être même pas ressente. Enfin, je n'eus pas le temps d'en voir plus. Tel un chat sachant chasser ça proie, je ne faisais pas trop de bruit. Je ne voulais pas réveiller les souris qui dormaient. Elle me fit aller directement dans sa chambre... Enfin quoi de plus normal vu l'heure qu'il était. Comment je pouvais bien décrire ça chambre. De très stéréotypée? La couleur principal ce ça chambre, c'était le rose accompagné de rose avec des draps roses et une fine touche de rose légèrement foncé. Pour ne pas faire différent, des poupées bordaient... TOUT... Tout ce qui pouvait soutenir une poupée, n'avait une. C'était vraiment extrême. J'avais le goût de partir... C'était trop... Bonbon? On n'aurait dit un immense « Paparmane ». ATROCE. Bref, là n'était pas le plus important. Enfin, ce n'était pas si important, mais c'était tout de même quelque peu...déconcentrant?


[Kallo] – C'est... Comment dire... rose?


[Sekai] – J'aime le rose...


[Kallo] – J'y aurai mis ma main à couper.

Je ne voulais pas être méchant. Je manquai de tact. Peut-être le manque de sommeil? C'était si clair que j'avais mal aux yeux. Enfin, je n'étais pas là pour me plaindre, mais pour l'aider. En plus, réciter un peu de poésie est toujours très distrayant. Je préférai le violon, mais ce genre d'art est toujours apprécié.

[Kallo] – Bon, commençons. Tu as un sujet? Une obligation ou ce genre de « bla bla » là?

[Sekai] – Oui, ça doit commencer par Ah quand j'étais petite.

[Kallo] – Ah c'est pour cela que tu récitais ce vers.


[Sekai] – Un vers?

Elle était sérieuse... Elle voulait faire de la poésie, mais elle ne savait pas ce qu'était un vers? Même si c'est un devoir... Elle devrait le savoir. Enfin, je crois que je vais devoir tout lui expliquer

[Kallo] – Je sens que je vais devoir tout t'expliquer. Enfin, voyons comment je suis comme « professeur ». En résumé, la poésie c'est une combinaison de mots dans le but d'évoquer des images, d'exprimer des sentiments, des sensations et tout ce « bla bla » là. Un poème est composé de strophes qui sont elles-mêmes composées de vers. Une strophe c'est une espèce de paragraphe. Ce que j'ai récité il y a quelques minutes, c'est une strophe avec 4 vers. Entrons dans le plus compliqué.

[Sekai] – Ok


Elle était, comment dire...Intéressé? Elle me regardait avec des yeux qui veulent dire : « J'écoute et j'apprends ». C'est rare les gens qui sont comme cela. Très rare... Ouais, trop rare.

[Kallo] – Il existe une façon de faire rimer les vers. Six façons pour être plus précis. La rime embrassée consiste en un ordre spécifique. « ABBA » pour exemple.


[Sekai] – C'est quoi ce « ABBA »?


[Kallo] – C'est simple, ce que j'ai récité c'est des rimes embrassées. Le dernier mot de la première strophe ce termine par le son « I » donc le dernier vers devait ce terminer par le son « I » et entre ces deux-là, les deux derniers mots des vers devaient avoir le même son.

[Sekai] – D'accord disait-elle en hochant la tête


[Kallo] – Il existe ensuite des rimes dites : « Féminines ». Pour faire court, elle se termine par un e muet. Il y a aussi les rimes masculines. Ceux qui ne se terminent pas par un e muet.

[Sekai] – Je vois.


[Kallo] – Ensuite, il y a les rimes pauvres... rime portant seulement sur la voyelle accentuée. Exemple, les mots bateaux et magot forment une rime pauvre, mais les mots ornement et moment forment une rime riche, car c'est porté sur la voyelle accentuée et la consonne qui la précède. C'est très théorique et compliqué, mais bon.

[Sekai] – Pas grave, autre chose? Tu n'a nommé cinq...


[Kallo] – Oui, la sixième c'est la rime tiercée. Normalement, une strophe est composée de 4 vers, mais les rimes tiercées sont composées de 3 vers.

[Sekai] – D'accord, mais...

[Kallo] – Maiiiiis?

[Sekai] – En quoi ça va m'aider pour mon devoir?


Elle ne m'avait même pas écouté... Elle m'avait seulement laissé parler et elle était trop polie pour m'interrompre.

[Kallo] – À faire ton poème...


[Sekai] – Ah bon, je croyais que c'était toi qui allais me le faire


[Kallo] – Euuuuuh... À cette heure? Je suis fatigué


[Sekai] – Et si je te payai?

Dans le fond, j'étais là et elle me proposa de l'argent. En temps normal, j'aurais refusé l'argent, mais c'est temps si, je n'avais vraiment besoin. De plus, elle à l'air du genre de fille complètement dépendante de sa situation familiale. Elle avait le comportement et la chambre d'une enfant gâtée.

[Kallo] – Si c'est rémunéré. Je suis d'accord, mais il va me falloir plus que cinq minutes.


[…]

Sur une table de chevet. Une feuille était délicatement déposée par une main féminine aux doigts teints en rose. Sur cette feuille nous pouvions lire en gros, un « A ». Un « A » fait par un marqueur rouge. Sous ce « A », il y avait la date d'aujourd'hui et un nom. « Sekai Kokorono ». C'était la feuille de poésie que j'avais faite. Ayant oublié la maison de la jeune dame, je ne pouvais pas savoir la note qu'elle avait eue, mais les poches pleines, je continuai ma ronde en récitant dans ma tête... Quelques vers de ce poème

Citation :
« Ah, quand j'étais petite,
Je voulais peindre la Vie!
"Mais la Vie ne se peins pas!"
Me dis le Tintin dans mes bras.

"Alors je l'inventerai...
Où trouve-t-on la Vie?"

Dans un chapeau gris?
Ou tout au fond de mon lit?
Dans la forêt le soir?
Ou tout là-bas dans le noir?

"Alors, je demandai,
Où trouve-t-on la Vie?"

Un Ange me répondit:
"La Vie est au Paradis!"
Et enchérit la voix du Coeur:
"La Vie, c'est la Couleur!"

"Alors je décidai:
Je peindrai donc la Couleur!"

Avec du Bleu
Pour les Anges et les Cieux
Avec du Vert
Que l'Espoir soit Expert
Avec du Rouge
Des sons qui bougent
Avec du Gris
Quelques souris
Avec du Rose
Des coeurs en Prose
Et avec du Mauve
Une nouvelle Vie Sauve

Une Palette d'Arc-en-Ciel
Aux Espoirs Eternels
Des Souvenirs en Couleurs
Pour effacer les pleurs
Un dégradé de Pastels
Gravés de sourires Perpétuels ...

"C'est décidé!"

Quand je serai Grande
Je peindrai la Vie
Au Couleurs Infinies
Au Goût de Bonbons
A la saveur Gâteaux

Mais surtout
Je peindrai l'Avenir
Sans délavé de Gris
Toujours tapis sous mon lit,
Sans couleur Cafard
Encore caché dans le Noir
Sans Aquarelle de Pleurs
Je n'aime pas leur Saveur!

Ah, quand je serai grande.... »



.:: ° Terminé ° ::.

MessageSujet: Re: La poésie   Mar 21 Juil - 13:53

Kallo : +32 XP

Belle poésie, sujet original, ça méritait un petit bonus ^^
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La poésie   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Les Autres Lieux-