Partagez | 
 

 [Convocation d'Aya] Salle B101

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Convocation d'Aya] Salle B101   Jeu 30 Juil - 18:58

Un petit écriteau, un petit ruban rouge, un panneau d'indication à l'entrée et à l'étage, oui, tout était parfaitement parfait ! Même elle, qui préférait le confort de sa combinaison ninja noire et mauve légèrement aérée par endroit, c'était mise sur son 31 : robe de soirée, maquillage... C'était d'ailleurs tellement exceptionnel qu'elle n'avait pu s'empêcher d'user de son nouveau rouge à lèvres sur chaque convocation.

[Aya] "J'aurai pu mettre du parfum aussi mais je n'en avais plus."

Mais pourquoi tant d'agitations me direz-vous ? Y a-t-il d'autres réponses que LE rendez-vous galant ?!

Aya époussièrait les chaises maintenant, et il n'y en avait pas que deux... Qu'avait-elle en tête ? Avait-elle perdu tout espoir de trouver le prince charmant, après son 125e petit ami qu'elle a plaqué au bout de ses deux minutes de test habituel ? Non, non... je sais à quoi vous pensez et ce n'est pas bien ! De telles idées dans des têtes si jeunes, oui, il n'y a pas que le... speed dating dans la vie !

Comment je le sais ? Vous faites les malins ? Et bien parce qu'Aya n'a pas disposé les chaises l'une en face de l'autre. elles sont en fait parfaitement alignées, oui parfaitement ! Et elle ne sont pas en file indienne non plus ! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !

Hem Hem...

[Aya] " La la la..."

Pauvre Aya, tout ce qu'on peut penser dans son dos, enfin surtout quand elle est accroupie comme ça, en train de faire le ménage à la façon danse folklorique. Mais elle préparait sa salle, de manière minutieuse, dans une concentration et un sérieux qu'elle a rarement. c'est vous dire l'importance de cette convocation.

Elle attendait du monde, beaucoup de monde et elle commanderait tout ce petit monde. Elle pourrait peut-être trouver une ou deux perles assez rares dans le lot.

Enfin, elle s'assit confortablement, les jambes croisées. Elle sortit une bande dessinée destinée au adolescents, surtout aux adolescentes d'ailleurs, pour savoir qui serait avec qui cette semaine et qui romprait avec qui : un pur bonheur pour elle. Les gens arriveront, elle les placera comme au cinéma et bientôt, LUI, il arrivera aussi.

[Bienvenue à tout ceux qui ont accepté de participer à ce scénario. J'ouvre le sujet pour que vous puissiez faire un RP "de départ" si vous le souhaitez. ce n'est pas obligatoire. je donnerai donc plus de précisions dès demain ou dès que plus de personnes auront accepté ma proposition.
une chose à dire : amusez-vous bien ! ]


Dernière édition par Aya Seijaku le Mar 4 Aoû - 19:08, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Jeu 30 Juil - 19:50

Akiharu avait reçu encore une lettre bien étrange d'Aya, sa nouvelle Sensei apparement. Leur premier contact avait été bien des plus étranges et avait démarré par un combat assez loufoque. Quoiqu'il en soit, il se mit en route et quitta sa demeure sans trop se poser de question. Il s'exécuta à venir à l'Académie aussi prestement qu'il put.

Il se dit :
[Akiharu] : «Pour une fois, elle ne me convoque pas en pleine nuit ! »

Néanmoins, le rouge à lèvres sur la lettre et ce bisou si familier pour une femme qu'il n'avait vue qu'une fois, l'inquiétait assurément. La dernière fois, cette demoiselle s'apparentait bien plus à une chatte toute chaude, synonyme de la folie, plutôt qu'à la douceur et à la sagesse dont se veut une sensei ; du moins c'est ainsi que le jeune Hyuuga s'imaginait son professeur.

Il fit son entrée dans l'Académie et se dirigea vers la salle B101. La porte de cette dernière était entrouverte alors il toqua poliment et se présenta pour la seconde fois à Aya. Il la salua respectueusement tout en gardant un œil méfiant sur elle.

*N'allait-elle pas me sauter dessus cette mangeuse d'homme assoiffée ?*

Rien, il ne se passa rien. De ce fait, Akiharu alla s'installer sur une des nombreuses chaises vides, puisqu'il était le premier arrivé.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Jeu 30 Juil - 23:03

Chuemon Nabunagi était face à un miroir encadré par des ampoules allumées énormes, normal : c’était la glace d’une star. Son reflet brillait presque plus que les lampes, normal : c’était le reflet d’une star. La jeune Aya lui avait donné rendez-vous à l’académie et il aurait déjà dut y être, il serait en retard mais c’était normal : c’était une star. Il se voyait déjà arrivé dans la salle, tout le monde serait déjà là donc ils se tourneraient tous dans sa direction pour l’acclamer. Chuemon allait prendre avec lui tous les accessoires de son dernier rôle : le flingue, le manteau et les lunettes noires, comme ça tout le monde pourrait lui demander de prendre des photos avec lui. En attendant, il prit la perruque qui traînait sur le buste et le colla sur son crâne éblouissant tellement il avait été lustré. Eh oui, ça aussi c’était normal : Chuemon n’était pas vraiment une star, contrairement à ce qu’il pensait. Cet homme quinquagénaire avait joué le second rôle d’une pièce presque assez bonne pour être un tant soit peu connut par les fans du théâtre amateur, et ça avait suffit pour qu’il croit être une star toute sa vie.



Le comédien raté regarda une dernière fois sa montre, dans deux minutes il aurait exactement le retard optimal dû à une star. En attendant, il alla se cacher dans un placard en jurant que plus jamais il ne travaillerait sans loge. Deux minutes plus tard, il était de nouveaux devant l’entrée et il franchit la porte à l’instant cruciale. Chuemon avait la classe avec ses lunettes de soleil, même s’il ne voyait pas grande chose à cause d’elles. Mais il ne voyait vraiment pas grand-chose alors il décida tout de même de les retirer, la chute qu’il fit quelques secondes après son entrée en percutant une chaise y était peut-être pour quelque chose. Il voyait enfin où il mettait les pieds et remarqua qu’il n’y avait pas beaucoup de monde.

Chuemon – Ah j’ai comprit, en fait c’est interdit au public et ils se cachent tous derrière.

Le comédien reconnut enfin la petite Aya, elle était vraiment mignonne. Chuemon se promit vraiment de ne plus accepter de rôle sans avoir de loge personnel : il aurait aimé emmené la jeune Jounin dedans, lui faire contempler les énormes bouquets de fleurs offerts par des fans, lui faire goutter les petits chocolats offerts par la direction et lui offrir de s’asseoir sur le magnifique divan à côté d’une personne aussi populaire que lui.

Chuemon – Chère Aya, c’est un plaisir de vous revoir. Je suis sûre que nous allons passer une agréable journée. Mais je ne comprends pas… S’il n’y a pas de public, où sont les caméras. Il faut se dépêcher, nous sommes déjà en retard, non ? Les techniciens sont vraiment incroyables, jamais pressés pour rien ceux là !

Le quinquagénaire observa un peu plus méticuleusement la salle dans la recherche désespérée de caméras. C’est alors que son regard se posa sur le gamin qui assit sur une chaise. Akiharu n’avait pas la tête d’un technicien et c’est sûrement ce qui le sauva de l’effroyable fureur de la star.

Chuemon – Eh Toi ! Le stagiaire ! Vas me préparer un thé citron, et je ne veux pas de pulpe dedans. Mets moi aussi une demi rondelle de citron épépinée. Sert le moi glacé, la meilleure façon de servir un thé citron.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 0:56

Une nouvelle lettre de la part d'Aya m'était parvenu. Elle nous demandait de la rejoindre à l'académie, salle B101. Je ne me posais pas plus de questions sur la raison de cette lettre, probablement une nouvelle réunion d'équipe. J'avais une petite dette vis-à-vis d'Aya, je me décidais donc de partir à l'heure est de ne pas arriver en retard. Après un rapide repas, je sortais de chez moi en courant. Je décidais tout de même de faire un petit tour en passant par le parc. Depuis quelque temps, j'adorais passer par le parc. Les derniers événements avec Youso est Cathi m'y attiraient malgré que certain de ses souvenirs étaient douloureux. Je passais alors sur la grande route ou Youso avait passé la plupart des tests que je lui avais imposés. Comme je passais devant mon marchand de beignet préféré, je décidais de m'arrêter quelques secondes.

[Hakai]"Bonjour monsieur."


[Marchand]"Tiens je te reconnais. Tu viens souvent ici?"

[Hakai]"Oui, je viens de temps en temps pour acheter des beignets. D'ailleurs, vous pouvez me donner un sachet avec un beignet de chaque?"



[Marchand]"Tout de suite."


Une fois le paquet de beignet dans la main, je me redirigeais vers l'académie. Il ne me fallut pas longtemps pour arriver jusqu'à la grande bâtisse. Je pénétrais alors en son sein pour trouver la salle B101. Une voix forte sortait de l'une des salles du couloir. Je m'avançais pour voir si c'était bien ici. Je pus apercevoir Aya, Akiharu et un homme, grand et fort.


Chuemon – Eh Toi ! Le stagiaire ! Vas me préparer un thé citron, et je ne veux pas de pulpe dedans. Mets moi aussi une demi rondelle de citron épépinée. Sert le moi glacé, la meilleure façon de servir un thé citron.

Quel con celui la. Il se prend pour une star avec ces allures de star? Je vais lui montrer c'est quoi la vraie vie.

[Hakai]"Et pourquoi tu bougerais pas ton cul et que tirais pas te le chercher toi même le vieux?"

Je m'avançais dans la salle à la grande surprise de tout le monde qui n'avait sans doute pas ressentie ma venu. Je passais à côté de l'individu manquant simplement de quelque centimètre le contact. Je m'installais à côté de mon coéquipier en lui tendant le paquet de beignet.

[Hakai]"Tu te prend pour une star? Je sortis alors de ma poche une petite bourse de ma poche et je lui balançais. "Ya même pas assez la dedans pour que je m'achète des beignets. Tocard."

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 1:15

Akiharu regarda ce garçon qui venait d’entrer. Il était étrangement vêtu pour un Shinobi, mais quoique bien ridicule dans son allure.

Il portait une perruque comme les vielles femmes à un age bien avancé qui cherchent à cacher une certaine laideur. A cet accoutrement, il était assorti d’un flingue.

*Depuis quand les shinobis avaient besoin d’arme a feu pour se battre*

A la vue de son long manteau noir et de ses lunettes noires, le jeune Hyuuga pensa :

*Je ne suis pas à un enterrement fichtre dieu. Qu’est ce que Aya Seijaku a-t-elle encore prévue ? La dernière fois, c’était une rencontre dans la nuit et elle nous attaque par surprise et là ? Un bal costumé ! Voilà déjà…*

…la rock star…

Akiharu ne le fixait pas, cela aurait été peu convenant, mais il l’observait suffisamment pour remarquer que ce mec se prenne les pieds dans une chaise.

* Et voilà quand on veut se la péter. Encore un mec qui se la joue comme Kenji*

Le quinquagénaire salua Aya et se tourna enfin vers le jeune Hyuuga.

[Chuemon] : « Eh Toi ! Le stagiaire ! Vas me préparer un thé citron, et je ne veux pas de pulpe dedans. Mets moi aussi une demi rondelle de citron épépinée. Sert le moi glacé, la meilleure façon de servir un thé citron ».

D’un geste désintéressé, Akiharu rejeta les paroles de ce vieux, mais il prit tout de même la peine de lui répondre :

[Akiharu] : « Avant de prendre les gens que tu vois pour tes larbins, apprend la politesse. Il est grossier de ne pas se présenter pour croire à ton illusoire popularité ! »

Au même moment, Akaï venait juste de rentrer dans la salle et il était certain qu'il avait entendu ce qui c'était dit.

En s’adressant au quiquagenaire

[Hakai]: « Et pourquoi tu bougerais pas ton cul et que tirais pas te le chercher toi même le vieux ? »

Akiharu garda une pause, sourit devant les paroles d’Akaï et lui fit un signe de la tête. De ses yeux blanc, il fixa le vieux…

[Akiharu] : « Je suis Akiharu, fils de Takana Hyuuga, mais cela tu le sais déjà. Nous sommes ici en tant que nouveaux disciples de notre nouvelle sensei Aya. Et toi que fais-tu là avec cette tenue ? »

A ce moment là, Akaï dédaigneux devant l’attitude de ce mec, passa à coté de lui afin de venir s’installer à mes cotés. Il me tendit alors son paquet de beignet.

[Akiharu] : « Volontier, Aligatou Akaï… »

Sans plus attendre, Akiharu le mit à sa bouche et il sentit la pâte fondre sous sa langue. Décidément, ce beignet était savoureux.

[Hakai] : « Tu te prends pour une star ? » dit-il au quinquagénaire.

Akaï lui balança une bourse t’elle un os à un chien

[Hakai] : «Ya même pas assez la dedans pour que je m'achète des beignets. Tocarda »

Le jeune Hyuuga se mit à rire intérieurement car il ne voulait pas avaler de travers son succulent beignet.

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 5:58

Devant le reflet.


Ce n'était pas tous les jours que Youso recevait une lettre aussi délicieuse. Quoi ? Mais non, il n'y avait pas goûté ! Cette trace de rouge à lèvre semblait remplit de saveur, c'est tout. D'ailleurs, cette dernière cachait une bonne partie du mot. La lettre était brève, mais claire. Youso était invité pour une raison encore inconnue dans la salle B101. Peut-être une réunion d'équipe ?

Youso décida de s'y rendre. Une sorte de récompense à l'aigle qui avait prit la peine de lui apporter la lettre. Lorsqu'il fut enfin devant l'académie, il entra. La secrétaire semblait occupée. Le Genin ne voulait pas la déranger, puisqu'elle ne l'aimait pas vraiment. Elle leva le regard sur lui, mais fit comme si elle ne l'avait pas vue et reprit son travail. Youso s'approcha et lui demanda.

[Youso] J'ai été invité à...

[Secrétaire] C'est en salle B101.

Toujours aussi charmante. Elle n'avait pas changé et ressentait toujours une haine immense envers Youso. Mais pourquoi agissait-elle comme cela ? Si ça continuait, le jeune garçon allait porter plainte à l'administration pour secrétaire non-social. Il y en avait un peu partout, mais celle-ci était particulière.

[Youso] Oui... Ça, je sais... Mais où se trouve-t-elle cette salle ?

[Secrétaire] Par là.

Elle pointa vaguement un couloir puis humecta une enveloppe sans le regarder. Toujours et encore de mauvaises manières. Elle n'en avait pas marre d'être ainsi détestée par tous les étudiants ? Le Shinobi soupira, agacer par son comportement. Il allait se débrouiller seul si personne n'était là pour l'aider. Que pouvait-il faire d'autre ? Il emprunta un couloir au hasard puis chercha la salle à laquelle il avait été convoqué.

*B102, B101... C'est là !*

Il tourna la poignée et entra. Youso examina chaque visage présent dans cette pièce. Au fond, une jeune femme plutôt jolie était assise, une bandes dessinées à la main. Cela devait être Aya, celle qui l'avait convoqué ici. Lorsqu'il entendit du bruit il pût enfin détacher son regard et continuer son inspection. Elle était tellement belle dans sa robe. Il vit un Hyuga. En grimaçant, il passa immédiatement à l'autre personne. Il n'aimait pas vraiment les gens issu d'un clan. Ils étaient si sûrs d'eux... Hakai était le prochain. Son nouveau coéquipier. Il avait passé une journée avec lui et n'avait pas envie d'en passer un deuxième. La dernière personne était un mec. D'abord, Youso était persuadé que c'était Kenji. Mais après quelques secondes de concentration, il pût s'assurer que ce n'était pas lui.

Il entra, personne ne faisait attention à lui. Aya était captivé par ce qu'elle lisait et les trois autres s'insultaient. Mais sur quel genre de groupe était-il encore tombé ? Hakai étira son bras, il semblait offrir des beignets à son nouveau copain. Ce dernier accepta puis se régala.

[Youso] Tient ! Merci Hakai c'est trop aimable.

Il prit un beignet puis croqua dedans. Non mais fallait quand même qu'il se fasse remarquer un peu !

[Youso] Hum... T'avais raison. Chocolat amande c'est les meilleurs. T'as bon goût mon petit.

Il lui fit un clin d'oeil. Il avait autant de goût en matière de filles qu'en matière de beignets. Youso avait déclaré la guerre la dernière fois. Oui, il l'avait déclaré dans sa tête, mais qu'est-ce que ça change ? Cette déclaration tenait toujours. Et il venait de le prouver en lui volant son beignet préféré.

Il se tira une chaise, devant le prof. Youso se tourna vers les autres, le beignet sur le bout des lèvres. Son regard, par contre, resta toujours sur Aya. Lorsqu'il remarqua qu'il s'était tourné vers Aki, il lui dit.

[Youso] Moi c'est Youso. Pourquoi sommes-nous ici au fait ?

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 17:12

Une fois n’est pas coutume mais comme toujours il était en retard même si il n’y avait pas une heure précise, le simple de se faire engueuler par Kuzako donnerait à n’importe qui tenant à la vie une excellente occasion de se tirer à l’anglaise en prétendant à une mission importante. Le seul problème venait que si jamais elle apprenait la supercherie, oh mais elle l’apprendra, il devrait faire des concessions, beaucoup de concessions. Mais ce n’est pas le moment de se voir dans l’avenir, le plus important pour le moment c’est cette lettre avec un magnifique rouge à lèvre et un parfum si exotique qu’il avait du mal à se contrôler en imaginant la charmante demoiselle qui en était l’expéditrice. Il marchait à grands pas dans les rues de Konoha afin de se rendre au lieu du rendez vous qui était par la même occasion l’académie ninja. Et que ne fut pas sa joie de voir justement devant lui la charmante et attirante Tsubaki Hasuno, portant encore et toujours une magnifique jupette dans les tons marins.

[Shusaku, souriant]: Tsubaki, tu ne travailles pas aujourd’hui?

Elle se retourna et malgré le fait qu’il ne s’était plus vu depuis un long moment, elle le reconnu tout de suite, adressa un léger sourire avant de soupirer.

[Tsubaki] : Oh ne serait-ce pas le si fatiguant et perverti Uchiha Shusaku? Tu viens faire des cours de rattrapages, ou alors je te manquais vraiment et tu passais me rendre une petite visite?

Elle n’avait pas changé, ce qui était plutôt amusant, il se souvenait encore de tous les cours où il se plaçait au premier rang afin de deviner la couleur de sa culotte. Ainsi que des trop nombreuses fois ou elle l’avait découvert. Même si c’est souvenirs nostalgiques étaient agréables à se remémorer, il ne pouvait pas rester.

[Shusaku]: Désolé, même si j’aurai vraiment voulu que tu m’aides pour une technique, je dois me rendre en salle B101. J’ai été invité par un magnifique rouge à lèvre.

Tsubaki attrapa la lettre et la regarda attentivement avant de soupirer une nouvelle fois.

[Tsubaki]: Alors comme ça tu vas découvrir cette fille, que tu me fasses des infidélités avec elle ne me réjouit pas, je pense que tu te souviens de la direction à prendre. Au revoir mon petit Shu.

Shusaku la regarda partir en direction de la salle des professeurs, il hochait la tête, elle n’avait vraiment pas changé, toujours aussi provocatrice. Il espérait que personne aux alentours ne prennent mot pour mot ce qu’elle venait de dire, sinon Kuzako…. C’est sur cette pensée qu’il se dépêcha de partir en direction de la salle de classe B101. Heureusement elle n’était pas très difficile à trouver, il ouvrit la porte et déclara d’une voix forte.

[Shusaku]: Salut, la star est dans la place.

Il jeta un rapide coup d’œil dans la salle, espérant y trouver de jolies demoiselles, choses qui malheureusement n’avait pas lors de son premier passage. Il aperçut d’autres ninja de Konoha et bien sur tous des mecs. Sans oublier un quinquagénaire qui parlait lui aussi très fort et essayait de faire marcher à la baguette un autre bonhomme. Puis il la découvrit, une étoile parmi les lucioles, une rose au milieu des champs de ronces. N’écoutant que son instinct il se dirigea le regard figée sur cette apparition divine sans prêter attention au autres même pas au garçon qui s’était installé devant elle. Il attrapa au passage une chaise et se plaça à coté d’elle.

[Shusaku]: Je me demande pourquoi sommes nous tous rassemblés ici?

Sans attendre une quelconque réponse il continua d’observer la jeune femme qui avait tout pour plaire, un joli teint, des lèvres magnifiques et un corps de rêve qui attirerait les regards de n’importe quel homme normal. Cependant malgré tout ce charme quelque chose clochait, son signal d’alarme intérieur se déclencha. Il y avait anguilles sous roche, espérons que pour lui, ces anguilles ne s’amusent pas à l’électrocuter.


Dernière édition par Shusaku Uchiha le Ven 31 Juil - 20:52, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 18:13

Il y a quelques heures de cela, Myzuki avait reçu une lettre des moins ordinaire, très étrange pour tout vous dire. Lui, qui venait d'entrer dans le monde ninja, a été convoqué à une réunion organisé par une jounin. N'ayant pas considéré les décorations farfelues qu'avait mis en place cette shinobi il réfléchissait, allait il prendre le temps de se rendre à ce rassemblement.....non ! Ce fut sa première pensée irréfléchi, puis, commençant à prendre la lettre au sérieux, il se dit que ce serait une bonne chose d'y aller car il pourrait rencontrer des gens intéressants, notamment, avec un peut de chance, un membre du clan Hyugga. Myzuki y avait portait une attention particulière lorsqu'il avait étudié ce clan à l'académie. Un dojutsu extrêmement puissant par sa perception et imperméable aux illusions, exceptionnel ! tout simplement incroyable !

Suite à des préparations relativement longues visant à le réveiller un peut plus, il partit, vêtu simplement, en direction de l'académie.
La porte était déjà ouverte, il entra, observa négligemment le monde qui l'entourait...... c'est pas vrais ! aucune personne avec des yeux bizarre ici !; c'est, en résumé, les pensées de Myzuki jusqu'à qu'il remarque une personne, il ne la connaissait pas comme la plus part des gens ici mais, il pensait qu'il pourrait bien s'agir d'un membre du clan Hyugga. En fait, ce qui lui avait vraiment attiré l'attention c'était la façon qu'avait cette personne de se tenir vis à vis de leur hôte, il semblait, la connaitre.....

Myzuki
Bonjour, je m'appelle Modoro Myzuki, tu fais apparemment partit du clan Hyugga, quel est ton nom ? Excuse ma façon directe de m'adresser mais je ne suis pas très bon quand il s'agit d'aborder des personnes que je ne connais pas.

Akiharu
...




PS: modifs faites, j'ai aussi supprimé le paragraphe en dessous.


Dernière édition par Modoro Myzuki le Ven 31 Juil - 20:36, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 19:57

[...]


je réponds à Youso Shi et à Modoro Myzuki plus tard.

Ps : pour Modoro Myzuki, ne fait pas répondre mon mec, cela je m'en charge. Merci de faire les modif stp.

Je post très vite.

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 20:03

Elle éclata de rire ! Non, en sanglot, non ! Elle commença à glousser comme une dinde ! L’héroïne du mange, celle qui avait les cheveux rouges et les ongles qui vont avec, venait de confondre l’ami d’enfance qu’elle pensait avoir avec le garçon de chambre de la voisine d’en face qui est elle-même la sœur jumelle de la femme du président de l’association des parents d’élèves auquel appartient son cousin germain ! Et là, elle l’embrasse, la gourde !

Elle se tapait la cuisse sans plus aucune retenue, faisant des plis dans sa nouvelle robe de soirée rouge vernis et tape à l’œil à souhait.

[Aya] « Elle est trop bête ! C’est presque un membre de sa famille ! »

Elle venait de se lever, elle ouvrit les yeux et la dure réalité s’agglutina très doucement dans son esprit. Un garçon, qu’elle ne connaît pas, est assis devant elle, il a bougé une chaise. Derrière, un homme en costume d’agent secret à la perruque assortie, mais il y a toujours cette chaise qui a été bougée. Puis, quelques personnes, d’abord des garçons qu’elle connaissait, même un ancien petit ami, puis quelques autres, des filles même, et toujours cette chaise.

Elle fixa tout ce petit monde puisqu’eux aussi la fixaient. Elle jeta son dévolu sur ce garçon, d’un regard impassible, elle le regarda droit dans les yeux.

[Aya] « Tu… viens de casser la symétrie de la pièce. »

Et c’était super grave ! Elle avait passé des heures à tout régler comme il fallait, au centimètre près, pour placer les gens. Et lui, il avait tout changé l’harmonie et l’atmosphère qu’elle avait crée.

Il ne comprenait pas ? La symétrie faisait régner l’énergie positive qu’il leur faudrait pour être le plus productif possible ! Il compromettait à lui seul tout le travail qu’on lui avait confié. Et elle ne se laisserait pas faire, robe de soirée à plus de 10 000 £ ou pas.

Mais pendant ce temps, ils ne faisaient que se regarder dans les yeux. Aya était reparti dans sa faille temporelle, ce qui lui faisait compresser le temps et donc imaginer tout son petit monde en une fraction de seconde.

Elle se leva, essayant d’oublier cette chaise, cette harmonie à jamais perdue et elle se redressa. Souffla, respira, elle fit tout cela doucement.

[Aya] « Chuemon Nabunagi !! Il est là !! »

Elle changea complètement de tête, devenant la fan hystérique qui sommeillait en elle, prête à taper, saigner ou tuer toute personne qui l’empêcherait de se diriger droit vers cet acteur si charismatique, si charmant, si séducteur ! Elle sauta, enjamba plusieurs chaises sans se soucier de son allure pour, enfin, s’apprêter à sauter sur sa star, lui arracher ses vêtements, lui piquer ses mouchoirs, couper une mèche de cheveux… en somme à gagner, voler, s’approprier une partie de son idole à jamais.

Seulement, tout cela, ça s’était également passé dans sa tête, dans son monde, celui d’Aya Seijaku, jounin du village de Konoha et quelques autres attributions secrètes.

Vous êtes perdus ? C’est normal, un esprit étriqué ne peut être compris que par un autre au moins aussi dérangé, voir même plus. Donc je peux vous affirmer que votre état mental est assez bon ! Bien oui, pas plus, vous êtes arrivés à lire jusqu’ici tout de même…

Hem Hem…

Bon, la réalité est qu’Aya a bien crié, on revient à ce point là, ça va ? Vous suivez ?

Aya, élégamment vêtue, se retenait de ne pas courir quand elle commença à marcher dans la direction de Chuemon Nabunagi. D’une grâce féline, jouant de sa robe à frange pour donner de l’effet à son mouvement de bassin, elle voulait que les deux yeux de cette star soient rivés sur elle, même s’il fallait attrapé d’autres paires d’yeux en même temps : dommages collatéraux.

Alors qu’elle avait envie de lui sauter dessus, elle lui serra simplement la main, elle l’effleura sa main de son doigt innocemment.

[Aya] « Oups, pardon. » ajouta-t-elle en lançant un sourire de cinéma gêné.

Elle regarda autour d’elle, il y avait du monde, suffisamment en tout cas. Bien, sa convocation avait fait son effet. Elle invita alors l’homme au pistolet à la suivre, pour se placer face au public déjà assis, dos à la scène.

[Aya] « Bonjour à tous, équipe 7, autres shinobis de Konoha. Je m’appelle Aya Seijaku, jounin de Konoha. Laissez moi vous présenter notre invité de marque, j’ai nommé Chuemon Nabunagi. » Elle le présenta d’une main et commença les applaudissements. Aucune chance que personne ne connaisse cet acteur célébrissime mais elle ne put s’empêcher d’ajouter quelques mots.

[Aya] « Monsieur Nabunagi a joué dans de nombreux films, mais sa plus belle performance reste celui dans ma série préférée où il joue le rôle de l’amant de la troisième maîtresse du fiancé de l’héroïne à la saison 3, et où l’on découvre qu’il est en fait le frère de la sœur jumelle du cousin germain du voisin d’un terroriste qui kidnappe l’héroïne avant qu’il ne devienne son cinquième amant. Oui, c’était chaud, bouillant et… »

Elle toussa bruyamment.

[Aya] « Enfin je suis sûr que les filles comprendront. » Elle retoussa encore, gênée d’être aux côtés de l’une de ses idoles. « Nous vous avons fait venir ici pour une raison bien particulière qui justifie la présence honorable de Monsieur Chuemon Nabunagi. J’ai reçu une requête par une personne haut placée, assez vieillissante et un peu frippée, que je me fais une joie d’accomplir. Il nous faut organiser un spectacle. »

Elle laissa son petit effet s’infiltrer dans les neurones de l’assistance. Mais elle était très fière de cette idée, et c’est elle qui devrait tout organiser.

[Aya] « Et j’ai choisi une pièce de théâtre ! »

Tadam, la surprise hein ?

[Aya] « Bon, on ne fait pas ça pour s’amuser, même si pour une fois il n’y a pas de raison qu’on ne le fasse pas. On le fait pour les mioches… euh les enfants qui entreront à l’Académie en première année dès la rentrée. Il paraît que c’est un bon moyen pour motiver les familles et les élèves après l’attaque qu’a essuyé le village… »

Le ton était un peu plus compatissant, pas très longtemps car elle retourna dans son état d’euphorie habituel très rapidement.

[Aya] « Nous allons donc parlé de la vie de shinobi, des missions et de notre rôle ! J’ai moi-même écrit le scénario. Nous devons donc passé au casting !! Youpi !! »

Quoi ? Son effet tombe à plat ? Personne ne comprend ?

[Aya] « Bien oui, vous ! Vous serez les acteurs, enfin seulement trois d’entre vous en réalité. Chuemon Nabunagi et moi-même allont vous juger pour choisir les trois acteurs qui joueront la pièce devant les élèves et leurs familles dans… » Elle regarda sa montre. « … 22 heures et 9 minutes. » Et un grand sourire pour faire passer le tout, si ce n’est pas merveilleux !

Ne laissant pas le temps aux shinobis d’avaler cette pillule grosse comme le poing, elle continua ses explications et commença à distribuer des feuilles de papiers à chacun.

[Aya] « Je vous remets un résumé de l’histoire de la pièce et les feuillets sur les rôles à postuler. Vous prendrez le temps qui vous est nécessaire pour vous préparer. Choisissez le rôle que vous voulez, apprenez ces phrases de dialogue par cœur et faites votre numéro ! »

Elle laissa la parole à Chuemon Nabunagi qui était là pour que tout se passe le mieux possible.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 21:32

Il semblerait bien que ce ne soit pas une réunion d'équipe, ou sinon le nouvel arrivant c'est gouré de classe. Il semblait aussi atteint par la monter de testostérone que moi, c'est pour cela qu'il prit une chaise et qui allait se placer devant Aya, l'observant avec ses petits yeux remplis de perversité. Savait-il au moins qu'il n'avait aucune chance avec elle? Elle trouvera une excuse comme "tu pues" ou alors "tu n'es pas assez mignon". Quelle monde de brut aujourd'hui je vous jure. Le vieux ne semblait pas réagir aux insultes qui volaient dans la classe sur son sujet, peut être parce que son cerveau et gelé? En tout cas, l'équipe 7 dans leur coin, dévorait un par un le paquet de beignet que j'avais ramené. Il semblait y avoir du monde à cette réunion. Je craignais le pire surtout d'une convocation de la part d'Aya. La dernière fois, elle espérait nous saigner et ainsi nous montrer que c'était elle la patronne. Malheureusement, son plan c'était retourné contre elle, ainsi elle perdit le combat par abandon, mais surtout elle finit presque nue au grand bonheur des yeux. Que voulait elle aujourd'hui? Une bataille générale, équipe contre équipe? Il y avait assez de monde, mais je doute que l'académie soit le terrain de jeu idéal pour ce genre de rencontre. Non, alors quoi? Une fois de plus, c'était seulement quand le livre le voulait qu'elle sortait de son rêve, réalisant ainsi le monde qui la dévisageait. Elle se décida quelques longues secondes plus tard de bouger son popotin magistral de la chaise et de se diriger vers le vieux en le remuant de plus belle au grand bonheur de tous.


[Aya] « Chuemon Nabunagi !! Il est là !! »


[Hakai]"Les gars!! Le bouffon nous fait le malheur d'être parmi nous."

Elle commença seul à applaudir. Mais comment pouvait-elle admirer ce mec? Ce n'est qu'un bouffon sans sous qui se prend pour une star, mais la seule chose de star en lui c'est son look. Il a même dû dépenser tout son fric dedans. Je ne pus m'empêcher de hurler mon mécontentement.


[Aya] « Bonjour à tous, équipe 7, autres shinobis de Konoha. Je m’appelle Aya Seijaku, jounin de Konoha. Laissez moi vous présenter notre invité de marque, j’ai nommé Chuemon Nabunagi. Monsieur Nabunagi a joué dans de nombreux films, mais sa plus belle performance reste celui dans ma série préférée où il joue le rôle de l’amant de la troisième maîtresse du fiancé de l’héroïne à la saison 3, et où l’on découvre qu’il est en fait le frère de la sœur jumelle du cousin germain du voisin d’un terroriste qui kidnappe l’héroïne avant qu’il ne devienne son cinquième amant. Oui, c’était chaud, bouillant et… »

[Hakai]"Ah oui! C'est pas l'épisode ou il joue cinq minute avant de se faire écraser par une vache en mourant dans d'atroce souffrance?"


Je devais faire tout ce qui était en mon pouvoir pour rabaisser ce mec. Certain pourrait croire que je détestais Aya, mais c'est le vieux que je vise.

[Aya] « Enfin je suis sûr que les filles comprendront. »


[Hakai]"On est pas des filles mais on comprend très bien que ce type est nul à chier."


[Aya]« Nous vous avons fait venir ici pour une raison bien particulière qui justifie la présence honorable de Monsieur Chuemon Nabunagi. J’ai reçu une requête par une personne haut placée, assez vieillissante et un peu fripée, que je me fais une joie d’accomplir. Il nous faut organiser un spectacle. Et j’ai choisi une pièce de théâtre ! »

Quoi?! C'est peut-être le mot qui retentissait dans toute l'académie. Nous étions des ninjas. Des hommes et femmes entraînaient pour la guerre et maintenant on nous demandait de faire du théâtre. Bon il faut dire que cela ne me pose aucun problème étant donné que le théâtre à était l'une de mes formations à l'école du renard, mais quand même...

[Aya] « Bon, on ne fait pas ça pour s’amuser, même si pour une fois il n’y a pas de raison qu’on ne le fasse pas. On le fait pour les mioches… euh les enfants qui entreront à l’Académie en première année dès la rentrée. Il paraît que c’est un bon moyen pour motiver les familles et les élèves après l’attaque qu’a essuyé le village… Nous allons donc parlé de la vie de shinobi, des missions et de notre rôle ! J’ai moi-même écrit le scénario. Nous devons donc passé au casting !! Youpi !! Bien oui, vous ! Vous serez les acteurs, enfin seulement trois d’entre vous en réalité. Chuemon Nabunagi et moi-même allons vous juger pour choisir les trois acteurs qui joueront la pièce devant les élèves et leurs familles dans… » Elle regarda sa montre. « 22 heures et 9 minutes. » Et un grand sourire pour faire passer le tout, si ce n’est pas merveilleux ! "Je vous remets un résumé de l’histoire de la pièce et les feuillets sur les rôles à postuler. Vous prendrez le temps qui vous est nécessaire pour vous préparer. Choisissez le rôle que vous voulez, apprenez ces phrases de dialogue par cœur et faites votre numéro ! »

[Hakai]"Oui, c'est une bonne idée comme toujours venant de votre part sensei, mais y a un petit truc qui me gêne." Je pointais de mon grand doigt la tête chauve recouverte de poil du vieux. "Pourquoi il faut qu'il soit la lui?! Je suis meilleur metteur en scène que lui! On n'a pas besoin d'un acteur de second plan! Et puis si on veut divertir la foule, il me suffit d'appeler mon école et ils se chargeront de tout."

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Ven 31 Juil - 22:30

Aujourd'hui Ying avait ressue une lettre, une convocation... mais la moitié du message était caché par du rouge à lèvre. C'était sans doute pour cacher la cerise du spectacle ou seulement pour faire bizarre. L'étudiante décida de si rendre quand même... qui sais, ça pourrait être intéressant.

La jeune fille partie vers l'académie c'était la première fois qu'elle y alla. Mais laissa tout de même Loraz chez elle, car chaque fois qu'elle l'amenait baladé cela ce finissait toujours mal et avait l'air de deux immatures complètement débiles. Donc, Ying préférait y aller seul surtout si cette convocation était importante. De quoi aurait-elle l'air si sur son épaule Loraz, un rongeur, se mettais à insulter tout ce qui bouge ?

Rendu dans l'académie l'aspirante regarda tout autour d'elle, mais aucune trace de la sale B101. Enfaite elle ne savait même pas où sur la porte était censée être inscrite les numéros. Par chance Ying vit un concierge balayé le plancher. Elle décida alors d'aller lui parler peut-être qu'il en savait plus qu'elle sur l'endroit ?

[Ying] bonjour monsieur, est-ce que vous savez où est la sale B101 ?

[Concierge] oui.

Ying le dévisagea un moment puis lui dit le plus calmes possible :

[Ying] et vous pouvez me dire c'est où s'il vous plaît ?

[Concierge] oui.

L'étudiante prit une grande respiration pour se calmer un peu.

[Ying] Alors, c'est où ?

[Concierge] dans la pièce B101.

[Ying] je sais ! Mais où est cette foutu pièce ?

[Concierge] laquelle ?

[Ying] Arf ! Et puis aller vous faire manger par vos détergents !

Ying avança d'un pas frustré avant de remarquer qu'elle était juste à quelque porte du B101. Se fut tout un soulagement pour la jeune fille. Elle commença à ouvrir la porte puis en entrent elle vit des gens, mais elle n'en connaissait pas un... non en fait il y en avait un qu'elle connaissait et dès que celle-ci le remarqua, elle commença à avancer vers lui. Rendu à quelques pas de Youso la jeune fille lui fit un sourire.

[Ying] salut Youso

Elle se gratta la tête puis ajouta un peu perdu :

[Ying] belle journée, n'est-ce pas ? Je peux m'asseoir à coter de toi ?

Ying ne prit même pas le temps d'attendre la réponse de Youso et alla s'asseoir à coter de lui. Puis elle vit qu'il y avait quelqu'un d'autre assis à coter de lui. Tout en lui souriant Ying dit à cet étranger :

[Ying] hey ! Salut, je m'appelle Ying et toi ?

C'est alors que Ying remarqua la femme juste en face de Youso qui s'était levé, ça devait être une sensei. Mais elle agissait très bizarrement ... Youso avait brisé la symétrie de la pièce ? Étant donné qu'il avait bougé une chaise ? L'étudiante ni comprenait plus rien.

Elle présenta ensuite un homme qui était à l'arrière.

[Aya] Monsieur Nabunagi a joué dans de nombreux films, mais sa plus belle performance reste celui dans ma série préférée où il joue le rôle de l’amant de la troisième maîtresse du fiancé de l’héroïne à la saison 3, et où l’on découvre qu’il est en fait le frère de la sœur jumelle du cousin germain du voisin d’un terroriste qui kidnappe l’héroïne avant qu’il ne devienne son cinquième amant. Oui, c’était chaud, bouillant et…

Ying avait presque des étoiles dans les yeux. Mais qui était cet homme fantastique ! Seulement le petit résumé d'Aya donnait l'envie d'écouter ce film qui avait l'air des plus palpitants.

Ensuite Ying était complètement perdu dans ses pensées. Elle s'imaginait ce film... mais essayait d'écouter en même temps ce qui se passait autour de tout cela elle comprit que trois d'entre eu devrait faire une pièce de théâtre sur la vie des shinobis. Ying avait l'impression de rêver, elle avait enfin la chance d'aider quelqu'un ou quelque chose ! Ce n'était pas merveilleux ?

[Ying] j’ai tellement hâte de commencer.

Dit-elle tout bas à Youso.

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Sam 1 Aoû - 17:30

Comment les parents Kosake avaient-ils osé réveiller Soyate à cette heure-ci… il devait être dans les environs de huit heures et elle entendait des bruits suspects dans la chambre d’à côté… celle de ses parents. Sa mère était revenue d’une mission avant-hier soir, mais son père n’avait pas pu lui consacrer de temps à cause de son propre travail. Et, c’était ce matin qu’ils avaient décidé de faire ce qu’ils n’avaient fait depuis un certain temps. Soya aplatit rageusement son coussin sur sa tête, espérant que cela estomperait les bruits. Mais ils en rajoutaient une couche en faisant bouger le lit qui, malencontreusement pour Soya, touchait le mur… ce qui eu de provoquer chez la jeune demoiselle innocente, l’envie de débarquer dans leur chambre et de toucher des points d’acuponcture qui les ferait ne plus bouger pendant au moins une heure… ainsi, elle serait tranquille.

Mais, elle ne pouvait pas faire cela. Elle savait ce que ça signifiait que ses parents soient dans un état pareil. Ils se voyaient rarement, entre les absences longues de la mère et le travail continuel de son père. Elle ne pouvait briser ce rituel sacré chez ses parents. De toute manière, Soya avait à faire aujourd’hui. Elle se leva, tout en ignorant les bruits qui commençaient à se dissiper peu à peu, et se dirigea vers un petit bureau. Elle prit une feuille qu’elle regarda, tandis que son gros chat tigré, kapa, s’étirait comme un fainéant, rugissant en direction de la chambre des parents, faisant comprendre à Soya qu’il avait encore du mal à accepter qu’à chaque fois que la mère de Soya revienne, il se passait des choses étranges qui perturbaient sa nuit au petit lion. Il s’approcha de Soya, puis, grimpa sur le bureau avant d’observer ce qu’elle tenait dans les mains et de lui jeter un regard interrogateur. La jeune fille, amusée, jeta la lettre sur le bureau avant de prendre le grand chat dans ses bras et de sortir de la chambre. Elle se mit à parler, pour essayer de couvrir certains cris de joies qui émanaient d’une chambre à côté. Tout cela, en se dirigeant vers la cuisine.

[Soyate]J’ai reçu cette lettre avant-hier. Elle vient de Aya senseï… je l’a connais à peine. Elle est en charge de la team 7, composée de trois genins que je connais un peu et avec qui j’avais déjà parlé. Tu sais qu’en ce moment j’ai un peu de repos vis-à-vis de l’équipe, alors, je vais y aller, ça pourrait être sympas ! Bien que ce qu’on dise sur cette… Aya ne me donnerait pas spécialement envie de l’avoir pour senseï… en plus que ça soit une femme !

Le chat grogna plus qu’il miaula, comme s’il avait comprit un traite mot de Soya… cela ne l’empêcha pas de continuer de parler. Elle déposa le chat sur la grande table rectangulaire de la cuisine et se dirigea vers le frigo. Elle commença à déjeuner et vit ses parents arriver, une demi-heure après elle, le sourire aux lèvres. Soya, de son air boudeur, leur fit la remarque qu’ils auraient pu faire moins de bruits. Sa mère gloussa comme une petite fille avant de voir un clin d’œil de son mari… ils s’excusèrent tendrement auprès de leur fille avant de lui demander si elle n’avait pas quelque chose à faire aujourd’hui plutôt que de rester toute la journée à la maison.

[Soyate]Ne vous inquiétez pas, j’ai reçu une lettre de la part d’Aya senseï et je compte bien ne pas supporter vos étrangetés plus longtemps.

Sur ces mots, sa mère lui affirma qu’elle comprendrait le jour venu. Puis, Soya quitta la pièce, s’habilla rapidement, se coiffa et sortit de la maison, suivit de près par Kapa. Le chat marchait tranquillement alors que la jeune fille se dirigeait d’un pas sur vers l’académie. Au bout d’un moment, le chat géant (en fait il était d’une race différente de la plupart des chats que l’on peut trouver dans la région, donnant l’impression que c’est un chat géant) tourna la tête vers Soya et miaula tendrement avant de se diriger vers la forêt interne de Konoha. Soya lança un dernier regard à celui-ci avant de changer, à son tour, de direction. Elle avait tout son temps avant d’aller à l’académie et décida de trainer un peu dans le village, allant discuter avec certaines personnes tout au long de l’après midi. Soya revint donc au bout d’un petit moment. Tout en réfléchissant à ce qui lui attendait, elle espérait que ce ne serait pas une blague ou une folie de la part de la jounin. Elle rejoignit rapidement le bâtiment où elle avait été convoquée et arriva rapidement au niveau de la porte…

[Soyate] * B 101. Voyons voir ce qu’il y a derrière.

Elle l’ouvrit discrètement, sans se faire remarquer, et, en affichant son air boudeur, entra dans la salle qui accueillait déjà un certain nombre de personnes. Elle balaya la pièce du regard et reconnu l’équipe au complète d’Aya, ainsi que celle-ci. Il y avait aussi un être quelque peu étrange. Soyate ne put s’empêcher de rire intérieurement et de laisser un sourire moqueur s’afficher sur son visage. Elle observa le reste de la salle qui était composée de chaises… ainsi donc, beaucoup de monde serait au rendez-vous… en tout cas, c’est ce qui semblait être le cas d’après le nombre de chaises qui étaient présent.
Pour l’instant, rien ne laissait présager ce qui allait s’ensuivre et la raison pour laquelle les ninjas avaient été appelé. En tout cas, ce ne serait certainement pas Soya qui saurait discerner cela alors qu’elle ne connaissait rien d’Aya. Elle se demandait si ses coéquipiers allaient se pointer. Ça pourrait être sympas, mais surement qu’ils n’allaient pas faire cet effort. Cela n’étonnerait guère Soya pour être honnête. Elle continua son analyse des gens qui étaient présent… une équipe au complet, un gringalet bien étrange, et d’autres genins qu’il ne connaissait pas.

Soya se mit sur le côté de la porte, lui permettant d’avoir une vue d’ensemble sur la salle, sur Aya elle-même qu’elle ne souhaitait guère quitter de vue et des autres gens présents. La genin regarda donc les personnes présentes et crue pendant un moment que son regard avec croisé celui du Hyuuga. L’impression donnée était très étrange. Elle avait l’impression qu’il la déshabillait du regard, mais sans mauvaises intentions. Elle ne put s’empêcher de lui faire un petit sourire amusé par l’ambiance qui régnait ici. Elle avait déjà parlé avec ce jeune Hyuuga il y a de cela quelques mois, mais depuis, elle ne l’avait plus recroisé. Elle nota la présence de Ying à qui elle fit un geste rapide de la main, sans mots dire. Elle était arrivée discrètement et avait attendu avant qu’Aya ne commence à expliquer la raison pour laquelle ils étaient tous là…

[Soyate] * Et bien dit donc, si ça ce n’est pas de la folie comme raison pour laquelle on a été tous appelé ! Jamais je n’avais vu ça ! J’aurais du m’y attendre après tout ! … bon, allez, on va voir ce que ça donne, ça peut toujours être amusant, tant que je ne tombe pas avec des filles. Voyons voir ce que c’est que ce scénario.

Soyate n’hésita pas vraiment en prenant d’une main sure le paquet de feuilles. Elle commença à feuilleter ça rapidement avant de regarder les gens autour d’elle… ça allait être plutôt amusant.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Dim 2 Aoû - 20:02

Chuemon s’offusqua, il n’avait jamais connu un tel affront de toute sa carrière mais ça se paierait. Le grand acteur aurait bien aimé donner une correction à ces blancs-becs qui lui résistaient mais il n’était pas si stupide ou bien manquait il de courage ? Une chose est sûre, il savait pertinemment qu’il ne pourrait rien leur faire, physiquement du moins. Mais une base de la stratégie militaire consistait à choisir le terrain pour l’affrontement, et le quinquagénaire connaissait un terrain parfait pour lui où les autres n’étaient sûrement que des amateurs.

La salle se remplit petit à petit. Une dernière personne rentra à peine que Aya commença les explications de l’évènement qui allait se tenir ici. A chaque fois qu’elle mentionnait son nom, il faisait des grands sourires et des signes de la main à ses fans qui, il faut bien le dire, n’étaient pas très nombreux. D’un autre côté, il essayait de ne pas réagir aux piques de Hakai puisqu’il se vengerait bientôt, chaque chose en son temps. La Jounin termina son discours et laissa sa place à Chuemon.

Chuemon –Avant de commencer, je voulais vous rassurer : je signerai les autographes après le spectacle, il y en aura pour tout le monde.

L’homme d’un certain age était content d’avoir mis les choses aux clairs, avec ceci, tout le monde resterait jusqu’à la fin. C’est là qu’on voit l’expérience de vieux qui a roulé sa bosse dans le métier. La dernière fois, il avait signé des autographes en début de soirée et les spectateurs étaient tous partis avant même la fin de l’acte 1 alors qu’il n’avait fait qu’une scène.

Chuemon – Pour en revenir au casting, il se déroulera en deux parties. La première consiste à interpréter un texte de la pièce. Aya Seijaku vous distribue actuellement les trois différents textes correspondants aux trois différents rôles de la pièce. Vous pouvez tenter votre chance pour chaque rôle mais seul les plus talentueux auront la place. Les autres n’auront qu’à se consoler comme ils peuvent.

Chuemon fixait Hakai pendant sa dernière phrase, il se demandait comment un gamin aussi turbulent pouvait avoir un quelconque talent dans la comédie ou même un talent artistique en général. Son regard se posa ensuite sur une jeune fille et il retrouva aussitôt le sourire.

Chuemon – Bien sûr, il ne faut pas oublier que l’improvisation pèse lourd dans la balance et la seconde étape y est complètement consacrée. De ce fait, il s’agira d’improviser avec un accessoire qui vous sera fournit à la dernière minute, à vous de faire le reste. Et croyez moi, ce n’est pas un exercice facile, même des comédiens presque aussi bons que moi se casse les dents à ce jeu là. Quoi qu’il en soit, bonne chance à tous. Il se mit à murmurer, il y en a qui vont en avoir plus besoin que d’autre. Son intonation redevint normale, si vous avez besoin de conseil sur votre interprétation, je peux vous aider.

Son attention ne cessait pas de voyager des garçons aux filles. Les garçons avaient le droit à du mépris, surtout Hakai, alors que les filles subissaient un harcèlement de regard encourageant.

MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   Mer 30 Sep - 20:47

Yosuke : +15 XP
Akiharu : +6 XP
Hakai : +9 XP
Naoki : +9 XP
Ying : +4 XP
Youso : +6 XP
Soyate : +8 XP
Shusaku : +5 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Convocation d'Aya] Salle B101   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Convocation d'Aya] Salle B101
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-