Partagez | 
 

 Appartement de Motoko Houjuu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

MessageSujet: Appartement de Motoko Houjuu   Dim 16 Aoû - 19:35

Rappel du premier message :

Je suis une preuve vivante que toutes les femmes de ce monde ne sont pas toutes des maniaques ordonnées... Maintenant si je pouvais juste retrouver cette saleté de slip afin que je puisse sortir ce serait vraiment pas mal, vu que la dernière que je suis sortie cul nue c'était par jour de vent et de pluies et que les porcs machistes on dû voir pour plus qu'ils ont payer.
Te voilà !

Mon appart ? Tu compte y venir ? Va mourir !

Tsss, c'est un deux pièce tout ce qu'il y a de plus banal dans cette saleté d'immeuble, une cuisine-salon, une salle de bain et une chambre, point barre, le strict minimum et vu la misère que je gagne, c'est déjà pas mal du tout.
Mes murs ? Bhé, c'est des murs quoi ! Tu dois arrêter la drogue, ça te fait du mal. Quoi ? Ah... Si j'ai des photos ou autres sur mes murs ? Tu pouvais pas le dire dès le début, t'étais obligé d'être imprécis, hein, avoue ?
Boarf, m'en cogne.
Mes murs sont nues, pas de photo pour le moment et j'ai la sensibilité d'une brique en ce qui concerne l'art donc bon... On va éviter hein. Ah, si, j'ai une photo, une de moi et d'une, euh, c'est quoi déjà le terme exact ? "amie" ? "coup d'un soir" ? "pute" ? J'sais pas, et c'est pas important.
Elle est pas vraiment une kunoichi, je crois pas en tout cas, mais elle était là quand je suis arrivée à l'académie et s'est mis un point d'honneur à m'aider.. Bien que je sache toujours pas pourquoi.

Bof.

C'est pas un palace mais c'est chez moi, je me plaindrais jamais de ce trou à rats. Surtout que je... Ah ! Merde ! Que fout cette bouteille vide au sol ?! Avec sa dizaines de copines ? Et des boîtes de nourritures vide ?... Okay, moi j'ai encore oubliée de ranger... Graaah !
Je retire ce que j'ai dis : c'est pas seulement désordonnée ici, c'est une porcherie, et j'insulte les porcs là !
Faites que Kantei arrive vite pour m'aider à tout ranger...

C'est l'une des seules choses que je me refuserais à faire : ranger et nettoyer, je préfère encore aller me battre avec les rats là dehors. Et je sais même pas pourquoi.

Des fois je me demande si Kantei serait pas un peu ma mère ? Nan, je veux dire : elle prend soin de moi, vérifie que je mange correctement, et pas seulement de la junk-food, tellement plus rapide et si booooon ! Je sais que le digresse et alors ?
Grumbl. Elle m'aide à choisir mes vêtements, m'engueule quand je fais une connerie, me félicite quand je réussit quelque chose et m'aide pour tout le reste. Si c'était pas pour le nombre de fois où j'ai couchée avec elle on pourrait presque dire qu'il s'agit de ma sœur ainée.
Et c'est pour ça que je l'attend, c'est la seule avec qui je veux bien faire le ménage. Mais je te rassure Bambi, mon appart est la seule chose crade, ma bibliothèque, encore un cadeau de Kantei ça tiens, est toujours soigneusement rangée, car je sais que si c'est pas le cas je risque de me faire passer un savon que j'aimerais éviter, si possible.

Ah, les clés de la porte se font entendre, c'est l'heure de te casser guignol.

"Kantei."

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Appartement de Motoko Houjuu   Jeu 8 Avr - 0:56

Maintenant je m'en souviens, cela m'étais sortie de la tête, comme beaucoup, beaucoup de choses depuis mon enfermement... Hey, pour ma défense, je dois dire qu'être enfermée dans le noir, avec un caractère de cochon et plus de violeuses que de bonnes âmes aide pas à la concentration... Surtout que les manches à balais font mal, tout simplement.
Je me serait pas un peu égarée là ? Ah, oui, exact, je parlais de ce dont je me souvenait.
Je me souviens de la première fois en fait, de la première fois que je suis entrée dans cet appartement, cette "chère" Kantei attaché à mon bras, me parlant avec joie... C'est un bon souvenir, je tuerais peut être rapidement cette garce, juste parce que je me suis souvenu de ce truc.

Je suis changeante et je t'en... D'accord, d'accord, je plaisante, je t'aime bien en fait petite chose insignifiante, hihihi.

Ahlalala, enfin, cela ne change pas grand chose à cet endroit. Il est propre, vide et aussi chaleureux que mon ancienne cellule, ce qui explique pourquoi j'ai pas été trop dépaysée quand je me suis retrouvée enfermée... Bof, détail, détail.
Mais je suis quand même surprise de la propreté des lieux. Je m'attendais à voir un endroit réellement horrible, monstrueux, comme je me l'imaginais souvent, un endroit que je serait heureuse de quitter, sans un regard, l'allumette qui y aurait foutu le feu dans la main droite.
Mais là, au milieu de mon salon propre, je peux pas empêcher mon sourire de légèrement diminuer, je peux pas m'empêcher de perdre un peu d'entrain, un peu d'envie de le quitter.
Je peux pas m'empêcher de penser à toutes mes erreurs.

Il y a vraiment beaucoup, beaucoup de choses que je regrette, de ne pas avoir été assez forte pour retenir le dojo de mon père, ne pas réussir à devenir une véritable samouraï, comme le fut feu mon père, d'avoir été si crédule avec Kantei, de l'avoir acceptée comme "amie", sans rien savoir, parce qu'une partie de moi voulais encore croire qu'elle pouvait être humaine... D'avoir recroisée ma "mère", qui m'a appris que je faisait partie d'un clan que je juge d'horrible, d'avoir été trop faible pour empêcher de découvrir que j'en faisait partie...
Mais tout ça ne reste que des conneries, car il n'y a qu'une seule chose que je regrette vraiment.

De ne pas avoir pu voir le visage de ma Uzu avant d'être enfermée...

Du bruit ? Une lame sortie d'un fourreau ? Des bruit de pas ? Ma chambre ? Uzu ?

J'ai pas eut une vie facile hein ? Dépossédée, détruite, violée, perturbée, folle à lier, tout un tas de "é" quoi... Rien que ces derniers mois, entre les viols collectifs et les bagarres de cours de prison, ce fut perturbant... Rien n'est plus vicieux qu'une détenue qui a pas eut de chair fraiche depuis des années... J'ai encore un peu de mal à m'asseoir ces derniers temps.
Mais on s'en fiche.
Le point où je veux en venir c'est que, je savait que je la reverrais, je m'attendais pas à ce que la situation soit comme ça... Elle, un pied, déchausser, dans le salon, Féale sortie, prête à attaquer, moi, mon wakizachi rapidement dégainer, en posture d'attaque, prête à combattre, un sourire aux lèvres.
Et on est toutes les deux gelées sur place.

Mais si c'était que ça...

Nos expression changent rapidement et j'ai jamais vu deux types d'expression aussi différente. J'aime à croire que je suis devenue plus sensible, plus gentil, mais des fois, c'est quand même une véritable plaie au cul.
Le choc laisse la place à la joie qui s'efface pour permettre au contentement de s'installer avant que la sérénité ne prenne place définitivement.
Et en face...
La surprise et puis... ne expression indéfinissable, une sorte de masque glaciale, un refus évident de me montrer ses émotions et je crois que, quelque part, cela me blesse plus que tout ses cris auraient put le faire. Car elle refuse de reconnaître mon existence, comme le prouve son claquement de talon et son départ dans la chambre, me laissant seule dans le salon, seule et blessée.
He... Quelque part, je le mérite, hein ?

Je secoue la tête, mon sourire étant réduit à une simple gymnastique faciale et, tandis que je rengaine lentement mon arme, je colle mon regard dans l'entrebâillement de la chambre.
Marrant, jamais cette pièce à été si terrifiante pour moi à ce jour...
Mais... malgré toute la douleur que je peux ressentir, je ne peux pas m'empêcher d'être heureuse, remerciant, silencieusement, ce Luuse, parce que ma Uzu... Non, je n'ai plus le droit de parler ainsi que de Uzumi... Parce que Uzumi donc, à changée, elle a tant changée... Elle se déplace avec un air de confidence incroyable, une glaciale puissance émanant d'elle; Si avant mon enfermement on étais à peu près au même level, désormais c'est très différent, elle est plus forte que moi, je peux le sentir.

Elle a plus besoin de moi.

Je cligne des yeux. Étrange, cette pensée n'est pas récente, je l'ai eut la première fois quand Liori m'a dis qu'elle avait "passer à autre chose"... J'ai eut encore cette pensée pas plus tard qu'en entrant dans l'appartement.
Alors pourquoi est-ce que cela fait si mal ? Est-ce que je suis égoïste au point de la vouloir encore faible pour qu'elle ait besoin de moi ? Quel genre de monstre hideux suis-je donc ?!
Tch... Calmons nous... Inutile de m'énerver, je savait déjà que j'étais une horrible petite créature, désormais, c'est juste prouver avec les actions de Uzumi et mes pensées...

Bah... Elle mérite une explication au moins.

Je soupir, posant mon sabre sur le canapé, quitte à aller à l'abattoir, autant ne pas y aller armée. Qui sais, peut être qu'elle me tueras elle-même ? Ce serai tune fin parfaite non ? Tuée par la femme que j'aime.
Je ris un peu de l'ironie de la chose avant de me diriger dans la chambre, soupirant doucement à la scène devant moi, Uzumi, allongée sur le lit, dos à la porte, visage vers le mur.
Elle refuse de reconnaître mon existence, elle est énervée, je vais sans doute mourir... Et si ma chance se confirme, je souffrirais avant.

J'ai envie de parler, de faire une note d'humour, comme elle à mon arrivée, même si cela devait être involontaire, mais, j'ai plus ça en moi, je suis juste fatiguée de me cacher.
Pour une fois,je vais affronter mes problèmes de face... Ca pourrait être dangereux.
Tant pis.

Énervée. Je parle d'elle là. Voir ça. Faute ? Mienne. Oui. Erreur. Absente. Trop faible. Stupide.

Je m'arrête là, je commence à beaucoup parler, pas un problèmes désormais, j'ai appris à cacher ma souffrance, ma gorge pourrait brûler que je souriait probablement doucement.
Mais on s'en fous.
Je ne cherche pas d'excuses, je veux juste qu'elle comprenne que je comprend moi pourquoi elle agis comme ça, que je ne souhaite pas d'explications de sa part, que j'attends même pas d'excuses.
J'attendrais juste son jugement, peu importe lequel il sera.
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Appartement de Motoko Houjuu
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Coeur du Village-