Partagez | 
 

 [Mission D] Ramasser, nettoyer et ranger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] Ramasser, nettoyer et ranger   Lun 17 Aoû - 11:12

Oda se réveillait après un entrainement difficile. Il venait de faire une petite sieste bien méritée. Il ne mis même pas deux secondes avant de s’endormir. A sa grande surprise, sa poitrine ne le fit plus souffrir. Au moins une bonne nouvelle. Il se leva de son lit et se rendit dans sa salle de bain. Il se rendit devant l’évier et se regarda dans le miroir. Il avait bonne mine. Ses cheveux avait besoin d’être légèrement recoupé, mais ce n’était pas le moment de penser à cela. Il se passa à l’eau puis, enfin, s’habilla. Il avait toujours tendance à rester un long moment dans la salle de bain. C’était une manie qu’il avait depuis qu’il était petit. Takatori Oda ouvrit la fenêtre de son appartement pour l’aérer. Il avait besoin de respirer cet air qu’il aimait tant. Oda n’eu qu’une seule envie en voyant le paysage de sa fenêtre : prendre l’air et faire un petit tour. Il enfila sa tenue ninja et serra son bandeau à son bras. En se retournant, se yeux rivèrent vers le vieux livre qui était posé sur sa table de chevet. Il voulait le lire, mais il n’en avait pas le temps. Il pris la clé de son appartement et s’apprêtait à sortir quand il aperçu un bout de papier glissé en-dessous de sa porte. Sa devait encore être cet Ayame. Pourquoi ne venait-il pas directement s’adresser à lui ? Décidemment, Oda ne comprenais pas ce ninja.

Oda ramassa ce bout de papier et s’assis sur son lit. Une fois qu’il était confortablement, il entreprit la lecture de se bout de papier. Oda fut étonné de son contenu. Ce n’était pas un cadeau comme la fois passée, mais plutôt un rendez-vous. Le ninja demandait sa venue. Sur ce bout de papier était écrit :
Citation :
Salut a toi,
Viens le plus vite possible au terrain d’entrainement de l’académie.
Je t’y attends.
Ayame.

Oda avait envie de savoir ce que lui voulait Ayame. Il en était impatient. Lui qui lui avait offert un appartement allait certainement vouloir quelque chose en échange. C’était la seule possibilité que voyait Oda pour cette entrevue. Il allait certainement lui demander un service. Mais quel service ? Oda avait de moins en moins envie d’aller à ce point de rendez-vous, mais il y était obligé, ne fuse que pour son honneur et sa fierté. Il se rendit donc, en marchant d’un pas rapide, au terrain d’entraînement de cette académie, terrain qu’il avait souvent souillé. Il s’y était entrainé depuis sa plus jeune enfance. Sa précision au lancé de shuriken et kunai était correcte, mais pas extraordinaire. Quand il franchit le seuil du terrain, l’église du village sonnait 14 heure pile. Le terrain était totalement désert. Seul des armes de jets jonchaient la surface du sol. Le soleil commençait à taper petit à petit. Oda fit le tout de ce terrain. Il ne vit toujours pas Ayame, jusqu’au temps où il aperçu un banc avec une personne dessus. Ce banc était en dehors du terrain. Il s’approcha du ninja. Celui-ci se leva et le salua.

« Haa, je t’attendait. Je suis Ayame Nakamura. Je suis un Chuunin de ce village. C’est moi qui t’ai offert cet appartement. Tu n’a pas besoin de me remercier, mais je vais te demander un service. Es-tu prêt à le relever ? »
« Bien sur que je suis prêt. Je ferai ce que tu voudra. »
« Je m’y attendais un peu. J’ai pour ordre de te confier une mission de rang D. Elle consiste en nettoyer le terrain d’entraînement. Tu vois ces shurikens et ces kunais ? Ha ben tu devra les ramasser, les nettoyer et puis les ranger dans l’armurerie de l’académie. Une mission pas trop périlleuse pas ta première. Allez je te souhaite bon courage. A plus.

Oda était entrain de visualiser le nombre de projectiles quand le Chuunin se téléporta ailleurs. C’était une méthode de déplacement qu’Oda n’appréciait guère. On ne savait n’y par où le ninja était partit n’y quand il partit si ni faisait pas attention. C’étais brusque et instantané, à moins qu’on prévienne. Oda se décidé de se mettre immédiatement au boulot. Il allait suer comme il ne l’a jamais été. Mais bon, lui qui voulait de l’argent pour ses shurikens.

*Il est partit tellement vite que je n’ai même pas eus le temps de le remercier pour l’appart. Cet Ayame est vraiment louche. Il ne veux même pas que je le remercie. Bon il va falloir que je m’y mette. Se sera l’occasion de le faire.*

Takatori Oda commença par ramasser les projectiles qui avait été mal lancé. Les arbres du fond regorgeait de kunais par endroit et de shurikens à d’autres. Il grimpa aux arbres avec les deux gros sacs qui avait été mis à sa disposition. Chacun devait contenir son type de projectile. Il ne devait absolument pas se tromper, sinon il risquerais qu’on le lui reproche. Oda était griffé de partout. Ses maudites branches était fines, longues et pointues, une vraie plaie pour passer sa main à travers. Ses mains étaient à la limite de saigner, mais heureusement, il en eu finit avec les feuillages touffus. Il entreprit de faire une fouille au-delà de ces arbres. Comme dans tous les villages, il y avait des ninjas vraiment nuls au lancé d’armes à Kumo. Mais bon, il dut faire avec. Sa fouille s’avérait nécessaire. Il ramassa 8 shuriken et près de 12 kunais. Décidemment, la personne qui avait réussis à les lancer là-bas était vraiment pas douée.

Le fond était désormais fini. Restait les terrain à proprement dit, le sol à nettoyer et les mannequins à vider. Il lui restait la moitié de son ramassage à effectuer. Mais ce serait moins douloureux et moins difficile d’apercevoir les armes de jets. La couloir noires des projectiles ressortait de la couleur jaune du sol. Se serait un jeux d’enfants pour les ramasser, mais se serait vraiment fatiguant. Oda commença tout d’abord à ramasser ceux présents sur le sol. Il les tria et les rangea dans les différents sac. Il ramassa même des senbons à moitié planté dans le sol. Il partit les ranger directement dans les réserves de l’académie. Un endroit bien éclairé et très bien entretenu. Il n’avais pas dut être le premier à recevoir ce genre de mission. Les shurikens étaient rangé d’un côté, les kunais de l’autre. Les tenues de combats étaient nettoyées et rangées dans les placards. Il n’y avait rien à dire sur cet endroit. Il était vraiment nickel.

Oda ressortit après avoir contemplé le travail des autres ninja pendant dix minutes. Son travail devait égaler le leur. Pour l’instant, c’était bien parti. Il se remis à extirper ses joujoux du sol. Certains avaient dut être planté exprès car il était impossible de les enfoncer si profondément dans le faire exprès. Ceux-là étaient vraiment durs à sortir de terre. Une fois qu’Oda avait déblayé le terrain des nombreuses choses qui l’encombraient, il put s’attaquer aux mannequins. Leur corps étaient totalement recouverts, tandis que leur tête était beaucoup moins toucher. Plus les mannequins s’éloignaient, moins ils étaient touchés. Chose normale vu la distance qui le séparait du bâtiment. Même lui arrivait rarement à toucher le dernier mannequin. Seul les plus doués arrivaient, et encore. Oda se rappelait quand son sensei avait voulu leur montrer sa précision et qu’il rata sa cible, toutes sa classe pouffa de rire, sans exception. Même l’instructeur rigola de lui-même. Il était donc évident qu’ils étaient difficiles à toucher. Tandis que les premiers bonhommes de pailles donnèrent du fils à retordre à Oda. Sur tous les membres du corps, le corps comme la tête, étaient planté au moins une grosse dizaine d’armes en tous genres. D’ailleurs, la paille devrait bientôt être changée. Une fois que tous les projectiles furent extirpés du sol, Oda se laissa tomber sur le sol, à l’ombre du soleil. Il souffla un bon coup et risqua de s’assoupir quand il se souvint qu’il devait encore nettoyer sa cargaisons et les porter à la réserve.

Oda passa, et non sans peine, à la deuxième partie de sa mission, qui sera tout aussi longue. Il devait nettoyer chaque kunais, chaque shurikens un par un. Ce qui n’étais pas si facile vu la centaine de projectiles ramassés. Oda commença par faire tremper tous ses shurikens dans de l’eau. Il en compta 62 au total. Il partit chercher un bout de chiffon pour astiquer tous ça. Il en avait pour une bonne heure pour finir de les nettoyer. De plus, certains était vraiment sales. Il faut dire qu’ils trainaient dans de la boue, et que celle-ci a séché. Il dut gratter pour réussir à faire briller ses armes. Il lui restait une dizaine de shurikens à nettoyer quand il tomba à genoux d’épuisement. Oda avait les bras qui le lançaient de douleur. Certaines des griffes sur ses bras avait été ouverte à cause des lames présentes sur les armes de jets qu’il avait dut ramasser. Ses plaies saignaient légèrement, mais il souffrait énormément. Il avait beau tenter de résister à la douleur, il n’arrivait pas à frotter en même temps. Il s’assit pendant un quart d’heure pour faire passer la douleur. Une fois que celle-ci commençait à s’estomper, il put reprendre le travail. Il avait presque terminé.


Oda recula le sac fraichement remplis et pris le sac de kunais. Il le vida dans le grand bac d’eau et en compta 47, dont 5 shurikens. Son triage lui avait fait défaut, mais bon il lui restait une chance de se rattraper en les remettant dans le sac adéquat. Il les rangea immédiatement pour ne pas oublier de le faire par la suite. Il s’attaqua donc aux 42 autres. C’était la dernière ligne droite. Dans une demi heure, il en aurais fini avec cette mission de rang D. Et puis, il empocherais certainement de l’argent. Rien qu’à y penser, Oda reçu une décharge d’adrénaline qui le poussa à travailler. Même s’il avait voulu faire une pause, il n’aurait pas su. Il frottait de plus en plus vite, de plus en plus fort. Ces fichus kunais brillaient complètement. Il finit par avoir ses deux sacs remplis et nettoyés devant lui. Il n’avait plus qu’à les porter jusqu’aux réserves. Il traina les deux sacs derrière lui et avança à pas de souris. C’est qu’ils étaient lourd ses sacs. Le moment le plus difficile avait été de descendre les escaliers qui menaient à l’étage inférieur, là où était situé les réserves. Il avait failli se faire écraser par les sacs. Cette journée était vraiment lourde pour lui, et c’était le cas de le dire. Il aurait préféré rester allongé dans son lit, à bouquiner tranquillement au lieu de venir suer ici. Mais il se sentait obligé de le faire, ne fuse que pour Ayame. Une fois qu’il était arrivé dans la petite pièce. Il rangea les sacs dans leur endroit approprié. Sa mission était finie.

Takatori Oda retourna dans son appart. Il faisait presque nuit et il avait une grande envie de dormir. Son horloge affichait 9 heure 30. Une bonne heure pour aller se coucher, surtout qu’il n’en pouvait plus.

*Tant pis, j’irais demain à l’académie pour valider ma mission. Je suis crevé pour faire un pas de plus. Et puis mes bras continuent de me lancer à un point inimaginable. J’en profiterais pour aller visiter la nouvelle infirmerie.*

Oda s’allongea dans son lit. Il était si fatigué qu’il n’ouvrit même pas son bouquin. Il s’enferma dans ses couverture, les seules fenêtres de son appartement encore ouvertes.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission D] Ramasser, nettoyer et ranger
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-