Partagez | 
 

 Incendie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Incendie   Ven 21 Aoû - 11:25

Normalement, c'est assez risqué de se balader dans les quartiers populaire des Konoha quand on appartient au clan Hyuuga. Mes yeux cachés, l'apparence d'un aveugle, les gens ne font même pas attention à moi, ils m'évitent, je les esquive à l'instinct. J’aime bien ce quartier. Les gens ne sont ni plus agressifs, ni plus hautains que les sphères que je fréquente habituellement. Ils sont seulement moins subtiles, et plus bête. Ils ne savent pas grand chose de ce qui se trame en dehors de Konoha, et parfois même ce qui s’y passe à l’intérieur. Mais ils sont heureux comme ils sont, et les gens pauvres ont la faculté de s’entraider dans la misère. Ce sont les gens les plus humains de Konoha. Et marcher parmi eux entraîne mon instinct d’évasion. C’est bien.
D’habitude, je rentre de l’entraînement un peu plus tôt, mais tout de même, il devrait y avoir un peu plus d’activités dans cette grande rue, qui fait office d’artère principale du quartier pauvre. Je sens de l’agitation un peu plus loin. Un trop grande agitation d’ailleurs. Les gens s’affèrent et font des allé-retours entre une bâtisse et le puits. J’en harangue un.
- Que se passe-t-il ?
- Le bâtiment a pris feu, on ne sait pas comment. Mais il faut se dépêcher de l’éteindre avant que le feu ne se propage !
- Je peux peut-être aider ?
- Pas besoin de gosses en plus dans nos pattes !
J’avais oublié, avec mon bandeau sur les yeux, je passe pour un aveugle, et pas pour un apprenti shinobi. Je trouve un bâton plutôt costaud, et embroche 2 seaux de chaque côté. C’est un peu lourd, mais j’arriverai à gérer je pense. Je me mêle à la masse des autres pompiers improvisés, au pas de course. L’entraînement… C’est un peu faible, mais ça ne peut pas être mauvais. Ça va bientôt faire ½ heure que ça flambe. Je savais pas que ça brulait aussi bien. Et aucun Shinobi n’est encore arrivé, je n’en vois aucun. Et moi je ne peux rien faire. Je décharge mes seaux. Un cri retentit. Apparemment quelqu’un est encore dedans. Une personne de mon âge, si ce n’est plus petite.
- Shinichi !
Bon, et là nous avons la maman. J’y vais ou je n’y vais pas ? Que penserait le clan Hyuuga si un de leur jeune protégé mourrait dans un incendie des quartiers populaires de Konoha en essayant de sauver un pauvre. Je fonce, c’est pas le moment de se poser des questions. C’est un vrai brasier là dedans, et je suis obligé de retenir ma respiration. Maudit Byakugan, tu me serais plus qu’utile ici. Allez, c’est le moment, je ne vois rien, trop de bruits, trop de chaleur. Concentre toi, bordel ! Ton chakra, dans tes yeux, dose bien…
- Byakugan !
Putain, t’es quand même un sacré enfoiré. Je tente le premier étage. Déjà, ce ne sera pas les escaliers. Ça brûle bien un escalier, et très vite. Je saute par un pan du plafond qui a du se consumer un peu plus rapidement. Premier étage, rien. S’il pouvait de nouveau crier, ce serait bien. Aussitôt dit, aussitôt fait. Il a attendu que je sois au premier, alors que lui n’est pas dans la fournaise, mais derrière le bâtiment enflammé. Maudit Byakugan, il faudra qu’on ait une petite discussion. Merde, la poutre, c’est pas passé loin. Heureusement que j’ai habitué mon corps à bouger par instinct. Une deuxième, une troisième, une…

Je reprends mes esprits difficilement. Je suis où. La première idée qui m’est venue, c’est l’enfer. En fait je suis encore dans l’incendie, et une foutue poutre m’est tombée dessus. Plus un bout du mur de l’étage d’haut dessus, et un autre bout de mur de je ne sais quel étage, et je vois encore quelquechose qui doit être un second bout de poutre. J’avoue que là c’est encore plus la merde que je croyais. Bon, on concentre son chakra, et on l’expulse d’un coup, très fort. C’est un bon signal pour n’importe quel shinobi. Mise à part que maîtrisé mon chakra, je m’y suis pas trop entraîné dernièrement. Reste les gens qui ont essayé de m’empêcher d’entrer. J’essaie de me dégager. Ho putain j’ai mal ! Putain, et va falloir que je retente ça combien de fois avant de ma dégager ? Je réessaie. Saloperie ! J’ai du me casser des trucs, je souffre… Je souffre Bordel. Et tu vas crever, oui, je sais. Allez ! Dégage toi ! Vas-y. Putain c’est lourd, ça fait mal, et j’ai du mal à respirer. Je me demande si ça peut être pire…


Dernière édition par Shinjin Hyuuga le Sam 22 Aoû - 14:41, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Incendie   Ven 21 Aoû - 16:14

Le soleil Konoharien rugissait dans un ciel bleu sans trouble. La chaleur était pesante comme à l’accoutumée. Les rayons de l’astre jaune intensifiaient encore plus cette sensation de lourdeur qui ralentissait les individus dans leurs tâches quotidiennes. Aucun nuage pour assouvir un vil fantasme de fraîcheur créé par les habitants. Mais la force de l’habitude faisait que plus personne n’y prenait réellement attention. Alors ils souffraient, sans vraiment s’en rendre compte et surtout sans vouloir en tenir compte. Des oiseaux partaient vers des zones moins arides. Ces petites tâches noirs décoraient le ciel dans un ballet plaisant pour les yeux et agréable à observer.

Le jeune Uchiha traversait le centre-ville le pas calme et silencieux. La chaleur ne se faisait pas ressentir sur son visage, comme toutes autres émotions. Il voyait cependant les magasins autour de lui s’illuminer sous les ardeurs du soleil. Certains avec leurs vitrines ressemblaient plus à des serres et rentrer à l’intérieur relevait d’un défi exceptionnel pour le corps humain. L’organisme était mit à rude épreuve pour acheter de simples babioles souvent inutiles.

Seuls les magasins alimentaires restaient dans une certaine fraîcheur. Les propriétaires y étaient obligés, car leur marchandise perdrait toute valeur si jamais ils ne la gardaient pas au froid. L’aliment périssait et n’était alors plus d’aucune utilité. C’était peut être pour cela que la plus part des magasins du centre-ville était bondés de monde. Les mères de famille venaient faire leur course pour la semaine ou juste pour combler une petite faim grâce à un fruit cueillit le jour même. Les enfants rêvaient de sucrerie mais ils n’obtenaient qu’une pêche bien plus rafraîchissante mais ça ils ne le comprendraient que bien plus tard.

Kenji se passa doucement une main dans les cheveux et leva un regard sans vie vers les cieux. Trop d’histoire tourmentait son esprit en ce moment pour lui donner envie d’avancer plus loin dans la vie. Il était perdu mais ne le montrait pas, se cachant derrière une attitude fausse mais qui le rassurait. Il ne savait pas s’il devait voir Nara pour parler ou laisser les choses se passaient telles qu’elles avaient débuté. Il chassa rapidement ces pensées, il en avait assez pour aujourd’hui.

Une étrange fumée attira son attention. Un gris un peu trop profond et de légères tâches orangées en son centre montraient que ce n’était pas simplement un feu de joie. Le plus inquiétant était qu’il provenait du village en lui-même, tout prés du centre-ville où il se promenait. Il s’arrêta quelques instants et clarifia la situation.

Devait-il se rendre là bas ? Aider des gens dans le besoin… Mais cela ne lui rapporterait rien… Mais à côté il était un ninja de Konoha et se devait d’aider son prochain, de lui tendre une main salvatrice. Il n’était pourtant pas le seul ninja du village, de nombreuses personnes devaient déjà être présentes sur les lieux.

**

Il inspira profondément et se passa à nouveau une main dans sa chevelure ténébreuse. Sa jambe droite fit un saut en avant tendit que sa jumelle suivait dans un rythme élevé. Il prenait la direction d’un quartier qu’il connaissait bien, du quartier populaire. Il y avait vécu… Les pires moments de sa vie. Tout n’était que frustration en ces lieux. Il vivait maintenant dans un autre monde dans le quartier Uchiha. C’était si différent qu’il trouvait le comportement des habitants du quartier populaire étrange.

Mais l’heure n’était pas à la nostalgie mais à l’action.

Toit après toit, rambarde après rambarde il arriva enfin sur un petit immeuble haut d’un seul étage qui était le vis-à-vis de la grande bâtisse en flamme. Le feu emménageait dans sa nouvelle demeure comme un habitant décidant de trouver un nouveau logis. Les flammes léchaient les fenêtres dans une chaleur ardente qui se ressentait même à l’extérieur. Le spectacle était assez ahurissant mais si on n’y réfléchissait bien c’était un incendie, rien de plus qu’un incendie.

Une voix lointaine fit baisser les yeux à Kenji. Une petite fille qui devait tout juste dépasser sa dixième année le pointait du doigt. Ses yeux étaient grands ouvert tandis que sa bouche essayait d’exprimer de nombreuses émotions en même temps. La joie, le bonheur, le soulagement et la détresse. D’une voix criarde elle interpela Kenji.

[???] – Un Ninja ! Un Uchiha !

Une chevelure sombre, des yeux obscurs et des armoiries portées fièrement, pas de doute c’était un Uchiha.

La foule d’individu qui s’attelait à combattre les flammes par les moyens dérisoires qu’elle possédait se retourna vers le jeune garçon. Les plus courageux étaient encore dans leur effort de guerre avec de petits sceaux qu’ils remplissaient et vidaient contre les flammes d’un geste mécanique. D’autre enfant le pointèrent du doigt mais il n’y prêta pas attention, il descendit dans un bond souple sur la terre ferme et vit un homme dans la force de l’âge s’approchait de lui. Certains auraient pu le comparaître à un ours avec sa carrure musclée et sa barbe de quelques semaines. Il posa sa lourde main sur l’épaule du garçon et plongea son regard qu’il voulait sérieux mais emplit de désespoir dans le froid absolue des yeux de Kenji.

[???] – Aides-nous s’il te plaît. Les secours ne sont pas encore là…

Il fut coupé par les gémissements d’une femme non loin. Sa petite robe rouge était complètement roussit mais son visage montrait qu’elle n’en avait que faire. Tous les regards se tournaient vers elle tandis que deux hommes tentaient de la retenir. Elle avait une force née d’une motivation sans faille que les hommes contenaient difficilement. Elle semblait vouloir se jeter dans les flammes arides sans raison.

[ ???] – Ran ! Calmes-toi !

[Ran] – Mitsukiiii !!! Non !

L’homme ours secoua l’épaule de l’Uchiha ce qui eu l’effet de le ramener à la réalité après cette scène peu banal. S’il n’avait pas eu un courage sans faille pour paraître fort devant les autres habitants du quartier, l’homme, aurait surement versé quelques larmes en maudissant le sort du monde. Mais la situation ne prêtait pas à de telles excuses et en la présence de Kenji il avait une solution.

[ ???] – Son fils est coincé dans l’arrière cours, derrière le bâtiment. Il est en bas-âge ! Et y’a aussi ce gamin aveugle qui a voulu jouer les héros tout à l’heure.

Kenji observa lentement l’homme essayant de comprendre pourquoi il se donnait tant de mal pour les autres. Il avait l’air de subir toutes les peines de la journée à lui tout seul alors qu’il ne le méritait pas. Et les habitants de ce quartier, tous ces égoïstes laissant la situation se faire en voyant que quelqu’un prenait des responsabilités, ils ne bougeaient pas. La peur tétanise les sens et l’esprit, c’est souvent dans ces situations là que la véritable nature de l’Homme se révèle.

D’un geste souple mais concret Kenji retira la grosse patte de son épaule. Il prit une voix neutre et sans intérêt mais son regard était devenu perçant pour faire bien comprendre que ce qu’il dirait était sérieux et se devait de ne pas être prit à la légère.

[Kenji] – Que plus personne n’entre.

Il sauta vers les cieux et s’envola tel un oiseau, ne laissant qu’un vide devant l’ours. Il se protégea avec les mains le visage et traversa une petite fenêtre vitrée. Une roulade sur le sol et il se retrouvait au premier étage de la demeure en feu. Une lourde fumée noire remplissait l’air et le mieux était de rester prés du sol pour ne pas sombrer dans l’inconscience. Kenji sortit alors un petit bandeau noir de sa poche et le plia de façon à l’attacher autour de sa bouche et de son nez. Seuls ses yeux aussi noirs que le bandeau restaient à découvert. Un genoux sur le sol il ferma ses derniers et se concentra.

Une légère lueur bleutée enveloppa son corps. Dans une poussée de concentration celle-ci explosa et l’engloba dans une bulle qui traversait les murs et autres obstacles physiques. Il resta dans la même position essayant de cerner, grâce à la sphère de chakra qu’il venait de créer, les individus présents dans la demeure. Bien entendu le petit enfant n’y était pas car il se trouvait dehors, il ne devait pas avoir bougé. Mais une nouvelle présence l’interpella. Dans le couloir, tout prés, surement inanimée.

Kenji ouvrit les yeux rapidement et défonça d’un coup d’épaule la porte en face de lui. Il ne reconnaissait rien, les flammes avaient complètement détruites les intérieurs et il était impossible de savoir si l’on se trouvait dans une cuisine ou dans un corridor. Un bref coup d’œil dans les environs et il le vit. Un jeune garçon, surement encore aspirant, la peau assombrit par la fumée et les membres ensevelis sous des poutres et autres débris. Kenji s’avança d’un pas lent pour être sur de ne pas passer à travers un sol instable. Il s’accroupit et regarda la victime, elle portait un étrange bandeau sur les yeux et semblait encore consciente même si la douleur le tuer à petit feu.

L’Uchiha ne dit rien et même si sa victime aurait parlé, il n’aurait rien dit.

Il regarda les poutres et évalua la force qu’il lui faudrait pour les bouger. Il regretta à cet instant de ne pas être un professionnel en taijutsu pour pouvoir les défoncer avec son pouce. Mais il était Kenji et avait ses armes pour se défendre. Ses doigts rougir légèrement libérant un peu de puissance du feu qui vivait en lui. Il fissura avec de petites explosions les morceaux de bois jusqu’à ce qu’elles permettent de déplacer les poutres plus facilement. Il retira alors doucement, partie par partie, le bois jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un pan de mur facilement déplaçable sur le côté.

Kenji souffla un grand coup. Cet effort de concentration et d’action dans ce type d’environnement l’avait vidé de ses forces. Il ne pouvait pas se permettre de parler c’était une dépense d’énergie futile et qui plus est, cela utilisait le peu d’oxygène qu’il avait à disposition. Mais il était obligé de savoir si le jeune garçon était blessé.

[Kenji] – Tu peux marcher ?
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Incendie   Ven 21 Aoû - 20:35

Un homme vient, un shinobi. Je me demandais si ça ne pouvait pas être pire. En fait si, il s’avère que le shinobi en question est un Uchiha. Tandis qu’il vient, j’essaye de me dégager. Cette maudite douleur, elle est constante maintenant. J’ai mal. Sur le flanc droit, et la jambe. Je sais qu’à partir du moment où j’ai mal, c’est bon. Je me serais retrouvé dans cette situation sans avoir mal, j’aurais pu m’inquiéter. La douleur est très forte… intense. Mais à force, contrairement ce que j’aurais pu croire, je m’y habitue. Mais je n’arrive pas à bouger… ces foutus décombres ont bien épousé la forme de mon corps.

Le Uchiha entre dans la pièce. D’après ma perception, il fait attention où il met les pieds, très consciencieux. C’est un Uchiha… je ne sais pas quoi faire. Il arrive à bouger des décombres. Je ne sais pas ce qu’il leur à fait, je crois qu’il les fracture. Ninjutsu. Il me dégage, ça fait du bien.

-Tu peux marcher ?

Ho que oui, enfin libéré je saute debout. J’aurais pas du. Je m’écroule. Et la douleur est encore plus importante qu’avant. Je crois que ma jambe gauche est définitivement foutue. Je retente. Rebelote. Putain, tu vas tenir oui ou merde. Une troisième fois. Je tiens un peu plus longtemps. Je ne sais pas combien de temps. Entre la chaleur, la douleur, et l’humiliation que je subis, je m’amuse pas à compter les secondes. Il me faut un truc, vite, pour pouvoir bouger. Rien. Le néant.
- Non.
Sur le coup, il n’y a que ça à répondre. Ni plus, ni moins. Il m’a demandé, j’ai répondu. Point. Pourquoi je me sens aussi mal. Ça veut jouer les héros, mais c’est même pas capable de se sauver soi même. Maudite soit ma vanité. J’ai du mal à respirer. J’ai beau tenter de la tenir, ce n’est pas possible. Si ça continue comme cela je vais finir par succomber. Non, devant un Uchiha, ce n’est pas négociable, je reste conscient, même si je dois y laisser ma raison. Pas pour ma fierté personnelle, mais pour la fierté des Hyuuga. Je resterai conscient. Et il faut que je sorte d’ici. Pas que je le gêne.

Là, c’est le moment crucial. Pourquoi cette idée ne me vient que maintenant. C’est idiot, mais ça peut marcher. On va essayer, je ne suis pas encore assez entraîner pour prendre connaissance de mes réserves personnelles de chakra, aussi va falloir tout miser sur ce seul coup. Comme à l’entraînement. Je le réussi avec Fen, pourquoi pas maintenant ? Remémorons-moi le décor avant d’entrer dans cette fournaise du diable. Un truc, n’importe lequel, que je puisse utiliser pour la transposition. Je me souviens. Il y a un charpentier qui avait du tout lâcher pour aller s’occuper du feu, une grosse poutre. Un peu grosse, mais je m’en fous. On tente. Je sais parfaitement ou elle est localisée. Je fais les signes.

- Kawarimi Jutsu !


Je n’y crois pas moi-même. C’est bon, ça a marché. J’ai réussi. D’autant que je ne sais pas pourquoi ça ne m’est pas venu avant, j’avais une main coincée sous moi, sous les décombres, je n’aurais pas pu le faire. Il faut que je me calme maintenant, et que je reprenne mes esprits. Il y le gosse. Le Uchiha pourra sans doute s’en occuper, maintenant. Je ne sais pas comment lui dire que je suis en sécurité. Si… je tente comme je peux de lâcher une grosse concentration de chakra… comme je peux. J’ai rien étudié la dessus, du coup je me concentre simplement, en omettant la douleur et mon mal de crâne. Concentre toi, voilà. Si le coup de la balise de chakra n’a pas marché, au moins je suis à nouveau serein.

Devant moi, les gens s’activent toujours comme ils peuvent à éteindre le feu. Un petit groupe s’est retiré sur le côté. Je crois brièvement entendre que maintenant qu’un shinobi est là, un Uchiha de plus, il ne sert plus à rien d’essayer d’arrêter le feu. D’où je suis, je sens encore la fine chaleur du brasier immobilier. Je pense que quand le Uchiha sortira, il pourra me voir. Du moins j’espère. Je vais également devoir trouver un moyen de me traîner jusqu’au dojo. Avec cette jambe, qui, faute de m’avoir fait trop mal, commence à enfler au niveau… un peu partout. Zut. Il est probable que ce soit une multi-fracture. La poisse. On verra cela plus tard. Pour l’instant, j’attends le Uchiha.


Dernière édition par Shinjin Hyuuga le Sam 22 Aoû - 14:50, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Incendie   Sam 22 Aoû - 12:52

Une journée splendide et tranquille s’annonçait pour Mike, car son Sensei lui donna un jour de repos en récompense de ces efforts qu’il avait fait en ce début de troisième année à l’académie de Konoha, l’aspirant ninja était encore en train de dormir dans le dortoir de l’académie, il pouvait dormir toute la journée, mais avec un temps pareille il devait en profiter pour sortir dehors et se balader dans Konoha, ce village qu’il connaissait maintenant presque par cœur, mais il y avait deux trois quartiers où il n’était pas encore passé, c’est pour cela qu’aujourd’hui il allait faire justement le tour de ces trois quartiers, c’était le quartier Uchiha, Hyuuga et populaire.

Le jeune Natoli se réveilla et commença par faire deux trois étirements pour réveiller ces muscles, il descendit de son lit et alla dans la salle de bain, les yeux à moitié ouvert, il se rinça le visage pour se réveiller et pour ne pas sortir avec cette tête d’endormie. Il retourna ensuite dans le dortoir et s’habilla, ensuite il sortit de l’académie.

Son ventre était actuellement vide, il devait absolument manger quelque chose, mais cela n’était pas un problème, car il savait où aller, il se dirigea derrière l’académie, là où il y avait un pommier. Il allongea son bras, tira la branche contre lui et arracha une pomme de l’arbre, il avait pour habitude de faire sa tous les matins. Par contre il ne savait pas de qui était l’arbre en question, mais une chose est sûr c’est que personne ne lui a jamais rien dit.

Il partit de l’académie et partit en direction du centre pour ensuite décider quel quartier il allait voir en premier. Le ciel était dégagé, il était bleu, il faisait chaud, un léger vent refroidissait légèrement l’atmosphère, le temps était vraiment idéal pour se promener. Les personnes qu’il croisait le regardait comme toujours très bizarrement, cela était sans doute à cause de son habillement et de ces espèces de lunette d’aviation qu’il tenait sur le front, mais bon il avait l’habitude.

Peut-être c’était pour cela qu’il n’avait pas d’ami, sa faisait désormais trois ans que Mike résidait à Konoha, mais il n’avait pas encore d’ami, il vivait ces journées toujours tout seul, la seul personne avec qui il avait un dialogue était son Sensei Hiryuu, même si ce dernier n’est pas très sociable. Au fond de lui, cette solitude lui faisait très mal, mais il ne le montrait pas.

C’est pour cela qu’il fout souvent la merde dans le village, c’est sans doute pour se faire remarquer, pour que les personnes lui prête attention, mais au contraire les personnes du village le prenne pour un boulet et rien d’autre.

Il arriva à destination, c'est-à-dire au centre du village, les rues étaient étrangement vide, quelque chose ne tournait pas rond, le prétendant Hokage jeta des regards dans chaque coin de rue pour voir où était passé toutes les personne qui était normalement toujours ici.

Soudainement il souleva la tête et remarqua un étrange nuage gris, il devait y avoir un problème, sans trop tarder Mike monta sur le toit de la maison la plus proche et examina la chose depuis le haut et là il pu remarquer un bâtiment qui prenait feu, une sensation de peur lui vint soudainement, des personnes étaient surement en danger, il n’avait pas le temps de rester planté là, il sauta de toit en toit pour rejoindre au plus vite le quartier où l’immeuble prenait feu, c’était le quartier populaire, un des quartiers qu’il devait visiter aujourd'hui.

La foule était assez agité, chose très compréhensible vu la situation actuelle, l’aspirant ninja de Konoha descendit du toit pour se rendre sur la terre ferme, les hommes présent faisaient des allés retour entre le bâtiment et le puit. L’étudiant se rapprocha d’une personne pour s’informer de la situation.

[Mike] Excusez-moi y a-t-il des gens à l’intérieur ?

[Villageois] Oui il y avait un aveugle mais heureusement Kenji Uchiha la sauvé, mais malheureusement il reste encore quelqu’un dans la cour derrière le bâtiment, j’espère que l’Uchiha va s’en occuper c’est notre seul espoir.

Le jeune Natoli posa une main sur l’épaule de la personne

[Mike] Ne vous en faites pas on le sauvera.

Ensuite Mike partit en courant contre le bâtiment en feu, la personne devait surement se demander qui était cet étrange personne, il n’avait pas de bandeau donc il ne pouvait pas savoir qu’il était aspirant ninja. Le prétendant Hokage était en direction de l’immeuble, mais il remarqua l’aveugle en dehors du bâtiment, il avait l’air mal en point, l’étudiant devait s’occuper de la personne blessé ou bien devait-il allait sauver la personne dans la cour, il devait choisir vite.

Cependant la personne parlait d’un Uchiha donc s’il n’est pas près de l’aveugle pour le soigner il doit surement être dans la cour de derrière pour sauver la personne en danger. Mike Changea de direction et se précipita vers l’aveugle, celui-ci avait de multiple brulure et ouverture, il se pouvait qu’il avait même des fractures.

[Mike] Je reviens vite !

L’aveugle n’avait surement pas compris de qui il s’agissait il avait juste entendu sa voix, mais bon peut-être sa allait le soulager de savoir que quelqu’un allait s’occuper de lui, l’aspirant ninja partit vers le puit, sur son chemin il réussit à trouver un sceau, il alla le remplir d’eau et ensuite repartit. Passant dans la foule avec son sceau il vit une femme essuyer ces larmes avec un bout de tissus, Mike passa et lui arracha des mains. Le gamin retourna donc vers le blessé, il trempa le tissus dans l’eau et l’appuya sur les plais que l’aveugle avait, ainsi que sur les brulures.

[Mike] Est-ce que ça va ?

MessageSujet: Re: Incendie   Sam 22 Aoû - 17:35

Quel artiste. Il s’exaspérait lui-même a essayer d’oublier la cruelle vérité. Un ninja qui se voulait valeureux avec des principes. Des conneries. Soit il pouvait le faire, soit il ne pouvait pas, cela ne servait à rien d’essayer d’être fort dans une telle situation. Le monde est fait de bien et de mal, de oui et de non, de courage et de couardise. Voir le jeune garçon tenter de sauver le peu de fierté qui lui restait en tenant debout aurait fait rire les plus naïfs malheureusement. Mais Kenji n’en avait que faire. Il n’y avait pas que cet individu à sauver mais aussi un bébé dans l’arrière cours qui n’attendrait surement plus très longtemps.

Le jeune Uchiha se passa doucement une main dans les cheveux et se releva. Il surplombait l’enfant qu’il avait en dessous de lui sans pour autant le toiser. Kenji réfléchissait plutôt à la façon dont il pourrait le dégager d’ici sans que la structure s’effondre sous leur poids réunis. Il avait l’air d’un borgne avec son bandeau sur les yeux et cela n’arrangeait en rien la situation. La fumée qui emplissait peu à peu les poumons du jeune shinobi troublait sa force et son esprit.

Il y avait la fenêtre par laquelle il était entré. Mais ramener le garçon maintenant signifiait peut être la fin de l’enfant. Un choix cornélien et pourtant ce n’était pas une mission, juste de l’entre aide. Encore une situation qui prouvait au jeune garçon qu’il valait mieux être seul et s’occuper de ses affaires plutôt que se perdre dans les sentiments d’autrui. Cela n’apportait que trouble et confusion dans un cœur qui n’en avait pas forcément besoin. Les gens s’aident mais dans quel but, tout est si confus.

[???] – Non.

**

D’après le petit cinéma qu’il venait de faire, Kenji l’avait déjà compris. Tout se compliquait et ils étaient entourés de flamme. Même si le feu faisait partie de la vie d’un ninja de Konoha, en être entouré au sens propre n’était pas forcément un bon présage. L’Uchiha vit le jeune garçon enchainer une série de signe et prononcer fièrement une technique qu’il venait surement de maîtriser il y a peu.

[???] – Kawarimi Jutsu !

C’était donc un shinobi. Il s’estompa dans un petit nuage de fumée laissant le sempai seul dans l’enfer des flammes. Le rouge, le sang, le noir, le feu l’entourait dans une danse morbide qui déclencherait la peur chez bien des hommes. La fumée noire l’empêchait de rester debout et les flammes lui brûlaient les yeux. Des pans de murs s’effondraient à chaque instant tandis que des poutres le menacées de lui casser la tête. Il est vrai que c’était un immeuble impressionnant de dehors, du haut de ses quatre étages, et une fois à l’intérieur il ne perdait pas de sa valeur.

Et finalement…

Une poutre tomba, libéré de ses chaînes de bois par les flammes elle partait en direction de la nuque du jeune Uchiha comme un vampire souhaitant un peu de sang pour son diner. D’un geste vif, Kenji sauta en avant pour retomber quelques mètres plus loin dans le couloir et éviter cette affreuse planche de bois. Mais ce n’était pas fini, le sol se mit à trembler dangereusement craquelant à plusieurs endroits dans un bruit inquiétant. Il se dépêcha de se relever et partit en courant vers un escalier. Tout en montant, les marches disparaissait après son passage, il sauta par-dessus les dernières déjà explosées sous l’effet de la chaleur et se retrouva au deuxième étage. Il était sain et sauf… Mais pour combien de temps.

Sa respiration était lente, il ne bougeait plus essayant de calmer ses nerfs pour garder le peu de lucidité qu’il lui restait. Ses yeux se transformèrent en deux tâches rouges brillants de mille feux sous les flammes de l’enfer. Tout autour la sueur dégoulinait en de fines gouttes qui s’évaporaient avant d’avoir atteint ses joues. Ses yeux lui sauveraient la vie durant cette mission de sauvetage.

Il était sur un palier d’escalier. Tout au bout une fenêtre, il en était sûr elle donnait sur l’arrière cours. Mais pour y parvenir il fallait traversait un long couloir de flamme qui pouvait inspirer de nombreux ancêtres souhaitant créer de nouvelles techniques. Mais il était un ninja de Konoha, il avait dix-sept ans, était l’élève du chef du clan Uchiha et n’échouerait pas.

Sa main traversa sa petite veste doucement. Il en ressortit un petit comprimé, son aspect était d’un rouge foncé inquiétant. Mais le jeune garçon savait ce qu’il contenait car c’était lui qui l’avait préparé. Il le déposa entre ses dents et l’explosa d’un coup sec avant de l’avaler. Un regain d’énergie enivra ses sens. Il se sentait mieux et était satisfait que ses trouvailles fonctionnent à merveilles.

Il chargea ses pieds de chakra et s’élança dans une course effrénée. Ses yeux rouges l’aidant à ne pas tomber dans les pièges que l’immeuble de feu lui tendait à chacun de ses pas. Il dépensa toute son énergie en arrivant devant la petite lucarne et l’explosa dans un jet de flamme puissant. Le verre vola dans tous les sens tendit que l’Uchiha passait à travers. Planant dans les cieux tels un faucon il jeta un regard vers le sol voyant un jeune enfant. Il pleurait jusqu’à en mourir, son visage était noir de crasse brûlée tandis que ses vêtements partaient en lambeaux. Il se trouvait dans le seul carré d’herbe encore vivant dans cette micro société. Kenji plongea à sa rencontre.

Les pleures intenses se stoppèrent lorsque l’enfant vit arriver comme un héros le sempai. Il regarda Kenji étonné durant une longue seconde avant de se jeter sur lui en lui attrapant la jambe. Les pleurent reprirent de plus belle tandis que Kenji était perdu. Son esprit se perdit à travers le geste de l’enfant qu'il ne comprenait pas. Lui attraper la jambe le gênerait plus qu’autre chose. Quel idiot.

L’Uchiha le prit dans ses bras pour qu’il puisse attraper son cou. Un rapide coup d’œil autour d’eux lui montra que toutes les portes de sorties en passant par l’immeuble étaient condamnées. De plus il ne pouvait emprunter des chemins périlleux avec cet enfant, il risquerait de le blesser. Il était entouré par le feu, au cœur de l’enfer. A cet instant il eu une petite pensée pour Liori, un jeune Kirièen qui possédait la maîtrise des eaux, cela lui aurait été utile à cet instant. Il effaça rapidement cette pensée et revit rapidement le répertoire de ses techniques de ninjutsu.

*!*

Une idée traversa son esprit, elle était folle et complètement aléatoire mais c’était tout ce qui lui restait. L’immeuble n’y survivrait peut être pas, mais le plus important était la vie humaine. On reconstruirait en quelques mois cet édifice tandis que s’ils mourraient ici, on ne pourrait les ressusciter…

Il prit l’enfant autour de sa hanche du côté droit et lui fit signe de bien s’accrocher. Ce dernier semblait avoir comprit et serra de toute ses forces le cou de l’Uchiha avec ses petits doigts. Kenji le regarda dans les yeux un instant et fut surpris par la vie qui pouvait traverser ce petit être. Il détacha alors le foulard qui lui servait de masque et le passa autour du visage de l’enfant. Ce dernier sourit en croyant à un jeu mais en voyant l’expression sérieuse de son sauveur il se laissa faire.

Il était face à une porte remplit de décombres. Les flammes continuaient à la ronger et le seul moyen qu’avait trouvé Kenji pour passait, était d’aller tout droit. Il ne s’arrêterait pas avant d’avoir explosé le dernier mur lui permettant de respirer l’air pur du dehors. C’était décidé.

Il tendit sa main gauche devant lui et inspira un grand coup. Sa main droite était trop occupé, alors il tenta l’inimaginable sur une technique qu’il connaissait par cœur et grâce à une volonté sans faille. Il ne pouvait échouer sinon cela serait la fin. Les taos apparurent alors doucement avec sa main gauche, il prit soin de bien les reproduire sans faire de faute car seul sa main gauche pouvait être utilisé.

Et il réussit.

Un son strident vint faire se taire le vacarme de l’immeuble. Une volée d’oiseau sans ailes tranchant, perçant à souhait. Kenji s’élança. Rien ne pouvait l’arrêter, son sharingan le prévenait de tous les dangers tandis que son attaque explosait les obstacles qui se dressaient devant lui. Il n’y avait plus rien, pas de maison, pas de pièce, pas de feu, juste un mur qu’il devait passer puis un autre et cela continuait. Irrésistible. Il arriva enfin à la fin de son périple. Une dernière fois, pour le courage, pour pas qu’il n’y de faille. Sans un mot il déchira le dernier mur lui faisant face. Il était à l’air libre.

Il continua de courir. Il ne fallait pas s’arrêter après ce qu’il venait de faire. L’immeuble, et c’était obligé, allait s’écrouler d’un instant à l’autre. Déjà des craquements se faisaient entendre et un bruit sourd donna le départ. Le toit implosa sur lui-même, la charpente ne tenait plus. Un vacarme ahurissant qui semblait durer des heures alors que tout se déroula en quelques secondes. Puis il eu ce nuage de fumée, irrespirable, qui dans un souffle projeta Kenji au sol. Un cri perçant lui explosa les timpants alors qu’il tentait de se relever et de s’orienter à travers cette brume.

[???] – Non !!!

Il ne reconnut pas la voix. Il se retenu de respirait et avança doucement droit devant lui l’enfant toujours bien accroché à son cou. La fumée se dissipa peu à peu, des ombres se dessinèrent tout autour de lui. Certaines bougeaient, d’autres étaient figées. Il fallut attendre une longue minute avant que la petite fille qui l’avait repéré au tout début reprenne la parole.

[???] – Je le vois ! Je le vois ! Il est là !!!

L’homme ours courra vers lui, un sourire énorme emplit de larme sur le visage. Mais la femme qui venait de perdre son fils le dépassa. La force de l’amour faisait faire des miracles au corps et malgré son aspect frêle elle réussissait à battre un homme bien fort. Le petit garçon sur la hanche de Kenji commença à s’excitait et à reprendre vie.

[Mitsuki] – Maman !

[Ran] – Mitsuki !

Kenji déposa le jeune garçon sur le sol et le vit partir en chancelant vers sa mère. Elle l’attrapa avant qu’il ne touche le sol dans un geste plein d’amour et de soulagement. Ils se dirent des mots doux avant de repartir un peu plus loin chercher peut être un peu d’eau, mais pour s’hydrater cette fois-ci. Elle laissa seul Kenji avec l’homme dont il ne connaissait toujours pas le nom. Ce dernier observait ses yeux rouges d’un regard légèrement craintif. Mais l’apothéose fut lorsqu’il regarda la main gauche de l’Uchiha. Les bandes qui la recouvraient habituellement avaient disparu et montraient de grosses marques de brûlure. Elles ne dataient pas d’aujourd’hui et l’ours s’en rendit compte rapidement. Mais avec subtilité il reprit ses esprits, il baissa les yeux et murmura un mot qui voulait dire beaucoup.

[???] – Merci…

[Kenji] -

L’Uchiha le regarda quelques secondes puis partit. Son visage noir de suée ne lui faisait pas honneur, il lui fallait trouver de l’eau. Il fit quelques pas à travers une foule étonnée, certains baissaient la tête d’autre lui faisaient de grand sourire. Mais Kenji ne changea pas, il trouva le puits qui par chance n’était pas à sec. Il remonta difficilement un sceau d’eau et se débarbouilla le visage. Cette aventure n'avait pas été de tout repos, mais il avait fait quelque chose de bien tout du moins beaucoup de gens le croiraient désormais. Ses pénétraient dans une eau froide et vivifiante qui réveillait sa peau endormit de fatigue. Malgré le fait qu'il est accomplit quelque chose de bien, il sentait toujours le tourment dans son esprit s'emplire chaque jour de plus en plus de confusion.

Il sentit que quelque chose le dérangeait et en tournant la tête il vit le petit Mitsuki tirer sur son bermuda. Il plongea son regard redevenu sombre dans celui pétillant de vie de l’enfant et vit que ce dernier lui tendait le foulard qu’il lui avait prêté. Avec un sourire angélique sur le visage il ne souhaitait qu’une chose, que son sauveur le prenne.

Kenji hésita.

Il vit que la foule regardait la scène avec attention. Après tout il n’avait rien à perdre. Il prit alors la main du jeune enfant qui tenait le foulard dans la sienne en s’agenouillant devant lui. Son regard ne le lâchait pas. Il referma les petits doigts sur le bout de tissu noir et se releva. Kenji se passa doucement une main dans les cheveux tandis qu’on l’applaudissait, mais ça il n’en avait que faire. Il se retourna vers le sceau et continua à se laver un visage sans expression.
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Incendie   Dim 23 Aoû - 14:58

Ça y est, je me suis encore endormi, quoique évanoui ou assommé conviendrait mieux. Déjà, il me faut quelques seconde pour reprendre mes esprits, et me ressituer dans le temps et dans l’espace. La douleur… tout me revient du coup. La cause, le brasier, mon acte héroïque loupé. C’est pas la joie. On se concentre sur mon environnement présent maintenant. Il y a quelqu’un tout près, taille moyenne, pas assez soigné et consciencieux dans ses mouvements : un jeune, comme moi. Et d’après la sensation de propre et de fraicheur non inhibée par la douleur, il me lave. C’est gentil à lui… ma liste de dettes est en train de s’agrandir dangereusement.

Je tente de me relever, lutant contre une ou plusieurs côtes cassées qui ne veulent pas du tout que je me redresse. Après un bref combat, je gagne, mais j’ai rarement eu aussi mal de toute ma vie. Mise à part peut-être durant l’entraînement avec grand-père. Merci grand-père.
- Merci
J’ai réussi à la bredouiller du premier coup, c’est un exploit. Enfin un exploit, je me comprends. Un faible exploit dans une journée de cuisantes défaites. Et je n’ai fait qu’aligner un mot. Et autour, l’immeuble… l’ex-immeuble est toujours en train de brûler, mais apparemment, le feu ne se propage pas. Je pense que les habitant doivent avoir eu la bonne idée de mouiller en continu les bâtisses adjacentes. Et certains sont toujours au travail, ne se reposant pas sur le shinobi au sharingan.

Mon Uchiha, je me demande ce qu’il est devenu. Je le sens toujours, mais n’arrive pas à le situer dans ce brasier. Il y a quelque chose d’étrange dans les bruits qui s’y passent. Les bruits sont trop cadencés, trop régulier, et il y a un bruit nouveau. La seule possibilité qui me vient à l’esprit, c’est que Mr. Uchiha utilise certainement la technique des milles oiseaux. Et la logique veut que, non pas pour achever le garçon, il l’utilise pour passer à travers à peu près tout ce qui se trouve sur son chemin. Tout dans la finesse.

Aux vues des exclamations des figurants, il semblerait qu’il soit sorti. C’est étrange d’ailleurs, je n’ai pas réussi à le sentir. Il est allé beaucoup trop vite, et ce sont les villageois et non ma vision virtuelle qui m’ont informé en premier de sa sortie. La puissance doit commencer par cela. Le garçon continue de me laver, et je ne sais s’il a vue la sortie du Uchiha. Moi je n’ai plus la force de contrôler aut mon « instinct déterré ».

- Il va falloir quelqu’un pour me …Mmmhh… toujours mes côtes. Pourtant j’ai beau chercher, je ne vois pas trop comment elles peuvent influer sur mes cordes vocale. Allez, on va se concentrer très fort, les dernières énergies sont les meilleures, qui ne sait pas cela? Je suis mal en point à tel point que je suis obligé de mobiliser toute ma concentration pour aligner plus de deux mots. C’est vraiment le fond de la déchéance la plus complète.
- …quelqu’un pour me transporter à l’hôpital. J’peux plus marcher.

Sur le coup, j’aurais peut-être du m’attarder sur mes paroles avant de les prononcer. Mon, ou ma médecin improvisé(e) va s’en doute se proposer, et je voudrais pas l’ennuyer encore plus. Qu’il appelle quelqu’un… un médecin, je peux attendre, il n’y a pas de mal. Oui, qu’il appelle un médecin, et qu’il retourne vaquer à ses occupation. Le médecin se chargera de tout... Enfin je pense que mon cas n’est pas assez grave pour que j’y garde des séquelles.

MessageSujet: Re: Incendie   Lun 31 Aoû - 11:57

Mike soignait du mieux qu’il pouvait les blessures de l’aveugle, pourquoi les gens l’ont laissé rentrer dans cet immeuble en feu, alors qu’il voyait très bien qu’il avait un handicape, ces yeux. Les personnes ici présente aurait pu le retenir afin d’éviter cette folie, mais non il l’on laissé faire, quelle bande de bon à rien.

Le jeune aspirant de Konoha espérait fortement que l’Uchiha était allé sauver l’enfant qui se trouvait dans l’arrière cour de la maison, si Kenji n serait pas allé, l’étudiant aurait pour toujours la mort de l’enfant dans sa conscience. Soudainement un vacarme retentissait du bâtiment, les parois de l’immeuble s’effondraient une après l’autre et au final, dans un immense nuage de fumée et de poussière Kenji en ressortit avec l’enfant sur le dos.

Le gamin était sain et sauf, toutes les personnes ici présente était fier des ninjas de Konoha, mais surtout de l’Uchiha, se qui irrita Mike, car il adorait être au centre de l’attention, mais dans ce qu’à là se fut Kenji qui était l’attraction principale de l’événement, tous les applaudissements étaient pour lui et c’est tout.

Mike était frustré par se manque d’attention, alors il décida de partir, mais il ne pouvait pas laisser l’aveugle tout seul. Il chercha dans la foule, une personne qui était médecin ou qui pratiquait du Ninjutsu médicale, le temps qu’il s’éloigne un peu pour chercher, une personne c’était déjà approché de Shinjin, l’aspirant retourna vers le blessé et son soigneur.

[Mike]Vous êtes médecin ?

[Soigneur] Non mais je pratique le Ninjutsu Médical, ne t’inquiète pas tout ira bien.

[Mike] Mais pourquoi un aveugle c’est-il lancé dans les flammes ?

[Soigneur]… C’est un Hyuuga…

[Mike]Ah d’accord je comprends mieux, bon je peux vous le laisser ?

[Soigneur]Oui oui tu peux y aller et merci pour lui avoir porté secours, c’est très gentil de ta part.

L’étudiant dressa ensuite la parole au blessé qui était tout de même conscient

[Mike]Si jamais je suis Mike Natoli, futur Hokage de Konoha.

Sur ces mots il partit, lançant le blessé dans les mains du soigneur, en partant il passa devant l’Uchiha, qui était encore en train de recevoir des compliments de la part du public, leurs regard se croisèrent et Mike le regarda dans un air bizarre, pour lui faire comprendre que lui aussi aurait pu faire se qu’il venait de faire. Ensuite le prétendant Hokage se dirigea vers les différents quartiers qu’il devait visiter.

Il passa en premier dans le quartier des Hyuuga, c’est donc ici que résidait le fameux aveugle, Mike allait surement lui rendre visite un de ces quatre pour prendre des nouvelles sur sa santé, c’était ainsi l’occasion de faire amitié, chose qui n’avait pas du tout l’habitude de faire. Shinjin fut tout de même courageux, pour se lancer dans les flammes pour sauver les personnes dans le bâtiment, heureusement que l’Uchiha fut là pour l’aider.

Il continuait son chemin en songent toujours à cette folle journée, sans sans rendre trop compte il arriva dans le quartier Uchiha, la première pensée qu’il lui vint était l’Uchiha de toute à l’heure, il ne pouvait pas le voir, il s’était pris tout les applaudissements du public et on aurait presque dit qu’il s’en foutait, il avait l’air tellement arrogant, Mike ne pouvait décidément pas le casé.

Sa petite balade pour les quartiers étaient fini, il retourna tranquillement à l’académie, arrivé là-bas il partit dans le dortoir, se coucha sur son lit, les bras croisé derrière la tête.

Je dois devenir plus fort, je dois montrer à tous que c’est moi le héros de Konoha et non pas cet Uchiha…
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Incendie   Lun 7 Sep - 11:46

Kenji : + 27 XP
Mike : + 11 XP
Shinjin : + 12 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Incendie   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Quartier Populaire-