Partagez | 
 

 [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Jeu 1 Oct - 19:52

.:: Un vulgaire gamin? ::.
Chapitre 3 : Mission de rang D
- La mission -


Connaissez-vous le réel problème qu'il y avait avec le soleil? Ses rayons étaient machiavéliques. Pourquoi? Parce qu'ils avaient l'abominable désir de nous réveiller aux prix de plusieurs et interminables minutes d'attentes. Par contre, leurs méthodes, bien qu'efficaces, elle est très frustrante. Ils se glissaient au travers de nos fenêtres, ils pénétraient notre chambre telle de vulgaires voleurs, ils escaladaient notre lit et ils se logeaient sur notre visage aussi longtemps qu'il fallait pour nous réveiller. Ce qui était le plus étonnant dans tout cela, c'est que, peu importe l'endroit où se situe ton visage -sauf dans un miroir- les rayons finiront toujours par te trouver.

C'était exactement ce qui m'arriva. Aujourd'hui, j'étais la victime de ses «atroces ignominies». Je me plaisais à les appeler comme cela, je trouvai ça plutôt rigolo. Je m'amusai à crier cela partout dans ma chambre. C'était vraiment ridicule. Enfin, comme rien n'arrive sans rien, mon réveil m'aurait au moins été utile. En effet, le soir d'avant, j'avais été visité par un shinobi de Kumo -logique dans le village de Kumo... Non?- Ce shinobi venait m'annoncer que j'avais été -et ce, contre mon gré- affilier à une mission avec un autre shinobi. J'étais certain que c'était pour me punir de mon nombre innombrable de retard. C'était surement cela, un complot pour me forcer à apprendre la ponctualité. Enfin, je n'avais même pas eu d'autre nouvelle sur la mission. Tout ce que je savais, c'est qu'ils avaient besoin de moi à 10 heures précises. Je me dirigeai donc vers la fenêtre. Non pas que je voulais l'emprunter comme porte de sortie, loin de là, je voulais voir la position du soleil. Vu sa hauteur, il devait facilement être 11 heures. Enfin, s'il voulait réellement me punir pour mes retards, autant leur donner une bonne raison?

Quinze minutes plus tard, me voilà donc prêt à me mettre en route. Une belle route qui durera probablement un autre quinze minutes. Donc, si mon calcul était exact, je devrais avoir 1heure et 30 minutes de retard. C'était pas si mal -et après, je me demande pourquoi je n'ai jamais de rancard, à toujours être en retard, ça ne doit vraiment pas m'aider.- Armé de mon violon et de mon pardessus, j'avançai confiant en direction de l'académie.

Je fus à peine arrivé à l'académie qu'un shinobi au regard colérique me regarda. Moi, un être qui était si innocent. Il n'était pas content que je fusse arrivé en retard à cette importante mission. Enfin, personne ne pouvait y faire, je suis né comme ça et tant que je n'aurai pas trouvé de façon efficace pour me réveiller, cette mauvaise manie va perdurer dans le temps. Je connaissais l'académie comme ma poche, il était aisé pour moi de me rendre dans la pièce ou des gens m'attendaient. Lorsque j'ouvris la porte, un homme était debout devant moi. Les autres étaient assis sur une chaise, des papiers à la main. Tout le monde me regarda, tout le monde m'épia. Plusieurs n'étaient pas fiers


[???] - Je présume que tu es Kallo Hone?


[Kallo] – Oui, c'est bien moi

Devant la personne devant moi, se trouvèrent trois personnes. Tous vêtu de la même, il était facile de discerner que c'était eux qui voulaient me voir. Je les appellerais donc : « #1, #2 et #3 »

[#1] – Tu es en retard... Encore, tu devrais prendre exemple sur Takeshi que voilà, il était ici d'avance. Pas comme toi

[Kallo] – Je m'excuse, j'ai eu quelques ennuis avec le soleil


[#3] – Bref, passons aux choses sérieuses. Vous allez faire équipe vous deux.

[Kallo] – C'est bien beau de faire équipe, mais pour faire quoi?


[#2] – Silence et laisse-nous terminer. Je te présente Takeshi Miomu, un Aspirant de Kumo, il sera ton coéquipier pour cette mission. Ton expérience pourra l'aider pour de future mission. Takeshi, voici Kallo Hone, un médecin Chuunin. Ta ponctualité l'affectera peut-être.

[Kallo] *Faut pas rêver*

Takeshi miomu allait être mon coéquipier. Il n'était même pas encore genin. Je croyais rêver. Enfin, il fallait faire avec les désirs des instances supérieures. C'est sa la vie de shinobi.

[Kallo] – Quel est la mission?


[#1] – J'y venais. Nous avons reçu des plaintes comme quoi un enfant s'amuserait à briser les vitres de plusieurs maisons. Vous devez le retrouver et le convaincre d'arrêter. Surtout, n'oubliez pas, c'est un enfant.

[Kallo] – Mais je rêve?

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Ven 2 Oct - 18:07

Takeshi ouvrit les yeux. Il faisait sombre, trop sombre. Il ne distinguait rien de son œil endormi. Il attendit quelques secondes. Il ne pensait à rien. Le vide absolu. Puis il revint à la réalité. La pièce semblait moins sombre maintenant. Sa vision s’était adaptée. Et maintenant qu’il distinguait des objets autour de lui, il se reprit.

Il se redressa soudainement. Les souvenirs affluaient dans sa tête en un flot continu. Des images, des sons, des voix, des sensations… C’était la mémoire après le black-out. Takeshi se leva en vitesse, se doucha, et enfila quelques vêtements. Il venait de s’acheter la veille avec le salaire du bar un tenue noir en cuir synthétique serrée, et un pantalon de la même couleur. Cela lui donnait un style. Il ajouta à sa tenue un bandeau vert sur son front, et un bandeau de pirate sur son œil droit. Ensuite, il prit son petit-déjeuner, l’esprit embrumé et occupé par le stress et le souvenir. Mais en quoi consistait ce souvenir ?

Il rentrait au bar, quand un ninja l’intercepta. Il était convoqué à l’académie le lendemain à dix heures pour une mission. Puis l’inconnu disparut. Cette apparition brève troubla fortement le jeune académicien. Une mission ? Déjà ? Il venait à peine d’entrer dans l’académie ! Mais, après tout, se disait-il, les ordres, c’était les ordres. Il poursuivit néanmoins son chemin.

Il piqua quelques tartines aux cuisines, laissa une ou deux pièces, et sortit en courant dans la rue, la boule au ventre de peur d’être en retard. Il s’arrêta net. En effet, il faisait nuit. Seules quelques personnes marchaient sur les pavés. Les chats volaient encore dans les poubelles, et les chiens venaient encore leur aboyer dessus.

Mais, maintenant que Takeshi était levé, il devait faire quelque chose. Mais quoi ? Il était parti pour l’académie, alors il irait à l’académie, où il attendrait quelques heures. Il se dirigea alors d’un pas lent vers son lieu d’études, et le trajet dura trente minutes. Arrivé aux portes, il les poussa, avança de quelques pas et s’arrêta. Il regarda autour de lui. Quelques professeurs étaient déjà là, mais il étaient très peu nombreux. Il n’y avait personne au bureau. Les lumières étaient en partie allumées. C’est donc dans une atmosphère de mi-pénombre que Takeshi s’approcha du plan. Il essayait de distinguer quelque chose, mais il n’y voyait rien. Il chercha un bouton, une lampe, quelque chose. Il sentit quelque chose, et les lumières s’allumèrent. Takeshi fut quelques instants ébloui, puis il se ressaisit. Il se tourna à nouveau vers la carte, et chercha des informations ayant un rapport avec le mot : « mission ». Il trouva.

Il s’éloigna du mur, et suivit le couloir. Il trouva finalement une porte, avec un dessin symbolisant : « C’est ici qu’on distribue les missions. ». Takeshi avait enfin trouvé. Il s’approcha de la porte, et frappa. Il se demanda d’ailleurs, pourquoi devait on frapper les portes ? Elles n’avaient pas fait de mal ! Mais l’académicien se ressaisit. Quelle pensée stupide.

Il appuya sur la poignée, mais on n’entendit rien. Pas de petit cliquètement signalant l’ouverture de la porte, pas même de grincement. La porte était fermée. Déçu, Takeshi s’approcha d’une fenêtre et l’ouvrit. L’air frais pénétra dans ses vêtements, et rafraîchit sa peau. Il inspira, puis expira, lentement. Il attendit à la fenêtre tout le temps qu’il fallait.

La nuit, éclairée par une pleine lune brillante, laissa la place à un ciel d’aube mauve, accompagnant le réveil de la population. Celle-ci dans les rues augmentait, et au fur et à mesure, le ciel prenait une teinte bleue. Le soleil émergea des montagnes, et projeta ses rayons sur tout le village.

Il était dix heures. Une voix l’interpella.

« Bonjour, je peux vous aider ? »

Takeshi fit volte-face. Trois personnes se tenaient côte à côte. L'académicien bégaya.

« C’est… C’est pour une mission.
-Ah, vous devez être Takeshi Miomu, c’est bien ça ?
-Ou… Oui.
-Allez entre. »

Un des trois ouvrit la porte. Il pénétrèrent tous les quatre dans la pièce. Et attendirent l’équipier qui devait venir. Et ils attendirent. Une heure et demie. Enfin, quelqu’un aux cheveux grisâtre et au pardessus entra.

« Je présume que tu es Kallo Hone? Fit un des trois hommes.
- Oui, c'est bien moi, Répondit l’interpellé.
– Tu es en retard... Encore, tu devrais prendre exemple sur Takeshi que voilà, il était ici d'avance. Pas comme toi.
– Je m'excuse, j'ai eu quelques ennuis avec le soleil.
– Bref, passons aux choses sérieuses. Vous allez faire équipe vous deux, enchaîna un autre.
– C'est bien beau de faire équipe, mais pour faire quoi?
– Silence et laisse-nous terminer, le coupa un autre. Je te présente Takeshi Miomu, un Aspirant de Kumo, il sera ton coéquipier pour cette mission. Ton expérience pourra l'aider pour de future mission. Takeshi, voici Kallo Hone, un médecin Chuunin. Ta ponctualité l'affectera peut-être.
– Quelle est la mission?
– J'y venais. Nous avons reçu des plaintes comme quoi un enfant s'amuserait à briser les vitres de plusieurs maisons. Vous devez le retrouver et le convaincre d'arrêter. Surtout, n'oubliez pas, c'est un enfant.
–Mais je rêve? »

Takeshi ne disait rien. Il préférait ne pas intervenir. Un homme enchaîna.

« Vous n’avez pas de description de l’enfant. On sait juste qu’il a environ dix ans, par là. Vous y allez maintenant. »

Takeshi s’approcha du dénommé Kallo Hone. Il le salua, et lui dit :

« On y va. Vas-y, je te suis. Et enchanté de faire ta connaissance. »


Dernière édition par Takeshi Miomu le Mer 14 Oct - 21:44, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Ven 9 Oct - 4:00

.:: Un vulgaire gamin? ::.
Chapitre 3 : Mission de rang D
- Un départ? Seul? -


Takeshi Miomu, ce fut comme cela qu'il s'appelait. Avant de m'occuper de la mission, je devais d'abord savoir qui était ce jeune homme. Je devais me faire une idée sur lui. Bien que nous venions de nous rencontrer, il était aisé de constater qu'une légère tension planait dans l'air. Elle n'émanait non pas de lui, mais bien de moi. J'avais quelques problèmes avec le contact interpersonnel. Je me sentais très souvent agressé par la présence de nouvelle personne. Je n'avais jamais réellement cherché à comprendre pourquoi, j'étais né avec cette attitude, c'était donc quelque chose de normal pour moi. Quelques rares personnes avaient échappé à cette règle, Etsuko et Ishiki par exemple, eux, je les aimais bien. Pourquoi? C'était un mystère. Takeshi lui, n'échappa pas du tout à cette règle. Je dus avouer que ma façon de percevoir les gens était un gros handicap. Je devais prendre le temps d'analyser la personne pour voir ce qui clocha chez elle. En gros, le petit point qui me dérangea. Cela valait peut-être la peine d'essayer. Comment fallait-il s'y prendre, ça, je n'avais aucune idée. La meilleure des façons resterait probablement de se renseigner sur la personne, mais cela prendra bien trop de temps. Après tout, il fallait allez au secours de ses pauvres vitres brisées. Ne serait-il pas logique de penser que c'est son physique le problème avec ma « répulsion »? Après tout, je ne l'avais vue qu'une seule fois et c'était maintenant. Je n'avais pas eu le temps de le connaître, donc cela devait vraiment émaner du physique. Qu'est-ce qui me dérangeait chez cette personne? L'homme qui se tenait devant moi devrait avoir dans les 13-15 ans. Donc, l'homme était très péjoratif. Disons, le gamin qui se tenait devant moi. J'estimai 13-15 ans pour plusieurs raisons. Premièrement, il est aspirant à l'académie, donc, il vient d'entrer. L'âge où moi je suis entré à l'académie correspond à 13 ans. Son âge ne me dérange pas, tout le monde doit passer par là. Ses cheveux non plus ne me dérangèrent pas, je les trouvais même d'une belle couleur vive. Comme du feu. Il aurait bien eu sa place à Konoha lui.

[Kallo] - Takeshi, es-tu originaire de Konoha? Tes cheveux, ils sont couleur feu.


Inévitablement, il fallait que je le demande. C'était contre moi, je l'eus dit sans n'avoir eu connaissance. Dans le fond, c'était peut-être pas si mal. J'étais curieux de savoir si l'origine d'une personne pouvait influencer la couleur de ses cheveux. Peut-être que le problème venait de ses vêtements. Tout de même, des habits de cuir. Un shinobi (futur) avec des habits de cuir? Ce n'est même pas pensable.

[Kallo] – Pourquoi portes-tu cet habit en cuir? Cela doit réduire tes mouvements... Ce qui est très loin d'être pratique pour un shinobi.

Suite à cela, je levai les yeux vers son visage. La première fois, mon attention avait été attirée par ses cheveux de couleur rouge. Maintenant que je les voyais comme quelque chose de normal, je remarquai une petite imperfection sur le visage de Takeshi. Une imperfection qui pourra être la cause de mon dérangement. Il était laid, son cache-oeil était laid. Cela faisait barbare. Je veux bien croire qu'il était borgne, mais de là a caché son oeil avec ça. Limite, le garder fermé

[Kallo] – Comment ça dis-je avec dégout est-il arrivé?

Je lui laissai donc quelques minutes pour répondre. Mon air exiga une réponse, mais là n'étais pas l'important, on n'avait perdu assez de temps, nous devions commencer par savoir ou ce trouvai le petit.

[Kallo] – Bref, passons à autre chose. Takeshi, va voir les gens qui nous ont donné la mission et demande-leur où ont été les brisures de vitre. Pendant ce temps, je vais rester ici à t'attendre

Comme un gentil petit aspirant qu'il était, il partit voir les trois personnes d'avant. Seulement, je n'allais tout de même pas rester là. Il me prenait pour qui? Je chuchotai

[Kallo] – Comme si j'allais te laisser attraper le gamin, des plans pour qu'ils apprennent à courir en voyant ton cache-oeil.

Ce n'était pas méchant, je n'avais rien de très personnel contre lui, seulement, c'est bien connu, les enfants ont peur à rien. Puis, c'était évidant qu'il était dans le centre ville. C'était là qu'il y avait le plus de vitre. Je partai donc dans cette direction

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Ven 9 Oct - 18:43

La mission avait été donnée. Takeshi s’approcha de ce dénommé Kallo. Il le salua, mais celui-ci ne répondit pas. L’académicien l’observa. Il portait un pardessus noir clair, et ses cheveux argentés cachaient l’œil gauche. Il était crevé, son œil ? Non, Takeshi ne pensait pas. Le Chûnin tenait un violon, plus ou moins caché par son manteau. Kallo semblait le regarder avec un air de dégoût, ce qui irrita tout de suite Takeshi. En effet, le jeune ninja faisait de son mieux pour être gentil avec les gens, et eux, en retour, qu’est-ce qu’il faisaient ? Rien, voir même une attitude négative. Ces gens là, Takeshi les supportait, mais ne pouvait pas avoir de relation amicale avec eux.

Soudain, Kallo lui sortit, comme si ses cheveux étaient bizarre :

« Takeshi, es-tu originaire de Konoha ? Tes cheveux, ils sont couleur feu. »

L’académicien ne répondit pas tout de suite, interloqué. Il y a parfois des clichés stupides, se disait Takeshi, c’est presque du racisme. Genre, ceux qui ont les cheveux rouges étaient à Konoha, ce qui étaient bleus à Kiri, et les violets à Kumo ? C’était quoi cette blague débile ?

« Bah, non. »

C’était court, tranchant, et tout ce qu’il y avait de négatif. Kallo reporta son attention sur les habits de cuir de Takeshi, et posa une question, encore plus bizarre :

« Pourquoi portes-tu cet habit en cuir? Cela doit réduire tes mouvements... Ce qui est très loin d'être pratique pour un shinobi. »

Takeshi, cette fois-ci, fut moins surpris. Il s’attendait à un truc dans le genre. Franchement… Il y en a parfois, qui ont des commentaires à faire…

« Parce que ça me plaît. De plus, les vêtements en cuir sont plus solides que les vêtements de tissus. Et donc, si je me fais blesser, la blessure sera sensiblement moins grave que si je n’avais que du tissu. D’ailleurs, je pourrais te faire la même remarque. Pourquoi portes-tu un pardessus alors que tu sais que ça diminue le champ d’action des bras ? »

Takeshi avait longuement parlé. Il aurait pu continuer, mais préféra s’arrêter là. Kallo ne répondit pas, il vit le bandeau de pirate sur l’œil droit de l’académicien. Il lui demanda, avec dégoût, ceci :

« Comment ça est-il arrivé ? »

Takeshi s’y attendait. Depuis le début de leur rencontre, Kallo n’en avait pas parlé. Mais puisque il faisait allusion à son habillement, ses cheveux, c’était sûr qu’il allait lui poser cette question. Et il attendait une réponse. La réponse était, selon Takeshi, était assez stupide, mais il fallait y répondre.

« Je me suis fait, on va dire, exploiter par mes parents. Alors, pendant que je faisais la vaisselle, et ma mère a surgi de nulle part dans mon dos et m’a frappé la tête car j’avais laissé une tâche sur le sol. Je tenais une fourchette, et… vlan. Y’a eu du sang, mais elle ne s’en est pas préoccupée, ma mère. Alors, ben j’ai dû arracher l’œil, de mes propres mains, et j’ai dû bander la plaie. Ca a été dur, mais j’y suis arrivé. Ca te va, comme explication ? »

Encore une fois, Takeshi avait parlé longuement, mais Kallo ne s’attarda pas. C’est vrai qu’ils avaient une mission.

« Bref, passons à autre chose. Takeshi, va voir les gens qui nous ont donné la mission et demande-leur où ont été les brisures de vitre. Pendant ce temps, je vais rester ici à t'attendre. »

Takeshi hocha la tête, mais s’il aurait préféré lui renvoyer quelque chose, du style : « Rêve », mais il ne préféra rien dire. Kallo était son coéquipier, et il était Chûnin, en plus. Takeshi repartit en marchant vers la pièce où ils avaient reçu la mission, qui n’était qu’à quelques mètres, et toqua. Il entra, et s’excusa du dérangement.

« Je suis de retour pour vous demander une précision.
-Qui est ? répondit sèchement un des trois.
-Est-ce qu’on sait où il rôde, ce gamin ?
-Oui. Au centre-ville, dans des endroits assez différents.
-OK, merci. »

Takeshi s’éclipsa. Il referma doucement la porte derrière lui. Quand il revint là où devait se trouver Kallo, il n’était plus là. Il n’a pas pu m’attendre, celui-là, se dit Takeshi. Un impatient, ou bien un solitaire. A voir. Takeshi décida d’aller au centre-ville.

Le voyage se fit en marchant, sous un soleil de plomb, et dura quelques minutes. Takeshi avançait, mais toujours pas de signe de Kallo. Il fallait le retrouver, c’était le principal. L’académicien parcourut les rues, mais toujours pas de trace de Kallo. Il passait au travers de la foule, mais pas de tête argentée, ni de pardessus. Puis, il la vit, cette tête si spéciale, argentée. Il se précipita vers lui.

« Toujours rien ? »

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Lun 12 Oct - 20:16

.:: Un vulgaire gamin? ::.
Chapitre 3 : Mission de rang D
- Un départ? Seul? -

Il fallait que Takeshi comprenne que je n'avais rien contre lui. Enfin, rien de très volontaire. Si j'étais parti sans l'attendre, c'était parce que je ne le voulais pas dans mes jambes. Ce n'était pas que je le trouvai inutile, mais je ne croyais pas utile sa présence pour attraper un gamin. J'étais amplement capable de la remplir moi-même. Peut-être qu'avec d'autres circonstances, nous aurions facilement été capables de nous entendre, mais les faits étaient les faits, il était dans mes pattes. Suite à cela, pourquoi m'avait-on donné une mission aussi ridicule? Enfin, les ordres étaient les ordres et je me devais d'y obéir. Le seul problème dans cette mission, c'était le convaincre d'arrêter de briser des vitres. Je ne suis pas quelqu'un de patient. Peut-être verrais-je ma partie du contrat. Trouver le petit et laisse Takeshi discuter avec. Discuter était un terme fort peu agréable dans mon cas. J'étais près de l'endroit ou j'avais supposé que le gamin se trouverait. Un petit éclat de verre se fit attendre


[???] - Petit Voyou

Peut-être que finalement, cette mission allait être plus facile que ce que j'allais le penser. Ce gamin avait refait un mauvais coup. Un attroupement de gens se faisait autour du gamin. En effet, une personne l'avait attrapé par le bras. Étrangement, cette personne était énorme. On la voyait dépasser de la foule. De dos, je n'arrivai à voir clairement son visage. La foule m'empêcha de voir correctement l'enfant et le géant. Je décidai donc d'aller sur un toit. Oui oui, j'étais un vrai petit singe. La première chose que je pus remarquer, c'était des cheveux de flammes me parler.


[Takeshi] – Toujours rien?

Il m'avait quand même vite remarqué ce petit.


[Kallo] – Je crois savoir pourquoi je ne t'ai pas en haut estime. Tu es remplaçable. J'apprécie les gens irremplaçables. Dans ce village, deux seules personnes ont mon estime. Estuko et sa mentalité que j'adore. Ishiki et son enseignement.

Je trouvai ses vêtements ridicules.


[Kallo] – Tu sais, c'est vrai que j'ai un pardessus, mais en combat, je l'enlève. C'est peut-être vrai pour toi, mais il faudrait que tu enlèves tous tes vêtements et je doute que sa sois utile de te battre à poil. Tu ne dois pas m'apprécier, mais prends cela comme un conseil d'un shinobi plus haut gradé.

L'homme se retourna et me fixa. Je n'avais eu aucune difficulté à me souvenir de cet homme. C'était Kojin Noniku. Un ami que j'avais rencontré dans un bar. Je me levai et partie en direction de Kojin.

[Kallo] – Je suis parti sans toi parce que j'ai eu mémoire que j'avais croisé un gamin en venant tantôt. (Méga mensonge)

Je fis quel pas sur les toits et j'approchai Kojin

[Kallo] – Hey Kojin, que se passe-t-il?

Kojin se retourna et me regardait dans les yeux [Kojin] – Kallo, sa fais un bail.

[Kallo] – Oui en effet, mais réponds à ma question

[Kojin] – Je l'ai surpris à lancer un rocher dans une vitre.

[Kallo] – Kojin, c'est justement le petit que nous cherchions dis-je en pointant Takeshi.

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Lun 12 Oct - 20:58

Takeshi avait rejoint Kallo comme si de rien n’était, en grimpant agilement l’immeuble où se trouvait son coéquipier. Takeshi lui demanda s’il y avait quelque chose de nouveau. Mais Kallo, comme il avait l’habitude de le faire, répondit à côté de la plaque.

– Je crois savoir pourquoi je ne t'ai pas en haut estime. Tu es remplaçable. J'apprécie les gens irremplaçables. Dans ce village, deux seules personnes ont mon estime. Estuko et sa mentalité que j'adore. Ishiki et son enseignement.

Takeshi n’en croyait pas ses oreilles. Déjà qu’il ne répondait pas à sa question, Kallo lui disait qu’il n’était pas irremplaçable, et c’est pour ça qu’il l’avait en si basse estime ? Takeshi soupira bruyamment, tentant de contenir son agacement. Kallo avait dans sa manière d’être quelque chose qui l’énervait. Mais c’est tout. Juste une chose. Sa désinvolture. Mais à part ça, il était assez sympathique.

Takeshi entendit du coin de l’oreille la remarque que lui faisait Kallo sur la tenue vestimentaire. Encore ça ? Mais c’est bon, c’était passé maintenant ! Il fallait passer à autre chose. L’académicien avait le regard rivé sur ce qui se déroulait en bas, un homme assez costaud tenait à bout de bras un gamin qui se débattait. L’homme se retourna et fixa Kallo. Celui-ci s’approcha de lui, toujours sur les toits, et s’accroupit au bord.

- Hey Kojin, que se passe-t-il?
-Kallo, sa fais un bail.
– Oui en effet, mais réponds à ma question
– Je l'ai surpris à lancer un rocher dans une vitre.
–Kojin, c'est justement le petit que nous cherchions »

Kallo avait prononcé sa phrase en pointant du doigt Takeshi, qui surprit, le regarda bizarrement. C’est ensuite que l’académicien comprit. Il fallait qu’il négocie avec le gamin. Ce n’était pas gagné.

« Tu veux te débarrasser du sale boulot, hein, Kallo ? »

Takeshi s’approcha du gamin, qui visiblement ne voulait absolument pas lui parler. Il tournait la tête, et regardait le sol. Il tenait à la main quelques pierres, et il s’en était d’ailleurs servi d’une. Takeshi tenta d’abord une approche pacifique.

« Hey, petit ! Regarde-moi. »

Pas de réaction. Ce gamin était une vraie plaie. Un peu comme moi, se disait Takeshi. Il fallait dire que l'académicien ne se faisait pas remarquer par ses bêtises, mais par son envie irrépressible de parler. Il ne se contenait d’ailleurs peu. Voire pas du tout. Il devrait peut-être se retenir lors de prochaines rencontres. Voyant que le gosse ne réagissait toujours pas, Takeshi lui ébouriffa les cheveux. Toujours pas de réaction. Kojin s’impatientait.

« Hey, gamin ! Je vais pas te le dire deux fois !continua Takeshi. Soit tu nous parles calmement, et tu essayes de discuter avec nous, soit on t’emmènes en prison. »

La remarque n’était bien sûr qu’un tissu de mensonge, mais c’était une des meilleures façon de se faire obéir par les enfants. Le gamin leva la tête vers l’académicien, effrayé. Ses yeux brillaient, il allait presque pleurer.
« Et ben voilà, c’est pas si difficile que ça. Alors, tu vas me dire pourquoi tu balances des cailloux sur les vitres.
-Parce que… Parce que… Personne ne s’occupe de moi ! Je fais tout ce que je peux pour essayer de prouver ma valeur, mais personne n’y fait attention. Alors, je balance des cailloux pour qu’enfin on s’intéresse à moi ! »

Takeshi connaissait bien la situation. Jeune, il avait été exploité par ses parents, et il avait voulu se venger. Mais finalement, il s’était fait une raison, et avait préféré laisser ses parents tranquilles. Ils le méritaient, mais Takeshi ne pouvait pas leur faire de mal.

« Ce n’est pas une raison pour balancer des cailloux. Je te propose quelque chose : si tu arrêtes de casser des vitres, je vais voir ce que je peux faire pour t’aider. Mais si tu t’obstines, je ferai en sorte que tu ailles en prison, ou que tu fasses des travaux de ménages comme laver les toilettes, etc… Et je confisquerai tout ce que tu as. On est bien, d’accord ?
-Oui, d’accord. »

L’enfant avait les yeux baissés. Soit par honte, soit parce qu’il mentait. En tout cas, Takeshi n’allait pas le laisser filer comme ça.

« Où est ta maman ?
-Elle est à la maison.
-Amène-moi là-bas. »

Il saisit fermement par le poignet, pour lui montrer qu’il ne pourrait pas s’échapper. Pendant que l’enfant le tirait avec lui, l’académicien jeta un œil à Kallo, et lui fit signe de le suivre de loin. Si l’enfant-ou la mère- voyait un nouveau venu appuyer Takeshi, ça pourrait tout faire rater. L'académicien se concentra sur l’enfant qui le tirait. Ils marchèrent une dizaine de minutes. Ils arrivèrent devant une porte simple, en bois dur. L’enfant ouvrit la porte mais s’arrêta là. Takeshi le regarda intensément, mais le gamin de fit rien. L'académicien parla fort :

« Madame, j’aimerais vous parler à propos de votre fils. »

Une dame aux cheveux grisonnants, à la taille large, et aux yeux verts apparut de la cuisine. Elle portait un tablier blanc et une robe bleue.

« Que puis-je pour vous, jeune homme ?
-Bonjour. Mon nom est Takeshi. J’ai été envoyé en mission par rapport à votre fils. Il casse souvent les vitres. C’est un délit, et vous savez ce qui peut lui arriver, et à vous aussi. Gardez un œil sur lui pour moi, s’il-vous-plaît.
-Bien. »

Takeshi laissa la mère et l’enfant seul, et sortit rejoindre Kallo, qui l’attendait sur un toit.


Dernière édition par Takeshi Miomu le Mer 14 Oct - 21:52, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Lun 12 Oct - 23:39

.:: Un vulgaire gamin? ::.
Chapitre 3 : Mission de rang D
- La mission -

[Takeshi] – Tu veux te débarrasser du sale boulot hein?

Ce n'était pas là le vrai problème. Sale boulot ou pas, je me devais de le faire. Je n'avais simplement pas les qualités requises pour la diplomatie. Je n'étais pas quelqu'un qui possédait le « tact ». Cette partie de la mission était plus pour Takeshi que pour moi et ça, le conseil l'avait probablement déjà remarqué. Il m'était aisé de constater plusieurs choses chez Takeshi qui justifiait sa présence dans la mission. Tout d'abord, Takeshi s'identifiait dans le gamin. D'après ce qu'il m'avait dit, ses parents l'auraient mal traité -ce qui explique facilement le comportement qu'il à vis-à-vis mon égard-. Cette identification l'aidait à établir un contact avec le gamin. Chose que je n'aurai pas réussi à faire. Je lui aurai donné des coups jusqu'à ce qu'il pleure et qu'il arrête de lancer des roches. S'il avait continué, je l'aurais retrouvé pour recommencer à le tabasser. Ensuite, Takeshi était un gamin lui aussi. Il fut serte moins jeune que le petit, mais pas encore assez vieux pour que le petit ait peur de lui. Le gamin devait voir le voir comme un semblable -ce qui devrait favoriser la discussion-. De mon côté, j'étais déjà trop vieux pour parler avec le gamin et Kojin... Il faisait peur. Perdu dans mes pensés je remarquai à peine le petit signe de Takeshi. Il voulait que je le suive. De loin par contre. Il devait forcément savoir ce qu'il faisait. À partir de maintenant, c'était à lui de commander la mission.

Comme un bon petit soldat, j'exécutais sont ordre. Je le suivais de loin. Je ne savais pas exactement pourquoi, mais se balader sur un toit était très agréable. Je ne savais pas trop pourquoi. Sans doute que c'était parce que peu de gens en dehors des shinobi entraînés pouvaient le faire? Enfin, dans un village caché ou la force militaire était l'élite ninja, ce devait être fréquent de croiser quelques personnes sur le toit d'une maison à ce balader ici et là. Une petite envie de jouer du violon me prit, je la chassai immédiatement, ce n'était vraiment pas le moment de me faire remarqué par le gamin. Si je jouai de la musique, je serai facilement repéré. Déjà qu'un type sur un toit, ça ne fait pas « mouche » (ça ne passe pas inaperçu)

Une toute petite maison d'une couleur écarlate. Voilà où vivait le gamin. Habilement, je me dirigai sur leur toit, pourquoi? C'est simple, s'il voulait me voir, il suffira qu'il sorte de la maison et se retourne. Donc sur le sujet contacte visuel, je suis sauvé. En plus, je peux facilement entendre ce qu'ils se disent puisque le toit n'était pas si haut. Quelques minutes plus tard, c'est Takeshi qui vint me rejoindre. La mission était terminée, le jeune était rentré. Si par malheur il devait recommencer, je savais où était sa maison. Une petite visite nocturne rien que pour faire peur et il se calmera surement.

[Kallo] – Félicitation Takeshi, mention pour ton intégrité. Tu mériterais une poigner de main, mais qui sais, peut-être que le gamin ta cracher dans la main. D'ici, je peux entendre, pas voir.

[i]C'était de l'humour, enfin, j'essayai d'en faire


[Kallo] – Tu sais Takeshi, sous d'autre circonstance, peut-être n'aurais-je pas été aussi désagréable avec toi. Ce n'est pas contre toi que j'ai quelque chose, c'est contre les gens. Comme tu as plus le remarqué, le tact et moi, c'est deux personnes bien différentes.

Sur ses paroles, je me levai. La mission étant terminé, je n'avais rien n'a faire ici. Le reste fut une perte de temps

[Kallo] - Aurevoir

MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   Jeu 15 Oct - 2:47



Mission de rang D - Un vulgaire gamin - Accomplie

[ Kallo : + 39 XP - bonus mission et chuunin inclus ]
[ Takeshi : + 29 XP - bonus mission inclus ]

Mission amusante à lire s'il en est, mais parfois un peu baclée, je pense à votre rencontre avec l'enfant qui aurait pu être un peu plus travaillée, pareil pour celle avec sa mère. C'est minimaliste parfois mais ça reste sympa. Bon boulot les gars Wink
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission D] Un vulgaire gamin? [1] (Pv : Takeshi, Kallo)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-