Partagez | 
 

 [Création Equipe] Salle D021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Création Equipe] Salle D021   Sam 3 Oct - 17:38

L’académie bourdonnait d’activité. Les étudiants, les genin récemment promus et tout ceux avides de nouvelles connaissances vaquaient dans les couloirs, entre les amphithéâtres, dans la cour et sur les terrains d’entrainement réservé aux classes, dans les toilettes où certains répondaient à une envie naturelle ou tentait désespérément un viol. Bref, la vie, belle, riche et bruyante était dans l’académie.
Et je fis coulisser la porte, qui claqua fort en se fermant, las d’entendre ce brouhaha indistinct.

Il était environs dix heures du matin, et j’attendais des membres pour former mon équipe. Magnifique nouveauté de la part des sphères dirigeante, la plupart des équipes avait étés démantelé pour être reformé d’une autre manière. Cette fois c’était à nous de choisir parmi ceux qui viendraient se proposer. Un moyen comme un autre d’occuper sa journée, et tant que je continuais à être payer, je n’avais rien à dire là-dessus. Enfin si. Ca pouvait être une perte de temps.
Espérons que je verrais des gens intéressant.

J’attendais de potentiels élèves dans l’une des plus petites salles de classe de l’académie, inutile de réquisitionner une gigantesque salle pour une seule équipe après tout, et l’idée d’en partager une avec d’autres chef d’équipe ne m’intéressait pas vraiment. J’avais juste envie de bouger d’ici une après avoir réuni des élèves…
C’était une petite salle de classe, qui pouvait accueillir une vingtaine d’élève. La peinture au mur s’effritait par endroit, et je n’avais d’ailleurs pas résisté à la tentation d’en retirer un peu, d’un bout du doigt. Malgré les fenêtres qui se trouvaient le long du mur à ma gauche, la salle n’était pas vraiment lumineuse. La faute un soleil absent derrière de lourd nuage gris.

En fait, à bien y regarder, cette classe ressemblait à une salle de retenu. Ce n’était pas plus mal. Je n’étais pas ici pour rire, et en règle générale les élèves qui viennent ici non plus… D’un autre côté, je n’ai jamais été en retenu, donc qui sait...

Une chose était sur, ce qu’il manquait à cette salle c’était des élèves, étudiants ou genin. Mais voir une porte fermé pourrait peut être décourager les apprentis ninja souhaitant rejoindre mon équipe. Enfin, s’ils étaient trop cons pour ouvrir une porte et vérifier ce qu’il y avait derrière, ils étaient aussi bien à rentrer chez eux.
De plus, j’avais ajouté mon nom, le numéro de la salle avec les horaires, sur le panneau d’affichage, destiné à ces quelques réunions.

Panneau d’affichage a écrit:
A tout ceux recherchant, Aspirant ou genin, ayant le niveau pour rejoindre une équipe, veuillez vous rendre dans l’une des salles indiqués ci-dessous pour prendre contact avec un Chuunin, ou Jounin, crédité par l’académie et le représentant du village.
[…]
Liori Satsubatsu, D021, 9H à 18H.
[…]
Vous avez jusqu’au 14/10 pour vous inscrire.

La direction.

Je réprimais un bâillement, la journée allé être longue, heureusement, j’avais de la lecture.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Mar 6 Oct - 20:55

Dégagez !

Je suis de mauvais poil... Et j'ai bien envie de le faire sentir à mon entourage... Je me suis réveillée de mauvais poil, dans le froid, parce que j'avais pas de couverture... logique. Quand j'ai voulue prendre ma douche, j'ai, enfin, remarquée que j'étais à la bourre grave, et donc j'ai du stresser ma douche pour pouvoir partir avec suffisamment d'avance pour avoir une chance d'arriver à l'heure à l'académie, ne prenant pas de petit déjeuner donc.
Et je suis irritable le ventre vide, très irritable.
J'arrive donc à l'académie pour voir une cohue de gamins devant les panneaux d'informations, qui discutaient aussi silencieusement qu'un troupeau de petit gobelins excités... Et ils me bloquaient le passage, et pour lire, et pour atteindre l'escalier pour la salle de classe. J'ai essayer de garder mon calme, vraiment, j'ai tenter de la respiration zen, de compter de zéro à milles, de vider mon esprit... Mais j'ai pas réussit et j'ai craquée...
Et c'est la raison pour laquelle j'ai gueulée...
Sérieux, vous craqueriez pas vous devant autant de chiards qui braillent comme des poules ? Ou qui vous bouscule un nombre incalculable de fois juste parce qu'ils aiment voyager en troupeau ?
Ben moi si, et au moins, ça a dégager le chemin.

Ma voix cassée à parfois du bon finalement, crier dans un croassement brisé, rauque et violent renforce énormément la violence d'un cri, et à les voir s'éloigner de moi à une vitesse irréelle, me regardant comme si j'étais une sorte de folle échappée de l'asile... Je me sent bien.
C'est avec un rictus cinglé aux lèvres que je m'approche du panneau... Pour laisser échapper un cri de frustration, me faisant gagner plus de regards étranges, que j'ignore complètement.
Super, pas de cours aujourd'hui, remaniement des équipes, chaque ninjas se trouvant entre l'Aspirant et le chuunin doivent faire partie d'une équipe "libre", c'est à dire, si je comprend bien, que des chuunin ou juunin créent des équipes et après, chacun décide dans quel équipe il veut aller.
Cool. Fait chier.
C'est cool parce que, enfin, ils se bougent un peu et on va pouvoir se sortir du train-train de l'académie, ce qui est tout bon. Mais c'est le seul point positif aussi.
Par contre, ça fait chier qu'ils aient pas prévenu hier, ça m'aurait éviter de croire que j'allais arriver en retard. Ensuite, il y avait beaucoup de chances que ces attardés face partit de l'équipe où je serait, et ça, ça risquerais de m'énerver... je m'entends pas avec eux, je veut pas m'entendre, et je le fait comprendre assez facilement... Donc si je dois en supporter un, je risquerait de faire un massacre.
Je soupire, je lance un dernier regard noir dans la direction du groupe d'étudiants autour de moi, et je me dirige vers les salles de classes...

Je grince tellement des dents que je suis persuadée que tout le monde peut m'entendre de l'autre coté du village. je suis passé devant dix classes, dix putains de classes ! Et pas une n'étaient vides, elles avaient déjà toute du monde qui riaient, qui obéissaient... Qui me donnaient envie de vomir...
Je veux pas de gamins dans mon équipe ! Et tu te tait toi je suis plus une gamine !
Je soupire avant de continuer à avancée... Et je m'arrête, abasourdie, une odeur... Si forte... Si horrible... Je connais cette odeur.
Je m'arrête devant la salle d'où sort cette odeur et je fronce mon sourcil, je la connais...
J'ouvre lentement la porte, et je pousse un grognement, ouaip, j'avais raison, je connaissait cette odeur.
En fait, elle viens de la personne assise au bureau, un des premiers ninja que j'ai rencontrée, le plus puant aussi je dirais. Liori Satsubatsu, ou, Rouge-gorge, ou Pisse-le-Sang pour moi.

Je sourit un peu avant de pénétrer dans la salle, faisant un signe de main en guise de salut à Liori pour aller m'asseoir à l'un des bureaus, posant mes pieds dessus, attendant calmement la suite.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Dim 11 Oct - 19:58

-Désolée ! Pardon ! Je voulais pas ! Aïe ... Désolée ...

Oui, bon, c'est ce qu'il se passe généralement quand on court comme si Susanoo était à notre poursuite, regardant partout sauf devant soit. Et bah on heurte beaucoup, beaucoup de monde, et ça fait mal partout.
Même à la tête ... Tête qui tourne, impression de m'être pris un marteau sur la tronche ... Remarque, c'pas tellement éloigné de la vérité, la dernière personne que j'ai heurtée ressemblait plus à une enclume qu'à un étudiant ...
Bref, je cours, mal partout, tête qui tourne, vers une classe, parce que ...
... Je suis en retard. Terriblement en retard.
Comment en suis-je arrivée là ..?

Bon, récapitulons.
Regard pas très clair, comme après avoir bu une bière ... Nulle moquerie, je sais que je ne tiens pas l'alcool ... Bref, regard pas très clair, difficile de se réveiller, envie de rester au lit en fait, je m'y sens si bien après tout ... Mais bon, faut bien y aller, c'est ... C'est mon devoir, déjà que j'en ai pas beaucoup je vais pas essayer d'esquiver ce qui m'incombent. Soupir, un long soupir en plus, du genre que je réserve en voyant ... la vaisselle entassée dans le levier. Que je réserve ... A un peu tout le monde, et à un peu tout ce qui m'irrite, éreinte, bref, à tout ce qui me fatigue.
Et des choses qui me fatiguent, bah y'en a trop, je devrai plutôt compter celles qui me fatiguent pas ...
... Si fatiguée, flemme qui s'empare de moi ...
Et je sais même pas comment, mais je suis sortie de l'appartement habillée, nourrie, et sans un air de droguée ...
Bref, à ce moment là, je me suis dis que ça allait bien, j'aurais pas dû me réjouir tellement ...
Parce que bon, je souriais, lorsque j'ai pris le chemin pour l'Académie.

Je tourne les pages d'un ouvrage, de la Bibliothèque.
Après tout, bah, je suis un peu très en avance, je peux me le permettre. Encore et encore le Suiton, je me suis jurée que je le maîtriserai ... Mais je suis vraiment, vraiment pas douée ...
Enfin, je peux me réjouir, pendant le cours de Gengoemon-sama, j'avais un peu rattrapée mes lacunes. C'pas encore ça, c'pas brillant, mais c'est moins ... Moins mal.
Petit sentiment de fierté malgré moi. Rapidement écrasé par le fait que j'ai encore beaucoup trop à apprendre ...
Long soupir, avant de mettre ma tête entre mes bras croisés. Je suis si lasse ...
... Si ... lasse ...


-Je ne dors, je repose mes yeux !

Réveil en sursaut.
Rouge qui me monte aux joues. Regard furtif, pas très confiant tout autour de moi. Ca serait peut être une bonne idée, de dormir plus, la nuit ...
Je dis ça, je dis rien ...
Toujours personne à la bibliothèque, ça m'inquiète un peu. Je sais pas combien de temps j'ai dormi, mais, normalement ...
C'est pas aussi vide, quoi ...
Je m'étire les bras, nouveau regard un peu affolé. Mais toujours rien, toujours personne.
Je finis par hausser les épaules. De toutes façons, la bibliothèque est jamais très remplie, si ça se trouve, ils viendront plus tard, ou ils sont malades, ou ils sortent avec des amis, que sais-je ?
Bref, pas de quoi s'inquiéter.
Je me sens tout de suite mieux, alors que je remet le livre à sa place, dans l'une des étagères, une parmi tant d'autres, labyrinthe sans fin d'ouvrages et textes centenaires.
Et je me sens encore mieux, alors que mes pas me dirigent vers l'Académie, cadence lente et posée, regard observant le ciel dissipée de tout nuage et autre impureté, ciel d'azur le plus pur, azur opposé à celui de l'eau, mais non moins beau.
J'adore regarder le ciel.
Petit sourire de bien-être. Encore une superbe journée.
Et même le fait troublant de ne voir aucun étudiant sur le chemin, ne peut enlever cette sensation d'apaisement. Même si cette sensation commence à fondre comme glace au soleil.

Ah, là, c'est mieux.
Plein de monde dans le Hall de l'Académie. Un crépitement, son d'ambiance, mélange de plusieurs dizaines de voix qui se mêlent dans une cacophonie indescriptible, qui me rassure d'une façon indescriptible.
Je ne suis plus toute seule, maintenant.
Je traverse d'un pas plus léger la distance qui me sépare du panneau d'affichage, regard qui à défaut d'être enjoué, est neutre.
Horaires d'aujourd'hui : Rien. Pas de cours.
Sentiment de joie qui m'envahit. Retour à l'appartement, directement ...
Petit rire qui s'échappe de mes lèvres, et ça ne me gêne même pas. J'ai bien le droit de me réjouir de cette nouvelle, et de ce que ça entraîne ...
Bref, moins attentive cette fois, je lis un peu le panneau en diagonale ...
... Un moment, c'est quoi, ça ..?


-Désolée ... Retard ... Savais pas ...

Voix faible, entrecoupée par des halètements.
Plus de force, en fait, pour être plus énergique ...
Mal partout, tête qui tourne, jambes qui me tiennent à peine debout, et j'ai dû parcourir la moitié de l'Académie avant de trouver une salle libre ...
Je pouvais pas savoir, moi, qu'il y avait ça aujourd'hui ... On m'a rien dit ...
... Enfin, je crois ...
Je me dirige bien au fond, et me laisse tomber sur une chaise, sans plus de considération.
Yeux fermés, tête baissée, j'essaye de reprendre ma respiration, saccadée au possible. J'ai même pas attendue un acquiescement de l'enseignant, en fait, j'ai même pas regardée dans sa direction, donc, toujours en fait, je sais même pas qui c'est ... Et je sais même pas si je suis toute seule, ou pas ...
En tout cas, c'est silencieux, donc ça veut dire qu'il ne parle pas. Oui, je sais, il ne faut pas être brillant pour le savoir, merci de le faire remarquer ...

... En tout cas, je sais pas ce qu'il y a ici, mais l'impression ...
... Qu'il y a un cadavre qui se vide de son sang, dans la salle de classe.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Dim 18 Oct - 22:56

Et ainsi se terminait un chapitre épique de la grande et merveilleuse histoire, portant le doux nom de « Combien de temps vais-je encore attendre avant la clôture officielle des inscriptions, pour aller ensuite gambader dans la nature avec diverse catégories de nains. ». C’était une histoire merveilleuse, qui aurait fait rêver petit et grand. C’était une histoire qui ne finissait pas une fois le livre fermé. En effet, les lutins et les princesses endormie ne disparaissaient pas avec les mots.
C’était ma vie.

Je jetais un œil aux deux créatures de contes. Respectivement, Motoko et Uzumi. Puis mes yeux revinrent sur la montre à gousset dans ma main gauche, puis à la porte ouverte. L’heure tournait, et se rapprochait peu à peu de celle clôturant les inscriptions. Il ne restait que quelques minutes pour aujourd’hui. Cela suffirait bien.
La montre regagna sa poche et le livre claqua bruyamment en se refermant, avant de disparaitre dans la pochette fixé en bas de mon dos. Je pris alors la parole.

[Liori] – Félicitation, vous êtes les heureux élus qui vont appartenir à l’équipe N°2 de Kiri. On sourit je vous pris.

Je me levais et pris deux des quatre feuillets posés sur mon bureau, le questionnaire type que réclames l’administration, ainsi que deux stylos.
J’en distribuai un à chacune des mes deux futures élèves.

Remplissez ça.

J’attendais qu’elles terminent cette terrible besogne qu’était la traditionnelle fiche « nom, prénom, âge, adresse », tout en les observant. C’était assez amusant de voir que les deux seules personnes à être entrée dans cette salle étaient deux apprentis Kunoichi que j’avais rencontré quelques jours plus tôt. Dont une à qui je devais un repas dans un restaurant.

J’avais croisé les deux, je connaissais leur nom, mais je n’en connaissais vraiment qu’une seule. Uzumi.
Une Kunoichi qui avaient des capacités, mais qui manquait de quelque chose que je ne pourrais qualifier que comme de la confiance en soit. Je n’avais pas vraiment prit la peine de vérifier le problème et de le corriger pleinement lors de notre dernière rencontre. Maintenant que je savais que je devrais faire équipe avec elle, je le regrettais un peu.

La seconde, Motoko, m’intriguait. Elle n’avait pas sa langue de sa poche, malgré quelques problèmes de gorge, que je pouvais totalement comprendre. Cependant, je doutais de son aptitude à survivre en tant que Kunoichi. Son œil manquant était un handicap évident, et puis les cheveux… Beaucoup trop long.

J’allais faire équipe, ou plutôt, encadrer une équipe, composé de deux personnes en qui je n’avais pour l’instant pas vraiment confiance. Ca commençait bien.
Enfin, la confiance ça s’établi, pour l’instant, il fallait faire connaissance et aviser pour la suite. Je ne pouvais tout de même m’empêcher de penser que mettre ses élèves à l’épreuve dés la première rencontre était le meilleur moyen de voir ce qu’on pouvait attendre d’eux.

[Liori] – Bon, maintenant que vous en avez fini avec ça. (Je reprenais les feuilles) Nous allons pouvoir attaquer le vif du sujet. Nous allons être amené à faire des missions tous ensemble, dans certains cas je devrais sans doute me remettre entièrement à vous pour qu’elle puisse réussir.
J’ai donc besoin d’en savoir plus sur vous. Donc si vous pouviez vous présenter. Motivations, projets, expériences. Tout ce que vous jugerais bon de dire.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Mar 20 Oct - 23:05

C'est calme, c'est agréable, je peut enfin m détendre après cette matinée de merde que j'ai eut depuis que je me suis levée. D'accord, ça va sûrement pas durer, ça risque de vite partir dans le n'importe comment vu que le chef de cette équipe semble être Pisse-le-Sang, mais bon, pour le moment, c'est sympa de rester comme ça.
J'ai les deux pieds posés sur la table, la chaise légèrement rejeter en arrière, les mains croisés sur ma nuque et mon œil plongé dans la contemplation du plafond.
En gros, encore dix minutes comme ça et je peut aller dormir.

Je me laisse aller, je suis tranquille, à la cool, surtout qu'avec ma chance je vais être la seule personne présente et donc l'équipe sera annulé, ce qui ferra que j'aurais passer une journée à rien foutre.
La classe quoi.
Pas que je sois une feignante, au contraire, mais là, cette matinée ma complètement drainée, ce qui fait que j'ai pas la motivation nécessaire pour quoi que ce soit d'autre... Bon, sauf peut être pour une chose, ou une personne plutôt.
Rouge qui monte aux joues et petit rire pervers qui s'échappe avant de me remettre droit sur ma chaise, la faisant retomber sur le sol avec un lourd "clang".
Ce rire n'était pas, mais alors PAS du tout prévus... Il était pas faux, mais il était pas désiré non plus.

Je secoue la tête avant de remettre droit, pour tourner mon visage vers la porte d'entrée pour y découvrir ma surprise de la journée.
Là, devant le pas de la porte, se tiens ma Uzu. Elle est épuisée, elle semble pas tenir sur ses jambes et, à priori, elle ne ma pas vue.
Je suis un peu déçue de la dernière partie d'ailleurs, je sais pas à quoi je m'attendais quand elle est arrivée, mais je sais qu'une partie de moi aurait bien voulue qu'elle me remarque et qu'elle vienne s'asseoir à coté de moi, et non pas au fond, seule, et loin de moi.
C'est puéril, je sais, mais c'est comme ça, j'en bouderais presque.

Mais voilà, j'ai pas le temps de jouer mes enfants pourrie gâtée car Pisse-le-Sang à fermer son bouquin violemment, me faisant un peu sursauter, enfoiré.
Apparemment, mon plan de passer ma journée à rien foutre viens de passer par la porte encore ouverte, dommage, surtout que ce type viens de nous demander de sourire. Désolée Boy, mes sourires sont réservés à une seule personne et tu n'est pas cette personne, mais j'apprécie le sentiment, Good boy.
Et... Il nous fait quoi là ? Il nous file un questionnaire à remplir ? Okay, je ferrait pas de commentaires, je vais juste me contenter de jeter un regard noir au questionnaire avant de lancer un sourire d'encouragement à Uzu, avant de m'y mettre.

Mon nom ? Ben, Houjuu je crois, en tout cas c'était ça au dernières nouvelles. Prénom ? Motoko, mais je peut le changer en "Reine Dominicar si ça te conviens plus questionnaire... Mon âge ? Euh, oula, faut que je réfléchisse un moment là, ça fait tellement d'années que j'ai jusqu'à zapper mon anniversaire que j'en ait un peu oubliée mon âge... Je dois avoir vingt ans, ou dix-neuf, l'un ou l'autre, bof, pour ce que ça change.
Adresse maintenant ? Pourquoi ? Pour que Pisse-le-Sang puisse venir piquer mes culottes ? Si jamais il venait à les trouver... Boarf, si ça l'amuse, surtout que je vis vers les quartiers externe de Kiri, alors si il a envie de traîner sa carcasse jusque là-bas.

En fait, ça m'amuse cette connerie.

Je finit de remplir son truc de façon assez amusée, c'est marrant c'te truc, c'est pas comme si, en tant que chuunin, il pouvait pas demander à l'académie ces informations directement du directeur de l'académie, amusant qu'il nous les demande, ou il cherche à voir si on ment, ou il cherche à voir si on dis la vérité. Dans un cas comme dans l'autre, bah, on va juste dire que ça change rien et que je m'en fout.
Je jette un petit regard vers Uzu et, avec un de ces sourires spécial "Pour elle" je lui fait un "clin d'œil"... Ou j'essaye en tout cas. Bah, peu importe.

Je tourne de nouveau mon attention sur Pisse-le-Sang, ce dernier parle ! Et il perd pas ses dents ! Miracle !
Par contre, il a jamais entendu parler des pastilles à la menthe ? Nan, je rigole.
Mission tous ensemble, check, savoir compter les une sur les autres, check, parler de soi... Va crever !
Je lui lance mon meilleur regard assassin sur lui, ce qui dois lui faire l'effet d'une gamine qui boude mais je m'en tamponne la pastèque gauche du lobe frontal droit.
Pourquoi, mais pourquoi ce couillon nous demande de PARLER, hein ? Il avait pas capter que je pouvait PAS parler comme les autres et que c'était sûrement pas pour ses beaux yeux que j'allais commencer à le faire ? Non ? Bon, ben, je vais le faire.

Je laisse échapper un soupir, et, go !

Forte.

C'était pour mes motivations ça, devenir forte, suffisamment forte pour protéger ceux que j'aimais, suffisamment forte pour pouvoir appliquer ma vengeance, suffisamment forte pour ne plus avoir à vivre le même enfer... Suffisamment forte pour épargner l'enfer à Uzumi.
Et comme mes projets sont les mêmes, ont va passer à la suite hein ? Enfin, mes projets sont pas exactement les mêmes, une personne importante en fait partie de mes projets, mais pas besoin qu'il soit au courant de ça, nope, vraiment pas besoin...

Samurai. Avant.

Et avec ces deux jolis mots cela conclues ma présentation, je tourne mon regard amusée vers Uzu avant de lui sourire et de hocher la tête dans sa direction.

Suivante.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Mer 21 Oct - 21:49

Il fait noir, très noir.
Faut dire qu'avec les yeux fermés, il serait difficile de voir autre chose. Et si ils étaient ouverts, je verrai un truc flou perdu dans le noir, vu que ma tête est enterrée dans mes bras, contre la table en bois de ... bois de je sais pas quoi, je sais pas quoi pouvant très bien être aussi du plastique ou du carton, de ce que j'en sais ...
Et de ce que ça m'importe, aussi ...
Petit soupir, fatigué. J'espère que je vais pas m'endormir sur place ...
Mais bon, vu l'odeur, ça va pas être trop trop possible, enfin, je crois ... Sérieusement, c'est pas humain, ils font quoi dans cette salle ? Des expériences sur des cadavres ? Sur des êtres encore vivants ? Je ne vois d'autres explications ... Enfin, peut être qu'en levant la tête, je le saurai, mais je me sens si lasse, si fatiguée ...
Somnolence qui m'entraîne comme la plus douce des mélodies, impression de me baigner dans un bain de lait tiède, tiédeur inquiétante mais réconfortante, je ...
Me voilà redressée de tout mon long, droite comme une épée, regard affolé.
Un claquement de fouet. Ou pas, en fait.
Oh ...
Ser Satsubatsu, en face de moi ... Je le reconnaîtrai entre milles ... Sa mine sévère, ses cheveux blancs, son ... odeur. Surtout ça, en fait. Pourquoi ai-je mis tant de temps à me rendre compte que c'était lui que j'avais en face ? La fatigue, ça sera l'excuse du jour. Je m'excuse ... Enfin, moi mais lui je sais pas ...
Tellement familier, pourtant ... Quelle cruche je fais ...
Bref, maintenant que je suis parfaitement éveillée, tout du moins pour l'instant, je peux me permettre un coup d'œil à la classe, si j'arrive à détourner ce regard rivé sur lui ...

Cœur qui s'arrête de battre un moment, sang qui me monte à la tête, température qui montent de quelques degrés alors que mes joues s'enflamment.
Elle. Ici. Avec moi. Si près.
Mais à la fois si loin de moi ...
Sentiment de frustration et tristesse ... M'en rendre que maintenant, alors qu'elle était depuis le début ici ... Enfin, depuis que j'étais rentrée quoi ...
Son regard n'arrange rien, impression qu'elle boude parce que j'ai pas fait attention à elle ... Envie de lui donner tout ce qu'elle veut et plus encore, juste envie de me lever, sauter les tables une par à une jusqu'à me retrouver à coté d'elle, la serrer dans mes bras, lui montrer que rien à part elle n'existe ...
Mais cela attendrait, je ne pouvais pas le faire devant ser Satsubatsu, que penserait-il, après tout ? Au mieux un regard de travers, un regard désapprobateur; au pire ... un regard de profond dégoût. Je ne suis pas aveugle ni stupide, je sais très bien les sentiments que provoquent des relations comme la notre ...
Méprisables, tout simplement méprisables ...
Tête baissée, regard qui se voile, poings qui se serrent.
Tout ce qui est différent est rejeté. Méprisables, tout simplement ...


-Félicitation, vous êtes les heureux élus qui vont appartenir à l’équipe N°2 de Kiri. On sourit je vous pris.

Je secoue la tête, doucement, discrètement.
Un petit sourire éclaire mon visage, un peu amusée par son ton. Un ton sarcastique, qui me plaît bien. Je sens que ça aurait pu être pire, on aurait pu tomber sur un glaçon, une psychorigide, une peluche ... Je crois qu'en fait, le dernier truc est en trop.
Les peluches pelucheuses peluchesques n'ont rien à faire parmi des termes si dégradants, d'abord.
Sourire qui s'étire un peu plus, mon visage se perdant en sa direction. Bah, il va nous libérer dans pas longtemps, sûrement, et là ...
Là, j'aviserai.
En attendant, remplissant cette fiche ... Je remplissais la même depuis que j'étais rentrée à l'Académie, je pensais qu'ils auraient changé après tant de temps ... Mais non, après tout, c'est pas cher le papier, et c'est tellement plus facile de nous laisser remplir un papier inutile qui finira dans une corbeille, poubelle, ou autre trou.
Soupir, il faut bien passer par là ...
Sourire de ma Motoko-chan, qui me redonne force et inspiration. Je lui adresse un grand sourire, avant de m'atteler avec entrain à ma tâche.
Plume qui glisse sur le papier, écriture fine et calligraphiée s'inscrivant au fur et à mesure : Uzumi Meloku, 19 ans ... Adresse ... La même que mon amour.
Je reste un moment perplexe. Je la met ? Souhaiterait-elle que je la mette ? Se posera-t-il des questions en le constatant ? Questions sans réponses, je finis par l'écrire, en entier. Il vaut mieux ça qu'un mensonge, je ne souhaite pas me retrouver dans une arène, avec autre chose qu'un nain en adversaire ...
Grimace, je ne vais pas m'attirer d'ennuis, pas aussi tôt ...
Après je dis pas, mais là, non, non, et encore non !
Nouveau regard, nouveau sourire de ma Motoko-chan, qui me réconforte d'une façon indicible, je rougis d'autant plus, avant de lui adresser un petit sourire timide.
Trouver un moyen de me rapprocher d'elle, tout de suite ...


– Bon, maintenant que vous en avez fini avec ça. Nous allons pouvoir attaquer le vif du sujet. Nous allons être amené à faire des missions tous ensemble, dans certains cas je devrais sans doute me remettre entièrement à vous pour qu’elle puisse réussir.
J’ai donc besoin d’en savoir plus sur vous. Donc si vous pouviez vous présenter. Motivations, projets, expériences. Tout ce que vous jugerais bon de dire.


Je fronce les sourcils, au moment où il reprend les feuilles.
Je fronce les sourcils, au moment où il nous demande de nous présenter, révéler à lui ... Je me sens perplexe, et il faut avouer que ...
Ce sont des questions sans réponses.
Motivations et projets ? Aucune et aucun ... A part, être avec elle, mais je doute que ce soit quelque chose de satisfaisant.
C'est vrai que, maintenant que j'y pense, je n'y avais jamais pensé ... Qu'allais-je faire de ma vie ?
Je ... ne sais pas ...
Combattre ne m'a jamais vraiment intéressé ... Tuer, je ne pense pas en être capable ... Mais, les livres me passionnent, le Suiton qui tant me déplaisait devient mon livre de chevet ... Les études et la pratique du Ninjutsu me plaît, vraiment, beaucoup.
Est-ce que ça peut devenir ma motivation, mon objectif, à coté de celui qui est de partager ma vie à la sienne ?
Je jette un regard furtif sur elle. Il faudrait que j'en discute plus tard avec elle ... En espérant que ce qu'elle veuille et ce que je souhaite soient compatibles. Même si je sais que quelle que soit le dénouement, je la suivrai où qu'elle aille, quoi qu'elle fasse.


-Suivante.

Je secouais la tête, posais mon regard sur ma Motoko-chan.
Suivante ..? Etait-il possible qu'elle se soit présentée, et que moi, je n'ai rien écouté ..?
... Je mérite de me faire punir ...
Je me léve un peu trop rapidement du siège, écarlate, avant de commencer à bafouiller à voix très basse et rapide quelque chose que même moi j'arrive pas à comprendre.
Calme toi, Uzu', il ne va pas te dévorer ... Enfin, je crois ... Raah !

Longue respiration.

-Je ... j'aimerai continuer mes études à l'Académie, enseigner si possible ... Enfin, je crois, je ... pas sûre ... Et il y a d'autres choses à coté, plus ou moins claire ...

Petit regard en biais à elle.
J'espérais qu'elle comprendrait.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Sam 24 Oct - 13:10

Comme à son habitude l’académie était bondée d’élèves qui se bousculaient dans les couloirs en chahutant. Vardec peinait à passé même en jouant des coudes. Lorsqu’il venait en ces lieux c’était pour trouver des informations sur une technique qui lui était inconnue ou pour discuter avec les professeurs afin d’enrichir son savoir. Cette fois c’était pour faire partie d’une nouvelle équipe qui allait être formée, il avait vu cette information quelques minutes plus tôt mais avait pris son temps pour venir.

Il n’aimait pas être accompagné mais si il voulait progresser, il lui fallait rejoindre une équipe pour pouvoir faire tout un tas de missions. Tout ce qu’il espérait, c’était d’abord de tomber sur des équipiers intéressant et ensuite, qu’il y ait à la clé des missions vraiment intéressantes où il pourrait bien s’entraîner. Il avait trouvé particulièrement ennuyeux ces anciens coéquipiers, à part le Satsubatsu qu’il avait pu observer pour en apprendre plus sur ce clan mystérieux durant le court instant où il le fréquenta mais si il devait faire de nouvelles missions avec, cela ne dérangerait pas. D’ailleurs c’était en partie pour le fait qu’il était intéressé par l’histoire de ce clan qu’il voulait rejoindre cette nouvelle équipe, vue qu’elle allait être dirigé par un Satsubatsu et qui plus est Liori Satsubatsu celui qui l’avait éjecté du toit de l’hôpital.

Avant de ce rendre à la salle indiqué, il préféra faire un détour par l’amphithéâtre où faisait cours Mr. T. Lorsqu’il arriva celui-ci était en train de s’installer, comme il ne voulait pas perdre de temps Vardec alla droit au but, bien qu’il aurait volontiers discuté un peu avec le professeur. Il s’approcha et le salua respectueusement.

- Ah! Mr. Korochyma que me vaut le plaisir de vous voir? Dit-il sur un ton de réjouissance.

- Je suis juste venu vous rendre le livre que vous m’aviez passé sur le contrôle du chakra.

- Très bien j’espère qu’il aura été très utile. 

- Très.

- Vous voulez rester un peu?

- Une prochaine fois, je ne faisais que passer.

- Je comprends.

L’adolescent à la tenue élégant se courba avant de quitter l’amphithéâtre et se rendit, en jouant encore des coudes, à la D021 là où se tenait le rassemblement. En arrivant à la salle, il poussa la porte et la laissa se refermer dans un boucan derrière lui. Il fut surpris de constater que seul deux autres personnes étaient rentré jusqu’à maintenant. Il salua respectueusement en regardant la momie puis s’avança doucement dans ça direction pour s’assoire non loin, en même tant il jeta un vif coup de d’œil aux filles qui remplissaient des feuilles. Il reconnut Uzumi Meloku avec qui il avait eu l’occasion de faire une mission récemment mais se souvint pas de la borgne.



MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Lun 26 Oct - 20:22

Motoko ne m’appris rien de bien nouveau. Elle souhaitait devenir forte. C’était sans doute logique, vu ses blessures. Sans doute voulait-elle éviter que cela lui arrive à nouveau. En tout cas, je m’amusais légèrement de sa réticence à parler. Il y avait du papier en trop sur le bureau, elle aurait tout simplement pu me le demander et écrire dessus. J’avais une coéquipière qui communiquait avec le même procédé, ainsi qu’avec des gesticulations incroyablement explicites. Peut être n’avait elle pas adopté ce procédé à cause d’une certaine fierté ?
Uzumi elle, semblait atteinte d’autres symptômes que ceux de manque de confiance en soit qu’elle présentait auparavant. Au lieu de se renfermait sur elle-même elle semblait avoir honte de parler. Pas vraiment bizarre. Enfin, ça l’était peut être, mais, en toute honnêteté, je me moquais bien du problème. Il fallait plutôt qu’elle le résolve.
D’ailleurs, si elle le conservait, ça risquait fort d’être un frein à son idée de carrière.

Les fiches en mains, que je regardais distraitement, j’allais parler, quand la porte s’ouvrit brutalement et se fit refermer de la même façon. L’intru salua puis s’assit en jetant un coup d’œil au contenu de la salle. Il y eut un instant de silence, puis je pris la parole.

[Liori] – Presque en retard.

Je lui tendis une des feuilles d’inscription resté vierge en lui donnant la même consigne qu’aux deux autres. C'est-à-dire la remplir. Je lui laissais quelques minutes se faire, puis je lui demandais la même chose qu’à ses deux futures coéquipières. Rêve, aspiration, renseignement utile et non officiel. Quand il eut finit, je repris, une fois encore, la parole.

[Liori] – Bon, l’équipe numéro 2 de Kiri est complète.

J’observais la classe. Ca débordait de joie, comme si j’avais annoncé un contrôle surprise.

[Liori] – Vu que je ne sais presque rien de vous ni de vos vrais capacités, on va commencer en douceur. Ca ne voudra pas dire que je vous laisserais vous la couler douce. C’est juste que vous n’aurez pas à subir la pression d’un danger de mort imminent.

Encore une fois, je regardais mes élèves un à un, avant de reprendre.

Je n’apprécie pas le manque de discernement. Il conduit souvent à l’échec. Et l’échec pour un ninja est souvent synonyme de mort… Votre ami Vardec, ici présent, pourra confirmer. Après tout, il chuté de toit de l’hôpital à cause d’un manque de jugeote.
Hors mon objectif et de vous éviter des accidents de ce genre. Et sur le long terme, une mort prématuré.


S’ajoutais à ces paroles un petit rire qu’il n’avait rien d’amusé ou de chaleureux.

Bon, si vous n’avez pas de question, nous allons y aller.

Puis, comme si le souvenir du thème, « soyez sympa avec vos élèves » ressurgissait du fond de ma mémoire je proposais la chose suivante.

[Liori] – Au passage, on prendra quelque chose à boire. C’est Vardec qui paye.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Mar 27 Oct - 1:28

Je suis surprise, je ne savait pas ça, je ne savait pas que Uzu pensait à enseigner. C'est un beau rêve, qui lui conviens parfaitement, c'est un beau rêve... Je ferrait en sorte qu'elle l'atteigne, de toute mes forces.
Je ne pensait pas être aussi passionnée par son rêve, mais maintenant que je l'ai entendue, je suis persuadée qu'elle peut y arriver, et cela lui ressemble tellement, Uzu, entourée d'enfants à enseigner, au calme, en paix, sans risque de se teinter de la noirceur du métier de kunoichi, sans risque de perdre sa pureté, sans risque de devenir ce qu'elle n'est pas.
Ma Uzu.
Tu seras enseignante Uzu, je ferrait tout ce qui est en mon pouvoir pour t'aider à cela, c'est une promesse, sur l'œil qu'il me reste.

Mais cela devras attendre un peu, au moins que je réussisse à la rendre plus sure d'elle, et je suis persuadée d'être sur la bonne voie.

J'hausse un sourcil en voyant arriver une troisième personne dans la pièce, son visage m'est familier... Vomec ? Non, pas ça... Varsec ? Non plus, mais on s'approche... Var... Var... Vardec ! Oui, voilà, c'est Vardec, avec un nom de famille très compliqué que j'ai pas voulue retenir. C'est un genin, je crois, il m'a servit de sparring-partner lors d'un combat d'entraînement à l'académie. Je crois pas qu'il avait vraiment voulu être là vu qu'il a avait pas opposé une résistance vraiment énorme, mais bon, un genin va pas y aller à fond contre une aspirante borgne et naine non plus hein ?
Mais bon, je m'en fout, il est partit s'asseoir sans dire un mot et ça me conviens parfaitement.

Je préfère me retourner vers Pisse-le-Sang de toute façon, vu que ce dernier venait de finir l'interrogation de Vardec, que j'ai pas écoutée... Pourquoi je l'aurais fait, il a écouté la mienne ? Non ? merci !
Bref...
Il annonce que l'équipe 2 est enfin créer, wouhou ! Ce serait pas les criquets que j'entends là ?
J'écoute que d'une oreille ce qu'il dis, ouais, ouais, ouais, du bon condenser de discours vomitif quoi, la classe. bah, une action vaut mieux que milles mots de toute façon et il semble aussi favoriser cela, si l'annonce du fait qu'il a balancé Vardec du toit de l'hôpital vrai, ce qui me fait exploser de rire, assez bruyamment, et pas du petit rire féminin qui est réservé à Uzu, mais d'un bon gros rire brutal, rauque, cynique, ouaip, c'est mon rire.
Je le laisse finir son discours sans autre interruption, un petit sourire amusé aux coins des lèvres, et je secoue la tête quand il demande si on a des question, lançant un nouveau sourire amusée à Uzu en entendant que ce sera Vardec qui va payer les verres qu'on boira... Le pauvre, moi qui bois comme une trou, je risque de le ruiner... Ça va être fun !

Par contre, et ce n'est pas réellement une question, je me demande bien quel va être le but de cette équipe... Je sais que Uzu pourras nous offrir du soutien à l'arrière via ses jutsus et que je suis assez polyvalente en attaque et en défense grâce à mes techniques de combat et au genjutsu, mais cela ne fait pas vraiment de nous une équipe spécialiste. Sur quatre membres, deux ne sont pas réellement adapté à l'espionnage ou à la traque, et je doute que seul deux des membres de l'équipe devras subir le fardeau de remplir ces rôles, sans compter le fait qu'ils respirent pas vraiment cela les deux loustics...
Assassinat ? Possible, mais ce sera peu discret vu la force lourde qu'on semble posséder... En fait, on ressemble plus à une équipe préparer pour la guerre, une équipe polyvalente prête à être envoyer au front et à se soutenir les uns les autres.

Bah, je réfléchit trop...

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Jeu 29 Oct - 19:20

Je dois être bien ridicule, là ...
Enfin, je suppose, vu la face austère qu'affiche le Satsubatsu, et vu ma voix qui fait de hauts et des bas, mots qui tremblent, qui ne veulent pas s'échapper de ma gorge, vils traîtres qui font transparaître ma peur ...
Car, oui, il m'intimide, son visage, son odeur, ses plaies, tout, et c'est lui qui notre capitaine d'équipe ?
Super, tout simplement super ...
Manquerait plus que le nain arrive, pour clore cette comédie de mauvais goût.
J'enfouis de nouveau ma tête entre mes bras, pour ne pas avoir à subir son regard, comme une enfant.
Je suis une enfant.
Je me sens si faible ...
Petit regard furtif en direction de ma belle, qui elle, semble à l'aise et confiante, détendue ...
Si courageuse, j'aimerai tant être comme elle, comme mon amour ...
Je soupire, déçue, déçue par moi-même. Je sais très bien que je ne serais jamais comme elle, je ne peux espérer que le rêver, et encore ...
Pourtant, lame au poing, une toute autre voix me dit le contraire, que je pourrais être tant alors que je suis si peur ... Que je pourrais faire honneur à ceux qui tiennent à moi, à seigneur mon Père, à dame ma Mère qui se sent si mal, à ... Lui rendre tout simplement honneur à elle, en fait ...
Mais, comme songe de nuit d'été, une fois lame qui retrouve son fourreau, cette illusion de puissance, magnificence, d'invincibilité s'estompe, pour ne rien, rien laisser, juste cendres ...
Cendres de celle que j'ai été, l'espace d'une tempête de lame, l'espace d'un gémissement d'acier, l'espace de quelques secondes ...
J'ai été puissante ...
Oublions, cette Uzumi n'est pas moi, c'est juste une autre dans un autre temps ou dimension ...
Si faible ...
Je resserre mes bras autour de moi, afin que les ténèbres m'inondent et me happent, douces ténèbres réconfortantes, Genjutsu si entraînant ...
Long soupir, si faible ...

Son caractéristique d'une porte qui s'ouvre, laissant entrer dans l'espace confiné de la salle l'écho des chuchotements de dehors, entremêlements de rires et voix, qui pourraient aussi bien venir de dix comme de cent personnes ... Sûrement ont-ils été libérés, après leur entretien avec chef d'équipe, j'aimerai tant me trouver parmi eux ...
Mais être avec eux signifierai être si loin d'elle ...
Long soupir, si faible ...
Je daigne enfin lever la tête d'entre mes bras, pour contempler le nouvel arrivant, futur compagnon d'équipe et mission.
Visage bien sérieux pour un élève, une impression de déjà vu, par ailleurs, mais ... D'où ? Quand ? Pourquoi ?
Questions sans réponses, légère frustration qui parcoure mon corps.
Où ...
Déclic : Nain. Satsubatsu. Corbac.
Enfin, non, c'est pas vraiment son nom, Corbac, mais c'est tout comme ... Vu que son nom, je l'ai oublié, après tout, c'est pas comme si à ce moment là c'était important ... Remarque, je me demande bien ce qui l'était à cette époque.
Nouveau soupir.
Puis, une autre interrogation, cette fois-ci : Mais qu'était-il arrivé aux deux autres ? Le Satsubatsu, je ne l'ai plus revu depuis, et le nain, à part le cours où j'ai rencontré la femme de ma vie bah ... Je l'ai plus revu non plus. Ils ne seraient quand même pas mort ? Même si j'en doute fortement, il ne faut écarter aucune possibilité. Quoi que, pour le nain, ça serait pas une si grosse perte ...
Ser Satsubatsu doit savoir, au sujet du membre de sa famille, j'irai lui demander après ...
Breeef, le Corbac a rempli et rendu sa fiche, et voilà que ser Satsubatsu annonçait que l'équipe numéro 2 de Kiri était complète.
Je ne sais pas si j'aurais dû m'en réjouir, mais, en tout cas, mon visage n'exprimait pas grand chose ç cette annonce.
Pas comme si ça m'indifférait, juste comme ... Bah, je sais pas en fait.


-Vu que je ne sais presque rien de vous ni de vos vrais capacités, on va commencer en douceur. Ça ne voudra pas dire que je vous laisserais vous la couler douce. C’est juste que vous n’aurez pas à subir la pression d’un danger de mort imminent.


Je penche la tête sur le coté.
Une mission, déjà ? Il ne nous laisse pas la journée libre, il veut déjà qu'on travaille ?
Je grimace, alors qu'un petit gémissement s'échappe de mes lèvres. Je pensais que ça serait juste venir et repartir ... Tellement envie de revenir à l'appart', me coucher sur le canapé, et peut être plus si Motoko-chan reste avec moi ...
Je chasse ces pensées de mon esprit. Pas ici, pas maintenant, pas envie qu'on me retrouve toute rouge !
J'essaye d'afficher un expression qui se veut sérieuse. Sans succès.
Je me sens si lasse ...
J'allais devoir "travailler" avec le Corbac, qui ressemble à ce que j'étais il y a quelques mois, et avec ser Satsubatsu, qui a l'expression du visage (indéchiffrable, soit-disant passant), risque de nous sauter à la gorge à la moindre erreur ...
Quoi que, je dis ça, mais ... Il n'a jamais été méchant avec moi. Dur, froid, sans tact. Mais pas méchant. Pourtant, je le crains, angoisse inexplicable ... Sûrement ses plaies et son odeur, qui le rendent semblables à un cadavre ambulant ...
Long soupir, si faible ...


-Je n’apprécie pas le manque de discernement. Il conduit souvent à l’échec. Et l’échec pour un ninja est souvent synonyme de mort… Votre ami Vardec, ici présent, pourra confirmer. Après tout, il chuté de toit de l’hôpital à cause d’un manque de jugeote.
Hors mon objectif et de vous éviter des accidents de ce genre. Et sur le long terme, une mort prématuré.


Je fronce les sourcils.
Discours classique auquel on pouvait s'attendre, c'est sûr, mais ... La partie concernant Vardec m'échappe ... Quel rapport entre la chut du haut d'un toit et une erreur de jugement ?
Éclat de rire qui me surprend, sursauter, alors que je tourne le visage vers sa source : Ma Motoko-chan.
Soupir de soulagement.
Je devrai peut être me détendre, j'ai les nerfs à fleur de peau ...
En tout cas, une chose est sûre : Ma chérie trouve ça très amusant, même si moi je n'arrive pas à comprendre en quoi ça l'est ... Je souris faiblement, en tout cas, comme pour la soutenir.
Et voilà qu'on dirait que les présentations sont closes, conclues, finies, ou tout ce que vous souhaitez qui signifie "terminer" vu qu'il nous invite à boire quelque chose ... Enfin, qu'il nous invite à boire quelque chose en faisant payer le Corbac pour. Enfin, Vardec, pas le Corbac, même si je crois que c'est ce dernier sobriquet qui restera gravé dans ma mémoire.
Un sourire vient éclairer mon visage, alors que je surprend celui de ma Motoko-chan adressé rien qu'à moi.

Je ne comprend pas pourquoi, mais je me sens tout de suite plus apte à partir affronter quoi que veuille ser Satsubatsu, maintenant que j'ai la certitude que j'ai ce quelque chose, avec moi.

MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Ven 30 Oct - 17:40

Le chuunin lui fit remplir la paperasse habituelle. Vardec, ne voulant pas perdre de temps, s’empressa de remplir les informations nécessaires. Il mit qu’il était d’une famille spécialisé dans le commerce maritime, qu’il avait eu comme sensei à ses débuts en temps que shinobi le jounin Goro Souzoukimarou, qu’il aspirait à devenir le meilleur dans le domaine du taijutsu et qu’il rêvait de surpasser les meilleurs shinobis. Il rendit la feuille puis écouta ce que le satsubatsu disait. Blabla, il faisait le baratin classique, contrairement à leur précédente rencontre il n’avait pas l’air de vouloir les maltraiter…pour l’instant.

Le noble se rappelait encore de ce jour où il était censé rejoindre une autre team qui finalement n’avait pas vraiment été fondé. La momie l’avait joyeusement éjecté de l’immeuble avec un autre genin. Était-ce parce qu’il y avait des kuroichis dans l’équipe qu’il abordait une autre méthode?

Il se tourna pour observer ses équipières qui avaient l’air d’avoir de bonnes affinités. Enfin, peu importe, il était venu juste pour acquérir de l’autonomie et pour y arriver, il lui fallait se démarquer dans une équipe. Il était venu dans cette pièce pour aussi observer ce truc qui était censé être un chuunin mais au moins il avait l’air d’être compétent. Quand à ses équipières, une kuroichi renfermé sur elle-même et une rebelle borgne, il avait vu mieux mais peut-être qu’elles serviront à quelque chose si elles présentent du potentiel. Il verra bien à l’entrainement, il ne fallait jamais juger quelqu’un à son apparence et il ne ferait pas cette erreur. Vu qu’ils étaient équipiers, ils seront bien obligés de s’entraider. Même si il n’aimait pas leur comportement, il allait devoir faire un effort pour les supporter ainsi que leur nouveau senseï.

D’ailleurs en pensant à lui, ce dernier déclara qu’on devait y aller, apparemment pour prendre un verre et il avait décrété que s’était celui qu’il connaissait le mieux pour l’instant qui devait payer. Très bien, comme il voulait, cela n’affectait pas plus Vardec qui n’avait pas pour habitude de gaspiller son argent. Tout le monde se leva et il suivit le mouvement.



MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   Mar 3 Nov - 1:12

[Fin de la session. La suite dans le sujet ici présent. J'y posterais avec un PNJ et vous enchainerez.]

Liori : +20xp (bonus chuunin inclus)
Motoko : +15xp (pas de bonus inclus, spéce d'étudiante =p).
Uzumi : +24xp (bonus genin inclus)
Vardec : +10xp (bonus genin inclus)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Création Equipe] Salle D021   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Equipe Nu] Ma 1 ère team en création
» La Salle du Feu
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Règles de création de persos
» La salle du trône et le château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-